19 mars, 2019

Le prédicateur Hassan Iquioussen diffuse sa haine de l’Occident, discrédite l’Église et le Pape sur le site de la future Mosquée de Teisseire d’Échirolles

Classé dans : Politique — islamineurope @ 0 h 13 min

La région de Grenoble est une des premières en France, avec la région parisienne et la banlieue de Marseille, à avoir subi l’influence de l’Islam radical en supportant l’installation de multitudes d’associations, d’instituts et de Mosquées.
À Grenoble, il y a cinq mosquées salafistes, plus de 40 jeunes ont rejoint Daech, quatre ont été tués là-bas.

La Mosquée Al-Kwathar de Grenoble, a été fermée pendant six mois pour prêches radicaux incitant à la haine et au meurtre.
« À travers plusieurs de ses prêches, l’imam légitime le djihad armé, provoque à la violence, à la haine et à la discrimination contre les fidèles des autres cultes et véhicule un message contraire aux valeurs républicaines en légitimant la charia et la discrimination envers les femmes. »

L’Association des Musulmans d’Échirolles (AME), est également un parfait exemple de l’influence doctrinale coranique sur la société grenobloise, en recevant le prédicateur Tariq Ramadan, proférant des prêches contre le monde occidental et Israël.

Une des dernières associations créées sur la ville, l’Association des Musulmans Unis (AMU), lève des fonds auprès de la communauté musulmane pour mettre en oeuvre le projet de construction d’un immense lieu de culte musulman, la Mosquée de Teisseire.

-                           Le prédicateur Hassan Iquioussen diffuse sa haine de l'Occident, discrédite l'Église et le Pape sur le site de la future Mosquée de Teisseire d'Échirolles dans Politique 1552856978-mosquee-echirolles-2-mosquee-teisseire

Plan de la future Grande Mosquée de Teisseire, qui sera bâtie à Échirolles à partir de septembre 2019 pour l’AMU

-                                 1552858572-mosquee-echirolles-2-mosquee-teisseire-musulmans AMU dans Politique

Fidèles en prière dans les locaux provisoires de l’Association des Musulmans Unis (AMU) d’Échirolles

-                            1552859208-mosquee-echirolles-2-permis-de-construire antisémitisme
Le permis de construire de la Mosquée de Teisseire a été délivré le 28 novembre 2018 par le maire de Grenoble Éric Piolle. les débuts des travaux sont prévus pour septembre 2019. Le coût de cette nouvelle mosquée devrait dépasser les deux millions d’euros.

En attendant l’édification du lieu de culte, est-ce un Islam tolérant et respectueux des valeurs européennes que l’on enseignera dans cet établissement, la tolérance, la paix dans une saine communion entre les peuples ?

On peut déjà être surpris de constater que l’imam de la mosquée du Bourget et de l’école coranique de Bobigny, Nader Abou Anas, soit invité à donner une conférence auprès des fidèles de la future Mosquée Teisseire d’Échirolles le 6 mai 2018.

-                       1552859765-mosquee-echirolles-2-nader-abou-anas charia

Nader Abou Anas est un doctrinaire des milieux fondamentalistes, il interdit par exemple aux Musulmans d’écouter de la musique, la « voix de Satan », et s’en tient à respecter une législation coranique stricte de la Sunnah du Prophète envers les femmes.

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, professeur à l’école coranique de Bobigny et invité à la Mosquée d’Échirolles, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Cette nouvelle association islamique est également ouvertement anti-chrétienne, sur le site Internet officiel du futur lieu de culte musulman de la Mosquée de Teisseire, les responsables diffusent une conférence du prédicateur misogyne, antieuropéen, antichrétien et antisémite Hassan Iquioussen. (hard-copy).
Quelques extraits de la conférence en ligne :

Image de prévisualisation YouTube
« Le Coran est clair, il n’y a pas dans l’Islam de guerre offensive à but religieux, ça n’existe pas, c’est un terme qui est étrange à l’Islam. Les guerres de religion, c’est notre culture occidentale et notre histoire. En interne, lorsqu’on a voulu imposer une doctrine dominante, l’Église, le Pape, on n’a pas eu pitié des Albigeois, des Cathares, on n’a pas eu de pitié envers les protestants, on n’a pas eu de pitié envers les Juifs. Et ensuite, on est parti massacrer du sarrasin, de l’Arabe, du Maure.
En Islam, la notion de guerre de religion n’existe pas, parce que la religion musulmane ne s’impose pas, parce que Dieu a créé les êtres humains libres. »
« Ça fait 1400 ans, il y a toujours eu des non-Musulmans en terre d’Islam. Si la guerre était religieuse, c’est-à-dire, tu te convertis, sinon, je te tue, il n’y aurait jamais eu de musulmans qui vivent parmi les Musulmans. Le fait qu’il y ait des minorités en terre d’Islam, c’est la preuve que la guerre n’est pas religieuse, elle a d’autres objectifs, mais pas religieuse. »
[18:30]

« Ceux qui vous combattent, qui veulent vous empêcher de rester Musulman et de pratiquer votre religion, ceux qui vous expulsent de vos demeures vous avez vu , Deux agressions, l’une spirituelle, intellectuelle, on veut te priver de ta religion, cela s’appelle l’Inquisition, la deuxième elle est matérielle, je te prends tes biens. Troisième agression, des gens qui font alliance avec vos ennemis extérieurs, alors à ce moment là, moi Dieu, je vous autorise à les combattre, parce qu’ils vous combattent. Cela s’appelle la légitime défense. »
[29:30]

« Dans le Monde musulman, quand l’Islam va s’étendre dans le Moyen-Orient, en Égypte, dans le Maghreb, les Musulmans ne vont pas détruire les Églises. La preuve, il y en a encore aujourd’hui des Églises, qui datent de l’époque. C’est vrai que certaines Églises vont se convertir à l’Islam et devenir des Mosquées, mais parce que les fidèles de cette Église se sont convertis à l’Islam. C’est du bon sens. « 
[37:30]
« Vous savez ce que dit Gustave Le Bon ? L’Histoire de l’humanité n’a pas connu de conquérants plus miséricordieux, tolérants, que les Arabes. »
[44:40]
Extraits de la conférence antichrétienne de Hassan Iquioussen donnée à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois, mise en ligne par les responsables de la Mosquée d’Échirolles : « l’Islam et les non musulmans que disent les textes ? »

Hassan Iquioussen, ayant créé la polémique il y a quelques années en tenant des propos antisémites devant des fidèles Musulmans, mène depuis deux décennies dans les plus grandes Mosquées de France sa propagande habituelle, en donnant une vision idyllique unilatérale de l’islam, religion de paix, d’amour et de tolérance, contre l’Église Catholique et le Pape, l’Inquisition, qui seraient source d’oppression, d’intolérance et de violence, car faisant « massacrer du sarrasin, de l’Arabe, du Maure ».

Dans d’autres conférences, comme celle données à la Mosquée de Raismes, Hassan Iquioussen entame une réflexion sur la religion. Le Christianisme est considéré par le prédicateur comme une religion de mort et de mélancolie, cause de suicide, l’opposant à l’Islam, source de vie. Les cathédrales, comme celle de Notre Dame de Paris, auraient été construites par des architectes Musulmans.
Un non sens historique.

Thèses complotistes de Hassan Iquioussen : les attentats islamistes perpétrés par Mohamed Merah, ceux du 11 septembre, de Madrid, de Londres,… sont des complots orchestrés par l’Occident et les sionistes, les « islamophobes », contre la communauté musulmane.

Le but de cette propagande étant de souder la communauté musulmane, qu’elle ne s’éloigne pas de ses fondamentaux, pour lutter contre un ennemi commun : la civilisation chrétienne européenne.

Contrairement à ce que dit Hassan Iquioussen, si on se réfère aux sources historiques de la première période des conquêtes islamiques, on constate en réalité qu’elles ont été dramatiques pour les Chrétiens et les Juifs.
Hassan Iquioussen sait-il que l’annihilation de l’empire byzantin par les Musulmans a entraîné le massacre de milliers de Chrétiens, de leur réduction en esclavage, la destruction de milliers d’Églises, leur transformation en Mosquées ? Aujourd’hui, 99% de la population turque (ex-Byzance) est musulmane, où est donc la diversité religieuse du territoire de l’Asie Mineure, historiquement chrétien ?

-                               1552863098-mosquee-echirolles-2-sophronius-jerusalem Coran

Voici par exemple comment Sophronius, le patriarche chrétien de Jérusalem, décrit la conquête islamique de la ville dont il avait la charge en 636 :
« Pourquoi les raids des barbares sont incessants ? Pourquoi les troupes de sarrasins nous attaquent-elles ? Pourquoi tant de destructions et de pillages ? Pourquoi tant de versement de sang humain ? Pourquoi les oiseaux du ciel dévorent-ils les corps humains ? Pourquoi les Églises sont-elles détruites ? Pourquoi la Croix est-elle moquée ? Pourquoi le Christ, dispensateur de toutes bonnes choses et de notre joie, est-il blasphémé par les bouches païennes, ce qui justifie sa plainte envers nous : « À cause de vous, mon nom sera blasphémé parmi les païens », et c’est la pire des choses qui puisse nous arriver ?
C’est pourquoi, les sarrasins vengeurs et détestant Dieu, l’abomination de la désolation clairement annoncée par les Prophètes, ont conquis des places qui ne leur sont pas autorisées, pillé les cités, dévasté les champs, brûlé les villages, mis le feu aux Églises saintes, renversé les monastères sacrés, opposent les armées Byzantines entre elles, et les combattent, remportant victoire sur victoire. »
[...]
Ces combattants contre Dieu se vantent de prévaloir sur tous, imitant assidûment et irrémédiablement leur chef, qui est le diable, simulant sa vanité par laquelle il a été expulsé du paradis et assigné aux ténèbres. »
« Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » – Robert G. Hoyland – p72-73

-                          1552856964-mosquee-echirolles-2-seeing-islam-as-others-saw-it Échirolles

Dans son livre « Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » l’historien Robert G. Hoyland a étudié personnellement plus d’une centaine de sources chrétiennes, juives, arabes, zoroastriennes, perses, grecques, coptes, arméniennes et chinoises de textes historiques couvrant la période de la conquête islamique entre 620 et 780 après Jésus-Christ.
Le livre contient la première référence historique non islamique au Prophète Mohamed, contenue dans le manuscrit du jacobite Thomas le Presbyte :
« Le vendredi 7 février 634, à la neuvième heure, il y eut la bataille entre les Romains et les Arabes de Mohamed, à 19 km à l’est de Gaza. Les Romains ont fui, laissant le patricien Bryrdn, que les Arabes ont tué. Quelques 4 000 pauvres villageois de Palestine furent tués, parmi lesquels, des Chrétiens, des Juifs et des Samaritains. Les Arabes ont ravagé toute la région. »
« Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » – Robert G. Hoyland – p120

Toutes les sources et références du livre sont bien loin de montrer un Islam pacifique et bienveillant tel quel le décrit Hassan Iquioussen auprès de la communauté musulmane.

 

-                              1552859932-mosquee-echirolles-2-hassan-iquioussen Éric Piolle

Non content de diffuser ses prédications en ligne, les responsable de l’AMU ont invité Hassan Iquioussen à Échirolles le 17 février 2019 pour faire la promotion de la future Grande Mosquée de Teisseire.

-                           1552856978-mosquee-echirolles-2-eric-piolle France

Le maire islamo-gauchiste du parti écologiste Éric Piolle (au centre) reçu par les islamistes de l’AMU le 5 juin 2018 pour décider de la construction de la future Grande Mosquée de Teisseire, contribue à l’implantation de l’Islam radical, misogyne, antichrétien et antisémite et collabore ainsi à la destruction du vivre-ensemble et de la cohésion sociétale sur le long terme à Échirolles.

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir