2 novembre, 2017

Le maire socialiste Yvon Robert contribue à l’implantation de l’Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite à la Grande Mosquée El Kaouthar de Rouen

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 13 min

En 2010, « Islam mine l’Europe » avait déjà mis en garde contre les prédicateurs de l’Union des Musulmans de Rouen (UMR), branche de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, qui contrôlent la Mosquée El Kaouthar de Rouen et endoctrinent les Musulmans au rejet de l’Occident et du Christianisme.

Sur le site Internet officiel de la Mosquée El Kaouthar qui a fait peau neuve depuis, on retrouve toujours les affiches des conférences données dans la Mosquée de Rouen par le prédicateur antioccidental, antichrétien et antisémite Hani Ramadan (hard-copy).

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

-                                                                 Le maire socialiste Yvon Robert contribue à l'implantation de l'Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite à la Grande Mosquée El Kaouthar de Rouen dans Politique 151253MosqueRouenHaniRamadan

-                                                              860973MosqueRouenHaniRamadan2 Allah dans religion

Le prédicateur antichrétien et antisémite Hani Ramadan, qui compare les Juifs à « des serpents, une race de vipères », et qui explique que ceux qui croient en la Trinité « ne peuvent avoir un coeur pieux », est toujours promu et bien considéré sur le site de la Mosquée El Kaouthar de Rouen

-                                                     723469MosqueRouenHassanIquioussen antisémitisme

L’UMR organise les rencontres annuelles des Musulmans de Rouen, la deuxième édition du 11 octobre 2014 à la halle aux toiles à Rouen avait vu la participation d’islamistes politiques antioccidentaux tels Hassan Iquioussen, Mohamed Bajrafil ou encore Ahmed Miktar, et la présence de Yvon Robert, le maire socialiste de la ville. (hard-copy)

Le prédicateur Hassan Iquioussen, qui milite dans les Mosquées de France pour retirer le loi interdisant aux jeunes filles de porter le voile islamique à l’école, et qui nie le génocide arménien, est lié au réseau de l’UMR

-                                                             648352MosqueRouenMahmoudDoua antisionisme

Mahmoud Doua, prédicateur des Frères Musulmans et imam de la Mosquée de Cenon près de Bordeaux, est opposé à l’interdiction du port du voile islamique dans les écoles, nie les persécutions des Chrétiens d’Orient et fait la promotion de la charia islamique. Il fait aussi partie des invités vedette de la Grande Mosquée El Kaouthar de Rouen.

L’UMR est également partenaire officiel de l’organisme politique islamique « Havre de Savoir » (hard-copy) et de ses prédicateurs antioccidentaux, tels Hassan Iquioussen ou encore Nabil Ennasri.

On constate que non seulement le maire socialiste de la ville Yvon Robert n’a pris aucune mesure pour interdire cette association politique militant contre l’Occident, mais qu’il a participé personnellement à la cérémonie d’inauguration de l’extension de la Mosquée El Kaouthar de Rouen le 21 octobre 2017 !
Financée par les fidèles à hauteur de un million d’euros, cette extension s’étendant sur une surface totale de 1200m² et pouvant accueillir 1500 fidèles, prévoit la création d’une nouvelle salle de prière et de classes coraniques pour endoctriner les jeunes Musulmans au fondamentalisme islamique.

-                            753225MosqueRouenKaouthar Bachar El Sayadi

-                                                        La Grande Mosquée El Kaouthar de Rouen

-                                           961714MosqueRouenprire Bible

-                                     Fidèles Musulmans en prière à la Mosquée El Kaouthar de Rouen

-                                  443572MosqueRouen charia

Le maire socialiste Yvon Robert, en compagnie de l’imam antichrétien de la Mosquée Kaouthar Bachar El Sayadi, proche de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, inaugurent ensemble l’extension de la Mosquée le 21 octobre 2017.

 

-                                          173943MosqueRouenBacharAlSayadi chrétiens

L’imam de la Mosquée El Kaouthar de Rouen, le prédicateur antichrétien proche de la mouvance politique des Frères Musulmans Bachar El Sayadi, pose ici devant le panneau de travaux d’extension du lieu de culte. Il participe aux rencontres annuelles de l’association islamique antioccidentale « Havre de Savoir ».

Un court extrait d’une de des conférences, pour avoir un aperçu de sa vision de la société civile, ainsi que du Christianisme :

« Si quelqu’un se marie avec une fille qui ne croit à rien, son mariage est invalide. Ce n’est pas un mariage, même s’il y a un cheikh qui vient et qui dit tout ce que vous voulez, c’est un mariage invalide. Il n’est pas valide, c’est comme si un homme se mariait avec un homme, c’est invalide, c’est un mariage avec une personne qui ne croit à rien, c’est un mariage invalide, c’est-à-dire, tout ça c’est des rapports illicites. »
« Un Chrétien croit au jour dernier, même avec sa religion falsifiée, il croit qu’il y a un Enfer, qu’il y a un Paradis, qu’il y a le Bien, qu’il y a le Mal, on a des points en communs. Après, on a des points qui nous différencient bien naturellement, que lui associe au bon Dieu d’une autre Divinité, il croit qu’il y a un Dieu qui le voit, avec la bêtise de la Trinité, nous on considère que c’est du Koufr, que c’est de la non-croyance, de l’associationnisme, c’est associer au Bon Dieu une autre Divinité. Cette affaire de Trinité, c’est une affaire majeure qui nous différencie des Chrétiens. »
[09:58]
Conférence de Bachar El Sayadi, imam de la Mosquée El Kaouthar de Rouen

D’après Bachar El Sayadi, les Chrétiens ont une « religion falsifiée », ils croient en la « bêtise de la Trinité ». Où se trouve le message de tolérance, de paix, du vivre-ensemble, et de Fraternité ? Est-ce que ce type de prédication incite au rapprochement entre communautés ?

Bachar El Sayadi préconise également une application stricte des lois juridiques de la charia islamique dans la société civile : un Musulman ne peut se marier avec une athée, c’est un mariage invalide et illicite. Est-ce compatible avec les lois des sociétés occidentales ?


Un des prédicateurs vedette de la Mosquée de Rouen (venu par exemple le 24 octobre 2015), le cheikh antichrétien spécialiste de la charia islamique et proche des Frères Musulmans Tarik Abou Nour, méprise la croyance des Chrétiens en niant la Trinité et la Crucifixion du Christ :

Image de prévisualisation YouTube

« Allah n’a pas été engendré, n’a pas de fils, n’a pas d’associés, c’est ce qui est dit dans le Coran, Allah dénonce la Trinité, Allah dénonce l’attitude de ceux qui croient que Jésus s’apparente à Allah, ou sont des fils d’Allah, ou sont des choses comme ça, non. »
[25:51]

« Allah protège ses alliés, et notamment ses Prophètes et ses Messagers. Alors comment peut-on imaginer qu’il a été crucifié ? Non, pas du tout ! Allah nous dit explicitement dans le Coran : « Ils ne l’ont pas tué, ils ne l’ont pas crucifié, on a jeté sa ressemblance sur quelqu’un d’autre, ils ont crucifié quelqu’un d’autre. Ils ont cru avoir crucifié le Messager d’Allah Issa (Jésus), le Verbe d’Allah, Allah l’a nommé comme ça, son Verbe, il l’a insufflé de son Esprit, il a fait des miracles qui conforte son message, il pouvait revivifier les morts, ou guérir les lépreux, l’aveugle, etc.
Ce n’est pas pour ça qu’il est Dieu, pas du tout ! C’est Allah qui lui a donné ces miracles. Allah a empêché qu’il soit crucifié, parce que Allah protège ses alliés, Allah l’a élevé chez lui. »
[27:37]

« Il reviendra à la fin des Temps, Issa, jésus, pour rétablir la justice, il gouvernera avec les lois d’Allah.[...] Il vient comme réformateur pour confirmer le message de l’Islam.« 
[29:18]

L’imam de la Mosquée de Rouen, Bachar El Sayadi, et le cheikh Tarik Abou Nour prévoient de changer la société en rejetant le Christianisme, Révélation bouleversante de la Parole de Dieu en Christ annoncée dans les Évangiles, et le remplacer par le message de Issa, un Jésus devenu simple Prophète au service de l’Islam sunnite et des principes de la charia : couper la main des voleurs, interdire le mariage avec des athées, fouetter la femme adultère et la lapider si elle a eu un enfant, interdire à la femme de voyager seule, la frapper si elle désobéit, légaliser la pédophilie, haine des Chrétiens et des Juifs, etc…

 

-                                                    979358MosqueRouenJsusfemmeadultre christ

Partie du tableau du peintre Nicolas Poussin (1653), « Le Christ et la femme adultère », un épisode de la Bible où Jésus vient en aide à la femme adultère, sur le point de se faire lapider.

Par son questionnement dans la Bible : « que celui qui n’a jamais péché lui lance la première pierre », Jésus invite l’homme à chercher en son for intérieur la compassion envers cette femme, en sachant pertinemment que la faute dont elle est accusée, l’adultère, peut se retrouver en tout homme, qui a déjà convoitée secrètement une femme autre que la sienne, ne serait-ce que par la pensée, l’envie, le désir.
Et la magie opère : un à un, les hommes laissent glisser les pierres de leurs mains, baissent la tête, et s’en vont, mais sortent grandis, car la Parole de Dieu a opéré en eux et les a transformés.
Jésus conclut face à la femme adultère restée seule : JE NE TE CONDAMNE PAS NON PLUS, VA ET NE PÈCHE PLUS.

Devenir meilleur, charitable et attentionné, par la force de conviction intérieure, la Foi en Christ, ce message révolutionnaire et novateur, qui va donner naissance en partie à la pensée de la civilisation occidentale, est totalement nié par la doctrine islamique. Dans le Coran, Jésus, appelé Issa, n’est qu’un Prophète de l’Islam, ne faisant rien de plus que « gouverner avec les lois d’Allah » et « confirmer le message de l’Islam ».

-                                                   510714MosqueRouenIslamlapidation christianisme

Dans l’Islam, religion du Prophète Mohamed, la lapidation est une Loi Divine, elle doit être appliquée avec l’aide de tout un arsenal juridique, en cas d’adultère par exemple, si la femme a conçu un enfant lors de l’acte adultérin, et c’est le Prophète Mohamed lui-même qui rend la justice et applique la sentence :
«Une femme vint dire au Prophète Mohamed: «J’ai commis l’adultère, purifie-moi.» (Elle voulait que le Prophète Mohamed la punisse afin qu’Allah lui pardonne son péché et la laisse entrer au paradis.) Le Prophète Mohamed lui répondit: «Va-t-en jusqu’à la naissance de l’enfant.» Après avoir mis l’enfant au monde, elle revint avec l’enfant et dit: «Voici l’enfant que j’ai mis au monde.» Le Prophète Mohamed répondit: «Va-t-en et allaite-le jusqu’à ce qu’il soit sevré.»
Une fois l’enfant sevré, elle vint vers le Prophète Mohamed avec l’enfant qui tenait un morceau de pain dans sa main. (L’enfant devait avoir deux ans, selon la durée prescrite par le Coran pour l’allaitement.) La femme dit: «Messager d’ Allah, le voici, je l’ai sevré et il mange de la nourriture solide.» Le Prophète Mohamed donna l’enfant à un musulman et prononça ensuite la sentence. La femme fut enterrée dans un fossé jusqu’a la poitrine et lapidée».


-                               400014MosqueRouensunnalapidation christianophobie

L’arsenal juridique de la législation islamique est basé sur la sunna, et gère les punitions à infliger aux récalcitrants qui n’obéissent pas à Allah, comme la lapidation.

-                                  182802MosqueRouenYvonRobert Coran

« Pour moi, la laïcité, c’est de garantir à tous la possibilité d’exercer sa religion. Il y a des Musulmans nombreux en France et il n’y a pas assez de Mosquées, il est très important qu’ils puissent construire les Mosquées dont ils ont besoin. »
Déclaration du 21 octobre 2017, lors de l’inauguration de l’extension de la Mosquée de Rouen, par le maire socialiste Yvon Robert qui collabore activement à l’installation de Musulmans radicaux dans la ville dont il a la charge, mettant en péril sur le long terme le vivre-ensemble et la cohésion sociale.

12 février, 2017

Sermon de Malika Dif à la Grande Mosquée de Toul : « Pour les femmes Musulmanes, interdiction formelle d’épouser un non-Musulman »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 9 h 44 min

Conséquence de l’immigration extra-européenne, les réseaux islamistes se sont fortement implantés depuis quelques années dans l’est de la France, et continuent de s’étendre, en particulier sous l’influence de Amine Nejdi, le président marocain du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de la région Lorraine.
La Mosquée de Toul, petite ville de 16 000 habitants près de Nancy, constitue un des maillons de ce réseau islamiste, tout comme les villes de Pont-à-Mousson, Behren-lès-Forbach, Tomblaine-Nancy, Metz, Mulhouse, Strasbourg, Haguenau, entre autres, déjà analysées sur « Islam mine l’Europe ».

-                                                 Sermon de Malika Dif à la Grande Mosquée de Toul :
-                                                                              Fidèles Musulmans de la Mosquée de Toul

Avant de devenir imam de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi était le prédicateur de la Mosquée de Toul.

Amine Nejdi considère sur son site internet officiel, qu’une femme qui ne porte pas de voile islamique incite à la perversion, une saleté qui attire les mouches. Il explique également que le combat armé contre les mécréants, le Jihad Islamique, est une nécessité contre les personnes hostiles à l’Islam.

-                                                            832846MosqueToulAmineNejdi Alde Harmand dans religion

Amine Nejdi, imam de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, conserve des liens étroits avec les responsables de la Mosquée de Toul. Le 28 janvier 2017, il y donnait une conférence.

Image de prévisualisation YouTube

« Revenir aux pages de l’Histoire, pour voir ce que l’Islam a donné à la France et à un autre pays que la France. Allez voir au Moyen-âge, l’époque des Lumières, comment l’époque des Lumières a été construite. C’était bel et bien grâce à l’apport de la civilisation andalouse musulmane. Cette civilisation qui reste jusqu’à maintenant, l’une des meilleures civilisations qui a montré ce qu’est la vraie tolérance, ce que c’est que la vraie Fraternité, ce qu’est le respect des croyances religieuses.
L’Islam, le Christianisme, le Judaïsme ont vécu pendant sept siècles durant, dans la paix en Andalousie sous l’égide de la législation musulmane. Chacun trouvait son compte, chacun trouvait sa liberté, aucun lieu de culte n’a été profané des autres religions. Allez demander aux Juifs Arabes, aux Chrétiens Arabes, qui vivent parmi les Musulmans depuis des siècles, est-ce que leurs droits sont bafoués ? Est-ce que leurs temples sont profanés ? Est-ce que leur cimetières sont gammés ? Et ils vous répondront qu’ils se sentent chez eux, qu’ils se sentent en protection avec l’Islam, parce que l’Islam n’est que la continuité des autres religions monothéistes. »

[21:15]
Conférence de Amine Nejdi sur « l’islamophobie, une menace pour la république », à la Mosquée de Toul le 21 août 2009.

La prédication de Amine Nejdi est un classique de la propagande islamiste donnée devant les Fidèles. L’Occident persécuterait les Musulmans, alors que les occidentaux leurs seraient redevables d’avoir créé une civilisation universelle tolérante et fraternelle islamique ayant germé en Andalousie sous les califats arabo-musulmans, et imprégné ensuite toute l’Europe Occidentale en léguant généreusement un savoir philosophique et scientifique exceptionnel, favorisant le rayonnement culturel de l’Europe des Lumières.
Dans les pays musulmans, les Chrétiens et les Juifs vivraient harmonieusement sous la protection des lois islamiques depuis des siècles.

Amine Nejdi suggère et distille ainsi dans l’inconscient collectif des Musulmans, une forme de frustration, d’injustice. Les Musulmans seraient aujourd’hui opprimés et persécutés par ceux auxquels ils auraient transmis un immense héritage.
Cette légende répandue dans les milieux islamistes, ainsi que dans les universités françaises et européennes, est largement démentie par les faits historiques.

-                                                                   924812MosqueToullemytheduparadisandalous Amine Nejdi

Dans son ouvrage « Le mythe du paradis andalou » (livre en anglais), l’universitaire espagnol Darío Fernández-Morera, documents historiques à l’appui, démonte le mythe de l’existence d’une Espagne tolérante, fraternelle dans laquelle Musulmans, Chrétiens et Juifs auraient vécu pacifiquement pendant des siècles sous la bienveillance des lois islamiques.

Extrait de l’ouvrage de Darío Fernández-Morera afin de donner un aperçu de la « tolérance islamique » :
« Dans la jurisprudence malékite, une esclave sexuelle achetée sur une place de marché, ou capturée dans un raid guerrier, ayant des rapports sexuels avec son maître, devient son esclave sexuelle, une « jariya » (ou djariya, une concubine).
Sous la dynastie Omeyyades, Al-Andalous est devenu un centre de commerce et d’échanges d’esclaves : jeunes femmes esclaves sexuelles, même quelquefois âgée de 11 ans, enfants mâles castrés pour devenir des eunuques dans les harems, enfants mâles capturés et entrainés dans des campements pour devenir des esclaves guerriers, enfants utilisés comme jouets sexuels par les puissants (comme le calife Abd-Al-Rahman III qui était « amoureux » d’un enfant Chrétien capturé nommé Pelayo : refusant les avances sexuelles du Calife, Pelayo a alors été torturé, martyrisé et tué), hommes utilisés comme serviteurs ou travailleurs pour tout usage concevable, les êtres humains de tout âge et race étaient achetés et vendus.

Le prix d’un esclave dépendait de son âge, de son sexe, de sa race, et de ses capacités. Les esclaves blanches, en particulier les blondes, souvent capturées dans des raids menés sur les terres chrétiennes, étaient les plus recherchées. En 912, pendant le règne de l’âge d’or du Califat Omeyyades de Cordoue, le prix d’un esclave mâle noir était de 200 dirhams (pièces) d’argent. Une fille noire de Nubie étaient vendue pour 300 dinars d’or. Une femme blanche sans éducation coûtait 1 000 dinars d’or. Une femme blanche capable de chanter, valait 14 000 dinars.
La cour du Calife Abd-Al-Rahman III comptait 3 750 esclaves, un harem de 6 300 femmes, et son armée incluait 13 750 esclaves guerriers. »
Darío Fernández-Morera, « Le mythe du paradis andalou » p158-159

Les conquérants jihadistes Musulmans qui ont envahi l’Espagne de 711 à 1492, ont provoqué pendant des siècles guerres entre factions rivales pour la conquête du pouvoir, conflits ethniques et religieux, destruction de villages, d’Églises et de Synagogues, persécutions et réduction en esclavage des populations locales chrétiennes et juives.
A l’image de Al-Andalous, dans les pays musulmans, les Chrétiens et les Juifs subissent une extinction inexorable, par l’interdiction de construction de nouveaux lieux de culte, les brimades et les persécutions. Au Maroc, les Chrétiens ne représentent plus qu’une population de 8 000 personnes, et il n’y a plus que 4 000 Juifs. 99,9% de la population marocaine est musulmane, autant dire que la présence du Christianisme et du Judaïsme est maintenant anecdotique. Tout comme en Algérie, où la communauté chrétienne est devenue pratiquement inexistante (0,2% de la population algérienne), le simple fait de posséder une Bible peut être passible de poursuites judiciaires.

Nous sommes bien loin de la rhétorique déployée par Amine Nejdi décrivant un monde musulman pacifique et tolérant.

Image de prévisualisation YouTube

« Les Juifs n’ont pas cru ni à ce qui leur a été révélé, ni au Prophète Mohammed, lorsqu’il ne leur restait plus aucun argument auquel ils puissent se tenir, ils ont voulu ruser et tromper le Prophète. Encore une fois, la méthode des Juifs a toujours été celle-là dans l’Histoire, lorsqu’ils sont au pied du mur, ils emploient la ruse. »
Sermon du prédicateur Farid Al Ansari.

-                                                                 129639MosqueTomblaineNancyFaridAlAnsari Anouar Kbibech

Le prédicateur antisémite marocain Farid Al Ansari (à gauche), invité par Amine Nejdi (à droite) à la Mosquée de Toul en mars 2007 (hard-copy)

-                                                 997207MosqueToulAmineNejdiAnouarKbibech antisémitisme

Le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) Anouar Kbibech (en cravate), invité par Amine Nejdi en janvier 2016 à la Mosquée de Tomblaine-Nancy. Deux des figures les plus emblématiques du réseau islamiste misogyne et antioccidental marocain en France.

 

-                                             165576MosqueToulHassanIquioussen antisionisme

Le prédicateur misogyne, antioccidental et antisioniste Hassan Iquioussen figure en vedette sur une pleine page du site officiel de la Mosquée de Toul. Il y a donné une conférence le 1er mai 2010 (hard-copy).

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, Hassan Iquioussen est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Toul.

Les responsables de la Mosquée de Toul ont également des relations avec Malika Dif, une convertie à l’Islam qui arpente les associations islamiques depuis plus d’une trentaine d’années pour donner des conseils aux femmes Musulmanes afin de bien les éduquer. Ses fréquentations sont proches de la frange de l’Islam radical, de l’organisation politique des Frères Musulmans en particulier.

-                                                    984440MosqueToulMalikaDif2 charia

Malika Dif a donné une conférence à la Mosquée El Kaouthar de l’Union des Musulmans de Rouen (UMR) en 2010 (hard-copy). Ce lieu de culte a déjà reçu le prédicateur antisémite Hani Ramadan, ou encore l’imam Mahmoud Doua, deux pontes de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans en France (UOIF).
Hani Ramadan compare par exemple les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles le 1er mai 2004.
Malgré cela, le maire socialiste Yvon Robert est pourtant prêt à donner son accord pour l’agrandissement de la Mosquée El Kaouthar de Rouen.

Pour se faire une opinion de l’idéologie véhiculée par Malika Dif, extrait d’une de ses conférences donnée à la Mosquée de Toul le 5 juin 2011.

« L’homme Musulman peut épouser une femme qui n’est pas Musulmane, à condition qu’elle soit croyante, Chrétienne ou Juive. »
[...]
« Par contre, une femme Musulmane n’a pas le droit d’épouser un non-Musulman, quel qu’il soit, croyant ou pas croyant. Interdiction formelle, c’est tout. Je n’entrerai pas dans les détails vous comprenez facilement pourquoi. Le mari est le chef de famille, la femme se trouve en état d’infériorité dans cette situation, et le mari va l’empêcher de pratiquer correctement, il va lui ramener à la maison de l’alcool dans son frigidaire, il va lui ramener des amis à lui avec qui il a été voir un match de foot ensuite ils vont boire quelques bières à la maison, et vont raconter des bêtises, ils ne vont pas forcément avoir du respect pour la femme, etc.
Problème de culture et de toute façon l’Islam a dit non, il y a un verset du Coran qui nous dit clairement les choses, et donc pour les femmes Musulmanes, interdiction formelle d’épouser un non-Musulman.

Et donc, les soeurs, faites comme si vous étiez en train de passer dans une avenue où il y a de belles toilettes dans les vitrines, et que vous n’avez pas un sou en poche. Et bien vous passez sans regarder. Je pense que vous avez compris ce que j’ai voulu dire. On ne s’attarde pas à regarder ce à quoi on n’a pas droit. »
[01:45:56]
« Quand on marche dans la rue, il y a les kiosques à journaux avec des femmes dénudées, il y a des publicités, il y a des personnes qui sont habillées de telle façon qu’elles en sont gênantes, etc… Baisser votre regard, cela veut dire que quand vous êtes dans un endroit, et que vous avez entrevu quelque chose de gênant, vous détournez le regard, et vous ne retournez pas pour regarder. Parce que le deuxième regard devient un péché, n’est-ce pas ? »
[01:49:56]
Sermon de Malika Dif à la Grande Mosquée de Toul sur « la place de la femme en Islam », le 5 juin 2011.

Malika Dif nous décrit une société islamique archaïque, légiférée par les lois coraniques. Le Musulman pratiquant peut épouser une femme Chrétienne ou Juive, mais la femme Musulmane ne peut pas épouser un Chrétien, ni un Juif !
En effet, la femme Musulmane est considérée comme plus faible et influençable, elle se doit de baisser les yeux devant les kiosques à journaux, et elle « n’a pas droit » aux belles toilettes.
Il s’agit là typiquement d’une propagande d’embrigadement des femmes Musulmanes qui se doivent de s’isoler dans la communauté musulmane et suivre ses principes, c’est-à-dire se couper du monde non-islamique, alors que le Musulman peut se permettre de fréquenter des femmes Juives ou Chrétiennes.

-                                               387110MosquedeToulDominiquePotier chrétiens

Dominique Potier, député socialiste de Meurthe-et-Moselle, participe aux journées portes ouvertes de la Mosquée de Toul du 16 et 17 janvier 2016, offrant ainsi officiellement une légitimité aux islamistes fondamentalistes marocains du lieu de culte.

-                                    368215MosqueToulAldeArmand christianisme

Le maire socialiste Alde Harmand (au centre) en compagnie de l’imam de la Mosquée de Toul Nourddine Amzil (à droite) le 8 janvier 2015 après les attentats perpétrés contre Charlie Hebdo. Les commémorations figurent en bonne place dans la stratégie des islamistes pour endormir les élus de la République et imposer progressivement les lois coraniques aux masses musulmanes.

26 décembre, 2016

Les travaux de la Grande Mosquée de Bobigny, futur centre de diffusion du fondamentalisme islamiste antioccidental et antichrétien, sont presque finalisés, avec la collaboration du maire UDI Stéphane De Paoli

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 37 min

Bobigny, ville historiquement communiste qui a basculé à droite en 2014, est depuis une quarantaine d’années un des pôles phare du processus d’islamisation du département de la Seine-Saint-Denis (93). Une conséquence de l’immigration massive, essentiellement arabo-musulmane et sub-saharienne sur la banlieue parisienne.

En 2010 est créé à Bobigny (au 150 avenue Jean Jaurès) l’institut « D’CLIC », un établissement de formation des jeunes Musulmans à l’Islam rigoriste salafiste misogyne, antichrétien et antioccidental, dirigé par le prédicateur Nader Abou Anas, dont l’objectif est de diffuser et d’imposer les valeurs islamiques, incompatibles avec les fondements de la civilisation occidentale, visant ainsi à séparer la communauté musulmane du reste de la société civile.

-                                          Les travaux de la Grande Mosquée de Bobigny, futur centre de diffusion du fondamentalisme islamiste antioccidental et antichrétien, sont presque finalisés, avec la collaboration du maire UDI Stéphane De Paoli dans Politique 669315MosqueBobignyNaderAbouAnas

Image de prévisualisation YouTube

Pour Nader Abou Anas, directeur de l’Institut D’CLIC de Bobigny, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).

-                                                                 767609MosqueBobignycolematernelle Algérie dans religion

-                                             514388MosqueBobignnyEricYounous Allah

L’association islamiste D’CLIC prospère sur Bobigny, une école maternelle islamique a même ouvert ses portes en 2015, en invitant pour l’occasion le 4 avril 2015 le prédicateur antisémite et antioccidental wahhabite Éric Younous (photo), pour qui « Dieu a créé le Chabbat afin de punir les Juifs, peuple de l’inaction ».
Les enfants Musulmans de Bobigny sont entre de bonnes mains, future génération formée par les responsables de l’Institut D’CLIC au rejet des valeurs judéo-chrétiennes et gréco-latines de l’Europe occidentale, et préparant la construction sur le long terme, d’un État dans l’État.


Face aux revendications toujours pressantes des organisations islamiques à la recherche d’un lieu de culte pour la communauté musulmane en pleine expansion, en Octobre 2003, le maire communiste Bernard Birsinger octroie à l’Association locale des Musulmans de Bobigny (AMB), un bail emphytéotique de 97 ans sur un terrain de 2200 m² pour la construction de la future Grande Mosquée et d’un centre culturel.

Le maire accorde le permis de construire de la Mosquée le 10 février 2006.

-                                       499481MosqueBobignyprojet antisémitisme

-                                         Maquette du projet de la Grande Mosquée de Bobigny

-                                                                 500455MosqueBobignyBernardBirsinger apostasie

Pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Bobigny le 26 mai 2006 par l’ex-maire communiste Bernard Birsinger

Pendant plusieurs années, suite à des problèmes administratifs et de sécurité du site, le projet a fonctionné au ralenti. Entre temps, la mairie est passée à droite. La construction du lieu de culte s’est accélérée en 2015, il est aujourd’hui presque finalisé.

-                                          373472MosqueBobignyfidles Bobigny

En attendant d’occuper la nouvelle Mosquée cathédrale bientôt mise à disposition par le maire de la ville, les Musulmans de Bobigny fêtent la fin du Ramadan dans un gymnase prêté par la municipalité.

Image de prévisualisation YouTube

L’immense Mosquée de Bobigny presque terminée, changera radicalement le paysage culturel, identitaire et ethnique de la ville. La création d’un futur califat en banlieue parisienne.

-                                                            911015MosqueBobignymaire2 charia

Le nouveau maire UDI Stéphane De Paoli (3ème en partant de la gauche) vient inspecter les finitions des travaux de la future Grande Mosquée de Bobigny pendant l’iftar, le 25 juin 2016 (hard-copy)

Quel Islam est enseigné par l’AMB aux Musulmans de Bobigny ? Suivent-ils également les principes salafistes de l’association voisine D’CLIC ?

-                                                                      307333MosqueBobignySofianeAbouAyyoub2 chrétiens
On peut répondre par l’affirmative, en constatant que l’islamiste radical Sofiane Abou Ayyoub fut invité par l’Association des Musulmans de Bobigny le 3 avril 2016 pour y donner une conférence (hard-copy).

-                                              835312MosqueBobignyAbouAyoub christianophobie
Sofiane Abou Ayyoub (à gauche sur la photo) est le vice-président du Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis (93), une école coranique wahhabite refusant la mixité homme/femme et recevant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux de la charia tels le saoudien Wassioulah Abbas (à droite sur la photo), ou encore diffusant aux Fidèles Musulmans les prédications du cheikh antisémite et antichrétien Abderrahamane Al Barrack pour qui « les Chrétiens seront avilis et humiliés le jour de la Résurrection ».

L’association musulmane de Bobigny est également infiltrée par l’organisation politique des Frères Musulmans.
Sur sa plateforme Facebook officielle, l’AMB fait par exemple la promotion de Ousmane Timera (hard-copy), prédicateur vedette des banlieues, formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), l’école coranique des imams de France affiliée à l’organisation politique des Frères Musulmans.

Ousmane Timera participe à la Rencontre Annuelle des Musulmans de France (RAMF) des Frères Musulmans ayant lieu chaque année au Bourget.

-                                             522995MosqueBobignyOusmaneTimera2 Coran

-                                                               156119MosqueBobignyOusmaneTimera4 Église Catholique

Le prédicateur de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans Ousmane Timera est encensé par les responsables de la Grande Mosquée de Bobigny

Le dirigeant turc Recep Erdogan, proche des Frères Musulmans, qui interdit la construction d’Églises en Turquie et condamne l’apostasie, ayant envoyé des dizaines de journalistes en prison en 2016, est adulé par Ousmane Timera. Dans Le Grand Forum sur France Maghreb 2 le mercredi 12 octobre 2016, il déclare que « Erdogan est un exemple ».

Tout aussi inquiétant, Ousmane Timera donne une interview sur France Maghreb 2 le 29 mai 2015 en compagnie du prédicateur antisémite et antioccidental Hassan Iquioussen. (hard-copy) (Sur Iquioussen, on peut par exemple se référer à cet article).

Quelques extraits de l’idéologie véhiculée par Ousmane Timera devant les Fidèles Musulmans, dans les plus grandes Mosquées de France :

Image de prévisualisation YouTube
« Il y a une propagande qui se fait en France sur les Chrétiens d’Orient et compagnie. « L’Islam est intrinsèquement violent », c’est ce que Zemmour dit, et c’est ce que certains pensent, Musulmans ou pas d’ailleurs, il est là pour dominer et que les religions n’ont pas à y exister en son sein.
Ah bon ? Alors comment cela ça se fait qu’il y a des Chrétiens d’Orient jusqu’à présent ? Les Chrétiens d’Orient dont on plaint la situation ?  Ils sont là bas ! Et l’Islam existe depuis combien de temps ? 1400 ans. Et c’est pas 1400 ans de faiblesse, il y a eu des empires, ça a commencé avec de la puissance, de la force, ils ont vaincu l’empire romain, Byzance, et l’empire perse, ce n’est pas n’importe quoi !
Très bien Ces gens là avaient la possibilité d’éradiquer tous ceux qui ne sont pas Musulmans. Ils en avaient la possibilité. Comment se fait-il qu’il y ait plus de diversité religieuse dans ces pays là, que en France ou en Espagne ? Un moment donné, il faut que l’on soit cohérent avec nous même ! »

[...]
« Il y a une propagande comme quoi ces gens là n’acceptent pas la diversité. Moi, je suis désolé, quand je vais au Sénégal, j’aimerais bien que la France prenne exemple sur le Sénégal ! »
Conférence du prédicateur Musulman Ousmane Timera le 15 avril 2016 à la paroisse Sainte Marie de la Croix à Angers

Ousmane Timera déploie toute la panoplie de la rhétorique mensongère fomentée par les islamistes pour décrédibiliser l’Occident et mépriser les occidentaux: mettre en opposition un Occident soi-disant raciste, intolérant, islamophobe, et les pays pacifiques musulmans dans lesquels s’épanouiraient harmonieusement les diversités religieuses musulmane, chrétienne et juive.

Ousmane Timera sait-il que l’annihilation de l’empire byzantin par les Musulmans a entrainé le massacre de milliers de Chrétiens, de leur réduction en esclavage, la destruction de milliers d’Églises, leur transformation en Mosquées ? Aujourd’hui, 99% de la population turque (ex-Byzance) est musulmane, où est donc la diversité religieuse du territoire de l’Asie Mineure, historiquement chrétien ?

Ousmane Timera sait-il qu’il est interdit de construire des Églises au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Égypte, en Turquie ? (Toutes les Églises existant au Maghreb ont été construites pendant la période coloniale, ou avant l’apparition de l’Islam dans ces pays).
Sait-il que le simple fait de détenir une Bible au Maroc ou en Algérie est passible d’une peine de prison ?
Il y a 25 000 Chrétiens au Maroc, c’est à dire environ 0,07% de la population marocaine !! Autant dire que le Christianisme a quasiment totalement disparu du royaume chérifien. Où est la diversité religieuse ?

Ousmane Timera sait-il qu’il est également obligatoire pour tous les marocains de jeûner pendant le Ramadan, sinon, c’est une condamnation à une peine de prison ? Où est la liberté de conscience et de culte tant vantée par Ousmane Timera ?

En mars 2015, arrestation en Algérie de personnes détenant des Bibles car selon la loi et l’article 144 bis 2 instaure «des peines d’emprisonnements de 3 à 5 ans pour quiconque offensera le prophète et dénigrera les dogmes de l’Islam par voie d’écrit, de dessin, de déclaration et de tout autre moyen». Avec à peine 5000 Catholiques dans tout le pays, (0,01% de la population algérienne !), l’Algérie est-elle un modèle de tolérance religieuse ?

Toujours en Algérie, condamnation de 6 personnes à 4 ans de prison pour ne pas avoir respecté le jeûne du Ramadan ! Où est le respect de la liberté de culte ? En France, emprisonne-t-on les gens qui ne jeûnent pas pendant le Carême ?

En Égypte, pendant l’été 2013, lors de la prise de pouvoir des Frères Musulmans, plusieurs dizaines d’Églises de Chrétiens coptes sont incendiées. Encore un exemple apporté par la religion de « Paix et Tolérance » ?

Image de prévisualisation YouTube

Diversité ethnique et religieuse à Saint-Denis : en moins de quarante ans, la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (Berbères, Arabes, Africains sub-sahariens, asiatiques, etc…)

Alors que la France a accueilli une immigration massive extra-européenne de plusieurs millions de personnes en moins de quarante ans, entre 10 et 20% de la population française est musulmane, Ousmane Timera se permet de dire que la France devrait prendre l’exemple sur le sénégal, pays dont 95% de sa population est musulmane, et qui persécute les Chrétiens évangélistes !
Là aussi, où se trouve cette diversité religieuse sénégalaise ?

Ousmane Timera se livre également dans ses conférences à de violentes diatribes contre les Chrétiens et l’Église Catholique, visant à décrédibiliser le Christianisme, extraits :

Image de prévisualisation YouTube

« L’Église a toujours été du côté des rois et des tyrans. Elle n’a jamais été du côté des pauvres et des faibles. C’est pour cela que en France et en Europe on a mis de côté l’Église, à cause des erreurs qu’elle a commise. »
[04:34]
Conférence de Ousmane Timera le 5 juillet 2015 à la Mosquée de Massy sur « Jésus dans l’Islam »

L’action de l’Église a été écartée par l’idéologie des Lumières et de la franc-maçonnerie, et non pas parce qu’elle n’aidait pas les pauvres !
Ousmane Timera mène devant les Fidèles Musulmans une violente propagande anticatholique, en faisant semblant d’ignorer que l’éducation des enfants, et toutes les associations caritatives d’aides aux pauvres, ainsi que les hôpitaux, étaient administrés par l’Église Catholique avant la Révolution française.

« Nous considérons que Dieu étant plus grand que tout, il ne peut pas avoir d’enfants. Pourquoi le Coran insiste pour dire qu’il ne peut pas avoir d’enfants ? Parce que si vous dites que quelqu’un est le Fils de Dieu, lui, sa tribu et sa descendance deviennent de fait des races supérieures, et de peuples élus. La race supérieure, vous savez de quoi je parle, l’Allemagne, la civilisation occidentale y a cru longtemps, c’est pour cela qu’elle est partie massacrer des personnes à droite, à gauche.
Moi, je suis pour les Lumières, malheureusement, le Siècle des Lumières a été dévié et falsifié par la colonisation. Moi, je suis pour que l’on revienne aux règles des Lumières. Elles sont universelles et correspondent à ce que le Coran dit. »

[24:34]
Conférence de Ousmane Timera donnée le 10 juillet 2016 lors de la fête de fin d’année de l’Association de la Solidarité des Comoriens de Noisy-le-Grand, sur « le vivre-ensemble des 3 religions monothéistes »

D’après Ousmane Timera, les Chrétiens en Croyant que Jésus est Fils de Dieu, seraient responsables du développement de l’idéologie des races supérieures ! Ce qui est absurde, puisque le Christianisme n’a jamais fait mention de races supérieures dans aucun de ses écrits, et le Message de Jésus dans les Évangiles ne fait pas non plus mention de supériorité raciale, bien au contraire.
L’idéologie du racisme existe depuis que l’Humanité existe, et n’est pas liée à la religion. On peut la retrouver par exemple dans les écrits du célèbre historien Musulman Ibn Khaldoun dès le XIVème siècle :
« les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal »

La théorie de supériorité raciale a été développée, structurée et diffusée en Occident sous le Siècle des Lumières et de ses philosophes athées, Voltaire, Diderot, Buffon entres autres.

-                                                            680098MosqueBobignnyVoltaire Erdogan

Voltaire, fer de lance du mouvement de la philosophie des Lumières au XVIIIème siècle, anticatholique, raciste, misogyne et antisémite obsessionnel, est à l’origine de la diffusion de la théorie de supériorité des races en Occident

Voltaire se moquait de l’Église Catholique, qui considère que tous les êtres humains sont à l’image de Dieu, blancs, noirs, arabes, indiens, etc.. ce qui était insupportable aux philosophes des Lumières, les indigènes ne pouvant d’après eux accéder à une intelligence supérieure.

« Notre aumônier prétend que les Hottentots (namibiens, peuplade d’Afrique), les Nègres et les Portugais descendent du même père. Cette idée est bien ridicule. »
Voltaire – « Les lettres d’Amabed » (1769) – Romans et contes – garnier-Flammarion p537

« C’est une grande question parmi eux s’ils sont descendus des singes, ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu : voilà une plaisante image de l’Être éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! Un temps viendra, sans doute, où ces animaux sauront bien cultiver la terre, l’embellir par des maisons et par des jardins, et connaître la route des astres. »
Voltaire – « Les lettres d’Amabed » (1769) – Romans et contes – garnier-Flammarion

« La race des nègres est une espèce d’homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers. La forme de leurs yeux n’est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention. »
Voltaire – « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

« Les albinos, ces animaux ressemblant à l’homme, n’ont d’homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre. »
Voltaire – « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

« Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme les nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce. »
Voltaire – « Traité de métaphysique » (1734-1737)

« C’est à regret que je parle des Juifs: cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre. »
Voltaire – « Dictionnaire philosophique » « Tolérance », section I (1765).

« On ne voit au contraire dans toutes les annales du peuple hébreu, aucune action généreuse. Ils ne connaissaient ni l’hospitalité, ni la clémence. Leur souverain bonheur est d’exercer l’usure avec les étrangers; et cet esprit d’usure, principe de toute lâcheté, est tellement enraciné dans leurs cœurs, que c’est l’objet continuel des figures qu’ils emploient dans l’espèce d’éloquence qui leur est propre ».
« ils sont les ennemis du genre humain. »
Voltaire – « Essai sur les mœurs et l’esprit des nations  » Chapitre VI, 1740, Œuvres de Voltaire, Paris, 1819, tome 13, page 298.

« Il faudrait cloîtrer ces Nègres avec leurs femelles et conserver scrupuleusement leur race sans leur permettre de la croiser; c’est ainsi seulement que l’on pourrait savoir combien de temps il leur faudrait pour réintégrer à cet égard la nature de l’homme. »
Buffon – « Histoire naturelle » (1766)

« Les nègres sont grands, gros, bien faits, mais niais et sans génie. »
Diderot – « L’Encyclopédie » – Humaine espèce (1755)

Par ailleurs, contrairement à ce que prétend Ousmane Timera, toutes les civilisations ont été colonisatrices, les arabo-musulmans n’ont-ils pas colonisé le Moyen-Orient, tout le Maghreb, une partie de l’Afrique sub-saharienne, ainsi qu’une partie de l’Inde, bien avant que naissent les Lumières ?

Dans une conférence donnée à Mantes-la-Jolie, Ousmane Timera dévoile les objectifs des Frères Musulmans :

« La laïcité, je ne sais pas ce que cela veut dire philosophiquement, ce terme là. C’est un mot creux, on peut tout y mettre. »
[...]
« Il faut avoir l’art et la manière de gérer cette diversité. Quand on prendra le pouvoir, on le fera, mais je pense que avant même de prendre le pouvoir, il va falloir le mettre en place dans nos familles, dans nos Mosquées, ici, dans nos villes, ici à Mantes-la-Jolie, avec une transmission digne de ce nom qui construit au fond, des gens enracinés dans une culture universelle, et qui arrive à se déployer vers un projet universel. »
Conférence de Ousmane Timera sur la « laïcité et les religions », donnée à la salle Agora de Mantes-la-Jolie le vendredi 5 février 2016.

Ousmane Timera projette de mettre à bas la laïcité et de densifier le réseau islamique dans les familles, les Mosquées, les villes, avec pour objectif à terme de « prendre le pouvoir », ce qui est bien la finalité du projet politique universel des Frères Musulmans.

-                                                  880100MosqueBobignyMohamedMorsi2 Fils de Dieu

La page Facebook de la Mosquée de Bobigny apporte un soutien actif au chef des Frères Musulmans égyptien Mohamed Morsi (hard-copy).

Image de prévisualisation YouTube

Rappelons que Mohamed Morsi veut imposer le Califat islamique sous la charia, au monde musulman et à l’Occident.

-                                                         417116MosqueBobignyOusmaneTimeraSaintEtienne France

Les Frères Musulmans ont également leur entrée à la Grande Mosquée radicale Mohammed VI de Saint-Étienne, propriété du roi du Maroc sur le territoire français. Le 3 septembre 2016, Ousmane Timera y a donné une conférence.

 

-                                                 378453MosqueBobignyStephanedePaolifemmevoile Frères Musulmans

-                                                                351538MosqueBobignyStephanedePaolifemmevoile2 Hassan Iquioussen

Le maire UDI Stéphane De Paoli (à droite sur la photo) participe au développement du terrorisme islamique sur Bobigny, en employant Lynda Benakouche (au centre sur la photo), femme voilée en hijab, chargée de mission des politiques sociales urbaines et déja condamnée pour avoir séquestré et violenté en réunion une jeune femme enceinte de six mois. Lynda Benakouche est également la compagne de l’ancien bras droit de Youssouf Fofana, cerveau du « gang des barbares » dont elle attend un enfant.

La future Mosquée de Bobigny sera-t-elle un nouvel antre de l’Islam radical antioccidental accueillant les prédicateurs associés à l’AMB tels que Sofiane Abou Ayyoub et Ousmane Timera, offrant une porte d’entrée aux imams salafistes et à ceux des Frères Musulmans, avec l’appui du maire Stéphane De Paoli ?

5 décembre, 2016

Les responsables de la Mosquée de Périgueux sous le contrôle des Frères Musulmans invitent l’imam Hassan Belmajdoub qui demande à ses Fidèles de « se débarrasser très très vite » des amis non-Musulmans, dans ce « pays de perversité »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 16 min

Périgueux est la commune française la plus peuplée du Périgord, située dans le centre-est de la Nouvelle-Aquitaine.
Comme tout le sud-ouest de la France, la région Aquitaine connaît depuis deux décennies une forte poussée du réseau islamiste proche de la mouvance de l’Islam radical des Frères Musulmans, incluant le fief islamique de Bordeaux (soutenu par Alain Juppé). Parmi les principales Mosquées de ce réseau, on peut citer entre autres celles de Pessac, Joué-les-Tours, Cenon, Mérignac, Bayonne ou Libourne.

L’Association des Musulmans de Mérignac est dirigée par l’imam Hassan Belmajdoub, un islamiste proche de la mouvance des Frères Musulmans (UOIF). Il est imam de la Mosquée de Mérignac, le lieu de culte est une base militante lui permettant d’étendre le réseau islamiste des Frères Musulmans dans tout le sud-ouest de la France.

-                                                                                 Les responsables de la Mosquée de Périgueux sous le contrôle des Frères Musulmans invitent l'imam Hassan Belmajdoub qui demande à ses Fidèles de

Façade d’entrée de la Grande Mosquée de Mérignac. Le projet a couté 1,5 million d’euros et comprend une salle de plus de 500 places, une librairie, des salles de classe coranique, des locaux techniques.

-                                       490369MosquePrigueuxMichelSainteMarie abou oumama dans religion

Michel Sainte-Marie, l’ex-maire socialiste de Mérignac a délivré le permis de construire de la Grande Mosquée le 9 mars 2007, ouvrant ainsi la porte de la ville aux prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisionistes des Frères Musulmans.

 

-                                                    953673MosquePrigueuxmosqueMrignacHaniRamadan Allah

Du 26 au 28 mai 2012 l’imam Hassan Belmajoub a reçu dans sa Mosquée de Mérignac lors de la 4ème rencontre annuelle, des prédicateur fondamentalistes antioccidentaux.

Parmi les personnalités invitées venus endoctriner les Musulmans de Mérignac, on trouve pêle-mêle :

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur antisémite Hani Ramadan figurait parmi les invités de la Mosquée de Mérignac du 27 au 28 mai 2012

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan et petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah, est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Hani Ramadan considère à la Mosquée de Mulhouse que « les Chrétiens n’ont pas le coeur pur » car ils croient en la Trinité, et soutient activement l’organisation terroriste du Hamas à la Mosquée de Joué-les-Tours.

 

-                                                  712257MosqueGienAbouOumama antisémitisme

 Le prédicateur politique antisioniste et antioccidental Mustapha Abou Oumama, invité à la Mosquée de Mérignac, considère que le terroriste islamiste de Toulouse Mohamed Merah est une victime « de lui-même, de ses parents, des média, des hommes politiques et du système. » (lien)

Le prédicateur Mustapha Abou Oumama, est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est « colonisée par les sionistes », et il faut la délivrer. Par ailleurs, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l’espace de 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy serait, par exemple, « indirectement » responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

Une véritable propagande complotiste, la société occidentale persécuterait secrètement les Musulmans, qui doivent donc se souder, affermir leur Croyance afin de ne pas s’assimilier aux sociétés civiles de leur pays d’accueil.

Image de prévisualisation YouTube

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Mérignac du 26 au 28 mai 2012, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).

Image de prévisualisation YouTube

Le précheur converti Mohamed François, imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, qui interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes non musulmanes et de se mêler aux mécréants, est également un invité régulier de la Mosquée de Mérignac.

 

-                                               513194mosqueePrigueuxfidles antisionisme

-               Fidèles musulmans de la Mosquée de Périgueux, où Hassan Belmadjoub vient précher

-                                      438913MosquePerigueuxHassanBelmadjoub Aquitaine

Hassan Belmadjoub, prédicateur des Frères Musulmans et imam de la Mosquée de Mérignac, en conférence à la Mosquée de Périgueux le 17 novembre 2012

« On est dans un pays de tentation. On est dans un pays où la perversité, le péché on le voit matin et soir devant nous, dans les supermarchés, à la télé, à l’école, dans les lycées, dans les universités. Si tu n’as pas un ami intime, proche à qui tu dois te confier, un ami qui te fait penser à Allah, un ami qui, quand tu le vois, t’as honte de commettre le péché en sa présence, c’est ça l’ami qu’il faut avoir. Parce que les amis, on en a, des milliers.
L’ami qui va te dire : « Viens mon frère, il y a une petite soirée » à droite à gauche, « on va aller dans la boîte de nuit, on va faire ci, on va faire ça », alors que c’est l’heure de la prière et qu’il ne te fait même pas penser à la prière, ça, débarrasse toi de lui, et très, très vite. »

[22:40]

« Il y en a malheureusement qui bradent cette religion, je ne fais pas ça, je ne fais pas ci, parce que ci, parce que ça, non ! Vous allez suivre les traditions de ceux qui étaient avant vous. Là, le Prophète Mohamed parlait des Juifs et des Chrétiens. Vous allez suivre des traditions de ces gens qui étaient avant vous. Vous allez les suivre pas à pas, même s’ils rentrent dans le trou d’un animal, vous allez les suivre.
C’est ce qu’on voit maintenant. On voit des jeunes qui sont en train de suivre ces traditions. Ils sont en train de courir derrière la mode. Si tu n’es pas fier de ta religion, de quoi vas-tu être fier ? D’appartenir à une tribu ? D’appartenir à un peuple ? ça ne sert à rien ! Mais si tu appartiens à cette religion tu peux être fier si tu la pratiques. »

[28:30]

« La question que je te pose avant de finir, comment veux-tu finir ? Parce que tu ne sais pas lorsque tu vas mourir. L’ange de la mort ne te donne pas un rendez-vous. Il va te surprendre, un jour. Sauf qu’il risque de te surprendre en train de prier, ou en train de lire le Coran, ou en train de dormir, ou malheureusement il risque de te trouver en train de danser, en train de parler avec une fille au téléphone, c’est haram ! »
[58:36]
Extraits de la conférence « Le rôle des jeunes Musulmans(es) dans la société », donnée à la Mosquée de Périgueux le 17 Novembre 2012 par Hassan Belmajdoub, imam de la Mosquée de Mérignac (extraits également disponible sur ce lien).

Pour Hassan Belmadjoub, les Musulmans vivent en France dans une société de perversion, ils ne doivent pas suivre les Juifs et les Chrétiens, et « se débarrasser très très vite de leurs amis non-Musulmans ». La société occidentale est perverse, puisqu’elle autorise même un homme à parler avec une fille au téléphone, ce qui est haram (interdit) !

Hassan Belmadjoub délivre-t-il un message d’Amour, de Paix et de Tolérance envers son Prochain, ou plutôt un véritable projet politique visant à communautariser les Musulmans et à les isoler de la société occidentale ?

-                                       593443MosqueJouLesToursMohamedFranoismosqueMrignac charia

Respectivement de gauche à droite, les prédicateurs antioccidentaux et antisionistes Hassan Belmajdoub, Mustapha Abou Oumama, Rachid Houdeyfa et Mohamed François, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Mérignac le 27 mai 2012

« On a créé l’association des Musulmans de Mérignac, nos activités ont commencé il y a trois ans, on a fait trois rencontres annuelles, on fait une rencontre mensuelle, la première rencontre annuelle a été un début, mais par contre, la seconde, qui était magnifique aussi, on a reçu Safwat Hijazi, notre Frère qui vient d’Égypte et qui est connu mondialement, la rencontre de l’année dernière qui était pareil au mois de juin, on a reçu notre Frère Tariq Ramadan, notre Frère Mohamed François, et un de nos Frères les plus connu, Rachid Abou Houdeyfa, ça, c’est nos activités. »
[01:58]
Hassan Belmadjoub reçoit le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi, ainsi que l’islamiste politique Tariq Ramadan (hard-copy).

-                                     602484mosqueePrigueuxRachidHoudeyfa chrétiens

Le prédicateur misogyne et antioccidental Rachid Houdeyfa et imam de la Mosquée de Brest est également un membre actif du réseau islamique de la Mosquée de Mérignac. Pour lui :
« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa : « ceux qui écoutent de la musique seront transformés en singe ou en porc ».

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur Tariq Ramadan, invité à la Mosquée de Mérignac, est un militant politique antisioniste appelant au boycott de l’État d’Israël

Il est également inquiétant de constater que le prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Safwat Hijazi, qui appelle devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabe à l’extermination des Juifs, soit invité par Hassan Belmadjoub à la Mosquée de Mérignac. Extraits de ses interventions publiques :

-                                                          377376MosquePrigueuxSafwathigazi2 christianophobie

« C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite, oui, je hais le sionisme. Oui, le jour du Jugement ne viendra pas tant que nous n’aurons pas combattu les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que vous les aimiez ou non. »
Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision égyptienne Al Nas TV le 4 janvier 2009

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.
[…]
Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”

Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision du Hamas Al-aqsa TV le 31 décembre 2008

 

-                                               806294MosquePrigueuxMahmoudDoua2 Coran

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon, en conférence le 29 avril 2016 à la Grande Mosquée de Périgueux (hard-copy), est un membre des Frères Musulmans de l’AMG de Bordeaux, l’association islamiste adoubée par Alain Juppé.

Quel est l’avenir de la communauté musumane du sud-ouest de la France, contrôlée essentiellement par des réseaux islamistes antioccidentaux développant une idéologie antisémite ? Pourra-t-elle s’intégrer à long terme dans la société française ? La propagande idéologique du réseau Hassan Belmadjoub pourrait-elle provoquer une scission entre les Français et les Musulmans ?

10 septembre, 2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

Par l’immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l’Islam radical s’implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l’entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l’implantation de l’organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah,  déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                               Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac :

Alain Juppé décerne la Légion d’Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l’imam de l’UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.

Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l’UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d’islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé, du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l’organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc »

 

-                                           458684MosquePessacAlainJuppUAM93 Alain Juppé dans religion

-                                                             566154MosqueUAM93niqab2 Allah

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l’UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93  »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c’est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l’enracinement de l’Islam radical, en autorisant l’implantation d’une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l’association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeûne du Ramadan en 2014 (hard-copy).

-                                                   546474MosquePessacFidles an-nawawi

-          Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l’organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l’association BarakaCity, qui sous couvert d’aide humanitaire, propage la rhétorique et l’idéologie des Frères Musulmans.

-                                                   611016MosquePessacBarakaCity3 antisémitisme

-                                           867141MosquePessacBarakacity2 antisionisme

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l’organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l’émission « Le Supplément » de Canal+ le 24 janvier 2016. BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l’Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d’aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation  internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.

Image de prévisualisation YouTube
-                                Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l’imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu’une femme qui se parfume est une « fornicatrice« , que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc », des « gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu’ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc. »

-                                              965963MosquePessac40hadithsannawawi2 BarakaCity

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l’Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu’il est possible de se procurer dans n’importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale. S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l’adultère. L’étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l’organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n’interdise pas ce type d’enseignement.

-                                               842294MosquePessacracismeislamophobie2 Boycott

Pour souder les Musulmans contre l’Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

-                                            383410MosquePessacCCIF3 CCIF

Pour combattre « l’islamophobie », les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

-                                                 952855MosquePessacantisionisme2 charia

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l’État d’Israël (hard-copy)

-                                     473255MosquePessacMohamedBarry Coran

Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

« La femme comme cité dans un hadith de l’imam Boukhari : « Quand une épouse ne répond pas à l’appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin ». Dans la maison, l’homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n’y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire. »
[05:30]
sermon de l’imam de Mohamed Barry, « sois une bonne épouse » à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

« Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c’est comme s’il n’y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées. Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c’est une obligation.
Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux. Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout. »
[...]
« Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l’odeur du Paradis, qu’Allah nous en préserve. »

[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : « Prépare ton retour vers Allah ! » (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d’Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

-                                                                            393579MosquePessacFranckReynal femmes

« Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire. »
[...]
« Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac »
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d’abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l’islamisation de la ville de Pessac en organisant l’implémentation durable sur la commune d’une association de l’Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

19 septembre, 2015

Les responsables de la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil invitent Béchir Ben Hassen, le prédicateur tunisien qui incite les Musulmans à tuer les caricaturistes du Prophète Mohamed

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 35 min

Montreuil, ville de Seine-Saint-Denis, est surnommée la « seconde ville malienne au monde après Bamako », en effet, plus de 10% de la population de la commune est d’origine malienne.

La ville est également connue pour l’implantation de l’Islam fondamentaliste depuis plus de deux décennies, 11 lieux de culte islamique sont répertoriés, et plus de 30% de sa population est de confession musulmane.

Par exemple, le tissu associatif « Une école pour toutes et pour tous » lié à l’Islam Radical, organisait des manifestations et des rassemblements hostile à la France et contre la loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l’école.

Pendant des années, diverses pressions ont été exercées par une partie de la communauté musulmane de Montreuil, bloquant les trottoirs et la circulation par les prières de rue en particulier, afin de bénéficier de nouveaux lieux de culte.

Ces manifestations de prosélytisme ont le don d’agacer les habitants de Montreuil.

Extrait d’un compte-rendu d’un Conseil de Quartier du Bas-Montreuil, tenu le 9 novembre 2009 sur les nuisances de la Mosquée située rue Édouard Vaillant :

« Les prières du vendredi après midi viennent de s’adjoindre l’aide d’une sono particulièrement puissante. Le niveau sonore du prêche est tel qu’il s’entend bien au-delà de la piscine, et pousse l’intrusion dans l’intérieur des habitations. Ce prêche est débité en arabe, dans une exaltation qui « chauffe » la foule des fidèles. Ajoutons que la prière effectuée sur le trottoir est telle, qu’elle bourre le passage des piétons sur une grande longueur.
Les autres cultes ne sont pas si envahissants. La vie est difficile le vendredi dans la rue Édouard Vaillant. Les clients du marché s’ajoutent aux pratiquants de la mosquée pour bloquer toute circulation. Comment les cars scolaires peuvent-ils passer le vendredi pour aller à la piscine ? Quand y aura-t-il une autre mosquée dans Montreuil pour désengorger celle-ci ? »

Image de prévisualisation YouTube

Prières de rue islamique à Montreuil en 2010. Prosélytisme religieux qui forcera les élus de EELV à concevoir le projet de la Grande Mosquée al-Oumma de Montreuil, tenue par des fondamentalistes musulmans.

Pendant plusieurs années, la ville a été administrée par une municipalité EELV dirigée par Dominique Voynet (jusqu’en 2014), qui a personnellement participé à l’implantation de l’Islam Radical sur Montreuil.

-                                                                     Les responsables de la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil invitent Béchir Ben Hassen, le prédicateur tunisien qui incite les Musulmans à tuer les caricaturistes du Prophète Mohamed dans Politique 383211MosqueMontreuilMalikaLatrche

Dominique Voynet a par exemple nommé une Musulmane en hijab, Malika Latrèche, comme responsable du Service Médiation de la ville de Montreuil le 22 mars 2008.

Malika Latrèche milite pour le port du voile islamique au travail. Dans son livre « Les filles voilées parlent » co-écrit avec Ismahane Chouder et Pierre Tevanian, elle décrit la vie de Musulmanes qui se disent humiliées et rejetées par les français car leur refusant le droit d’aller travailler avec leur voile islamique.

-                                                                       581740MosqueMontreuilManifestationpourleportduvoileislamique Allah dans religion

-                        Manifestation à Montreuil de femmes musulmanes pour la défense du port du voile islamique

 

Les femmes musulmanes voilées seraient donc les victimes des méchants employeurs, harceleurs, racistes et « islamophobes », responsables de leur mal être.

Ce serait donc les traditions et les moeurs françaises, qui contraignent les Musulmanes à retirer le voile islamique pour aller travailler, qui devraient donc maintenant s’adapter à la culture islamique et à la charia !

Dominique Voynet et d’autres élus vont également organiser l’islamisation de la ville en permettant l’édification d’une grande Mosquée au moyen de la souscription d’un bail emphytéotique concédé à la Fédération cultuelle des associations musulmanes de Montreuil.

Une élue du Mouvement National Républicain (MNR) a déposé un recours contre cette démarche en invoquant les principes de la loi de 1905 de séparation de Culte et de l’État, mais mal lui en pris…le 3 juillet 2008, elle a été condamnée par la Cour administrative d’appel de Versailles à verser 1000 euros à la commune !

Avec le feu vert des autorités judiciaires, le dépôt du permis de construire du complexe islamique a été déposé en décembre 2006 par l’association islamique, et Dominique Voynet a inauguré la pose de la première pierre de l’édifice le 4 juillet 2009.

-                                       985726MosqueMontreuil antisémitisme

La Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil d’une surface de 1 090 m², pouvant accueillir 1 400 fidèles ( 1 050 hommes et 350 femmes ), est pleinement opérationnelle depuis 2010.

-                                  436307MosqueMontreuilFidles Béchir Ben Hassen

-           Fidèles Musulmans célébrant l’aïd-el-Fitr à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil en 2014

Qu’enseigne-t-on dans ce lieu de Culte ?

Aucun contrôle ne semble être effectué quant à la tenue des prèches dans la Mosquée la plus influente sur la communauté musulmane de Montreuil, qui accueille des fondamentalistes musulmans irrespectueux des valeurs, moeurs et traditions de la France.

 

On constate par exemple que l’imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou Anas, donne des conférences dans le lieu de Culte. Les 21 juillet 2013 (hard-copy) et 31 mai 2013 (hard-copy), il était à la Grande Mosquée al-Oumma de Montreuil.

Nader Abou Anas, est un prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, qui invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».

Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leurs femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil : «la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. »

Encore un véritable guide spirituel favorable à l’intégration des femmes musulmanes dans la société occidentale, grâce à la religion de « Paix et Tolérance », qui les traite comme de vulgaires objets soumis aux hommes ?

Béchir Ben Hassen était présent le 21 mars 2015 à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil.

Ses positions politiques sont très proches de celles du leader des Frères Musulmans en Tunisie, Rashed Ghannouchi, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia à long terme. Béchir Ben Hassen rejette tout ce qui n’est pas islamique, et bien évidemment les sociétés laïques.

En Tunisie, Béchir Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».

Le 4 juin 2012, le tribunal de grande instance de Créteil a lancé un mandat d’arrêt international contre Béchir Ben Hassen, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française restée à Villiers-sur-Marne, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol.

Le prédicateur a été remis aux autorités françaises fin 2013. Relâché depuis, il organise maintenant des conférences dans les Mosquées sur tout le territoire français pour prêcher « la Bonne Parole », et endoctriner les Musulmans à sa propagande islamique.

-                                           983962MosqueMontreuilBchirBenHassen charia

Le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen reçu le 21 mars 2015 à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil. Ses prèches sont uniquement délivrés en langue arabe (hard-copy).

« Même des personnes aveugles qui ont perdu la vue ont vengé l’honneur de leur Prophète ! Par conséquent, la punition pour quiconque insulte le Prophète Mohamed est la mort. Il devra être puni en étant exécuté ! Cette exécution est approuvée par de nombreux versets du Coran, par la Sunnah et par un consensus de nos érudits du passé. »

Béchir Ben Hassen justifie les attentats contre les caricaturistes de Charlie Hebdo dans une conférence, publiée le 10 janvier 2015 sur Internet.

Un prédicateur formateur de Musulmans aux attentats terroristes.

 

-                                                                                  240054MosqueMontreuilDominiqueVoynetinauguration Charlie Hebdo

-                                                           905266MosqueMontreuilDominiqueVoynet christianophobie

« Nous sommes enfin réunis, élus, responsables associatifs et cultuels, habitants des quartiers environnants, pour célébrer le lancement des travaux de la future Mosquée montreuilloise ; une Mosquée longuement attendue. Je devine votre soulagement et votre bonheur. Et votre détermination aussi. Une détermination que nous partageons tous, Mr Osman le sait : il n’y aura pas de troisième pose de la 1ère pierre, cette fois-ci, c’est la bonne ! Vraiment. »

Extrait du discours d’inauguration lors de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil, par le maire d’EELV Dominique Voynet, le 4 juillet 2009 (hard-copy).

L’Islam Radical misogyne et intolérant, enraciné à Montreuil en partie par des élus EELV.

21 juin, 2014

Les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée de Bayonne sont-ils des citoyens français ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 12 min

Depuis environ deux décennies, l’Islam se développe progressivement dans les régions du sud-ouest de la France.
Plusieurs associations se crééent afin de structurer l’enseignement de la religion de « Paix et Tolérance », en particulier par la demande et l’obtention des différentes municipalités, de terrains pour y construire des Mosquées. On peut noter entre autres dans la région Aquitaine, l’édification de la Grande Mosquée de Libourne, celle de Bordeaux chère au maire UMP Alain Juppé, ou encore celle de Cenon, (avec son imam Mahmoud Doua), toutes diffusant un Islam rigoriste et fondamentaliste.
Les habitants du pays Basque, fiers de leur culture et de leurs traditions, ne sont pas en reste et constatent chaque jour que certains quartiers de leur patrimoine se modifient face à l’immigration au fil des années, avec le concours des responsables politiques locaux.

On peut noter que la municipalité de la ville de Bayonne dirigée à l’époque par le maire UMP Jean Grenet, a « offert » en 2007, sous les pressions et les revendications, un terrain de 2000 m² à l’Association Culturelle des Musulmans de la Côte Basque (ACMCB), la signature d’un bail emphytéothique de 10€ le m² au mépris de la Loi de 1905 de séparation de l’église et de l’état, la République ne devant favoriser aucun culte.

L’ACMCB, sous la présidence de Abderahim Wajou, a pu en 2008 démarrer le chantier de la Mosquée sur ce terrain.
Le 30 août 2011, jour de la fin du ramadan, les fidèles ont prié pour la première fois dans le nouvel édifice.

La Mosquée est construite sur un terrain de 2 000 m² et dispose d’une capacité d’accueil de 300 personnes avec deux salles de prières, une école coranique avec deux salles de cours, une bibliothèque et une salle de conférence. Un minaret symbolique surmonte la Mosquée (pour un futur appel à la prière, comme à Hambourg ?). La construction de cet édifice a coûté près de 700 000 euros.
Le complexe islamique a été inauguré en mars 2014.

-                         Les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée de Bayonne sont-ils des citoyens français ? dans Politique 518294MosqueBayonne

-                                                                      La Mosquée de Bayonne

-                                                                296403MosqueBayonneminaret Abderahim Wajou dans religion
-                                                                    Le minaret de la Mosquée de Bayonne

Quel Islam est diffusé par les prédicateurs aux fidèles Musulmans de Bayonne ? Un appel à la Fraternité, un hymne à l’Amour, à la Paix, à la Tolérance ?
Cele ne semble pas faire partie des priorités du dogme,
sur leur site Internet officiel, les responsables de l’ACMCB gérant la Mosquée de Bayonne sont plutôt confrontés à un problème existentiel beaucoup plus préoccupant : comment concilier les lois de la charia islamique incompatibles avec les Lois de la République française ?

ci-dessous, extrait de la page du site « Respecter la loi du pays et se référer aux Coran et Sunna : comment ? » (hard-copy1) (hard-copy2)

-                                         669474MosqueBayonneLoisfranaises ACMCB

« Respectez-vous les lois françaises ou bien les principes du Coran ?

Réponse :

Nous musulmans nous référons (tahkîm) à nos sources – Coran et Sunna – et sommes respectueux des lois du pays dans lequel nous vivons.
« En tant que citoyens ou résidents étrangers d’un pays donné, les musulmans sont liés à un contrat avec ce pays. Or l’islam enseigne au musulman de respecter le contrat qu’il a conclu. Ainsi, le Prophète avait conclu des traités internationaux, des traités qu’il avait conclus avec d’autres Etats-cités de l’Arabie d’alors : le Coran parle de « peuples avec qui vous avez conclu un traité » (Coran 4/90) ; le Prophète avait conclu un traité de dix ans avec la Mecque, en vertu duquel les musulmans de La Mecque ayant émigré à Médine seraient renvoyés à La Mecque ; il respecta les clauses du traité et fit retourner Abû Jandal, un musulman venu de la Mecque (rapporté par al-Bukhârî). Ceci concernait les traités entre nations.
Maintenant, en venant s’installer dans un pays (que ce soit définitivement en ce qui concerne les citoyens ou temporairement en ce qui concerne les résidents étrangers), les musulmans ont conclu un contrat avec les autorités du pays. Ici il ne s’agit pas d’un traité (mu’âhada) entre deux Etats mais d’un contrat (mu’âhada) entre un Etat et les personnes qui y résident. Cf. Fatâwâ mu’âssira, tome 3 pp. 642-644. »

On constate d’après l’ACMCB, qu’en France, les Musulmans ne sont pas sous l’autorité de la législation française.
Ils passent un « contrat » (mu’âhada), qui les engage à respecter les lois du pays d’accueil, à condition qu’elles ne s’opposent pas aux lois islamiques.
Il s’agit là d’une très grave dérive communautariste, qui voit s’installer sur notre territoire un groupe d’individus, une communauté, étrangère culturellement à l’identité locale, avec une possibilité éventuelle de faire scission sur le long terme si l’incompatibilité entre les deux systèmes s’avère flagrante.

« B.1.2 : La loi du ne dit rien de quelque chose que nous considérons obligatoire :
« Ainsi en est-il du caractère obligatoire des cinq prières quotidiennes. En quoi le fait de devoir respecter la loi française empêcherait-il de les accomplir ? »

————————-
« B.2) La loi du pays rend quelque chose obligatoire alors que nos sources nous l’interdisent formellement, ou nos sources rendent quelque chose obligatoire alors que la loi du pays nous l’interdit formellement. Ou bien nos sources ont désigné une façon précise (tarîq mu’ayyan) pour réaliser tel objectif (devenu nécessaire) alors que la loi du pays en désigne une autre :

« Dans ce cas il s’agira d’orienter les musulmans vers la solution, dans la loi du pays, qui permet de pratiquer ce que disent nos sources. Ainsi, une jeune musulmane qui porte le foulard ne peut plus le porter quand elle entre, en tant qu’élève, dans les salles de l’école publique ; il s’agira donc d’orienter cette jeune fille vers une école privée qui l’autorisera à porter ce foulard, ou à suivre des cours par correspondance. Les musulmans devraient également créer des écoles privées, similaires à celles que les protestants, les catholiques et les juifs en ont créées. »
« Quand on vit dans un pays, les lois qui déclarent quelque chose strictement obligatoire ou strictement interdit, et qui menacent le contrevenant d’emprisonnement etc. sont contraignantes (« muk’rih »). C’est pourquoi, dans le cas B.2.2 cité plus haut (c’est le seul cas où la question se pose), le musulman se conformera à ce que dit la législation du pays où il vit, considérant qu’il y a contrainte (« ik’râh ») ;
[...]
« Ceci n’empêche pas qu’en tant que citoyen, en même temps qu’il se conforme en actes à une telle loi, le musulman proteste et dise qu’il considère celle-ci injuste. Ainsi le disons-nous à propos de la loi contre le port du foulard par les élèves de l’école publique. »

Pour l’ACMCB, les lois de la Charia sont incompatibles avec celles de la République : une femme Musulmane doit pouvoir porter librement son hijab partout sans contraintes, y compris dans les écoles publiques.
La loi contre le port du voile à l’école est injuste, les Musulmans sont donc discriminés dans un pays hostile à l’Islam. En attendant de jouer de leur influence par des pressions, des revendications afin de pouvoir modifier ces lois républicaines « liberticides », les responsables de la Mosquée de Bayonne conseillent aux Musulmanes de s’inscrire dans les écoles privées coraniques respectant la Charia.
Ces jeunes filles Musulmanes, sous l’influence des imams, seront-elles pleinement intégrées dans la vie en société ?

-                                                       471552MosqueBayonnefemmeenhijab2 Allah
Les responsables de la Mosquée de Bayonne militent contre la loi interdisant le port du voile islamique dans les écoles publiques : un bras de fer contre les institutions de l’État dont l’enjeu est l’endoctrinement des futures jeunes bayonnaises. (illustration : femmes en hijab au Pakistan)

 

Toujours sur la page traitant de la Loi de la Charia, une autre problématique soulevée par les responsables de l’ACMCB : comment doivent se comporter les Musulmans en cas de conflit armé ? (Pourquoi cette question ? La guerre revêt-elle une importance particulière dans le culte musulman ?) Extrait en gras italique ci-dessous :

« Si le pouvoir exécutif ou l’assemblée législative du pays mobilise les citoyens pour aller au combat, que faire ? »

« Imaginez que les citoyens d’un pays donné soient mobilisés pour aller combattre des habitants d’un autre pays et que cette guerre soit injuste. En vertu des limites au cas de contrainte que nous venons de voir, les musulmans ne pourront pas participer à ce combat. Mais attention, ce n’est pas le fait de voir si en face il y a des musulmans qui soit seulement à prendre en considération : des innocents sont des innocents, musulmans ou pas. »

Les Musulmans ne seraient pas sous l’autorité de l’État français. Ils ne peuvent partir au combat et servir la patrie, que si cette guerre est « juste ».
Qu’est-ce qu’une guerre juste ? Les imams n’en donnent pas la définition, mais ils sont les seuls garants pour définir les causes justes capables de préserver l’intérêt des Musulmans.

Ces imams s’apprêtent-ils à construire un futur État dans l’État ? Pour islamiser progressivement la région, on constate que les responsable de l’ACMCB procèdent par étapes, Abderrahim Wajou et son successeur ont été en contact avec les abattoirs de la région pour que leurs responsables produisent de la viande halal, par l’abattage rituel musulman finançant la construction de Mosquées, et qui écarte la viande de porc, jugée impure.
Imposer le port du voile islamique, le hijab, convaincre les boucheries et les abattoirs de produire de la viande halal,  changer progressivement le paysage culturel et ethnique des quartiers et des villes, revendiquer la supériorité des lois islamiques de la Charia sur les Lois de la République. Tel est le programme de l’ACMCB pour communautariser sur le long terme la région basque.
En misant également sur l’expansion de l’Islam par la construction d’autres Mosquées, comme celle de Portugalete dans le pays basque espagnol.

 -                                      785213MosqueBayonnefemmesenhijab Bayonne

Inauguration de la nouvelle Mosquée à Portugalete en Biscaye (Espagne) : dans quelques décennies, les habitantes du Pays Basque seront-elles toutes voilées ?

-                                                933715MosqueBayonneJeanGrenetcdeauxmusulmans Biscaye

« Le nombre de maghrébins a augmenté, donc automatiquement, ils étaient à l’étroit et cherchaient un lieu de culte différent. Ils m’avaient proposé quatre ou cinq projets que j’avais refusé pour des raisons urbanistiques ou de sécurité tout à fait valables, à tel point, qu’ils étaient très en colère après moi et étaient venus manifester un samedi devant la mairie de Bayonne, persuadés de l’invalidité de l’obstruction. Or, ce n’est pas le cas, et je l’ai prouvé par la suite, puisqu’on a identifié un terrain qui appartenait à la communauté de l’agglomération que nous avons acheté et revendu à la fois aux portugais, à l’association de divulgation de la culture portugaise, et aux musulmans. »
Jean Grenet, maire UMP de Bayonne jusqu’en mars 2014, cède aux pressions et revendications de l’ACMCB en participant activement à l’islamisation de sa ville

6 mai, 2014

Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 56 min

Cenon est une ville de 22 000 habitants dans l’agglomération bordelaise. La région Aquitaine a vu se développer ces dernières décennies une forte présence musulmane, et la création de lieux de Culte islamiques. À Cenon, les Musulmans disposent d’une Mosquée dont l’imam est le prédicateur d’origine mauritanienne Mahmoud Doua.
Mahmoud Doua est un membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique classée comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.

Mahmoud Doua est membre de la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), association de promotion de l’Islam dans la région bordelaise, dont un de ses membres influents est Tareq Oubrou.
Tareq Oubrou est également membre fondateur de l’UOIF, il a participé au rassemblement annuel des Musulmans du Bourget de l’UOIF en 2013, en compagnie de prédicateurs antisémites venant du monde musulman.

La FMG est à l’origine, avec l’aide de la participation active du maire UMP Alain Juppé, du projet de construction d’un immense complexe islamique pouvant accueillir sur un terrain de 7000 m², 3500 Fidèles, la Grande Mosquée de Bordeaux.

-                                                                          Conférence de l'imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l'Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme
Le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux, à l’initiative de Alain Juppé, pourra accueillir 3500 Fidèles Musulmans

Pour réunir les fonds nécessaires afin de financer le centre culturel Musulman dont le coût est estimé à 20 millions d’euros, Mahmoud Doua compte sur l’appui de puissances étrangères, l’Azerbaïdjan et le Qatar.
Une ingérence qui aura des conséquences sur l’enseignement de l’Islam dispensé dans le lieu de Culte, qui aura peu de chance d’être compatible avec les fondements et les valeurs de la république française, vu les régimes idéologiques islamiques gouvernant ces pays.

La création d’un tel complexe islamique dénaturera l’identité culturelle de la ville, avec la création d’un environnement proche d’une société islamique, avec création de restaurants halal (boucheries, kebabs, pizzeria, etc…), la mort des commerces traditionnels dans les quartiers environnants, la transformation du paysage par les femmes voilées en hijab et l’implantation progressive de l’idéologie totalitaire des Frères Musulmans : la Charia islamique.
Face à cette réalité se profilant, des manifestations sont organisées pour empêcher la construction du lieu de Culte, comme celle du 8 février 2014, à l’initiative du Front National et de collectifs de défense de la laïcité.

-                                                           923758MosqueBordeauxmanifestationislamisation2 adam dans religion

-                                                   615505MosqueBordeauxmanifestationislamisation Alain Juppé
-                            Manifestation contre le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux le 8 février 2014

De fait, Mahmoud Doua défend les principes islamiques édictés dans le Coran, en particulier le port du voile islamique qui doit êtré porté sans contraintes en tous lieux.
Le 7 avril 2010, dans un débat télévisé « face aux français » et contre Marine Le Pen, Mahmoud Doua sous-entend qu’il s’est battu contre la loi qui interdit le port du voile islamique à l’école.

-                                                         399636MahmoudDouafaceauxfranais Alexandrie
l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, opposé à l’interdiction du port du voile islamique dans les écoles, et de la Burqa dans l’espace public.

Il est également opposé à la loi qui interdit la Burqua et le niqab (voile couvrant l’intégralité du corps y compris le visage) dans la rue, dans l’émission « c’est dans l’air » de Yves Calvi avec Caroline Fourest, il explique :
« Sur le plan des libertés individuelles, pas sur les interprétations religieuses, je respecterai et défendrai ces femmes au nom d’un principe essentiel de notre république qui est la liberté individuelle. »
[01:25]

Par ailleurs, dans l’émission de France 2 « Face aux français » du 2 mars 2011, Mahmoud Doua nie l’existence de persécutions antichrétiennes en Orient.
« Je ne peux pas laisser passer certaines informations, parce que vraiment, c’est de la désinformation. Parler de la répression de minorités chrétiennes en Orient, c’est de la désinformation. Je vais vous dire une chose : la presse vient de révéler que les manifestants en Égypte demandent le procès du ministre de l’Intérieur, parce que c’est lui qui est l’auteur des attentats à Alexandrie. »
« Arrêtez de parler de la répression des minorités chrétiennes en Orient, parce qu’elle a été entretenue par les pouvoirs en place pour semer la division confessionnelle. »

-                                                                            893128MosqueBordeauxMahmoudDouaRouen baptême

Mahmoud Doua dispense ses enseignements dans les Mosquées de France, affiche de promotion où il donne une conférence à Rouen le 21 novembre 2009 pour l’association islamique l’Union des Musulmans de Rouen (UMR), des islamistes fondamentalistes

Mahmoud Doua est par ailleurs régulièrement invité par les associations islamiques de France pour y précher la « Bonne Parole ». Dans une conférence donnée à Nantes dans le cadre des « vendredis du savoir », une association affiliée à l’UOIF, l’imam revient sur la persécution des Chrétiens d’Orient :
« Le statut du non-musulman, les détracteurs de l’Islam les appelle le « dhimmi », un citoyen de seconde zone. Alors que ce n’est pas vrai. Il est sous la protection de Dieu et de son Prophète, parce qu’il est minoritaire. Et l’Islam tient à respecter sa culture et sa religion, de la protéger. Le Prophète dit que celui qui ne respecte pas les droits des dhimmis, il serait son avocat le Jour du Jugement dernier. Les Chrétiens et les Juifs opprimés par leur spécificité religieuse ? On me dit que j’ai nié le massacre des Chrétiens en Orient dans une émission. Ce n’est pas ce que j’ai dit.
J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés. Je n’ai pas dit qu’ils ne sont pas opprimés, cela n’a jamais été au nom de l’Islam, même si les gens le font au nom de l’Islam, ce sont des gouvernements en place, surtout en Égypte, aujourd’hui, dans le procès du ministre de l’Intérieur l’a reconnu : les attentats d’Alexandrie ont été commis par les services de renseignements égyptiens pour provoquer les tensions intercommunautaires entre les Coptes et les Musulmans.

Relisez l’Histoire, comment les Chrétiens vivaient en paix, protégés dans leurs pratiques religieuses. Les minorités chrétiennes que l’on retrouve aujourd’hui en Orient, on ne les retrouve pas en Occident. Le seul endroit où on parle encore la langue de Jésus, l’araméen, c’est dans le monde Musulman, en Syrie. Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »
[18:30]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Pour Mahmoud Doua, l’Islam a été un havre de paix pour les minorités religieuses tout au cours de l’Histoire et ne pourrait donc pas être à l’origine de l’oppression qu subissent les Chrétiens d’Orient actuellement.
Pour justifier son argumentaire, le prédicateur explique que les seules minorités qui parlent encore la langue de Jésus, l’araméen, vivent dans le monde Musulman et pas dans le monde occidental. Mahmoud Doua oublie de préciser que ces minorités chrétiennes originaires de Syrie, d’Irak, de Turquie, etc… étaient implémentées dans ces régions bien avant l’arrivée de l’Islam et de ses conquérants, et n’ont jamais vécues en Occident. Elles vivent sur leur terre originelle, il est donc normal qu’on ne les trouve pas en Europe.
Faux argument pour masquer la vérité sur l’Islam, car ce que ne dit pas Mahmoud Doua, c’est que ce qui était majorité s’est transformé en minorité, vaincues par les conquérants Musulmans, les minorités Chrétiennes ont vécu sous la Charia, avec un statut spécialement crée pour eux, le statut de « dhimmi » ayant pour base législative un verset du Coran :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »
Le Coran 9:29
Les Chrétiens et les Juifs devaient signer un traité de reddition, la « capitation après s’être humiliés ».
La formulation la plus célèbre de ce traité est le pacte du Calife Ommar, promulgué au VIIIème siècle qui régit législativement le statut de dhimmi, signé de manière unilatérale et sans compromis entre les conquérants Musulmans et les minorités vaincues.

Parmi les mesures humiliantes auxquelles devaient se soumettre les dhimmis en terre d’Islam spécifiées dans le pacte d’Ommar, on peut noter :
- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans.
- Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.

- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
- Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
- Nous ne monterons point sur des selles.
- Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
- Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
- Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
- Nous nous tondrons le devant de la tête.
- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement.
- Nous n’y élèverons pas la voix en présence des Musulmans.
- Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques.
- Nous n’élèverons pas la voix en accompagnant nos morts.
- Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous n’enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

etc…

On voit que le prix de la « protection » des minorités religieuses, encensée par Mahmoud Doua, coûte assez cher et restreint sensiblement leurs libertés individuelles.
Ces mesures ont généré tout au long de l’Histoire, persécutions, humiliations par la soumission sous plusieurs formes.
La plus répandue, l’esclavage. Ceux qui refusaient de se soumettre ou de se convertir étaient exécutés ou réduits en esclavage. Quantités d’ouvrages d’historiens relatent la traite esclavagiste par les arabo-musulmans et les ottomans. On pourra se référer entre autres, aux ouvrages « Esclaves Chrétiens, maîtres Musulmans » de Robert Davis, « le génocide voilé » de Tidiane N’Diaye, ou encore « Captifs en Barbarie : L’histoire extrordinaire des esclaves européens en terre d’Islam » de Gilles Milton.

Les califats ottomans, tout aussi fanatisés par l’Islam que les dynasties Arabes, ont instauré pendant plusieurs siècles en plus du statut de dhimmi, le « devshirmé » : tous les ans, dans l’empire ottoman, les familles chrétiennes sont rassemblées sur la place des villages, et des enfants chrétiens sont retirés à leur parents pour former le principal corps de troupe de l’armée de fantassins, les Janissaires. Élevés, fanatisés à l’aide du Coran et rompus aux techniques de combat, ils deviennent de véritables machines de guerre incorporés dans le Jihad islamique, oubliant toutes leurs références chrétiennes.
Pendant le siège de Malte en 1565, les ottomans qui tentèrent durant plusieurs mois de s’emparer de l’île, présentaient en première ligne pour donner l’assaut aux fortifications, des milliers de Janissaires.

-                                                       293014MosqueBordeauxjanissaires Bible

Enfants-esclaves Chrétiens enlevés à leur famille puis formés à l’aide du Coran afin d’intégrer le corps d’élite de l’armée ottomane pour le Jihad islamique : les Janissaires (illustration : troupes janissaires du XVIIème siècle)

On peut se référer au livre de Bat Ye’or « Les chrétientés d’Orient : entre Jihad et dhimmitude », qui regroupe quantités de témoignages historiques, de lettres, de documents provenant de voyageurs, de prêtres, de califes, d’historiens Arabes, Chrétiens, Juifs ou Musulmans, ou d’ambassadeurs en terre d’Islam rendant compte de la difficulté de la vie des Juifs et des Chrétiens sous le statut de dhimmi sur des périodes couvrant plusieurs siècles.
Pour simple exemple, parmi des centaines de reproductions de documents reportés en annexe de l’ouvrage de Bat Ye’or, on peut noter un extrait d’une lettre, issue de documents de la diplomatie britannique, du colonel Hugh Rose adressée à l’ambassadeur Stratford Canning à Constantinople, rendant compte d’insurrections survenues à Alep (Syrie) en 1850 :
« La nuit ayant laissé le champ libre aux insurgés, pour commettre toutes sortes d’atrocités dans le quartier chrétien, Karim Pasha, fit le matin, ce qu’il appela une « manifestation militaire », c’est-à-dire qu’il fit défiler ses troupes et ses canons au son de la fanfare autour du quartier, où en plein jour les émeutiers brûlaient et pillaient les Églises, assassinaient les gens du clergé et les laïques, violaient les femmes chrétiennes en présence de leurs parents les plus proches et les plus chers. »
Diplomatie britannique – FO 78/836 (n°47)

-                                               926294MosqueBordeauxStratfordCanning2 Bordeaux

Les diplomates britanniques – l’officier Hugh Rose (à gauche) correspondant en Syrie, et l’ambassadeur Stratford Canning (à droite) à Constantinople capitale de l’empire ottoman, témoins historiques de l’oppression des minorités chrétiennes en Orient au XIXème Siècle

Mahmoud Doua déploie sa propagande devant son public de fidèles Musulmans en masquant la vérité sur ces persécutions, par la théorie du complot : il accuse le régime égyptien de Moubarak d’avoir fomenté les attentats contre les Coptes d’Égypte dans une église d’Alexandrie ayant fait 21 morts le premier janvier 2011 pour créer des tensions et provoquer la guerre.
Même si peut-être, le gouvernement n’est pas entièrement innocent sur cet acte terroriste, cela reste évidemment à prouver, il n’en reste pas moins que Mahmoud Doua utilise ce fait pour masquer la réalité des persécutions des Coptes dans tout le pays.
Les Coptes d’Égypte ont toujours été la proie de discriminations, de persécutions, que se soit sous l’ère Moubarak ou sur des périodes antérieures.
Ils sont réduits en esclavage ou au statut de dhimmi pendant des siècles par les Musulmans, jusqu’à l’arrivée de Napoléon qui par sa campagne impérialiste en Égypte de 1798-1801, abolira ce statut infamant de sous-citoyen, et promulguera même un général Copte à la tête des armées égyptiennes, Al-Jawhari, ce qui ne s’était jusqu’alors jamais produit sous domination musulmane.

-                                                  519320MosqueBordeauxNapolon2 cenon

« J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance. Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir. »
extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte

Malgré l’abolition de ce satut, les Coptes en tant que minorités n’ont pu conserver une égalité de droits avec les Musulmans, tant que l’Égypte est restée sous l’influence occidentale. Après le départ des français, puis des anglais en 1952, les coptes sont de nouveau régulièrement victimes de brimades et de discriminations.
On ne peut, dans cet article, énumérer tous les actes anti-coptes, juste quelques faits.

On peut noter l’interdiction de l’élevage de porcs dans tout le pays depuis mai 2009 sous prétexte de contamination par la grippe porcine (qui n’affecte l’homme que dans des cas très rares), un prétexte fallacieux, la réalité est que les cheptels de porcs, animaux jugés impurs par les instances musulmanes, ne doivent plus être élevés en terre d’Islam.
Les Coptes, véritables natifs d’Égypte et descendants de la civilisation des Pharaons (« copte » veut dire « égyptien ») n’ont plus le droit d’élever de porcs dans leur propre pays, soumis aux préceptes de la Charia.

-                                                        503511MosqueBordeauxMarySamehtrangleparunmusulmanengypte charia

Funérailles de Mary Sameh George, jeune fille Copte de 25 ans poignardée à seize reprise et étranglée à mort le 29 mars 2014 par un Musulman lors d’une manifestation de la confrérie des Frères Musulmans.

-                                                       538847MosqueBordeauxmusulmanspromorsi chrétiens

-                    Le 18 janvier 2013, le village Copte d’el-Marashda est attaqué par un millier de Musulmans pro-Morsi

Pendant l’été 2013, avec la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir, on dénote plus d’une soixantaine d’églises brûlées ou vandalisées par les Musulmans sur le territoire égyptien.

à Alexandrie :
    – L’église d’Abouna Maximos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
    – L’église de St Georges | Bakos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
à Arish :
    – L’église Saint Georges | Brulée
à Assiut :
    – Monastère du bon berger | Religieuses attaquées
    – L’église de l’Archange Michel | Encerclée
    – L’église St Georges | Brûlée
    – L’église Al-Eslah | Brûlée
    – L’église Adventiste | Le pasteur et sa femme ont été kidnappés, mais ont réussi à s’échapper
    – L’église Sainte Thérèse | Brûlée
    – L’église des Apôtres | Brûlée
    – L’église de la Sainte Renaissance | Brûlée
    – L’église de Saint Jean | Brûlée
    – Le diocèse Copte Orthodoxe | Abu Tig | Assiégé
    – Le diocèse de Saint Jean | Qusiya | Attaqué (pierres)
    – Maisons de coptes dans la rue Kolta | Attaquées
    – Boutique de ventes de Bibles et de livres liturgiques, rue Al Gomoherya | Brûlée

-                                         L’église Saint-Moïse à Minya incendiée par les Musulmans pro-Morsi

-                                                          675451MosqueBordeauxgliseAlAnbaMousa chrétiens d'orient

-                                          L’Église Al-Anba Mousa de Mynia après son incendie en août 2013

à Beni Suef :
    – La basilique Sainte Fatima | Heliopolis | Tentatives d’attaque
    – L’église de la Vierge Marie | Hakim Village | Brûlée

à Fayoum :
    – L’église Sainte Demiana | Pillée et brûlée
- L’église Evangélique | al-Zorby Village | Pillée et détruite
- L’église Franciscaine | Brûlée

    – Deux boutiques de ventes de Bibles | Brûlée

à Gharbiya :
    – Le Diocese de St Paul | Brûlée

à Giza :
    – L’évechée d’Atfeeh | Pillée
    – L’église de l’Archange Michel | Kerdasa | Brûlée
    – L’église de la Vierge Marie | Assiégée

à Minya :
    – L’église de Delga | Attaquée
    – L’église des Pères Jésuites | Abu Hilal
    – L’église Saint Marc | Abu Hilal

-                                                     763272MosqueBordeauxglisecouventsaintJoseph christianophobie
-                                                   Les restes calcinés du couvent Saint-Joseph à Minya

-                                         328652MosqueBordeauxgliseElAmirTadros coptes
-                                                         L’Église El Amir Tadros (St Theodore) brûlée
    – L’église Evangelique
    – L’église Anba Moussa al-Aswad
    – L’église Apostolique
    – L’église du Salut des Ames | Brûlée
    – L’église Saint Jean | Brûlée
    – L’école Copte Secondaire pour garçons | Brûlée
    – Le refuge des soldats du Christ |
    – Le Diocese de Mallawi | Tentatives d’attaques (coups de feu, molotovs, et jets de pierres)

à Qena :
    – L’église Saint Marie | Tentative de brûlée l’église

à Sohag :
    – Eglise Saint Georges – brûlée
    – Eglise Sainte Demiana – attaquée puis brûlée
    – Eglise Sainte Vierge Marie – brûlée
    – Eglise Saint Marc et le Centre communautaire lui appartenant – brûlés
    – Eglise Anba Abraham – détruite puis brûlée

à Suez :
    – L’église anglicane des Saints Sauveurs
    – L’école fransiscane et l’école fransiscane -  brûlées
    – L’hôpital et le monastère du Saint Pasteur – brûlés
    – L’église du Bon Pasteur – jets de cocktails molotovs
    – L’église grecque orthodoxe – brûlée
    – Les institutions chrétiennes – toutes incendiées
    – Maison du prêtre Abouna Angelos (Prêtre de l’église de la Sainte Vierge et d’Anba Abraham) – incendiée
    – Propriétés et maisons de coptes – brûlées
    – 18 maisons coptes – brûlées
    – Le siège de l’association copte YMCA – brûlée
    – Bureau de la fondation évangélique & Oum El Nour – brûlées

à Louxor :
    – Boutiques appartenant à des coptes | Brûlées
    – Pharmacies appartenant à des coptes | Brûlées
    – Hôtels appartenant à des coptes | Attaquées et pillées


Les persécutions ne se résument pas à la seule Égypte évidemment, les minorités chrétiennes (les minorités juives, ont quant à elles, pratiquement disparu) sont victimes de discriminations dans tout le monde Musulman.

En Indonésie, « Jésus est un porc ! L’islam vaincra. » Ces graffitis s’étalent sur les murs des maisons, les carcasses calcinées des églises de Ternate. Cette petite île du nord des Moluques, qui abritait il y a quelques mois chrétiens et musulmans, est désormais « blanche », c’est-à-dire musulmane. Le cinéma, les bars, karaokés et discothèques ont été brûlés ou ont fermé. On ne circule plus à l’heure de la prière. Il ne reste pas une église debout.

En Indonésie, mille enfants catholiques de Timor Est, enlevés à leur famille en 1999, sont retenus par la force en Indonésie, convertis à l’islam, instruits dans des collèges islamiques et nationalisés.

À Homs en Syrie le 7 avril 2014, le prêtre jésuite Frans Van Der Lugt abattu dans son monastère, les Chrétiens ont évacué la ville, de 60 000 avant la guerre, ils ne sont plus qu’une trentaine.

persécutions des Chrétiens au Maroc, pays où il est interdit de faire du prosélytisme chrétien, toute tentative de convertir un Musulman au Christianisme est passible de prison. Les Chrétiens sont continuellement discriminés dans la société marocaine.

Le 25 mai 2009 en Algérie, six jeunes algériens convertis au Christianisme sont condamnés à deux ans de prison ferme pour exercice illégal d’un culte non musulman, dont Habiba Kouider, qui « corrompait les âmes musulmanes »  en ayant commis le crime de posséder quelques Bibles dans son sac.
La répression de la minorité chrétienne est constante en Algérie.

persécutions des Chrétiens dans la bande de Gaza : Rami Ayyad, Chrétien palestinien torturé et assassiné à Gaza, sa librairie chrétienne dynamitée

persécutions des Chrétiens du Kosovo, aujourd’hui minoritaires et parqués dans des enclaves de la région qui constituait historiquement le berceau de leur culture serbe chrétienne orthodoxe, par les Musulmans Albanais et avec la complicité des instances internationales.

persécutions des Chrétiens en Syrie, édifiant et monstrueux.

-                                                    318911MosqueBordeauxmassacredAlDuvair Coran

en mars 2013, les habitants du village chrétien d’Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda.

Image de prévisualisation YouTube

Les Chrétiens sont de nouveau soumis à la législation du statut de dhimmi (voir le pacte d’ommar ci-dessus) dans une partie de l’Irak et de la Syrie, dans une région où s’est instaurée un nouveau Califat crée par des factions musulmanes (État Islamique en Iraq et au Levant : ISIS). Les Chrétiens doivent s’acquitter d’un impôt (Jizya) s’ils veulent rester en vie.

chaque année, en moyenne mille jeunes filles chrétiennes et hindoues mariées de force et converties à l’Islam au Pakistan.

-                                                    339688MosqueBordeauxperscutionschrtiensPakistan devshirmé

-                    en mars 2013, des Musulmans ont incendié plus de cent maisons chrétiennes dans l’est du Pakistan


Ce n’est là qu’un aperçu des persécutions subies par ces minorités dans les différents pays africains, du moyen-orient et asiatiques (Soudan, Nigéria, Mali, Arabie Saoudite, Qatar, Indonésie, etc..)

-                                                     673342MosqueBordeauxMahmoudDoua dhimmi

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon : « J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés….Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »

En diffusant dans les média que l’Islam est « Paix et Tolérance », l’objectif de Mahmoud Doua est de ne pas éveiller les consciences et laisser le totalitarisme islamique inoculer lentement la civilisation occidentale pour l’islamiser. Le prédicateur nous montre la vision globalisante de l’Islam dans la suite de sa conférence donnée à Nantes :

Image de prévisualisation YouTube

« L’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme, et quand vous lisez les message antérieurs, il n’y a pas de ruptures d’intégration de ce patrimoine religieux dans le Coran, donc une reconnaissance de la Thorah et de l’Évangile au singulier [Note] l’Islam ne reconnaît pas le Nouveau Testament comme texte religieux, mais uniquement l’Évangile au singulier, un texte qui se serait perdu et intégré de manière déformée dans le Nouveau Testament par des falsificateurs] .
[21:09]
« L’Islam est une réforme du Christianisme et du Judaïsme, c’est comme ça qu’il faut le présenter. Comment expliquez-vous le nombre de Chrétiens et de Juifs qui se convertissent à l’Islam ? »
[40:45]

« Le péché originel est un dogme fondamental du Christianisme. La notion de péché originel n’existe pas chez les Musulmans. Il y a la Croyance naturelle, il y a la bonté originelle tout simplement. Quand on dit ça à une mentalité chrétienne, ils sont subjugués à ce que nous sommes nés Croyants. Une fois, j’ai reçu dans ma permanence une convertie. Pourquoi ? Parce qu’il y avait un prêtre qui a refusé de baptiser son fils qui était en train de mourir. Quand elle a su que dans l’Islam, il n’y a pas de Baptême, et que les portes de la miséricorde sont ouvertes à tous, et que l’homme est naturellement croyant, c’est quand même une approche tout à fait originelle pour les Chrétiens. »
[46:34]

« Le récit de Adam et Ève : dans le récit biblique, c’est Ève qui a commis la faute, et qui a poussé Adam après. Mais dans une société qui a combattu pour l’égalité entre l’homme et la femme, c’est une approche misogyne, sexiste du récit d’Adam.
Dans le Coran, on ne dit pas ça. Adam et Ève ont commis une faute tous les deux, tous les deux sont responsables. Parce que quand on dit que c’est Ève, c’est un peu la tentation féminine, la femme tentatrice dans la mentalité occidentale. Malheureusement, nous dans l’Islam, nous gardons encore ce mythe chrétien sans le savoir. »

[47:35]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Mahmoud Doua nous décrit le totalitarisme islamique : chaque être humain naît Croyant Musulman, c’est sa nature propre, il n’a pas le choix, il doit donc reconnaître l’Islam comme seule Religion et se soumettre à ses principes. Le Judaïsme et le Christianisme ne sont que des sous-produits falsifiés de l’Islam.
Le Prophète Mohamed est venu réformer l
e Christianisme, doctrine « misogyne et sexiste », qui doit s’effacer devant la grandeur des enseignements de la vraie religion, l’Islam.
L’exégèse de la Bible de Mahmoud Doua pour décrédibiliser le Christianisme devant ses Fidèles est discutable. Ève a été trompée par le serpent pour mordre dans le fruit défendu, elle a ensuite détourné Adam, mais Adam qui connaissait l’interdiction, n’a rien fait pour l’en dissuader, et a commis le péché : il est donc tout aussi responsable. D’ailleurs, Dieu punit à la fois Adam et Ève.
Mahmoud Doua veut faire croire que le Christianisme et la pensée occidentale sont à l’origine du mythe de « la femme tentatrice».
Il devrait se plonger dans le Coran et en particulier sur la sourate IV dédiée aux femmes (An-Nisa), où le Prophète Mohamed enseigne aux hommes comment ils doivent traiter leurs femmes, quelques extraits :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:34

« Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:3

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:11

« Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:25

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »
Le Coran – An-Nur (la lumière) 24:31

Dans le Coran, les femmes sont asservies à l’homme.
Elles lui doivent obéissance, sinon, il est permis de les frapper.
Un homme peut épouser jusqu’à quatre femmes, voire également ses esclaves (vous avez bien lu !).
La femme vaut la moitié d’un homme dans le cadre de l’héritage.
Il est intéressant de constater comment Mahmoud Doua applique une technique de renversement de situation : C’est l’Occident Chrétien, où les femmes sont libres de diriger des pays, de vivre leur célibat, de s’habiller légèrement, qui serait sexiste et misogyne, et c’est l’Islam qui cache ses femmes derrière un voile, un hijab ou une burqa, sous tutorat du mari ou de la famille dans la plupart des pays Musulmans, qui serait Terre de liberté féminine !

-               361778MosqueBordeauxfranaises2 Églises

Pour résumer la pensée de l’imam Mahmoud Doua, l’Occident Chrétien « misogyne et sexiste » doit suivre l’Islam, modèle parfait de libération de la femme.

Les habitants de la ville de Bordeaux suivront-ils cette voie, dans l’édification d’une société islamique, lorsque la Grande Mosquée sera construite ?

 

-                                                                               846784MosqueBordeauxTareqOubrouLgiondHonneur Égypte
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »

« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »
Sermon de Tareq Oubrou devant les Fidèles Musulmans dans les années 1990

L’islamiste proche des Frères Musulmans Tareq Oubrou décoré de la Légion d’Honneur par le maire UMP Alain Juppé le 6 février 2014

-                                                                     840933MosqueBordeauxAlainJupp esclavage

« Votre personnalité cher Tareq Oubrou est d’une grande richesse, vos talents sont multiples, imam, théologien, intellectuel, homme de tribune, acteur associatif, tellement impliqué dans la vie de notre cité, à la fois pasteur, docteur, citoyen. »
[01:20]
Discours du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, pendant la remise de la Légion d’Honneur à Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, le 6 février 2014

1 mars, 2013

Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l’enfer de l’Islam de Drancy : ange ou démon ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

Drancy est une commune française de plus de 66 000 habitants, du département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France nord. Ce département a une des plus forte communauté Musulmane de France.

Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d’une « aura électorale », le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l’État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité.

-     Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l'enfer de l'Islam de Drancy : ange ou démon ? dans Politique 627366MosqueDrancy  312638MosqueDrancyMusulmansenprire Abdelhakim Sefrioui dans religion
-                                                         Mosquée de Drancy et Fidèles Musulmans en prière

L’édifice de 600m² reçoit 2 000 personnes au moment de la prière, et jusqu’à 5 000 Fidèles à l’intérieur et à l’extérieur du lieu de Culte, pendant les jours de forte affluence comme les fêtes religieuses. Il est constitué d’une salle de prière pour hommes au rez-de-chaussée, d’une salle au premier étage pour les femmes, et d’une salle de classe destinée aux cours coraniques pour enfants.

En finançant un lieu de culte Musulman, Jean-Christophe Lagarde va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne pourra plus se sortir, en particulier en se confrontant aux différentes factions islamiques de Drancy.

En 2008, le maire confie la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Chalghoumi est nommé président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, et la Mosquée est inaugurée le 19 juin 2008.

-                                                                  904998MosqueDrancyHassenChalghoumi Ahmed Yassine
-                                                                    L’imam de la Mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi

Hassen Chalghoumi considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse.
Le 11 août 2003, alors qu’il est manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy, son badge d’accès lui est retiré pour « raisons de sûreté ». Puis en 2004, lors d’un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il est repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis». De plus, selon plusieurs sources au ministère de l’Intérieur, Hassen Chalghoumi serait répertorié par les services de renseignement pour son appartenance au mouvement fondamentaliste du Tabligh jusqu’en 2005, dont il reste encore proche.

Cependant, au fil des années, Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs de la ville, et milite dans ses discours pour une amitié judéo-musulmane. En 2006, il a par exemple participé à la commémoration des déportés du camp de Drancy auprès de la communauté juive de la ville, sa maison sera vandalisée quelques jours plus tard. Il répétera l’opération le 4 février 2013, en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et de Richard Prasquier président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).
Hassen Chalghoumi devient progressivement une personnalité à part du monde Musulman, les médias français pensent voir en lui une figure du renouveau, un symbole fort de « l’Islam de France ».
En 2008, l’imam invitera Richard Prasquier à Drancy pour fêter la fin du Ramadan.
Le 3 février 2010, Richard Prasquier l’invite au diner annuel du CRIF, en août 2012, Hassen Chalghoumi invitera de nouveau Richard Prasquier dans la Mosquée de Drancy pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan.

-      200318chalghoumiPrasquier Alham Al Tamimi     430444HassenCHalghoumicommmorationdeDrancy antisionisme
Photo de gauche, Hassen Chalghoumi et Richard Prasquier lors du dîner annuel du CRIF.  Photo de droite, respectivement de gauche à droite, Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, Richard Prasquier, Manuel Valls, ministre de l’intérieur et Hassen Chalghoumi lors du Mémorial de la Shoah le 4 février 2013 à Drancy.

Courant janvier 2010, le prédicateur défraie la chronique en prenant publiquement position pour une loi interdisant le niqab, en s’exprimant au nom des Musulmans de Drancy, il déclare alors : «  Je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France » , ajoutant que, «  Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane » , et concluant par «  Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite ».

Son rapprochement de la communauté juive, et ses prises de position sur la burqa et le niqab ne plaisent pas à une partie de la Communauté Musulmane française, les principaux sites d’informations islamiques comme http://oumma.com, premier site de l’Islam en France revendiquant une audience de plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés, http://www.saphirnews.com, http://www.lislamdefrance.fr, http://www.islametinfo.fr, etc…, prennent officiellement une attitude hostile et méprisante à son égard.
Une pétition est même lancée dans la ville de Drancy : « Chalghoumi dégage ! » à l’initiative du Collectif pour la Dignité des Musulmans, en mai 2012.

 

La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine.
Cette association de l’Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine, le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

-                                 932435MosqueDrancyCheikhYassine arabie saoudite        448456ArafatYassine collectif Cheikh Yassine
Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur de l’organisation terroriste du Hamas, à droite en compagnie de Yasser Arafat.

Dans sa charte officielle datée de 1988 et toujours en vigueur, constituée d’un mélange de textes issus de « Mein Kampf » et du Coran, le Hamas explique avoir pour objectif la destruction de l’État d’Israël (article 11 entre autres) et l’extermination des Juifs (article 7).
Les différents articles de la charte expliquent que le mal sur Terre n’a qu’une seule origine : le sionisme. Les sionistes ont créé les idéologies anti-islamiques comme la franc-maçonnerie, le Rotary Club, le capitalisme, le communisme, afin de persécuter les Musulmans à travers la planète (article 22).
Pour le Hamas, tuer les Juifs débarrasserait le Monde du sionisme, et la Terre pourrait enfin vivre sereinement dans une paix islamique éternelle.

Sur son site Internet, le collectif Cheikh Yassine soutient officiellement le Hamas, et appelle à lutter contre le sionisme. On y trouve par exemple un discours de propagande de son leader actuel Khaled Mechaal appelant au Jihad (Guerre Sainte) pour étendre la Palestine, lors du 25ème anniversaire du Hamas :
« Puisque la Palestine est arabe et musulmane, nous ne pourrons reconnaître la légitimité de l’occupation ; aucune légitimité à l’occupation et par conséquent aucune légitimité à Israël et quelle que soit la durée du temps qui passe. La Palestine est à nous et non aux sionistes! »

Ainsi qu’un soutien inconditionnel au terrorisme.
Les responsables du Collectif Cheikh Yassine font par exemple l’éloge de Alham Al Tamimi, une terroriste palestinienne libérée en échange du soldat israélien Gilad Shalit en octobre 2011. Le 9 août 2001, Alham Al Tamimi avait piloté un kamikaze qui s’etait fait exploser dans un restaurant de Jérusalem, provoquant la mort de quinze civils israéliens, dont huit enfants et une femme enceinte, et 140 blessés.

Alham Al Tamimi revendique fièrement son action, dans cette interview pour la télévision israélienne :

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                                     465189terrroristesahlamaltamimi Coran
« Je termine par un chaleureux hommage à Alham al Tamimi, heureusement vivante et libérée au cours du dernier échange de prisonniers contre l’hyper précieux Shalit et après dix années de souffrances dans les geôles sionistes. »
Le Collectif Cheikh Yassine, rendant hommage à la terroriste palestinienne Alham Al Tamimi. (hard-copy)

Le président du collectif Cheikh Yassine en France est Abdelhakim Sefrioui, un islamiste radical bien connu des services de police par ses provocations sur le terrain. Il se spécialise dans la propagande islamique, avec pour objectif de générer des divisions et des conflits afin de s’emparer des Mosquées. On peut par exemple le voir participer et invectiver ses co-religionnaires contre le maire d’Épinay-Sur-Seine Hervé Chevreau, après que ce dernier ait, lui aussi, construit un lieu de Culte Musulman aux frais du contribuable pour y établir un « Islam de France », afin de contrôler les prédicateurs islamistes de la ville. Avec là aussi, des résultats catastrophiques.
Où encore ici devant la Mosquée radicale Masjid de Pontoise, incitation publique à la haine contre la police et « les sionistes », le 17 février 2012 : (hard-copy)

-    373592MosqueDrancyCheikhYassine2 CRIF   187289MosqueDrancyCollectifCheikhYassine David Pujadas
-                 le président du Collectif Cheikh Yassine, l’islamiste Abdelhakim Sefrioui, défiant les forces de l’ordre

« Nous sommes là aujourd’hui parce que notre Soeur Sabrina, qui à 20 ans, c’est fait humiliée et violentée par la police de manière injustifiée, elle a été trainée jusqu’au commissariat, ils lui ont arraché son hijab, elle est restée 30 heures sans son hijab. Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils savaient que les Musulmans sont morts !  Parce qu’ils savaient que les Musulmans n’allaient pas réagir ! Va-t-on rester toujours inactifs, et les laisser nous humilier de la sorte ? Regardez ! La même semaine, il y avait le dîner du CRIF, tous, ils sont allés se prosterner devant leur maître ! »
[02:55]
[...]
« Pour nous montrer que la question palestinienne c’est la colonne vertébrale de notre Foi, le Prophète a dit, qu’il y aura toujours un groupe de ma Oumma qui sera toujours là pour défendre la justice, la vérité et la parole de Allah, et autour de la Mosquée Sainte en Palestine. Et on ne peut même pas se rappeler de nos Frères Palestiniens dans notre douah (prèche) ?

Est-ce que nous sommes devenus des larves ? On a peur des RG, on a peur de la police.  Je les méprise tous ! Je les respecte dans la fonction honorable qu’ils doivent faire, mais je les méprise dans la politique stalinienne qu’ils ont vis à vis des Musulmans, et ils n’ont pas à être respectés là-dessus, parce que les Musulmans doivent être traités comme les Chrétiens, comme les Juifs, comme les autres, or les Musulmans sont tout simplement la bête des hommes politiques, la serpillère de toutes les autorités, vous savez pourquoi ? Parce que vous leur laissez le droit de faire ça ! »
[20:45]
Abdelhakim Sefrioui, devant la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, après qu’une femme Musulmane ait refusé d’ôter son voile lors d’un contrôle d’identité

Juste pour rappel :
« Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet. »
loi association 1901 – article 3
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi  de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 – article 26

Les positions de Hassen Chalghoumi ne plaisent évidemment pas aux Musulmans radicaux du Collectif Cheikh Yassine, adeptes d’un Islam rigoriste, et ne veulent plus entendre parler de cet imam qu’ils considèrent comme un imposteur, « un ami des sionistes », « l’imam des Juifs », manipulé par l’UMP de Nicolas Sarkozy et par le CRIF de Richard Prasquier.
Le 25 janvier 2010, des membres du Collectif Cheikh Yassine investissent la Mosquée, pour débattre sur la liberté de porter le niqab en France, sujet alors en pleine actualité, des menaces ont été prononcées pendant le débat à l’encontre de l’imam Chalghoumi, absent ce soir là.
Abdelhakim Sefrioui assure au micro que Chalghoumi est acquis: « à la cause de Sarkozy, c’est-à-dire des sionistes. (…) Cet homme est là pour servir les ennemis de l’Islam ».

Hassen Chalghoumi portera plainte par la suite en se disant menacé de mort, il vit désormais sous protection policière.

Depuis, la mécanique se met en place, le Collectif Cheikh Yassine met en oeuvre une politique de harassement, de harcèlement en organisant des manifestations chaque vendredi devant la Mosquée pour demander le départ de Hassen Chalghoumi et tenter ainsi de récupérer le lieu de Culte.
http://www.dailymotion.com/video/xcwx9m
Image de prévisualisation YouTube

Manifestations du Collectif Cheikh Yassine devant la Mosquée de Drancy, avec prières de rue illégales sur la parking d’un centre commercial, chaque vendredi (remarquez l’appel du muezzin)

QUI EST VRAIMENT HASSEN CHALGHOUMI ?

Hassen Chalghoumi s’est-il pour autant, vu son passé sulfureux, transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi défend les préceptes contenu dans le Coran et la Sunna du Prophète Mohamed.
Dans le livre « Agissons avant qu’il ne soit trop tard » sorti en 2013, un entretien qu’il accorde au journaliste David Pujadas, on peut avoir un peu plus de précisions sur son idéologie islamique.

-                                                                                                  201033ChalghoumiPujadas Drancy

L’avis de l’imam Chalghoumi sur les fêtes chrétiennes et musulmanes :

« David Pujadas : Faut-il une égalité de traitement entre toutes les religions de France ? Il y a par exemple des jours de congés nés de la religion catholique, Noël, Pâques, etc…Est-ce qu’il faut, de même, des jours de congés pour la religion musulmane, comme la ville de Hambourg en Allemagne vient de le décider ?
Hassen Chalghoumi : Je pense que ce serait une bonne chose. D’ailleurs, nous n’avons pas mille fêtes, nous en avons deux vraiment importantes, l’Aïd-El-Kébir et l’Aïd-El-Fitr. La difficulté viendrait peut-être du fait que les calendriers ne sont pas les mêmes, donc que les jours de fêtes ne sont pas les mêmes chaque année. Le mieux serait alors que les administrations accordent deux jours pour raisons religieuses. A chacun de les fixer. Oui, se serait un pas dans la bonne direction, parce qu’il s’agirait d’une reconnaissance. Cette décision serait logique et positive. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p80-81

Déformer le socle de l’identité française et ses valeurs chrétiennes en rajoutant de-ci, de-là, de nouveaux jours fériés sur le calendrier afin de satisfaire les Musulmans, et ainsi mieux asseoir et enraciner une nouvelle identité islamique en France.
Insérer progressivement les valeurs de la civilisation islamique, qui n’ont rien à voir ni de près, ni de loin avec les valeurs chrétiennes (pas de notions de « pureté » et « d’impureté » (licite/illicite, halal/haram par exemple).
Tant qu’on y est, pourquoi limiter ces nouveaux jours fériés aux Musulmans, et ne pas en donner autant aux Juifs, aux bouddhistes, aux taoïstes, aux hindouistes, … ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le modèle laïc et républicain français :

« David Pujadas :pour les relations entre l’État et les religions, s’il y avait un modèle idéal, quel serait-il ? Le modèle français ? La Turquie ?
Hassen Chalghoumi :au terme de tous mes voyages, c’est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j’ai vu toutes les religions cohabiter d’une manière équilibrée et respectueuse, cela m’a touché. Mais le modèle français… »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p86

Hassen Chalghoumi n’est pas sans ignorer que la Turquie est actuellement un pays dirigé par les islamistes de l’AKP, sous commandement militaire :
– l’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohammed est passible de 6 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
– la mention de la religion est inscrite sur les pièces d’identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes Juif, Musulman, Chrétien, Communiste, Capitaliste, Marxiste, Taoïste,…pour renouveler votre pièce d’identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, alévisme, Judaïsme,…)
– les Mosquées sont financées par l’État turc et les Imams sont des salariés nommés par le gouvernement, dépendant directement du Premier Ministre, ce sont des fonctionnaires de l’État.
– Le Catholicisme n’a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n’existe pas officiellement de catholiques turcs)
– toute construction d’une nouvelle Église est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l’État
– les prêtres Catholiques et Chrétiens étrangers ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
– les cours d’Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques (il faut demander une dérogation et se justifier pour ne pas y participer)
la persécution des chrétiens d’Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d’Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd’hui… 0,2%

-   966076piecedidentiteturque Gilad Shalit     714282pieceidentiteturque hamas
Le gouvernement turc classifie ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse. La Turquie….pays laïc ?

pour Hassen Chalghoumi, le modèle islamique turc de l’AKP est « plus harmonieux » que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Introduire l’Islam comme Culte de l’État….le modèle Chalghoumi ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le port du voile islamique à l’école :

Il faut savoir que la femme de l’imam porte le voile islamique, et Il est intéressant de constater que Hassen Chalghoumi, qui dit lutter contre les formes extrêmistes de l’Islam, défend le port du voile islamique à l’école.

« David Pujadas :  En tous les cas, vous pensez qu’il ne faut pas empêcher les élèves de porter le voile à l’école si elles le souhaitent…
Hassen Chalghoumi :Personnellement, oui.
David Pujadas : Parce qu’on a coutume de considérer en France que l’école est le sanctuaire de la laïcité.
Hassen Chalghoumi :Je suis cent pour cent d’accord avec vous. Mais vous savez, les meilleures intentions du monde peuvent parfois mener dans le fossé… Ils ont crée cette loi et que s’est-il passé ? Des écoles privées musulmanes se sont développées partout. Avant, on pouvait encadrer ces enfants, leur parler, s’assurer qu’ils n’étaient pas embarqués dans une mauvaise voie religieuse. Aujourd’hui, on n’a plus de prise sur eux. Quitte à choisir, je pense qu’il est préférable de les garder avec nous, avec leur liberté, et de pouvoir les suivre tout de même. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p76

Hassen Chalghoumi nous explique de manière détournée que les institutions françaises républicaines et laïques doivent se rabaisser et céder aux pressions exercées par les islamistes, sous entendu le message : soit vous acceptez nos filles voilées dans vos écoles républicaines, soit nous les inscrivons dans les écoles coraniques, et vous ne pourrez plus les soumettre à vos valeurs occidentales.
Céder à une forme de menace et de chantage.
Alors que bien évidemment, ce n’est pas à l’État français de céder et de se soumettre aux revendications des islamistes qui veulent modifier le mode de fonctionnement des institutions laïques et républicaines en y introduisant le voile islamique et toute la sphère idéologique incluse avec (interdiction de serrer la main d’un homme, pas de piscines mixte hommes/femmes, pas de cours de sciences biologiques sur les organes génitaux, etc…)
C’est à l’État de rester ferme en interdisant le voile à l’école, et sanctionner les écoles communautaires ne respectant pas le pacte républicain.

 

Qu’enseigne-t-on dans la Mosquée de Drancy ? Rien d’autre que l’Islam.
On y trouve des prédicateurs qui racontent la vie du Prophète Mohamed, comment il a soumis par la force, les Juifs et les Chrétiens et tous ceux qui s’opposaient à lui, dans des batailles.
Dans un sermon du vendredi, un prêcheur nous donne une description en détail de la Bataille de Badr, (hard-copy) comment le Prophète Mohamed, guide « Spirituel » de tous les Musulmans, a vaincu et soumis la tribu Arabe des quraychite en partance de la Mecque vers l’Irak, pour émerveiller les Musulmans sur la stratégie militaire, la force, la puissance et la victoire de l’armée Musulmane du Prophète Mohamed sur les Infidèles, par le Jihad.
Cette conquête militaire permettra au Prophète Mohamed d’amasser un gros butin, (lire par exemple la sourate VIII du Coran « Le butin », gestion des prises de guerre et des otages), qui va lui offrir une assise supplémentaire et définitive dans sa légitimation du pouvoir, et justifier la poursuite de ses conquêtes militaires.
Un court extrait du prêche sur la bataille de Badr de la vidéo en italique ci-dessous :
« Il a été rapporté que pendant qu’un compagnon combattait un ennemi, il a vu la tête de ce dernier s’envoler. Vous savez qui lui a coupé la tête ? C’est les Anges. C’est le seul combat où Allah a fait descendre les Anges pour combattre avec les Musulmans. Et les historiens disent que pour faire la différence entre ceux qui ont été tués par un compagnon et ceux qui ont été tués par un Ange, ils se distinguaient par la seule différence que les Anges frappaient là (en montrant sa nuque de la main). C’est le seul combat qui a été entièrement dirigé par Allah. »
[04:44]

Nous sommes là, à des années lumière du Message Christique de Paix, de Fraternité et d’Humilité des Évangiles de la Bible.

 


Hassen Chalghoumi explique par ailleurs dans ses ouvrages et interview que la France ne doit pas subir l’influence et l’ingérence des états étrangers dans les Mosquées françaises, par l’intermédiaire de leurs prédicateurs qui véhiculent les idéologies de l’Islam conquérant et politisé
.
Début 2012, il reçoit pourtant dans sa Mosquée de Drancy, les prédicateurs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban, (hard-copy), adeptes de la version la plus dure qui existe de l’Islam, le wahhabisme.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.

Pour avoir un aperçu de l’idéologie des prestigieux cheikhs saoudiens invités de Hassen Chalghoumi, quelques extraits tirés d’une prédication de Saad Al Brik donnée devant des Fidèles Musulmans en Arabie Saoudite sur la chaîne IQRA TV, en gras italique ci-dessous :

-      263719MosqueDrancyChalghoumi Hassen Chalghoumi    179743MosqueDrancySaadAlBrik imam
Hassen Chalghoumi et ses prestigieux invités à la Mosquée de Drancy, les cheikhs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban en 2012 (photo de droite, Saad Al Brik préchant sur IQRA TV)

« Nous prions Allah d’accepter les Musulmans morts en martyrs et mis leur âme au Paradis. Nous prions qu’Allah renforcent les Croyants contre l’occupation américaine, le colonialisme, la barbarie et la tyrannie diabolique de leurs tanks et de leurs avions. Et il leur a été dit : « Croyez que cette force, cette répression, cette victoire, ce sang, cette dévastation sont la démocratie ». Croyez-nous quand les couteaux dans nos mains éventrent vos estomacs et vos coeurs, c’est pour ça que nous sommes venus à votre rescousse. Croyez-nous lorsque nous vous alignons en file indienne attendant la nourriture et la boisson, pour vous apporter de l’eau douce et pure. Croyez-nous lorsque nous vous voyons tourmentés par la douleur de la mort et la faim, et que nous sommes venus afin de vous nourrir de la manne et de victuailles.
Croyez-nous lorsque nous vous écrasons et ne respectons pas vos hommes et femmes âgées, n’offrant aucune pitié au petit enfant ou à l’orphelin, aucune compassion pour la femme, la mère endeuillée ou la veuve. Croyez-nous lorsque nous venons pour vous honorer et vous secourir de la tyrannie et du despotisme. »
[...]
« Les premier à évoquer et discuter des droits de l’Homme, sont ceux qui sont venus après la Révolution Française. Leur Prophète ou leader qui a initié tout cela était le français Jean-Jacques Rousseau, auteur du « contrat social », apparu onze siècles après l’Islam. Après l’Islam, après « appelle le nom de Dieu ton Créateur », après que nous ayons honoré l’homme et après que nous ayons crée l’homme sous sa forme parfaite. Onze siècles après tout cela, c’est-à-dire 1100 ans plus tard, ils ont soudainement réalisé qu’il existait une créature appelée un être humain, et que cet être humain avait des droits. Et ils ont commencé à établir une législation des droits de l’Homme, de leur propre volonté. Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et Diderot, ont commencé à théoriser après la Révolution Française, la révolution contre la persécution des religieux, les violations des libertés individuelles, et de l’expropriation. Seulement alors, ils sont arrivés à obtenir la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen : Les droits de l’homme se déclinent en deux thèmes :
- le changement de la politique gouvernementale et la condition de la femme.
Lorsque ils évoquent la question des droits de l’homme de notre société islamique, ils ont l’habitude d’aborder ces questions avec pour intention de réformer les voies islamiques, leurs régimes et leurs lois, et de conseiller leur dirigeant, afin de les remplacer par des partis politiques. Mettre en place le pluralisme, le factionnalisme, c’est ce qu’ils appellent la démocratie.
Il en résulte que n’importe qui ayant acquis une majorité de voix, est celui qui doit être écouté. Même si c’est un clown, une star de cinéma, une pop ou une rock star, ou Boney M, appelez-le comme vous voulez, aussi longtemps qu’il reste une star au sein des masses. »
[...]
« Au Moyen-âge, l’Europe a expérimenté les plus répugnantes formes de violation des droits de l’homme, par des régimes et des législation oppressifs, le féodalisme, le privilège de la noblesse, la tyrannie de l’Église, l’asservissement des autres, les punitions barbares, et les tortures sans aucune commune mesure, contre tous ceux qui ne se soumettaient pas à l’Église, même dans leur esprit. On les traitaient d’archaïques si ils utilisaient des méthodes d’expérimentation, la recherche scientifique au lieu des balivernes inutiles et des mensonge de l’Église. Comme vous le savez, Pythagore fut brûlé sur un piquet, comme le fut Copernic, ainsi que les groupes qui ont inventé certaines inventions, parce qu’ils refusaient de se plier aux règles absolues de l’Église, et parce qu’ils voulaient libérer leurs esprits. »
[...]
« Ils disaient, tous le monde doit se convertir au Christianisme ou être tué. C’était une époque ou les procès de l’Inquisition faisaient des ravages, leur corps étaient exhumé de leurs tombes, et le reste de leurs os brûlés. Où sont les droits de l’homme ? »
[...]
« L’idée des droits de l’homme s’est répandue dans la liberté sexuelle, l’homosexualité, et le droit à l’athéisme. Les droits de l’homme de l’Occident sont teintés de contradictions. Alors qu’ils égalisent l’homme et la femme dans le droit à la fornication, au sexe et au vice, certaines lois en Europe stipulent que la femme ne touche que la moitié du salaire d’un homme, leur interdisent de garder leur nom, et exigent même d’elles de prendre celui de leur mari. Ces lois, censées représenter les droits de la femme, négligent les différences entre hommes et femmes, et attribuent à la femme des droits qu’elle est incapable de gérer. »
Saad Al-Brik – préche devant les Fidèles, IQRA TV, 22 juin 2004 (hard-copy)

Un discours politique de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.
En parlant du droit des femmes, Saad Al Brik sait-il qu’une saoudienne dans son pays n’a même pas le droit de conduire une voiture ?

De par ses positions, ses convictions, et l’idéologie véhiculée par les « religieux » invités à donner des sermons dans sa Mosquée, peut-on considérer Hassen Chalghoumi comme un « imam modéré » ? Pensez-vous que cela soit un Islam d’intégration des Musulmans à la communauté nationale qui est enseigné dans la Mosquée de Drancy ?

-                                         295493MosqueDrancyJeanChristopheLagarde islam       529672MosqueDrancyJeanChristopheLarde2 israël
«Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une Mosquée, moi, je l’ai. »
Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy – septembre 2008 avouant avoir menti à ses administrés en ayant caché le projet de la Mosquée  (photo de droite, Jean-Christophe Lagarde expose les plans de la Mosquée devant les Fidèles Musulmans)

4 janvier, 2013

Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d’Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l’UOIF

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

Angers intra-muros est la troisième commune la plus peuplée du Grand Ouest français après Nantes et Rennes, la deuxième de la région Pays de la Loire après Nantes, et la dix-huitième commune de France.
La population Musulmane croissante dans le grand Ouest français, a donné naissance à plusieurs associations promulguant la culture et l’identité islamique, en particulier sur Angers et ses villes limitrophes telles que Trélazé et Avrillé.
La ville d’Angers est ses environs est infiltrée par des associations islamistes fondamentalistes, en particulier l’Association Culturelle des Musulmans de Trélazé (ACMT), et l’association Falsafa présidée par Radouane Frikach.
L’ACMT possède officiellement une Mosquée sur Trélazé, le contrat définitif de vente de l’édifice a été signé le 20 mai 2012.

-                                                                 Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d'Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l'UOIF dans Politique 237394MosqueTrlaz
-                                                                                           La Mosquée de Trélazé

Quel Islam est diffusé sur Angers et ses environs par ces associations, qu’apprend-on aux jeunes Musulmans venus parfaire leur connaissances de l’Islam, la « Religion de Paix et Tolérance »  ?
On peut se faire une idée plus précise de la pensée fondamentaliste des responsables de l’association Falsafa, qui reprennent sur leur page Facebook (hard-copy) un texte de l’islamiste Tariq Ramadan sur Mohamed Merah, le terroriste islamiste surveillé par la DCRI pendant plusieurs mois et interdit de séjour sur le sol des État-Unis, ayant abattu trois enfants Juifs, un rabbin et trois soldats français en mars 2012.
-                                                                           277989MosqueTrlazTariqRamadan2 ACMT dans religion

Ce texte publié sur la page Facebook vise à faire passer Mohamed Merah pour une victime du système, il y est décrit comme :

- « un citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, le sens de la vie dans son pays »
- « un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’Islam, ni par des pensées racistes ou antisémites »
- « un jeune désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient la force et le sens de leur visibilité. Ni plus, ni moins »
Les petits enfants Juifs abattus avec sang-froid et détermination par Mohamed Merah sont désignés par Tariq Ramadan comme des « repères, …ni plus ni moins »

- « une victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité »
- « Pour les Français de France, il n’y a plus rien de français chez l’Arabo-musulman Mohamed »

Tariq Ramadan et les responsables de l’association Falsafa veulent faire admettre l’idée qu’à travers Mohamed Merah, ce sont en fait les « millions d’autres » Musulmans dans leur ensemble qui sont persécutés, des victimes du système de l’état français. Une propagande politique bien étudiée visant à communautariser les Musulmans, les isoler du reste de la communauté nationale française et de ses institutions.

Peut-on imaginer que cette idéologie de victimisation, de persécution, soit diffusée à la communauté musulmane angevine par les responsables de l’association Falsafa en invitant des précheurs fondamentalistes ?

On peut malheureusement constater que les deux associations ACMT et Falsafa travaillent en étroite collaboration pour recevoir dans la Grande Mosquée de Trélazé, et dans des salles louées sur Angers ou Avrillé, des prédicateurs islamistes de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord et membre de l’UOIF, est reçu régulièrement par les responsables de l’ACMT de la Mosquée de Trélazé ou de l’association Falsafa sur Angers, (quelques dates de réception : 19 décembre 2010, 27 février 2011, 30 mai 2010, 25 septembre 2011, 22 janvier 2012, 13 octobre 2012).

-                                  796417MosqueTrlazHassanIquioussen AMA         mosqueraismesiquioussen Amar Lasfar

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Également invité régulièrement sur Angers, Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) reçu par l’association Falsafa (20 janvier 2012, 23 mars 2012, 9 novembre 2012) pour y donner des conférences sur la Palestine, le conflit syrien et sur l’islamophobie.

-                                     749735MosqueTrlazCCIFNabilEnnasri Angers   482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 antisémitisme
-                                Le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri, reçu à Angers

Nabil Ennasri est un prédicateur antisioniste formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, cache une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique. En avril 2012, Nabil Ennasri a appelé les Fidèles Musulmans du Havre à « faire tomber Manuel Valls » lors des élections législatives, car c’est un « ami éternel d’Israël ». 

Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont persécutés, pourchassés et humiliés en France, et n’ont que trois alternatives : soit se soumettre aux lois de la République en abandonnant leur identité islamique, soit partir, soit se préparer au combat et à la lutte armée lors de la future guerre civile qui va les opposer au reste de la population française.

Une forme de discours qu’il développe en général lors de conférences sur le conflit israélo-palestinien et l’islamophobie avec des dirigeants du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

Est-ce que ce type de texte, et d’idéologie, va dans le sens de l’intégration de la communauté musulmane dans la vie sociale angevine ?

Sur la ville d’Angers, l’association historique des Musulmans de la ville est l’Association des Musulmans d’Angers (AMA). La communauté Musulmane n’a cessé de faire pression pour obtenir un véritable lieu de Culte, les anciens bâtiments devenant au fil des années trop étroits pour accueillir les Fidèles.
Finalement, c’est une partie des anciens abattoirs municipaux de la ville situé Boulevard du Doyenné, qui a été réaménagé en un centre culturel et cultuel islamique de 550 m², dont une grande salle de réunion de 300 m2.
Ce centre fut inauguré par le maire socialiste Jean-Claude Antonini en présence de Lhaj Thami Breze, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France de 1992 à 2009 (UOIF).
L’ingérence de l’UOIF et de son président au sein même des structures de l’AMA et de la municipalité d’Angers a de quoi inquiéter.

Lhaj Thami Breze exprime en effet sans détour dans ses interventions, la pensée idéologique du fondateur des Frères Musulmans :
« Ce 12 février coïncide avec l’assassinat du martyr Hassan Al-Bannah, martyr qui a révolutionné l’Islam pour faire en sorte qu’il soit la référence pour les Musulmans, à l’époque, il a été assassiné parce qu’il a plaidé pour notre indépendance en matière de théologie, d’idéologie, de développement, de gérance, de gouvernance et en matière de libération de territoires occupés pour les Musulmans. Il a présenté un projet de société, et il a été assassiné. »
[05:27]
Lhaj Thami Breze, ancien président de l’UOIF, sermon à l’institut Al-Andalous de Strasbourg.

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                 404073MosqueTrlazThamiBreze antisionisme
« Les Frères Musulmans, c’est vraiment un mouvement qui est valable et légitime dans les pays de l’Islam, il a un projet, il veut le pouvoir, il ne le cache pas, mais ici, nous sommes une minorité, nous ne pouvons pas reproduire la pensée des Frères Musulmans. »
Lhaj Thami Breze interviewé sur France Télévision (vidéo ci-dessus)

Lhaj Thami Breze défend sans langue de bois la politique des Frères Musulmans, une organisation islamiste dont les dirigeants déclarent officiellement et publiquement dans leur programme que les Lois Islamiques de la Charia représentent la seule constitution valable dans un état islamique, en exprimant leur rejet de la laïcité, de la liberté d’expression, des droits de l’homme et de la démocratie. Pour Lhaj Thami Breze, les Musulmans de France ne sont malheureusement pas assez nombreux pour « reproduire la pensée des Frères Musulmans ».

« Youssef Al Qaradawi est le savant de toute la Oumma (communauté Musulmane), nous l’admirons beaucoup, nous l’aimons beaucoup, les Musulmans l’aiment beaucoup, quand il parle, quand il s’adresse aux Musulmans, ce n’est pas en tant que Frère Musulman, c’est quelqu’un qui leur dit comment pratiquer leur Foi, il symbolise l’adaptation moderne de l’Islam. »

Lhaj Thami Breze rend également un vibrant hommage à l’idéologue antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor des Frères Musulmans, qui appelle à tuer les homosexuels, (voir la vidéo ci-dessus), à exterminer les Juifs sur la chaine de télévision Al-Jazeera en 2009, et à conquérir Jérusalem et Rome.

Le maire de la ville d’Angers ne s’est pas arrêté là, l’AMA estime que le centre culturel et cultuel du Boulevard du Doyenné n’est plus assez grand, il faut maintenant une immense Mosquée Cathédrale avec un minaret pour satisfaire la communauté musulmane de la ville.

-    477834MosqueTrlazprojet1 Avrillé   738337MosqueTrlazprojet2 charia
-                      
                             le projet de la Grande Mosquée d’Angers et son minaret
Un site internet invite les Fidèles Musulmans à adresser leurs dons pour financer ce nouveau projet, un complexe islamique composé de deux bâtiments totalisant 4350 m2, pouvant accueillir 2500 Fidèles avec un minaret, un projet controversé surdimensionné estimé à 5 millions d’euros sur une localisation qui permettra à la mosquée d’être plus haute que la cathédrale d’Angers. Un tel projet de conquête symbolique du territoire ne va pas sans provoquer un certain émoi parmi la population locale.
Des militants du bloc Identitaire d’Angers ont interrompu pendant deux minutes une séance du conseil municipal le 8 avril 2011 en arguant que : « Cette opération de séduction de l’électorat musulman ne doit pas se faire dans le dos des Angevins. Angers n’est pas une terre de l’Islam, et cette construction est contraire au principe de la laïcité ne relevant pas des compétences d’un maire qui n’a pas à se mêler des affaires internes d’une communauté »

Jean-Claude Antonini a porté plainte, entrainant la condamnation puis la relaxe de Benoît Couetoux du Tertre, un responsable local du mouvement Bloc Identitaire sur Angers.
Le 2 octobre 2011, l’AMA a pu enfin signer un compromis de vente pour l’achat de deux terrains dans le quartier des Capucins, à Angers, pour pouvoir démarrer les travaux de construction du gigantesque édifice.

Quelle est l’influence de l’UOIF sur l’AMA ? Les prédicateurs Hassan Iquioussen et Nabil Ennasri viendront-ils prêcher leur messages « d’Amour et de Fraternité » dans le futur complexe islamique d’Angers aux jeunes Musulmans ?

-                                                         784449MosqueAngersJeanClaudeAntonini Coran

« J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans le respect des identités de tous et des lois de la République »
Jean-Claude Antonini – ex-maire socialiste d’Angers – janvier 2011

12

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir