28 mai, 2011

Conférence à caractère antisémite au centre Islamique Tariq Ibn Ziyad des Mureaux

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 08 min

L’association islamique Tariq Ibn Ziyad a été fondée en 1982 dans la ville des Mureaux (ville de 34 000 habitants à 35 kms à l’ouest de Paris) pour répondre aux impératifs dictés par la présence d’une importante communauté musulmane dans la ville, cela afin de satisfaire leur volonté de pratiquer les rites religieux dans un cadre convenable.
L’association a réussi, avec l’accord des autorité locales, à se procurer un nouveau siège en centre ville. Le pavillon de meulière a été doublé d’un édifice moderne, qui constitue l’une des plus grandes mosquées des Yvelines.
Le centre comprend un ensemble de locaux :
– une salle de prière pour les hommes d’une capacité d’un millier de personnes
– une salle de prière pour les femmes d’une capacité de 500 personnes
– douze classes d’enseignements
– une salle polyvalente pour les rencontres, repas etc…
– un espace petite enfance
– une bibliothèque
– des bureaux pour l’administration

Conférence à caractère antisémite au centre Islamique Tariq Ibn Ziyad des Mureaux dans Politique mosqueemureaux                             mosquemureauxcoran dans religion

Bureaux administratifs du centre islamique                     cours d’apprentissage du Coran à la Mosquée des Mureaux
Tariq Ibn Ziyad des Mureaux

Noter le choix du nom du centre islamique, Tariq ibn Ziyad né au VIIe siècle, mort à Damas vers 720, était un stratège militaire de l’armée omeyyade probablement d’origine berbère. Il fut un des principaux acteurs de la conquête islamique de la péninsule ibérique. Il est principalement connu pour avoir mené, depuis les rives du nord de l’actuel Maroc, sur les ordres de son supérieur, le général Moussa Ibn Noçaïr, les troupes arabo-berbères à la conquête de l’Espagne. Tout un programme.

Le Frère Abbas Abou Layth est venu donner une conférence sur « Les causes de la diminution de la Foi ainsi que son remède » dans le centre islamique des Mureaux, (hard-copy) que l’on peut retrouver en intégralité sur le site de la Mosquée au format mp3, quelques extraits en gras italique ci-dessous :

« Allah dit dans Sourate al-Baqara , lorsqu’Il a parlé des enfants d’Israël et de l’épreuve qu’ils ont subit avec al-Baqara. C’est-à-dire lorsque Moussa (‘alayhi salam) leur a ordonné, sous l’ordre d’Allah d’égorger une vache et eux au lieu d’agir conformément à la demande ont cherché à se compliquer la tâche en demandant de quelle couleur devait-elle être… Et également l’autre épreuve où Allah leur a dit de frapper un cadavre avec l’un des os de cette vache pour savoir qui l’avait tué. Donc pour résumer, des épreuves et des signes qu’ont connus les enfants d’Israël.

Leurs coeurs se sont endurcis et sont devenus épais à tel point que l’exhortation n’a plus d’effet sur eux. C’est ce que subissent beaucoup d’entre nous.[...] on observe autour de nous, une diminution de la Foi des gens qui pratiquent la Religion [...] Le coeur des enfants d’Israël et les histoires des enfants d’israël citées dans le Coran, ne sont pas citées que pour en tirer la haine des enfants d’Israël, il y en a qui lisent les Histoires des enfants d’israël et tout ce que ça leur fait c’est qu’ils les détestent. Et après dans leur Religion, ils tombent dans les mêmes erreurs. Les coeurs des enfants d’israël se sont endurcis et sont devenus épais à tel point que l’exhortation n’a plus d’effet sur eux. Regarde toi dans la glace et est-ce que l’exhortation a de l’effet sur toi ? Ou est-ce que ton coeur s’est endurci parce que tu as emprunté les mêmes erreurs qu’ont empruntés les enfants d’Israël avant nous ?

« Vos cœurs se sont endurcis après cela », le sheikh nous dit que c’est après ses bienfaits que vous avez reçus de la part d’Allah et après qu’Il vous ait montré ses signes. Et il ne convient pas aux cœurs de durcir après avoir reçu ses bienfaits et après avoir vu ses signes, car ce qu’ils ont vu (le cadavre se ressusciter et dénoncer celui qui l’avait tué ainsi que beaucoup de signes par l’intermédiaire de leur Prophète Moussa –’alayhi Salam- Et ils ont vu comment Allah les a sauvés de pharaon en Égypte et comment Allah les a secourus) impliquait que leurs cœurs soient tendres et qu’ils obéissent à Allah azawajal et pourtant c’est l’inverse qui s’est produit et n’est-ce pas notre situation aujourd’hui ?

C’est-à-dire que la situation des enfants d’Israël, c’est un peuple qui a reçu des Prophètes, qui a reçu une révélation, qui a été secouru par Allah et qui a vu les signes d’Allah azawajal et malgré cela leur cœur s’est endurcis alors qu’il ne convenait pas qu’ils s’endurcissent mais plutôt à cause de tout ce qu’ils ont vu et de tous les bienfaits qu’ils ont reçus de la part d’Allah azawajal, leurs cœurs auraient du être tendres et soumis.

Pourtant ce n’est pas ce qu’il s’est passé ! Et nous sommes également une communauté qui avons reçu un Prophète, une révélation, un Livre et qui a vu le secours d’Allah et qui a vu les signes d’Allah.
Donc prenons garde de ne pas prendre la voie de ceux qui étaient dans la même situation que nous et où leurs cœurs sont devenus durs. Car nous aussi nous avons reçu les versets d’Allah tout comme eux les ont reçus et nous aussi nous avons vu les signes d’Allah tout comme eux les ont vus. Donc il ne convient pas pour nous également que nos cœurs deviennent durs après que l’on ait vu tout cela.

Allah leur dit (aux enfants d’Israël)  « je suis avec vous, si vous accomplissez la Salat (prières), que vous donnez la Zakat (impôt pour les pauvres) que vous croyez en mes Messagers, que vous les secourez, que vous faîtes à Allah un bon prêt, j’effacerai vos péchés, et je vous ferai entrer dans des jardins sous lesquels coulent des rivières, et celui qui mécrois après cela, s’est certes égaré du droit chemin ». C’est l’engagement qu’Allah a pris avec les enfants d’Israël.

Le verset suivant nous dit : « et à cause du fait qu’ils ont rompu notre Pacte, nous les avons maudits et nous avons rendus leur coeur dur ». A cause du fait qu’ils aient rompu le Pacte, quel était ce Pacte ? C’était d’adorer Allah, de lui obéir, et de respecter ces interdits, et comme ils n’ont pas rempli ce Pacte, Allah a rendu dur leur coeur. Leurs coeurs se sont endurcis et sont devenus épais à tel point que l’exhortation ne leur profite plus, et les avertissements et les signes ne leur profite plus. C’est-à-dire que leurs coeurs sont devenus tellement durs qu’ils ne tirent plus profit des signes, qui sont à la fois des signes religieux, et les signes que tu vois. Est-ce que nos coeurs profite des signes, sachant que nous avons dans nos mains un signe qui est le Coran ? Est-ce que nos coeurs profitent des signes ?

Le fait de leur donner de l’Espoir cela ne leur fait plus rien, et le fait de leur faire peur ça ne leur fait plus rien, ça ne les dérange plus. Que tu leur donne espoir et envie d’aller vers Allah et sa récompense, ça ne leur dit rien, et que tu leur fasses peur, que tu les mettes en garde contre le chatiment d’Allah, ça ne leur fait rien non plus.
[...]
Allah a interdit aux Croyants de ressembler à ceux qui ont porté le Livre auparavant, parmi les Juifs et les Chrétiens,
car lorsque le temps est passé et leur a paru long, ils ont changé le Livre d’Allah, et ça ressemble à ce qui se passe aujourd’hui dans notre communauté, si ce n’est qu’Allah a préservé le Coran, ce qui fait que l’on ne peut plus changer son texte, mais ce que les gens essaient de faire, c’est de le détourner de son sens, et de cacher aux sens la Sounna qui est l’interprétatrice du Coran. Donc ils ont changé ce Livre qui étaient entre leurs mains, et ils l’ont échangé à un vil prix, et ils l’ont jeté derrière leur dos [...] ils ont imité les hommes dans la Religion d’Allah, ils ont pris leur moines et leurs rabbins comme Dieu en dehors d’Allah, dans le dos d’Allah et ils légifèrent en dehors d’Allah.

Lorsqu’ils ont fait tout ça, leurs coeurs sont devenus durs, et n’acceptent plus ni promesse, ni menace, et n’est-ce pas dans tout ce que sont tombés les Fils d’Israël dans ce que l’on vient de lire, notre communauté est également tombée dedans ?
Le fait de jeter le Coran derrière notre dos, le fait de chercher les opinion des hommes plutôt que de retourner aux opinions qui sont clairement tirées du Livre, de la Sounna ?
[...]

Et le fait de prendre les Moines et les Rabbins comme législateurs, ils leur obéissent quand ils interdisent du Hallal, et ils leur obéissent quand ils rendent licite du Haram, et tout çà fait que leur coeur sont devenus durs et ça sera la même chose dans cette communauté si nous suivons leur trace. »

On peut remarquer que dans le monde islamique, le Dieu hébraïque et le Dieu des Chrétiens ne forment qu’un seul Dieu et son prophète est Mohammed. Le frère Abbas montre et martèle par répétition, en s’appuyant sur les Hadiths (faits et gestes du Prophète Mohammed rapportés) devant son auditoire que les Juifs, les enfants d’Israël, ont trompé la confiance d’Allah, qu’ils ont le coeur dur, car ils ont abandonné Allah et vivent à cause de cela en permanence dans le péché. Le frère Abbas met en garde les Musulmans afin de ne pas suivre la même voie que les Juifs. Les Juifs, tout comme les Chrétiens, sont donc méprisables.

Ce prèche permet-il d’après vous, un rapprochement, une Fraternité entre communautés ?
On peut se poser la question, quel Islam est enseigné aux jeunes Musulmans dans les douze salles de cours du centre islamique ? Si le type d’idéologie développé dans le prèche ci-dessus est intégré dans les cours, n’y a-t-il pas un risque de voir se développer un antisémitisme latent chez les jeunes ?

16 mai, 2011

L’Histoire de France revisitée à la Mosquée ASSALAM de Raismes : « des dizaines et des dizaines d’architectes Musulmans et d’ouvriers spécialisés ont participé à la construction de la Cathédrale Notre Dame de Paris »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 21 h 42 min

L’association Cultuelle Musulmane de Raismes (ACMR), crée en 1996, représente une des références de l’Islam sur Raismes, ville de près de 15 000 habitants dans le Nord près de Valenciennes.
Cette association a inauguré
le 28 juin 2006, en présence de l’abbé Armand, la nouvelle Mosquée ASSALAM (qui signifie « la paix ») de Raismes dans le quartier de Sabatier, pouvant accueillir 200 à 300 personnes, et disposant d’une salle de prières pour femmes, une salle de prières pour hommes, et d’une bibliothèque.

L'Histoire de France revisitée à la Mosquée ASSALAM de Raismes :                            mosqueraismesiquioussen dans religion
Salle de prière hommes de la Mosquée de Raismes            l’imam Hassan Iquioussen

Le 16 octobre 2010, le très controversé Imam Hassan Iquioussen de la mosquée d’Escaudain dans le Nord, est venu donner une conférence, « la valeur des efforts dans le travail pour la religion », que l’on peut retrouver en intégralité au format mp3 sur le site officiel de la Mosquée de Raismes, ci-dessous, quelques extraits marquants en gras italique  (hard-copy) :

« Au moyen-âge, quand on disait il fait du travail d’arabe, cela voulait dire qu’il fait du travail de pro. Saviez-vous que, concernant la Cathédrale Notre Dame de Paris, ouvrez bien vos oreilles, des dizaines et des dizaines d’architectes Musulmans et d’ouvriers spécialisés ont participé à sa construction ? Et que l’on ramenait des Musulmans d’Espagne, du Maghreb pour construire des monuments, parce que les Arabes, les Musulmans, étaient connus pour leur capacité productrice ?
Pour cela, en 1492, quand ils (les Chrétiens) ont prit l’Espagne, et que le Cardinal Jimenez, le fêlé de l’esprit, celui qui est derrière l’Inquisition, a commencé à détruire des Mosquées, Charles Quint, le roi d’Espagne, l’a arrêté : « t’es en train de détruire des chefs-d’oeuvre! Au lieu de détruire, t’enlèves le minaret et tu rajoutes une nef, mais détruis pas ça, on n’arrivera jamais à faire ça! ». La preuve, regardez la Grande Mosquée de Cordoue, ils ont commencé à la détruire, il y avait plus de 1200 colonnes, il n’en reste plus que 800, car heureusement Charles Quint les a arrêtés, « vous êtes en train de détruire quelques chose de beau et de magnifique! ». Il  était plus ouvert, plus intelligent. »

L’imam Hassan Iquioussen discrédite les valeurs et le savoir Occidental en affabulant. Il n’y avait pas de Musulmans à Paris au XII Siècle, et donc pas d’ouvriers spécialisés ni d’architectes Musulmans. Les architectes (appelés à l’époque maîtres d’oeuvre) connus qui se sont succédés à la construction de la cathédrale Notre Dame De Paris, de style gothique typiquement occidental, sur une période de deux siècles, sont chronologiquement :
Maurice de Sully, Eudes de Sully, Jean de Chelles, Pierre de Montreuil, Pierre de Chelles, Jean Ravy, Jean Le Bouteiller, Raymond du Temple. Les techniques d’ingénierie de constructions étaient basées sur les figures géométriques élémentaires, cercle, carré, rectangle et triangle,  et les connaissances architecturales romaines, par exemple les oeuvres de Vitruve du 1er siècle av. JC, servaient de bases aux innovations technologiques (voutes en croisées d’ogives, cintres en bois, charpente, échaffaudages, etc…)

Le maître d’oeuvre négociait avec des apprentis et compagnons structurés parfois en corporation: maîtres charpentier,  menuisiers, sculpteurs, forgerons, verriers, tailleurs de pierres, artistes, etc…et dirigeait ainsi la construction de l’édifice.

notredamefacade                                     nefdamegr
Façade de la cathédrale Notre Dame de Paris                   intérieur de la nef fait de voutes en ogives croisées

Par ailleurs, Iquioussen oublie de préciser, en faisant référence à la Grande Mosquée de Cordoue, qu’elle a été construite sur le même style que la Grande Mosquée des Omeyyades de Damas en Syrie, (mosquée construite sur les vestiges de l’Église qui abritait le tombeau de Saint Jean Le Baptiste). Le Mihrab et la coupole de la Mosquée de Cordoue ont été conçus par des maîtres d’oeuvre byzantins, comme le témoigne ses mosaïques et ses décors de tradition chrétienne. En effet, le mihrab actuel de la Mosquée, a été monté avec l’aide d’artistes byzantins envoyés à Cordoue par l’empereur de Byzance Nicéphore II à la demande du calife, il est constitué d’une énorme coupole monolithique en marbre blanc superbement décorée de mosaïques inspirées des édifices religieux de l’Empire byzantin.
C’était une époque phare ou le moyen-Orient était un carrefour civilisationnel entre perses, arabes, chrétiens d’orient, égyptiens.


Iquioussen délivre également durant la conférence un cours de théologie :

« Qu’est-ce que disent les Chrétiens ? Adam a désobéi et Dieu l’a puni, et c’est quoi la punition ? C’est la vie sur Terre. Si seulement cela s’arrêtait là, mais non, ils disent que le péché de Adam va se transmetrre de père en fils, ainsi, l’Humanité toute entière est maudite, [...] il a fallu attendre des milliers d’années pour qu’il y ait une offrande, un sacrifice humain, vous entendez ? Un sacrifice humain, enfin humain…mi humain, mi-divin, on ne  sait plus, Jésus, c’est quoi ? C’est Dieu, demi-dieu, Fils de Dieu ?
Bref, les Hommes donnent la mort à un Être Humain pour que Dieu ne maudisse plus l’Humanité. Si celui qui croît que Jésus a été sacrifié pour racheter la faute de l’Humanité, il est sauvé.
La philosophie en Islam n’est pas la même, nous, nous disons que la vie est une bénédiction , et que la vie sur Terre n’est pas synonyme de malheur, n’est pas synonyme de catastrophe, au contraire, et c’est ça qui doit déclencher chez nous l’amour de la vie, on doit avoir envie de vivre, on ne doit pas être atteint par la fameuse maladie de Baudelaire, le Spleen, t’en as marre, donc tu bois, tu fumes, tu t’isoles, at après tu sais ce que tu fais ? tu te suicides. Suicide social, psychologique, familial, et physique. Toi, tu dois avoir le sourire. Tu dois être content d’être vivant. »

Hassan Iquioussen entame une reflexion sur la Religion, le Christianisme est considéré par l’Imam comme une Religion de mort et de mélancolie, cause de suicide, l’opposant à l’Islam, source de Vie.
Alors que Pâques célèbre justement la Renaissance du Christ, une nouvelle Vie, ou chaque Chrétien se reconnaît en Jésus pour lutter contre le Péché Originel (vices, guerres, meurtres, émeutes, jalousie, cupidité, etc…) apporter Vie, Amour, et Don de Soi aux Autres.
Par ailleurs, si effectivement on peut retrouver par exemple dans la Passion du Christ, ou le Livre de job, la Souffrance, la  Douleur, est-ce que inconsciemment, cela n’est-il pas source d’inspiration pour des pans entiers de la Culture du Monde Occidental ? Le Romantisme et tragédies avec perte de l’Être aimé, balades romantiques, Fado, etc…, ne doivent-ils pas leur origine pour une partie à cette détresse, que l’on retrouve dans les Écrits Bibliques ? Iquioussen dénonce cette sensibilité, qui est absente du Monde Islamique, le Musulman se doit d’être fort et sans faiblesse.

« Ceux qui disent que la Foi n’est que dans le Coeur sont des menteurs, les croyants sont ceux qui croient et qui agissent, ce n’est pas de la théorie. [...]
Malheureusement, dès les premiers siècles de l’Islam, il y a eu un petit courant philosophique, quelques savants, peu nombreux, suivis par quelques moutons de Panurge, ce courant, vous savez ce qu’il a développé comme philosophie ? La Foi sans l’action, et ils ont dit : « il n’est pas nécessaire de pratiquer pour être un bon croyant ». On pourrait les appeler…des laïcs. Car que demande la laïcité à un croyant ? Elle demande de garder sa Foi dans le Coeur et de ne pas l’exposer en place publique, à la rigueur, si tu veux pratiquer, ou ça ? Dans ta sphère privée, ta baraque, ta mosquée, ton église ou ta synagogue, mais dès que tu es dans la rue, s’il te plaît, tu te changes, tu te transformes, tu ne dois plus exprimer ta Foi. C’est ça la laïcité. Tu dois avoir deux visages, deux facettes, tu dois être deux personnes en une. Quand tu es chez toi ou à la Mosquée, tu crois et tu pratiques, et dès que tu sors dans la place publique, tu ne pratiques plus, parce que la laïcité t’interdit d’exposer ta Religion en place publique. »

Pour Hassan Iquioussen, la laïcité, valeur essentielle de la République Française est une hérésie, c’est un frein à la pratique de l’Islam. Les rites apparents font effectivement partie intégrante du Culte (obligation du port du voile islamique, prières quotidiennes institutionnalisées obligatoires, viande Halal, etc…). Les rites cultuels obligatoires sont récompensés par des hassanats, des points de bon comportement récupérés au long de l’existence, valant la vie éternelle au Paradis.
Dans la Chrétienté, la Religion se pratique par la Foi en Jésus Christ, et non dans le Culte de l’apparence vestimentaire ou rituelle institutionnalisées :
« La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. »
La Bible. Épître de Jacques 1:27

Dans le prèche donné par Hassan Iquioussen à la Mosquée de Raismes, l’Imam distille le mépris des Valeurs Occidentales et Chrétiennes aux jeunes Musulmans.
Pensez-vous que cela va dans le sens de la Tolérance, de la Fraternité , de l’Intégration de la Communauté Musulmane ? Ou est le Message de Paix entre Communautés ? Une Mosquée, un lieu de Culte et de prières, est-il approprié pour y rassembler les Fidèles afin de critiquer et de dispenser ce type de message ?

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir