• Accueil
  • > Politique
  • > Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

6 mai, 2014

Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 56 min

Cenon est une ville de 22 000 habitants dans l’agglomération bordelaise. La région Aquitaine a vu se développer ces dernières décennies une forte présence musulmane, et la création de lieux de Culte islamiques. À Cenon, les Musulmans disposent d’une Mosquée dont l’imam est le prédicateur d’origine mauritanienne Mahmoud Doua.
Mahmoud Doua est un membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique classée comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.

Mahmoud Doua est membre de la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), association de promotion de l’Islam dans la région bordelaise, dont un de ses membres influents est Tareq Oubrou.
Tareq Oubrou est également membre fondateur de l’UOIF, il a participé au rassemblement annuel des Musulmans du Bourget de l’UOIF en 2013, en compagnie de prédicateurs antisémites venant du monde musulman.

La FMG est à l’origine, avec l’aide de la participation active du maire UMP Alain Juppé, du projet de construction d’un immense complexe islamique pouvant accueillir sur un terrain de 7000 m², 3500 Fidèles, la Grande Mosquée de Bordeaux.

-                                                                          Conférence de l'imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l'Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme
Le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux, à l’initiative de Alain Juppé, pourra accueillir 3500 Fidèles Musulmans

Pour réunir les fonds nécessaires afin de financer le centre culturel Musulman dont le coût est estimé à 20 millions d’euros, Mahmoud Doua compte sur l’appui de puissances étrangères, l’Azerbaïdjan et le Qatar.
Une ingérence qui aura des conséquences sur l’enseignement de l’Islam dispensé dans le lieu de Culte, qui aura peu de chance d’être compatible avec les fondements et les valeurs de la république française, vu les régimes idéologiques islamiques gouvernant ces pays.

La création d’un tel complexe islamique dénaturera l’identité culturelle de la ville, avec la création d’un environnement proche d’une société islamique, avec création de restaurants halal (boucheries, kebabs, pizzeria, etc…), la mort des commerces traditionnels dans les quartiers environnants, la transformation du paysage par les femmes voilées en hijab et l’implantation progressive de l’idéologie totalitaire des Frères Musulmans : la Charia islamique.
Face à cette réalité se profilant, des manifestations sont organisées pour empêcher la construction du lieu de Culte, comme celle du 8 février 2014, à l’initiative du Front National et de collectifs de défense de la laïcité.

-                                                           923758MosqueBordeauxmanifestationislamisation2 adam dans religion

-                                                   615505MosqueBordeauxmanifestationislamisation Alain Juppé
-                            Manifestation contre le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux le 8 février 2014

De fait, Mahmoud Doua défend les principes islamiques édictés dans le Coran, en particulier le port du voile islamique qui doit êtré porté sans contraintes en tous lieux.
Le 7 avril 2010, dans un débat télévisé « face aux français » et contre Marine Le Pen, Mahmoud Doua sous-entend qu’il s’est battu contre la loi qui interdit le port du voile islamique à l’école.

-                                                         399636MahmoudDouafaceauxfranais Alexandrie
l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, opposé à l’interdiction du port du voile islamique dans les écoles, et de la Burqa dans l’espace public.

Il est également opposé à la loi qui interdit la Burqua et le niqab (voile couvrant l’intégralité du corps y compris le visage) dans la rue, dans l’émission « c’est dans l’air » de Yves Calvi avec Caroline Fourest, il explique :
« Sur le plan des libertés individuelles, pas sur les interprétations religieuses, je respecterai et défendrai ces femmes au nom d’un principe essentiel de notre république qui est la liberté individuelle. »
[01:25]

Par ailleurs, dans l’émission de France 2 « Face aux français » du 2 mars 2011, Mahmoud Doua nie l’existence de persécutions antichrétiennes en Orient.
« Je ne peux pas laisser passer certaines informations, parce que vraiment, c’est de la désinformation. Parler de la répression de minorités chrétiennes en Orient, c’est de la désinformation. Je vais vous dire une chose : la presse vient de révéler que les manifestants en Égypte demandent le procès du ministre de l’Intérieur, parce que c’est lui qui est l’auteur des attentats à Alexandrie. »
« Arrêtez de parler de la répression des minorités chrétiennes en Orient, parce qu’elle a été entretenue par les pouvoirs en place pour semer la division confessionnelle. »

-                                                                            893128MosqueBordeauxMahmoudDouaRouen baptême

Mahmoud Doua dispense ses enseignements dans les Mosquées de France, affiche de promotion où il donne une conférence à Rouen le 21 novembre 2009 pour l’association islamique l’Union des Musulmans de Rouen (UMR), des islamistes fondamentalistes

Mahmoud Doua est par ailleurs régulièrement invité par les associations islamiques de France pour y précher la « Bonne Parole ». Dans une conférence donnée à Nantes dans le cadre des « vendredis du savoir », une association affiliée à l’UOIF, l’imam revient sur la persécution des Chrétiens d’Orient :
« Le statut du non-musulman, les détracteurs de l’Islam les appelle le « dhimmi », un citoyen de seconde zone. Alors que ce n’est pas vrai. Il est sous la protection de Dieu et de son Prophète, parce qu’il est minoritaire. Et l’Islam tient à respecter sa culture et sa religion, de la protéger. Le Prophète dit que celui qui ne respecte pas les droits des dhimmis, il serait son avocat le Jour du Jugement dernier. Les Chrétiens et les Juifs opprimés par leur spécificité religieuse ? On me dit que j’ai nié le massacre des Chrétiens en Orient dans une émission. Ce n’est pas ce que j’ai dit.
J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés. Je n’ai pas dit qu’ils ne sont pas opprimés, cela n’a jamais été au nom de l’Islam, même si les gens le font au nom de l’Islam, ce sont des gouvernements en place, surtout en Égypte, aujourd’hui, dans le procès du ministre de l’Intérieur l’a reconnu : les attentats d’Alexandrie ont été commis par les services de renseignements égyptiens pour provoquer les tensions intercommunautaires entre les Coptes et les Musulmans.

Relisez l’Histoire, comment les Chrétiens vivaient en paix, protégés dans leurs pratiques religieuses. Les minorités chrétiennes que l’on retrouve aujourd’hui en Orient, on ne les retrouve pas en Occident. Le seul endroit où on parle encore la langue de Jésus, l’araméen, c’est dans le monde Musulman, en Syrie. Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »
[18:30]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Pour Mahmoud Doua, l’Islam a été un havre de paix pour les minorités religieuses tout au cours de l’Histoire et ne pourrait donc pas être à l’origine de l’oppression qu subissent les Chrétiens d’Orient actuellement.
Pour justifier son argumentaire, le prédicateur explique que les seules minorités qui parlent encore la langue de Jésus, l’araméen, vivent dans le monde Musulman et pas dans le monde occidental. Mahmoud Doua oublie de préciser que ces minorités chrétiennes originaires de Syrie, d’Irak, de Turquie, etc… étaient implémentées dans ces régions bien avant l’arrivée de l’Islam et de ses conquérants, et n’ont jamais vécues en Occident. Elles vivent sur leur terre originelle, il est donc normal qu’on ne les trouve pas en Europe.
Faux argument pour masquer la vérité sur l’Islam, car ce que ne dit pas Mahmoud Doua, c’est que ce qui était majorité s’est transformé en minorité, vaincues par les conquérants Musulmans, les minorités Chrétiennes ont vécu sous la Charia, avec un statut spécialement crée pour eux, le statut de « dhimmi » ayant pour base législative un verset du Coran :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »
Le Coran 9:29
Les Chrétiens et les Juifs devaient signer un traité de reddition, la « capitation après s’être humiliés ».
La formulation la plus célèbre de ce traité est le pacte du Calife Ommar, promulgué au VIIIème siècle qui régit législativement le statut de dhimmi, signé de manière unilatérale et sans compromis entre les conquérants Musulmans et les minorités vaincues.

Parmi les mesures humiliantes auxquelles devaient se soumettre les dhimmis en terre d’Islam spécifiées dans le pacte d’Ommar, on peut noter :
- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans.
- Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.

- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
- Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
- Nous ne monterons point sur des selles.
- Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
- Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
- Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
- Nous nous tondrons le devant de la tête.
- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement.
- Nous n’y élèverons pas la voix en présence des Musulmans.
- Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques.
- Nous n’élèverons pas la voix en accompagnant nos morts.
- Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous n’enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

etc…

On voit que le prix de la « protection » des minorités religieuses, encensée par Mahmoud Doua, coûte assez cher et restreint sensiblement leurs libertés individuelles.
Ces mesures ont généré tout au long de l’Histoire, persécutions, humiliations par la soumission sous plusieurs formes.
La plus répandue, l’esclavage. Ceux qui refusaient de se soumettre ou de se convertir étaient exécutés ou réduits en esclavage. Quantités d’ouvrages d’historiens relatent la traite esclavagiste par les arabo-musulmans et les ottomans. On pourra se référer entre autres, aux ouvrages « Esclaves Chrétiens, maîtres Musulmans » de Robert Davis, « le génocide voilé » de Tidiane N’Diaye, ou encore « Captifs en Barbarie : L’histoire extrordinaire des esclaves européens en terre d’Islam » de Gilles Milton.

Les califats ottomans, tout aussi fanatisés par l’Islam que les dynasties Arabes, ont instauré pendant plusieurs siècles en plus du statut de dhimmi, le « devshirmé » : tous les ans, dans l’empire ottoman, les familles chrétiennes sont rassemblées sur la place des villages, et des enfants chrétiens sont retirés à leur parents pour former le principal corps de troupe de l’armée de fantassins, les Janissaires. Élevés, fanatisés à l’aide du Coran et rompus aux techniques de combat, ils deviennent de véritables machines de guerre incorporés dans le Jihad islamique, oubliant toutes leurs références chrétiennes.
Pendant le siège de Malte en 1565, les ottomans qui tentèrent durant plusieurs mois de s’emparer de l’île, présentaient en première ligne pour donner l’assaut aux fortifications, des milliers de Janissaires.

-                                                       293014MosqueBordeauxjanissaires Bible

Enfants-esclaves Chrétiens enlevés à leur famille puis formés à l’aide du Coran afin d’intégrer le corps d’élite de l’armée ottomane pour le Jihad islamique : les Janissaires (illustration : troupes janissaires du XVIIème siècle)

On peut se référer au livre de Bat Ye’or « Les chrétientés d’Orient : entre Jihad et dhimmitude », qui regroupe quantités de témoignages historiques, de lettres, de documents provenant de voyageurs, de prêtres, de califes, d’historiens Arabes, Chrétiens, Juifs ou Musulmans, ou d’ambassadeurs en terre d’Islam rendant compte de la difficulté de la vie des Juifs et des Chrétiens sous le statut de dhimmi sur des périodes couvrant plusieurs siècles.
Pour simple exemple, parmi des centaines de reproductions de documents reportés en annexe de l’ouvrage de Bat Ye’or, on peut noter un extrait d’une lettre, issue de documents de la diplomatie britannique, du colonel Hugh Rose adressée à l’ambassadeur Stratford Canning à Constantinople, rendant compte d’insurrections survenues à Alep (Syrie) en 1850 :
« La nuit ayant laissé le champ libre aux insurgés, pour commettre toutes sortes d’atrocités dans le quartier chrétien, Karim Pasha, fit le matin, ce qu’il appela une « manifestation militaire », c’est-à-dire qu’il fit défiler ses troupes et ses canons au son de la fanfare autour du quartier, où en plein jour les émeutiers brûlaient et pillaient les Églises, assassinaient les gens du clergé et les laïques, violaient les femmes chrétiennes en présence de leurs parents les plus proches et les plus chers. »
Diplomatie britannique – FO 78/836 (n°47)

-                                               926294MosqueBordeauxStratfordCanning2 Bordeaux

Les diplomates britanniques – l’officier Hugh Rose (à gauche) correspondant en Syrie, et l’ambassadeur Stratford Canning (à droite) à Constantinople capitale de l’empire ottoman, témoins historiques de l’oppression des minorités chrétiennes en Orient au XIXème Siècle

Mahmoud Doua déploie sa propagande devant son public de fidèles Musulmans en masquant la vérité sur ces persécutions, par la théorie du complot : il accuse le régime égyptien de Moubarak d’avoir fomenté les attentats contre les Coptes d’Égypte dans une église d’Alexandrie ayant fait 21 morts le premier janvier 2011 pour créer des tensions et provoquer la guerre.
Même si peut-être, le gouvernement n’est pas entièrement innocent sur cet acte terroriste, cela reste évidemment à prouver, il n’en reste pas moins que Mahmoud Doua utilise ce fait pour masquer la réalité des persécutions des Coptes dans tout le pays.
Les Coptes d’Égypte ont toujours été la proie de discriminations, de persécutions, que se soit sous l’ère Moubarak ou sur des périodes antérieures.
Ils sont réduits en esclavage ou au statut de dhimmi pendant des siècles par les Musulmans, jusqu’à l’arrivée de Napoléon qui par sa campagne impérialiste en Égypte de 1798-1801, abolira ce statut infamant de sous-citoyen, et promulguera même un général Copte à la tête des armées égyptiennes, Al-Jawhari, ce qui ne s’était jusqu’alors jamais produit sous domination musulmane.

-                                                  519320MosqueBordeauxNapolon2 cenon

« J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance. Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir. »
extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte

Malgré l’abolition de ce satut, les Coptes en tant que minorités n’ont pu conserver une égalité de droits avec les Musulmans, tant que l’Égypte est restée sous l’influence occidentale. Après le départ des français, puis des anglais en 1952, les coptes sont de nouveau régulièrement victimes de brimades et de discriminations.
On ne peut, dans cet article, énumérer tous les actes anti-coptes, juste quelques faits.

On peut noter l’interdiction de l’élevage de porcs dans tout le pays depuis mai 2009 sous prétexte de contamination par la grippe porcine (qui n’affecte l’homme que dans des cas très rares), un prétexte fallacieux, la réalité est que les cheptels de porcs, animaux jugés impurs par les instances musulmanes, ne doivent plus être élevés en terre d’Islam.
Les Coptes, véritables natifs d’Égypte et descendants de la civilisation des Pharaons (« copte » veut dire « égyptien ») n’ont plus le droit d’élever de porcs dans leur propre pays, soumis aux préceptes de la Charia.

-                                                        503511MosqueBordeauxMarySamehtrangleparunmusulmanengypte charia

Funérailles de Mary Sameh George, jeune fille Copte de 25 ans poignardée à seize reprise et étranglée à mort le 29 mars 2014 par un Musulman lors d’une manifestation de la confrérie des Frères Musulmans.

-                                                       538847MosqueBordeauxmusulmanspromorsi chrétiens

-                    Le 18 janvier 2013, le village Copte d’el-Marashda est attaqué par un millier de Musulmans pro-Morsi

Pendant l’été 2013, avec la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir, on dénote plus d’une soixantaine d’églises brûlées ou vandalisées par les Musulmans sur le territoire égyptien.

à Alexandrie :
    – L’église d’Abouna Maximos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
    – L’église de St Georges | Bakos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
à Arish :
    – L’église Saint Georges | Brulée
à Assiut :
    – Monastère du bon berger | Religieuses attaquées
    – L’église de l’Archange Michel | Encerclée
    – L’église St Georges | Brûlée
    – L’église Al-Eslah | Brûlée
    – L’église Adventiste | Le pasteur et sa femme ont été kidnappés, mais ont réussi à s’échapper
    – L’église Sainte Thérèse | Brûlée
    – L’église des Apôtres | Brûlée
    – L’église de la Sainte Renaissance | Brûlée
    – L’église de Saint Jean | Brûlée
    – Le diocèse Copte Orthodoxe | Abu Tig | Assiégé
    – Le diocèse de Saint Jean | Qusiya | Attaqué (pierres)
    – Maisons de coptes dans la rue Kolta | Attaquées
    – Boutique de ventes de Bibles et de livres liturgiques, rue Al Gomoherya | Brûlée

-                                         L’église Saint-Moïse à Minya incendiée par les Musulmans pro-Morsi

-                                                          675451MosqueBordeauxgliseAlAnbaMousa chrétiens d'orient

-                                          L’Église Al-Anba Mousa de Mynia après son incendie en août 2013

à Beni Suef :
    – La basilique Sainte Fatima | Heliopolis | Tentatives d’attaque
    – L’église de la Vierge Marie | Hakim Village | Brûlée

à Fayoum :
    – L’église Sainte Demiana | Pillée et brûlée
- L’église Evangélique | al-Zorby Village | Pillée et détruite
- L’église Franciscaine | Brûlée

    – Deux boutiques de ventes de Bibles | Brûlée

à Gharbiya :
    – Le Diocese de St Paul | Brûlée

à Giza :
    – L’évechée d’Atfeeh | Pillée
    – L’église de l’Archange Michel | Kerdasa | Brûlée
    – L’église de la Vierge Marie | Assiégée

à Minya :
    – L’église de Delga | Attaquée
    – L’église des Pères Jésuites | Abu Hilal
    – L’église Saint Marc | Abu Hilal

-                                                     763272MosqueBordeauxglisecouventsaintJoseph christianophobie
-                                                   Les restes calcinés du couvent Saint-Joseph à Minya

-                                         328652MosqueBordeauxgliseElAmirTadros coptes
-                                                         L’Église El Amir Tadros (St Theodore) brûlée
    – L’église Evangelique
    – L’église Anba Moussa al-Aswad
    – L’église Apostolique
    – L’église du Salut des Ames | Brûlée
    – L’église Saint Jean | Brûlée
    – L’école Copte Secondaire pour garçons | Brûlée
    – Le refuge des soldats du Christ |
    – Le Diocese de Mallawi | Tentatives d’attaques (coups de feu, molotovs, et jets de pierres)

à Qena :
    – L’église Saint Marie | Tentative de brûlée l’église

à Sohag :
    – Eglise Saint Georges – brûlée
    – Eglise Sainte Demiana – attaquée puis brûlée
    – Eglise Sainte Vierge Marie – brûlée
    – Eglise Saint Marc et le Centre communautaire lui appartenant – brûlés
    – Eglise Anba Abraham – détruite puis brûlée

à Suez :
    – L’église anglicane des Saints Sauveurs
    – L’école fransiscane et l’école fransiscane -  brûlées
    – L’hôpital et le monastère du Saint Pasteur – brûlés
    – L’église du Bon Pasteur – jets de cocktails molotovs
    – L’église grecque orthodoxe – brûlée
    – Les institutions chrétiennes – toutes incendiées
    – Maison du prêtre Abouna Angelos (Prêtre de l’église de la Sainte Vierge et d’Anba Abraham) – incendiée
    – Propriétés et maisons de coptes – brûlées
    – 18 maisons coptes – brûlées
    – Le siège de l’association copte YMCA – brûlée
    – Bureau de la fondation évangélique & Oum El Nour – brûlées

à Louxor :
    – Boutiques appartenant à des coptes | Brûlées
    – Pharmacies appartenant à des coptes | Brûlées
    – Hôtels appartenant à des coptes | Attaquées et pillées


Les persécutions ne se résument pas à la seule Égypte évidemment, les minorités chrétiennes (les minorités juives, ont quant à elles, pratiquement disparu) sont victimes de discriminations dans tout le monde Musulman.

En Indonésie, « Jésus est un porc ! L’islam vaincra. » Ces graffitis s’étalent sur les murs des maisons, les carcasses calcinées des églises de Ternate. Cette petite île du nord des Moluques, qui abritait il y a quelques mois chrétiens et musulmans, est désormais « blanche », c’est-à-dire musulmane. Le cinéma, les bars, karaokés et discothèques ont été brûlés ou ont fermé. On ne circule plus à l’heure de la prière. Il ne reste pas une église debout.

En Indonésie, mille enfants catholiques de Timor Est, enlevés à leur famille en 1999, sont retenus par la force en Indonésie, convertis à l’islam, instruits dans des collèges islamiques et nationalisés.

À Homs en Syrie le 7 avril 2014, le prêtre jésuite Frans Van Der Lugt abattu dans son monastère, les Chrétiens ont évacué la ville, de 60 000 avant la guerre, ils ne sont plus qu’une trentaine.

persécutions des Chrétiens au Maroc, pays où il est interdit de faire du prosélytisme chrétien, toute tentative de convertir un Musulman au Christianisme est passible de prison. Les Chrétiens sont continuellement discriminés dans la société marocaine.

Le 25 mai 2009 en Algérie, six jeunes algériens convertis au Christianisme sont condamnés à deux ans de prison ferme pour exercice illégal d’un culte non musulman, dont Habiba Kouider, qui « corrompait les âmes musulmanes »  en ayant commis le crime de posséder quelques Bibles dans son sac.
La répression de la minorité chrétienne est constante en Algérie.

persécutions des Chrétiens dans la bande de Gaza : Rami Ayyad, Chrétien palestinien torturé et assassiné à Gaza, sa librairie chrétienne dynamitée

persécutions des Chrétiens du Kosovo, aujourd’hui minoritaires et parqués dans des enclaves de la région qui constituait historiquement le berceau de leur culture serbe chrétienne orthodoxe, par les Musulmans Albanais et avec la complicité des instances internationales.

persécutions des Chrétiens en Syrie, édifiant et monstrueux.

-                                                    318911MosqueBordeauxmassacredAlDuvair Coran

en mars 2013, les habitants du village chrétien d’Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda.

Image de prévisualisation YouTube

Les Chrétiens sont de nouveau soumis à la législation du statut de dhimmi (voir le pacte d’ommar ci-dessus) dans une partie de l’Irak et de la Syrie, dans une région où s’est instaurée un nouveau Califat crée par des factions musulmanes (État Islamique en Iraq et au Levant : ISIS). Les Chrétiens doivent s’acquitter d’un impôt (Jizya) s’ils veulent rester en vie.

chaque année, en moyenne mille jeunes filles chrétiennes et hindoues mariées de force et converties à l’Islam au Pakistan.

-                                                    339688MosqueBordeauxperscutionschrtiensPakistan devshirmé

-                    en mars 2013, des Musulmans ont incendié plus de cent maisons chrétiennes dans l’est du Pakistan


Ce n’est là qu’un aperçu des persécutions subies par ces minorités dans les différents pays africains, du moyen-orient et asiatiques (Soudan, Nigéria, Mali, Arabie Saoudite, Qatar, Indonésie, etc..)

-                                                     673342MosqueBordeauxMahmoudDoua dhimmi

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon : « J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés….Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »

En diffusant dans les média que l’Islam est « Paix et Tolérance », l’objectif de Mahmoud Doua est de ne pas éveiller les consciences et laisser le totalitarisme islamique inoculer lentement la civilisation occidentale pour l’islamiser. Le prédicateur nous montre la vision globalisante de l’Islam dans la suite de sa conférence donnée à Nantes :

Image de prévisualisation YouTube

« L’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme, et quand vous lisez les message antérieurs, il n’y a pas de ruptures d’intégration de ce patrimoine religieux dans le Coran, donc une reconnaissance de la Thorah et de l’Évangile au singulier [Note] l’Islam ne reconnaît pas le Nouveau Testament comme texte religieux, mais uniquement l’Évangile au singulier, un texte qui se serait perdu et intégré de manière déformée dans le Nouveau Testament par des falsificateurs] .
[21:09]
« L’Islam est une réforme du Christianisme et du Judaïsme, c’est comme ça qu’il faut le présenter. Comment expliquez-vous le nombre de Chrétiens et de Juifs qui se convertissent à l’Islam ? »
[40:45]

« Le péché originel est un dogme fondamental du Christianisme. La notion de péché originel n’existe pas chez les Musulmans. Il y a la Croyance naturelle, il y a la bonté originelle tout simplement. Quand on dit ça à une mentalité chrétienne, ils sont subjugués à ce que nous sommes nés Croyants. Une fois, j’ai reçu dans ma permanence une convertie. Pourquoi ? Parce qu’il y avait un prêtre qui a refusé de baptiser son fils qui était en train de mourir. Quand elle a su que dans l’Islam, il n’y a pas de Baptême, et que les portes de la miséricorde sont ouvertes à tous, et que l’homme est naturellement croyant, c’est quand même une approche tout à fait originelle pour les Chrétiens. »
[46:34]

« Le récit de Adam et Ève : dans le récit biblique, c’est Ève qui a commis la faute, et qui a poussé Adam après. Mais dans une société qui a combattu pour l’égalité entre l’homme et la femme, c’est une approche misogyne, sexiste du récit d’Adam.
Dans le Coran, on ne dit pas ça. Adam et Ève ont commis une faute tous les deux, tous les deux sont responsables. Parce que quand on dit que c’est Ève, c’est un peu la tentation féminine, la femme tentatrice dans la mentalité occidentale. Malheureusement, nous dans l’Islam, nous gardons encore ce mythe chrétien sans le savoir. »

[47:35]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Mahmoud Doua nous décrit le totalitarisme islamique : chaque être humain naît Croyant Musulman, c’est sa nature propre, il n’a pas le choix, il doit donc reconnaître l’Islam comme seule Religion et se soumettre à ses principes. Le Judaïsme et le Christianisme ne sont que des sous-produits falsifiés de l’Islam.
Le Prophète Mohamed est venu réformer l
e Christianisme, doctrine « misogyne et sexiste », qui doit s’effacer devant la grandeur des enseignements de la vraie religion, l’Islam.
L’exégèse de la Bible de Mahmoud Doua pour décrédibiliser le Christianisme devant ses Fidèles est discutable. Ève a été trompée par le serpent pour mordre dans le fruit défendu, elle a ensuite détourné Adam, mais Adam qui connaissait l’interdiction, n’a rien fait pour l’en dissuader, et a commis le péché : il est donc tout aussi responsable. D’ailleurs, Dieu punit à la fois Adam et Ève.
Mahmoud Doua veut faire croire que le Christianisme et la pensée occidentale sont à l’origine du mythe de « la femme tentatrice».
Il devrait se plonger dans le Coran et en particulier sur la sourate IV dédiée aux femmes (An-Nisa), où le Prophète Mohamed enseigne aux hommes comment ils doivent traiter leurs femmes, quelques extraits :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:34

« Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:3

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:11

« Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:25

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »
Le Coran – An-Nur (la lumière) 24:31

Dans le Coran, les femmes sont asservies à l’homme.
Elles lui doivent obéissance, sinon, il est permis de les frapper.
Un homme peut épouser jusqu’à quatre femmes, voire également ses esclaves (vous avez bien lu !).
La femme vaut la moitié d’un homme dans le cadre de l’héritage.
Il est intéressant de constater comment Mahmoud Doua applique une technique de renversement de situation : C’est l’Occident Chrétien, où les femmes sont libres de diriger des pays, de vivre leur célibat, de s’habiller légèrement, qui serait sexiste et misogyne, et c’est l’Islam qui cache ses femmes derrière un voile, un hijab ou une burqa, sous tutorat du mari ou de la famille dans la plupart des pays Musulmans, qui serait Terre de liberté féminine !

-               361778MosqueBordeauxfranaises2 Églises

Pour résumer la pensée de l’imam Mahmoud Doua, l’Occident Chrétien « misogyne et sexiste » doit suivre l’Islam, modèle parfait de libération de la femme.

Les habitants de la ville de Bordeaux suivront-ils cette voie, dans l’édification d’une société islamique, lorsque la Grande Mosquée sera construite ?

 

-                                                                               846784MosqueBordeauxTareqOubrouLgiondHonneur Égypte
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »

« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »
Sermon de Tareq Oubrou devant les Fidèles Musulmans dans les années 1990

L’islamiste proche des Frères Musulmans Tareq Oubrou décoré de la Légion d’Honneur par le maire UMP Alain Juppé le 6 février 2014

-                                                                     840933MosqueBordeauxAlainJupp esclavage

« Votre personnalité cher Tareq Oubrou est d’une grande richesse, vos talents sont multiples, imam, théologien, intellectuel, homme de tribune, acteur associatif, tellement impliqué dans la vie de notre cité, à la fois pasteur, docteur, citoyen. »
[01:20]
Discours du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, pendant la remise de la Légion d’Honneur à Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, le 6 février 2014

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir