• Accueil
  • > Recherche : revolte en europe

23 février, 2014

Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l’Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 51 min

Yerres est une commune française située au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, une communauté Musulmane s’est installée dans la ville.
Au fil du temps, la communauté se structure et en 2003, l’Association Musulmane Yerroise (AMY) est née.
l’AMY est une association culturelle ayant pour but de promouvoir le développement culturel, cultuel et structurel de la communauté musulmane d’Yerres et de ses environs, en étroite collaboration avec les autorités locales compétentes.
Pour pallier aux manques de lieux de Cultes Musulmans sur la commune, l’association obtient du maire Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République) une salle de prière dans les locaux mêmes de la mairie, au mépris de la laïcité et de la Loi de 1905, l’État ne devant favoriser et ne financer aucun Culte.

Un local associatif est finalement réaménagé en Mosquée au 101 rue Raymond Poincaré à Yerres.
L’école coranique de la Mosquée de Yerres permet, tous les dimanches de 10h00 à 12h00 aux enfants à partir de 7 ans de suivre des cours de langue Arabe et du Coran.

Qu’enseignent les prédicateurs Musulmans de l’AMY ? Un Islam ouvert et tolérant, respectueux des principes de la République Française ?
L’AMY met à disposition un site officiel Internet pour mieux comprendre l’Islam. Les internautes peuvent ainsi parfaire leurs connaissances du Coran et de la sunnah du Prophète Mohamed, un article de référence tiré du site fondamentaliste islamique http://sajidine.com en donne une présentation : (hard-copy)
« S’il (le Musulman) renie certains principes des croyances essentielles, qu’il en doute, rejette un devoir ou un interdit unanimement reconnu ou renie un seul mot du Coran, il sort de la religion, il est considéré comme un renégat auquel on enlève la nationalité islamique. L’apostasie est le plus grand crime en Islam. »

Quitter l’Islam est un crime. Les Musulmans sont soumis à la pression de la communauté, ceux qui tentent de partir, de délaisser la religion, seront considérés comme des traîtres, des « renégats », rejetés par le groupe.
La suite de l’article réoriente directement vers le site fondamentaliste http://sajidine.com (hard-copy), où l’on peut trouver toute la documentation de l’Islam rigoriste, en particulier les recueils de hadiths, comme le « Jardin des Vertueux » (hard-copy), véritable manifeste d’incitation à l’antisémite et l’antichristianisme et à la misogynie.

Sur http://sajidine.com, les fêtes autres que musulmanes sont interdites et ne doivent pas être fêtées. (hard-copy)

« En ce jour de 14 février, soi-disant « fête des amoureux » il nous semble important d’inviter le musulman à ne pas fêter ou participer à des fêtes  d’origines païennes et de nous intéresser à la relation qui lie époux et épouse. »
[...]
« L’Islam est basé sur l’adoration pure, pure de toutes associations et de toute adoration qui n’est pas légiférée et agréée par Allah et son Messager. A cet effet, nous vous invitons chères soeurs, chères frères de ne pas vous laisser prendre par la « Saint Valentin ». »

L’Islam est totalitaire. Tout ce qui n’est pas islamique doit être rejeté. Les prédicateurs interdisent donc aux Musulmans de fêter la Saint-Valentin, fête des amoureux, car ne figurant pas dans le Coran.

On remarque que les responsables du site internet officiel de l’AMY publient également les préconisations pour bien se comporter en Islam avec sa femme.
Le site internet comprend un chapitre sur « la femme en Islam », en cliquant sur « en savoir plus » (hard-copy) en bas de l’article, on accède au site islamiste http://www.womeninislam.ws/fr décrivant le statut de la femme en Islam (cliquez sur le lien du paragraphe « la correction infligée à la femme »), quelques extraits en gras italique ci-dessous  : (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

LA FEMME EN ISLAMLa correction infligée à la femme

-                                                   Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l'Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres) dans Politique 922977MosqueYerresbienbattresafemmereduc1

« Allah (l’Unique) dit :

Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez pas de voie contre elles. (Sourate 4: An-Nissa, verset 34.)

L’Islam a interdit de frapper la femme et a sévèrement mis en garde contre une telle attitude, parce qu’elle est généralement faible et incapable de se défendre. Le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit:

«Qu’aucun de vous ne frappe sa femme comme on frappe un esclave alors qu’à la fin du jour il coïtera (peut-être) avec elle ». (Al Boukhari (5/1997), hadith n° 4908.)

Malgré cette interdiction, il a permis de la corriger, en cas de nécessité extrême et dans des circonstances spéciales, lorsque la femme se révolte contre son mari, en lui désobéissant sans raison valable. Oumou Koulthoum, fille d’Abû Bakr rapporte que : On avait interdit aux hommes de frapper leurs femmes, puis ils se plaignirent contre elles chez le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) qui leur laissa la voie libre pour les frapper, puis il dit : «La famille de Muhammad a reçu cette nuit la visite de soixante-dix femmes, toutes ayant été frappées ».

Dans ce noble verset, Allah (l’Unique) a expliqué les voies à suivre pour traiter la rébellion de la femme contre son mari –la pilule est parfois amère mais l’homme l’accepte afin de parvenir au bien escompté-, en trois étapes :

Première étape : l’étape du conseil, de l’exhortation, de l’intimidation par l’évocation du châtiment d’Allah, le rappel des droits du mari et de l’obligation de lui obéir. Cette phase se caractérise par la douceur dans la parole et l’affection. Si cette phase n’a pas été concluante, on passe à l’étape suivante.

Deuxième étape : L’étape de la mise en quarantaine dans le lit qui consiste à s’abstenir d’avoir des rapports avec elle, à lui tourner le dos au lit et ne plus lui adresser la parole. Dans cette phase, on joint la douceur à la dureté. Si ce traitement n’a pas été efficace, on passe à l’autre étape.

Troisième étape : La phase de la correction qui doit se faire sans violence, c’est-à-dire : sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage, car le but c’est de rétablir la discipline et non de lui faire mal, et de lui faire comprendre que son acte est inadmissible. Répondant à un homme qui lui avait demandé quel est le droit de l’épouse sur l’époux, le Prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit :

« C’est la nourrir quand tu te nourris, l’habiller quand tu t’habilles, ne pas frapper son visage, ne jamais lui dire : “Que Dieu l’enlaidisse !” et ne pas la mettre en quarantaine en dehors de son foyer ».(Ibn Hibbane (9/482), hadith n° 4175.)

Cette correction s’applique à deux catégories des femmes, ainsi qu’elles ont été établies par les psychologues :

Première catégorie : Les femmes autoritaires : ce sont celles qui éprouvent un plaisir à braver leurs maris et à les assujettir

Deuxième catégorie : Les femmes soumises (masochistes) : Ce sont celles qui éprouvent le plaisir à être frappées et à souffrir. G-A-Hodfield, un psychologue européen dit dans son livre La Psychologie et l’Ethique : « L’instinct de soumission s’accroît et la personne éprouve du plaisir à être assujettie et est ainsi heureuse de supporter la douleur. Cet instinct est très répandu chez les femmes, même si elles l’ignorent, c’est pour cela qu’elles sont connues pour leur capacité à mieux supporter la douleur que les hommes. Ce type de femme est plus impressionné par son mari chaque fois qu’il la frappe et la brutalise et il n’y a rien de plus pathétique pour ce genre de femmes qu’un mari toujours trop doux qui ne se révolte jamais malgré la provocation ».

La correction physique n’est intervenue qu’en dernier lieu dans les différentes phases du redressement et de l’éducation. L’Islam n’autorise le recours à celle-ci que si l’exhortation et la mise en quarantaine n’ont pas servi, de même, on ne recourt pas à cela avec une femme qui préfère le divorce à la correction. Il est à noter que la discrétion est de mise dans l’application de ces étapes : il faut que cela se passe entre les époux, hors de la vue des enfants et des proches. La correction est considérée comme un des moyens de la discipline et de l’éducation. Le père par exemple corrige son fils, le maître son élève dans le but de les discipliner et les éduquer.

Ensuite Allah (l’Unique)a indiqué à la fin du verset que cette mesure disciplinaire est suspendue dès lors que la femme devient obéissante, Allah (l’Unique) dit en effet :

Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)

Ceci prouve que le but visé par ces différentes phases est le rétablissement de l’ordre à travers lequel l’Islam veut préserver la famille de la dislocation, éviter la dispersion des enfants et les conséquences psychologiques qui accompagnent inéluctablement les divorces.« 

D’après les responsables de la Mosquée de Yerres, il est interdit au Musulman de frapper sa femme, sauf si elle lui désobéit. On peut imaginer que si la femme musulmane refuse de faire la vaisselle comme lui demande son mari, alors le mari doit imposer son autorité en trois étapes : la sermoner, la mettre en quarantaine, puis en dernier recours si elle est toujours désobéissante, il est alors permis de lui cogner dessus, mais précise-t-on : « sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage ».
Ouf, l’honneur est sauf !

Au passage, en cliquant sur « polygamie, témoignage », on remarque que la polygamie est une législation autorisée en Islam (hard-copy):
« La polygamie est une législation divine qu’il n’est pas permis à celui qui croit aux messages célestes de nier ou de contredire. La polygamie en Islam est une sunna comme dans les autres religions célestes qui l’ont précédé »

L’AMY administre par ailleurs une chaîne Youtube diffusant des vidéos pour promouvoir l’Islam auprès des Fidèles. (hard-copy)
La chaîne est accessible à partir du site officiel de la Mosquée (hard-copy).

Parmi les différentes vidéos diffusées par l’AMY, on trouve celle de l’islamiste radical indien Zakir Naïk, un extrait d’une de ses prédications donnée devant des indiens, en gras italique ci-dessous :

-                                                                641390MosqueYerreslechristianismenexistepas2 antisémitisme dans religion

L’islamiste radical indien Zakir Naïk, une référence théologique pour les responsables de l’Association Musulmane Yerroise

« Frères ! Comme je l’ai déjà dit dans la Sourate al-Imran chapitre 2 verset 19 : « Certes, la Religion acceptée d’Allah c’est l’Islam. » Donc, la seule religion acceptable auprès d’Allah, c’est l’Islam. L’islam veut dire céder votre volonté à Dieu. Si vous lisez le Christianisme, le mot « Christianisme » n’existe pas dans toute la Bible. Comme l’Hindouisme n’est pas présent dans les textes hindous.
Le mot « chrétien » apparaît dans les Actes des Apôtres, pour décrire les disciples de Jésus. C’était un surnom donné dans le livre des Actes par Antioche. Donc, le mot « chrétien » n’existe pas dans la Bible. Donc Jésus préchait l’Islam. Il va revenir dans ce monde pour expliquer qu’il n’y a pas de Christianisme. Comme le Coran dit à propos d’Abraham, il n’était pas Juif ou Chrétien, il était Musulman. Abraham préchait l’Islam. Moïse préchait l’Islam. [...] Quelqu’un qui dit je ne suis pas ma Volonté mais la Volonté de Dieu, c’est un Musulman. Jésus était Musulman. Jésus préchait l’Islam.
J’ai donné un cours sur les similarité entre le Chrisianisme et l’Islam, et j’ai démontré que le Christianisme ordonne de Croire en un seul Dieu, ne pas Croire dans la Trinité, ou que Dieu ait un fils, ou ne pas créer d’images. Tout est dans la Bible. Il y a des versets à propos de la prière musulmane, l’aumône, le pélerinage et ne pas boire d’alcool. Allah est le même pour toute l’Humanité. Il a seulement donné une religion qui est l’Islam. Toutes les autres religions sont corrompues dès leur forme d’origine. »

propagande antichrétienne et antihindouiste du prédicateur indien Zakir Naïk devant les indiens (hard-copy)

Pour le prédicateur Zakir Naïk, toutes les religions sont des corruptions, seule l’Islam est la vraie religion.
Abraham, Moïse, Jésus et tous les Prophètes de la Bible étaient Musulmans. Le Christianisme, l’Hindouisme ou le Judaïsme n’existent donc pas. Il n’y a pas de Trinité et Jésus n’est pas le Fils de Dieu. Les Chrétiens, les Juifs et les Hindouistes vivent donc dans le péché et la corruption car ne croyant pas à la seule et vraie religion, l’Islam. Une incitation à la haine à peine déguisée contre les communautés juives, chrétiennes et hindouistes.


Parmi les autres vidéos diffusées, l’AMY fait la promotion de l’islamiste radical américain Khalid Yassin, (hard-copy), un prédicateur très prisé dans le monde Musulman, adepte de la théorie du complot. Pour ce prédicateur, les Musulmans sont persécutés à travers la planète par les non-Musulmans.

Le cheikh Khalid Yassin explique par exemple dans une prédication, que le SIDA est un virus fabriqué par les américains dans un laboratoire à Fort Mac Kinley, dans le cadre du projet (« population 2000″) de l’OMS et des Nations Unies pour éliminer les africains, les asiatiques et les pakistanais afin de protéger la civilisation occidentale (hard-copy).

Inquiétant que des responsables d’une association musulmane ayant officiellement pignon sur rue, en relation avec la municipalité administrée par Nicolas Dupont-Aignan puissent propager les prédications de cet extrêmiste.
Dans la vidéo diffusée par l’association Musulmane Yerroise, Khalid Yassin fait la propagande du port du voile islamique qu’il compare au string.
  Extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-                                                      429137MosqueYerresKhalidYassin2 antisionisme

L’islamiste radical américain Khalid Yassin, une référence théologique pour les responsables de l’Association Musulmane Yerroise, pour qui le SIDA est un virus élaboré par les américains afin d’éliminer les non-occidentaux (africains, asiatiques, pakistanais…)

« Si une femme descendait en string cet escalier, faisait le tour de la salle et retournait d’où elle est venue, on serait stupéfait : »Que se passe-t-il ici ? » Mais nous n’aurions pas le droit de dire quoi que se soit, car dans cette société, il est admis qu’une femme porte cela en public. »
[...]

« Je ne comprends pas pourquoi les Musulmanes posent problème. Que se soit à l’école ou ailleurs, juste parce qu’elles veulent couvrir leur corps et leur tête avec des vêtements amples, pourquoi une telle levée de boucliers ? Qu’ont donc besoin les médias de passer à l’attaque et de brandir des slogans : » Les Musulmans cherchent à dominer notre société ? » ou « Les Musulmans veulent nous imposer leur valeurs » ? J’aimerais rappeler qu’il y a encore 15 ou 20 ans, les religieuses catholiques devaient porter la même chose, vrai ou faux ? »
[...]
« Que veulent-ils que fassent nos Soeurs de Foi ? Est-ce qu’elles sont censées se défaire de leur voile du reste et arborer des strings ? Là, ils seraient tous d’accord ! Nous Musulmans, disons que nous ne sommes pas d’accord. Nous avons le droit de conserver des vêtements et une apparence dont nous estimons qu’ils protègent la dignité et la pudeur. »

Pour justifier le port du voile à l’école, Khalid Yassin explique que puisque les femmes ont le droit de se promener en string dans les établissements, alors les Musulmanes devraient avoir aussi le droit de venir en hijab.
Ce qui est bien évidemment faux. Aucune enfant ou étudiante ne vient à l’école juste avec un string. Aucune femme ne vient travailler dans les bureaux juste habillée en string. Aucune religieuse catholique ne vient prendre des cours habillée en Bonne Soeur dans les écoles publiques.
Khalid Yassin développe un militantisme actif pour inciter les Musulmanes à protéger « leur dignité et leur pudeur » en revendiquant le port du hijab.

Quelle part a l’influence de ces islamistes radicaux sur les responsables de l’AMY, et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces enseignements « spirituels » sont diffusés dans les cours de l’école coranique de la Mosquée de Yerres aux jeunes Musulmans ?

-                                                     374824MosqueYerresNicolasDupontAignan califat

« Je ne pouvais pas engager des fonds publics pour leur construire un lieu de culte. En revanche, j’ai mis à leur disposition une salle de la mairie ». Nicolas Dupont-Aignan a même accepté dans cette salle de la mairie, de faire installer un rideau séparant les Musulmans et les Musulmanes.
Nicolas Dupont-Aignan, maire d’Yerres (Debout La République) – interviewé pour « Les journées de Strasbourg » en mars 2012.
« J’ai des rapports normaux, simples avec l’Association Musulmane Yerroise qui vient aux cérémonies patriotiques déposer une gerbe. Les choses se passent bien,  je les rencontre régulièrement. »
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par l’association islamiste « Fils de France » en juillet 2012, collabore activement au développement de l’Islam fondamentaliste, antichrétien et misogyne sur la commune de Yerres.

-                         442653MosqueYerresNicolasDupontAignanfilsdeFrance2 Camel Bechikh  693036MosqueYerresNicolasDupontAignanfilsdeFrance charia

Camel Bechikh, président de l’association « Fils de France« , à laquelle semble très attaché Nicolas Dupont-Aignan, fut membre du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP), organisation classée comme terroriste par les USA et le Canada pour son financement au Hamas. Il a participé en Iran à une conférence internationale pour la défense de l’Intifada palestinienne, un rassemblement antisioniste.

-                                                       697399MosqueYerresCamelBechikh chrétiens
Camel Bechikh est également membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, il a participé par exemple au congrès annuel (UOIF) du Bourget en 2013, réunissant des prédicateurs antisémites, antioccidentaux et antichrétiens du monde Musulman.

L’association « Fils de France » qui se veut patriotique et modérée, est co-dirigée par le prédicateur de l’UOIF Tareq Oubrou, qui dans les années 1990 préchaient les enseignement de Hassan Al-Bannah, le fondateur des Frères Musulmans, en expliquant par exemple que : « Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
Dans un article publié sur le site officiel de l’association (hard-copy), un auteur défend la chanteuse Diam’s (Mélanie Georgiades), aujourd’hui embrigadée dans une secte où il lui est interdit de montrer une parcelle de son corps aux hommes, de leur serrer la main, d’écouter de la musique, d’aller à la piscine municipale, de faire du  sport (essayer d’aller faire un footing en hijab).
L’article publié sur « fils de France » explique que c’est normal, c’est à la République Française de s’adapter aux moeurs et coutumes de l’Islam !

5 janvier, 2014

Conférence du professeur Morad Hamza à la Mosquée Rahma d’Arles : « Celui qui fait la fornication doit subir un châtiment de cent coups de fouet »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 09 min

La ville historique d’Arles est une commune du département des Bouches-du-Rhône, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, de plus de 50 000 habitants, classée ville d’art et d’histoire, et ses monuments romains et romans sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981.

Au fil du temps et des décennies, une communauté musulmane s’est installée dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, laissant peu à peu place à la construction de salles de prières et de lieux de cultes Musulmans.

Un de ces lieux de Culte, la Mosquée Rahma d’Arles, est géré par l’Association Initiative Jeunesse Citoyenne (IJC) pour répondre aux attentes et aux besoins de la communauté Musulmane de la ville, les former aux préceptes de la religion de « Paix et Tolérance ».

Le professeur Morad Hamza est l’imam de cette Mosquée, il donne des conférences aux Fidèles Musulmans.

-                                                  Conférence du professeur Morad Hamza à la Mosquée Rahma d'Arles :

Le prédicateur Morad Hamza, imam de la Mosquée Rahma d’Arles

-                                                 770756MosqueArlesFidlesmusulmansenprire Ahmed Deedat dans religion
-                                                    Les Musulmans d’Arles en prières lors de l’Aïd le 26 octobre 2012

Pour diffuser les informations, les conférences, les évènements ayant lieu dans la Mosquée et enseigner les principes de l’Islam, les responsables mettent à disposition des Fidèles un site Internet officiel (hard-copy).

Que trouve-t-on sur le site ? L’apprentissage de la Fraternité, du vivre ensemble et du Respect entre communautés ?

Pour se familiariser et parfaire ses connaissances sur l’Islam, une petite bibliographie est proposée. Avides d’en savoir plus et de comprendre la religion de « Paix et Tolérance », étudions ces ouvrages (hard-copy).

—————————————————————————-
PROPAGANDE ANTICHRÉTIENNE – AHMED DEEDAT
—————————————————————————
La bibliographie mise à disposition sur le site se décline en une série d’ouvrages au format PDF intégralement téléchargeable en ligne (hard-copy). L’ensemble de ces livres constitue une véritable propagande antichrétienne, jetant le discrédit complet de la Foi en Jésus Christ.
Ce qui ne peut produire évidemment dans l’inconscient collectif des Fidèles Musulmans d’Arles, que du mépris pour les Chrétiens, fourvoyés dans l’erreur et le mensonge car ne croyant pas en Allah.

Regardons plus en détail.

On retrouve tout d’abord une série de quatre ouvrages de propagande antichrétienne du célèbre prédicateur des années 1980-90 Ahmed Deedat :
« La  bible est-elle la Parole de Dieu ? », « Mohamed successeur Naturel du Christ »,  « Le Christ dans l’Islam », « Mohammed dans les écritures bibliques ».
Tous les ouvrages de Ahmed Deedat sont interdits en France pour antisémitisme et incitation à la haine raciale. (arrêté du 31 mai 1994)
En particulier, on peut noter le livre « les arabes et Israël », véritable apologie de l’antisémitisme. (voir quelques extraits du livre sur le site de la Mosquée de Behren-Lès-Forbach, ou encore sur celui de la Mosquée de Goussainville).

-                                                     879248MosqueArlesAhmedDeedat Allah
Le prédicateur antichrétien et antisémite Ahmed Deedat, dont tous les ouvrages sont interdits en France, est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée Rahma d’Arles

Très appréciées par différentes associations islamiques, les conférences de Ahmed Deedat peuvent être visionnées sur les plateformes Youtube ou Dailymotion. Des sites lui sont entièrement consacré, comme http://www.ahmed-deedat.fr , site sur lequel on peut télécharger d’autres livres de Ahmed Deedat, propagande de rejet du Christianisme et de l’occident, apologie de l’antisémitisme.

La propagande de Ahmed Deedat consiste à expliquer que le Judaïsme et le Christianisme sont des fausses religions, des déformations des textes de l’Islam. Les chrétiens et les juifs sont des pervers, qui vivent dans l’erreur et le mensonge en ne respectant pas les commandements de la vraie religion d’Allah et de son messager le Prophète Mohamed.
Il s’agit de démontrer que la Bible est un texte falsifié, truffé d’erreur, et que seul le Coran, livre Parfait, contient la Vérité.

En gras italique ci-dessous, un court extrait du livre « La  bible est-elle la Parole de Dieu ? » de Ahmed Deedat, en ligne sur le site de la Mosquée Rahma d’Arles (également disponible sur ce lien):

« PLAGIAT OU KIDNAPPING LITTÉRAIRE

« Plagiat » signifie « vol littéraire ». Quelqu’un qui copie ad verbatim (mot à mot) l’écrit d’un autre et le fait passer pour sien, est appelé « plagiat ». C’est un trait de caractère communaux quarante, et plus, auteurs anonymes des livres de la Bible. Les chrétiens s’enorgueillissent d’un soi-disant lien commun entre les écrivains des 66 fascicules protestants, et ceux des 73 fascicules catholiques appelés la « Sainte Bible ». Il existe bien un lien commun, pour Matthieu et Luc : ils ont plagié à 85%, et mot pour mot, les écrits de Marc ! Dieu Tout-puissant ne dictait pas les mêmes termes aux synoptiques (ceux qui voyaient avec les mêmes yeux). Les Chrétiens eux-mêmes le reconnaissent, parce qu’ils ne croient pas en l’inspiration verbale, contrairement aux musulmans pour le Coran.
85% du plagiat de Matthieu et Luc, ce n’est rien en comparaison des kidnappings littéraires des auteurs de l’Ancien Testament, où le taux atteint est de 100% dans le soi-disant Livre de Dieu. Les intellectuels chrétiens, tel que l’évêque Kenneth Cragg, usent d’un euphémisme pour nommer cet état de fait. Ils parlent de « reproduction » et en sont très fiers. »

« DES MODELES PERVERTIS
« La Bible, un livre si varié dans ses matières ! De pleines pages sont remplies de noms obscurs, et il en est plus dit sur la généalogie que sur le jour du jugement dernier. La nuit tombe déjà et l’on ignore encore qui a vaincu car les histoires n’ont pu être racontées en entier. Où existe-t-il quelque chose (dans la littérature religieuse mondiale) qui correspond à ceci ? »
Beaucoup de bruit pour rien, en fait, et un blasphème répugnant envers Dieu Tout-puissant qui autorise un tel méli-mélo. Et cependant, les chrétiens sont fiers, malgré les imperfections belles qui existent dans leur livre. »
p28


———————————————————————————

LES HADITHS DE BOKHARI – Mohamed Kassab
———————————————————————————
Les hadiths sont les faits et gestes du Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains et retranscrits par des imams, constituant une somme de textes Sacrés, servant de guide à tout bon Musulman voulant suivre la voie de la Vérité, le chemin de l’Islam (Sunnah).
Les hadiths compilés par l’imam Bokhari datant du IX Siècle font autorité dans le monde musulman, un bref aperçu de ces textes, véritable condensés de textes antichrétiens, antisémites et misogynes sur deux tomes.
A noter que les hadiths de Bokhari sont interdits en Russie pour incitation à la haine raciale.

Mohamed Kassab a repris les principaux hadiths de Bokhari dans un ouvrage divisé en deux tomes disponibles intégralement sur le site de la Mosquée Rahma d’Arles, quelques extraits (tome 1) (tome 2):

« L’ingratitude à l’encontre du mari
D’après Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : «J’ai vu l’enfer en rêve et il était peuplé en majorité de femmes ingrates. Est-ce que ces femmes se sont montrées ingrates à l’égard de Dieu ? lui demanda-t-on.
Non, elles l’étaient vis-à-vis de leurs maris, répondit le Prophète, en méconnaissant les faveurs dont elles avaient été comblées. Lorsque durant votre vie vous avez exaucé une femme et qu’à l’occasion elle découvre en vous le moindre prétexte, elle vous dira : -je n’ai jamais vu aucun bienfait de ta part.»
« 

p19 tome 1

« Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « La Dernière Heure ne viendra pas avant que le fils de Marie ne descende parmi nous en qualité d’arbitre juste ; il détruira la croix, il mettra à mort le porc et éliminera la capitation (djizia). L’argent débordera alors au point où personne n’en voudra. »
page 30 tome 2

Selon ‘Imran Ben Hossaïn, le Prophète a dit : « J’ai vu le Paradis et j’ai remarqué que la majorité de ses élus étaient des pauvres. J’ai vu l’enfer et j’ai remarqué que la majorité de ses habitants étaient des femmes. »
page 78 tome 2

LES JUIFS COMBATTRONT LES MUSULMANS
Abdallah Ben ‘Omar a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : « Les Juifs vous combattront mais vous serez vainqueurs. »
page 113 tome 2

LA DESTRUCTION DES CROIX
Selon ‘Aïcha, le Prophète ne gardait aucune chose dans sa maison comportant des croix sans l’éliminer.
page 229 tome 2

LE BANISSEMENT DES JUIFS D’ARABIE
Abou Horaïra a dit : « Nous trouvions à la mosquée, quand le Prophète sortit et nous dit : « Allez vers les Juifs. » Nous allâmes ensemble jusqu’à leur école et le Prophète leur dit : « Convertissez-vous à l’Islam, vous serez sauvés et apprenez que la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé et que je tiens à vous expulser de ce pays. Que ceux qui pourront vendre leurs biens le fassent, car la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé. »
page 73 tome 2

On peut également retrouver d’autres extraits des hadiths de Bokhari sur le site de Mosquée de Gap.

——————————————————————————————————————————————
LA FEMME DANS L’ISLAM ET DANS LA TRADITION JUDÉO-CHRÉTIENNE par Chérif Abdel Azim
——————————————————————————————————————————————

Autre livre en ligne sur le site de la Mosquée d’Arles attaquant directement la Foi chrétienne, le livre du Dr. Chérif Abdel Azim : « La femme dans l’Islam et dans la tradition judéo-chrétienne ». (également disponible sur ce lien)

Quelques extraits :

« L’image d’Eve comme tentatrice dans la Bible a eu pour résultat un impact extrêmement négatif sur les femmes tout au long de la tradition judéo-chrétienne. Toutes les femmes sont censées avoir hérité de leur mère, la biblique Eve, sa culpabilité et sa malignité. En conséquence, elles étaient toutes indignes de confiance, moralement inférieures et malfaisantes. Menstruation, grossesse et accouchement étaient considérés comme les justes punitions de la culpabilité éternelle du sexe féminin maudit. »
p6

« Dans une autre partie de la littérature hébraïque disponible dans la Bible catholique, nous lisons:  » toute malice, plutôt que la malice de la femme »…  » La femme a été le principe du péché, et c’est à cause d’elle nous devons tous mourir »
Ecclésiaste 25:19,24
(note : texte inexistant dans la Bible !!)

« Pour purifier l’humanité du péché originel, Dieu devait sacrifier Jésus, qu’ils estiment le Fils de Dieu, sur la croix. En conséquence, Eve est responsable de sa propre erreur, du péché de son mari, du péché originel de toute l’humanité, et de la mort du Fils de Dieu. Autrement dit, une femme, agissant de son propre chef, a causé la chute de l’humanité. »
p7

« La Bible Catholique déclare explicitement que :  » La naissance d’une fille est une perte. »
Ecclésiaste 22:3
p10
(note : texte inexistant dans la Bible !!)

« Il est clair que le regard coranique porté sur la femme ne diffère en rien de celui porté sur l’homme. Ils sont tous deux les créatures de Dieu et leurs but sublime est l’adoration de leur Seigneur, exercer les bonnes actions, et ne pas commettre les péchés, et ils seront, tous deux, évalués en conséquence. Le Coran ne mentionne jamais que la femme est la porte du Satan ou qu’elle est trompeuse par nature. »
p9

« Le Coran, en outre, n’opère aucune distinction entre fille et garçon. Contrairement à la Bible, le Coran considère la naissance d’une fille comme un cadeau et une bénédiction de Dieu, tout comme la naissance d’un garçon. »
p11

« Selon la Bible, si un homme accuse sa femme d’adultère, le témoignage de cette femme ne sera pas du tout pris en compte. L’épouse accusée doit subir un procès par épreuve. Dans ce procès, l’accusée passe par un rituel complexe et humiliant supposé de prouver sa culpabilité ou, au contraire, son innocence. »
(Nombres 5:11-31).
p14

« Bible ordonne la sentence de mort sur l’homme et la femme adultères, sans distinction de sexe »
(Lev. 20:10)

« Le crime d’adultère n’est commis que quand un homme couche avec une femme mariée. Dans ce cas, l’homme est considéré adultère, même s’il n’est pas marié, et cela va de même pour la femme. En bref, l’adultère est réduit à toute relation sexuelle illicite impliquant une femme mariée. Toute affaire extra maritale d’un homme marié ne constitue pas en soi-même un crime selon la Bible. »
p16

« Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. « 
(30:21)

Voici la conception coranique du mariage : amour, bonté et tranquillité, et non pas propriété et double normes »
p17

Dans son inteprétation de la Bible, Chérif Abdel Azim explique que seule la femme est responsable de l’expulsion de l’Humanité du Paradis, et c’est sur elle que repose les péchés du Monde, ce qui expliquerait son statut prétendument inférieur dans le Christianisme.
Mais il oublie de remarquer que
Adam et Eve sont tous deux pêcheurs, ils croquent tous les deux le fruit défendu du jardin d’Eden. La femme n’est donc pas seule responsable de leur renvoi du Paradis.
Par ailleurs on peut noter la perversion de l’argumentation développée par l’auteur.
Il reprend les Lois Divines édictées dans l’Ancien Testament, et se permet de rajouter de faux textes de la Bible !
Chérif Abdel Azim oublie de mentionner que Jésus Christ est le Libérateur, (« Jéshuah » sauveur, libérateur en hébreu), il est venu sceller la Nouvelle Alliance avec toute l’Humanité (Ancien Testament, Alliance avec le Peuple Hébreu) par son Sacrifice sur la Croix (Agnus Dei, Agneau de Dieu) qui lève les Interdits des Lois Divines sur le Licite et l’Illicte.
L’Homme devient Responsable de ses Actes, la Pureté, la Bonté, le bien et le Mal ne se mesurent que dans le Coeur de l’homme, pas dans les lois divines et les interdits alimentaires. (Nouveau Testament)

Alors que dans l’Islam, les coups de fouets sur la femme adultère, couper les mains des voleurs font partie intégrante de la Charia, le corpus des lois islamiques, comme va d’ailleurs lui-même l’expliquer Morad Hamza dans une de ses conférences données à la Mosquée Rahma de Arles devant ses Fidèles Musulmans :
Image de prévisualisation YouTube

« Allah dit : « Celui qui fait la fornication doit subir un châtiment de cent coups de fouet. Mais attention Allah dit que pour que l’on applique le châtiment, il faut quatre témoins. S’il n’y en a que trois, on fouette les trois témoins, et on n’accepte pas leur témoignage. »
[3:08]
conférence de Morad Hamza « lapidation homme et femme, pourquoi ? » à la Mosquée d’Arles. (hard-copy)

Si un homme ou une femme a des relations sexuelles hors mariage, et si quatre témoins peuvent en témoigner, alors la punition est de cent coups de fouet.
Morad Hamza fait l’apologie de la Charia et des punitions infligées telle qu’elles sont édictées dans le Coran.
Bien entendu, Morad Hamza n’a pas encore les moyens de faire appliquer les lois de la Charia en France.
Cependant, par le triple jeu de l’immigration, des conversions et des naissances, les Musulmans dans trente ou quarante ans pourraient devenir majoritaires à Arles….Par les pressions et les revendications, les Lois de la République Française s’appliqueraient-elles toujours ?

La plupart des conférences de Morad Hamza visent à discréditer le Christianisme, pour mieux faire ressortir la supériorité de l’Islam sur les mécréants

Image de prévisualisation YouTube

Conférence de Morad Hamza à la Mosquée d’Arles : « Le 25 décembre n’a rien à voir avec Noël »

« Si jésus est né en Palestine, et qu’il y a des dattes là-bas, les dattes c’est quand ? C’est octobre, ce n’est pas décembre. Et encore moins le 25 décembre. Je vais vous dire d’où vient le 25 décembre. Peut-être, vous savez qu’avant l’avènement du Christianisme en Europe, on célébrait la fête des lumières, pourquoi ? Si vous allez dans le nord, au mois de décembre, à trois heures de l’après-midi, c’est le crépuscule, et le soleil se lève à 9h du matin. Le jour est très court. Quand arrive, le 21 décembre, la tendance s’inverse : on allumait alors des lumières des grands feux, c’est lors du solstice d’hiver, et du solstice d’été.
Quand l’avènement du Christianisme est arrivé en Europe, on a collé cette fête païenne, avec la naissance de Jésus. On a dit Jésus est une lumière, et donc la lumière est arrivée en décembre. Vous voyez, ça n’a rien à voir avec le Christianisme. …Le 25 décembre n’a rien à voir avec Noël, c’est une fête païenne. »

[2:35]

Dans le Christianisme, la date fixée pour Noël est évidemment une date symbolique marquant la naissance de la Lumière près de la date du solstice d’hiver marquant le début de l’année chrétienne, la venue de la Parole de Vie, Parole de Dieu par l’intermédiaire de Jésus. C’est une tradition qui date de plus de 1500 ans ancrée dans la liturgie chrétienne.
Morad Hamza explique aux fidèles Musulmans d’Arles que les chrétiens sont dans l’erreur, Noël n’a rien à voir avec le Christianisme, toujours avec pour objectif de démontrer que le Christianisme est une fausse religion afin de porter le discrédit sur les Chrétiens.
Est-ce le rôle d’un prédicateur Musulman de définir ce que sont les fêtes chrétiennes, comment et quand les fêter ?
On attend Morad Hamza dans une prochaine conférence pour qu’il vienne redéfinir les jours des fêtes juives, bouddhistes et taoïstes.

Autre conférence, toujours sur le même principe, c’est-à-dire la glotification de l’Islam et le discrédit du Christianisme, un court extrait ci-dessous :
« Au Moyen-âge, pendant quatre siècles, les chiffres arabes ont coéxisté avec le chiffres romains. Et l’Église excommuniait les gens qui utilisaient les chiffres arabes….L’Église a dit non, vous ne les utilisez pas parce que ça vient des Arabes, des Musulmans. »
[2:20]
Morad Hamza, conférence « Une France Islamique, une France Gréco-Arabe » à la Mosquée d’Arles (hard-copy)

A noter que les chiffres « arabes » en question viennent en réalité de l’Inde et seront diffusés par la suite en partie par les Arabes.
Les premiers chiffres « arabes » connus en Occident figurent dans le « Codex Vigilianus » de 976, au monastère de Saint Martin de Albeda, Royaume de Pampelune.
C’est le pape Sylvestre II (Gerbert d’Aurillac), philosophe, mathématicien et mécanicien qui introduira les chiffres dits « arabes » en Occident, vers l’an 1000.
Vincent de Beauvais, frère dominicain, dans son livre « Speculum Doctrinale » (livre XVI) a exposé la théorie des nombres et des opérations avec des chiffres « arabes » au XIII siècle.
Guido d’Arezzo, moine bénédictin de l’abbaye de Pomposa au XI Siècle, théoricien en musicologie, utilisait les chiffres arabes dans son traité « l’art de compter sur la table couverte de poudre » (1028).
Le mathématicien italien Leonardo Fibonacci (auteur de la célèbre suite de Fibonacci) utilisait les chiffres arabes au début du XIII siècle.

On peut multiplier les exemples, ces religieux et savants n’ont pas été excommuniés parce qu’ils utilisaient des chiffres « arabes ».
On voit bien là le jeu de manipulation de Morad Hamza dans le but d’isoler la communauté musulmane, en instaurant dans l’inconscient collectif des Fidèles, le mépris et le rejet de la communauté chrétienne.

« Si tu mets une grosse barbe, et tu jettes le Code Civil par terre, là tu vas passer sur toutes les chaînes. A la limite, si tu mets une barbe, ils te payent. Ils te donnent de l’argent, tu appuies (écrases) le Code Civil, pour que tu te fasses arrêter, mais on te paye. Et il y a des gens qui sont payés pour ça. Si vous ne le saviez pas, je vous le dis. Il y a des gens qui sont payés pour cracher sur le Code Civil, comme si en étant Musulman, on devrait cracher sur le Code Civil. Qui a dit ça ? On veut nous habiller avec des habits qui ne nous vont pas. Et on ment sur les Musulmans, et vous le savez. On nous taille des costumes sur mesure. »
[09:37]
conférence de Morad Hamza, « Une France Islamique, une France Gréco-Arabe » à la Mosquée d’Arles (hard-copy)

« Vous les aimez, vous faîtes comme eux, vous fêtez Noël. Vous achetez le chapon, mais ils ne vous aiment pas. Eux, ils n’achètent pas le mouton de l’Aïd. Nous on achète le chapon et la dinde, donc on fête Noël quand le 25 décembre arrive, mais eux ils n’achètent pas le mouton. »
[2:57]
« Les gens qui ont fait des caricatures du Prophète Mohamed, il y a des gens derrière. Et tout le monde les connaît. Les gens qui ont fait les caricatures, il y a des gens derrière qui les poussent et qui leur demandent de faire ceci. »
[8:08]
conférence de Morad Hamza « réponse aux caricatures de Charlie Hebdo et de Innocence of Muslims » à la Mosquée d’Arles (hard-copy)

Provoquer l’animosité envers les non-musulmans : « vous les aimez, mais eux, ils ne vous aiment pas ».
On retrouve dans ces extraits de conférences le délire paranoïaque de persécution assez classique diffusé par les prédicateurs Musulmans, le Code Civil brûlé par des islamistes à Limoges, les caricatures du Prophète Mohamed font partie d’une manipulation, un complot mondial orchestré contre les Musulmans, mené par « des gens cachés derrière qui les poussent à faire ceci« , des gens « qui ne vous aiment pas ».

 

-                                                                            907802MosqueArlesHerveSchiavetti antisémitisme

Hervé Schiavetti, maire communiste d’Arles, laisse proliférer le fondamentalisme islamique dans sa commune : les femmes adultères seront-elles fouettées en place publique dans vingt ou trente ans ? Les responsables de la Mosquée Rahma d’Arles favorisent-ils l’installation d’un climat de tolérance et de respect entre communautés ?

7 décembre, 2012

L’Association Musulmane « Havre De Savoir » et la Mosquée Essalam du Havre, source de propagation de l’Islam politique militant et antisioniste

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 03 min

Avec plus de 170 000 habitants, Le Havre est la commune la plus peuplée de Normandie, deuxième port de France après Marseille, dans le département de la Seine-Maritime.

L’association islamique « Havre De Savoir » de la ville du Havre a été crée avec pour objectif la publication régulière des brochures, l’organisation de conférences et de forum ayant pour thème la religion musulmane.
Quel est le type de messages diffusés par cette association ? Est-ce un message Spirituel, d’Amour, d’Humilité et de Don de Soi, la mise en place de liens Fraternels avec les autres Communautés et promouvoir la « Religion de Paix et Tolérance » par « l’Islam de France »?

N’ayant actuellement pas de lieu de Culte dédié, l’association planifie la plupart de ses séminaires dans l’hôtel Novotel près de la gare du Havre.
On peut tout d’abord remarquer que « Havre De Savoir » est une association proche des positions et des prédicateurs de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

On peut faire une liste non exhaustive des personnalités de l’UOIF ou proche de cette organisation ayant été reçues par « Havre De Savoir ».
Parmi les prédicateur de l’UOIF, l’association « Havre De Savoir » a prévu d’inviter l’imam de la Mosquée d’Escaudain Hassan Iquioussen, pour donner une conférence sur « le Califat Ottoman » le 8 décembre 2012 à l’hôtel Novotel du Havre.

-                                               L'Association Musulmane                      mosqueraismesiquioussen Ahmed Jaballah dans religion
- L’imam Hassan Iquioussen, invité à donner une conférence pour l’association « Havre De Savoir », le 8 décembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
On imagine que sa conférence sur le califat ottoman servira à démontrer le bien fondé des guerres de conquêtes islamiques, pillages et razzia, pour libérer les populations de leurs oppresseurs Chrétiens, « l’Occident machiavélique », un peu du même style que celle donnée à la Grande Mosquée de Pont-à-Mousson sur les Croisades.

Hassan Safoui, membre de l’UOIF est un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair en Normandie dans le Calvados, il est également dans les petits papiers des responsables de l’association « Havre De Savoir ». Ce prédicateur se revendique d’un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, qu’il considère comme un « racisme anti-musulman », et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Ici, il est interviewé par la chaîne HDS TV (Havre Du Savoir TV) (hard-copy)

 

-                                                                                          832369HassanSafoui Al-Qaradawi
-               Le prédicateur Hassan Safoui, invité par l’association « Havre De Savoir », ici dans une manifestation pro-palestinienne

 

Le « Havre du Savoir » fait également la promotion sur son site internet du prédicateur suisse Tariq Ramadan (hard-copy), très médiatique, revendiquant un Islam politique, expliquant que l’Occident est décadent et que la seule solution pour rétablir la situation consiste en la création d’un État Islamique sous la Charia dirigé par un imam, un système bien évidemment incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental.

-                                                                    157976HavreduSavoirTariqRamadan Allah

Tariq Ramadan délivre des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions de racisme de la part des français non-musulmans, il défend la non mixité sociale homme / femme dans les piscines, et prend la défense de prédicateurs antisémites sur son site Internet.

Le 8 septembre 2012, le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, fut l’un des invités d’un séminaire organisé par le « Havre De Savoir » sur le thème « Islam : Religion Liberticide ? »

-                127381MosqueHavreHaniRamadan antisémitisme          249953HavreduSavoirHaniRamadan antisionisme
-                                        Le prédicateur Hani Ramadan, invité par l’association « Havre De Savoir »

Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur antisémite qui n’hésite pas à comparer les Juifs à des « serpents, race de vipères » dans une conférence à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

 

Des représentants du Comité Contre l’Islamophobie en France (CCIF), dont son porte-parole, Marwan Muhammad a déclaré clairement à la Grande Mosquée d’Orly vouloir transformer le France en un pays Musulman, étaient présents lors de la conférence organisée par l’association « Havre De Savoir » le 17 novembre 2012, afin de débattre sur la situation de l’islamophobie en France, et de collaborer ensemble sur les solutions à envisager, en compagnie notamment du rappeur Médine, de Samy Debah et de Nabil Ennasri.

Nabil Ennasri a été formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, n’est rien d’autre qu’une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels Musulmans, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique.
Nabil Ennasri est également président du Collectif des Musulmans de France (CMF). (hard-copy).

-   482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 cantines scolaire    752717HavreduSavoirNabilEnnasri3 CCIF
- Le président du Collectif des Musulmans de France Nabil Ennasri, invité par l’association « Havre De Savoir » et le CCIF le 17 novembre 2012

On peut avoir une idée de l’idéologie politique diffusée par Nabil Ennasri, dans une conférence donnée devant des Musulmans et retransmise par l’association « Havre De Savoir » (hard-copy)
« Vous avez également vu ce qui s’est passé cette semaine, le Cheikh Al-Qaradawi, le Cheikh Mohamed Al-Masri que l’on interdit comme ça de manière brutale et frontale. En plus de ça, on dit que ce n’est pas seulement ces deux cheikhs, mais tous les autres ! »
01:58

Nabil Ennasri évoque ici l’incident ayant eu lieu lors du dernier congrès de l’UOIF tenu au Bourget au printemps 2012, certains prédicateurs étrangers (mentionnés par Nabil Ennasri) invités ont été déclarés « persona non grata » et n’ont pu obtenir de visas pour entrer en France. Il faut savoir que le cheikh Al-Qaradawi n’est rien d’autre que le mentor de l’organisation politique des Frères Musulmans. Dans une conférence sur Al-Jazeera en 2009, ce cheikh a appelé la communauté Musulmane à punir les Juifs, et que s’il le fallait, il les tuerai lui-même.
Il milite dans ses ouvrages pour la mise en place d’un État Islamique, la conquête de Jérusalem et de Rome, l’extermination des homosexuels.

Par ailleurs, Mahmoud Al-Masri est un prédicateur antisémite égyptien prestigieux très réputé dans le monde Musulman, les Juifs sont pour lui une calamité dont il faut se débarasser.
Voilà le type de précheurs que défend Nabil Ennasri.
Poursuivons.

« On a été colonisé parce qu’on est colonisable. Là, on se fait marcher dessus, on se fait mépriser parce qu’on est méprisable, et qu’il va falloir commencer à traduire cette colère, cette indignation dans la rue, et s’engager réellement sur le terrain, et en s’engageant dans des associations. L’association du « Havre De Savoir » fait un travail formidable. Si on avait des Frères comme dans ça dans toute les villes de France, je peux vous dire que l’on ne nous insulterait pas comme ça aujourd’hui.
Je ne suis pas en train de dramatiser à outrance les choses, les faits réels, si on continue comme ça, on risque sérieusement de finir très, très mal. Parce qu’ils sont prêts à tout, ils jouent avec le feu, et ils sont pertinemment conscients de ce qu’ils font. Et j’ai pas envie d’aller très loin, mais il y a des exemples en Histoire, et il y a des gens qui préparent un certain nombre de choses pour cette population, dont certains ne souhaitent qu’une chose, c’est que vous rentriez chez vous.
Je finirai juste sur ce qu’a dit Daniel Pipes, un conseiller de Georges Bush, un de ces idéologues que l’on appelle néo-conservateur américain.
Daniel Pipes ne nomme même plus « Europe » mais « Eurabia », une Europe qui s’arabise, une Europe qui s’islamise, Il dit que pour la communauté arabo-musulmane de l’Europe il y a trois choix : « soit une assimilation forcée, c’est-à-dire que vous retirez tous vos Hijab, vous, vos barbes, et que vous mangiez et que vous épousiez tous les us et coutumes de la société française et d’accueil, soit c’est un exil forcé de là où vous venez, on se comprend, soit c’est la guerre civile. Il y a un certain nombre de personnes en France très mal intentionnées, qui pullulent sur Internet, et qui demandent, entretiennent et favorisent ce climat de haine, pour qu’à la fin, on arrive, et ce n’est pas moi qui le dis, et si vous prenez un certain nombre de déclarations de gens qui sont à la droite de l’extrême-droite, ce sont non seulement des gens qui portent ce discours, mais qui commencent réellement à se préparer physiquement, militairement, donc l’heure est grave, il faut qu’on se prenne en charge, parce nul ne peut-être blâmé, si ce n’est nous et notre capacité de travail et de militantisme. »
05:35

Nabil Ennasri invective les Musulmans, et les incitent à la révolte. Les Musulmans se doivent d’IMPOSER leur identité et leurs valeurs islamiques, sinon, ils seront soit expulsés de l’Europe, soit exterminés dans une guerre civile. Nabil Ennasri considère les Musulmans de France comme persécutés, humiliés, martyrisés par les français, et les prépare psychologiquement au combat, à la guerre qui va venir.

Au printemps 2012, l’association du « Havre De Savoir » lui a posé quelques questions sur les prochaines élections présidentielles. Un extrait de ses réponses en gras italique ci-dessous : (hard-copy)
« Je veux sortir du schéma du système dans lequel on nous demande de voter droite ou gauche. Moi, encore une fois, je vote en 2012 en mettant en évidence l’importance des élections de 2014, mais également les élections législatives. Car après les élections présidentielles, il y a des élections fondamentales que beaucoup de Musulmans négligent qui sont les élections législatives, parce qu’un Président ne peut pas voter sans un parlement.
Par exemple, et je m’adresse de manière très concrète aux Musulmans de la circonscription d’Éric Raoult et de Manuel Valls, il faut les faire tomber.
Ces deux députés symbolisent à eux seuls l’islamophobie notoire de la classe politique, ce sont eux qui ont été le plus en avant dans le dénigrement et le rejet des Musulmans de France avec un certain nombre de déclarations fracassantes et en même temps ce sont eux qui font le relais de manière absolument épouvantable des intérêts d’Israël, on sait que Manuel Valls, de son propre aveu, est lié de manière éternelle à Israël, avec toute la justification qu’il a autour de la spoliation des palestiniens, mais également Éric Raoult qui est le président des « élus des Amis d’Israël » qui ne fait qu’une chose, jour après jour, c’est de légitimer l’occupation palestinienne.
Si dans ces deux circonscriptions les Musulmans arrivaient à faire tomber ces deux symboles de l’illégitimité d’un certain nombre d’hommes politiques, on aura réussi notre pari. »
04:08
Nabil Ennasri pour la chaîne Youtube de l’association « Havre du Savoir »

Un discours violemment antisioniste, Manuel Valls et Éric Raoult doivent être considérés comme ennemis des Musulmans car soutenant Israël.
On retrouve cette propagande antisioniste dans les articles du site internet de l’association « Havre De Savoir ».
Le conflit israélo-palestinien est toujours analysé d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël. Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.

Pour plus d’informations, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000,  et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël.

 

Quelques extraits des articles que l’on peut consulter sur le site internet du « Havre De Savoir »:
« Le Prophète étant l’exemple parfait, les musulmans suivent son modèle et rompent le jeûne avec des dattes. Mais que dirait le Prophète s’il savait que ces dattes sont le produit de la souffrance palestinienne ? Et qu’avec notre argent nous finançons l’occupation israélienne et son lot de meurtres, de malheurs et d’injustices ?
Le Prophète Mohammed nous a pourtant mis en garde contre l’injustice : « Prenez garde à l’injustice, car l’injustice se traduira en ténèbres au Jour du Jugement. » (Boukhari)
Malgré cela, nombre d’entre nous rompent encore leurs jeûnes (un jeûne rappelons-le dédié à ALLAH (éxalté soit-Il)) avec un fruit issu de l’arbre de l’injustice ; Et en cela nous commettons un grand péché comme nous l’indique l’Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas) : « L’achat des produits israéliens est un grand péché ». »
Les fruits du péché – Othman (hard-copy)


« L’entité sioniste a commis ses actions criminelles d’une manière la plus brutale ; la plus sauvage ; la plus barbare et la plus inhumaine : les soldats du Tsahal ont fait couler le sang ; tué enfants, femmes et vieillards démunis ; ils ont détruit les maisons sur leurs habitants décimant ainsi des familles entières. Ils n’ont fait preuve d’aucune pitié ; d’aucune compassion.
L’entité sioniste continue son extermination du peuple palestinien ; son épuration ethnique en toute impunité car dès qu’il s’agit d’Israël, on ne peut que constater un flagrant deux poids et deux mesures de la part de l’Occident. L’Occident apporte à Israël un soutien sans limite et inconditionné. Aux yeux de l’Occident, Israël est le seul état au monde à qui on ne demande pas de compte ; le seul état qui ne peut être sanctionné ; le seul état auquel on ne pourrait appliquer une sanction. »
Palestine – histoire d’une injustice (hard-copy)

L’UOIF est par ailleurs, également implantée dans la mosquée Essalam du Havre.

-                                         486950MosqueHavre charia
-                                               La devanture de la Mosquée Essalam du Havre

Hassan Iquioussen y est venu donner une conférence le 5 août 2012 sur le thème: « Ramadan : quels impacts sur la communauté ? » (hard-copy)

Le prédicateur Abdallah Ben Mansour, membre  de l’UOIF, qui explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam, est également conférencier à la Mosquée Essalam du Havre (hard-copy).

D’autres prédicateurs formés à l’IESH de Saint-Denis ou de Chateau-Chinon peuvent être trouvés en parcourant l’intégralité de la page Facebook de la Mosquée.

Toute cette propagande localisée n’est évidemment pas sans incidence et contribue à générer des tensions au sein de la société civile. La revendication militante de l’identité islamique, fait que les principes de l’Islam sont peu à peu intégrés dans l’école laïque et républicaine.
Récemment, la ville du Havre a décidé d’ôter au dernier moment une mousse au chocolat des menus des écoles, alertée par des agents sur la présence de gélatine de porc dans la composition, aliment strictement interdit aux Musulmans. Pour ne pas « contaminer » les enfants Musulmans, ces desserts, 8 500 mousses au chocolat, ont été jetés.
La distinction entre élèves (halal / haram) est maintenant quasiment officielle dans une institution qui n’est pas censée différencier les enfants « purs » des enfants « impurs » (Liberté, ÉGALITÉ, Fraternité).
A quand la séparation totale dans les écoles entre élèves « purs » et « impurs », comme dans certaines écoles de la banlieue lyonnaise ?

 

-                                                                                                    820180EdouardPhilippemaireduHavre Coran

« - (Paris-Normandie.fr) :  De quelle nature est l’intervention de la municipalité dans la construction de mosquée ?
- (Édouard Philippe) : La délivrance d’un permis s’inscrit strictement dans le respect du droit de l’urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou de participer au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel ».

Édouard Philippe, Maire (UMP) du Havre

18 mars, 2012

Conférence de l’Islamiste Radical Tariq Ramadan à la Mosquée de Villeparisis : « On est en guerre parce qu’ils nous font la guerre ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 47 min

Villeparisis est une ville d’environ 23 000 habitants située en Seine-et-Marne, à l’est de la région parisienne. Elle est près de l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, bien desservie par la francilienne et bénéficiant du réseau ferroviaire RER B.
C’est une ville où beaucoup d’immigrés de première génération s’y sont installés car elle générait de l’emploi dans la période d’après guerre voir les années 60 à 80 avec notamment les usines Lambert, Poliet et Sachim.
Devant une population maghrébine à fortiori de confession musulmane, de nombreuses Mosquées virent le jour. Villeparisis avait, à l’époque, une dizaine de ces petites mosquées; soit chez un notable qui aménageait son sous sol en lieu de culte, soit dans une salle de HLM. Il y avait aussi une salle de prière dans le foyer Sonacotra.
C’est après maintes réflexions que l’Association Cultuelle et Culturelle des Musulmans de Villeparisis (ACCMV) a vu le jour. Cette association avait pour objectif premier l’acquisition d’un lieu de culte officiel afin de regrouper toutes les salles en un seul et même endroit. Pour cela, elle acheta une parcelle de terrain de 3220 m2 dans la ZAC de l’Ambresis. Tout était réuni pour voir s’élever ce lieu de culte et enfin recevoir tous ses fidèles.
Un plan fut déposé en mairie le 28 juillet 1999 et accordé par la municipalité administrée par le maire socialiste José Hennequin, le 9 novembre 1999 puis modifié le 20 décembre 2000. Il s’agit d’un volume architectural simple.

La Mosquée de Villeparisis dispense des enseignements de langue arabe, d’apprentissage du Coran, et de connaissance de la religion (charia).

La structure d’enseignement de l’association compte 5 professeurs. Elle gère 110 élèves, actuellement répartis en plusieurs niveaux.

En raison d’une fréquentation de plus en plus importante de la Mosquée, celle-ci nécessitait un élargissement afin de permettre aux fidèles de prier dans de bonnes conditions et aux élèves d’avoir accès à de vraies salles de cours.

Un projet d’agrandissement de la Mosquée a par la suite pu voir le jour afin d’avoir une salle de prière à part entière pour les femmes ainsi que des salles de cours. Le plan a été déposé et validé par la mairie. La modernisation du lieu de culte permettra :

- d’offrir aux élèves un enseignement de qualité avec des programmes adaptés.
- d’organiser des conférences avec personnalités du culte.
- de donner les moyens  à l’imam de la Mosquée pour moderniser les cours de Coran et de l’arabe tant dans le vocabulaire que dans la grammaire (notamment avec des CD, Vidéo).

-        Conférence de l'Islamiste Radical Tariq Ramadan à la Mosquée de Villeparisis :              Mosqu%C3%A9e-Villeparisis-salle-de-pri%C3%A8res Alain Gresh dans religion
-      Plan du projet d’agrandissement de la Mosquée de Villeparisis         salle de prière de la Mosquée de Villeparisis

-           Mosqu%C3%A9e-Villeparisis-fid%C3%A8les Bagnolet                      Mosqu%C3%A9e-Villeparisis-pri%C3%A8res-de-rue charia
-      Fidèles Musulmans écoutant un prèche à la Mosquée de Villeparisis        Prières de rue à la Mosquée de Villeparisis

Quelle idéologie est véhiculée dans la Mosquée de Villeparisis ? Un Islam de « Paix et Tolérance » ?
On peut s’inquiéter des relations entretenues par les responsables de la Mosquée avec des extrêmistes, en particulier, on peut noter que la Mosquée de Villeparisis a reçu le 4 mars 2012 Tariq Ramadan pour y donner une conférence.

Le prédicateur Tariq Ramadan est un islamiste radical déployant un double language, très courtisé par les média occidentaux devant lesquels il développe un Islam de tolérance, en préservant et défendant toutefois le caractère et l’identité islamique de la Communauté Musulmane, mais dans certains de ces ouvrages et dans ses prèches et conférences dans les Mosquées, ses discours appellent à la division, au ressentiment, et au repli de la communauté Musulmane sur elle même.

Dans son livre « Islam, le face à face des Civilisations », Tariq Ramadan décrit l’Islam comme un système totalitaire, la mise en place d’un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

L’idéologie développée par Tariq Ramadan est, de ce fait, proche de celle des Frères Musulmans, une organisation politique islamiste fondée par son grand-père Hassan-Al-Bannah, qui vise à instaurer sur toute la terre un Califat Mondial.
Tariq Ramadan est parfois accompagné de son frère Hani Ramadan, un prédicateur radical, qu’on peut par exemple écouter ici défendre la mise en place de la charia à la Mosquée de Lille-Sud, la Loi que tous les Musulmans doivent adopter, ou défendre la cause palestinienne, en expliquant devant plusieurs centaines de Fidèles Musulmans à la grande Mosquée de Bruxelles que les Juifs sont des : « serpents, une race de vipères », et ce, en présence de Tariq Ramadan.

En décembre 2011, Tariq Ramadan a participé au « Printemps des quartiers », une série de rencontres organisées sur toute la France (principalement à Bagnolet, Lyon et Marseille), dont on peut noter la participation d’Alain Gresh, directeur adjoint du Monde Diplomatique, avec pour objectif d’importer le conflit du « Printemps Arabe » sur le territoire français, rallier les Musulmans de France à la cause Arabe, en invectivant la foule afin de déclencher des révoltes similaires à ce qui se passe dans le monde Arabe contre « les racistes et les islamophobes » d’Occident.

Également présente à Bagnolet auprès de Tariq Ramadan, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un parti xénophobe d’extrême-gauche, diffusant une idéologie de haine contre les « blancs colonisateurs », et développant des discours d’incitation à la haine et à la révolte, dans le but de former un « contrepouvoir », et faire payer ce que les français ont fait subir aux « indigènes » des ex-colonies.
La France serait toujours considérée comme un pays colonisateur, les banlieues d’aujourd’hui serait l’Algérie d’hier, le racisme ne peut venir des colonisés, et la violence est légitime pour y mettre fin. Sur son site, le PIR explique qu’il faut donc « lutter contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »
Le livre « Nique la France » aux éditions ZEP, avec Houria Bouteldja en couverture, décrit clairement cette idéologie.

Printemps-des-quartiers-Tariq-Ramadan Coran   Bagnolet-Houria-Boutelja Houria Bouteldja   Houria-boutelja imam
- Tariq Ramadan et Houria Bouteldja en conférence à Bagnolet sur le « Printemps des quartiers », et Houria Bouteldja en couverture du livre « Nique la France »

Extraits de l’intervention de Tariq Ramadan à Bagnolet en gras italique ci-dessous, où il amalgame la critique de l’Islam et la violation des principes de laïcité, avec le racisme anti-musulman et anti-noir.

« Quand on nous dit aujourd’hui l’islamophobie ça n’existe pas, mettre en évidence que ce qui est en train de se passer dans ce pays là, c’est un racisme structurel anti-musulman et que effectivement, ça, on peut l’appeler islamophobie, et que nous ne la distinguons pas du racisme structurel anti-noir, du racisme structurel contre les roms, ou contre les gens du voyage ou contre même l’absolue, l’inacceptable attitude qu’on a par rapport à l’immigration ! »

« Je suis de ceux qui seront pour se battre pour que les filles qui portent le foulard rentrent à l’école ! »

Dans les Mosquées, la technique d’approche employée par Tariq Ramadan auprès des Fidèles est toujours la même.
Des discours à caractère politique de défiance vis à vis des Occidentaux, cloisonnant la Communauté Musulmane, en expliquant que les Musulmans en Occident sont victimes de persécutions, de racisme, et qu’ils se doivent de réagir et de réformer la société afin de la transformer en son objectif final, l’État islamique, (Lois islamiques, voile islamique, viande halal, non mixité sociale entre hommes et femmes qu’il défend ici dans une mosquée de la Réunion , etc…)

Quelques extraits de sa conférence du 4 mars 2012 à la Mosquée de Villeparisis, en gras italique ci-dessous, en deux partie sur Youtube (hard-copy) :
Tariq Ramadan amalgame les termes « Jihad » et « guerre », ce dernier mot qu’il prononce plus d’une dizaines de fois dans deux phrases afin de marteler les esprits, résister aux persécutions, réformer et transformer la société, nous sommes loin ici des discours de Spiritualité normalement propre à une Religion.

Image de prévisualisation YouTube

« L’amour du pouvoir, l’amour de l’argent, et là, il va falloir résister à ça, et quand je résiste à ça, c’est la notion du Jihad, mais ce n’est pas fini, il ne suffit pas de résister, Allah ne nous dit pas : « Résiste au mal ! », si quelqu’un voit quelque chose, qu’est-ce qu’il va faire ? Il faut le changer ! Le Jihad, ce n’est pas simplement constater le mal, c’est quand on voit le mal en soit il faut le changer, ça s’appelle comment ça ? le réformer, le transformer, c’est le minimum de la Foi, c’est de changer les choses, même avec ton coeur, je vois et je n’aime pas !
Un la Foi, Deux, la Voie et trois, le Jihad sur la voie, pour rester dans la Lumière de la Foi. Et la Foi qui est Lumière nous impose le Jihad pour rester fidèle à la Voie. Vous n’êtes fidèle à la Voie que quand vous êtes dans le Jihad, et au sens du Jihad, non pas de guerre, mais de résistance et de réforme.
Le Jihad, c’est deux mouvements, je résiste et je réforme.
Dans la société, la même chose, je vois des choses qui sont mauvaises, je résiste et je les change. Je ne suis pas là simplement pour résister dans l’isolement, mais je dois changer dans l’engagement, raison pour laquelle, il faut faire ce qu’on dit, c’est-à-dire faire quelque chose avec leur Foi, c’est-à-dire changer la société.
Et c’est pour ça que Allah nous rappelle avec force, : « Pourquoi vous dîtes ce que vous ne faîtes pas ? ».
Vous allez avoir des problèmes, vous y résistez c’est très bien, mais est-ce que vous réformez, est-ce que vous changez les choses ? Est-ce que vous êtes dans le constat passif du problème ou dans l’engagement actif à le résoudre ? Vous comprenez la différence ? Il n’y a pas de Charia sans Jihad. Mais Jihad au sens ou nous le définissons, de l’intérieur en tant que Musulman.
Le Jihad c’est : « je réforme tout le mal que je vois en moi comme à l’extérieur, et je le réforme pour le bien. Je suis un acteur du bien. Et donc le Jihad, c’est jamais le chemin vers la guerre, le Jihad c’est le chemin vers la paix parce que l’un des objectifs de la charia c’est le « salam » (la paix).
Ou veut-on aller ? Vous avez envie de rentrer dans un espace de guerre ? L’un des noms du paradis c’est le dar-as-salam (la paix).
Vous, vous êtes en train d’adorer qui ? Dans le mot Islam il y a « salam », et nous sommes des agents de « salam ». Répandez la paix !
Et la Jihad, c’est pas parce qu’on cherche la guerre, nous on veut faire la guerre à la guerre pour aller vers la paix. On veut faire la guerre au mal pour aller vers le bien. Nous sommes engagés dans une guerre à la guerre, une guerre au mal, une guerre à la pauvreté, une guerre aux oppresseurs, une guerre aux exploiteurs, une guerre aux voleurs, mais on n’est pas en guerre pour la guerre, on ne veut pas la guerre.
On est en guerre parce qu’ils nous font la guerre, et que nous répondons à ceux qui veulent nous voler, à ceux qui veulent nous mentir, à ceux qui veulent nous exploiter en leur disant : « Par ordre de Dieu, nous vous résistons pour aller vers la paix ». Vous êtes des agents perturbateurs ! »
[...]
« Vous ne pouvez pas être sur la Voie, si vous êtes négligents vis à vis des piliers.
Vos prières, votre jeune, la zakat, le service des gens, toutes ces attitudes, là vous êtes sur la Voie, mais quand vous êtes sur cette Voie là, ça ne va pas être facile, pour suivre la Voie droite, il va falloir le Jihad. Le premier champ de bataille du Jihad c’est toi même. Tu vas devoir te réformer toi même.
Et ensuite, il y a autour de toi, tout ce que tu vois dans la société, en France ou dans le monde Musulman. »
[...]
Claude Guéant est l’agent colonisateur des voies de l’extrême-droite pour le compte de votre candidat président Nicolas Sarkozy, il y a un jeu. Il joue sur l’émotion, sur la peur des gens, les gens ont peur de l’avancée de l’Islam, et ça marche, parce que les autres y vont.
Soyez extrêmement clairs, ne tombez pas dans ce piège là, on veut faire de cet Islam un problème. Vous avez prouvez qu’en l’espace de trois générations, la présence Musulmane en France vit une mutation et une révolution d’installation. Tous ceux qui sont en train de vous parlez : « il faut vous intégrer », laissez-les parler parce qu’ils n’ont pas envie de vous intégrer. Ils vous parlent de vous intégrer parce qu’en fin du compte ils veulent entretenir dans le fait que vous ne le soyez pas. »
[...]
« On ne vous attaque que parce que vous êtes en train de réussir et on a envie de se persuader que vous échouez. »
« Avoir réussi, ce n’est pas avoir accompli, ce n’est qu’un premier pas. Les Jihad, ils sont longs, on va faire l’éducation de nos enfants, on est loin encore. »

Quelle conception de l’Islam défendent les responsables de la Mosquée de Villeparisis et quelles relations entretiennent-ils avec Tariq Ramadan ? Quelle influence cette idéologie islamique diffusée dans les esprits des Musulmans peut elle avoir comme conséquences, et surtout, quels cours sont enseignés aux jeunes Musulmans dans l’école coranique de la Mosquée ?
Le discours et l’idéologie de Tariq Ramadan ressemblent-ils à un appel à la Fraternité Universelle, à l’entraide entre Communautés ? Aident-t-ils la Communauté Musulmane de Villeparisis à s’intégrer dans la société française ?

24 décembre, 2011

Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l’Islam Radical politique à Paris ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 27 min

Dans les années 1960, la Communauté Musulmane du 19ème arrondissement de Paris quartier Belleville devenue conséquente obtient une petite salle de prière Musulmane, faisant partie d’un hotel d’un propriétaire algérien, ouverte au 15 rue de Belleville. La salle au fil des années deviendra trop petite pour accueillir les Fidèles, et devant la forte affluence, la Paroisse Catholique de Menilmontant mettra à disposition une partie de son Eglise de 1974 à 1979.
Pour obtenir un édifice digne d’un véritable Lieu de Culte, un homme va structurer la Communauté Musulmane dans ce quartier nord de Paris, Larbi Kechat.
Larbi Kechat, un algérien arrivé en France en 1972, va organiser l’achat d’un ancien entrepôt rue de Tanger Paris 19ème, puis l’aménager en Lieu de Culte Islamique, la Mosquée Addawa est fondée dont il deviendra le recteur.

-                                                     Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l'Islam Radical politique à Paris ? dans Politique Larbi-Kechat1
-                                                Larbi Kechat, recteur de la Mosquée Addawa

En 1994, pour organiser le milieu associatif de la Communauté Musulmane, Larbi Kechat créera le Centre Socio-Culturel dont il est le directeur.
En août 1994, il est arrêté avec une vingtaine de personnes, toutes musulmanes ou d’origine maghrébine, pour prèches anti-occidentaux rapportés en Allemagne et pour son rapprochement avec le FIS (Front Islamique du Salut) en pleine période de guerre civile algérienne. Cette opération de sécurisation orchestrée par Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur à l’époque, maintiendra Larbi Kechat assigné à résidence avec 25 membre du FIS dans l’ancienne caserne de Folembray, dans l’Aisne, puis dans Paris intra-muros, pendant près d’un an, il reprendra ses activités normalement par la suite.

En 2001, conformément à ses engagements de campagne, pour satisfaire Larbi Kechat et la Communauté Musulmane toujours grandissante de Belleville, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë a accordé un permis de construire pour une toute nouvelle Grande Mosquée Cathédrale Addawa, au 39 rue de Tanger, toujours dans le 19e arrondissement.
Le coût total de ce nouvel édifice monumental est estimé entre 15 et 17 millions d’euros. Le futur site accueillera une salle de prière de mille six cents places surmontée d’une coupole mais aussi, côté rue, un bâtiment de sept étages avec des salles de conférence, des salles de classe et des locaux pour des activités socioculturelles. En tout, un millier de mètres carrés de salles de classe et bureaux avec façade de verre fondue dans la rue, patio oriental, deux dômes, une cantine, 100 places de parking.
Les travaux avancent au rythme des dons des Fidèles par l’intermédiaire du site officiel de la Mosquée Addawa.

 

- Mosqu%C3%A9e-Addawa11-300x192 Addawa dans religion            Mosquee-Addawa2-300x192 Al-Qaradawi
- Projet de la future Grande Mosquée Addawa, 39 rue de Tanger, Paris XIX arrondissement


- mosqu%C3%A9e-addawa-preche1-300x182 charia             mosqu%C3%A9e-Addawa-pri%C3%A8res-de-rue-300x182 Coran
Depuis 2006, un entrepôt sert de Lieu de Culte temporaire porte de la Villette en attendant la construction de la nouvelle Grande Mosquée Addawa rue de Tanger

Pour financer la Grande Mosquée, Larbi Kechat fait également des démarches auprès de mécènes dans les pays du Moyen-Orient pour réunir des fonds privés, et espère obtenir une participation de leur part à hauteur de plus de 10 millions d’euros.
Parmi les principaux mécènes participant au projet, que l’on peut voir sur la page d’accueil du site officiel de la future Grande Mosquée Addawa, on peut noter trois sommités du monde Musulman, le Cheikh Egyptien Youssef Al-Qaradawi, le Syrien Saïd Ramadan Al-Bouthi et l’égyptien Omar Abdelkafy. (hard-copy)
Quand on regarde plus attentivement le profil de ces mécènes, on est en droit de s’inquiéter quant à leur influence, leur ingérence dans les programmes, les prèches et l’idéologie islamique qui seront diffusés dans l’enceinte de la future Mosquée et se poser des questions sur les valeurs communes qu’ils partagent avec Larbi Kechat.
Ces religieux sont tous issus de l’Université Egyptienne Al-Azhar qui enseigne un Islam Radical, décrit comme un système totalitaire économique, social, judiciaire et législatif sans aucune opposition politique et entièrement régi par les Loi d’Allah, le Droit Islamique, la Charia.
L’université Al-Azhar est proche idéologiquement de l’organisation politique des Frères Musulmans, organisation militant pour la construction d’un Monde Islamique dirigé par la Charia.

Le Cheikh Youssef Al-Qaradawi fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.
Dans ses discours et ses ouvrages, il diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le Licite et l’Illicte en Islam » , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (soit pendus, soit jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent, l’extermination des Juifs.

Également mécène du projet, le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses livres on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”
[...]
Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »
extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi

-              qaradawijuifs2 Corbeil-essonnes                    saidramadanalbouti islam

-   Youssef Al-Qaradawi et Saïd Ramadan Al-Bouthi, mécènes de la future Grande Mosquée Addawa

Egalement mécène et régulièrement invité de « prestige » pour donner des conférences à la Mosquée Addawa, le Cheikh Omar Abdelkafy, qui bénéficie d’une grande notoriété internationale dans les pays islamiques, considéré parmi les prédicateurs Musulmans les plus riches du Monde, explique par exemple que le port du voile est une obligation pour toutes les Musulmanes, sinon, elles seront punies du chatiment Eternel.

-                                                                      Omar-Abdelkaky1 Larbi Kechat                                                                                      
- Le cheikh Omar Abdelkafy à la Mosquée Addawa (porte de la Villette), le 25 Juin 2011 – lors du colloque sur le thème  – Occident,  Islam: du traumatisme conflictuel au polarisme relationnel.

Pour avoir une vue sur la « Pensée Spirituelle » de ce grand savant, extrait d’une émission télévisée religieuse égyptienne, ou Omar Abdelkafy vient précher sa bonne Parole, morceaux choisis en  italique ci-dessous (hard-copy) :

http://www.dailymotion.com/video/xjiva5

 

« Omar Abdelkafy – Celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le chatiment de la tombe.
Présentateur – C’est pour cela qu’elle sera suspendue par les cheveux ? C’est de cette façon qu’elle sera chatiée le jour du Jugement ?
Omar Abdelkafy – non ! Cela commence dès la tombe !
[,..]
« Présentateur – Est-ce que le voile est une obligation prescrite dans la Charia islamique ? Car il y a des Musulmans qui le renie !
Omar Abdelkafy – Celui ou celle qui renie ce qui est nécessairement connu dans la Religion aura quitté l’Islam !
Présentateur – Ils disent que l’ordre a été donné pour les femmes du Prophète uniquement.
Omar Abdelkafy – non, Allah a dit aussi : « et les femmes des Croyants », et donc si elle ne met pas le voile, elle ne fait pas partie des femmes Croyantes!
[...]
Présentateur – Et comment va-t-elle profiter de sa jeunesse ?
Omar Abdelkafy – Qu’elle ne penche pas et qu’elle ne fasse rien pour que les autres penchent vers elle !
Présentateur – Mais aucun homme ne va la regarder !
Omar Abdelkafy – Si ! Lorsqu’elle mettra le voile, Inch’Allah, il n’y aura que des hommes vertueux qui la demanderont en mariage, quant à celle qui se dévoile, ceux qui la voudront seront comme des mouches qui sont attirées par certaines odeurs. »

 Il serait intéressant, vu sa dernière réplique, de demander à Omar Abdelkafy ce qu’il pense des femmes Occidentales.

La position du cheikh Omar Abdelkafy sur le port du voile pour la femme Musulmane n’est pas isolée, pendant une conférence sur « le droit des femmes »  à la Mosquée Addawa, une oratrice voilée expliquait par exemple que pour les femmes afghanes « la burka afghane est un vêtement nécessaire du fait des conditions climatiques afin de protéger la beauté des femmes de l’aridité de la région. »

Larbi Kechat participe également à des conférences sur d’autres sites en France et en Europe.
Le 18,19 et 20 avril 2008, il était à la troisième rencontre annuelle des Musulmans de Corbeil-Essonnes organisée par les responsables de la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes. Sur le site internet de cette Mosquée, les responsables définissent également l’Islam comme un système à part entière, concurrent du système démocratique à l’Occidentale.

-      kechat-ramadan-hijazi1 mosquée       islamiste-31 musulmans  tariqramadandrhyde Omar Abdelkaky

-                        Larbi Kechat, Safwat Hijazi et Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes

Larbi Kechat partageait la vedette sur l’affiche de présentation de cette rencontre avec des invités reconnus internationalement : respectivement sur les images, les islamistes Safwat Hijazi et Tariq Ramadan.

L’imam Safwat Hijazi de l’université égyptienne Al-Azhar,  intervenant régulièrement sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV, est interdit de séjour en Angleterre pour cause d’appel à la violence terroriste et incitation à la haine. Sur ce lien, un extrait d’une de ses interventions sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa TV, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, où il exprime sa haine contre les Juifs.

Tariq Ramadan, très médiatisé en France, est spécialiste du double langage (« taqyia » en Islam). Dans les médias il prèche un Islam ouvert et tolérant tout en veillant à préserver le respect de l’identité Musulmane, (port du voile islamique, viande halal, etc…),  mais dans les prédications dans les Mosquées et dans ses ouvrages, associé à son frère Hani Ramadan, c‘est un Islam politique, un système gouverné par la Charia,  incompatible avec nos Valeurs Démocratiques, qu’il met en avant.


Par ailleurs,
Larbi Kechat diffuse sa pensée islamique à la jeunesse française. Une rencontre avec des lycéens du 16ème arrondissement de Paris, des futures élites françaises, a été organisée en 2008. Quelques extraits de ces échanges en gras italique ci-dessous en deux parties (partie 1 et partie 2) :

« Autrefois les américains ont instrumentalisé la Religion Musulmane, pourquoi à cette époque là, n’ont pas parlé du néo-christianisme ? Aujourd’hui Bush est régi par le néo-sionisme, le créationnisme et tout cela, pourquoi ?
[...]
Chaque fois que les circonstances l’exigent, on montre une cassette sur la chaîne Al-Jazeera pour effrayer les gens.
Il ne faut pas se leurrer, il faut faire preuve d’intelligence, de réflexion, aujourd’hui nous sommes victimes de la médiologie: les médias se réduisent à l’image.
Regardez ce soir à 20h, premièrement des bribes d’images, et une interprétation qui ne fait que désinformer, on vous montre une parcelle d’images dans un contexte effrayant, regardez les liens qui sont faits, lorsqu’il y a un problème au niveau de la Société Générale, en France, pour certaines catégories de personnes.
On va alors créer de toutes pièces un spectre d’horreurs. Pourquoi ? Pour détourner l’attention du spectateur.
Chaque fois qu’il y a un problème au niveau politique, social, ou économique, il faut téléguider un attentat, il faut poser une bombe. Pourquoi ? Pour que vigi-pirate envahisse l’espace public. »

Larbi Kechat met en avant une pseudo-victimisation des Musulmans face à un complot américano-sioniste. Les Musulmans sont persécutés à travers le Monde, ils sont des boucs-émissaires, les Occidentaux organisent des attentats pour détourner les citoyens des réalités de la vie quotidienne et diriger leurs problèmes contre les Musulmans.
Cette attitude de victimisation permet de mieux mettre en valeur, faire passer et propager les principes islamiques en imposant progressivement les Lois de la Charia.
Plus loin, il aborde le thème des manifestations très controversées des caricatures du Prophète Mohammed en 2005, ayant provoqué des révoltes importantes à travers le Monde Musulman :

« Dans notre perspective Musulmane, il est interdit de représenter le Prophète, nous sommes libre d’avoir cette pensée, n’est-ce pas ? Lorsque je viens vers vous pour dire, « tiens, votre manière de vivre ou votre comportement ne me plaît pas. » Au nom de quel principe je me permets de vous dire cela ? Je respecte, peut-être que je ne comprends pas mais je m’adresse à vous, après avoir tissé des liens d’amitié on peut parler librement, je ne comprends pas cette attitude, et vous allez aimablement expliquer votre point de vue. Moi ma seule réaction c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre. Lorsque je vois un Chrétien faire le signe de la Croix, de l’extérieur je ne comprends rien, j’ai quelques connaissances intellectuelles mais un X qui vient de je ne sais où ? Pour la personne qui fait ce signe, ce geste à un sens profond et il faut le respecter. »
[...]
« Il faut savoir dans quel contexte, très violent, ont eu lieu ces caricatures. »
[...]
« Les médias en Occident ont gonflé le volume de ces réactions qui font peur c’est vrai à la télévision quand vous voyez les ambassades brûler au Moyen-Orient. »

Larbi Kechat estime que le simple fait de dessiner le Prophète est un Blasphème et endoctrine ainsi les jeunes à respecter et imposer, sous couvert de respect de la Religion, la Loi Islamique de la Charia qui interdit toute représentation imagée du Prophète.
Il oublie de préciser que la France n’est pas (encore) sous la Charia, que la critique, la dérision par la caricature est un droit, une Liberté d’Expression chèrement acquise pendant le Siècle des Lumières, une arme contre la progression du Fanatisme Religieux.
A partir du moment où l’Islam devient un phénomène de société visible en France, par la construction de Mosquées Cathédrales, les boucheries Halal, le port du voile islamique, les prières de rue, les repas spéciaux mis en place dans les écoles républicaines et laïques, etc.., qu’il n’est plus cantonné dans le seul cadre privé, il devient alors normal et autorisé de l’analyser, de le critiquer, voire de s’en moquer par la caricature et avec toutes « les armes » dont disposent les intellectuels et journalistes. Ce que Larbi Kechat ne voit pas, c’est que la Caricature fait partie des Valeurs Occidentales, « c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre », que Larbi Kechat explique vouloir défendre dans ses propos.
Il minimise les impacts du phénomène, l’Occident ayant « gonflé le volume de ces réactions« , alors que  plusieurs ambassades ont été brûlées à travers le Monde.

Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musulmane dans la future Grande Mosquée Addawa ?
Un Islam ouvert, diffusant un Message de Tolérance, de Respect entre Communautés ?
Verra-t-on Youssef Al-Qaradawi, Saïd Ramadan Al-Bouthi, Safwat Hijazi, Omar Abdelkafy, Tariq Ramadan venir donner des prèches dans les grandes salles de Conférence de la Mosquée ?
Les ouvrages de « Paix et Tolérance » de ces savants seront-ils consultables dans la future bibliothèque de la Mosquée ?

-                                                                                 Bertrand-Delanoe-300x192 Paris

« Nous sommes dans une société laïque et moi je ne suis pas croyant, dans laquelle on ne fête que des fêtes Chrétiennes. Peut-être vous souvenez-vous qu’à un moment donné, il y a eu une commission STASI, et publiquement, puisque vous avez l’air de suivre ce que je dis, j’avais approuvé une disposition qui n’avait pas été retenue. C’était de supprimer au moins deux fêtes existantes pour leur substituer une fête Juive et une fête Musulmane. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

« Plus nous sommes nègres, et plus nous sommes universels »
[...]
« Lorsque je suis arrivé à la mairie de Paris, j’ai donné un permis de construire pour une Mosquée rue de Tanger, permis de construire qui était bloqué, je regrette que les fonds privés n’aient pas permis encore que cette Mosquée existe. Mais j’ai pris l’initiative avec mon ami Daniel Vaillant dès 2001, de créer l’Institut des Cultures de l’Islam, j’assume totalement, j’assume les trois-quarts de ces mètres carrés consacrés aux Cultures Islamiques qui enrichissent la culture parisienne. » Comme j’assume les 1000 m², le quart de la superficie qui, sur fonds privés, sera dédié au Culte. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

23 janvier, 2011

Pour l’islamiste Hassan Iquioussen à la mosquée ASSALAM de Pont-à-Mousson: l’Occident est l’ennemi.

Classé dans : Politique — islamineurope @ 3 h 55 min

La ville de Lorraine Pont-à-Mousson en Meurthe-et-Moselle est peuplée d’environ 16000 habitants, et peut s’enorgueillir d’un patrimoine Historique magnifique et conséquent. Cette ville, fondée en 1261 par Thibault II de Bar, abrite l’Eglise Saint-Martin, l’Eglise Saint-Laurent, la Maison des Sept Péchés Capitaux, l’Abbaye des prémontrés, etc…
Le centre culturel musulman dispose à Pont-à-Mousson d’une Mosquée. Le 12 décembre 2010, la Mosquée ASSALAM de Pont-à-Mousson a acceuilli l’islamiste Hassan Iqioussen, pour un prêche que l’on peut retrouver en intégralité en format audio mp3 sur le site de la Mosquée. Hassan Iquioussen est membre de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), organisation controversée sur ses prises de position dans le monde islamique sur le voile intégral ou les caricatures de Mohammed. Hassan Iquioussen est également imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord.

Pour l'islamiste Hassan Iquioussen à la mosquée ASSALAM de Pont-à-Mousson: l'Occident est l'ennemi. dans Politique hassaniquioussen

L’imam Hassan Iquioussen

Voici quelques extraits de ce prêche (en gras italique) « réveille toi avant qu’il ne soit trop tard! » (hard-copy) les formulations sont parfois retravaillées pour la compréhension du texte. Les commentaires sont en police normale:

« Il y a des êtres humains qui veulent vivre sur Terre comme s’ils étaient au Paradis.
Voila ce qui est arrivé aux Musulmans quand il dormaient. Nous sommes au V siècle, en europe, en Andalousie au sud de l’Espagne.
Les Musulmans sont installés depuis longtemps et vivent de manière prospère. Mais ils sont progressivement gagnés par la décadence, en vivant dans l’excès, l’opulence et la richesse à outrance. Ils se sont divisés et dans leur lutte interne ont pactisé avec le Diable: les Catholiques et les Chrétiens, qui n’avaient qu’un projet, manger du musulman, il faut les « matar », les tuer, les éliminer, les faire disparaître car se sont des païens. Les villes et les forteresses tombent les unes après les autres.
Vous avez fait un peu de littérature, vous vous souvenez de ce qu’a écrit Corneille ? Le Cid.
C’était un diable, un sheitan, un mercenaire sans foi ni lois, un Rambo. Son boulot avec ses milliers de cavaliers c’est attaquer les Musulmans, les tailler en pièces et il était parfois engagé par des musulmans contre des musulmans.
Au cours d’une bataille, Le Cid assiège Valence pendant des mois, il a dit aux musulmans : « rendez-vous et vous aurez la vie sauve ! », les musulmans aux alentours ne sont pas venus les aider. A la fin, se trouvant sans vivres, le notable de la ville décide de se rendre en compagnie de quelques Musulmans malgré les protestations,  « il ne faut pas se rendre car le Cid n’a pas de paroles », mais  ils se sont finalement rendus. Ils ont préféré vivre comme des esclaves au lieu de rester des hommes libres. Ceux qui ont continué à résister au sein de la forteresse ont été arrêté. Vous savez ce qu’à fait Le Cid ? Il a organisé un bûcher, ils ont enterré le notable jusqu’à la moitié de son ventre, et ils l’ont brûlé, le Cid veut marquer les consciences, semer la peur, la terreur dans ce qui reste des contrées musulmanes, pour que plus personne ne résiste et ne se lève contre l’injustice et la barbarie de ces conquérants.
Malgré cela, parmi ces personnes, des musulmans ne dorment pas, comme Abdoul Wahlid, ce savant ne resta pas les bras croisés, et a fait le tour des villes et des villages d’Andalousie, se rendant dans chaque Mosquée : « l’ennemi est aux portes », voilà ce qu’il a fait. Tout ceci n’est pas que de l’Histoire, c’est de l’actualité, regardez ce qui se passe actuellement. Il prend contact avec le peuple, avec les dirigeants, tout le monde pleure, tout le monde l’applaudit, tout le monde dit : « tu as raison ! » Tout le monde reconnaît que c’est vrai. Mais une fois qu’il part, plus rien. Les musulmans retournent à ce que Zyriab leur a enseigné. Qui est Zyriab ? Originaire d’Irak, Zyriab était un chanteur et musicien qui a quitté Bagdad et est venu s’installer à Cordoue. Il a ramené la mode, la musique. Et on chante, on danse, on boit un petit coup, les musulmans se transforment en cigales, alors qu’il y a le Feu.
Abdoul Wahlid est épuisé, découragé, il a tout essayé pour mobilier les Musulmans, mais ils n’ont pas bougé et ils ne bougeront pas. Il conseille alors de demander de l’aide aux Frères de l’autre côté de la Méditerranée, pour qu’ils viennent nous sauver des griffes du Monstre. Et c’est ce qui va se passer.
Ils sont allés cherchez leurs Frères Musulmans Almoravides au Maghreb. Qu’est-ce qu’il y a au Maghreb ? Ils ont à leur tête un homme exceptionnel Yousuf Tashfin, c’est comme ça que l’appelle les Kouffars, très pieux, qui va répandre l’Islam, avec des gens qui ne connaissent pas la mode, qui ne connaissent pas la musique, qui ne connaissent pas l’alcool, qui ne connaissent pas la luxure. Il prend ses hommes et il remonte jusqu’à Tanger. Les Almoravides vont remonter la Frontière au Portugal.
en 498, face à face entre les musulmans d’Espagne et du Maghreb et les armées européennes, un massacre à la tronçonneuse, et à 80 ans, Yousuf Tashfin va les tailler en pièces. Alphonse, alors Roi des Chrétiens a levé une coalition, l’ONU, pour attaquer, mais les musulmans sont divisés, ils regardent la télé, ils jouent à la playstation. Il n’y a que le support qui change, le fond est toujours le même. Yousuf Tashfin va les rassembler.
Yousuf Tashfin dit : « On va se mettre derrière et sur les côtés, on va vous laisser faire, quand vous allez commencer à vous prendre une claque, l’ennemi pensera qu’il a gagné et on va arriver et on va les massacrer ». La victoire est totale. Ne vous divisez pas, et restez unis et éveillés. Après cette victoire, Yousuf Tashfin repart au Maghreb rassuré.
Alphonse a réussi à se barrer le traitre, il a réussi à se cacher à Tolède, les Musulmans vont se diviser de nouveau et font des pactes avec Alphonse contre leur Frères Musulmans. Yousuf Tashfin sera obligé de revenir, de sermoner les Musulmans qui n’ont pas entendu sa parole, et remporte
de nouveau des victoires décisives en Andalousie qui restera Musulmane pendant 400 ans de plus.
En 1492, l’Espagne est cependant définitivement reconquise par les Chrétiens, les mosquées sont transformées en Eglises, plus d’écoles privées, plus de tribunal, vos enfants changent de prénom, catéchisme, toi, ta femme se convertissent, les Musulmans se convertissent avec la langue, interdit de porter leurs vêtements, interdit d’avoir une porte à l’entrée de leur maison, pour que n’importe quel Chrétien puisse entrer dans la maison, et, s’il surprend des Musulmans en train d’appliquer des principes islamiques, ces derniers sont condamnés et brûlés vivants en place publique.
Malgré tous ces massacres, après 100 ans, il y a toujours des Musulmans, ils ont fait des Mosquées et des écoles sous terre, et des imams vivaient en permanence sous terre. Gimenez le diable, le cardinal d’Espagne, quand il a vu qu’après 100 ans, qu’ils étaient toujours Musulmans, n’a trouvé qu’une solution : 2 millions de Musulmans sont expulsés, ou jetés à la mer, et se retrouvent dans le Maghreb.
Mais aujourd’hui il y a pire que ça, tu rentres chez toi, et tu n’es même pas conscient des problèmes. Avec internet, la télé, on te prend ton âme et tu n’es pas conscient, il n’y a que le vendredi que tu te réveilles, tu vas à la Mosquée, « salut à la semaine prochaine ! » et tu disparais.
Pour régler les problèmes, Il faut venir à la Mosquée. Sinon quoi ? On attend qu’Alphonse débarque et on appelle Yousuf Tashfin ? Le problème c’est que les Yousuf Tashfin, il n’y en a plus, on ne viendra pas à votre secours. L’Histoire se répète.
Regardez les Missionnaires Chrétiens en Afrique, comment ils font pour convertir les Musulmans : tu veux à boire ? tu veux à manger ? Tu veux un médicament ? Un Passeport ? Un Visa ? Avant de te donner tout ça, lis la Bible d’abord, deviens chrétien et tu auras le Paradis. Il fait ça, et directement il se retrouve à l’université de truc et de machin. Tu vends ton âme.« 

Iquioussen traite, dans des propos très crus, la diffusion de l’Islam comme une guerre contre l’Occident : la piété, la Foi et les Lois Divines d’Allah opposées à la musique, la mode, la danse, les arts, la « luxure », lutter contre les valeurs Occidentales et toute forme d’Art et de Culture.
Il fait un parallèle entre les Jihad islamiques, les Croisades du Moyen-âge et la période actuelle en mélangeant habilement passé et présent, pour suggérer que cette guerre totale entre Islam et Occident est toujours en cours aujourd’hui. Il fait passer les Musulmans pour des victimes, alors qu’ils étaient en Espagne eux-mêmes des envahisseurs, en oubliant sciemment les violences et persécutions faites au Chrétiens et aux Juifs soumis à la dhimmitude du pacte d’Omar, ainsi  que les villes incendiées et pillées (razzia). Quelques rappels historiques :
En 796 eut lieu à Cordoue une sévère répression de la révolte des autochtones dans la même ville, 20 000 familles prirent la route de l’exil. En 817 une révolte de convertis forcés à Cordoue provoqua l’ expulsion des habitants. En 850, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l’islam et la  même année, le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente. En 851, d’Abd el Rahman II de Cordoue promulgue un édit menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l’islam et emprisonne tous les chefs de la communauté chrétienne de la cité. L’année d’après a lieu l’ épuration de l’administration de Cordoue de ses éléments chrétiens, ainsi que la destruction des églises datant d’après la conquête arabe. En 900 est prise une mesure radicale : l’interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises. En 976, après l’invasion almoravide le Calife Almanzor,  organise au pied de la Sierra Nevada une véritable Inquisition officielle, la seconde depuis l’Inquisition judaïque, et expurge toute les bibliothèques du califat , sans en exclure la biblihothèque royale d’Al-Hakam II, essentiellement composée d’ouvrages accumulés par les wisigoths, qui seront brûlés par un gigantesque autodafé.

« Le Loi sur l’interdiction du port du voile est injuste, à nous de faire pression sur eux pour abroger cette loi. Entrez en contact avec les maires, les députés, votez et entrez dans les partis politiques, plaignez-vous auprès des maires, des politiques. »
Hassan Iquouissen distille ici un Message à caractère politique.

« S’il y a beaucoup d’orphelins c’est à cause de l’Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n’y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu’on a choisi, on fait un coup d’état, ou on fait un embargo.  C’est l’occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes. »
Pour Iquioussen, seul l’Occident est responsable des malheurs des pays Musulmans, il oublie de signaler que le Savoir, les Arts et la Culture du Monde arabo-musulman se sont éteints progressivement au fur et à mesure de la progression de l’Islam. Les échanges culturels avec les Perses, les Chrétiens d’Orient (ayant traduits aux arabo-musulmans une grande partie des ouvrages grecs de Philosophie, de Sciences, Aristote, Galien, Hipparque, etc… ) ont disparu au détriment de la montée de l’Islam. En 2008, la totalité des publications scientifiques du monde Musulman, 57 pays soit plus de 1,2 milliards d’habitants, est équivalente aux publications scientifiques de …l’Italie.
Les Musulmans doivent aujourd’hui se prendre eux-même en charge et se débarasser du Totalitarisme pour mener leur révolution. (La Tunisie y parviendra-t-elle ?)

Est-ce que ce sermon vous semble être un message de Tolérance, d’intégration ? Est-ce que, d’après-vous, ce prèche peut contribuer à améliorer les relations entre Communautés ? Est-ce que ce « Message » est adapté pour être dispensé dans un lieu de Culte, de prière, de reccueillement, d’humilité ?

3 novembre, 2010

Le mythe de la transmission arabe du savoir antique

Classé dans : Politique — islamineurope @ 22 h 49 min

L’Occident a-t-il quelconque enrichissement culturel a bénéficier de la présence massive d’arabo musulmans sur son sol ? A écouter ce qu’on raconte aujourd’hui, nous serions débiteurs d’un legs de culture islamo-arabe,  qui nous aurait fait découvrir la pensée Antique et apporté une impulsion philosophique nouvelle, inoculé lors de l’occupation islamique en Espagne, le fameux âge dit d’Or d’Al-Andalus. Mieux, certains prétendent que la Renaissance n’aurait pu avoir lieu sans les intellectuels arabes, ou encore que nous aurions oublié le grec ancien sans eux. En ces temps de véritables opérations psychologiques visant à légitimer une islamisation croissante de la société française, réaliser une mise au point objective semble indispensable.

    Si la civilisation arabo-musulmane a été, entre le neuvième et quatorzième siècle, en pointe des savoirs de l’humanité, aussi bien sur les plans scientifiques que philosophiques, ce fut en tant que carrefour civilisationnel étendant  son emprise sur des peuples éclairés, ayant pour principal mérite de ramasser et de préserver les précieux enseignements des autochtones conquis. Au niveau philosophique,  la « philosophie orientale » est le fait d’iraniens et non d’arabes ( à l’exception notable d’Al-Kindi) et la philosophie grecque fut transmise aux arabes par les syriaques chrétiens. Avicenne, Al-FarabiAl-Arabi, Sohravardi, grandes figures de la philosophie musulmane dite fasfala, ne furent effectivement pas arabes mais perses et Averroès, un autochtone espagnol. Au niveau scientifique, les découvertes furent par contre généreuses chez les scientifiques arabes. Mais si elles furent le fait d’hommes musulmans, on ne voit pas en quoi l’islam leur permit d’ avancer plus facilement dans la recherche scientifique. Le travail d’un chercheur est indépendant de son affiliation  religieuse, et vanter la qualité intellectuelle des mathématiciens al-Kharezmi ou Ben Moussa, des génies de l’optique Alhazen et Ibn Sahl , des géniaux médecins Avicenne et Al-Razi, ne saurait par corrélation apporter du crédit à l’islam.

                            

 L’Orient  avant l’apparition de l’islam 

   Formidable carrefour d’échanges culturels l’Orient fut donc un espace où prospérait les héritages Antiques. Tatien un des tout premiers philosophes chrétiens d’Orient, disciple de l’apologiste Justin à Rome, retourna en Assyrie après avoir dirigé une école de philosophie dans la ville éternelle. Hellénisé, il tenait cependant à marquer  le caractère particulier du savoir oriental, qui brillait déjà avant les apports grecs comme aimait le souligner Tatien , son Discours aux Grecs rédigé vers 169 est à ce titre explicite :

« Laquelle de vos institutions ne doit-elle pas à des Barbares son origine ? […] Aux babyloniens, nous devons l’astronomie ; aux Perses, la magie ; aux Egyptiens, la géométrie, aux Phéniciens, l’écriture alphabétique. Cessez, alors, d’appeler à tort ces imitations des inventions qui vous sont propres. Orphée encore, vous enseigna la poésie et le chant ; de lui vous avez aussi appris les mystères. Les Tuscans vous enseignèrent l’art plastique; grâce aux annales des Egyptiens, vous avez appris à écrire l’histoire; de Marsyas et d’Olympus, vous avez acquis l’art de jouer de la flûte »

   Cette attaque, sans doute excessive, permet de se remémorer les richesses civilisationelles sur lesquelles s’abattra la conquête arabe. Conquête arabo musulmane qui, on va le voir, récupèrera nombre des savoirs de leurs nouveaux sujets, qui de dhimmitude en générations, se convertiront  au mahométisme.

                                         

Quand les Califes abbassides regardaient  l’Europe avec des jumelles syriaques

    Georges (†724) évêque du diocèse d’Akoula (aujourd’hui situé près de Koufa, en Irak), fut surnommé « l’évêque des arabes ». Outre le fait d’être un grand théologien, ce syriaque parlant couramment le grec transmit la pensée d’Aristote à ses ouailles, composées de tribus nomades arabes ou chrétiennes. Il composa une version de l’Organon et réalisa de nombreux commentaires. La pensée grecque fut transmise aux arabes par des syriaques, à l’instar de l’évêque Jacques (633-708) de la brillante école d’Edesse, d’ Isho’Bokht, évêque de Rev-Ardashir et de Isho’Dnah, évêque de Basra, tous deux ayant vécu  au VIIIème siècle.

    Thimotée I er (727_820) , « l’ami des Califes », eut aussi un destin singulier. Il étudia à l’école de Bachosh, où il apprit non seulement la liturgie, les préceptes des Pères de l’Eglise, mais aussi l’arabe, le grec et la philosophie d’Aristote. L’Irak chrétien fut à ce moment sous la coupe du gouverneur arabe de Mossoul qui entretint de bonnes relations avec Timothée alors consacré évêque, à tel point que son diocèse fut exempt de l’impôt spécial des dhimmis. A la mort de Hénanisho II (778), le catholicos siégeant à Séleucie-Ctésiphon, Thimotée I er  lui succéda, il devint alors un personnage de haut rang, et s’attira le respect du calife al-Mahdi (775-785). Le calife lui commanda des traductions d’Aristote en arabe, et Thimotée s’exécuta en traduisant les Topiques d’Aristote. A cet époque, le Calife s’entourait de médecins chrétiens, à l’instar du syriaque Abu Quraysh’ Isa et du nestorien Gabriel Bokhticho. Ce dernier rédigea un abrégé arabe des œuvres de Discoride, Galien, Paul d’Egine. Après un règne éphémère (785-786), le nouveau calife (fils du précédent) Al-Hadi laissa la place à son frère, le célèbre Harun al-Rashid (786-809) qui édifia une grande bibliothèque  appelée Khizanat al-Hikma qui eut pour dessein de récolter les savoirs hellénistiques. Le traducteur en chef fut Masawayh (786-857), grand professeur de médecine également chrétien. Il dirigea une équipe de traducteur et composa plus de quarante écrits en syriaques et en arabe sur la médecine. Praticien réputé, il soigna quatre califes. Ibn Abi Usaybi’ décrivit ainsi le médecin préféré du Calife al-Mutawakkil (847-861) :

 « Yuhanna Ibn Masawayh était un syriaque, de confession chrétienne. Al-Rashid lui confia le soin de traduire les livres anciens saisis par les musulmans à Ankara et à Amorium et dans la plupart des pays des rum. Il le nomma chef des traducteurs. Yuhanna servit harun, Amin et Ma’mun et il resta au service (des califes) jusqu’au règne d’Al Mutawakkil. Les rois Banu Hashim ( les Abbassides) ne prenaient point de nourriture hors de sa présence. »[1]

 

    Al-Mansur, second Calife abbasside (754- 775), eut un réel intérêt pour la philosophie européenne. Il envoya une délégation à Constantinople demander à l’empereur de la matière à réflexion : des livres. Le fameux historien et philosophe Ibn Khaldûn (1332-1406) raconte dans son Muqaddima :

    « Dès que les Arabes adoptèrent une culture sédentaire, ils voulurent étudier les sciences philosophiques dont ils avaient entendus parlé par les évêques et les prêtres de leurs sujets chrétiens. C’est pourquoi Al-Mansur fit demander à l’empereur de Byzance de lui envoyer des versions de livres de mathématiques. L’empereur lui fit porter le traiter d’Euclide et quelques ouvrages de physique. Les musulmans lurent et étudièrent tout cela, ce qui leur donna le goût d’en savoir davantage.» [2]

 

    Doctorant en philosophie et en civilisation, enseignant en France, le Syriaque Irakien Ephrem Isa Youssif est l’un des meilleurs spécialiste du rôle que ces chrétiens d’Orient ont joué dans l’illumination des conquérants arabes aux savoirs européens. Dans son ouvrage  la floraison des philosophes syriaques  il rappelle ce rôle déterminant joué par ses ancêtres :

   « Avant la fin du VIIIème et IXème siècle, l’on comptait à Bagdad de nombreux savants et une cinquantaine de traducteurs syriaques. Ceux-ci continuaient le travail commencé par Proba et Sergius de Rash’aina, réalisaient des épitomés, des commentaires créaient une lexicologie . Le maronite Théophile d’Edesse (+ 785) devient l’astronome distingué du calife al_Madhi. Il traduisit en syriaque l’Iliade et l’Odyssée d’Homère et réalisa une version syriaque des réfutations sophistiques d’Aristote. Sallam al-Abrash traduisit la physique d’Aristote.[…]Ibn Shadé, d’al-Karth traduisit un traité d’Hippocrate et trois traités de Galien. Ayyub al Abras, d’Edesse, traduisit du grec en syriaque 35 traités de Galien. Ayyub Ibn al-Qasim, d’al-Raqqa, fut le traducteur de l’isagoge de Porphyre. Tabit Ibn Qam’traduisit un traité de Galien. Shamlé, traduisit aussi un traité de Galien. Yuhanna Ibn Yusuf fut le traducteur d’un traité de Platon. Ibrahim Ibn al-Salt traduisit deux traités de Galien et la première partie du commentaire de Thémistius sur la physique d’Aristote. Des bibliographes et historiens arabes laissèrent des listes de ces traducteurs qui avaient permis la transmission du legs grec au monde arabe. Le premier, Ibn Juljul (943-994), un médecin andalou, mentionna ces savants syriaques dans son Tabaqatal-attiba’wa al-hukama. » [3]

Honayn Ibn Ishaq, le passeur d’Europe 

    Honayn Ibn Ishaq (808-873) connu en Europe sous le nom de Johannicius, est une des principales figures intellectuelle du Califat abbasside. Honayn  fut originaire de la ville Al-Hira ville syriaque de Séleucie-Ctésiphon où siégeait l’évêché local, dans l’Irak actuel. Il étudia le grec à Alexandrie, ville largement chrétienne à l’époque, bien que conquise en 640 par les arabes qui massacrèrent les habitants de Behnesa près de Rayum,de Fayoum, Aboit et Nikin. En 722 une recrudescence de destruction de couvents et d’églises tourmenta les égyptiens, et, à l’époque du brave Honayn  (832) se tint un massacre de Coptes en Basse Egypte suite à leur révolte contre l’impôt discriminatoire dû en tant que dhimmi.

    Honayn poursuivit ses études à Bagdad, en médecine cette fois, ce qui lui permit de traduire l’anatomie de Galien. Promu médecin à la cour du Calife Al-Mutawakkil qui le comblait de cadeaux,  il fut très apprécié par l’homme étant pourtant l’acteur de l’édit ordonnant aux chrétiens de porter des signes  distinctifs. Aimé en tant que médecin, les travaux philosophiques d’Honayn durent cependant s’effectuer discrètement : Al-Mutawakkil interdit l’école rationaliste des musulmans mutazilites, et abolit les discussions philosophiques, qui selon lui, menaçaient l’islam orthodoxe.

    Honayn continua donc son travail et composa un Traité sur la logique, un Recueil d’histoires et de sentences attribués aux anciens philosophes grecs. Sous le Calife al-Ma’mun, reconnu comme le meilleur traducteur de l’époque, il reçut une commande de sa part afin de traduire de nombreuses œuvres grecques. Ainsi, 90 oeuvres de Galien furent traduites en syriaque d’abord, puis en arabe. De Platon, il traduisit les Lois le Timé  et la République ainsi que de nombreux ouvrages d’Aristote. Plus qu’un traducteur, Honayn a appris la technique philosophique aux arabes, pour le  professeur Isa Yousif « Honayn s’efforça de forger un langage nouveau, de mettre en place un vocabulaire technique, de créer une terminologie scientifique arabe. Il forma des néologismes, adapta des mots étrangers, travailla la syntaxe. Il s’attela à la réalisation d’un lexique spécialisé syriaco-arabe, intitulé explication des mots grecs en syriaque. Celui-ci était destiné à exprimer les concepts de la logique et de la philosophie grecques. Grâce à ce travail gigantesque, les arabes purent utiliser le savoir grec qui se répandit dans le monde arabo-musulman »[4]

 

    Il est éclairant de voir que ce furent exclusivement des  chrétiens qui transmirent et expliquèrent la philosophie grecque aux arabes, réalité historique à rebours des mythes racontant l’inverse, forgés à des fins politiques.

Image de prévisualisation YouTube                                               

La découverte de la philosophie Antique en Europe 

    Illustration parfaite d’un sentiment de supériorité fondé sur l’ignorance, lors du 10 ème sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (2003) en Malaisie, le premier ministre malaisien Mahatir Muhamad déclara lors de son discours de bienvenue :

 « Quand les européens du Moyen-Âge étaient encore arriérés et superstitieux, les éclairés musulmans avaient déjà construit une brillante civilisation, respectée et puissante […] Les européens doivent s’agenouiller devant la grandeur des sages musulmans » 

    Le Moyen Âge, parlons en. Dès le VIII ème siècle, lors de la renaissance carolingienne, les écoles épiscopales formaient les élites des royaumes européens. L’enseignement était loin d’une arriération, il se composait des Arts Libéraux, composés du Trivium (grammaire, rhétorique, dialectique), du Quadrivium (arithmétique, géométrie, musique, et astronomie) ainsi que de l’apprentissage de la médecine, et bien sûr de la théologie.

   Par exemple, l’école épiscopale de Chartres fondée par l’évêque Saint Fulbert aux environs de l’an Mil, fut d’une grande renommée pour son enseignement néoplatonicien et augustinien enseigné selon la méthode et la logique aristotélicienne. Point d’apport arabe, les ouvrages de base de l’école de Chartre furent le Timée de Platon traduit par Chalcidius, le traité de Martianus Capella consacré aux Sept arts Libéraux (Noce de Philologie et de Mercure), des fragments de Tite Live, d’Hippocrate, de Cicéron de Vitruve et de Galien. L’immense œuvre de Boèce , introducteur en Occident de la logique d’Aristote, fut aussi au programme de l’école de Chartres. Si les sciences rationnelles ont vigoureusement prospéré en islam pendant presque quatre siècles, elles n’ont jamais fait partie des cursus officiels de l’éducation de l’époque, et sont encore moins enseignées dans les madrasas aujourd’hui.

   L’Europe n’a pas attendu les commentaires d’Averroès et d’Avicenne pour découvrir la philosophie grecque.

    Dans ses Confessions, Saint Augustin relate son entrevue avec Simplicanius, père spirituel de l’évêque de Milan, Saint Ambroise : « je lui retraçais tout le dédale de mes erreurs. Lorsque je vins à lui dire que j’avais lu certains livres platoniciens traduits par Victorinius, autrefois rhéteur de la ville de Rome […]. Il me raconta comment ce savant vieillard, homme très expert dans toutes les sciences libérales, qui avait lu, étudié, commenté tant d’œuvres philosophiques, et qui avait été le maître de tant de nobles sénateurs, avait obtenu, en témoignage de la distinction de son enseignement, un honneur fort apprécié des citoyens de ce monde, celui de voir ériger sa statue au forum romain »   

   Saint Augustin est mort en 430, soit 200 ans avant la  naissance de Mahomet, 500 ans avant la naissance d’Avicenne, 700 ans avant la naissance d’Averroès, les cercles d’ intellectuels en Europe de l’ouest étaient initiés à la philosophie grecque bien avant que les philosophes arabes commentent à leur tour les Anciens, grâce aux traductions syriaques.

    Jacques Heers, agrégé d’histoire, directeur du Département d’études médiévales de Paris-Sorbonne remet les pendules à l’heure :

   « Les « Arabes »[5] ont certainement moins recherché et étudié les auteurs grecs et romains que les chrétiens. Ceux d’Occident n’avaient nul besoin de leur aide, ayant ,bien sûr, à leur disposition, dans leurs pays, des fonds des textes anciens, latins et grecs, recueillis du temps de l’empire romain et laissés sur place. De toute façon, c’est à Byzance, non chez les « Arabes », que les clercs de l’Europe sont allés parfaire leur connaissance de l’Antiquité. Les pèlerinages en Terre  sainte, les conciles œcuméniques, les voyages des prélats à Constantinople maintenaient et renforçaient toutes sortes de liens intellectuels. Dans  l’Espagne des Wisigoths, les monastères (Dumio près de Braga, Agaliense près de Tolède, Caulanium près de Mérida), les écoles épiscopales (Séville, Tarragone, Tolède), les rois et les nobles recueillaient les livres anciens pour leurs bibliothèques. »[6]

    En ce qui concerne la période de l’occupation musulmane de l’Espagne, le professeur Heers ajoute :« Nos livres parlent volontiers des savants et traducteurs de Tolède, qui, au temps des Califes de Cordoue, auraient étudié et fait connaître les auteurs anciens. Mais ils oublient de rappeler que cette ville épiscopale, comme plusieurs autres et nombres de monastères, était déjà, sous les rois barbares[7], bien avant l’occupation musulmane, un grand foyer de vie intellectuelle toute pénétrée de culture antique. Les clercs, demeurés chrétiens, très conscients de l’importance de transmettre cet héritage, ont tout simplement poursuivi leurs travaux sous de nouveaux maîtres. »

    Les européens avaient donc déjà depuis des siècles connaissance des œuvres des grands philosophes grecs, enseignés dans les universités, créations de l’Eglise, chose parfois oubliée à notre époque.

                                                                 

Islam et philosophie, des relations orageuses.

    Ibn Rushd(1126-1198) plus connu en Occident sous le nom d’Averroès, naquit à Cordoue d’une famille espagnole autochtone. Grand commentateur d’Aristote, il reprend la falsafa , la philosophie musulmane inspirée des Grecs, en établissant ses propres concepts qui le différencieront. Philosophe, médecin et juriste il fut Cadi à Séville (1171) et  médecin à Marrakech (1182) du Calife Yusuf, avant de remplir la même fonction auprès d’Al Mansur. Il écrivit un grand traité médical intitulé Généralités (al-Kulliyyât) et des commentaires de Galien, mais avant tout, c’est dans la philosophie qu’il excellera le plus. La pratique de la philosophie des musulmans d’Espagne était encore vivace, mais déjà, les théologiens et la masse des croyants méprisaient ces savoirs entachés d’influences étrangères.

Pour se justifier, Averroès élabora un système de pensée permettant de réconcilier la philosophie et la loi divine, afin d’ « unir le rationnel (ma’qul)et le traditionnel (manqûl) » notamment dans son Taité décisif (Fasl al-maqâl).

    Le grand juriste Al-Ghazali, encore référence à ce jour, écrivit un livre destiné à ruiner les philosophes de la falsafa attachés à l’héritage grec, le Tahâfut al falasifa (l’écroulement des philosophes).  Malgré une réponse argumentée d’Averroès, avec son Tahâfut al-Tahâfut (l’écroulement de l’écroulement), Al-Ghazali remporta l’adhésion des masses et des juristes islamiques. Averroès tomba en disgrâce vers 1195 et fut banni par les autorités musulmanes le jugeant hérétique, ses livres furent brûlés. La transmission du savoir d’Averroès et l’intérêt qu’il connu à titre posthume ne doit rien aux arabes, ce furent les traductions latines effectuées par des chrétiens et des juifs qui permettront à son œuvre de survivre. Le nom d’Ibn Rushd  fut pratiquement ignoré en Orient, alors qu’en Occident, l’ « averroïsme latin » se prolongea jusqu’au  12ème siècle.   Autre idée reçue, Averroès aurait fait découvrir aux européens la pensée d’Aristote par son travail de traduction. En fait, Saint Thomas d’Aquin refusa d’utiliser ses traductions, jugées peu fidèles aux textes originaux et imprégnées d’hétérodoxie gnostique. Saint Thomas, qui ne connaissait pas le grec mais seulement le latin et l’arabe, fit retraduire en latin l’œuvre d’Aristote à partir des sources helléniques directes, en l’occurrence à travers le travail de traduction de Guillaume de Moerbeke.

   Autre philosophe persécuté par l’islam, Ibn Arabi. Contemporain apprécié d’Averroès, il entra en conflit avec les docteurs de la Loi en Andalousie et est obligé de fuir au Proche Orient en 1202. Au Caire, quelques années plus tard, un juriste Coranique réclamera sa tête mais grâce à l’intercession d’un ami auprès du souverain ayyubide al-Malik al-‘Adil, Ibn ‘Arabi fut libéré. Il termine sa vie à Damas où il mourra en 1241. En 1517, le grand sultan ottoman Selim Ier, après avoir conquis la Syrie et l’Égypte, fit construire à Damas une mosquée-mausolée à la mémoire de celui que le monde ottoman considérait depuis trois siècles comme un chef spirituel et un maître de pensée. Cet édifice est resté intact et continue d’être un lieu de pèlerinage.

    Suspecté de propager la théosophie ismaélienne en Syrie, Soharwardi fut arrêté sur l’ordre de Salah al Din (Saladin) et exécuté en la citadelle d’Alep le 5 Rajab 587 de l’Hégire (29 juillet 1191). Mort à trente six ans, ce philosophe iranien pratiquant le soufisme et inspiré par l’œuvre de Platon et d’Aristote est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages dont « Le livre de la sagesse » est considéré comme le chef-d’œuvre.

                                                                            

Le mythe de la tolérance musulmane en Andalousie

    Paradigme obligé en ces temps de crispations identitaires où le modèle multiculturel européen vacille sur ses certitudes, la présentation d’une Andalousie fantasmée où auraient cohabité harmonieusement musulmans, juifs et chrétiens, est une pure invention servant à justifier l’islamisation actuelle.

    Il y a le mythe, et il y a les faits historiques. Si effectivement, eut lieu une véritable effervescence intellectuelle multiculturelle à Tolède[8] et à Cordoue, l’occupation musulmane de l’Espagne fut émaillée perpétuellement d’exactions, de discriminations dues au statut de dhimmi des conquis, de pillages et de persécutions.

   En 796  eut lieu une sévère répression de la révolte des autochtones dans la même ville, 20 000 familles prirent la route de l’exil. En 817 une révolte de convertis forcés à Cordoue provoqua l’ expulsion des habitants.
En 850, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l’islam et la  même année, le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente.
En 851, d’Abd el Rahman II de Cordoue promulgue un édit menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l’islam et emprisonne tous les chefs de la communauté chrétienne de la cité. L’année d’après a lieu l’ épuration de l’administration de Cordoue de ses éléments chrétiens, ainsi que la destruction des églises datant d’après la conquête arabe.
En 900 est prise une mesure radicale : l’interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises. En 976, après l’invasion almoravide le Calife Almanzor,  organise au pied de la Sierra Nevada une véritable Inquisition officielle, la seconde depuis l’Inquisition judaïque, et expurge toute les bibliothèques du califal , sans en exclure la biblihothèque royale d’Al-Hakam II, essentiellement composée d’ouvrages accumulés par les wisigoths, qui seront brûlés par un gigantesque autodafé. L’histoire tranche avec le préjugé infondé de la tolérance du califat cordouan et de la richesse de son « incroyable bibliothèque royale, riche de 600 000 volumes », héritage en fait de la catholicité wisigothique.  Al Mansur continu sur sa lancée obscurantiste, en  981  Zamora est pillée, en 985 c’est Barcelone, puis en 997 le calife détruit la ville de Saint Jacques de Compostelle .

     En 1010 débute le massacre de centaines de juifs autour de Cordoue qui se prolongera trois ans. L’année 1066 est marquée par le massacre de milliers de juifs à Grenade. En 1102, la population chrétienne de Valence dut fuir vers l’Espagne du Nord récemment reconquise pour échapper aux persécutions. En 1125, les chrétiens de Grenade profitèrent de la retraite des troupes d’Alphonse d’Aragond rentrant chez elles après un raid en Andalousie, pour trouver refuge dans le nord chrétien. En 1146, ce fut un autre exode massif, celui des chrétiens de Séville, fuyant l’ invasion de l’Espagne par les Almohades, berbères islamisés extrémistes, provoquant expulsion des juifs ou conversions forcées. Les Almohades en 1184, imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne, et en 1270 a lieu la ségrégation généralisée des juifs en Andalousie. Hormis cela, oui, on peut trouver des périodes de calme relatifs qui permirent une cohabitation apaisée…à condition de se soumettre à la pax islamica.

Joachim Véliocas pour l’ Observatoire de l’islamisation.
(vidéo Youtube sur les Chrétiens d’Orient ajoutée à l’article pour illustration)

 

 

 

 


 

[1] Ibn Abi Usaybi’, Uyun al-Anba’Fi Tabaqât al-Atibba, éd. Dar Maktabat al-Hayat, Beyrouth, Liban. p.246

[2] Muqaddima (Le discours sur l’histoire universelle) Trad. V.Monteil, Beyrouth,1967, p.1046.

[3] La floraison des philosophes syriaques, Ephrem Isa Youssif, l’Harmattan, 2003.

[4] idem

[5] La mise entre guillemet s’explique par la mise en garde préliminaire de Jacques Heers «  Parler d’ « Arabes » est déjà une erreur. Dans les pays d’islam, les Arabes, lettrés et traducteurs, furent certainement bien moins nombreux que les Persans, les Egyptiens et les chrétiens de Syrie et d’Irak. »
[6] Jacques Heers, La fable de la transmission arabe du savoir antique, la Nouvelle Revue d’Histoire, juillet-Août 2002.

[7] Les Wisigoths

[8] Sous le calife Sa’id al-Andalusî (1029-1070), la coopération intellectuelle intercommunautaire fut un réel succès

8 juillet, 2010

La montée de l’Islam Radical en Europe Occidentale

Classé dans : Politique — islamineurope @ 21 h 15 min

 

Les techniques d’infiltration de l’Islam Radical en Europe

 

L’Islam Radical est un courant extrêmiste de l’Islam, qui trouve sa justification dans certains textes du Saint Coran décrivant l’Islam comme au dessus de toute religion et prévoyant l’asservissement du reste du Monde par la conquête et l’application de la Charia, loi Islamique:

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. »
Le Saint Coran. Sourate 2.193

« Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »
Le Saint Coran. Sourate 9.29

Des Imams Radicaux revendiquent clairement leur appartenance à ce courant, Ben Laden, en Afghanistan, mais aussi en Europe, en Angleterre, ou la liberté d’expression ne semble avoir aucune limite.
Les Islamistes ne possèdent pas actuellement la technologie nécessaire pour combattre frontalement l’Occident. Leur plan d’invasion repose donc sur une infiltration lente, patiente, suivant quelques techniques répertoriées. Leurs directives sont véhiculées par l’intermédiaire de Mosquées Radicales, (salafisme, Soufisme, Tabligh), réseaux sociaux, chaînes cablées de certains pays Musulmans.

Quelques exemples de techniques d’infiltration de l’Islam Radical employées par les Islamistes :

  • Mise en place du Communautarisme par divers moyens

    par exemple le remplacement progressif des commerces de porc ou boulangeries traditionnelles dans certaines banlieues (avec perte du savoir-faire) par des boucheries, pizzeria, kebab Halal, ce qui amène progressivement le départ des populations « de souche », puis sur le long terme, le rejet des institutions de la République.

  • faire pression afin de transformer la société et d’adopter les valeurs de l’Islam :

- port de la Burqa, Niqab, voile islamique
- pressions pour la construction de Mosquées (ici manifestations à Montpellier, Strasbourg), Minarets
- pressions sur les maires afin d’adopter des menus sans viande ou Halal dans les cantines scolaires républicaines et laĩques

- pressions sur les maires afin d’obtenir des horaires de piscines publiques pour les femmes musulmanes

- refus de se faire soigner par des hommes medecins
- imposer l’Islam sur le lieu de travail

  • manifestations, revendications, prosélytisme afin de provoquer, intimider, tester les fondements et limites des Lois de la République, quelques exemples :

– prières de rues (Paris, Marseille, Puteaux, Montreuil, etc…)
- manifestations pro-palestiniennes
- manifestation contre les caricatures de Mohammed en février 2006

L’idéologie Islamiste est très bien décrite dans ce débat:

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Enracinement de l’Islam Radical dans divers pays de l’Europe Occidentale


  • Angleterre

- l’Angleterre compte près de 2 millions de Musulmans, le Communautarisme à outrance a conduit à une implantation solide de l’Islam Radical et son influence grandit de manière vertigineuse. La liberté totale d’expression permet aux Islamistes de s’affirmer ouvertement et de déclarer leur mépris pour la Démocratie et leurs intentions. 40 % des Musulmans britanniques désirent vivre sous la Charia, et souhaiteraient ne plus vivre avec des non-musulmans.
On peut voir également dans ce débat les problèmes d’intégration engendrés par le Communautarisme en Angleterre et leurs conséquences.
Par peur de représailles ou des attentats comme ceux de Londres de juillet 2005 (56 morts) perpétrés par des Musulmans britanniques, le gouvernement ne veut pas intervenir et laisse des pans de quartiers entiers à Birmingham, Londres s’islamiser.
On dénombre déjà plus de 85 tribunaux islamiques appliquant la Charia, avec la mise en place des Principes de l’Islam: polygamie, interdiction d’épouser un non-musulman, obligation pour les femmes d’avoir des rapports sur demande de l’époux, etc… Ces tribunaux ne peuvent pour l’instant appliquer légalement des sanctions pénales, mais des pressions sont exercées pour tenter de faire infléchir le gouvernement, comme ici, lors de manifestations à Londres.

L’Islam Radical tente également de jouer un rôle politique. Un mouvement islamiste, l’IFE (Islamic Forum Of Europe) prônant la Charia et désirant transformer les états européens en Républiques Islamiques, a réussi à placer des sympathisants au sein du Labour Party.

 

  • Pays-Bas

Du fait de sa forte densité de population, de l’immigration massive musulmane (près de 1 million, 6% de la population), et de son modèle d’intégration basé sur la pilarisation, les Pays-Bas sont dans une situation délicate.
Les Islamistes ont profité de ce modèle pour se livrer à de véritables attaques contre le pays à partir de Mosquées Radicales, écoles coraniques. Ces attaques ont amené une partie de la population Musulmane à ne plus vouloir s’intégrer, aux assassinats de Théo Van Gogh et Pim Fortuyn, (pour avoir critiqué l’Islam) et à des menaces d’attentat sur des membres de la classe politique néerlandaise. Les tensions sont telles qu’une partie de la population dite de « souche » émigre vers la Suède.

Le gouvernement a du prendre des mesures fermes en 2006
, uniques en Europe, pour tenter de contrer cette immigration.(Obligation pour les Musulmans de prendre des cours de néerlandais onéreux dans leur pays d’origine avant d’émigrer aux Pays-Bas, tests et obligation de connaître les valeurs culturelles et l’Histoire du Pays, etc…)

Face à l’explosion de la délinquance, des agressions, la tolérance des néerlandais a fait place en quelques années à une montée des extrêmes. Le parti PVV (parti de la liberté), dirigé par Geert Wilders, souhaitant mettre un terme au flux migratoire musulman, a recueilli aux dernières élections législatives de juin 2010, 24 sièges sur 150. Geert Wilders a mis à nu à travers son film, le problème de l’Islam Radical dans le monde et du danger qu’il représente aux Pays-Bas (et pour le reste de l’Europe).

 

  • Suède

L’immigration massive de Musulmans refugiés provenant de pays en guerre, Liban, Irak, Afghanistan et surtout le modèle d’intégration suédois qui autorise absolument toute liberté de Culte sans limites, le voile dans les écoles par exemple, favorise l’implosion de la culture suédoise à long terme. L’immigration et le repliement Communautaire font que la Suède est devenue aujourd’hui un des pays avec le plus fort taux de criminalité en Europe (viols, agressions, etc…)
La situation est particulièrement inquiétante dans la ville de Malmoe, ou des quartiers entiers sont tombés aux mains des islamistes. La police ne peut y intervenir que sous bonne escorte.
La rencontre de tennis de coupe Davis Suède-Israel en 2009 a même du être jouée à huis-clos pour éviter des débordements anti-juifs à Malmoe. La situation dans la banlieue de Stockholm, à Rinkeby est également très problématique.

 

  • Belgique

L’Islam radical est très implanté dans certains quartiers de Bruxelles, ce reportage d’investigation d’une journaliste est édifiant sur la radicalisation du quartier Molenbeek, et les émeutes qui s’y déclenchent sporadiquement. Le témoignage de policiers est particulièrement bouleversant sur la situation critique rencontrée, face au laxisme des pouvoirs en place.
Des groupuscules n’hésitent plus maintenant à revendiquer la mise en place de la Charia et le rejet des valeurs occidentales comme le Charia4Belgium.

Le gouvernement belge a adopté le 29 avril 2010, une Loi interdisant le port de la Burqa et Niqab dans tout le pays, (Loi qui doit encore être ratifiée par le Sénat) ceci afin de limiter l’influence des Islamistes, le prosélytisme religieux et le bouleversement du rapport homme/femme. (dignité de la femme et respects des Lois de la République).

 

  • Danemark

Les Musulmans représentent environ entre 3 et 4% de la population, (somaliens en majorité) et la liberté de Culte donne libre cours aux activités des Islamistes. Tout comme dans les pays scandinaves à forte population immigrée, la délinquance y est très élevée.
En 2005, l‘affaire des caricatures du Prophète Mohammed publiées dans un journal danois défraie la chronique, déclenchant à travers le Monde Musulman sur toute la planète un véritable déchainement de violence contre les ambassades des pays occidentaux. Le caricaturiste danois à l’origine des dessins vit aujourd’hui sous haute protection et est régulièrement sujet à des menaces ou tentatives d’assassinats.

 

  • Espagne

L’Espagne a connu une forte progression de la Communauté Musulmane qui est passée de 500 000 à 1,5 millions en 10 ans.
Le pays aide financièrement les Cultes à se développer, (pas de Lois de séparation de l’Eglise et de l’Etat) mais reste encore réticent envers l’Islam. Les Musulmans font pression sur l’Etat Espagnol pour obtenir par exemple des cours d’Islam dans les écoles publiques, à l’instar des cours de Catholicisme.
Le Salafisme, doctrine islamiste qui revendique un retour aux sources de l’Islam et un isolement de la Communauté Musulmane du reste de la population, a fait une percée fulgurante en Catalogne ces dernières années.
Un parti politique Islamique a vu le jour en 2009
, et vise déjà les élections municipales de 2011, ou les Musulmans pourraient, s’ils ratissent des voix, imposer des règles de vie de l’Islam dans certaines banlieues ou la Communauté est fortement implantée.

 

  • France

La France dispose de la plus forte Communauté Musulmane d’Europe, près de 6 millions soit près de 10% de la population.

L’Islam Radical est implanté dans certaines Banlieues et donne lieu régulièrement à des arrestation d’Islamistes : par exemple, au Val Fourré en 2004. Les Mosquées Radicales sont très présentes dans les banlieues, , en particulier dans le département de la Seine-Saint-Denis, à Tremblay-En-France, ou même à Paris. A Tremblay-En-France, (Seine-Saint-Denis) un quartier n’est aujourd’hui plus desservi par les bus pour éviter les attaques par jets de pierre ou tirs par arme à feu. La mosquée de Noisy-Le-Sec a réussi à instaurer sur le long terme un sentiment de rejet , un repliement Communautaire, le refus d’intégration chez certains jeunes, qui n’hésitent pas à s’attaquer aux manifestations festives, comme lors de la fête de la Musique en 2010. Ce repliement Communautaire combiné au laxisme des parents en matière d’éducation, amène au mépris des Institutions de la République , et à la recrudescence des marchés parallèles (trafic de drogues, délinquance).
Le témoignage de Xavier Lemoine, maire de Montfermeil (dans le 93), est édifiant sur les tensions Communautaires existant au coeur des cités sensibles de la ville.

La situation est devenue tendue et critique dans certaines banlieues ou une étincelle peut déclencher un véritable embrasement. En automne 2005, la mort de 2 jeunes par électrocution dans une centrale EDF après avoir été poursuivis par la police à Clichy-Sous-Bois a déclenché pendant plusieurs semaines des émeutes dans les banlieues difficiles à travers toute la France avec destructions des institutions, écoles, bus, guet-apens contre la police, etc…incitation à la révolte via principalement les réseaux sociaux (Internet), notamment après que des policiers aient lancé une grenade lacrymogène près de la Mosquée de Clichy-Sous-Bois pendant la période de Ramadan. Le gouvernement français a du décréter l’Etat d’Urgence.

Le ressentiment Communautaire et le rejet des Institutions se voit par exemple à chaque match de football de l’Algérie (qu’il ait lieu en France ou pas) et donne lieu à des échauffourées avec destruction du mobilier urbain et de voitures, comme par exemple lors du match France-Algérie de 2001 au Stade De France ou la Marseillaise a été copieusement sifflée, et qui a amèné la classe politique à se poser des questions sur l’échec de l’intégration d’une partie de la population musulmane, ou plus récemment, lors du match de Coupe du Monde de football Algérie-Etats-Unis, retransmis sur écran géant au Stade Charlety à Paris.

Le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) crée en 2003 par Nicolas Sarkozy alors Ministre de l’Intérieur, afin de  définir un « Islam de France » modéré, a très rapidement été infiltré par des Radicalistes comme le démontre ce reportage d’investigation. Les journalistes de Canal + s’en souviennent encore. 

La France va suivre la même voie que la Belgique, puisque dans les prochaine semaines le port du Niqab et de la Burqa seront interdits dans tout l’espace public, afin d’enrayer leur progression (Saint-Denis, La Courneuve, etc…)

 

EPILOGUE

Le Christianisme et ses valeurs (Amour et Respect de son Prochain, etc…) en assimilant  l’héritage gréco-latin, représentent la base et le ciment de la Culture française et européenne depuis des Millénaires, quelques exemples:

♦ L’Art de la Peinture a véritablement pris son essor en relatant les épisodes de la Bible et la vie du Christ, regardez les tableaux de Le Caravage, l’utilisation de l’éclairage sur « L’incrédulité de Saint-Thomas » parait d’inspiration divine, ou « Les Noces de Cana » de Véronèse (Le Louvre), d’une richesse incroyable. Des milliers de tableaux, qui ont ensuite été sources de création pour tous les autres styles de Peinture.
♦ L’architecture des Eglises avec des centaines de styles à travers toutes l’Europe (romanes, gothique, manuélin, etc…), qui a permit le développement de véritables techniques de l’ingénieur pour construire des Arches, battants, etc…La cathédrale de Milan en représente un des plus beaux fleurons.
♦ La musique divine de Bach par exemple : Messe en Si Mineur, Magnificat, Passion Selon Saint-Jean, etc…ou de Haendel : Le Messie, racines de l’Opéra, de la musique Contemporaine, moderne.
♦ Les fêtes chrétiennes Noel, Pâques, la Pentecôte, etc…
♦ La pensée philosophique (Aristote, Platon, Thomas D’Aquin, etc…)
♦ La littérature (art, essais, romans, poèmes, etc…)
♦ Le Mariage, le simple fait de jurer fidélité à un seul Homme et l’Homme à une seule Femme.

Une Identité qui permet de rassembler les Peuples européens sur différentes manifestations, que soit sur la Musique (folklore, chants traditionnels,etc…), manifestations sportives, échanges Culturels, etc…

La transmission de ces Valeurs est essentielle pour l’Education des Enfants, leur Equilibre. Le multiculturalisme idéalisé par les « bien pensants », risque progressivement de détériorer ces Valeurs, les fondements même des racines et de l’identité Européenne Occidentale.

12

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir