14 mars, 2013

Campagne de propagande politique anti-française et antisioniste menée par les responsables de la Mosquée de Dugny

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 15 min

Dugny est une ville de plus de 10 000 habitants de la banlieue nord de Paris, proche de l’aéroport du Bourget, dans le département de la Seine-Saint-Denis (93).
Une forte communauté Musulmane réside dans la ville, liée à l’immigration de ces trente dernières années en France.
Une partie de la communauté s’est regroupée en une association fondée en 1989, l’Association Culturelle des Musulmans de Dugny (ACMD) qui a pour vocation d’organiser et de préserver l’identité des Musulmans dugnysiens. L’ACMD s’investit dans l’enseignement du Coran, en organisant des séances d’apprentissage des sciences du hadiths (charia) et de la langue arabe aux jeunes Musulmans dès l’âge de 3 ans.

Le 17 décembre 2009, lors de l’assemblée municipale de Dugny dirigée par le maire UMP André Veyssière, l’ACMD obtient un bail emphytéotique pour la construction d’une nouvelle salle de prières sur le territoire de Dugny. Les responsables de la municipalité s’investissent dans le dossier du projet du nouveau lieu de Culte.

-                               Campagne de propagande politique anti-française et antisioniste menée par les responsables de la Mosquée de Dugny dans Politique 532367MosqueDugnyfetedelaid

Un sacrificateur officie pour l’Aïd-el-Kébir en octobre 2012 à Dugny, la plus importante fête Musulmane. Il va égorger plus de 350 moutons en deux jours

L’ACMD publie un site officiel ainsi qu’une page Facebook pour former, guider les Musulmans vers la Parole de la Religion de Vérité, l’Islam. (hard-copy)
Qu’apprend-on sur l’idéologie des prédicateurs de ce nouveau lieu de Culte sur Dugny ? Est-ce l’Islam de Fraternité, la « Religion de Paix et Tolérance », tant vantée par Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault et Bertrand Delanoë dans leurs discours, qui est transmise aux Musulmans ?

Sur la page Facebook, on peut tout d’abord constater que les responsables du lieu de Culte sont en contact avec les prédicateurs de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). (hard-copy)
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Des prédicateurs de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), comme le Cheikh Belgacem donnent des cours dans la Mosquée de Dugny (hard-copy).

-                                                  222067MosqueDugnyIESH2 Al-Qaradawi dans religion
Les IESH de Château-Chinon et de Saint-Denis, sous ce titre pompeux, ne sont rien d’autre que des immenses madrassah, des écoles coraniques dirigées par des membres de l’UOIF (hard-copy), et dont le principal maître référant que l’on écoute pour prendre en compte les avis juridiques sur la législation islamique émis par le conseil européen de la fatwa n’est autre que (hard-copy)……Youssouf Al Qaradawi, un prédicateur de l’Islam sunnite connu pour ses discours violemment antisémites

La page Facebook initie également les Musulmans de Dugny aux prédications de Hassan Iquioussen (hard-copy), un membre de l’UOIF, dans un cours d’économie démontant le système de financement des institutions de l’état français par les banques privées. (On se demande bien où est l’Islam là-dedans).

-                                                                   244662MosqueDugnyHassanIquioussen2 André Veyssière
-                                                  L’ACMD fait la promotion de l’imam antisioniste Hassan Iquioussen

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
L’utilisation d’un lieu de Culte pour enseigner l’Islam militant et politique.

Juste un rappel de la Loi :
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 – article 26

L’ACMD se montre par ailleurs officiellement solidaire de Hassen Bounamcha (hard-copy), l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers, surnommé l’ »ami Hassen », menacé d’expulsion du territoire français pour propos homophobes.

-                                                                809183MosqueDugnyHassenBounamcha2 antisionisme
Vous pouvez avoir un aperçu de sa pensée misogyne délivrée dans la Mosquée d’Aubervilliers, et ici l’entendre justifier le mariage forcé dans un sermon donné à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.
Défendre cet imam présuppose que l’ACMD cautionne les propos de l’imam Hassen Bounamcha et sa théologie.

 

POLITIQUE DE DÉNIGREMENT ET MÉPRIS DE LA FRANCE

Toujours dans l’Islam politique, on peut constater que les responsables de l’ACMD diffusent une véritable campagne de propagande anti-française.
Ceci afin d’injecter progressivement dans l’inconscient collectif de la communauté Musulmane de Dugny, (et des visiteurs potentiels de la page du site), le rejet de la France et de ses institutions.

le 23 décembre 2011, les responsables reprennent sur leur page Facebook les propos tenus par Tayyip Recep Erdogan, le premier ministre turc, qui explique lors d’un colloque que les français ont « génocidé » 15% de la population algérienne après 1945. L’ACMD se permet d’écrire « il a raison !« . (hard-copy)

-                                                           344758MosqueDugnyTurquie2 Benoît XVI
-                               propagande anti-française diffusée par les responsables de la Mosquée de Dugny

En vue de générer de l’animosité contre les français. A noter que par cette position même, l’ACMD tend à se démarquer de la population française, c’est-à-dire que les responsables de l’association ne se considèrent pas eux-mêmes comme faisant partie de la communauté française.

Un génocide, c’est un programme politique déterminé pour exterminer une communauté, une population ciblée.
La population algérienne est passée de 2 millions d’autochtones en 1872 à 9 millions en 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. S’il y a eu génocide, il est plutôt raté.

Par contre, pas la moindre allusion aux dizaines de milliers de Harkis massacrés par le gouvernement algérien après l’indépendance.

Toujours pour dénigrer le mode de vie occidental par rapport à celui de la société islamique, une image publiée sur la page Facebook oppose une femme habillée de manière occidentale et une femme Musulmane entièrement voilée attendant toutes les deux leur jugement devant leur Créateur.
Avec le message : « On verra se jour la« , sous entendu que la femme entièrement voilée, pieuse, chaste, pure, ira au Paradis, la femme non voilée brûlera dans d’atroces souffrances en Enfer. (hard-copy)

-                                                                      704803MosqueDugnyLevoileislamique Cheikh Tayssar Al-Tamimi

Propagande anti-occidentale pour le port du voile à la Mosquée de Dugny : « On verra se jour la« . L’ACMD donne des cours d’arabe aux jeunes Musulmans, elle ferait peut-être mieux de prendre quelques cours de français.

      

PROPAGANDE POLITIQUE ANTISIONISTE

Très virulents contre l’État d’Israël, les responsables de la Mosquée de Dugny bombardent la page Facebook de liens diffusant une propagande antisioniste. (exemples entre autres lien1, lien2)

-   850377MosqueDugnyantisionisme Coran    993630MosqueDugnyantisionisme2 Dugny

-         propagande antisioniste sur la page Facebook publiée par les responsables de la Mosquée de Dugny


Les prédicateurs invités ne sont pas en reste. le cheikh Tayssir al-Tamimi, chef des tribunaux islamiques palestiniens, fut l’invité prestigieux de l’ACMD pour donner une conférénce à la Mosquée de Dugny le 2 mai 2010.

-                                                                                                  180531MosqueDugnyaltamimi Hassan Iquioussen
Le cheikh antisioniste Tayssir al-Tamimi, chef des tribunaux islamiques palestiniens, reçu à la Mosquée de Dugny en mai 2010


Ci-dessous, un aperçu de sa pensée « théologique et spirituelle », lors d’une visite dans les Mosquée de France en juin 2011 :

« Le boycott des produits israéliens est une nécessité. Premièrement, pour que la communauté internationale montre son refus des actes de l’état sioniste contre le peuple palestinien. Également pour contester les actes contre le peuple palestinien à Gaza, Al-Qods(Jérusalem) et ailleurs. Cela peut avoir une conséquence économique sur Israël à un certain niveau, même si elle est soutenue économiquement par les États-Unis d’Amérique et de nombreux alliés. Le boycott peut être un moyen de dénoncer la politique barbare et injuste d’Israël contre le peuple palestinien. »
[03:38]
Concernant le hijab (voile couvrant tout le corps sauf le visage) de la femme Musulmane :
« Le hijab est une obligation ! C’est une obligation pour toute femme Musulmane en présence d’un étranger. Il n’est pas permis à une femme Musulmane de sortir sans hijab. Et cela, tous les savants Musulmans sont d’accord, sur le caractère obligatoire du hijab ! »
[08:27]
entretien avec le cheikh Tayssir al-Tamimi lors de  sa visite en France en 2011 (hard-copy)

Une vraie propagande antisioniste et misogyne. Une femme Musulmane n’est pas libre de choisir, elle doit obligatoirement porter un hijab pour ne pas se souiller au contact des étrangers.

Le 11 mai 2009 s’est déroulé au centre Notre Dame à Jérusalem une rencontre interreligieuse en présence du Pape Benoit XVI, le cheikh Tayssir al-Tamimi s’est distingué en intervenant sans autorisation à la tribune pour attaquer Israël et le sionisme.
Pendant son intervention, il a également énoncé une version édulcorée du « Pacte d’Omar », le traité de reddition soumis aux Chrétiens après la prise de Jérusalem, vaincus par les Musulmans en 637 après deux années de siège.
Une version plus complète de ce pacte peut être trouvée ici, montrant les traitements déplorables auxquels furent soumis les Chrétiens au cours des siècles suivants, périodes de répression subies lorsqu’ils furent vaincus par les Jihadistes pendant les conquêtes islamiques.

Pour avoir une idée de sa pensée « théologique et spirituelle », un extrait de son discours sur la Palestine, en gras italique ci-dessous :

« l’occupant israélien l’a annexée à son état en défiant les messages divins, en profanant son statut spirituel et en transgessant les traditions et les lois internationales. Il a fait preuve de mépris envers toutes les valeurs humaines en détruisant ses maisons et en usurpant des dizaines de milliers de dounums (un dounum = 1000 mètres carrés, NdT), où il a construit des colonies pour y loger des colons étrangers après avoir expulsé des milliers des habitants autochtones de leurs terre, il l’a isolée avec le mur de l’apartheid qui l’a transformée en une grande prison et il a interdit aux musulmans et aux chrétiens d’y entrer pour faire la prière dans ses églises et ses mosquées.
Il a creusé sous les fondations de la mosquée al-Aqsâ afin de la faire écrouler et la détruire pour construire le prétendu temple à sa place. Il a construit des synagogues tout autour, il a pillé le patrimoine islamique, il a détruit et profané les tombes et il a agressé les fidèles voulant prier et les moines au Saint Sépulcre aux Pâques.
Il a même transgressé le Shabbat, jour sacré selon la religion juive, et il s’est basé sur l’avis des rabbins pour tuer des femmes, des enfants et des vieillards. Il a démoli des dizaines de mosquées et des milliers de maisons sur leurs habitants (quelques applaudissements) et il a détruit les hôpitaux et les établissements scolaires dans une agression contre la bande de Gaza où il a transgressé les droits de l’Homme d’une manière sans précédent à notre époque et qui a ébranlé la conscience »

Discours du Cheikh Tayssir al-Tamimi à Jérusalem devant le pape Benoît XVI le 11 mai 2009

Une attaque sans conditions et unilatérale à l’encontre d’Israël, ignorant les faits historiques et la complexité du conflit israélo-palestinien.

A noter que le cheikh Tayssir al-Tamimi est périodiquement en tournée dans les grandes Mosquées de France pour diffuser sa propagande antisioniste et sa haine de l’État d’Israël.
Son programme de l’année 2010 en France (hard-copy): le 30 avril à la Mosquée d’Aubervilliers, le 1 mai à la Mosquée de Clichy-Sous-Bois et la Mosquée de Sarcelles, le 2 mai à la Mosquée de Dugny et à la Mosquée de Grigny, le 7 mai à la Mosquée de Garges-Les-Gonesse et la Mosquée d’Aulnay-Sous-Bois. Autant dire qu’une partie de la banlieue nord de Paris a pu bénéficier de sa « sagesse » et de ses enseignements de « Fraternité » et de « Liberté de la femme ».


Que pensez-vous de la théologie enseignée dans la Mosquée de Dugny ? Vous semble-t-elle en harmonie avec les principes républicains de Liberté, Égalité et Fraternité ?
Participe-t-elle à une bonne intégration des Musulmans de Dugny dans la société française ?

-                                                               486807AndrVeyssireMaireUMPdeDugny hijab
Le maire UMP André Veyssière, principal artisan de la mise en place de l’Islam politique anti-occidental et antisioniste en autorisant la construction de la Mosquée de Dugny

1 mars, 2013

Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l’enfer de l’Islam de Drancy : ange ou démon ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

Drancy est une commune française de plus de 66 000 habitants, du département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France nord. Ce département a une des plus forte communauté Musulmane de France.

Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d’une « aura électorale », le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l’État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité.

-     Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l'enfer de l'Islam de Drancy : ange ou démon ? dans Politique VrJbZ  N8oQW Abdelhakim Sefrioui dans religion
-                                                         Mosquée de Drancy et Fidèles Musulmans en prière

L’édifice de 600m² reçoit 2 000 personnes au moment de la prière, et jusqu’à 5 000 Fidèles à l’intérieur et à l’extérieur du lieu de Culte, pendant les jours de forte affluence comme les fêtes religieuses. Il est constitué d’une salle de prière pour hommes au rez-de-chaussée, d’une salle au premier étage pour les femmes, et d’une salle de classe destinée aux cours coraniques pour enfants.

En finançant un lieu de culte Musulman, Jean-Christophe Lagarde va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne pourra plus se sortir, en particulier en se confrontant aux différentes factions islamiques de Drancy.

En 2008, le maire confie la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Chalghoumi est nommé président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, et la Mosquée est inaugurée le 19 juin 2008.

-                                                                  XbV1V Ahmed Yassine
-                                                                    L’imam de la Mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi

Hassen Chalghoumi considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse.
Le 11 août 2003, alors qu’il est manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy, son badge d’accès lui est retiré pour « raisons de sûreté ». Puis en 2004, lors d’un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il est repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis». De plus, selon plusieurs sources au ministère de l’Intérieur, Hassen Chalghoumi serait répertorié par les services de renseignement pour son appartenance au mouvement fondamentaliste du Tabligh jusqu’en 2005, dont il reste encore proche.

Cependant, au fil des années, Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs de la ville, et milite dans ses discours pour une amitié judéo-musulmane. En 2006, il a par exemple participé à la commémoration des déportés du camp de Drancy auprès de la communauté juive de la ville, sa maison sera vandalisée quelques jours plus tard. Il répétera l’opération le 4 février 2013, en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et de Richard Prasquier président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).
Hassen Chalghoumi devient progressivement une personnalité à part du monde Musulman, les médias français pensent voir en lui une figure du renouveau, un symbole fort de « l’Islam de France ».
En 2008, l’imam invitera Richard Prasquier à Drancy pour fêter la fin du Ramadan.
Le 3 février 2010, Richard Prasquier l’invite au diner annuel du CRIF, en août 2012, Hassen Chalghoumi invitera de nouveau Richard Prasquier dans la Mosquée de Drancy pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan.

-      XbV1j Alham Al Tamimi     N8oQY antisionisme
Photo de gauche, Hassen Chalghoumi et Richard Prasquier lors du dîner annuel du CRIF.  Photo de droite, respectivement de gauche à droite, Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, Richard Prasquier, Manuel Valls, ministre de l’intérieur et Hassen Chalghoumi lors du Mémorial de la Shoah le 4 février 2013 à Drancy.

Courant janvier 2010, le prédicateur défraie la chronique en prenant publiquement position pour une loi interdisant le niqab, en s’exprimant au nom des Musulmans de Drancy, il déclare alors : «  Je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France » , ajoutant que, «  Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane » , et concluant par «  Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite ».

Son rapprochement de la communauté juive, et ses prises de position sur la burqa et le niqab ne plaisent pas à une partie de la Communauté Musulmane française, les principaux sites d’informations islamiques comme http://oumma.com, premier site de l’Islam en France revendiquant une audience de plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés, http://www.saphirnews.com, http://www.lislamdefrance.fr, http://www.islametinfo.fr, etc…, prennent officiellement une attitude hostile et méprisante à son égard.
Une pétition est même lancée dans la ville de Drancy : « Chalghoumi dégage ! » à l’initiative du Collectif pour la Dignité des Musulmans, en mai 2012.

 

La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine.
Cette association de l’Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine, le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

-                                 9oE8g arabie saoudite        GwX33 collectif Cheikh Yassine
Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur de l’organisation terroriste du Hamas, à droite en compagnie de Yasser Arafat.

Dans sa charte officielle datée de 1988 et toujours en vigueur, constituée d’un mélange de textes issus de « Mein Kampf » et du Coran, le Hamas explique avoir pour objectif la destruction de l’État d’Israël (article 11 entre autres) et l’extermination des Juifs (article 7).
Les différents articles de la charte expliquent que le mal sur Terre n’a qu’une seule origine : le sionisme. Les sionistes ont créé les idéologies anti-islamiques comme la franc-maçonnerie, le Rotary Club, le capitalisme, le communisme, afin de persécuter les Musulmans à travers la planète (article 22).
Pour le Hamas, tuer les Juifs débarrasserait le Monde du sionisme, et la Terre pourrait enfin vivre sereinement dans une paix islamique éternelle.

Sur son site Internet, le collectif Cheikh Yassine soutient officiellement le Hamas, et appelle à lutter contre le sionisme. On y trouve par exemple un discours de propagande de son leader actuel Khaled Mechaal appelant au Jihad (Guerre Sainte) pour étendre la Palestine, lors du 25ème anniversaire du Hamas :
« Puisque la Palestine est arabe et musulmane, nous ne pourrons reconnaître la légitimité de l’occupation ; aucune légitimité à l’occupation et par conséquent aucune légitimité à Israël et quelle que soit la durée du temps qui passe. La Palestine est à nous et non aux sionistes! »

Ainsi qu’un soutien inconditionnel au terrorisme.
Les responsables du Collectif Cheikh Yassine font par exemple l’éloge de Alham Al Tamimi, une terroriste palestinienne libérée en échange du soldat israélien Gilad Shalit en octobre 2011. Le 9 août 2001, Alham Al Tamimi avait piloté un kamikaze qui s’etait fait exploser dans un restaurant de Jérusalem, provoquant la mort de quinze civils israéliens, dont huit enfants et une femme enceinte, et 140 blessés.

Alham Al Tamimi revendique fièrement son action, dans cette interview pour la télévision israélienne :

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                                     x0qJ1 Coran
« Je termine par un chaleureux hommage à Alham al Tamimi, heureusement vivante et libérée au cours du dernier échange de prisonniers contre l’hyper précieux Shalit et après dix années de souffrances dans les geôles sionistes. »
Le Collectif Cheikh Yassine, rendant hommage à la terroriste palestinienne Alham Al Tamimi. (hard-copy)

Le président du collectif Cheikh Yassine en France est Abdelhakim Sefrioui, un islamiste radical bien connu des services de police par ses provocations sur le terrain. Il se spécialise dans la propagande islamique, avec pour objectif de générer des divisions et des conflits afin de s’emparer des Mosquées. On peut par exemple le voir participer et invectiver ses co-religionnaires contre le maire d’Épinay-Sur-Seine Hervé Chevreau, après que ce dernier ait, lui aussi, construit un lieu de Culte Musulman aux frais du contribuable pour y établir un « Islam de France », afin de contrôler les prédicateurs islamistes de la ville. Avec là aussi, des résultats catastrophiques.
Où encore ici devant la Mosquée radicale Masjid de Pontoise, incitation publique à la haine contre la police et « les sionistes », le 17 février 2012 : (hard-copy)

-    GwX3K CRIF   er23D David Pujadas
-                 le président du Collectif Cheikh Yassine, l’islamiste Abdelhakim Sefrioui, défiant les forces de l’ordre

« Nous sommes là aujourd’hui parce que notre Soeur Sabrina, qui à 20 ans, c’est fait humiliée et violentée par la police de manière injustifiée, elle a été trainée jusqu’au commissariat, ils lui ont arraché son hijab, elle est restée 30 heures sans son hijab. Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils savaient que les Musulmans sont morts !  Parce qu’ils savaient que les Musulmans n’allaient pas réagir ! Va-t-on rester toujours inactifs, et les laisser nous humilier de la sorte ? Regardez ! La même semaine, il y avait le dîner du CRIF, tous, ils sont allés se prosterner devant leur maître ! »
[02:55]
[...]
« Pour nous montrer que la question palestinienne c’est la colonne vertébrale de notre Foi, le Prophète a dit, qu’il y aura toujours un groupe de ma Oumma qui sera toujours là pour défendre la justice, la vérité et la parole de Allah, et autour de la Mosquée Sainte en Palestine. Et on ne peut même pas se rappeler de nos Frères Palestiniens dans notre douah (prèche) ?

Est-ce que nous sommes devenus des larves ? On a peur des RG, on a peur de la police.  Je les méprise tous ! Je les respecte dans la fonction honorable qu’ils doivent faire, mais je les méprise dans la politique stalinienne qu’ils ont vis à vis des Musulmans, et ils n’ont pas à être respectés là-dessus, parce que les Musulmans doivent être traités comme les Chrétiens, comme les Juifs, comme les autres, or les Musulmans sont tout simplement la bête des hommes politiques, la serpillère de toutes les autorités, vous savez pourquoi ? Parce que vous leur laissez le droit de faire ça ! »
[20:45]
Abdelhakim Sefrioui, devant la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, après qu’une femme Musulmane ait refusé d’ôter son voile lors d’un contrôle d’identité

Juste pour rappel :
« Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet. »
loi association 1901 – article 3
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi  de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 – article 26

Les positions de Hassen Chalghoumi ne plaisent évidemment pas aux Musulmans radicaux du Collectif Cheikh Yassine, adeptes d’un Islam rigoriste, et ne veulent plus entendre parler de cet imam qu’ils considèrent comme un imposteur, « un ami des sionistes », « l’imam des Juifs », manipulé par l’UMP de Nicolas Sarkozy et par le CRIF de Richard Prasquier.
Le 25 janvier 2010, des membres du Collectif Cheikh Yassine investissent la Mosquée, pour débattre sur la liberté de porter le niqab en France, sujet alors en pleine actualité, des menaces ont été prononcées pendant le débat à l’encontre de l’imam Chalghoumi, absent ce soir là.
Abdelhakim Sefrioui assure au micro que Chalghoumi est acquis: « à la cause de Sarkozy, c’est-à-dire des sionistes. (…) Cet homme est là pour servir les ennemis de l’Islam ».

Hassen Chalghoumi portera plainte par la suite en se disant menacé de mort, il vit désormais sous protection policière.

Depuis, la mécanique se met en place, le Collectif Cheikh Yassine met en oeuvre une politique de harassement, de harcèlement en organisant des manifestations chaque vendredi devant la Mosquée pour demander le départ de Hassen Chalghoumi et tenter ainsi de récupérer le lieu de Culte.
http://www.dailymotion.com/video/xcwx9m
Image de prévisualisation YouTube

Manifestations du Collectif Cheikh Yassine devant la Mosquée de Drancy, avec prières de rue illégales sur la parking d’un centre commercial, chaque vendredi (remarquez l’appel du muezzin)

QUI EST VRAIMENT HASSEN CHALGHOUMI ?

Hassen Chalghoumi s’est-il pour autant, vu son passé sulfureux, transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi défend les préceptes contenu dans le Coran et la Sunna du Prophète Mohamed.
Dans le livre « Agissons avant qu’il ne soit trop tard » sorti en 2013, un entretien qu’il accorde au journaliste David Pujadas, on peut avoir un peu plus de précisions sur son idéologie islamique.

-                                                                                                  wOqby Drancy

L’avis de l’imam Chalghoumi sur les fêtes chrétiennes et musulmanes :

« David Pujadas : Faut-il une égalité de traitement entre toutes les religions de France ? Il y a par exemple des jours de congés nés de la religion catholique, Noël, Pâques, etc…Est-ce qu’il faut, de même, des jours de congés pour la religion musulmane, comme la ville de Hambourg en Allemagne vient de le décider ?
Hassen Chalghoumi : Je pense que ce serait une bonne chose. D’ailleurs, nous n’avons pas mille fêtes, nous en avons deux vraiment importantes, l’Aïd-El-Kébir et l’Aïd-El-Fitr. La difficulté viendrait peut-être du fait que les calendriers ne sont pas les mêmes, donc que les jours de fêtes ne sont pas les mêmes chaque année. Le mieux serait alors que les administrations accordent deux jours pour raisons religieuses. A chacun de les fixer. Oui, se serait un pas dans la bonne direction, parce qu’il s’agirait d’une reconnaissance. Cette décision serait logique et positive. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p80-81

Déformer le socle de l’identité française et ses valeurs chrétiennes en rajoutant de-ci, de-là, de nouveaux jours fériés sur le calendrier afin de satisfaire les Musulmans, et ainsi mieux asseoir et enraciner une nouvelle identité islamique en France.
Insérer progressivement les valeurs de la civilisation islamique, qui n’ont rien à voir ni de près, ni de loin avec les valeurs chrétiennes (pas de notions de « pureté » et « d’impureté » (licite/illicite, halal/haram par exemple).
Tant qu’on y est, pourquoi limiter ces nouveaux jours fériés aux Musulmans, et ne pas en donner autant aux Juifs, aux bouddhistes, aux taoïstes, aux hindouistes, … ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le modèle laïc et républicain français :

« David Pujadas :pour les relations entre l’État et les religions, s’il y avait un modèle idéal, quel serait-il ? Le modèle français ? La Turquie ?
Hassen Chalghoumi :au terme de tous mes voyages, c’est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j’ai vu toutes les religions cohabiter d’une manière équilibrée et respectueuse, cela m’a touché. Mais le modèle français… »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p86

Hassen Chalghoumi n’est pas sans ignorer que la Turquie est actuellement un pays dirigé par les islamistes de l’AKP, sous commandement militaire :
– l’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohammed est passible de 6 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
– la mention de la religion est inscrite sur les pièces d’identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes Juif, Musulman, Chrétien, Communiste, Capitaliste, Marxiste, Taoïste,…pour renouveler votre pièce d’identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, alévisme, Judaïsme,…)
– les Mosquées sont financées par l’État turc et les Imams sont des salariés nommés par le gouvernement, dépendant directement du Premier Ministre, ce sont des fonctionnaires de l’État.
– Le Catholicisme n’a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n’existe pas officiellement de catholiques turcs)
– toute construction d’une nouvelle Église est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l’État
– les prêtres Catholiques et Chrétiens étrangers ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
– les cours d’Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques (il faut demander une dérogation et se justifier pour ne pas y participer)
la persécution des chrétiens d’Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d’Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd’hui… 0,2%

-   82b8x Gilad Shalit     OO8yl hamas
Le gouvernement turc classifie ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse. La Turquie….pays laïc ?

pour Hassen Chalghoumi, le modèle islamique turc de l’AKP est « plus harmonieux » que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Introduire l’Islam comme Culte de l’État….le modèle Chalghoumi ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le port du voile islamique à l’école :

Il faut savoir que la femme de l’imam porte le voile islamique, et Il est intéressant de constater que Hassen Chalghoumi, qui dit lutter contre les formes extrêmistes de l’Islam, défend le port du voile islamique à l’école.

« David Pujadas :  En tous les cas, vous pensez qu’il ne faut pas empêcher les élèves de porter le voile à l’école si elles le souhaitent…
Hassen Chalghoumi :Personnellement, oui.
David Pujadas : Parce qu’on a coutume de considérer en France que l’école est le sanctuaire de la laïcité.
Hassen Chalghoumi :Je suis cent pour cent d’accord avec vous. Mais vous savez, les meilleures intentions du monde peuvent parfois mener dans le fossé… Ils ont crée cette loi et que s’est-il passé ? Des écoles privées musulmanes se sont développées partout. Avant, on pouvait encadrer ces enfants, leur parler, s’assurer qu’ils n’étaient pas embarqués dans une mauvaise voie religieuse. Aujourd’hui, on n’a plus de prise sur eux. Quitte à choisir, je pense qu’il est préférable de les garder avec nous, avec leur liberté, et de pouvoir les suivre tout de même. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p76

Hassen Chalghoumi nous explique de manière détournée que les institutions françaises républicaines et laïques doivent se rabaisser et céder aux pressions exercées par les islamistes, sous entendu le message : soit vous acceptez nos filles voilées dans vos écoles républicaines, soit nous les inscrivons dans les écoles coraniques, et vous ne pourrez plus les soumettre à vos valeurs occidentales.
Céder à une forme de menace et de chantage.
Alors que bien évidemment, ce n’est pas à l’État français de céder et de se soumettre aux revendications des islamistes qui veulent modifier le mode de fonctionnement des institutions laïques et républicaines en y introduisant le voile islamique et toute la sphère idéologique incluse avec (interdiction de serrer la main d’un homme, pas de piscines mixte hommes/femmes, pas de cours de sciences biologiques sur les organes génitaux, etc…)
C’est à l’État de rester ferme en interdisant le voile à l’école, et sanctionner les écoles communautaires ne respectant pas le pacte républicain.

 

Qu’enseigne-t-on dans la Mosquée de Drancy ? Rien d’autre que l’Islam.
On y trouve des prédicateurs qui racontent la vie du Prophète Mohamed, comment il a soumis par la force, les Juifs et les Chrétiens et tous ceux qui s’opposaient à lui, dans des batailles.
Dans un sermon du vendredi, un prêcheur nous donne une description en détail de la Bataille de Badr, (hard-copy) comment le Prophète Mohamed, guide « Spirituel » de tous les Musulmans, a vaincu et soumis la tribu Arabe des quraychite en partance de la Mecque vers l’Irak, pour émerveiller les Musulmans sur la stratégie militaire, la force, la puissance et la victoire de l’armée Musulmane du Prophète Mohamed sur les Infidèles, par le Jihad.
Cette conquête militaire permettra au Prophète Mohamed d’amasser un gros butin, (lire par exemple la sourate VIII du Coran « Le butin », gestion des prises de guerre et des otages), qui va lui offrir une assise supplémentaire et définitive dans sa légitimation du pouvoir, et justifier la poursuite de ses conquêtes militaires.
Un court extrait du prêche sur la bataille de Badr de la vidéo en italique ci-dessous :
« Il a été rapporté que pendant qu’un compagnon combattait un ennemi, il a vu la tête de ce dernier s’envoler. Vous savez qui lui a coupé la tête ? C’est les Anges. C’est le seul combat où Allah a fait descendre les Anges pour combattre avec les Musulmans. Et les historiens disent que pour faire la différence entre ceux qui ont été tués par un compagnon et ceux qui ont été tués par un Ange, ils se distinguaient par la seule différence que les Anges frappaient là (en montrant sa nuque de la main). C’est le seul combat qui a été entièrement dirigé par Allah. »
[04:44]

Nous sommes là, à des années lumière du Message Christique de Paix, de Fraternité et d’Humilité des Évangiles de la Bible.

 


Hassen Chalghoumi explique par ailleurs dans ses ouvrages et interview que la France ne doit pas subir l’influence et l’ingérence des états étrangers dans les Mosquées françaises, par l’intermédiaire de leurs prédicateurs qui véhiculent les idéologies de l’Islam conquérant et politisé
.
Début 2012, il reçoit pourtant dans sa Mosquée de Drancy, les prédicateurs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban, (hard-copy), adeptes de la version la plus dure qui existe de l’Islam, le wahhabisme.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.

Pour avoir un aperçu de l’idéologie des prestigieux cheikhs saoudiens invités de Hassen Chalghoumi, quelques extraits tirés d’une prédication de Saad Al Brik donnée devant des Fidèles Musulmans en Arabie Saoudite sur la chaîne IQRA TV, en gras italique ci-dessous :

-      3wDRQ Hassen Chalghoumi    P0Oyb imam
Hassen Chalghoumi et ses prestigieux invités à la Mosquée de Drancy, les cheikhs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban en 2012 (photo de droite, Saad Al Brik préchant sur IQRA TV)

« Nous prions Allah d’accepter les Musulmans morts en martyrs et mis leur âme au Paradis. Nous prions qu’Allah renforcent les Croyants contre l’occupation américaine, le colonialisme, la barbarie et la tyrannie diabolique de leurs tanks et de leurs avions. Et il leur a été dit : « Croyez que cette force, cette répression, cette victoire, ce sang, cette dévastation sont la démocratie ». Croyez-nous quand les couteaux dans nos mains éventrent vos estomacs et vos coeurs, c’est pour ça que nous sommes venus à votre rescousse. Croyez-nous lorsque nous vous alignons en file indienne attendant la nourriture et la boisson, pour vous apporter de l’eau douce et pure. Croyez-nous lorsque nous vous voyons tourmentés par la douleur de la mort et la faim, et que nous sommes venus afin de vous nourrir de la manne et de victuailles.
Croyez-nous lorsque nous vous écrasons et ne respectons pas vos hommes et femmes âgées, n’offrant aucune pitié au petit enfant ou à l’orphelin, aucune compassion pour la femme, la mère endeuillée ou la veuve. Croyez-nous lorsque nous venons pour vous honorer et vous secourir de la tyrannie et du despotisme. »
[...]
« Les premier à évoquer et discuter des droits de l’Homme, sont ceux qui sont venus après la Révolution Française. Leur Prophète ou leader qui a initié tout cela était le français Jean-Jacques Rousseau, auteur du « contrat social », apparu onze siècles après l’Islam. Après l’Islam, après « appelle le nom de Dieu ton Créateur », après que nous ayons honoré l’homme et après que nous ayons crée l’homme sous sa forme parfaite. Onze siècles après tout cela, c’est-à-dire 1100 ans plus tard, ils ont soudainement réalisé qu’il existait une créature appelée un être humain, et que cet être humain avait des droits. Et ils ont commencé à établir une législation des droits de l’Homme, de leur propre volonté. Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et Diderot, ont commencé à théoriser après la Révolution Française, la révolution contre la persécution des religieux, les violations des libertés individuelles, et de l’expropriation. Seulement alors, ils sont arrivés à obtenir la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen : Les droits de l’homme se déclinent en deux thèmes :
- le changement de la politique gouvernementale et la condition de la femme.
Lorsque ils évoquent la question des droits de l’homme de notre société islamique, ils ont l’habitude d’aborder ces questions avec pour intention de réformer les voies islamiques, leurs régimes et leurs lois, et de conseiller leur dirigeant, afin de les remplacer par des partis politiques. Mettre en place le pluralisme, le factionnalisme, c’est ce qu’ils appellent la démocratie.
Il en résulte que n’importe qui ayant acquis une majorité de voix, est celui qui doit être écouté. Même si c’est un clown, une star de cinéma, une pop ou une rock star, ou Boney M, appelez-le comme vous voulez, aussi longtemps qu’il reste une star au sein des masses. »
[...]
« Au Moyen-âge, l’Europe a expérimenté les plus répugnantes formes de violation des droits de l’homme, par des régimes et des législation oppressifs, le féodalisme, le privilège de la noblesse, la tyrannie de l’Église, l’asservissement des autres, les punitions barbares, et les tortures sans aucune commune mesure, contre tous ceux qui ne se soumettaient pas à l’Église, même dans leur esprit. On les traitaient d’archaïques si ils utilisaient des méthodes d’expérimentation, la recherche scientifique au lieu des balivernes inutiles et des mensonge de l’Église. Comme vous le savez, Pythagore fut brûlé sur un piquet, comme le fut Copernic, ainsi que les groupes qui ont inventé certaines inventions, parce qu’ils refusaient de se plier aux règles absolues de l’Église, et parce qu’ils voulaient libérer leurs esprits. »
[...]
« Ils disaient, tous le monde doit se convertir au Christianisme ou être tué. C’était une époque ou les procès de l’Inquisition faisaient des ravages, leur corps étaient exhumé de leurs tombes, et le reste de leurs os brûlés. Où sont les droits de l’homme ? »
[...]
« L’idée des droits de l’homme s’est répandue dans la liberté sexuelle, l’homosexualité, et le droit à l’athéisme. Les droits de l’homme de l’Occident sont teintés de contradictions. Alors qu’ils égalisent l’homme et la femme dans le droit à la fornication, au sexe et au vice, certaines lois en Europe stipulent que la femme ne touche que la moitié du salaire d’un homme, leur interdisent de garder leur nom, et exigent même d’elles de prendre celui de leur mari. Ces lois, censées représenter les droits de la femme, négligent les différences entre hommes et femmes, et attribuent à la femme des droits qu’elle est incapable de gérer. »
Saad Al-Brik – préche devant les Fidèles, IQRA TV, 22 juin 2004 (hard-copy)

Un discours politique de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.
En parlant du droit des femmes, Saad Al Brik sait-il qu’une saoudienne dans son pays n’a même pas le droit de conduire une voiture ?

De par ses positions, ses convictions, et l’idéologie véhiculée par les « religieux » invités à donner des sermons dans sa Mosquée, peut-on considérer Hassen Chalghoumi comme un « imam modéré » ? Pensez-vous que cela soit un Islam d’intégration des Musulmans à la communauté nationale qui est enseigné dans la Mosquée de Drancy ?

-                                         wOqbw islam       d14aE israël
«Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une Mosquée, moi, je l’ai. »
Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy – septembre 2008 avouant avoir menti à ses administrés en ayant caché le projet de la Mosquée  (photo de droite, Jean-Christophe Lagarde expose les plans de la Mosquée devant les Fidèles Musulmans)

11 février, 2013

L’imam Hassen Bounamcha justifie le mariage forcé dans une conférence à la Grande Mosquée « l’Olivier » de Boulogne-Billancourt

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 07 min

Boulogne-Billancourt est une commune française des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France, la plus peuplée des communes franciliennes après Paris.
Pôle économique majeur d’Île-de-France, la ville accueillait en 2006 une douzaine de milliers d’entreprises, ce qui la place au rang de deuxième parc francilien après Paris.
Le secteur industriel sous les effets dévastateurs de la crise économique disparaît peu à peu.
La communauté Musulmane est bien représentée dans la ville, sa principale association, le Centre Culturel et Cultuel Musulman de Boulogne-Billancourt (CCCMBB) est créée le 13 mars 1981. En 2007, cinq jours avant de quitter la mairie, le maire UMP Jean-Pierre Fourcade délivre le permis de construire un lieu de Culte. Un projet d’un coût total de 4,5 millions d’euros, la construction d’une Mosquée sur les sites désaffectés des usines Renault.
Devant les problèmes de financement rencontrés par les responsables du CCCMBB, l’Arabie Saoudite a apporté une aide, une ingérence dans les affaires françaises d’un état islamique qui exporte un islam particulièrement radical à travers le Monde, le wahhabisme.
Le complexe islamique finalisé est divisé en quatre niveaux pour une surface de 2000m². Le bâtiment mesure treize mètres de haut mais ne possède pas de minaret, abrite trois salles de prière d’une capacité totale de 1 400 personnes, une salle polyvalente, une bibliothèque, des salles de classe pour enseigner la juridiction islamique (fiqh).
La Mosquée est ouverte au public depuis le 1er avril 2011.

-   L'imam Hassen Bounamcha justifie le mariage forcé dans une conférence à la Grande Mosquée   725134MosqueBoulogneMusulmans Allah dans religion
-                        La Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt         Jeunes Musulmans à l’étude dans le centre culturel de la Mosquée

Quel Islam est enseigné aux Musulmans dans les salles de cours et quel est le contenu des conférences données dans le lieu de culte ?

On peut s’en faire une idée précise en consultant le site officiel de la Grande Mosquée de « l’Olivier » de Boulogne-Billancourt en constatant que les responsables du CCCMBB invitent régulièrement des prédicateurs fondamentalistes.
On peut par exemple visionner en intégralité une conférence donnée par l’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe.

-                                                             968184MosqueBoulogneBillancourtHassenBounamcha Aubervilliers
L’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha en conférence à la Mosquée de Boulogne-Billancourt : « Tu n’as pas le droit de tomber amoureuse »

Pour s’en faire une idée, un extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Boulogne-Billancourt en gras italique ci-dessous (hard-copy) : (également disponible sur youtube)
« Allah t’as déjà crée ton époux ou ton épouse.[...] La priorité, c’est de satisfaire Allah en passant par la satisfaction de tes parents, si ton père et ta mère disent non, alors tu ne l’épouses pas. « Ah oui ? Mais pourtant, je suis amoureuse ! » Tu as buggé parce que tu es tombée amoureuse avant d’avoir l’agrément d’Allah. Parce que tu n’as pas le droit de tomber amoureuse, l’Amour, il vient avant ou après ?
Une française dit : « Vous les Musulmans, vous les orientaux, souvent, vous épousez des filles que vous ne connaissez même pas. Vous allez au Bled, et vous emmenez une fille de là-bas que vous ne connaissez ni d’Eve, ni d’Adam. » Écoutez ce qu’a dit un ami à moi, un cheikh du Sri Lanka, il lui a dit : « Madame, c’est normal, nous c’est un peu différent de vous. Vous, vous commencez vos couples et vos mariages avec un grand Amour, un big love, mais tous les jours il rétrécit, il rétrécit, il rétrécit, et après il n’y a plus rien !

Alors que nous, on commence avec un tout petit Amour, et tous les jours il grandit, il grandit, il grandit, un big Love ! C’est comme ça les enfants que l’on commence notre vie, avec zéro Amour, avec que la raison. »
[...]
« Elle ne peut plus raisonner car les sentiments ont dépassé la raison. »

[04:11]
Hassen Bounamcha dit l « Ami Hassen », imam d’Aubervilliers en conférence à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt – « le mariage en Islam » dernière partie

Pour l’imam Hassen Bounamcha, ce sont les parents qui décident, avec l’agrément d’Allah, qui leurs enfants devront épouser. Un Musulman ou une Musulmane, n’ont pas le droit de tomber amoureux, les sentiments ne doivent pas prévaloir sur la raison, le choix du conjoint n’appartient qu’aux parents.

Sous son air débonnaire, l’imam fixe, en s’appuyant sur la religion, une limite dans l’inconscient collectif des Musulmans qui l’écoutent, une restriction de leur Liberté. Une véritable apologie du mariage forcé et communautaire.
Pour justifier ses propos, Hassen Bounamcha évoque l’échec du mariage à l’occidentale. Les couples occidentaux sont des insouciants, ils tombent amoureux sur un coup de foudre « un big love », puis au fil du temps, leur amour disparaît, alors que dans un couple Musulman, l’Amour inexistant au départ, ne fait que se renforcer.
Une vision binaire, terriblement pauvre, réductrice et archaïque de la vie de couple et de la société.

Ce type de conférence, dictant la négation de la liberté d’aimer, de trouver son conjoint et celui qui lui plaît par soi-même, est-il en accord avec les principes de la République Française de Liberté, Égalité et de Fraternité ? Ne risque-t-il pas d’induire chez les Fidèles Musulmans de Boulogne-Billancourt, des cas de conscience, générant des conflits familiaux, résultant du gouffre séparant la conception de la société islamique de celle de la société occidentale ?

 

Le prédicateur et imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou Anas est également un invité prestigieux reçu à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.
Dans l’idéologie islamique de Nader Abou Anas, on peut par exemple apprendre sur son site internet http://dourous.net, que la musique est « la voix de Satan » et que la fête de la Saint-Valentin est une perversion du monde occidental.

-                                                             665474MosqueBoulogneNaderAbouAnas2 Boulogne-Billancourt
L’imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, en conférence à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt :  « ne suivez pas les Juifs et les Chrétiens dans tout, on a notre identité », « ne vous affligez pas, alors que vous êtes les Supérieurs »

Un extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Boulogne-Billancourt en décembre 2011, « une mise au point ! », également disponible au format mp3 sur son site http://dourous.net (hard-copy)
« D’autres, leur soucis, c’est la musique, matin, midi et soir il n’a que ça, et dès qu’il n’est pas bien, il met de la musique, quand il est bien il met de la musique. Il n’a que ça dans la tête. Il pense, que quand il est mal, la musique le tranquillise. T’as rien compris. La musique, c’est la parole de Satan, comment veux-tu que ça te tranquillise ? »
[13:15]
« Ce qu’il faut faire aujourd’hui c’est garder son identité, appeler les gens à l’Islam et ne pas suivre n’importe qui, on n’est pas perdu, on a un modèle : Allah a dit : « Vous avez en votre Prophète un Parfait exemple à suivre ». Voilà notre modèle, c’est lui, c’est le Prophète. Mais non, aujourd’hui, il veut suivre un tel et un tel pour s’intégrer. Pour être à la page, pour ne pas qu’on dise : « Sérieux, tu ne connais pas ? Mais t’es un débarqué ! Tu viens d’où ? » Alors, pour s’intégrer, il délaisse ses principes et son identité. 24 décembre, va voir ce qu’il fait. Va voir Fatima, Khadidja, Maryam, des filles de notre communauté ce qu’elles ont fait la nuit du 24, va voir. Et va voir le 31 décembre à quoi il va ressembler.
Et regarde quels noms et quels types de personnes seront là-bas. Des Musulmans. Beaucoup de Musulmans. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas fiers d’être Musulmans. Pourquoi, parce qu’ils ne connaissent pas leur Religion. Le Prophète nous a alerté il y a plus de 1400 ans : « Vous suivrez certainement les pas de ceux qui vont ont précédés. coudées par coudées, même s’ils entraient dans le trou d’un lézard vous les suivriez. » Ils dirent : « Les Juifs et les Chrétiens, Messager d’Allah ? Et il répondit : « Et qui donc ? ».

C’est une réalité. Un rappel à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens dans tout, on a notre identité. Eux ils ont leur identité, et ils ne nous suivent pas dans nos fêtes, pourquoi est-ce qu’on doit les suivre dans leurs fêtes, pourquoi ? »
[38:40]
« Allah a dit : « Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les Supérieurs », Allah dit que vous êtes les Supérieurs, pourquoi est-ce que tu te rabaisses ? »
[41:08]

Pour l’imam Nader Abou Anas, fréquenter et fraterniser avec les Juifs et les Chrétiens est incompatible avec les préceptes islamiques. Les Musulmans ne sont pas libres de leurs actes, et ils devront répondre devant Allah leur Créateur pour leur mauvais comportement : ceux qui fêtent Noël ou la Saint-Sylvestre sont à condamner sans réserve, des lâches qui « ne sont pas fiers d’être Musulman ».
Les Musulmans n’ont pas à suivre ces gens là, ils ne doivent pas s’intégrer car ils sont « les Supérieurs », ne pas être influencés parce ceux qui cherchent à les détourner de l’Islam en se perdant dans la musique, la joie, les festivités, des perversions du monde Occidental, interdites dans le dogme islamique.

Pensez-vous que ces prédications sont un appel à l’Humilité, à l’Amour et à la Fraternité entre communautés ? La Grande Mosquée de l’Olivier de Boulogne-Billancourt favorise-t-elle l’intégration de la jeunesse Musulmane dans la société ?

 

Le 9, 16 et 23 décembre 2012, le Frère Sofiane est venu initier les Musulmans de Boulogne-Billancourt au rite malékite par l’apprentissage de la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana. (hard-copy)
Le malékisme est une des quatre écoles classiques du droit musulman sunnite. Il est fondé sur l’enseignement de l’imam Mālik ibn Anas (711 – 795), théologien et législateur qui vécut à Médine.
Il s’agit d’une doctrine particulièrement radicale, puisque qu’elle contient dans son dogme un système islamique totalitaire complet sur tous les aspects de la vie de la société Musulmane, politique, sociale, législative, économique, et juridique, incompatibles avec les fondements de la République Française, comme on va l’analyser un peu plus loin.
Pour plus d’informations sur le rite malékite, on peut se rapporter par exemple à l’ouvrage de Joachim Véliocas « L’islamisation de la France » – « Le malékisme, l’Islam du Maghreb » (p75-p91)

Ibn Abû Zayd Al Qayrawana (922 – 996) fut un des principaux adeptes et propagateurs de la doctrine malékite. Surnommé « le petit Malik », ses textes fondamentaux figurent officiellement au programme des écoles de pays du Maghreb, par exemple au Maroc (hard-copy), en Égypte (hard-copy), ou en Tunisie (grande Mosquée de Kairouan)

-                   828961MosqueBoulogneRisala2 Bourget  663838larisaladogmeetfiqhmalikitebnabuzaydalqayrawani charia
Enseignement du Malékisme, la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana, à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt

Il est tout à fait inquiétant de s’apercevoir que cette doctrine fondamentaliste soit enseignée dans les mosquées françaises.
Pour avoir un aperçu des écrits de la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana enseigné à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt, quelques extraits de son ouvrage : « La Risala, un traité de Fiqh malékite », une traduction anglaise disponible sur ce lien. On peut également trouver une copie d’écran d’une page de l’ouvrage en français sur le site de l’observatoire de l’islamisation, que l’on peut emprunter à l’Institut du Monde Arabe.

« Il n’est pas licite de faire couler le sang d’un Musulman sauf s’il commet l’apostasie, s’il commet l’adultère, ou s’il tue une personne sans raison, ou s’il devient hors-la-loi, ou s’il renonce à la Foi. »

« Il n’est pas licite pour un Musulman d’écouter intentionnellement des sons amoraux, ni d’écouter le discours d’une femme illicite, ni de participer à des amusement ou écouter des chansons. »

ADULTÈRE
Si un musulman marié commet l’adultère ou la fornication, il doit être lapidé jusqu’à la mort.

HOMOSEXUALITÉ
Si un homme commet un acte de sodomie avec un autre adulte consentant, alors les deux doivent être lapidés jusqu’à la mort, qu’ils soient mariés ou non.

LE JIHAD : SA SIGNIFICATION
Il s’agit d’un terme technique destiné aux Musulmans leur demandant de combattre les Infidèles qui n’ont pas l’intention d’élever le nom d’Allah ou de présenter l’Islam.

Les obligations du Jihad :
1) quand le chef recommande une direction particulière au combat, il faut lui obéir.
2) Ghulul doit être abandonné : cela signifie s’emparer du butin avant qu’il ne soit divisé
3) l’Infidèle doit pouvoir bénéficier d’un passe-droit, s’il est détenteur de ce passe-droit, il n’est plus permis de le tuer sans raison
4) Il ne faut jamais fuir quand nos chance de vaincre sont à deux contre un. Il faut garder une position ferme

Le Jihad est divisé en deux catégories :
L’obligation individuelle et l’obligation générale.
Quand il devient nécessaire de l’appliquer, il ne peut être opposé. L’obligation de faire de Jihad est vrai également pour ceux qui d’habitude ne peuvent combattre, comme les femmes, les esclaves et les enfants, si l’endroit où ils habitent est soudainement attaqué.

Comment et quand le Jihad devient obligatoire
Le Jihad est une obligation qui peut être pris en charge par certaines des personnes pour le compte d’autrui.
Par les mots du Tout-Puissant: « Ces croyants qui ne combattent pas, autres que ceux qui sont contraints par nécessité, ne sont pas les mêmes que ceux qui font le Jihad dans le sentier d’Allah « (4:95)
Allah a promis à ces personnes le Jardin (paradis).

Inviter les gens à l’Islam d’abord
Et il est préférable, selon nous, de ne pas combattre l’ennemi avant de l’avoir invité à embrasser l’Islam, sauf s’ils attaquent les premiers.
Les malékites préfèrent que chaque groupe soit appelé à abandonner leur incrédulité pour épouser la Shahada dont le contenu n’est pas prescrit.
Durant trois jours, pour convaincre les Infidèles, le Message du Prophète est répété sans interruption sauf si les ennemis attaquent les premiers, il devient alors obligatoire de les combattre.

Offrir le choix entre l’Islam et la Jyzia
Ils doivent soit accepter l’Islam, soit payer la Jyzia (taxe sur les non-musulmans), sinon, ils doivent être combattus.
Le texte explique que le choix est proposé en même temps, S’ils acceptent une des deux propositions, les charges contre eux sont abandonnées. Si ils les refusent, ils doivent être combattus. Al-Jawhar suggère que l’appel à l’Islam est proposé en premier, s’ils refusent, la proposition de  la Jyzia est proposée en second, s’ils refusent, alors ils doivent être combattus. Tout cela, s’il y a un délai de temps suffisant, et s’ils n’attaquent pas les premiers, ils doivent alors être combattus sans conditions.

Où la Jyzia est acceptable
La Jyzia n’est accceptable que dans les territoires soumis à nos Lois. La juridiction ne doit être imposée que si les ennemis sont sur notre territoire.
S’ils ne l’acceptent pas, ils doivent être combattus.
Umar nous dit que cette précondition n’est valable que pour les peuples puissants. Pour les peuples qui veulent une trêve, la Jyzia doit leur être imposée où qu’ils se trouvent, afin qu’ils achètent leur Paix pour eux et leur pays.

Fuir l’ennemi n’est pas autorisé
Fuir l’ennemi est une erreur majeure si leur nombre est moins du double des Musulmans.

La lapidation, le meurtre des personnes commettant l’adultère et des apostats, le Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles, font intégralement partie de cette législation islamique, bien entendu, en infraction totale avec les concepts de la société occidentale.
La doctrine malékite de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana, servant de référence au prêcheur Sofiane, et censée prendre sa source de la Sunna (comportement) du Prophète Mohamed, guide et modèle de tous les Musulmans, ne risque-t-elle pas d’induire des comportements et des actes dangereux et interdits par la législation française, pour les plus fragiles d’entre eux ?

-                                                                           588029MosqueBoulogneBillancourtJeanPierreFourcademaireUMP chrétiens

« J’avais approuvé un projet d’immeuble pour accueillir la communauté Musulmane quand j’étais maire, le principe, c’est que la commune met à disposition le terrain contre un loyer symbolique. Reste le problème du financement. »
Jean-Pierre Fourcade, ex-maire UMP de Boulogne-Billancourt, en septembre 2009, (a délivré le permis de construire de la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt)

26 janvier, 2013

Des prédicateurs islamistes fondamentalistes viendront-ils endoctriner les jeunes Musulmans dans la future Grande Mosquée de Reims ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 32 min

L’agglomération de Reims, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne, compte plus de 190 000 habitants. C’est une des villes historiques les plus importantes de France.
A partir du XI Siècle, presque tous les Rois de France furent sacrés dans la Cathédrale Notre-Dame de Reims.
La ville rémoise accueille aujourd’hui une forte population Musulmane, en effet, dans la « cité des sacres », plus de un rémois sur dix est Musulman.

Face à la pression et à l’ampleur de cet effet migratoire sur Reims, des associations se créent pour promouvoir la culture islamique, dont la principale est l’Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims (AMCIR) créée en 1980.
l’AMCIR est membre officiel de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
l’UOIF possède une soixantaine d’associations directement affiliées, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Pour consolider les relations entre les Frères Musulmans et l’UOIF, Ahmed Jaballah était en visite chez le président islamiste égyptien Mohamed Morsi, le 3 janvier 2013.

-                                                        Des prédicateurs islamistes fondamentalistes viendront-ils endoctriner les jeunes Musulmans dans la future Grande Mosquée de Reims ? dans Politique PEjva
Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (au centre), reçu par le président égyptien des Frères Musulmans Mohamed Morsi, (à droite) le 3 janvier 2013 en Égypte

La salle de prières mise à disposition par la mairie étant devenue trop exigüe pour accueillir l’afflux croissant de Fidèles, l’AMCIR a pu obtenir il y a quelques années un terrain gracieusement offert par la municipalité, base d’un projet de construction d’une Mosquée et d’un centre Culturel Islamique. La municipalité se pose également comme garant des emprunts effectués par l’association pour financer l’édifice religieux, tout cela bien entendu au mépris de la Loi de 1905 qui prévoit que l’État ne doit financer aucun Culte.
L’AMCIR est influencée par des puissances étrangères, en particulier le Koweït. L’état wahhabite qui vient de déposer une proposition de Loi interdisant sur son territoire toute construction de nouvelles Églises, a dépéché sur Reims son ambassadeur Ali Suleiman Al-Saied en février 2009, pour y déposer un chèque de 3 millions d’euros comme participation au financement de la future Grande Mosquée de la ville.
Le Koweït s’offre ainsi un droit d’ingérence sur ce qui sera enseigné par les imams et prédicateurs du centre islamique, en particulier aux enfants musulmans de l’école coranique du futur lieu de Culte, sans aucun contrôle des instances françaises.
Le projet de l’AMCIR est un bâtiment de 3 750 m2 construit sur un terrain de 4 600 m2, avec un parking de 2 500 m2. Sont prévus un lieu de culte, avec un minaret de 12 mètres de hauteur, un espace socio-culturel, (des salles de réunion, de cours et de séminaire) et un espace vert. Au total, l’édifice aura une capacité d’accueil de 2 500 personnes.

Le budget total du projet est de 5 Millions d’euros. Un cinquième de cette somme a été apportée par la communauté Musulmane, des dons sont recueillis sur le site internet officiel de la Mosquée. Ce million a permis de financer le gros œuvre. La Mosquée est en cours de réalisation, et pourrait être inaugurée début 2014.

-    ne3ow Adeline Hazan dans religion

  97Q3l Ahmed Jaballah

-     Le projet de la Grande Mosquée Sainte Anne de Reims

-                                                                G7EOv antisémitisme

Le minaret de la Grande Mosquée de Reims en cours de construction en avril 2012


Quel Islam est enseigné par les responsables de l’AMCIR ?

La pensée des idéologues de l’UOIF est contenue en partie dans cette réplique de Lekbir Kotbi, recteur de la future Mosquée de Reims, interrogé par le grand reporter François Hautier du Figaro :
-            37QEk Bourget
« Le concept d’intégration est dépassé: les jeunes Musulmans sont aujourd’hui français. Ils disent: ‘le problème d’intégration, c’est le vôtre ! C’est vous qui refusez l’autre, une certaine différence. Moi, la France, c’est mon pays !’ »
Lekbir Kotbi – recteur de la future Grande Mosquée Sainte Anne de Reims, rapporté par le Figaro

Lekbir Kotbi nous explique que voilà, c’est fait, les Musulmans sont maintenant chez eux en France, et que c’est désormais à la France et aux français qui « refusent l’autre et une certaine différence», de s’adapter et de respecter les traditions, moeurs et coutumes islamiques, et non aux Musulmans de faire l’effort de s’assimiler à la culture et aux valeurs de la nation. Une intégration à l’envers !
Parce que « le concept d’intégration est dépassé», ce problème devient « le vôtre», le problème des français intolérants qui n’acceptent pas les revendications islamiques.

Sur la page Facebook de l’AMCIR, on peut obtenir des indications sur l’idéologie islamique qui peut être diffusée aux Fidèles Musulmans rémois dans la salle de prières actuelle.

Les responsables de l’AMCIR font la promotion de cheikh wahabbite saoudien Mohamed Al-Arifi (hard-copy), un prédicateur prestigieux connu dans tout le Moyen-Orient et le Maghreb, qui explique sur les télévisions des pays islamiques comment bien battre sa femme, ce prédicateur déverse également sa haine contre les Juifs, qu’il considère comme un peuple rusé qui se cache derrière les murs pour se battre contre les Musulmans.

-              dEK9J Champagne-Ardenne

« Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. Une d’entre elles est leur incapacité à supporter la confrontation. J’ai étudié l’Histoire des Juifs quand je donnais des cours de Religion. A travers toute l’Histoire des Juifs, je n’ai jamais étudié une bataille dans laquelle ils aient combattu l’ennemi de front. »
sermon de Mohamed Al-Arifi devant des Fidèles, une référence théologique pour les responsables de la future Mosquée de Reims

Également sur la page Facebook de l’AMCIR, les responsables invitent les Musulmans à écouter les sermons de l’imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa (hard-copy), intégralement disponibles sur son site Internet officiel http://www.rachidabouhoudeyfa.com.
L’imam Rachid Houdeyfa diffuse une idéologie islamique fondamentaliste, il explique par exemple que les femmes Musulmanes doivent se couvrir intégralement le corps et le visage sauf les yeux dans un pays de « fitna » (désordre) comme la France, ou au moins porter le hijab (voile couvrant intégralement le corps sauf le visage) qui est une recommandation obligatoire de l’Islam.

-                                                                    VED1y charia

« La chose qui donne le plus de valeur à la femme, c’est le hijab »
Rachid Abou Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, un maître à penser pour les responsables de la Mosquée de Reims


On peut être également surpris de retrouver un sermon du prédicateur islamiste suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan.
Tariq Ramadan se revendique d’un Islam politique, proche des Frères Musulmans, il explique que l’Occident est décadent et que la seule solution pour rétablir la situation consiste en la création d’un État Islamique sous la Charia dirigé par un imam, un système bien évidemment incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental.
Un court extrait du sermon sur « l’épreuve de l’amour », intégralement disponible en ligne sur la page Facebook de l’AMCIR, en gras italique ci-dessous : (hard-copy)

-               NE1py Coran
Le prédicateur Tariq Ramadan, une référence idéologique pour les responsables de la future Mosquée de Reims

« Youssouf est un Prophète initié à se rapprocher de Dieu et qui porte le Message. Observez un peu ce qu’il lui arrive. C’est une grande méditation que chacun et chacune d’entre nous doit vivre. Youssouf croît en un Dieu unique, il dit « La illaha il Allah », pour nous c’est le message éternel, le seul que tous les Prophètes soient venu dire : « La illaha il Allah ». Le Tawhid. Il est avec un père qui dit : »La illaha il Allah », il vit dans un pays où l’on dit « La illaha il Allah », il est entouré d’une famille et d’un contexte où l’on dit « La illaha il Allah ».
Que fait Allah avec lui ? Il le prend, et il l’arrache à son père, à sa mère, à sa terre et il se retrouve en exil, il met dans le fond d’un puits où il est récupéré par des voyageurs, il le fait voyager jusqu’en Égypte, où il n’y a pas de « La illaha il Allah », ce sont des polythéistes, dans des familles où on ne croit pas en Dieu, et avec une femme qui va tenter de le séduire.
ça ne vous dit rien ? Il y a soixante ans, vos parents, qui n’ont pas compris pourquoi, arrachés à leur terre pour des raisons économiques, là où on faisait cinq fois l’appel à la prière, se disant : « pourquoi on est obligés de partir, pour de l’argent ? » Se retrouvant dans un pays où on n’appelle pas à la prière, entourés de gens qui ne croient plus en Dieu pour la plupart, pour se retrouver en plein milieu de l’Europe, dans un univers plein de séduction. ça ne vous dit rien ? C’est notre histoire.
C’est l’histoire de notre exil. Et ce qui est très étonnant, lorsque vous lisez la Sourate, le récit, dans les premiers versets, vous trouvez : « le Pharaon a fait des gens de l’Égypte des sectes, et il va rendre faible une partie d’entre vous. » Réfléchissez à ce verset. Pharaon s’est élevé et enorgueilli sur la Terre, et il a composé son peuple de groupements, et il a affaibli l’un d’entre eux, dont il tuait les enfants et laissait vivre les filles. Ici, des siècles plus tard, Allah parle des descendants de Youssouf comme des gens du pays. ça ne vous dit rien ? C’est nous ! Ce sont les les gens qui à partir de cet exil deviennent des gens du pays ! [...]Ces gens du pays qui vont être persécutés dans cette histoire.
Cela doit nous faire réfléchir. »
[33:00]

Tariq Ramadan nous explique que, comme le Prophète Youssouf à l’époque de Pharaon dans les temps anciens, les Musulmans ont été arraché à leur terre, à leur identité islamique, ils descendent de gens en exil, qui se sont retrouvés en « plein milieu de l’Europe », dans un pays « de la séduction » et « sans religion », qui « affaiblit une partie d’entre eux », et qu’ils vont être « persécutés ».
Pour Tariq Ramadan, Les Musulmans de France sont déracinés, persécutés dans un territoire hostile. Une manière de souder la communauté Musulmane contre la menace extérieure, les non-Musulmans.


Verra-t-on les prédicateurs Mohamed Al-Arifi, régulièrement invité en France comme ici au Bourget, Rachid Abou Houdeyfa et Tariq Ramadan venir donner des conférences dans la Grande Mosquée de Reims ? Pensez-vous que les idéologies développées par ces prédicateurs et diffusées par l’AMCIR encouragent les jeunes Musulmans à s’intégrer dans la société française ?

47Qbb Frères Musulmans       XEKma imam

pose symbolique de la première pierre de la Grande Mosquée Sainte Anne de Reims le 13 septembre 2008,  en présence de Adeline Hazan, maire socialiste de la municipalité.

15 janvier, 2013

Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain : les « Juifs et les hypocrites » mènent une politique d’accusation contre les Musulmans

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

La ville d’Escaudain de près de 10 000 habitants, est située dans le département Nord (59) de la France près de Raismes et de Valenciennes.
Escaudain a un long passé historique, en 847 ce petit village à l’époque fut donné à l’Abbaye de Saint-Amand par Charles II le Chauve.

La population Musulmane du nord de la France n’a cessé de croitre ces trente dernières années, et pour satisfaire la communauté islamique de la ville d’Escaudain, la municipalité a autorisé la construction d’une Grande Mosquée en 1990, sur le terrain de l’ancienne savonnerie Lempereur. D’architecture de type hispano-arabique, l’édifice comprend un minaret, un bureau, une salle de prière, une bibliothèque, une salle de classe où deux cents élèves suivent des cours d’éducation islamique.

-                                                               Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d'Escaudain : les
-                                                                                La Mosquée d’Escaudain et son minaret

On peut constater que malgré une forte présence de l’Islam, religion de « Paix et Tolérance » sur Escaudain, le climat ne semble pas totalement apaisé au coeur de la ville, des tensions communautaires s’expriment parfois.
L’Église historique Saint-Martin d’Escaudain, construite au XVI Siècle, a été taggée d’inscriptions racistes dans la nuit du vendredi 10 février 2012
On pouvait y lire les messages : « Nike la France ! », « Sarko on te baize ! », « Maroc en force ! », « A mort les porcs ! »
Deux semaines plus tard, le 26 février, ce fut la Mosquée d’Escaudain qui fut taggée d’une croix gammée et de la croix celtique.

-    318186tagsegliseescaudain Ahmed Jaballah dans religion    522216profanationmosqueeescaudain0 Al-Azhar
-                   profanations de l’Église Saint-Martin le 10 février 2012 et de la Mosquée le 26 février 2012 à Escaudain

Pourquoi ces tensions et ce déferlement de haine ?

L’imam de la Mosquée d’Escaudain est le prédicateur Othmane Iquioussen. Il donne également des sermons à la Mosquée Sabatier de la ville de Raismes qui accueille régulièrement des prédicateurs fondamentalistes proche de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et des Frères Musulmans comme les islamistes Tariq Ramadan et son frère Hani Ramadan.

-         163702MosqueEscaudainOthmaneIquioussen antisémitisme    343088HaniRamadanOtmaneIquioussen charia
-   L’imam de la Mosquée d’Escaudain Othmane Iquioussen (photo de gauche) et en compagnie du prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée de Raismes (photo de droite)
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Othmane Iquioussen est diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de l’Islam fondamentaliste sunnite formant les futurs cadres des Frères Musulmans. Pour plus de renseignements sur l’Islam sunnite de l’Université Al Azhar, et comprendre ainsi plus profondément le dogme islamique enseigné par Othmane Iquioussen, se référer par exemple au livre de Joachim Véliocas « l’islamisation de la France » (p93-108).

Dans le contenu du dogme de l’Université d’Al-Azhar, on retrouve « la théorie du complot », les Musulmans sont persécutés éternellement par les Juifs et les Chrétiens, qui complotent contre eux sur toute la planète pour les détruire. Ici un extrait d’une lettre publiée par la militante islamiste Maryam Jameelah sur le site officiel de l’Université Al-Azhar du gouvernement égyptien, que vous pouvez lire en intégralité en anglais. (Cliquez sur « non muslims », puis sur le lien « Islam and others monotheistic Religions ») : (hard-copy1 hard-copy2):

-961773MosqueEscaudainAlAzhar3 chrétiens 189569MosqueEscaudainAlAzhar2 Coran

« Sur quelles bases pourrait on fonder une réconciliation entre musulmans, juifs et chrétiens ? Nous devons réaliser que selon les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. Le judaïsme et le monde chrétien ont joints leur mains pour nous détruire. Sionisme, franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler religieusement, culturellement et même physiquement. Ce serait une pure folie de vouloir embrasser ceux qui sont entrain de nous frapper ! »

Que le gouvernement égyptien donne son aval pour tolérer de tels propos sur un site officiel gouvernemental donne à réfléchir quant à la politique menée par ses dirigeants.

Pour avoir un aperçu de la pensée islamique d’Othmane Iquioussen directement issue d’Al Azhar, un extrait d’une de ses conférerences « Il arrivera un jour où l’Islam entrera dans chaque demeure » donnée le 28 septembre 2012 à la Mosquée de Raismes, intégralement disponible en ligne au format mp3, en gras italique ci-dessous, quelques extraits : (hard-copy)

« La stigmatisation de l’Islam et des Musulmans ne date pas d’aujourd’hui. L’instrumentalisation des foules afin qu’elles aient en aversion l’Islam et les Musulmans ne date pas d’aujourd’hui. »
00:06
« Quand il(le Prophète Mohammed) a commencé sa mission, c’est là qu’a commencé la guerre contre l’Islam et les Musulmans. Et sachez que l’Histoire se répète, si l’époque change et la société change, les méthodes sont toujours les mêmes. Afin de ternir l’image éclatante de l’Islam, de son Prophète et des Musulmans. »
00:40
« Première politique, première méthode, c’est la diversion. Divertir les foules afin qu’elles ne se posent pas les questions existentielles : quelle est mon origine ? D’où je viens ? Quel est le sens de ma vie ? C’est quoi mon rôle dans cette vie ? Où je vais ? Quel est mon devenir ? questions existentielles qui doivent normalement habiter l’esprit de tout être humain. Qui m’a crée ? Qu’est-ce que je fais sur Terre ? Après la mort que va-t-il se passer ? Ces questions peuvent être cachées par la politique de la diversion. Cela s’est passé au temps du Prophète, lorsque l’on Abou la’aba, l’oncle du Prophète, suivait les pas de son neuveu lorsqu’il préchait. Il se faisait accompagner de deux servantes, qui avaient une belle voix et qui étaient belles, et lorsque le Prophète parlait à un public, il se mettait à ses cotés et il faisait danser ces femmes afin que les gens délaisse l’écoute de la parole du Prophète pour qu’il assiste au spectacle. Politique de diversion. »
[...]
« On empêche les gens de réfléchir par les loisirs et les jeux. »
01:15
[...]
« Troisième politique utilisée à l’époque et qui se répète aujourd’hui : la politique de l’accusation, de fausses accusations contre le Prophète et les Musulmans. A Médine, les Juifs et les hypocrites de Médine, lorsqu’un bien les touchait, ils disaient cela vient de Dieu. Et lorsqu’un mal les touchait, ils disaient que cela vient des immigrés, du Prophète et des gens Musulmans de la Mecque qui ont été exilés et qui ont trouvé refuge à Médine. Et à chaque fois qu’il y avait une crise, une hausse du coût de la vie, du chômage dans la société médinoise, les Juifs et les hypocrites disaient : « ça vient de ces immigrés qui sont venus de Médine qui sont venus semer la discorde et la zizanie dans notre société ». Et aujourd’hui, ça continue. »
04:58

Pour Othmane Iquioussen, les Musulmans sont d’éternels persécutés. Ils sont continuellement humiliés et harcelés, par des conspirateurs. Qui sont ces conspirateurs ? Ce sont les « Juifs et les hypocrites » qui mettent en oeuvre une politique de persécution des Musulmans et qui les accusent depuis toujours de « semer la discorde et la zizanie dans la société. » L’imam Othmane Iquioussen tient ici des propos à caractère antisémite.
Iquioussen ne différencie pas les faits qui se sont déroulés à l’époque du Prophète et ceux de l’époque moderne, en accusant les Juifs de persécuter les Musulmans à Médine (alors que historiquement, ce sont bien les Musulmans installés à Médine après l’Hégire, qui vont mener leurs premiers raids guerriers et pillages contre les caravanes et tous ceux qui s’opposeront à la doctrine islamique du Prophète Mohammed), et une soi-disant politique de persécution des Musulmans par les « Juifs et les hypocrites » qui continue et se répète aujourd’hui.
Othmane Iquioussen implémente dans l’inconscient collectif des Fidèles Musulmans écoutant son sermon, que ce sont les Juifs qui sont responsables de leurs malheurs.

Par ailleurs, on constate que tout ce qui sort du cadre islamique n’est pas toléré par l’imam, et constitue une « politique de diversion » orchestrée par les comploteurs contre les Musulmans. Les loisirs et les jeux, les jolies danseuses, empêchent les Musulmans de réfléchir et de se consacrer pleinement à l’Islam.

 

Le 26 décembre 2012, Othmane Iquioussen a tenue une conférence à la Grande Mosquée de Raismes, un « sermon de Noël », ci-dessous en gras italique, un court extrait (hard-copy) :

« Évidemment en Islam, il ne nous est pas autorisé de fêter les cérémonies religieuses, les fêtes religieuses, chrétiennes, juives, ou liées à une une autre religion, à une autre philosophie, à une autre doctrine. ça on doit s’en écarter, c’est clair. Chaque religion a ses propres fêtes religieuses, il ne nous ait pas permis de fêter les autres fêtes religieuses. Noël en fait partie parce que dans la tradition chrétienne, Noël représente la naissance du Christ. Et depuis toujours , sauf dans les derniers siècles de sécularisation de la France où le religieux a perdu du terrain, où la laïcité est maintenant en vogue, Noël n’est plus une fête de religieuse ici en France, en tout cas pour la majorité des gens, c’est une fête culturelle, économique, quelque chose de traditionnel.
Mais dans les pays à forte tradition chrétienne, comme les États-Unis en l’occurence, ou dans les pays où vivent des minorités chrétiennes, ils fêtent encore Noël de manière religieuse, ils vont à la messe, ils font des prières, donc Noël ça reste encore religieux. Peut-être pas en France, mais son origine est religieuse. Donc on ne peut pas fêter Noël. Même chose pour toutes les fêtes durant l’année qui vont commémorer quelque chose de religieux, Pâques, l’Ascension, etc… »

15:48
Othmane Iquioussen – sermon à la Mosquée de Raismes le 26 décembre 2012

Pour Othmane Iquioussen, les Musulmans n’ont pas de liberté de conscience, il leur est strictement interdit de fêter Noël et de participer aux fêtes à caractère religieux autre que l’Islam. Ces discours vous semblent-ils être des sermons d’apaisement et de tolérance vis à vis des autres communautés ? Vont-ils dans le sens de l’intégration des Musulmans dans la vie sociale d’Escaudain et de Raismes ?


Le prédicateur Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF, fut longtemps l’imam de la Mosquée d’Escaudain avant de commencer à parcourir toute la France pour y diffuser son idéologie.

-                                                                                   mosqueraismesiquioussen Escaudain
-                                                                                              L’imam Hassan Iquioussen
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Ci-dessous, un court extrait d’une de ses prédications (hard-copy) :

« Ceux qui accusent de terrorisme, sont les plus grands terroristes, par la terreur intellectuelle et par la terreur sur le terrain, car aujourd’hui s’il y a des puissances qui vendent des armes et qui vivent grâce au commerce de l’armement ce sont les puissances qui veulent donner des leçons aux Musulmans. Prenons l’exemple des États-Unis, c’est le plus grand pays fabricant d’armes avec la Chine, le plus grand vendeur d’armes, ce sont ces pays qui fabriquent des armes qui accusent les Musulmans d’être des terroristes et des fanatiques, et qui donnent des armes au despote syrien pour éliminer son peuple. Au lieu de faire un embargo sur la Syrie pour qu’elle n’ait pas d’armes, les armes circulent, en toute liberté, et on est en train de tuer des gens par centaines, par milliers pour des raisons purement économiques.
Et ce sont ces personnes qui nous donnent des leçons, ce sont ces personnes qui accusent les Musulmans de terrorisme et qui insultent le Coran d’être un livre de guerre. Alors que le Coran dit : « Combattez ceux qui vous combattent, et ne soyez pas injuste. » Il est demandé aux Musulmans d’être juste, Il est demandé aux Musulmans de ne pas se laisser faire, il est demandé aux Musulmans de rechercher la paix, mais il est demandé aux Musulmans aussi de ne pas être naïfs, pour ne pas tomber dans le complexe de celui qui va délaisser sa Religion, délaisser son Coran à cause de la pression de l’ennemi.
Car l’ennemi nous combat en Afghanistan en tuant les afghans innocents, en Irak, au Cashemire, et dans beaucoup d’autres pays, et il nous combat aussi médiatiquement pour nous pousser soit à la démission, ne plus être du côté des opprimés, ou nous pousser à la révolution et commettre des injustices, et faire ainsi le jeu des extrêmistes qui sont assoiffés de sang, qui veulent éliminer tout le monde, qui ne font pas la distinction de ceux qui sont pour la paix et ceux qui sont pour la guerre. »

13:00

Un classique de Hassan Iquioussen qui explique à ses Fidèles Musulmans que le monde est divisé en deux : Les Musulmans et ceux qui les persécutent, en particulier les États-Unis. Partout, les Musulmans sont combattus, le conflit syrien est entièrement de la faute des États-Unis qui vendent des armes, et la Communauté Musulmane ne doit pas rester indifférente, elle doit s’unir pour contrer l’ennemi américain.
Ce type de discours politique est-il approprié pour être diffusé dans un lieu de Culte, censé être un lieu de Prière, de Paix et d’Humilité ?


-                                                                         341898OthmanIquioussenJackyLaure Frères Musulmans
respectivement de gauche à droite, Jacky Laure, maire communiste d’Escaudain, l’imam Othmane Iquioussen et l’abbé Jean Collet réunis à la Mosquée d’Escaudain le 2 mars 2012 pour condamner la profanation des lieux de Culte.

4 janvier, 2013

Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d’Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l’UOIF

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

Angers intra-muros est la troisième commune la plus peuplée du Grand Ouest français après Nantes et Rennes, la deuxième de la région Pays de la Loire après Nantes, et la dix-huitième commune de France.
La population Musulmane croissante dans le grand Ouest français, a donné naissance à plusieurs associations promulguant la culture et l’identité islamique, en particulier sur Angers et ses villes limitrophes telles que Trélazé et Avrillé.
La ville d’Angers est ses environs est infiltrée par des associations islamistes fondamentalistes, en particulier l’Association Culturelle des Musulmans de Trélazé (ACMT), et l’association Falsafa présidée par Radouane Frikach.
L’ACMT possède officiellement une Mosquée sur Trélazé, le contrat définitif de vente de l’édifice a été signé le 20 mai 2012.

-                                                                 Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d'Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l'UOIF dans Politique 237394MosqueTrlaz
-                                                                                           La Mosquée de Trélazé

Quel Islam est diffusé sur Angers et ses environs par ces associations, qu’apprend-on aux jeunes Musulmans venus parfaire leur connaissances de l’Islam, la « Religion de Paix et Tolérance »  ?
On peut se faire une idée plus précise de la pensée fondamentaliste des responsables de l’association Falsafa, qui reprennent sur leur page Facebook (hard-copy) un texte de l’islamiste Tariq Ramadan sur Mohamed Merah, le terroriste islamiste surveillé par la DCRI pendant plusieurs mois et interdit de séjour sur le sol des État-Unis, ayant abattu trois enfants Juifs, un rabbin et trois soldats français en mars 2012.
-                                                                           277989MosqueTrlazTariqRamadan2 ACMT dans religion

Ce texte publié sur la page Facebook vise à faire passer Mohamed Merah pour une victime du système, il y est décrit comme :

- « un citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, le sens de la vie dans son pays »
- « un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’Islam, ni par des pensées racistes ou antisémites »
- « un jeune désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient la force et le sens de leur visibilité. Ni plus, ni moins »
Les petits enfants Juifs abattus avec sang-froid et détermination par Mohamed Merah sont désignés par Tariq Ramadan comme des « repères, …ni plus ni moins »

- « une victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité »
- « Pour les Français de France, il n’y a plus rien de français chez l’Arabo-musulman Mohamed »

Tariq Ramadan et les responsables de l’association Falsafa veulent faire admettre l’idée qu’à travers Mohamed Merah, ce sont en fait les « millions d’autres » Musulmans dans leur ensemble qui sont persécutés, des victimes du système de l’état français. Une propagande politique bien étudiée visant à communautariser les Musulmans, les isoler du reste de la communauté nationale française et de ses institutions.

Peut-on imaginer que cette idéologie de victimisation, de persécution, soit diffusée à la communauté musulmane angevine par les responsables de l’association Falsafa en invitant des précheurs fondamentalistes ?

On peut malheureusement constater que les deux associations ACMT et Falsafa travaillent en étroite collaboration pour recevoir dans la Grande Mosquée de Trélazé, et dans des salles louées sur Angers ou Avrillé, des prédicateurs islamistes de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord et membre de l’UOIF, est reçu régulièrement par les responsables de l’ACMT de la Mosquée de Trélazé ou de l’association Falsafa sur Angers, (quelques dates de réception : 19 décembre 2010, 27 février 2011, 30 mai 2010, 25 septembre 2011, 22 janvier 2012, 13 octobre 2012).

-                                  796417MosqueTrlazHassanIquioussen AMA         mosqueraismesiquioussen Amar Lasfar

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Également invité régulièrement sur Angers, Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) reçu par l’association Falsafa (20 janvier 2012, 23 mars 2012, 9 novembre 2012) pour y donner des conférences sur la Palestine, le conflit syrien et sur l’islamophobie.

-                                     749735MosqueTrlazCCIFNabilEnnasri Angers   482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 antisémitisme
-                                Le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri, reçu à Angers

Nabil Ennasri est un prédicateur antisioniste formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, cache une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique. En avril 2012, Nabil Ennasri a appelé les Fidèles Musulmans du Havre à « faire tomber Manuel Valls » lors des élections législatives, car c’est un « ami éternel d’Israël ». 

Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont persécutés, pourchassés et humiliés en France, et n’ont que trois alternatives : soit se soumettre aux lois de la République en abandonnant leur identité islamique, soit partir, soit se préparer au combat et à la lutte armée lors de la future guerre civile qui va les opposer au reste de la population française.

Une forme de discours qu’il développe en général lors de conférences sur le conflit israélo-palestinien et l’islamophobie avec des dirigeants du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

Est-ce que ce type de texte, et d’idéologie, va dans le sens de l’intégration de la communauté musulmane dans la vie sociale angevine ?

Sur la ville d’Angers, l’association historique des Musulmans de la ville est l’Association des Musulmans d’Angers (AMA). La communauté Musulmane n’a cessé de faire pression pour obtenir un véritable lieu de Culte, les anciens bâtiments devenant au fil des années trop étroits pour accueillir les Fidèles.
Finalement, c’est une partie des anciens abattoirs municipaux de la ville situé Boulevard du Doyenné, qui a été réaménagé en un centre culturel et cultuel islamique de 550 m², dont une grande salle de réunion de 300 m2.
Ce centre fut inauguré par le maire socialiste Jean-Claude Antonini en présence de Lhaj Thami Breze, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France de 1992 à 2009 (UOIF).
L’ingérence de l’UOIF et de son président au sein même des structures de l’AMA et de la municipalité d’Angers a de quoi inquiéter.

Lhaj Thami Breze exprime en effet sans détour dans ses interventions, la pensée idéologique du fondateur des Frères Musulmans :
« Ce 12 février coïncide avec l’assassinat du martyr Hassan Al-Bannah, martyr qui a révolutionné l’Islam pour faire en sorte qu’il soit la référence pour les Musulmans, à l’époque, il a été assassiné parce qu’il a plaidé pour notre indépendance en matière de théologie, d’idéologie, de développement, de gérance, de gouvernance et en matière de libération de territoires occupés pour les Musulmans. Il a présenté un projet de société, et il a été assassiné. »
[05:27]
Lhaj Thami Breze, ancien président de l’UOIF, sermon à l’institut Al-Andalous de Strasbourg.

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                 404073MosqueTrlazThamiBreze antisionisme
« Les Frères Musulmans, c’est vraiment un mouvement qui est valable et légitime dans les pays de l’Islam, il a un projet, il veut le pouvoir, il ne le cache pas, mais ici, nous sommes une minorité, nous ne pouvons pas reproduire la pensée des Frères Musulmans. »
Lhaj Thami Breze interviewé sur France Télévision (vidéo ci-dessus)

Lhaj Thami Breze défend sans langue de bois la politique des Frères Musulmans, une organisation islamiste dont les dirigeants déclarent officiellement et publiquement dans leur programme que les Lois Islamiques de la Charia représentent la seule constitution valable dans un état islamique, en exprimant leur rejet de la laïcité, de la liberté d’expression, des droits de l’homme et de la démocratie. Pour Lhaj Thami Breze, les Musulmans de France ne sont malheureusement pas assez nombreux pour « reproduire la pensée des Frères Musulmans ».

« Youssef Al Qaradawi est le savant de toute la Oumma (communauté Musulmane), nous l’admirons beaucoup, nous l’aimons beaucoup, les Musulmans l’aiment beaucoup, quand il parle, quand il s’adresse aux Musulmans, ce n’est pas en tant que Frère Musulman, c’est quelqu’un qui leur dit comment pratiquer leur Foi, il symbolise l’adaptation moderne de l’Islam. »

Lhaj Thami Breze rend également un vibrant hommage à l’idéologue antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor des Frères Musulmans, qui appelle à tuer les homosexuels, (voir la vidéo ci-dessus), à exterminer les Juifs sur la chaine de télévision Al-Jazeera en 2009, et à conquérir Jérusalem et Rome.

Le maire de la ville d’Angers ne s’est pas arrêté là, l’AMA estime que le centre culturel et cultuel du Boulevard du Doyenné n’est plus assez grand, il faut maintenant une immense Mosquée Cathédrale avec un minaret pour satisfaire la communauté musulmane de la ville.

-    477834MosqueTrlazprojet1 Avrillé   738337MosqueTrlazprojet2 charia
-                      
                             le projet de la Grande Mosquée d’Angers et son minaret
Un site internet invite les Fidèles Musulmans à adresser leurs dons pour financer ce nouveau projet, un complexe islamique composé de deux bâtiments totalisant 4350 m2, pouvant accueillir 2500 Fidèles avec un minaret, un projet controversé surdimensionné estimé à 5 millions d’euros sur une localisation qui permettra à la mosquée d’être plus haute que la cathédrale d’Angers. Un tel projet de conquête symbolique du territoire ne va pas sans provoquer un certain émoi parmi la population locale.
Des militants du bloc Identitaire d’Angers ont interrompu pendant deux minutes une séance du conseil municipal le 8 avril 2011 en arguant que : « Cette opération de séduction de l’électorat musulman ne doit pas se faire dans le dos des Angevins. Angers n’est pas une terre de l’Islam, et cette construction est contraire au principe de la laïcité ne relevant pas des compétences d’un maire qui n’a pas à se mêler des affaires internes d’une communauté »

Jean-Claude Antonini a porté plainte, entrainant la condamnation puis la relaxe de Benoît Couetoux du Tertre, un responsable local du mouvement Bloc Identitaire sur Angers.
Le 2 octobre 2011, l’AMA a pu enfin signer un compromis de vente pour l’achat de deux terrains dans le quartier des Capucins, à Angers, pour pouvoir démarrer les travaux de construction du gigantesque édifice.

Quelle est l’influence de l’UOIF sur l’AMA ? Les prédicateurs Hassan Iquioussen et Nabil Ennasri viendront-ils prêcher leur messages « d’Amour et de Fraternité » dans le futur complexe islamique d’Angers aux jeunes Musulmans ?

-                                                         784449MosqueAngersJeanClaudeAntonini Coran

« J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans le respect des identités de tous et des lois de la République »
Jean-Claude Antonini – ex-maire socialiste d’Angers – janvier 2011

26 décembre, 2012

Propagande antisioniste et antisémite diffusée par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar: Jésus va revenir sur Terre pour punir les Juifs

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 03 min

Colmar est une ville de la préfecture du département du Haut-Rhin, l’un des deux départements de la région Alsace. Troisième ville de la région après Strasbourg et Mulhouse par sa population, son aire urbaine dépasse les 115 000 habitants.

Tout comme dans tout l’est de la France, la population Musulmane de Colmar a connu une forte expansion ces dernières décennies, elle a pu obtenir de la municipalité dirigée par le maire UMP Gilbert Meyer la construction d’une Mosquée, la première de la ville, inaugurée par Nicolas Sarkozy le 4 novembre 2002 dans le cadre de sa campagne de diffusion de « l’Islam de France. »
Cette Mosquée, d’un coût total de 915 000 euros, peut abriter près de 1 000 fidèles, a été financée à plus de 80 % par la communauté Musulmane de Colmar.

Propagande antisioniste et antisémite diffusée par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar: Jésus va revenir sur Terre pour punir les Juifs dans Politique 730553MosqueColmar   945425MosqueColmarCollgeMolire antisémitisme dans religion
- La Grande Mosquée El Amel de Colmar, visitée par le collège Molière en juin 2009 (avec voile islamique obligatoire ?)

La ville de Colmar accueille également la grande Mosquée Ennasiha inaugurée le 25 octobre 2010
, un ancien hangar reconverti en lieu de Culte d’une capacité de 700 fidèles, un projet ayant coûté 2,2 millions d’euros, les préches et conférences dans cette Mosquée sont dirigés par l’imam Bachir Daoudi ne parlant pas le français.

On peut mesurer l’influence grandissante de l’Islam au coeur même de la politique de gestion de la ville, en constatant que lors des élections municipales de mars 2008, Gilbert Meyer, maire UMP de Colmar avait fait l’objet d’une controverse suite à la promesse d’une subvention de 164 000 euros pour l’agrandissement de la Mosquée Ennasiha faite le 25 février 2008, quelques semaines avant le premier tour, par un courrier à l’adresse de l’imam Bachir Daoudi, une « opération de propagande » largement relayée auprès des fidèles Musulmans.
Après la très courte victoire de Gilbert Meyer, l’affaire est tombée entre les mains de la justice, le tribunal administratif de Strasbourg a statué que cela constituait une pression sur l’électorat, et a annulé les résultats du scrutin de l’élection.

En novembre 2008, de nouvelles élections municipales furent organisées, et ayant déjà mis dans sa poche l’électorat Musulman, Gilbert Meyer fut réélu dès le premier tour avec 50,44% des voix.

Quel Islam est diffusé auprès de la communauté Musulmane de Colmar ? Est-ce un Islam Fraternel, ouvert à l’échange et au dialogue auprès des autres communautés ?
La Grande Mosquée El Amel de Colmar dispose d’une page Facebook sur laquelle on peut se faire une idée plus précise de l’idéologie islamique enseignée aux Fidèles Musulmans. On peut par exemple y trouver un texte relatant une partie de la vie de Jésus.

-                                                                                    571050JsusenIslam antisionisme
Il faut savoir que dans les textes Saints de l’Islam, le Coran et la Sunnah, Jésus n’est pas le Fils de Dieu mais juste un Prophète de l’Islam. Il n’a pas été crucifié sur la Croix par les Romains et les Pharisiens (dénommés uniquement par le terme « Juifs » dans les textes Saints de l’Islam), car il a été remplacé par un autre personnage au moment de sa crucifixion, Dieu ne pouvant laisser souffrir un Prophète par la main de l’homme.

« Ô gens du Livre (Chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites de Dieu que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager de Dieu, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Dieu et en Ses messagers. Et ne dites pas «Trois». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Dieu n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un fils. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Dieu suffit comme protecteur »
Le Coran An-Nisa’ 4:171

« Mais qu’est-il advenu de leur engagement? Ils (les juifs) n’ont pas hésité à le dénoncer, à nier les signes de Dieu, à assassiner injustement les prophètes et à déclarer que leurs cœurs étaient insensibles à toute croyance, alors qu’en réalité c’est Dieu qui avait scellé leurs cœurs, en raison de leur infidélité, au point que seul un petit nombre parmi eux peuvent être considérés comme de vrais croyants. Ce châtiment, ils  l’ont bien mérité en raison de leur infidélité et à cause de l’ignoble calomnie qu’ils ont fait courir sur Marie, et également pour avoir dit : «Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, prophète de Dieu», alors qu’ils ne l’ont point tué et qu’ils ne l’ont point crucifié, mais ont été seulement victimes d’une illusion, car même ceux qui se sont livrés ensuite à des controverses à son sujet sont encore réduits, faute de preuves, à de simples conjectures. En réalité, ils ne l’ont point tué, mais c’est Dieu qui l’a élevé vers Lui, car Dieu est Puissant et Sage. »
Le Coran An-Nisa’ 4:156-158

Ceci invalide bien évidemment les textes de la Bible considérés par les Musulmans comme falsifiés et hérétiques, et justifie donc la négation de la Passion du Christ, de sa Crucifixion, de la rémission des péchés et de sa Résurrection.
Le rejet explicite de la Bible et de la doctrine Chrétienne.

On voit donc que Jésus est perçu très différemment dans l’Islam. On peut noter dans les textes qu’il reviendra sur Terre, mais non pas de la manière décrite dans les textes de l’Apocalypse de Jean mentionnés dans la Bible, les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar nous expliquent dans un texte publié en novembre 2012 les raisons de son futur retour sur Terre sur leur page Facebook (hard-copy1, hard-copy2) :

« Il est possible de se demander quel est l’intérêt à ce que Jésus revienne sur terre si c’est pour faire appliquer les Lois de Mohammed ? Nous pouvons avancer trois hypothèses en réponse :

Premièrement : la sagesse qui se cache derrière son retour, est éventuellement liée à la conspiration que les Juifs ont tramée contre lui lorsqu’ils ont voulu l’assassiner et le faire crucifier. Son histoire est relaté dans le Coran bien qu’ils s’entêtent toujours à revendiquer son meurtre, et à l’accuser de sorcier ou autre : Allah l’en a innocenté, et en retour Il les a frappés d’avilissement. C’est pourquoi, depuis l’avènement de l’Islam, ils n’ont pu brandir aucun étendard. Ils n’ont plus jamais réussi à régner en un quelconque endroit de la terre.

{ L’Imam Al-Qurtubî parle pour son époque conformément au Verset : « Ils sont frappés d’avilissement où qu’ils soient sauf s’il leur est tendu la corde d’Allah ou bien la corde des hommes. » La restriction dans ce Verset explique peut-être la situation actuelle ! (NDT)}

Ils resteront ainsi jusqu’au crépuscule de la fin du monde, le jour où l’Antéchrist va se manifester. Le plus grand des sorciers, ils vont lui faire allégeance et composer son armée dans l’espoir de se venger par lui, des musulmans. Dans cette conjoncture, Allah fera descendre celui qu’ils se sont jurés d’avoir tué. Il va le mettre en valeur devant ces derniers et devant tout hypocrite ou opposant afin de leur prouver qu’il est bel et bien vivant. Il vaincra leur meneur et leur chef qui va s’arroger le titre de Seigneurie universelle. Il va le tuer et mettre son armée composée de soldats juifs en déroute avec l’aide de ses soldats croyants. Ils n’auront ce jour-là, plus aucun échappatoire fussent-ils cachés derrière un rocher, un arbre ou encore un mur. La matière va alors s’écrier : Ô Esprit de Dieu ! Par ici ! Il y a un Juif ! Sous la menace de l’épée, il sera sommé à chacun soit de se convertir soit de mourir. Voici le prochain sort des infidèles en tout genre sur la terre entière où il n’en restera plus ! »
[...]

Une des hypothèses présentées par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar, est que Jésus va revenir sur Terre pour punir les Juifs, car ils ont tenté de le tuer.
Les textes du Coran sont repris pour justifier que les Juifs sont un peuple maudit depuis leur tentative de meurtre contre Jésus. Depuis cette infamie, ils « n’ont pu brandir aucun étendard », et « n’ont plus jamais réussi à régner en un quelconque endroit de la terre. »
Lors de son retour sur Terre, Jésus tuera leur chef, et « mettra en déroute son armée composée de soldats Juifs ». Les Juifs de la Terre seront sommés soit de se convertir à l’Islam, soit de mourir.

Ce texte projette dans l’inconscient collectif de la Oumma, la communauté Musulmane, que la fin des temps coïncide avec la venue de Jésus et l’extermination de TOUS les Juifs ou leur soumission, car TOUS collectivement, sont responsables d’avoir voulu assassiner Jésus.
Est-il normal qu’un site d’un Lieu de Culte censé délivrer un Message de Paix et de Tolérance mette en ligne ce type de propos ? Quel impact peut avoir ce texte publié sur Internet, sur de jeunes Musulmans désireux de connaître ou d’approfondir la « Religion de Paix et Tolérance » ?  Quels objectifs visent les responsables de la Mosquée ?

Et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces textes expliquant le retour de Jésus sur Terre pour punir les Juifs sont enseignés dans l’école coranique de la Grande Mosquée El Amel de Colmar ?

 

Évidemment, ce texte antisémite influe également sur l’idéologie politico-religieuse véhiculée aux Fidèles Musulmans pour justifier le combat contre les Juifs à travers le Monde, et en particulier autour du point névralgique actuel, la Palestine, par la diffusion d’une propagande antisioniste contre l’État d’Israël.
Sur la page Facebook de la Mosquée, les responsables publient effectivement des textes et vidéos de propagande avec pour objectif de faire passer Israël comme un état criminel aux yeux de la communauté internationale, une lutte totale contre le sionisme (hard-copy).
On peut ainsi voir une vidéo choquante (non diffusée par les « médias sionistes », c’est à dire les occidentaux), montrant un enfant brûlé lors d’une attaque israélienne, destinée à attiser la haine de la communauté Musulmane contre les israéliens et justifier ainsi l’antisionisme.

-                            342141MosqueColmarantisionisme4 Colmar    211217MosqueColmarantisionisme5 Coran
-                propagande antisioniste diffusée par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar

Bien entendu, aucune image montrant comment des civils sont utilisés comme boucliers humains par les instances palestiniennes de Gaza contre les répliques israéliennes n’est montrée par les responsables de la Mosquée El Amel de Colmar, ni même le fanatisme religieux dispensé par les média officiels palestiniens qui expliquent que les enfants doivent être les premiers sacrifiés pour libérer la Palestine, des martyrs à la gloire d’Allah.

-                                                                                 765878MosqueColmarLemaireGilbertMeyer Gilbert Meyer
« Et fallait-il lancer un nouveau débat sur l’Islam, alors que celui sur l’identité a fait monter le FN à 20 % ? Faut-il provoquer une opposition entre Français ? On prie dans la rue à Paris, mais nous n’avons pas de problème à Colmar. J’ai autorisé deux Mosquées et trois lieux de prières gérés localement car je veux la paix sociale. D’autant que deux tiers des musulmans sont des Français. Je suis d’accord pour estimer que les imams doivent parler le français, mais n’allons pas trop loin. »
Gilbert Meyer, maire UMP de Colmar depuis 1995, propos recueillis par Yolande Baldeweck le 27 février 2011.

-                                                                                        550456nicolassarkozy Haut-Rhin

« Vous avez réussi à ne pas vous laisser enfermer dans une logique d’amalgame entre l’Islam, l’extrémisme islamiste et le repli communautaire. [...] Soyez le symbole de l’Islam de France [...] intégré dans la société française, comme le vit la très large majorité des Musulmans de France »
Nicolas Sarkozy, ex-ministre de l’Intérieur – discours d’inauguration de la Grande Mosquée El Amel de Colmar le 4 novembre 2002, dans le cadre de la diffusion de la campagne « Islam de France »

15 décembre, 2012

Appel des responsables de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay : « Cette année, je boycotte les dattes made in Israël ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

Le Puy-en-Velay est une commune française de la région Auvergne, préfecture du département de la Haute-Loire(43) et capitale du pays du Velay, connue à travers le monde chrétien comme un des principaux points de départ du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle.
La ville constituée d’une population d’un peu plus de 19 000 habitants, accueille depuis deux décennies une communauté musulmane désireuse de s’émanciper. Dans les années 1990, l’Association Socio-Culturelle des Marocains du Puy-en-Velay (ASCMP) a obtenu de la municipalité une ancienne ferme située sur les hauteurs de la ville dans le quartier Guitard, pour la réaménager en Mosquée. Le lieu de Culte s’étend sur environ 900 m2 et sur trois niveaux, possède une bibliothèque et une salle de cours, ainsi qu’un niveau entièrement réservé aux femmes, il peut accueillir plus de 700 fidèles.

-                                    Appel des responsables de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay :
-                           La ferme du Puy-en-Velay, transformée en Mosquée dans les années 1990

L’ASCMP dispose d’un site internet officiel et d’une page Facebook pour diffuser les articles, informations, prêches et sermons des prédicateurs pour informer la communauté Musulmane du Puy-en-Velay qui désire connaître, comprendre et assimiler les préceptes de l’Islam, religion de « Paix et Tolérance ».
Quel Islam est enseigné par le Cheikh Mohamed Abdou, imam de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay, ainsi que par les différents conférenciers invités ?

Nous pouvons tout d’abord être surpris de constater que des imams et prédicateurs saoudiens sont régulièrement invités dans les locaux de la Mosquée pour y donner des prêches et conférences. Il faut rappeler que l’Arabie Saoudite ne reconnait aucune autre Religion que l’Islam, aucune construction d’Église ou de synagogue n’est permise sur son sol. Les cheikhs saoudiens propagent à travers la planète une doctrine totalitaire, fasciste, antichrétienne, antisémite et misogyne, un Islam particulièrement radical:  le wahhabisme (pour plus d’informations sur le wahhabisme, se référer par exemple à l’article sur l’Islam wahhabite de la Mosquée de Puteaux).

Le 17 février 2012, le Cheikh saoudien Saad Al Barik fut l’invité de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay, pour y donner une conférence (hard-copy).
Le Cheikh saoudien Saad Al Barik est animateur d’émissions sur la chaîne télévisée saoudienne IQRA TV, il explique par exemple que « Dès que l’on dit quelque chose de bien sur Hitler, on est accusé d’antisémitisme ».

-                                                                862699MosquePuyenvelayAlbarik2 Ahmed Jaballah dans religion
-               Le cheikh saoudien Saad Al Barik a donné une conférence à la Grande Mosquée du Puy-en-Velay le 17 février 2012

Il fut l’invité de la Mosquée de Puteaux avec d’autres de ces co-religionnaires saoudiens participant à des émissions diffusées sur IQRA TV, des prédicateurs diffusant une propagande de haine antioccidentale, antichrétienne, antisémite et misogyne, quelques extraits des émissions de IQRA TV pris à la volée :
– le cheikh saoudien Saad Al-Barik « Dès que l’on dit quelque chose de bien sur Hitler, on est accusé d’antisémitisme »
- le cheikh Aidh Al-Qarni  : « Les gorges doivent être tranchées et les crânes fracassés; c’est le chemin vers la victoire »

– le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi : « L’Islam n’impose pas d’âge minimum pour le mariage »
– l’imam saoudien Mohammad Musa Al-Sharif : « Le jour viendra où l’Islam règnera à nouveau sur le Monde »
– le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi : « Les soldats israëliens ont trop peur de quitter leur tank pour uriner ou déféquer, la Palestine sera libérée par la force, et non par la négociation. »
– le professeur d’université Salman-Al-Abdali : « Les attentats-suicide OK à Tel-Aviv, mais pas à Ryiad »
– l’expert législateur saoudien Basem Alem : « Nous avons le droit d’appeler au Jihad offensif pour imposer notre mode de vie »
– l ‘imam yéménite Abd Al-Majid Al-Zindani présente des preuves scientifiques que la femme ne peut parler et se souvenir en même temps
– le saoudien Adnan Hassan Bahareth: « les femmes ne peuvent réussir en politique que si elles sont dirigées par des hommes »
– le cheikh Yousuf Al-Qaradawi justifie le meurtre des enfants et des femmes israëliens dans des opérations suicide
– l‘imam égyptien Zaghloul Al-Naggar: « Israël doit être détruite. L’Amérique doit être réduite à néant »
– le ministre de l’Information saoudien Muhammad Abduh Al-Yaman : « Nous avons dit aux chrétiens et aux juifs dans des échanges interreligieux que leurs Livres Saints sont falsifiés et que nous voulons les ramener à la Vraie Religion »
– l’imam égyptien Gamal Qutub :  « Les Juifs détestent le Monde, et le Monde les déteste »

Sur la page Facebook, des prédicateurs saoudiens sont à l’honneur, comme le cheikh antisémite et misogyne saoudien Mohamed Al-Arifi qui explique dans ses interventions et prêches comment bien battre sa femme, ou tout le mal qu’il faut penser des Juifs. (hard-copy)

Les responsables de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay font par ailleurs la promotion du cheikh antisémite égyptien Mahmoud Al-Masri, qui explique que les juifs ont tué les Prophètes, corrompu le Monde et les Musulmans. (hard-copy)

-                                             901281MosquePuyenvelayAlMasri2 Al-Qaradawi
-                             L’ASCMP fait la promotion du cheikh antisémite égyptien Mahmoud Al-Masri
« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu. Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »
Mahmoud Al Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012

 

Les responsables de la Mosquée sont également en relation avec des membres de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
L’ASCMP a en effet organisé le voyage des Fidèles Musulmans du Puy-en-Velay pour participer au congrès de l’UOIF qui s’est tenu au salon du Bourget en avril 2011 (hard-copy).

-      919782MosquepuyenvelayUOIF2 Allah     113385MosquePuyenVelayAlArifiAlQaradawi antisémitisme

Sur la page Facebook, on peut également assister à la vidéo montrant la prière du vendredi dirigée par le mentor des Frères Musulmans, le Cheikh antisémite égyptien Youssef Al-Qaradawi, et ses Fidèles rassemblés place Tahrir au Caire. (hard-copy)

Le 4 juin 2011, la Mosquée du Puy-en-Velay a reçu dans ses locaux le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri, pour donner une conférence sur « la situation actuelle à Gaza et en Palestine » (hard-copy)

Nabil Ennasri est un prédicateur antisioniste formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, cache une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique. En avril 2012, Nabil Ennasri a appelé les Fidèles Musulmans du Havre à « faire tomber Manuel Valls » lors des élections législatives, car c’est un « ami éternel d’Israël ». 

-                                                       482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 antisionisme
-                                          Le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri

D’après le titre de la conférence donnée par Nabil Ennasri le 4 Juin 2011, « la situation actuelle à Gaza et en Palestine », (elle n’est pas en ligne), il s’agissait clairement d’une conférence politique, avec pour objectif l’importation du conflit israélo-palestinien sur le sol français, où le prédicateur donne une vision unilatérale, l’état d’Israël y est toujours décrit comme raciste, illégitime et colonisateur, les palestiniens sont des victimes opprimées, comme les Musulmans de France sont opprimés par les français, à l’image de la propagande qu’il diffuse dans ses conférences, comme par exemple ici au Havre.

L’idéologie antisioniste de Nabil Ennasri est diffusée par les responsables de la Grande Mosquée du Puy-en-Velay.
Sur la page Facebook, on peut lire des messages militants d’appel au boycott des produits venant d’Israël : « Cette année, je boycotte les dattes made in Israël ! », « pendant le Ramadan, je boycotte les dattes exportées par Israël ! » (hard-copy), ainsi que des appels à manifester contre Israël, notamment devant la préfecture du Puy-en-Velay en juin 2010. (hard-copy)

-     971074Israelboycott2 arabie saoudite 827241Israelboycott3 Auvergne

-                                                        527445Appelmanifesterpalestine2 charia
-  Appel au boycott des produits israéliens, à résister et à manifester contre Israël devant la préfecture du Puy-en-Velay en juin 2010 par les responsables de la Mosquée

Les prédicateurs de la Mosquée ne perdent jamais de vue que l’Islam est l’identité première du Musulman, un extrait d’une conférence donnée dans la Mosquée par le professeur Najah Mohamed du 18 avril 2010 (hard-copy) :
« Les enfants constituent un chemin vers le Paradis, mais en même temps, les enfants constituent un dépôt Divin auprès des parents. Chaque nouveau-né arrive dans ce Monde selon la Fithra, selon la disposition naturelle à être Musulman, et ce sont ses parents qui le rendent Juif, par l’éducation, ou bien il font de lui un Chrétien, ou il font de lui un adorateur de feu ».
[40:50]

On peut décoder plus clairement ce passage en analysant que la religion naturelle, la saine religion d’un nouveau-né, c’est l’Islam, ce sont les parents qui les détournent du droit chemin et les éloignent de la Vérité d’Allah en les pervertissant en Juif ou Chrétien. Ce passage a pour but de stigmatiser les communautés chrétiennes, juives, et les « adorateurs de feu », qui ne sont pas sains et purs.

Sommes nous encore dans l’Islam Spirituel de « Paix et Tolérance », appelant à la Fraternité entre Communautés, à l’Humilité, le Pardon et la Tolérance ? L’ASCMP aide-t-elle les jeunes Musulmans du Puy-en-Velay à s’intégrer à la vie sociale et associative de la ville ?

-                   339730LaurentWauquiez2 chrétiens    774235LaurentWauquiez Coran

« L’Islam n’est pas une religion qui est intégriste. Comme dans tout groupe vous avez des gens qui sont extrémistes et qui cherchent à détourner les choses. Mais l’islam est parfaitement conciliable avec la république française. »
Laurent Wauquiez, maire UMP du Puy-en-Velay et ministre chargé des affaires européennes, sur la chaîne Public Sénat le 30 mai 2011

« Tout en étant vigilant sur le contrat républicain, j’ai beaucoup œuvré pour sortir l’islam des garages, et accompagner la construction de nouveaux lieux de culte. »
Laurent Wauquiez rapporté par le Figaro le 3 juin 2011

Photo de droite, Laurent Wauquiez en compagnie de Mohamed El Madani, administrateur de la Mosquée wahhabite de Puteaux à l’Assemblée Nationale lors de la présentation de la traduction en arabe du livre de Nicolas Sarkozy « La Republique, les religions, l’espérance » le 23 juin 2009.

7 décembre, 2012

L’Association Musulmane « Havre De Savoir » et la Mosquée Essalam du Havre, source de propagation de l’Islam politique militant et antisioniste

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 03 min

Avec plus de 170 000 habitants, Le Havre est la commune la plus peuplée de Normandie, deuxième port de France après Marseille, dans le département de la Seine-Maritime.

L’association islamique « Havre De Savoir » de la ville du Havre a été crée avec pour objectif la publication régulière des brochures, l’organisation de conférences et de forum ayant pour thème la religion musulmane.
Quel est le type de messages diffusés par cette association ? Est-ce un message Spirituel, d’Amour, d’Humilité et de Don de Soi, la mise en place de liens Fraternels avec les autres Communautés et promouvoir la « Religion de Paix et Tolérance » par « l’Islam de France »?

N’ayant actuellement pas de lieu de Culte dédié, l’association planifie la plupart de ses séminaires dans l’hôtel Novotel près de la gare du Havre.
On peut tout d’abord remarquer que « Havre De Savoir » est une association proche des positions et des prédicateurs de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

On peut faire une liste non exhaustive des personnalités de l’UOIF ou proche de cette organisation ayant été reçues par « Havre De Savoir ».
Parmi les prédicateur de l’UOIF, l’association « Havre De Savoir » a prévu d’inviter l’imam de la Mosquée d’Escaudain Hassan Iquioussen, pour donner une conférence sur « le Califat Ottoman » le 8 décembre 2012 à l’hôtel Novotel du Havre.

-                                               L'Association Musulmane                      mosqueraismesiquioussen Ahmed Jaballah dans religion
- L’imam Hassan Iquioussen, invité à donner une conférence pour l’association « Havre De Savoir », le 8 décembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
On imagine que sa conférence sur le califat ottoman servira à démontrer le bien fondé des guerres de conquêtes islamiques, pillages et razzia, pour libérer les populations de leurs oppresseurs Chrétiens, « l’Occident machiavélique », un peu du même style que celle donnée à la Grande Mosquée de Pont-à-Mousson sur les Croisades.

Hassan Safoui, membre de l’UOIF est un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair en Normandie dans le Calvados, il est également dans les petits papiers des responsables de l’association « Havre De Savoir ». Ce prédicateur se revendique d’un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, qu’il considère comme un « racisme anti-musulman », et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Ici, il est interviewé par la chaîne HDS TV (Havre Du Savoir TV) (hard-copy)

 

-                                                                                          1537624788-hassan-safoui Al-Qaradawi
-               Le prédicateur Hassan Safoui, invité par l’association « Havre De Savoir », ici dans une manifestation pro-palestinienne

 

Le « Havre du Savoir » fait également la promotion sur son site internet du prédicateur suisse Tariq Ramadan (hard-copy), très médiatique, revendiquant un Islam politique, expliquant que l’Occident est décadent et que la seule solution pour rétablir la situation consiste en la création d’un État Islamique sous la Charia dirigé par un imam, un système bien évidemment incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental.

-                                                                    1537624543-havre-du-savoir-tariq-ramadan Allah

Tariq Ramadan délivre des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions de racisme de la part des français non-musulmans, il défend la non mixité sociale homme / femme dans les piscines, et prend la défense de prédicateurs antisémites sur son site Internet.

Le 8 septembre 2012, le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, fut l’un des invités d’un séminaire organisé par le « Havre De Savoir » sur le thème « Islam : Religion Liberticide ? »

-                1537624527-mosquee-havre-hani-ramadan antisémitisme          1537624527-mosquee-havre-hani-ramadan antisionisme
-                                        Le prédicateur Hani Ramadan, invité par l’association « Havre De Savoir »

Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur antisémite qui n’hésite pas à comparer les Juifs à des « serpents, race de vipères » dans une conférence à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

 

Des représentants du Comité Contre l’Islamophobie en France (CCIF), dont son porte-parole, Marwan Muhammad a déclaré clairement à la Grande Mosquée d’Orly vouloir transformer le France en un pays Musulman, étaient présents lors de la conférence organisée par l’association « Havre De Savoir » le 17 novembre 2012, afin de débattre sur la situation de l’islamophobie en France, et de collaborer ensemble sur les solutions à envisager, en compagnie notamment du rappeur Médine, de Samy Debah et de Nabil Ennasri.

Nabil Ennasri a été formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, n’est rien d’autre qu’une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels Musulmans, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique.
Nabil Ennasri est également président du Collectif des Musulmans de France (CMF). (hard-copy).

-   1537624543-havre-du-savoir-nabil-ennasri4 cantines scolaire    1537624543-havre-du-savoir-nabil-ennasri3 CCIF
- Le président du Collectif des Musulmans de France Nabil Ennasri, invité par l’association « Havre De Savoir » et le CCIF le 17 novembre 2012

On peut avoir une idée de l’idéologie politique diffusée par Nabil Ennasri, dans une conférence donnée devant des Musulmans et retransmise par l’association « Havre De Savoir » (hard-copy)
« Vous avez également vu ce qui s’est passé cette semaine, le Cheikh Al-Qaradawi, le Cheikh Mohamed Al-Masri que l’on interdit comme ça de manière brutale et frontale. En plus de ça, on dit que ce n’est pas seulement ces deux cheikhs, mais tous les autres ! »
01:58

Nabil Ennasri évoque ici l’incident ayant eu lieu lors du dernier congrès de l’UOIF tenu au Bourget au printemps 2012, certains prédicateurs étrangers (mentionnés par Nabil Ennasri) invités ont été déclarés « persona non grata » et n’ont pu obtenir de visas pour entrer en France. Il faut savoir que le cheikh Al-Qaradawi n’est rien d’autre que le mentor de l’organisation politique des Frères Musulmans. Dans une conférence sur Al-Jazeera en 2009, ce cheikh a appelé la communauté Musulmane à punir les Juifs, et que s’il le fallait, il les tuerai lui-même.
Il milite dans ses ouvrages pour la mise en place d’un État Islamique, la conquête de Jérusalem et de Rome, l’extermination des homosexuels.

Par ailleurs, Mahmoud Al-Masri est un prédicateur antisémite égyptien prestigieux très réputé dans le monde Musulman, les Juifs sont pour lui une calamité dont il faut se débarasser.
Voilà le type de précheurs que défend Nabil Ennasri.
Poursuivons.

« On a été colonisé parce qu’on est colonisable. Là, on se fait marcher dessus, on se fait mépriser parce qu’on est méprisable, et qu’il va falloir commencer à traduire cette colère, cette indignation dans la rue, et s’engager réellement sur le terrain, et en s’engageant dans des associations. L’association du « Havre De Savoir » fait un travail formidable. Si on avait des Frères comme dans ça dans toute les villes de France, je peux vous dire que l’on ne nous insulterait pas comme ça aujourd’hui.
Je ne suis pas en train de dramatiser à outrance les choses, les faits réels, si on continue comme ça, on risque sérieusement de finir très, très mal. Parce qu’ils sont prêts à tout, ils jouent avec le feu, et ils sont pertinemment conscients de ce qu’ils font. Et j’ai pas envie d’aller très loin, mais il y a des exemples en Histoire, et il y a des gens qui préparent un certain nombre de choses pour cette population, dont certains ne souhaitent qu’une chose, c’est que vous rentriez chez vous.
Je finirai juste sur ce qu’a dit Daniel Pipes, un conseiller de Georges Bush, un de ces idéologues que l’on appelle néo-conservateur américain.
Daniel Pipes ne nomme même plus « Europe » mais « Eurabia », une Europe qui s’arabise, une Europe qui s’islamise, Il dit que pour la communauté arabo-musulmane de l’Europe il y a trois choix : « soit une assimilation forcée, c’est-à-dire que vous retirez tous vos Hijab, vous, vos barbes, et que vous mangiez et que vous épousiez tous les us et coutumes de la société française et d’accueil, soit c’est un exil forcé de là où vous venez, on se comprend, soit c’est la guerre civile. Il y a un certain nombre de personnes en France très mal intentionnées, qui pullulent sur Internet, et qui demandent, entretiennent et favorisent ce climat de haine, pour qu’à la fin, on arrive, et ce n’est pas moi qui le dis, et si vous prenez un certain nombre de déclarations de gens qui sont à la droite de l’extrême-droite, ce sont non seulement des gens qui portent ce discours, mais qui commencent réellement à se préparer physiquement, militairement, donc l’heure est grave, il faut qu’on se prenne en charge, parce nul ne peut-être blâmé, si ce n’est nous et notre capacité de travail et de militantisme. »
05:35

Nabil Ennasri invective les Musulmans, et les incitent à la révolte. Les Musulmans se doivent d’IMPOSER leur identité et leurs valeurs islamiques, sinon, ils seront soit expulsés de l’Europe, soit exterminés dans une guerre civile. Nabil Ennasri considère les Musulmans de France comme persécutés, humiliés, martyrisés par les français, et les prépare psychologiquement au combat, à la guerre qui va venir.

Au printemps 2012, l’association du « Havre De Savoir » lui a posé quelques questions sur les prochaines élections présidentielles. Un extrait de ses réponses en gras italique ci-dessous : (hard-copy)
« Je veux sortir du schéma du système dans lequel on nous demande de voter droite ou gauche. Moi, encore une fois, je vote en 2012 en mettant en évidence l’importance des élections de 2014, mais également les élections législatives. Car après les élections présidentielles, il y a des élections fondamentales que beaucoup de Musulmans négligent qui sont les élections législatives, parce qu’un Président ne peut pas voter sans un parlement.
Par exemple, et je m’adresse de manière très concrète aux Musulmans de la circonscription d’Éric Raoult et de Manuel Valls, il faut les faire tomber.
Ces deux députés symbolisent à eux seuls l’islamophobie notoire de la classe politique, ce sont eux qui ont été le plus en avant dans le dénigrement et le rejet des Musulmans de France avec un certain nombre de déclarations fracassantes et en même temps ce sont eux qui font le relais de manière absolument épouvantable des intérêts d’Israël, on sait que Manuel Valls, de son propre aveu, est lié de manière éternelle à Israël, avec toute la justification qu’il a autour de la spoliation des palestiniens, mais également Éric Raoult qui est le président des « élus des Amis d’Israël » qui ne fait qu’une chose, jour après jour, c’est de légitimer l’occupation palestinienne.
Si dans ces deux circonscriptions les Musulmans arrivaient à faire tomber ces deux symboles de l’illégitimité d’un certain nombre d’hommes politiques, on aura réussi notre pari. »
04:08
Nabil Ennasri pour la chaîne Youtube de l’association « Havre du Savoir »

Un discours violemment antisioniste, Manuel Valls et Éric Raoult doivent être considérés comme ennemis des Musulmans car soutenant Israël.
On retrouve cette propagande antisioniste dans les articles du site internet de l’association « Havre De Savoir ».
Le conflit israélo-palestinien est toujours analysé d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël. Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.

Pour plus d’informations, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000,  et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël.

 

Quelques extraits des articles que l’on peut consulter sur le site internet du « Havre De Savoir »:
« Le Prophète étant l’exemple parfait, les musulmans suivent son modèle et rompent le jeûne avec des dattes. Mais que dirait le Prophète s’il savait que ces dattes sont le produit de la souffrance palestinienne ? Et qu’avec notre argent nous finançons l’occupation israélienne et son lot de meurtres, de malheurs et d’injustices ?
Le Prophète Mohammed nous a pourtant mis en garde contre l’injustice : « Prenez garde à l’injustice, car l’injustice se traduira en ténèbres au Jour du Jugement. » (Boukhari)
Malgré cela, nombre d’entre nous rompent encore leurs jeûnes (un jeûne rappelons-le dédié à ALLAH (éxalté soit-Il)) avec un fruit issu de l’arbre de l’injustice ; Et en cela nous commettons un grand péché comme nous l’indique l’Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas) : « L’achat des produits israéliens est un grand péché ». »
Les fruits du péché – Othman (hard-copy)


« L’entité sioniste a commis ses actions criminelles d’une manière la plus brutale ; la plus sauvage ; la plus barbare et la plus inhumaine : les soldats du Tsahal ont fait couler le sang ; tué enfants, femmes et vieillards démunis ; ils ont détruit les maisons sur leurs habitants décimant ainsi des familles entières. Ils n’ont fait preuve d’aucune pitié ; d’aucune compassion.
L’entité sioniste continue son extermination du peuple palestinien ; son épuration ethnique en toute impunité car dès qu’il s’agit d’Israël, on ne peut que constater un flagrant deux poids et deux mesures de la part de l’Occident. L’Occident apporte à Israël un soutien sans limite et inconditionné. Aux yeux de l’Occident, Israël est le seul état au monde à qui on ne demande pas de compte ; le seul état qui ne peut être sanctionné ; le seul état auquel on ne pourrait appliquer une sanction. »
Palestine – histoire d’une injustice (hard-copy)

L’UOIF est par ailleurs, également implantée dans la mosquée Essalam du Havre.

-                                         1537624535-mosquee-havre charia
-                                               La devanture de la Mosquée Essalam du Havre

Hassan Iquioussen y est venu donner une conférence le 5 août 2012 sur le thème: « Ramadan : quels impacts sur la communauté ? » (hard-copy)

Le prédicateur Abdallah Ben Mansour, membre  de l’UOIF, qui explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam, est également conférencier à la Mosquée Essalam du Havre (hard-copy).

D’autres prédicateurs formés à l’IESH de Saint-Denis ou de Chateau-Chinon peuvent être trouvés en parcourant l’intégralité de la page Facebook de la Mosquée.

Toute cette propagande localisée n’est évidemment pas sans incidence et contribue à générer des tensions au sein de la société civile. La revendication militante de l’identité islamique, fait que les principes de l’Islam sont peu à peu intégrés dans l’école laïque et républicaine.
Récemment, la ville du Havre a décidé d’ôter au dernier moment une mousse au chocolat des menus des écoles, alertée par des agents sur la présence de gélatine de porc dans la composition, aliment strictement interdit aux Musulmans. Pour ne pas « contaminer » les enfants Musulmans, ces desserts, 8 500 mousses au chocolat, ont été jetés.
La distinction entre élèves (halal / haram) est maintenant quasiment officielle dans une institution qui n’est pas censée différencier les enfants « purs » des enfants « impurs » (Liberté, ÉGALITÉ, Fraternité).
A quand la séparation totale dans les écoles entre élèves « purs » et « impurs », comme dans certaines écoles de la banlieue lyonnaise ?

 

-                                                                                                    1537624574-edouard-philippe-maire-du-havre Coran

« - (Paris-Normandie.fr) :  De quelle nature est l’intervention de la municipalité dans la construction de mosquée ?
- (Édouard Philippe) : La délivrance d’un permis s’inscrit strictement dans le respect du droit de l’urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou de participer au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel ».

Édouard Philippe, Maire (UMP) du Havre

23 novembre, 2012

Les prédicateurs fondamentalistes de l’UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 06 min

Nantes est une des principales villes de l’Ouest de la France, chef-lieu du département de Loire-Atlantique avec près de 300 000 habitants.
La ville a une forte communauté Musulmane et diverses associations se sont mobilisées pour obtenir la possibilité d’avoir des Lieux de Culte décents pour diffuser la Religion de « Paix et Tolérance », L’islam. Parmi ces Lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes inaugurée par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de la ville.
L’autre association principale de la ville, l’Association Islamique de l’Ouest de la France (AIOF), déclarée en 1980 auprès de la préfecture de la Loire Atlantique, a permis à un petit groupe de fidèles d’obtenir ce qui deviendra la Mosquée Malakoff de Nantes, la chapelle Saint-Christophe ayant été transformée en Mosquée pour les Musulmans. Le quartier de Malakoff a du être réaménagé, une route devait traverser l’espace occupé par la Mosquée.
Suite à cette décision de la municipalité de Nantes, il fut proposé à l’AIOF d’acquérir en échange un terrain offert par la mairie de la ville dirigée à l’époque par Jean-Marc Ayrault, situé au 136 Boulevard Seattle à Nantes, d’une superficie de 3100m² (2100 m² constructibles), pour un prix réduit par rapport au coût initial pour y ériger un immense complexe cultuel et culturel islamique.

-                                    Les prédicateurs fondamentalistes de l'UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes  dans Politique 1541072963-mosquee-nantes-projet

-                                       1541072911-mosquee-nantes Ahmed Jaballah dans religion
-              La Grande Mosquée Assalam de Nantes et son minaret de 17 mètres

Le projet total permet d’accueillir 1500 fidèles avec un coût de 3,2 millions d’euros.
La partie culturelle comprend une salle de conférences, une école coranique composée de cinq salles de classe, une bibliothèque, une librairie, une crèche et des bureaux.
La ville de Nantes a apporté une subvention de 200 000 euros pour cette partie « culturelle ».
Il faut savoir que l’AIOF est affiliée à l’UOIF.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
La mosquée Assalam de Malakoff et son centre culturel ont été inaugurés samedi 17 novembre 2012 en présence du maire socialiste Patrick Rimbert et Ahmed Jaballah, président de l’UOIF.

-                                                                1541072911-mosquee-nantes-ahmed-jaballah Amar Lasfar
Le président de l’UOIF Ahmed Jaballah, qui déclarait il y a quelques temps : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

On peut noter que l’islamiste suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan a déjà été invité par l’AIOF pour donner des conférences. Tariq Ramadan explique dans ses ouvrages et conférences que l’Occident est décadent, miné par le capitalisme, n’a plus aucune valeur spirituelle et morale, la seule solution pour remédier au problème et d’instaurer un État Islamique Totalitaire gouverné par un imam et les Lois de la Charia.

On peut avoir un aperçu de l’idéologie islamiste des Frères Musulmans diffusée par l’AIOF, principalement basée sur la da’wa, c’est-à-dire une stratégie qui vise à imposer progressivement les préceptes de l’Islam en France sans violence, en écoutant les différents conférenciers. L’AIOF organise les « vendredis du Savoir » (hard-copy 1) (hard-copy 2), dans une salle louée ou dans la Mosquée Malakoff sur Nantes, un conférencier est invité le vendredi pour débattre avec ses auditeurs sur un thème donné, où on peut apprécier les techniques de propagande élaborées, employées pour endoctriner les jeunes Musulmans.

En octobre 2011, Hassan Safoui, membre de l’UOIF et un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair dans le Calvados, est invité à donner une conférence  : »"Musulman ici et maintenant. Pour mettre du sens dans nos vies »
Hassan Safoui se revendique d’un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous, les commentaires sont affichés en police normale : (hard-copy) (visible directement sur Youtube)

-           1541072911-mosquee-nantes-hassan-safoui charia         1541073061-hassan-safoui Coran

Hassan Safoui, un des responsables de la Grande Mosquée d’Hérouville Saint-Clair, à gauche, en conférence dans le cadre des « vendredis du Savoir » à Nantes, et à droite dans une manifestation pro-palestinienne

« - (Question d’une soeur) : Je voudrais savoir si on doit aider les Mécréants comme nos Frères et nos Soeurs, vous avez dit : « Qu’il y a deux sortes de personnes, les personnes égarées et les personnes éprouvées, les Mécréants font-ils parti des égarés ? »
- (Hassan Safoui) : l’aide du Musulman, c’est l’intention qu’on met derrière. Parfois, si elle n’est pas clarifiée, si elle n’est pas travaillée, on risque de perdre le sens de ce qu’on est en train d’entreprendre, ce qu’on est en train de faire. Parfois on peut aider un non-Musulman parce que c’est un copain, et parce que je me soucie de l’image que je donne de moi en tant que Musulman. Je me soucie de l’image que je donne de moi, il faut qu’il pense que je suis un gars sympa, et donc je vais l’aider. Je ne regarde pas le fait que en l’aidant, je ne vais pas changer l’image sur moi, mais l’image qu’il a de l’Islam et de la Religion. »
[...]
En l’aidant, si c’est quelqu’un qui a une certaine inimitié cachée, une animosité vis à vis de l’Islam, il va diminuer cette animosité, et pourquoi pas demain se rapprocher de moi et tisser des liens. »
[13:40]

« Les Mécréants sont-ils des éprouvés, bien sûr, c’est une épreuve, mais il ne faut pas redoubler d’épreuve par notre comportement : « ne fait pas de nous une source d’épreuve pour les non-musulmans », Comment ? En tant que musulman je me comporte mal, au point que l’autre à une mauvaise image de l’Islam ?  Donc, je l’ai éprouvé, j’augmente encore son épreuve par mon comportement. »
[17:47]

La ligne politique du discours de Hassan Safoui est à peu de chose près la même que celle élaborée par les islamistes de l’UOIF ou associés. (Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Abdallah BenMansour, Ahmed Jaballah, Hani Ramadan, Amar Lasfar, Tareq Oubrou, El Hadj Amor, etc..).
Tout d’abord Hassan Safoui admet la séparation du Monde en Musulmans et « Mécréants », (terme qu’il ne conteste pas et reprend dans le débat, les non-musulmans, des « Mécréants » éprouvés ou égarés) il explique que aider un « Mécréant » n’est jamais désintéressé, ce n’est pas juste pour lui venir en aide parce qu’il est en détresse, mais pour affermir un objectif qu’il doit constamment garder à l’esprit, montrer que l’Islam est une belle Religion et participer ainsi à sa diffusion et à son implémentation (da’wa) en influençant le non-musulman.
Poursuivons, sur le port du voile islamique.

« Mais en quoi ça dérange que quelqu’un se cache les cheveux ? C’est-à-dire si tu analyses cela purement sur le droit, il n’y a rien qui pose problème, on peut vous sortir mille arguments, mais rien n’empêche qu’une femme ait un voile sur la tête ! »
[...]
« On dépasse le cadre juridique et on rentre dans le cadre culturel, la visibilité, ces indigènes venus altérer l’identité de la France, où il y avait des cheveux partout, des clochers, des boulangers, des mairies, on se retrouve avec des boucheries Halal et des femmes voilées ? Non, c’est normal que ça crispe, c’est cette crispation qui est à la base, et je peux vous dire que notre problème n’est pas avec les français ou le commun des mortels, il y a toute une machine derrière, une machine qui travaille à l’échelle médiatique. »
[...]
« La question de l’islamophobie est une réalité, elle est institutionnalisée, elle s’installe et il faut réagir à ça, par tous les moyens, s’exprimer, dès qu’on a les moyens de s’exprimer, on s’exprime, pour dire qu’on souffre, j’ai ma Soeur qui est virée du travail, j’ai ma Soeur qui ne peut pas avoir de poste parce qu’elle décide d’avoir un voile sur la tête. C’est de la schizophrénie, ce n’est même pas cohérent. »
[...]
« Il n’y a rien dans l’interprétation de la laïcité qui s’impose à nous en tant que Musulman. Moi, j’ai mon interprétation de la laïcité, c’est que tu me laisses vivre comme bon me semble, et que je vive librement ma référence et non pas que tu me mettes dans la schizophrénie. Sphère publique, sphère privée, ça m’a toujours fait rire ça ! Ça veut dire quoi ? J’ai une penderie chez moi, avec sphère publique, sphère privée ? « La Djellabah, ça c’est privé, je la laisse chez moi ? », non ! »
[33:27]

« Un femme doit avoir le droit de travailler avec son voile, cette Loi est scélérate, elle est indigne d’un pays qui se réclame des Libertés, elle est indigne, c’est une catastrophe. Il faut le dire partout. »
[38:07]

« On n’est pas dans le pays des Bisounours, on est dans un rapport de force avec des gens qui veulent te dire : « toi, ta Religion, c’est la Religion de l’indigène, du colonisé d’hier, de quel droit tu viens t’exprimer ici ? » Il y a cette vision raciste, il y a ce background qui travaille. »
[39:03]

La vidéo a été censurée par les islamistes de l’UOIF, vous pouvez en retrouver une partie sur ce lien 1lien 2

 Hassan Safoui conteste la séparation de la sphère privée et de la sphère publique (qui le « fait bien rire »), un Musulman doit pouvoir exprimer sa Religion sans contraintes où qu’il se trouve, en tout lieu et à toute époque.

Pour Hassan Safoui, la Loi sur le voile islamique est une catastrophe qui viole le droit des Musulmanes, et humilie la communauté Musulmane tout entière par cet acte raciste, une lutte contre « la religion de l’indigène », « de l’ancien colonisé. »

Ce discours qui associe l’interdiction du port du voile à l’école, dans les universités ou dans les entreprises, à un acte raciste islamophobe, est très travaillé et utilisé pour victimiser la communauté Musulmane afin de l’unifier et de la souder contre la « machine médiatique » de l’État qui travaille à détruire les Musulmans.
Une propagande qui permet de manipuler et piloter la communauté Musulmane en cas de futur conflit de même type (caricature de Mohammed, film anti-islam, refus de distribuer de la viande halal ou des menus spéciaux dans les écoles et les entreprises, etc…) .

 

En février 2012, Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), est venu à Nantes pour donner une conférence sur : « Comment changer le Monde, par où commencer ? ». (visible directement sur Youtube)
Quelques extraits des préoccupations des Musulmans invités lors de cette conférence et des questions posées à Marwan Muhammad en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 -     1541072897-marwan-muhammad Hani Ramadan    1541072942-mosquee-nantes-marwan-muhammad Hassan Iquioussen
-                               Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad, conférencier pour les « vendredis du Savoir » à Nantes.

« - (un auditeur): Quand est-ce que les Musulmans vont se battre pour les Palestiniens ? »
 - (Marwan Muhammad) « Est-ce que c’est une question qui nous concerne ? Est-ce que c’est une question communautaire, la justice ? Est-ce que c’est une question d’humanité ? Est-ce que c’est une question de combat physique ? Est-ce que c’est une question de courage ? Est-ce que c’est une question de religion ? La question de la Palestine, …les massacres qui ont lieu de manière périodique à chaque fois qu’il y a de la colonisation, de l’annexion, des nouveaux bâtiments qui sont établis, des massacres de civils en Palestine, ces questions là, elles nous concernent tous en tant qu’êtres humains, et en particulier en tant que Musulmans. De la même manière que l’on doit se sentir concerné quand il y a un massacre au Cameroun, au Nigéria ou ailleurs.
Simplement, ce conflit là, il est d’une complexité inouïe, dans le sens où il concentre à lui seul des enjeux qui dépassent la région. Il concentre toute une dialectique de chocs des civilisations dans lequel un certain nombre de pays se sont inscrits. Il concentre la souffrance de deux peuples qui viennent construire tout un discours autour d’un conflit politique, territorial, il concentre des questions de religion, il y a des noeuds sacrés qui sont sur place, et on voit que le silence n’est jamais une solution dans ce contexte là.
Et que nous, Musulmans européens, on a un truc à faire la-dessus. Est-ce que ça veut dire qu’on monte dans des bateaux pour aller combattre à Gaza ? Honnêtement, je ne vais pas vous faire de film, ceux qui pensent qu’ils en sont capable et que c’est une manière de contribuer à cette cause, moi je pense que c’est une façon un peu surjouée, un peu extrême de faire ça. »

[...]
De la même façon, il y a un certains nombre de choses que l’on peut faire, d’abord peser sur les politiques, parce que la France, ce n’est pas le dernier des pays à soutenir le régime autoritaire d’Israël, et les exactions que Israël commet de manière périodique en Palestine. De la même façon, on est aussi des consommateurs d’un certains nombre de produits, parmi lesquels des marques qui soutiennent ou financent l’armée israélienne. Oui c’est très bien de s’imprimer de l’injustice qui est faite aux palestiniens, mais c’est encore incohérent de consommer un certain nombre de produits dont on sait qu’une proportion non négligeable des bénéfices sont reversés sous forme de Dons ou sous forme de conscription, soit à l’armée israélienne, soit à des colonies de peuplement en Palestine ou en Cisjordanie. »
[19:33]

La question palestinienne est un thème récurrent dans ce type de conférence, et elle est toujours analysée d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël. Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.
Le but étant bien sûr d’attiser la haine contre l’État d’Israël.

La question du voile :

« La même question se pose aux aujourd’hui, pour un certain nombre de femmes Musulmanes à qui on dit, et c’est le message global en France, notamment sur la question de l’islamophobie : « tu n’es pas la bienvenue. Tu n’es pas la bienvenue, dans ce cercle là, ton foulard n’est pas acceptable, et si tu penses que tu l’as décidé par toi même, ça veut dire que tu t’es déjà fait laver le cerveau, par conséquent ton opinion est non recevable. »
Ce discours là, qu’est-ce qu’il fait ? Il forge un certain nombre de victimes, des victimes qui sont discriminées, des femmes à qui on va dire : « Tu n’as pas le droit de rentrer dans cette banque, Tu n’as pas le droit de rentrer dans ce supermarché, tu n’es pas la bienvenue dans cette salle de sport, tout ça c’est absolument illégal, puisque la loi de 2004 ne porte que sur l’enseignement public jusqu’au lycée, et dans aucun autre cadre que ça.
Elle, elle souffre, elle est discriminée, mais plus grave encore, c’est la victime silencieuse de l’islamophobie, c’est cette soeur qui ne fera jamais d’études parce qu’elle se dit : »A quoi ça sert de faire des études, puisque de toute façon, je serai discriminée à l’embauche, quand j’aurai terminé. » Elle ne mènera jamais d’études de médecine parce qu’elle pense que cela ne sert à rien, elle ne mènera jamais d’études d’architecture ou peu importe, parce que elle n’a pas envie d’aller dans un combat où elle sait à l’avance qu’on va la rejeter, et donc elle, on n’entendra jamais sa voix, puisqu’elle n’aura jamais été victime de discrimination. Mais la seule chose qu’on a tué chez elle c’est un rêve. »

[26:36]

« Face aux discrimination par rapport au port du foulard, que faire ? Est-ce qu’il faut dire : « je garde mon foulard » et j’enlève mon Hijab, ou est-ce qu’il faut le garder ? J’ai envie de dire, chaque femme décide pour elle ce que représente pour elle son Hijab. Ce qu’on ne doit jamais accepter, c’est qu’une femme décide de l’enlever parce que quelqu’un fait pression sur elle. Comme on ne doit pas accepter non plus qu’une femme décide de le porter parce qu’on fait pression sur elle. Quand on force une femme à ôter son Hijab, celle qui témoigne décrit cette situation comme une sensation de viol, une espèce de sentiment qu’on leur arrache un morceau de dignité, on vient leur imposer, on vient leur faire violence dans ce qu’il y a de plus intime chez elle. »
[...]
La question qui me déchire c’est : « Que ressent une femme Musulmane : est-ce qu’elle doit travailler, est-ce qu’elle doit emmener son enfant à l’école, lorsque quelqu’un du cercle citoyen qui se permet de dire : « Tu dois enlever ton foulard, sinon tu n’es pas la bienvenue » et je suis prêt à donner tout mon temps et tous mes efforts pour que ça n’arrive pas, parce que ce n’est pas foncièrement différent de ce que les noirs vivaient dans les années 50-60 aux États-Unis, et ce n’est pas foncièrement différent de ce que les indiens vivaient par les temps coloniaux quand on leur imposait de marcher dans une certaine file plutôt qu’une autre. »
[53:37]

« C’est une violence inouïe de vivre cette discrimination là. « Je te déteste pour l’image que tu renvoies, je te déteste pour ce que tu es, tu n’es pas la bienvenue. » Juste pour un rappel juridique, la Loi de 2004 à propos des signes ostentatoires qui seraient interdits dans l’enseignement, la seule chose qu’elle dit, la seule, c’est que la femme ne peut porter de Hijab dans l’enseignement scolaire quand elle est élève de la maternelle au lycée, mais pas dans l’Université, pas dans l’enseignement privé. Dans n’importe quel autre endroit, elle le porte quand elle veut où elle veut. »
[56:26]

« Avant ça craignait d’être raciste, ça craignait de dire sale Arabe, ça craignait de dire à un noir qu’il n’est pas le bienvenu dans une entreprise, mais on a reconstruit un discours raciste anti-ethnique et anti-culturel en un discours anti-religieux, c’est ça la construction du discours islamophobe. »
[58:37]

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »
[...]
L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis. Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant. »
[...]
« C’est important qu’il y ait des collèges et des lycées qui se construisent en réaction à un système éducatif qui est de pire en pire, pas juste au niveau des discriminations mais aussi sur la question de l’enseignement, on fera des endroits d’excellence où on ne discrimine personne, tout le monde est le bienvenu,…ce sera le meilleur restaurant, celui où tout le monde peut venir et tout le monde se sent à l’aise, mais en même temps, il est complètement en accord avec l’éthique et les règles de l’Islam. »
01:07:04

« Que la discrimination intériorisée, que la discrimination prévisionnelle ne soit pas une cause d’abandon. Par ailleurs, entre le moment où vous passez votre Bac et le moment où vous terminez vos études, il y a 3 ans, 4 ans, 5 ans, qui vous dit que la France dans 5 ans sera la même qu’aujourd’hui  ? …Ce n’est pas un état de fait, et ce n’est pas pour toujours que c’est comme ça. Et qui vous empêche de partir, de construire et de vivre une vie ailleurs, en Belgique, en Suisse au Japon, même si c’est pour un temps ? »
01:35:00

On retrouve les mêmes techniques employées par Hassan Safoui dans sa conférence.
Si un responsable interdit le port du voile islamique ou du Hijab dans une université, une entreprise, cela est considéré par le CCIF de Marwan Muhammad comme un acte raciste et islamophobe, un nouveau racisme anti-musulman, une discrimination et une humiliation pour les Musulmanes, qui souffrent, « qui se font violer dans leur intimité ». Une propagande de victimisation de l’ensemble de la communauté Musulmane.

Marwan Muhammad considère la France comme une poubelle, où chacun est libre de s’habiller comme il veut, quand il veut, où il veut, c’est la “liberté”.

Une tenue correcte est toujours exigée, quel que soit le lieu de travail. Un patron devrait-il autoriser un employé à porter un chapeau de paille ou venir travailler en pyjama sous prétexte que sa religion l’y oblige ?
Par ailleurs, la France n’est ni l’Afghanistan, ni l’Arabie Saoudite, le voile islamique, la burqa et le niqab ne font pas partie des traditions, de la culture, de l’Identité Française. Ces vêtements ne sont pas juste des symboles religieux, ils délimitent la sphère sociale de la femme: elle ne peut serrer la main d’un homme, ne peut se rendre à la piscine et se dévoiler devant les hommes, pratiquer des sports collectifs, elle doit éviter les lieux de promiscuité avec la gente masculine, ne peut épouser un non-musulman.
Une idéologie incompatible avec les concepts de liberté et de valeurs occidentales, que les prédicateurs tels que Marwan Muhammad tentent d’imposer en infiltrant les institutions publiques et privées, et en organisant des campagnes publicitaires médiatisées, la toute dernière en date : « Nous sommes la Nation ! », les Musulmans du CCIF s’octroyant le droit de redéfinir ce qu’est l’Identité Française.
Une campagne qui a tout simplement pour but de museler les citoyens français en les condamnant de racistes et “d’islamophobes” pour toute tentative d’entrave à la pénétration et à la propagation des principes islamiques dans les institutions françaises à caractère privé et public.

Marwan Muhammad déclarait dans une conférence il y a plus d’un an à la Grande Mosquée d’Orly*** :

1541072963-mosquee-orly-marwan-muhammad Hassan Safoui   1541072889-ccif-nous-sommes-la-nation islam
À gauche, Marwan Muhammad en conférence à la Grande Mosquée d’Orly, à droite, campagne d’affichage publicitaire du CCIF

Ce qui correspond à peu de chose près à ce qu’il dit dans sa conférence de Nantes où il explique que le communautarisme n’est pas une mauvaise chose et permettrait aux Musulmans de vivre dans « une bulle », un État dans l’État, une « vie islamique idyllique » avec ses collèges, lycées et institutions islamiques, intégrant les préceptes de l’Islam et rejetant le principe d’intégration républicain à la française, et puis pourquoi pas l’imposer dans le futur (dans trente, quarante ans ?) à toute la France.

Comme autre alternative suggérée aux Musulmans, Marwan Muhammad propose à son auditoire de partir travailler à l’étranger, afin de pouvoir pratiquer librement et sans entraves leur Foi et leur Religion, mais curieusement, bien que l’Occident n’ait d’après lui plus aucune valeur morale et soit soumis au diktat du capitalisme (voir conférence à la Grande Mosquée d’Orly), il ne choisit pas comme destination des pays Musulmans mais des pays de culture bien éloignée de la culture islamique (Belgique, Suisse, Japon) !

Quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans dans l’école coranique de la Grande Mosquée Assalam de Nantes de l’UOIF ? Un Islam Tolérant, ouvert à tous, ou un Islam politique, communautaire, revendicatif et militant voulant imposer ses propres valeurs islamiques au reste de la société ?

-                                                                    1541072918-mosquee-nantes-le-maire-patrick-rimbert Jean-Marc Ayrault

« Étant donné les rapports de force différents selon les tendances de l’Islam, le risque d’une Mosquée unique est de voir une communauté prendre le pas sur les autres. »
Patrick Rimbert – maire socialiste de Nantes (ici en compagnie du premier ministre Jean-Marc Ayrault)

***La conférence vidéo n’est plus en ligne sur le site de la Grande Mosquée d’Orly, l’organisme de presse indépendant Novopress a contacté Mr Hanza, responsable de l’ASCM de la Mosquée d’Orly, pour savoir pourquoi, ce dernier lui a expliqué que la vidéo avait été retirée pour « éviter la polémique ».

1...1011121314...16

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir