• Accueil
  • > Recherche : mosquée creil

7 juin, 2014

Amar Lasfar président de l’UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l’institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 50 min

L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est le principal réseau de diffusion de l’Islam dans le pays.
Le groupe se constitue d’un maillage de plusieurs centaines d’associations islamiques administrant des centaines de Mosquées à travers toutes les régions de France.
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Les principaux leaders des Frères Musulmans manifestent publiquement leur hostilité contre les Juifs, que ce soit Mohamed Badie, président de la Confrérie lors de son procès en Égypte en mai 2014, ou encore Safwat Hijazi, principal meneur de la campagne électorale de Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien.

-                                                         Amar Lasfar président de l'UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l'institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France dans Politique 1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar
Le président de l’UOIF et de la Ligue Islamique du Nord Amar Lasfar glorifie la conquête de l’Égypte par les Frères Musulmans devant les Fidèles au grand Palais de Lille le 19 août 2012

-                                              1537623773-mosquee-uoif-mosquee-lille-sud Ahmed Jaballah dans religion

Amar Lasfar est le recteur de la Grande Mosquée Al-imane de Lille-sud, dans laquelle il invite les islamistes de l’Islam politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan, Hani Ramadan ou Hassan Iquioussen pour y donner des conférences

Parmi les figures de l’UOIF, on peut citer le prédicateur Moncef Zenati, titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, un établissement qui sous ce titre pompeux, dissimule une école coranique formant les prédicateurs de l’UOIF.

-                                1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-islamistes Al-Qaradawi

Moncef Zenati s’affiche dans les rassemblements avec des conférenciers de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, comme Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, Abdelfattah Mourou ou Hani Ramadan, lors de la 11ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Sud à Marseille le 19 mai 2013

-                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati Algérie
-                                                          Le prédicateur antisioniste Moncef Zenati

Moncef Zenati commente, traduit et diffuse les textes du prédicateur fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, et du cheikh antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor actuel de la confrérie des Frères Musulmans, et principal référent pour les responsables de l’IESH de Château-Chinon, en matière de législation islamique.
Youssef Al Qaradawi appelle dans ses préches retransmis sur les télévisions du monde arabe, à l’extermination des Juifs.

-                                                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-youssef-al-qaradawi Allah

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie


Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, comme « Havre de Savoir » au Havre, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

Sur le site officiel de l’UOIF, on peut lire un article de Moncef Zenati dénonçant la politique d’Israël, « l’entité sioniste qui a volé la terre des palestiniens ». Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

-                                          1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-nakba-israel-palestine Amar Lasfar

-                                 L’UOIF, principale organisation antisioniste et pro-palestinienne de France

« Les sionistes formèrent des organisations terroristes afin de semer la terreur pour forcer les palestiniens à quitter leurs terres. Ces organisations ; les premières organisations terroristes de l’histoire moderne ; étaient extrêmement organisées et armées contrairement aux arabes qui étaient dispersés, chaque village étant préoccupé par sa propre défense. Les arabes ne possédaient que peu d’armes. La possession d’armes était formellement interdite pour les arabes. Les britanniques avait décrété que tout palestinien en possession d’une seule balle était passible de 15 ans de prison.
Les palestiniens résistèrent avec bravoure. ‘Az ad-Din al-Qassam, le responsable de Frères Musulmans en Palestine, ouvrit la voie de la résistance en 1935. Il tomba martyre le 20/11/1935. Une autre rébellion vit le jour sous la direction de cheikh Amin al-Housayni en 1936. La grande grève de 1936 qui mobilisa tous les palestiniens fut une manifestation éclatante d’une volonté de résistance unitaire.
A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deïr Yassin et en dehors de Deir Yassïn. Le massacre de Deïr Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi. Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Deir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël ».

Le plus gros mensonge de l’histoire :
Pour justifier la création d’Israël, on se référa au propos de Herzl : « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ». Sauf que la Palestine n’était pas une terre sans peuple. Un peuple y habitait depuis l’antiquité.
On inventa alors le plus gros mensonge de l’histoire : le droit historique des juifs à la Palestine. Les sionistes dirent : Cette terre nous appartient historiquement. C’est un mensonge. Mais apparemment, plus le mensonge est gros, plus on y croit facilement. »
[...]
« L’histoire nous révèle donc que la Palestine est aux palestiniens. L’entité sioniste a volé la terre des palestiniens. Israël est et restera l’agresseur. Les palestiniens, eux, sont les ayants droit historiques de cette terre. Ils se sont faits volés leur terre et la terre de leurs ancêtres. Ils sont et resterons les victimes ; les agressés. Résister est pour eux un  droit ; résister est un devoir. Une riposte est définie comme étant une réponse à une agression. Ce sont donc les palestiniens qui ripostent. On ne peut parler de riposte, de légitime défense ou de représailles pour l’agresseur. Daniel Desbiens, l’écrivain québécois dit : « Qui défonce une barrière viole sa propre liberté et ouvre la porte vers des représailles ».

On constate que dans l’article de Moncef Zenati publié par l’UOIF, que nous ne sommes plus dans la recherche spirituelle, la fraternité, la prière ou l’humilité, il s’agit là de militantisme politique pro-palestinien et antisioniste. Le prédicateur appelle les Musulmans à résister à l’agression de l’entité sioniste, Israël est considéré comme un état illégitime, et Moncef Zenati revendique là encore son soutien au groupe islamique politique des Frères Musulmans, organisation classée aujourd’hui comme terroriste par le gouvernement égyptien.

Par ailleurs, dans une conférence donnée le 12 avril 2014 à  Paris, à l’initiative de l’association « Havre de Savoir », Moncef Zenati nous explique ce qu’est la Charia islamique, extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Au sens terminologique, la Charia correspond à l’ensemble des Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, et à travers ce qui en découle, comme le consensus, le raisonnement par analogie, et les autres sources du droit musulman. Donc, la Charia correspond à la Loi Divine. La Charia correspond à l’ensemble des Lois, toutes les Lois, concernant tous les domaines. Donc les Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, ce sont des Lois prescrites directement par le Coran ou la Sunnah, ou indirectement, par les autres sources de la législation. Pour bien comprendre la Charia, il serait intéressant plus tard, d’aborder ce sujet des sources législatives de l’Islam. [...]
« Quand au Fiqh, le droit musulman, c’est une science qui a pour objet la déduction des prescriptions juridiques pratiques à partir de leurs sources de référence, le Coran et la Sunnah et les autres sources. Il y a une relation de cause à effet entre la Charia et le Fiqh. La Charia c’est la finalité, le Fiqh, c’est un moyen. L’ensemble des prescriptions extraites, forment la Charia. Le Fiqh, c’est le moyen de parvenir à la Charia. »
[11:35]
« Par droit positif, on entend par là les Lois humaines, établies par les hommes en vue d’organiser leur vie et leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international.
Que ce soit les Lois humaines ou les Lois divines, il y a un point commun, c’est d’organiser la vie des êtres humains dans leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international. Mais il y a aussi des points de différence.
Premièrement, c’est que le droit positif est une production humaine, alors que la Charia émane d’Allah, à travers les sources du Coran et de la sunnah et des autres. [...]
Le droit positif reflète l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse, à partir de là, ces Lois sont sujettes au changement et à la modification. Le droit positif est imparfait, et ne pourrait atteindre la perfection, dans la mesure où la perfection ne fait pas partie des caractéristiques de son producteur. C’est pour cela qu’il ne sert à rien d’attendre la perfection de n’importe quel parti politique, ce n’est pas possible. Il ne faut pas attendre la perfection qui ne viendra pas de l’être humain, car cela ne fait pas partie de ses caractéristiques. [...]

Alors que la Charia émane d’Allah, donc elle reflète l’omnipotence, l’omniscience de son Créateur, sa perfection, et l’omniscience d’Allah. Donc, ces Lois n’ont nullement besoin ni de changements, ni de modifications, quel que soit le changement que puisse subir l’espace, le temps, et quel que soit le développement de l’être humain. »
[17:45]
« Deuxième différence, le droit positif est un ensemble de lois temporaires que le groupe élabore en vue d’organiser ses affaires pour répondre à ses besoins. [...] Les Lois humaines sont toujours en retard par rapport au groupe. Si elles sont au niveau aujourd’hui, elles seront en retard demain. [...] Quand le groupe va se développer, les Lois vont changer pour s’adapter au groupe. [...] Le but étant de stabiliser la société, cette Loi qui était à la base interdite, commence à se répandre, cela créée une instabilité dans la société. Comment gérer cette instabilité ? On va la légaliser, quelle soit bonne ou mauvaise, pour stabiliser la société.
Alors que la grande finalité de la Charia, c’est l’organisation de la Oumma et le maintient de cet ordre. Les Lois de la législation sont éternelles, et ne changent pas en fonction du changement de la société ou du groupe. Cela implique la souplesse, les facteurs d’adaptabilité de les lois de la Charia. Il faut de facteurs pour que la Charia puisse s’adapter à n’importe quelle contexte. Et aussi que les Lois de la Charia sont d’un tel niveau et de sublimité, qu’elles soient toujours en avance par rapport au groupe, alors que pour les Lois humaines, c’est toujours le groupe qui est en avant. »
[22:00]
« Les premiers états à avoir pris cette direction, c’est-à dire le fait de diriger le peuple selon la pensée de ceux qui le dirigent, il faut que le peuple pense comme nous. D’où les slogans : « rendez-nous nos enfants. » On veut éduquer les enfants selon un mode de pensée. A la base, la Loi n’entre pas dans ce genre de considérations. Mais les premiers états à avoir pris cette direction, c’était la Russie, la Turquie d’Attatürk, l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie. Mais après, tous les états sont partis dans le même chemin. On a un peuple pour lequel on va non seulement organiser la vie, mais aussi l’orienter vers une pensée que les détenteurs du pouvoir jugent la plus adéquate pour la société.
Alors que la Charia c’est le contraire, c’est la Charia qui va créer le groupe et l’orienter. Elle vise avant tout à la construction d’individus vertueux,pour la construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire. »
[27:29]
« Le terme Charia, littéralement, c’est la voie, exposer, éclaircir, c’est la voie qui mène vers la félicité, et au niveau terminologique, c’est l’ensemble des prescriptions pratiques que Allah a préscrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah et à travers les autres sources et ainsi que l’Islam, c’est une croyance et une législation, la Charia est l’ensemble des prescriptions dans tous les domaines et non pas uniquement au code pénal. »
[30:06]
Conférence du prédicateur de l’UOIF Moncef Zenati le 21 mai 2014 à Paris, dans le cadre des conférences « Havre de Savoir » (hard-copy)

Le prédicateur Moncef Zenati met en concurrence le droit positif c’est à dire les lois humaines, et la Charia (lois divines).
Les lois humaines seraient inférieures car elles sont changeantes, selon le bon vouloir des hommes, alors que dans le droit musulman, « les Lois de la législation sont éternelles ». Il en découle que les lois humaines seraient inférieures car elles sont en retard sur la société, « imparfaites » puisque issues de la pensée de l’homme et non de Dieu, alors que les Lois de la Charia sont d’un « tel niveau et de sublimité », qu’elles sont toujours en avance sur la société.
Les lois humaines sont totalitaires, elles orientent la pensée des hommes comme dans « l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie ».

Dans la Mosquée du Havre, Moncef Zenati incite par son sermon les Musulmans à se détourner de la société civile française, constituée de lois inférieures, base du fascisme, « réflétant l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse », et à s’orienter vers la Charia, la vraie Loi qui « mène vers la félicité », et la « construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire ».
Il faudrait demander à Moncef Zenati ce qu’il pense des sanctions punissant le vol et l’adultère, et si elles font partie de « la sublimité » de la Charia tant vantée par le prédicateur :
« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »
Le Coran 5:38
« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
Le Coran 24:2

Il est important de noter que la Charia a été déclarée INCOMPATIBLE avec les exigences d’une société démocratique et laïque par un arrêté de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) du 13 février 2003.

Le système islamique est clairement incompatible avec les démocraties des sociétés occidentales. Y-a-t-il une idéologie de conquête véhiculée par les responsables de l’UOIF, de subversion, d’influence pour imposer les règles et principes de l’Islam ? On peut se faire une opinion par soi-même en écoutant Amar Lasfar devant des Fidèles Musulmans de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

Dans une conférence à l’Institut musulman rattaché à la Grande Mosquée Al Imane de Lille, Amar Lasfar développe l’histoire de la progression de l’Islam en France (hard-copy)

« Nous les Musulmans, en matière de Foi, nous croyons qu’il y a une seule Foi, tout en admettant plusieurs Lois. Moïse était Musulman, et il avait une Loi propre à lui. Jésus était Musulman, en matière de Foi, mais il avait une Loi, parce que toute Loi est fonction de l’environnement, du contexte historique, du contexte géographique, du lieu, du temps, de l’environnement, de la mentalité qui diffèrent d’un lieu à un autre. Par contre, la Foi ne peut pas différer. Adam qui est à l’origine Musulman et prophète, croyait et avait la même Foi que nous avons aujourd’hui. La Foi d’Adam, d’Abraham, de Noé, de Jésus, de Moïse, c’est la même Foi que nous avons aujourd’hui, c’est quoi ? l’Unicité de Dieu. L’Unicité de son Message, la vie après la mort, le Jugement dernier. »
[03:03]
« 1989, ça nous rappelle la première affaire du foulard. Le collège de Creil, deux marocaines et deux turques, qui un beau jour, sont allées à l’école avec leur foulard. Elles ont oublié d’enlever le foulard chez elles. Cet oubli, reflète un état d’esprit : « Je n’ai plus besoin de me cacher, je veux être moi-même à la maison et en dehors de la maison ». Dehors, c’est ma maison, elles ont en quelque sorte élargi dehors, c’est ma demeure, donc je suis chez moi, même dans la rue. C’est le signe de la réussite de l’intégration. Or, pour un certain nombre de sociologues, notamment Tribalat (Michelle) et Kepel (Gilles) et les autres, tout de suite ils ont crié : « Au secours ! c’est l’échec de l’intégration ! ». Du moment que cette fille a accepté d’apparaître au grand jour avec sa spécificité, et ce qui fait sa différence, « je suis chez moi, je peux me permettre des choses ! ».
[30:41]
« l’intégration ne concerne pas les signes religieux, et c’est très grave, c’est ce que j’appelle l’hypocrisie de la politique française. La France est restée 132 ans en Algérie, la femme algérienne de l’époque, rares sont celles qui ne portaient pas le foulard. [...]
Les femmes s’enfermaient et ne laissaient apparaître qu’un seul oeil, et on trouvait ça normal, parce qu’on respecte leur spécificité, et pourtant, c’était des françaises, parce que l’Algérie était française. [...].
La loi de 1905 ne s’appliquait pas en Algérie, et pourtant les savants algériens de l’époque voulaient être régi par la Loi de 1905. C’est quoi la Loi de 1905 ? La France va laisser le côté religieux aux algériens, mais non, non ! L’Islam jusqu’en 1961 était la religion d’état en Algérie, c’est-à-dire que la France appliquait la Charia en Algérie. C’est elle qui nommait les imams, c’est elle qui était responsable administratif de la religion en général. Elle a géré les affaires de la religion pendant presque un siècle et demi. »

[37:15]
Pour justifier les revendications islamiques, en particulier le port du voile à l’école, Amar Lasfar explique que pendant la période coloniale en Algérie, les algériens et algériennes suivaient les traditions islamiques, intégrés dans la France laïque et républicaine, et que cela ne posait pas de problèmes.
En Algérie, la France n’a pas cherché à dénaturer et à effacer la culture et les traditions locales issues de l’Islam. Les femmes voilées sont restées voilées, les enfants algériens ont continué de manger de la viande halal dans les cantines scolaires, les hommes continuaient de prier cinq fois par jour, la polygamie était naturelle et autorisée, la juridiction islamique a constitué en partie la base de la législation en Algérie française, comme elle l’était avant que les français ne prennent possession de la Régence d’Alger en 1830 (alors sous domination turque).
La France et l’Algérie constituaient deux modes de vie, issues de deux civilisations radicalement différentes et incompatibles.
Le « statut de l’indigénat » faisait une distinction nette entre les citoyens français et les sujets musulmans.
Les musulmans algériens ne pouvaient être naturalisés français que s’ils en faisaient explicitement la demande, après une longue procédure administrative, la production de justificatifs, une enquête, le Musulman devait se présenter finalement devant le maire et « déclarer abandonner son statut personnel pour être régi par les lois civiles et politiques françaises ».
Une politique de naturalisation très restrictive, résultat : en cinquante ans (de 1865 à 1915), 2396 musulmans d’Algérie sont naturalisés français. Entre 1919 et 1930, 1204 musulmans sont naturalisés, pour 1547 demandes déposées. En 1962, l’année de l’indépendance, seuls quelques dix mille musulmans sont pleinement français, autant dire, une goutte d’eau.

« Il est difficile d’occuper la rue. Aujourd’hui les Musulmans dépassent de loin ça. Ils prient dans la rue. Il leur est déconseillé de prier dans la rue, mais ils n’ont pas de place dans les Mosquées, notamment en région parisienne. Au lieu de leur dire : « Pourquoi vous priez dans la rue ? », ouvrez-leur des salles de prières. Et ma lecture de ça, c’est que c’est une réussite de l’intégration. C’est-à-dire que nous avons accepté de prier Dieu dans la rue. On va bénir la rue, on ne va pas la salir, on va bénir la rue.
Qui dit prière dans la rue, je vais mettre mon visage. Ce que j’ai de précieux, je vais mettre mon nez, mon front, et je vais dire :« sub’an Allah » sur le bitume. Vous croyez que je le fais par orgueil ? Si on n’était pas des Musulmans, qui accepterait de mettre son visage par terre ? Surtout une fille ? [...] Donc ne lisez pas cette lecture que nous occupons la rue, nous bénissons la rue. »

[47:50]
« La revendication sociale, culturelle et identitaire. [...] Ce n’est pas la peine de nous donner des leçons dans l’identité et la citoyenneté, nous sommes des citoyens, nous assumons nos devoirs et nos prérogatives, mais comptez sur nous pour revendiquer tous nos droits rien que nos droits bien sûr, on va occuper tout l’espace que nous offre généreusement la laïcité française. La laïcité est généreuse, mais les laïcs ne le sont pas ou le sont moins. »
[49:07]

-                                          1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar-2 antichristianisme

Amar Lasfar explique aux Musulmans de l’institut culturel de la Grande Mosquée Al-Imane de Lille-sud, la stratégie de conquête de la France en cinq phases pour « influencer » la République. Le but non avoué étant d’atteindre le haut de la pyramide, le sommet de l’État.

« Aujourd’hui, on ne parle plus que l’on veut une place. On parle de citoyens, on parle de revendications, on parle d’interpellations, on ne parle plus de nous donner des miettes. Pour conclure et schématiser les cinq phases : la phase de l’acceptation, la phase de l’intégration, la phase de la participation et de la contribution, notamment sociale, économique et politique, la phase du rayonnement et pourquoi pas la cinquième phase, la phase de l’influence. Nous aussi on peut influencer le déroulement de l’Histoire. Nous réduire uniquement à une masse de consommateurs, c’est une atteinte à ce que nous portons comme civilisation. »
[52:28]
« Influencer en matière de civilisation. L’Occident a influencé le monde Musulman pendant des siècles et des siècles, et on n’a pas trouvé ça anormal, la démocratie on l’a prise, les droits de l’homme on a pris, mais l’Islam n’est pas uniquement des personnes ou un nombre de consommateurs. Il peut lui aussi prétendre, non pas être un donneur de leçons, mais apporter sa pierre. Il l’a fait pendant douze siècles, et la période andalouse est là pour en témoigner. Et bien nous, nous pensons que nous pouvons apporter quelque chose sur le plan civilisationnel. »
[57:28]

Dans la prédication de Amar Lasfar, il y a les Musulmans et les autres.
Les Musulmans doivent influencer la société et les politiques afin de pouvoir revendiquer leurs droits : port du voile islamique dans les écoles et au travail sans aucune restriction, viande halal dans les cantines, application des lois islamiques de la charia : non mixité sociale homme/femme, jours fériés musulmans, demande de salles de prières sur les lieux de travail, restriction spéciales pendant le Ramadan, construction de Mosquées sous la menace de prières de rue (les prières de rue sont une bénédiction et un signe d’intégration d’après Amar Lasfar !)
.
Cette conférence est à rapprocher de l’idéologie développée par Amar Lasfar dans cet autre texte :
« Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté »
Amar Lasfar cité dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 « 

Les organisateurs de l’UOIF en démonstration lors du Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) au Bourget en avril 2014, développent une propagande politique antisioniste et pro-palestinienne : « nous sommes tous des palestiniens ! » (hard-copy)

16 février, 2014

Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne : « Les Musulmans ont construit toute la France »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 19 min

Villeneuve-la-Garenne est une commune française d’un peu plus de 25 000 habitants située dans le département des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France.

Dans les années 1960-1970, la ville connaît une poussée démographique avec l’implantation d’une forte communauté étrangère.
Une partie de la communauté Musulmane en provenance du Maghreb s’est structurée pour demander et obtenir des salles de prières et des lieux de culte décents. A force de perséverance, l’Association d’Unification Islamique (AUI) voit le jour en 1987, ses responsables achètent une supérette en 1988 et l’aménagent en salle de prière malgré quelques difficultés administratives. Au fil des années, le lieu de Culte devient vite exigu face à l’afflux toujours croissant de Fidèles.
Le 25 janvier 2008, c’est la consécration : le maire UMP Alain-Bernard Boulanger vient signer, devant les 800 fidèles de l’association, l’arrêté municipal relatif au permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, un immense complexe islamique, avec salles de conférences, salles de prières et bibliothèque.
Tout s’enchaîne alors très vite, le 12 septembre 2008, c’est la pose de la première pierre de l’édifice en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                     Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne :

Le projet de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                    924553MosqueVilleneuveAlainBernardBoulanger Abou Omar dans religion

Le 25 juin 2008, le maire UMP Alain-Bernard Boulanger (au centre) signe le permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

-                                                  126740MosqueVilleneuveposepremirepierre Al-Qaradawi

le 12 septembre 2008, inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

-                                                         254024MosqueVilleneuve Alain-Bernard Boulanger

Façade de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en cours de construction en 2010

L’AUI se définit elle même avec pour objectif de :« renforcer les liens sociaux dans le cadre d’un échange et d’un dialogue interreligieux et inciter la communauté musulmane en général, et les jeunes en particulier, à porter dignement le drapeau de leur véritable identité religieuse, consolidant ainsi l’adéquation entre leur foi et leur être. ».
Joli programme. Mais qu’en est-il réellement ?

La Mosquée de Villeneuve-la-Garenne étant aujourd’hui pleinement fonctionnelle, elle est administrée par l’imam Hichem Elarafa, diplômé de l’université de Ryadh en Arabie Saoudite, et directeur de l’institut Oussoul Eddine (à Saint-Denis). Il est fort inquiétant que la municipalité ait autorisé un prédicateur ayant été formé au wahhabisme, une version fondamentaliste de l’Islam particulièrement radicale, à prendre en charge un lieu de Culte.
Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb, qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Pour plus d’informations sur cette doctrine, se reporter par exemple aux prédicateurs wahhabites de la Mosquée de Puteaux.

En juin 2013, les responsables de l’AUI ont accueilli une sommité du wahhabisme, le cheikh saoudien Wassioullah Abbass (hard-copy)

-                                                                  358807MosqueVilleneuveWassioulahAbbas2 Allah
Le cheikh saoudien Wassioulah Abbas, qui ne serre pas la main des femmes, a été reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 28 juin 2013.
On peut l’écouter dans une conférence à la Mosquée de Creil donnée le 2 juillet 2011 expliquer par exemple que : «  Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

L’AUI est également en liaison avec l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française, et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (quelques extraits des prédications de Al Qaradawi dans cette vidéo).
En relation avec l’AUI, Moncef Benzerroug est professeur de sciences islamiques au centre d’études et de recherches sur l’Islam, membre du conseil français de la finance islamique et chercheur étudiant à l’IESH. Il est membre de  la Dar Al-Fatwa organisée chaque année au Bourget depuis quelques années par l’UOIF.

En gras italique ci-dessous, extraits d’une de ses conférences donnée à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 11 novembre 2013, « Les hommes et les femmes autour du prophète » :

-                                                                        598648MosqueVilleneuveMoncefBenzerrougconfrence antisémitisme

-                                                  633764MosqueVilleneuveMoncefBenzerroug antisionisme

« Les liens entre les hommes et les femmes, c’est le respect, pas de mélange, pas de promiscuité, tout simplement. Respecter l’autre comme si c’était votre soeur, comme si c’était votre épouse, votre mère. Je vais vous parler de Ater Ibn Ouch Erded, qui n’était pas Musulman, et déjà, avant l’Islam il a dit : « Quand je me mets sur le seuil de ma tente en campement, et que ma voisine en face veuille sortir de chez elle, je baisse les yeux pour qu’elle puisse sortir à sa guise, allez et venir à sa guise sans que je la regarde ».
Aujourd’hui, je suis désolé de vous dire ça, mais c’est un constat : nos soeurs, nos filles, nos cousines, quel est celui qui les embête le plus dans la rue ? Les Musulmans malheureusement. Nos petits frères, nos petits garçons, nos jeunes, c’est eux qui les embêtent le plus. C’est un constat. »

[4:10]
[...]
« Ce n’est pas ce que faisait le Prophète, ce n’est pas ce que faisaient les compagnons, et donc, la relation entre homme et femme doit être en toute simplicité, une relation de homme, femme, musulman, musulmane, le respect mutuel réciproque, et si j’ai besoin de quelque chose, si je veux me marier, si je veux voir la fille, je m’en vais voir sa famille, son père, ses parents.
Le Prophète n’a jamais dit avant de se marier : « Allez, on va se connaître deux, trois ans, après on décidera. » Jamais de la vie ça n’a existé ces choses là ! On va faire connaissance, on va s’expérimenter deux, trois jours, ou deux, trois ans, avant de décider si ça marche, si on peut aller plus loin ensemble, oui ou non. Non ! ça va à l’encontre d’un point de la a’rida (loi islamique sur le mariage), si ta femme est tordue, c’est parce que tu le mérites. »
[6:15]
Conférence de Moncef Benzerroug à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne « Les hommes et les femmes autour du prophète », le 11 novembre 2013

Une vision de la société archaïque, machiste, misogyne et ségrégationniste.
Dans la rue, pour éviter les pulsions d’agression contre les femmes, les Musulmans doivent baisser les yeux quand une femme passe. Donc, éviter la mixité sociale entre hommes et femmes. La femme, source de turpitude et de désirs, doit vivre cachée au regard des hommes.
Moncef Benzerroug nous explique ce que doit être une société, basée sur le dogme islamique où les hommes et les femmes vivraient séparément, et où pour fréquenter une fille, il faudrait d’abord demander la permission à ses parents.  Cette société islamique sera-t-elle le modèle de demain pour les villénogarennois ?

 

Autre prédicateur fondamentaliste de renom en banlieue parisienne, Abou Omar, qui fut pendant un temps imam de la Mosquée Assalam d’Argenteuil, où il proférait des sermons à caractère antichrétien et antisémite. L’imam a été licencié en 2012, en conflit avec les autorités sur la gestion de la future Grande Mosquée Dassault, les forces de l’ordre ayant même dû intervenir au sein de la Mosquée pour désamorcer les vives tensions, dégénérant en pugilat.
Le permis de construire du futur complexe islamique d’Argenteuil qui pourra accueillir 1400 personnes a finalement été délivré en juin 2013 par le maire socialiste Philippe Doucet, mais probablement sans l’imam Abou Omar.
Le prédicateur ne se démonte pas, il n’est plus imam d’Argenteuil mais donne maintenant tous les vendredis soir des conférences à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne. (hard-copy)

Quelques extraits d’une conférence d’Abou Omar en gras italique ci-dessous :

-                                                         709810MosqueVilleneuveAbouOmar arabie saoudite

« Vous les Juifs, vous avez un livre qui s’appelle la Thora, est-ce que vous avez un moyen de piéger ce monsieur ? (en parlant du Prophète Mohamed) La meilleure manière de détruire une religion, c’est de détruire la religion par la religion.
La meilleure manière de détruire l’Islam, c’est de détruire l’Islam par l’Islam. On va fabriquer des pseudo-Mohamed, des pseudo-Mustapha, des pseudo-intellectuels Musulmans, et on va vous les montrer à la télévision. Et il parle au nom de l’Islam, et il dit que le foulard n’existe pas ! Et il dit que le halouf (porc) c’est halal ! Faîtes attention aux mass-média, faîtes attention à la télévision, et si je vous donne un conseil, essayez de ne pas avoir une télévision à la maison. Je ferme la parenthèse.

Qu’ont dit les Juifs ? Ah, les Juifs à travers le temps et l’espace, ils avaient des idées, jusqu’à aujourd’hui, ils sont forts, ils sont trop forts. »
[16:04]
« Qu’est-ce qu’on dit aux hommes politiques, que ce soit un maire, un préfet ou un ministre ? On leur dit : « Un Islam fort égal une France forte, un Islam faible égal une France faible. » L’Islam a apporté beaucoup de choses à la France. La première guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, la deuxième guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, allez voir Verdun, le mémorial de la Grande Mosquée de Paris !
Les Musulmans ont construit les autoroutes, les Musulmans ont construit les trains et les TGV, les Musulmans ont construit les tours de la Défense, les Musulmans ont construit toute la France !
Les Musulmans ont fait ce que les français ne voulaient pas faire. Les Musulmans ont fait des choses incroyables.
Je me rappelle un jour, on était avec Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur, on était dans une réunion avec une trentaine de personnes, place Beauvau au ministère de l’Intérieur, il a dit : « Parfois on a pensé entre hommes politiques, comme les Musulmans n’arrivent pas à s’intégrer, on va expulser tous les Musulmans de France. » Combien on est ? cinq millions, ou dix millions.
Il a bien réfléchi puis a dit « Ils sont dix millions, les boulangeries vont fermer, pourquoi ? Parce qu’un français quand il rentre dans une boulangerie, il sort avec une demi-baguette, [alors qu'un Musulman ressort avec pleins de baguettes sous le bras, il fait marcher le commerce !]
(en Arabe).
Les Musulmans contribuent de façon incroyable à l’économie française ! On dit que les Arabes c’est des voleurs, qu’est-ce qu’on dit des ministres ? Pas de politique, s’il vous plaît, no comment. Laissons notre pauvre Cahuzac tranquille. Franchement, les mass-média n’ont pas le droit de dire que les Arabes sont des voleurs, vu ce que l’on voit sur l’échiquier politique. En plus ministre du budjet ! »
[34:54]
Abou Omar, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, « La jeunesse dans le Saint Coran » le 7 avril 2013
(hard-copy)

Une propagande idéologique conspirationniste véhiculée par Abou Omar.
Pour le prédicateur, les mass-média cherchent à détruire l’Islam, en mêlant les Juifs au complot qui, « à travers le temps et l’espace, ont des idées », et ont cherché autrefois à nuire au Prophète Mohamed.
Les Musulmans sont victimes d’une injustice.

Nicolas Sarkozy aurait déclaré dans une réunion au Ministère de l’Intérieur qu’il allait expulser tous les Musulmans du pays. Difficile de croire ce que dit Abou Omar, surtout que Nicolas Sarkozy a crée le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) en 2003, une reconnaissance officielle de l’Islam en France, et a inauguré en personne la Mosquée de Colmar, le 4 novembre 2002.

Les Musulmans, éternelles victimes, humiliés, persécutés et mal-aimés, alors « qu’ils ont construit toute la France » et « ont fait ce que les français ne voulaient pas faire« .
Le but est bien entendu d’isoler la communauté musulmane du reste du monde, martyrisée et victime d’un complot, pour raviver ainsi l’animosité contre ceux qui les gouvernent.
La France, un pays non reconnaissant de la dette qu’il porte envers les Musulmans. Un message qui permet de rendre la communauté Musulmane plus permissive aux sermons des prédicateurs, et mieux servir leurs desseins.

Les Musulmans ont construit toute la France ?
Abou Omar oublie de rappeler que la population active extra-européenne durant les « trente glorieuses » en France n’a jamais dépassé les 3%. Cet imam est-il la personne appropriée pour diffuser un Islam de « Paix et Tolérance » ? La jeunesse Musulmane de Villeneuve-La-Garenne éduquée par Abou Omar sera-t-elle bien intégrée dans la société française ?

On est également en droit de s’inquiéter de l’influence de l’Islam politique sur les responsables de l’AUI en analysant le profil des différents prédicateurs donnant des conférences dans cette Mosquée.

-                                             464708MosqueVilleneuveHassanIquioussen charia

Le prédicateur de l’Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu le 2 février 2013 à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne (hard-copy),

Hassan Iquioussen est un prédicateur de l’UOIF, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                                             276547MosqueVilleneuveTariqRamadan3 Charles Pasqua

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en février 2013 (hard-copy)

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Il appelle également au boycott d’Israël.

Autre invité de marque reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, l’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                                                478988MosqueVilleneuveHassenBounamcha chrétiens

Hassan Bounamcha (ami aassen) reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en novembre 2012 . (hard-copy)

L’Islam fondamentaliste semble promis à de beaux jours sur Villeneuve-la-Garenne. Quelles conséquences sur le long terme sur la vie sociale des habitants de la ville ?

-                                                                      950498MosqueVilleneuvelaGarenneAlainBernardBoulanger christianophobie
« Tout ce qui pourra contribuer à faire en sorte que les gens vivent mieux ensemble est une bonne chose. [...] La loi de 1905 a besoin d’être dépoussiérée. [...] Pour construire un lieu de Culte digne de la communauté Musulmane, la mairie va acheter trois terrains pour le rendre possible. »
Alain-Bernard Boulanger, maire UMP de Villeneuve-la-Garenne, interrogé lors de la tournée du bus de la Coordination Islam et société des Hauts-de-Seine en janvier 2006.

9 octobre, 2013

Hani Ramadan révèle aux fidèles Musulmans de la Mosquée de Villiers-le-Bel que Israël a déjà planifié la destruction de l’Irak puis de la Syrie

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 05 min

Villiers-le-Bel, commune du Val d’Oise (95) de près de 27 000 habitants dans la banlieue nord-parisienne accueille depuis quelques décennies une forte communauté Musulmane.
Une partie de cette communauté s’est regroupée en structure, l’Association des Français Musulmans de Villiers-le-Bel (AFMV) qui gère deux lieux de culte:
– La « grande mosquée » , située au 11, rue d’Hérivaux
– La « petite mosquée », située dans le quartier de la ZAC, au 3 allée Derrière-les-Murs

Les responsables de l’AFMV estiment que les locaux ne sont cependant plus suffisants pour accueillir les fidèles Musulmans, et l’idée de construire une nouvelle grande Mosquée a vu le jour. Des dons en ligne sur le site officiel de l’AFMV sont réclamés aux fidèles pour pouvoir démarrer le projet.
Une fois cette Mosquée construite, la quasi-totalité de la communauté Musulmane de Villiers-le-Bel sera pilotée et endoctrinée par l’AFMV.

- Hani Ramadan révèle aux fidèles Musulmans de la Mosquée de Villiers-le-Bel que Israël a déjà planifié la destruction de l'Irak puis de la Syrie dans Politique 282222MosqueVilliersleBelprojet    954630MosqueVilliersleBelprojet2 Allah dans religion 
Le projet de la future Grande Mosquée de Villiers-le-Bel, source d’un Islam ouvert et tolérant, ou d’un Islam politique et militant ?

Peut-on s’en réjouir ? Peut-on s’attendre à l’enseignement d’un Islam ouvert et tolérant, dans le respect et l’amour de son prochain ?
On a le droit d’en douter lorsqu’on écoute les prédicateurs réguliers de la Mosquée, comme le Cheikh Maher, un extrait d’une de ses conférence en gras italique ci-dessous :

-                                                                407880MosqueVilliersleBel2 antisémitisme
Le Cheikh Maher tient un sermon à caractère antisémite et antichrétien, le 13 septembre 2013 à la Mosquée de Villiers-le-Bel

« Ceux qui ont encouru la colère d’Allah, ceux qui les représentent sont les Juifs et ceux qui les suivent. Et les égarés, ceux qui les représentent sont les Chrétiens et ceux qui les suivent. Pourquoi ceux là ? Parce que ceux qui connaissent la vérité et qui ne la suivent pas encourent la colère d’Allah alors qu’ils sont égarés. Allah parle d’eux en disant : « Ils me connaissent par la description qui a été révélée dans leur livre, ils me connaissent comme ils connaissent leurs propres enfants, est-ce que un homme parmi nous peut se tromper entre ses enfants ? »
Et bien le Musulman qui connait la vérité et qui ne la suit pas, suit ceux là. Ceux qui ne cherchent pas la science, ceux qui ne cherchent pas à connaître la Religion d’Allah, mais adorent Allah comme eux ils veulent mais pas comme Allah le veut, sont égarés. Et Allah n’accepte pas leurs adorations car pour que l’adoration soit acceptée il faut qu’elle soit faîte pour Allah seul, que l’on suive en cela le chemin du Prophète. Et celui qui fait une adoration pas comme le Prophète nous l’a appris, il s’égare, et son action est vaine, elle n’est pas comptée, elle n’est pas acceptée. »

[28:06]
sermon du Cheikh Maher le 13 septembre 2013 à la Mosquée de Villiers-le-Bel (hard-copy)

Un discours habituel que l’on retrouve dans les textes coraniques et les hadiths à caractère antisémite et antichrétien. Les Chrétiens et les Juifs ne connaissent pas la vérité d’Allah, ils sont égarés et encourent donc sa colère. Par ce sermon, le cheikh ancre ainsi dans l’inconscient des Musulmans le mépris envers les communautés chrétiennes et juives.
Un message de tolérance, de respect et d’Amour ?

 

On peut également être inquiet de constater la présence dans les locaux de l’AFMV du cheikh wahhabite saoudien Wassioullah Abbas pour y donner des conférences.
Le wahhabisme est une doctrine de l’Islam particulièrement radicale, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison ou de condamnation à mort
.

Wassioullah Abbas, grand prêtre du wahhabisme, fait périodiquement des tournées en France pour propager la bonne parole, on a pu le voir à la Grande Mosquée de Creil, ou encore à Saint-Denis, il enseigne par exemple que « toute femme qui sort parfumée, elle est comme une fornicatrice »

-                                            695450MosqueVilliersleBelWassouliahAbbas3 antisionisme
le cheikh wahhabite saoudien Wassioullah Abbas (assis à gauche), qui ne serre pas la main des femmes, reçu à la Mosquée de Villiers-le-Bel le 23 juin 2013 (hard-copy 1) (hard-copy 2)

Quelles relations entretient l’AFMV avec l’état saoudien ? Le wahhabisme sera-t-il le dogme enseigné dans la future grande Mosquée de Villiers-le-Bel ?


L’Islam fondamentaliste n’est jamais séparé de la propagande politique antisioniste, comme on va très vite le constater.

Sur la page d’accueil du site officiel de la Mosquée de Villiers-le-Bel, les responsables mettent en ligne des vidéos visant à culpabiliser les média, censer diffuser de fausses informations afin de tromper les Croyants. Un complot orchestré à l’échelle de l’État pour discréditer les Musulmans (hard-copy).
On peut voir une vidéo de Michel Collon, (hard-copy) journaliste antisioniste, adepte de théories du complot et de ce qu’il appelle le « médiamensonge », d’après lui, les américano-sionistes contrôlent les média internationaux de la planète avec pour objectif de soumettre les peuples à leur diktat.
En 2008, il avait qualifié l’état d’Israël comme « l’État le plus raciste au monde ». (Avec quand même plus de 20% de population Arabe sur son territoire, sans aucune séparation entre Arabes et Juifs)

La propagande antisioniste n’est pas qu’une façade, il s’agit véritablement d’une idéologie politique. Sur la page Facebook de l’AFMV, les responsables diffusent par exemple une vidéo de manifestants appelant à boycotter les produits en provenance d’Israël dans le Carrefour de Montigny-les-Cormeilles, le 9 mai 2009 (Val d’Oise 95) (hard-copy 1), (hard-copy 2) et (hard-copy 3) avec parmi les leaders du mouvement, Houria Bouteldja, connue pour ses propos controversés racistes anti-blanc, et porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR).
Le PIR est un mouvement politique antisioniste qui veut prendre sa revanche sur les « blancs colonisateurs ». Un bref aperçu de l’idéologie diffusée sur le site officiel du mouvement :

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. » (hard-copy).

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche.«  (hard-copy).

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. » (hard-copy).

Le but du mouvement, créer un état dans l’état, inciter les étrangers et les immigrés à ne pas s’assimiler, conserver leur identité et refuser le système d’intégration français, « les droits de l’homme et des lumières ».

352116MosqueVilliersleBelboycottIsral apartheid     Houria-boutelja charia

L’AFMV faisant la promotion d’associations antisionistes et de la militante Houria Bouteldja, figure de proue de la propagande anti-blanc et anti-occidentale (hard-copy). Houria Bouteldja apparait en couverture du livre de Saïd Bouamama, « Nique la France », un véritable manifeste anti-français.


Autre exemple, sur sa page Facebook, l’AFMV critique le chanteur Julien Clerc pour avoir osé donner un concert à Tel-Aviv en Israël, « pays de l’apartheid » le 7 juillet 2013 (hard-copy)

-                                                  298755MosqueVilliersleBelJulienClerc cheikh Maher
Le chanteur Julien Clerc, rappelé à l’ordre par les responsables de la Mosquée de Villiers-le-Bel parce qu’il a donné un concert en Israël

 

Le 26 janvier 2013, l’AFMV réunit deux prédicateurs controversés pour enseigner « la sagesse et la tolérance » de l’Islam aux fidèles Musulmans de Villiers-le-Bel : Hassan Iquioussen et Hani Ramadan.
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

-587515MosqueVillierslebelHaniRamadanHassanIquioussen chrétiens    555006MosqueVilliersleBelHaniRamadan christianophobie

Image de prévisualisation YouTube

Hassan Iquioussen et Hani Ramadan, diffuseurs de l’Islam politique antisioniste, invités par l’AFMV le 26 janvier 2013 pour y donner des conférences.
Extrait de la conférence de Hani Ramadan donnée le 26 janvier 2013 en gras italique ci-dessous (hard-copy)

« Regardez par exemple ce qui se passe actuellement en Syrie, vous avez une coalition de gens qui se sont mis d’accord pour ne pas intervenir et laisser le peuple syrien se faire massacrer. En février 1982, dans la revue « Orientation », c’est une revue juive, l’organisaton sioniste mondiale à Jérusalem, 14 février 1982, c’est-à-dire il y a plus de trente ans disait : « l’éclatement de la Syrie et de l’Irak en région déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux doit être à long terme un but prioritaire pour Israël. La première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces états. » En parlant de l’Irak : « Riche en pétrole et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne, sa dissolution serait pour nous plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente à court terme la plus sérieuse menace pour Israël. »
En d’autres termes, ils ont déjà décidé d’une stratégie pour détruire l’Irak puis la Syrie. Raison pour laquelle, ils ont décidé pour cette révolution qu’il n’est pas question d’intervenir, les lobbies travaillent aux États-Unis, dans les capitales européennes pour empêcher qu’on agisse pour sauver un peuple qui est victime de non-assistance à population exterminée. Dans ce cas là, peut-il être question de prendre des alliances ? Est-ce qu’il est question d’établir des alliances avec l’entité sioniste quand elle continue à voler, à manger le territoire des palestiniens ?
Et derrière, il y a les Chrétiens sionistes qui agissent aux États-Unis, et qui ont cette option qu’il faut empêcher justement que la Palestine puisse survivre à l’agression sioniste ? Est-ce qu’on peut établir une alliance ? Non ! Dans ce cas là, on est dans un statut de légitime défense contre une agression. Donc la parole coranique conserve son actualité en fonction des circonstances, en fonction des contextes que nous vivons. »
[53:37]

Hani Ramadan déploie son habituelle rhétorique, un complot international américano-sioniste est en cours contre les Musulmans. En se basant sur un article publié dans un journal, Hani Ramadan justifie le fait que Israël a planifié la destruction de l’Irak et de la Syrie.
Qu’en est-il des dissensions internes dans ces pays ? Le problème est bien plus complexe, Hani Ramadan ignore superbement les conflits internes entre sunnites, chiites et alaouites, les ingérences de l’Iran, de la Russie, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, en quoi Israël en serait-il totalement responsable ?

Hani Ramadan répond ensuite aux questions des Fidèles :
« - (question) Comment être clément et miséricordieux dans un pays où les concitoyens attaquent les Musulmans de tous les côtés ?
– (Hani Ramadan) Alors, les concitoyens attaquent les Musulmans de tous les côtés, l’islamophobie gagne du terrain, tout ce qui se passe aujourd’hui nous révèle que tout est fait au niveau politique, au niveau des média, au niveau de la presse pour faire en sorte que les hommes soient programmés, soient en quelque sorte formatés avec dans leur coeur une équation qui se résume à la haine de l’Islam. C’est ça la vérité, quand vous regardez aujourd’hui la presse, vous voyez que cet « islamo-terroriste », cet « islamiste », on vous sert tous ces termes, et les gens finalement, et c’est volontaire, la presse et les lobbies sionistes travaillent à rendre haïssable l’Islam. C’est une équation qu’il est simple de comprendre aujourd’hui.
On va vers une situation de crise, et quand une population est dans une situation de crise, économiquement elle cherche des bouc-émissaires, et les responsables, ce sont les élites, qui au sommet de leur tour, font de l’argent avec de l’argent par un processus usuraire, qui fait que les riches sont de plus en plus riche, les pauvres de plus en plus pauvre. Cela est vrai au niveau des individus, cela est vrai au niveau des nations, et les responsables de tout ça, ce sont ceux qui sont au sommet de cette adoration du Veau d’Or.

Alors il s’agit de détourner cela, et de faire oublier aux hommes la chose, le véritable problème, on nous dit la crise de la dette, mais on aimerait bien qu’on nous parle des créanciers, lorsqu’on nous parle d’une dette, il y a créance, n’est-ce pas ? Ils sont où ces créanciers, c’est quoi ce système qui fait que les gens s’enfoncent dans une situation de détresse et de misère, au niveau financier, au niveau économique, au niveau des ressources qui leur permettent de vivre dignement ? Alors il faut détourner l’attention du véritable responsable, et la communauté qui est là pour jouer le rôle de bouc-émissaire, c’est nous, c’est les Musulmans. Voilà le plan qui est établi, et c’est pour cela qu’on a cette presse et cette information qui n’est pas honnête, et qui va contre l’intérêt de la communauté des Musulmans. »
[01:04:10]
conférence de Hani Ramadan à la Mosquée de Villiers le bel, le 26 janvier 2013 (hard-copy 1) (hard-copy 2)

Pour Hani Ramadan, les Musulmans sont pourchassés, persécutés et victimes de l’islamophobie par les média et l’état (Hani Ramadan oublie que l’état Français a toléré la construction de près de 3000 Mosquées sur son territoire en moins de 30 ans, et plus de 200 sont actuellement en cours de construction !), un moyen de détourner et de dévier l’attention du peuple des problèmes économiques et de la crise sur les Musulmans. C’est le lobby sioniste qui orchestre ce plan.
Les profiteurs et manipulateurs sont ceux qui font de « l’argent avec de l’argent », adorateurs du « Veau d’Or », sous-entendu : les Juifs tels que décrits dans le Coran.

 

Est-ce que ce type de propagande politique qui vise à discréditer l’état d’Israël, les Juifs, les Chrétiens, a sa place sur le site d’un lieu de Culte, normalement dédié à la prière, au recueillement et à la méditation ?

Un rappel simple des textes de la Loi française :
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

-                                            915952MosqueVilliersleBelJeanLouisMarsac Coran
Jean-Louis Marsac, maire socialiste de Villiers-le-Bel, laisse proliférer l’Islam politique antisioniste, antichrétien et antisémite dans sa commune

23 septembre, 2013

Vidéo-conférence du cheikh saoudien Abderrahmane Al Barak au Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis : « Les Chrétiens seront avilis et humiliés le jour de la Résurrection »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 04 min

Saint-Denis est une ville du nord de la banlieue parisienne de plus de 90 000 habitants dans le département de la Seine-Saint-Denis (93).
L’immigration intensive subie par la ville en quelques décennies a radicalement changé son environnement.

La transformation du paysage ethnique, culturel, et cultuel est tel que l’on peut estimer aujourd’hui que plus des deux tiers de la population de la ville sont d’origine extra-européenne, il n’existe par exemple, dans cette grande ville, plus une seule boucherie traditionnelle vendant du porc en centre-ville, les kebabs et les pizzerias sont tous halal.
On peut par ailleurs vérifier que, statistiquement, dans les quartiers périphériques de la ville, plus d’une femme sur cinq porte un voile islamique ou un Hijab (voile couvrant les cheveux, la nuque et tout le corps sauf le visage).

Cette forte présence de la communauté Musulmane depuis de nombreuses années a facilité la mise en place de structures et associations afin de revendiquer la construction de plusieurs lieux de Cultes Musulmans.
On peut noter principalement sur Saint-Denis :
le centre tawhid de Tariq Ramadan, avec ses précheurs fondamentalistes
l’institut Européen des Sciences Humaines (IESH), l’école coranique de l’Union des Organisation Islamiques de France (UOIF), la branche des Frères Musulmans en France, organisation politique antisioniste et antioccidentale, militant pour la mise en place d’un Califat, un État Islamique totalitaire gouverné sous la Charia.
la future Grande Mosquée de Saint-Denis et son minaret de 24 mètres, située rue Henri Barbusse et financée en partie par l’Arabie Saoudite, en cours de construction
– et bien entendu les dizaines de salles de prières qui parsèment la ville.

Parmi les édifices les plus récents du culte Musulman, on peut noter le Centre Educatif du Palmier (CEP), un établissement privé d’enseignement de la langue arabe, des sciences religieuses (Charia) et du Coran situé boulevard Anatole France à Saint-Denis. Le centre éducatif comprend 38 classes, 15 enseignants expérimentés et plus de 700 élèves. Pour faire plus court, une nouvelle Mosquée déguisée.

Sur la page d’accueil du site, on voit que les responsables de l’établissement travaillent en collaboration étroite avec des imams et des cheikhs wahhabites, venant directement d’Arabie Saoudite. Le programme d’enseignement est calqué sur celui dispensé à Médine. (hard-copy)

 

-                                            Vidéo-conférence du cheikh saoudien Abderrahmane Al Barak au Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis :
Le Centre Éducatif du Palmier, établissement de diffusion de la propagande de l’Islam fondamentaliste wahabbite

Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb , qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Parmi les chatiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prèches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Cette propagande saoudienne est portée à travers toute la planète, aussi bien aux États-Unis, qu’en Europe, elle est clairement démontrée dans le livre de Antoine Sfeir : « la démocratie en danger, l’enseignement islamiste saoudien ». Les textes des programmes scolaires des écoles coraniques à tendance wahhabite font abstraction complète de l’Histoire de la Civilisation Occidentale, et enseignent que les chrétiens et les juifs sont des ennemis à combattre pour la plus grande gloire de l’Islam, par exemple en Angleterre, dans les 40 établissements du Saudi Students Clubs and Schools, englobant  5000 étudiants de 6 à 18 ans, d’après un documentaire de la BBC.

On peut par exemple constater que le cheikh wahhabite saoudien Wassouliah Abbas fut invité par les responsables du CEP, ce cheikh interdit aux Musulmans de serrer la main des femmes ou de dessiner des êtres vivants, lors de son passage à la Grande Mosquée de Creil en juillet 2011.

 

-                                                    1537089401-mosquee-saint-denis-abou-ayoub Abderhamane Al Barack dans religion
Respectivement de gauche à droite, Soufiane Abou Ayoub, vice-président du Centre Éducatif du Palmier, recevant le cheikh wahhabite saoudien Wassioullah Abbas, qui ne serre pas la main des femmes, en juin 2012

 

Qu’en est-il du sujet sensible de la mixité homme/femmes, cela pose-t-il un problème pour les responsables de l’établissement ? Ci-dessous, le réponse formulée sur le site du CEP (hard-copy)

-                               1537089371-mosquee-saint-denis-non-mixite-2 Ahmed Jaballah

On peut constater que les responsables du CEP appliquent rigoureusement les principes du wahhabisme. Pas de mixité entre hommes et femmes à l’intérieur de l’établissement, les tentatrices pouvant perturber la concentration des Musulmans sur le chemin d’Allah et son Prophète. Où se cachent les féministes pour dénoncer cette vision de la femme ?
A-t-on là une image qui sera représentative de la société islamique de Saint-Denis dans les quelques décennies à venir ?

 

Prédicateur de l’Islam wahhabite parmi d’autres, le cheikh Tarek Ibn Idriss, dans une vidéo-conférence diffusée en direct de Médine, expose les détails de la stratégie militaire employée par le Prophète Mohamed et son armée pour vaincre la tribu Arabe des Quraychites lors de la bataille de Badr en 624 devant les Fidèles de Saint-Denis.
Le plan de bataille et son déroulement sont détaillés très minitieusement.
Un cours complet donné aux Musulmans glorifiant la puissance et les vertus du combat armé contre les Infidèles. Une formation à la stratégie militaire, au Jihad pour les Fidèles dans un lieu de Culte ?
On est évidemment là bien loin du Message du Christ appelant à la non-violence et à la tolérance.

-                            1537089327-mosquee-saint-denis-tarek-ben-driss Allah
Le prédicateur Tarek Ibn Idriss enseigne aux Fidèles Musulmans du Centre Éducatif du Palmier (CEP), la stratégie militaire déployée par le Prophète Mohamed (Guide de tous les Musulmans) et son armée pour vaincre la tribu des Quraychites (hard-copy)


Dans le cadre du séminaire Ibn Taymiya les 8 et 9 mai 2013, les responsables du CEP sont fiers de retransmettre devant les Fidèles Musulmans sur écran géant en vidéo-conférence, le sermon de prestigieux cheikh saoudiens, dont Abderrahmane Ibn Nasir Al Barak, un prédicateur de l’Islam wahhabite ‎à l’Université islamique de ‎Riyad.

Pour présenter sommairement ce grand « savant » de l’Islam, on peut noter que le cheikh Al Barak a émis quelques fatwas (texte de législation islamique) pas forcément compatibles avec les valeurs occidentales : “organiser des élections est contraire ‎aux principes de l’Islam car on imite les infidèles et donc c’est illégitime”, “lors des élections se mélangent les ‎oulémas, les ignorants et les ‎femmes. Or, cela est contraire à la raison et à la Charia”.
Abderrahmane Al Barak a appelé à la mort de chaque femme conduisant une voiture tout en qualifiant ‎les femmes saoudiennes ‎qui ont réclamé le droit de conduire des voitures “d’être des ‎instigatrices du mal, des femmes occidentalisées cherchant à ‎occidentaliser le pays”.

Pour se faire une opinion encore plus précise de l’idéologie wahhabite, on peut écouter sa vidéo-conférence, traduite par le vice-président de l’établissement et ancien imam aux Émirats Arabes Unis, Soufiane Abou Ayoub, disponible en intégralité en ligne sur le site officiel du CEP. En gras italique ci-dessous, quelques extraits :

-             antisionisme       1537089327-mosquee-saint-denis-soufiane-abou-ayoub-2 arabie saoudite
Respectivement de gauche à droite, le cheikh saoudien Abderrahmane Al Barak et le vice-président du CEP, Soufiane Abou Ayoub (hard-copy)

« Le Prophète Mohamed a dit : « Il n’y a pas un être humain, parmi les Juifs et les Chrétiens, qui entende parler de moi et qui ne croît pas par la suite en moi, sans qu’il ne fasse partie des gens de l’Enfer. »
[03:22]
« Il m’a été ordonné de combattre les gens, jusqu’à ce qu’ils attestent que nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah et que Mohamed est le Messager d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et s’acquittent de l’aumône, lorsqu’ils accomplissent cela, ils ont préservé de moi leur sang, leur bien et leur jugement revient à Allah. »
[05:05]
« Cette attestation de Foi contient l’obligation de renier tous ce qui est adoré en dehors d’Allah en premier lieu, et de se désavouer des associateurs et polythéistes, comme Allah dit dans le Coran : « Nous nous désavouons de vous, nous vous renions, et il y a désormais entre nous et vous, la haine et l’animosité jusqu’au jour de la Résurrection. »
Dans cette attestation, nous retrouvons la négation de tout ce qui est adoré en dehors d’Allah, qui ne mérite pas l’Adoration et sont de fausses Divinités. Le Cheikh a fait référence à l’association que l’on trouve chez ceux qui adorent autre qu’Allah, et a insisté sur celui accompli par les Chrétiens.
Ceux qui adorent la Croix ou qui ont divinisé Issa (Jésus), ce Prophète qui démentira cette adoration injuste le jour du Jugement , lorsque Allah l’interrogera en lui disant : « Est-ce toi qui a dit aux gens : prenez moi ainsi que ma mère comme Divinité en dehors de Allah ? Il répondra : « Que tu sois sanctifié, il ne convient pas à ce que je dise ce pourquoi je n’ai aucun droit. Si je l’avais dit, tu le saurais très bien car tu sais ce qu’il y a en moi et je ne sais pas ce qu’il y a en toi, car tu es certes le connaisseur de l’Invisible, de tout ce qui est caché. »

[...]
Allah démentira ce qu’ont prétendu les Chrétiens en adorant Issa (Jésus) à la place d’Allah, c’est à ce moment qu’ils seront avilis et humiliés le jour de la Résurrection. Même ici bas, lorsqu’il était vivant parmi eux, il les a mis en garde et leur a interdit d’adorer autre qu’Allah. Allah a dit dans le Coran : « Certes, ont mécru ceux qui prétendent que le Messie est Allah, et le Messie a dit « Oh fils d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur est le vôtre ! Certes, celui qui associe Allah, le Paradis lui est interdit, sa destination sera l’Enfer et il ne trouvera aucun secoureur.
Cette attestation annule et annihile tout ce qui est adoré en dehors d’Allah.« 
[10:43]
« Ceux qui ont demandé un conseil pour quitter la France vers un pays Musulman, le Cheikh a fortement encouragé les Musulmans à quitter les pays mécréants et à se rendre chez les Musulmans et que même si dans les pays Musulmans on trouve des choses qui peuvent paraître mauvaises, ce sera toujours mieux que d’être parmi les mécréants et il y aura toujours du bien à être parmi les Musulmans, donc le Cheikh a énormément incité les Musulmans à quitter le pays des mécréants. »
[23:42]
« Une question concernant la tenue vestimentaire que les Musulmans doivent adopter en France. Doivent-ils s’habiller comme eux et passer inaperçus, ou bien peuvent-ils porter leurs vêtements traditionnels ? Le cheikh a dit que si on ne craint pas un mal dans le fait de se distinguer des mécréants à travers notre tenue vestimentaire, alors cela est meilleur de se distinguer des mécréants par nos tenues. »
[28:44]
vidéo-conférence du cheikh saoudien Abderrahmane Al Barrak, traduite par Soufiane Abou Ayoub, le 9 mai 2013 au CEP (hard-copy)

Un véritable manifeste anti-chrétien et anti-occidental.
Allah est le seul qui doit être adoré, les Chrétiens sont des mécréants, car ils adorent Jésus, et pour cette infamie, il seront condamnés à l’Enfer, « il y aura entre vous et nous de la haine et l’animosité jusqu’au jour de la Résurrection », les Chrétiens seront « avilis et humiliés le jour de la Résurrection »
.
Le cheih conseille même aux Musulmans de fuir la France, pays des mécréants, et de partir s’établir dans les pays Musulmans.
Un message de communion fraternelle entre Musulmans et Chrétiens ?
Quelle image ont les Musulmans, élèves du Centre Éducatif du Palmier, des Chrétiens après avoir écouté cette conférence ?

 

Le développement du wahhabisme est encouragé par les dirigeants de la municipalité de Saint-Denis.
Ses maires communistes, Patrick Braouezec (ancien maire), ainsi que le maire actuellement en place Didier Paillard, ont participé activement à l’élaboration du projet de la Grande Mosquée wahhabite en cours de construction.

Située au 125 rue Henri Barbusse, sur un terrain d’une surface de 3 900 m2, cette Mosquée prévoit une emprise au sol des différents bâtiments, de 3 500m2. La capacité d’accueil est d’environ 2 500 fidèles.

Organisation de l’édifice :
– un minaret de 24 mètres
– deux salles de prière de 800 et 300 m2
– une salle de conférence
– une bibliothèque
– des salles d’enseignement
– des locaux associatifs
– des logements (4 pour le personnel)
– des commerces

58% du coût de la mosquée sera dédié à la construction d’un parking de 170 places. Impossible de passer inaperçue dans le paysage de la ville !
La cérémonie de pose de la première pierre de la Mosquée a eu lieu le 2 juin 2007 en présence de Patrick Braouezec et de Didier Paillard

Le coût du projet est estimé à 4 millions d’euros HT, financé en partie par l’Arabie Saoudite.

- Centre éducatif du Palmier   1537089932-mosquee-saint-denis CEP

Projet de la Grande Mosquée de Saint-Denis et son futur minaret de 24 mètres, située rue Henri Barbusse.

-   1537089401-mosquee-saint-denis-didier-paillard charia   1537089385-mosquee-saint-denis-didier-paillard-ahmed-jaballah chrétiens

Didier Paillard (photo de gauche), maire communiste de Saint-Denis en réunion de travail le 24 juin 2011, avec Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (jusqu’en juin 2013), organisation de l’Islam politique antisioniste et antioccidental des Frères Musulmans en France.   (hard-copy)

22 août, 2012

Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse : « Tous les problèmes de la France, c’est à cause de vous, et on va vous tirer dessus. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 04 min

Garges-lès-Gonesse est une ville de 40 000 habitants du Val d’Oise dans la banlieue nord parisienne avec une forte proportion d’immigrés, plus des deux tiers de la population de moins de 18 ans a au moins un parent né à l’étranger.
Au début des années 2000, une partie de la communauté Musulmane s’est regroupée pour créer l’Association Cultuelle des Musulmans de Garges (ACMG). En 2004, l’association entre en conflit avec la municipalité de la ville, en tentant d’ouvrir un lieu de Culte Musulman avenue Paul Vaillant Couturier sans autorisation préalable et donc sans avoir obtenu les conditions de sécurité nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement ouvert au public.
Des arrangements avec la municipalité résulteront qu’un bâtiment d’une capacité de 1000 fidèles Musulmans et d’environ 200 Musulmanes et pouvant atteindre 2000 personnes pour les grands événements sera mis à disposition de l’ACMG en faisant office de Mosquée après réaménagement.

-                                                                  Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse :
-                                      La Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse avenue Paul Vaillant Couturier

Qu’enseigne-t-on à la Grande Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse ?
On peut remarquer que Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), la branche politique des Frères Musulmans en France, vient régulièrement donner des conférences dans cette Mosquée. Hassan Iquioussen, est un islamiste radical, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il parcourt les Mosquées de France en diffusant aux Fidèles Musulmans dans ses conférences une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                                                   1570653137-mosquee-garges-les-gonesse-hassan-iquioussen Coran dans religion
-                              L’Imam Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse

Pour avoir un aperçu de l’idéologie et de la propagande diffusée aux Fidèles Musulmans par Hassan Iquioussen, quelques extraits de ses conférences dispensées à la Grande Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse en gras italique ci-dessous :

« Aujourd’hui, il y a des diables en France qui ne veulent pas qu’il y ait de la Paix en France, de l’Égalité, de la Fraternité, de la stabilité, etc… Ils mettent de l’huile sur le feu en permanence, ils nous ont ciblé, en faisant croire, avec les moyens qu’ils ont, que le problème de la France, c’est l’Islam, ce sont les Musulmans. Comment faire disparaître, comment combattre cela ? Il faut que les français Musulmans soient actifs, dans la vie de la Communauté et dans la société. Sinon, nos Mosquées ne vont pas rayonner. »
[3:30]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse  le 24/09/2011 – L’Histoire de l’Islam en France (hard-copy)

On peut se faire une idée du niveau des débats philosophiques et théologiques en écoutant les questions existentielles posées par les Musulmans de Garges-lès-Gonesse à Hassan Iquioussen en fin de conférence :

- « Pourquoi la femme est-elle la principale victime de l’islamophobie ? »
- « Peut-on être ami avec des non-musulmans ? »
- « Je viens de terminer mes études, je suis ingénieur mais la quasi totalité des entreprises qui me sollicitent ont un lien étroit avec la colonisation des territoires occupés, je ne sais plus quoi faire, je veux travailler, mais pas pour ce genre de boîtes. »
Bien que Hassan Iquioussen tend à modérer ses propos à l’égard des Juifs, sur cette derniere question, le Fidèle est bien entendu, conforté et encouragé par Hassan Iquioussen à ne pas travailler pour une société en lien avec Israël :
« t’es fort mon Frère, mais tu vas pas tenir longtemps ! Bosse quelques années pour te faire une expérience, et après tu demanderas une mutation. »

[16:56]

Question d’un Fidèle à l’Imam :
- « Peut-on détester les Juifs ? Je ne supporte plus leur génocide vis à vis de nos Frères Palestiniens »

Réponse de Hassan Iquioussen :
« Vous dîtes que vous détestez les Juifs qui massacrent nos Frères en Palestine, je vous donne raison. Détestez ceux qui massacrent nos Frères en Palestine, détestez aussi ceux qui massacrent nos Frères au Cashemire, détestez ceux qui massacrent nos Frères en Irak, en Afghanistan, en Tchétchénie. Détestez toute personne qui fait du mal, à un être humain quelque soit sa religion. Moi je suis avec le peuple qui est opprimé, contre son oppresseur. On n’est pas antisémite, parce qu’on serait anti nous même, on est des sémites, mais nous sommes anti injustice qu’elle émane d’un Juif ou d’un Chrétien, d’ailleurs, il y a des Chrétiens qui soutiennent l’État d’Israël, aux États Unis, on les appelle des Chrétiens sionistes, Bush et sa clique, ils sont plus de 70 millions aux États-Unis. Ils soutiennent mordicus l’État d’Israël, en fait ils utilisent les Juifs pour attirer Jésus.
Parce que dans leur prophétie, il est dit que Issa(Jésus) ne reviendra que si les Juifs se retrouvent en Palestine. Qui a crée l’Etat d’Israël ? Ce sont les anglais, les protestants. C’est un cadeau empoisonné pour les Juifs, les Juifs pensent que les Chrétiens leur ont fait plaisir, c’est faux ! Les Chrétiens évangélistes protestants utilisent les Juifs comme hameçon pour attirer le Dajaal…pour qu’il y ait l’Armageddon, la Grande Guerre.

Nous disons aux juifs « réveillez-vous! », vous allez payer la facture, vous êtes bêtes, vous êtes tombés dans leur piège, réveillez-vous ! Les palestiniens ne vous ont rien fait. Qui vous a massacré en 39-45 ? Ce ne sont pas les palestiniens ! Ce ne sont pas les Musulmans ! »
[13:05]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse  le 24/09/2011 – L’Histoire de l’Islam en France (hard-copy)

Iquioussen politise son discours en considérant le gouvernement Bush et ses « 70 millions de chrétiens sionistes » amis d’Israël avec mépris, des oppresseurs, instigateurs d’un complot politique visant à faire venir les Juifs en Israël pour déclencher « l »Armageddon », la Grande Guerre.

 

« 1989, là, c’est la première affaire du foulard, elle est née où ? Dans quelle ville ? A Creil, c’est quoi cette affaire du foulard ? Parce qu’ils ont remarqué, ils ont observé que les enfants des Musulmans qui sont allés au primaire, qui sont maintenant au collège, ces jeunes filles à 14-15 ans, qui ont décidé de s’habiller selon le Coran et la Sunnah. Que disent les observateurs ? Attendez, on a dépensé des milliers de francs pour en faire des gaulois, et voilà qu’ils sont toujours Musulmans ! C’est un échec ! C’est pour ça qu’ils disent : « Les Musulmans et les Musulmanes ne veulent pas s’intégrer, ils ne veulent pas s’assimiler ».
C’est à dire qu’on fait tout pour qu’ils oublient leur religion, mais ils ne veulent pas l’oublier. Aïe ! Il y a un problème, il faut arrêter le massacre ! Les polonais ? Ils se sont intégrés, les espagnols, les italiens, tous ceux qui sont passés et rentrés dans la machine qui s’appelle l’éducation nationale, de l’école jusqu’au bac, nickel, des clones, ils pensent tous de la même façon, c’est à dire que la Religion est une affaire privée, elle est au fond du coeur, et moins il y en a, mieux c’est. Mais la machine tombe en panne, avec nous. Vous vous rendez compte du choc pour la France, pour les laïcards, les intégristes de la laïcité qui veulent que tout le monde soit « Kafhir »(Mécréant) ?

Mais là, les problèmes commencent, la pression commence, le bras de fer a commencé. et à partir de 1989, tous les 5 ans, un scandale médiatique qui a pour objectif, ouvrez bien vos oreilles, de dire aux Musulmans nés et qui grandissent en France : « Si vous voulez qu’on vous accepte, éloignez-vous de votre Religion. Si vous restez accroché à votre Religion, voilà ce qui vous attend. On va vous mettre une étiquette : « islamiste », « fondamentaliste », « intégriste », « terroriste » à éliminer psychologiquement avec la pression, socialement, t’auras pas de boulot, économiquement, politiquement, qui sait, pourquoi pas physiquement ?
On va te mettre dans un ghetto, un ghetto social. »
Et voilà, depuis cette époque là, jusqu’à aujourd’hui, on est dans le collimateur, certaines personnes qui considèrent que les Musulmans n’ont pas leur place en France. Alors que nous sommes français et que l’on ne peut être que français, puisque nous sommes nés en France et scolarisés en France, on rêve en France, on mange en France, on rigole en france. Je ne vois pas ce que je pourrais être d’autre. Ma Religion, c’est mon affaire privée cela ne vous regarde pas !
Comme l’autre est athée, Chrétien, Bouddhiste ou Juif, Sataniste et tout le monde est libre de Croire en ce qu’il veut, et la France garantit la Liberté de Religion et la Liberté de pratiquer sa Religion dans le cadre des Lois, et il n’y a aucune Loi qui nous interdit de pratiquer notre Religion.
Mais certains veulent changer les Lois, pour interdire à certaines de nos Soeurs de s’habiller comme Dieu le veut, à l’école, ailleurs, etc… »
[ 5:00 ]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse  le 24/09/2011 – L’Histoire de l’Islam en France (hard-copy)

« Je vote donc j’existe, je vote donc je suis. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont ceux qui veulent votre peau, pardon, votre foulard. C’est l’ennemi qui dit : « tu peux voter ce que tu veux contre les Musulmans, ils ne votent pas, on n’a rien à craindre d’eux, tout ce qu’ils savent faire, c’est pleurer comme des femmes, des droits qu’ils n’ont pas su protéger comme des hommes. »
Vous savez ce que je viens de vous dire là ? « Le Musulmans pleurent comme des femmes, des droits qu’ils n’ont pas su défendre comme des hommes. » Je vois vous le dire autrement. Une mère a dit à son fils Bouabdil, quand les Chrétiens ont pris Grenade, il s’est mis à pleurer. Elle lui a dit : « Mon fils, pleure comme une femme un royaume que tu n’as pas su défendre comme un homme. » C’est trop tard, quand il fallait que tu le défendes, tu jouais, tu t’amusais pendant que les autres bossaient. Vous avez compris la symbolique ? Les Musulmans chantaient et dansaient en Espagne, pendant que leurs ennemis aiguisaient les épées et ils les ont découpés.
Et là tu dis aux Musulmans : « Vote ! » et eux disent que ça ne sert à rien, c’est du Koufhr (Mécréance), du Shirk.
….
Si vous me dîtes que ça ne sert à rien de voter, alors pleurez comme des femmes !
Ils sont en train de nous retirer des droits et c’est une catastrophe ! On a retiré à nos filles le foulard à l’école et demain ça va être dans la rue, et vous n’avez pas d’autres solutions pour arrêter le massacre, si ce n’est faire pression sur ceux qui font nos lois, les députés !
[ 5:00]
[...]
« Vous allez vivre sur la touche, et devenir des bouc-émissaires. Tous les problèmes de la France, c’est à cause de vous, et on va vous tirer dessus, économiquement, médiatiquement, politiquement, tiens physiquement ? Qui sait ? possible dans dix, quinze, vingt, trente ans vous ne vous souvenez pas de 39-45 ? Nos cousins, on ne les a pas mis dans des trains ? »
[17:50]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse le 25/12/2011 – Tous aux urnes (hard-copy)

Hassan Iquioussen explique que les Musulmans évoluent en milieu hostile en France, victimes de persécutions car on empêche les jeunes filles de porter le voile islamique à l’école, lieu où bien évidemment le prosélytisme religieux n’a pas lieu d’être, ni les tentatives pour imposer et limiter l’espace social de la femme Musulmane dans l’enceinte d’une institution républicaine et laïque. La loi de 2004 contre le port du voile islamique à l’école est perçue comme une véritable provocation par l’Imam, prémisse d’après lui de futures persécutions, de ratonnades (dans 10, 20 ou 30 ans), identiques à celles subies par les Juifs par les nazis pendant la deuxième Guerre Mondiale. (« cousins mis dans des trains »)
Hassan Iquioussen distille ainsi aux Fidèles Musulmans un sentiment de peur, de mépris, et de haine envers la classe politique française et ses institutions.

Autre conférencier invité à plusieurs reprises par les responsables de la Mosquée El-Irshad, l’islamiste Tariq Ramadan. Ce prédicateur très médiatisé explique dans ses ouvrages que l’Islam est un système politique, judiciaire, législatif, social complet. Est-il dans l’intérêt de la République Française de laisser un prédicateur prêcher une « Religion », un système susceptible d’engendrer des pressions, des revendications politiques militantes au fur et à mesure qu’il s’étend ?

-                                                                             Printemps-des-quartiers-Tariq-Ramadan-300x170 Garges-lès-Gonesse
-                                                                                     Le prédicateur Tariq Ramadan

Pensez-vous que les Musulmans sortant de la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse après de tels discours,  sont sereins, et prêt à partager Paix et Fraternité avec les non-Musulmans ?

11 janvier, 2012

Cours d’Islam recommandé par les responsables de la Mosquée de Montigny-lès-Cormeilles : « La Femme Musulmane ne doit pas ressembler aux femmes perverses, comme les chanteuses ou les actrices »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 32 min

Montigny-Lès-Cormeilles est une ville de plus de 25 000 habitants du département du Val d’Oise (95) .
La Communauté Musulmane implantée depuis plusieurs décennies et sans cesse grandissante cherchaient à se doter d’un lieu de Culte. Les Musulmans de Montigny vont s’organiser et créer l’Association Espérance de Montigny (AEM). Un projet de construction d’une grande Mosquée est mis sur place, et Robert Hue, maire communiste de la ville à l’époque donnera un avis favorable à l’attribution d’un terrain en lisière de bois vendu sous forme de bail emphytéotique de 99 ans près du quartier de l’Espérance.
Le chantier de la Grande Mosquée, démarré en 2007, avance au rythme des Dons des Fidèles, reccueillis en ligne sur le site internet de la Mosquée.
La Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles s’étendra sur plus de 1 700 m², sera dotée d’un minaret (pour y lancer les futurs appels à la prière, comme à Hambourg ou à Rendsburg en Allemagne ?), disposera d’une salle de prières pour hommes, d’une salle de prières pour femmes, de salles de cours annexes, d’une cuisine, d’un patio, d’une bibliothèque et d’un sous-sol.

-    Cours d'Islam recommandé par les responsables de la Mosquée de Montigny-lès-Cormeilles :                                       minaret Hassan Iquioussen dans religion             
- Projet de la future Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles    futur minaret de la Mosquée

-          mosqu%C3%A9e-construction hassen bounamcha                            Mosqu%C3%A9e-Montigy-Musulmans-en-pri%C3%A8re-300x226 islam
-                         Mosquée en travaux                           Musulmans en prière à la Mosquée de Montigny (locaux temporaires)

En attendant la fin des travaux, quelques locaux préfabriqués et des bungalow ont été temporairement mis à disposition des Musulmans rue de l’Espérance, près du site de construction et peuvent accueillir les Fidèles ainsi que des précheurs célèbres venus encourager et exhorter la Communauté à faire des Dons pour la Mosquée.

Parmi ces précheurs invités, l’AEM a reçu l’islamiste Hassan Iquioussen (hard-copy), imam très controversé, connu pour diffuser des messages et propos à caractères antisémite et antioccidentaux.

Dans son parcours missionnaire dans les Mosquées de France, on peut entendre Hassan Iquioussen expliquer par exemple que les Musulmans sont persécutés par l’Occident « machiavélique » selon son propre terme à la Mosquée de Pont-à-Mousson en 2010, expliquer que l’Occident doit tout à « l’Islam des Lumières » et critiquer le Christianisme à la Mosquée de Raismes ou encore encourager les martyrs palestiniens contre les Juifs à la Mosquée de Meaux.

-      mosqueraismesiquioussen Jean Noël Carpentier                                 Hassan-Iquioussen-300x159 minaret
-            L’imam Hassan Iquioussen                                     Hassan Iquioussen à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

« S’il y a beaucoup d’orphelins c’est à cause de l’Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n’y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu’on a choisi, on fait un coup d’état, ou on fait un embargo.  C’est l’Occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes. »
Hassan Iquioussen prèche à la Mosquée de Pont-à-Mousson le 12/12/2010

« J’espère que la prochaine fois que je viendrais à Montigny, la conférence aura lieu dans la Mosquée. »
Hassan Iquioussen à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

Également reçu à la Mosquée de Montigny le 4 octobre 2009, Hassen Bounamcha (nommé aussi aami hassan), (hard-copy) imam de la Mosquée d’Aubervilliers. Dans ses prèches ancrés dans la tradition Musulmane, il explique par exemple que la mixité sociale homme/femme est un vice, qu’une femme en short est une honte, cause de fornication et de dégénérescence de la société.

-    hassenbounamcha Montigny-Lès-Cormeilles                                    Bounamcha2-300x155 mosquée
-   L’imam Hassen Bounamcha                                           Hassen Bounamcha à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

« En France, le vice est une nature humaine facilitée par les médias, je le pense de tout mon coeur, comment voulez-vous vivre dans une société comme ça ? »
L’imam Hassen Bounamcha, prèche à la Mosquée d’Aubervilliers


UN MILITANT DU COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE INVITÉ A LA MOSQUÉE DE MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES

En 2011, un militant du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) est venu donner une conférence à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles, quelques extraits  (hard-copy):

« Rappelez-vous, il y a quelques années lorsqu’on montrait les Juifs du doigt dans ce pays, quand les nazis sont arrivés, il n’ont pas touché que les Juifs, c’est tout le monde qui a trinqué, ils n’ont pas occupé que le pays des Juifs, ils ont occupé toute l’Europe, ils ont fait morflé les communistes, ils ont fait payer tout ce qui n’était pas d’accord avec les extrêmes. Les nazis, l’idéologie fasciste, tout le monde a eu la peine du nazisme. La même chose, quand l’extrême-droite a parlé des Musulmans, des prières dans les rues des musulmans soi-disant, comme si les Musulmans ça leur faisait plaisir de prier à coté des caniveaux. »
[...]    
« La Loi l’autorise à vivre avec son voile, à aller à l’école avec son voile, à aller à l’université avec son voile, à travailler avec son voile, c’est la Loi qui l’autorise, c’est pas moi ! c’est pas le Coran ! c’est la loi laïque, la loi républicaine laïque qui l’autorise ! »
[...]
C’est vous qui voulez réduire notre présence et notre visibilité, c’est à dire : « Musulmans, on vous a toléré dans ce pays », comme l’a dit un jour Nicolas Sarkozy, « Les Musulmans sont là, qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? »

Le militant du CCIF considère les Musulmans, qui s’approprient illégalement l’espace public pour organiser des prières de rue sans aucune autorisation, comme de potentielles futures victimes de persécutions par le nazisme Occidental. il exhorte également les Musulmans à lutter contre toute tentative d’interdiction du port du voile ou du Hijab dans les écoles, universités, ou au travail, en menant des actions en justice par l’intermédiaire du CCIF.
Rappelons que la loi de mars 2004 interdit le port de signes ostentatoires religieux à l’école.
Par son discours revendicatif, ce militant ne risque-t-il pas de générer chez les Fidèles Musulmans, de la défiance, de l’animosité envers la société française, ses traditions et ses valeurs ?

LES RESPONSABLES DU SITE DE LA MOSQUÉE DE MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES ENCOURAGENT LA DIFFUSION DES COURS DE L’ISLAMISTE WAHHABITE ABDELMALIK AL-FIRANSI

On peut aussi s’interroger sur la pensée islamique que les responsables de l’AEM diffusent sur leur forum et dans leur Mosquée.
Sur le forum officiel du site, un internaute a posté des informations sur le site internet d’un précheur formé à Médine en Arabie Saoudite, Abdelmalik Al-Firansi, http://www.dourouss-abdelmalik.com (hard-copy)
Il est bien précisé sur le site que Abdelmalik Al-Firansi est licencié de la faculté du hadith de l’Université de Médine et prêcheur au centre de prêche et d’orientation religieuse de la ville de Joubail en Arabie Saoudite. Ce centre est supervisé par le ministère des affaires religieuses du Royaume d’Arabie Saoudite.
Abdelmalik Al-Firansi prèche un Islam particulièrement radical, le wahhabisme, doctrine qui dicte la mise en place d’un état fasciste islamique, régi par la charia. Quelques bribes de la doctrine wahhabite pour mieux comprendre : le port obligatoire de la burqua ou du niqab (voile couvrant le corps et tout le visage) pour toutes les femmes, couper les mains des voleurs, pendre les homosexuels,  le devoir de conquérir l’Occident et combattre les Juifs. (Les Juifs ont interdiction de pénétrer sur le territoire de l’Arabie Saoudite), pour plus de précision sur la doctrine wahhabite, se référer par exemple à la Mosquée de Puteaux par ce lien.

Pour avoir une idée plus précise de la pensée wahhabite de Abdelmalik Al-Firansi, on trouve sur son site des cours audio d’exhortation à la haine des non-musulmans, par exemple, un court extrait du cours « L’avenir est pour l’Islam » en gras italique ci-dessous (hard-copy):

« Il n’y a pas de doutes que le musulman qui aime sa Religion et ses Frères en Religion s’attriste de voir autour de lui dans le Monde ce qui se passe et de voir la guerre qui est menée à l’Islam et aux Musulmans sur toutes les mesures et sur toutes les coutures. »
[...]
« Dans ce Hadith authentique, il nous est rapporté que les Communautés parmi les Mécréants, que ce soit les Chrétiens, les Juifs, les autres Communautés égarées, ces Communautés sont proches de s’appeler les unes les autres contre vous, c’est à dire pour vous combattre et vous démunir de ce que vous possédez de terres et de biens, contre vous. Le Prophète nous fait une métaphore: « comme les mangeurs, ils s’appellent les uns les autres autour d’un plat ». « 
[...]
« Le jour où tous les Mécréants vont se jeter contre nous, serons nous un petit nombre ? Le Prophète répondit alors : « bien au contraire, vous serez ce jour là un grand nombre. »
[...]
« Allah a envoyé son Messager avec la bonne direction et la Religion de Vérité afin qu’elle prenne le dessus, afin qu’elle triomphe de toute autre Religion, même si les polythéistes détestent cela. »
[...]
« Allah n’accepte de l’Être Humain que cette unique Religion. »

On y trouve également des cours sur l’éducation de la femme Musulmane,  (vous pouvez écouter l’intégralité du cours en ligne, quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) ) :
« Cours n°2 : nous verrons d’autres moyens notamment ne pas ressembler aux hommes ainsi qu’aux mécréant(e)s, le voyage (as safar) sans mahram, s’écarter de tout ce qui provoque la tentation (al fitna) c’est a dire serrer la main aux hommes étrangers, le regard dans ce qui est interdit et ce qui nous est permis de regarder chez une femme, ne pas embellir la voix, l’ interdiction de la musique et pour finir nous traiterons les conditions du vêtement islamique (chari’) de la femme… »

« La femme Musulmane ne doit pas ressembler aux perverses, comme par exemple les chanteuses, comme par exemple les actrices, toutes ces femmes qui sont considérées par la Religion comme des perverses, le femme doit s’écarter de leur ressembler. »
[...]
« La personne qui est responsable de sa famille , de sa femme, de ses enfants, de ses filles, écarte la musique de sa maison car il sait que cela va amener la zinna (péché). Lorsque la Femme écoute de la musique sentimentale, cela va développer chez elle des sens qui vont amener à sa perdition, qui vont lui faire perdre avec le temps cette chasteté. L’interdiction de la musique est plus que clair, il n’y a pas d’excuses contre cela. »
[...]
« Il vous est interdit de regarder les femmes de manière totale, que ce soit son visage, ou que se soit toute autre partie de son corps, on n’a pas le droit de regarder la femme qui est étrangère. Donc à partir de là, pour qu’elle garde sa chasteté, le femme doit cacher son corps tout entier, du haut jusqu’en bas. »
[...]
« Le Prophète a ordonné aux femmes des Croyants lorsqu’elles sortent de leur maison en cas de nécessité, de couvrir leur visage, de dessus leur tête, et qu’elles ne laissent apparaître qu’un seul oeil. »

-                                                                                     femme_musulmane-burqa religion
-                                                        Femme en burqa – la femme vue par Abdelmalik Al-Firansi


Non seulement le lien du posteur n’est pas censuré, mais il est même recommandé par les administrateurs du site de l’AEM :
« Salam Alikoum, Barakallahou fik mon frère d’avoir posté cette adresse si tu en as d’autres n’hésite surtout pas ! Puis par la même occasion tu peux diffuser ce forum dans les autres afin qu’il puisse grandir, inchallah. »

A noter que le site de Abdelmalik Al-Firansi http://www.dourouss-abdelmalik.com a été consulté 631 790 fois à l’heure où est écrit cet article. (statistiques de clics)

 

Les articles mis en ligne sur le forum de la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles ont des tendances très fondamentalistes, on trouve par exemple un article sur « les doutes dans la Foi », à caractère antisémite (hard-copy) :

« C’est pour cela qu’on a rapporté à Ibn cAbbâs ou Ibn Mascûd que les juifs disaient : « Nous ne somme pas atteints par les chuchotements du Diable dans la prière », c’est-à-dire qu’ils n’étaient pas déconcentrés. Il répondit : « Ils ont dit vrai, que ferait le Diable avec un cœur en ruine. » C’est-à-dire que les cœurs des juifs sont en ruine et que le Diable ne prête attention qu’aux cœurs qui sont emplis de la lumière d’Allah, de la science authentique, afin d’éteindre cette lumière. Ce que tu ressens n’est que la force de la foi, et le Diable veut la détruire en toi. Nous demandons à Allah qu’Il te préserve, patiente, détourne-toi de ces soutes et cherche protection auprès d’Allah contre le Diable. »


Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musulmane dans la future Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles ?

Y verra-t-on Hassen Bounamcha ou des précheurs de la doctrine wahhabite (comme à la Mosquée de Creil) diffuser et inciter à la ségrégation entre les hommes et les femmes ?
Hassan Iquioussen viendra-t-il expliquer que l’Occident est « machiavélique » et que les Juifs ont « toujours méprisé les êtres humains » ?

-              Jean-Noel-Carpentier                     hue_carpentier-237x300
Jean-Noël Carpentier, maire communiste de Montigny-Lès-Cormeilles (en compagnie de Robert Hue sur la photo de droite)

« La Communauté Musulmane est en capacité de se mobiliser pour un nouveau lieu de Culte, une Maison de Dieu, une Maison Collective, ouverte, à l’image de ce qu’est l’Islam, je le sais, un Islam toujours ouvert, qui prône l’Amour et l’ouverture aux autres, qui tend la main à tout le monde et ça c’est essentiel, et on aime ça à Montigny, lorsque l’on parle d’Amour et lorsque l’on parle de Respect. Cette Mosquée pour nous est très importante, elle avance, il nous reste à faire le toit et toutes les finitions. »
Jean-Noël Carpentier, en février 2010 à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

19 novembre, 2011

Prèche du Cheikh saoudien Wassioullah Abbas à la Grande Mosquée Essalam de Creil : « Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 18 h 05 min

Creil est une commune de près de 35 000 habitants située dans la vallée de l’Oise au coeur de la région Picardie. La Communauté Musulmane locale de l’Oise s’est constituée il y a quelques années en une association, l’Association Cultuelle et Culturelle des Musulmans de l’Oise (ACCMO) pour acquérir un terrain de 3 500 m² afin d’y construire une grande Mosquée.

Les travaux de construction du lieu de Culte ont démarré en 2002, la Mosquée avec une surface de 951 m², peut accueillir 1 500 fidèles. Elle comprend une grande salle de prières pour les hommes, une salle pour les femmes, un local pour l’imam et un bureau pour l’ACCMO.
Un minaret de 15 m, coiffé de tuiles vertes, couleur de l’Islam, et d’un croissant lumineux, domine le Plateau-Rouher. L’édifice a été financé par les Dons de la Communauté Musulmane, ce complexe islamique ayant coûté plus de 900 000 euros fut inauguré le 28 novembre 2004.
Le terrain dispose de 80 places de parking rendues obligatoires par la mairie pour éviter le stationnement sauvage.

-     Prèche du Cheikh saoudien Wassioullah Abbas à la Grande Mosquée Essalam de Creil :                               madrassa2 arabie saoudite dans religion
La Grande Mosquée de Creil et son minaret de 15 mètres         Madrassa Al-Ghazali derrière la Mosquée de Creil

Une partie du parking a été aménagée pour y construire une Madrassah, une école Coranique pour enseigner l’Islam et des cours d’Arabe aux jeunes Musulmans à partir de 7 ans. L’école Al-Ghazali a ouvert ses portes le 12 septembre 2011, dans la polémique, avec l’accord tardif de la mairie, car elle a été construite sur une partie du parking de la Mosquée, diminuant ainsi ses capacités de stationnement. L’école accueille actuellement une trentaine d’élèves, l’établissement compte 6 salles de classe, une salle de réunion et une bibliothèque.

L’imam Reda Abû Taymiya de la Mosquée de Creil est diplômé des Sciences du Hadith à la faculté de Médine en Arabie Saoudite. L’Arabie Saoudite est la source d’une doctrine de l’Islam particulièrement radicale, le wahhabisme, dont on peut avoir un aperçu sur ce lien.
Il existe des connexions avec l’Arabie Saoudite, puisque le 2 juillet 2011, les responsables de la Mosquée de Creil ont invité le cheikh saoudien Wassioullah Abbas, enseignant à la Mecque, pour y donner une conférence intitulée : « Le Coran – La meilleure des révélations », que vous pouvez écouter en intégralité sur le site internet officiel de la Mosquée. Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy):

-                                                                          cheikhwassioullahabbasphoto charia
-                                                                          Le Cheikh saoudien Wassioullah Abbas

« Les Juifs savaient qu’un Prophète allait venir dans la péninsule Arabique, et lorsqu’ils surent cela, ils s’installèrent là-bas pour l’attendre. Et ces peuples étaient confrontés à des guerres et des batailles tribales avec les Arabes de la péninsule et ils perdaient, alors ils disaient aux Arabes : « vous verrez quand le prochain Prophète arrivera, il sera avec nous, et il nous portera secours et là on remportera la victoire sur vous ». Plus tard, quand le Prophète s’est installé à Médine, et que les compagnons de Médine se sont convertis à l’Islam, ils sont allés voir les Juifs qui habitaient à la périphérie de Médine, et ils leur dirent : « Voici le Prophète dont vous parliez auparavant, il est venu, et nous avons cru en lui. Faîtes comme nous et croyez en lui ». Et les Juifs répondirent : « Non, ce n’est pas ce Prophète là qu’on attend, c’est un autre qui viendra plus tard ».
C’est pour cela que Allah a révélé que ceux à qui nous avons révélé le Livre, ils le connaissent, (en parlant du Prophète), comme ils connaissent leurs propres enfants, et malgré tout ils ont refusé de se soumettre à la Vérité.
[...]
Malgré tout cela, ils ont fait de leurs prêtres, de leurs moines, de leurs rabbins, ils en ont fait des Dieux à la place d’Allah, ils les écoutent et leur obéissent au doigt et à l’oeil, même dans les choses qu’Allah n’a pas ordonné ou n’a pas interdit. »
[...]
« Un Chrétien est arrivé auprès du Prophète, et il avait autour du cou une Croix, le Prophète lui a ordonné de l’enlever. Les savants autour du Prophète, en parlant des Chrétiens dirent qu’ils prennent leur savants et leur prêtres comme divinités en dehors d’Allah : Le Chrétien dit : « non, nous n’avons jamais pris nos prêtres ni nos rabbins comme divinités en dehors d’Allah! « Alors le Prophète leur a dit : « Est-ce que lorsqu’ils vous ordonnent une chose interdite, vous leur obéissiez ? »  Il a répondu oui. »Est-ce que lorsqu’il interdisait ce qui est obligatoire, vous leur obéissiez ? » Il a répondu oui. »Voici votre Adoration envers eux ».
Donc ils reconnaissent le Prophète, mais ils s’obstinent dans la cécité, ils s’obstinent dans cet aveuglement de l’Esprit et du Coeur. Cette modification et cette altération des textes est telle, qu’elle continue jusqu’aux temps les plus proches du nôtre. »

Le Cheikh incite les Fidèles à dénigrer les Communautés Juives et Chrétiennes, qui sont dans l’erreur, car ne respectant pas les principes islamiques, elles vivent dans la « cécité » car elles refusent de se soumettre à la Vérité,  et sont dans « l’aveuglement de l’Esprit et du Coeur ».
Un prèche sur le rejet et le mépris de ces deux Communautés qui ne croient pas en Allah.

Dans une deuxième partie, le Cheikh alerte les Musulmans sur le danger de représenter des êtres vivants :

« Le prophète en rentrant chez lui a vu un tableau représentant des oiseaux, il l’a arraché. Et il a dit que les Anges ne rentrent pas dans une demeure où il y a des représentations des êtres vivants, ou des chiens. La plupart des Musulmans aujourd’hui ont dénigré ces menaces, à un point où, ils n’ont plus aucun scrupule à accrocher chez eux des photos, à la moindre occasion, sans aucune raison valable, de mariages, de naissances, j’en passe et des meilleures.
Sauf s’il y a un besoin qui justifie cela. Comme par exemple faire des photos pour les pièces d’identité pour faire le pélerinage, qui est obligatoire, ou encore pour travailler, quand il y a un besoin, la photo doit être prise, s’il n’y a pas de besoin, on ne la prend pas. »

Le Cheikh explique que la représentation des êtres vivants sans necessité, c’est-à-dire toute forme d’Art ou maintien et préservation du souvenir, est à proscrire.
Ne peut-on pas y voir un frein à la créativité, à l’épanouissement  des Musulmans ? C’est tout un pan de la Culture Occidentale qui est ainsi dénigré : l’Art photographique, les sculptures et tableaux représentant des êtres vivants, la bande-dessinée, etc…

Les femmes vues par le Cheikh Wassioullah Abbas :

« Il a été permis à la femme de sortir lorsqu’il y a un besoin, sinon à la base, il faut qu’elle reste chez elle. Dans le Coran il est dit « Restez chez vous! ».Et si vous êtes amenée à sortir, alors ne vous exhibez pas comme on s’exhibait à l’époque de l’ignorance. »
[...]
« Si la femme est amenée à sortir, qu’elle ne sorte pas parfumée, car le Prophète a interdit à la femme de sortir ainsi. Il a dit : « que lorsque la femme sort parfumée, Sheitan (le Diable) la met en avant, il l’embellit, il la fait voir aux autres. » Il a dit aussi : « Que toute femme qui sort parfumée, elle est comme une fornicatrice. Elle doit donc se laver. »
[...]
« Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui la transforme en proie au Démon, et on se rend compte de la multiplication des femmes qui sont touchées par ce problème là, par les possessions sataniques et démoniaques, car elles n’obéissent pas au Prophète. Concernant le maquillage, c’est la même chose, c’est interdit. Le Prophète a ordonné aux femmes de ne montrer leur parure, leurs atours, leur beauté qu’à leur mari  et aux hommes de sa famille qui lui sont interdits au mariage. »
[...]

« Quel est le jugement à porter quant à serrer la main aux femmes ? »
[...]
« Le Prophète n’a jamais touché une femme en dehors de ses épouses. Sa main n’a jamais touché celle d’une autre femme. Lorsqu’il rencontrait des hommes il leur serrait la main, avec les femmes ce n’était que verbal. Donc il n’est pas toléré qu’un homme serre la main d’une femme qui lui est étrangère. »

-                                                  parfumdior chrétiens
« toute femme qui sort parfumée, elle est comme une fornicatrice. Elle doit donc se laver. »
« 
il n’est pas toléré qu’un homme serre la main d’une femme qui lui est étrangère. »
Cheikh Wassioullah Abbas à la Mosquée de Creil le 2 juillet 2011.

On peut remarquer que ce Cheikh saoudien prestigieux a été reçu lors de son passage en France du 26 juin au 6 juillet 2011 à la Mosquée Tariq Ibn Ziyad des Mureaux, de Maison-Alfort, à la Grande Mosquée Ennour de Gennevilliers , de Villeparisis, au Blanc -Mesnil et à Vauréal. Le wahhabisme en France semble être promis à un bel avenir.

Ce prèche vous semble-t-il aller dans le sens du Respect des Communautés, de l’Intégration, de la Tolérance et du Savoir Vivre avec les Femmes ? On peut se poser également une question inquiétante : quel Islam est enseigné dans la nouvelle Madrassa Al-Ghazali de Creil aux jeunes Musulmans ?

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir