29 novembre, 2014

Conférence de l’imam Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois : « Depuis l’arnaque du 11 septembre, je ne peux plus croire les média », « Le Musulman, d’après Zemmour et les autres, il est dangereux, il faut l’éliminer »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 59 min

Sainte-Geneviève-des-Bois est une commune 34 700 habitants du département de l’Essonne en région parisienne, au sud-ouest de Paris.

En juin 2005, pour pallier au manque de lieux de Culte pour la communauté musulmane grandissante de Sainte-Geneviève-des-Bois, la municipalité dirigée par le maire socialiste Olivier Léonhardt décide de construire et de financer intégralement une Mosquée à hauteur de un million d’euros pouvant accueillir 400 Fidèles Musulmans, avec l’argent du contribuable, au mépris de la Loi de 1905, l’État ne devant financer aucun Culte. Le maire veut avoir un contrôle permanent sur la Mosquée, et délivre un bail à l’Association des Musulmans de Sainte-Geneviève-des-Bois, renouvelable chaque année.
Mais au fil des années, l’association fait pression pour s’approprier du lieu de Culte, et finalement, le 29 juin 2010, un nouvel accord est trouvé, la Mosquée est vendue à l’association.

-                                                    Conférence de l'imam Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois :
-                                                     La façade d’entrée de la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois

Qui sont les prédicateurs venant délivrer la Bonne Parole à la communauté musulmane de Sainte-Geneviève-des-Bois ? Des précheurs d’Amour, de Paix et de Tolérance ?

On remarque que l’ancien imam de la Mosquée de Villiers-sur-Marne, le cheikh tunisien Béchir Ben Hassen, prédicateur de la Charia, la Loi Islamique, et proche de la mouvance politique des Frères Musulmans est un invité régulier de l’association islamique de Sainte-Genviève-des-Bois.
Après la victoire des Frères Musulmans en Tunisie et l’arrivée au pouvoir de Rashed Ghannouchi, et sentant le vent tourner en sa faveur, le cheikh est reparti soutenir ses alliés du parti Ehnnadha. Ses positions politiques sont très proches de celles de Rashed Ghannouchi, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia en Tunisie à long terme.
Béchir Ben Hassen rejette tout ce qui n’est pas islamique, et bien évidemment les sociétés laïques.
Arrivé en Tunisie, Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2012, le tribunal de grande instance de Créteil a lancé un mandat d’arrêt international contre Béchir Ben Hassen, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française restée à Villiers-sur-Marne, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol.

Le prédicateur a été remis aux autorités françaises fin 2013. Relaché depuis, il organise maintenant des conférences dans les Mosquées sur tout le territoire pour précher « la Bonne Parole », et endoctriner les Musulmans à sa propagande islamique.
Sur la page Facebook créée spécialement à cet effet, on peut suivre les déplacements de Béchir Ben Hassen (hard-copy): Le Pontet, Stains, Villetaneuse, Le Bourget, Romainville, Montreuil, Argenteuil, Puteaux, Boulogne-Billancourt, Massy, Villejuif, Longjumeau, Sartrouville, Pontoise, (à Sainte-Geneviève-des-Bois. le 21 février 2014, 28 mai 2014 et 10 septembre 2014) (hard-copy)
A noter que le Cheikh Béchir Ben Hassen donne ses prédications en langue arabe. Un bon moyen d’intégrer la communauté Musulmane dans la société française ?

 

-                                                            914619MosqueSainteGeneviveBchirBenHassen6 al-Qaïda dans religion
-                                                           772540MosqueSainteGenevivedesBoisBchirBenHassen7 Allah
L’islamiste radical antioccidental tunisien Béchir Ben Hassen qui veut faire appliquer la Charia, fait une tournée nationale en 2014 dans les plus grandes Mosquées de France, il est régulièrement invité à la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois

Pensez-vous réellement que ce prédicateur aux idées rétrogrades et antioccidentales est habilité à diffuser des valeurs de compassion, de solidarité et d’entraide afin d’accueillir et d’intégrer pleinement les Musulmans génovéfains au sein de la société française ?

 

On peut remarquer par ailleurs la venue de l’imam Hassan Iquioussen, très régulièrement invité dans la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois. Le prédicateur y a donné des conférences le 24 novembre 2013, le 22 décembre 2013, le 23 février 2014, le 13 juillet 2014, le 6 septembre 2014, le 18 octobre 2014, le 15 novembre 2014… (hard-copy)
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Pour avoir un aperçu de son idéologie, extrait de sa conférence donnée le 15 novembre 2014 à la Grande Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois, en gras italique ci-dessous  :

-                                       295786MosqueSainteGeneviveHassanIquioussen3 antisémitisme
L’imam antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois le 15 novembre 2014

« Achetez un livre et lisez-le : « l’État voyou » et vous allez comprendre comment le Monde fonctionne depuis que les États-Unis dirige le Monde. »
[32:48]
« Ils nous ont arnaqué avec Al-Qaïda. C’était l’épouvantail, et vous avez vu tout ce qu’ils ont fait ? »
[34:41]
« Je ne suis sûr que d’une chose : c’est qu’ils sont sans foi ni loi. Les droits de l’homme, ils s’assoient dessus dès qu’il s’agit de voler les richesses, ou de partager les richesses avec les tyrans. »
[35:12]
« Depuis le 11 septembre, je ne crois plus ce qu’ils disent. Depuis l’arnaque du 11 septembre, je ne peux pas croire les média mon Frère ! ça ne veut pas dire qu’ils mentent toujours, parfois ils disent des vérités, mais quelqu’un qui t’a menti une fois, il peut te mentir de nouveau : traître un jour, traître pour toujours. »
Conférence de Hassan Iquioussen le 15 novembre 2014 à la Grande Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois
[35:53]

Autre extrait d’une de ses prestations, donnée le 13 juillet 2014, toujours à la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois en gras italique ci-dessous :

« L’objectif est de semer la haine dans le coeur des Musulmans vis à vis des non-Musulmans, tout simplement. Semer le trouble dans la société française, en faisant croire qu’il y a des monstres qui s’appellent les Musulmans, et qui ont pour objectif de tirer sur tout ce qui bouge. Mais aussi peut-être, pour que la pillule passe le jour où on massacrera des Musulmans. Attendez ! Si tu veux tuer ton chien, annonce au monde entier qu’il a la rage. Et c’est exactement ce qui est en train de se faire.
Puisque les Musulmans veulent tuer tous les Juifs et les Chrétiens, la logique et le bon sens : tuons-les avant qu’ils ne nous tuent. ça s’appelle l’instinct de survie. Tu veux me tuer, alors je vais te tuer comme ça tu ne me tueras pas. Et c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. Tuez-les en Palestine, pourquoi ? Parce qu’ils veulent nous tuer. Et personne ne dira : « arrêter de les tuer ! », puisque ce sont des monstres et des tueurs. Vous avez vu comment c’est grave ?
Si une armée de n’importe quel pays faisait un dixième de ce que l’armée israélienne est en train de faire en Palestine, les cinq pays, conseil de sécurité, véto, intervention directe, oui ou non ? »

[08:48]
« Le Musulman, d’après Zemmour et les autres, il est dangereux, il faut l’éliminer avant qu’il ne nous élimine. Cela s’appelle de la propagande. C’est exactement ce que Goebbels a fait, ce que Hitler a réalisé, et cette fois, c’est nous qui sommes les cobayes de ces théories. »
[10:55]
« Les ennemis des Musulmans arrivent à mettre de côté leurs divergences et leurs disputes pour s’entendre sur un objectif commun, qui est d’éliminer un ennemi commun. Et on ne peut qu’applaudir, ils sont intelligents, parce qu’ils arrivent à s’asseoir sur leur égo, pour sauver leur peau. Puisqu’ils ont un ennemi qui s’appelle le Musulman, qui d’après eux veut leur peau, donc, je fais la paix avec mon frère et je m’allie avec mon frère pour être plus fort contre l’ennemi de mon frère et mon ennemi. C’est intelligent, on ne peut qu’applaudir. »
[12:08]
« Cet ennemi a pour objectif de vous éliminer physiquement et spirituellement. Et s’il ne peut pas vous éliminer physiquement, en tous cas sprituellement il n’acceptera pas votre existence. Il va utiliser tous les moyens pour que vous quittiez l’Islam, pour que vous ne pratiquiez pas votre religion. Il va vous vider de votre substance spirituelle et intellectuelle, de votre identité. Et s’il vous garde en vie, c’est qu’il a besoin de vous.
C’est exactement ce qui est arrivé à une partie des Morisques au XVIème siècle dans la région de Valence. Ils n’ont pas expulsé les Musulmans, ils ne les ont pas tué, en partie, et il les ont gardé. Pourquoi ils les ont gardé ? Parce que les Musulmans maîtrisaient. Ils maîtrisaient les techniques, la technologie, l’agriculture, l’artisanat. C’était la main-d’oeuvre qualifiée, des intellectuels.
Les Croisés Chrétiens n’avaient pas le choix : si jamais ils les éliminent tous et les expulsent, l’Espagne va mettre mille ans à se redresser. Alors on va les garder, parmi nous, malgré nous, parce qu’on a un objectif, mais il est hors de question qu’ils restent Musulmans. On va faire pression sur eux pour les vider de leur substance religieuse, et c’est exactement ce qu’ils vont faire, et ils vont y arriver.

[15:57]
Tes enfants, je vais les prendre sous tutelle de quelqu’un d’autre qui va les désislamiser. Tes enfants, dès la naissance, vont aller au catéchisme. Et c’est ce qui s’est passé, la deuxième, troisième génération n’était plus musulmane, parce qu’elle a été vidée de sa substance musulmane, il n’y a pas eu de transmission. »
[18:02]
« Les sionistes, une fois qu’ils ont fait le travail sur le terrain, ils avaient besoin d’une reconnaissance politique, mais ils avaient surtout besoin de neutraliser un eventuel ennemi qui pourrait remettre en question leur projet. Déclaration le 15 mai 1948 à l’ONU de l’État d’Israël. Affaire classée. On est là. Si jamais vous nous agressez, c’est vous qui devenez les méchants, et nous, nous sommes les gentils puisqu’on existe officiellement.
L’ONU est un organisme qui a pour objectif de créer et entretenir des injustices sur Terre. J’exagère, en partie. Non, je n’exagère pas. Je voudrais bien connaître un conflit que l’ONU ait résolu. »

[21:26]
« La majorité de ceux qui dirigent les pays musulmans sont des marionnettes qui obéissent aux ordres de leur supérieur, l’Oncle Sam, avec toutes ses ramifications. Ils n’ont pas d’indépendance ni politique, ni économique, ni militaire. La colonisation est toujours là, sous toutes ses formes. »
[...]
« L’Oncle Sam est tout puissant. « T’es pas content, je t’écrase ! »
[30:10]
« Vous savez ce qu’a fait notre président ? « Allo, Bibi ? » Benyamin Netanyahou, « c’est bien, tu peux les dégommer tous, ce sont des terroristes, l’État d’Israël a le droit de se défendre. » Ma main à couper que François Hollande ne croit pas ce qu’il a dit, ma main à couper que François Hollande est contre l’agression du peuple palestinien, il est contre ces massacres, il sait que c’est une injustice. Mais François Hollande a fait ça parce qu’il n’a pas le choix, il est sous la domination d’un lobby qui lui a dit : « couché ! » Et il se couche. Et ça, tout le monde le sait ! Non, les Musulmans ne le savent pas encore. »
[41:51]
Conférence de Hassan Iquioussen : « Comment aider les musulmans opprimés » le 13 juillet 2014 à la Grande Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois (hard-copy)

Pendant près de deux heures (conférence en trois parties sur Youtube), Hassan Iquioussen établit d’entrée de jeu une ambiance électrique et tendue avec les Fidèles Musulmans de la Mosquée de Sainte-Geneviève-des-Bois, bien loin de ce qui est normalement attendu dans un lieu de prière, de recueillement et d’apaisement.

D’après Hassan Iquioussen, les Musulmans sont depuis toujours opprimés dans le monde occidental par une coalition internationale (les Croisés, les Espagnols, les États-Unis, Israël, Éric Zemmour, l’ONU…) complotant afin de les détruire. Les non-musulmans cherchent à les « éliminer physiquement et spirituellement », et ce depuis le début de l’ère islamique.
François Hollande agirait aux ordres d’un lobby (on imagine lequel), qui lui ordonnerait de « dégommer tous les palestiniens ».
L’ONU est une organisation politique « qui a pour objectif de créer et entretenir des injustices » parce qu’elle a reconnu l’État d’Israël et pas un état palestinien. Hassan Iquioussen oublie de mentionner au passage que s’il n’y a pas eu d’état arabe palestinien, c’est parce que le jour de déclaration d’indépendance d’Israël, les pays arabes ont refusé le partage de la Palestine, et ont attaqué de concert Israël.

-                                                711213mosqueSainteGenevivericZemmour antisionisme

D’après l’imam Hassan Iquioussen, l’écrivain et journaliste Éric Zemmour, les Croisés, les Espagnols, les États-Unis, Israël, François Hollande, Benyamin Netanyahou, et l’ONU complotent à l’échelle internationale pour tuer les Musulmans

Pour inciter les Musulmans au rejet et à la haine de l’Occident et fortifier ainsi le communautarisme islamique, le prédicateur va amalgamer le passé et le présent en tissant des contre-vérités historiques totalement fallacieuses et orientées, pour démontrer qu’ils sont aujourd’hui « des cobayes » victimes de la propagande de « Goebbels et de Hitler ».
Comme exemple concret, Hassan Iquioussen va faire référence à un épisode de l’Histoire : l’expulsion des Morisques d’Espagne en 1609.
D’après lui, les pilleurs Espagnols, fourbes et rusés, auraient profité du savoir des Musulmans dans les domaines techniques, scientifiques et artisanaux pendant plusieurs siècles pour « redresser leur retard de mille ans », tout en dénaturant l’identité des Musulmans en les convertissant de force au catéchisme, avant de les expulser du pays.
Cette vision unilatérale de l’Histoire vise à démontrer la perfidie des Occidentaux, qui comploteraient pour humilier la communauté musulmane.

Hassan Iquioussen oublie de spécifier que ces Morisques étaient avant tout des descendants de colonisateurs Musulmans qui ont imposé la Charia sur le territoire espagnol, que malgré leur conversion au Christianisme, ont continué de pratiquer l’Islam en secret pour une grande partie d’entre eux, restant ainsi fortement communautarisés et imprégnés de leur identité islamique.
A un tel niveau, que des révoltes de Morisques apparaissent pour reprendre le pouvoir, la plus spectaculaire étant la révolte de Alpujarras qui dura quatre ans, de 1568 à 1571 dans le Royaume de Grenade, sous le règne de Philippe II.

Le Morisque Hernandez de Valor, qui se renommera Muhammad Ibn Umaiya, se proclame descendant du Calife de Cordoue et mènera le Jihad islamique contre Philippe II afin de rétablir le Califat dans les montagnes de Alpujarras à l’aide d’une armée de 40 000 hommes, de Turcs et de corsaires venant d’Alger. Terreur, pillages, razzia, viols et meurtres de Chrétiens sont alors perpétrés de manière sporadique dans les villages de la région de Grenade.
Emmenés par l’infant Don Juan d’Autriche, les Espagnols réprimeront ces révoltes dans le sang, les Morisques seront dispersés, avant d’être définitivement expulsés d’Espagne quelques années plus tard, en 1609.

-                                                                           537174mosqueSainteGeneviveDonJuandAutriche Béchir Ben Hassen
L’infant d’Espagne Don Juan d’Autriche mettra un terme sous son commandement, à la révolte des Morisques qui dura quatre ans (1568-1571), des combattants du Jihad islamique sous les ordres de Muhammad Ibn Umaiya et d’une armée de 40 000 jihadistes qui ont tenté de reprendre le Royaume de Grenade. Pour éviter les récidives, les Morisques seront définitivement expulsés d’Espagne en 1609.

Contrairement à ce que veut faire entendre Hassan Iquioussen, les Morisques ne détenaient pas tous les savoirs : le monde chrétien construisait des basiliques (ingénierie civile), maîtrisait la littérature (grande bibliothèque wisigothique de Tolède avant l’arrivée des Musulmans en Espagne), la philosophie, la sculpture, la peinture (dans le monde musulman, il est d’ailleurs interdit de représenter les formes humaines et animales) sans l’aide spécifique arabo-musulmane.
De façon générale, les terres riches (souvent proches du littoral) et les centres urbains de ces royaumes d’Espagne étaient majoritairement chrétiens, tandis que les Morisques occupaient une grande partie des terres intérieures, pauvres et montagneuses.

Hassan Iquioussen est-il un rassembleur, peut-il rapprocher la communauté musulmane de Sainte-Geneviève-des-Bois des autres communautés dans l’Amour de son Prochain, ou au contraire, semer la haine et la division ?

 

-                                                        290363mosqueSainteGeneviveOlivierLeonhardt Benyamin Netanyahou

« Les contraintes sont telles aujourd’hui pour lever des fonds qu’il est difficile de trouver une solution pour construire des salles de prières, et on ne peut pas laisser les Musulmans pratiquer leur culte dans des caves. »
[...]
« En trois ans d’expérience de gestion de ce lieu par l’association, nous n’avons jamais eu le moindre souci »

Réaction d’Olivier Léonhardt, maire socialiste de Sainte-Geneviève-des-Bois, le 29 juin 2010 après la décision de vendre la Mosquée construite aux frais du contribuable, à l’association islamique de la ville.

16 novembre, 2014

Les responsables de la Mosquée de Tremblay-en-France (UMTEF) en guerre contre le sionisme et contre la France afin d’imposer le port du voile islamique

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 28 min

Tremblay-en-France est une commune française d’environ 34 500 habitants localisée dans le nord-est du département de la Seine-Saint-Denis (93)

Le département de Seine-Saint-Denis a subi une important flux migratoire ces dernières décennies. En effet, en moins de 30 ans, certaines villes (Pierrefitte, La Courneuve, Saint-Denis, Aubervilliers, …) ont vu leur population totalement remplacée par une population extra-européenne (berbères, arabes, asiatiques, africains sub-sahariens, indo-afghans,…).

Image de prévisualisation YouTube

-         En moins de 30 ans, la population de Saint-Denis a été remplacée par une population d’origine extra-européenne

Face à ce changement de population sans précédent dans l’Histoire de France, et pour satisfaire la forte implantation de la communauté musulmane de la ville, François Asensi, député-maire Front de Gauche de Tremblay-en-France, délaisse progressivement la classe ouvrière blanche, pour se consacrer au multiculturalisme, aux immigrés, et à la défense de l’Islam et de la cause palestinienne.
A l’instar du président de son parti Jean-Luc Mélenchon qui explique « qu’il ne peut plus survivre s’il n’y a que des blonds aux yeux bleus. » ou encore que « la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb. », François Asensi porte ses préoccupations sur l’Autre, les causes extra-nationales, sous l’influence des revendications antisionistes et pro-palestiniennes des associations islamiques locales.

Image de prévisualisation YouTube

Le président du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon privilégie la défense des « Arabes et des Berbères du Maghreb », et délaisse la classe moyenne blanche

Dans la même ligne politique que le président de son parti, François Asensi milite activement à l’Assemblée Nationale pour la reconnaissance d’un État Palestinien et la déligitimation de l’état d’Israël :

-                                             Les responsables de la Mosquée de Tremblay-en-France (UMTEF) en guerre contre le sionisme et contre la France afin d'imposer le port du voile islamique  dans Politique 816872MosqueTremblayenFranceFranoisAsensipropalestinien
« Le fond du problème, c’est toujours la colonisation et la violation du droit international par Israël, le peuple palestinien n’en peut plus de l’hypocrisie des occidentaux. Avec le soutien des pays européens, Israël vient d’être élu à la vice-présidence de la commission de l’ONU en charge de la décolonisation. C’est un comble. C’est une prime à la colonisation dans les territoires occupés.
Comment la France a-t-elle pu donner son accord à une telle décision ? La voie de la paix, c’est inévitablement la reconnaissance d’un état palestinien vivant en paix avec son voisin israélien dans les frontières de 1967, avec comme capitale Jérusalem-est. [...] La France va-t-elle enfin reconnaître l’État Palestinien comme s’y était engagé le candidat François Hollande ? »

[00:40]

François Asensi ne précise pas avec quel gouvernement cet état serait mis en place : celui du Fatah de Mahmoud Abbas, qui a dit explicitement qu’il ne reconnaîtrait jamais un état juif ?

-                                                           800861MosqueTremblayMahmoudAbbas Allah dans religion

Le dirigeant du Fatah Mahmoud Abbas contre la création d’un État Juif, car cela empêcherait le retour de 5 millions de réfugiés palestiniens en Israël, et donc l’impossibilité de noyauter le pays.

Ou encore sous la domination du Hamas, l’organisation terroriste dont la charte de 1988 toujours en vigueur, et ses dirigeants, rapportent explicitement qu’il faut exterminer les Juifs ?

Pour prouver sa légitimité à la communauté musulmane de la ville, François Asensi va même jusqu’à recevoir officiellement le 6 avril 2012 à la mairie de Tremblay-en-France le terroriste palestinien Salah Hamouri.

-                                                                                914293MosqueTremblaySalahHamouri antisémitisme

-                                                679588MosqueTremblayFranoisAsensiSalahHamouri antisionisme
Le député-maire de Tremblay-en-France François Asensi reçoit le terroriste palestinien Salah Hamouri le 6 avril 2012

Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005, jugé et condamné par la justice d’Israël pour avoir en sa qualité de leader d’une faction du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation classée comme terroriste par l’union européenne dont le but est la destruction d’Israël, préparé et planifié avec deux complices, un attentat terroriste, contre la personne du Grand Rabbin Ovadia Yossef, considéré contre le plus grand décisionnaire contemporain, en matière de règles concernant le judaïsme, d’envergure internationale, suivi et respecté par tous les juifs dans le monde entier. Salah Hamouri a été libéré de manière anticipée le 18 décembre 2011, dans le cadre de l’accord ayant permis la libération du jeune otage franco-israélien Guilad Shalit.


Le 28 mars 2011, c’est la consécration pour la communauté musulmane : François Asensi inaugure personnellement la Grande Mosquée de Tremblay-en-France, en présence du préfet de police Christian Lambert, et de l’algérien Abdelghani Bentrari, président de l’Union des Musulmans de Tremblay-En-France (UMTEF), la principale association islamique locale.

Ce complexe islamique de 1700 m² pouvant accueillir 2000 Fidèles a coûté près de 3 millions d’euros, permet à l’UMTEF d’endoctriner les jeunes Musulmans avec la complicité des instances municipales.

-                                                 198807MosqueTremblaypriresderue arabe
-                                                    prières de rue islamiques à Tremblay-en-France

-                                             446834MosqueTremblay Boycott

-                                         407618MosqueTremblayFranoisAsensi2 charia

-       Le député-maire François Asensi (à droite sur la photo) sortant de la Mosquée de Tremblay-en-France

Avec maintenant à disposition un grand espace cultuel, quel enseignement est diffusé aux Musulmans de Tremblay-en-France ? Un Message Universel de Paix, d’Humilité, de Fraternité et de rapprochement entre les peuples ?
Pas vraiment, comme on va le constater.
L’UMTEF développe auprès de ses Fidèles un islam politique antisioniste revendicatif et militant. Sur son site internet officiel, l’UMTEF communique aux Fidèles son idéologie islamique en publiant un journal hebdomadaire (hard-copy). Dans son journal n°166 du 22 janvier 2009, l’organisation appelle les Musulmans à boycotter Israël.

-                                         409539MosqueTremblayantisionisme collectif Cheikh Yassine

-                                                                                   273512MosqueTremblayenFranceantisionisme2 Coran
caricatures publiées sur le journal de l’UMTEF, cherchant à démontrer que les israéliens tuent volontairement les palestiniens

Outre leurs positions politiques pro-palestiniennes et antisionistes, les responsables ont comme principal cheval de bataille contre la République Française, la lutte pour le port du voile islamique.

-                                                                            344511MosqueTremblayRpubliquecontreIslam France
Publication d’une caricature dans le journal n°175 du 27 mars 2009 de l’UMTEF montrant le combat mené par l’association islamique de Tremblay-en-France (UMTEF) contre les instances de la République Française pour imposer le port du voile islamique

Dans son journal n°283 édité le 9 mars 2012, les responsables de l’UMTEF soutiennent une femme musulmane dont la demande de nationalité française a été rejetée, car elle refusait de retirer son voile islamique.

Dans la lettre de refus, la préfecture explique :
« Lors de votre entretien avec mes services le 25 novembre 2011, vous avez déclaré que, portant volontairement le voile islamique depuis l’âge de 3 ans, votre choix serait dicté par la loi divine. »
Ce qui implique que cette femme pourrait revendiquer le port du voile islamique même sur son lieu de travail. (Vous imaginez une femme venant au bureau habillée en bonne soeur catholique ? Elle serait immédiatement renvoyée !)
La préfecture a donc refusé logiquement la demande de naturalisation en argumentant à juste titre que cela constituait « un refus d’adhésion aux principes républicains tels que la laïcité et l’égalité entre les sexes. »
Ce qui déchaîne l’irre de l’UMTEF : « C’est donc officiel. Selon cette préfecture, le simple port du foulard est en désaccord avec le fait même d’être français. Quid de toutes les femmes voilées françaises ? Comment peut-on nier une telle part de l’identité française ? »

L’UMTEF s’est également fermement opposée à la loi anti-nounou voilée.
Dans le numéro n°276 de leur journal paru le 20 janvier 2012, les responsables de l’UMTEF félicitent les membres du collectif Cheikh Yassine pour avoir manifesté le 17 janvier 2012 devant le Sénat contre l’adoption de la loi interdisant aux nounous de porter le voile islamique.
Ils publient dans leur journal, le témoignage d’une des manifestante, Oum Houdeyfa :
« On s’est donc retrouvé environ 150 personnes devant le Sénat. Nous nous sommes alignés pour montrer notre nombre et avons scander des slogans montrant que nous ne sommes pas dupes, que nous sommes une force, un nombre et que nous allons réagir. «Désinformation, diabolisation, bientôt l’inquisition» est le slogan qui a le plus interpellé les passants. Les forces de l’ordre nous ont encerclé, et l’un de leur responsable nous a dit que les sénateurs s’étaient arrêtés et ne savaient s’ils devaient reprendre la séance (au final ils l’ont fait).
Un frère a ramené une banderole : «HITLER SERAIT FIER DE VOUS » et quelle effet elle a eu masha Allah!! Elle les a plus que déstabilisé!! Les forces de l’ordre ne savaient plus comment réagir, nous inventant des prétextes pour qu’on la retire, nous menaçant, mais les soeurs ont fait preuve d’une témérité exemplaire et ne ce sont pas laissé intimidé !
Et c’est à ce moment (après 2 ou 3h) que l’on voit les cars arriver et que la rafle a débuté. Ils ont commencé par le propriétaire de la banderole et ensuite tous les frères. »

Le collectif Cheikh Yassine, auquel appartient Oum Houdeyfa, est une organisation politique de l’Islam Radical qui incite les Musulmans de France à se préparer au jihad islamique (Guerre Sainte) contre les Infidèles, les ennemis de l’Islam, qui refusent aux Musulmanes le port du voile islamique.
Cette association de l’Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine (hard-copy 1) (hard-copy 2), le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

Image de prévisualisation YouTube

Le collectif Cheikh Yassine a publié une vidéo de la manifestation du 17 janvier 2012 devant le Sénat, qui commence par un appel au Jihad (guerre sainte) en arabe: « Fidèles à cette Croyance nous vivons, Fidèles à elle nous mourrons, pour elle nous menons le Jihad, Fidèles à elle nous rencontrons Allah, point de Divinité autre qu’Allah. »

Le collectif Cheikh Yassine organise des opérations coup de poing pour gagner de l’influence sur les Mosquées, par exemple à Drancy, à Épinay-sur-Seine ou encore à Pontoise.

 

L’influence de l’UMTEF est de type totalitaire, et s’introduit dans toutes les strates sociales de la communauté musulmane, dans son journal n°284 du 16 mars 2012, l’UMTEF dicte aux Musulmans les règles du commerce :

« Combien de fois avons nous rencontré des épiceries, des restaurants, des bureaux de tabac tenus par des musulmans accomplissant la prière mais proposant à leur clients des cigarettes, des billets de loto, de l’alcool… Or comme nous le savons tous, même si il nous est interdit de consommer de l’alcool, de fumer… il nous est aussi interdit de vendre ces produits qui ne procurent que du mal ! »

L’UMTEF interdit aux Musulmans de vendre des produits qui ne sont pas halal. Le tabac, l’alcool, sont mentionnés, mais le porc fait aussi parti des produits illicites à la consommation pour un Musulman. Quelle influence cela peut-il générer sur les Fidèles de Tremblay-en-France ? Une caissière Musulmane dans un supermarché Carrefour pourra-t-elle continuer de passer des bouteilles d’alcool ou des côtes de porc sur sa caisse ?
Cela n’incite-t-il pas les Musulmans au repli communautaire ?

 

On constate par ailleurs que l’UMTEF est en relation avec des imams fondamentalistes, dont le sulfureux Hassan Iquioussen, venu précher à la Mosquée de Tremblay-en-France le 11 septembre 2011.

-                                                         741264MosqueTremblayHassanIquioussen François Asensi
-              Le prédicateur antisioniste Hassan Iquioussen à la Mosquée de Tremblay-en-France le 11 septembre 2011

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Le 1er octobre 2011, c’est l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha qui est invité par l’UMTEF.

-                                                                                      320796MosqueTremblayHassenBounamcha guerre sainte

Dans ses conférences dispensées devant les fidèles Musulmans, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

 

-                                                    160219MosqueTremblayFranoisAsensi hamas
-                                                  135322MosqueTremblayFranoisAsensi3 Hassan Iquioussen

« Je n’étonnerai personne en affirmant que je suis particulièrement heureux d’inaugurer aujourd’hui la mosquée de Tremblay-en-France. [...] La ville a en effet dès le départ eu à cœur de vous permettre d’exercer votre foi dans les meilleures conditions et ça n’a pas toujours été facile. Elle vous a accompagné tout au long de votre projet, de ces travaux qui auront duré cinq ans. [...]
Cette mosquée est le fruit des efforts de musulmans de France, respectueux des lois de la République, des autres et de la laïcité. Cette mosquée, comme d’autres qui ont vu le jour en France, s’est édifiée dans le respect du droit existant, sans entorse, ni dérogation.
Je voudrais souligner ici le rôle important joué par l’UMTEF et son président M. Abdelghani Bentrari dans ce long travail de collaboration, d’échanges avec la municipalité qui a conduit à cette construction.[...]
Cette nouvelle mosquée est une illustration de la vitalité de la communauté musulmane française. Vous pouvez être fiers de cette réalisation qui inscrit votre religion, l’Islam, de manière paisible et sereine dans le paysage national.»

François Asensi, député-maire de Tremblay-en-France, extraits de son discours d’inauguration de la Mosquée le 28 mars 2011

18 octobre, 2014

Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 02 min

Massy est une commune française d’environ 43 000 habitants au sud-ouest de Paris, dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.
Pour satisfaire la communauté musulmane florissante, la municipalité de la ville dirigée par le maire UDI Vincent Delahaye, a cédé à la principale association islamique créée en 2003, le Conseil des Musulmans de Massy (CMM), un terrain de 3 200m² pour la modique somme de 100 000 euros afin d’y construire une Mosquée.
Cet accord va à l’encontre des principes même de la laïcité, l’état français ne devant promouvoir aucun culte en offrant un terrain à un prix aussi dérisoire.
La municipalité de Massy a délivré le permis de construire de l’édifice le 4 janvier 2008. Le coût total du projet est estimé à 2,6 millions d’euros.
Vincent Delahaye a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Massy le 25 juin 2011.
Ce gigantesque complexe islamique, non encore finalisé en 2014, se constitue d’une salle de prière pour hommes, d’une salle de prières pour femmes, d’une bibliothèque, d’une salle de conférence, d’un centre commercial, d’une école coranique, d’un minaret pour bien marquer la visibilité de l’édifice dans l’espace public, et d’un parking.

-                                   Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy :
-                                          Le projet de la Grande Mosquée de Massy et son minaret

-                                                            847710MosqueMassyposepremirepierre Abdesslam Souiki dans religion
Le maire Vincent Delahaye porte le projet de la Grande Mosquée de Massy à bout de bras : il a participé à la cérémonie de pose de la première pierre le 25 juin 2011

-                          342118MosqueMassy Ahmed Jaballah
-                                         La Grande Mosquée de Massy en cours de construction en 2013

La Mosquée est depuis quelques années déjà en fonction, et permet d’accueillir les précheurs de la religion de « Paix et Tolérance ».
Les enseignements de ces théologiens favorisent-ils le vivre-ensemble, l’Amour du prochain, la Tolérance et le Respect, ou embrigadent-ils la oumma de Massy dans le communautarisme ?

On peut remarquer tout d’abord, sur le site officiel de l’association islamique CMM (hard-copy), qu’elle est infiltrée par le réseau de prédicateurs de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’ex-président de l’UOIF, Ahmed Jaballah, vient régulièrement donner des conférences dans la Mosquée de Massy, comme le 18 octobre 2013 (hard-copy) D’après lui : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Parmi les autres prédicateurs de l’UOIF invités par le CMM, on peut noter la présence régulière de l’imam de la Mosquée d’Escaudain Hassan Iquioussen.
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                           311039MosqueMassyHassanIquioussen Allah
Le prédicateur Musulman de l’Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 21 août 2011, le 31 août 2012, et le 20 juillet 2014

Nabil Ennasri, un fervent militant politique antisioniste, appelant les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls, l’ami Éternel d’Israël », lors des élections, a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 2 mai 2014 (hard-copy).

-                                                591143MosqueMassyNabilEnnasri2 antisémitisme
Le prédicateur de l’Islam politique antisionisle Nabil Ennasri, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 2 mai 2014

Autre invité prestigieux de l’Islam politique militant, Hani Ramadan a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 19 juillet 2014.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

-                                                  442864MosqueMassyHaniRamadan antisionisme

Un court extrait de la conférence du prédicateur Hani Ramadan donnée à Massy le 19 juillet 2014 en gras italique ci-dessous (hard-copy):
« Il y a actuellement des manifestations ici à Paris en faveur de nos Frères qui souffrent en Palestine. La situation absolument monstrueuse à laquelle nous assistons dans l’agression du sionisme, qui révèle, par ce que nous pouvons voir, sa véritable nature, une idéologie barbare, colonialiste, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage. »
[35:40]
« Les gens qui sont dans le mouvement islamique, qui sont formés dans le mouvement islamique depuis qu’ils sont jeunes, ils connaissent l’adversité par rapport à Israël, par rapport à l’entité sioniste. »
[40:49]

Un discours classique de Hani Ramadan, transformant un lieu de culte, en tribune d’endoctrinement des Musulmans de Massy à la haine de l’état d’Israël, « l’entité sioniste ».

L’Islam politisé antisioniste n’est pas la seule cause défendue par les prédicateurs militants de Massy.
Les précheurs Musulmans vident le Christianisme de sa substance, en affirmant la supériorité de l’Islam sur toutes les religions.

Pour se faire une idée de la propagande employée, quelques extraits de sermons de conférenciers à la Mosquée de Massy, en gras italique ci-dessous, Abdesslam Souiki en démonstration :

-                                                      659803MosqueAbdesslamSouiki Bible

« Tu lis les Évangiles. Déjà, le fait de lire les Évangiles, c’est une problématique, parce que Allah parle d’un Évangile, pas des Évangiles au pluriel. Après, il y a plein de traces perdues déjà, par le Coran, on le sait.
Si cet Évangile, était le vrai Évangile, j’aurai dû trouver une trace du jeûne. Or le jeûne n’existe nulle part dans les Évangiles. Cela prouve, on ne va pas dire que tout l’Évangile est falsifié, mais on peut dire ce que dit le Coran, il y a eu dans ces livres, une grande partie qui a été abrogée, une partie est tombée dans l’amnésie des gens, sans parler de falsification, parce que Allah n’a pas prévu que ces livres soient éternels, et soient à l’adresse de toute l’Humanité.
Aïssa(le Jésus musulman) a été envoyé pour bannir Israël. Allah n’a pas prévu pour ce livre d’être Universel. D’où le fait d’être affecté par cette notion d’abrogation, d’amnésie. Il y a des notions qui sont à l’égal de ce qui a existé dans la Bible, par exemple le Décalogue, les Dix Commandements de Moïse, on les retrouve dans [les textes Sacrés de l'Islam].
Tous les versets que Allah a révélé en guise de dernière mise à jour pour servir et profiter à l’ensemble de l’Humanité ne parlent pas d’une abrogation intra-coranique, mais d’une abrogation inter-livres. C’est une abrogation qui oppose le Coran aux livres précédents. »

[49:00]
« A chaque fois qu’il y a un brin de paix, d’accalmie, ils nous créént : le 11 septembre, le RER B, …pour faire régner un climat de terreur, parce que l’homme quand il est dans la terreur, il ne peut pas réfléchir, il ne peut faire bon usage de ses facultés, l’étincelle entre le Coran et la lumière imprimée par Allah en nous, ne fera pas masse parce que la terreur est là. Les média qui font peur, qui font augmenter l’islamophobie, c’est parce que tu as une lumière qui épouse parfaitement la nature de l’homme. »

[01:20:31]
conférence sur le thème « Islam et Liberté » du prédicateur Abdesslam Souiki à la Grande Mosquée de Massy le 12 septembre 2013 (hard-copy)

-                                               143811MosqueMassyHatimHachikhan charia
Le prédicateur antichrétien Hatim Achikhan en conférence à la Mosquée de Massy le 17 novembre 2013. D’après lui, le Christianisme oppresse la femme, tentatrice et pécheresse, alors que l’Islam la libère.

« On voit comment Allah dans le Coran, à aucun moment n’a fait une séparation entre l’homme et la femme. Les deux ont reçu le message divin, au même titre. »
[17:12]
« A aucun moment on est sur le rythme du récit biblique où la femme, c’est elle qui est la source du péché. C’est elle qui pousse l’homme vers la tentation, l’homme c’est un saint, et c’est la femme qui le pousse vers la tentation. ça, c’est une compréhension biblique, qui n’a rien à voir avec cet esprit de la compréhension musulmane. »
[18:55]
Hatim Achikhan – « La femme musulmane: constats, défis et engagements » – 17 novembre 2013 (hard-copy)

Pour ces prédicateurs, l’Islam est la SEULE religion valable, puisque le Coran annule et remplace la Bible et le Christianisme, une religion qui mépriserait la femme source de péchés, alors que les préceptes islamiques libèreraient la femme, que le Coran aurait élevé à l’égal de l’homme d’après Hatim Achikhan.
On remarque également de la part d’Abdesslam Souiki l’habituelle réthorique sur la théorie du complot, les média inciteraient à l’islamophobie, à la haine des Musulmans, alors qu’ils ne font que rendre compte des atrocités de l’Islam à travers la planète (11 septembre, jihad au Mali, en Syrie, en Irak, en Indonésie, …)
Comment les Musulmans de Massy peuvent-ils respecter les Chrétiens, si les imams préchant dans la Mosquée de Massy leur expliquent que le Christianisme méprise les femmes ? Que le Coran a été envoyé pour remplacer la Bible ? Que les média occidentaux complotent contre les Musulmans ? Cela facilite-t-il le respect entre communautés ?

Peut-être Hatim Achikhan devrait-il également relire les sourates du Coran sur les femmes :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah.
Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – Les femmes – 4:34

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – Les femmes – 4:11

Hatim Achikhan devrait aussi se poser quelques questions : si la femme dans le Christianisme est seule source de péché et de tentation comme il le prétend, pourquoi tant de Basiliques, d’Églises, de Cathédrales, de chapelles à travers le Monde portent-elles des noms de femmes ?

-                                                                          868851MosqueMassyBasiliqueSainteClotilde chrétiens
-                                                                                 La Basilique Sainte-Clotilde à Paris

-                                                                                      486203MosqueMassyVincentDelahaye christianisme

Vincent Delahaye, maire UDI de Massy, collabore activement à l’islamisation de la ville, et contribue au communautarisme en autorisant la venue de prédicateurs de l’Islam politique antioccidental, antisioniste, intolérants, et antisémites sur la commune.
Quel avenir pour les jeunes Musulmans qui sortiront de l’école coranique de la Grande Mosquée de Massy ? Seront-ils des citoyens parfaitement intégrés dans la société ?

17 août, 2014

Aperçu du réseau de prédicateurs islamistes, antisionistes, homophobes et misogynes de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 43 min

Rosny-sous-Bois est une commune d’un peu plus de 40 000 habitants en bordure de Seine-Saint-Denis.
Depuis environ trois décennies, sur toute la banlieue parisienne, la communauté musulmane s’agrandit , et se regroupe en associations afin de gérer le culte islamique dans les grandes villes.
La principale structure de la commune créée en 1999 par son président Salim Amara est l’Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois (AMR).
Au fil des années, l’association croit et s’organise, et fait valoir le droit de disposer d’un lieu de culte décent.
La municipalité dirigée par le maire UMP Claude Capillon va alors faciliter les démarches de l’AMR en favorisant l’obtention d’un terrain et octroie le permis de construire d’un gigantesque complexe islamique, une Mosquée. En 2011, l’AMR a même perçu une subvention de 15 200 euros de la municipalité, un viol caractérisé de la loi de 1905 sur le respect de la laïcité, l’état ne devant financer aucun culte avec l’argent du contribuable.
Le projet du complexe islamique prend forme.

Sur une surface de 3000 m², la Mosquée pourra accueillir 1200 Fidèles.
L’édifice sera constitué :
- d’une salle de prières pour hommes
- d’une salle de prières pour femmes
- de salles de cours pour une école coranique
- de salles de conférences
- d’un centre culturel
- d’une piscine
- d’un local commercial
- d’un minaret (pour faire l’appel au muezzin, comme à Hambourg ?)
le tout, près du centre-ville de Rosny-sous-Bois, marquant profondément de son empreinte la visibilité de l’Islam. Le coût du projet est estimé à 6 millions d’euros.

-                            Aperçu du réseau de prédicateurs islamistes, antisionistes, homophobes et misogynes de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois dans Politique 527747MosqueRosnyprojet
-                                         Le projet de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois et son minaret

-                                        385655MosqueRosnyencours Allah dans religion
-                              La Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en cours de construction en 2013

-                                            168682MosqueRosnysalledeprires Amar Lasfar
-                                   Une des salles de prières de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

-                                         779653MosqueRosnyInauguration antisémitisme
Le 13 avril 2013, la première pierre du complexe islamique est posée sur le chantier en présence du maire Claude Capillon (en cravate bleue sur la photo) et des dirigeants de l’associations AMR.

Le projet avance très vite, et dès juin 2014, la construction de l’édifice est suffisament avancée pour que la municipalité autorise les Musulmans à prier dans le lieu de Culte.

En attendant la fin des travaux, quel philosophie de vie est enseignée aux Musulmans par l’AMR dans les différentes salles de prières temporaires de Rosny-sous-Bois ? Amour de son Prochain, Respect et Tolérance ?
Pour se faire une opinion, on peut se référer au réseau de relations élaboré par l’association AMR, en scrutant les différents prédicateurs invités à précher dans les locaux provisoires.

On peut noter la présence de l’islamiste Hassan Iquioussen, régulièrement invité par l’AMR (le 24 mai 2009, le 14 mai 2011 (hard-copy) ou encore le 21 juillet 2014 par exemple) pour venir endoctriner les Musulmans de Rosny-sous-Bois.

-                                                  953155MosqueRosnyHassanIquioussen antisionisme
Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen régulièrement invité par l’AMR pour donner des conférences (ici le 14 mai 2011)

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l’achat, pour alerter les Musulmans sur « les dangers de la mixité ».

Dans une conférence donnée dans la Mosquée de Savigny-le-Temple, voilà comment Hassan Iquioussen se représente la mixité homme/femme :

-                                                 728912MosqueRosnyHassanIquioussenmixit2 Boycott
« La mixité, vous savez ce que c’est ? C’est des hommes et des femmes dans un lieu qui se respectent. C’est ça la mixité. Vous mélangez tout. Vous pensez à la promiscuité. C’est-à-dire on est dans une pièce, et je suis assis, et il y a une femme à ma droite et une femme à ma gauche, on est collé les uns aux autres, ça c’est pas bien ça, vous entendez ? Mais si on est dans la même pièce, les femmes sont derrière, les hommes sont devant, les hommes sont à droite, les femmes sont à gauche, c’est pas haram. »
[03:15]
Extrait d’une conférence donnée par Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple (hard-copy)

Dans les lieux publics, les assemblées, les réunions, hommes et femmes ne doivent pas se retrouver ensemble, mais doivent être regroupés en blocs séparés : hommes d’un côté, femmes de l’autre.
La société préconisée par Hassan Iquioussen est contre la mixité sociale homme/femme, ce qui est bien évidemment contraire aux libertés individuelles des personnes dans les sociétés occidentales.
La jeunesse musulmane de Rosny-sous-Bois est ainsi formatée aux principes islamiques du Coran et de la Sunnah.


Autre grand propagandiste des banlieues françaises, le prédicateur Hani Ramadan est également un invité de marque de l’AMR, il était en conférence sur Rosny-sous-Bois le 24 mai 2009 (avec Hassan Iquioussen (hard-copy) ) et le 31 mai 2014.

-                                                        218732MosqueRosnyHaniRamadan charia
Affiche de l’invitation du prédicateur antisémite et antioccidental Hani Ramadan le 31 mai 2014 à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

-                                    739629MosqueChartresHaniRamadan chrétiens
Dans une conférence à Bruxelles, le prédicateur Hani Ramadan a comparé les juifs à des « serpents, une race de vipères »

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

On peut rappeler par ailleurs que Hassan Iquioussen est membre de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et que Hani Ramadan est également proche de cette mouvance. L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry
, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.
La confrérie des Frères Musulmans est déclarée organisation terroriste par le gouvernement égyptien actuel.

 

L’imam fondamentaliste Nader Abou Anas de la Mosquée du Bourget, est invité le 21 juin 2013 (hard-copy) et le 27 juillet 2013 par l’AMR à la Mosquée de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences. Il développe un Islam intolérant et incompatible avec les valeurs de la république française.
Pour avoir un aperçu de l’idéologie de Nader Abou Anas, ce prédicateur enseigne au Bourget que la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.

-                                       480586MosqueSartrouvilleNaderAbouAnas christianophobie
L’imam fondamentaliste de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, qui est contre la mixité sociale hommes/femmes, et veut interdire la musique, « la voix de Satan », est invité régulièrement par l’Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences.

 

Hassen Bounamcha l’imam fondamentaliste de la Mosquée d’Aubervilliers, est également proche de l’AMR, et est reçu dans les locaux de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois.
Dans ses conférences dispensées devant les fidèles Musulmans, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                                  668670MosqueRosnyHassenBounamcha2 Claude Capillon
Hassen Bounamcha, l’imam fondamentaliste de la Mosquée d’Aubervilliers invité par l’AMR à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en juillet 2014

 

La Mosquée de Rosny-sous-Bois est également infiltrée par une association militante politique antisioniste, l’Association des Fidéles du Masjid de Rosny-sous-Bois, qui appelle les Musulmans à boycotter les produits provenant de « l’entité sioniste », Israël (hard-copy)

-                                                  829898MosqueRosnyBoycottIsral2 Coran
L’association de Musulmans de Rosny-sous-Bois appelle les Fidèles en août 2014 à boycotter les produits provenant d’Israël. L’importation du conflit israélo-palestinien au coeur de la commune.

 

 

-                                       914722MosqueRosnyClaudeCapillon femmes
« Je suis heureux d’être parmi vous cet après-midi pour poser, ensemble, la première pierre de cette future mosquée. C’est grâce à notre volonté et nos efforts communs que ce projet a pu voir le jour. Certes, il a fallu un peu de temps avant d’en arriver là. Nous nous sommes souvent rencontrés, nous avons réfléchi et discuté ensemble pour aboutir à un projet qui était satisfaisant pour tous.
Il a fallu également chercher les financements, trouver le lieu, et passer par une validation au Conseil municipal. Mais à présent, les obligations administratives sont réglées et la construction va pouvoir commencer….Et je vous donne rendez-vous rapidement, je l’espère, au même endroit, pour cette fois inaugurer la nouvelle mosquée de Rosny. »
Extrait du discours prononcé le 13 mai 2013, lors de la pose de la première pierre de la Mosquée, par le maire UMP Claude Capillon (hard-copy) responsable de l’enracinement de l’Islam radical fondamentaliste, intolérant, misogyne au coeur même de la commune de Rosny-sous-Bois.
Les conséquences sur le long terme seront dévastatrices : la désagrégation du tissu social par une communautarisation à outrance suivant des préceptes islamiques non compatibles avec les démocraties de type occidental, et la diffusion en masse d’une propagande antisioniste d’incitation à la haine contre Israël.

7 juin, 2014

Amar Lasfar président de l’UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l’institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 50 min

L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est le principal réseau de diffusion de l’Islam dans le pays.
Le groupe se constitue d’un maillage de plusieurs centaines d’associations islamiques administrant des centaines de Mosquées à travers toutes les régions de France.
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Les principaux leaders des Frères Musulmans manifestent publiquement leur hostilité contre les Juifs, que ce soit Mohamed Badie, président de la Confrérie lors de son procès en Égypte en mai 2014, ou encore Safwat Hijazi, principal meneur de la campagne électorale de Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien.

-                                                         Amar Lasfar président de l'UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l'institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France dans Politique 1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar
Le président de l’UOIF et de la Ligue Islamique du Nord Amar Lasfar glorifie la conquête de l’Égypte par les Frères Musulmans devant les Fidèles au grand Palais de Lille le 19 août 2012

-                                              1537623773-mosquee-uoif-mosquee-lille-sud Ahmed Jaballah dans religion

Amar Lasfar est le recteur de la Grande Mosquée Al-imane de Lille-sud, dans laquelle il invite les islamistes de l’Islam politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan, Hani Ramadan ou Hassan Iquioussen pour y donner des conférences

Parmi les figures de l’UOIF, on peut citer le prédicateur Moncef Zenati, titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, un établissement qui sous ce titre pompeux, dissimule une école coranique formant les prédicateurs de l’UOIF.

-                                1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-islamistes Al-Qaradawi

Moncef Zenati s’affiche dans les rassemblements avec des conférenciers de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, comme Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, Abdelfattah Mourou ou Hani Ramadan, lors de la 11ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Sud à Marseille le 19 mai 2013

-                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati Algérie
-                                                          Le prédicateur antisioniste Moncef Zenati

Moncef Zenati commente, traduit et diffuse les textes du prédicateur fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, et du cheikh antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor actuel de la confrérie des Frères Musulmans, et principal référent pour les responsables de l’IESH de Château-Chinon, en matière de législation islamique.
Youssef Al Qaradawi appelle dans ses préches retransmis sur les télévisions du monde arabe, à l’extermination des Juifs.

-                                                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-youssef-al-qaradawi Allah

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie


Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, comme « Havre de Savoir » au Havre, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

Sur le site officiel de l’UOIF, on peut lire un article de Moncef Zenati dénonçant la politique d’Israël, « l’entité sioniste qui a volé la terre des palestiniens ». Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

-                                          1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-nakba-israel-palestine Amar Lasfar

-                                 L’UOIF, principale organisation antisioniste et pro-palestinienne de France

« Les sionistes formèrent des organisations terroristes afin de semer la terreur pour forcer les palestiniens à quitter leurs terres. Ces organisations ; les premières organisations terroristes de l’histoire moderne ; étaient extrêmement organisées et armées contrairement aux arabes qui étaient dispersés, chaque village étant préoccupé par sa propre défense. Les arabes ne possédaient que peu d’armes. La possession d’armes était formellement interdite pour les arabes. Les britanniques avait décrété que tout palestinien en possession d’une seule balle était passible de 15 ans de prison.
Les palestiniens résistèrent avec bravoure. ‘Az ad-Din al-Qassam, le responsable de Frères Musulmans en Palestine, ouvrit la voie de la résistance en 1935. Il tomba martyre le 20/11/1935. Une autre rébellion vit le jour sous la direction de cheikh Amin al-Housayni en 1936. La grande grève de 1936 qui mobilisa tous les palestiniens fut une manifestation éclatante d’une volonté de résistance unitaire.
A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deïr Yassin et en dehors de Deir Yassïn. Le massacre de Deïr Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi. Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Deir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël ».

Le plus gros mensonge de l’histoire :
Pour justifier la création d’Israël, on se référa au propos de Herzl : « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ». Sauf que la Palestine n’était pas une terre sans peuple. Un peuple y habitait depuis l’antiquité.
On inventa alors le plus gros mensonge de l’histoire : le droit historique des juifs à la Palestine. Les sionistes dirent : Cette terre nous appartient historiquement. C’est un mensonge. Mais apparemment, plus le mensonge est gros, plus on y croit facilement. »
[...]
« L’histoire nous révèle donc que la Palestine est aux palestiniens. L’entité sioniste a volé la terre des palestiniens. Israël est et restera l’agresseur. Les palestiniens, eux, sont les ayants droit historiques de cette terre. Ils se sont faits volés leur terre et la terre de leurs ancêtres. Ils sont et resterons les victimes ; les agressés. Résister est pour eux un  droit ; résister est un devoir. Une riposte est définie comme étant une réponse à une agression. Ce sont donc les palestiniens qui ripostent. On ne peut parler de riposte, de légitime défense ou de représailles pour l’agresseur. Daniel Desbiens, l’écrivain québécois dit : « Qui défonce une barrière viole sa propre liberté et ouvre la porte vers des représailles ».

On constate que dans l’article de Moncef Zenati publié par l’UOIF, que nous ne sommes plus dans la recherche spirituelle, la fraternité, la prière ou l’humilité, il s’agit là de militantisme politique pro-palestinien et antisioniste. Le prédicateur appelle les Musulmans à résister à l’agression de l’entité sioniste, Israël est considéré comme un état illégitime, et Moncef Zenati revendique là encore son soutien au groupe islamique politique des Frères Musulmans, organisation classée aujourd’hui comme terroriste par le gouvernement égyptien.

Par ailleurs, dans une conférence donnée le 12 avril 2014 à  Paris, à l’initiative de l’association « Havre de Savoir », Moncef Zenati nous explique ce qu’est la Charia islamique, extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Au sens terminologique, la Charia correspond à l’ensemble des Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, et à travers ce qui en découle, comme le consensus, le raisonnement par analogie, et les autres sources du droit musulman. Donc, la Charia correspond à la Loi Divine. La Charia correspond à l’ensemble des Lois, toutes les Lois, concernant tous les domaines. Donc les Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, ce sont des Lois prescrites directement par le Coran ou la Sunnah, ou indirectement, par les autres sources de la législation. Pour bien comprendre la Charia, il serait intéressant plus tard, d’aborder ce sujet des sources législatives de l’Islam. [...]
« Quand au Fiqh, le droit musulman, c’est une science qui a pour objet la déduction des prescriptions juridiques pratiques à partir de leurs sources de référence, le Coran et la Sunnah et les autres sources. Il y a une relation de cause à effet entre la Charia et le Fiqh. La Charia c’est la finalité, le Fiqh, c’est un moyen. L’ensemble des prescriptions extraites, forment la Charia. Le Fiqh, c’est le moyen de parvenir à la Charia. »
[11:35]
« Par droit positif, on entend par là les Lois humaines, établies par les hommes en vue d’organiser leur vie et leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international.
Que ce soit les Lois humaines ou les Lois divines, il y a un point commun, c’est d’organiser la vie des êtres humains dans leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international. Mais il y a aussi des points de différence.
Premièrement, c’est que le droit positif est une production humaine, alors que la Charia émane d’Allah, à travers les sources du Coran et de la sunnah et des autres. [...]
Le droit positif reflète l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse, à partir de là, ces Lois sont sujettes au changement et à la modification. Le droit positif est imparfait, et ne pourrait atteindre la perfection, dans la mesure où la perfection ne fait pas partie des caractéristiques de son producteur. C’est pour cela qu’il ne sert à rien d’attendre la perfection de n’importe quel parti politique, ce n’est pas possible. Il ne faut pas attendre la perfection qui ne viendra pas de l’être humain, car cela ne fait pas partie de ses caractéristiques. [...]

Alors que la Charia émane d’Allah, donc elle reflète l’omnipotence, l’omniscience de son Créateur, sa perfection, et l’omniscience d’Allah. Donc, ces Lois n’ont nullement besoin ni de changements, ni de modifications, quel que soit le changement que puisse subir l’espace, le temps, et quel que soit le développement de l’être humain. »
[17:45]
« Deuxième différence, le droit positif est un ensemble de lois temporaires que le groupe élabore en vue d’organiser ses affaires pour répondre à ses besoins. [...] Les Lois humaines sont toujours en retard par rapport au groupe. Si elles sont au niveau aujourd’hui, elles seront en retard demain. [...] Quand le groupe va se développer, les Lois vont changer pour s’adapter au groupe. [...] Le but étant de stabiliser la société, cette Loi qui était à la base interdite, commence à se répandre, cela créée une instabilité dans la société. Comment gérer cette instabilité ? On va la légaliser, quelle soit bonne ou mauvaise, pour stabiliser la société.
Alors que la grande finalité de la Charia, c’est l’organisation de la Oumma et le maintient de cet ordre. Les Lois de la législation sont éternelles, et ne changent pas en fonction du changement de la société ou du groupe. Cela implique la souplesse, les facteurs d’adaptabilité de les lois de la Charia. Il faut de facteurs pour que la Charia puisse s’adapter à n’importe quelle contexte. Et aussi que les Lois de la Charia sont d’un tel niveau et de sublimité, qu’elles soient toujours en avance par rapport au groupe, alors que pour les Lois humaines, c’est toujours le groupe qui est en avant. »
[22:00]
« Les premiers états à avoir pris cette direction, c’est-à dire le fait de diriger le peuple selon la pensée de ceux qui le dirigent, il faut que le peuple pense comme nous. D’où les slogans : « rendez-nous nos enfants. » On veut éduquer les enfants selon un mode de pensée. A la base, la Loi n’entre pas dans ce genre de considérations. Mais les premiers états à avoir pris cette direction, c’était la Russie, la Turquie d’Attatürk, l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie. Mais après, tous les états sont partis dans le même chemin. On a un peuple pour lequel on va non seulement organiser la vie, mais aussi l’orienter vers une pensée que les détenteurs du pouvoir jugent la plus adéquate pour la société.
Alors que la Charia c’est le contraire, c’est la Charia qui va créer le groupe et l’orienter. Elle vise avant tout à la construction d’individus vertueux,pour la construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire. »
[27:29]
« Le terme Charia, littéralement, c’est la voie, exposer, éclaircir, c’est la voie qui mène vers la félicité, et au niveau terminologique, c’est l’ensemble des prescriptions pratiques que Allah a préscrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah et à travers les autres sources et ainsi que l’Islam, c’est une croyance et une législation, la Charia est l’ensemble des prescriptions dans tous les domaines et non pas uniquement au code pénal. »
[30:06]
Conférence du prédicateur de l’UOIF Moncef Zenati le 21 mai 2014 à Paris, dans le cadre des conférences « Havre de Savoir » (hard-copy)

Le prédicateur Moncef Zenati met en concurrence le droit positif c’est à dire les lois humaines, et la Charia (lois divines).
Les lois humaines seraient inférieures car elles sont changeantes, selon le bon vouloir des hommes, alors que dans le droit musulman, « les Lois de la législation sont éternelles ». Il en découle que les lois humaines seraient inférieures car elles sont en retard sur la société, « imparfaites » puisque issues de la pensée de l’homme et non de Dieu, alors que les Lois de la Charia sont d’un « tel niveau et de sublimité », qu’elles sont toujours en avance sur la société.
Les lois humaines sont totalitaires, elles orientent la pensée des hommes comme dans « l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie ».

Dans la Mosquée du Havre, Moncef Zenati incite par son sermon les Musulmans à se détourner de la société civile française, constituée de lois inférieures, base du fascisme, « réflétant l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse », et à s’orienter vers la Charia, la vraie Loi qui « mène vers la félicité », et la « construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire ».
Il faudrait demander à Moncef Zenati ce qu’il pense des sanctions punissant le vol et l’adultère, et si elles font partie de « la sublimité » de la Charia tant vantée par le prédicateur :
« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »
Le Coran 5:38
« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
Le Coran 24:2

Il est important de noter que la Charia a été déclarée INCOMPATIBLE avec les exigences d’une société démocratique et laïque par un arrêté de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) du 13 février 2003.

Le système islamique est clairement incompatible avec les démocraties des sociétés occidentales. Y-a-t-il une idéologie de conquête véhiculée par les responsables de l’UOIF, de subversion, d’influence pour imposer les règles et principes de l’Islam ? On peut se faire une opinion par soi-même en écoutant Amar Lasfar devant des Fidèles Musulmans de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

Dans une conférence à l’Institut musulman rattaché à la Grande Mosquée Al Imane de Lille, Amar Lasfar développe l’histoire de la progression de l’Islam en France (hard-copy)

« Nous les Musulmans, en matière de Foi, nous croyons qu’il y a une seule Foi, tout en admettant plusieurs Lois. Moïse était Musulman, et il avait une Loi propre à lui. Jésus était Musulman, en matière de Foi, mais il avait une Loi, parce que toute Loi est fonction de l’environnement, du contexte historique, du contexte géographique, du lieu, du temps, de l’environnement, de la mentalité qui diffèrent d’un lieu à un autre. Par contre, la Foi ne peut pas différer. Adam qui est à l’origine Musulman et prophète, croyait et avait la même Foi que nous avons aujourd’hui. La Foi d’Adam, d’Abraham, de Noé, de Jésus, de Moïse, c’est la même Foi que nous avons aujourd’hui, c’est quoi ? l’Unicité de Dieu. L’Unicité de son Message, la vie après la mort, le Jugement dernier. »
[03:03]
« 1989, ça nous rappelle la première affaire du foulard. Le collège de Creil, deux marocaines et deux turques, qui un beau jour, sont allées à l’école avec leur foulard. Elles ont oublié d’enlever le foulard chez elles. Cet oubli, reflète un état d’esprit : « Je n’ai plus besoin de me cacher, je veux être moi-même à la maison et en dehors de la maison ». Dehors, c’est ma maison, elles ont en quelque sorte élargi dehors, c’est ma demeure, donc je suis chez moi, même dans la rue. C’est le signe de la réussite de l’intégration. Or, pour un certain nombre de sociologues, notamment Tribalat (Michelle) et Kepel (Gilles) et les autres, tout de suite ils ont crié : « Au secours ! c’est l’échec de l’intégration ! ». Du moment que cette fille a accepté d’apparaître au grand jour avec sa spécificité, et ce qui fait sa différence, « je suis chez moi, je peux me permettre des choses ! ».
[30:41]
« l’intégration ne concerne pas les signes religieux, et c’est très grave, c’est ce que j’appelle l’hypocrisie de la politique française. La France est restée 132 ans en Algérie, la femme algérienne de l’époque, rares sont celles qui ne portaient pas le foulard. [...]
Les femmes s’enfermaient et ne laissaient apparaître qu’un seul oeil, et on trouvait ça normal, parce qu’on respecte leur spécificité, et pourtant, c’était des françaises, parce que l’Algérie était française. [...].
La loi de 1905 ne s’appliquait pas en Algérie, et pourtant les savants algériens de l’époque voulaient être régi par la Loi de 1905. C’est quoi la Loi de 1905 ? La France va laisser le côté religieux aux algériens, mais non, non ! L’Islam jusqu’en 1961 était la religion d’état en Algérie, c’est-à-dire que la France appliquait la Charia en Algérie. C’est elle qui nommait les imams, c’est elle qui était responsable administratif de la religion en général. Elle a géré les affaires de la religion pendant presque un siècle et demi. »

[37:15]
Pour justifier les revendications islamiques, en particulier le port du voile à l’école, Amar Lasfar explique que pendant la période coloniale en Algérie, les algériens et algériennes suivaient les traditions islamiques, intégrés dans la France laïque et républicaine, et que cela ne posait pas de problèmes.
En Algérie, la France n’a pas cherché à dénaturer et à effacer la culture et les traditions locales issues de l’Islam. Les femmes voilées sont restées voilées, les enfants algériens ont continué de manger de la viande halal dans les cantines scolaires, les hommes continuaient de prier cinq fois par jour, la polygamie était naturelle et autorisée, la juridiction islamique a constitué en partie la base de la législation en Algérie française, comme elle l’était avant que les français ne prennent possession de la Régence d’Alger en 1830 (alors sous domination turque).
La France et l’Algérie constituaient deux modes de vie, issues de deux civilisations radicalement différentes et incompatibles.
Le « statut de l’indigénat » faisait une distinction nette entre les citoyens français et les sujets musulmans.
Les musulmans algériens ne pouvaient être naturalisés français que s’ils en faisaient explicitement la demande, après une longue procédure administrative, la production de justificatifs, une enquête, le Musulman devait se présenter finalement devant le maire et « déclarer abandonner son statut personnel pour être régi par les lois civiles et politiques françaises ».
Une politique de naturalisation très restrictive, résultat : en cinquante ans (de 1865 à 1915), 2396 musulmans d’Algérie sont naturalisés français. Entre 1919 et 1930, 1204 musulmans sont naturalisés, pour 1547 demandes déposées. En 1962, l’année de l’indépendance, seuls quelques dix mille musulmans sont pleinement français, autant dire, une goutte d’eau.

« Il est difficile d’occuper la rue. Aujourd’hui les Musulmans dépassent de loin ça. Ils prient dans la rue. Il leur est déconseillé de prier dans la rue, mais ils n’ont pas de place dans les Mosquées, notamment en région parisienne. Au lieu de leur dire : « Pourquoi vous priez dans la rue ? », ouvrez-leur des salles de prières. Et ma lecture de ça, c’est que c’est une réussite de l’intégration. C’est-à-dire que nous avons accepté de prier Dieu dans la rue. On va bénir la rue, on ne va pas la salir, on va bénir la rue.
Qui dit prière dans la rue, je vais mettre mon visage. Ce que j’ai de précieux, je vais mettre mon nez, mon front, et je vais dire :« sub’an Allah » sur le bitume. Vous croyez que je le fais par orgueil ? Si on n’était pas des Musulmans, qui accepterait de mettre son visage par terre ? Surtout une fille ? [...] Donc ne lisez pas cette lecture que nous occupons la rue, nous bénissons la rue. »

[47:50]
« La revendication sociale, culturelle et identitaire. [...] Ce n’est pas la peine de nous donner des leçons dans l’identité et la citoyenneté, nous sommes des citoyens, nous assumons nos devoirs et nos prérogatives, mais comptez sur nous pour revendiquer tous nos droits rien que nos droits bien sûr, on va occuper tout l’espace que nous offre généreusement la laïcité française. La laïcité est généreuse, mais les laïcs ne le sont pas ou le sont moins. »
[49:07]

-                                          1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar-2 antichristianisme

Amar Lasfar explique aux Musulmans de l’institut culturel de la Grande Mosquée Al-Imane de Lille-sud, la stratégie de conquête de la France en cinq phases pour « influencer » la République. Le but non avoué étant d’atteindre le haut de la pyramide, le sommet de l’État.

« Aujourd’hui, on ne parle plus que l’on veut une place. On parle de citoyens, on parle de revendications, on parle d’interpellations, on ne parle plus de nous donner des miettes. Pour conclure et schématiser les cinq phases : la phase de l’acceptation, la phase de l’intégration, la phase de la participation et de la contribution, notamment sociale, économique et politique, la phase du rayonnement et pourquoi pas la cinquième phase, la phase de l’influence. Nous aussi on peut influencer le déroulement de l’Histoire. Nous réduire uniquement à une masse de consommateurs, c’est une atteinte à ce que nous portons comme civilisation. »
[52:28]
« Influencer en matière de civilisation. L’Occident a influencé le monde Musulman pendant des siècles et des siècles, et on n’a pas trouvé ça anormal, la démocratie on l’a prise, les droits de l’homme on a pris, mais l’Islam n’est pas uniquement des personnes ou un nombre de consommateurs. Il peut lui aussi prétendre, non pas être un donneur de leçons, mais apporter sa pierre. Il l’a fait pendant douze siècles, et la période andalouse est là pour en témoigner. Et bien nous, nous pensons que nous pouvons apporter quelque chose sur le plan civilisationnel. »
[57:28]

Dans la prédication de Amar Lasfar, il y a les Musulmans et les autres.
Les Musulmans doivent influencer la société et les politiques afin de pouvoir revendiquer leurs droits : port du voile islamique dans les écoles et au travail sans aucune restriction, viande halal dans les cantines, application des lois islamiques de la charia : non mixité sociale homme/femme, jours fériés musulmans, demande de salles de prières sur les lieux de travail, restriction spéciales pendant le Ramadan, construction de Mosquées sous la menace de prières de rue (les prières de rue sont une bénédiction et un signe d’intégration d’après Amar Lasfar !)
.
Cette conférence est à rapprocher de l’idéologie développée par Amar Lasfar dans cet autre texte :
« Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté »
Amar Lasfar cité dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 « 

Les organisateurs de l’UOIF en démonstration lors du Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) au Bourget en avril 2014, développent une propagande politique antisioniste et pro-palestinienne : « nous sommes tous des palestiniens ! » (hard-copy)

24 mai, 2014

Prosélytisme islamique et revendicatif diffusé par les responsables de la future Grande Mosquée de Béthune : « Une grosse claque pour la France ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 37 min

La région Nord et nord-est de la France connaît, depuis plus de deux décennies, une montée en puissance du réseau islamiste de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Plusieurs grandes Mosquées comme celles de Lille, Strasbourg, Mulhouse, Villeneuve d’Ascq, Mons-en-Baroeul, Haguenau, sont des structures du réseau vecteur de propagande idéologique de l’UOIF dans le nord de la France.

Pour communiquer leurs avancées sur le développement du prosélytisme islamique, les responsables de l’UOIF organisent des rencontres périodiques, on peut noter par exemple que le 31 mai 2014 aura lieu la 3ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais, avec comme animateurs Amar Lasfar, actuel président de l’UOIF et soutien officiel de la confrérie des Frères Musulmans, Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui appelle les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », « l’ami éternel d’Israël » lors des élections, ou encore les islamistes politiques Hassan Iquioussen et Abdallah Ben Mansour, que l’on va présenter un peu plus loin dans l’article.

L’UOIF étend son réseau dans la ville de Béthune, commune française de près de 210 000 habitants située dans le département du Pas-de-Calais, en y créant l’Association des Musulmans de l’Agglomération Béthunoise (AMAB).

-                                                                        Prosélytisme islamique et revendicatif diffusé par les responsables de la future Grande Mosquée de Béthune :

L’AMAB fait la promotion de la 3ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais qui aura lieu le 31 mai 2014 à Liévin, un rassemblement d’islamistes de l’UOIF (hard-copy)

Les responsables de l’AMAB achètent en 2009 un terrain de 1270 m² pour un montant total de 150 000 euros, le maire socialiste Stéphane Saint-André délivre le permis de construire d’un centre cultuel et culturel musulman béthunois en 2010.
Cet immense complexe islamique prévoit des salles de prière qui pourront accueillir 490 hommes et 202 femmes, deux salles d’ablutions, une école coranique avec trois salles de cours, une salle de conférence et quatre locaux commerciaux. On voit là se profiler la formation d’une future société islamique dans le quartier.

-                                              235941MosqueBthuneprojet Abdallah BenMansour dans religion

-                                                   996820MosqueBthuneprojet2 Ahmed Jaballah

-                                               Le projet de la Grande Mosquée de Béthune et son minaret

-                                          756470MosqueBthune Al-Qaradawi
-                                        La grande Mosquée de Béthune en cours de construction en 2013

 

-                                                               956327MosqueBthuneinauguration Allah
C’est le maire Stéphane Saint-André (à droite sur la photo) qui inaugurera la pose de la première pierre de l’édifice le 25 juin 2011.

 Pour diffuser leurs informations, en particulier les évènements et les conférences à venir dans les différentes salles de la ville de Béthune prêtées par la municipalité, les responsables de l’AMAB administrent une page Facebook officielle (hard-copy) (se connecter avec un compte Facebook pour avoir accès au contenu).

L’AMAB utilise tous les moyens de propagande à disposition pour imposer l’idéologie des Frères Musulmans.
Un des combats fers de lance des islamistes, est la revendication du port du voile islamique. Le hijab qui couvre tout le corps sauf le visage, doit être porté sans contraintes par les Musulmanes en tous lieux : écoles, universités, ou au travail.
Pour lutter contre les lois « discriminatoires » s’opposant au port du voile, les responsables de la future Mosquée de Béthune ont mené une campagne de mobilisation auprès des Musulmans afin qu’ils s’engagent politiquement pendant  les élections municipales :

-                                                           643502MosqueBthunehijab Amar Lasfar
« Un droit ne s’offre pas, il se prend ! La défense de nos intérêts ne passera que par notre engagement. » (hard-copy)

Le mépris des Lois et des institutions de la France peut aussi se noter dans une vidéo publiée sur la page Facebook afin de démontrer la supériorité du modèle suédois sur celui de la France. Dans les écoles suédoises, les filles sont en effet libres de porter le hijab sans contraintes.

-                                               764096MosqueBthuneuneclaquepourlaFrance2 antisémitisme

« Grosse claque pour la France ! » slogan repris par les responsables de la Mosquée de Béthune (hard-copy).

Inutile de dire que les conséquences à long terme seront absolument catastrophiques sur la vie en société dans les quartiers suédois, les Musulmans imposant progressivement les préceptes islamiques de la Charia. A Malmoë, où les suédois ont abandonné leur modèle d’intégration, certains quartiers sont totalement islamisés, les suédois de souche ont déserté ces enclaves et les pompiers n’interviennent plus sans une escorte policière.

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
La Suède, pays longtemps considéré comme le plus tolérant d’Europe en terme d’immigration et de multiculturalisme, paye aujourd’hui les conséquences de ses politiques laxistes.

La France, par ses Lois, ne mérite donc que mépris et déconsidération pour ne pas avoir suivi le modèle suédois, « une grosse claque ». Voilà le message diffusé aux Musulmans par l’AMAB.

Pour se faire une opinion plus précise de l’idéologie de l’AMAB, on peut se référer également aux prédicateurs et imams référencés sur le site.
Sur sa page Facebook, l’AMAB fait la promotion du mentor des Frères Musulmans, le cheikh antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi (hard-copy).

-                                                          365835MosqueBthuneYoussefAlQaradawi2 antisionisme

Youssef Al Qaradawi, référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Béthune, appelle devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes des télévisions Arabes, à l’extermination des Juifs.
Il est très inquiétant de voir qu’un des principaux leaders de l’Islam politique antioccidental et antisémite ait une telle emprise sur les responsables de la Mosquée de Béthune. On est en droit de se poser la question du contenu de cours qui seront enseignés dans l’école coranique de la Mosquée. Seront-ils rédigés par leur modèle Youssef Al Qaradawi ?

On constate que des islamistes comme Hassan Iquioussen ou Abdallah Ben Mansour, membres fondateurs de la structure de l’UOIF en France, sont régulièrement invités par l’AMAB pour donner des conférences dans la ville de Béthune, en attendant de pouvoir précher dans la future Mosquée.

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

-                                                    422517MosqueBthuneHassanIquioussen5 Béthune
Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen régulièrement invité par les responsables de la Mosquée de Béthune (AMAB)

Pour se faire une idée plus précise de ses prédications, on peut écouter un extrait d’une conférence sur « La miséricorde du Prophète Mohamed », donnée le 12 octobre 2012, par Hassan Iquioussen, invité dans la ville de Béthune, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :
« On va parler un peu d’Histoire. Il y a eu de la colonisation il fut un temps. Comment expliquer cette colonisation ? Les philosophes du XIX ème siècle, et encore ceux du début du XXème siècle ont classifié les races. La race supérieure, c’est la race blanche, l’homme aryen. Les autres viennent juste en-dessous, et en dernier échelon, ils ont mis le noir. De grands philosophes à l’origine de la civilisation occidentale moderne, des gens comme Montesquieu, comme Voltaire, ont considéré que l’autre était inférieur, parce qu’il était différent. »
[06:00]
« Les fameuses guerres de religion, c’est quoi ? C’est des gens qui ont eu la grosse tête, et qui ont cru avoir le monopole de la vérité. Certains étaient bien intentionnés, et voulaient sauver les gens. Certains étaient mal intentionnés, la religion était juste un prétexte pour dominer et exploiter. Parlons de ceux qui étaient bien intentionnés, la bonne intention ne suffit pas. Tu veux mon bien, alors ne me fait pas mal, mais ils disent : « le corps c’est secondaire, je te fais du mal pour sauver ton âme. Je t’élimine, pour ton bien », c’est grave, c’est ce qui s’est passé dans l’Histoire, et c’est encore ce qui se passe aujourd’hui.
La colonisation économique, militaire, politique existe, on l’appelle le néo-colonialisme. Et la dictature intellectuelle existe aussi, c’est le conformisme. Cela s’appelle aussi l’assimilation. Tu dois être comme moi pour avoir les mêmes droits et jouir de toutes les libertés. Si tu es différent, je vais utiliser tous les moyens directs et indirects pour t’imposer ma manière de penser, de croire, et de vivre. Et c’est terrible, bon sang. Notre religion l’Islam nous a enseigné que Dieu a crée l’être humain, la diversité et la pluralité de la créature n’est pas une malédiction mais une bénédiction, c’est un signe et un miracle. »

[12:32]

Devant les Musulmans de Béthune, Hassan Iquioussen, qui a la chance de vivre en France dans un pays de droits et de libertés d’expression, développe sa rhétorique habituelle, en expliquant que les Musulmans vivent dans un pays de colonisateurs racistes, chancre du néo-colonialisme.
Une critique à sens unique de l’Occident, où tout est amalgamé : racisme, colonisation, assimilation, pour décrédibiliser les sociétés occidentales, et mettre en valeur la supériorité des préceptes islamiques.
La colonisation et le racisme seraient des créations des philosophes européens. Voltaire et Montesquieu sont des racistes. Comment voulez-vous que les jeunes Musulmans se rendant à l’école, puissent avoir un quelconque intérêt pour la culture française après une telle présentation ?

Hassan Iquioussen oublie volontairement d’expliquer que depuis la nuit des temps, toutes les civilisations ont été colonisatrices que ce soient les mésopotamiens, les perses, les grecs, les romains, les égyptiens, les africains, les arabes, les ottomans, les aztèques, etc…
Curieusement, l’imam passe sous silence l’esclavage de masse institué par les arabo-musulmans en Afrique dès le VII siècle lors des conquêtes islamiques meurtrières au Maghreb, en Inde, et en Afrique subsaharienne.
L’historien arabo-musulman Ibn Khaldoun au XIVème siècle écrivait déjà, deux siècles avant le début de la traite négrière transatlantique, que :
« les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal ».
La véritable révolution, ce sont bien les occidentaux qui vont l’accomplir en abolissant ce qui était une norme dans l’histoire de toutes les sociétés humaines, l’asservissement de l’homme par l’homme, l’esclavage, grâce à un travail en profondeur sur plusieurs siècles, mené par des politiques, des écrivains, des penseurs, des ecclésastiques, des philosophes occidentaux tant critiqués et méprisés par Hassan Iquioussen.

Par ailleurs, l’assimilation, modèle fondamental issu de la culture romaine, guide de la pensée de la civilisation occidentale depuis près de 2000 ans, est perçue comme une dictature totalitaire par Hassan Iquioussen.

La propagande diffusée par le prédicateur Hassan Iquioussen montrant un Occident synonyme de mal absolu, favorise-t-elle les Musulmans de Béthune à s’intégrer dans la société occidentale ?

 -                                                                     383499MosqueBthuneHassanIquioussen2 charia

L’imam Hassan Iquioussen explique aux Fidèles dans cette conférence, comment il négocie le vote musulman avec les maires pour imposer ses revendications islamiques.

Les responsables de la Mosquée de Béthune publient sur leur page Facebook d’autres conférences politiques de Hassan Iquioussen données lors de son parcours dans différentes Mosquées de France. Extrait de l’une d’entre elles, où l’imam nous explique l’importance du vote musulman, en gras italique ci-dessous (hard-copy):
« Moi par contre, ce qui m’intéresse, c’est que ton nom apparaisse, car l’homme politique, il ne sait pas si tu as voté pour lui ou contre lui, le vote est anonyme. Lui, en fin de journée, il voit qu’il y a 453 musulmans qui ont voté, il ne sait pas si les Musulmans ont voté pour lui ou contre lui. Moi par contre, quand je négocie avec lui, en privé, en catimini, et qu’il s’engage, et qu’il me donne, je lui dis, « le vote musulman ne sera pas contre toi ». Maintenant, peut-être que tous les Musulmans de la Mosquée, ce jour là vont voter contre lui, je ne sais pas. »
Admettons que j’ai appelé pour voter pour le président actuel, Hollande. Et Hollande fait pire que Sarko. Et alors ? Où est le problème ? Tu sais que Allah me récompense parce que j’ai appelé à voter pour Hollande ? Parce que mon intention était que Hollande serait meilleur que Sarko, et c’était un message envoyé à Sarko : « tu nous as fait du mal, la dernière affaire en date, c’était l’affaire Merah, et bien tu vas le payer. » Et c’est vrai. Les statistiques disent que Sarko a perdu à cause des Musulmans qui ont voté en masse contre lui pour se venger de ce qu’il a fait subir à la communauté musulmane à la fin de son mandat. »
« A partir d’aujourd’hui, les prochains candidats à l’élection présidentielle n’oseront plus vomir sur les Musulmans, parce que Sarko s’est pris une claque à cause des Musulmans. Ils vont réfléchir. Rien que ça, ça nous suffit. Même si Hollande est pire, ce n’était pas mon objectif.  Mon objectif était de prouver aux hommes politiques qu’on existe, et que nous sommes devenus un lobby politique, une communauté politique. Nous sommes devenus un vote communautaire. »
[28:24]
« Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la loi infâme, la loi du 15 mars 2004, une loi qui interdit le port du foulard. ça fait dix ans. En dix ans on a fait quoi ? C’est toi le problème qui n’aime pas ta religion ! Si tu l’aimais, tu te bougerais pour pouvoir la pratiquer en toute dignité. Vous ne faites rien, et vous ne voulez rien faire, et quand on vous dit ce qu’il faut faire, vous dîtes non.
Ce sont bien les députés qui ont voté la loi du 15 mars 2004, non ? Un député c’est quelqu’un qui représente une cirsconscription, un nombre d’habitants. Votez ! Faites pression sur vos députés, communiquez avec vos députés, ce sont des êtres humains influençables, influencez-les pour qu’ils l’abolissent ! »
« Allez voter, mes Soeurs, si vous ne portez pas le voile mettez-en un ce jour là. Et celles qui en portent un, mettez-en deux. Parce qu’ils notent. 453 femmes voilées ont voté. C’est la réalité. »
[44:15]

Hassan Iquioussen nous décrit les pressions et les manipulations exercées sur les municipalités. Le vote musulman est une arme utilisée par le prédicateur pour faire pression sur les maires afin qu’ils cèdent aux revendications islamiques. Il ne précise pas lesquelles, mais on peut imaginer que cela doit concerner la cession de terrains pour construire des Mosquées, la mise en place de repas spéciaux dans les cantines scolaires, etc…
Nicolas Sarkozy et François Hollande sont par ailleurs clairement désignés comme ennemis des Musulmans, car ils ne veulent pas abolir la loi « infâme » du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l’école.

Autre invité de marque, membre fondateur de l’UOIF, Abdallah Ben Mansour, véritable militant de l’Islam politique qui explique par exemple aux Musulmans de la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois : « Heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les Français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Il déclarait dans une conférence au Bourget le 31 mars 2013 que : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’Humanité ».
Dans cette conférence, Ben Mansour explique que les Musulmans ont tout inventé : hôpitaux, médecine, mathématiques, la SPA, calcul intégral, etc… Ils sont les êtres supérieurs, appelés à prendre le contrôle de l’Humanité dans un proche avenir, un véritable totalitarisme sous la Charia.

Abdallah Ben Mansour est également un activiste politique. Dans les Mosquées de France, il développe une propagande antisioniste pro-palestinienne.

Le 8 novembre 2013, Abdallah Ben Mansour est invité à Béthune par l’AMAB, avec pour principal auditeur venu l’écouter, le député-maire Stéphane Saint-André (hard-copy)

-                                                                                                    487501MosqueBthuneAbdallahBenMansour christianophobie

Un court extrait de la conférence d’Abdallah Ben Mansour à Béthune du 8 novembre 2013 :
« On se pose la question de l’identité parce que l’horizon n’est pas tout à fait clair. Si vous entendez le discours d’une partie de la droite et de l’extrême-droite, la France serait en train de perdre son âme. Parce que, ce qui est écrit derrière les lignes et que Marine Le Pen dit clairement, c’est qu’il y a une population un peu basanée, un peu louche, un peu étrangère qui est en train de se sédentariser dans ce pays.
Mais en réalité, on a inventé une France qui n’a jamais existé. On a inventé la France gauloise blonde. Les français n’ont jamais été blonds. Les français ont toujours été bruns, les vrais français, que se soit les germaniques, les vrais francs, ou les trois quarts de la France. Les blonds aux yeux verts ce sont des vikings qui venaient du nord.
Mais on a inventé dans notre Histoire, dans notre patrimoine, que se serait le prototype de la France. Donc Chirac en réalité ne serait pas français, Sarkozy encore moins. Manuel Valls, naturalisé il y a une vingtaine d’années, ne peut pas être français. On a inventé une France virtuelle, et comme on commence à découvrir la visibilité de l’Islam avec les Musulmans, qui ont toujours été présents en France, mais ils sont devenus visibles. Avec la visibilité, on a commencé à voir que ce portrait-robot ne correspond pas au portrait virtuel que nous avons. »

[4:48]

La population française, depuis près de 2000 ans, et jusqu’au début des années 1960 était relativement homogène, c’est-à-dire majoritairement de type blanc caucasien avec une culture chrétienne.
Les immigrations de masse extra-européennes (arabes, berbères, asiatiques, indiens, africains sub-saharien, etc…) ayant debuté dans les années 1950 et qui se sont intensifiées suite aux lois de regroupement familial des années 1970, ont accentué la « visibilité » de ces populations, d’autant que la composante musulmane, en voulant imposer son mode de vie (voile islamique, menus spéciaux dans les écoles laïques et républicaines, salles de prières sur le lieu de travail, problème de mixité homme/femme dans les hôpitaux, etc…) a pour résultat que effectivement, « la France est en train de perdre son âme », et c’est justement ce que ne veulent pas les français.
Pour Abdallah Ben Mansour, la France a toujours été un pays multi-ethnique, qui accueille depuis toujours des Musulmans, et doit donc accepter la visibilité de l’Islam, toute formulation de critiques sur les revendications islamiques est considérée comme un discours raciste d’extrême-droite.
Sans plus aucun repère, les français doivent s’orienter vers ce qui semble être le seul salut pour l’Humanité : l’Islam.
Ce qui inclus bien évidemment de se conformer à la conception d’un état islamique sous la charia comme le prédicateur le mentionne dans ses sermons (réécoutez sa conférence à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois).
L’Islam est là pour donner des repères. C’est la Charia, qui en donnant ces repères, doit être imposée en France sur le long terme.

Pensez-vous qu’avec l’arrivée de la future Grande Mosquée dans le paysage béthunois, les Musulmans s’intègreront dans la société civile occidentale ? Hassan Iquioussen, Youssef Al Qaradawi ou Abdallah Ben Mansour viendront-ils éduquer les jeunes Musulmans dans les salles de cours de l’école coranique du lieu de culte ?

-                                                                 849824MosqueBthuneStphaneSaintAndr Coran

« J’ai entendu là une belle leçon d’optimisme, une belle philosophie de vie, et pas seulement spirituelle, si on vous écoute, ça donne effectivement beaucoup d’espoir pour faire sa vie. »
[01:17:17]
« Nous avons participé à une belle cérémonie lorsque nous avons posé la première pierre de la Mosquée. »
[01:19:15]
Extraits du discours de remerciement du maire de la ville de Béthune Stéphane Saint-André, à la fin de la conférence d’Abdallah Ben Mansour le 8 novembre 2013

11 mars, 2014

Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt : l’État français et l’Union Européenne vont mépriser et humilier les Musulmans en interdisant l’abattage halal

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 06 min

Par l’immigration, le développement de l’Islam a pris un essor considérable en France ces trente dernières années. Dans la région Nord et Nord-Pas-de-Calais, le culte islamique s’est structuré progressivement et s’est retrouvé majoritairement sous l’emprise d’associations islamistes. On peut noter entre autres l’Union des Associations Musulmanes du Pas-de-Calais (UAM 62) créée en 2010, qui a pour objectif de fédérer les associations musulmanes du Pas de Calais.

Cette structure n’est qu’un des nombreux maillons de la toile tentaculaire du réseau de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la branche de l’Islam politique des Frères Musulmans sur le territoire français.

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Les lieux de Culte interconnectés dans la région nord-est sont nombreux, on peut citer la Mosquée de Lille-Sud, de Mons-en-Baroeul, de Strasbourg, de Mulhouse, de Villeneuve d’Ascq, d’Escaudain…, des rassemblements sont organisés périodiquement, avec pour invités des prédicateurs égyptiens, saoudiens, tunisiens, algériens pour donner des conférences et endoctriner des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste antioccidental, antisioniste et antichrétien dans l’hexagone.

Pour se faire une idée plus précise des membres de ce réseau, l’UAM 62 a organisé le 25 mai 2013 à Liévin (près de Lens) la 2ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais.

-                                                                     Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt : l'État français et l'Union Européenne vont mépriser et humilier les Musulmans en interdisant l'abattage halal dans Politique 338694MosqueMricourtRAM62

Parmi les invités présents, on pouvait noter :

- le prédicateur Hassan Iquioussen, qui a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

- Amar Lasfar, président de l’UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Lille-sud. Dans une conférence donnée au Palais de Lille devant des milliers de Fidèles, il glorifie la conquête du monde Arabe par les Frères Musulmans.
Dans sa Mosquée, il accueille des prédicateurs fondamentalistes, dont Hassan Iquioussen ou Hani Ramadan.  Son modèle « Spirituel » n’est autre que le cheikh égyptien Youssef Al-Qaradawi, la référence des Frères Musulmans, qui appelle sur la chaîne qatari Al-Jazeera les Musulmans à finir le travail d’Hitler, c’est-à-dire punir les Juifs.

- Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui appelle les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », « l’ami Éternel d’Israël » lors des élections.

Ces prédicateurs sont-ils aptes à développer un discours serein de Tolérance et de Fraternité auprès de la communauté Musulmane de Liévin ?

 

L’évènement a bénéficié de la promotion faite par des islamistes lors du 30ème Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) organisé par l’UOIF au Bourget fin mars 2013. On peut citer parmi les intervenants demandant aux Musulmans de se rendre à Liévin :

-                                              627601MosqueMricourtHaniRamadan2 Ahmed Jaballah dans religion
Le prédicateur Hani Ramadan, pour qui « l’Islam ne connaît pas de séparation entre le politique et le religieux », ici au Rassemblement de l’UOIF fin mars 2013 au Bourget (hard-copy)

- Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

-                                                                  381037MosqueMricourtAhmedJaballah2 Al-Qaradawi
Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF faisant la promotion du Rassemblement des Musulmans du-Pas-de-Calais  (hard-copy)

- Ahmed Jaballah, président de l’UOIF jusqu’en 2013. A la grande Mosquée Sahaba de Créteil, il explique que « le Califat va gouverner au nom du peuple ». Il déclare sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                       220240MosqueMricourtUOIFIliasAzaouaj Allah
Le prédicateur belge Iliass Azaouaj au rassemblement annuel du Bourget de l’UOIF fin mars 2013 (hard-copy), un des vecteurs du fondamentalisme islamique en Belgique et en France

Iliass Azaouaj, belge d’origine marocaine, est directeur exécutif du Service Islamique de la Jeunesse de Belgique, il étudie les langues (Néerlandais/Anglais), il est également étudiant de la Faculté des Sciences Islamiques de Belgique, secrétaire de l’association Al-Imam Al-Bokhari.
Mais il n’aura pas le temps de rejoindre les autres invités prestigieux au rassemblement des Musulmans de Liévin, car en avril 2013….il part combattre auprès de ses frères Musulmans en Syrie. Iliass Azaouaj se transforme en guerrier du Jihad islamique contre le régime de Bashar Al-Assad.

-                                                     201015MosqueMricourtIliassAzaouaj3 Amar Lasfar

Avant de prendre les armes, Iliass Azaouaj parcourait la France en compagnie des prédicateurs fondamentalistes Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget (à gauche), pour qui les Musulmans sont les « Supérieurs » et Rachid Houdeyfa (à droite), imam de la Mosquée de Brest pour qui le hijab est une obligation pour la femme Musulmane.

 

-                                             877582MosqueMricourtIliassAzaouaj2 antisémitisme

Iliass Azaouaj a reçu le cheikh wahhabite saoudien Mohamed Al-Arifi (à gauche). Un prédicateur antisémite (d‘après lui, les Juifs ne supportent pas la confrontation, ce sont des froussards, qui fuient avec la mitraillette à la main), misogyne (il explique sur les chaînes de la télévision saoudienne comment bien frapper sa femme), et qui justifie la Guerre Sainte, le JIhad islamique contre les infidèles en émettant une fatwa qui autorise les mariages temporaires pour les soldats d’Allah.

-                                                   637435MosqueMrincourtIliassAzaouajjuifs antisionisme

Le prédicateur belge a reçu également le prestigieux cheikh égyptien Mosaad Anwar, une référence du monde musulman. Pour ce cheikh, dans ses émissions télévisées et regardées par des millions de téléspectateurs sur la télévision égyptienne, la polygamie est une nécessité et est dans l’ordre naturel dicté par Allah. L’Occident est décadent, car ne respectant par cet ordre divin !  (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube
Le cheikh égyptien Mosaad Anwar vante les bienfaits de la polygamie: « Europe, Amérique, nous voyons tous qu’il y a des putes et des prostituées »

Mosaad Anwar vient également précher sa bonne parole en France, dans la Mosquée du Bourget (14 septembre 2012), ou au centre Tawhid de Tariq Ramadan à Saint-Denis (hard-copy), le 25 septembre 2012

-                                                                                       951385MosqueMricourtIlliasAzaouajJoelleMilquet2 arabie saoudite
Joëlle Milquet, Ministre de l’Intérieur belge qui a fait de la lutte anti-terroriste une priorité, en compagnie de l’islamiste Iliass Azaouaj quelques semaines avant son départ pour le Jihad en Syrie

-                                                               418253MosqueMricourtIliasAzaouajJIhad Aubervilliers
Iliass Azaouaj a quitté la Belgique en avril 2013 pour combattre auprès de ses Frères Musulmans, contre les Infidèles en Syrie, (photo hiver 2013-2014). Combien de belges ou de français a-t-il entrainés dans cette aventure ?

 

L’UAM 62 diffuse par ailleurs sur sa chaîne Youtube les sermons et conférences donnés dans les Mosquées par les prédicateurs et imams du réseau islamiste. Par exemple, l’intervention de Hassan Iquioussen à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt (près de Lens) le 31 décembre 2012, quelques extraits en gras italique ci-dessous d’une conférence sur l’abattage rituel halal en Europe :

-                                                        539616MosqueMricourtHassanIquioussen Belgique

-            Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt le 31 décembre 2012

« A partir du 1er janvier 2013, la loi européenne qui a été votée va être mise en application dans toute l’Europe. Cette loi imposera dans les abattoirs européens, l’étourdissement de l’animal avant la saignée.
[...]
On est là pourquoi ? Pour parler de l’abattage rituel, l’abattage religieux. Il manque quelqu’un. Il manque qui ? Qui égorge en France ? Ce sont les Musulmans et les Juifs, nos cousins.
[...]
Vous savez ce que dit le représentant du ministère de l’agriculture, il dit : « Ils (les Juifs) ne sont pas concernés ». Hein ?! Ils ne sont pas concernés ? Ils mettent des coups de couteau dans le taureau, comme nous, et ils ne sont pas concernés ?? Il dit : « non, eux, ils ont un régime spécial, eux ils peuvent continuer à mettre des coups de couteau sans endormir la bête, mais le problème c’est vous bandes de Musulmans, c’est fini, l’étourdissement est obligatoire. »
Alors, vous dîtes quoi là ? Discrimination ! Positive ou négative ? Elle est positive pour ceux qui peuvent continuer à mettre des coups de couteau sans endormir la bête, elle est négative pour nous. Vrai ou faux ?
Question : Pourquoi lui a le droit et moi j’ai pas ? c’est la réaction naturelle.
Réponse : « ça ne te regarde pas, tu te tais, t’as compris ? Et ne pose plus de questions, sinon, ça va chauffer pour toi ! Allez, maintenant fini l’abattage rituel, vous allez procéder comme tout le monde, l’étourdissement et après vous égorgez. » Mais c’est haram ! » C’est ton problème, ce n’est pas le mien. On mettra un tampon halal et ça marchera. » Avant la loi disait dans la circulaire, il fallait étourdir la bête sauf pour l’abattage rituel. Maintenant, vous allez étourdir la bête quelque soit l’abattage, exception pour nos cousins (les Juifs), mais cette loi va être appliquée tout doucement, elle ne va pas être appliquée d’un coup. Celui là va le faire, l’autre six mois plus tard, etc… Les autorités vont y aller doucement, mais la loi est là. »

[29:30]
Conférence de Hassan Iquioussen le 31 décembre 2012 à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt, sous le thème : « Est-il Halal de manger Haram ? » (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une réthorique assez classique : les gouvernements européens et français complotent contre les Musulmans, ils mettent en place une politique pour les humilier et les mépriser.
D’après lui, les responsables de l’Union Européenne et du ministère de l’agriculture, préparent une nouvelle loi qui leur interdira l’abattage halal, et les Musulmans sont priés « de se taire », sinon « ça va chauffer pour eux ».
La Loi ne concernera pas l’abattage rituel Juif (casher), seuls les Musulmans seront ostracisés.
De quoi alimenter le complot mondial ourdi par les Juifs et les occidentaux pour rabaisser les Musulmans.
En 2014, aucune loi sur l’abattage rituel n’ a été mise en place en France, et une étude a démontré que 100% des abattoirs en île de France sont halal. Les boucheries, les pizzeria, les kebabs halal, fleurissent par milliers dans les principales villes de banlieue de la capitale (sur Aubervilliers, La Courneuve, Drancy, Pierrefitte, Saint-Denis, Stains…Il devient quasiment impossible de trouver une boucherie vendant du porc !) ainsi que dans les grandes métropoles.
Plus de 3000 Mosquées ont été construites en moins de trente ans sur le territoire français, et 200 sont actuellement en cours de construction.

Tout ceci montre la fausseté de l’argumentation déployée par Hassan Iquioussen, technique de victimisation de la communauté musulmane érigée en martyr au coeur de l’Europe pour l’éloigner de la société occidentale afin de pouvoir la piloter contre le soi-disant « Occident oppresseur ».

Cette conférence diffusée devant les Musulmans de Méricourt est-elle un gage de Respect, de Sérenité, d’Amour et de Fraternité entre communautés ?

Les responsables de l’UOIF et de ses multiples branches du réseau nord comme l’UAM 62, continueront-ils longtemps à endoctriner les Musulmans en propageant leur idéologie fondamentaliste antioccidentale, antisémite et antichrétienne au coeur même de la France et de la Belgique ? Que font les gouvernements ?

16 février, 2014

Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne : « Les Musulmans ont construit toute la France »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 19 min

Villeneuve-la-Garenne est une commune française d’un peu plus de 25 000 habitants située dans le département des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France.

Dans les années 1960-1970, la ville connaît une poussée démographique avec l’implantation d’une forte communauté étrangère.
Une partie de la communauté Musulmane en provenance du Maghreb s’est structurée pour demander et obtenir des salles de prières et des lieux de culte décents. A force de perséverance, l’Association d’Unification Islamique (AUI) voit le jour en 1987, ses responsables achètent une supérette en 1988 et l’aménagent en salle de prière malgré quelques difficultés administratives. Au fil des années, le lieu de Culte devient vite exigu face à l’afflux toujours croissant de Fidèles.
Le 25 janvier 2008, c’est la consécration : le maire UMP Alain-Bernard Boulanger vient signer, devant les 800 fidèles de l’association, l’arrêté municipal relatif au permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, un immense complexe islamique, avec salles de conférences, salles de prières et bibliothèque.
Tout s’enchaîne alors très vite, le 12 septembre 2008, c’est la pose de la première pierre de l’édifice en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                     Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne :

Le projet de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                    924553MosqueVilleneuveAlainBernardBoulanger Abou Omar dans religion

Le 25 juin 2008, le maire UMP Alain-Bernard Boulanger (au centre) signe le permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                  126740MosqueVilleneuveposepremirepierre Al-Qaradawi

le 12 septembre 2008, inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                         254024MosqueVilleneuve Alain-Bernard Boulanger

Façade de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en cours de construction en 2010

L’AUI se définit elle même avec pour objectif de :« renforcer les liens sociaux dans le cadre d’un échange et d’un dialogue interreligieux et inciter la communauté musulmane en général, et les jeunes en particulier, à porter dignement le drapeau de leur véritable identité religieuse, consolidant ainsi l’adéquation entre leur foi et leur être. ».
Joli programme. Mais qu’en est-il réellement ?

La Mosquée de Villeneuve-la-Garenne étant aujourd’hui pleinement fonctionnelle, elle est administrée par l’imam Hichem Elarafa, diplômé de l’université de Ryadh en Arabie Saoudite, et directeur de l’institut Oussoul Eddine (à Saint-Denis). Il est fort inquiétant que la municipalité ait autorisé un prédicateur ayant été formé au wahhabisme, une version fondamentaliste de l’Islam particulièrement radicale, à prendre en charge un lieu de Culte.
Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb, qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Pour plus d’informations sur cette doctrine, se reporter par exemple aux prédicateurs wahhabites de la Mosquée de Puteaux.

En juin 2013, les responsables de l’AUI ont accueilli une sommité du wahhabisme, le cheikh saoudien Wassioullah Abbass (hard-copy)

-                                                                  358807MosqueVilleneuveWassioulahAbbas2 Allah
Le cheikh saoudien Wassioulah Abbas, qui ne serre pas la main des femmes, a été reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 28 juin 2013.
On peut l’écouter dans une conférence à la Mosquée de Creil donnée le 2 juillet 2011 expliquer par exemple que : «  Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

L’AUI est également en liaison avec l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française, et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (quelques extraits des prédications de Al Qaradawi dans cette vidéo).
En relation avec l’AUI, Moncef Benzerroug est professeur de sciences islamiques au centre d’études et de recherches sur l’Islam, membre du conseil français de la finance islamique et chercheur étudiant à l’IESH. Il est membre de  la Dar Al-Fatwa organisée chaque année au Bourget depuis quelques années par l’UOIF.

En gras italique ci-dessous, extraits d’une de ses conférences donnée à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 11 novembre 2013, « Les hommes et les femmes autour du prophète » :

-                                                                        598648MosqueVilleneuveMoncefBenzerrougconfrence antisémitisme

-                                                  633764MosqueVilleneuveMoncefBenzerroug antisionisme

« Les liens entre les hommes et les femmes, c’est le respect, pas de mélange, pas de promiscuité, tout simplement. Respecter l’autre comme si c’était votre soeur, comme si c’était votre épouse, votre mère. Je vais vous parler de Ater Ibn Ouch Erded, qui n’était pas Musulman, et déjà, avant l’Islam il a dit : « Quand je me mets sur le seuil de ma tente en campement, et que ma voisine en face veuille sortir de chez elle, je baisse les yeux pour qu’elle puisse sortir à sa guise, allez et venir à sa guise sans que je la regarde ».
Aujourd’hui, je suis désolé de vous dire ça, mais c’est un constat : nos soeurs, nos filles, nos cousines, quel est celui qui les embête le plus dans la rue ? Les Musulmans malheureusement. Nos petits frères, nos petits garçons, nos jeunes, c’est eux qui les embêtent le plus. C’est un constat. »

[4:10]
[...]
« Ce n’est pas ce que faisait le Prophète, ce n’est pas ce que faisaient les compagnons, et donc, la relation entre homme et femme doit être en toute simplicité, une relation de homme, femme, musulman, musulmane, le respect mutuel réciproque, et si j’ai besoin de quelque chose, si je veux me marier, si je veux voir la fille, je m’en vais voir sa famille, son père, ses parents.
Le Prophète n’a jamais dit avant de se marier : « Allez, on va se connaître deux, trois ans, après on décidera. » Jamais de la vie ça n’a existé ces choses là ! On va faire connaissance, on va s’expérimenter deux, trois jours, ou deux, trois ans, avant de décider si ça marche, si on peut aller plus loin ensemble, oui ou non. Non ! ça va à l’encontre d’un point de la a’rida (loi islamique sur le mariage), si ta femme est tordue, c’est parce que tu le mérites. »
[6:15]
Conférence de Moncef Benzerroug à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne « Les hommes et les femmes autour du prophète », le 11 novembre 2013

Une vision de la société archaïque, machiste, misogyne et ségrégationniste.
Dans la rue, pour éviter les pulsions d’agression contre les femmes, les Musulmans doivent baisser les yeux quand une femme passe. Donc, éviter la mixité sociale entre hommes et femmes. La femme, source de turpitude et de désirs, doit vivre cachée au regard des hommes.
Moncef Benzerroug nous explique ce que doit être une société, basée sur le dogme islamique où les hommes et les femmes vivraient séparément, et où pour fréquenter une fille, il faudrait d’abord demander la permission à ses parents.  Cette société islamique sera-t-elle le modèle de demain pour les villénogarennois ?

 

Autre prédicateur fondamentaliste de renom en banlieue parisienne, Abou Omar, qui fut pendant un temps imam de la Mosquée Assalam d’Argenteuil, où il proférait des sermons à caractère antichrétien et antisémite. L’imam a été licencié en 2012, en conflit avec les autorités sur la gestion de la future Grande Mosquée Dassault, les forces de l’ordre ayant même dû intervenir au sein de la Mosquée pour désamorcer les vives tensions, dégénérant en pugilat.
Le permis de construire du futur complexe islamique d’Argenteuil qui pourra accueillir 1400 personnes a finalement été délivré en juin 2013 par le maire socialiste Philippe Doucet, mais probablement sans l’imam Abou Omar.
Le prédicateur ne se démonte pas, il n’est plus imam d’Argenteuil mais donne maintenant tous les vendredis soir des conférences à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne. (hard-copy)

Quelques extraits d’une conférence d’Abou Omar en gras italique ci-dessous :

-                                                         709810MosqueVilleneuveAbouOmar arabie saoudite

« Vous les Juifs, vous avez un livre qui s’appelle la Thora, est-ce que vous avez un moyen de piéger ce monsieur ? (en parlant du Prophète Mohamed) La meilleure manière de détruire une religion, c’est de détruire la religion par la religion.
La meilleure manière de détruire l’Islam, c’est de détruire l’Islam par l’Islam. On va fabriquer des pseudo-Mohamed, des pseudo-Mustapha, des pseudo-intellectuels Musulmans, et on va vous les montrer à la télévision. Et il parle au nom de l’Islam, et il dit que le foulard n’existe pas ! Et il dit que le halouf (porc) c’est halal ! Faîtes attention aux mass-média, faîtes attention à la télévision, et si je vous donne un conseil, essayez de ne pas avoir une télévision à la maison. Je ferme la parenthèse.

Qu’ont dit les Juifs ? Ah, les Juifs à travers le temps et l’espace, ils avaient des idées, jusqu’à aujourd’hui, ils sont forts, ils sont trop forts. »
[16:04]
« Qu’est-ce qu’on dit aux hommes politiques, que ce soit un maire, un préfet ou un ministre ? On leur dit : « Un Islam fort égal une France forte, un Islam faible égal une France faible. » L’Islam a apporté beaucoup de choses à la France. La première guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, la deuxième guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, allez voir Verdun, le mémorial de la Grande Mosquée de Paris !
Les Musulmans ont construit les autoroutes, les Musulmans ont construit les trains et les TGV, les Musulmans ont construit les tours de la Défense, les Musulmans ont construit toute la France !
Les Musulmans ont fait ce que les français ne voulaient pas faire. Les Musulmans ont fait des choses incroyables.
Je me rappelle un jour, on était avec Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur, on était dans une réunion avec une trentaine de personnes, place Beauvau au ministère de l’Intérieur, il a dit : « Parfois on a pensé entre hommes politiques, comme les Musulmans n’arrivent pas à s’intégrer, on va expulser tous les Musulmans de France. » Combien on est ? cinq millions, ou dix millions.
Il a bien réfléchi puis a dit « Ils sont dix millions, les boulangeries vont fermer, pourquoi ? Parce qu’un français quand il rentre dans une boulangerie, il sort avec une demi-baguette, [alors qu'un Musulman ressort avec pleins de baguettes sous le bras, il fait marcher le commerce !]
(en Arabe).
Les Musulmans contribuent de façon incroyable à l’économie française ! On dit que les Arabes c’est des voleurs, qu’est-ce qu’on dit des ministres ? Pas de politique, s’il vous plaît, no comment. Laissons notre pauvre Cahuzac tranquille. Franchement, les mass-média n’ont pas le droit de dire que les Arabes sont des voleurs, vu ce que l’on voit sur l’échiquier politique. En plus ministre du budjet ! »
[34:54]
Abou Omar, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, « La jeunesse dans le Saint Coran » le 7 avril 2013
(hard-copy)

Une propagande idéologique conspirationniste véhiculée par Abou Omar.
Pour le prédicateur, les mass-média cherchent à détruire l’Islam, en mêlant les Juifs au complot qui, « à travers le temps et l’espace, ont des idées », et ont cherché autrefois à nuire au Prophète Mohamed.
Les Musulmans sont victimes d’une injustice.

Nicolas Sarkozy aurait déclaré dans une réunion au Ministère de l’Intérieur qu’il allait expulser tous les Musulmans du pays. Difficile de croire ce que dit Abou Omar, surtout que Nicolas Sarkozy a crée le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) en 2003, une reconnaissance officielle de l’Islam en France, et a inauguré en personne la Mosquée de Colmar, le 4 novembre 2002.

Les Musulmans, éternelles victimes, humiliés, persécutés et mal-aimés, alors « qu’ils ont construit toute la France » et « ont fait ce que les français ne voulaient pas faire« .
Le but est bien entendu d’isoler la communauté musulmane du reste du monde, martyrisée et victime d’un complot, pour raviver ainsi l’animosité contre ceux qui les gouvernent.
La France, un pays non reconnaissant de la dette qu’il porte envers les Musulmans. Un message qui permet de rendre la communauté Musulmane plus permissive aux sermons des prédicateurs, et mieux servir leurs desseins.

Les Musulmans ont construit toute la France ?
Abou Omar oublie de rappeler que la population active extra-européenne durant les « trente glorieuses » en France n’a jamais dépassé les 3%. Cet imam est-il la personne appropriée pour diffuser un Islam de « Paix et Tolérance » ? La jeunesse Musulmane de Villeneuve-La-Garenne éduquée par Abou Omar sera-t-elle bien intégrée dans la société française ?

On est également en droit de s’inquiéter de l’influence de l’Islam politique sur les responsables de l’AUI en analysant le profil des différents prédicateurs donnant des conférences dans cette Mosquée.

-                                             464708MosqueVilleneuveHassanIquioussen charia

Le prédicateur de l’Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu le 2 février 2013 à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne (hard-copy),

Hassan Iquioussen est un prédicateur de l’UOIF, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                                             276547MosqueVilleneuveTariqRamadan3 Charles Pasqua

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en février 2013 (hard-copy)

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Il appelle également au boycott d’Israël.

Autre invité de marque reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, l’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                                                478988MosqueVilleneuveHassenBounamcha chrétiens

Hassan Bounamcha (ami aassen) reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en novembre 2012 . (hard-copy)

L’Islam fondamentaliste semble promis à de beaux jours sur Villeneuve-la-Garenne. Quelles conséquences sur le long terme sur la vie sociale des habitants de la ville ?

-                                                                      950498MosqueVilleneuvelaGarenneAlainBernardBoulanger christianophobie
« Tout ce qui pourra contribuer à faire en sorte que les gens vivent mieux ensemble est une bonne chose. [...] La loi de 1905 a besoin d’être dépoussiérée. [...] Pour construire un lieu de Culte digne de la communauté Musulmane, la mairie va acheter trois terrains pour le rendre possible. »
Alain-Bernard Boulanger, maire UMP de Villeneuve-la-Garenne, interrogé lors de la tournée du bus de la Coordination Islam et société des Hauts-de-Seine en janvier 2006.

1 décembre, 2013

Les responsables de la Grande Mosquée de Woippy veulent interdire la mixité sociale entre hommes et femmes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 21 h 57 min

Woippy est une commune française de plus de 13 000 habitants, située dans le département de la Moselle en région Lorraine.
La population de la ville se transforme peu à peu au fil des decennies, suite à l’apport de l’immigration extra-européenne, plus de 40% de sa population est musulmane.
Pour pouvoir « s’intégrer » au sein de la ville, une association se constitue en 1987, l’Association Islamique Clémence (AIC) fondée par Mohsen N’gazou, ancien-vice président de l’UOIF (hard-copy), aujourd’hui Directeur du Collège Privé Musulman de Marseille et directeur des Rencontres Annuelles des Musulmans du Sud (RAMS).

   –                                                    Les responsables de la Grande Mosquée de Woippy veulent interdire la mixité sociale entre hommes et femmes dans Politique 233210MosqueWoippyUOIFMozenNgozen

Le fondateur de l’AIC de Woippy, Mohsen N’Gazou, ancien vice-président de l’UOIF

Dans les année 2000, l’association islamique a bénéficié du soutien du sénateur-maire UMP François Grosdidier de Woippy qui n’a pas hésité à aller très loin en se pliant aux revendications des responsables de l’AIC, en particulier pour un soutien sans faille au projet de construction d’une Mosquée.

Le 30 août 2008, c’est la consécration, l’édifice religieux est inauguré en présence de centaines de Musulmans, du sous-préfet représentant la République, et de François Grosdidier.
La Grande Mosquée de Woippy a été intégralement financée sur fonds publics, 3 millions d’euros tirés de la Dotation de Rénovation Urbaine, au moyen d’un artifice : le projet financé n’est pas « la Grande Mosquée de Woippy » mais « le Centre InterCulturel (CIC) de Woippy ».

-                  François Grosdidier inaugure la mosquée de Woippy     inauguration mosquée de Woippy par François Grosdidier

Inauguration de la Grande Mosquée de Woippy le 30 août 2008, financée intégralement sur fonds publics (3 millions d’euros) avec l’aide et la collaboration du sénateur-maire UMP François Grosdidier

-                                                     Musulmans en prière à la Grande Mosquée de Woippy (cherchez la femme)

 Fidèles Musulmans en prière à la Grande Mosquée de Woippy (cherchez la femme)

Contre les opposants au projet qui y voient une violation de la laïcité, François Grosdidier s’est abrité derrière une particularité des lois de la région Alsace-Moselle, qui permet de financer les lieux de Culte, en précisant que : « En Alsace-Moselle, la loi autorise les collectivités publiques à participer au financement des édifices religieux. »
Ce qui est de mauvaise foi, puisque seuls quatre cultes (catholique, luthérien, calviniste et israélite) bénéficient de cette dérogation, une contrepartie liée à la spoliation par l’état des biens d’Église au début du XX siècle.
L’Islam n’en fait pas partie, puisqu’à cette époque, il n’y avait pas de Mosquées en France. Il n’y a donc aucune raison que le culte Musulman bénéficie de telles mansuétudes et que la loi puisse autoriser le financement public d’une Mosquée.

La superficie de l’édifice est de 900m2, et peut contenir jusqu’à 1800 personnes. Le complexe islamique dispose d’une salle de prière, de deux salles de cours, d’une salle d’expositions et d’une bibliothèque.
Les prédicateurs donnent des cours d’arabe, de mémorisation et d’apprentissage du Coran pour les enfants et pour les plus grands, des cours de tajweed (récitation du Coran).

Quelles sont les finalités, les objectifs, de cette Mosquée entièrement financée par l’argent public des contribuables français ?

-                                                                                   473724MosqueWoippyBourget Abdellfatah Mourouh dans religion

L’AIC est un membre actif de l’UOIF et organise chaque année un voyage au Bourget pour les rencontres annuelles de l’organisation.
Le crû 2013 de ces rencontres annuelles fut particulièrement bien desservi avec son lot de prédicateurs islamistes et antisémites.

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’UOIF a tissé un réseau d’influence assez vaste sur le nord-est de la France pour diffuser son idéologie. On peut citer entre autres la Grande Mosquée de Strasbourg, celle de Mulhouse (AMAL), celle de Lille-Sud, de Villeneuve d’Ascq, de Pont-à-Mousson,… une toile d’araignée regroupant des prédicateurs, des imams, des enseignants proches idéologiquement des Frères Musulmans qui arpentent ces différents lieux de Culte, avec pour objectif sur le long terme le contrôle et l’endoctrinement à des fins politiques de la communauté musulmane de cette région de la France.

Mohsen N’gazou et l’UOIF ont pu faire jouer leur réseau d’influence et leurs connaissances, pour infiltrer toutes les strates de l’enseignement islamique de la Mosquée de Woippy.

Sur la page Facebook de la Mosquée de Woippy***, on peut avoir un aperçu de l’idéologie diffusée aux Musulmans venant écouter les prédicateurs.

On remarque par exemple sur la page Facebook que Hussein, l’imam de la Mosquée est issu de l’Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française,
et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi.

Les responsables de la Mosquée de Woippy considèrent par ailleurs que la mixité sociale entre hommes et femmes est un danger et qu’il faut l’interdire (hard-copy 1) (hard-copy 2), car c’est une incitation à la débauche et à la perversion.
Un respect de nos valeurs occidentales ?


                       Mosquée Woippy - réseau d'influence islamiste
Une partie du réseau islamiste de Mohsen N’gazou, ancien président de l’AIC de Woippy et directeur des Rencontres Annuelles des Musulmans du Sud (RAMS), en démonstration le 19 mai 2013 au parc Chanot de Marseille

On peut présenter rapidement les principaux conférenciers islamistes du RAMS :

- le prédicateur Hani Ramadan, qui a déjà été reçu pour donner une conférence à la Mosquée de Woippy.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

- Les prédicateurs antisionistes et antioccidentaux Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen, ce dernier a donné une conférence à la Mosquée de Woippy le 30 juin 2012 (hard-copy)
- Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF, qui déclarait à la Grande Mosquée d’Orly il y a quelques années « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. », prédicateur dans les grandes mosquées de France incitant au repli communautaire.
- Abdellfatah Mourouh, fondateur du parti de l’Islam politique Ehnnada actuellement au pouvoir en Tunisie (branche des Frères Musulmans)

Pensez-vous que la doctrine diffusée par les prédicateurs influents en relation avec les responsables de la Mosquée de Woippy puisse être un modèle de tolérance, de respect entre communautés ? Aide-t-elle les Musulmans de Woippy à s’intégrer dans la société, ou les incitent-ils au repli communautariste ?

-                                          François Grosdidier, sénateur-maire UMP de Woippy

« Belle inauguration pour notre centre interculturel, une première en France, financé grâce aux subventions de l’ANRU. D’une part, nos concitoyens Musulmans peuvent désormais exercer leur culte dans la dignité et en conformité avec les règles de sécurité des E.R.P. (établissements recevant du public).
D’autre part, des salles de réunion et de conférence permettront à tous les citoyens, quelle que soient leur
religion ou leur philosophie, de découvrir et d’apprécier la culture de l’autre, en dehors de tout cliché ou préjugé. »
François Grosdidier pour le « magazine de la ville de Woippy » – N° 57 – octobre 2008 p3

*** les responsables de la Mosquée de Woippy ont réinitialisé la page Facebook le 28 novembre 2013 pendant la composition de l’article et la mise en ligne des copies d’écran de la page Facebook.

3 novembre, 2013

À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 12 min

Nîmes, ville du sud de la France de plus de 240 000 habitants, a connu une forte immigration musulmane, sur les trois dernières décennies.

Pour permettre d’intégrer, se conformer aux revendications des différentes associations musulmanes, et ne pas trop dépayser ces nouvelles populations nîmoises, des lieux de Culte ont été bâtis sur toute la ville, en particulier dans les années 1990, la Grande Mosquée « Lumière et Piété ».

-                                                À la Grande Mosquée de Nîmes
-                                                              La Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété »

Il y a quelques années, « Islam mine l’Europe » avait déjà décortiqué le site internet de la Grande Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes (qui a fait peau neuve depuis) en analysant la bibliographie proposée aux Fidèles Musulmans pour parfaire leur connaissance de l’Islam : on y découvrait des ouvrages diffusant essentiellement une propagande antisémite, antichrétienne, et antioccidentale. Les responsables de la Mosquée encensaient par ailleurs sur la page d’accueil du site le cheikh antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi, qui appelle devant plusieurs millions de Fidèles Musulmans sur la télévision qatari Al-Jazeera à l’extermination des Juifs.

La ligne idéolologique défendue par les responsables de la Mosquée de Nîmes ne change pas. La Mosquée, loin d’être un simple lieu de Culte, de prières et de reccueillement comme on pourrait s’y attendre, n’est en fait qu’une immense salle d’endoctrinement et de diffusion d’une propagande politique très élaborée.
Des prédicateurs de l’Islam politique antioccidental et antisioniste sont invités régulièrement pour donner des conférences dans la Grande Mosquée de Nîmes. Suivons quelques uns de ces « savants ».

 

MOHAMED KHATTABI

Mohamed Khattabi est l’imam de la Mosquée « Averroès » sur la ville de Montpellier, un prédicateur « ouvert et tolérant », il donne des sermons incitant au rejet de l’Occident et du Christianisme, milite contre la démocratie, considère Ben Laden comme un héros de lutte contre l’impérialisme américain, interdit à ses Fidèles de dessiner des personnages ou des animaux, explique, textes coraniques à l’appui, qu’un homme et une femme ne peuvent se retrouver seuls dans une pièce ou dans une voiture (s’ils ne sont pas mariés ou de la même famille).

Un court extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013, en gras italique ci-dessous (hard-copy)  :

-                                               1569664640-mosquee-nimes-khattabi Ahmed Jaballah dans religion
L’imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, Mohamed Khattabi, donnant un sermon à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »

« En Europe, le voisinage avec l’Andalousie, et dans l’Andalousie, qu’est-ce qu’il y a ? Les Musulmans. Il y avait un échange de culture. Et le citoyen, et je vais utiliser le mot peuple, le peuple européen commence à bouger. Il a voulu se débarasser de l’Église et de sa tyrannie qui a confisqué la raison, et a confisqué la richesse. L’être humain n’a pas le droit de s’exprimer et de dire des vérités.
Quand Galilée a dit : « La terre est ronde », il l’ont tué. Il ne faut dire que ce que l’Église dit. Il ne faut croire que ce que l’Église croit. Notre religion nous dit : « Allez-y, méditez, regardez, tirez les conséquences, tirez les leçons ». L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer. D’ailleurs, c’est pour ça que les Musulmans ont pu avancer dans beaucoup de sciences. C’est parce que la religion le permet. Seulement, elle encadre, faut pas déraper.
Eux, dans l’Église non. La science passe par l’Église, au point que je me rappelle avoir vu un film qui relate une partie de l’Histoire de l’Église, ils avaient certains livres qu’ils ont lubrifié avec du poison, si jamais tu touches le livre et que tu commences à tourner les pages, tu poses de la salive sur ta langue, et tu tournes la page. Et en tournant la page, tu es en train de prendre le poison, et si tu remets ton doigt sur la langue, tu donnes du poison à ta langue. Et c’est comme ça que ceux qui veulent avoir accès à la science sont obligés d’acheter des livres en cachette, ou s’ils rentrent dans des bibliothèques interdites, se retrouvent morts.
Pour leur interdire d’aller chercher la science, seule l’Église a droit à l’accès à la science, et donc le citoyen commence à se rebeller en s’alliant avec les rois et les monarchies. Ils ont éliminé l’Église, c’est la monarchie qui a pris la place de l’Église. Et le citoyen il commence à voir encore le ras-le-bol des monarchies, qui a amené à la révolution, et qui a amené à l’apparition de la démocratie.
La démocratie apparaît comme un ras-le-bol, une volonté de se débarrasser de la tyrannie de l’Église et de la monarchie. »
[14:50]
Mohamed Khattabi, imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013

Pour Mohamed Khattabi, il y a l’Église, représentante du Christianisme, le Mal incarné, qui est une organisation qui entrave la liberté d’expression, et l’Islam, la religion ouverte aux sciences et tolérante vers les autres.
Khattabi ne voit en l’Église qu’une forme de répression liberticide. À aucun moment, il ne fait mention des penseurs chrétiens, tels que Thomas d’Aquin, Saint-Augustin, Pascal, Abelard, Bède le Vénérable, Catherine de Sienne, Guillaume d’Occam… ayant développé une vraie pensée philosophique, loin d’être fermée à la science ou à la recherche, à la raison, au questionnement, et à l’ouverture à l’Autre.

On pourrait par ailleurs se demander, puisque, d’après Mohamed Khattabi, l’Islam est ouvert à la recherche et aux sciences, pourquoi ces domaines ne se sont-ils pas développés dans le monde musulman à partir du XV siècle, alors que l’Islam avait quasiment terminé son expansion et éliminé définitivement toute opposition chrétienne, païenne ou juive dans le Maghreb, en Byzance (qui tombe en 1453), chez les perses et dans le monde arabe ?
La mécanique, la chimie, l’électromagnétisme, la thermodynamique, la physique quantique, la mécanique des fluides, la biologie, la recherche médicale, l’eléctronique, l’astrophysique, le calcul intégral, la réflexion philosophique, la remise en cause de soi,…pourquoi seuls des penseurs du monde chrétien occidental ont developpé ces sciences et quasiment aucun dans le monde musulman ?
Et aujourd’hui, qu’en est-il ? Dans un rapport édité par l’UNESCO, sur l’année 2008, la totalité de la production scientifique du monde Musulman (57 pays, soit environ 1,2 milliards d’habitants) fut équivalente à celle…de l’Italie !

Pour justifier ses arguments, Mohamed Khattabi explique que « l’Église a tué Galilée ».
Ce qui est faux. Galilée n’a pas été tué par l’Église, et n’a même jamais séjourné en prison.
Galilée a été victime de son arrogance.
Quand, à Pise, ses collègues astronomes jésuites affirmaient que les étoiles filantes étaient des phénomènes de l’atmosphère terrestre (ce qui est vrai), Galilée se moquait d’eux, en expliquant qu’ils ne comprenaient rien à l’astronomie, allant jusqu’à écrire un pamphlet (« le Saggiatore » en 1623) dans lequel il qualifiait un des jésuites, Sarsi, de « scorpion ».
Galilée, dans son tort, s’est évidemment alors attiré des ennemis, qui ont fait bloc contre lui, surtout après son « Dialogue sur les deux grands systèmes du monde », mettant en scène de manière à peine déguisée le Pape Urbain VIII, pourtant son ami et protecteur, et se moquant de lui, ce qui lui a valu un procès pour diffamation contre l’Église, au terme duquel il fut assigné à résidence.
Il ne s’agit pas de justifier la pouvoir de l’Église à cette époque, mais de remettre dans son contexte et démystifier les propos de Mohamed Khattabi.

Khattabi avance également que l’Église empêchait les personnes de consulter les livres dans les bibliothèques en les empoisonnant. En se basant sur un film, une fiction, tiré du roman « Le nom de la rose » de Umberto Eco.
Khattabi se sert de cette fiction pour mépriser et discréditer le Christianisme et l’Église aux yeux des Musulmans nîmois.

Sur l’homosexualité, l’avis de l’imam est sans appel :
« On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »
[15:25]

  »L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer », alors que Khattabi condamne l’homosexualité, et interdit à ses Fidèles d’esquisser des personnages sur une feuille de papier ? Sait-il que aujourd’hui, l’Arabie Saoudite est interdite aux Juifs ? Que l’apostasie est passible de peine de mort ou de prison dans la plupart des pays Musulmans ? Sait-il qu’en Iran, une femme qui refuse de porter le Hijab est passible de 3 à 5 ans de prison ferme ?

 
HANI RAMADAN

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Il est également reçu par les prédicateurs de la Mosquée de Nîmes, des extraits de sa conférence donnée le 8 septembre 2013 en gras italique ci-dessous :

-                                               1569664616-mosquee-nimes-hani-ramadan Al-Qaradawi
Le prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « les média sont tenus par les sionistes »

« Lorsqu’une Musulmane porte le voile, cela veut dire que elle répond à une injonction coranique qui est aussi portée dans la Sunnah, qui dit qu’elle doit porter le voile. Si elle choisit librement de le faire, et bien il n’y a pas de problème dans la constitution française, il n’y a pas de problème dans les Lois de la déclaration des Droits Humains. Pourquoi tout d’un coup le Niqab est mis en avant ? C’est parce qu’il y a une agression ciblée contre la communauté musulmane. »
[17:15]

« Comme l’islamophobie gagne du terrain malheureusement, comme les média qui sont tenus par les sionistes, qui dans beaucoup de cas travaillent à faire en sorte que la haine de l’Islam se développe et c’est voulu, et bien nous sommes devenus des cibles potentielles d’agression qui se multiplient, il faut réagir. »
[18:05]

« Aujourd’hui les Musulmans sont agressés. Ils sont agressés de partout, ils sont agressés ici. L’islamophobie, cette haine qu’on déverse contre les Musulmans et la pratique de l’Islam, c’est voulu, et ils sont agressés dans nos pays. Regardez chez eux, ce qui s’est passé dernièrement en Égypte, où l’on voit que l’on pourrait se poser la question, je sais que certains d’entres vous auraient exprimé qu’on aborde ce sujet, je ne vais pas rentrer dans ce sujet, mais je vous dirai simplement une chose : c’est qu’il faut quand même qu’on observe avec lucidité ce qui se passe. Quel rapport y-a-t-il entre les pétro-monarchies saoudiennes, émiriennes, koweïtienne, entre l’entité sioniste, l’axe américano-sioniste qui travaille dans la région et les militaires putschistes qui ont fomenté ce coup d’état ? Tous ces gens-là se sont mis d’accord contre l’exercice de la liberté d’expression dans le sens de l’arbitrage des urnes de tout un peuple.
On a mis en avant, on a favorisé la violence des armes contre l’arbitrage des urnes. Normalement, le gouvernement français devrait nous dire immédiatement que c’est inadmissible et lutter contre ce coup d’état au niveau des média, au niveau des hommes politiques, puis on observe que l’on a affaire à un silence complice dans la plupart des cas, ainsi que pour la Suisse et toute la communauté européenne, ainsi que pour les américains, les États-Unis qui ont refusé avec une hypocrisie complète de dire que c’est un coup d’état. »
[...]
« Pourquoi ces roîtelets veulent préserver leur richesse ? Parce que la vague grandit et réclame que l’on respecte la volonté populaire menace leur gouvernement qui exploite les richesses du pays. Et finalement ce qui se passe à cet endroit, c’est ce qui se passe dans l’ensemble de l’Afrique. L’Afrique est riche, je suis allé dernièrement en Guinée-Conakry, c’est un des pays les plus riches du monde, et sa population est une des plus pauvres du monde. Comment comprendre cette équation à l’envers ? Simplement en disant que vous avez une mafia que détient une oligarchie dominante, qui détient le bien du pays, et qui travaille avec les exploitants occidentaux qui volent aussi les bien du pays. C’est une alliance qui est maudite. »
[19:00]
Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 septembre 2013 (hard-copy)

Pour Hani Ramadan, les sionistes sont partout, ce sont eux qui ont organisé le coup d’état destituant les Frères Musulmans du pouvoir en Égypte. L’état français et ses média sont par ailleurs complices du complot américano-sioniste organisé à l’échelle internationale contre les Musulmans.
Ce type de propagande ne peut-il pas éveiller chez les Musulmans nîmois de l’animosité envers l’Occident, la France, l’état français et ses institutions ?
Martelée depuis plusieurs années, cette idéologie peut-elle amener un rejet complet de la société civile occidentale et un repliement communautaire par une partie de la population musulmane endoctrinée par les sermons des prédicateurs de la Mosquée « Lumière et Piété » ?

 

TARIQ RAMADAN

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy). 

Figure de proue de l’idéologie politique militante de Tariq Ramadan depuis plusieurs années, l’importation sur le territoire français du conflit israélo-palestinien et du complot sioniste à l’échelle mondiale.
Le 5 octobre 2013, il est reçu en grande pompe à la Mosquée de Nîmes pour donner une conférence : « vivre un Islam engagé », en gras italique ci-dessous quelques extraits de sa conférence :

« Allah dit : « ne leur obéit pas sur ce qu’ils veulent t’imposer ». Attention, n’obéis pas au négateur de Dieu, et résiste à leur attaque au moyen d’un grand Jihad. Et là, les commentateurs qu’est-ce qu’ils disent : « n’obéis pas, ne te laisse pas imposer par ceux qui nient Dieu et utiise le Coran comme la référence pour ta résistance à leur imposition. ça veut dire que le Coran c’est ton âme de résistant. Ce n’est pas une arme à l’italienne avec laquelle tu tues, c’est une arme que tu dois comprendre parce que c’est une arme avec laquelle tu éveilles l’intelligence de ton interlocuteur.« 
[...]
« Les gens peuvent vous insulter, les gens vous regardent avec un regard un tout petit peu tordu, vous êtes toujours un peu arabe, un peu africain, un peu musulman, comme vous vous êtes converti à l’Islam vous êtes un peu traître, vous allez répondre comment ? Avec la connaissance de ce que vous êtes, premier engagement, avec le vocabulaire de qui vous vous adressez, deuxième engagement, avec la sagesse de comment vous devez vous comporter, troisième engagement. On vous insulte, vous souriez. Mais le sourire, ce n’est pas un compromis, ce n’est pas le sourire des lâches. Le sourire, il est digne. »

Tariq Ramadan diffuse sa propagande habituelle :
Les Musulmans évoluent en France en milieu hostile, les relations évoquées entre musulmans et non-musulmans sont toujours vues comme étant des rapports de force, en particulier comment réagir en « résistant » aux présécutions et aux brimades des français racistes, qui humilient les Musulmans quotidiennement.
Ce qui a pour effet de diviser, d’élargir la fracture entre Musulmans engagés et non-Musulmans, auxquels il ne faut rien céder. Poursuivons

« La question du conflit israélo-palestinien c’est trois choses. C’est toute la question du Moyen-Orient qu’il faut bien comprendre parce que tout ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est très lié aussi à la question de la sécurité d’Israël et la sécurisation des ressources pétrolières, et en même temps, ce conflit est présenté en amont comme le rapport entre l’occident et le monde arabe et l’Islam. Israël serait le représentant de l’Occident et des valeurs occidentales versus l’Islam, les Musulmans, les Arabes, etc…
On a une image globale au-dessus qui est ce conflit, on a le Moyen-Orient, avec, vous avez entendu, au moment où les gens étaient dans la rue il y a deux ans et demi, le premier gouvernement à avoir fait opposition pour soutenir Moubarak, ça a été le gouvernement israélien, ils soutenaient le dictateur. Donc ils nous disent, on est la seule démocratie, mais ils veulent soutenir les  dictateurs parce que ça les arrange, on sait en même temps qu’ils sont dans la formation en Syrie, on sait qu’ils étaient impliqués en Lybie, on sait qu’ils sont impliqués ailleurs en Afrique, il y a un vrai jeu extrêmement complexe de la réalité israélienne dans la région.
Et il y a un troisième elément dans la question israélo-palestinienne, c’est que sur tout ce qui concerne le racisme anti-musulman, l’islamophobie, et tous les enjeux pour dire que ça n’existe pas, c’est très lié à des lobbies pro-israéliens en France. »
[...]
« Il y en a qui viennent vers moi pour me dire : « Caroline Fourest, elle te déteste…ou alors elle t’aime ! » Ni l’un ni l’autre. Le problème est que ceux qui la soutiennent, et ceux pour lesquels elle travaille, c’est un tissu de personnes qui vont de BHL aux autres, qui sont des pro-israéliens. Elle fait la stratégie qu’on a lu, c’est-à-dire faire comme si elle aimait bien les palestiniens, mais dans le fond on est le problème, parce qu’on peut développer une conscience qui est une conscience citoyenne et juste de résistance. C’est-à-dire que l’on peut être une autre voie à dire : « non, non, non, on ne sera jamais antisémite ! Parce qu’on n’est pas antisémite ! On ne sera jamais pour le racisme, on n’a pas dans l’inconscience, l’extermination des juifs, on n’était pas là, et on le condamne ! Mais par contre, que vous veniez nous dire que l’on doive se taire sur l’extermination, ou la tentative d’extermination d’un peuple en Palestine, non, ça vous ne nous aurez pas, là on va se lever ». Ceux là, ils commencent à devenir dangereux. « Pourquoi tu leur fait peur de ce que tu viens de dire ? ». Vous avez entendu ce que je viens de dire là ? ça, ça fait peur. Oula la ! Celui là, il est dangereux ! Et oui on est dangereux. On est dangereux pour tous ceux qui veulent travestir la vérité de ce combat. On se lèvera, devant tout acte antisémite, mais on se lèvera devant toute oppression qui soit faîte par le gouvernement israélien comme n’importe quel autre gouvernement, vous nous trouverez du côté des opprimés, point.« 

D’après Tariq Ramadan, Israël et les sionistes controlent la planète, ils soutiennent les dictateurs comme Moubarak, et sont impliqués dans tous les conflits au Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Libye, Afrique,…). Même Caroline Fourest est manipulée et suit les directives et les ordres qui lui sont donnés au plus haut sommet de la hiérarchie de l’état par les sionistes, comme BHL et consorts pour attaquer les Musulmans.
Une véritable propagande de victimisation, en amalgamant l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale et le conflit israélo-palestinien. Les arabes palestiniens seraient exterminés par les israéliens, même si la population arabe palestinienne a doublé en moins de 50 ans. Si génocide il y a, il est plutôt raté.

« Dans notre combat on ne comprends pas que le vrai combat aujourd’hui cela passe aussi à un moment donné à dire que : « Tu consommes quoi ? Tu manges quoi ? Tu bois quoi ? » Il y en a certains même, qui sont allés pendant le mois du ramadan à couper le jeûne, et la datte avait été produite par Israël ! Tu manges une datte sur le sang de ceux qui sont opprimés ?! »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013

« Il faut arrêter de dire que le Halal c’est la manière dont on a égorgé l’animal, point. Le halal, c’est : d’où ça vient ? Qui l’a fait, Le sang de qui ? l’injustice de qui ? Vis à vis de qui ? Et quand vous mangez des produits qui sont produits par cette oppression là, vous êtes que vous le vouliez ou non des complices réels de l’injustice. À un moment donné, il faut savoir ce que l’on met dans son ventre. »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013
Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter les produits en provenance d’Israël. Remarquez au passage que ce type de manifestation politique est interdit par la Loi.

Un simple rappel de la Loi : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

On pourrait également citer le prédicateur Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 juin 2013 (hard-copy)
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Autre invité prestigieux des responsables de la Mosquée de Nîmes le 6 avril 2013 Ahmed Jaballah (hard-copy), président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
La Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », sous l’égide des Frères Musulmans ?

-      1569664616-mosquee-nimes-ahmed-jaballah-uoif Allah   qaradawijaballah antisémitisme
Ahmed Jaballah, président de l’UOIF jusqu’en 2011, en compagnie du prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi à Saint-Denis en 2007


-                                   1569665175-mosquee-nimes-ahmed-jaballah-mohamed-morsi antisionisme
Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie du président égyptien Mohamed Morsi (à droite) des Frères Musulmans en janvier 2013

Mohamed Khattabi, Hassan Iquioussen, Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Ahmed Jaballah… apportent-ils la sérennité dans les coeurs des Musulmans de Nîmes, ou peuvent-ils les inciter à manifester indirectement leur rancoeur, comme on peut le voir dans les faits divers ces derniers mois à Nîmes, où l’on tente par exemple d’empêcher les commerçants de vendre des produits non islamiques (haram) dans le marché du Bas Avignon ?

-                                                              1569664630-mosquee-nimes-islam-agressif-2 Boycott

Ou encore caillasser des Chrétiens sortant du sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa-Cruz ? (lien 2 La Provence)

-                                                                                 1569664645-mosquee-nimes-jean-paul-fournier charia
Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, laisse l’Islam politique militant antioccidental, antisioniste et antichrétien proliférer dans sa ville.

123456

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir