• Accueil
  • > Recherche : sites islamistes radicaux

16 juin, 2016

Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France : « Le mal est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Pour islamiser la France, c’est-à-dire organiser à grande échelle la soumission des populations aux préceptes de la charia islamique, des prédicateurs charismatiques arpentent depuis environ trois décennies l’hexagone, on peut citer Tariq Ramadan, Rachid Houdeyfa, Abdallah Ben Mansour, Nader Abou Anas, et des centaines d’autres dont les conférences ont déjà été largement analysées sur « Islam mine l’Europe ».

Il ne s’agit pas pour ces précheurs de décréter le jihad islamique, combat armé contre les Infidèles car la Oumma (communauté des Croyants) est encore minoritaire sur le sol français, mais de gagner la bataille idéologique par la massification du nombre sur le long terme grâce au jeu d’un triple cocktail détonnant : immigration massive, naissances, conversions à l’Islam.
Dans les Mosquées et les sites internet administrés par des associations islamiques, l’Occident est décrit comme un monde pervers et débauché, justifiant ainsi le rejet du Christianisme et du Judaïsme, considérées comme de fausses religions de perdition.
la nécessité de militer pour le port voile islamique, de s’assurer et de surveiller le bon respect du jeûne du Ramadan, de favoriser la non mixité sociale homme/femme, et d’imposer les lois islamiques, tout ceci en complète contradiction avec le Christianisme existant en Europe depuis 2000 ans, où les relations sociales ne sont pas basées sur les lois de pureté et d’impureté, mais sur la justice et l’injustice.

On va s’attacher à étudier plus particulièrement l’idéologie véhiculée par le prédicateur algérien Noureddine Aoussat, très actif dans les grandes Mosquées de France et les associations islamiques radicales.

-                                                Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France :

Noureddine Aoussat fait partie d’un réseau fondamentaliste islamique émaillant toute la France, il donne des conférences dans les Mosquées de Lunel, Villeneuve-la-Garenne, Montpellier, Strasbourg, Béziers… toutes connues pour développer une idéologie islamique radicale et antioccidentale (lien 1, lien 2, lien 3, lien 4, lien 5).

-                                                           1540627818-mosquee-aoussat-mohamed-francois-2 Al-Duvair dans religion
Le prédicateur algérien Noureddine Aoussat (à droite) en compagnie de l’imam radical de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François (hard-copy) qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année, et demande aux Musulmans de ne pas se mêler aux Mécréants.

Noureddine Aoussat fut également invité à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 par l’imam Mohamed Khattabi qui considère Ben Laden comme un héros. Mohamed Khattabi est un prédicateur influent militant depuis plusieurs année sur Montpellier, où il endoctrine la communauté musulmane à une idéologie antioccidentale dans le but d’imposer la charia, il lutte également contre la laïcité, « on ne peut pas être Musulman et laïque » d’après lui.

-                                                1540627873-mosquee-aoussat-rachid-houdeyfa Allah

Noureddine Aoussat soutient Rachid Abou Houdeyfa, l’imam de la Mosquée de Brest, un prédicateur misogyne et antioccidental (hard-copy)
Dans une conférence, Rachid Houdeyfa a déclaré qu’une femme sans hijab n’a pas de pudeur et donc pas d’honneur
:
« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa interdit aux enfants d’écouter de la musique, sinon ils se transformeront en singes et en porcs.

-                                                              1540627774-mosquee-aoussat-hani-ramadan antisémitisme

Noureddine Aoussat prend la défense du prédicateur misogyne, antioccidental et antisémite Hani Ramadan (hard-copy), qui compare les Juifs à « des serpents, une race de vipères », Aoussat traite de « Kouffars », ceux qui mettent en cause cet islamiste.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

-                                                                           1540627761-mosquee-aoussat-bounamcha antisionisme

Noureddine Aoussat donne une conférence à la Mosquée de Corbeil-Essonnes, avec l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers, Hassen Bounamcha (au centre) le 20 mai 2016 (hard-copy).
Dans ses conférences, Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Pour se faire une idée plus claire de l’état d’esprit de Noureddine Aoussat, écoutons une de ses prédications, donnée à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 :

Image de prévisualisation YouTube
« C’est Allah qui a envoyé son Messager, avec la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe, qu’elle prenne le dessus sur tout, même si les polythéistes et les Mécréants voudraient autre chose, voudraient l’arrêter, ils ne pourront pas le faire. »
[44:34]
« Des Mosquées sont perquisitionnées en France, ça ne me regarde pas ! Des Mosquées sont fermées en France, ça ne me regarde pas ! Des imams sont assignés à résidence, ça ne me regarde pas ! Ce n’est pas moi. Alors toi t’es qui alors, t’es qui ? T’es qui !? Va ailleurs ! Va ailleurs ! Parce qu’ici, il n’y a qu’un seul corps, quand dans ce corps là, il y a une partie qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Vous croyez que je pourrai faire ce sermon, si j’avais une rage de dents ? Vous croyez que je pourrai faire ce discours, si j’avais une sinusite, un mal de tête ? Je ne peux pas parler en souffrant !
Quand il y a une partie du corps qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Nos Mosquées ne peuvent pas souffrir et nous être dans la quiétude et la sérénité, non, on doit souffrir ! Nos imams souffrent, on ne doit pas rester dans la sérenité et la tranquillité.

Il y a eu des attouchements sur des filles, des femmes, pendant les perquisitions, il y a eu des insultes, il y a eu des brimades, une femme toute seule qui se trouve dans un foyer, la police arrive, c’était chez l’asssociation Beytouna, dans la région parisienne dans le 93, on l’insulte, on la menace, on l’injurie, on lui dit des paroles blessantes. On souffre de cela, on ne l’accepte pas ! On ne l’accepte pas ! On ne saurait l’accepter, sinon, on n’a qu’à aller ailleurs choisir une autre religion, mais tant que je suis Musulman, la souffrance du Musulman est aussi ma souffrance ! »
[45:30]
sermon de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 (hard-copy)

Noureddine Aoussat considère que l’Islam doit prendre le « dessus sur tout », contre les polythéistes et les Mécréants. Belle preuve de fraternité et d’amitié entre les peuples !
Noureddine Aoussat demande aux Musulmans de manifester leur solidarité vis à vis des responsables d’associations de l’Islam radial qui ont été perquisitionnées par la police dans le cadre des attentats terroristes ayant eu lieu à Paris le 13 novembre 2015. Ces associations sont soupçonnées de faire de l’incitation à la haine et au meurtre, en préparant des combattants au Jihad islamique.
Ces précheurs de haine sont transformés par Noureddine Aoussat en martyrs Musulmans qu’il faudrait défendre, car c’est l’ensemble de la communauté musulmane qui serait ainsi visée, blessée, humiliée par la police française.
Noureddine Aoussat instaure ainsi un sentiment de rejet de la communauté française, en radicalisant la Oumma contre l’État Français et sa police qui saliraient les Musulmans.
Le prédicateur ne fait donc aucune différence entre islamistes radicaux, jihadistes, ce sont tous des Musulmans qui doivent être protégés et soutenus par la Oumma, la communauté des Croyants.

Sur sa page Facebook officielle, Noureddine Aoussat va jusqu’à attaquer directement l’état français, qu’il accuse de martyriser les Musulmans en utilisant le terme « Jihad » à tort (hard-copy).

-                                            1540627849-mosquee-aoussat-jihad-2 Boukhari

-                                              1540627849-mosquee-aoussat-jihad-4 charia

« En France, ce mot est mal traduit. Le djihad est l’effort que l’on doit faire contre soi, contre ses penchants, pour plaire à Allah. C’est aussi l’effort pour la piété, le pèlerinage, le respect filial. Les poseurs de bombes sont des terroristes et pas des djihadistes. Le terrorisme n’est pas un acte héroïque. » Le conférencier s’en est alors pris à tous ceux du gouvernement« qui le savent mais qui n’en parlent pas ».
Conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée ar-Rhama de Béziers le 22 février 2015

« j’avais osé écrire en toute conscience :  » par acte de résistance à cette guerre sémantique (menée contre les musulmans en France notamment), et en signe de ma dénonciation des amalgames, je dis : je suis djihadiste »
Mon post prémonitoire ne fait que se confirmer aujourd’hui au-delà de ce que je pouvais appréhender et redouter il y a de cela quatorze mois.
Pour ceux qui auraient besoin de plus d’explication, et en deux mots : Accepte-tu en tant que musulman, musulmane qu’on pervertisse un terme et concept central de ta religion ? : En l’occurrence le terme DJIHAD ? Alors, si tu n’es pas content indigne-toi ! »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 24 février 2015

« - 1ère : L’intitulé lui-même porte à confusion et ne manque pas de nourrir les amalgames les plus abjects. Tant et si bien, qu’il suffit de supprimer le suffixe « isme » pour se retrouver au cœur de l’islamophobie.
– 2ème : La planche visible sur le site du ministère de l’intérieur, intitulée :  » Les premiers signes qui peuvent alerter » est d’un bricolage, d’une légèreté pour un sujet si grave, et d’un amalgame tout simplement scandaleux et dangereux.
– 3ème : En somme « on chercherait à promouvoir ce « djihadisme » au lieu de le combattre qu’on ne s’y prendrait pas autrement »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 29 janvier 2015

Noureddine Aoussat nie le concept de Jihad comme guerre sainte, invoquée pourtant par le Prophète Mohamed pour fortifier sa puissance militaire. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, a mené personnellement son armée dans plus d’une vingtaine de batailles pour asseoir son pouvoir politique.
Le terme jihad est clairement évoqué et défini dans les textes sacrés de l’Islam, en particulier dans la sounnah du Prophète Mohamed.
On peut se référer par exemple au sahih Boukhari tome 4 p80-262, ouvrage dans lequel, sur près de deux cents pages, sont édictées les règles de combat contre les infidèles, la gestion des otages, l’échanges de prisonniers, quand combattre, comment tendre des pièges, comment partager le butin récolté après les pillages, etc… Le sahih Boukhari est consultable dans toutes les Mosquées de l’Islam sunnite de France, il est une référence pour les combattants de Daesh (en particulier, Boukhari est souvent cité dans leur périodique « Dar-al-Islam »), afin de devenir de parfaits Musulmans.

-                                     1540627761-mosquee-aoussat-boukhari-jihad chrétiens
Court extrait de la table des matières du tome 4 du sahih Boukhari sur les règles de la guerre sainte contre les Infidèles, les Chrétiens, les Juifs, les païens. Un des ouvrages les plus diffusés de l’Islam sunnite après le Coran dans les Mosquées de France et auprès des combattants du Jihad islamique.

Noureddine Aoussat veut donc ainsi faire croire que l’Islam n’a rien à voir avec les attentats terroristes et la guerre sainte, déculpabiliser le dogme islamique de toute responsabilité dans les attaques, alors qu’il en est l’essence même.

Noureddine Aoussat développe par ailleurs dans ses conférences et ses messages, une propagande politique antifrançaise et antisioniste, dans le but de radicaliser la communauté musulmane. Quelques exemples que l’on peut trouver sur son compte Facebook officiel (hard-copy) :

 -                                               1540627761-mosquee-aoussat-antisionisme-2 christianisme

 » Quand vous avez une force d’occupation, en l’occurrence Israël, qui au nom d’une idéologie qu’on appelle le sionisme, massacre un peuple, chasse de leur territoire une autre partie, installe des colonies et saccage même les cultures et déracine des oliviers centenaires, comment faut-il qualifier cela ?
Eh ben tout simplement que si on n’est pas antisionistes, c’est qu’on pense que ceci est fait au nom d’une origine, en l’occurrence le sémitisme, ce qui est faut !
Ou encore que tous ce MAL fait aux palestiniens est fait au nom d’une religion, en l’occurrence le judaïsme, ce qui est archi faux.
En fait tout simplement parce que ce MAL est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme.
Voilà pourquoi de facto les anti antisionistes sont les vrais antisémites… »

-                                                    1540627878-mosquee-aoussat-sine christianophobie

Commentant la mort du caricaturiste Siné, Noureddine Aoussat révèle à nouveau son obsession antisioniste :
« Personnellement, je n’aimais guère sa vulgarité, qui m’irritait. Cependant, il méritait bien le respect car il n’a ni courbé l’échine ni abdiqué sa liberté d’expression devant les lobbys sionistes et leurs chiens de gardes. »

-                                                 1540627879-mosquee-aoussat-syrie-anti-france-2 Coran

Noureddine Aoussat accuse la France de « ruiner ses valeurs et son honneur » en ne réagissant pas face aux massacres perpétrés par les jihadistes (photo du village chrétien Al-Duvair en Syrie dont la population a été massacrée par les rebelles jihadistes).

Pourquoi l’État Français permet-il à Noureddine Aoussat de précher dans les Mosquées ? Pour quelle raison ce réseau islamique politique misogyne, antioccidental et antisioniste, qui tisse sa toile sur tout le territoire, n’est-il pas démantelé ?

26 octobre, 2014

François Fillon encourage le développement de l’antisémitisme et la diffusion des lois de la Charia sur le territoire français, en soutenant personnellement les islamistes de l’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 47 min

En 2014, le gouvernement français allié à une coalition internationale est en guerre contre l’État Islamique, un nouveau Califat qui a fait sa réapparition, après presque un siècle d’absence (le dernier Califat s’est éteint en 1924, lors de la prise de pouvoir d’Attatürk en Turquie) et qui veut imposer la Charia, la Loi islamique, à toute l’Humanité.
Ardent défenseur des Libertés et des Droits de l’Homme à l’extérieur du pays que ce soit au Mali, en Libye et maintenant en Syrie, l’État Français néglige complètement les dangers de l’enracinement de l’idéologie islamiste à l’intérieur même du territoire.
On va en effet constater que par cet aveuglement, non seulement l’implantation de l’Islam radical n’est pas combattue…mais elle est même officiellement soutenue par nos politiques.

L’UAM 93 est une association musulmane installée à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, qui veut revenir aux fondements rigoristes de l’Islam tel que l’a énoncé et mise en oeuvre le Prophète Mohamed : l’application stricte de la Charia, la loi islamique.
Les prédicateurs de l’association officient en banlieue parisienne sur plus d’une trentaine de Mosquées (Mosquée de Torcy, Aulnay-sous-Bois, Bobigny, Aubervilliers, Rosny-sous-Bois, Montreuil, Livry-Gargan, Montfermeil, Le Raincy, Clichy-sous-Bois, etc..) et jouent de leur immense influence sur l’Islam et les Musulmans de la banlieue de Paris pour tenter de soumettre leur revendications aux grands partis politiques, en particulier lors de périodes électorales.

Par exemple, pendant la campagne présidentielle de 2007, François Bayrou, à l’époque président de l’UDF (qui deviendra le MODEM par la suite) a donné un discours devant les militants de l’UAM 93.

-                                                                  François Fillon encourage le développement de l'antisémitisme et la diffusion des lois de la Charia sur le territoire français, en soutenant personnellement les islamistes de l'Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93) dans Politique 1539637291-mosquee-uam-93-francois-bayrou-3
François Bayrou donne une conférence devant les militants de l’association islamiste de l’UAM 93 en février 2007 (hard-copy 1) (hard-copy 2)

Le 5 octobre 2007, pour la rupture du jeune du Ramadan à Rosny-sous-Bois l’UAM 93 a invité des cadres du parti socialiste et de l’UMP comme Laurent Fabius, Christiane Taubira, Roger Karoutchi, Éric Raoult ou Claude Bartolone.

-                                                                   1539637730-mosquee-uam-93-laurent-fabius Allah dans religion
Laurent Fabius et plusieurs autres figures politiques importantes du parti socialiste et de l’UMP invités par l’UAM 93 pour rompre le jeûne du Ramadan à Rosny-sous-Bois le 5 octobre 2007

le 30 mars 2011, c’est Jean-François Copé, alors secrétaire général de l’UMP, qui a reçu au siège de l’UMP les dirigeant de l’UAM 93.

-                                                 1539637310-mosquee-uam-93-jean-francois-cope antisémitisme
Le 30 mars 2011, Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, invite les dirigeants de l’organisation islamiste de l’UAM 93 au siège de l’UMP (le président de l’UAM 93 Hassen Farsadou est à gauche sur la photo) (hard-copy)

Le 9 octobre 2014, c’est François Fillon, ex-premier ministre sous Sarkozy et cadre dirigeant de l’UMP, qui est invité dans les locaux de l’UAM 93 par son président Hassen Farsadou (hard-copy) pour discuter des préoccupations et des revendications des Musulmans de la banlieue : en particulier les menaces dont seraient victimes les Musulmans, et de l’islamophobie.

-                                              1539637301-mosquee-uam-93-francois-fillon-2 antisionisme
L’ex-premier ministre UMP François Fillon en réunion avec les dirigeant de l’UAM 93 le 9 octobre 2014


Que veut précisément cette organisation, et quel est son but ?

L’UAM 93 soutient sur son site internet officiel la mise en place de plusieurs lois provenant directement de la charia et du droit musulman, visant à interdire toute critique de l’Islam. (hard-copy)
Voici l’intitulé de la proposition de Loi émise par Éric Raoult à l’Assemblée Nationale et soutenue par l’UAM 93 :
N°2993 – 30 mars 2006 – Proposition de loi de M. Éric Raoult visant à interdire la banalisation du blasphème religieux par voie de caricature

Cette proposition de loi a pour objectif de contrer toute opposition au lent processus d’islamisation du pays, toute tentative de limiter ou de dénoncer le port du voile islamique, la viande halal, la revendication de salles de prières sur le lieu de travail, la non-mixité homme/femme dans les piscines, etc… sera ainsi perçu comme une attaque « islamophobe » contre l’Islam et les Musulmans.
Le simple fait de caricaturer le Prophète Mohamed dans un journal ou dans toute autre publication, film, théatre, etc… pourrait être passible d’une amende ou d’une peine de prison. François Fillon encourage ainsi une association activiste militante qui veut introduire en France le délit de blasphème, un totalitarisme islamique, tel qu’il est pratiqué dans tous les pays musulmans. (Les 57 pays de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) interdisent en effet toute caricature du Prophète Mohamed dans la presse, dans les média, sous peine de prison ou de condamnation à mort).
La fin de la Liberté d’expression en Occident au nom de la « tolérance religieuse » islamique.

Toujours concernant la mise en place des lois de la Charia, dans un article en ligne sur le site officiel de l’UAM 93, les responsables de l’association encouragent les femmes Musulmanes à porter le voile intégral (niqab), qui recouvre tout le corps et le visage sauf les yeux, parce qu’il est clairement spécifié dans les Écrits Saints de l’Islam. extraits de l’article de l’UAM 93 en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

-                                                          1539637317-mosquee-uam-93-niqab-2 Aulnay-sous-Bois

« Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
« Le Coran nous enseigne que Dieu, dans son infinie miséricorde, a révélé une multitude de législations poursuivant les mêmes fins bien que divergentes sur les moyens à mettre en œuvre. Sa dernière législation, la voie (sharia) islamique, intervient à un stade d’avancement intellectuel de l’humanité tel qu’elle demeure valable selon toutes les époques et tous les contextes géographiques, sociétaux, etc. La sharia constitue alors le prototype même de la justice, d’une part du fait que ses principes fixes permettent le jugement eschatologique des hommes selon une matrice unique, mais aussi du fait qu’elle garantit aux individus une égalité de traitement ici-bas, quel que soit l’endroit et l’époque de naissance ».

« Des milliers de prêches, des milliers de clics sur des forums ou des sites Internet ont, en effet, sensibilisé les jeunes femmes au fait que le voile historique de l’Islam était bien intégral. »

« Déjà deux ans, 11 octobre 2010, que la loi “anti-voile intégral dans l’espace public” condamne certaines de nos sœurs à l’internement, à la verbalisation voire aux interpellations. »

« Aussi, les porteuses de cette voilette la conservent, malgré les oppressions, les contrôles policiers, les insultes, les crachats, les agressions, tout autant pour exprimer leur fierté d’appartenir à la communauté de Muhammad que pour signifier leur résistance symbolique à l’oppression laïque et islamophobe en Europe. »

Les responsables de l’UAM 93 expliquent dans cet article que la Charia est la législation de l’Islam, et doit s’appliquer « à toutes les époques ». Cette loi est « supérieure à jamais aux lois de la République ». Donc la législation islamique autorisant le port du niqab entre en contradiction avec les lois de la République Française. Il y a conflit.
La République Française devient ennemie de l’Islam générant une « oppression laïque et islamophobe en Europe ». Et, si on applique rigoureusement la Parole d’Allah dans le Coran et la Sunnah du Prophète, les ennemis de l’Islam doivent être supprimés, soit par la persuasion (da’wa), soit par la force (jihad).

L’article incite les Musulmans à la haine des institutions françaises qui les empêchent d’appliquer leurs lois.
Pour renforcer et souder la communauté musulmane contre cet ennemi commun qu’est l’état français, les responsables de l’UAM 93 développent également une propagande anti-française, en ressassant le conflit de la guerre d’indépendance de l’Algérie, dans le but de criminaliser l’état français. Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d’accueil du site UAM 93, (hard-copy) on trouve par exemple (hard-copy) :
« Événement du 17 Octobre 1961, témoignage d’un soldat français: Ici on noie les algériens »

Un autre article militant de l’UAM 93 pour la propagation de la Charia, explique aux musulmans que la polygamie est « une pratique pleine d’avantages et de sagesse pour toute la société ». (hard-copy).
L’homme pourrait donc ainsi disposer d’une femme pour la chambre, une femme pour faire la vaisselle, une autre pour faire à manger. Question : mais où sont passées les féministes ??

Les responsables de l’UAM 93 versent aussi dans le militantisme politique antisioniste et pro-palestinien.
Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d’accueil de leur site, l’UAM 93 soutient les collectifs et associations qui organisent des opérations de boycott de produits en provenance de l’état d’Israël dans les grandes surfaces (hard-copy).

-                                                                     1539637270-mosquee-uam-93-boycott-israel-2 blasphème

Toujours sur la page Facebook, l’UAM 93 soutient officiellement Dieudonné (hard-copy), le militant politique antisémite, plusieurs fois poursuivi en justice pour incitation à la haine raciale pour des propos tenus contre les français et les juifs :

-                                                      1539637280-mosquee-uam-93-dieudonne-valls Boycott

« les noirs sont considérés en France comme de grands enfants, des clowns pour le Blanc esclavagiste« 
« les Juifs, c’est une secte, une escroquerie. C’est une des plus graves parce que c’est la première »

« Il faut être Juif pour avoir la liberté d’expression en France, c’est tout, c’est une réalité, et dire le contraire, c’est avoir peur. Mais on n’a plus peur, ils nous ont tout fait. Ils nous ont trainés dans la boue, ils nous ont transformés en tas d’esclaves, ils nous ont colonisés, qu’est-ce qu’on a peur ? C’est fini, la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens. »
[01:32]
Propos de Dieudonné sur les Juifs lors d’une interview

« C’est le sionisme qui a tué le Christ »
« Israël ne survivra pas à cette décennie »
« Les chrétiens doivent rejoindre l’Islam »
Dieudonné lors d’une interview donnée pendant son séjour en Iran

Il est très inquiétant pour l’avenir des Musulmans de France de voir une des plus puissantes associations musulmanes de la banlieue parisienne défendre et prendre ainsi parti pour les thèses racistes et antisémites de Dieudonné.

 

Daniel-Youssof Leclercq, converti à l’Islam, est un activiste pro-charia de l’UAM 93 (il rédige sur le site la plupart des articles) et milite dans les Mosquées de banlieues parisiennes.
Le 15 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, en compagnie d’autres activistes, Daniel-Youssof Leclercq a tenu une conférence contre la Loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l’école, mise en place il y a dix ans. Court extrait de la conférence (hard-copy):

-                                                1539637270-mosquee-uam-93-daniel-youssof-leclercq-2 charia
Le prédicateur de l’UAM 93 Daniel-Youssof Leclercq (à droite sur la photo) en compagnie d’autres islamistes en conférence à la Mosquée de Torcy, est en guerre contre la civilisation du Sheïtan (Diable) qui empêche les Musulmans de pratiquer leur religion

« Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela. Alors, je vais me faire manichéen, je vais retourner aux grands principes de notre religion, la lutte du Bien contre le Mal, la lutte de notre parti contre le Shaïtan, qui cherche justement à préconiser et diffuser la transgression, et le fait de baisser les bras et de se résigner.
En ce qui concerne l’islamophobie et ses lois, qui ont interdit le voile sous différentes formes, on constate dans la communauté que l’on ne fait pas grand-chose, on fait surtout de la comptabilité : on recense les actes islamophobes, on s’indigne, on laisse un commentaire sur islametinfo.fr ou sur d’autres sites, mais concrètement, peu de gens s’engagent réellement ou cherchent à s’organiser pour remédier à ces problèmes. Certes ces dernières années, il y a eu des initiatives : la ligue des droits des Musulmans qui a apporté pour la première fois une aide judiciaire gratuite. »
[19:38]
« Je vois ce conflit entre deux modèles civilisationnels, entre notre civilisation qui représente la tradition héritée des Prophètes et mise en exergue partout dans le Monde car Allah envoyait des Messagers à toute époque et en tous lieux jusqu’à Mohamed, face à une civilisation qui est la civilisation du Shaïtan (Diable), qui vise à rendre le faux vrai, le vrai faux, à tromper les gens, et les gens malheureusement abandonnent ce combat. »
[22:07]

Donc d’après ces prédicateurs, la loi contre le port du voile islamique est vue comme une loi contre la civilisation musulmane, une loi préconisée par la civilisation du Diable (Shaïtan). Les Musulmans vivent donc en France sur un territoire hostile, où ils sont confrontés continuellement au Mal, au faux, au vice, et ils doivent se réveiller.
Est-ce que ce type de prédication incite les Musulmans de Torcy à intégrer la société civile ? N’incite-t-elle pas au contraire au choc des civilisations ?

L’UAM 93 dirige également l’école coranique de l’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) à Aulnay-sous-Bois, dans le nord de la ville (hard-copy). L’organisation a les mains libres pour endoctriner des milliers de jeunes Musulmans à l’Islam antioccidental, antisioniste et pro-charia contre les lois de la république française.

-                                            1539637280-mosquee-uam-93-ecole-coranique-el-amel chrétiens
L’école coranique d’endoctrinement des jeunes Musulmans à la charia de l’UAM 93 à Aulnay-sous-Bois. Une usine à fabriquer de futurs islamistes.

Pour se faire une idée de cet enseignement, l’EMJF reçoit des prédicateurs de l’Islam radical. Par exemple le 31 décembre 2012, la Mosquée Al Irchad d’Aulnay-sous-Bois en association avec l’EMJF a invité trois imams radicaux pour venir y donner des conférences.

-                                                                     1539637310-mosquee-uam-93-islam-radical christianophobie
- Hassen Bounamcha (à gauche sur la photo), imam de la Mosquée d’Aubervilliers, explique devant ses Fidèles, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe.
Il milite aussi pour le mariage forcé, car c’est d’après lui un précepte de l’Islam.
- Nader Abou Anas (au centre sur la photo), imam de la Mosquée du Bourget, explique que la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.
- Mehdi Kabir (à droite sur la photo), prédicateur qui arpente les plus Grandes Mosquées de France, explique que les femmes sont responsables de tous les vices, (alcool, drogue, musique), celles qui se parfument sont des fornicatrices, les mangeurs de porcs sont sales et se comportent comme des porcs en offrant leur femme au plus offrant.

-                                                      1539637301-mosquee-uam-93-hassen-bounamcha Coran
L’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha (2ème en partant de la gauche), en compagnie des dirigeants de l’UAM 93 (Hassen Farsadou est à droite sur la photo) et des instances de l’état tunisien le 15 février 2013 (hard-copy)

Quel avenir pour les Musulmans de la banlieue parisienne sous l’influence de l’UAM 93 ?
Va-t-on vers une intégration, ou vers un conflit, un rejet et une partition entre la communauté musulmane et la société civile occidentale avec l’aide de nos élites politiques ?

23 février, 2014

Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l’Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 51 min

Yerres est une commune française située au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, une communauté Musulmane s’est installée dans la ville.
Au fil du temps, la communauté se structure et en 2003, l’Association Musulmane Yerroise (AMY) est née.
l’AMY est une association culturelle ayant pour but de promouvoir le développement culturel, cultuel et structurel de la communauté musulmane d’Yerres et de ses environs, en étroite collaboration avec les autorités locales compétentes.
Pour pallier aux manques de lieux de Cultes Musulmans sur la commune, l’association obtient du maire Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République) une salle de prière dans les locaux mêmes de la mairie, au mépris de la laïcité et de la Loi de 1905, l’État ne devant favoriser et ne financer aucun Culte.

Un local associatif est finalement réaménagé en Mosquée au 101 rue Raymond Poincaré à Yerres.
L’école coranique de la Mosquée de Yerres permet, tous les dimanches de 10h00 à 12h00 aux enfants à partir de 7 ans de suivre des cours de langue Arabe et du Coran.

Qu’enseignent les prédicateurs Musulmans de l’AMY ? Un Islam ouvert et tolérant, respectueux des principes de la République Française ?
L’AMY met à disposition un site officiel Internet pour mieux comprendre l’Islam. Les internautes peuvent ainsi parfaire leurs connaissances du Coran et de la sunnah du Prophète Mohamed, un article de référence tiré du site fondamentaliste islamique http://sajidine.com en donne une présentation : (hard-copy)
« S’il (le Musulman) renie certains principes des croyances essentielles, qu’il en doute, rejette un devoir ou un interdit unanimement reconnu ou renie un seul mot du Coran, il sort de la religion, il est considéré comme un renégat auquel on enlève la nationalité islamique. L’apostasie est le plus grand crime en Islam. »

Quitter l’Islam est un crime. Les Musulmans sont soumis à la pression de la communauté, ceux qui tentent de partir, de délaisser la religion, seront considérés comme des traîtres, des « renégats », rejetés par le groupe.
La suite de l’article réoriente directement vers le site fondamentaliste http://sajidine.com (hard-copy), où l’on peut trouver toute la documentation de l’Islam rigoriste, en particulier les recueils de hadiths, comme le « Jardin des Vertueux » (hard-copy), véritable manifeste d’incitation à l’antisémite et l’antichristianisme et à la misogynie.

Sur http://sajidine.com, les fêtes autres que musulmanes sont interdites et ne doivent pas être fêtées. (hard-copy)

« En ce jour de 14 février, soi-disant « fête des amoureux » il nous semble important d’inviter le musulman à ne pas fêter ou participer à des fêtes  d’origines païennes et de nous intéresser à la relation qui lie époux et épouse. »
[...]
« L’Islam est basé sur l’adoration pure, pure de toutes associations et de toute adoration qui n’est pas légiférée et agréée par Allah et son Messager. A cet effet, nous vous invitons chères soeurs, chères frères de ne pas vous laisser prendre par la « Saint Valentin ». »

L’Islam est totalitaire. Tout ce qui n’est pas islamique doit être rejeté. Les prédicateurs interdisent donc aux Musulmans de fêter la Saint-Valentin, fête des amoureux, car ne figurant pas dans le Coran.

On remarque que les responsables du site internet officiel de l’AMY publient également les préconisations pour bien se comporter en Islam avec sa femme.
Le site internet comprend un chapitre sur « la femme en Islam », en cliquant sur « en savoir plus » (hard-copy) en bas de l’article, on accède au site islamiste http://www.womeninislam.ws/fr décrivant le statut de la femme en Islam (cliquez sur le lien du paragraphe « la correction infligée à la femme »), quelques extraits en gras italique ci-dessous  : (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

LA FEMME EN ISLAMLa correction infligée à la femme

-                                                   Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l'Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres) dans Politique 922977MosqueYerresbienbattresafemmereduc1

« Allah (l’Unique) dit :

Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez pas de voie contre elles. (Sourate 4: An-Nissa, verset 34.)

L’Islam a interdit de frapper la femme et a sévèrement mis en garde contre une telle attitude, parce qu’elle est généralement faible et incapable de se défendre. Le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit:

«Qu’aucun de vous ne frappe sa femme comme on frappe un esclave alors qu’à la fin du jour il coïtera (peut-être) avec elle ». (Al Boukhari (5/1997), hadith n° 4908.)

Malgré cette interdiction, il a permis de la corriger, en cas de nécessité extrême et dans des circonstances spéciales, lorsque la femme se révolte contre son mari, en lui désobéissant sans raison valable. Oumou Koulthoum, fille d’Abû Bakr rapporte que : On avait interdit aux hommes de frapper leurs femmes, puis ils se plaignirent contre elles chez le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) qui leur laissa la voie libre pour les frapper, puis il dit : «La famille de Muhammad a reçu cette nuit la visite de soixante-dix femmes, toutes ayant été frappées ».

Dans ce noble verset, Allah (l’Unique) a expliqué les voies à suivre pour traiter la rébellion de la femme contre son mari –la pilule est parfois amère mais l’homme l’accepte afin de parvenir au bien escompté-, en trois étapes :

Première étape : l’étape du conseil, de l’exhortation, de l’intimidation par l’évocation du châtiment d’Allah, le rappel des droits du mari et de l’obligation de lui obéir. Cette phase se caractérise par la douceur dans la parole et l’affection. Si cette phase n’a pas été concluante, on passe à l’étape suivante.

Deuxième étape : L’étape de la mise en quarantaine dans le lit qui consiste à s’abstenir d’avoir des rapports avec elle, à lui tourner le dos au lit et ne plus lui adresser la parole. Dans cette phase, on joint la douceur à la dureté. Si ce traitement n’a pas été efficace, on passe à l’autre étape.

Troisième étape : La phase de la correction qui doit se faire sans violence, c’est-à-dire : sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage, car le but c’est de rétablir la discipline et non de lui faire mal, et de lui faire comprendre que son acte est inadmissible. Répondant à un homme qui lui avait demandé quel est le droit de l’épouse sur l’époux, le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit :

« C’est la nourrir quand tu te nourris, l’habiller quand tu t’habilles, ne pas frapper son visage, ne jamais lui dire : “Que Dieu l’enlaidisse !” et ne pas la mettre en quarantaine en dehors de son foyer ».(Ibn Hibbane (9/482), hadith n° 4175.)

Cette correction s’applique à deux catégories des femmes, ainsi qu’elles ont été établies par les psychologues :

Première catégorie : Les femmes autoritaires : ce sont celles qui éprouvent un plaisir à braver leurs maris et à les assujettir

Deuxième catégorie : Les femmes soumises (masochistes) : Ce sont celles qui éprouvent le plaisir à être frappées et à souffrir. G-A-Hodfield, un psychologue européen dit dans son livre La Psychologie et l’Ethique : « L’instinct de soumission s’accroît et la personne éprouve du plaisir à être assujettie et est ainsi heureuse de supporter la douleur. Cet instinct est très répandu chez les femmes, même si elles l’ignorent, c’est pour cela qu’elles sont connues pour leur capacité à mieux supporter la douleur que les hommes. Ce type de femme est plus impressionné par son mari chaque fois qu’il la frappe et la brutalise et il n’y a rien de plus pathétique pour ce genre de femmes qu’un mari toujours trop doux qui ne se révolte jamais malgré la provocation ».

La correction physique n’est intervenue qu’en dernier lieu dans les différentes phases du redressement et de l’éducation. L’Islam n’autorise le recours à celle-ci que si l’exhortation et la mise en quarantaine n’ont pas servi, de même, on ne recourt pas à cela avec une femme qui préfère le divorce à la correction. Il est à noter que la discrétion est de mise dans l’application de ces étapes : il faut que cela se passe entre les époux, hors de la vue des enfants et des proches. La correction est considérée comme un des moyens de la discipline et de l’éducation. Le père par exemple corrige son fils, le maître son élève dans le but de les discipliner et les éduquer.

Ensuite Allah (l’Unique)a indiqué à la fin du verset que cette mesure disciplinaire est suspendue dès lors que la femme devient obéissante, Allah (l’Unique) dit en effet :

Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)

Ceci prouve que le but visé par ces différentes phases est le rétablissement de l’ordre à travers lequel l’Islam veut préserver la famille de la dislocation, éviter la dispersion des enfants et les conséquences psychologiques qui accompagnent inéluctablement les divorces.« 

D’après les responsables de la Mosquée de Yerres, il est interdit au Musulman de frapper sa femme, sauf si elle lui désobéit. On peut imaginer que si la femme musulmane refuse de faire la vaisselle comme lui demande son mari, alors le mari doit imposer son autorité en trois étapes : la sermoner, la mettre en quarantaine, puis en dernier recours si elle est toujours désobéissante, il est alors permis de lui cogner dessus, mais précise-t-on : « sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage ».
Ouf, l’honneur est sauf !

Au passage, en cliquant sur « polygamie, témoignage », on remarque que la polygamie est une législation autorisée en Islam (hard-copy):
« La polygamie est une législation divine qu’il n’est pas permis à celui qui croit aux messages célestes de nier ou de contredire. La polygamie en Islam est une sunna comme dans les autres religions célestes qui l’ont précédé »

L’AMY administre par ailleurs une chaîne Youtube diffusant des vidéos pour promouvoir l’Islam auprès des Fidèles. (hard-copy)
La chaîne est accessible à partir du site officiel de la Mosquée (hard-copy).

Parmi les différentes vidéos diffusées par l’AMY, on trouve celle de l’islamiste radical indien Zakir Naïk, un extrait d’une de ses prédications donnée devant des indiens, en gras italique ci-dessous :

-                                                                641390MosqueYerreslechristianismenexistepas2 antisémitisme dans religion

L’islamiste radical indien Zakir Naïk, une référence théologique pour les responsables de l’Association Musulmane Yerroise

« Frères ! Comme je l’ai déjà dit dans la Sourate al-Imran chapitre 2 verset 19 : « Certes, la Religion acceptée d’Allah c’est l’Islam. » Donc, la seule religion acceptable auprès d’Allah, c’est l’Islam. L’islam veut dire céder votre volonté à Dieu. Si vous lisez le Christianisme, le mot « Christianisme » n’existe pas dans toute la Bible. Comme l’Hindouisme n’est pas présent dans les textes hindous.
Le mot « chrétien » apparaît dans les Actes des Apôtres, pour décrire les disciples de Jésus. C’était un surnom donné dans le livre des Actes par Antioche. Donc, le mot « chrétien » n’existe pas dans la Bible. Donc Jésus préchait l’Islam. Il va revenir dans ce monde pour expliquer qu’il n’y a pas de Christianisme. Comme le Coran dit à propos d’Abraham, il n’était pas Juif ou Chrétien, il était Musulman. Abraham préchait l’Islam. Moïse préchait l’Islam. [...] Quelqu’un qui dit je ne suis pas ma Volonté mais la Volonté de Dieu, c’est un Musulman. Jésus était Musulman. Jésus préchait l’Islam.
J’ai donné un cours sur les similarité entre le Chrisianisme et l’Islam, et j’ai démontré que le Christianisme ordonne de Croire en un seul Dieu, ne pas Croire dans la Trinité, ou que Dieu ait un fils, ou ne pas créer d’images. Tout est dans la Bible. Il y a des versets à propos de la prière musulmane, l’aumône, le pélerinage et ne pas boire d’alcool. Allah est le même pour toute l’Humanité. Il a seulement donné une religion qui est l’Islam. Toutes les autres religions sont corrompues dès leur forme d’origine. »

propagande antichrétienne et antihindouiste du prédicateur indien Zakir Naïk devant les indiens (hard-copy)

Pour le prédicateur Zakir Naïk, toutes les religions sont des corruptions, seule l’Islam est la vraie religion.
Abraham, Moïse, Jésus et tous les Prophètes de la Bible étaient Musulmans. Le Christianisme, l’Hindouisme ou le Judaïsme n’existent donc pas. Il n’y a pas de Trinité et Jésus n’est pas le Fils de Dieu. Les Chrétiens, les Juifs et les Hindouistes vivent donc dans le péché et la corruption car ne croyant pas à la seule et vraie religion, l’Islam. Une incitation à la haine à peine déguisée contre les communautés juives, chrétiennes et hindouistes.


Parmi les autres vidéos diffusées, l’AMY fait la promotion de l’islamiste radical américain Khalid Yassin, (hard-copy), un prédicateur très prisé dans le monde Musulman, adepte de la théorie du complot. Pour ce prédicateur, les Musulmans sont persécutés à travers la planète par les non-Musulmans.

Le cheikh Khalid Yassin explique par exemple dans une prédication, que le SIDA est un virus fabriqué par les américains dans un laboratoire à Fort Mac Kinley, dans le cadre du projet (« population 2000″) de l’OMS et des Nations Unies pour éliminer les africains, les asiatiques et les pakistanais afin de protéger la civilisation occidentale (hard-copy).

Inquiétant que des responsables d’une association musulmane ayant officiellement pignon sur rue, en relation avec la municipalité administrée par Nicolas Dupont-Aignan puissent propager les prédications de cet extrêmiste.
Dans la vidéo diffusée par l’association Musulmane Yerroise, Khalid Yassin fait la propagande du port du voile islamique qu’il compare au string.
  Extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-                                                      429137MosqueYerresKhalidYassin2 antisionisme

L’islamiste radical américain Khalid Yassin, une référence théologique pour les responsables de l’Association Musulmane Yerroise, pour qui le SIDA est un virus élaboré par les américains afin d’éliminer les non-occidentaux (africains, asiatiques, pakistanais…)

« Si une femme descendait en string cet escalier, faisait le tour de la salle et retournait d’où elle est venue, on serait stupéfait : »Que se passe-t-il ici ? » Mais nous n’aurions pas le droit de dire quoi que se soit, car dans cette société, il est admis qu’une femme porte cela en public. »
[...]

« Je ne comprends pas pourquoi les Musulmanes posent problème. Que se soit à l’école ou ailleurs, juste parce qu’elles veulent couvrir leur corps et leur tête avec des vêtements amples, pourquoi une telle levée de boucliers ? Qu’ont donc besoin les médias de passer à l’attaque et de brandir des slogans : » Les Musulmans cherchent à dominer notre société ? » ou « Les Musulmans veulent nous imposer leur valeurs » ? J’aimerais rappeler qu’il y a encore 15 ou 20 ans, les religieuses catholiques devaient porter la même chose, vrai ou faux ? »
[...]
« Que veulent-ils que fassent nos Soeurs de Foi ? Est-ce qu’elles sont censées se défaire de leur voile du reste et arborer des strings ? Là, ils seraient tous d’accord ! Nous Musulmans, disons que nous ne sommes pas d’accord. Nous avons le droit de conserver des vêtements et une apparence dont nous estimons qu’ils protègent la dignité et la pudeur. »

Pour justifier le port du voile à l’école, Khalid Yassin explique que puisque les femmes ont le droit de se promener en string dans les établissements, alors les Musulmanes devraient avoir aussi le droit de venir en hijab.
Ce qui est bien évidemment faux. Aucune enfant ou étudiante ne vient à l’école juste avec un string. Aucune femme ne vient travailler dans les bureaux juste habillée en string. Aucune religieuse catholique ne vient prendre des cours habillée en Bonne Soeur dans les écoles publiques.
Khalid Yassin développe un militantisme actif pour inciter les Musulmanes à protéger « leur dignité et leur pudeur » en revendiquant le port du hijab.

Quelle part a l’influence de ces islamistes radicaux sur les responsables de l’AMY, et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces enseignements « spirituels » sont diffusés dans les cours de l’école coranique de la Mosquée de Yerres aux jeunes Musulmans ?

-                                                     374824MosqueYerresNicolasDupontAignan califat

« Je ne pouvais pas engager des fonds publics pour leur construire un lieu de culte. En revanche, j’ai mis à leur disposition une salle de la mairie ». Nicolas Dupont-Aignan a même accepté dans cette salle de la mairie, de faire installer un rideau séparant les Musulmans et les Musulmanes.
Nicolas Dupont-Aignan, maire d’Yerres (Debout La République) – interviewé pour « Les journées de Strasbourg » en mars 2012.
« J’ai des rapports normaux, simples avec l’Association Musulmane Yerroise qui vient aux cérémonies patriotiques déposer une gerbe. Les choses se passent bien,  je les rencontre régulièrement. »
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par l’association islamiste « Fils de France » en juillet 2012, collabore activement au développement de l’Islam fondamentaliste, antichrétien et misogyne sur la commune de Yerres.

-                         442653MosqueYerresNicolasDupontAignanfilsdeFrance2 Camel Bechikh  693036MosqueYerresNicolasDupontAignanfilsdeFrance charia

Camel Bechikh, président de l’association « Fils de France« , à laquelle semble très attaché Nicolas Dupont-Aignan, fut membre du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP), organisation classée comme terroriste par les USA et le Canada pour son financement au Hamas. Il a participé en Iran à une conférence internationale pour la défense de l’Intifada palestinienne, un rassemblement antisioniste.

-                                                       697399MosqueYerresCamelBechikh chrétiens
Camel Bechikh est également membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, il a participé par exemple au congrès annuel (UOIF) du Bourget en 2013, réunissant des prédicateurs antisémites, antioccidentaux et antichrétiens du monde Musulman.

L’association « Fils de France » qui se veut patriotique et modérée, est co-dirigée par le prédicateur de l’UOIF Tareq Oubrou, qui dans les années 1990 préchaient les enseignement de Hassan Al-Bannah, le fondateur des Frères Musulmans, en expliquant par exemple que : « Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
Dans un article publié sur le site officiel de l’association (hard-copy), un auteur défend la chanteuse Diam’s (Mélanie Georgiades), aujourd’hui embrigadée dans une secte où il lui est interdit de montrer une parcelle de son corps aux hommes, de leur serrer la main, d’écouter de la musique, d’aller à la piscine municipale, de faire du  sport (essayer d’aller faire un footing en hijab).
L’article publié sur « fils de France » explique que c’est normal, c’est à la République Française de s’adapter aux moeurs et coutumes de l’Islam !

10 août, 2013

Hassan Younès, imam de la Mosquée de Beauvais, accueille les prédicateurs de l’Islam politique antisioniste Abdallah BenMansour et Hassan Iquioussen (UOIF)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 13 min

Beauvais est une ville de l’Oise (60) en Picardie d’environ 55 000 habitants, qui abrite une forte communauté Musulmane. Pour satisfaire les besoins cultuels de cette population, la municipalité de la ville met à disposition la Mosquée Bilal, rue de Clermont, dirigé actuellement par l’Association Socio-Culturelle Espoir et Fraternité (ASCEF). Le président de l’association est marocain, son vice-président algérien, un autre libanais, et des frères sénégalais siègent au conseil d’administration.

La Mosquée devenant trop petite pour faire face à l’afflux toujours croissant de Fidèles, le sénateur-maire UMP de Beauvais Caroline Cayeux ayant même dû sous la pression, prêter un gymnase pour fêter l’Aïd en 2010, les responsables de l’ASCEF ont mis sur pied un projet de construction d’un immense complexe islamique sur la ville.
A l’unanimité, les élus ont donné leur accord et voté la vente d’un terrain aux responsables de l’ASCEF pour la construction de la future Grande Mosquée de Beauvais, à la place d’un chenil, et le 23 novembre 2012, Caroline Cayeux signe officiellement le contrat de vente du terrain à l’ASCEF, au prix de 120 000 euros.

La Grande Mosquée sera bâtie rue Corréus sur un terrain de 2200 m², qui peut accueillir jusqu’à 1 400 fidèles. Le coût total de l’édifice est estimé à environ 3 800 000 euros.

-                                    Hassan Younès, imam de la Mosquée de Beauvais, accueille les prédicateurs de l'Islam politique antisioniste Abdallah BenMansour et Hassan Iquioussen (UOIF) dans Politique 1537693224-mosquee-beauvais-musulmans
Caroline Cayeux cède aux pressions des responsables de l’ASCEF et prête un gymnase pour fêter l’Aïd en 2010

-             1537693233-mosquee-beauvais-projet-3 Abdallah BenMansour dans religion                                1537693212-mosquee-beauvais-hassan-younes Al-Qaradawi
-                              Le projet de la Grande Mosquée de Beauvais                 Hassan Younès, imam de la Mosquée Bilal de Beauvais

Cependant, depuis le début de l’année, la mise en place du chantier connaît quelques difficultés, Hassan Younès, l’imam de la Mosquée de Beauvais, explique que le projet a pris du retard suite à des problèmes de financement, mais l’imam espère voir la pose de la première pierre au deuxième semestre 2013.

L’imam Hassan Younès défend-il l’intégration et le respect des valeurs françaises ? On peut avoir le droit d’émettre certains doutes.

L’ASCEF est une association proche de l’UOIF, une organisation qui possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquantaine associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Sur la page Facebook de la Mosquée de Beauvais, on voit par exemple que l’association fait la promotion de l’UOIF, en particulier lors de la 30ème rencontre annuelle des Musulmans de France au Bourget qui s’est déroulée du 3 avril au mai 2013, une série de conférences données par un ensemble d’islamistes fondamentalistes radicaux venant du Monde Musulman (Égypte, Tunisie, Arabie Saoudite, Koweït, etc…), sur ce lien, un aperçu du profil des invités de ce rassemblement.
Les responsables de l’ASCEF ont mis à disposition de la communauté musulmane de Beauvais, un bus pour assister à cette rencontre. (hard-copy)


Le site tient des liens étroits avec les enseignants des Instituts Européens des Sciences Humaines (IESH de Chateau-Chinon et Saint-Denis) de l’UOIF (hard-copy), qui, sous ce titre pompeux, ne sont rien d’autre que des immenses madrassah, des écoles coraniques enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine, dirigées par des membres de l’UOIF, et dont le principal maître référant que l’on écoute pour prendre en compte les avis juridiques sur la législation islamique émis par le conseil européen de la fatwa n’est autre que (hard-copy) Youssouf Al Qaradawi, un prédicateur de l’Islam sunnite connu pour ses discours violemment antisémites.

 

-                                             1537693255-mosquee-beauvais-uoif-2 Allah
le département de l’enseignement de l’UOIF, base de l’endoctrinement des Musulmans de Beauvais (hard-copy)

Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssouf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le licite et l’illicte en Islam » , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent. (extermination des Juifs).

On peut remarquer que Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH, et ici en compagnie d’étudiants. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.

-                                                   1537693171-iesh-saint-denis-cheikh-qaradawi-avec-des-etudiants antisémitisme
des étudiants de l’IESH de Saint-Denis reçoivent les conseils et les enseignements du cheikh égyptien antisémite Youssouf Al Qaradawi (au centre) en 2007.

Des prédicateurs de l’Islam politique sont invités par l’ASCEF à Beauvais comme Abdallah BenMansour le 17 janvier 2013, et Hassan Iquioussen le 14 février 2013, membres de l’UOIF.
BenMansour est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France.
Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia. Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Quelques extraits de sa conférence tenue lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, en gras italique ci-dessous :

-                                                    1537693255-uoif-abdallah-benmansour antisionisme
conférence du prédicateur de l’UOIF Abdallah BenMansour au Bourget le 31 mars 2013 : « « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

« Au moment où au VII siècle, le Prophète donnait à la femme le droit de vote, la France n’a accordé ce droit qu’avant-hier, en 1947. Au moment où le prophète considère ses épouses comme les conseillères les plus compétentes, la femme, même aujourd’hui en Occident, il était honteux de demander son avis. Qui a libéré la femme ? Qui a donné l’égalité à la femme ? C’est l’Islam ! »
[00:00]

« Qui a inventé les mathématiques ? Qui a inventé l’algèbre ? Qui a inventé la trigonométrie ? Qui a inventé les logarithmes ? L’intégrale ? Toutes ces fonctions mathématiques qui sont la base de tout calculateur, de tout ordinateur. Qui a résolu les problèmes de l’Humanité en partant d’un verset coranique et en finissant par une fonction mathématique ? Qui a inventé la médecine ? Je ne parle pas de la médecine des charlatans, des sorciers, des exorcistes, je parle de la médecine issue de la pensée. Qui a inventé la pharmacologie chimique ? Qui a inventé les hôpitaux ? Alors qu’en France, il n’y avait qu’un seul hôpital, on l’appelait l’Hôtel-Dieu. C’était un mouroir, il y avait 1200 malades, avec toutes les pathologies, toutes les maladies mélangées ensemble. Les malades contaminaient les non-malades. »
[...]
« Qui a inventé l’hôpital, qui a inventé la médecine, ce sont les Musulmans, qui a inventé les mathématiques ? Qui a dessiné la carte du ciel ? Qui a cartographié les mers, les océans et les terres ? Ce sont les Musulmans ! Qui a crée la première SPA, société de protection des animaux ?
…Brigitte Bardot a quinze siècles de retard !
Qui a inventé la bibliothèque ? Qui a donné ses lettres de noblesse au livre, au savoir et à la science ? Au moment ou Khaloun Al-Rashid, calife des Musulmans, avait dans sa bibliothèque personnelle 1 700 000 ouvrages, Charlemagne, l’empereur des germains, des francs et de la moitié de l’Europe, ne savait ni lire, ni écrire. »

« Qui a défendu la France pendant la Première Guerre mondiale ? Qui a défendu la France pendant la Deuxième Guerre mondiale ? Qui a servi de chair à canon pour arrêter les Allemands qui massacraient les Français ? Ce sont vos parents, ce sont vos ancêtres, ce sont les musulmans du Maroc, du Sénégal, de la Tunisie et de l’Algérie. Sans l’apport des musulmans, la France ne serait jamais libérée. »
[08:20]

« Mais au-delà de la défense de la France, qui a construit la France d’aujourd’hui ? Qui travaille pour les autoroutes, qui creuse les tunnels ? Qui va chercher le charbon au fond des mines ? Qui ramasse vos poubelles le matin ? Le soir vous ne les voyez pas. Qui fait toutes les tâches ingrates, subalternes, pour que la France puisse vivre ? Ce sont vos parents, c’est vous.
Mais au-delà de ça, qui fait travailler les laboratoires en France, qui fait marcher les universités ? Il ne faut pas voir les musulmans au fond de la mine, regardez-les au sommet des universités. Vous allez voir que c’est vous. Même si les gens ne le savent pas, y’a pas un laboratoire de recherche, il n’y a pas une discipline où les musulmans, même s’ils sont relégués au 2e rang, mais ce sont eux les ingénieurs, ce sont eux les inventeurs, et la France leur doit énormément. »
[09:00]

« L’environnement, le réchauffement de la planète, le débordement des océans, les inondations, les ouragans, les tremblements de terre, tout ce que la civilisation occidentale a amené pour pervertir l’environnement. Qui va sauvegarder ? Qui va rendre les relations intelligentes entre l’environnement et les humains ? C’est vous, les Musulmans. Nous sommes l’avenir de l’humanité. Nous sommes le secours de l’humanité. Nous sommes le futur de l’humanité. Pourquoi ? Parce que: oui, digne je le suis. »
[19:45]

Pour le prédicateur, les Musulmans ont tout inventé : mathématiques, médecine, algèbre, écologie, la SPA, les bibliothèques, etc…
Dans sa propagande, BenMansour ignore superbement le travail de Pythagore et des mathématiciens grecs,  l’algèbre de Diophante d’Alexandrie, la médecine de Galien, d’Hippocrateles astronomes babyloniens un millier d’années avant la naissance de l’Islam, du travail des médecins et savants chrétiens nestoriens et byzantins, qui ont traduit les textes des savants grecs en langue arabe, le calcul intégral de Newton et Leibniz, etc…
Concernant le droit des femmes au temps de l’Islam, le Prophète Mohamed, guide spirituel de tous les Musulmans, avait plusieurs femmes et possédait un harem de femmes-esclaves dont il disposait à loisir. Un modèle à reproduire ?

Abdallah BenMansour proclame la supériorité des Musulmans sur le reste de l’Humanité, qui devront à terme, dominer la planète. Un discours fasciste, typique de l’idéologie des Frères Musulmans.


-              1537693255-uoif-abdallah-benmansour-2 Beauvais                    1537693183-mosquee-beauvais-abdallah-ben-mansour Caroline Cayeux
Abdallah BenMansour, membre fondateur de l’UOIF, invité par l’ASCEF pour donner une conférence à Beauvais le 17 janvier 2013

Pour justifier son antisionisme, Abdallah BenMansour se base sur l’Histoire de la Palestine, qu’il manipule à loisir, quelques extraits d’une de ses conférences donnée à l’IESH de Saint-Denis :

Abdallah BenMansour, idéologue des Frères Musulmans en conférence à l’IESH, diffuse une propagande antisioniste.

« Ce qui pose problème, c’est surtout l’Histoire ancienne qui est camouflée, cachée, et qui est ignorée par les Musulmans et qui est falsifiée par les non-Musulmans. »
[02:44]

« L’objectif de cet exposé, c’est de répondre à une prétention juive entre parenthèse, israélienne, et occidentale qui affirme que la terre de Palestine est la terre des Juifs. Et cette affirmation est véhiculée même par les Musulmans d’une manière inconsciente. Entre nous, hors micro, il y a des chaînes satellites qui sont très populaires maintenant et qui ont beaucoup d’influence sur l’opinion publique Musulmane, qui avait pour mission au début de leur création de banaliser, de vulgariser, le terme « Israël ». Avant on parlait de « l’ennemi sioniste », on ne parlait pas d’ »Israël », mais de « Palestine occupée », parce qu’on a du mal à reconnaître l’état d’Israël. Maintenant, les radios Musulmanes, les chaînes Musulmanes ont eu comme consigne quand les Arabes ont décidé de faire la paix avec les israéliens, de banaliser le terme « Israël », et quand vous ouvrez des chaînes d’informations arabes, on vous parle du Premier Ministre « israélien », qui s’est déplacé, on vous parle du gouvernement, on vous parle des élections israéliennes, même de faits divers en Israël, pour finir par graver dans le disque dur de cette génération, que c’est un fait accompli, que Israël est là, il faut l’accepter, puisqu’on nous a dompté pendant des années et des années. Il n’y a pratiquement plus aucune chaîne Arabe qui parle de la Palestine comme d’une terre occupée. Ils parlent d’une partie occupée, mais le reste, c’est l’état d’Israël dans ses frontières, et sur d’autres arpents de terre, on veut donner un peu de place aux Palestiniens. »
[04:44]

« Des découvertes faîtes par des professeurs israéliens, par des archéologues israéliens, c’est l’installation de Canaan, l’installation de tribus Arabes venues de la péninsule Arabique, peut-être après le Déluge, peut-être poussée par la désertification de la péninsule, et ont pris possession de cette de la Palestine. Et là, toutes les recherches historiques, ont démontré que des tribus entière de Canaan, sont venues et se sont installées, se sont sédentarisées, dans la terre de Palestine, 2500 ans avant Jésus-Christ.
Donc la population qui a donné naissance à la ville de Jéricho, on sait aussi qu’elle est d’origine arabique, puisque cette population vient du Yémen, on a trouvé les mêmes outils de pierre qu’on a trouvé à Jéricho, mais on ne peut pas citer exactement quelle est la tribu, mais par contre, en 2500 avant Jésus-Christ on connaît précisément les tribus venues du sud pour prendre possession….Les palestiniens d’aujourd’hui, se sont les arrières arrières arrières petits enfants  des habitants de la Palestine de l’époque de Canaan. »

[12:04]

L’argumentation d’Abdallah BenMansour consiste à effacer toute trace historique d’une identité juive en Israël, dire qu’il y a 2500 ans, la première ville construite en Palestine est la ville de Jéricho, et qu’elle n’a pas été construite par des Juifs ou des Peuples hébreux, mais par les tribus de Canaan, des tribus Arabes d’après Abdallah BenMansour venues juste après le Déluge de la Bible.
Les Cananéens furent délogés par la suite par les Hébreux, d’après ce qui est décrit dans le livre de Josué de la Bible.
Il n’est nul part précisé que les cananéens sont des peuplades Arabes, il pourrait même selon certains historiens s’agir simplement d’un autre nom désignant les phéniciens. Les Arabes n’arrivent en Palestine qu’au VII siècle après Jésus-Christ, lors des conquêtes islamiques par la prise de Jérusalem en 637, après deux ans de siège. Sophrone, alors patriarche de Jérusalem (chrétien orthodoxe), remettra les clefs de la ville au Calife Omar et à son armée d’envahisseurs arabo-Musulmans.

Abdallah BenMansour manipule l’Histoire avec un seul objectif : justifier auprès de la communauté Musulmane le conflit israélo-palestinien et l’expulsion des Juifs d’Israël, considéré comme un territoire Arabe.

 

Également invité par les responsables de l’ASCEF sur Beauvais le 14 février 2013, le prédicateur antisioniste Hassan Iquioussen. Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Même si son intervention à Beauvais le 14 février 2013 reste modérée, il n’en reste pas moins que le maire de la ville Caroline Cayeux prend une énorme part de responsabilité en permettant la venue de prédicateurs de l’Islam politique, et dans l’endoctrinement futur des jeunes Musulmans de Beauvais à l’Islam politique antisioniste, antioccidental et antiaméricain.

-                                              1537693212-mosquee-beauvais-hassan-iquioussen charia
Le prédicateur de l’islam politique antisioniste Hassan Iquioussen (an centre) invité de l’ASCEF à Beauvais le 14 février 2013 (hard-copy)

 

Le futur complexe islamique piloté par des islamistes de l’UOIF qui sera prochainement érigé avec le concours de Caroline Cayeux facilitera-t-il l’intégration des Musulmans dans la société civile beauvaisienne, ou au contraire, sera-t-il un instrument qui refermera la communauté Musulmane sur elle même ?

-                   1537693199-mosquee-beauvais-caroline-cayeux Coran                           1537693245-mosquee-beauvais-signature-achat-du-terrain Frères Musulmans
La future Grande Mosquée de Beauvais sera édifiée afin de « permettre aux musulmans de Beauvais d’exercer dignement leur culte »
le sénateur-maire UMP Caroline Cayeux, ouvre la porte aux islamistes de l’UOIF en signant l’acte de vente du terrain pour la construction de la Grande Mosquée de Beauvais.

1 mars, 2013

Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l’enfer de l’Islam de Drancy : ange ou démon ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

Drancy est une commune française de plus de 66 000 habitants, du département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France nord. Ce département a une des plus forte communauté Musulmane de France.

Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d’une « aura électorale », le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l’État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité.

-     Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l'enfer de l'Islam de Drancy : ange ou démon ? dans Politique 1553201225-mosquee-drancy  1553201269-mosquee-drancy-musulmans-en-priere Abdelhakim Sefrioui dans religion
-                                                         Mosquée de Drancy et Fidèles Musulmans en prière

L’édifice de 600m² reçoit 2 000 personnes au moment de la prière, et jusqu’à 5 000 Fidèles à l’intérieur et à l’extérieur du lieu de Culte, pendant les jours de forte affluence comme les fêtes religieuses. Il est constitué d’une salle de prière pour hommes au rez-de-chaussée, d’une salle au premier étage pour les femmes, et d’une salle de classe destinée aux cours coraniques pour enfants.

En finançant un lieu de culte Musulman, Jean-Christophe Lagarde va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne pourra plus se sortir, en particulier en se confrontant aux différentes factions islamiques de Drancy.

En 2008, le maire confie la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Chalghoumi est nommé président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, et la Mosquée est inaugurée le 19 juin 2008.

-                                                                  1553201263-mosquee-drancy-hassen-chalghoumi Ahmed Yassine
-                                                                    L’imam de la Mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi

Hassen Chalghoumi considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse.
Le 11 août 2003, alors qu’il est manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy, son badge d’accès lui est retiré pour « raisons de sûreté ». Puis en 2004, lors d’un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il est repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis». De plus, selon plusieurs sources au ministère de l’Intérieur, Hassen Chalghoumi serait répertorié par les services de renseignement pour son appartenance au mouvement fondamentaliste du Tabligh jusqu’en 2005, dont il reste encore proche.

Cependant, au fil des années, Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs de la ville, et milite dans ses discours pour une amitié judéo-musulmane. En 2006, il a par exemple participé à la commémoration des déportés du camp de Drancy auprès de la communauté juive de la ville, sa maison sera vandalisée quelques jours plus tard. Il répétera l’opération le 4 février 2013, en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et de Richard Prasquier président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).
Hassen Chalghoumi devient progressivement une personnalité à part du monde Musulman, les médias français pensent voir en lui une figure du renouveau, un symbole fort de « l’Islam de France ».
En 2008, l’imam invitera Richard Prasquier à Drancy pour fêter la fin du Ramadan.
Le 3 février 2010, Richard Prasquier l’invite au diner annuel du CRIF, en août 2012, Hassen Chalghoumi invitera de nouveau Richard Prasquier dans la Mosquée de Drancy pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan.

-      1553201203-chalghoumi-prasquier Alham Al Tamimi     1553201217-hassen-chalghoumi-commemoration-de-drancy antisionisme
Photo de gauche, Hassen Chalghoumi et Richard Prasquier lors du dîner annuel du CRIF.  Photo de droite, respectivement de gauche à droite, Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, Richard Prasquier, Manuel Valls, ministre de l’intérieur et Hassen Chalghoumi lors du Mémorial de la Shoah le 4 février 2013 à Drancy.

Courant janvier 2010, le prédicateur défraie la chronique en prenant publiquement position pour une loi interdisant le niqab, en s’exprimant au nom des Musulmans de Drancy, il déclare alors : «  Je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France » , ajoutant que, «  Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane » , et concluant par «  Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite ».

Son rapprochement de la communauté juive, et ses prises de position sur la burqa et le niqab ne plaisent pas à une partie de la Communauté Musulmane française, les principaux sites d’informations islamiques comme http://oumma.com, premier site de l’Islam en France revendiquant une audience de plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés, http://www.saphirnews.com, http://www.lislamdefrance.fr, http://www.islametinfo.fr, etc…, prennent officiellement une attitude hostile et méprisante à son égard.
Une pétition est même lancée dans la ville de Drancy : « Chalghoumi dégage ! » à l’initiative du Collectif pour la Dignité des Musulmans, en mai 2012.

 

La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine.
Cette association de l’Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine, le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

-                                 1553201251-mosquee-drancy-cheikh-yassine arabie saoudite        1553201203-arafat-yassine collectif Cheikh Yassine
Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur de l’organisation terroriste du Hamas, à droite en compagnie de Yasser Arafat.

Dans sa charte officielle datée de 1988 et toujours en vigueur, constituée d’un mélange de textes issus de « Mein Kampf » et du Coran, le Hamas explique avoir pour objectif la destruction de l’État d’Israël (article 11 entre autres) et l’extermination des Juifs (article 7).
Les différents articles de la charte expliquent que le mal sur Terre n’a qu’une seule origine : le sionisme. Les sionistes ont créé les idéologies anti-islamiques comme la franc-maçonnerie, le Rotary Club, le capitalisme, le communisme, afin de persécuter les Musulmans à travers la planète (article 22).
Pour le Hamas, tuer les Juifs débarrasserait le Monde du sionisme, et la Terre pourrait enfin vivre sereinement dans une paix islamique éternelle.

Sur son site Internet, le collectif Cheikh Yassine soutient officiellement le Hamas, et appelle à lutter contre le sionisme. On y trouve par exemple un discours de propagande de son leader actuel Khaled Mechaal appelant au Jihad (Guerre Sainte) pour étendre la Palestine, lors du 25ème anniversaire du Hamas :
« Puisque la Palestine est arabe et musulmane, nous ne pourrons reconnaître la légitimité de l’occupation ; aucune légitimité à l’occupation et par conséquent aucune légitimité à Israël et quelle que soit la durée du temps qui passe. La Palestine est à nous et non aux sionistes! »

Ainsi qu’un soutien inconditionnel au terrorisme.
Les responsables du Collectif Cheikh Yassine font par exemple l’éloge de Alham Al Tamimi, une terroriste palestinienne libérée en échange du soldat israélien Gilad Shalit en octobre 2011. Le 9 août 2001, Alham Al Tamimi avait piloté un kamikaze qui s’etait fait exploser dans un restaurant de Jérusalem, provoquant la mort de quinze civils israéliens, dont huit enfants et une femme enceinte, et 140 blessés.

Alham Al Tamimi revendique fièrement son action, dans cette interview pour la télévision israélienne :

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                                     1553201306-terrroristes-ahlam-al-tamimi Coran
« Je termine par un chaleureux hommage à Alham al Tamimi, heureusement vivante et libérée au cours du dernier échange de prisonniers contre l’hyper précieux Shalit et après dix années de souffrances dans les geôles sionistes. »
Le Collectif Cheikh Yassine, rendant hommage à la terroriste palestinienne Alham Al Tamimi. (hard-copy)

Le président du collectif Cheikh Yassine en France est Abdelhakim Sefrioui, un islamiste radical bien connu des services de police par ses provocations sur le terrain. Il se spécialise dans la propagande islamique, avec pour objectif de générer des divisions et des conflits afin de s’emparer des Mosquées. On peut par exemple le voir participer et invectiver ses co-religionnaires contre le maire d’Épinay-Sur-Seine Hervé Chevreau, après que ce dernier ait, lui aussi, construit un lieu de Culte Musulman aux frais du contribuable pour y établir un « Islam de France », afin de contrôler les prédicateurs islamistes de la ville. Avec là aussi, des résultats catastrophiques.
Où encore ici devant la Mosquée radicale Masjid de Pontoise, incitation publique à la haine contre la police et « les sionistes », le 17 février 2012 : (hard-copy)

-    1553201251-mosquee-drancy-cheikh-yassine-2 CRIF   1553201251-mosquee-drancy-collectif-cheikh-yassine David Pujadas
-                 le président du Collectif Cheikh Yassine, l’islamiste Abdelhakim Sefrioui, défiant les forces de l’ordre

« Nous sommes là aujourd’hui parce que notre Soeur Sabrina, qui à 20 ans, c’est fait humiliée et violentée par la police de manière injustifiée, elle a été trainée jusqu’au commissariat, ils lui ont arraché son hijab, elle est restée 30 heures sans son hijab. Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils savaient que les Musulmans sont morts !  Parce qu’ils savaient que les Musulmans n’allaient pas réagir ! Va-t-on rester toujours inactifs, et les laisser nous humilier de la sorte ? Regardez ! La même semaine, il y avait le dîner du CRIF, tous, ils sont allés se prosterner devant leur maître ! »
[02:55]
[...]
« Pour nous montrer que la question palestinienne c’est la colonne vertébrale de notre Foi, le Prophète a dit, qu’il y aura toujours un groupe de ma Oumma qui sera toujours là pour défendre la justice, la vérité et la parole de Allah, et autour de la Mosquée Sainte en Palestine. Et on ne peut même pas se rappeler de nos Frères Palestiniens dans notre douah (prèche) ?

Est-ce que nous sommes devenus des larves ? On a peur des RG, on a peur de la police.  Je les méprise tous ! Je les respecte dans la fonction honorable qu’ils doivent faire, mais je les méprise dans la politique stalinienne qu’ils ont vis à vis des Musulmans, et ils n’ont pas à être respectés là-dessus, parce que les Musulmans doivent être traités comme les Chrétiens, comme les Juifs, comme les autres, or les Musulmans sont tout simplement la bête des hommes politiques, la serpillère de toutes les autorités, vous savez pourquoi ? Parce que vous leur laissez le droit de faire ça ! »
[20:45]
Abdelhakim Sefrioui, devant la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, après qu’une femme Musulmane ait refusé d’ôter son voile lors d’un contrôle d’identité

Juste pour rappel :
« Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet. »
loi association 1901 – article 3
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi  de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 – article 26

Les positions de Hassen Chalghoumi ne plaisent évidemment pas aux Musulmans radicaux du Collectif Cheikh Yassine, adeptes d’un Islam rigoriste, et ne veulent plus entendre parler de cet imam qu’ils considèrent comme un imposteur, « un ami des sionistes », « l’imam des Juifs », manipulé par l’UMP de Nicolas Sarkozy et par le CRIF de Richard Prasquier.
Le 25 janvier 2010, des membres du Collectif Cheikh Yassine investissent la Mosquée, pour débattre sur la liberté de porter le niqab en France, sujet alors en pleine actualité, des menaces ont été prononcées pendant le débat à l’encontre de l’imam Chalghoumi, absent ce soir là.
Abdelhakim Sefrioui assure au micro que Chalghoumi est acquis: « à la cause de Sarkozy, c’est-à-dire des sionistes. (…) Cet homme est là pour servir les ennemis de l’Islam ».

Hassen Chalghoumi portera plainte par la suite en se disant menacé de mort, il vit désormais sous protection policière.

Depuis, la mécanique se met en place, le Collectif Cheikh Yassine met en oeuvre une politique de harassement, de harcèlement en organisant des manifestations chaque vendredi devant la Mosquée pour demander le départ de Hassen Chalghoumi et tenter ainsi de récupérer le lieu de Culte.
http://www.dailymotion.com/video/xcwx9m
Image de prévisualisation YouTube

Manifestations du Collectif Cheikh Yassine devant la Mosquée de Drancy, avec prières de rue illégales sur la parking d’un centre commercial, chaque vendredi (remarquez l’appel du muezzin)

QUI EST VRAIMENT HASSEN CHALGHOUMI ?

Hassen Chalghoumi s’est-il pour autant, vu son passé sulfureux, transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi défend les préceptes contenu dans le Coran et la Sunna du Prophète Mohamed.
Dans le livre « Agissons avant qu’il ne soit trop tard » sorti en 2013, un entretien qu’il accorde au journaliste David Pujadas, on peut avoir un peu plus de précisions sur son idéologie islamique.

-                                                                                                  1553201209-chalghoumi-pujadas Drancy

L’avis de l’imam Chalghoumi sur les fêtes chrétiennes et musulmanes :

« David Pujadas : Faut-il une égalité de traitement entre toutes les religions de France ? Il y a par exemple des jours de congés nés de la religion catholique, Noël, Pâques, etc…Est-ce qu’il faut, de même, des jours de congés pour la religion musulmane, comme la ville de Hambourg en Allemagne vient de le décider ?
Hassen Chalghoumi : Je pense que ce serait une bonne chose. D’ailleurs, nous n’avons pas mille fêtes, nous en avons deux vraiment importantes, l’Aïd-El-Kébir et l’Aïd-El-Fitr. La difficulté viendrait peut-être du fait que les calendriers ne sont pas les mêmes, donc que les jours de fêtes ne sont pas les mêmes chaque année. Le mieux serait alors que les administrations accordent deux jours pour raisons religieuses. A chacun de les fixer. Oui, se serait un pas dans la bonne direction, parce qu’il s’agirait d’une reconnaissance. Cette décision serait logique et positive. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p80-81

Déformer le socle de l’identité française et ses valeurs chrétiennes en rajoutant de-ci, de-là, de nouveaux jours fériés sur le calendrier afin de satisfaire les Musulmans, et ainsi mieux asseoir et enraciner une nouvelle identité islamique en France.
Insérer progressivement les valeurs de la civilisation islamique, qui n’ont rien à voir ni de près, ni de loin avec les valeurs chrétiennes (pas de notions de « pureté » et « d’impureté » (licite/illicite, halal/haram par exemple).
Tant qu’on y est, pourquoi limiter ces nouveaux jours fériés aux Musulmans, et ne pas en donner autant aux Juifs, aux bouddhistes, aux taoïstes, aux hindouistes, … ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le modèle laïc et républicain français :

« David Pujadas :pour les relations entre l’État et les religions, s’il y avait un modèle idéal, quel serait-il ? Le modèle français ? La Turquie ?
Hassen Chalghoumi :au terme de tous mes voyages, c’est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j’ai vu toutes les religions cohabiter d’une manière équilibrée et respectueuse, cela m’a touché. Mais le modèle français… »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p86

Hassen Chalghoumi n’est pas sans ignorer que la Turquie est actuellement un pays dirigé par les islamistes de l’AKP, sous commandement militaire :
– l’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohammed est passible de 6 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
– la mention de la religion est inscrite sur les pièces d’identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes Juif, Musulman, Chrétien, Communiste, Capitaliste, Marxiste, Taoïste,…pour renouveler votre pièce d’identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, alévisme, Judaïsme,…)
– les Mosquées sont financées par l’État turc et les Imams sont des salariés nommés par le gouvernement, dépendant directement du Premier Ministre, ce sont des fonctionnaires de l’État.
– Le Catholicisme n’a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n’existe pas officiellement de catholiques turcs)
– toute construction d’une nouvelle Église est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l’État
– les prêtres Catholiques et Chrétiens étrangers ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
– les cours d’Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques (il faut demander une dérogation et se justifier pour ne pas y participer)
la persécution des chrétiens d’Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d’Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd’hui… 0,2%

-   1553201306-piece-didentite-turque Gilad Shalit     1553201306-piece-identite-turque hamas
Le gouvernement turc classifie ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse. La Turquie….pays laïc ?

pour Hassen Chalghoumi, le modèle islamique turc de l’AKP est « plus harmonieux » que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Introduire l’Islam comme Culte de l’État….le modèle Chalghoumi ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le port du voile islamique à l’école :

Il faut savoir que la femme de l’imam porte le voile islamique, et Il est intéressant de constater que Hassen Chalghoumi, qui dit lutter contre les formes extrêmistes de l’Islam, défend le port du voile islamique à l’école.

« David Pujadas :  En tous les cas, vous pensez qu’il ne faut pas empêcher les élèves de porter le voile à l’école si elles le souhaitent…
Hassen Chalghoumi :Personnellement, oui.
David Pujadas : Parce qu’on a coutume de considérer en France que l’école est le sanctuaire de la laïcité.
Hassen Chalghoumi :Je suis cent pour cent d’accord avec vous. Mais vous savez, les meilleures intentions du monde peuvent parfois mener dans le fossé… Ils ont crée cette loi et que s’est-il passé ? Des écoles privées musulmanes se sont développées partout. Avant, on pouvait encadrer ces enfants, leur parler, s’assurer qu’ils n’étaient pas embarqués dans une mauvaise voie religieuse. Aujourd’hui, on n’a plus de prise sur eux. Quitte à choisir, je pense qu’il est préférable de les garder avec nous, avec leur liberté, et de pouvoir les suivre tout de même. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p76

Hassen Chalghoumi nous explique de manière détournée que les institutions françaises républicaines et laïques doivent se rabaisser et céder aux pressions exercées par les islamistes, sous entendu le message : soit vous acceptez nos filles voilées dans vos écoles républicaines, soit nous les inscrivons dans les écoles coraniques, et vous ne pourrez plus les soumettre à vos valeurs occidentales.
Céder à une forme de menace et de chantage.
Alors que bien évidemment, ce n’est pas à l’État français de céder et de se soumettre aux revendications des islamistes qui veulent modifier le mode de fonctionnement des institutions laïques et républicaines en y introduisant le voile islamique et toute la sphère idéologique incluse avec (interdiction de serrer la main d’un homme, pas de piscines mixte hommes/femmes, pas de cours de sciences biologiques sur les organes génitaux, etc…)
C’est à l’État de rester ferme en interdisant le voile à l’école, et sanctionner les écoles communautaires ne respectant pas le pacte républicain.

 

Qu’enseigne-t-on dans la Mosquée de Drancy ? Rien d’autre que l’Islam.
On y trouve des prédicateurs qui racontent la vie du Prophète Mohamed, comment il a soumis par la force, les Juifs et les Chrétiens et tous ceux qui s’opposaient à lui, dans des batailles.
Dans un sermon du vendredi, un prêcheur nous donne une description en détail de la Bataille de Badr, (hard-copy) comment le Prophète Mohamed, guide « Spirituel » de tous les Musulmans, a vaincu et soumis la tribu Arabe des quraychite en partance de la Mecque vers l’Irak, pour émerveiller les Musulmans sur la stratégie militaire, la force, la puissance et la victoire de l’armée Musulmane du Prophète Mohamed sur les Infidèles, par le Jihad.
Cette conquête militaire permettra au Prophète Mohamed d’amasser un gros butin, (lire par exemple la sourate VIII du Coran « Le butin », gestion des prises de guerre et des otages), qui va lui offrir une assise supplémentaire et définitive dans sa légitimation du pouvoir, et justifier la poursuite de ses conquêtes militaires.
Un court extrait du prêche sur la bataille de Badr de la vidéo en italique ci-dessous :
« Il a été rapporté que pendant qu’un compagnon combattait un ennemi, il a vu la tête de ce dernier s’envoler. Vous savez qui lui a coupé la tête ? C’est les Anges. C’est le seul combat où Allah a fait descendre les Anges pour combattre avec les Musulmans. Et les historiens disent que pour faire la différence entre ceux qui ont été tués par un compagnon et ceux qui ont été tués par un Ange, ils se distinguaient par la seule différence que les Anges frappaient là (en montrant sa nuque de la main). C’est le seul combat qui a été entièrement dirigé par Allah. »
[04:44]

Nous sommes là, à des années lumière du Message Christique de Paix, de Fraternité et d’Humilité des Évangiles de la Bible.

 


Hassen Chalghoumi explique par ailleurs dans ses ouvrages et interview que la France ne doit pas subir l’influence et l’ingérence des états étrangers dans les Mosquées françaises, par l’intermédiaire de leurs prédicateurs qui véhiculent les idéologies de l’Islam conquérant et politisé
.
Début 2012, il reçoit pourtant dans sa Mosquée de Drancy, les prédicateurs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban, (hard-copy), adeptes de la version la plus dure qui existe de l’Islam, le wahhabisme.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.

Pour avoir un aperçu de l’idéologie des prestigieux cheikhs saoudiens invités de Hassen Chalghoumi, quelques extraits tirés d’une prédication de Saad Al Brik donnée devant des Fidèles Musulmans en Arabie Saoudite sur la chaîne IQRA TV, en gras italique ci-dessous :

-      1553201289-mosquee-drancy-wahhabisme Hassen Chalghoumi    1553201423-mosquee-drancy-saad-al-brik imam
Hassen Chalghoumi et ses prestigieux invités à la Mosquée de Drancy, les cheikhs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban en 2012 (photo de droite, Saad Al Brik préchant sur IQRA TV)

« Nous prions Allah d’accepter les Musulmans morts en martyrs et mis leur âme au Paradis. Nous prions qu’Allah renforcent les Croyants contre l’occupation américaine, le colonialisme, la barbarie et la tyrannie diabolique de leurs tanks et de leurs avions. Et il leur a été dit : « Croyez que cette force, cette répression, cette victoire, ce sang, cette dévastation sont la démocratie ». Croyez-nous quand les couteaux dans nos mains éventrent vos estomacs et vos coeurs, c’est pour ça que nous sommes venus à votre rescousse. Croyez-nous lorsque nous vous alignons en file indienne attendant la nourriture et la boisson, pour vous apporter de l’eau douce et pure. Croyez-nous lorsque nous vous voyons tourmentés par la douleur de la mort et la faim, et que nous sommes venus afin de vous nourrir de la manne et de victuailles.
Croyez-nous lorsque nous vous écrasons et ne respectons pas vos hommes et femmes âgées, n’offrant aucune pitié au petit enfant ou à l’orphelin, aucune compassion pour la femme, la mère endeuillée ou la veuve. Croyez-nous lorsque nous venons pour vous honorer et vous secourir de la tyrannie et du despotisme. »
[...]
« Les premier à évoquer et discuter des droits de l’Homme, sont ceux qui sont venus après la Révolution Française. Leur Prophète ou leader qui a initié tout cela était le français Jean-Jacques Rousseau, auteur du « contrat social », apparu onze siècles après l’Islam. Après l’Islam, après « appelle le nom de Dieu ton Créateur », après que nous ayons honoré l’homme et après que nous ayons crée l’homme sous sa forme parfaite. Onze siècles après tout cela, c’est-à-dire 1100 ans plus tard, ils ont soudainement réalisé qu’il existait une créature appelée un être humain, et que cet être humain avait des droits. Et ils ont commencé à établir une législation des droits de l’Homme, de leur propre volonté. Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et Diderot, ont commencé à théoriser après la Révolution Française, la révolution contre la persécution des religieux, les violations des libertés individuelles, et de l’expropriation. Seulement alors, ils sont arrivés à obtenir la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen : Les droits de l’homme se déclinent en deux thèmes :
- le changement de la politique gouvernementale et la condition de la femme.
Lorsque ils évoquent la question des droits de l’homme de notre société islamique, ils ont l’habitude d’aborder ces questions avec pour intention de réformer les voies islamiques, leurs régimes et leurs lois, et de conseiller leur dirigeant, afin de les remplacer par des partis politiques. Mettre en place le pluralisme, le factionnalisme, c’est ce qu’ils appellent la démocratie.
Il en résulte que n’importe qui ayant acquis une majorité de voix, est celui qui doit être écouté. Même si c’est un clown, une star de cinéma, une pop ou une rock star, ou Boney M, appelez-le comme vous voulez, aussi longtemps qu’il reste une star au sein des masses. »
[...]
« Au Moyen-âge, l’Europe a expérimenté les plus répugnantes formes de violation des droits de l’homme, par des régimes et des législation oppressifs, le féodalisme, le privilège de la noblesse, la tyrannie de l’Église, l’asservissement des autres, les punitions barbares, et les tortures sans aucune commune mesure, contre tous ceux qui ne se soumettaient pas à l’Église, même dans leur esprit. On les traitaient d’archaïques si ils utilisaient des méthodes d’expérimentation, la recherche scientifique au lieu des balivernes inutiles et des mensonge de l’Église. Comme vous le savez, Pythagore fut brûlé sur un piquet, comme le fut Copernic, ainsi que les groupes qui ont inventé certaines inventions, parce qu’ils refusaient de se plier aux règles absolues de l’Église, et parce qu’ils voulaient libérer leurs esprits. »
[...]
« Ils disaient, tous le monde doit se convertir au Christianisme ou être tué. C’était une époque ou les procès de l’Inquisition faisaient des ravages, leur corps étaient exhumé de leurs tombes, et le reste de leurs os brûlés. Où sont les droits de l’homme ? »
[...]
« L’idée des droits de l’homme s’est répandue dans la liberté sexuelle, l’homosexualité, et le droit à l’athéisme. Les droits de l’homme de l’Occident sont teintés de contradictions. Alors qu’ils égalisent l’homme et la femme dans le droit à la fornication, au sexe et au vice, certaines lois en Europe stipulent que la femme ne touche que la moitié du salaire d’un homme, leur interdisent de garder leur nom, et exigent même d’elles de prendre celui de leur mari. Ces lois, censées représenter les droits de la femme, négligent les différences entre hommes et femmes, et attribuent à la femme des droits qu’elle est incapable de gérer. »
Saad Al-Brik – préche devant les Fidèles, IQRA TV, 22 juin 2004 (hard-copy)

Un discours politique de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.
En parlant du droit des femmes, Saad Al Brik sait-il qu’une saoudienne dans son pays n’a même pas le droit de conduire une voiture ?

De par ses positions, ses convictions, et l’idéologie véhiculée par les « religieux » invités à donner des sermons dans sa Mosquée, peut-on considérer Hassen Chalghoumi comme un « imam modéré » ? Pensez-vous que cela soit un Islam d’intégration des Musulmans à la communauté nationale qui est enseigné dans la Mosquée de Drancy ?

-                                         1553201263-mosquee-drancy-jean-christophe-lagarde islam       1553201263-mosquee-drancy-jean-christophe-larde-2 israël
«Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une Mosquée, moi, je l’ai. »
Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy – septembre 2008 avouant avoir menti à ses administrés en ayant caché le projet de la Mosquée  (photo de droite, Jean-Christophe Lagarde expose les plans de la Mosquée devant les Fidèles Musulmans)

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir