• Accueil
  • > Recherche : mosquée grenoble

30 mai, 2013

Conférence politique anti-occidentale, anti-américaine et anti-israélienne de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée d’Échirolles

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 03 min

Échirolles est une commune française située dans le département de l’Isère (38) de la région Rhône-Alpes. Elle compte, 35 954 habitants au 1er janvier 2012, se positionnant avec Saint-Martin-d’Hères comme l’une des deux principales villes de la banlieue de Grenoble.

Au fur et à mesure de la progression démographique des Musulmans de la ville, la communauté estime se retrouver à l’étroit pour pratiquer son Culte, une partie des Musulmans se sont alors regroupés pour créer l’Association des Musulmans d’Échirolles (AME), afin de diffuser les valeurs de « Paix et de Tolérance » de l’Islam sur l’ensemble du département de l’Isère.
L’AME a bénéficié en 2007 des faveurs de la municipalité communiste dirigée par son maire Renzo Sulli, en particulier la vente d’un terrain pour la construction d’une Grande Mosquée et d’une école coranique. Le 12 mars 2008, le maire délivre le permis de construire de la Mosquée et les travaux débutent, pour se terminer quasiment début 2013. La Grande Mosquée d’Échirolles a été inaugurée en présence du maire Renzo Sulli le 4 mai 2013.

-                                                                   Conférence politique anti-occidentale, anti-américaine et anti-israélienne de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée d'Échirolles dans Politique 904649Mosquechirollesprojet

-                                                                        Le projet de la Grande Mosquée d’Échirolles

 

-   894411MosqueEchirolles Allah dans religion    669736MosqueEchirollesFidles arabie saoudite

-                        La Grande Mosquée d’Échirolles                                 Fidèles Musulmans écoutant un sermon dans la Mosquée

La Grande Mosquée d’Échirolles se constitue :
- d’une salle de Prières pour Hommes de 380m²
- d’une salle de Prières pour Femmes de 120m²
- d’une salle de conférence de 120m²
- d’un espace dédié pour les ablutions.
- des espaces pratiques (dépôt chaussures)
- d’un espace extérieur avec fontaine d’eau et verdure de 3000m²
- d’une école coranique

Quel est le type de prédication, la tendance de l’Islam diffusé par les prédicateurs de l’AME ?
Sur la page Facebook officielle de la Mosquée, on peut avoir un aperçu des propos qu’entretiennent les responsables sur les relations inter-religieuses avec les différentes communautés, en étudiant un texte publié par l’AME le 22 mars 2012, un extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

« L’accès au paradis est interdit à tout homme mort en dehors de l’Islam conformément aux propos du Très Haut: « Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent:  » En vérité, Allah c’ est le Messie, fils de Marie.  » Alors que le Messie a dit:  » O enfants d’ Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur.  » Quiconque associe à Allah (d’ autres divinités), Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !.  » (Coran,5:72).
Les bonnes actions accomplies par un mécréant ne lui seront d’aucune utilité dans l’au-delà d’après cette parole du Très haut : « Et quiconque désire une religion autre que l’ Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’ au-delà parmi les perdants. » (Coran,3:85) et celle-ci : « Nous avons considéré l’ œuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’ avons réduite en poussière éparpillée. » ( Coran,25:23) et celle-ci: «Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l’ au-delà, leurs œuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que selon leurs œuvres? »» (Coran,7:147) »

Pour les responsables de l’AME, les Chrétiens, désignés comme ceux qui « pensent que Allah c’est le Messie, fils de Marie« , sont des mécréants, ils n’iront pas au paradis et leur refuge sera le Feu : ils brûleront en Enfer. Dans l’au-delà, il seront parmi les perdants.
Ce texte vise directement à jeter l’opprobe et le mépris sur la communauté Chrétienne.
Est-ce un texte d’appel à la Tolérance, à la Fraternité, à la Paix et au dialogue inter-religieux ?

 

En février 2012, les responsables de l’AME ont invité le Cheikh wahhabite saoudien Saad Al Brik à donner un sermon dans la Mosquée (hard-copy). Il est surprenant de voir des Musulmans d’Échirolles faire la promotion du wahhabisme, et avoir des relations aussi proche avec des prédicateurs de l’Arabie Saoudite. Saad Al Brik est le présentateur vedette de l’émission DaR-Al-MotaQine sur IQRA, une chaîne de la télévision saoudienne.

Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
Pour se faire une idée plus précise sur le wahhabisme, lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.
On peut par ailleurs avoir un aperçu des prédications anti-occidentales de Saad Al Brik données devant ses Fidèles en Arabie Saoudite en fin de cet article.

-                                                                                 798174MosqueEchirollesSaadAlBrik Avigdor Liberman
-                    Le cheikh wahhabite saoudien Saad Al brik en février 2012 en visite à la Grande Mosquée d’Échirolles


Le 6 octobre 2012, des responsables du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP), organisation qui a été désigné comme « entité terroriste » par les Etats-Unis le 22 août 2003, en même temps que quatre autres ONG accusées « d’apporter leur soutien au Hamas et former son réseau de collecte de fonds en Europe ». (lien 2) ont été invité à donner une conférence sur la Palestine dans la Grande Mosquée d’Échirolles. Les responsables de l’AME sont fiers d’accueillir également dans leurs locaux lors de cette manifestation le prestigieux prédicateur suisse d’origine égyptienne, Tariq Ramadan.

-                                                       512132MosquechirollesTariqRamadan Barack Obama
Le prédicateur anti-occidental, anti-américain et anti-israélien Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée d’Échirolles le 6 octobre 2012

Tariq Ramadan utilise les lieux de culte non pas pour y diffuser un message spirituel, de paix et d’apaisement, mais pour mener son combat politique contre l’Occident, par l’importation du conflit israélo-palestinien sur le territoire français.
Ici, en présence du CBSP, Tariq Ramadan passe directement en « mode agressif », quelques extraits de sa conférence donnée le 6 octobre 2012 à la Mosquée d’Échirolles en gras italique ci-dessous, disponible en intégralité sur Youtube en quatre parties (hard-copy) :

« Il faut refuser les thèses du Front National, avec ou sans le Front National. Le problème de la victoire aujourd’hui en terme politique, c’est que le Front National a réussi à faire en sorte que ce qu’il était le seul à dire hier soit dit pratiquement par tous les partis classiques aujourd’hui. »
[13:02]

« Je vis en Angleterre, on a accepté d’envoyer deux jeunes qui n’ont même pas eu de procès, ils ont fait six ans de prison en Angleterre sans procès. On les envoie aux États-Unis et vous savez aujourd’hui aux États-Unis que la prison, c’est 24 heures sur 24 en isolement complet et sans lumière qui soit éteinte, vous ne parlez à personne pendant 24 heures ! On ne sait même pas s’il est coupable, et il est déjà en prison dans des conditions qui sont inhumaines ! Cela s’appelle comment ça, en matière psychologique ? Cela s’appelle de la torture, c’est de la torture ! »
[19:17]

« Levez-vous pour la dignité des hommes ! Et d’ailleurs pour votre propre dignité, parce qu’il y en a ici qui ne se lèvent pas, non seulement pour la dignité des palestiniens, mais ils ne se lèvent même pas pour leur dignité. Il y en a certains qui ont accepté parmi vous, dans cette Mosquée d’être traité indignement. Attendez ! Moi si on me dit : « Pour que tu sois comme moi, un bon citoyen, tu enlèves ta religion, tu enlèves ton vêtement ». Je dis : « c’est de la dignité ça ?!. Ce n’est pas de la dignité, vous me demandez d’être indigne ! » C’est comme si vous alliez vers un noir à l’époque de la traite d’esclaves, et on lui dit : « toi, pour que tu sois digne, tu enlèves ta couleur ! ». Ce qui est impossible, et qui est de l’indigne !
Aujourd’hui, il y a des gens qui sont traités, et parmi les Arabes, qui sont tués, parmi les Afghans, parmi les Irakiens, parmi les Palestiniens, des gens qui sont tués dont on considère qu’ils ont moins de dignité que les autres, et vous parfois, dans la façon avec laquelle vous acceptez qu’on parle de vous, vous acceptez l’indigne ! »

[21:00]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée d’Échirolles le 6 octobre 2012 (partie 2) et (partie 3)

Tariq Ramadan nous explique que les Musulmans sont persécutés par les institutions occidentales et américaines, qui leur interdisent de porter le vêtement religieux, (c’est le voile islamique et le Qami qui sont sous-entendus ici), et retire ainsi leur dignité aux Musulmans. Un racisme envers les Musulmans, car c’est comme « demander à un noir d’enlever sa couleur ».
Tariq Ramadan amalgame ainsi des sujets complètement dissociés les uns avec les autres pour légitimer et justifier le soutien des Musulmans aux Palestiniens contre le monde occidental soi-disant dominé par les États-Unis et Israël, des ennemis à combattre.

« La formidable opération médiatique de Netanyahou. Netanyahou est quelqu’un d’extrêmement habile politiquement, il n’est pas tout seul, il a aussi quelqu’un qui est un vrai raciste, qui est un ministre des Affaires Étrangères, Liberman. Ce sont des gens qui sont extrêmement habiles. Cet espèce de matraquage sur le fait qu’on va attaquer l’Iran, que l’Iran est l’ennemi, et que finalement on sent que dans cette période là, que ça va mettre à mal les élections présidentielles avec Obama qui est en difficulté aujourd’hui, au sens où on s’attendait à ce que la marge soit plus importante, il reste que, son candidat et opposant a un discours extrêmement ferme pro-israélien, anti-palestinien, très clairement ancré dans cette défense là, de la cause israélienne. »
[05:10]

« Les gens au niveau local, ils se tuent entre eux, les soldats américains et occidentaux, ils ne meurent pas beaucoup, mais eux, ils se tuent entre eux, et qu’est-ce que ça permet ? De déstabiliser la région. Garder les intérêts, vendre des armes, c’est tout gagné ! « Tuez vous, on vous vend des armes, on fait de l’argent, et nous on gère ! ». ça s’appelle un conflit de basse intensité. Et ça, c’est dans la littérature du département américain, mais ils ont fait ça en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique, et là, si vous regardez, on n’est pas loin, et ça déplace le centre de gravité vers d’autres conflits que celui-ci. « 
[14:55]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée d’Échirolles le 6 octobre 2012 (partie 3)

« Pourquoi pensez-vous que le lobby sioniste aux États-Unis se bat contre la présence de ceux qui viennent du sud, pas simplement les Musulmans, mais les Musulmans en particulier et certains Chrétiens qui viennent du sud, pourquoi ? Parce qu’ils apportent la conscience et une vision complètement nouvelle de la question israélo-palestinienne, et ils votent ! Donc il faut les diaboliser ! Aux États-Unis, l’Europe est appelée Eurabia par ces mouvements là ! Eurabia, c’est quoi ? l’Europe Arabisée, et l’Europe Arabisée c’est quoi ? Pro-palestinienne. »
[16:20]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée d’Échirolles le 6 octobre 2012 (partie 4)

Tariq Ramadan nous explique que les Musulmans français, comme les Palestiniens ou les Irakiens, sont les victimes d’un complot occidental. Les occidentaux alimentent les conflits entre Musulmans exprès pour vendre des armes. Une manière de victimiser les Musulmans pour souder la Oumma (communauté des musulmans sur toute la planète) contre l’Occident oppresseur.
Bien entendu, pour lui, seuls les américains, les occidentaux et les israéliens sont responsables, Tariq Ramadan n’évoque jamais les problèmes inter-communautaires entre sunnites, chiites et alaouites par exemple, l’ingérence des Frères Musulmans, de l’Iran, du Qatar, de la Syrie ou du Liban dans ces différents conflits.

L’islam enseigné à la Grande Mosquée d’Échirolles vous semble-t-il être une Religion d’Amour, de Paix et d’Humilité  ?
Par ailleurs, on est en droit de se questionner: qu’est-il enseigné aux jeunes Musulmans dans l’école coranique de la Mosquée ? Seront-ils bien intégrés dans la société française ?


Un bref rappel des textes de la Loi française :
« Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet. »
loi sur les associations 1901 – article 3

« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

-    589518MosqueEchirolleslemairecommunisteRenzoSulli Benyamin Netanyahou   820515MosqueEchirollesinaugurationparRenzoSulli charia

« À Échirolles, nous avons toujours été attentifs à ce que l’ensemble de nos concitoyens puissent pratiquer leur culte dans les espaces les plus dignes possibles, à l’image de la Mosquée que nous inaugurons aujourd’hui. »
Extrait du discours de Renzo Sulli, maire communiste d’Échirolles lors de l’inauguration de la Grance Mosquée le 4 mai 2013

20 février, 2011

Conférence à la Mosquée Othmane de Villeurbanne : les Musulmans doivent d’abord accomplir leurs devoirs, les droits viendront ensuite.

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 55 min

Le centre islamique de Lyon gère la Mosquée Othmane de Villeurbanne, inaugurée en 2006, qui dispose :
- d’une salle de prière pour le femmes au premier niveau, équipée de salle d’ablutions
- d’une salle de prière pour le hommes au rez de chaussé, équipée de salle d’ablutions
- d’un étage pour l’enseignement (enfants et adultes)
- d’une bibliothèque, salle multimédia.. (en cours)
- des salles de réunions.

Conférence à la Mosquée Othmane de Villeurbanne : les Musulmans doivent d'abord accomplir leurs devoirs, les droits viendront ensuite. dans Politique

Mosquée Othmane de Villeurbanne

L’imam d’une des Mosquées de Grenoble, Abdelhakim Ahonseri, docteur en  sociologie et enseignant, est venu donner une conférence dans la Mosquée Othmane le 04/12/2010 ayant pour thème les « les devoirs et les priorités des musulmans dans le contexte européen. » L’intégralité de la conférence est disponible en vidéo sur le site internet de la Mosquée (hard-copy).

On n’abordera ici que l’introduction donnée par le conférencier, dont voici quelques extraits, le texte a été parfois retravaillé pour une meilleure compréhension, mais sans en déformer le sens :

« Aujourd’hui, si on interroge l’Histoire de n’importe quelle Civilisation ou d’une Communauté, je parle des fondateurs de la Civilisation, si par exemple on se réfère aux précurseurs de la Civilisation Musulmane, la première, deuxième, troisième génération ils n’ont jamais parlé de droits, ils ont parlé de devoirs. On ne peut pas, auourd’hui concevoir une renaissance de cette communauté musulmane si on commence à parler des droits sans parler et accomplir les devoirs. D’abord, accomplir ses devoir, et, pas cette génération, pas la deuxième génération, peut-être dans trois ou quatre générations on pourra parler de droits, mais aujourd’hui, la seule voie pour la Communauté pour se créer une place dans le paysage européen, c’est d’accomplir ses devoirs.
Pour l’exemple, on peut se référer aux premières générations, aux compagnons du Prophète, prenons exemple de la Communauté Musulmane, de la Civilisation Musulmane. Je ne vous parle pas de la quatrième génération, mais de la première génération, celle des Quorbay, il y a des choses qui étaient permises dans la deuxième génération qui n’étaient pas permises dans la première. [...] L’Islam s’est développé, des dizaines de milliers de personnes entraient en Islam, embrassaient l’Islam, il y avait une tribu qui était ennemie de l’Islam, il ont dit à cette tribu que l’Islam est sûr, que personne ne peut menacer l’Islam, on peut revenir à nos principes. Mais le Coran, leur a dit : « non pas vous », car ce n’est pas pour vous, pas pour la première génération, pas pour les fondateurs de l’Islam, vous devez accomplir  les devoirs, sans demander les droits. La première génération se doit de remplir les devoirs, l’abnégation dans le devoir, sacrifier tout pour l’application de ses devoirs sans demander des droits.
Pensez-vous que la Communauté a d’autres perspectives que de suivre ce chemin, cette voie ? Ce sera à nos petits enfants d’évoquer le problème de droits, mais pas à nous. C’est facile de critiquer,  d’exprimer des besoins, de parler fort et d’évoquer les droits individuels ou au niveau communautaire, mais c’est plus difficile d’accomplir ses devoirs. C’est une question sensible dans la Communauté, mais la Voie la plus sure pour cette Communauté, la Voie de l’avenir de l’Islam dans ce contexte européen, c’est d’abord d’accomplir les devoirs, des devoirs religieux. »

Dans son introduction, le conférencier Abdelhakim Ahonseri, tient un sermon assez typique devant une assemblée de fidèles. Les jeunes Musulmans pratiquants sont très tôt conditionnés dans les Mosquées pour rester unis et ne pas s’adapter à la société Occidentale : c’est la société Occidentale qui devra à long terme, d’ici quelques générations, s’adapter progressivement à l’Islam. Le conférencier voit en effet l’implantation de l’Islam comme une conquête, une expansion non seulement sur le plan religieux , familial et social (devoirs) mais également sur le plan politique (droits). On peut effectivement être surpris d’entendre parler de revendications de droits dans une Religion.
Pour parvenir à cela, l’imam conseille donc aux jeunes Musulmans, d’imiter la première génération des Compagnons du Prophète Mohammed, c »est à dire de continuer à pratiquer assidûment les préceptes de l’Islam (devoirs), qui sont essentiellement des devoirs individuels et des devoirs au service de la Communauté Musulmane (Oumma), et de rester patient. Ce seront aux générations suivantes, par la poussée démographique, le prosélytisme, et diverses pressions
qui seront en position de force pour demander les droits, c’est à dire la mise en place des Lois Coraniques (charia) en lieu et place de la démocratie, de la laïcité, des Droits de l’Homme considérés comme une hérésie dans le Monde Musulman.

Sur tout le reste de la conférence, l’imam n’abordera ici que les devoirs des Musulmans en Europe.

Comment les jeunes Musulmans participant à cette conférence envisagent-ils leur intégration dans la société Occidentale ?
N’y a-t-il pas un risque de voir une partie de ces jeunes rejeter, dénigrer, cette société, de revendiquer leur identité et leurs « droits », et de ne pas vouloir s’assimiler ?

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir