• Accueil
  • > Recherche : mosquée arrahma nantes

10 juin, 2017

La Grande Mosquée de Lyon sous la direction de l’islamiste Kamel Kabtane et avec la collaboration de Gérard Collomb, endoctrine les Musulmans à la haine des femmes, des Chrétiens et des Juifs

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 38 min

Arrivée en masse dans la région lyonnaise à partir des années 1970, la communauté musulmane de Lyon a fait émerger en quelque décennies l’installation définitive des coutumes et des moeurs islamiques dans la capitale des Gaules, par l’intermédiaire de la loi du regroupement familial.
Pour satisfaire les exigences de la communauté afin qu’elle se sente « comme au bled », les élus politiques ont tout mis en oeuvre pour obtenir le permis de construire d’une Grande Mosquée. Après maints périples, le sésame est accordé par Michel Noir, ex-maire de Lyon, le 29 août 1989.
Les travaux peuvent alors démarrer et le 30 septembre 1994, environ 600 personnes ont participé à l’inauguration de la Mosquée en présence de Michel Noir, maire de Lyon, Charles Pasqua (à l’époque, ministre de l’Intérieur et des cultes), et d’ambassadeurs de pays musulmans, dont l’Arabie Saoudite.

-                                        La Grande Mosquée de Lyon sous la direction de l'islamiste Kamel Kabtane et avec la collaboration de Gérard Collomb, endoctrine les Musulmans à la haine des femmes, des Chrétiens et des Juifs dans Politique 1535908793-mosquee-lyon
-                                            La Grande Mosquée de Lyon et son minaret de 25 mètres

-                                      1535908793-mosquee-lyon-fideles Abdallah Dliouah dans religion
-                                  Musulmans à la Grande Mosquée de Lyon un jour de prière

Le lieu de culte a depuis prospéré et permis l’enracinement de l’Islam radical sunnite fondamentaliste, la Mosquée de Lyon est d’ailleurs considérée comme un des foyers de la propagation du terrorisme islamique en France d’après un document de 17 pages publié par le Département d’État américain au mois d’août 2004, intitulé : « Matrix of Threat Indicators for Enemy Combattants ».

Le 21 avril 2004, Abdelkader Bouziane, imam de la Mosquée de La Duchère (un quartier de Lyon), et invité régulièrement à la Grande Mosquée de Lyon pour y donner des conférences, est expulsé en « urgence absolue » vers l’Algérie pour « atteinte à l’ordre public, du fait de son activité doctrinale salafiste ».

-                                1535907968-mosquee-lyon-abdallah-dliouah Abdelkader Bouziane

-                                     1535908948-mosquee-valence-abdallah-dliouah Adolf Hitler                 
Le 11 juin 2017, les responsables de la Mosquée de Lyon reçoivent l’imam de la Mosquée de Valence, Abdallah Dliouah (photo), un soutien de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans et de l’AKP, le parti conservateur turc, proche de la mouvance d’extrême-droite néo-nazie des Frères Musulmans.

-                                                 1535909061-mosquee-vallence-mohammed-amin-al-husseini Allah

-                                    1535910722-mosquee-lyon-hitler-al-husseini antisémitisme

Abdallah Dliouah est un activiste qui mène sur sa page Facebook une véritable campagne politique antioccidentale et antisioniste. Il était fier de publier il y a quelques mois la photo du grand mufti de Jérusalem, Amin Al-Husseini, la plus haute autorité musulmane durant la seconde guerre mondiale ayant collaboré avec Adolf Hitler à Berlin à partir de 1942 à la mise en place de la Solution Finale : l’extermination programmée des Juifs.

Il est inquiétant de constater que ce militant politique radical ait pignon sur rue auprès des responsables de la Grande Mosquée de Lyon et soit invité pour y donner des conférences.

L’endoctrinement des Fidèles de la mosquée de Lyon se fait également par les « Saintes Écritures ».
Pour se comporter en bon Musulman, il est nécessaire de suivre rigoureusement les lois et les commandements décrits dans le Coran et la Sunna, en particulier dans les hadiths sahih (authentiques), c’est-à-dire les faits et gestes du beau modèle de l’Islam, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains.

Les hadiths les plus sacrés, authentiques, les plus diffusés et respectés par la communauté musulmane sunnite sont ceux rapportés par les imams Boukhari et Muslim datant du IXème siècle, dont une compilation importante est disponible sous forme d’un livre « les jardins des vertueux » (Ryad as-salihin) que l’on peut se procurer dans n’importe quelle librairie islamique, Mosquée sunnite, FNAC ou sur Amazon. La totalité de l’ouvrage est également disponible gratuitement en ligne à partir du site de la Mosquée de Lyon (hard-copy).

-                                        1535907970-mosquee-lyon-jardins-des-vertueux antisionisme

Le site internet officiel de la Grande Mosquée de Lyon publie quelques hadiths extraits du livre « les jardins des vertueux » (hard-copy) afin d’éduquer et soumettre tout Musulman sur le plan social, économique, juridique et législatif à la religion de « Paix et Tolérance ». Quelques extraits :

1535907970-mosquee-lyon-ii-misogynie-2 arabie saoudite

                                                                        1535907970-mosquee-lyon-ii-misogynie Bernard Cazeneuve

« Du droit de l’époux sur sa femme

Les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence que Dieu a accordé à certains sur d’autres et en vertu des dépenses qu’ils font (pour assurer leur subsistance). Les femmes pieuses sont réservées, elles préservent dans le secret ce que Dieu tient à voir préserver
(litt. : ce que Dieu préserve). (Coran. 4/34)

279- Abû Hurayra rapporte ces propos de l’Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : « Quand un homme demande à sa femme de partager sa couche, qu’elle refuse et qu’il passe la nuit irrité contre elle, les anges la maudissent jusqu’au matin. »
(Bukhârî/Muslim)

282- Abû ‘Alî Talq b. ‘Alî rapporte ces propos de l’Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : « Lorsqu’un homme sollicite sa femme pour satisfaire ses désirs, qu’elle réponde (sur le champ) à cette sollicitation, même si elle est occupée à faire son pain. » (al-Tirmidhî) (hasan)

283- Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : « Si j’avais ordonné à une personne de se prosterner devant une autre, j’aurai ordonné à la femme de se prosterner devant son époux. » (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

284- Umm Salama rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : « La femme qui meurt alors que son mari est satisfait d’elle entrera au Paradis. » (al-Tirmidhî) (hasan)

285- Mu’âdh b. Jabal rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : « Toute femme qui cause du tort à son époux en ce bas-monde, se verra adresser par la Hûri de cet homme les reproches suivants : « Ne lui cause pas de tort, Dieu te maudisse ! Il n’est auprès de toi qu’un
invité qui est sur le point de te quitter pour nous rejoindre. » (al-Tirmidhî) (hasan)

286- Usâma b. Zayd, rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : « Je n’ai pas laissé derrière moi de source de sédition plus pernicieuse pour les hommes, que les femmes. » (Bukhârî/Muslim) »

La femme musulmane doit être aux ordres de son mari, lui obéir et satisfaire ses moindres désirs, sinon, elle sera maudite en Enfer. Elle est également « source de sédition pernicieuse ». (hard-copy 1) (hard-copy 2).

1535907970-mosquee-lyon-ii-misogynie-3 charia

« De l’interdiction faite à la femme de voyager seule

986- Abû Hurayra Radhi Allah ‘Anhou rapporte ces propos de l’Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam :
« Il n’est pas permis à une femme qui croit en Dieu et au Jour dernier d’effectuer un voyage, d’une journée et une nuit, sans être accompagnée d’un proche parent. » [Toute personne qu'elle ne peut épouser légalement : son père, son fils, son frère, son neveu, son gendre] (Bukhârî / Muslim)

987- Ibn ‘Abbâs Radhi Allah ‘Anhou a entendu ces paroles du Prophète Salla-llah allahi wa salam : « Qu’aucun homme ne s’isole avec une femme qui n’est pas accompagnée d’un proche parent et qu’aucune femme n’entreprenne un voyage sans être accompagnée d’un proche parent. »

La femme musulmane n’est pas libre de se déplacer sans la permission de son mari ou d’un membre de sa famille. Il lui est par exemple interdit de voyager seule. (hard-copy)


Un passage concerne le salut des mécréants
(et oui, un Musulman ne salue pas les non-croyants comme ses coreligionnaires !) (hard-copy)

1535912087-mosquee-lyon-ii-saluerles-mecreants Charles Pasqua

« De l’interdiction faite au musulman de saluer les mécréants en premier suivi de la manière de leur rendre le salut

863- Abû Hurayra Radhi Allah ‘Anhou rapporte ces propos de l’Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : « Ne saluez pas les juifs ni les chrétiens en premier. Et lorsque vous rencontrez l’un d’eux dans un chemin, acculez-le vers le passage le plus étroit. » (Muslim) »

Les Chrétiens et les Juifs ne doivent pas être traités comme les Musulmans, il ne faut pas les saluer en premier ! Est-ce là une leçon de respect, de tolérance et d’humilité ?

Le mythe du Juif tueur de Prophètes et maudit par Dieu est récurrent dans la théologie islamique, et repris sur le site de la Mosquée de Lyon :
-

1535907969-mosquee-lyon-ii-antisemitisme christianophobie

« Il a aussi fait cette invocation : « Dieu maudisse les juifs qui ont transformé en mosquées (synagogues) les tombeaux de leurs Prophètes. Il a maudit les hommes efféminés et les femmes viriles » (hard-copy).

A noter qu’une partie de l’ouvrage « Les jardins des vertueux » est consacrée au jihad islamique, le combat armé contre les mécréants. Il est utilisé comme manuel de stratégie militaire par les combattants de l’État Islamique du Moyen-Orient et en Europe.

-                                                  1535910445-mosquee-lyon-dar-al-islam-daech Coran

Couverture du n°2 du périodique « Dar-al-Islam », diffusé par l’État Islamique, dont les hadiths de Boukhari et Muslim tirés des « Jardins des vertueux », constituent une arme idéologique pour justifier la guerre contre la civilisation occidentale considérée comme perverse.

Les hadiths tirés des « jardins des vertueux » de Boukhari et Muslim sont repris dans les périodiques de propagande telles Dar-al-Islam, Rumiyah et Dabiq diffusés par les factions islamiques (Al Qaïda, Daech, …) pour justifier leur guerre contre l’Occident.

Est-ce le rôle d’un des plus grands édifices religieux islamique de France de diffuser de tels messages intolérants, traitant la femme comme un sous-être humain, les Chrétiens et les Juifs comme des citoyens de seconde espèce sur le territoire français ? Pourquoi ce mépris ? Pourquoi les responsables de la Mosquée de Lyon continuent-ils d’endoctriner les Musulmans avec de tels écrits dogmatiques irrespectueux (en ligne depuis près de dix ans) ? Favorisent-il le vivre-ensemble entre les communautés ?

Kamel Kabtane ne s’est pas arrêté en si bon chemin : un nouvel Institut islamique, l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM) a été inauguré en grande pompe le 24 novembre 2016 en présence du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, actuel ministre de l’Intérieur, et de son prédécesseur Bernard Cazeneuve.
Une polémique est née quant au mode de financement de ce nouveau lieu d’endoctrinement. Pour compléter un coût initialement prévu à 8,8 millions d’euros, les fondateurs de l’IFCM envisageaient une aide de l’Algérie et de l’Arabie saoudite. Protestation de Laurent Wauquiez, qui dénonce une ingérence de puissances étrangères dans la gestion d’un lieu de culte en France.
Kamel Kabtane s’en offusque : « On ne va pas construire ici une école coranique ou une madrasa, c’est tout le contraire, les Saoudiens ne sont jamais venus nous imposer quoi que ce soit, la mosquée de Lyon est un modèle d’indépendance, un laboratoire français, ce projet culturel intéresse tous les citoyens d’une métropole européenne. »
Que les saoudiens financent une partie du projet de l’IFCM, les propagateurs de l’islam wahhabite, le dogme islamique le plus intolérant qui soit envers les femmes, les Chrétiens et les Juifs, ne semble pas poser de problème à Kamel Kabtane, au contraire.

-                               1535919321-mosquee-lyon-gerard-collomb2 dabiq

Le 24 novembre 2016, le préfet du Rhône Michel Delpuech, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane (à gauche), le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (au centre) et le maire de Lyon Gérard Collomb (à droite) ont posé la première pierre du nouvel Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM). Les élites politiques socialistes collaborent activement à l’islamisation de la ville de Lyon, et donc à long terme, à l’enracinement idéologique de la charia coranique.

-                                       1535907969-mosquee-lyon-gerard-collomb-cazeneuve-2 Daech

L’islamiste radical Kamel Kabtane (au centre), chaleureusement applaudi par Bernard Cazeneuve (à gauche) et Gérard Collomb (à droite) lors de l’inauguration de l’Institut Français de Civilisation Musulmane le 24 novembre 2016.

-                                       1535907970-mosquee-lyon-ii-kamel-kabtane dar-al-islam

L’Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite connaît un essor exceptionnel sous la direction de Kamel Kabtane (photo) dans la région lyonnaise, avec l’appui des élus socialistes. A noter que Kamel Kabtane fait également partie du conseil d’administration de la Fondation de l’Islam de France, nouvelle institution dont le but est de valoriser et contribuer à mieux faire connaître la religion et la civilisation musulmanes sur le territoire français.

21 décembre, 2013

Les responsables de la Mosquée de Quimper : « Toute femme qui s’est mariée sans l’accord de son tuteur, alors son mariage est nul »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 00 min

Quimper, ville du Finistère en Bretagne compte plus de 90 000 habitants, elle est surnommée la capitale traditionnelle de la Cornouaille, de tradition catholique.
Relativement épargnée par l’islamistation par rapport au reste du pays, l’ouest de la France rattrape progressivement son retard.
Par exemple, la ville de Nantes compte maintenant deux grandes Mosquées, la Mosquée Ar-Rhama et la Mosquée Assalam. Toutes deux diffusant un Islam fondamentaliste, une propagande contraire aux valeurs occidentales de la République Française.
On peut citer aussi la Mosquée de Brest, et son imam Rachid Abou Houdeyfa, très courtisé par les associations islamiques, qui parcourt la France pour expliquer aux Musulmanes que ce qui donne de la valeur à une femme, c’est son hijab (voile islamique recouvrant tout le corps et les cheveux sauf le visage), que ce voile est obligatoire, car il la protège des perversions du monde occidental.

La municipalité de Quimper a permis l’édification d’un lieu de Culte Musulman, la Mosquée de Quimper située au 55 rue Paul Borrossi.

-                                                               Les responsables de la Mosquée de Quimper :

La Grande Mosquée de Quimper

Quelle ligne idéologique suivent les responsables de la Mosquée ?
L’association musulmane de Quimper met à disposition de la communauté une page Facebook (hard-copy) informant les Fidèles sur les évènements à venir, afin de leur prodiguer les meilleurs conseils et sermons pour devenir de parfaits Musulmans.

Sur la page Facebook, les responsables de la Mosquée mettent en avant les prédications de l’imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa, une référence « spirituelle », un extrait de sa conférence sur le voile islamique « 3 minutes pour te convaincre de mettre le hijab » en ligne sur la page Facebook, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

« Allah t’a ordonné de porter le hijab. »
« Le hijab est la pudeur de la femme. »
« Allah te l’a ordonné, ne l’oublie pas et vis avec. »
« Le hijab est une protection contre les ruses des gens mauvais, c’est eux qui veulent abuser d’elle sans aucun droit. »
« Il n’appartient pas à un Croyant ou une Croyante une fois qu’Allah et son Messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. »

Rachid Houdeyfa dans ce sermon enflammé, martèle que le hijab, voile couvrant entièrement le corps et les cheveux sauf le visage de la femme, est une obligation coranique. Il exhorte les Musulmanes à le porter car seul Allah dirige et décide.

Le 3 août 2013, les responsables de la Mosquée de Quimper ont même le privilège de recevoir Rachid Houdeyfa pour une conférence devant les Fidèles.

-                                          372207MosqueQuimperRachidHoudeyfaconfrence Bernard Poignant dans religion
L’imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa en conférence à la Mosquée de Quimper le 3 août 2013 (hard-copy)

Le port du voile obligatoire est un principe fondamental de la Charia, la Loi islamique, défendue par les responsables de la Mosquée.
Poursuivons en analysant la doctrine diffusée sur la page Facebook :

-                                                                        938714MosqueQuimpermariagetuteur Brest

« Toute femme qui s’est mariée sans l’accord de son tuteur, alors son mariage est nul » (hard-copy)

Dans les principes de la Charia, les Musulmanes n’ont pas la liberté de choisir leur mari, il faut l’accord du tuteur (père, frère ou oncle, un membre masculin de la famille faisant office d’autorité), pour qu’elle ait l’autorisation de quitter sa famille et partir vivre avec son époux.
La femme Musulmane reste un être aux libertés limitées, sous le contrôle des hommes.
On est en droit de s’alarmer : cet endoctrinement est-il enseigné à la jeunesse Musulmane bretonne fréquentant assidûment la Mosquée de Quimper ?

Les responsables de la Mosquée de Quimper se basent par ailleurs sur les hadiths, textes sacrés de l’Islam racontant la vie du Prophète Mohamed et la voie à suivre pour tout bon Musulman respectueux des principes islamiques, pour diffuser des propos à caractère homophobe (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

490933MosqueQuimerallahmauditlestravestis Bretagne  893780MosqueQuimpermauditleeffmins charia

Les personnes qui se travestissent sont des êtres maudits : quelles réactions cela peut-il engendrer de la part des Musulmans fréquentant cette Mosquée, vis à vis de ces personnes ?


Cet Islam vous paraît-il en accord avec les principes républicains d’Égalité, de Liberté et de Fraternité ?

-                                                                            293391MoqsueQuimperBernardPoignant femmes

« Le XXIe siècle doit être le siècle de la «Sainte Alliance» entre un judaïsme respecté, un christianisme laïcisé, un Islam démocratisé. La France a connu un grand mouvement démocrate-chrétien, avec des Marc Sangnier, le Sillon, la Jeune République. Il nous faut le même mouvement musulman-démocrate. Il ne s’agit pas d’en faire un parti comme il y a 60 ans mais d’en épouser l’esprit et l’évolution. C’est un enjeu essentiel dont dépend en partie l’apaisement du siècle qui vient de commencer. »
Bernard Poignant, maire socialiste de Quimper – lettre d’information de Bernard Poignant n°8 – août 2010

Peut-être Bernard Poignant devrait d’abord commencer à s’informer de ce qui de passe dans sa ville de Quimper, pour amorcer une discussion sur une réforme de l’Islam ?

13 juin, 2013

Cours d’Islam du professeur Ibrahim Abou Talha à la Grande Mosquée Masjid « la Vertu » de Pantin : « Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 07 min

Pantin est une commune du département de la Seine-Saint-Denis (93), située dans la banlieue nord-est de Paris, dont elle est limitrophe.
La ville compte depuis plusieurs années une forte communauté Musulmane, pas moins de huit associations Islamiques sont répertoriées sur Pantin.
Face à l’afflux de Fidèles, les responsables de ces associations ont demandé et obtenu avec succès auprès de la municipalité administrée par le maire socialiste Bertrand Kern, la construction de lieux de Culte Musulmans.
En particulier le permis de construire délivré pour l’édification de la Mosquée Hamza, rue Honoré, dans le quartier des Quatre-Chemins à Pantin, tout près d’Aubervilliers. Débutés à l’automne 2012, les ouvriers s’activent sur le site de l’association « la Fraternité », qui finance ce projet de démolition-reconstruction.
Sur le modèle du projet parisien de la Goutte-d’Or, dans le XVIIIe arrondissement, les associations Musulmanes de Pantin viennent finalement d’accepter de s’unir autour de la nouvelle proposition de la mairie. A la place de la Mosquée de la Vertu, située rue Racine, dans le quartier des Courtillières, un nouveau lieu de culte que se partageraient l’ensemble des associations et un centre culturel, mais sur un terrain deux fois plus grand.

-                                                 Cours d'Islam du professeur Ibrahim Abou Talha à la Grande Mosquée Masjid
-                                                    La Mosquée Masjid El-Islâh dans le quartier des Courtillières à Pantin

Les associations ont obtenu la promesse de doubler la taille de l’actuel terrain (qui réunit les fidèles de deux associations subsahariennes) pour y construire une Grande Mosquée neuve et un centre culturel. « Cela n’a pas été évident de satisfaire tout le monde. Mais ça y est, nous y arrivons », se félicite Alain Périès, l’adjoint socialiste chargé du dossier des Courtillières.

Cette signature, engagerait la ville à céder un terrain à proximité du gymnase Hasenfratz pour une période de quatre-vingt-dix-neuf ans en échange de un euro symbolique, un financement déguisé, contraire et en désaccord flagrant avec la Loi de 1905, l’État ne devant subvenir aux besoins d’aucun Culte.

La présence de ces lieux de Culte Musulmans depuis plusieurs années, dédiés à l’apaisement des coeurs, la Tolérance et le Respect ne semble pas complètement porter ses fruits. En effet, en janvier 2013, au coeur même du quartier des Courtilières de Pantin où est implantée la principale Mosquée de la ville, deux journalistes de la revue « Les Inrockuptibles » en reportage dans le quartier se sont faits violemment agressés et dévalisés par des jeunes, en prétextant qu’ « Ici, c’est notre cité. Vous avez cinq minutes pour dégager, sinon on va vous faire mal. »

Que prêche-t-on dans la Mosquée des Courtillières, qu’est-il enseigné aux jeunes Musulmans de Pantin dans ce complexe islamique qui sera bientôt étendu grâce aux aides apportées par la municipalité de Bertrand Kern ?
Les cours hebdomadaires du vendredi (et maintenant en plus tous les jeudis depuis avril 2013) sont dispensés par un précheur formé au Yémen, Ibrahim Abou Talha (lien 2). On sait que le Yémen n’est pas réputé pour enseigner un Islam « modéré », puisque sa législation se fonde en partie sur la Charia, la Loi Islamique, proche de la doctrine wahhabite des saoudiens, qui n’est pas vraiment un modèle de tolérance. L’apostasie y est passible de peine de mort.

Ibrahim Abou Talha est également professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP), une école coranique située maintenant à Saint-Denis.

-                       944615MosquePantinconferenceIbrahimAbouTalha an-nawawi dans religion       784300MosquePantinsminaire2 arabie saoudite

-                            309803MosquePantinconfrencesIbrahimAbouTalha Bertrand Kern        217541MosquePantinsminaireIbrahimAbouTalha Bobigny

Ibrahim Abou Talha, prédicateur de la Charia à la Mosquée de la « Vertu » de Pantin et au Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis

Ibrahim Abou Talha est un spécialiste des Hadiths authentiques recueillis par l’imam An-Nawawi (1233-1277), des textes servant de base à la Loi Islamique d’après les faits et gestes du Prophète Mohamed, Guide et modèle Parfait pour tous les Musulmans, et que tous les Fidèles doivent respecter, en tous lieux et à toute époque.
On peut également se procurer l’ouvrage majeur de An-Nawawi, le livre le plus important après le Coran pour les Musulmans, « les Jardins des Vertueux » (Riyad-as-Salihin), que vous pouvez-vous procurer dans toute bonne librairie islamique qui se respecte ou en grande surface. Dans ce livre disponible sur les sites en ligne des plus grandes Mosquées de France, on enseigne la prédication du Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles, la haine des Juifs, une doctrine violemment misogyne (lapidation des femmes adultères, interdiction de sortir sans la permission de son mari, etc…), et le rejet et la destruction de tout ce qui n’est pas Islamique (images, statues, musique, etc…).
En gras italique ci-dessous, un extrait de son cours de l’enseignement des Hadiths de An-Nawawi donné devant ses Fidèles, disponible en intégralité sur le site de prédications (dourous) de Bobigny au format audio mp3 :

« Le Prophète nous dit : « Il n’est pas permis de verser le sang du Musulman, sauf dans trois cas :
- celui qui commet la fornication alors qu’il a déjà contracté un mariage, quelqu’un qui s’est marié et qui, par la suite, a commis la fornication.
- le meurtrier qui a pris l’âme d’un autre, une personne a tué quelqu’un, alors le gouverneur le tue
- et l’apostat qui quitte sa communauté, celui qui rentre dans l’Islam, ou celui qui est Musulman, par la suite, il sort de l’Islam, par une Croyance, une Parole, une action ou tout ce qui fait sortir de l’Islam. »
[10:29]

« Il m’a été commandé de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent de La Ilaha Illallah, et que Mohamed est le Messager d’Allah, d’accomplir la prière, de s’acquitter de l’aumône légale, s’ils font cela, ils ont préservé de moi leur sang et leurs biens, sauf des droits de l’Islam. »
[23:30]

« Celui qui ne s’est jamais marié, et qui commet la fornication, dans l’Islam il doit être fouetté cent fois, comme cela a été cité dans la Sourate an-nour. Allah dit dans le Coran, la fornicatrice, et le fornicateur fouettez-les chacun cent fois. Dans un autre hadith il est dit qu’il doit être expatrié pendant un an. Donc, il est fouetté de cent coups de fouet, et ensuite, il doit partir pendant un an. »
Celui qui est déjà marié, dès la première fois, sera lapidé jusqu’à ce qu’il décède. »
[27:30]

« Si la personne tue quelqu’un, on a le droit de tuer cette personne. C’est-à-dire que le gouverneur ordonna à ce que cette personne lui aussi on lui prenne son âme, comme il a pris l’âme d’une personne. Allah nous dit dans le Coran que la Loi du Talion a été écrite pour le meurtre. Celui qui ôte la vie à quelqu’un, on a le droit de lui ôter la vie. Ce n’est pas toi ou moi, mais l’ordre du gouverneur. Ce n’est pas l’anarchie. Chez les Juifs, si tu tuais quelqu’un, la famille de la personne n’avait pas le choix, donc on te tuais directement. Chez les Chrétiens, tu es obligé de pardonner. Dans l’Islam, c’est le juste milieu. On vient voir la famille du défunt et on lui expose la situation, et c’est eux qui choisissent. Ils ont le choix entre plusieurs choses. La première, c’est de pardonner, le Prophète appelait toujours à pardonner. Donc, il excuse le meurtrier. Le deuxième cas, il paye une amende, un dédommagement pour avoir pris la vie Sacrée de ce Musulman. Troisième cas, la Loi du Talion, on le tue. Il a le choix dans cela, et ça, c’est le juste milieu. »
[36:52]

« Le Prophète Mohamed dans ce hadith nous dit : « Celui qui change de Religion, ôtez-lui la vie ». Ils ont cité comme sagesse de cela, que si les gens sortait de la Religion, entrait dans la Religion, sortait de la Religion, les gens vont penser qu’il y a des manquements dans cette Religion. Et cela va nuire à l’image de l’Islam. »
[43:40]

« Celui qui sème le désordre sur la Terre, comme les brigands de chemin, ceux qui attaquaient les diligences, les caravanes, et les marchandises, et ensuite ils se cachaient pour les attaquer, Allah nous dit dans le Coran que le jugement de ces gens là, c’est de les tuer, ou bien de les crucifier, ou bien de leur couper les membres opposés. Pourquoi ? Parce qu’ils répandent le désordre sur la Terre. »
[45:20]

« Celui qui tue, il enlève la sécurité des gens, du pays, il enlève la sécurité des gens de son entourage, cela veut dire que les gens vont vivre constamment dans la crainte ou dans la peur, si on laisse le meurtre se répandre, personne ne sera en sécurité, personne ne pourra laisser sortir sa famille, personne n’osera faire telle chose ou telle chose. Pourquoi ? Parce que les gens peuvent tuer sans recevoir la peine religieusement prévue à cet effet. Et regardez ce qui se passe en France, ils disent qu’il n’y a plus de place dans les prisons, une des grandes causes, c’est quoi ? C’est que celui qui tue va en prison et ressort, il retue, il retourne en prison, il retue. »
[47:00]

« Celui qui tue, l’Islam permet de lui ôter la vie, afin de laisser en vie les autres. C’est pour ça que Allah nous dit : « Vous avez dans la Loi du Talion, en vraie la vie ». Que veut dire ce verset ? En tuant une personne qui est meurtrière, on va garder en vie le reste. Mais si on le laisse en vie, il va tuer les gens et va répandre le désordre sur la Terre. Mais en ôtant une vie, on a préservé la vie du pays. »
[48:53]

« Celui qui sort de la Religion répand le désordre sur la Terre, parce que cela va appeler les gens à aller dans des Religions qui ne sont pas agrées par Allah, ils vont mourir pour cela, vont rentrer dans le plus grand chatîment et vont finir en Enfer éternellement. Et ça, cest le mal par excellence. »
[49:40]
Le prédicateur Ibrahim Abou Talha, cours d’Islam à la Mosquée Masjid el-Islâh (« la Vertu ») de Pantin (hard-copy)

Ibrahim Abou Talha nous explique les fondements de la Loi coranique, instituée au niveau de l’État par le « gouverneur », il nous détaille les punitions à attribuer à ceux qui commettent l’adultère : soit cent coups de fouet pour les célibataires, soit la lapidation pour ceux qui sont mariés.
Le Musulman qui décide de quitter l’Islam (apostat) doit être mis à mort, car sinon, il causera le « désordre sur la Terre » et « finira en Enfer éternellement ».
La Loi du Talion, est prescrite : celui qui tue doit être tué, car la société est trop laxiste envers ces personnes en permettant trop facilement leur libération.

Image de prévisualisation YouTube
« Celui qui sème le désordre sur la Terre, comme les brigands de chemin, ceux qui attaquaient les diligences, les caravanes, et les marchandises, et ensuite ils se cachaient pour les attaquer, Allah nous dit dans le Coran que le jugement de ces gens là, c’est de les tuer, ou bien de les crucifier, ou bien de leur couper les membres opposés. »
La Loi Islamique enseignée dans la Mosquée de Pantin par Ibrahim Abou Talha sera-t-elle un jour en vigueur sur le sol français ?

Pour les Musulmans assistant à ce cours, tout ce qui sort de la bouche de ce prédicateur est censé être garant de la Parole d’Allah sur Terre, un guide dans la Foi Musulmane. Pensez-vous que ce sont là des messages de Paix et de Tolérance ? Ibrahim Abou Talha offre un permis de tuer à ses Fidèles, sans aucune modération, ni avertissement quant à la violence de ces textes.
Qu’en sera-t-il, lorsque le complexe islamique de Pantin sera agrandi, et que son école coranique fonctionnera à plein régime dans quelques années ? Les jeunes Musulmans endoctrinés seront-ils pleinement intégrés dans la vie sociale de Pantin ?

-                                                                         919706MosqueePantinBertrandKern charia
La Mosquée est un projet « structurant pour la vie du quartier », car « chacun doit pratiquer son culte dans des conditions qui soient dignes »
Bertrand Kern, maire socialiste de Pantin, après avoir attribué un terrain avec un bail emphytéotique d’un euro symbolique aux associations Musulmanes de la ville, pour la construction d’une Mosquée.

23 novembre, 2012

Les prédicateurs fondamentalistes de l’UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 06 min

Nantes est une des principales villes de l’Ouest de la France, chef-lieu du département de Loire-Atlantique avec près de 300 000 habitants.
La ville a une forte communauté Musulmane et diverses associations se sont mobilisées pour obtenir la possibilité d’avoir des Lieux de Culte décents pour diffuser la Religion de « Paix et Tolérance », L’islam. Parmi ces Lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes inaugurée par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de la ville.
L’autre association principale de la ville, l’Association Islamique de l’Ouest de la France (AIOF), déclarée en 1980 auprès de la préfecture de la Loire Atlantique, a permis à un petit groupe de fidèles d’obtenir ce qui deviendra la Mosquée Malakoff de Nantes, la chapelle Saint-Christophe ayant été transformée en Mosquée pour les Musulmans. Le quartier de Malakoff a du être réaménagé, une route devait traverser l’espace occupé par la Mosquée.
Suite à cette décision de la municipalité de Nantes, il fut proposé à l’AIOF d’acquérir en échange un terrain offert par la mairie de la ville dirigée à l’époque par Jean-Marc Ayrault, situé au 136 Boulevard Seattle à Nantes, d’une superficie de 3100m² (2100 m² constructibles), pour un prix réduit par rapport au coût initial pour y ériger un immense complexe cultuel et culturel islamique.

-                                    Les prédicateurs fondamentalistes de l'UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes  dans Politique 561035MosqueNantesprojet

-                                       601696MosqueNantes Ahmed Jaballah dans religion
-              La Grande Mosquée Assalam de Nantes et son minaret de 17 mètres

Le projet total permet d’accueillir 1500 fidèles avec un coût de 3,2 millions d’euros.
La partie culturelle comprend une salle de conférences, une école coranique composée de cinq salles de classe, une bibliothèque, une librairie, une crèche et des bureaux.
La ville de Nantes a apporté une subvention de 200 000 euros pour cette partie « culturelle ».
Il faut savoir que l’AIOF est affiliée à l’UOIF.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
La mosquée Assalam de Malakoff et son centre culturel ont été inaugurés samedi 17 novembre 2012 en présence du maire socialiste Patrick Rimbert et Ahmed Jaballah, président de l’UOIF.

-                                                                208328MosqueNantesAhmedJaballah Amar Lasfar
Le président de l’UOIF Ahmed Jaballah, qui déclarait il y a quelques temps : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

On peut noter que l’islamiste suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan a déjà été invité par l’AIOF pour donner des conférences. Tariq Ramadan explique dans ses ouvrages et conférences que l’Occident est décadent, miné par le capitalisme, n’a plus aucune valeur spirituelle et morale, la seule solution pour remédier au problème et d’instaurer un État Islamique Totalitaire gouverné par un imam et les Lois de la Charia.

On peut avoir un aperçu de l’idéologie islamiste des Frères Musulmans diffusée par l’AIOF, principalement basée sur la da’wa, c’est-à-dire une stratégie qui vise à imposer progressivement les préceptes de l’Islam en France sans violence, en écoutant les différents conférenciers. L’AIOF organise les « vendredis du Savoir » (hard-copy 1) (hard-copy 2), dans une salle louée ou dans la Mosquée Malakoff sur Nantes, un conférencier est invité le vendredi pour débattre avec ses auditeurs sur un thème donné, où on peut apprécier les techniques de propagande élaborées, employées pour endoctriner les jeunes Musulmans.

En octobre 2011, Hassan Safoui, membre de l’UOIF et un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair dans le Calvados, est invité à donner une conférence  : »"Musulman ici et maintenant. Pour mettre du sens dans nos vies »
Hassan Safoui se revendique d’un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous, les commentaires sont affichés en police normale : (hard-copy) (visible directement sur Youtube)

-           599220MosqueNantesHassanSafoui charia         832369HassanSafoui Coran

Hassan Safoui, un des responsables de la Grande Mosquée d’Hérouville Saint-Clair, à gauche, en conférence dans le cadre des « vendredis du Savoir » à Nantes, et à droite dans une manifestation pro-palestinienne

« - (Question d’une soeur) : Je voudrais savoir si on doit aider les Mécréants comme nos Frères et nos Soeurs, vous avez dit : « Qu’il y a deux sortes de personnes, les personnes égarées et les personnes éprouvées, les Mécréants font-ils parti des égarés ? »
- (Hassan Safoui) : l’aide du Musulman, c’est l’intention qu’on met derrière. Parfois, si elle n’est pas clarifiée, si elle n’est pas travaillée, on risque de perdre le sens de ce qu’on est en train d’entreprendre, ce qu’on est en train de faire. Parfois on peut aider un non-Musulman parce que c’est un copain, et parce que je me soucie de l’image que je donne de moi en tant que Musulman. Je me soucie de l’image que je donne de moi, il faut qu’il pense que je suis un gars sympa, et donc je vais l’aider. Je ne regarde pas le fait que en l’aidant, je ne vais pas changer l’image sur moi, mais l’image qu’il a de l’Islam et de la Religion. »
[...]
En l’aidant, si c’est quelqu’un qui a une certaine inimitié cachée, une animosité vis à vis de l’Islam, il va diminuer cette animosité, et pourquoi pas demain se rapprocher de moi et tisser des liens. »
[13:40]

« Les Mécréants sont-ils des éprouvés, bien sûr, c’est une épreuve, mais il ne faut pas redoubler d’épreuve par notre comportement : « ne fait pas de nous une source d’épreuve pour les non-musulmans », Comment ? En tant que musulman je me comporte mal, au point que l’autre à une mauvaise image de l’Islam ?  Donc, je l’ai éprouvé, j’augmente encore son épreuve par mon comportement. »
[17:47]

La ligne politique du discours de Hassan Safoui est à peu de chose près la même que celle élaborée par les islamistes de l’UOIF ou associés. (Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Abdallah BenMansour, Ahmed Jaballah, Hani Ramadan, Amar Lasfar, Tareq Oubrou, El Hadj Amor, etc..).
Tout d’abord Hassan Safoui admet la séparation du Monde en Musulmans et « Mécréants », (terme qu’il ne conteste pas et reprend dans le débat, les non-musulmans, des « Mécréants » éprouvés ou égarés) il explique que aider un « Mécréant » n’est jamais désintéressé, ce n’est pas juste pour lui venir en aide parce qu’il est en détresse, mais pour affermir un objectif qu’il doit constamment garder à l’esprit, montrer que l’Islam est une belle Religion et participer ainsi à sa diffusion et à son implémentation (da’wa) en influençant le non-musulman.
Poursuivons, sur le port du voile islamique.

« Mais en quoi ça dérange que quelqu’un se cache les cheveux ? C’est-à-dire si tu analyses cela purement sur le droit, il n’y a rien qui pose problème, on peut vous sortir mille arguments, mais rien n’empêche qu’une femme ait un voile sur la tête ! »
[...]
« On dépasse le cadre juridique et on rentre dans le cadre culturel, la visibilité, ces indigènes venus altérer l’identité de la France, où il y avait des cheveux partout, des clochers, des boulangers, des mairies, on se retrouve avec des boucheries Halal et des femmes voilées ? Non, c’est normal que ça crispe, c’est cette crispation qui est à la base, et je peux vous dire que notre problème n’est pas avec les français ou le commun des mortels, il y a toute une machine derrière, une machine qui travaille à l’échelle médiatique. »
[...]
« La question de l’islamophobie est une réalité, elle est institutionnalisée, elle s’installe et il faut réagir à ça, par tous les moyens, s’exprimer, dès qu’on a les moyens de s’exprimer, on s’exprime, pour dire qu’on souffre, j’ai ma Soeur qui est virée du travail, j’ai ma Soeur qui ne peut pas avoir de poste parce qu’elle décide d’avoir un voile sur la tête. C’est de la schizophrénie, ce n’est même pas cohérent. »
[...]
« Il n’y a rien dans l’interprétation de la laïcité qui s’impose à nous en tant que Musulman. Moi, j’ai mon interprétation de la laïcité, c’est que tu me laisses vivre comme bon me semble, et que je vive librement ma référence et non pas que tu me mettes dans la schizophrénie. Sphère publique, sphère privée, ça m’a toujours fait rire ça ! Ça veut dire quoi ? J’ai une penderie chez moi, avec sphère publique, sphère privée ? « La Djellabah, ça c’est privé, je la laisse chez moi ? », non ! »
[33:27]

« Un femme doit avoir le droit de travailler avec son voile, cette Loi est scélérate, elle est indigne d’un pays qui se réclame des Libertés, elle est indigne, c’est une catastrophe. Il faut le dire partout. »
[38:07]

« On n’est pas dans le pays des Bisounours, on est dans un rapport de force avec des gens qui veulent te dire : « toi, ta Religion, c’est la Religion de l’indigène, du colonisé d’hier, de quel droit tu viens t’exprimer ici ? » Il y a cette vision raciste, il y a ce background qui travaille. »
[39:03]

La vidéo a été censurée par les islamistes de l’UOIF, vous pouvez en retrouver une partie sur ce lien 1lien 2

 Hassan Safoui conteste la séparation de la sphère privée et de la sphère publique (qui le « fait bien rire »), un Musulman doit pouvoir exprimer sa Religion sans contraintes où qu’il se trouve, en tout lieu et à toute époque.

Pour Hassan Safoui, la Loi sur le voile islamique est une catastrophe qui viole le droit des Musulmanes, et humilie la communauté Musulmane tout entière par cet acte raciste, une lutte contre « la religion de l’indigène », « de l’ancien colonisé. »

Ce discours qui associe l’interdiction du port du voile à l’école, dans les universités ou dans les entreprises, à un acte raciste islamophobe, est très travaillé et utilisé pour victimiser la communauté Musulmane afin de l’unifier et de la souder contre la « machine médiatique » de l’État qui travaille à détruire les Musulmans.
Une propagande qui permet de manipuler et piloter la communauté Musulmane en cas de futur conflit de même type (caricature de Mohammed, film anti-islam, refus de distribuer de la viande halal ou des menus spéciaux dans les écoles et les entreprises, etc…) .

 

En février 2012, Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), est venu à Nantes pour donner une conférence sur : « Comment changer le Monde, par où commencer ? ». (visible directement sur Youtube)
Quelques extraits des préoccupations des Musulmans invités lors de cette conférence et des questions posées à Marwan Muhammad en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 -     273015MarwanMuhammad Hani Ramadan    856715MosqueNantesMarwanMuhammad Hassan Iquioussen
-                               Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad, conférencier pour les « vendredis du Savoir » à Nantes.

« - (un auditeur): Quand est-ce que les Musulmans vont se battre pour les Palestiniens ? »
 - (Marwan Muhammad) « Est-ce que c’est une question qui nous concerne ? Est-ce que c’est une question communautaire, la justice ? Est-ce que c’est une question d’humanité ? Est-ce que c’est une question de combat physique ? Est-ce que c’est une question de courage ? Est-ce que c’est une question de religion ? La question de la Palestine, …les massacres qui ont lieu de manière périodique à chaque fois qu’il y a de la colonisation, de l’annexion, des nouveaux bâtiments qui sont établis, des massacres de civils en Palestine, ces questions là, elles nous concernent tous en tant qu’êtres humains, et en particulier en tant que Musulmans. De la même manière que l’on doit se sentir concerné quand il y a un massacre au Cameroun, au Nigéria ou ailleurs.
Simplement, ce conflit là, il est d’une complexité inouïe, dans le sens où il concentre à lui seul des enjeux qui dépassent la région. Il concentre toute une dialectique de chocs des civilisations dans lequel un certain nombre de pays se sont inscrits. Il concentre la souffrance de deux peuples qui viennent construire tout un discours autour d’un conflit politique, territorial, il concentre des questions de religion, il y a des noeuds sacrés qui sont sur place, et on voit que le silence n’est jamais une solution dans ce contexte là.
Et que nous, Musulmans européens, on a un truc à faire la-dessus. Est-ce que ça veut dire qu’on monte dans des bateaux pour aller combattre à Gaza ? Honnêtement, je ne vais pas vous faire de film, ceux qui pensent qu’ils en sont capable et que c’est une manière de contribuer à cette cause, moi je pense que c’est une façon un peu surjouée, un peu extrême de faire ça. »

[...]
De la même façon, il y a un certains nombre de choses que l’on peut faire, d’abord peser sur les politiques, parce que la France, ce n’est pas le dernier des pays à soutenir le régime autoritaire d’Israël, et les exactions que Israël commet de manière périodique en Palestine. De la même façon, on est aussi des consommateurs d’un certains nombre de produits, parmi lesquels des marques qui soutiennent ou financent l’armée israélienne. Oui c’est très bien de s’imprimer de l’injustice qui est faite aux palestiniens, mais c’est encore incohérent de consommer un certain nombre de produits dont on sait qu’une proportion non négligeable des bénéfices sont reversés sous forme de Dons ou sous forme de conscription, soit à l’armée israélienne, soit à des colonies de peuplement en Palestine ou en Cisjordanie. »
[19:33]

La question palestinienne est un thème récurrent dans ce type de conférence, et elle est toujours analysée d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël. Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.
Le but étant bien sûr d’attiser la haine contre l’État d’Israël.

La question du voile :

« La même question se pose aux aujourd’hui, pour un certain nombre de femmes Musulmanes à qui on dit, et c’est le message global en France, notamment sur la question de l’islamophobie : « tu n’es pas la bienvenue. Tu n’es pas la bienvenue, dans ce cercle là, ton foulard n’est pas acceptable, et si tu penses que tu l’as décidé par toi même, ça veut dire que tu t’es déjà fait laver le cerveau, par conséquent ton opinion est non recevable. »
Ce discours là, qu’est-ce qu’il fait ? Il forge un certain nombre de victimes, des victimes qui sont discriminées, des femmes à qui on va dire : « Tu n’as pas le droit de rentrer dans cette banque, Tu n’as pas le droit de rentrer dans ce supermarché, tu n’es pas la bienvenue dans cette salle de sport, tout ça c’est absolument illégal, puisque la loi de 2004 ne porte que sur l’enseignement public jusqu’au lycée, et dans aucun autre cadre que ça.
Elle, elle souffre, elle est discriminée, mais plus grave encore, c’est la victime silencieuse de l’islamophobie, c’est cette soeur qui ne fera jamais d’études parce qu’elle se dit : »A quoi ça sert de faire des études, puisque de toute façon, je serai discriminée à l’embauche, quand j’aurai terminé. » Elle ne mènera jamais d’études de médecine parce qu’elle pense que cela ne sert à rien, elle ne mènera jamais d’études d’architecture ou peu importe, parce que elle n’a pas envie d’aller dans un combat où elle sait à l’avance qu’on va la rejeter, et donc elle, on n’entendra jamais sa voix, puisqu’elle n’aura jamais été victime de discrimination. Mais la seule chose qu’on a tué chez elle c’est un rêve. »

[26:36]

« Face aux discrimination par rapport au port du foulard, que faire ? Est-ce qu’il faut dire : « je garde mon foulard » et j’enlève mon Hijab, ou est-ce qu’il faut le garder ? J’ai envie de dire, chaque femme décide pour elle ce que représente pour elle son Hijab. Ce qu’on ne doit jamais accepter, c’est qu’une femme décide de l’enlever parce que quelqu’un fait pression sur elle. Comme on ne doit pas accepter non plus qu’une femme décide de le porter parce qu’on fait pression sur elle. Quand on force une femme à ôter son Hijab, celle qui témoigne décrit cette situation comme une sensation de viol, une espèce de sentiment qu’on leur arrache un morceau de dignité, on vient leur imposer, on vient leur faire violence dans ce qu’il y a de plus intime chez elle. »
[...]
La question qui me déchire c’est : « Que ressent une femme Musulmane : est-ce qu’elle doit travailler, est-ce qu’elle doit emmener son enfant à l’école, lorsque quelqu’un du cercle citoyen qui se permet de dire : « Tu dois enlever ton foulard, sinon tu n’es pas la bienvenue » et je suis prêt à donner tout mon temps et tous mes efforts pour que ça n’arrive pas, parce que ce n’est pas foncièrement différent de ce que les noirs vivaient dans les années 50-60 aux États-Unis, et ce n’est pas foncièrement différent de ce que les indiens vivaient par les temps coloniaux quand on leur imposait de marcher dans une certaine file plutôt qu’une autre. »
[53:37]

« C’est une violence inouïe de vivre cette discrimination là. « Je te déteste pour l’image que tu renvoies, je te déteste pour ce que tu es, tu n’es pas la bienvenue. » Juste pour un rappel juridique, la Loi de 2004 à propos des signes ostentatoires qui seraient interdits dans l’enseignement, la seule chose qu’elle dit, la seule, c’est que la femme ne peut porter de Hijab dans l’enseignement scolaire quand elle est élève de la maternelle au lycée, mais pas dans l’Université, pas dans l’enseignement privé. Dans n’importe quel autre endroit, elle le porte quand elle veut où elle veut. »
[56:26]

« Avant ça craignait d’être raciste, ça craignait de dire sale Arabe, ça craignait de dire à un noir qu’il n’est pas le bienvenu dans une entreprise, mais on a reconstruit un discours raciste anti-ethnique et anti-culturel en un discours anti-religieux, c’est ça la construction du discours islamophobe. »
[58:37]

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »
[...]
L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis. Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant. »
[...]
« C’est important qu’il y ait des collèges et des lycées qui se construisent en réaction à un système éducatif qui est de pire en pire, pas juste au niveau des discriminations mais aussi sur la question de l’enseignement, on fera des endroits d’excellence où on ne discrimine personne, tout le monde est le bienvenu,…ce sera le meilleur restaurant, celui où tout le monde peut venir et tout le monde se sent à l’aise, mais en même temps, il est complètement en accord avec l’éthique et les règles de l’Islam. »
01:07:04

« Que la discrimination intériorisée, que la discrimination prévisionnelle ne soit pas une cause d’abandon. Par ailleurs, entre le moment où vous passez votre Bac et le moment où vous terminez vos études, il y a 3 ans, 4 ans, 5 ans, qui vous dit que la France dans 5 ans sera la même qu’aujourd’hui  ? …Ce n’est pas un état de fait, et ce n’est pas pour toujours que c’est comme ça. Et qui vous empêche de partir, de construire et de vivre une vie ailleurs, en Belgique, en Suisse au Japon, même si c’est pour un temps ? »
01:35:00

On retrouve les mêmes techniques employées par Hassan Safoui dans sa conférence.
Si un responsable interdit le port du voile islamique ou du Hijab dans une université, une entreprise, cela est considéré par le CCIF de Marwan Muhammad comme un acte raciste et islamophobe, un nouveau racisme anti-musulman, une discrimination et une humiliation pour les Musulmanes, qui souffrent, « qui se font violer dans leur intimité ». Une propagande de victimisation de l’ensemble de la communauté Musulmane.

Marwan Muhammad considère la France comme une poubelle, où chacun est libre de s’habiller comme il veut, quand il veut, où il veut, c’est la “liberté”.

Une tenue correcte est toujours exigée, quel que soit le lieu de travail. Un patron devrait-il autoriser un employé à porter un chapeau de paille ou venir travailler en pyjama sous prétexte que sa religion l’y oblige ?
Par ailleurs, la France n’est ni l’Afghanistan, ni l’Arabie Saoudite, le voile islamique, la burqa et le niqab ne font pas partie des traditions, de la culture, de l’Identité Française. Ces vêtements ne sont pas juste des symboles religieux, ils délimitent la sphère sociale de la femme: elle ne peut serrer la main d’un homme, ne peut se rendre à la piscine et se dévoiler devant les hommes, pratiquer des sports collectifs, elle doit éviter les lieux de promiscuité avec la gente masculine, ne peut épouser un non-musulman.
Une idéologie incompatible avec les concepts de liberté et de valeurs occidentales, que les prédicateurs tels que Marwan Muhammad tentent d’imposer en infiltrant les institutions publiques et privées, et en organisant des campagnes publicitaires médiatisées, la toute dernière en date : « Nous sommes la Nation ! », les Musulmans du CCIF s’octroyant le droit de redéfinir ce qu’est l’Identité Française.
Une campagne qui a tout simplement pour but de museler les citoyens français en les condamnant de racistes et “d’islamophobes” pour toute tentative d’entrave à la pénétration et à la propagation des principes islamiques dans les institutions françaises à caractère privé et public.

Marwan Muhammad déclarait dans une conférence il y a plus d’un an à la Grande Mosquée d’Orly*** :

480024MosqueOrlyMarwanMuhammad Hassan Safoui   950751CCIFNoussommeslaNation islam
À gauche, Marwan Muhammad en conférence à la Grande Mosquée d’Orly, à droite, campagne d’affichage publicitaire du CCIF

Ce qui correspond à peu de chose près à ce qu’il dit dans sa conférence de Nantes où il explique que le communautarisme n’est pas une mauvaise chose et permettrait aux Musulmans de vivre dans « une bulle », un État dans l’État, une « vie islamique idyllique » avec ses collèges, lycées et institutions islamiques, intégrant les préceptes de l’Islam et rejetant le principe d’intégration républicain à la française, et puis pourquoi pas l’imposer dans le futur (dans trente, quarante ans ?) à toute la France.

Comme autre alternative suggérée aux Musulmans, Marwan Muhammad propose à son auditoire de partir travailler à l’étranger, afin de pouvoir pratiquer librement et sans entraves leur Foi et leur Religion, mais curieusement, bien que l’Occident n’ait d’après lui plus aucune valeur morale et soit soumis au diktat du capitalisme (voir conférence à la Grande Mosquée d’Orly), il ne choisit pas comme destination des pays Musulmans mais des pays de culture bien éloignée de la culture islamique (Belgique, Suisse, Japon) !

Quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans dans l’école coranique de la Grande Mosquée Assalam de Nantes de l’UOIF ? Un Islam Tolérant, ouvert à tous, ou un Islam politique, communautaire, revendicatif et militant voulant imposer ses propres valeurs islamiques au reste de la société ?

-                                                                    835962MosqueNanteslemairePatrickRimbert Jean-Marc Ayrault

« Étant donné les rapports de force différents selon les tendances de l’Islam, le risque d’une Mosquée unique est de voir une communauté prendre le pas sur les autres. »
Patrick Rimbert – maire socialiste de Nantes (ici en compagnie du premier ministre Jean-Marc Ayrault)

***La conférence vidéo n’est plus en ligne sur le site de la Grande Mosquée d’Orly, l’organisme de presse indépendant Novopress a contacté Mr Hanza, responsable de l’ASCM de la Mosquée d’Orly, pour savoir pourquoi, ce dernier lui a expliqué que la vidéo avait été retirée pour « éviter la polémique ».

17 novembre, 2012

Inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg, ou quand Manuel Valls et les dhimmis de la République enracinent l’Islam Radical sur le sol français

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 04 min

Strasbourg est une des villes phares de l’Est de la France du département du Bas-Rhin, elle est, avec plus de 270 000 habitants, la première commune intra muros du Grand Est français, ayant également pour titre « capitale de l’Europe ».
Les villes du nord et de l’Est de la France ont vu arriver au fil des 30 dernières années, une importante immigration Musulmane. Celle-ci, toujours plus nombreuse, est désireuse de s’émanciper et de revendiquer le droit d’avoir des lieux de culte décents, on peut se référer par exemple à l’association Musulmane AMAL de Mulhouse gangrénée par l’Islam Radical, bientôt en passe de disposer d’un immense complexe islamique pour y endoctriner les Musulmans.

Les Musulmans de Strasbourg disposent déjà d’une immense Mosquée pour pratiquer l’Islam sans restriction, et ont une validation officielle des autorités françaises, puisque la Grande Mosquée de Strasbourg a été inaugurée en grande pompe le 27 septembre 2012 en présence de plusieurs officiels du gouvernement français. Plus de 1 200 personnalités, dont des responsables politiques, des représentants catholiques, protestants et juifs, de même que le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, étaient présents à la cérémonie.
Implanté à moins de 2 km de la cathédrale, au bord de la rivière Ill, le nouveau lieu de culte était déjà utilisé au quotidien depuis le ramadan d’août 2011. Il peut accueillir quelque 1.500 fidèles, dans une salle de prière de 1.300 m2, la plus grande de France devant la Mosquée d’Évry-Courcouronnes (800 m2).
Le bâtiment est surmonté d’un imposant dôme de cuivre de 16 mètres de diamètre, mais n’a pas de minaret. Le projet, qui date de 1993, a coûté 10,5 millions d’euros, dont 26 % financés par les collectivités locales grâce aux spécificités du droit d’Alsace-Moselle, L’édifice a bénéficié de subventions publiques comme celles de la mairie de Strasbourg (610.000 euros), du Conseil régional d’Alsace (420.000 euros) et du Conseil général du Bas-Rhin (510.000 euros), 37 % par le gouvernement marocain, et 13 % par l’Arabie Saoudite et le Koweït. Les autorités de ces pays étaient d’ailleurs représentées lors de la cérémonie de l’inauguration.

Inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg, ou quand Manuel Valls et les dhimmis de la République enracinent l'Islam Radical sur le sol français dans Politique 1538303470-mosquee-de-strasbourg   1538303470-mosquee-de-strasbourg-ramadan Al-Qaradawi dans religion
-                     La Grande Mosquée de Strasbourg                                        Fidèles Musulmans devant la Mosquée pendant la prière de l’Aïd

-                                                      1538303395-mosquee-strasbourg-prieres antisémitisme
-                                        Des Fidèles Musulmans pendant une Prière à la Grande Mosquée de Strasbourg

Qu’en est-il de la doctrine islamique diffusée dans la Mosquée ? L’ingérence des puissances étrangères dans les affaires de la Mosquée de Strasbourg fait que l’état français n’a en pratique absolument aucun contrôle sur ce qui est enseigné à l’intérieur de l’édifice, et permet au fondamentalisme islamique de progresser et de s’exprimer sans aucune entrave, par l’intermédiaire de prédicateurs politico-religieux étrangers.

De fait, le Maroc, l’Arabie Saoudite et le Koweït désirant imposer les valeurs islamiques en France, interdisent toute construction d’une Église sur leur territoire.
Le Koweït a trois paroisses et interdit toute autre construction d’une Église, l’Arabie Saoudite ne reconnait que l’Islam, aucune Église n’est permise sur son sol, les cheikhs saoudiens propagent un Islam particulièrement radical, le wahhabisme (voir par exemple, l’article sur l’Islam wahhabite à la Mosquée de Puteaux), et la dernière Église construite au Maroc date de l’époque coloniale (1956).

Lors de la cérémonie d’inauguration de la Mosquée, on peut être surpris par exemple de constater la présence de l’islamiste bosniaque Mustafa Ceric, Grand Mufti de Bosnie-Herzégovine jusqu’en 2013, politico-religieux ayant encouragé la venue de Moudjahidines étrangers en 1995 pendant la guerre entre serbes et bosniaques, et en suscitant la polémique en demandant l’incorporation de la Charia (Loi et juridiction islamique) dans la constitution de Bosnie, le 15 août 2009.
L’Observatoire de l’islamisation a développé un dossier complet sur Mustafa Ceric, en montrant comment durant la guerre, il appela les jihadistes du monde entier à terminer l’épuration ethnique anti-serbe initiée par Izetbegovic avec ses escadrons de la mort les « Cygnes noirs », les milices neo-nazies HOS ou les « Hirondelles ».
Mustafa Ceric a eu l’insigne Honneur de diriger la prière Musulmane le 28 septembre 2012 à la Grande Mosquée de Strasbourg. (hard-copy)

-                                                                    1538303514-ceric-mustafa antisionisme
-   le Mufti islamiste bosniaque Mustafa Ceric invité à diriger la prière à la Grande Mosquée de Strasbourg le 28 septembre 2012

Également présent le jour de l’inauguration, Tareq Oubrou, futur recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux et membre de l’UOIF. (hard-copy)
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus d’une cent cinquantaine d’associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Il y a quelques années Tareq Oubrou, enseignait l’Islam fondamentalisme des Frères Musulmans et de son fondateur Hassan Al-Bannah, qu’il considère comme un maître, et expliquait devant les Fidèles Musulmans que le Califat (l’état Islamique gouverné par la Charia) est le but ultime pour l’ensemble de la communauté Musulmane, toute autre politique est « basée sur le mensonge ».

-                                                                                mosquebordeauxtareqoubrou arabie saoudite
« Le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Califat est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat. »
Le cheikh Tareq Oubrou, membre de l’UOIF, lors d’une conférence dans les années 1990, invité à la Grande Mosquée de Strasbourg le 27 septembre 2012

L’influence de l’idéologie politique des Frères Musulmans ne se limite évidemment pas à cette seule journée d’inauguration. On peut par exemple remarquer que le Cheikh égyptien Khaled Hanafi est venu donner une conférence dans la Grande Mosquée de Strasbourg le 2 juin 2012. Ce prédicateur a été formé à l’université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de la formation de la doctrine sunnite des Frères Musulmans comme le relève l’Observatoire de l’Islamisation. (pour une étude complète sur l’université Al-Azhar, se référer à l’ouvrage de Joachim Véliocas « l’Islamisation de la France p93-108″)

-                                                                                1538303426-mosquee-strasbourg-hanafi Bas-Rhin
- Le cheikh égyptien Khaled Hanafi (à droite) [ici avec son mentor, le cheikh antisémite égyptien Youssouf Al Qaradawi], membre des Frères Musulmans, invité à donner une conférence à la Grande Mosquée de Strasbourg le 2 juin 2012 (hard-copy)

Par ailleurs, la Mosquée de Strasbourg accueille régulièrement le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bûthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses ouvrages on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”
[...]  Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »
extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bûthi

-                                                             1538303348-said-ramadan-al-bouthi charia
-                               Le Cheikh syrien Saïd Ramadan Al-Bûthi, conférencier à la Grande Mosquée de Strasbourg
Saïd Ramadan Al Bûthi, a défendu le port du voile islamique dans les pays non musulmans lors d’une série de conférences données à Strasbourg en décembre 2003 sur le thème de la famille. Il a accusé la politique d’hégémonie culturelle des pays riches. Une politique soutenue par une propagande dont le but est d’instaurer le modèle occidental sur toute la planète au nom de la liberté et du progrès social. De l’avis du Cheikh, la finalité inavouable de ce projet est l’aliénation de la famille musulmane afin de la mettre au même plan qu’une famille non musulmane à portée de la dislocation et de l’éclatement. Les musulmans favorables à la loi sur le voile islamique sont, d’après lui, des hypocrites (mounafiqoun).

Quelle est la base de l’enseignement coranique diffusé dans la Mosquée ? Suit-il aussi les préceptes politiques des Frères Musulmans ? Le site internet officiel de la Grande Mosquée de Strasbourg met en ligne une liste de livres recommandés pour maitriser et acquérir de solides connaissances de la Religion de « Paix et Tolérance », l’Islam.
Étudions quelques uns de ces ouvrages.

BIBLIOGRAPHIE PROPOSÉE PAR LA GRANDE MOSQUÉE DE STRASBOURG

 

« LE LICITE ET L’ILLICITE EN ISLAM » – Youssef Al-Qaradawi (lienhard-copy)

Youssouf Al Qaradawi est le mentor des Frères musulmans et chef du Conseil européen de la fatwa et de l’institut de formation des imams de l’UOIF. Les Frères Musulmans ont eu une très forte influence dans la mise en place de gouvernements islamistes après les soulèvements du « Printemps Arabe » (Tunisie, Égypte et actuellement en Syrie). Al Qaradawi diffuse dans son livre, la propagande totalitaire de ce mouvement politico-religieux : la mise en place de la Charia. Il explique par exemple dans son ouvrage que tous les homosexuels doivent être exterminés :

-                              qaradawijuifs2 Coran                1538303470-le-licite-et-l-illicite-en-islam dhimmis
-                    Le Cheikh égyptien Youssouf Al Qaradawi
« Est-ce qu’on tue l’actif et le passif, par quels moyens les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu ou on les jetant du haut d’un mur, cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen de débarrasser la société islamique de ces êtres nocifs qui conduisent à la perte de l’humanité »
extrait de « le licite et lillicite en Islam » p174-175

« Le Messager (BSLD) a réuni ensemble le caractère sacré des biens, du sang et de l’honneur. Il a fait du vol un acte s’opposant aux préceptes de la foi. Il a dit en effet : « le voleur n’est pas croyant au moment où il commet le vol. » (Unanime) Dieu exalté a dit « Le voleur et la voleuse, coupez-leur la main en punition de ce qu’ils ont commis à titre de sanction de Dieu. » (5:38) »
extrait de « le licite et lillicite en Islam » p328

Youssef Al-Qaradawi, un des principaux idéologues et mentor des Frères Musulmans, explique devant plusieurs millions de personnes sur la télévision Qatari Al-Jazeera en 2009 que les Juifs seront bientôt punis par la main des Croyants, et que s’il le faut, il les tuera lui-même, même en fauteuil roulant.


« ISLAM, LE FACE À FACE DES CIVILISATIONS » – Tariq Ramadan
(lienhard-copy)

L’islamiste Tariq Ramadan est un prédicateur très médiatique, revendiquant un Islam politique, la création d’un État Islamique sous la Charia incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental, délivrant des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions de racisme de la part des français non-musulmansla non mixité sociale homme / femme dans les piscines, ou défendant des prédicateurs antisémites sur son site Internet.

-                             1538304610-mosquee-strasbourg-tariq-ramadan dhimmitude                       1538303348-tariq-ramadan-islam-le-face-a-face-des-civilisations Frères Musulmans
-                                      le prédicateur Tariq Ramadan
Des extraits de son ouvrage « Islam le face à face des civilisations » sont disponible sur ce lien, où il défend l’avènement d’un état islamique à la place de l’Occident décadent.

« Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
(page 36)
« La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
(page 35)

« De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
(page 38)

 « Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.»
(page 93)

« ISLAM ET LA DÉRIVE DE L’OCCIDENT » – Hani Ramadan (lienhard-copy)
Hani Ramadan, (frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, ce prédicateur donne des conférences devant les Musulmans et va jusqu’à déformer les Écritures des Évangiles de la Bible pour justifier son antisémitisme :

-                  hanirmadan hadiths                     1538303514-hani-ramadan-islam-et-la-derive-de-l-occident Hani Ramadan
-                          Le prédicateur Hani Ramadan
« Écoutez les termes utilisés dans l’Évangile : « Serpents, race de vipères », Jésus lui-même craint les juifs, et sait qu’ils cherchent à le tuer, c’est un passage qui nous autres Musulmans nous rappelle des versets du Coran qui nous disent : « Pourquoi avez-vous tué les Prophètes auparavant, si vous étiez Croyants ? »
01:01
[...]
« Eux-mêmes, prétendant qu’ils sont absolument élus, vont exclure les autres et vont être les artisans de leurs propres malheurs. »
01:50

Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

 

« QU’EST-CE QU’UN ÉTAT ISLAMIQUE ? » – Saïd Ramadan (lienhard-copy)

Saïd Ramadan est le père de Tariq et Hani Ramadan, il fut l’un des disciples les plus importants de Hassan Al-Bannah, le fondateur de l’organisation politico-religieuse des Frères Musulmans. A partir des années 1950, Il est à l’origine de l’Internationalisation de la Confrérie des Frères Musulmans, l’importation et l’installation de leur idéologie en Europe, tout d’abord en Allemagne, en Suisse (il crée l’institut islamique de Genève qui sera dirigé par la suite par son fils Hani Ramadan) et de sa propagation en France (qui deviendra l’UOIF). Les livres de Saïd Ramadan ont pour sujet l’Islam politique, la mise en place d’un État Islamique sous la gouvernance des Lois de la Charia.


-     1538303348-said-ramadan-quest-ce-qun-etat-islamique islam     1538303348-said-ramadan-sharia islamisme   1538303360-said-ramadan israël

« Toutes les idées religieuses qui modèlent l’imaginaire et le contenu de l’esprit humain et qui déterminent l’action de la volonté humaine sont totalitaires potentiellement ou par leur principe. Elles doivent chercher à imposer leurs propres valeurs et leurs propres règles à toutes les activités et toutes les institutions sociales, des écoles primaires à la loi et au gouvernement. »
Saïd Ramadan – « Islamic law, its scope and equity »

 

« JALONS SUR LA ROUTE DE L’ISLAM » – Sayyid Qutb (lienhard-copy

Sayyid Qutb, islamiste égyptien, fut une des figures majeures des Frères Musulmans dans les années 1950-1960, et son influence fut considérable, en particulier après la publication de son ouvrage le plus important « Les Jalons sur la route de l’Islam », il a façonné de manière définitive ce qui sera la doctrine officielle des Frères Musulmans. Les Jihadistes d’Al Qaïda se revendiquent de son idéologie, et ses écrits sont régulièrement cités sur les sites fondamentalistes Musulmans (par le groupe Jihadiste Ansar Al Haqq de la Mosquée de Gagny par exemple)
Il reprend également à partir des textes Sacrés du Coran et de la Sunna du Prophète Mohamed, l’idée d’une « lutte contre les Juifs », en écrivant au début des années 50 l’opuscule « Notre combat contre les Juifs ». Dans son commentaire de la sourate 5, Sayyid Qutb réaffirmera l’accusation : « Depuis les premiers jours de l’islam, le monde Musulman a toujours dû affronter des problèmes issus de complots Juifs. (…) Leurs intrigues ont continué jusqu’à aujourd’hui et ils continuent à en ourdir de nouvelles. » Thèmes et discours repris aujourd’hui par les dirigeants des Frères Musulmans.
Arrêté par Nasser pour complot contre l’État Égyptien, Sayyid Qutb sera pendu en 1966 devenant ainsi un martyr de l’Islam. Quelques extraits de son ouvrage ci-dessous :

-    1538303360-said-qutb-les-jalons-sur-la-route juifs               1538303452-mosquee-de-strasbourg-sayyid-qutb manuel valls

Le journaliste et théologien Sayyid Qutb et son ouvrage « Jalons sur la route de l’islam », une référence majeure pour les Frères Musulmans, il sera condamné et pendu par le régime égyptien de Nasser en 1966

« La direction de l’humanité par l’Occident touche à sa fin, non parce que la civilisation occidentale a fait faillite sur le plan matériel ou parce que sa puissance économique et militaire est affaiblie, mais parce que le monde occidental a rempli son rôle et épuisé son fonds de valeurs, qui lui permettait d’assurer la direction de l’humanité. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 9

« L’Islam est la seule civilisation, et la société musulmane est la seule société civilisée. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 170

 

« LA RISÂLA, LES FONDEMENTS DU DROIT MUSULMAN » – shafi’i (lienhard-copy)

La Risâla est une véritable référence pour comprendre le droit musulman et ses principes, écrit par l’imâm Ash-Shâfi (767-820), fondateur de l’école chaféite.
On peut trouver un chapitre complet dédié à la Guerre Sainte (Jihad), quelques extraits en gras italique ci-dessous de l’ouvrage, reproduits par l’observatoire de l’islamisation. (copie1, copie2, copie3)

-                                                                                            1538303493-la-risala-fondements-du-droit-musulman mosquée

« Il a dit (le Prophète) Tuez les associants où vous les trouverez, capturez-les, bloquez-les, tendez-leur toutes sortes d’embûches. Seulement s’ils se repentent, accomplissent la prière, acquittent la purification, dégagez-leur le chemin.  Dieu est tout Pardon et Miséricordieux. Coran IX.5″

« 976. Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au jour dernier, ni n’interdisent ce que interdisent Dieu et son Envoyé, et qui, parmi ceux qui ont reçu l’Écriture, ne suivent pas la religion du Vrai, et cela jusqu’à ce qu’ils paient d’un seul mouvement une capitation en signe d’humilité. Coran IX.29″

« 977….L’Envoyé de Dieu a dit : je ne cesserai de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils professent il n’y a de Dieu que Dieu. S’ils le font, ils rendent inviolables à mes yeux leurs personnes et leurs biens, sous réserve de leur [soumission à] la Loi [Musulmane]. [Quand au reste], il n’y a de comptes à rendre qu’à Dieu. »

Classification de devoirs de stricte obligation
Le devoir individuel
980. Sha’fi dit : ces versets coraniques sont susceptibles de signifier que le Jihad, et tout particulièrement la mobilisation en armes, est un devoir de stricte obligation pour tous les musulmans, sans exception: il comprend en particulier le départ en campagne, imposé à tout homme qui en est physiquement capable, nul n’a le droit d’y déroger, comme sont l’obligation stricte des prières rituelles, le Pélerinage à la Mecque et l’aumône légale. Aucun Croyant par conséquent,  auxquels ces devoirs sont imposés ne peut s’y soustraire sous prétexte qu’un autre les accomplit à sa place, car l’action accomplie par l’un, n’est pas mise au compte d’un autre. »

La doctrine shafi’ préconise que le Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles (non-Croyants) est une obligation pour les Musulmans contre tout ce qui entrave la progression des préceptes islamiques. Un chapitre complet d’incitation à la haine et au meurtre.

 

« LA VOIE DU MUSULMAN » – Abu Bakr Al-Jazairi (lienhard-copy)

Autre ouvrage de référence, un guide pour tout bon Musulman, de Abu Bakr Al-Jazairi :
« Il est du devoir des musulmans, [… ] de se doter de toutes sortes d’armements et de se perfectionner dans l’art militaire, [… ] défensif, mais aussi offensif, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut [… ], de fabriquer tout genre d’armes, même au détriment de la nourriture, de l’habillement et du logement dont on peut se passer. Alors le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes »

« LES JARDINS DES VERTUEUX » – An-Nawawi (lienhard-copy)

Le « Jardin des Vertueux » est une compilation des Hadiths authentiques rassemblés et expliqués par l’imam An-Nawawi (631-676). Les Hadiths sont des commandements dictés par le mode de vie du Prophète rapportés par ses contemporains (Boukhari et Muslim essentiellement), et de sourates du Saint Coran. Le livre permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi. Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Après le Coran, « le Jardin des vertueux » est une référence absolue pour tout bon Musulman pratiquant désirant acquérir les rudiments de la Foi, de la pensée, et des préceptes islamiques.

Il faut bien comprendre que les Hadiths ne sont pas simplement des récits, ils sont l’essence de la Sounna, et dictent aux Musulmans ce qui est licite, illicite, les bases de leur comportement en famille, en société, ainsi que leur relation avec les non-musulmans. Ces règles de vie doivent être entièrement calquées sur la vie du Prophète Mohammed et de ses disciples vivant au VII Siècle, elles sont valables pour tous les Musulmans, en tous temps et à toute époque. Cet ouvrage est conseillé par exemple par la grande Mosquée de Tours, la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine , la Mosquée de Bobigny, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes ou la Grande Mosquée de Lyon , on peut le trouver en téléchargement auprès des sites de la communauté musulmane de France comme islamhouse, ou en vente sur Amazon. Quelques extraits de chapitres du livre ci-dessous :

-                                                                                 1538303493-le-jardin-des-vertueux musulmans

LE LIVRE DE LA GUERRE SAINTE

234. Les vertus du combat
1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)
1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)
Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.
Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.
1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]

1352. Selon Abou Hourayra et Jabir, le Prophète a dit : « La guerre, c’est l’art de tromper l’ennemi. » [Bukhari et Muslim]

1354. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lesquels d’entre vous tenez-vous pour martyrs ? » Ils répondirent : « Ô Envoyé de Dieu, celui qui est tué au service de Dieu est considéré martyr. » Le Prophète reprit alors : « Les martyrs de ma communauté seraient bien peu nombreux ! » Ils demandèrent : « Qui d’autre, Prophète de Dieu ? » – « Quiconque est tué pour la cause de Dieu est martyr. Celui qui meurt au service de Dieu est martyr, de même que celui qui meurt de la peste, d’une maladie du ventre ou de la noyade, conclut le Prophète. » [Muslim]

LE LIVRE DES INTERDICTIONS

265. La permission de maudire ceux qui commettent des péchés
« Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ». « Que Dieu maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes; et que Dieu maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes ».

LE LIVRE DE LA FOI, DE LA MORALE, DE LA FAMILLE, DE LA VIE EN SOCIÉTÉ

35. Le droit de l’époux sur sa femme (hard-copy)

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin. [Bukhari et Muslim]

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim]

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

290. L’interdiction de regarder une femme

291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

1629. Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : « Ne vous isolez pas avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. » [Bukhari et Muslim]

LE LIVRE DES PRECEPTES SUIVIS EN VOYAGE

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

LE LIVRE DES ANECDOTES DIVERSES

1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

« QUARANTE HADITHS’  – An-Nawawi  (lienhard-copy)

Dans la continuité de sa compilation « Les Jardins des Vertueux », l’imam An-Nawawi a rassemblé ce qu’il considère comme les hadiths les plus importants que tout Musulman se doit de respecter, ces Hadiths sont disponibles  en livre chez le site de commerce en ligne Amazon, ou sur plusieurs sites en ligne, par exemple le site de la Mosquée de Saint-Germain-En-Laye. (hard-copy), de la Mosquée de Villejuif, de la Mosquée de Villeneuve-La-Garenne (hard-copy) ou de la Mosquée de Haguenau (hard-copy). quelques uns d’entre eux décrits ci-dessous :

-                                                                               1538303529-40-hadiths-nawawi Roland Ries
HADITH 8 :
« D’après Ibnou Omar(que Dieu soit satisfait de lui et de son père), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit:
« Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa . S’ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu’ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l’Islâm, mais Dieu réglera le compte de leurs (intentions vraies) ».

Il semblerait que l’Islam soit la seule et vraie religion, on fait ici notion de combat « contre les Hommes »,  idéologiquement, la conquête pour propager l’Islam.

HADITH 14 :
« selon Abôu Masoûd (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit:
« Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s’agit d’un des trois coupables que voici: le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

Cet hadith rend licite le meurtre dans certaines conditions, et dit clairement qu’un Musulman ne peut quitter sa Religion, (apostat) sous peine de mort. Est-ce qu’une Religion peut autoriser une personne à tuer une autre personne ? Cela ne vous paraît-il pas singulier ? Quel impact cet enseignement peut avoir sur de jeunes Musulmans ? Pour les plus influençables d’entre eux, ne peuvent-ils pas être perturbés ?

HADITH 17:
« selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut), a dit:
« Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lors donc que vous tuez, tuez bien. Lors donc que vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son coutelas et traite bien sa victime ».


Avec les enseignements des prédicateurs provenant de pays diffusant un Islam revendicatif, et les ouvrages conseillés par les responsables de la Grande Mosquée de Strasbourg, faisant l’apologie de l’antisémitisme, de la misogynie, glorifiant le Jihad (Guerre Sainte) et rejetant toutes les Valeurs, Traditions et Moeurs Occidentales, pensez-vous que c’est un Islam de Paix, de Tolérance qui est diffusé aux jeunes Musulmans de Strasbourg dans l’école coranique de la Mosquée ? Seront-ils bien intégrés dans la société civile occidentale, ou formeront-ils à terme une communauté à part  ?

Pour conserver la paix sociale, faire face aux revendications toujours plus pressantes des associations Musulmanes, s’assurer un électorat communautaire, et par peur d’être taxé de raciste ou d’ »islamophobe », les élites qui nous gouvernent se comportent en dhimmis, c’est-à-dire que, à l’instar des Chrétiens de l’Empire Byzantin devant la pression et la percée de l’Islam au XV Siècle, elles finissent par céder avec conviction et virulence à toutes les exigences des associations et groupes Musulmans. Une soumission progressive aux préceptes islamiques, jusqu’à, dans le cas de Byzance, sa décadence finale par la chute de Constantinople et son islamisation en 1453.

-                                                 1538303416-mosquee-strasbourg-le-maire-roland-ries Saïd Ramadan

« Ce moment émouvant est aussi un moment solennel pour la Communauté musulmane strasbourgeoise, car cette Grande mosquée constitue une avancée considérable dans l’histoire de son insertion dans notre cité, et il l’est également pour tous les Strasbourgeois, au nom desquels je m’exprime, car je sais que l’inauguration de ce lieu de culte figurera désormais parmi les dates essentielles de l’histoire de notre ville. »
Roland Ries, Maire socialiste de Strasbourg, discours lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg le 27/09/2012

-                     1538303409-mosquee-strasbourg-manuel-valls Sayyid Qutb        1538303409-mosquee-strasbourg-manuel-valls-ingerence-etrangere Sharia
Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, entouré de responsables marocains, koweïtiens et saoudiens lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg
« En permettant, puis en accompagnant ce projet de Grande mosquée, la Ville de Strasbourg a fait plus qu’offrir un lieu de culte supplémentaire aux fidèles. Cette Grande mosquée, implantée à moins de deux kilomètres de la Cathédrale Notre Dame, a la force du symbole. Elle donne à l’Islam son envergure, son éclat, sa grandeur. Elle donne à l’Islam toute sa place. Oui, l’Islam a toute sa place en France, car l’Islam de France, c’est aussi la France. »
Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, discours lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg le 27/09/2012

9 novembre, 2011

L’Islamiste Boubaker El Hadj Amor de l’UOIF sera aux commandes de la future Grande Mosquée de Poitiers

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 51 min

La ville de Poitiers dans la Vienne est connue comme un lieu symbolique dans toute la Civilisation Occidentale, puisque c’est là que les Musulmans de Abd-Al Rahman sont mis en déroute en 732 par Charles Martel, roi des Francs, mettant un coup d’arrêt définitif à l’expansion de la conquête Musulmane en Europe.
L’Empire Islamique s’étalait à l’époque du Moyen-Orient à la péninsule Ibérique en passant par le Maghreb. La victoire de Charles Martel marque l’arrêt du Jihad Islamique dans le Royaume des Francs.
Les Musulmans seront ensuite, au fil des années, des batailles,  et des victoires successives des Francs, rejetés au delà des Pyrénées.

-     L'Islamiste Boubaker El Hadj Amor de l'UOIF sera aux commandes de la future Grande Mosquée de Poitiers dans Politique histoirebatailledepoitiers                     charlesmartel Ahmed Jaballah dans religion

-       Bataille de Poitiers, octobre 732 – Charles de Steuben (1837)

 

Dans le milieu des années 1980, les Musulmans immigrés de France, entrés pacifiquement, disposent d’une salle de prière aménagée à Poitiers. La salle en question située dans l’ancienne maison du jardinier du jardin des Plantes, rue Guillaume-le-Troubadour, est devenue au fil des ans trop petite pour accueillir les Fidèles.
Une Mosquée plus grande devient alors nécessaire.
Le projet est alors porté à bout de bras par un seul homme: Boubaker El-Hadj Amor, le grand mufti de la Communauté Musulmane poitevine, celui que les autorités civiles, religieuses et militaires de la Vienne appellent respectueusement « monsieur l’Imam ». A 48 ans, cet ingénieur en robotique, né en Tunisie, est un des piliers de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), jusqu’en 2004, il en était secrétaire et trésorier, préside le conseil régional du culte musulman (CRCM) de Poitou-Charentes, pilote l’institut de formation des imams, situé dans la Nièvre, et prétend avoir sous sa responsabilité quelque 400 étudiants en langue arabe à l’Institut Européen de Sciences Humaines, (IESH) une école Coranique de Saint-Denis.

Le 3 octobre 2003, Jacques Santrot, alors maire socialiste de Poitiers, signe le permis de construire de la future Grande Mosquée Cathédrale de Poitiers.
Le futur bâtiment sur quatre niveaux est érigé sur un terrain de 7 000 mètres carrés sur lequel s’étalera une salle de prière assez vaste pour accueillir 700 fidèles, un espace pour les ablutions, une imposante bibliothèque islamique, une salle pour les cours coraniques, et surtout un immense minaret de 22 mètres, doté d’une sonorisation, (pour lancer l’appel au Muezzin, comme à Hambourg ?), visible à plusieurs kilomètres.

-                                                                 mosqueepoitiersfrance Al-Qaradawi
-           La future Grande Mosquée de Poitiers et son minaret de 22 mètres en cours de construction en 2011

Le financement ne doit provenir que des Fidèles, le Maire faisant valoir la Loi 1905, l’État ne finance aucun Culte.
Boubaker El Hadj Amor va s’organiser, convaincre la Communauté Musulmane Poitevine sur laquelle il compte obtenir 200 000 euros de Dons.
Pour convaincre l’UOIF de mettre également la main au porte-monnaie, Boubaker El Hadj Amor utilise un argument choc: «J’ai fait valoir l’histoire de Poitiers. Un lieu de culte et de paix sur les ruines de la bataille de 732: tout un symbole. »
Il obtiendra de l’UOIF les trois quarts des 1,5 millions d’euros nécessaires pour financer la Mosquée.

L’UOIF est une organisation islamiste proche des Frères Musulmans qui contrôle plus de 60 associations en France, et plus de 150 lieux de Culte en sont proches idéologiquement.
Les Frères Musulmans sont un mouvement fondé par Hassan-Al Bannah en 1928 qui lutte à travers le Monde, sous forme pacifique ou guerrière, (responsable entre autres de l’assassinat de Anouar El-Saddath, président égyptien en 1981 au Caire), afin d’imposer un Etat Islamique, un pouvoir sans opposition politique unifiant toute la Communauté Musulmane sur Terre, la Oumma, obéissant ainsi aux Lois Coraniques et à la Sunna du Prophète Mohammed.


QUELQUES MEMBRES DU RESEAU UOIF/ FRERES MUSULMANS / et associés

 

-           qaradawijuifs2 Amar Lasfar                                qaradawijaballah antisémitisme
-       Youssuf Al-Qaradawi, des Frères Musulmans         Youssuf Al-Qaradawi et Ahmed Jaballah, président de l’UOIF
-                                                                                                      à l’IESH de Paris (Saint-Denis)

“Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire quela seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant,  et je tuerai tous lesennemis d’Allah, les Juifs!”
Cheikh Youssuf Al-Qaradawi – 28 janvier 2009 -Al-jazeera  

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi, une sommité du Monde Musulman sunnite, consultant religieux sur Al-Jazeera, chaîne à très forte audience dans le Monde Arabe, dirige le conseil européen de la fatwa et est « conseiller scientifique » à l’IESH en France.

-                                                 ahmedjaballahmosquecrteil antisionisme
-                                                                 Ahmed Jaballah

“L’Islam est venu avec le système que l’on appelle le Califat, le sens même de ce mot, veut dire celui qui va être à la place, qui va gouverner au nom du Peuple, c’est le gouverneur et responsable qui est au service du Peuple. […] L’Islam a donné des Valeurs, des fondements, des bases qu’il faut respecter, et tout système Politique qui respecte ces bases, on peut le considérer comme un système islamique.”
Cheikh Ahmed Jaballah – président de l’UOIF,
prèche à la Mosquée Sahaba de Créteil

-                                                                    tariqramadandrhyde Boubaker El Hadj Amor
-                                                                           Tariq Ramadan

“Dans le domaine politique, comme c’est le cas
pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. […] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations” (page 93)
 invité au Congrès annuel de l’UOIF au Bourget jusqu’en 2010

“Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…)”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”(page 36)

“La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”
(page 35)

“De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”(page 38)

-                                                           hanirmadan Boycott
-                                                                        Hani Ramadan

« Hassan-al Bannah, disait également que l’Islam est une organisation politique, c’est-à-dire que, il y a un devoir d’engager une réforme pour  aboutir à l’État islamique en terre d’Islam et à amener les Musulmans à s’engager ailleurs pour défendre leurs droits au niveau politique. L’Islam ne connaît pas de séparation entre le politique et le religieux.”
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud le 2 janvier 2011
Invité au Congrès de l’UOIF au Bourget en 2011.

« Le Message du Coran est réellement global, on a dans le Coran des versets qui traitent de tous les domaines de la vie : le remboursement des dettes, le jeûne, le combat qui vous est prescris alors que vous le detestez, mais c’est un élément losque la cause est nécessaire, le talion vous est prescrit lorsque des personnes ont été tuées, la rédaction d’un testament, etc…l’Islam touche tous les domaines de façon évidente.
La vie du Prophète est elle même un exemple, il a établi un État Islamique qui fonctionne à tous les niveaux.« 
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud le 2 janvier 2011

« La lapidation est terrible, tout comme le sida. Mais elle est à la mesure d’une faute qui est d’une gravité extrême. (…) En outre, la nature de la peine correspond à la nature du péché : la main coupée pour le vol, la lapidation pour le plaisir illégitime. Elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification »
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Le Monde, septembre 2002

« La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur. »
Hani Ramadan
(frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Mosquée de Mulhouse

http://www.dailymotion.com/video/xb7s6l

« Écoutez les termes utilisés dans l’Évangile : »Serpents, race de vipères », Jésus lui-même craint les juifs, et sait qu’ils cherchent à le tuer, c’est un passage qui nous autres Musulmans nous rappelle certains versets du Coran qui nous disent : « Pourquoi avez-vous tué les Prophètes auparavant, si vous étiez Croyants ? »
Hani Ramadan (accompagné de Tariq Ramadan) – 1 mai 2004 Mosquée de Bruxelles

On peut noter que Tariq et Hani Ramadan sont les petits-fils de Hassan-Al Bannah, fondateur des Frères Musulmans.

 

-                   amarlasfar Charles Martel                          mosquelillelasfaraubry Dieudonné
-        Amar Lasfar, recteur de la Grande Mosquée de Lille-Sud          Amar Lasfar - Martine Aubry

“Pensez-vous que quelqu’un puisse venir à bout de l’Islam dans ce pays ? Même s’ils vous expulsent, même s’ils nous expulsent, même si vous quittez ce pays, même si nous quittons ce pays, même s’ils vous achèvent, même s’ils nous achèvent, une chose est sûre, la graine a pris dans la terre.”
Amar Lasfar, membre de l’UOIF – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud

-                                                                      mosqueraismesiquioussen Frères Musulmans
-                                                                     Hassan Iquioussen

“S’il y a beaucoup d’orphelins c’est à cause de l’Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n’y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu’on a choisi, on fait un coup d’état, ou on fait un embargo.  C’est l’Occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes.”
Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF – prèche à la Mosquée de Pont-à-Mousson, le 12 décembre 2010

“On va tous mourir, alors autant mourir en martyr avec toutes les conséquences positives.”
Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF -  prèche à la Mosquée Al-Badr de Meaux sur le conflit israélo-palestinien           

-                                                                            mosquebordeauxtareqoubrou Hani Ramadan
-                                                                          Tareq Oubrou

- »Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
Tareq Oubrou, membre de l’UOIF, recteur de la future Grande Mosquée de Bordeaux - prèche devant des Fidèles

Comme on l’a vu, Boubaker El Hadj Amor exerce d’importantes responsabilités au sein de l’UOIF, et ne peut que cautionner cette doctrine de l’Islam politique expansionniste.

On peut remarquer que les représentants de l’UOIF présentent deux caractéristiques bien particulières:

 

1) L’ART DU « DOUBLE DISCOURS » : LA TAQQYIA

Devant les médias, les penseurs de l’UOIF tiennent des discours, un dialogue d’apaisement, le Respect de la République, de la Tolérance, de la laïcité, l’aspect politique de l’Islam est totalement occulté. Il n’est abordé que dans les prèches dans les Mosquées ou les ouvrages spécialisés.
Tariq Ramadan est le plus parfait manipulateur de l’opinion en maniant à merveille ce « double discours », dans ses interventions toujours très médiatisées, il préche la Tolérance,  la Spiritualité de l’Islam et milite pour ne pas faire bannir le voile à l’école ou ne pas interdire la Burqa et  le Niqab dans les lieux publics. Une stratégie qui a pour but de faire progresser la visibilité de l’Islam afin de lui donner plus tard une assise politique.

Sur l’interdiction du port de la Burqa et du Niqab dans les lieux public, voici la réaction de Boubaker El Hadj Amor, un extrait :

-                                                                      aboubakrrr Hassan Iquioussen

« Nous considérons toujours que c’est une Loi injuste, mais la Loi est là, il faut faire avec, il faudra attendre que la mentalité globale de la communauté française évolue vers l’acceptation du fait de la visibilté de l’Islam plus que ce qu’elle n’est aujourd’hui, mais la Loi étant là, il faudra que on l’intègre dans notre façon d’être et notamment dans notre habit. »

Boubaker El Hadj Amor évoque « une Loi injuste« , et « qu’il faudra attendre que la mentalité globale de la communauté française évolue vers l’acceptation du fait de la visibilité de l’Islam plus que ce qu’elle n’est aujourd’hui ».
Ce n’est donc pas à l’islam de s’adapter, mais à la République Française de « changer de mentalité » pour intégrer la visibilité de l’Islam. Puis ensuite, « mais la Loi étant là, il faudra que on l’intègre dans notre façon d’être et notamment dans notre habit. »
Donc, respecter la Loi en attendant des jours meilleurs, accomplir un travail de fond afin de changer les mentalités des français.

 

 2) L’ANTISIONISME / ANTISEMITISME

L’antisémitisme est ancré dans les écrits Saints de l’Islam, que ce soit dans le Coran ou les Hadiths (faits et gestes du Prophète Mohammed compilés dans des écrits), voir par exemple le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad as Salihin), une référence dans le Monde Musulman.
Il est un des dénominateurs communs de la doctrine défendue par la plupart des membres de l’UOIF.
L’antisémitisme s’est évidemment transformé en antisionisme lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Les écrits de Tariq Ramadan par exemple, sont souvent orientés contre Israël et le Sionisme.

De ce conflit, une doctrine a pris jour au fil des décennies, qui a également influencé les Eglises Chrétiennes de pays Arabes d’Orient : le palestinisme, doctrine mise en place et diffusée massivement à travers le Monde, en particulier par le théologien chrétien palestinien Naïm Ateek.
Le « palestinisme » explique que l’Islam englobe le Christianisme, et en expulse ses racines judaïques de l’Ancien Testament.
La souffrance du Christ pendant son Chemin de Croix est matérialisée symboliquement par le martyr du peuple palestinien subi par les « oppresseurs Juifs », et la Crucifixion du Christ puis sa résurrection, seraient symboliquement représentés par la destruction de l’État d’Israël, le retour du Prophète Jésus du Coran accompagné du Mahdi (un être aux puissances surnaturelles venu unifier les Musulmans) qui ouvriront les portes de l’Occident, ce qui mènera à la création d’un Etat Islamique d’une Pureté Universelle.

Cette propagande n’est pas sans conséquence en Occident: les manifestations incessantes pour faire d’Israël un Etat terroriste, vident progressivement la doctrine Chrétienne de ses fondements Judaïques de l’Ancien Testament.

Quelques exemples de la doctrine palestiniste : Hassan Iquioussen, (écoutez son prèche à la Mosquée Al-Badr de Meaux avec le retour de l’AntéChrist en Palestine), Hani Ramadan et ses prèches de haine contre les Juifs dans les Mosquées, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son ami l’humoriste Dieudonné qui expose parfaitement dans cette interview la doctrine palestiniste, ou encore les exhortations à la haine des « religieux » sur les différentes chaînes de télévisions Arabes.

-                         mahmoudahmadinejad islam                        mahmoudahmadinejaddieudonn israël
-                       Mahmoud Ahmadinejad                           Mahmoud Ahmadinejad et Dieudonné

« Israël n’a qu’un seul choix : se rendre, abdiquer et se résoudre à accepter le fait accompli. Les Sionistes disparaîtront et, avec eux, toutes les oppressions ; les faibles vaincront et le Mahdi tant promis et tant attendu arrivera, avec pour compagnon Jésus-Christ, qui le soutiendra  »
le président iranien Mahmoud Ahmadinejad – l’Orient -Le Jour 15 octobre 2010

 

Concernant l’antisionisme, Boubaker El Hadj Amor, futur recteur de la Grande Mosquée de Poitiers, ne fait pas exception à la règle, sur sa page Facebook on trouve un lien incitant au boycott des produits venant d’Israël, ainsi qu’une vidéo visant à démontrer un « complot sioniste », la présumée persécution des Juifs :

-   boycottisrael1 Mahmoud Ahmadinejad        boubakerisrael Martine Aubry

Pensez-vous que l’Islam de l’UOIF est compatible avec les Valeurs de la République, la Tolérance, la Fraternité, la Laïcité ? Quel Islam sera dispensé aux jeunes Musulmans dans les salles de cours de la future Grande Mosquée de Poitiers ?
Que penserait Charles Martel de tout cela ?

30 octobre, 2011

Sur le site de l’ACMU de la Mosquée des Ulis, celui qui quitte l’Islam mérite la peine de mort

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 16 h 29 min

Les Ulis est une commune de l’Essonne en banlieue parisienne. La Mosquée des Ulis a été octroyée par la Sonacotra afin de permettre à ses résidents, pour la plupart des immigrés de confession Musulmane, de pratiquer leur culte. Différentes associations dont « ElFath »(la conquête), « EsSalam », se sont constituées au fil du temps pour gérer ce lieu. Au départ, la vocation de ces associations avait pour objet de maintenir cet endroit dans un état propre et fréquentable nécessaire aux prières rituelles pour des personnes vivant souvent seules au foyer.
C’est dans ce contexte, en 1997, que les fidèles se sont réunis pour créer l’Association Culturelle des Musulmans des Ulis (ACMU). Face à l’affluence grandissante de la population musulmane venant d’autres villes, et devant la taille des locaux inadaptée et l’organisation systématique de prières de rue tous les vendredis, l’association va faire pression par des manifestations  et des revendications auprès de la mairie, afin d’initier un projet de construction d’une plus grande Mosquée.

Image de prévisualisation YouTube
-                                                                         Prières de rue le vendredi à la Mosquée des Ulis.

La municipalité cède et est prête à fournir un terrain pour la construction du nouvel édifice, mais l’ACMU et la mairie n’arrivent cependant pas à s’entendre sur la surface de la future Mosquée. La mairie n’accordant que 1500 m2 de terrain, trop peu pour l’ACMU. Fatigués de voir le projet au point mort, une poignée de Musulmans ulissiens a créé El Andalous, une nouvelle association. El Andalous s’occupe alors de tout le dossier et entame les discussions avec la mairie. Le projet prend forme, et se concrétise avec une promesse de bail, et les plans de la future Mosquée.

De par sa situation, la future Mosquée profitera de nombreux espaces publics environnants dont une offre importante en matière de stationnement. L’édifice aura une surface au sol de 1575 m2 et une surface hors œuvre nette constructible de 2500 m2.
Il s’étendra sur deux niveaux et comportera deux parties :
- une partie cultuelle : une salle de prière principale pour hommes, une mezzanine pour femmes et des salles annexes d’une capacité d’accueil totale de  plus de 2.000 fidèles
- une partie culturelle : une bibliothèque, une salle de conférence, quatre salles de cours, une salle polyvalente, salon de thé et un réfectoire.

 

Après des débats houleux et conflictuels entre les deux principales associations musulmanes locales (ACMU et El Andalous) qui ne s’entendent pas sur la gestion du projet, le projet est gelé. Diverses pressions sont alors organisées, des militants d’El-Andalous allant même jusqu’à démarrer une grève de la faim pendant une dizaine de jours en avril 2011.
Maud Olivier, maire socialiste des Ulis signe finalement le bail et inaugure la pose de la première pierre du complexe islamique le premier octobre 2011, qui devrait pouvoir accueillir ses Fidèles en 2013.

-    Sur le site de l'ACMU de la Mosquée des Ulis, celui qui quitte l'Islam mérite la peine de mort dans Politique mosquee02                    antisémitisme dans religion
-                        Projet de la future Mosquée des Ulis – pose de la première pierre le premier octobre 2011

Cette convention n’est pour le moment signée que avec El-Andalous, mais Maud Olivier s’engage à intégrer l’ACMU dans  la convention si un arrangement est trouvé.

L’association Musulmane historique de la ville ACMU,  dispose d’un site internet pour diffuser les préceptes islamiques. Sur le forum, divers articles sont écrits et validés par les responsables du site, on peut trouver un article très complet sur l’apostasie, l’acte de renonciation à un dogme, une religion. Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 

LA SOCIÉTÉ MUSULMANE ET LA LUTTE CONTRE L’APOSTASIE

« Il est nécessaire d’opposer une résistance à l’apostasie individuelle afin de la cerner et d’éviter qu’elle ne se développe et que fusent de toutes parts ses étincelles. Elle deviendrait alors une apostasie généralisée, car des petites étincelles naissent les grands incendies.
A partir de cela, les juristes de l’Islam sont unanimement d’avis que l’apostat mérite une peine, même s’ils peuvent diverger sur sa nature. Leur grande majorité estime que cette peine est la peine de mort. C’est l’avis des quatre écoles de jurisprudence islamique prévalantes, voire des huit écoles.
A ce sujet, une somme de hadiths authentiques ont été narrés par un certain nombre de Compagnons : Ibn `Abbâs, Abû Mûsâ, Mu`âdh, `Alî, `Uthmân, Ibn Mas`ûd, `Â’ishah, Anas, Abû Hurayrah et Mu`âwiyah Ibn Haydah.
Ces hadiths sont rapportés selon des formulations différentes. Par exemple, le hadith d’Ibn `Abbâs : « Quiconque change sa religion, tuez-le. »(rapporté par tous les compilateurs de hadiths sauf Muslim ; on retrouve le même hadith chez At-Tabarânî, d’après Abû Hurayrah, avec une bonne chaîne de narration et ce hadith est narré selon Mu`âwiyah Ibn Haydah avec une chaîne de narration dont les maillons sont des hommes de confiance).
Le hadith d’Ibn Mas`ûd : « Le sang d’un Musulman qui atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu et que je suis le Messager de Dieu est illicite sauf dans trois cas : l’homicide volontaire, le fornicateur qui a déjà connu le mariage et l’apostat qui abandonne la Communauté. »(rapporté par l’ensemble des compilateurs de hadiths).
Selon d’autres versions de ce hadith, d’après `Uthmân : « …un homme qui a mécru après sa Soumission (Islam) ou qui a forniqué après qu’il a connu le mariage ou qui a tué sans droit une autre âme. » (rapporté par At-Tirmidhî, qui le qualifia de hasan(bon) -, An-Nasâ’î et Ibn Mâjah ; le sens du hadith est confirmé par la version d’Ibn `Abbâs, de Abû Hurayrah et de Anas). L’érudit Ibn Rajab dit : « Tuer dans chacun de ces trois cas est consensuellement admis par les Musulmans. ».
Alî, que Dieu honore sa face, exécuta la peine de l’apostasie contre un groupe de gens qui l’avaient divinisé. Il les brûla vifs, après qu’il leur eut demandé de se repentir et qu’il les eut réprimandés, mais ils refusèrent de se repentir et de revenir sur leurs prétentions. Il les jeta alors dans le feu, disant : lorsque j’ai vu que la chose était blâmable, j’ai allumé mon bûcher, et j’ai appelé Qumbur » (Qumbur étant son serviteur et son page). Ibn `Abbâs désapprouva `Alî, arguant de l’autre hadith : « Ne châtiez pas par le châtiment de Dieu. » Ibn `Abbâs pensait donc qu’il fallait les tuer, mais non les brûler. La divergence d’Ibn `Abbâs concernait donc le moyen employé, non le principe. De même, Abû Mûsâ et Mu`âdh exécutèrent la peine de mort contre un Juif du Yémen qui s’était converti à l’Islam puis avait apostasié. Mu`âdh dit alors : « C’est le Jugement de Dieu et de son Messager. » (hadith consensuellement reconnu, i.e. rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).
`Abd Ar-Razzâq rapporte qu’Ibn Mas`ûd mit en arrestation un groupe de gens, en Irak, qui avaient renié l’Islam. Il écrivit alors à `Umar à leur sujet. Ce dernier lui répondit par une lettre : « Propose-leur la religion de vérité et l’attestation qu’il n’y a de dieu que Dieu. S’ils acceptent, laisse-les en paix. Et s’ils refusent, tue-les. » Certains d’entre eux acceptèrent et ils furent graciés. D’autres refusèrent et ils furent tués.
On rapporte d’après Abû `Amr Ash-Shaybânî qu’Al-Mustawrad Al-`Ijlî se convertit au christianisme après avoir embrassé l’Islam. `Utbah Ibn Furqud l’envoya à `Alî, qui lui demanda de se repentir, ce que l’apostat refusa de faire. `Alî le mit à mort.« 

L’article dénonce clairement l’apostasie, le meurtre et l’adultère qui doivent être passible de peine de mort. Cet article vous semble-t-il être un Message de Repect et de Tolérance envers les autres Communautés ? Est-il en conformité avec la déclaration des Droits de l’Homme, qui stipule la liberté de Culte ?
En publiant cet article, en ligne depuis mai 2011, les responsables de l’ACMU cautionnent ouvertement le meurtre en cas d’apostasie.

L’imam de la Mosquée Sonacotra des Ulis de l’ACMU, le Cheikh Okba Chekiri donne des sermons tous les vendredis, ci-dessous un extrait d’un sermon donné le 8 mai 2009, intitulé, »Préserve les droits de tes frères musulmans! », quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

« Le musulman est le frère du musulman. Il ne l’opprime pas et ne le délivre pas. Celui qui est au service de son frère, Allah sera à son service et celui qui soulage un musulman d’une difficulté Allah le soulagera d’une difficulté parmi celles du Jour dernier. Et celui qui couvre la faute d’un musulman Allah couvrira ses fautes le Jour dernier ». (hadith rapporté par Al-Boukhaariy et Mouslim d’après ibn Omar).
De ce hadith apparaissent les principaux corollaires de la fraternité dans l’Islam.
Cette fraternité n’est pas un vain mot que l’on dit par courtoisie ou pour mettre la poudre aux yeux mais c’est un engagement et un pacte qu’il faut absolument respecter. Il est en effet interdit au musulman de commettre un tort contre son frère ou préméditer ce tort. S’il porte atteinte contre lui sans toutefois le vouloir, il lui incombe de réparer ce tort, et il ne porte pas pour cela un péché car il n’avait pas voulu lui nuire. Par contre s’il avait l’intention de lui nuire même par un geste qui ne lui porte pas réellement préjudice ou qu’il aurait voulu repousser par ce tort de la gêne à son encontre, c’est alors pire et il en portera un péché confirmé. Le Prophète n’avait-il pas dit ce qui signifie : Ni nuisance ni intention de nuire(hadith rapporté par Ahmad, Ibnou Maadjah et Maalik dans son Mouatta’).
Ensuite, quelques soients les différends entre le musulman et son frère, c’est particulièrement grave de sa part de lui faire subir les sévices d’un mécréant ou alors inciter le mécréant à lui causer du tort ou alors se rallier au mécréant contre lui. Prends garde à ce que tu ne sois un bâton dans la main du mécréant frappant avec un musulman ! Prends garde à ce que tu ne sois une botte dans le pied du mécréant écrasant avec un seul musulman ! Prends garde à ce que tu ne sois une arme dans les mains du mécréant se vengeant avec d’un musulman ! Au contraire sois plutôt au service de tes frères le mieux que tu puisses, et offre leur ton aide à chaque fois qu’il t’est possible de le faire. »

L’imam de la Mosquée des Ulis sépare bien les Musulmans qui doivent s’entraider, et les Mécréants, les non-Musulmans.
 » Il est en effet interdit au musulman de commettre un tort contre son frère ou préméditer ce tort. » Cela veut-il dire qu’il est permis de faire du tort aux non-musulmans ? Pourquoi faire cette discrimination entre Musulmans et non-Musulmans ? Le Mécréant est dans ce sermon considéré comme un ennemi
, qui ne mérite ni aide, ni considération. Est-ce que ce prèche ne risque-t-il  pas d’induire de l’animosité envers les non-musulmans ? Où est le Message de Respect et de Solidarité entre Communautés ?

-                                               mosqueulislejardindesvertueux apostasie
Fidèle Musulman enseignant le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad-as-Salihin) à la Mosquée actuelle « El Andalous » des Ulis – reportage téléssonne

On peut remarquer que le Livre « Le Jardin des Vertueux » (RIyad as Salihin) est une base d’apprentissage de l’Islam à la Mosquée « El-Andalous », salle de prière distincte de celle de l’ACMU.   Le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad as salihin),  est une véritable référence dans le Monde Musulman, contenant les textes Saints les plus précieux, une compilation de hadiths, un complément pour suivre et comprendre les préceptes du Coran. Adopter le bon comportement et déterminer ce qui est licite ou illicite en Islam. Quelques extraits :

1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)
1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)
Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.
Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.
1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]
1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)
Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

290. L’interdiction de regarder une femme
291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)
285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

265. Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière »
1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : «
L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

Des Messsages d’Amour, d’Humilité, de Paix, de Fraternité ? Est-ce que le « Jardin des Vertueux » sera enseigné aux élèves dans les cours donnés dans les classes de la future grande Mosquée des Ulis ?

-                                                                       maudolivier charia

« Ce moment me donne l’occasion de rappeler mon attachement indéfectible, à toutes les Valeurs de justice, de Laïcité, de Tolérance et de Fraternité. Ces Valeurs sont les fondements de notre République. Vous le savez, dès ma prise de fonction, j’ai décidé avec les élus de la majorité municipale, de tout faire pour que le dossier de la réalisation d’un lieu de prières adapté pour nos concitoyens de confession musulmane aboutisse rapidement et dans de bonnes conditions. »
Maud Olivier – maire socialiste des Ulis – discours lors de la pose de la première pierre de la Mosquée des Ulis le 1 octobre 2011.

26 octobre, 2011

La Mosquée Arrahma de Nantes met en ligne sur son site l’intégralité d’un livre antisémite, incitant à la discrimination religieuse, à la misogynie et au Jihad Islamique (Guerre Sainte)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 22 h 40 min

L’association Culturelle des Musulmans de Nantes Nord est à l’initiative de la naissance de l’Association de la Mosquée Arrahma (AMA) le 13 mars 2005, présidée par Abdelhakim Lahmine. Le projet de cette nouvelle entité était de construire un nouveau Lieu de Culte pour les Musulmans de l’agglomération de Nantes, et s’est concrétisé par la construction d’une Mosquée entièrement financée par les Fidèles Musulmans, au coût de 1 200 000 euros pouvant accueillir 1300 fidèles.
Le terrain a été mis à disposition par la municipalité de Nantes. Sur le site officiel de la Mosquée, une participation financière est demandée aux Fidèles pour pouvoir acheter ce terrain, l’objectif est de collecter 100 000 euros (hard-copy).
La Mosquée a été inaugurée en présence du député-maire socialiste de Nantes Jean-Marc Ayrault le 20 mai 2010. Un projet d’agrandissement devrait suivre dans les prochaines années avec la construction d’un « centre culturel » qui comprendra une bibliothèque, des salles de cours et d’informatique, une cuisine, et des espaces de jeux.

La Mosquée Arrahma de Nantes met en ligne sur son site l'intégralité d'un livre antisémite, incitant à la discrimination religieuse, à la misogynie et au Jihad Islamique (Guerre Sainte) dans Politique mosquenantes          mosquenantesprche antisémitisme dans religion
-             Mosquée Arrahma de Nantes                 Fidèles Musulmans écoutant un prèche à la Mosquée de Nantes

Sur la page d’accueil du site (menu de gauche), un lien invite les internautes à une meilleur compréhension de l’Islam. En cliquant dans le « menu principal » sur le lien « Islam » puis sur le lien « hadith », ce lien conduit directement à la mise en ligne de l’intégralité du livre écrit par l’imam An-Nawawi au VII Siècle, « Le Jardin des Vertueux » (Ryadh Salihin), un livre faisant autorité dans le monde Musulman, et une véritable référence Spirituelle après le Coran. (hard-copy)
Cet ouvrage est vivement recommandé comme base sprirituelle par exemple par la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine , la Mosquée de Bobigny, la Grande Mosquée de Lyon, la Mosquée de Tours, on peut le trouver également en téléchargement auprès des sites de la communauté musulmane de France comme islamhouse, ou en vente sur Amazon. Le site pointe aussi sur le site commercial iqrashop pour acquérir l’ouvrage au prix de 13 euros.
« Le jardin des Vertueux » est une compilation des commandements les plus sacrés,
« les Hadiths »,faits et gestesdu Prophète Mohamed relatés par ses contemporains . L’ouvrage décrit les bons comportements à adopter, détermine ce qui est licite ou illicite, pour tout bon musulman voulant respecter et pratiquer sa Foi, en tous lieux et à toutes époques,  ces textes servent de base au Droit Coranique et à la jurisprudence (fiqh) dans certains pays Musulmans (charia).

Le Livre est découpé en chapitres. On peut en détailler quelques-uns.
Le chapitre 11 s’intitule « Le Livre de la Guerre Sainte » (hard-copy). Quelques Hadiths dans différents chapitres ci-dessous :

————————————————————————————————————————–

LE LIVRE DE LA GUERRE SAINTE

234. Les vertus du combat (hard-copy)

Coran 61.10 : Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d´un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d´Eden. Voilà l´énorme succès et il vous accordera d´autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d´Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants

1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.

1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]

1352. Selon Abou Hourayra et Jabir, le Prophète a dit : « La guerre, c’est l’art de tromper l’ennemi. » [Bukhari et Muslim]

235. Les différentes catégories de martyrs et leur récompense dans l’au-delà

1354. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lesquels d’entre vous tenez-vous pour martyrs ? » Ils répondirent : « Ô Envoyé de Dieu, celui qui est tué au service de Dieu est considéré martyr. » Le Prophète reprit alors : « Les martyrs de ma communauté seraient bien peu nombreux ! » Ils demandèrent : « Qui d’autre, Prophète de Dieu ? » – « Quiconque est tué pour la cause de Dieu est martyr. Celui qui meurt au service de Dieu est martyr, de même que celui qui meurt de la peste, d’une maladie du ventre ou de la noyade, conclut le Prophète. » [Muslim]

236. Les mérites de l’affranchissement d’un esclave
237. Les vertus de la bienveillance à l’égard des esclaves
238. Les vertus de l’esclave qui s’acquitte des droits de Dieu et de son maître
239. Les mérites de l’adoration en période de troubles

240. Les mérites de la souplesse en matière de transactions commerciales

LE LIVRE DES INTERDICTIONS

265. La permission de maudire ceux qui commettent des péchés

Il a dit encore : « Que Dieu maudisse ceux qui représentent les êtres vivants». (Il s’agit sans doute des sculpteurs et autres dessinateurs d’images «saintes»). «Que Dieu maudisse celui qui déplace frauduleusement les bornes d’un terrain ». « Que Dieu maudisse celui qui amène les autres à maudire ses deux géniteurs ». « Que Dieu maudisse celui qui sacrifie une bête à autre que Dieu ». « Que Dieu maudisse celui qui introduit à Médine une mauvaise innovation ou qui y héberge celui qui l’introduit. Qu’il soit maudit de Dieu, des Anges et de l’Humanité entière ». Seigneur Dieu! Maudis les tribus de Ri’ian, de Dhakwàn et ‘Ousya car elles ont désobéi à Dieu et à Son Messager ». « Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ». « Que Dieu maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes; et que Dieu maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes ». Toutes ces expressions se trouvent dans les recueils authentifiés des Hadiths. Certaines sont dans les recueils d’Aï Boukhâri et de Mouslim, certaines autres dans l’un seulement de ces recueils. J’ai seulement visé la concision en faisant signe à ces Hadiths et j’en citerai la plupart dans les chapitres respectifs de ce livre, si Dieu veut. « 

290. L’interdiction de regarder une femme

291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

1629. Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : « Ne vous isolez pas avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. » [Bukhari et Muslim]

305. L’interdiction de représenter des animaux


LE LIVRE DE LA FOI, DE LA MORALE, DE LA FAMILLE, DE LA VIE EN SOCIÉTÉ

35. Le droit de l’époux sur sa femme (hard-copy)

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin. [Bukhari et Muslim]

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim]

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

 

LE LIVRE DES PRECEPTES SUIVIS EN VOYAGE

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

LE LIVRE DES ANECDOTES DIVERSES

370. Hadiths relatifs à l’Antéchrist et aux signes de la fin des temps (hard-copy)

1813. Selon Oum Shariq, le Prophète a dit : « Les gens fuiront l’Antéchrist pour se réfugier dans les montagnes. » [Muslim]

1812. Selon Anas, le Prophète a dit : «Soixante dix mille juifs d’Ispahan vêtus d’un voile sur la tête suivront l’Antéchrist. » [Muslim]

1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

Image de prévisualisation YouTube

—————————————————————————————————————————————

Dans l’Inconscient Collectif de la Communauté Musulmane, la Oumma, cet ouvrage explique que la fin de Monde et le jour du jugement, de  Vérité, de Libération, ne viendra que lorsque les Musulmans auront combattu les Juifs.

Les responsables de la Mosquée de Nantes font l’apologie d’un livre contenant des propos antisémites, appelant à la guerre de religion, et ouvertement misogyne. Les bienfaits de la guerre sainte, et la Gloire de ceux qui meurent au combat. La guerre devient une institution,  un des moyens pour accéder au Paradis.

Ces textes invitent-ils au Respect entre Communautés, à la Méditation, à l’Humilité ? L’interprétation de ces versets est-il bénéfique pour les jeunes initiés à l’Islam ? Jusqu’ou cela peut-il conduire ? Ne peut-il pas inciter de jeunes Musulmans influençables à suivre des voies erronées ?
A l’heure à laquelle où est écrit cet article, le compteur du site de la Mosquée Arrahma de Nantes affiche un total de 40 701 visiteurs
pour une moyenne de 290 visites quotidiennes.

-                                          mosquenantesjeanmarcayrault charia

« Aujourd’hui, cette mosquée doit être à l’image de ce que doit être l’islam de France. Ouvert, moderne, portant les principes de dignité, de respectabilité, de responsabilité et de visibilité dans un environnement qu’elle intègre pleinement. Elle porte en son coeur les valeurs et les richesses d’une haute tradition de culture et de spiritualité. »
Discours d’inauguration de la mosquée Arrahma de Nantes – Jean-Marc Ayrault, député-maire socialiste de Nantes – le 20 mai 2010

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir