• Accueil
  • > Archives pour janvier 2013

26 janvier, 2013

Des prédicateurs islamistes fondamentalistes viendront-ils endoctriner les jeunes Musulmans dans la future Grande Mosquée de Reims ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 32 min

L’agglomération de Reims, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne, compte plus de 190 000 habitants. C’est une des villes historiques les plus importantes de France.
A partir du XI Siècle, presque tous les Rois de France furent sacrés dans la Cathédrale Notre-Dame de Reims.
La ville rémoise accueille aujourd’hui une forte population Musulmane, en effet, dans la « cité des sacres », plus de un rémois sur dix est Musulman.

Face à la pression et à l’ampleur de cet effet migratoire sur Reims, des associations se créent pour promouvoir la culture islamique, dont la principale est l’Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims (AMCIR) créée en 1980.
l’AMCIR est membre officiel de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
l’UOIF possède une soixantaine d’associations directement affiliées, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Pour consolider les relations entre les Frères Musulmans et l’UOIF, Ahmed Jaballah était en visite chez le président islamiste égyptien Mohamed Morsi, le 3 janvier 2013.

-                                                        Des prédicateurs islamistes fondamentalistes viendront-ils endoctriner les jeunes Musulmans dans la future Grande Mosquée de Reims ? dans Politique 274436AhmedJaballahMohamedMorsi
Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (au centre), reçu par le président égyptien des Frères Musulmans Mohamed Morsi, (à droite) le 3 janvier 2013 en Égypte

La salle de prières mise à disposition par la mairie étant devenue trop exigüe pour accueillir l’afflux croissant de Fidèles, l’AMCIR a pu obtenir il y a quelques années un terrain gracieusement offert par la municipalité, base d’un projet de construction d’une Mosquée et d’un centre Culturel Islamique. La municipalité se pose également comme garant des emprunts effectués par l’association pour financer l’édifice religieux, tout cela bien entendu au mépris de la Loi de 1905 qui prévoit que l’État ne doit financer aucun Culte.
L’AMCIR est influencée par des puissances étrangères, en particulier le Koweït. L’état wahhabite qui vient de déposer une proposition de Loi interdisant sur son territoire toute construction de nouvelles Églises, a dépéché sur Reims son ambassadeur Ali Suleiman Al-Saied en février 2009, pour y déposer un chèque de 3 millions d’euros comme participation au financement de la future Grande Mosquée de la ville.
Le Koweït s’offre ainsi un droit d’ingérence sur ce qui sera enseigné par les imams et prédicateurs du centre islamique, en particulier aux enfants musulmans de l’école coranique du futur lieu de Culte, sans aucun contrôle des instances françaises.
Le projet de l’AMCIR est un bâtiment de 3 750 m2 construit sur un terrain de 4 600 m2, avec un parking de 2 500 m2. Sont prévus un lieu de culte, avec un minaret de 12 mètres de hauteur, un espace socio-culturel, (des salles de réunion, de cours et de séminaire) et un espace vert. Au total, l’édifice aura une capacité d’accueil de 2 500 personnes.

Le budget total du projet est de 5 Millions d’euros. Un cinquième de cette somme a été apportée par la communauté Musulmane, des dons sont recueillis sur le site internet officiel de la Mosquée. Ce million a permis de financer le gros œuvre. La Mosquée est en cours de réalisation, et pourrait être inaugurée début 2014.

-    252184MosqueReimsprojet2 Adeline Hazan dans religion  855290MosqueReimsprojet1 Ahmed Jaballah

-                                              Le projet de la Grande Mosquée Sainte Anne de Reims

-                                                                314790MosqueReimsminaret antisémitisme
-                                           Le minaret de la Grande Mosquée de Reims en cours de construction en avril 2012


Quel Islam est enseigné par les responsables de l’AMCIR ?

La pensée des idéologues de l’UOIF est contenue en partie dans cette réplique de Lekbir Kotbi, recteur de la future Mosquée de Reims, interrogé par le grand reporter François Hautier du Figaro :
-                                                                      755032MosqueReimsrecteurLekbirKotbi Bourget
« Le concept d’intégration est dépassé: les jeunes Musulmans sont aujourd’hui français. Ils disent: ‘le problème d’intégration, c’est le vôtre ! C’est vous qui refusez l’autre, une certaine différence. Moi, la France, c’est mon pays !’ »
Lekbir Kotbi – recteur de la future Grande Mosquée Sainte Anne de Reims, rapporté par le Figaro

Lekbir Kotbi nous explique que voilà, c’est fait, les Musulmans sont maintenant chez eux en France, et que c’est désormais à la France et aux français qui « refusent l’autre et une certaine différence», de s’adapter et de respecter les traditions, moeurs et coutumes islamiques, et non aux Musulmans de faire l’effort de s’assimiler à la culture et aux valeurs de la nation. Une intégration à l’envers !
Parce que « le concept d’intégration est dépassé», ce problème devient « le vôtre», le problème des français intolérants qui n’acceptent pas les revendications islamiques.

Sur la page Facebook de l’AMCIR, on peut obtenir des indications sur l’idéologie islamique qui peut être diffusée aux Fidèles Musulmans rémois dans la salle de prières actuelle.

Les responsables de l’AMCIR font la promotion de cheikh wahabbite saoudien Mohamed Al-Arifi (hard-copy), un prédicateur prestigieux connu dans tout le Moyen-Orient et le Maghreb, qui explique sur les télévisions des pays islamiques comment bien battre sa femme, ce prédicateur déverse également sa haine contre les Juifs, qu’il considère comme un peuple rusé qui se cache derrière les murs pour se battre contre les Musulmans.

-                                                                    476314mohamedalarifi Champagne-Ardenne

« Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. Une d’entre elles est leur incapacité à supporter la confrontation. J’ai étudié l’Histoire des Juifs quand je donnais des cours de Religion. A travers toute l’Histoire des Juifs, je n’ai jamais étudié une bataille dans laquelle ils aient combattu l’ennemi de front. »
sermon de Mohamed Al-Arifi devant des Fidèles, une référence théologique pour les responsables de la future Mosquée de Reims

Également sur la page Facebook de l’AMCIR, les responsables invitent les Musulmans à écouter les sermons de l’imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa (hard-copy), intégralement disponibles sur son site Internet officiel http://www.rachidabouhoudeyfa.com.
L’imam Rachid Houdeyfa diffuse une idéologie islamique fondamentaliste, il explique par exemple que les femmes Musulmanes doivent se couvrir intégralement le corps et le visage sauf les yeux dans un pays de « fitna » (désordre) comme la France, ou au moins porter le hijab (voile couvrant intégralement le corps sauf le visage) qui est une recommandation obligatoire de l’Islam.

-                                                                    248430rachidabouhoudeyfa charia
-                                                      « 
La chose qui donne le plus de valeur à la femme, c’est le hijab »
Rachid Abou Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, un maître à penser pour les responsables de la Mosquée de Reims


On peut être également surpris de retrouver un sermon du prédicateur islamiste suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan.
Tariq Ramadan se revendique d’un Islam politique, proche des Frères Musulmans, il explique que l’Occident est décadent et que la seule solution pour rétablir la situation consiste en la création d’un État Islamique sous la Charia dirigé par un imam, un système bien évidemment incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental.
Un court extrait du sermon sur « l’épreuve de l’amour », intégralement disponible en ligne sur la page Facebook de l’AMCIR, en gras italique ci-dessous : (hard-copy)

-                                                                          157976HavreduSavoirTariqRamadan Coran
-     Le prédicateur Tariq Ramadan, une référence idéologique pour les responsables de la future Mosquée de Reims

« Youssouf est un Prophète initié à se rapprocher de Dieu et qui porte le Message. Observez un peu ce qu’il lui arrive. C’est une grande méditation que chacun et chacune d’entre nous doit vivre. Youssouf croît en un Dieu unique, il dit « La illaha il Allah », pour nous c’est le message éternel, le seul que tous les Prophètes soient venu dire : « La illaha il Allah ». Le Tawhid. Il est avec un père qui dit : »La illaha il Allah », il vit dans un pays où l’on dit « La illaha il Allah », il est entouré d’une famille et d’un contexte où l’on dit « La illaha il Allah ».
Que fait Allah avec lui ? Il le prend, et il l’arrache à son père, à sa mère, à sa terre et il se retrouve en exil, il met dans le fond d’un puits où il est récupéré par des voyageurs, il le fait voyager jusqu’en Égypte, où il n’y a pas de « La illaha il Allah », ce sont des polythéistes, dans des familles où on ne croit pas en Dieu, et avec une femme qui va tenter de le séduire.
ça ne vous dit rien ? Il y a soixante ans, vos parents, qui n’ont pas compris pourquoi, arrachés à leur terre pour des raisons économiques, là où on faisait cinq fois l’appel à la prière, se disant : « pourquoi on est obligés de partir, pour de l’argent ? » Se retrouvant dans un pays où on n’appelle pas à la prière, entourés de gens qui ne croient plus en Dieu pour la plupart, pour se retrouver en plein milieu de l’Europe, dans un univers plein de séduction. ça ne vous dit rien ? C’est notre histoire.
C’est l’histoire de notre exil. Et ce qui est très étonnant, lorsque vous lisez la Sourate, le récit, dans les premiers versets, vous trouvez : « le Pharaon a fait des gens de l’Égypte des sectes, et il va rendre faible une partie d’entre vous. » Réfléchissez à ce verset. Pharaon s’est élevé et enorgueilli sur la Terre, et il a composé son peuple de groupements, et il a affaibli l’un d’entre eux, dont il tuait les enfants et laissait vivre les filles. Ici, des siècles plus tard, Allah parle des descendants de Youssouf comme des gens du pays. ça ne vous dit rien ? C’est nous ! Ce sont les les gens qui à partir de cet exil deviennent des gens du pays ! [...]Ces gens du pays qui vont être persécutés dans cette histoire.
Cela doit nous faire réfléchir. »
[33:00]

Tariq Ramadan nous explique que, comme le Prophète Youssouf à l’époque de Pharaon dans les temps anciens, les Musulmans ont été arraché à leur terre, à leur identité islamique, ils descendent de gens en exil, qui se sont retrouvés en « plein milieu de l’Europe », dans un pays « de la séduction » et « sans religion », qui « affaiblit une partie d’entre eux », et qu’ils vont être « persécutés ».
Pour Tariq Ramadan, Les Musulmans de France sont déracinés, persécutés dans un territoire hostile. Une manière de souder la communauté Musulmane contre la menace extérieure, les non-Musulmans.


Verra-t-on les prédicateurs Mohamed Al-Arifi, régulièrement invité en France comme ici au Bourget, Rachid Abou Houdeyfa et Tariq Ramadan venir donner des conférences dans la Grande Mosquée de Reims ? Pensez-vous que les idéologies développées par ces prédicateurs et diffusées par l’AMCIR encouragent les jeunes Musulmans à s’intégrer dans la société française ?

299375AdelineHazan Frères Musulmans       594028MosqueReimsAdelineHazanposepremirepierre imam

pose symbolique de la première pierre de la Grande Mosquée Sainte Anne de Reims le 13 septembre 2008,  en présence de Adeline Hazan, maire socialiste de la municipalité.

15 janvier, 2013

Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain : les « Juifs et les hypocrites » mènent une politique d’accusation contre les Musulmans

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

La ville d’Escaudain de près de 10 000 habitants, est située dans le département Nord (59) de la France près de Raismes et de Valenciennes.
Escaudain a un long passé historique, en 847 ce petit village à l’époque fut donné à l’Abbaye de Saint-Amand par Charles II le Chauve.

La population Musulmane du nord de la France n’a cessé de croitre ces trente dernières années, et pour satisfaire la communauté islamique de la ville d’Escaudain, la municipalité a autorisé la construction d’une Grande Mosquée en 1990, sur le terrain de l’ancienne savonnerie Lempereur. D’architecture de type hispano-arabique, l’édifice comprend un minaret, un bureau, une salle de prière, une bibliothèque, une salle de classe où deux cents élèves suivent des cours d’éducation islamique.

-                                                               Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d'Escaudain : les
-                                                                                La Mosquée d’Escaudain et son minaret

On peut constater que malgré une forte présence de l’Islam, religion de « Paix et Tolérance » sur Escaudain, le climat ne semble pas totalement apaisé au coeur de la ville, des tensions communautaires s’expriment parfois.
L’Église historique Saint-Martin d’Escaudain, construite au XVI Siècle, a été taggée d’inscriptions racistes dans la nuit du vendredi 10 février 2012
On pouvait y lire les messages : « Nike la France ! », « Sarko on te baize ! », « Maroc en force ! », « A mort les porcs ! »
Deux semaines plus tard, le 26 février, ce fut la Mosquée d’Escaudain qui fut taggée d’une croix gammée et de la croix celtique.

-    318186tagsegliseescaudain Ahmed Jaballah dans religion    522216profanationmosqueeescaudain0 Al-Azhar
-                   profanations de l’Église Saint-Martin le 10 février 2012 et de la Mosquée le 26 février 2012 à Escaudain

Pourquoi ces tensions et ce déferlement de haine ?

L’imam de la Mosquée d’Escaudain est le prédicateur Othmane Iquioussen. Il donne également des sermons à la Mosquée Sabatier de la ville de Raismes qui accueille régulièrement des prédicateurs fondamentalistes proche de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et des Frères Musulmans comme les islamistes Tariq Ramadan et son frère Hani Ramadan.

-         163702MosqueEscaudainOthmaneIquioussen antisémitisme    343088HaniRamadanOtmaneIquioussen charia
-   L’imam de la Mosquée d’Escaudain Othmane Iquioussen (photo de gauche) et en compagnie du prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée de Raismes (photo de droite)
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Othmane Iquioussen est diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de l’Islam fondamentaliste sunnite formant les futurs cadres des Frères Musulmans. Pour plus de renseignements sur l’Islam sunnite de l’Université Al Azhar, et comprendre ainsi plus profondément le dogme islamique enseigné par Othmane Iquioussen, se référer par exemple au livre de Joachim Véliocas « l’islamisation de la France » (p93-108).

Dans le contenu du dogme de l’Université d’Al-Azhar, on retrouve « la théorie du complot », les Musulmans sont persécutés éternellement par les Juifs et les Chrétiens, qui complotent contre eux sur toute la planète pour les détruire. Ici un extrait d’une lettre publiée par la militante islamiste Maryam Jameelah sur le site officiel de l’Université Al-Azhar du gouvernement égyptien, que vous pouvez lire en intégralité en anglais. (Cliquez sur « non muslims », puis sur le lien « Islam and others monotheistic Religions ») : (hard-copy1 hard-copy2):

-961773MosqueEscaudainAlAzhar3 chrétiens 189569MosqueEscaudainAlAzhar2 Coran

« Sur quelles bases pourrait on fonder une réconciliation entre musulmans, juifs et chrétiens ? Nous devons réaliser que selon les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. Le judaïsme et le monde chrétien ont joints leur mains pour nous détruire. Sionisme, franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler religieusement, culturellement et même physiquement. Ce serait une pure folie de vouloir embrasser ceux qui sont entrain de nous frapper ! »

Que le gouvernement égyptien donne son aval pour tolérer de tels propos sur un site officiel gouvernemental donne à réfléchir quant à la politique menée par ses dirigeants.

Pour avoir un aperçu de la pensée islamique d’Othmane Iquioussen directement issue d’Al Azhar, un extrait d’une de ses conférerences « Il arrivera un jour où l’Islam entrera dans chaque demeure » donnée le 28 septembre 2012 à la Mosquée de Raismes, intégralement disponible en ligne au format mp3, en gras italique ci-dessous, quelques extraits : (hard-copy)

« La stigmatisation de l’Islam et des Musulmans ne date pas d’aujourd’hui. L’instrumentalisation des foules afin qu’elles aient en aversion l’Islam et les Musulmans ne date pas d’aujourd’hui. »
00:06
« Quand il(le Prophète Mohammed) a commencé sa mission, c’est là qu’a commencé la guerre contre l’Islam et les Musulmans. Et sachez que l’Histoire se répète, si l’époque change et la société change, les méthodes sont toujours les mêmes. Afin de ternir l’image éclatante de l’Islam, de son Prophète et des Musulmans. »
00:40
« Première politique, première méthode, c’est la diversion. Divertir les foules afin qu’elles ne se posent pas les questions existentielles : quelle est mon origine ? D’où je viens ? Quel est le sens de ma vie ? C’est quoi mon rôle dans cette vie ? Où je vais ? Quel est mon devenir ? questions existentielles qui doivent normalement habiter l’esprit de tout être humain. Qui m’a crée ? Qu’est-ce que je fais sur Terre ? Après la mort que va-t-il se passer ? Ces questions peuvent être cachées par la politique de la diversion. Cela s’est passé au temps du Prophète, lorsque l’on Abou la’aba, l’oncle du Prophète, suivait les pas de son neuveu lorsqu’il préchait. Il se faisait accompagner de deux servantes, qui avaient une belle voix et qui étaient belles, et lorsque le Prophète parlait à un public, il se mettait à ses cotés et il faisait danser ces femmes afin que les gens délaisse l’écoute de la parole du Prophète pour qu’il assiste au spectacle. Politique de diversion. »
[...]
« On empêche les gens de réfléchir par les loisirs et les jeux. »
01:15
[...]
« Troisième politique utilisée à l’époque et qui se répète aujourd’hui : la politique de l’accusation, de fausses accusations contre le Prophète et les Musulmans. A Médine, les Juifs et les hypocrites de Médine, lorsqu’un bien les touchait, ils disaient cela vient de Dieu. Et lorsqu’un mal les touchait, ils disaient que cela vient des immigrés, du Prophète et des gens Musulmans de la Mecque qui ont été exilés et qui ont trouvé refuge à Médine. Et à chaque fois qu’il y avait une crise, une hausse du coût de la vie, du chômage dans la société médinoise, les Juifs et les hypocrites disaient : « ça vient de ces immigrés qui sont venus de Médine qui sont venus semer la discorde et la zizanie dans notre société ». Et aujourd’hui, ça continue. »
04:58

Pour Othmane Iquioussen, les Musulmans sont d’éternels persécutés. Ils sont continuellement humiliés et harcelés, par des conspirateurs. Qui sont ces conspirateurs ? Ce sont les « Juifs et les hypocrites » qui mettent en oeuvre une politique de persécution des Musulmans et qui les accusent depuis toujours de « semer la discorde et la zizanie dans la société. » L’imam Othmane Iquioussen tient ici des propos à caractère antisémite.
Iquioussen ne différencie pas les faits qui se sont déroulés à l’époque du Prophète et ceux de l’époque moderne, en accusant les Juifs de persécuter les Musulmans à Médine (alors que historiquement, ce sont bien les Musulmans installés à Médine après l’Hégire, qui vont mener leurs premiers raids guerriers et pillages contre les caravanes et tous ceux qui s’opposeront à la doctrine islamique du Prophète Mohammed), et une soi-disant politique de persécution des Musulmans par les « Juifs et les hypocrites » qui continue et se répète aujourd’hui.
Othmane Iquioussen implémente dans l’inconscient collectif des Fidèles Musulmans écoutant son sermon, que ce sont les Juifs qui sont responsables de leurs malheurs.

Par ailleurs, on constate que tout ce qui sort du cadre islamique n’est pas toléré par l’imam, et constitue une « politique de diversion » orchestrée par les comploteurs contre les Musulmans. Les loisirs et les jeux, les jolies danseuses, empêchent les Musulmans de réfléchir et de se consacrer pleinement à l’Islam.

 

Le 26 décembre 2012, Othmane Iquioussen a tenue une conférence à la Grande Mosquée de Raismes, un « sermon de Noël », ci-dessous en gras italique, un court extrait (hard-copy) :

« Évidemment en Islam, il ne nous est pas autorisé de fêter les cérémonies religieuses, les fêtes religieuses, chrétiennes, juives, ou liées à une une autre religion, à une autre philosophie, à une autre doctrine. ça on doit s’en écarter, c’est clair. Chaque religion a ses propres fêtes religieuses, il ne nous ait pas permis de fêter les autres fêtes religieuses. Noël en fait partie parce que dans la tradition chrétienne, Noël représente la naissance du Christ. Et depuis toujours , sauf dans les derniers siècles de sécularisation de la France où le religieux a perdu du terrain, où la laïcité est maintenant en vogue, Noël n’est plus une fête de religieuse ici en France, en tout cas pour la majorité des gens, c’est une fête culturelle, économique, quelque chose de traditionnel.
Mais dans les pays à forte tradition chrétienne, comme les États-Unis en l’occurence, ou dans les pays où vivent des minorités chrétiennes, ils fêtent encore Noël de manière religieuse, ils vont à la messe, ils font des prières, donc Noël ça reste encore religieux. Peut-être pas en France, mais son origine est religieuse. Donc on ne peut pas fêter Noël. Même chose pour toutes les fêtes durant l’année qui vont commémorer quelque chose de religieux, Pâques, l’Ascension, etc… »

15:48
Othmane Iquioussen – sermon à la Mosquée de Raismes le 26 décembre 2012

Pour Othmane Iquioussen, les Musulmans n’ont pas de liberté de conscience, il leur est strictement interdit de fêter Noël et de participer aux fêtes à caractère religieux autre que l’Islam. Ces discours vous semblent-ils être des sermons d’apaisement et de tolérance vis à vis des autres communautés ? Vont-ils dans le sens de l’intégration des Musulmans dans la vie sociale d’Escaudain et de Raismes ?


Le prédicateur Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF, fut longtemps l’imam de la Mosquée d’Escaudain avant de commencer à parcourir toute la France pour y diffuser son idéologie.

-                                                                                   mosqueraismesiquioussen Escaudain
-                                                                                              L’imam Hassan Iquioussen
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Ci-dessous, un court extrait d’une de ses prédications (hard-copy) :

« Ceux qui accusent de terrorisme, sont les plus grands terroristes, par la terreur intellectuelle et par la terreur sur le terrain, car aujourd’hui s’il y a des puissances qui vendent des armes et qui vivent grâce au commerce de l’armement ce sont les puissances qui veulent donner des leçons aux Musulmans. Prenons l’exemple des États-Unis, c’est le plus grand pays fabricant d’armes avec la Chine, le plus grand vendeur d’armes, ce sont ces pays qui fabriquent des armes qui accusent les Musulmans d’être des terroristes et des fanatiques, et qui donnent des armes au despote syrien pour éliminer son peuple. Au lieu de faire un embargo sur la Syrie pour qu’elle n’ait pas d’armes, les armes circulent, en toute liberté, et on est en train de tuer des gens par centaines, par milliers pour des raisons purement économiques.
Et ce sont ces personnes qui nous donnent des leçons, ce sont ces personnes qui accusent les Musulmans de terrorisme et qui insultent le Coran d’être un livre de guerre. Alors que le Coran dit : « Combattez ceux qui vous combattent, et ne soyez pas injuste. » Il est demandé aux Musulmans d’être juste, Il est demandé aux Musulmans de ne pas se laisser faire, il est demandé aux Musulmans de rechercher la paix, mais il est demandé aux Musulmans aussi de ne pas être naïfs, pour ne pas tomber dans le complexe de celui qui va délaisser sa Religion, délaisser son Coran à cause de la pression de l’ennemi.
Car l’ennemi nous combat en Afghanistan en tuant les afghans innocents, en Irak, au Cashemire, et dans beaucoup d’autres pays, et il nous combat aussi médiatiquement pour nous pousser soit à la démission, ne plus être du côté des opprimés, ou nous pousser à la révolution et commettre des injustices, et faire ainsi le jeu des extrêmistes qui sont assoiffés de sang, qui veulent éliminer tout le monde, qui ne font pas la distinction de ceux qui sont pour la paix et ceux qui sont pour la guerre. »

13:00

Un classique de Hassan Iquioussen qui explique à ses Fidèles Musulmans que le monde est divisé en deux : Les Musulmans et ceux qui les persécutent, en particulier les États-Unis. Partout, les Musulmans sont combattus, le conflit syrien est entièrement de la faute des États-Unis qui vendent des armes, et la Communauté Musulmane ne doit pas rester indifférente, elle doit s’unir pour contrer l’ennemi américain.
Ce type de discours politique est-il approprié pour être diffusé dans un lieu de Culte, censé être un lieu de Prière, de Paix et d’Humilité ?


-                                                                         341898OthmanIquioussenJackyLaure Frères Musulmans
respectivement de gauche à droite, Jacky Laure, maire communiste d’Escaudain, l’imam Othmane Iquioussen et l’abbé Jean Collet réunis à la Mosquée d’Escaudain le 2 mars 2012 pour condamner la profanation des lieux de Culte.

4 janvier, 2013

Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d’Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l’UOIF

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

Angers intra-muros est la troisième commune la plus peuplée du Grand Ouest français après Nantes et Rennes, la deuxième de la région Pays de la Loire après Nantes, et la dix-huitième commune de France.
La population Musulmane croissante dans le grand Ouest français, a donné naissance à plusieurs associations promulguant la culture et l’identité islamique, en particulier sur Angers et ses villes limitrophes telles que Trélazé et Avrillé.
La ville d’Angers est ses environs est infiltrée par des associations islamistes fondamentalistes, en particulier l’Association Culturelle des Musulmans de Trélazé (ACMT), et l’association Falsafa présidée par Radouane Frikach.
L’ACMT possède officiellement une Mosquée sur Trélazé, le contrat définitif de vente de l’édifice a été signé le 20 mai 2012.

-                                                                 Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d'Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l'UOIF dans Politique 237394MosqueTrlaz
-                                                                                           La Mosquée de Trélazé

Quel Islam est diffusé sur Angers et ses environs par ces associations, qu’apprend-on aux jeunes Musulmans venus parfaire leur connaissances de l’Islam, la « Religion de Paix et Tolérance »  ?
On peut se faire une idée plus précise de la pensée fondamentaliste des responsables de l’association Falsafa, qui reprennent sur leur page Facebook (hard-copy) un texte de l’islamiste Tariq Ramadan sur Mohamed Merah, le terroriste islamiste surveillé par la DCRI pendant plusieurs mois et interdit de séjour sur le sol des État-Unis, ayant abattu trois enfants Juifs, un rabbin et trois soldats français en mars 2012.
-                                                                           277989MosqueTrlazTariqRamadan2 ACMT dans religion

Ce texte publié sur la page Facebook vise à faire passer Mohamed Merah pour une victime du système, il y est décrit comme :

- « un citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, le sens de la vie dans son pays »
- « un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’Islam, ni par des pensées racistes ou antisémites »
- « un jeune désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient la force et le sens de leur visibilité. Ni plus, ni moins »
Les petits enfants Juifs abattus avec sang-froid et détermination par Mohamed Merah sont désignés par Tariq Ramadan comme des « repères, …ni plus ni moins »

- « une victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité »
- « Pour les Français de France, il n’y a plus rien de français chez l’Arabo-musulman Mohamed »

Tariq Ramadan et les responsables de l’association Falsafa veulent faire admettre l’idée qu’à travers Mohamed Merah, ce sont en fait les « millions d’autres » Musulmans dans leur ensemble qui sont persécutés, des victimes du système de l’état français. Une propagande politique bien étudiée visant à communautariser les Musulmans, les isoler du reste de la communauté nationale française et de ses institutions.

Peut-on imaginer que cette idéologie de victimisation, de persécution, soit diffusée à la communauté musulmane angevine par les responsables de l’association Falsafa en invitant des précheurs fondamentalistes ?

On peut malheureusement constater que les deux associations ACMT et Falsafa travaillent en étroite collaboration pour recevoir dans la Grande Mosquée de Trélazé, et dans des salles louées sur Angers ou Avrillé, des prédicateurs islamistes de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord et membre de l’UOIF, est reçu régulièrement par les responsables de l’ACMT de la Mosquée de Trélazé ou de l’association Falsafa sur Angers, (quelques dates de réception : 19 décembre 2010, 27 février 2011, 30 mai 2010, 25 septembre 2011, 22 janvier 2012, 13 octobre 2012).

-                                  796417MosqueTrlazHassanIquioussen AMA         mosqueraismesiquioussen Amar Lasfar

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Également invité régulièrement sur Angers, Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) reçu par l’association Falsafa (20 janvier 2012, 23 mars 2012, 9 novembre 2012) pour y donner des conférences sur la Palestine, le conflit syrien et sur l’islamophobie.

-                                     749735MosqueTrlazCCIFNabilEnnasri Angers   482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 antisémitisme
-                                Le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri, reçu à Angers

Nabil Ennasri est un prédicateur antisioniste formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, cache une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique. En avril 2012, Nabil Ennasri a appelé les Fidèles Musulmans du Havre à « faire tomber Manuel Valls » lors des élections législatives, car c’est un « ami éternel d’Israël ». 

Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont persécutés, pourchassés et humiliés en France, et n’ont que trois alternatives : soit se soumettre aux lois de la République en abandonnant leur identité islamique, soit partir, soit se préparer au combat et à la lutte armée lors de la future guerre civile qui va les opposer au reste de la population française.

Une forme de discours qu’il développe en général lors de conférences sur le conflit israélo-palestinien et l’islamophobie avec des dirigeants du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

Est-ce que ce type de texte, et d’idéologie, va dans le sens de l’intégration de la communauté musulmane dans la vie sociale angevine ?

Sur la ville d’Angers, l’association historique des Musulmans de la ville est l’Association des Musulmans d’Angers (AMA). La communauté Musulmane n’a cessé de faire pression pour obtenir un véritable lieu de Culte, les anciens bâtiments devenant au fil des années trop étroits pour accueillir les Fidèles.
Finalement, c’est une partie des anciens abattoirs municipaux de la ville situé Boulevard du Doyenné, qui a été réaménagé en un centre culturel et cultuel islamique de 550 m², dont une grande salle de réunion de 300 m2.
Ce centre fut inauguré par le maire socialiste Jean-Claude Antonini en présence de Lhaj Thami Breze, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France de 1992 à 2009 (UOIF).
L’ingérence de l’UOIF et de son président au sein même des structures de l’AMA et de la municipalité d’Angers a de quoi inquiéter.

Lhaj Thami Breze exprime en effet sans détour dans ses interventions, la pensée idéologique du fondateur des Frères Musulmans :
« Ce 12 février coïncide avec l’assassinat du martyr Hassan Al-Bannah, martyr qui a révolutionné l’Islam pour faire en sorte qu’il soit la référence pour les Musulmans, à l’époque, il a été assassiné parce qu’il a plaidé pour notre indépendance en matière de théologie, d’idéologie, de développement, de gérance, de gouvernance et en matière de libération de territoires occupés pour les Musulmans. Il a présenté un projet de société, et il a été assassiné. »
[05:27]
Lhaj Thami Breze, ancien président de l’UOIF, sermon à l’institut Al-Andalous de Strasbourg.

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                 404073MosqueTrlazThamiBreze antisionisme
« Les Frères Musulmans, c’est vraiment un mouvement qui est valable et légitime dans les pays de l’Islam, il a un projet, il veut le pouvoir, il ne le cache pas, mais ici, nous sommes une minorité, nous ne pouvons pas reproduire la pensée des Frères Musulmans. »
Lhaj Thami Breze interviewé sur France Télévision (vidéo ci-dessus)

Lhaj Thami Breze défend sans langue de bois la politique des Frères Musulmans, une organisation islamiste dont les dirigeants déclarent officiellement et publiquement dans leur programme que les Lois Islamiques de la Charia représentent la seule constitution valable dans un état islamique, en exprimant leur rejet de la laïcité, de la liberté d’expression, des droits de l’homme et de la démocratie. Pour Lhaj Thami Breze, les Musulmans de France ne sont malheureusement pas assez nombreux pour « reproduire la pensée des Frères Musulmans ».

« Youssef Al Qaradawi est le savant de toute la Oumma (communauté Musulmane), nous l’admirons beaucoup, nous l’aimons beaucoup, les Musulmans l’aiment beaucoup, quand il parle, quand il s’adresse aux Musulmans, ce n’est pas en tant que Frère Musulman, c’est quelqu’un qui leur dit comment pratiquer leur Foi, il symbolise l’adaptation moderne de l’Islam. »

Lhaj Thami Breze rend également un vibrant hommage à l’idéologue antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor des Frères Musulmans, qui appelle à tuer les homosexuels, (voir la vidéo ci-dessus), à exterminer les Juifs sur la chaine de télévision Al-Jazeera en 2009, et à conquérir Jérusalem et Rome.

Le maire de la ville d’Angers ne s’est pas arrêté là, l’AMA estime que le centre culturel et cultuel du Boulevard du Doyenné n’est plus assez grand, il faut maintenant une immense Mosquée Cathédrale avec un minaret pour satisfaire la communauté musulmane de la ville.

-    477834MosqueTrlazprojet1 Avrillé   738337MosqueTrlazprojet2 charia
-                      
                             le projet de la Grande Mosquée d’Angers et son minaret
Un site internet invite les Fidèles Musulmans à adresser leurs dons pour financer ce nouveau projet, un complexe islamique composé de deux bâtiments totalisant 4350 m2, pouvant accueillir 2500 Fidèles avec un minaret, un projet controversé surdimensionné estimé à 5 millions d’euros sur une localisation qui permettra à la mosquée d’être plus haute que la cathédrale d’Angers. Un tel projet de conquête symbolique du territoire ne va pas sans provoquer un certain émoi parmi la population locale.
Des militants du bloc Identitaire d’Angers ont interrompu pendant deux minutes une séance du conseil municipal le 8 avril 2011 en arguant que : « Cette opération de séduction de l’électorat musulman ne doit pas se faire dans le dos des Angevins. Angers n’est pas une terre de l’Islam, et cette construction est contraire au principe de la laïcité ne relevant pas des compétences d’un maire qui n’a pas à se mêler des affaires internes d’une communauté »

Jean-Claude Antonini a porté plainte, entrainant la condamnation puis la relaxe de Benoît Couetoux du Tertre, un responsable local du mouvement Bloc Identitaire sur Angers.
Le 2 octobre 2011, l’AMA a pu enfin signer un compromis de vente pour l’achat de deux terrains dans le quartier des Capucins, à Angers, pour pouvoir démarrer les travaux de construction du gigantesque édifice.

Quelle est l’influence de l’UOIF sur l’AMA ? Les prédicateurs Hassan Iquioussen et Nabil Ennasri viendront-ils prêcher leur messages « d’Amour et de Fraternité » dans le futur complexe islamique d’Angers aux jeunes Musulmans ?

-                                                         784449MosqueAngersJeanClaudeAntonini Coran

« J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans le respect des identités de tous et des lois de la République »
Jean-Claude Antonini – ex-maire socialiste d’Angers – janvier 2011

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir