• Accueil
  • > Recherche : musulman du puy

6 mai, 2017

Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 40 min

Le sud-ouest parisien connaît un développement important de l’Islam fondamentaliste, aussi bien sous l’impulsion de la faction de l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans, que sous celles de diverses mouvances du salafisme.
La commune de Villeneuve-le-Roi, environ 20 000 habitants au sud de la région parisienne, dans le département du Val-de-Marne située près de l’aéroport d’Orly, n’est pas épargnée par l’islamisation.
Les tensions entre la municipalité dirigée par le maire LR Didier Gonzales et les associations islamiques locales durent depuis plusieurs années.
En mai 2013, le maire avait dû demander la fermeture des locaux d’une association musulmane, l’Institut de Transmission du Savoir (ITS) pour propagation d’une doctrine islamique radicale.

Depuis, le maire est confronté à la principale association locale représentant la communauté musulmane de la ville, l’Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise (ACMUV), liée à l’organisation politique des Frères Musulmans.

Dans une conférence donnée le 5 juin 2011, les responsables de l’ACMUV détaillent leur projet pour la communauté musulmane de la ville.

« On a déjà notre imam, qui est le cheikh Iliès, et inch’Allah, après on veut ouvrir cette salle, ça c’est à court terme, à moyen terme, on veut former, parce qu’on avait dit que après un lieu de prosternation, on veut un lieu d’apprentissage, donc pour ce lieu d’apprentissage, on s’est dit que pourquoi pas, former nos Frères de Villeneuve-le-Roi et nos soeurs de Villeneuve-le-Roi dans une école, dont le Frère, le cheikh Iliès a déjà été, c’est l’IESH.
Et dans cette école à Saint-Denis, ils font un apprentissage, une formation accélérée de trois ans. Et dans cette formation, c’est eux, nos Frères de Villeneuve-le-Roi, nos soeurs de Villeneuve-le-Roi, qui seront les professeurs de notre Mosquée, comme ça, on n’ira pas chercher nos profs ailleurs, on les sortira de ces écoles, pour que inch’Allah, nous, on fait en sorte qu’ils se forment, on fait en sorte, que ce sont nos propres soeurs et frères qui éduquent nos petits enfants, et inch’Allah à moyen terme, on veut des enfants qui étudient de cinq ans jusqu’au adultes, débutants inch’Allah, et aussi ceux qui ont un petit niveau, donc à moyen terme, après cette formation, inch’Allah, on ne veut pas aller voir ailleurs, on ne veut pas demander des professeurs à droite à gauche, et demander recours ailleurs, c’est un peu être égoïste, mais on n’a rien, comme on n’a rien, on voudrait s’entraider mutuellement. »
[07:05]
« On a une équipe qui ira voir le maire, pendant qu’on a cette salle là, on va pas dormir, il y a une équipe qui va préparer un dossier solide, et dans ce dossier solide, qu’est-ce qu’on va mettre ? On va mettre qu’on a tel nombre d’adhérents, que avec ces adhérents là, on a des gens qui peuvent voter, qui ont la carte d’électeur, comme ça on pourra y aller, et pas pour passer, excusez-moi des termes, pour des rigolos, ou des gens qui ont peut-être un projet mais c’est un projet comme ça, pensé à la vite fait.
En pensant à mes Frères et Soeurs qui en 2003, faisaient partie de ces gens qui sont partis demander ce carré (musulman), c’est peut-être aussi la masse, ils avaient peu de personnes pour aller vers le maire, Ils sont passés à la légère, nous ce qu’on veut, c’est que en ayant cette salle là, on prépare le dossier et que ces Frères là le montent à la mairie et en parlent. »

[13:50]
Conférence sur le projet de construction de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 5 Juin 2011 à la salle le Riyad de Villeneuve-le-Roi avec comme invité le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil. (lien)

Dès 2011, un des dirigeants de l’ACMUV menace le maire de la ville de ne plus pouvoir compter sur le vote musulman s’il refuse d’adhérer au projet d’édification d’une Mosquée à Villeneuve-le-Roi.
Le choix doctrinaire de l’association s’est porté sur l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine lié à la l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans (UOIF en France).

-                                        Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi dans Politique 164115MosqueVilleneuveYoussoufAlQaradawi

Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al-Qaradawi (au centre), mentor des Frères Musulmans à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy). Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, ilest consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR).

En septembre 2015, la tension atteint son paroxysme pendant les fêtes annuelles d’automne, les militants de l’organisation ACMUV qui réclament une Mosquée, manifestent leur mécontentement, la situation dégénère rapidement, les policiers insultés sont obligés de faire usage de gaz lacrymogènes. Le maire Didier Gonzales « déplore que certains […] cherchant à imposer la construction d’une Mosquée à Villeneuve-le-Roi, aient tenté à plusieurs reprises de troubler notre fête ».

L’idéologie développée par les prédicateurs des Frères Musulmans est bien rodée : dénigrement et rabaissement de l’Occident et de la France, politique de victimisation, les Musulmans seraient persécutés et devraient se souder devant l’adversité afin de raffermir leur Foi et imposer le dogme islamique à ce monde pervers et immoral qui leur veut tant de mal.
Ci-dessous, un aperçu du profil des prédicateurs venant endoctriner les Musulmans de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

-                                                     491331MosqueVilleneuveleroiAbdallahBenMansour Abdallah BenMansour dans religion
Parmi les formateurs de l’IESH conférencier à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, le prédicateur politique antioccidental et antisioniste des Frères Musulmans Abdallah BenMansour, invité le 10 août 2012.

-                                            133742UOIFAbdallahBenMansour ACMUV

Abdallah BenMansour (photo) est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France.

Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia. Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil vient également prêcher régulièrement dans la Mosquée, c’est un proche du prédicateur politique Tariq Ramadan. Ses prédications visent essentiellement à rabaisser l’Occident et la France, qui seraient comparativement inférieurs à la grandeur supposée de la civilisation islamique.
Mohamed Bajrafil donne par exemple « des leçons d’humanité à la France«  (hard-copy). Alors qu’il devrait plutôt exprimer sa gratitude envers un pays civilisé dans lequel il a trouvé refuge lui et sa famille, et où l’esclavage est aboli depuis des siècles. Il déclare dans une conférence, que « des Tariq Ramadan, il en faudrait 36 000 ! », et participe tous les ans au meeting de l’UOIF au Bourget.

Mohamed Bajrafil invité le 30 mars 2012, ici en juin 2012 à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

-                                         411301MosqueVilleneuveTariqRamadanMohamedBajrafil Ahmed Nufays

Mohamed Bajrafil (à gauche) et le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan (à droite) en conférence le 8 novembre 2014 à l’institut Al Khayria en Belgique.

-                                              496777MosqueVilleneuveleroiMohamedBajrafilHassanIquioussen Al-Qaradawi

Autour de Mohamed Bajrafil gravitent des prédicateurs politiques antioccidentaux, conspirationnistes et antisionistes de l’UOIF, tels Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen et Moncef Zenati, ici lors de la 14ème rencontre annuelle des Musulmans du sud, le 27 mars 2016 au parc Chanot de Marseille.

Ci-dessous, un bref aperçu de l’idéologie de ces prédicateurs.

-                                            532341MosqueUOIFTariqRamadan Allah

Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.

Image de prévisualisation YouTube

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                                    450442MosqueUOIFMoncefZenati Amine Naït-Daoud

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie. 
Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

 

-                                                     328820MosqueVilleneuveleroiNaderABouAnas antisémitisme

Le prédicateur misogyne Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, est venu donner une conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 24 mars 2012.

Image de prévisualisation YouTube

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Autre prédicatrice de renom invitée à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, Nasssima Prudor, associée à l’organisation politique des Frères Musulmans.

-                                   678658MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor antisionisme

Nassima Prudor, militante proche des milieux fondamentalistes islamiques, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi du 2 au 16 avril 2017

-                                                        482172MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor2 charia

-                                        368661MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor3 chrétiens

-                                                              578851MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor34 christianophobie

Nassima Prudor, en compagnie de prédicateurs radicaux déjà sus-cités, ainsi que du fondamentaliste misogyne Hassen Bounamcha, endoctrine des milliers de Musulmans au dogme islamique dans les Mosquées de France (lien 1, lien 2, lien 3)

Le principe de victimisation est l’arme favorite des islamistes pour intimider et imposer progressivement la visibilité du système islamique afin de saper les fondements des sociétés occidentales.

Voici comment Nassima Prudor utilise cette propagande de victimisation devant les Musulmanes pour affermir leur Foi et leur empêcher de retirer leur hijab, voile islamique recouvrant tout le corps sauf le visage, sur leur lieu de travail, lors d’une conférence donnée le 14 juin 2015 à Nanterre (hard-copy):

-                                        441351MosqueVilleneuveNassimaPrudor Coran

« Vous savez, récemment, on a pris une Croyante, dans un pays où il y a la guerre, vous savez cette soeur là était jeune, des ennemis d’Allah ont pris cette soeur là, on lui a dit : « Tu vas manger du porc, et tu bois de l’alcool », ils avaient allumé un feu à côté, un feu qui se réchauffait la nuit dans la montagne, et ont dit : « Si tu ne manges pas le porc et tu ne bois pas l’alcool, on te brûle, regarde, là tu vas être mise là-dedans. Ils ont passé un long moment à l’inciter à le faire. Vous savez ce quelle leur a dit ? : « Wouallah, jamais je ne le ferai, et jamais je ne ferai plaisir à l’ennemi d’Allah de se réjouir de voir un Croyant désobéir à Allah ». Voyez la Foi, c’est ça être une Croyante, ce n’est pas une autre forme de jeûne ou de prière, alors que le coeur n’est pas avec Allah.
Cette fille là est morte brûlée, jamais elle n’aurait donné la joie à l’ennemi d’Allah de devoir lui désobéir, jamais. Nous, qu’est-ce qu’on fait : pour un travail, j’enlève le hijab, pour un mariage, je fais tout ce qui est haram, mais c’est pas grave ! Je ne fais le mariage qu’une seule fois dans ma vie. Et c’est pour ça que malheureusement, on est dans cette situation qui est complètement loin d’être celle de vrais Croyants. » 

[26:25]
Extrait d’une conférence donnée par Nassima Prudor à Nanterre le 14 juin 2015 (lien)

-                                                229154MosqueVilleneuveAlAnfal4 Didier Gonzales

-                                      920241MosqueVilleneuveAlAnfal3 femmes

Sur la page Facebook officielle de l’ACMUV, les responsables de l’association partagent la sourate Al-Anfal (le butin, prise de guerre), récitée par le prédicateur Ahmed Nufays (hard-copy), cette sourate de guerre coranique est utilisée par tous les jihadistes pour justifier la guerre sainte contre les Infidèles, les non-croyants.

-                                          756328MosqueVilleneuveleroijihadislamique France
Pour quels motifs les responsables de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi mettent-ils en avant pour leurs Fidèles cette sourate appelant à la haine et au meurtre ? Quel est l’objectif ? L’Islam n’est-il pas la religion de « Paix et Tolérance » ?

-                                                 345200MosqueVilleneuveleroiAmineNaitDaoud Frères Musulmans

Le prédicateur idéologique des Frères Musulmans Amine Naït-Daoud, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 11 avril 2015.

-                                             230110MosqueVilleneuveAmineNatDaoud guerre sainte

Sur sa page Facebook, on constate que Amine Naït-Daoud (photo) est proche de l’organisation politique des Frères Musulmans et des prédicateurs tels que Moncef Zenati ou encore Hani Ramadan, il fait également la promotion de l’organisation islamiste antioccidentale du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) (hard-copy).
 

-                                                      881778MosqueVilleneuveleroiDidierGonzales Hani Ramadan

Le maire LR Didier Gonzales de Villeneuve-le-Roi mène une difficile bataille contre l’Islam radical des Frères Musulmans implanté dans sa ville, l’association islamique antioccidentale et antisioniste ACMUV.

26 février, 2016

Les prédicateurs du réseau « La Voie Droite » endoctrinent des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste misogyne, intolérant, antichrétien et antioccidental dans les Mosquées de Ecquevilly, Pantin, Pontoise, Le Blanc-Mesnil, Dugny, Rennes, Bourg-en-Bresse

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 09 min

Depuis trois décennies, l’immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l’Islam, et ses milliers d’imams originaires de pays autoritaires théocratiques n’ayant aucune tradition démocratique (en provenance d’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l’Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l’Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.
Les prédicateurs de l’association « la Voie Droite » sont adeptes d’un Islam fondamentaliste (communément appelé « salafisme », du mot arabe salaf, « l’époque des pieux prédécesseurs ») l’Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.
Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l’état, s’appuyant sur le communautarisme islamique.
La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le « beau modèle », et le rejet total de la société civile occidentale. Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu’il faut éviter de fréquenter ou convertir à l’Islam.
Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l’emprise d’un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,…), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent par exemple sortir de la maison sans leur permission.

Les prédicateurs de « La Voie Droite » essaiment leur doctrine devant des milliers de Musulmans dans plusieurs Mosquées réparties sur tout le territoire français, on peut citer par exemple les complexes islamiques de Dugny, Ecquevilly, Pontoise, Rennes, Le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Bourg-en-Bresse, Romainville …
Sur leur site officiel (hard-copy), on peut lire les CV en ligne des « savants religieux » du réseau « La Voie Droite » :

Abou Bakr Abou Abdillah : Diplômé de l’université de Médine et étudiant en magistère à l’université de La Mecque.
Le Cheikh Lakhdar Abou Abdillah : Imam et prêcheur à la Mosquée de Pontoise 70/72 rue du Général Schmitz. Il  est diplômé de l’université islamique de Karachi.
Ibrahim Abou Talha : Imam et prêcheur à la Mosquée de La Vertu 48 rue racine à Pantin. Il a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen puis chez Cheikh Mouhammad Al Imam dans la ville de M’bar au Yémen.
Omar Abou Hafs : Ancien Imam et prêcheur à la mosquée de Romainville. Il a appris le Coran par cœur et a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Sadek Abou Yahya : Prêcheur à la Mosquée  de Dugny. Il a étudié 8 mois dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Youssef Abou Anas : Imam (depuis 1995) et prêcheur (depuis 2003) à la Mosquée Malik Ibn Anas 7 rue Jules Ferry à Ecquevilly.

Ces « savants » Musulmans, formés dans les plus grandes écoles coraniques de pays théocratiques totalitaires tels que le Yémen, le Pakistan et l’Arabie Saoudite, dont la seule source de loi est la charia, le droit islamique, viennent en Europe et en France précher le rejet de l’Occident. A noter qu’il est difficile d’obtenir des photos de ces prédicateurs, les vrais salafistes fondamentalistes refusent d’être filmés ou photographiés.

Les prédicateurs du réseau

1541063650-mosquee-ecquevilly-dugny Allah dans religion

1541063736-mosquee-ecquevilly-pantin antisémitisme

1541063695-mosquee-ecquevilly-le-blanc-mesnil arabie saoudite

1541063703-mosquee-ecquevilly-le-blanc-mesnil-2 Avicenne

1541066123-mosquee-ecquevilly-rennes Benoît XVI

Le réseau des prédicateurs fondamentalistes de « La Voie Droite » pilote les Mosquées de plusieurs villes de France : Ecquevilly, Bourg-en-Bresse, Dugny, Pantin, Le Blanc-Mesnil, Rennes,…

Parmi ces prédicateurs on trouve Youssef Abou Anas, l’imam de la Mosquée d’Ecquevilly, petite ville de 4000 habitants des Yvelines, à l’ouest de Paris.

L’association islamique Malik Ibn Anas où officie Youssef Abou Anas a eu le soutien du maire DVD de la ville Guy Jeanne, qui a généreusement octroyé le permis de construire de la Mosquée salafiste le 17 juillet 2012.

                                                                                        1541063658-mosquee-ecquevilly-guy-jeanne Bible

« Suite à nos nombreux échanges, je suis en mesure de vous confirmer la volonté de la ville de soutenir le projet de construction d’une salle de prières que vous souhaitez mettre en oeuvre avec le financement des fidèles et qui a fait l’objet d’un permis de construire délivré le 17 juillet 2012. »
Lettre datée du 3 janvier 2013 du maire DVD Guy Jeanne à l’attention de l’association islamique Malik Ibn Anas, responsable de la Mosquée d’Ecquevilly, validant la construction du lieu de culte.

1541063745-mosquee-ecquevilly-projet Bourg-en-Bresse

-                                     1541063745-mosquee-ecquevilly-projet-2 Bretagne

Projet de la Mosquée salafiste de Ecquevilly, validé par le maire DVD Guy Jeanne

1541063745-mosquee-ecquevilly-projet-3 charia

Arches de la Mosquée de Ecquevilly en cours de construction

1541063736-mosquee-ecquevilly-prieres-de-rue Château-Chinon

Prières de rue musulmanes à Ecquevilly : la communauté islamique met la pression sur la municipalité pour obtenir un lieu de culte décent.

Le 9 février 2014, c’est la cérémonie de pose de la première pierre, marquant le démarrage des travaux.
L’association islamique Malik ibn Anas donne une importance fondamentale à l’endoctrinement des enfants par l’intermédiaire de son école coranique.

Voici par exemple, tout le mal que l’imam Youssef Abou Anas de la Mosquée de Ecquevilly pense des femmes occidentales non voilées, extrait d’une de ses conférences :

« A ceux qui disent que le voile dénigre la femme Musulmane, nous leur disons : quelle est la femme la plus dénigrée ? Est-ce celle qui se voile, qui se préserve, que les hommes n’osent pas approcher en voyant sa pudeur, ou bien la femme qui se montre et s’embellit et est considérée comme de la chair humaine ?
Les femmes Musulmanes ne sont pas des femmes d’un soir, ce sont les femmes d’une vie entière. Celui qui veut se marier avec une femme musulmane doit demander sa main a son père ou à son tuteur, pas comme les autre femmes dénuées de toute pudeur et de toute éthique, qui sont les femmes d’un soir et qui assouvissent les plaisirs de ces loups. »

Pour l’imam, une femme ne peut être respectée que si elle porte un voile qui couvre tout son corps, qui masque sa beauté, afin ne pas aiguiser l’appétit des « loups ». Les femmes occidentales sont donc des sous-femmes, de « la chair humaine », méprisées, qui ne méritent aucune considération parce qu’elles ne portent pas de voile islamique.

1541065974-mosquee-ecquevilly-femmes-hijab chrétiens  1541067049-mosquee-ecquevilly-migrant-crache-femme-occidentale christ

Pour Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly, à gauche, des femmes de toute une vie, qui se préservent, à droite, de la chair humaine, des femmes d’un soir, méprisables, qui assouvissent le plaisir des loups.

Autre conférence du prédicateur Youssef Abou Anas sur le « vivre-ensemble » disponible sur le site de « la Voie Droite », voici comment l’imam conçoit la Fraternité avec les Chrétiens et les non-Musulmans, extraits :

« Contredire les polythéistes et les non-musulmans, le fait de se désavouer d’eux, fait partie des bases de la religion, et celui qui a un manquement à ce sujet, a un manquement dans sa religion. Il est évident de nos jours, que beaucoup de Musulmans sont dupés et sont amenés à ressembler aux non-Musulmans et à imiter leur comportement.
Notamment dans le fait de fêter leurs fêtes non-musulmanes. Ou le fait de donner de l’importance à des non-Musulmans, qu’ils soient des sportifs de haut niveau, ou qu’ils soient des chanteurs, ceci malheureusement est une chose que personne ne peut nier. »

[03:50]
« Nul doute que de ressembler aux non-musulmans est une chose interdite en Islam. Le fait de ressembler aux non-musulmans dans leur coupe de cheveux, ou dans les vêtements qui les caractérisent, cela est interdit en Islam. »
[05:05]
« Parmi les choses qui sont interdites, que certains Musulmans ne connaissent pas, ou qu’ils font semblant de ne pas connaître, c’est le fait de féliciter les non-Musulmans concernant leurs fêtes. Et ceci est un mal immense, car c’est une forme d’acceptation du mal et du faux dans lequel ils sont, et cela réjouit et réconforte les non-Musulmans dans ce mal et dans cet égarement. »
[11:05]
« Le Prophète nous ordonne de contredire les Juifs et les Chrétiens.[...] Le fait de féliciter les non-Musulmans dans les fêtes qui sont les leurs, comme la fête de Noël ou autres fêtes religieuses, cela est interdit à l’unanimité des savants. »
[...]
« Vous entendrez certains Musulmans, qu’Allah nous protège de leur mal, qui disent qu’il est autorisé de dire « Joyeux Noël ! » aux non-Musulmans. Ceci est de l’égarement, et ceci contredit ce sur quoi les savants sont d’accord. »
[...]
« Est-ce une bonne parole de féliciter un non-Musulman dans la mécréance ? Est-ce une bonne parole de réjouir le coeur d’un Chrétien de faire en sorte qu’il soit apaisé dans sa mécréance ? »
[...]
« Cela revient à féliciter celui qui se prosterne devant une Croix, et cela est pire auprès d’Allah que de féliciter celui qui boit de l’alcool, ou celui qui tue une âme innocente, ou celui qui s’autorise de commettre l’adultère et la fornication. »

conférence de Youssef Abou Anas « la célébration des fêtes non-musulmanes » (hard-copy)

Il est interdit d’imiter les mécréants dans leur coiffure, leurs musiques, leurs moeurs, leurs vêtements. Il faut éviter de fréquenter les Chrétiens, qui sont dans l’égarement, et ne pas participer à leurs fêtes (Noël, Chandeleur, Pâques, Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint) ni les féliciter. Ce type de prédication divise la société en Musulmans et non-Musulmans, et va à l’encontre du vivre-ensemble, de la cohésion sociale.

                                                     1541068237-mosquee-ecquevilly-jesus-en-croix christianisme

D’après Youssef Abou Anas, se prosterner devant une Croix est « pire que de tuer une âme innocente ». Alors que Jésus dit dans la Bible : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14:6)
Quand les Musulmans se prosternent cinq fois par jour en direction de la Kaaba de la Mecque, sont-ils les adorateurs d’une pierre noire ?

Autre conférence en ligne sur le site de « la Voie Droite », Youssef Abou Anas critique les Chrétiens en se basant sur le discours prononcé à Ratisbonne le 12 septembre 2006 par le Pape Benoît XVI. Ce dernier faisait référence à l’empereur byzantin Manuel II Paléologue qui lors d’une confrontation vers 1394 avec un Persan Musulman, avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ».

Manuel II Paléologue était un visionnaire, puisque un demi-siècle plus tard, en 1453, Constantinople, la capitale de l’empire byzantin, est pillée, dévastée et prise par les Musulmans, mettant définitivement un terme à l’empire chrétien de Byzance.
Le discours du Pape Benoît XVI a été considéré comme une agression contre l’Islam et les Musulmans, et a donné lieu à une réaction du prédicateur salafiste Youssef Abou Anas. Extraits de sa conférence entièrement disponible en ligne sur le site de « la Voie Droite » :
« Un conseil et un appel au Pape à embrasser l’Islam. Et ceci est un exemple que nous donne ce savant, un exemple que l’on doit suivre. Et c’est malheureusement ce qui fait défaut à beaucoup de Musulmans vivant dans les pays non-musulmans. D’appeler les Chrétiens, d’appeler les Juifs à embrasser l’Islam, à se convertir à l’Islam. On constate que beaucoup de Musulmans, lorsqu’ils parlent avec des Chrétiens, lorsqu’ils parlent avec des Juifs, ils sont systématiquement sur la défensive, comme s’ils devaient justifier la véracité de l’Islam, comme s’ils devaient montrer que l’image qu’ont les Chrétiens et les Juifs de l’Islam est fausse et de leur donner cette vraie image.
Pourquoi ne pas être sur l’offensive ? Et quand tu vois un Chrétien, de lui dire :  » je vous conseille d’embrasser l’Islam. C’est la seule religion qu’Allah accepte et agréé. Si vous voulez le Paradis, il n’y a d’autre issue qu’à travers l’Islam. »
[...]
« Vous les Juifs, vous traitez Jésus de fils de prostituée. Vous les Chrétiens, vous ne croyez pas en Mohamed, alors que celui dont vous prétendez être une divinité, n’est autre qu’un être humain. »
[14:38]
« Les Juifs et les Chrétiens ont cru en la Thora et en l’Évangile, et n’ont pas mis en pratique les croyances et les jugements qui y étaient contenus. Ils ont traité de menteur et de mensonges le Prophète Mohamed qui est venu considéré vraies les prophéties et les livres qui l’ont précédés, dont la Thora et l’Évangile. Ainsi ils ont mécru en Mohamed, et en tout ce que cela implique, car le Prophète Mohamed est venu pour considérer vrais les Prophètes qui l’ont précédés.
Ils ont farouchement combattu le Prophète Mohamed, avec leurs prêtres, leurs rabbins, et leurs Papes. Et ces paroles qu’a proféré Benoît XVI n’est qu’une révélation de tout ceci. Ils ont combattu farouchement le Prophète Mohamed, ceci par orgueil, par jalousie, et par oppression de leur part. Ils ont fait cela après avoir falsifié leurs livres et après avoir changé et modifié les croyances qui s’y trouvaient. Ils ont remplacé l’Unicité et la Foi par le polythéisme et la mécréance. Ils ont aboli de nombreux jugements qui étaient présents dans ces livres Saints. Si ces prêtres, ces rabbins et ces papes ont fait cela vis à vis d’un livre, dont ils prétendent avoir la Foi, et bien il n’est pas difficile pour eux de mécroire au Prophète Mohamed et de ne pas croire au Coran, un livre saint, un livre béni, que le mal ne peut atteindre. »
[35:00]
« Convertissez-vous à l’Islam, Ô Pape (Benoît XVI), vous serez sauvé, et vous profiterez d’un Paradis immense et large comme les cieux et la Terre, si vous ne le faites pas, alors ayez la certitude d’un châtiment douloureux et éternel, un feu qu’Allah a préparé pour les mécréants. La chaleur est insoutenable, et la profondeur est lointaine. »
[...]
« Nous avons préparé pour les infidèles, des chaînes, des carcans et une fournaise ardente. »
[47:47]
« Vous avez certes là apporté une chose abominable, en parlant de ce que les Chrétiens ont proféré comme mensonges à l’égard de Issa, de Jésus, et d’Allah. »
[52:28]
extrait de la conférence « O Chrétiens, embrassez l’Islam ! » de Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly (hard-copy)

1541063650-mosquee-ecquevilly-benoit-xvi christianophobie

Devant ses Fidèles, Youssef Abou Anas profère plus d’une heure de diatribes antichrétiennes, annonçant que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les textes Sacrés, et que s’ils continuent de refuser d’obéir à leur véritable Prophète Mohamed, ils finiront brûlés en Enfer dans d’atroces souffrances, comme le Pape Benoît XVI s’il ne se résout pas à se convertir à l’Islam.
Les Juifs sont définis caricaturalement dans leur ensemble comme ayant traité « Jésus de fils de prostituée » et les Chrétiens des falsificateurs : un message de Paix, de Fraternité et de Tolérance entre communautés ?

Le site « La Voie Droite » regorge de prédications audio, de livres au format PDF, d’articles incitant les Musulmans à rejeter tout ce qui n’est pas islamique. La religion chrétienne et ses Fidèles sont constamment ciblés et calomniés. Par exemple, extraits du livre du Cheikh Muhammad Ali Ferkous « Le polythéisme des Chrétiens » :

1541065974-mosquee-ecquevilly-polytheisme-des-chretiens-2 Coran

« À la lumière de ce qui a précédé, il apparaît donc clairement que la religion des Chrétiens a été développée sur le blasphème, la dérision d’Allah ainsi que l’attribution d’associés au Seigneur.
Ce ramassis de fausses affirmations et de convictions erronées, inspirées en leur
majeure partie des religions ayant précédé le christianisme, a fait perdre à cette religion son éclat et son aspect originel authentique qu’elle avait à l’époque du Messie `Îssa (Jésus) fils de Mariam (Marie ,et Prophète envoyé par Allah, le Seigneur des mondes.
La religion chrétienne a donc ajouté, à la faute de l’avilissement du Seigneur et du manque de respect à Son égard, celle du fait de Lui attribuer des associés. Ce polythéisme touche aussi bien ce qui a trait aux attributs propres à Sa Seigneurie -Rouboûbiya- que ceux relatifs à Son droit exclusif d’être adoré-Ouloûhiya. »

Extrait du livre « Le polythéisme des Chrétiens » – ouvrage disponible en ligne sur le site de « la Voie Droite » (hard-copy)

Cette forme de rejet systémique ne peut-elle être à l’origine du délabrement progressif des conditions de vie ? Les habitants de la petite commune d’Ecquevilly constatent depuis quelques années l’apparition d’une forme de violence insidueuse qui n’existait pas auparavant : dégradations, agressions, vandalisme.

ISLAMISATION DE LA BRETAGNE

La Bretagne s’islamise en douceur, on connaît déjà le prédicateur sulfureux Rachid Houdeyfa, précheur dans les Mosquées de Brest et de Quimper.

Rennes n’est pas en reste, la ville accueille plusieurs lieux de culte musulmans, dont le nouveau centre culturel islamique Avicenne implanté sur un terrain de 2 640 m², au carrefour de la rue du Recteur Paul-Henry et de l’avenue Charles Tillon, hébergé dans un grand bâtiment blanc de 634 m², et destiné à accueillir entre 450 et 500 personnes.
Il comprend deux grandes salles et une bibliothèque, ainsi q’une école coranique pouvant accueillir les enfants.

1541063736-mosquee-ecquevilly-mosquee-rennes Croix

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes, bastion de l’islam salafiste misogyne et intolérant, construit avec l’appui du député socialiste Marie-Anne Chapdelaine.

Ce centre cultuel est un bastion de l’Islam salafiste, Ibrahim Abou Talha, imam salafiste de « la Voie Droite » y vient précher « sa bonne parole ». À la Mosquée Masjid de Pantin dans laquelle il officie, il déclarait : « Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie ».

Un appel au meurtre caractérisé.

Ibrahim Abou Talha est venu précher au centre culturel islamique Avicenne et à la Mosquée At-Taqwah de Rennes les 19 et 20 décembre 2015.

1541063712-mosquee-ecquevilly-marie-anne-chapdelaine-islam-radical Dugny

« Ce fut facile pour certains dossiers, plus longs pour d’autres. Mais les missions du centre définies dans la convention signée entre la Ville et les responsables de l’association gestionnaire ont finalement été approuvées a l’unanimité »
[...]
« En ouvrant ce second Centre culturel islamique, dénommé Centre culturel Avicenne, nous entendons créer un espace culturel où il est possible de découvrir et faire vivre la civilisation arabo-musulmane, pour tous les Rennais, qu’ils soient musulmans ou non. »
Marie-Anne Chapdelaine, conseillère municipale déléguée à l’intégration et l’égalité des droits, et député socialiste d’Ille-et-Vilaine, s’est impliquée directement dans l’islamisation de la ville de Rennes (hard-copy), en permettant la venue de prédicateurs fondamentalistes programmés pour endoctriner une nouvelle génération de jeunes Musulmans à une idéologie intolérante et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

 Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes est également infiltré par l’UOIF, la branche française de l’organisation politique des Frères Musulmans. En effet, le cheikh Mohamed Achaibi de l’institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon est venu y donner une conférence les 27 et 28 avril 2013.

L’IESH de Château-Chinon cache sous ce titre pompeux une immense madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent et incompatible avec celui de la constitution républicaine.
L’institut
a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (hard-copy).
Rappelons que le prédicateur Youssef Al Qaradawi appelle publiquement, devant des millions de téléspectateurs Musulmans sur les chaînes de télévisions des pays arabes, à exterminer les Juifs.

Aucune mesure gouvernementale n’a jusqu’à présent été prise pour interdire les prédicateurs salafistes de « la Voie Droite », qui continuent de propager leur idéologie mortifère et destructrice dans les Mosquées avec l’aide des élus locaux de plusieurs villes de France.

14 août, 2015

L’Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s’installe au coeur du futur projet du centre islamique « Dar Al Iman » de Bagneux

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 55 min

Située dans la banlieue sud de Paris, Bagneux est une ville qui a connu une forte augmentation de la population immigrée ces trois dernières décennies, essentiellement arabo-musulmane.
Les responsables de la principale association islamique locale de Bagneux, l’Association de Bienfaisance de la Mosquée d’Omar du Sud des Hauts de Seine (ABMOSHS), constate depuis quelques années que sa Mosquée est trop petite pour accueillir le flux croissant de Fidèles Musulmans. Ils ont donc lancé un projet d’extension du lieu de Culte existant en prévoyant l’achat d’un bâtiment mitoyen.

-                                                     L'Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s'installe au coeur du futur projet du centre islamique
-                                                                                     La Mosquée de Bagneux

-                                                165354MosqueBagneuxfidlesmusulmans ABMOSHS dans religion

-                                                                            Fidèles Musulmans de Bagneux

Le projet « Dar Al Iman«  est né, il permettra ainsi, sur une surface de plus de 2800 m2 répartie sur 3 niveaux, d’ajouter au complexe islamique en plus des salles de prières pour 3000 Fidèles, une école coranique capable de prendre en charge 1400 élèves Musulmans répartis dans 28 classes utilisant 4 salles de cours.

Image de prévisualisation YouTube

Le coût total du projet est estimé à 3 200 000 euros, la moitié des Dons a déjà été récoltée auprès des Fidèles.

En plein coeur de Bagneux, va donc se développer un grand centre islamique, qui deviendra le poumon de la ville sur le long terme.

Quel Islam est diffusé par les responsables de l’ABMOSHS ? Un message de tolérance, de respect, de don de soi, de Pardon et d’Humilité ?

Avec ce qui se passe au Moyen-Orient, on sait que l’enseignement de l’Islam est un sujet sensible, mais il semble qu’il n’y ait absolument aucun contrôle mené par les autorités locales afin de vérifier la compétence des prédicateurs venant précher à la Mosquée de Bagneux.

-                                                            425535MosqueBagneuxHouriaBouteldja Al-Qaradawi
-                           Le 21 février 2015, Houria Bouteldja est invitée par l’association islamique de Bagneux.

Houria Boutelja est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » et lutte contre le sionisme, typiquement, quelques extraits de l’idéologie véhiculée par ce parti politique, sur son site internet officiel :

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

-                                                                                        828072MosqueBagneuxHouriaBouteldjaniquelaFrance Allah

Houria Bouteldja, invitée par l’association islamique de Bagneux, est connue et poursuivie judiciairement pour ses frasques et ses discours anti-français, elle apparaît en couverture du livre « Nique la France », édité par sa maison d’édition ZEP.

Que ce parti politique ait pignon sur rue pour l’ABMOSHS devrait alerter les autorités et la municipalité de Bagneux. Que fait madame le maire Marie-Hélène Amiable ? Houria Bouteldja et son idéologie de haine de la France, qui lutte contre une « Europe blanche », est-elle compétente pour endoctriner les Musulmans de Bagneux ?

On peut par ailleurs remarquer que l’association islamique de Bagneux est affiliée à l’organisation politique des Frères Musulmans en France, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Les responsables de l’ABMOSHS tiennent chaque année un stand lors de la rencontre annuelle des Musulmans de France organisée au Bourget par l’UOIF (hard-copy).

-                                                                                 718419MosqueBagneuxUOIF antisémitisme

Le stand de l’Association de Bienfaisance de la Mosquée d’Omar du Sud des Hauts de Seine de Bagneux lors du rassemblement annuel du Bourget organisé par l’UOIF en avril 2014, la branche de l’organisation politique des Frères Musulmans en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Des prédicateurs proche des Frères Musulmans sont invités à donner des conférences pour les Musulmans de l’association islamique de Bagneux.

Dans la même mouvance, le prédicateur Tariq Ramadan a donné une conférence le 3 février 2013 pour les Musulmans de l’association islamique de Bagneux.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.


-                                                                               663572MosqueBagneuxTariqRamadan antisionisme
-                                                    685528MosqueBagneuxTariqRamadan2 Bagneux

« Nous sommes des pacificateurs, mais si vous cherchez la guerre, vous allez nous trouver. Ce n’est pas nous qui colonisons, si vous voulez coloniser, c’est vous les injustes, on est pour la justice, la seule justice dans l’Histoire, c’est la décolonisation, sortez d’ici. Vous ne voulez pas sortir ? Alors on va se lever. Mais on va se lever parce que vous ne voulez pas sortir. Les premiers à être injustes, c’est vous. »
[28:46]
Extrait de la conférence de Tariq Ramadan donnée à Bagneux le 3 février 2013

Tariq Ramadan s’adresse à son auditoire comme s’ils n’était pas français. Il explique aux Fidèles Musulmans de Bagneux qu’ils vivent chez des colonisateurs, des injustes, qui « s’ils cherchent la guerre, ils vont nous trouver ». La guerre ? Quelle guerre, contre qui ? Contre l’État français ? Les américains ? les occidentaux ? Les sionistes ? Il y a toujours eux et nous, Tariq Ramadan ne considère jamais son auidtoire comme intégré à la France, et s’ingénie ainsi à maintenir et amplifier un communautarisme militant.
Ces discours politiques sont-ils adaptés à être diffusés à une communauté religieuse ?

-                                 702888MosqueBagneuxTariqRamadanYoussefAlQaradawi Cat Stevens

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l’organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l’émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l’ex-chanteur Cat Stevens converti à l’Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Il est inquiétant de constater que des prédicateurs politiques antisionistes tels que Tariq Ramadan, ayant pour guide Youssef Al Qaradawi, qui appelle publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les télévisions du Monde arabo-musulman à l’extermination des Juifs, et dans ses ouvrages à liquider les homosexuels, des « êtres nocifs conduisant à la perte de l’humanité » d’après lui, soit invité à Bagneux pour donner des conférences.

Autre prédicateur de renom, proche des Frères Musulmans invité par l’association islamique de Bagneux, Hassan Iquioussen (hard-copy).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien
.

-                                                                        168878MosqueBagneuxHassanIquioussen charia
Le prédicateur politique antisioniste, antioccidental, misogyne et négationniste Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Bagneux en mai 2014

Autre prédicateur fondamentaliste, l’imam de la Mosquée de Puteaux, le Cheikh Abou Omar a été invité à donner une conférence le 10 août 2013 dans la Mosquée de Bagneux. (hard-copy)
L’imam Abou Omar est connu pour ses discours politiques à caractère antisémite et adepte de théories du complot contre les Musulmans organisées par les média et l’État Français.

Avec la création du centre culturel islamique, un climat d’antisémitisme, d’antisionisme s’enracinera durablement à Bagneux.

-                                                                     468810MosqueBagneuxIlanHalimi Cheikh Abou Omar
On se souvient de Ilan Halimi, un jeune Juif enlevé et torturé à mort dans une cave d’une cité HLM de Bagneux par une vingtaine de personnes en janvier 2006 simplement parce qu’il était Juif, donc forcément riche, cupide, tueur d’enfants palestiniens, et traité comme une bête par ses geôliers.
Le 2 mai 2015, sa plaque commémorative a été vandalisée. Preuve que l’antisémitisme est bien vivant à Bagneux, et n’est pas prêt de s’éteindre, avec la complicité du maire communiste Marie-Hélène Amiable laissant proliférer les prédicateurs fondamentalistes invités par l’ABMOSHS et son futur centre islamique qui formera des milliers de jeunes Musulmans aux préceptes de la Charia.

Marie-Hélène Amiable, pour s’attirer l’électorat musulman, n’hésite d’ailleurs pas à militer sur sa page Facebook pour la création d’un état palestinien (hard-copy).

-                                                     417151MosqueBagneuxtatpalestinien2 Coran
Avec quel gouvernement ? Le Hamas qui appelle à tuer les Juifs ? Le Fatah, dont les dirigeants déclarent publiquement que jamais ils ne reconnaîtront un état Juif ? Mystère, elle ne le dit pas.

-                                                                               154919MosqueBagneuxMarieHlneAmiable Europe

« En ce premier jour du Ramadan, je souhaite, au nom de la municipalité, à tous les musulmans de Bagneux que ce mois de jeûne apporte réflexion, apaisement et convivialité. Je formule le vœu qu’il soit l’occasion de favoriser des moments de rencontres et de dialogue avec les habitants. »
Le 18 juin 2015, non seulement le maire communiste Marie-Hélène Amiable laisse s’enraciner l’Islam politique des prédicateurs fondamentalistes de l’association locale intolérante, antisioniste de Bagneux, mais se permet en plus de s’adresser directement à ces mêmes responsables pour leur souhaiter un bon Ramadan (hard-copy) !

4 juillet, 2015

Mehdi Kabir et Nader Abou Anas, prédicateurs de l’Islam radical misogyne et intolérant, conférenciers à la Mosquée Assalam de Montluçon

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 41 min

Montluçon est une commune française de près de 40 000 habitants située au centre de la France, dans la région Auvergne.
Pour satisfaire la communauté musulmane croissante de la ville, et en collaboration avec la principale association de Musulmans locale (assalam), le maire UMP Daniel Dugléry a accordé en 2011, le permis de construire d’une Mosquée.

Mais les plans du futur édifice font polémique : il n’était à la base, pas question d’un minaret. Dans un communiqué du 17 août 2011, Daniel Dugléry se fend d’une explication arguant qu’il ne s’agit que d’un lieu de culte discret sans minaret, contrairement à ce qu’avait annoncé par voie de presse un des responsables de l’association islamique, M. Lamachi.

Les militants du Bloc Identitaire, une organisation qui défend la culture, l’identité française et celle des peuples européens, sont parmi les premiers à donner l’alerte en septembre 2011, une mise en garde contre la construction d’un édifice enseignant l’Islam radical à Montluçon.

Image de prévisualisation YouTube
-                                                               Les identitaires réveillent les habitants de Montluçon au son du minaret

L’association de la Mosquée diffuse en effet un Islam fondamentaliste, s’appuyant sur les traditions puisées aux sources du Coran et de la Sunnah du Prophète Mohamed.
Pour parfaire l’enseignement de l’Islam dans la région Auvergne, les responsables de l’association Assalam de Montluçon font appel à la crème des prédicateurs rigoristes officiant dans les plus grandes Mosquées de France.
On peut citer par exemple Mehdi Kabir, qui arpente depuis plusieurs années les Mosquées de France (Villetaneuse, Saint-Louis, Saint-Étienne, Aulnay-sous-Bois, …) pour y précher sa « Bonne Parole ». Il est invité à Montluçon le 14 décembre 2013.

-                                                                   Mehdi Kabir et Nader Abou Anas, prédicateurs de l'Islam radical misogyne et intolérant, conférenciers à la Mosquée Assalam de Montluçon dans Politique 493184MosqueMontluonMehdiKabir

-                                                    990861MosqueMontluonMehdiKabir2 Ahmed Miktar dans religion
Dans ses différentes conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc se comportent comme des porcs, sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.

Image de prévisualisation YouTube
D’après Mehdi Kabir, invité de prestige à la Mosquée de Montluçon : « les mangeurs de porc se comportent comme des porcs »

Le prédicateur misogyne Mehdi Kabir dans un sermon à la Mosquée de Montluçon le 14 décembre 2013, considère que la musique est un péché, et que les Musulmans doivent s’en éloigner.

« Certains jeunes avant, étaient plongés dans la musique, et lorsqu’ils ont délaissé cette musique, par Allah, ils l’ont remplacé par l’écoute du Coran, ils n’ont plus eu aucune envie d’écouter de la musique. Alors si tu leur avait dit ça il y a quelques années, ils auraient dit : »mais c’est une contrainte de délaisser la musique ! »
Maintenant c’est un plaisir d’écouter le Coran, ils n’ont plus aucune envie d’écouter de la musique, car Allah leur a donné envie et les a mis à l’aise. Il leur a montré le bonheur qui était plus intense, plus important, plus agréable, dans l’écoute de la parole d’Allah.
Le haram, c’est pour notre bien de le délaisser et de s’en écarter. Dans beaucoup de versets, Allah a ordonné de s’écarter des péchés. »

[13:31]
Sermon de Mehdi Kabir à la Mosquée Assalam de Montluçon le 14 décembre 2013

Mehdi Kabir considère que la musique est un péché. Il développe ainsi dans l’inconscient des Musulmans venus l’écouter à Montluçon l’idée qu’il faut rejeter un art faisant partie intégrante de l’identité culturelle des sociétés occidentales : Palestrina, Bach, Mozart, Chopin, Haydn, Brahms, Schubert, Liszt, les festivals de Jazz, de Rock, de danse,…doivent donc être oubliés et ignorés.
Il s’agit donc de former les Musulmans pour qu’ils évoluent dans une société qui, à terme, ne devra plus avoir de racines communes avec la culture et l’identité de la civilisation européenne millénaire, en imposant progressivement une nouvelle vision du monde, préconisée par la charia islamique.

Image de prévisualisation YouTube
Faudra-t-il un jour abandonner l’adagio de Alessandro Marcello retranscrit par Bach, (BWV 974 interprété par Orféo Mandozzi au violoncelle et Caroline Clipsham au piano à la cathédrale Saint-Paul de Londres), non conforme aux préceptes de la charia édictés par les prédicateurs de la Mosquée de Montluçon ?

 

Autre prédicateur de renom invité par les responsables de la Mosquée de Montluçon, l’imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas.
Image de prévisualisation YouTube
Un bref aperçu des relations en société entre hommes et femmes telles que les préconisent Nader Abou Anas

Image de prévisualisation YouTube

« On a besoin d’un médecin musulman, on a besoin aussi de professeurs, d’une gynécologue musulmane qui reçoit nos soeurs et nos femmes, est-ce que vous préférez cela, ou aller chez un homme ? Savez-vous que si quelqu’un est malade pendant le Ramadan, et s’il veut savoir s’il peut manger ou pas, il lui faut un avis médical émis par un musulman de préférence ? Car ce dernier est le plus adepte à le conseiller car il connaît l’importance du jeûne en Islam. »
[17:40]
L’islamiste Nader Abou Anas endoctrine les collégiens de Montluçon en octobre 2013 (hard-copy)

Pensez-vous que Nader Abou Anas, prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invitant à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et voulant interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan », est la personne la mieux habilitée à donner des cours aux jeunes Musulmans de l’école coranique de Montluçon ?
Quelles relations entretiendront les jeunes Musulmans avec les non-musulmans ? Seront-ils bien intégrés dans la société qui les accueille ?

 

Ahmed Miktar, est imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, où il diffuse la propagande de l’UOIF, la plus grande organisation politique de l’Islam en France, proche des Frères Musulmans, une organisation classée comme terroriste dans plusieurs pays du Monde.
Il figure également parmi les invités de la Mosquée de Montluçon.

Sur IQRAA TV, Ahmed Miktar a déclaré : « le Prophète Mohamed a dit : si quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. »

-                                                                      960306MosqueMontluonAhmedMiktar Allah

Le prédicateur de l’Islam radical sunnite et imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq Ahmed Miktar en conférence à la Mosquée de Montluçon

 

Malgré cela, le maire de la ville Daniel Dugléry reste insensible aux avertissements envoyés par le Bloc Identitaire sur la radicalisation de la Mosquée, ainsi qu’aux lettres de protestation reçues. En répondant à une interview sur radio RMB le 4 septembre 2011, le maire a déclaré  :
« - Journaliste : Le Bloc Identitaire demande un référendum sur le minaret.
Daniel Dugléry : Je voudrais quand même rappeler un certain nombre de choses, y compris à ces gens qui sont bien évidemment des extrémistes, et qui ne rêvent que d’une chose, c’est créer des tensions entre les uns et les autres. Les forces du mal sont toujours aux avant-postes. »  

Le projet d’agrandissement de la Mosquée a donc pris forme, des dons sont demandés aux Fidèles de Montluçon pour finaliser les travaux.

-                                                  618386MosqueMontluonprojet antisémitisme
-                                                  Projet de la Grande Mosquée Assalam de Montluçon

Le lieu de Culte comprendra, sur un terrain d’une superficie de 2521 m²
- une salle de prière pour hommes (600 places)
- une salle de prière pour femmes (200 places)
- une salle de conférence
- 4 classes d’apprentissage dédiées à l’enseignement coranique

-                                                      679301MosqueMontluon Auvergne
-                           La Mosquée de Montluçon en chantier, devrait être entièrement opérationnelle fin 2015

 

-                                                     934117MosqueMontluonDanielDuglry Bloc Identitaire

« il n’est pas question de minaret, d’appel à la prière, mais simplement de permettre à la communauté musulmane de quitter des locaux quasi insalubres pour accéder à d’anciens locaux industriels favorisant l’exercice de sa religion dans la dignité et dans le respect de la laïcité et de la loi républicaine. »
Le maire UMP Daniel Dugléry collabore activement à l’installation d’une association islamique et de ses prédicateurs intolérants et misogynes remettant en cause la cohésion sociale et le vivre-ensemble sur le long terme dans la commune de Montluçon.

25 mars, 2015

Le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui justifie le meurtre des caricaturistes de Charlie Hebdo, en conférence à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 36 min

Bussy-Saint-Georges est une commune d’environ 25 000 habitants du département de Seine-et-Marne (77), située dans l’est de la région parisienne

En moins de deux décennies, la ville a accueilli une population immigrée croissante, dont une importante part issue de la communauté musulmane.
En 2005, l’association Tawba a été créée par des citoyens Musulmans bénévoles afin de promouvoir la culture islamique, et les enseignements du Coran.
En 2008, les démarches de l’association ont abouti à une signature d’une promesse de vente pour un terrain d’une superficie d’environ 2000 m².
En décembre 2009, le permis de construire du « Centre Culturel et Cultuel Musulman de la ville de Bussy-Saint-Georges » a été accordé.
En août 2010, l’association Tawba signe l’acte de vente du terrain.
Le 10 octobre 2010, la communauté musulmane est aux anges, c’est la cérémonie de pose de la première pierre, en présence de l’ex-maire (CNIP – Centre National des Indépendants et Paysans) de la ville, Hugues Rondeau.
la Mosquée qui a coûté 1,8 millions d’euros, est inaugurée le 22 juin 2014 en présence de la maire UMP actuelle Chantal Brunel.

-                                                       Le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui justifie le meurtre des caricaturistes de Charlie Hebdo, en conférence à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges dans Politique 1545646220-mosquee-bussy-projet
-                                                               Projet de la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges

-                                                                           1545646228-mosquee-bussy-hugues-rondeau-inauguration Ahmed Jaballah dans religion
inauguration de la pose de la première pierre de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges en présence du maire de la ville, Hugues Rondeau, le 10 octobre 2010

-                                                     1545646236-mosquee-bussy-chantier Allah
-         Le chantier de l’immense complexe islamique de Bussy-Saint-Georges en 2012, en face d’une zone pavillonnaire

Quel Islam est diffusé devant les centaines de familles musulmanes de Bussy-Saint-Georges ? Un Message d’Espoir, de Paix, de Fraternité et de Tolérance ? Quelles relations entretiennent les responsables du lieu de Culte avec les prédicateurs fondamentalistes ?

On peut dans un premier temps être inquiet de constater que le cheikh tunisien Béchir Ben Hassen fut invité le 20 mars 2015 à la Mosquée de Bussy-Saint-Georges pour y donner une conférence.

-                                                                        1545646255-mosquee-bussy-bechir-ben-hassen-2 antisémitisme
Le prédicateur fondamentaliste tunisien Béchir Ben Hassen, en conférence à la Mosquée de Bussy-Saint-Georges le 20 mars 2015

-                                                  1545646255-mosquee-bussy-bechir-ben-hassen-4 antisionisme
Béchir Ben Hassen (à gauche) et le cheikh Abdelhamid, imam de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges (à droite) (hard-copy)

Le prédicateur mène sa vie entre la France et la Tunisie.

Ses positions politiques sont très proches de celles du leader des Frères Musulmans en Tunisie, Rashed Ghannouchi, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia à long terme. Béchir Ben Hassen rejette tout ce qui n’est pas islamique, et bien évidemment les sociétés laïques.
En Tunisie, Béchir Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2012, le tribunal de grande instance de Créteil a lancé un mandat d’arrêt international contre Béchir Ben Hassen, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française restée à Villiers-sur-Marne, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol.

Le prédicateur a été remis aux autorités françaises fin 2013. Relâché depuis, il organise maintenant des conférences dans les Mosquées sur tout le territoire français pour prêcher « la Bonne Parole », et endoctriner les Musulmans à sa propagande islamique.
Sur la page Facebook créée spécialement à cet effet, on peut suivre les déplacements de Béchir Ben Hassen (hard-copy): Le Pontet, Stains, Villetaneuse, Le Bourget, Romainville, Montreuil, Argenteuil, Puteaux, Boulogne-Billancourt, Massy, Villejuif, Longjumeau, Sartrouville, Pontoise, (à Sainte-Geneviève-des-Bois. le 21 février 2014, 28 mai 2014 et 10 septembre 2014) (hard-copy) A noter que le Cheikh Béchir Ben Hassen donne ses prédications en langue arabe. Un bon moyen d’intégrer la communauté Musulmane dans la société française ?

« Même des personnes aveugles qui ont perdu la vue ont vengé l’honneur de leur Prophète ! Par conséquent, la punition pour quiconque insulte le Prophète Mohamed est la mort. Il devra être puni en étant exécuté ! Cette exécution est approuvée par de nombreux versets du Coran, par la Sunnah et par un consensus de nos érudits du passé. »
Béchir Ben Hassen justifie les attentats contre les caricaturistes de Charlie Hebdo dans une conférence, publiée le 10 janvier 2015 sur Internet.

Il est anormal de constater que ce prédicateur, qui fait de l’incitation à la haine et au meurtre dans des lieux censés être réservés au Culte, puisse obtenir un visa d’entrée sur le territoire français et enseigner dans les grandes Mosquées de France les lois de la charia, un corpus dogmatique incompatible avec une démocratie de type occidental d’après un arrêté de la Cour Européenne des Droit de l’Homme (CEDH) du 13 février 2003.

Autre prédicateur de l’Islam fondamentaliste invité par les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges, le Cheikh marocain Saïd Al Kamali.
Ce « grand savant » fondamentaliste, vient tranquillement dans les Mosquées de France (Corbeil-Essonnes, Le Bourget, Tomblaine-Nancy, Puy-en-Velay, Puteaux ou encore à l’école coranique des Frères Musulmans de Saint-Denis (IESH)) progager sa doctrine islamique.

-                                                             1545646213-mosquee-bussy-said-al-kamali-2 Béchir Ben Hassen
Le cheikh marocain Saïd Al Kamali, invité à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges les 21 et 22 mars 2015 : obligation pour la femme musulmane de porter le voile islamique (photo : mosquée Corbeil-Essonnes)

Pour comprendre la pensée théologique du cheikh, un extrait d’un de ses sermons, sur l’importance du voile islamique pour une femme musulmane :
question posée au cheikh - « Pensez-vous qu’on peut être exempté (du voile islamique) à cause du travail dans cette société ?
le Cheikh Saïd Al Kamali -« Vous pensez bien que personne ne peut être exempté d’une obligation. Quand Allah a obligé, il savait pertinemment ce qui allait se passer dans ce monde, jusqu’à ce que ce monde finisse. Un alem (un théologien Musulman) ne peut pas exempter quelqu’un. Le foulard, c’est un détail, mais vous êtes obligé, c’est tout. Aucun alem, digne de ce nom, ne pourrait exempter quelqu’un d’une obligation qu’Allah a ordonné (obligé). »
[07:20]
Sermon du cheikh marocain Saïd Al Kamali dans une conférence à la Mosquée de Corbeil-Essonnes (hard-copy)

Pour Saïd Al Kamali, le voile islamique est une obligation pour la femme musulmane, aucune dérogation n’est tolérée, même pour aller travailler. De ce point de vue, la France ne peut être perçue que comme un environnement hostile à l’Islam et aux Musulmans vu que le voile islamique est interdit dans les écoles publiques françaises, ainsi que sur les lieux de travail.

-                                                                                1545646236-mosquee-bussy-cheikh-al-kamali Bussy-Saint-Georges
Les 21 et 22 mars 2015, Saïd Al Kamali est invité par les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges pour commenter les 40 hadiths de An-Nawawi.

Les hadiths sont de courts écrits rapportés par des compagnons du Prophète Mohamed, qui relatent son comportement, le beau modèle, le guide, que tous les Croyants doivent imiter et suivre s’ils veulent devenir de bons Musulmans, aussi bien dans les relations sociales, que dans les activités politiques, économiques, législatives et judiciaires.
L’imam fondamentaliste du VII siècle An Nawawi a étudié et travaillé méticuleusement pendant des années sur les supports comportant des milliers de ces hadiths, les a triés pour en extraire la substantifique moelle : les 40 hadiths, un « must » en matière de bon comportement islamique, presque un équivalent des dix commandements pour les Musulmans. L’ouvrage est disponible dans toute bonne Mosquée qui se respecte, et en vente sur les grands sites commerciaux comme Amazon ou la FNAC.

Pour apprécier et vous donner un aperçu de la puissance de cette « sainte parole », quelques uns de ces hadiths sacrés (disponibles également en ligne sur d’innombrables sites internet musulmans, par exemple sur http://sajidine.com):

HADITH 8 – le caractère sacré du Musulman

« D’après Ibnou Omar, l’Envoyé de Dieu a dit : « Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu’ils témoignent qu’il n`est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent l’aumône. S’ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu’ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l’Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

 

HADITH 14 – l’inviolabilité du sang du musulman

« Selon Ibn Masoud, l’Envoyé de Dieu a dit: « Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s`agit d’un des trois coupables que voici : le marié qui commet l’adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

HADITH 17 – La généralité du bel-agir

« Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l’Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Des messages de Tolérance, d’Amour et de Paix ? Ces hadiths sont-ils compatibles avec les lois françaises ?

Les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges sont par ailleurs en relation avec l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation islamiste politique internationale classée comme terroriste par plusieurs pays, dont l’Égypte.

-                                                                        1545646195-mosquee-bussy-uoif-2 caricatures
Les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges tiennent un stand pendant le rassemblement annuel du Bourget de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France (hard-copy)

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                          1545646195-mosquee-bussy-uoif-ahmed-jaballah caricaturistes
Le président de l’UOIF, Ahmed Jaballah, en conférence à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges le 19 mai 2013

-                                                 1545646865-ahmed-jaballah-mohamed-morsi Chantal Brunel
Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie de Mohamed Morsi (à droite), ex-président égyptien et membre des Frères Musulmans le 3 janvier 2013 lors d’une visite en Égypte. Pour Morsi, « le Coran est notre constitution ».

On peut se faire une idée de l’idéologie véhiculée par l’UOIF en analysant le profil des prédicateurs fondamentalistes venus au rassemblement annuel du Bourget en 2013.

La communauté musulmane pilotée par les responsables de la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges est elle guidée vers une intégration au vivre-ensemble, pour la tolérance et le respect mutuel entre communautés ?

 

-                                                                           1545646228-mosquee-bussy-hugues-rondeau charia

« Pour que les communautés soient en mesure de dialoguer, il faut encore qu’elles aient elles-mêmes un espace pour pleinement s’exprimer. Au-delà, œuvrer à la construction d’une mosquée découle naturellement de l’acceptation d’une réalité sociologique : les musulmans sont à Bussy en nombre et cet aspect quantitatif justifie à lui seul – parce qu’ils sont pleinement acteurs, que cela plaise ou non, de notre société française – l’érection d’un lieu de culte. »
Hugues Rondeau, ancien maire de Bussy-Saint-Georges, justifie auprès de ses administrés l’installation d’une Mosquée de l’Islam radical

-                                                        1545646195-mosquee-bussy-uoif-chantal-brunel Charlie Hebdo
Chantal Brunel, maire UMP de la ville de Bussy-Saint-Georges, autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes dans la Mosquée de la commune, en particulier le cheikh tunisien Béchir Ben Hassen, qui diffuse une propagande d’incitation à la haine et au meurtre.
L’élue s’était par ailleurs déjà fait remarquée le 5 juin 2010, en ayant participé à l’inauguration de la Grande Mosquée de Roissy-en-Brie, en compagnie de prédicateurs de l’Islam radical. Lire sur le sujet, le dossier très complet élaboré par l’équipe de l’observatoire de l’islamisation dirigée par Joachim Véliocas.

20 septembre, 2014

D’après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran : « sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 07 min

Sevran est une commune française de 50 000 habitants située dans le nord-est du département de la Seine-Saint-Denis (93), en banlieue parisienne.

La ville connaît une forte population d’origine immigrée extra-européenne, et beaucoup de pauvreté avec plus de 40% de chômage chez les jeunes, à tel point que le maire EELV Stéphane Gatignon a entamé une grève de la faim en novembre 2012 afin de demander un coup de pouce budgétaire pour financer la politique de la ville.

La communauté musulmane s’est fortement développée à Sevran sur les trois dernières décennies. Pour pouvoir être intégrée et se sentir dignement « comme chez soi », la municipalité de Sevran a octroyé, le 27 août 2009, un permis de construire à la principale structure islamique de la ville, l’Association Cultuelle et Culturelle Musulmane Sevranaise (ACCMS), pour élever un lieu de culte.
Il ne s’agira là pas simplement d’une salle de prière, mais d’un immense complexe islamique constitué de salles de conférence, d’une bibliothèque, d’un pôle commercial, d’un restaurant, d’une librairie, qui pourra accueillir 2 600 hommes et 1 600 femmes.  Les prédicateurs pourront diffuser l’enseignement des sciences islamiques (charia). Le coût total du projet est estimé à 5 millions d’euros.

                                      D'après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran :

-                                                        Le projet de la Grande Mosquée de Sevran

-                                                   468645MosqueSevranterrain Abderahim Braihim dans religion

-                                               Demande de Dons pour initier le projet de la Mosquée de Sevran

-                                                243081MosqueSevranMusulmansenprire Allah

-                                               358281MosqueSevranmusulmansenprires Aristote
-               Musulmans en prière à la Mosquée temporaire de Sevran (gymnase Maurice Baquet) et prières de rue

Le projet est actuellement gelé, des fouilles archéologiques sont en cours sur le site, Sevran est une ville avec un riche passé historique, la cité existe depuis plus de 1200 ans.
En attendant d’occuper un lieu de culte décent, la municipalité de Stéphane Gatignon a mis à disposition de l’ACCMS un gymnase (Maurice Baquet) faisant office de Mosquée temporaire. L’imam de la Mosquée est le cheikh Abderahim Braihim, qui ne parle pas un mot de français, et diffuse tous ses prêches en arabe. Ses prédications sont traduites par un Fidèle, et sont intégralement disponibles gratuitement en ligne sur la chaîne Youtube de la Mosquée de Sevran (hard-copy).

-                                                       558127MosqueSevranAbderahimBraihim Averroès
Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran, un prédicateur anti-occidental, qui donne toutes ses conférences en arabe

-                                                       581027MosqueSevranimam charia

-                                                                    le traducteur des prêches de l’imam de la Mosquée de Sevran

Que prêche Abderahim Braihim aux Musulmans sevranais ? Un court extrait d’une de ses conférences en gras italique ci-dessous, (traduite par un Fidèle en français) :

« Une chercheuse allemande (Sigrid Hunke) née en 1913, a écrit un livre, que le Cheikh nous recommande de lire, « le soleil d’Allah illumine l’occident », cette chercheuse, doctoresse, qui a étudié l’Islam, qui est partie vivre au Maroc pendant la seconde guerre mondiale, que dit-elle dans son livre ? La première des choses, c’est qu’elle remercie les Musulmans, alors qu’elle n’est pas Musulmane, elle dit que sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé.
Vous savez au moyen-âge les occidentaux étaient sous-développés, les pays d’Europe étaient dans une situation de sous-développés, alors que les Musulmans et les pays Musulmans étaient dans une situation avancée et développée. Elle dit que grâce aux Musulmans et grâce à l’Islam, les mathématiques, la médecine, l’astronomie, les différentes sciences ont été avancées et ont permis que les occidentaux puissent les étudier, grâce à ces Musulmans. »

[06:35]
sermon de l’imam Abderahim Braihim le 16 mai 2014 à la Mosquée de Sevran – « nulle contrainte en religion ! » (hard-copy)

L’imam Abderahim Braihim brandit le livre de propagande pro-islamiste écrit en 1960 par Sigrid Hunke « Le soleil d’Allah brille sur l’Occident », une nationaliste allemande néopaganiste et anti-chrétienne, inscrite au parti nazi le 1er mai 1937.

-                                                                                            305137MosqueSevranLesoleildAllahbrillesuroccident chrétiens
-         Le livre de Sigrid Hunke sert de propagande anti-occidentale pour l’imam de la Mosquée de Sevran

Dans son livre, Sigrid Hunke vise à démontrer que l’Occident n’aurait jamais atteint son niveau de civilisation actuel sans l’Islam, en s’appuyant sur des allégations fausses ou déformées.
Les occidentaux seraient donc redevables d’une dette envers les Musulmans, puisque sans eux, la civilisation Occidentale n’existerait pas.
Abderahim Braihim reprend cette thèse, mais oublie, comme Sigrid Hunke, de préciser certains détails :
- que les conquêtes musulmanes se sont effectuées sur le terreau de civilisations millénaires : (perses, assyriens, chaldéens, égyptiens, byzantins, etc…), avec un socle, une culture, des connaissances que les arabo-musulmans ont exploité. Ils n’en sont pas les inventeurs.
Les historiens ont démontré par ailleurs que les grands auteurs grecs, médecins, mathématiciens, philosophes, ont été traduits à partir du syriaque ou directement du grec vers l’arabe par des Chrétiens syriaques et nestoriens, et non par des Musulmans.
On peut par exemple citer les Chrétiens arabes Théodore Abu Qurra, Yuhanna ibn Masawayd (Jean Mesué), Théophile d’Edesse, Yahya ibn al-batriq,… et sûrement le plus célèbre d’entre eux, Husayn Ibn Ishaq, qui a traduit vers l’arabe, avec son équipe, plus d’une centaine d’ouvrages, dont une partie des oeuvres de grands médecins de l’Antiquité, comme Galien et Hippocrate.

Il faut également noter que les Occidentaux n’ont jamais rompu leurs liens culturels avec les Chrétiens d’Orient et ont entretenu avec eux, tout au long des siècles, des échanges, des connaissances, en particulier avec les byzantins de Constantinople, le « Vatican de l’Orient » avant qu’il ne soit conquis par les Musulmans en 1453.

- Des intellectuels occidentaux, comme Jacques de Venise ou  Burgundio de Pise, ont par ailleurs traduits des ouvrages directement du grec vers le latin sans passer par l’arabe dès le XIIème siècle. Jacques de Venise et son équipe de traducteurs ont ainsi traduit, entre autres, « la Physique », « Métaphysique », « petits traités d’histoire naturelle » d’Aristote, sans avoir recours à l’Islam ou à la langue arabe.

- Pour justifier la soi-disant légendaire tolérance de l’Islam, « religion de Paix », on ne cesse de citer la grandeur de penseurs Musulmans tels qu’Averroès qui auraient « illuminé » l’Occident.
Averroès était un juriste espagnol musulman, et dans ses textes publiés, un défenseur de la charia et du Jihad offensif (guerre sainte), ce n’est donc pas l’esprit tolérant d’un véritable humaniste comme on veut bien le laisser entendre.
Ses commentaires sur la philosophie d’Aristote n’ont été diffusés qu’en Occident au Moyen-âge et pas dans les territoires islamiques. L’introduction de la pensée hellénistique (falsafa) dans le monde musulman fut considérée comme une hérésie et condamnée, les textes d’Averroès furent brûlés, tout ce qui nous reste de lui a été sauvegardé par les dhimmis, et le juriste a dû se réfugier au Maghreb pour échapper à la décapitation.
En Occident, c’est Thomas d’Aquin qui a réfuté les thèses d’Averroès en publiant une des oeuvres magistrales de la pensée occidentale : « De l’unité de l’intellect contre Averroès ». Thomas d’Aquin, contrairement à Averroès défend que l’homme dispose d’un libre-arbitre, rétablissant ainsi la pensée d’Aristote.

-                                                                                 672985MosqueSevranThomasdAquincontreAverroes chrétiens d'orient
-                     « Contre Averroès », le livre du théologien Chrétien Thomas d’Aquin qui réfute les thèses d’Averroès

- Le concept même d’état moderne occidental repose sur les idées de l’héritage politique gréco-romain. Un livre aussi célèbre que « La politique » d’Aristote, qui décrit la notion de citoyen, de constitution, d’état de droit, n’a même pas été traduit en arabe, car incompatible avec les lois de la Charia islamique. L’Islam a progressivement rejeté l’héritage grec, que les arabo-musulmans avaient pourtant pu redécouvrir lors de leurs conquêtes militaires.
On voit là que l’Occident, même s’il a pu bénéficié de l’apport d’ouvrages traduits du grec vers l’arabe, n’a jamais été influencé par l’Islam, et même qu’il n’a absolument rien de commun à cette doctrine, étant totalement étranger aux préceptes du dogme islamique.
Pour plus de détails sur le sujet, lire par exemple le remarquable ouvrage « Aristote au mont Saint-Michel » de Sylvain Gouguenheim, très sourcé.

L’imam Abderahim Braihim utilise une propagande mensongère contre la civilisation occidentale, dans le but de renforcer l’identité islamique, la communauté musulmane valable et saine, souder la oumma et rejeter tout ce qui n’est pas islamique.

Autre prédication de l’imam dans la même optique, quelques extraits ci-dessous :

« Chaque bébé qui sort du ventre de sa mère naît en tant que Musulman, naît en tant que soumis à Allah, naît sous la sainte nature de l’Islam. En effet, il y a un hadith qui dit : « chaque enfant naît sous la sainte nature de l’Islam, ensuite, ses parents vont le judaïser, ou bien le christianiser, ou bien le rendre mal. » Qu’est-ce qu ça veut dire ? ça veut dire qu’un bébé qui sort du ventre de sa mère, il est soumis à Allah, il est soumis à Dieu et ensuite, son environnement, ses parents, son contexte, les gens autour de lui, vont l’influencer dans sa croyance à Dieu, à tel point qu’il va l’influencer, ou même qu’il va renier les bienfaits d’Allah sur lui, il va oublier qu’il a un seigneur unique qui veille sur lui à chaque moment. Mais à la base, il est Musulman, il est soumis à Allah. »
[05:10]
sermon de l’imam Abderahim Braihim à la Mosquée de Sevran le 3 janvier 2014 (traduit pas un fidèle) (hard-copy)

L’imam révèle ici l’aspect totalitaire de l’Islam. Chaque être humain sur Terre naît Musulman !
Ce n’est que par la suite qu’il est perverti et se détourne du droit chemin en étant « judaïsé » ou « christianisé ».
Les Chrétiens, les Juifs, les Boudhistes, les athées, etc…sont des Musulmans qui se sont égarés, ils peuvent donc de fait être considérés comme inférieurs puisqu’ils ont délaissé la Vérité, la saine religion.
Ce type de sermon incite-t-il au respect entre communautés ?


On continue dans la même veine, la diffusion de propagande de décrédibilisation de l’Occident par rapport à l’Orient, autre conférence de l’imam :

« Il y a en Europe quelques siècles auparavant, il y avait un séminaire à Rome, en Italie. Et dans ce séminaire, les gens venus de l’Europe entière se sont réunis pour se poser une question : « savoir si la femme était considérée comme un être humain, ou bien si elle avait une âme ». A la fin de ce séminaire, ils ont conclu que la femme n’était pas un être humain, elle était plutôt un Diable, c’était quelqu’un qui n’avait pas d’âme. Alors que l’Islam, il y a 1400 ans, a considéré la femme. Il lui a donné les droits à la propriété, l’Islam a donné les droits d’être propriétaire de ses biens, le droit de dépenser, il lui a donné le droit de faire du commerce aussi. Il lui a donné le droit de faire serment d’allégeance à son gouverneur, le droit de choisir, de voter. »
[02:50]
« En Europe, on vante souvent les droit de la femme, le droit des personnes. Mais ces droits ne sont arrivés que très tardivement. Par exemple, le droit de vote, ce n’est qu’en 1945, ou bien après pour certains pays, alors que en Islam, la femme devait faire allégeance à la personne qui gouverne, elle devait le choisir et le reconnaître en tant que gouverneur. »
[08:35]
Sermon de l’imam « La libération de la femme » (traduit en français par un Fidèle de la Mosquée) (hard-copy)

L’imam opppose l’Occident tyranique oppresseur des femmes, à l’Islam, la religion de Paix, libératrice de la cause féminine.
La femme en Occident, ne serait pas considérée comme un être humain, mais comme une créature du Diable, alors qu’en Islam, elle est magnifiée.
Si c’était le cas, pourquoi des milliers d’Églises et de Basiliques en France et en Europe portent-elles des nom de femmes ? (Notre-Dame de Paris, églises sainte-Geneviève, sainte-Blandine, sainte-Thérèse, basilique sainte-Clotilde, cathédrale sainte-Cécile,…)

-                                          868290MosqueSevrancathdraleSainteCcile christianisme

-              La cathédrale sainte-Cécile d’Albi, serait-elle une oeuvre du Diable, d’après l’imam de la Mosquée de Sevran ?

Dans les pays musulmans…combien de Mosquées portent-elles le nom de femmes ?
En France, les femmes ont eu le droit de vote en 1945. Mais qu’en est-il dans les pays musulmans ? De quand datent les démocraties et le droit de vote ? Qui l’a introduit en supprimant les califats et la Charia ? Depuis quand les Musulmanes peuvent-elles choisir leur gouverneur ?
Avant les colonisations occidentales, les califats et leurs dynasties se sont succédés de manière héréditaire sous la charia, il n’y avait pas de multipartisme, pas de droit de vote, avant que l’occident n’introduise le concept de démocratie dans ces pays.
Quant aux droits des femmes, dans combien de pays musulmans les femmes ont-elles été aux commandes du pouvoir, comme en Europe, Blanche de Castille, Aliénor d’Aquitaine, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis ?

La future Grande Mosquée, qui sera pilotée par un prédicateur anti-occidental, sera-t-elle un lieu de rencontres qui aidera la communauté musulmane sevranaise à s’intégrer dans la société civile ?

-                                                    434139MosqueSevranStephaneGatignon christianophobie

« Avoir des lieux de culte normaux où chacun peut vivre normalement sa religion, c’est la condition si l’on veut empêcher l’islam des caves ou des appartements, propice aux dérives »
Le maire EELV Stéphane Gatignon autorise le projet de la construction de la Grande Mosquée de Sevran, et la diffusion de prédications anti-occidentales par son imam Abderhaim Braihim

« Depuis le 20 mars (2011), les règlements de comptes armés entre gangs de trafiquants de drogue pour récupérer les points de vente dans les halls d’immeubles se sont intensifiés. On a déjà l’hélicoptère, la police, et ça ne suffit pas. Dès qu’il y a moins de pression, ça tire à nouveau. Il faut des forces d’interposition, des casques bleus, comme ceux qu’on envoie à l’étranger pour empêcher les belligérants de s’entre-tuer »
Le maire EELV Stéphane Gatignon constate l’échec de sa politique de la ville en réclamant la venue de « casques bleus », résultat de la libanisation progressive de quartiers de la cité par la communautarisation.

7 juin, 2014

Amar Lasfar président de l’UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l’institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 50 min

L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est le principal réseau de diffusion de l’Islam dans le pays.
Le groupe se constitue d’un maillage de plusieurs centaines d’associations islamiques administrant des centaines de Mosquées à travers toutes les régions de France.
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Les principaux leaders des Frères Musulmans manifestent publiquement leur hostilité contre les Juifs, que ce soit Mohamed Badie, président de la Confrérie lors de son procès en Égypte en mai 2014, ou encore Safwat Hijazi, principal meneur de la campagne électorale de Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien.

-                                                         Amar Lasfar président de l'UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l'institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France dans Politique 1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar
Le président de l’UOIF et de la Ligue Islamique du Nord Amar Lasfar glorifie la conquête de l’Égypte par les Frères Musulmans devant les Fidèles au grand Palais de Lille le 19 août 2012

-                                              1537623773-mosquee-uoif-mosquee-lille-sud Ahmed Jaballah dans religion

Amar Lasfar est le recteur de la Grande Mosquée Al-imane de Lille-sud, dans laquelle il invite les islamistes de l’Islam politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan, Hani Ramadan ou Hassan Iquioussen pour y donner des conférences

Parmi les figures de l’UOIF, on peut citer le prédicateur Moncef Zenati, titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, un établissement qui sous ce titre pompeux, dissimule une école coranique formant les prédicateurs de l’UOIF.

-                                1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-islamistes Al-Qaradawi

Moncef Zenati s’affiche dans les rassemblements avec des conférenciers de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, comme Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, Abdelfattah Mourou ou Hani Ramadan, lors de la 11ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Sud à Marseille le 19 mai 2013

-                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati Algérie
-                                                          Le prédicateur antisioniste Moncef Zenati

Moncef Zenati commente, traduit et diffuse les textes du prédicateur fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, et du cheikh antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor actuel de la confrérie des Frères Musulmans, et principal référent pour les responsables de l’IESH de Château-Chinon, en matière de législation islamique.
Youssef Al Qaradawi appelle dans ses préches retransmis sur les télévisions du monde arabe, à l’extermination des Juifs.

-                                                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-youssef-al-qaradawi Allah

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie


Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, comme « Havre de Savoir » au Havre, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

Sur le site officiel de l’UOIF, on peut lire un article de Moncef Zenati dénonçant la politique d’Israël, « l’entité sioniste qui a volé la terre des palestiniens ». Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

-                                          1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-nakba-israel-palestine Amar Lasfar

-                                 L’UOIF, principale organisation antisioniste et pro-palestinienne de France

« Les sionistes formèrent des organisations terroristes afin de semer la terreur pour forcer les palestiniens à quitter leurs terres. Ces organisations ; les premières organisations terroristes de l’histoire moderne ; étaient extrêmement organisées et armées contrairement aux arabes qui étaient dispersés, chaque village étant préoccupé par sa propre défense. Les arabes ne possédaient que peu d’armes. La possession d’armes était formellement interdite pour les arabes. Les britanniques avait décrété que tout palestinien en possession d’une seule balle était passible de 15 ans de prison.
Les palestiniens résistèrent avec bravoure. ‘Az ad-Din al-Qassam, le responsable de Frères Musulmans en Palestine, ouvrit la voie de la résistance en 1935. Il tomba martyre le 20/11/1935. Une autre rébellion vit le jour sous la direction de cheikh Amin al-Housayni en 1936. La grande grève de 1936 qui mobilisa tous les palestiniens fut une manifestation éclatante d’une volonté de résistance unitaire.
A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deïr Yassin et en dehors de Deir Yassïn. Le massacre de Deïr Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi. Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Deir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël ».

Le plus gros mensonge de l’histoire :
Pour justifier la création d’Israël, on se référa au propos de Herzl : « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ». Sauf que la Palestine n’était pas une terre sans peuple. Un peuple y habitait depuis l’antiquité.
On inventa alors le plus gros mensonge de l’histoire : le droit historique des juifs à la Palestine. Les sionistes dirent : Cette terre nous appartient historiquement. C’est un mensonge. Mais apparemment, plus le mensonge est gros, plus on y croit facilement. »
[...]
« L’histoire nous révèle donc que la Palestine est aux palestiniens. L’entité sioniste a volé la terre des palestiniens. Israël est et restera l’agresseur. Les palestiniens, eux, sont les ayants droit historiques de cette terre. Ils se sont faits volés leur terre et la terre de leurs ancêtres. Ils sont et resterons les victimes ; les agressés. Résister est pour eux un  droit ; résister est un devoir. Une riposte est définie comme étant une réponse à une agression. Ce sont donc les palestiniens qui ripostent. On ne peut parler de riposte, de légitime défense ou de représailles pour l’agresseur. Daniel Desbiens, l’écrivain québécois dit : « Qui défonce une barrière viole sa propre liberté et ouvre la porte vers des représailles ».

On constate que dans l’article de Moncef Zenati publié par l’UOIF, que nous ne sommes plus dans la recherche spirituelle, la fraternité, la prière ou l’humilité, il s’agit là de militantisme politique pro-palestinien et antisioniste. Le prédicateur appelle les Musulmans à résister à l’agression de l’entité sioniste, Israël est considéré comme un état illégitime, et Moncef Zenati revendique là encore son soutien au groupe islamique politique des Frères Musulmans, organisation classée aujourd’hui comme terroriste par le gouvernement égyptien.

Par ailleurs, dans une conférence donnée le 12 avril 2014 à  Paris, à l’initiative de l’association « Havre de Savoir », Moncef Zenati nous explique ce qu’est la Charia islamique, extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Au sens terminologique, la Charia correspond à l’ensemble des Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, et à travers ce qui en découle, comme le consensus, le raisonnement par analogie, et les autres sources du droit musulman. Donc, la Charia correspond à la Loi Divine. La Charia correspond à l’ensemble des Lois, toutes les Lois, concernant tous les domaines. Donc les Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, ce sont des Lois prescrites directement par le Coran ou la Sunnah, ou indirectement, par les autres sources de la législation. Pour bien comprendre la Charia, il serait intéressant plus tard, d’aborder ce sujet des sources législatives de l’Islam. [...]
« Quand au Fiqh, le droit musulman, c’est une science qui a pour objet la déduction des prescriptions juridiques pratiques à partir de leurs sources de référence, le Coran et la Sunnah et les autres sources. Il y a une relation de cause à effet entre la Charia et le Fiqh. La Charia c’est la finalité, le Fiqh, c’est un moyen. L’ensemble des prescriptions extraites, forment la Charia. Le Fiqh, c’est le moyen de parvenir à la Charia. »
[11:35]
« Par droit positif, on entend par là les Lois humaines, établies par les hommes en vue d’organiser leur vie et leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international.
Que ce soit les Lois humaines ou les Lois divines, il y a un point commun, c’est d’organiser la vie des êtres humains dans leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international. Mais il y a aussi des points de différence.
Premièrement, c’est que le droit positif est une production humaine, alors que la Charia émane d’Allah, à travers les sources du Coran et de la sunnah et des autres. [...]
Le droit positif reflète l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse, à partir de là, ces Lois sont sujettes au changement et à la modification. Le droit positif est imparfait, et ne pourrait atteindre la perfection, dans la mesure où la perfection ne fait pas partie des caractéristiques de son producteur. C’est pour cela qu’il ne sert à rien d’attendre la perfection de n’importe quel parti politique, ce n’est pas possible. Il ne faut pas attendre la perfection qui ne viendra pas de l’être humain, car cela ne fait pas partie de ses caractéristiques. [...]

Alors que la Charia émane d’Allah, donc elle reflète l’omnipotence, l’omniscience de son Créateur, sa perfection, et l’omniscience d’Allah. Donc, ces Lois n’ont nullement besoin ni de changements, ni de modifications, quel que soit le changement que puisse subir l’espace, le temps, et quel que soit le développement de l’être humain. »
[17:45]
« Deuxième différence, le droit positif est un ensemble de lois temporaires que le groupe élabore en vue d’organiser ses affaires pour répondre à ses besoins. [...] Les Lois humaines sont toujours en retard par rapport au groupe. Si elles sont au niveau aujourd’hui, elles seront en retard demain. [...] Quand le groupe va se développer, les Lois vont changer pour s’adapter au groupe. [...] Le but étant de stabiliser la société, cette Loi qui était à la base interdite, commence à se répandre, cela créée une instabilité dans la société. Comment gérer cette instabilité ? On va la légaliser, quelle soit bonne ou mauvaise, pour stabiliser la société.
Alors que la grande finalité de la Charia, c’est l’organisation de la Oumma et le maintient de cet ordre. Les Lois de la législation sont éternelles, et ne changent pas en fonction du changement de la société ou du groupe. Cela implique la souplesse, les facteurs d’adaptabilité de les lois de la Charia. Il faut de facteurs pour que la Charia puisse s’adapter à n’importe quelle contexte. Et aussi que les Lois de la Charia sont d’un tel niveau et de sublimité, qu’elles soient toujours en avance par rapport au groupe, alors que pour les Lois humaines, c’est toujours le groupe qui est en avant. »
[22:00]
« Les premiers états à avoir pris cette direction, c’est-à dire le fait de diriger le peuple selon la pensée de ceux qui le dirigent, il faut que le peuple pense comme nous. D’où les slogans : « rendez-nous nos enfants. » On veut éduquer les enfants selon un mode de pensée. A la base, la Loi n’entre pas dans ce genre de considérations. Mais les premiers états à avoir pris cette direction, c’était la Russie, la Turquie d’Attatürk, l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie. Mais après, tous les états sont partis dans le même chemin. On a un peuple pour lequel on va non seulement organiser la vie, mais aussi l’orienter vers une pensée que les détenteurs du pouvoir jugent la plus adéquate pour la société.
Alors que la Charia c’est le contraire, c’est la Charia qui va créer le groupe et l’orienter. Elle vise avant tout à la construction d’individus vertueux,pour la construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire. »
[27:29]
« Le terme Charia, littéralement, c’est la voie, exposer, éclaircir, c’est la voie qui mène vers la félicité, et au niveau terminologique, c’est l’ensemble des prescriptions pratiques que Allah a préscrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah et à travers les autres sources et ainsi que l’Islam, c’est une croyance et une législation, la Charia est l’ensemble des prescriptions dans tous les domaines et non pas uniquement au code pénal. »
[30:06]
Conférence du prédicateur de l’UOIF Moncef Zenati le 21 mai 2014 à Paris, dans le cadre des conférences « Havre de Savoir » (hard-copy)

Le prédicateur Moncef Zenati met en concurrence le droit positif c’est à dire les lois humaines, et la Charia (lois divines).
Les lois humaines seraient inférieures car elles sont changeantes, selon le bon vouloir des hommes, alors que dans le droit musulman, « les Lois de la législation sont éternelles ». Il en découle que les lois humaines seraient inférieures car elles sont en retard sur la société, « imparfaites » puisque issues de la pensée de l’homme et non de Dieu, alors que les Lois de la Charia sont d’un « tel niveau et de sublimité », qu’elles sont toujours en avance sur la société.
Les lois humaines sont totalitaires, elles orientent la pensée des hommes comme dans « l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie ».

Dans la Mosquée du Havre, Moncef Zenati incite par son sermon les Musulmans à se détourner de la société civile française, constituée de lois inférieures, base du fascisme, « réflétant l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse », et à s’orienter vers la Charia, la vraie Loi qui « mène vers la félicité », et la « construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire ».
Il faudrait demander à Moncef Zenati ce qu’il pense des sanctions punissant le vol et l’adultère, et si elles font partie de « la sublimité » de la Charia tant vantée par le prédicateur :
« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »
Le Coran 5:38
« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
Le Coran 24:2

Il est important de noter que la Charia a été déclarée INCOMPATIBLE avec les exigences d’une société démocratique et laïque par un arrêté de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) du 13 février 2003.

Le système islamique est clairement incompatible avec les démocraties des sociétés occidentales. Y-a-t-il une idéologie de conquête véhiculée par les responsables de l’UOIF, de subversion, d’influence pour imposer les règles et principes de l’Islam ? On peut se faire une opinion par soi-même en écoutant Amar Lasfar devant des Fidèles Musulmans de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

Dans une conférence à l’Institut musulman rattaché à la Grande Mosquée Al Imane de Lille, Amar Lasfar développe l’histoire de la progression de l’Islam en France (hard-copy)

« Nous les Musulmans, en matière de Foi, nous croyons qu’il y a une seule Foi, tout en admettant plusieurs Lois. Moïse était Musulman, et il avait une Loi propre à lui. Jésus était Musulman, en matière de Foi, mais il avait une Loi, parce que toute Loi est fonction de l’environnement, du contexte historique, du contexte géographique, du lieu, du temps, de l’environnement, de la mentalité qui diffèrent d’un lieu à un autre. Par contre, la Foi ne peut pas différer. Adam qui est à l’origine Musulman et prophète, croyait et avait la même Foi que nous avons aujourd’hui. La Foi d’Adam, d’Abraham, de Noé, de Jésus, de Moïse, c’est la même Foi que nous avons aujourd’hui, c’est quoi ? l’Unicité de Dieu. L’Unicité de son Message, la vie après la mort, le Jugement dernier. »
[03:03]
« 1989, ça nous rappelle la première affaire du foulard. Le collège de Creil, deux marocaines et deux turques, qui un beau jour, sont allées à l’école avec leur foulard. Elles ont oublié d’enlever le foulard chez elles. Cet oubli, reflète un état d’esprit : « Je n’ai plus besoin de me cacher, je veux être moi-même à la maison et en dehors de la maison ». Dehors, c’est ma maison, elles ont en quelque sorte élargi dehors, c’est ma demeure, donc je suis chez moi, même dans la rue. C’est le signe de la réussite de l’intégration. Or, pour un certain nombre de sociologues, notamment Tribalat (Michelle) et Kepel (Gilles) et les autres, tout de suite ils ont crié : « Au secours ! c’est l’échec de l’intégration ! ». Du moment que cette fille a accepté d’apparaître au grand jour avec sa spécificité, et ce qui fait sa différence, « je suis chez moi, je peux me permettre des choses ! ».
[30:41]
« l’intégration ne concerne pas les signes religieux, et c’est très grave, c’est ce que j’appelle l’hypocrisie de la politique française. La France est restée 132 ans en Algérie, la femme algérienne de l’époque, rares sont celles qui ne portaient pas le foulard. [...]
Les femmes s’enfermaient et ne laissaient apparaître qu’un seul oeil, et on trouvait ça normal, parce qu’on respecte leur spécificité, et pourtant, c’était des françaises, parce que l’Algérie était française. [...].
La loi de 1905 ne s’appliquait pas en Algérie, et pourtant les savants algériens de l’époque voulaient être régi par la Loi de 1905. C’est quoi la Loi de 1905 ? La France va laisser le côté religieux aux algériens, mais non, non ! L’Islam jusqu’en 1961 était la religion d’état en Algérie, c’est-à-dire que la France appliquait la Charia en Algérie. C’est elle qui nommait les imams, c’est elle qui était responsable administratif de la religion en général. Elle a géré les affaires de la religion pendant presque un siècle et demi. »

[37:15]
Pour justifier les revendications islamiques, en particulier le port du voile à l’école, Amar Lasfar explique que pendant la période coloniale en Algérie, les algériens et algériennes suivaient les traditions islamiques, intégrés dans la France laïque et républicaine, et que cela ne posait pas de problèmes.
En Algérie, la France n’a pas cherché à dénaturer et à effacer la culture et les traditions locales issues de l’Islam. Les femmes voilées sont restées voilées, les enfants algériens ont continué de manger de la viande halal dans les cantines scolaires, les hommes continuaient de prier cinq fois par jour, la polygamie était naturelle et autorisée, la juridiction islamique a constitué en partie la base de la législation en Algérie française, comme elle l’était avant que les français ne prennent possession de la Régence d’Alger en 1830 (alors sous domination turque).
La France et l’Algérie constituaient deux modes de vie, issues de deux civilisations radicalement différentes et incompatibles.
Le « statut de l’indigénat » faisait une distinction nette entre les citoyens français et les sujets musulmans.
Les musulmans algériens ne pouvaient être naturalisés français que s’ils en faisaient explicitement la demande, après une longue procédure administrative, la production de justificatifs, une enquête, le Musulman devait se présenter finalement devant le maire et « déclarer abandonner son statut personnel pour être régi par les lois civiles et politiques françaises ».
Une politique de naturalisation très restrictive, résultat : en cinquante ans (de 1865 à 1915), 2396 musulmans d’Algérie sont naturalisés français. Entre 1919 et 1930, 1204 musulmans sont naturalisés, pour 1547 demandes déposées. En 1962, l’année de l’indépendance, seuls quelques dix mille musulmans sont pleinement français, autant dire, une goutte d’eau.

« Il est difficile d’occuper la rue. Aujourd’hui les Musulmans dépassent de loin ça. Ils prient dans la rue. Il leur est déconseillé de prier dans la rue, mais ils n’ont pas de place dans les Mosquées, notamment en région parisienne. Au lieu de leur dire : « Pourquoi vous priez dans la rue ? », ouvrez-leur des salles de prières. Et ma lecture de ça, c’est que c’est une réussite de l’intégration. C’est-à-dire que nous avons accepté de prier Dieu dans la rue. On va bénir la rue, on ne va pas la salir, on va bénir la rue.
Qui dit prière dans la rue, je vais mettre mon visage. Ce que j’ai de précieux, je vais mettre mon nez, mon front, et je vais dire :« sub’an Allah » sur le bitume. Vous croyez que je le fais par orgueil ? Si on n’était pas des Musulmans, qui accepterait de mettre son visage par terre ? Surtout une fille ? [...] Donc ne lisez pas cette lecture que nous occupons la rue, nous bénissons la rue. »

[47:50]
« La revendication sociale, culturelle et identitaire. [...] Ce n’est pas la peine de nous donner des leçons dans l’identité et la citoyenneté, nous sommes des citoyens, nous assumons nos devoirs et nos prérogatives, mais comptez sur nous pour revendiquer tous nos droits rien que nos droits bien sûr, on va occuper tout l’espace que nous offre généreusement la laïcité française. La laïcité est généreuse, mais les laïcs ne le sont pas ou le sont moins. »
[49:07]

-                                          1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar-2 antichristianisme

Amar Lasfar explique aux Musulmans de l’institut culturel de la Grande Mosquée Al-Imane de Lille-sud, la stratégie de conquête de la France en cinq phases pour « influencer » la République. Le but non avoué étant d’atteindre le haut de la pyramide, le sommet de l’État.

« Aujourd’hui, on ne parle plus que l’on veut une place. On parle de citoyens, on parle de revendications, on parle d’interpellations, on ne parle plus de nous donner des miettes. Pour conclure et schématiser les cinq phases : la phase de l’acceptation, la phase de l’intégration, la phase de la participation et de la contribution, notamment sociale, économique et politique, la phase du rayonnement et pourquoi pas la cinquième phase, la phase de l’influence. Nous aussi on peut influencer le déroulement de l’Histoire. Nous réduire uniquement à une masse de consommateurs, c’est une atteinte à ce que nous portons comme civilisation. »
[52:28]
« Influencer en matière de civilisation. L’Occident a influencé le monde Musulman pendant des siècles et des siècles, et on n’a pas trouvé ça anormal, la démocratie on l’a prise, les droits de l’homme on a pris, mais l’Islam n’est pas uniquement des personnes ou un nombre de consommateurs. Il peut lui aussi prétendre, non pas être un donneur de leçons, mais apporter sa pierre. Il l’a fait pendant douze siècles, et la période andalouse est là pour en témoigner. Et bien nous, nous pensons que nous pouvons apporter quelque chose sur le plan civilisationnel. »
[57:28]

Dans la prédication de Amar Lasfar, il y a les Musulmans et les autres.
Les Musulmans doivent influencer la société et les politiques afin de pouvoir revendiquer leurs droits : port du voile islamique dans les écoles et au travail sans aucune restriction, viande halal dans les cantines, application des lois islamiques de la charia : non mixité sociale homme/femme, jours fériés musulmans, demande de salles de prières sur les lieux de travail, restriction spéciales pendant le Ramadan, construction de Mosquées sous la menace de prières de rue (les prières de rue sont une bénédiction et un signe d’intégration d’après Amar Lasfar !)
.
Cette conférence est à rapprocher de l’idéologie développée par Amar Lasfar dans cet autre texte :
« Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté »
Amar Lasfar cité dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 « 

Les organisateurs de l’UOIF en démonstration lors du Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) au Bourget en avril 2014, développent une propagande politique antisioniste et pro-palestinienne : « nous sommes tous des palestiniens ! » (hard-copy)

16 mars, 2014

Propagande antichrétienne à la Mosquée du quartier Borny à Metz : le Christianisme a inspiré Hitler

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 19 h 21 min

La ville de Metz est une commune située au nord-est de la France. Elle est la préfecture du département de la Moselle et de la région Lorraine.
Ces trente dernières années, la croissance importante de la communauté Musulmane dans la région nord-est l’a amenée à se structurer pour créer des associations, en particulier l’Union des Associations Cultuelles et Culturelles des Musulmans de Metz (UACM).

L’UACM est devenue au fil des années représentante d’un poids électoral non négligeable, et il est de bon ton de céder aux revendications de cette association si les élus veulent continuer à bénéficier de la bienveillance des électeurs, surtout à l’approche des municipales de mars 2014.
Les deux principaux candidats vont alors se livrer à une véritable course pour séduire l’électorat Musulman.

Le 11 octobre 2013, le maire socialiste sortant Dominique Gros a officialisé l’accord sur la location d’un terrain pour la construction d’une grande Mosquée.

-                                             Propagande antichrétienne à la Mosquée du quartier Borny à Metz : le Christianisme a inspiré Hitler dans Politique 1549709226-mosquee-metz-signature-mosquee-2
Le maire et le président de l’UACM, Raymond Beller, ont signé le 6 février 2014 un bail pour le terrain d’une mosquée-cathédrale dans la cité lorraine.
Dominique Gros livre un vaste terrain de 1 200 m² de la ville à un prix dérisoire, 15 € par an et pour 99 ans, à l’UACM, au mépris de la Loi de 1905, l’état ne devant favoriser aucun Culte. L’association dispose de trois ans pour déposer le permis de construire du projet de mosquée dont le coût est estimé à 8 millions d’euros.
Le maire de Metz avalise un projet qui devrait plaire aux féministes : sur les 2 000 places disponibles, seules 500 seront accessibles aux femmes ; pas de quoi inquiéter Dominique Gros et sa conception très particulière de la laïcité. Le projet, qui se veut totalitaire, comprendra diverses annexes telles qu’une garderie, une crèche, une salle d’exposition d’œuvres, une bibliothèque, un funérarium, un un restaurant, un salon de thé, une salle de détente et relaxation, un service d’accompagnement pour le pèlerinage, etc.

 

-                                              1549709272-mosquee-metz-maire-1 Allah dans religion

En campagne électorale, Dominique Gros (deuxième à partir de la gauche) est venu féliciter le 21 février 2014 les Musulmans de la Mosquée de Borny apres la priere du vendredi au sujet de la signature du bail emphytéotique de la Grande Mosquée de Metz (hard-copy).

 -                                        1549709272-mosquee-metz-maire-2 antichristianisme

La tournée des Mosquées de la ville continue, Dominique Gros à la Mosquée du quartier Belle-Croix en février 2014 (hard-copy)

 

Marie-Jo Zimmermann (union UMP/UDI/MODEM), adversaire et candidate à la mairie de Metz pour 2014 n’est pas en reste. Pour séduire la communauté Musulmane, on peut la voir en visite par exemple le 9 mars 2014 à la Mosquée de Borny, soutenir le projet de la construction de la future immense Mosquée cathédrale de Metz.

-                                              1549709315-mosquee-metz-candidat-zimmerman2 antisémitisme

Marie-Jo Zimmermann (union UMP/UDI/MODEM), candidate à la mairie de Metz, arbore le voile islamique (voile rouge) dans une conférence à la Mosquée de Borny le 9 mars 2014 pour séduire la communauté Musulmane. (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

Marie-Jo Zimmermann explique son projet d’islamisation de la ville de Metz dans une Mosquée. Des centaines de milliers de femmes luttent chaque jour à travers la planète pour se débarrasser du voile islamique. Si Marie-Jo Zimmermann gagne les élections, peut-être le rendra-t-elle obligatoire à Metz dans quelques années ?

L’UACM est bien implantée dans la ville. La Mosquée du quartier Borny à Metz, très sollicitée comme on a pu le constater par les candidats à la mairie est associée à l’UACM, et dispose d’une page Facebook officielle pour se familiarier avec la Religion « d’Amour, de Paix et de Tolérance ». (hard-copy)
Quels Messages diffusent les responsables de la Mosquée de Borny à leurs Fidèles Musulmans ?

On va constater que c’est un Islam rigoriste, qui suit les textes coraniques. Étudions la « Bonne Parole » des prédicateurs de Metz.

-                                                                   1549709248-mosquee-metz-musique-interdite antisionisme

Les bons Musulmans sont invités à ne pas écouter ou faire de la musique (hard-copy), un art considéré comme une hérésie en Islam. N’est-ce pas une limitation qui est imposée aux Musulmans dans l’art créatif, l’imagination et l’inspiration ?

-                                                                  1549709240-mosquee-metz-saint-valentin-2 bail emphytéotique

La fête de l’Amour, la Saint-Valentin le 14 février, est interdite (hard-copy), car ne figurant pas dans les textes coraniques. Pourtant, montrer que l’on aime n’est-il pas une preuve de respect et de tolérance ? Pourquoi l’interdire explicitement ?

Une loi votée en février 2014 par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) autorise le port du voile islamique pour les joueuses de football. La France refuse de reconnaître cette loi incompatible avec la laïcité, et ne permettra pas le port du voile islamique dans les stades.
Réaction indignée des responsables de la Mosquée de Borny, qui trouvent le comportement des institutions françaises scandaleux (hard-copy)

Musique hérétique, Saint-Valentin interdite, contestation contre l’interdiction du port du voile : va-t-on vers une communautarisation des Musulmans de Metz ?

Les responsables mènent par ailleurs une propagande antichrétienne sur leur page Facebook.
Ils postent une prédication de l’imam indien antichrétien, antisémite et antihindouiste Zakir Naïk :

-                                                                1549709217-mosquee-metz-zakir-naik Bible

« Jésus était barbu, Marie portait un voile, Moïse a interdit la consommation de porc. On est plus Chrétiens que les Chrétiens eux mêmes ! » (hard-copy)

Nulle part dans la Bible il est écrit que Jésus portait une barbe. Et même si c’était le cas, est-on meilleur Chrétien si on porte une barbe ? Marie portait un voile, elle vivait il y 2000 ans dans une société patriarcale. Est-ce qu’aujourd’hui une Chrétienne qui porte un voile la rend-elle meilleure envers les autres, au regard de Dieu ?
Moïse a reçu les Tables de la Loi de l’Ancien Testament, l’Ancienne Alliance entre Dieu et le peuple Hébreu, la Torah, qui pose les principes dogmatiques du Judaïsme, pour apprendre aux hommes le Bien et le Mal par les Lois Divines, la punition, le licite et l’illicite. Le porc faisait partie de ces interdits.
Jésus Christ, le Messie annoncé par les Prophètes de la Bible, scelle la Nouvelle Alliance entre Dieu et l’Humanité en rachetant les péchés de tous les Hommes par sa Passion et sa Crucfixion, en rendant l’Homme responsable de ses actes en écoutant son coeur et sa Foi, et non plus par les Lois Divines et les interdits rituels. Un enseignement révolutionnaire.
Jésus Christ enseigne dans les Évangiles que : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de l’homme qui souille l’homme, c’est ce qui sort de la bouche qui souille l’homme. »
La Bible – Matthieu 15:11
Paul explique : « Ce n’est pas un aliment qui nous rapproche de Dieu. Si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus, et si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins. »
La Bible – Corinthiens I 8:8
Effectivement, ce n’est pas en interdisant de manger du porc, du chocolat, des endives ou des carottes que l’Homme sera meilleur envers son prochain. Ce qui est déterminant est son comportement dans la société dans laquelle il vit, ce qu’il dit, ce qu’il fait, et son rapport avec les autres.

 

Autre commentaire posté par les responsables de la Mosquée de Metz pour dénigrer le Christianisme :

-                                                                       1549709248-mosquee-metz-muhammad-ali Borny

« Muhammad Ali à un journaliste indélicat qui lui avait demandé quelques jours après les attentats du 11 septembre : « vous vous sentez comment en ayant la même religion que Oussama Ben Laden ? ». Muhammad Ali, alias The Great, avait répondu : « Et vous ? Vous vous sentez comment en ayant la même religion qu’Hitler ? » (hard-copy)

Là encore, un post pour décrédibiliser la communauté chrétienne avec des arguments totalement erronés. Le nazisme serait d’inspiration chrétienne !

Oussama Ben Laden se revendiquait Musulman et exhortait, armes et Coran en main, lors de ses interventions télévisées, tous les Musulmans de la planète à tuer les Infidèles (Chrétiens et Juifs), en s’appuyant sur les Sourates Sacrées du Coran édictées par le Prophète Mohamed.
La capture des otages, le partage du butin, tout cela est décrit dans le Coran, (lire par exemple toute la Sourate VIII du Coran « le butin »(al-Anfal), où le Prophète Mohamed explique quand il faut attaquer, quand il faut défendre, comment gérer le butin et les otages, etc…)
Al Qaïda et Oussama Ben Laden n’ont rien inventé, ils se basent sur les récits des textes Sacrés (Coran et Sunnah), pour défendre leur idéologie :

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies. »
Le Coran 9:29

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. »
Le Coran 2:193

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment »
Le Coran 5:33

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. »
Le Coran 47:4

« Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. »
Le Coran 5:82

Jésus Christ, Guide Spirituel de tous les Chrétiens, dans les Évangiles n’a jamais ordonné de tuer qui que se soit et n’a jamais levé d’armées ni lancé de guerre de conquête, de pillages ou de razzias, de soumission par la force. Chacun reste libre de suivre sa Parole d’Amour, d’entraide de son Prochain, de Pardon et d’Humilité.
Le Prophète Mohamed, Guide Spirituel de tous les Musulmans, était un chef de guerre, un Jihadiste qui a mené plus d’une dizaines de batailles sous son commandement direct pour amasser son butin, et a même ordonné l’exécution de la tribu des Banû Qurayza, entre 600 à 900 Juifs par décapitation car refusant de se soumettre.

Hitler n’était pas Chrétien, et il abhorrait le Christianisme, qu’il considérait comme un totalitarisme qu’il voulait détruire. Dès 1925, dans son livre « Mein Kampf », il écrivait :
« Chacun peut aujourd’hui constater à regret que, dans le monde antique, beaucoup plus libre que le nôtre, le Christianisme a introduit avec lui la première terreur spirituelle ; mais il ne peut rien au fait que, depuis cette époque, le monde vit sous le signe et sous la domination de cette contrainte. Et on ne brise la contrainte que par la contrainte, la terreur par la terreur. C’est alors seulement que l’on peut instituer un nouveau régime. »
Adolf Hitler – « Mein Kampf » p236

Détruire le Christianisme, c’est détruire les valeurs Universelles de Tolérance et de Paix qui ne plaisaient pas au dictateur.

Lorsque Hitler prit le pouvoir en Allemagne en 1933, les autorités catholiques, par l’intermédiaire de l’encyclique « Mit brennender Sorge » (avec une brûlante inquiétude ») publiée par le pape Pie XI, ont tenté d’alerter par des protestations l’opinion publique sur la dangerosité du nazisme.
Suite à ces protestations, en 1937, 1 100 prêtres et religieux sont jetés en prison. 304 prêtres sont ensuite déportés à Dachau en 1938. Enfin, les organisations catholiques sont dissoutes, et l’école confessionnelle interdite, les évêchés de Munich, Fribourg et Rottenburg sont saccagés par la Gestapo.

D’après Hitler, la seule religion valable serait …l’Islam !

« L’Islam est parfaitement adapté au tempérament germanique. Si les Musulmans avaient conquis Tours, toute l’Europe serait devenue Musulmane au VIII Siècle et les conquérants Arabes, à cause de leur infériorité raciale, ne se seraient jamais adaptés sur le long terme aux conditions climatiques rudes de l’Europe. Ils n’auraient pas fait le poids face aux natifs plus vigoureux, et finalement, se serait les Allemands islamisés qui auraient pris la tête de l’Empire Mahométan. »
« Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante. »
« Au coeur du troisième Reich » – Propos d’Hitler reccueillis par Albert Speer p. 138

-                                                    1549709288-mosquee-metz-hitler-et-le-mufti-de-jerusalem charia

Adolf Hitler et le Mufti de Jérusalem Mohammed Amin Al Husseini discutent de la mise en place de la solution finale pour les Juifs le 28 novembre 1941. Quand le nazisme et l’Islam trouvent un terrain d’entente.

Il est intéressant de mesurer comment les responsables de la Mosquée de Metz retournent la situation :
Hitler, qui détestait le Christianisme et vénérait l’Islam pour son idéologie totalitaire et conquérante, est considéré comme un Chrétien par les prédicateurs Musulmans !

On peut donc constater que les responsables de la Mosquée de Metz mènent une politique de mépris envers la communauté chrétienne avec des interprétations totalement erronées de la Bible, Ancien et Nouveau Testament, préchant des allégations fallicieuses sur des célébrités pour décrédibiliser les Chrétiens.

Est-ce que ces « richesses spirituelles » seront également enseignées aux jeunes Musulmans de l’école coranique de la Mosquée de Borny (hard-copy), et de la future Grande Mosquée de Metz ?

Il est par ailleurs inquiétant de constater que les prédicateurs de Metz prennent pour référence des imams fondamentalistes comme Mehdi Kabir (hard-copy), un prédicateur qui parcourt les grandes Mosquées de France en diffusant une idéologie mysogine et particulièrement intolérante :
« la musique, l’alcool, la drogue et l’argent, c’est la faute des femmes »
« celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d’un porc. Ils sont parmi les gens les plus sales. Les gens qui n’ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes »
D’aprè Mehdi Kabir, le Hijab (voile couvrant tout le corps sauf le visage) est une obligation en Islam pour toutes les Musulmanes.

L’UACM diffuse également un Islam politique anti-français, antioccidental et pro-palestinien.

La France maintiendrait sous son emprise les pays africains francophones par la dette coloniale, et les empêcherait de se développer en installant des dictateurs aux commandes de ces pays (hard-copy). Une manière efficace de jeter le discrédit sur la France dans l’esprit des Musulmans.
On peut lire par exemple le livre de Bernard Lugan, « Pour en finir avec la colonisation » pour nuancer ces arguments ou encore le texte : « Réparation, récupération et dette coloniale dans les romans congolais récents » de Désiré Kazadi Wa Kabwe

L’UACM confirme par ailleurs la prise de position de Nelson Mandela sur le conflit israélo-palestinien : « Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence ». (hard-copy)

 

Est-ce que les responsables de la Mosquée de Borny sont aptes à piloter la communauté Musulmane de la ville ? Quel enseignement sera prodigué aux jeunes Musulmans par l’UACM dans la future Grande Mosquée de Metz ?
Pensez-vous que cela sera un Islam ouvert et tolérant ?

-                                                          1549709303-mosquee-metz-dominique-gros-islamisation-de-metz chrétiens

« Je pose juste une petite encoche sur un engagement qui figurait en 2008 sur mon projet municipal. Je ressens une certaine sérénité face à cette décision : à Metz, elle répond à une aspiration légitime des Musulmans, comme des autres croyants, dans l’esprit de la laïcité, dans le respect de toutes les religions et de leurs pratiquants. »
Dominique Gros, maire socialiste de Metz, justifie le bail emphytéotique pour la construction de la future Grande Mosquée, qui annonce le bouleversement futur du paysage politique, cuturel, identitaire de la ville, en autorisant des prédicateurs antichrétiens, antioccidentaux et antifrançais à contrôler le culte Musulman.

16 février, 2014

Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne : « Les Musulmans ont construit toute la France »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 19 min

Villeneuve-la-Garenne est une commune française d’un peu plus de 25 000 habitants située dans le département des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France.

Dans les années 1960-1970, la ville connaît une poussée démographique avec l’implantation d’une forte communauté étrangère.
Une partie de la communauté Musulmane en provenance du Maghreb s’est structurée pour demander et obtenir des salles de prières et des lieux de culte décents. A force de perséverance, l’Association d’Unification Islamique (AUI) voit le jour en 1987, ses responsables achètent une supérette en 1988 et l’aménagent en salle de prière malgré quelques difficultés administratives. Au fil des années, le lieu de Culte devient vite exigu face à l’afflux toujours croissant de Fidèles.
Le 25 janvier 2008, c’est la consécration : le maire UMP Alain-Bernard Boulanger vient signer, devant les 800 fidèles de l’association, l’arrêté municipal relatif au permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, un immense complexe islamique, avec salles de conférences, salles de prières et bibliothèque.
Tout s’enchaîne alors très vite, le 12 septembre 2008, c’est la pose de la première pierre de l’édifice en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                     Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne :

Le projet de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                    924553MosqueVilleneuveAlainBernardBoulanger Abou Omar dans religion

Le 25 juin 2008, le maire UMP Alain-Bernard Boulanger (au centre) signe le permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                  126740MosqueVilleneuveposepremirepierre Al-Qaradawi

le 12 septembre 2008, inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                         254024MosqueVilleneuve Alain-Bernard Boulanger

Façade de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en cours de construction en 2010

L’AUI se définit elle même avec pour objectif de :« renforcer les liens sociaux dans le cadre d’un échange et d’un dialogue interreligieux et inciter la communauté musulmane en général, et les jeunes en particulier, à porter dignement le drapeau de leur véritable identité religieuse, consolidant ainsi l’adéquation entre leur foi et leur être. ».
Joli programme. Mais qu’en est-il réellement ?

La Mosquée de Villeneuve-la-Garenne étant aujourd’hui pleinement fonctionnelle, elle est administrée par l’imam Hichem Elarafa, diplômé de l’université de Ryadh en Arabie Saoudite, et directeur de l’institut Oussoul Eddine (à Saint-Denis). Il est fort inquiétant que la municipalité ait autorisé un prédicateur ayant été formé au wahhabisme, une version fondamentaliste de l’Islam particulièrement radicale, à prendre en charge un lieu de Culte.
Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb, qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Pour plus d’informations sur cette doctrine, se reporter par exemple aux prédicateurs wahhabites de la Mosquée de Puteaux.

En juin 2013, les responsables de l’AUI ont accueilli une sommité du wahhabisme, le cheikh saoudien Wassioullah Abbass (hard-copy)

-                                                                  358807MosqueVilleneuveWassioulahAbbas2 Allah
Le cheikh saoudien Wassioulah Abbas, qui ne serre pas la main des femmes, a été reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 28 juin 2013.
On peut l’écouter dans une conférence à la Mosquée de Creil donnée le 2 juillet 2011 expliquer par exemple que : «  Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

L’AUI est également en liaison avec l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française, et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (quelques extraits des prédications de Al Qaradawi dans cette vidéo).
En relation avec l’AUI, Moncef Benzerroug est professeur de sciences islamiques au centre d’études et de recherches sur l’Islam, membre du conseil français de la finance islamique et chercheur étudiant à l’IESH. Il est membre de  la Dar Al-Fatwa organisée chaque année au Bourget depuis quelques années par l’UOIF.

En gras italique ci-dessous, extraits d’une de ses conférences donnée à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 11 novembre 2013, « Les hommes et les femmes autour du prophète » :

-                                                                        598648MosqueVilleneuveMoncefBenzerrougconfrence antisémitisme

-                                                  633764MosqueVilleneuveMoncefBenzerroug antisionisme

« Les liens entre les hommes et les femmes, c’est le respect, pas de mélange, pas de promiscuité, tout simplement. Respecter l’autre comme si c’était votre soeur, comme si c’était votre épouse, votre mère. Je vais vous parler de Ater Ibn Ouch Erded, qui n’était pas Musulman, et déjà, avant l’Islam il a dit : « Quand je me mets sur le seuil de ma tente en campement, et que ma voisine en face veuille sortir de chez elle, je baisse les yeux pour qu’elle puisse sortir à sa guise, allez et venir à sa guise sans que je la regarde ».
Aujourd’hui, je suis désolé de vous dire ça, mais c’est un constat : nos soeurs, nos filles, nos cousines, quel est celui qui les embête le plus dans la rue ? Les Musulmans malheureusement. Nos petits frères, nos petits garçons, nos jeunes, c’est eux qui les embêtent le plus. C’est un constat. »

[4:10]
[...]
« Ce n’est pas ce que faisait le Prophète, ce n’est pas ce que faisaient les compagnons, et donc, la relation entre homme et femme doit être en toute simplicité, une relation de homme, femme, musulman, musulmane, le respect mutuel réciproque, et si j’ai besoin de quelque chose, si je veux me marier, si je veux voir la fille, je m’en vais voir sa famille, son père, ses parents.
Le Prophète n’a jamais dit avant de se marier : « Allez, on va se connaître deux, trois ans, après on décidera. » Jamais de la vie ça n’a existé ces choses là ! On va faire connaissance, on va s’expérimenter deux, trois jours, ou deux, trois ans, avant de décider si ça marche, si on peut aller plus loin ensemble, oui ou non. Non ! ça va à l’encontre d’un point de la a’rida (loi islamique sur le mariage), si ta femme est tordue, c’est parce que tu le mérites. »
[6:15]
Conférence de Moncef Benzerroug à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne « Les hommes et les femmes autour du prophète », le 11 novembre 2013

Une vision de la société archaïque, machiste, misogyne et ségrégationniste.
Dans la rue, pour éviter les pulsions d’agression contre les femmes, les Musulmans doivent baisser les yeux quand une femme passe. Donc, éviter la mixité sociale entre hommes et femmes. La femme, source de turpitude et de désirs, doit vivre cachée au regard des hommes.
Moncef Benzerroug nous explique ce que doit être une société, basée sur le dogme islamique où les hommes et les femmes vivraient séparément, et où pour fréquenter une fille, il faudrait d’abord demander la permission à ses parents.  Cette société islamique sera-t-elle le modèle de demain pour les villénogarennois ?

 

Autre prédicateur fondamentaliste de renom en banlieue parisienne, Abou Omar, qui fut pendant un temps imam de la Mosquée Assalam d’Argenteuil, où il proférait des sermons à caractère antichrétien et antisémite. L’imam a été licencié en 2012, en conflit avec les autorités sur la gestion de la future Grande Mosquée Dassault, les forces de l’ordre ayant même dû intervenir au sein de la Mosquée pour désamorcer les vives tensions, dégénérant en pugilat.
Le permis de construire du futur complexe islamique d’Argenteuil qui pourra accueillir 1400 personnes a finalement été délivré en juin 2013 par le maire socialiste Philippe Doucet, mais probablement sans l’imam Abou Omar.
Le prédicateur ne se démonte pas, il n’est plus imam d’Argenteuil mais donne maintenant tous les vendredis soir des conférences à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne. (hard-copy)

Quelques extraits d’une conférence d’Abou Omar en gras italique ci-dessous :

-                                                         709810MosqueVilleneuveAbouOmar arabie saoudite

« Vous les Juifs, vous avez un livre qui s’appelle la Thora, est-ce que vous avez un moyen de piéger ce monsieur ? (en parlant du Prophète Mohamed) La meilleure manière de détruire une religion, c’est de détruire la religion par la religion.
La meilleure manière de détruire l’Islam, c’est de détruire l’Islam par l’Islam. On va fabriquer des pseudo-Mohamed, des pseudo-Mustapha, des pseudo-intellectuels Musulmans, et on va vous les montrer à la télévision. Et il parle au nom de l’Islam, et il dit que le foulard n’existe pas ! Et il dit que le halouf (porc) c’est halal ! Faîtes attention aux mass-média, faîtes attention à la télévision, et si je vous donne un conseil, essayez de ne pas avoir une télévision à la maison. Je ferme la parenthèse.

Qu’ont dit les Juifs ? Ah, les Juifs à travers le temps et l’espace, ils avaient des idées, jusqu’à aujourd’hui, ils sont forts, ils sont trop forts. »
[16:04]
« Qu’est-ce qu’on dit aux hommes politiques, que ce soit un maire, un préfet ou un ministre ? On leur dit : « Un Islam fort égal une France forte, un Islam faible égal une France faible. » L’Islam a apporté beaucoup de choses à la France. La première guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, la deuxième guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, allez voir Verdun, le mémorial de la Grande Mosquée de Paris !
Les Musulmans ont construit les autoroutes, les Musulmans ont construit les trains et les TGV, les Musulmans ont construit les tours de la Défense, les Musulmans ont construit toute la France !
Les Musulmans ont fait ce que les français ne voulaient pas faire. Les Musulmans ont fait des choses incroyables.
Je me rappelle un jour, on était avec Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur, on était dans une réunion avec une trentaine de personnes, place Beauvau au ministère de l’Intérieur, il a dit : « Parfois on a pensé entre hommes politiques, comme les Musulmans n’arrivent pas à s’intégrer, on va expulser tous les Musulmans de France. » Combien on est ? cinq millions, ou dix millions.
Il a bien réfléchi puis a dit « Ils sont dix millions, les boulangeries vont fermer, pourquoi ? Parce qu’un français quand il rentre dans une boulangerie, il sort avec une demi-baguette, [alors qu'un Musulman ressort avec pleins de baguettes sous le bras, il fait marcher le commerce !]
(en Arabe).
Les Musulmans contribuent de façon incroyable à l’économie française ! On dit que les Arabes c’est des voleurs, qu’est-ce qu’on dit des ministres ? Pas de politique, s’il vous plaît, no comment. Laissons notre pauvre Cahuzac tranquille. Franchement, les mass-média n’ont pas le droit de dire que les Arabes sont des voleurs, vu ce que l’on voit sur l’échiquier politique. En plus ministre du budjet ! »
[34:54]
Abou Omar, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, « La jeunesse dans le Saint Coran » le 7 avril 2013
(hard-copy)

Une propagande idéologique conspirationniste véhiculée par Abou Omar.
Pour le prédicateur, les mass-média cherchent à détruire l’Islam, en mêlant les Juifs au complot qui, « à travers le temps et l’espace, ont des idées », et ont cherché autrefois à nuire au Prophète Mohamed.
Les Musulmans sont victimes d’une injustice.

Nicolas Sarkozy aurait déclaré dans une réunion au Ministère de l’Intérieur qu’il allait expulser tous les Musulmans du pays. Difficile de croire ce que dit Abou Omar, surtout que Nicolas Sarkozy a crée le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) en 2003, une reconnaissance officielle de l’Islam en France, et a inauguré en personne la Mosquée de Colmar, le 4 novembre 2002.

Les Musulmans, éternelles victimes, humiliés, persécutés et mal-aimés, alors « qu’ils ont construit toute la France » et « ont fait ce que les français ne voulaient pas faire« .
Le but est bien entendu d’isoler la communauté musulmane du reste du monde, martyrisée et victime d’un complot, pour raviver ainsi l’animosité contre ceux qui les gouvernent.
La France, un pays non reconnaissant de la dette qu’il porte envers les Musulmans. Un message qui permet de rendre la communauté Musulmane plus permissive aux sermons des prédicateurs, et mieux servir leurs desseins.

Les Musulmans ont construit toute la France ?
Abou Omar oublie de rappeler que la population active extra-européenne durant les « trente glorieuses » en France n’a jamais dépassé les 3%. Cet imam est-il la personne appropriée pour diffuser un Islam de « Paix et Tolérance » ? La jeunesse Musulmane de Villeneuve-La-Garenne éduquée par Abou Omar sera-t-elle bien intégrée dans la société française ?

On est également en droit de s’inquiéter de l’influence de l’Islam politique sur les responsables de l’AUI en analysant le profil des différents prédicateurs donnant des conférences dans cette Mosquée.

-                                             464708MosqueVilleneuveHassanIquioussen charia

Le prédicateur de l’Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu le 2 février 2013 à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne (hard-copy),

Hassan Iquioussen est un prédicateur de l’UOIF, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                                             276547MosqueVilleneuveTariqRamadan3 Charles Pasqua

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en février 2013 (hard-copy)

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Il appelle également au boycott d’Israël.

Autre invité de marque reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, l’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                                                478988MosqueVilleneuveHassenBounamcha chrétiens

Hassan Bounamcha (ami aassen) reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en novembre 2012 . (hard-copy)

L’Islam fondamentaliste semble promis à de beaux jours sur Villeneuve-la-Garenne. Quelles conséquences sur le long terme sur la vie sociale des habitants de la ville ?

-                                                                      950498MosqueVilleneuvelaGarenneAlainBernardBoulanger christianophobie
« Tout ce qui pourra contribuer à faire en sorte que les gens vivent mieux ensemble est une bonne chose. [...] La loi de 1905 a besoin d’être dépoussiérée. [...] Pour construire un lieu de Culte digne de la communauté Musulmane, la mairie va acheter trois terrains pour le rendre possible. »
Alain-Bernard Boulanger, maire UMP de Villeneuve-la-Garenne, interrogé lors de la tournée du bus de la Coordination Islam et société des Hauts-de-Seine en janvier 2006.

18 janvier, 2014

Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort : « Les élections, c’est le festival du mensonge officialisé, ils mentent tous, et tout le temps »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 39 min

Belfort est une commune française située au nord-est de la région Franche-Comté, près de la frontière suisse. La ville comptait plus de 50 000 habitants en 2011.

L’est de la France a connu une forte vague de l’immigration musulmane ces trente dernières années, de grandes Mosquées cathédrales ont fleuri dans les métropoles du nord-est de la France (Lille, Strasbourg, Mulhouse, Villeneuve d’Ascq, etc…), le territoire de Belfort n’est pas épargné.

Face aux demandes incessantes de la communauté musulmane pour disposer de lieux de Culte décents, les responsables de la municipalité dirigée à l’époque par le maire Jean-Pierre Chevènement ont attribué un terrain à une association musulmane pour l’édification d’un complexe islamique.
La construction de la nouvelle Grande Mosquée de Belfort a débuté en juillet 2006, et a ouvert ses portes en août 2010. L’édifice s’étend sur une surface de 1900 m², et peut accueillir environ 1500 fidèles. La Mosquée abrite également une école coranique, une bibliothèque et un salon de thé.

-                                                           Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort :

Façade d’entrée de la Grande Mosquée de Belfort

1557043922-mosquee-belfort-fin-ramadan abattoir dans religion

Musulmans écoutant une conférence à la Grande Mosquée de Belfort

Au fil des années, l’influence de la communauté Musulmane se remarque de plus en plus. En octobre 2013, la municipalité de Belfort dirigée par le maire socialiste Étienne Butzbach donne son accord pour l’installation pendant trois jours d’un abattoir halal pour la fête de l’Aïd sur la parking de la place Robespierre. (pour égorger environ 900 moutons selon le rituel islamique).
Le FN et Brigitte Bardot ont manifesté leur désaprobation face à ce qu’ils considèrent comme une manifestation organisée de torture animale de masse, les moutons sont en effet égorgés à vif sans étourdissement, et agonisent dans d’atroces souffrances.
Une pétition à l’initiative de « Défense animale Belfort » a circulé sur Internet, 26 300 signatures ont été recueillies en quelques jours pour empêcher le fonctionnement de cet abattoir, a été présentée devant Étienne Butzbach. La pétition fut classée sans suite, et l’abattoir a pu fonctionner normalement.

-                                               1557043914-mosquee-belfort-abattage-halal Aïd
Expansion de l’Islam en France. Abattoir dressé pendant la fête de l’Aïd en octobre 2013 sur le parking de la place Robespierre à Belfort. Plus de 900 moutons égorgés selon le rituel islamique

Quelle éducation reçoivent les Musulmans des imams et prédicateurs de la Grande Mosquée de Belfort, un apprentissage de l’Amour, de la Paix et de la Tolérance ?
On peut s’inquiéter du fait que les responsables de la Mosquée de Belfort, un site normalement dédié à la prière, au recueillement et à la méditation, soient en relation avec les prédicateurs de l’Islam politique antisioniste et antioccidental des frères Hani et Tariq Ramadan. ils ont tous deux été reçus à la Mosquée pour y donner des conférences.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

-                                                                 1557043922-mosquee-belfort-hani-ramadan Al-Qaradawi

Conférence de Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 8 mai 2011 : « le voile est une obligation en Islam » (hard-copy)
[35:45]

Un guide spirituel pour les Musulmans belfortains ?

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).

En gras italique ci-dessous, quelques extraits de sa conférence donnée à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012 :

-                                                     1557043947-mosquee-belfort-tariq-ramadan Allah

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012

« Ibm Tamyya disait un jour « ils veulent me mettre en prison, ils pensent qu’ils vont m’enfermer, mais mon jardin, c’est mon coeur, je vais retrouver dans mon coeur ma liberté. Ma liberté vient de mon coeur, elle ne vient pas de ce que vous me donnez. » Parce que me donner une fausse liberté en poussant systématiquement à dire :  « toi t’es Musulman !, prouve-nous que t’es bien ! », et puis vous, vous êtes à la porte de la prison mentale, en essayant tout le temps de prouver que vous êtes bien, mais en fait, vous êtes un enchaîné, vous n’êtes pas un homme libre.
Vous êtes enchaîné à la porte de la prison que l’on vous a construit mentalement. Vous, vous pensez répondre verbalement à une prison mentale qui est dans le paysage.
Vous pensez par exemple que dans les discours politiques que vous avez avant les élections, c’est dû au hasard ? Mais qui a voulu ça ? Tous les partis populistes font ça, partout en Occident ! Les élections aux États-Unis, jusqu’en Europe, partout ! Sytématiquement reprendre le thème, jusqu’à ce que cela devienne un problème, cela nous enferme tous, on n’arrive plus à sortir du schéma, et on se situe tous à l’intérieur de la prison, et on parle devant la porte. Et plus tu parles devant la porte, et plus tu penses que t’es libre, mais en fait, t’es attaché à la porte. »

[1:13]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012 (hard-copy)

« On ne va pas se laisser distraire par ceux qui ont envie de nous comprendre et de nous réduire à être un problème sur la Terre. »
[1:15]
« Malgré le message positif de notre religion, nous savons qu’il y a des gens qui n’ont pas envie de ça, quand vous parlez paix, ils veulent la guerre, quand vous parlez justice, ils veulent l’exploitation, quand vous voulez parler de liberté, ils vont vous mettre en prison. Vous savez que c’est comme ça. »
[1:57]
« Le problème qu’on a, si on ne trouve pas la force en nous avant, on va être réduit à répondre à l’attaque. On va contre-attaquer, on va réagir à l’action. Mais quand vous réagissez, vous êtes faible, c’est quand vous agissez que vous êtes fort, quand vous avez un temps d’avance que vous êtes fort. »
[2:22]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012

Image de prévisualisation YouTube

« Les élections, c’est le festival du mensonge officialisé. Ils mentent tous, et tout le temps, ils sont en train de dire des contre vérités, c’est de la mise en scène, on est devant un film. ça va finir, inch’Allah, après demain. »
« Au lieu d’être les spectateurs de leur mise en scène, nous, on va être les acteurs de la véritable histoire. Ils sont près à tout pour aller chercher les voix des populistes, qu’on les laisse, allez-y ! Si vous n’avez pas la dignité de l’intelligence, nous on aura la dignité du choix. »
[3:10]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012


Tariq Ramadan installe d’entrée de jeu devant une assemblée de fidèles Musulmans, un climat oppressant et électrique. Il oppose dans tous ses discours, les Musulmans vivant en milieu hostile en Occident, et les mécréants,
Ils se doivent donc de résister à l’oppresseur. D’après le prédicateur, tout est organisé contre les Musulmans, les politiciens sont des comploteurs qui « mentent tous, et tout le temps », que se soit en Europe ou aux États-Unis.
On essaye d’enfermer les Musulmans dans une « prison mentale ».

Ce type de discours, ne peut évidemment qu’alimenter l’animosité des fidèles Musulmans de Belfort contre les non-Musulmans et les institutions politiques de la République (« Ils mentent tous, et tout le temps »), soient disant parce qu’elles visent à décrédibiliser les Musulmans et à les enfermer dans « une prison mentale ». (Alors que plus de 2200 Mosquées ont été construites en France à l’aide de ces mêmes politiques en moins de 30 ans, et que plus de 200 sont actuellement en cours de construction !)

Pensez-vous qu’avec des prédicateurs tels que Hani et Tariq Ramadan, l’Islam de Belfort se développe dans la sérennité et l’amitié entre les peuples ?
Vues les relations des responsables en charge du lieu de Culte, on est également en droit de s’inquiéter : quel enseignement est dispensé dans l’école coranique de la Mosquée aux jeunes Musulmans ?

-                                                      1557043914-mosquee-belfort-etienne-butzbach antisémitisme

« Pour éviter que ne se développe un Islam des catacombes propice à des dérives peu souhaitables, la Ville de Belfort, comme l’ont d’ailleurs souhaité tous les gouvernements successifs, a souhaité permettre l’expression d’un Islam paisible intégré dans le contexte national français. »
« Aujourd’hui, les choses sont claires. La Ville a acquis les terrains rendant possible la construction d’un lieu de culte central sur l’emplacement de la Lunette 18. »
Le maire socialiste Étienne Butzbach (à l’époque, adjoint au maire Jean-Pierre Chevènement) justifie la construction de la Grande Mosquée de Belfort en 2005, dans le magazine « Belfort Mag » – octobre 2005 – n°162

-                                          1557043958-mosquee-belfort-jean-pierre-chevenement antisionisme

 » - Judith Waintraub : Que vous inspire le référendum suisse sur les minarets ?
 » - Jean-Pierre Chevènement : La question était idiote ! Demandez aux Suisses si les musulmans doivent être libres de pratiquer leur religion, ils répondront oui. Ces lieux de culte doivent s’intégrer à nos paysages. J’y ai veillé à Belfort pour la grande mosquée inspirée des toits plats des mosquées andalouses : l’horizontal des lignes et le béton rose s’harmonisent admirablement avec le profil des fortifications et le grès des Vosges. »
Jean-Pierre Chevènement, ex-maire de Belfort, interviewé pour Le Figaro, décembre 2009

123

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir