• Accueil
  • > Recherche : mariage musulman mosquée

8 mai, 2012

A la Grande Mosquée de Plaisir, l’islamiste Hassan Iquioussen appelle les Musulmans à haïr et combattre les dirigeants politiques français qui s’opposent à l’Islam

Classé dans : — islamineurope @ 15 h 08 min

Plaisir est une commune de l’Ouest de la banlieue parisienne de plus de 30 000 habitants, située dans le département des Yvelines (78).
En 1992, la Communauté Musulmane de la ville donne naissance à l’Association des Musulmans de Plaisir (AMP). La municipalité dirigée par le maire UMP Joël Regnault accorde le 21 juin 2001 un bail pour l’octroi d’un terrain afin d’édifier une grande Mosquée. Le 2 Juin 2003, c’est la pose de la première pierre. Après une longue interruption des travaux, la Mosquée est définitivement achevée et a ouvert ses portes en février 2009.

-   A la Grande Mosquée de Plaisir, l'islamiste Hassan Iquioussen appelle les Musulmans à haïr et combattre les dirigeants politiques français qui s'opposent à l'Islam Mosqu%C3%A9e-Plaisir            Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Fid%C3%A8les-en-pri%C3%A8res
-                                         La Grande Mosquée de Plaisir                                                     Fidèles en prières à la Mosquée de Plaisir

Quel type d’enseignement est délivré aux Fidèles Musulmans fréquentant cette Mosquée ? Un Islam de « Paix et Tolérance » ?
On est en droit de formuler quelques inquiétudes en nous apercevant que dès son ouverture en 2009, Tariq Ramadan, un islamiste prédicateur très médiatique, revendiquant un Islam politique, la création d’un État Islamique, et délivrant des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions, de racisme de la part des français non-musulmans fut un des premier à venir y donner une conférence.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès.
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, (sous la pression du FN, il faut le souligner), dans un vibrant pladoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan qui explique partout que les Musulmans doivent former un Califat, obéir aux Lois de l’Islam la Charia, et qui tient des discours ouvertement antisémite, en expliquant par exemple à la Mosquée de Bruxelles que les Juifs sont « des serpents, une race de vipères », est régulièrement invité à la Mosquée de Plaisir pour y donner des conférences.

On peut trouver sur le site officiel internet de la Mosquée de Plaisir des prêcheurs étrangers diffusant un Islam politique, défendant la loi islamique, la charia, seule loi que les Musulmans doivent suivre, au dessus des institutions et des Lois de la République. On peut citer Gassama Diaby, reçu le 11/02/2011 à la Mosquée de Plaisir, quelques extraits de sa conférence ci-dessous :

« Allah a envoyé des Lois et des chemins à suivre, et même si les ramifications sont différentes, la base est la même, elle revient à Allah.
Toutes les bases convergent vers le même point qui est l’Unicité de Dieu, même les autres religions, qu’Allah a envoyé, la cible ou la base, c’était l’Unicité d’Allah.
La Loi du Ciel ou la Loi d’Allah sont des règles qui englobent tout et qui nous permettent de vivre notre relation verticale avec Dieu et notre relation horizontale avec les gens. Par contre, la Loi Humaine, elle n’est pas capable de régler la relation entre l’Homme et son créateur.
Cette Loi Islamique elle nous recommande le Bien et d’éviter le Mal. Elle nous renvoie vers le Bien et nous incite à faire le Bien et nous met en garde contre le Mal. »
« Les fondements de la Loi Islamique dans le Coran » – Conférence de Gassama Diaby le 11/02/2011 à la Mosquée de Plaisir

La Mosquée de Plaisir reçoit également l’islamiste Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF, imam controversé ayant des discours de défiance envers les non-musulmans et l’Occident, et connu pour dispenser des prêches à caractère antisémite.

-                                                                                         Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Hassan-Iquioussen2
-                                                                                          Hassan Iquioussen à la Mosquée de Plaisir

Quelques extraits de sa conférence « La France, tu l’aimes ou tu l’améliores » donnée le 17/03/2012 à la Mosquée de Plaisir ci-dessous : (hard-copy)

« Là où tu es né, là où tu vis, c’est ton pays. Mais je sais ce qui te dérange.
Le problème que tu as dans la tête c’est que la France ce n’est pas un pays Musulman. « Comment peux-tu me demander d’aimer un pays qui n’est pas Musulman ? » C’est ça le problème en vérité ! Alors je vais te répondre :
Est-ce que la Prophète aimait la Mecque, oui ou non ? La Mecque était Musulmane ? Non, la Mecque était anti-musulmane. Il l’aimait ou il ne l’aimait pas ? Il l’aimait. Ce n’est pas que tu peux aimer ton pays même s’il n’est pas Musulman, tu peux aimer ton pays même s’il est contre l’Islam. Puisque le Prophète aimait la Mecque.
Parce que vous confondez mon pays, et les dirigeants de mon pays.
Les dirigeants de la Mecque qui combattaient le Prophète et l’Islam, il ne faut pas les aimer, c’est évident, c’était des ennemis de Dieu. Il nous est demandé de ne pas prendre comme amis et de ne pas aimer les ennemis de Dieu et du Prophète. Et c’est logique, tu ne vas pas aimer celui qui a tué ton père, tu ne vas pas aimer celui qui est en train de violer ta soeur. C’est un ennemi, il faut le combattre, il faut le rejeter. Donc, ceux qui combattent Dieu et son Prophète et l’Islam, la justice, il est tout à fait normal que ton coeur ne puisse pas les aimer, et c’est tout à fait normal que tu aies de l’aversion, de la haine envers eux, et que tu fasses tout pour les combattre.
Donc vous confondez la France en tant que pays ayant sa sphère géographique avec sa Culture, son Histoire, et des hommes politiques, des femmes politiques, des intellectuels, je ne sais trop qui, qui eux, combattent l’Islam et les Musulmans, combattent ce qui est bon. Ces gens là, tu as le droit de les détester et de les combattre. »
[...]
Le Peuple est victime de l’ignorance, el djahal, le Sheitan (le diable) et d’une minorité politique, économique, des gens qui ont un pouvoir politique économique qui dirige manipule les masses, le peuple et qui essaie de créer un mur entre le Prophète et les Musulmans, entre la justice, la vérité et le reste du peuple, pourquoi ? Parce que ces gens là exploitent les peuples. Cela a été toujours été comme ça, lisez le Coran, vous allez voir. Qui combattait les Prophètes ? Les notables, les dirigeants, ceux qui avaient le pouvoir économique, politique, médiatique, etc…Ce sont ces gens là, ils ne sont pas nombreux, qui commandent et qui combattaient les Prophètes. C’est pas le Peuple en lui-même, le Peuple n’est qu’une victime, comme toi  Musulman, comme le Prophète, tu es une victime.
Il faut donc faire la distinction entre les vrais ennemis, et le peuple qui est victime d’un ennemi commun. Regardez, le Prophète est allé faire la da’wa, il a discuté avec, il n’ont pas voulu devenir Musulmans, le Prophète fait un deal avec eux, on si vous ne dîtes rien, on devient amis, la Mosquée on se combat pas. Vous savez ce qu’ils ont fait les traîtres ? Ils ont appelé tous les délinquants de la ville, et ils ont dit : « lapidez-le ! » Le Prophète a réussi à se sauver et se cacher. »
[...]
« Il faut que l’armée française quitte l’Afghanistan, parce que nous sommes en train de tuer des innocents. Le peuple afghan est victime de l’Impérialisme mondialiste américain, et malheureusement, nous y participons. La meilleure façon d’aider les afghans, c’est quoi ? C’est de faire pression sur nos hommes politiques pour qu’ils retirent l’armée française d’Afghanistan. »
38:00
[...]
Cette loi scélérate qui empêche les jeunes filles de s’habiller comme elles veulent, elle est horrible, non ? La loi de mars 2004, vous n’êtes pas d’accord avec elle ? Mais il faut la combattre la Loi ! Vous savez comment on la combat ? On fait pression sur les députés, parce que ce sont les députés qui l’ont voté. »
42:00
[...]
« La liberté religieuse, il faut la protéger, sinon, ils vont la découper petit à petit. Cela peut se faire en 20 ou 50 ans. Il ne faut pas se barrer et fuir. « Ils ont interdit le voile, la Burqa, et maintenant ceci », alors je fais la Hijra (émigrer vers un pays Musulman). Fuyard ! Lâche ! Peureux ! Pourquoi tu te barres ? Quand il y a un problème dans un bateau, il ne faut pas partir, il faut régler le problème. »
43:20

Face aux cris de  détresse des Musulmans qui sont malheureux et qui ne peuvent aimer ce pays car « la France n’est pas un pays Musulman », Hassan Iquioussen rétorque qu’il ne faut pas en vouloir au pays et à son peuple, mais aux dirigeants politiques, ce sont eux qu’il faut haïr et combattre pour qu’un jour la France puisse devenir un jour un pays Musulman.
Hassan Iquioussen utilise comme exemple à suivre l’image du Prophète Mohamed qui a conquis la Mecque de haute lutte face aux non-musulmans par la guerre, la patience et la ruse.
Iquioussen appelle, comme l’avait fait le Prophète en son temps, les Musulmans à lutter contre les politiques et les intellectuels qui font obstacle aux revendications communautaristes islamiques, militer par exemple pour l’abrogation de la loi sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école (loi de mars 2004) e nfaisant pression sur les députés.

Vous pouvez ensuite écouter la deuxième partie de la conférence, intégralement disponible sur la chaîne de la Mosquée de Plaisir, où les Musulmans débattent avec Hassan Iquioussen du meilleur moyen pour islamiser totalement la France, comment éviter les erreurs, et quelles méthodes adopter pour placer des députés Musulmans à l’Assemblée Nationale, en prenant comme exemple Philippe Grenier, premier député Musulman élu au XIX Siècle.


L’Islam diffusé dans la Grande Mosquée de Plaisir vous semble-t-il en accord et compatible avec les principes républicain de Liberté, Égalité, Fraternité ? Quelle idéologie et quelles Valeurs sont inculquées dans les esprits des Musulmans venant suivre les prêches de ces « savants » Musulmans ?
Cela va-t-il dans le sens de l’intégration et de la cohésion de la République ? Ou cela peut-il au contraire créer de l’animosité envers la France, ses institutions, ses traditions ?

-              Joel-Regnault                                              Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Hani-Ramadan2
« Si, à tort, ils(les musulmans) ont pu penser que la ville bloquait le projet,      « Il n’est pas permis de regarder une étrangère sans nécessité.
ma signature prouve le contraire. A Plaisir,les Musulmans sont regardés         Le fait de regarder une femme avec l’intention de l’épouser,
avec le même esprit que les autres habitants. Il n’y a aucune ambiguïté             il est alors possible de regarder son visage et ses deux mains. »
à leur égard. J’ai eu le courage de remettre en route ce centre culturel.                Conférence d’Hani Ramadan « Le mariage et la famille »
Nous ne sommes pas nombreux dans le département à répondre                        à la Mosquée de Plaisir le 17/10/2010
à ce besoin. »                                                                                                                       
    (hard-copy)
Joël Regnault – maire UMP de Plaisir – juin 2005

 

26 janvier, 2012

Fatwa mise en ligne par les responsables salafistes de la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin : « Le Coran évoque les Juifs et les Chrétiens et tout ce qu’ils ont comme mal ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 51 min

Vaulx-En-Velin est une ville de plus de 40 000 habitants à forte population d’origine immigrée récente (plus de 60%), dans le Rhône (69) au nord-est de Lyon.
La ville met à disposition plusieurs lieux de Culte Musulman, dont la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin.
Cette Mosquée inaugurée en aout 2010 est administrée par l’association OUSSOUL, association salafiste accueillant des imams et des prédicateurs formés pour la plupart dans les écoles coraniques prestigieuses de Médine en Arabie Saoudite.
Ces prédicateurs délivrent des cours d’Arabe et de Sciences Islamiques basée sur le wahhabisme, une doctrine totalitaire niant la liberté de Culte, la Liberté d’expression, la Liberté de la femme,  incompatible  donc avec les fondements des démocraties occidentales. Plus de détail sur le wahhabisme peuvent être trouvés sur le site de la Mosquée er-Rahma de Puteaux.
On peut voir ci-dessous que des précheurs saoudiens sont régulièrement invités à la Mosquée.

Par exemple, l’Association Socio Culturelle et Éducative Musulmane de la Loire (ASCEM42) a invité  en janvier 2012 à la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin, Abdelmalik Al-Firansi, un précheur ayant étudié plusieurs années à Médine. Al-Firansi administre le site internet http://www.dourouss-abdelmalik.com/ de cours d’Islam en ligne, où l’on peut  par exemple l’entendre expliquer que les Musulmans doivent se regrouper, s’unir et rester solidaire pour affronter prochainement les Juifs, les Chrétiens, les polythéistes et les athées qui complotent pour s’emparer de leurs biens, ou bien encore que les femmes doivent obligatoirement couvrir entièrement leur corps d’un voile, en cachant également leur visage.

-        Fatwa mise en ligne par les responsables salafistes de la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin :      Abdelmalik-Al-Firansi-Mosqu%C3%A9e-Vaulx-En-Velin antisémitisme dans religion
-   des précheurs saoudiens enseignent le wahhabisme à la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin


Le salafisme, très proche du wahhabisme, est une doctrine rigoriste de l’Islam, suivant scrupuleusement les écrits du Coran et de la Sunnah, c’est-à-dire qu’elle prend pour base l’imitation des faits et gestes du Prophète Mohammed, guide Spirituel de tous les Musulmans, tel qu’il vivait au VII Siècle rapportés par ses contemporains dans les hadiths, recueil d’Écrits Saints.

Les fondements de la doctrine salafiste imposent par exemple de limiter au maximum le contact avec les gens impurs (les non musulmans), le port de la barbe obligatoire, ne pas s’habiller à l’occidentale, le voile obligatoire pour les femmes, l’interdiction de parler à une femme étrangère non voilée, l’interdiction de serrer la main d’une femme, etc…
Certains courant salafistes ne se contentent pas du prosélytisme religieux (da’wa) et se doivent de précher le Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles pour étendre l’Islam sur toute la planète. Pour ces salafistes rigoristes, l’Islam doit dominer le monde et ne peut tolérer une quelconque résistance exprimée par l’innovation (al bi’da).
Les salafistes considèrent en effet que tout ce qui n’est pas dans le Coran et dans la Sunnah constitue une innovation et doit être rejeté : écouter de la musique, aller au cinéma ou au théatre, serrer la main d’une femme, parler avec une femme non voilée sont par exemple interdits.

Abou ‘Abdillêh Reaksar el-Kamboudjy, un des responsables salafiste de la Mosquée Sunnah de Vaulx-En-Velin, a repris et traduit dans un document pdf les principales fatwas émises qui rejettent et condamnent l’innovation,(b’ida). Une fatwa est un avis juridique émis par les éminences grises de l’Islam, des spécialistes du droit musulman, qui exprime lorsqu’il y a des avis divergents, ce qui est légal et ce qui ne l’est pas.

Sur le site officiel de la Mosquée, un lien donne directement accès au téléchargement de ces fatwas au format pdf***, un extrait d’une de ces fatwas en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

RÉPLIQUER AUX INNOVATIONS ET AUX GENS DE L’INNOVATION

« Il faut que le salafi connaisse la vérité et appelle vers elle et l’explique aux gens, il faut que cette obligation soit remplie ! Cette science et cette da’wah lui implique d’annuler le faux , car le Coran a mis en évidence la vérité et a annulé le faux au même moment , et c’est pour cela qu’Il (le Coran) a été nommé par: el Mathànî, car Il (le Coran) évoque le bien et le mal, Il appelle vers le bien et met en garde contre le mal, Il évoque les hypocrites et les mécréants et Il évoque les juifs et les chrétiens et tout ce qu’ils ont comme mal !
L’Islâm est bâti sur ces piliers qu’on vient d’expliquer, et Il est bâti (aussi) sur le djihad (le combat), sur le commandement du bien et l’interdiction du mal et la mise en garde contre les maux !
Il (l’Islâm) ne peut s’établir qu’avec cela, et l’Islâm ne
pourra jamais rester droit qu’en établissant, en expliquant et en éclaircissant la vérité et en critiquant le faux et en dévoilant sa turpitude et son mal, et en mettant en garde contre lui et contre ces adeptes ! »

On voit bien que les « gens de l’innovation », c’est-à-dire les non-musulmans, en particulier les Juifs et les Chrétiens, sont considérés comme des adeptes du mal et doivent être combattus.
On peut se poser la question de savoir ce que deviendra la jeunesse musulmane fréquentant cette Mosquée. Pensez-vous que cet endoctrinement diffuse un Message de Tolérance et de Respect à l’attention des Communautés et envers la société civile, une aide à l’intégration des jeunes musulmans ? On est par ailleurs en droit  de se montrer très critique par rapport à l’ASCEM42 qui diffuse l’Islam sur toute la région de la Loire: quels liens entretient cette association avec le wahhabisme d’Arabie Saoudite ?

Il existe d’autres associations musulmanes à Vaulx-En-Velin.
L’association du Centre Musulman Vaulx-En-Velin Okba (CMVO) a obtenu l’avis favorable du maire communiste Bernard Génin pour l’implantation d’une nouvelle Mosquée cathédrale monumentale sur la ville.

La pose de la première pierre de l’édifice s’est effectué le samedi 25 juin 2011. Les plans prévoient une imposante Mosquée avec un minaret de 24 mètres de hauteur. Le batîment se construira sur deux étages pour une surface totale de 2700 m². Elle disposera de deux salles de prières, une de 220 m² pour les femmes et l’autre de 719 m² pour les hommes.
Le CMVO a prévu également de construire cinq classes de cours et une bibliothèque pour l’enseignement. Il y a aura aussi une cuisine d’une salle de repas, des bureaux administratifs, une salle de réunion, un VIP room et des pièces pour accueillir les visiteurs. La Mosquée sera équipée d’un parking souterrain qui permettra d’accueillir une vingtaine de véhicules. Selon les dimensions, la Mosquée pourrait accueillir jusqu’à 1000 fidèles avec les deux salles de prières et probablement 1500 avec le patio.

Des appels aux Dons sont reccueillis sur le site internet officiel de la Mosquée.

maquette-mosquee-vaulx Bernard Génin     mosqu%C3%A9e-Vaulx-en-velin-2 charia
-                                             plans de la future Grande Mosquée Okba de Vaulx-En-Velin et son minaret

L’association CMVO est-elle vierge de toute infiltration de l’Islam Radical ?
En consultant le site internet officiel de la Mosquée Okba, on peut voir que la page d’accueil donne directement accès à des sites préchant l’islam wahhabite d’Arabie Saoudite, en particulier le site du « Comité de Soutien au Prophète » (PBSL) (hard-copy).

On peut trouver sur le site du PBSL tout un tas d’article sur la doctrine wahhabite, un extrait d’un article « L’islam, un code de vie complet » en italique ci-dessous (hard-copy) :

« L’islam est une religion, mais non dans le sens occidental du terme. La religion, selon la définition occidentale, se limite au croyant et à Dieu. L’Islam est une religion qui organise tous les aspects de la vie du croyant, que ce soit au niveau individuel ou communautaire.
L’Islam organise les relations de l’individu avec Dieu, avec lui-même, avec ses enfants, avec ses proches, avec les voisins, avec les invités, avec tout le reste des gens. Il établit clairement les droits et devoirs que l’individu doit entretenir dans le contexte de toutes ces relations.
L’Islam établit également un système de culte, de droits civils, de lois de mariage et de divorce, de droits d’héritage, du code de conduite ; il stipule ce qui est interdit au croyant de boire, et de manger, ce qu’il faut mettre et ne pas mettre comme vêtements, comment adorer Dieu, comment gouverner ; il établit les lois de la guerre et de la paix, le moment adéquat d’aller en guerre et le moment propice pour faire la paix, les lois de l’économie, les lois du commerce, de l’achat et de la vente. L’Islam est un code de vie complet.
L’Islam n’est pas seulement limité à la Mosquée, il entre dans la vie quotidienne du croyant ; c’est un guide de la vie dans tous ses aspects sociaux, économiques et politiques.
L’Islam établit une constitution complète. Ainsi, l’Islam écarte le musulman de toute confusion, par sa logicité et sa rationalité. Allah n’est qu’un. Allah n’est qu’un et Il n’a pas d’enfants. Allah n’est pas une trinité. Allah ne tue pas pour sauver. Aucun intermédiaire n’est nécessaire entre Allah et l’homme. L’Islam organise la nature humaine mais n’agit pas contre elle. Il n’y a pas de clergé dans l’Islam ni de célibat forcé.
L’Islam est un code de vie complet. »

L’Islam y est un décrit comme une idéologie totalitaire régissant tous les aspects de la vie sociale, économique, juridique, législative et politique des Musulmans, un système crée par des Musulmans, pour des Musulmans, concurrent et incompatible avec le système démocratique occidental.
Ce système comprend des lois basées sur les textes des hadiths et du Coran, et non sur le code civil français.
Quelle éducation islamique sera dispensée dans les cinq classes de l’école coranique de la future Mosquée ?
Cet endoctrinement peut-il être compatible avec la constitution et la laïcité de la France ?
Les précheurs saoudiens viendront-ils endoctriner la jeunesse Musulmane française au wahhabisme, en rejetant ainsi les valeurs de Liberté, Égalité, Fraternité de la République Française ?

 

La propagande islamiste contamine progressivement les institutions de Vaulx-En-Velin.
La ville est jumelée à la cité palestinienne Beït Sahour, en juin 2010 Bernard Gélin a défrayé la chronique en affichant le drapeau palestinien pendant  un an au fronton de sa mairie pour protester contre l’intervention des israéliens sur la flotille turque.

En prenant ainsi fait et cause ouvertement pour la cause palestinienne, le maire s’expose à des sanctions puisque aucun drapeau ne peut flotter sur le fronton hormis celui de la France et de la Communauté Européenne, la mairie se devant de rester neutre.
Devant son refus de retirer le drapeau après plusieurs avertissements, Bernard Génin est attaqué en justice, il s’explique :


-         Bernard-G%C3%A9lin-Palestine chrétiens               le-salut-de-membres-de-la-police-palestinienne Coran
-                            Bernard Génin                                                      milice du Fatah représentante de l’Autorité Palestinienne de
-                                                                                                               Mahmoud Abbas en Cisjordanie, défilant au salut nazi

« On préfère la solidarité à la neutralité. Comprenne qui pourra d’ailleurs quand le préfet nous parle de laïcité sur ce dossier. Si nous sommes obligés d’enlever le drapeau, nous le ferons : le tribunal tranchera, et on aura l’occasion d’organiser des rassemblements et des manifestations. »
Bernard Génin, maire communiste de Vaulx-En-Velin

***La fatwa n’est plus en ligne, les responsables du site ont retiré le document. Il a été sauvegardé, vous pouvez le lire en intégralité sur ce lien.

24 décembre, 2011

Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l’Islam Radical politique à Paris ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 27 min

Dans les années 1960, la Communauté Musulmane du 19ème arrondissement de Paris quartier Belleville devenue conséquente obtient une petite salle de prière Musulmane, faisant partie d’un hotel d’un propriétaire algérien, ouverte au 15 rue de Belleville. La salle au fil des années deviendra trop petite pour accueillir les Fidèles, et devant la forte affluence, la Paroisse Catholique de Menilmontant mettra à disposition une partie de son Eglise de 1974 à 1979.
Pour obtenir un édifice digne d’un véritable Lieu de Culte, un homme va structurer la Communauté Musulmane dans ce quartier nord de Paris, Larbi Kechat.
Larbi Kechat, un algérien arrivé en France en 1972, va organiser l’achat d’un ancien entrepôt rue de Tanger Paris 19ème, puis l’aménager en Lieu de Culte Islamique, la Mosquée Addawa est fondée dont il deviendra le recteur.

-                                                     Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l'Islam Radical politique à Paris ? dans Politique Larbi-Kechat1
-                                                Larbi Kechat, recteur de la Mosquée Addawa

En 1994, pour organiser le milieu associatif de la Communauté Musulmane, Larbi Kechat créera le Centre Socio-Culturel dont il est le directeur.
En août 1994, il est arrêté avec une vingtaine de personnes, toutes musulmanes ou d’origine maghrébine, pour prèches anti-occidentaux rapportés en Allemagne et pour son rapprochement avec le FIS (Front Islamique du Salut) en pleine période de guerre civile algérienne. Cette opération de sécurisation orchestrée par Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur à l’époque, maintiendra Larbi Kechat assigné à résidence avec 25 membre du FIS dans l’ancienne caserne de Folembray, dans l’Aisne, puis dans Paris intra-muros, pendant près d’un an, il reprendra ses activités normalement par la suite.

En 2001, conformément à ses engagements de campagne, pour satisfaire Larbi Kechat et la Communauté Musulmane toujours grandissante de Belleville, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë a accordé un permis de construire pour une toute nouvelle Grande Mosquée Cathédrale Addawa, au 39 rue de Tanger, toujours dans le 19e arrondissement.
Le coût total de ce nouvel édifice monumental est estimé entre 15 et 17 millions d’euros. Le futur site accueillera une salle de prière de mille six cents places surmontée d’une coupole mais aussi, côté rue, un bâtiment de sept étages avec des salles de conférence, des salles de classe et des locaux pour des activités socioculturelles. En tout, un millier de mètres carrés de salles de classe et bureaux avec façade de verre fondue dans la rue, patio oriental, deux dômes, une cantine, 100 places de parking.
Les travaux avancent au rythme des dons des Fidèles par l’intermédiaire du site officiel de la Mosquée Addawa.

 

- Mosqu%C3%A9e-Addawa11-300x192 Addawa dans religion            Mosquee-Addawa2-300x192 Al-Qaradawi
- Projet de la future Grande Mosquée Addawa, 39 rue de Tanger, Paris XIX arrondissement


- mosqu%C3%A9e-addawa-preche1-300x182 charia             mosqu%C3%A9e-Addawa-pri%C3%A8res-de-rue-300x182 Coran
Depuis 2006, un entrepôt sert de Lieu de Culte temporaire porte de la Villette en attendant la construction de la nouvelle Grande Mosquée Addawa rue de Tanger

Pour financer la Grande Mosquée, Larbi Kechat fait également des démarches auprès de mécènes dans les pays du Moyen-Orient pour réunir des fonds privés, et espère obtenir une participation de leur part à hauteur de plus de 10 millions d’euros.
Parmi les principaux mécènes participant au projet, que l’on peut voir sur la page d’accueil du site officiel de la future Grande Mosquée Addawa, on peut noter trois sommités du monde Musulman, le Cheikh Egyptien Youssef Al-Qaradawi, le Syrien Saïd Ramadan Al-Bouthi et l’égyptien Omar Abdelkafy. (hard-copy)
Quand on regarde plus attentivement le profil de ces mécènes, on est en droit de s’inquiéter quant à leur influence, leur ingérence dans les programmes, les prèches et l’idéologie islamique qui seront diffusés dans l’enceinte de la future Mosquée et se poser des questions sur les valeurs communes qu’ils partagent avec Larbi Kechat.
Ces religieux sont tous issus de l’Université Egyptienne Al-Azhar qui enseigne un Islam Radical, décrit comme un système totalitaire économique, social, judiciaire et législatif sans aucune opposition politique et entièrement régi par les Loi d’Allah, le Droit Islamique, la Charia.
L’université Al-Azhar est proche idéologiquement de l’organisation politique des Frères Musulmans, organisation militant pour la construction d’un Monde Islamique dirigé par la Charia.

Le Cheikh Youssef Al-Qaradawi fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.
Dans ses discours et ses ouvrages, il diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le Licite et l’Illicte en Islam » , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (soit pendus, soit jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent, l’extermination des Juifs.

Également mécène du projet, le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses livres on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”
[...]
Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »
extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi

-              qaradawijuifs2 Corbeil-essonnes                    saidramadanalbouti islam

-   Youssef Al-Qaradawi et Saïd Ramadan Al-Bouthi, mécènes de la future Grande Mosquée Addawa

Egalement mécène et régulièrement invité de « prestige » pour donner des conférences à la Mosquée Addawa, le Cheikh Omar Abdelkafy, qui bénéficie d’une grande notoriété internationale dans les pays islamiques, considéré parmi les prédicateurs Musulmans les plus riches du Monde, explique par exemple que le port du voile est une obligation pour toutes les Musulmanes, sinon, elles seront punies du chatiment Eternel.

-                                                                      Omar-Abdelkaky1 Larbi Kechat                                                                                      
- Le cheikh Omar Abdelkafy à la Mosquée Addawa (porte de la Villette), le 25 Juin 2011 – lors du colloque sur le thème  – Occident,  Islam: du traumatisme conflictuel au polarisme relationnel.

Pour avoir une vue sur la « Pensée Spirituelle » de ce grand savant, extrait d’une émission télévisée religieuse égyptienne, ou Omar Abdelkafy vient précher sa bonne Parole, morceaux choisis en  italique ci-dessous (hard-copy) :

http://www.dailymotion.com/video/xjiva5

 

« Omar Abdelkafy – Celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le chatiment de la tombe.
Présentateur – C’est pour cela qu’elle sera suspendue par les cheveux ? C’est de cette façon qu’elle sera chatiée le jour du Jugement ?
Omar Abdelkafy – non ! Cela commence dès la tombe !
[,..]
« Présentateur – Est-ce que le voile est une obligation prescrite dans la Charia islamique ? Car il y a des Musulmans qui le renie !
Omar Abdelkafy – Celui ou celle qui renie ce qui est nécessairement connu dans la Religion aura quitté l’Islam !
Présentateur – Ils disent que l’ordre a été donné pour les femmes du Prophète uniquement.
Omar Abdelkafy – non, Allah a dit aussi : « et les femmes des Croyants », et donc si elle ne met pas le voile, elle ne fait pas partie des femmes Croyantes!
[...]
Présentateur – Et comment va-t-elle profiter de sa jeunesse ?
Omar Abdelkafy – Qu’elle ne penche pas et qu’elle ne fasse rien pour que les autres penchent vers elle !
Présentateur – Mais aucun homme ne va la regarder !
Omar Abdelkafy – Si ! Lorsqu’elle mettra le voile, Inch’Allah, il n’y aura que des hommes vertueux qui la demanderont en mariage, quant à celle qui se dévoile, ceux qui la voudront seront comme des mouches qui sont attirées par certaines odeurs. »

 Il serait intéressant, vu sa dernière réplique, de demander à Omar Abdelkafy ce qu’il pense des femmes Occidentales.

La position du cheikh Omar Abdelkafy sur le port du voile pour la femme Musulmane n’est pas isolée, pendant une conférence sur « le droit des femmes »  à la Mosquée Addawa, une oratrice voilée expliquait par exemple que pour les femmes afghanes « la burka afghane est un vêtement nécessaire du fait des conditions climatiques afin de protéger la beauté des femmes de l’aridité de la région. »

Larbi Kechat participe également à des conférences sur d’autres sites en France et en Europe.
Le 18,19 et 20 avril 2008, il était à la troisième rencontre annuelle des Musulmans de Corbeil-Essonnes organisée par les responsables de la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes. Sur le site internet de cette Mosquée, les responsables définissent également l’Islam comme un système à part entière, concurrent du système démocratique à l’Occidentale.

-      kechat-ramadan-hijazi1 mosquée       islamiste-31 musulmans  tariqramadandrhyde Omar Abdelkaky

-                        Larbi Kechat, Safwat Hijazi et Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes

Larbi Kechat partageait la vedette sur l’affiche de présentation de cette rencontre avec des invités reconnus internationalement : respectivement sur les images, les islamistes Safwat Hijazi et Tariq Ramadan.

L’imam Safwat Hijazi de l’université égyptienne Al-Azhar,  intervenant régulièrement sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV, est interdit de séjour en Angleterre pour cause d’appel à la violence terroriste et incitation à la haine. Sur ce lien, un extrait d’une de ses interventions sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa TV, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, où il exprime sa haine contre les Juifs.

Tariq Ramadan, très médiatisé en France, est spécialiste du double langage (« taqyia » en Islam). Dans les médias il prèche un Islam ouvert et tolérant tout en veillant à préserver le respect de l’identité Musulmane, (port du voile islamique, viande halal, etc…),  mais dans les prédications dans les Mosquées et dans ses ouvrages, associé à son frère Hani Ramadan, c‘est un Islam politique, un système gouverné par la Charia,  incompatible avec nos Valeurs Démocratiques, qu’il met en avant.


Par ailleurs,
Larbi Kechat diffuse sa pensée islamique à la jeunesse française. Une rencontre avec des lycéens du 16ème arrondissement de Paris, des futures élites françaises, a été organisée en 2008. Quelques extraits de ces échanges en gras italique ci-dessous en deux parties (partie 1 et partie 2) :

« Autrefois les américains ont instrumentalisé la Religion Musulmane, pourquoi à cette époque là, n’ont pas parlé du néo-christianisme ? Aujourd’hui Bush est régi par le néo-sionisme, le créationnisme et tout cela, pourquoi ?
[...]
Chaque fois que les circonstances l’exigent, on montre une cassette sur la chaîne Al-Jazeera pour effrayer les gens.
Il ne faut pas se leurrer, il faut faire preuve d’intelligence, de réflexion, aujourd’hui nous sommes victimes de la médiologie: les médias se réduisent à l’image.
Regardez ce soir à 20h, premièrement des bribes d’images, et une interprétation qui ne fait que désinformer, on vous montre une parcelle d’images dans un contexte effrayant, regardez les liens qui sont faits, lorsqu’il y a un problème au niveau de la Société Générale, en France, pour certaines catégories de personnes.
On va alors créer de toutes pièces un spectre d’horreurs. Pourquoi ? Pour détourner l’attention du spectateur.
Chaque fois qu’il y a un problème au niveau politique, social, ou économique, il faut téléguider un attentat, il faut poser une bombe. Pourquoi ? Pour que vigi-pirate envahisse l’espace public. »

Larbi Kechat met en avant une pseudo-victimisation des Musulmans face à un complot américano-sioniste. Les Musulmans sont persécutés à travers le Monde, ils sont des boucs-émissaires, les Occidentaux organisent des attentats pour détourner les citoyens des réalités de la vie quotidienne et diriger leurs problèmes contre les Musulmans.
Cette attitude de victimisation permet de mieux mettre en valeur, faire passer et propager les principes islamiques en imposant progressivement les Lois de la Charia.
Plus loin, il aborde le thème des manifestations très controversées des caricatures du Prophète Mohammed en 2005, ayant provoqué des révoltes importantes à travers le Monde Musulman :

« Dans notre perspective Musulmane, il est interdit de représenter le Prophète, nous sommes libre d’avoir cette pensée, n’est-ce pas ? Lorsque je viens vers vous pour dire, « tiens, votre manière de vivre ou votre comportement ne me plaît pas. » Au nom de quel principe je me permets de vous dire cela ? Je respecte, peut-être que je ne comprends pas mais je m’adresse à vous, après avoir tissé des liens d’amitié on peut parler librement, je ne comprends pas cette attitude, et vous allez aimablement expliquer votre point de vue. Moi ma seule réaction c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre. Lorsque je vois un Chrétien faire le signe de la Croix, de l’extérieur je ne comprends rien, j’ai quelques connaissances intellectuelles mais un X qui vient de je ne sais où ? Pour la personne qui fait ce signe, ce geste à un sens profond et il faut le respecter. »
[...]
« Il faut savoir dans quel contexte, très violent, ont eu lieu ces caricatures. »
[...]
« Les médias en Occident ont gonflé le volume de ces réactions qui font peur c’est vrai à la télévision quand vous voyez les ambassades brûler au Moyen-Orient. »

Larbi Kechat estime que le simple fait de dessiner le Prophète est un Blasphème et endoctrine ainsi les jeunes à respecter et imposer, sous couvert de respect de la Religion, la Loi Islamique de la Charia qui interdit toute représentation imagée du Prophète.
Il oublie de préciser que la France n’est pas (encore) sous la Charia, que la critique, la dérision par la caricature est un droit, une Liberté d’Expression chèrement acquise pendant le Siècle des Lumières, une arme contre la progression du Fanatisme Religieux.
A partir du moment où l’Islam devient un phénomène de société visible en France, par la construction de Mosquées Cathédrales, les boucheries Halal, le port du voile islamique, les prières de rue, les repas spéciaux mis en place dans les écoles républicaines et laïques, etc.., qu’il n’est plus cantonné dans le seul cadre privé, il devient alors normal et autorisé de l’analyser, de le critiquer, voire de s’en moquer par la caricature et avec toutes « les armes » dont disposent les intellectuels et journalistes. Ce que Larbi Kechat ne voit pas, c’est que la Caricature fait partie des Valeurs Occidentales, « c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre », que Larbi Kechat explique vouloir défendre dans ses propos.
Il minimise les impacts du phénomène, l’Occident ayant « gonflé le volume de ces réactions« , alors que  plusieurs ambassades ont été brûlées à travers le Monde.

Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musulmane dans la future Grande Mosquée Addawa ?
Un Islam ouvert, diffusant un Message de Tolérance, de Respect entre Communautés ?
Verra-t-on Youssef Al-Qaradawi, Saïd Ramadan Al-Bouthi, Safwat Hijazi, Omar Abdelkafy, Tariq Ramadan venir donner des prèches dans les grandes salles de Conférence de la Mosquée ?
Les ouvrages de « Paix et Tolérance » de ces savants seront-ils consultables dans la future bibliothèque de la Mosquée ?

-                                                                                 Bertrand-Delanoe-300x192 Paris

« Nous sommes dans une société laïque et moi je ne suis pas croyant, dans laquelle on ne fête que des fêtes Chrétiennes. Peut-être vous souvenez-vous qu’à un moment donné, il y a eu une commission STASI, et publiquement, puisque vous avez l’air de suivre ce que je dis, j’avais approuvé une disposition qui n’avait pas été retenue. C’était de supprimer au moins deux fêtes existantes pour leur substituer une fête Juive et une fête Musulmane. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

« Plus nous sommes nègres, et plus nous sommes universels »
[...]
« Lorsque je suis arrivé à la mairie de Paris, j’ai donné un permis de construire pour une Mosquée rue de Tanger, permis de construire qui était bloqué, je regrette que les fonds privés n’aient pas permis encore que cette Mosquée existe. Mais j’ai pris l’initiative avec mon ami Daniel Vaillant dès 2001, de créer l’Institut des Cultures de l’Islam, j’assume totalement, j’assume les trois-quarts de ces mètres carrés consacrés aux Cultures Islamiques qui enrichissent la culture parisienne. » Comme j’assume les 1000 m², le quart de la superficie qui, sur fonds privés, sera dédié au Culte. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

19 novembre, 2011

Prèche du Cheikh saoudien Wassioullah Abbas à la Grande Mosquée Essalam de Creil : « Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 18 h 05 min

Creil est une commune de près de 35 000 habitants située dans la vallée de l’Oise au coeur de la région Picardie. La Communauté Musulmane locale de l’Oise s’est constituée il y a quelques années en une association, l’Association Cultuelle et Culturelle des Musulmans de l’Oise (ACCMO) pour acquérir un terrain de 3 500 m² afin d’y construire une grande Mosquée.

Les travaux de construction du lieu de Culte ont démarré en 2002, la Mosquée avec une surface de 951 m², peut accueillir 1 500 fidèles. Elle comprend une grande salle de prières pour les hommes, une salle pour les femmes, un local pour l’imam et un bureau pour l’ACCMO.
Un minaret de 15 m, coiffé de tuiles vertes, couleur de l’Islam, et d’un croissant lumineux, domine le Plateau-Rouher. L’édifice a été financé par les Dons de la Communauté Musulmane, ce complexe islamique ayant coûté plus de 900 000 euros fut inauguré le 28 novembre 2004.
Le terrain dispose de 80 places de parking rendues obligatoires par la mairie pour éviter le stationnement sauvage.

-     Prèche du Cheikh saoudien Wassioullah Abbas à la Grande Mosquée Essalam de Creil :                               madrassa2 arabie saoudite dans religion
La Grande Mosquée de Creil et son minaret de 15 mètres         Madrassa Al-Ghazali derrière la Mosquée de Creil

Une partie du parking a été aménagée pour y construire une Madrassah, une école Coranique pour enseigner l’Islam et des cours d’Arabe aux jeunes Musulmans à partir de 7 ans. L’école Al-Ghazali a ouvert ses portes le 12 septembre 2011, dans la polémique, avec l’accord tardif de la mairie, car elle a été construite sur une partie du parking de la Mosquée, diminuant ainsi ses capacités de stationnement. L’école accueille actuellement une trentaine d’élèves, l’établissement compte 6 salles de classe, une salle de réunion et une bibliothèque.

L’imam Reda Abû Taymiya de la Mosquée de Creil est diplômé des Sciences du Hadith à la faculté de Médine en Arabie Saoudite. L’Arabie Saoudite est la source d’une doctrine de l’Islam particulièrement radicale, le wahhabisme, dont on peut avoir un aperçu sur ce lien.
Il existe des connexions avec l’Arabie Saoudite, puisque le 2 juillet 2011, les responsables de la Mosquée de Creil ont invité le cheikh saoudien Wassioullah Abbas, enseignant à la Mecque, pour y donner une conférence intitulée : « Le Coran – La meilleure des révélations », que vous pouvez écouter en intégralité sur le site internet officiel de la Mosquée. Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy):

-                                                                          cheikhwassioullahabbasphoto charia
-                                                                          Le Cheikh saoudien Wassioullah Abbas

« Les Juifs savaient qu’un Prophète allait venir dans la péninsule Arabique, et lorsqu’ils surent cela, ils s’installèrent là-bas pour l’attendre. Et ces peuples étaient confrontés à des guerres et des batailles tribales avec les Arabes de la péninsule et ils perdaient, alors ils disaient aux Arabes : « vous verrez quand le prochain Prophète arrivera, il sera avec nous, et il nous portera secours et là on remportera la victoire sur vous ». Plus tard, quand le Prophète s’est installé à Médine, et que les compagnons de Médine se sont convertis à l’Islam, ils sont allés voir les Juifs qui habitaient à la périphérie de Médine, et ils leur dirent : « Voici le Prophète dont vous parliez auparavant, il est venu, et nous avons cru en lui. Faîtes comme nous et croyez en lui ». Et les Juifs répondirent : « Non, ce n’est pas ce Prophète là qu’on attend, c’est un autre qui viendra plus tard ».
C’est pour cela que Allah a révélé que ceux à qui nous avons révélé le Livre, ils le connaissent, (en parlant du Prophète), comme ils connaissent leurs propres enfants, et malgré tout ils ont refusé de se soumettre à la Vérité.
[...]
Malgré tout cela, ils ont fait de leurs prêtres, de leurs moines, de leurs rabbins, ils en ont fait des Dieux à la place d’Allah, ils les écoutent et leur obéissent au doigt et à l’oeil, même dans les choses qu’Allah n’a pas ordonné ou n’a pas interdit. »
[...]
« Un Chrétien est arrivé auprès du Prophète, et il avait autour du cou une Croix, le Prophète lui a ordonné de l’enlever. Les savants autour du Prophète, en parlant des Chrétiens dirent qu’ils prennent leur savants et leur prêtres comme divinités en dehors d’Allah : Le Chrétien dit : « non, nous n’avons jamais pris nos prêtres ni nos rabbins comme divinités en dehors d’Allah! « Alors le Prophète leur a dit : « Est-ce que lorsqu’ils vous ordonnent une chose interdite, vous leur obéissiez ? »  Il a répondu oui. »Est-ce que lorsqu’il interdisait ce qui est obligatoire, vous leur obéissiez ? » Il a répondu oui. »Voici votre Adoration envers eux ».
Donc ils reconnaissent le Prophète, mais ils s’obstinent dans la cécité, ils s’obstinent dans cet aveuglement de l’Esprit et du Coeur. Cette modification et cette altération des textes est telle, qu’elle continue jusqu’aux temps les plus proches du nôtre. »

Le Cheikh incite les Fidèles à dénigrer les Communautés Juives et Chrétiennes, qui sont dans l’erreur, car ne respectant pas les principes islamiques, elles vivent dans la « cécité » car elles refusent de se soumettre à la Vérité,  et sont dans « l’aveuglement de l’Esprit et du Coeur ».
Un prèche sur le rejet et le mépris de ces deux Communautés qui ne croient pas en Allah.

Dans une deuxième partie, le Cheikh alerte les Musulmans sur le danger de représenter des êtres vivants :

« Le prophète en rentrant chez lui a vu un tableau représentant des oiseaux, il l’a arraché. Et il a dit que les Anges ne rentrent pas dans une demeure où il y a des représentations des êtres vivants, ou des chiens. La plupart des Musulmans aujourd’hui ont dénigré ces menaces, à un point où, ils n’ont plus aucun scrupule à accrocher chez eux des photos, à la moindre occasion, sans aucune raison valable, de mariages, de naissances, j’en passe et des meilleures.
Sauf s’il y a un besoin qui justifie cela. Comme par exemple faire des photos pour les pièces d’identité pour faire le pélerinage, qui est obligatoire, ou encore pour travailler, quand il y a un besoin, la photo doit être prise, s’il n’y a pas de besoin, on ne la prend pas. »

Le Cheikh explique que la représentation des êtres vivants sans necessité, c’est-à-dire toute forme d’Art ou maintien et préservation du souvenir, est à proscrire.
Ne peut-on pas y voir un frein à la créativité, à l’épanouissement  des Musulmans ? C’est tout un pan de la Culture Occidentale qui est ainsi dénigré : l’Art photographique, les sculptures et tableaux représentant des êtres vivants, la bande-dessinée, etc…

Les femmes vues par le Cheikh Wassioullah Abbas :

« Il a été permis à la femme de sortir lorsqu’il y a un besoin, sinon à la base, il faut qu’elle reste chez elle. Dans le Coran il est dit « Restez chez vous! ».Et si vous êtes amenée à sortir, alors ne vous exhibez pas comme on s’exhibait à l’époque de l’ignorance. »
[...]
« Si la femme est amenée à sortir, qu’elle ne sorte pas parfumée, car le Prophète a interdit à la femme de sortir ainsi. Il a dit : « que lorsque la femme sort parfumée, Sheitan (le Diable) la met en avant, il l’embellit, il la fait voir aux autres. » Il a dit aussi : « Que toute femme qui sort parfumée, elle est comme une fornicatrice. Elle doit donc se laver. »
[...]
« Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui la transforme en proie au Démon, et on se rend compte de la multiplication des femmes qui sont touchées par ce problème là, par les possessions sataniques et démoniaques, car elles n’obéissent pas au Prophète. Concernant le maquillage, c’est la même chose, c’est interdit. Le Prophète a ordonné aux femmes de ne montrer leur parure, leurs atours, leur beauté qu’à leur mari  et aux hommes de sa famille qui lui sont interdits au mariage. »
[...]

« Quel est le jugement à porter quant à serrer la main aux femmes ? »
[...]
« Le Prophète n’a jamais touché une femme en dehors de ses épouses. Sa main n’a jamais touché celle d’une autre femme. Lorsqu’il rencontrait des hommes il leur serrait la main, avec les femmes ce n’était que verbal. Donc il n’est pas toléré qu’un homme serre la main d’une femme qui lui est étrangère. »

-                                                  parfumdior chrétiens
« toute femme qui sort parfumée, elle est comme une fornicatrice. Elle doit donc se laver. »
« 
il n’est pas toléré qu’un homme serre la main d’une femme qui lui est étrangère. »
Cheikh Wassioullah Abbas à la Mosquée de Creil le 2 juillet 2011.

On peut remarquer que ce Cheikh saoudien prestigieux a été reçu lors de son passage en France du 26 juin au 6 juillet 2011 à la Mosquée Tariq Ibn Ziyad des Mureaux, de Maison-Alfort, à la Grande Mosquée Ennour de Gennevilliers , de Villeparisis, au Blanc -Mesnil et à Vauréal. Le wahhabisme en France semble être promis à un bel avenir.

Ce prèche vous semble-t-il aller dans le sens du Respect des Communautés, de l’Intégration, de la Tolérance et du Savoir Vivre avec les Femmes ? On peut se poser également une question inquiétante : quel Islam est enseigné dans la nouvelle Madrassa Al-Ghazali de Creil aux jeunes Musulmans ?

30 octobre, 2011

Sur le site de l’ACMU de la Mosquée des Ulis, celui qui quitte l’Islam mérite la peine de mort

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 16 h 29 min

Les Ulis est une commune de l’Essonne en banlieue parisienne. La Mosquée des Ulis a été octroyée par la Sonacotra afin de permettre à ses résidents, pour la plupart des immigrés de confession Musulmane, de pratiquer leur culte. Différentes associations dont « ElFath »(la conquête), « EsSalam », se sont constituées au fil du temps pour gérer ce lieu. Au départ, la vocation de ces associations avait pour objet de maintenir cet endroit dans un état propre et fréquentable nécessaire aux prières rituelles pour des personnes vivant souvent seules au foyer.
C’est dans ce contexte, en 1997, que les fidèles se sont réunis pour créer l’Association Culturelle des Musulmans des Ulis (ACMU). Face à l’affluence grandissante de la population musulmane venant d’autres villes, et devant la taille des locaux inadaptée et l’organisation systématique de prières de rue tous les vendredis, l’association va faire pression par des manifestations  et des revendications auprès de la mairie, afin d’initier un projet de construction d’une plus grande Mosquée.

Image de prévisualisation YouTube
-                                                                         Prières de rue le vendredi à la Mosquée des Ulis.

La municipalité cède et est prête à fournir un terrain pour la construction du nouvel édifice, mais l’ACMU et la mairie n’arrivent cependant pas à s’entendre sur la surface de la future Mosquée. La mairie n’accordant que 1500 m2 de terrain, trop peu pour l’ACMU. Fatigués de voir le projet au point mort, une poignée de Musulmans ulissiens a créé El Andalous, une nouvelle association. El Andalous s’occupe alors de tout le dossier et entame les discussions avec la mairie. Le projet prend forme, et se concrétise avec une promesse de bail, et les plans de la future Mosquée.

De par sa situation, la future Mosquée profitera de nombreux espaces publics environnants dont une offre importante en matière de stationnement. L’édifice aura une surface au sol de 1575 m2 et une surface hors œuvre nette constructible de 2500 m2.
Il s’étendra sur deux niveaux et comportera deux parties :
- une partie cultuelle : une salle de prière principale pour hommes, une mezzanine pour femmes et des salles annexes d’une capacité d’accueil totale de  plus de 2.000 fidèles
- une partie culturelle : une bibliothèque, une salle de conférence, quatre salles de cours, une salle polyvalente, salon de thé et un réfectoire.

 

Après des débats houleux et conflictuels entre les deux principales associations musulmanes locales (ACMU et El Andalous) qui ne s’entendent pas sur la gestion du projet, le projet est gelé. Diverses pressions sont alors organisées, des militants d’El-Andalous allant même jusqu’à démarrer une grève de la faim pendant une dizaine de jours en avril 2011.
Maud Olivier, maire socialiste des Ulis signe finalement le bail et inaugure la pose de la première pierre du complexe islamique le premier octobre 2011, qui devrait pouvoir accueillir ses Fidèles en 2013.

-    Sur le site de l'ACMU de la Mosquée des Ulis, celui qui quitte l'Islam mérite la peine de mort dans Politique mosquee02                    antisémitisme dans religion
-                        Projet de la future Mosquée des Ulis – pose de la première pierre le premier octobre 2011

Cette convention n’est pour le moment signée que avec El-Andalous, mais Maud Olivier s’engage à intégrer l’ACMU dans  la convention si un arrangement est trouvé.

L’association Musulmane historique de la ville ACMU,  dispose d’un site internet pour diffuser les préceptes islamiques. Sur le forum, divers articles sont écrits et validés par les responsables du site, on peut trouver un article très complet sur l’apostasie, l’acte de renonciation à un dogme, une religion. Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 

LA SOCIÉTÉ MUSULMANE ET LA LUTTE CONTRE L’APOSTASIE

« Il est nécessaire d’opposer une résistance à l’apostasie individuelle afin de la cerner et d’éviter qu’elle ne se développe et que fusent de toutes parts ses étincelles. Elle deviendrait alors une apostasie généralisée, car des petites étincelles naissent les grands incendies.
A partir de cela, les juristes de l’Islam sont unanimement d’avis que l’apostat mérite une peine, même s’ils peuvent diverger sur sa nature. Leur grande majorité estime que cette peine est la peine de mort. C’est l’avis des quatre écoles de jurisprudence islamique prévalantes, voire des huit écoles.
A ce sujet, une somme de hadiths authentiques ont été narrés par un certain nombre de Compagnons : Ibn `Abbâs, Abû Mûsâ, Mu`âdh, `Alî, `Uthmân, Ibn Mas`ûd, `Â’ishah, Anas, Abû Hurayrah et Mu`âwiyah Ibn Haydah.
Ces hadiths sont rapportés selon des formulations différentes. Par exemple, le hadith d’Ibn `Abbâs : « Quiconque change sa religion, tuez-le. »(rapporté par tous les compilateurs de hadiths sauf Muslim ; on retrouve le même hadith chez At-Tabarânî, d’après Abû Hurayrah, avec une bonne chaîne de narration et ce hadith est narré selon Mu`âwiyah Ibn Haydah avec une chaîne de narration dont les maillons sont des hommes de confiance).
Le hadith d’Ibn Mas`ûd : « Le sang d’un Musulman qui atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu et que je suis le Messager de Dieu est illicite sauf dans trois cas : l’homicide volontaire, le fornicateur qui a déjà connu le mariage et l’apostat qui abandonne la Communauté. »(rapporté par l’ensemble des compilateurs de hadiths).
Selon d’autres versions de ce hadith, d’après `Uthmân : « …un homme qui a mécru après sa Soumission (Islam) ou qui a forniqué après qu’il a connu le mariage ou qui a tué sans droit une autre âme. » (rapporté par At-Tirmidhî, qui le qualifia de hasan(bon) -, An-Nasâ’î et Ibn Mâjah ; le sens du hadith est confirmé par la version d’Ibn `Abbâs, de Abû Hurayrah et de Anas). L’érudit Ibn Rajab dit : « Tuer dans chacun de ces trois cas est consensuellement admis par les Musulmans. ».
Alî, que Dieu honore sa face, exécuta la peine de l’apostasie contre un groupe de gens qui l’avaient divinisé. Il les brûla vifs, après qu’il leur eut demandé de se repentir et qu’il les eut réprimandés, mais ils refusèrent de se repentir et de revenir sur leurs prétentions. Il les jeta alors dans le feu, disant : lorsque j’ai vu que la chose était blâmable, j’ai allumé mon bûcher, et j’ai appelé Qumbur » (Qumbur étant son serviteur et son page). Ibn `Abbâs désapprouva `Alî, arguant de l’autre hadith : « Ne châtiez pas par le châtiment de Dieu. » Ibn `Abbâs pensait donc qu’il fallait les tuer, mais non les brûler. La divergence d’Ibn `Abbâs concernait donc le moyen employé, non le principe. De même, Abû Mûsâ et Mu`âdh exécutèrent la peine de mort contre un Juif du Yémen qui s’était converti à l’Islam puis avait apostasié. Mu`âdh dit alors : « C’est le Jugement de Dieu et de son Messager. » (hadith consensuellement reconnu, i.e. rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).
`Abd Ar-Razzâq rapporte qu’Ibn Mas`ûd mit en arrestation un groupe de gens, en Irak, qui avaient renié l’Islam. Il écrivit alors à `Umar à leur sujet. Ce dernier lui répondit par une lettre : « Propose-leur la religion de vérité et l’attestation qu’il n’y a de dieu que Dieu. S’ils acceptent, laisse-les en paix. Et s’ils refusent, tue-les. » Certains d’entre eux acceptèrent et ils furent graciés. D’autres refusèrent et ils furent tués.
On rapporte d’après Abû `Amr Ash-Shaybânî qu’Al-Mustawrad Al-`Ijlî se convertit au christianisme après avoir embrassé l’Islam. `Utbah Ibn Furqud l’envoya à `Alî, qui lui demanda de se repentir, ce que l’apostat refusa de faire. `Alî le mit à mort.« 

L’article dénonce clairement l’apostasie, le meurtre et l’adultère qui doivent être passible de peine de mort. Cet article vous semble-t-il être un Message de Repect et de Tolérance envers les autres Communautés ? Est-il en conformité avec la déclaration des Droits de l’Homme, qui stipule la liberté de Culte ?
En publiant cet article, en ligne depuis mai 2011, les responsables de l’ACMU cautionnent ouvertement le meurtre en cas d’apostasie.

L’imam de la Mosquée Sonacotra des Ulis de l’ACMU, le Cheikh Okba Chekiri donne des sermons tous les vendredis, ci-dessous un extrait d’un sermon donné le 8 mai 2009, intitulé, »Préserve les droits de tes frères musulmans! », quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

« Le musulman est le frère du musulman. Il ne l’opprime pas et ne le délivre pas. Celui qui est au service de son frère, Allah sera à son service et celui qui soulage un musulman d’une difficulté Allah le soulagera d’une difficulté parmi celles du Jour dernier. Et celui qui couvre la faute d’un musulman Allah couvrira ses fautes le Jour dernier ». (hadith rapporté par Al-Boukhaariy et Mouslim d’après ibn Omar).
De ce hadith apparaissent les principaux corollaires de la fraternité dans l’Islam.
Cette fraternité n’est pas un vain mot que l’on dit par courtoisie ou pour mettre la poudre aux yeux mais c’est un engagement et un pacte qu’il faut absolument respecter. Il est en effet interdit au musulman de commettre un tort contre son frère ou préméditer ce tort. S’il porte atteinte contre lui sans toutefois le vouloir, il lui incombe de réparer ce tort, et il ne porte pas pour cela un péché car il n’avait pas voulu lui nuire. Par contre s’il avait l’intention de lui nuire même par un geste qui ne lui porte pas réellement préjudice ou qu’il aurait voulu repousser par ce tort de la gêne à son encontre, c’est alors pire et il en portera un péché confirmé. Le Prophète n’avait-il pas dit ce qui signifie : Ni nuisance ni intention de nuire(hadith rapporté par Ahmad, Ibnou Maadjah et Maalik dans son Mouatta’).
Ensuite, quelques soients les différends entre le musulman et son frère, c’est particulièrement grave de sa part de lui faire subir les sévices d’un mécréant ou alors inciter le mécréant à lui causer du tort ou alors se rallier au mécréant contre lui. Prends garde à ce que tu ne sois un bâton dans la main du mécréant frappant avec un musulman ! Prends garde à ce que tu ne sois une botte dans le pied du mécréant écrasant avec un seul musulman ! Prends garde à ce que tu ne sois une arme dans les mains du mécréant se vengeant avec d’un musulman ! Au contraire sois plutôt au service de tes frères le mieux que tu puisses, et offre leur ton aide à chaque fois qu’il t’est possible de le faire. »

L’imam de la Mosquée des Ulis sépare bien les Musulmans qui doivent s’entraider, et les Mécréants, les non-Musulmans.
 » Il est en effet interdit au musulman de commettre un tort contre son frère ou préméditer ce tort. » Cela veut-il dire qu’il est permis de faire du tort aux non-musulmans ? Pourquoi faire cette discrimination entre Musulmans et non-Musulmans ? Le Mécréant est dans ce sermon considéré comme un ennemi
, qui ne mérite ni aide, ni considération. Est-ce que ce prèche ne risque-t-il  pas d’induire de l’animosité envers les non-musulmans ? Où est le Message de Respect et de Solidarité entre Communautés ?

-                                               mosqueulislejardindesvertueux apostasie
Fidèle Musulman enseignant le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad-as-Salihin) à la Mosquée actuelle « El Andalous » des Ulis – reportage téléssonne

On peut remarquer que le Livre « Le Jardin des Vertueux » (RIyad as Salihin) est une base d’apprentissage de l’Islam à la Mosquée « El-Andalous », salle de prière distincte de celle de l’ACMU.   Le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad as salihin),  est une véritable référence dans le Monde Musulman, contenant les textes Saints les plus précieux, une compilation de hadiths, un complément pour suivre et comprendre les préceptes du Coran. Adopter le bon comportement et déterminer ce qui est licite ou illicite en Islam. Quelques extraits :

1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)
1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)
Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.
Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.
1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]
1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)
Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

290. L’interdiction de regarder une femme
291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)
285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

265. Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière »
1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : «
L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

Des Messsages d’Amour, d’Humilité, de Paix, de Fraternité ? Est-ce que le « Jardin des Vertueux » sera enseigné aux élèves dans les cours donnés dans les classes de la future grande Mosquée des Ulis ?

-                                                                       maudolivier charia

« Ce moment me donne l’occasion de rappeler mon attachement indéfectible, à toutes les Valeurs de justice, de Laïcité, de Tolérance et de Fraternité. Ces Valeurs sont les fondements de notre République. Vous le savez, dès ma prise de fonction, j’ai décidé avec les élus de la majorité municipale, de tout faire pour que le dossier de la réalisation d’un lieu de prières adapté pour nos concitoyens de confession musulmane aboutisse rapidement et dans de bonnes conditions. »
Maud Olivier – maire socialiste des Ulis – discours lors de la pose de la première pierre de la Mosquée des Ulis le 1 octobre 2011.

17 octobre, 2011

La Mosquée Er-Rahma de Puteaux, une vitrine de l’Islam Radical wahhabite en France

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 20 h 15 min

L’Association Solidarité Islamique de Puteaux, présidée par Lahssen Baba, est crée en 1982 . Elle dispose d’une Mosquée dont les principales activités sont l’enseignement de la langue arabe et du Coran, les 5 prières et la prière du vendredi.
Près de 200 personnes sont présentes en moyenne aux prières quotidiennes, plus de 1000 fidèles pour la prière du vendredi et plus de 120 élèves accueillis pour des cours de sciences islamiques tous les week-ends.

 

Image de prévisualisation YouTube
-                      La rue Saulnier, bloquée par les prières de rue devant la Mosquée Er-Rahma de Puteaux en 2008.

Devant l’affluence toujours croissante de Fidèles Musulmans, un nouveau projet a finalement été retenu, conjointement avec la mairie de Puteaux et l’Association Solidarité Islamique, ce projet prévoit la reconstruction de la Mosquée sur plusieurs étages, au même emplacement. Le permis de construire a été délivré pendant le mois de Ramadan 2009.
Une aide participative aux Dons est demandée aux Fidèles sur le site de la Mosquée (hard-copy).

Le détail prévu pour cette nouvelle structure est le suivant :
– un sous-sol, les salles d’ablutions
– un rez-de-chaussée, la grande salle de prière
– un premier étage, la salle de prière pour les dames et une salle de classe pour les soeurs
– un deuxième étage, une salle de prière
– un troisième étage, l’école de la mosquée
– un quatriéme étage, étage administratif

On peut juger du contenu des enseignements de l’Islam préché dans la Mosquée en s’intéressant aux différents intervenants et conférenciers invités. Les responsables de l’Association sont orgueilleux et très fiers, car : « Allah le très Haut nous a gâtés en nous permettant de recevoir parmi les plus grands prêcheurs et savants. »(hard-copy)

En regardant de plus près qui sont ces « prêcheurs et savants », on constate que ce sont des cheikhs saoudiens et non des moindres, des défenseurs d’un Islam particulièrement radical, le wahhabisme.
Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant
Ibn-Al Saoud et du théologien  et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb , qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Parmi les chatiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prèches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Cette propagande saoudienne est portée à travers toute la planète, aussi bien aux États-Unis, qu’en Europe, elle est clairement démontrée dans le livre de Antoine Sfeir : « la démocratie en danger, l’enseignement islamiste saoudien ». Les textes des programmes scolaires des écoles coraniques à tendance wahhabite font abstraction complète de l’Histoire de la Civilisation Occidentale, et enseignent que les
chrétiens et les juifs sont des ennemis à combattre pour la plus grande gloire de l’Islam, par exemple en Angleterre, dans les 40 établissements du Saudi Students Clubs and Schools, englobant  5000 étudiants de 6 à 18 ans, d’après un documentaire de la BBC.

Parmi les « prêcheurs et savants » de la Mosquée de Puteaux, on trouve l’imam Safwat Hijazi de l’université égyptienne Al-Azhaar,  intervenant régulièrement sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV, interdit de séjour en Angleterre pour cause d’appel à la violence terroriste, il fait parti des « savants »  collaborant avec le wahhabisme. Extrait d’une de ses interventions sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa TV, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne :

La Mosquée Er-Rahma de Puteaux, une vitrine de l'Islam Radical wahhabite en France dans Politique mosqueputeauxsafwathijazi                                islamiste-31 Allah dans religion
Safwat Hijazi à la Mosquée de Puteaux en 2009 (à droite)             Safwat Hijazi sur la chaîne du Hamas – TV Al-Aqsa

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.[…]. Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”
Safwat Hijazi -  TV Al-Aqsa du Hamas le  31/12/2008

Le Cheikh saoudien Aidh Al-Qarni est également un invité de prestige, apprécié des responsables de la Mosquée de Puteaux, quelques extraits de sa pensée islamique :

mosqueputeauxalqararni arabie saoudite                 charia
Aidh Al-Qarni à la Mosquée de Puteaux (à gauche)                                Le Cheikh Aidh Al-Qarni

« géré correctement, les exemples d’islamophobie comme l’interdiction des minarets en Suisse, le bannissement du voile en France ou le Coran brûlé peuvent avoir les résultats opposés à ceux que les pro-sionistes prétendent obtenir. Aujourd’hui, les Occidentaux sont des gens désorientés qui ont une Liberté de pensée illimitée. Quand ces types de personnes, qui sont désorientés d’une part et ayant une Liberté de pensée illimitée d’autre part, rencontrent la Vérité de l’Islam, qui s’adresse à leurs instincts naturels, cette Vérité entre dans leur Esprit sans qu’ils n’y prennent garde. Il est alors possible de prendre avantange de ces évènements en rendant ces gens réceptifs à l’introduction de l’Islam.
J’espère, comme beaucoup de personnes réceptives vivant en Europe, par la grâce d’Allah, que le continent européen deviendra un continent islamique »
Le Cheikh Aidh Al-Qarni – rapporté par MEMRI d’après www.onislam.net, le 31 Octobre 2010

 

Des présentateurs de la chaîne de télévision saoudienne IQRA, diffuseurs de la doctrine wahhabite, ont été reçus dans la Mosquée de Puteaux.

mosqueputeauxsaadelbriketmohamedroumi Coran             mosqueputeauxcheikhaljoundi hamas

Le Cheikh et docteur Saad Elbrik (à droite sur la première photo), présentateur de l’émission DaR-Al-MotaQine sur IQRA,  le Cheikh Abdallah Al-haDbane Al-HaRithi, présentateur de l’émission Al-Baiyna sur IQRA, le Cheikh Khaled Al-Joundi docteur égyptien de l’université de al-Azhaar (deuxième photo au centre), intervenant également à la télévision sur la chaine IQRA.
Au centre de la première photo et habillé en blanc sur la deuxième,
Mohamed El Madani, administrateur de la Mosquée de Puteaux.

Sur le site MEMRITV, on peut se faire une idée plus précise de la doctrine wahhabite en visionnant les émissions de la chaîne IQRA, des propos extrêmistes, que vous pouvez consulter en intégralité sur ce lien, quelques extraits parmi d’autres :

- le cheikh Saad Elbrik (accueilli à Puteaux) se plaint : « Dès que l’on dit quelque chose de bien sur Hitler, on est accusé d’antisémitisme »
- le cheikh Aidh Al-Qarni (accueilli à Puteaux) : « Les gorges doivent être tranchées et les crânes fracassés; c’est le chemin vers la victoire « 

– le cheikh saoudien Mohammad Al-Arifi : « L’Islam n’impose pas d’âge minimum pour le mariage »
- l’imam saoudien Mohammad Musa Al-Sharif : « Le jour viendra où l’Islam règnera à nouveau sur le Monde »
- le cheikh saoudien Mohammad Al-Arifi : « Les soldats israëliens ont trop peur de quitter leur tank pour uriner ou déféquer, la Palestine sera libérée par la force, et non par la négociation. »
- le professeur d’université Salman-Al-Abdali : « Les attentats-suicide OK à Tel-Aviv, mais pas à Ryiad »
- l’expert législateur saoudien Basem Alem : « Nous avons le droit d’appeler au Jihad offensif pour imposer notre mode de vie »
- l ‘imam yéménite
Abd Al-Majid Al-Zindani présente des preuves scientifiques que la femme ne peut parler et se souvenir en même temps

- le saoudien Adnan Hassan Bahareth: « les femmes ne peuvent réussir en politique que si elles sont dirigées par des hommes »
- le cheikh Yousuf Al-Qaradawi justifie le meurtre des enfants et des femmes israëliens dans des opérations suicide
- l‘imam égyptien
Zaghloul Al-Naggar: « Israël doit être détruite. L’Amérique doit être réduite à néant »
- le ministre de l’Information saoudien
Muhammad Abduh Al-Yaman : « Nous avons dit aux chrétiens et aux juifs dans des échanges interreligieux que leurs Livres Saints sont falsifiés et que nous voulons les ramener à la Vraie Religion »
- l’imam égyptien Gamal Qutub : « Les Juifs détestent le Monde, et le Monde les déteste« 

A noter que pour les arabophones, IQRA TV est disponible sur les bouquets abonnements ADSL de plusieurs fournisseurs d’accès Internet en France.

D’après le profil des conférenciers reçus à la Mosquée, pensez-vous que l’Islam diffusé dans la Mosquée de Puteaux soit un Islam tolérant, respectueux de la laïcité et des principes républicains, préchant l’intégration et la fraternité entre Communautés ? Quel Islam sera dispensé dans les futurs locaux rénovés et agrandis, en particulier dans l’école de la Mosquée, aux jeunes Musulmans ?

jacqueschiracbaba islam           laurentwauquiez juifs
Jacques Chirac, ancien président de la République et Laurent Wauquiez, actuel ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en compagnie de Mohamed El Madani, administrateur de la Mosquée de Puteaux à l’Assemblée Nationale lors de la présentation de la traduction en arabe du livre de Nicolas Sarkozy « La Republique, les religions, l’espérance » le 23 juin 2009.
L’ouvrage est une invitation au dialogue interreligieux, à la tolérance et un appel à preserver notre laïcité.

8 octobre, 2011

Sermon de Abou Hajar à la Mosquée Masjid de Pontoise : « La laïcité constitue un combat contre la religion, afin de l’écarter de la vie apparente et du système de l’État. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 30 min

Depuis 2002, la communauté Musulmane de Pontoise dispose d’une Mosquée gérée par l’association Musulmane socio-culturelle Avicenne de Pontoise. L’imam de la Mosquée est le tunisien Salah Zahmoul.
Cet édifice Cultuel et Culturel comprend 500 places pour la grande salle de prière pour hommes, 150 places pour les femmes, ainsi que des salles de cours pour les élèves désirant apprendre la religion de « Paix et Tolérance ».

Sermon de Abou Hajar à la Mosquée Masjid de Pontoise :                   philippehouillon charia dans religion
La Mosquée Masjid de Pontoise, inaugurée le 4 mai 2004 par le député-maire UMP Philippe Houillon (photo ci-dessus), en présence du sous-préfet de Pontoise, du curé de Pontoise et du pasteur d’Osny.

A la Mosquée de Pontoise, le prédicateur d’origine marocaine Abou Hajar a tenu un sermon disponible en intégralité sur le site de la Mosquée, « L’unicité et ce qui la contredit: mise en garde », on peut en suivre un extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-                                                    mosquepontoisesermonabouhajar Coran
-                                  sermon de Abou Hajar à la Mosquée Masjid de Pontoise

« Sachez qu’accomplir l’Unicité d’Allah est un bienfait sur l’être humain dans sa vie présente et dans l’autre vie. C’est la première obligation et c’est la première chose à laquelle les prophètes ont appelé leur Peuple. Celui qui accomplit l’Unicité d’Allah comme il se doit entre au Paradis sans Jugement. Malheureusement, les Musulmans peuvent connaître certaines choses qui peuvent diminuer son Unicité ou l’annuler. Les savants Musulmans ont consacré dans leurs livres un chapitre à ce sujet.
Il faut revenir chers Musulmans à leur explication pour vérifier l’authenticité de son Islam. Nous citerons dans ce discours quelques unes des formes d’incroyance majeure ainsi que des paroles illicites qui contredisent la Croyance. Premièrement, une des choses qui annule et exclut la percée de l’Islam. appeler à la laïcité ou l’accepter car elle constitue en fait un combat contre la Religion, afin de l’écarter de la vie apparente et du système de l’État. De la même façon, croire certaines idéologies athées comme le Communisme ou le Capitalisme. Deuxièmement, croire que les lois Humaines sont meilleures que les lois de l’Islam, ou que l’Islam est archaïque, ou ne correspond pas à notre époque.
Aussi, croire que la religion se résume aux actes d’Adoration : prière, Zakat, jeûne, pélerinage et n’englobe pas les autres aspects de la vie. Également, croire qu’il est permis de s’écarter de la religion ou de la loi de la jurisprudence musulmane. »

Pour Abou Hajar, les Lois Humaines, c’est à dire la démocratie, la laïcité, les droits de l’Homme, façonnés au cours des Siècle par le travail considérable de générations de français constituent une véritable hérésie puisque contraire aux Lois Divines d’Allah immuables, dictées à son Messager le Prophète Mohammed il y a 1400 ans. Ces Lois impies humaines ne doivent pas prévaloir sur l’Islam, car il « n’est pas permis de s’écarter de la jurispridence Musulmane ». La laïcité est un danger car elle écarte « la religion du système de l’État ».

Ce type de prèche ne risque-t-il pas de favoriser et générer des revendications, des pressions (non mixité hommes/femmes, port du voile islamique, viande hallal, lois islamiques sur le divorce, mariage, etc…),  pouvant dégénérer en conflits lié à l’incompatibilté du système islamique et des lois et droits de la république ?

 

Sur le site internet, on peut trouver également un article relevant les « Erreurs commises dans la croyance ». Cet article détaille les 15 principales erreurs que tout bon Musulman pratiquant doit impérativement éviter dans la Croyance Islamique. Ci-dessous, quelques unes de ces « erreurs » (hard-copy) :

 

LES ERREURS COMMISES DANS LA CROYANCE

ERREUR 5 :

Nous avons certainement envoyé dans chaque communauté un Messager qui leur disait : « Adorez Allah ! Et rejetez le Tâghût !. »
Sourate ‘Les Abeilles’ verset 36
Il est donc obligatoire de désavouer le polythéisme et ses partisans.

ERREUR 9 :

Être allié des mécréants et les aimer, d’après la parole d’Allah Le Très Haut :
« Certes vous avez un bon exemple à suivre en Abraham et ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : « Nous vous désavouons, ainsi que ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous, l’animosité et la haine sont apparues à tout jamais, jusqu’à ce que vous croyiez en Allah seulement »
Sourate ‘L’Éprouvée’ verset 4

Prendre les tombes comme mosquées ou lieux de prière, ou faire des invocations auprès d’elles. C’est une innovation détestable et une voie vers le polythéisme, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Allah maudit les juifs et les chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme mosquées. Ne prenez pas les tombes comme mosquées, car je vous l’interdis. »
El Bukhârî et Muslim

ERREUR 14 :

Chercher à ressembler aux mécréants.
Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Celui qui cherche à ressembler à un peuple, en fait partie. »
Abû Dâwûd

ERREUR 15 :

Introduire des mécréants dans la péninsule arabique, sans raison valable.
Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Faîtes sortir les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique, jusqu’à ce qu’il ne reste que des musulmans. »
(Muslim)

______________________________________________________________________________________________________

Cet article prèche une véritable intolérance, le mépris et le rejet des Communautés Juives et Chrétiennes, et tous ceux qui ne croient pas en Allah ou qui s’adonnent à toute forme de polythéisme.
A la lecture de ces textes, on est en droit de se demander : quelle pensée, quels enseignements sont dispensés par les responsables du site de la Mosquée de Pontoise aux Fidèles Musulmans, et à la jeunesse Musulmane en particulier dans les cours d’Islam ?
Vous semblent-ils aller vers la Fraternité, la Paix et le Respect entre Communautés ? Ce prèche et ces textes incitent-ils au Communautarisme ou à l’ouverture vers le Monde et à l’Intégration ?
Est-ce qu’un Lieu de Culte et de Rassemblement dédié à la Prière et au Reccueillement est approprié pour diffuser ce type de Message ?

26 août, 2011

De l’Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

L’actuel maire socialiste Laurent Cathala administre la ville de Créteil, dans le Val-De-Marne (94), depuis plus de 30 ans.
L’Union des Associations Musulmanes de Créteil (UAMC) grace à son appui, a pu entreprendre la construction d’une Mosquée flambant neuve.
La mairie n’a pas hésité à puiser dans l’argent du contribuable à hauteur d’un million d’euros sur les 4,5 millions nécessaires pour financer sa construction. La première pierre a été posée le 4 octobre 2006, elle fut inaugurée le 18 décembre 2008.
Dotée d’un minaret de 20 m et d’un dôme, la Grande Mosquée de Sahaba de Créteil est une construction de grande qualité architecturale et urbaine. Le projet présente une emprise de 1083 m2 pour une surface bâtie totale de 4000 m2, répartie sur trois niveaux. Elle peut accueillir jusqu’à 1 500 fidèles. Outre les lieux de prière, il comprend également des espaces à vocation culturelle et de loisirs. Les accès sont directs depuis l’extérieur et distincts de l’entrée principale, située elle, route de Choisy.

-                                              De l'Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil  dans Politique 706272mosqueCrteil

-                                                            La Grande Mosquée Sahaba de Créteil et son minaret

La Mosquée dispose d’un site en ligne Internet officiel, où l’on peut trouver une présentation de l’Islam, ci-dessous, extraits en  gras italique (cliquer sur « Bien comprendre l’Islam » puis « De la globalité de l’Islam » (hard-copy))

« Le Message de l’Islam a cette particularité de traiter de tous les sujets, Allah disant : ‘Nous fîmes descendre sur toi [Mohammad] le Livre comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne nouvelle à ceux qui se soumettront [les musulmans]’[16;89].
Ainsi, le Coran et la Sounnah traitent-ils des règles qui régissent la vie humaine, depuis l’état embryonnaire, jusqu’à à l’enterrement et au lavage mortuaire ; parlant de ce qui fut auparavant et de ce qui sera, dans ce monde et dans l’au-delà.
S’ils exhortent principalement à la purification des âmes et à la réforme des mœurs, nos Textes régissent également les relations familiales et sociales, encadrent et disciplinent l’économie et la politique, qui fondent la vie humaine, garantissant à ses citoyens la paix et la sécurité nécessaires pour adorer le Créateur et s’adonner à ce qui Le satisfait.
Nous invitons celui qui doute encore de cela, à se pencher de plus près sur le Livre saint et sur la Sounna authentique, afin de recenser les versets et les hadiths qui traitent de l’héritage, du divorce, et du mariage ; de la diplomatie comme de la guerre, des droits pénal et commercial.
A ceux qui voulaient adopter partiellement l’Islam, tout en conservant d’autres rites, le Coran a répondu, disant : ‘Ô croyants ! Adoptez entièrement l’Islam, et ne suivez pas les pas du diable, car il est certes pour vous un ennemi déclaré !’ [2;208]. Et à ceux qui délaissèrent certaines prescriptions, se contentant d’accomplir quelques actes rituels, il a dit clairement et fermement : ‘Croyez-vous donc, dans une partie du Livre seulement et renierez-vous le reste ?!’, menaçant : ‘Ceux qui agiront de la sorte, ne récolteront qu’avilissement dans cette vie et seront refoulés dans l’au-delà vers un dur supplice’ [2;85]. »

Le texte est clair, l’UAMC considère l’Islam comme un système social, économique, législatif et politique globalisant. Ce système peut-il exister en même temps que la Constitution de la République Française ? Ne risque-t-il pas de générer sur le long terme, au fur et à mesure qu’il s’étend, un conflit avec le système démocratique occidental ?

 

LE PRESIDENT DE L’UOIF AHMED JABALLAH A LA MOSQUEE SAHABA DE CRETEIL

Des conférenciers, des Imams et des Cheikhs viennent régulièrement donner des prèches dans la Mosquée. Sur le site, on peut voir que le Cheikh Ahmed Jaballah, actuel président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est venu y donner un prèche (hard-copy).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquantaine associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Cette organisation politique a été classée comme terroriste par les Émirats Arabes Unis.
Ahmed Jaballah est aussi directeur de l’Insitut Européen des Sciences Humaines de Paris (basé à  Saint-Denis) (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine. On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH, et ici en compagnie d’étudiants. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il
est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.
Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le licite et l’illicte en Islam« , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent. (extermination des Juifs)

                                         571580MosqueCrteilJaballahQaradawi Ahmed Jaballah dans religion

Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssuf Al-Qaradawi (au centre) à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

 -                                          403003MosqueCrteilYoussoufAlQaradawi3 Al-Qaradawi

« Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire que la seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant,  et je tuerai tous les ennemis d’Allah, les Juifs! »
Cheikh Youssuf Al-Qaradawi, le 28 janvier 2009 sur la chaîne de télévision qatari Al-jazeera


 -                                                                    ahmedjaballahmosquecrteil antisémitisme
« L’Islam est venu nous donner une voie vers le bien dans tous les domaines de la vie. L’Islam c’est une Foi, mais également une voie, une Loi également. L’Islam nous a donné des bases pour que les relations entre les hommes soient fondées sur les principes et les valeurs. Et une de ces relations importantes, certainement cette relation entre le responsable politique et le peuple qu’il gouverne. L’Islam est venu avec le système que l’on appelle le Califat, le sens même de ce mot, veut dire celui qui va être à la place, qui va gouverner au nom du Peuple, c’est le gouverneur et responsable qui est au service du Peuple ».
[5:48]
« Pour que le système politique répondent à ses valeurs, il faut respecter ses fondements. »
[7:10]
« L’Islam a donné des principes, des fondements, certes l’Islam n’a pas défini un système politique dans le sens le plus détaillé, le plus strict,  mais il a donné des valeurs, des fondements, des bases, qu’il faut respecter. Et tout système Politique qui respecte ces bases, on peut le considérer comme un système islamique. »
[10:18]
Prèche du Cheikh Ahmed Jaballah, président de l’UOIF, à la Mosquée de Créteil le premier avril 2011 (hard-copy)

Les revendications politiques ne se limitent pas aux aux textes sur Internet, on voit que les prédications sont orientées pour défendre politiquement les intérêts des Musulmans, qui ne seraient donc pas les mêmes que les autres français.
Ahmed Jaballah défend la mise en place d’un Califat islamique, lié intrinsèquement à l’Islam, avec à sa tête un Calife qui doit « gouverner au nom du Peuple ».
Ces revendications sont elles compatibles avec la République Française laïque, une et indivisible ?


LE JIHADISTE SAÏD RAMADAN AL-BOUTHI A LA MOSQUEE SAHABA DE CRETEIL

La Mosquée Sahaba de Créteil a également accueilli le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi (hard-copy), un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses ouvrages on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”

Al-Bouthi parcourt les Mosquées de France pour diffuser son idéologie, on peut par exemple le voir à la Grande Mosquée Islâh de Marseille (plus grande Mosquée du Sud Est de la France), à la Grande Mosquée d’Évry-Courcouronnes (plus grande Mosquée de France), à Strasbourg, où encore ici, filmé par les journalistes d’investigation de l’Observatoire de l’Islamisation, invité pour la pose de la première pierre de la nouvelle Mosquée de Roissy-En-Brie, en présence de Chantal Brunel député UMP et Mohammed Moussaoui président du CFCM. Un institut islamique dont le centre « socio-culturel » a été financé à hauteur de 185 000 euros avec le concours des fonds parlementaires (argent du contribuable) mis à disposition par Chantal Brunel.

albouthimosquecrteil charia     albouthimosquecrteil2 Coran

“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.
[...]  Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »

extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi, invité de la Grande Mosquée Sahaba de Créteil.

L’Islam dispensé à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil vous semble-t-il correspondre à un Islam Tolérant, Respectueux du Droit Républicain, de la laïcité ? Quel Avenir pour la France avec des Institutions comme l’UOIF ? Va-t-il dans le sens de la cohésion sociale, de la Fraternité entre Communautés ?

                                                                                                           laurentcathala creteil

-                                                                                inaugurationmosquecrteil Frères Musulmans
« Cet édifice magnifique est à l’image de ce que doit être l’Islam de France. Ouvert, moderne, parfaitement intégré dans son environnement, il porte en son cœur les valeurs et les richesses d’une haute tradition de culture et de spiritualité, symbolisées ici autant par les lignes pures de l’architecture extérieure que par la beauté des décorations intérieures. »
Discours d’inauguration de la Mosquée Sahaba de Créteil par le maire socialiste Laurent Cathala en présence de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (à gauche) et de Jean-Paul Huchon, président du Conseil Régional d’Ile de France

18 août, 2011

Prèche de l’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny : « Quand la femme se parfume, sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Montmagny est une petite ville du Val d’Oise (95) d’environ 14 000 habitants dans la banlieue nord de Paris.
L’Association SALAM y dispose d’une Mosquée composée d’une salle de prière de 110 m2 pour les hommes, une salle de prière de 30 m2 pour les femmes avec retransmission vidéo en direct et une salle d’ablutions et sanitaire.
On y dispense des cours d’arabe, de Coran et d’éducation islamique à plus de 400 élèves (l’imam compte recevoir 700 élèves à la rentrée prochaine) de l’école primaire au collège dans la partie école coranique.(Madrassah)
L’Association Salam souhaite devenir propriétaire d’un terrain de 1150 m2 environ, comprenant un bâtiment d’une superficie totale de 450 m2. Des dons sont demandés aux fidèles sur la page d’accueil du site officiel de la Mosquée SALAM de Montmagny (hard-copy). Les prèches les plus importants sont consultables sur le site en ligne, un prèche concernant la place de la femme en Islam sur la page d’accueil du site est illustré par cette image :

Prèche de l'Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny :
trois femmes en Niqab, un signe d’intégration
de la Commmunauté Musulmane alors que le Niqab est maintenant interdit en France ?

La deuxième partie du prèche est consultable sur le site intégralement en français, dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy):

« Pour la Femme, une des choses les plus importantes pour préserver sa Foi : c’est de rester à la maison. Le prophète Mohammed a dit : « ancrez-vous dans vos maisons! », comme un bateau dont on jetait l’ancre, qu’est-ce qu’il fait ? Il ne bouge plus. Ancrez-vous dans vos maisons et ne vous dévétissez pas de la même manière dont on se dévétissait à l’époque pré-islamique, de l’ignorance ! Sa maison c’est son premier Hijab.
[...]
Il est permis à la femme de sortir de la maison, quand il y a un besoin, mais aujourd’hui, il n’y a plus de limites ! Les femmes elles sortent sans besoin, sans nécessités ! Comme ça, juste pour sortir ! Et quand elles sortent, elles ne respectent même pas les conditions dans lesquelles elles doivent sortir !
Les conditions pour sortir c’est quand elle en a besoin, apprendre les Sciences Religieuses, ou faire certaines affaires que seules les femmes peuvent faire et pas les hommes, comme le fait d’aller à un mariage s’il n’y a pas de Haram, de mélange entre les hommes et les femmes, si toutes les règles sont respectées. Comme le fait de visiter les parents et les proches, ou une nécessité de travailler mais à condition que ce soit un travail dans les conditions de l’Islam. C’est-à-dire qu’elle ne soit pas mélangée avec les hommes, qu’elle travaille dans un milieu Hallal, qu’elle puisse faire ses prières à l’heure, qu’elle n’ait pas besoin de se serrer et de se mélanger avec les hommes dans ses trajets aller-retours.
C’est-à-dire qu’en France, ça n’existe presque pas ce genre de travail.
[...]
Le Prophète a dit : « Un homme ne s’isole pas avec une femme sans que le troisième d’entre eux ne soit le Shaitan (Diable) »
[...]
Le Prophète a dit « Et Si vous leur demandez quelque chose, demandez leur de derrière un voile! ». C’était un ordre pour les femmes du Prophète qui étaient les plus pieuses des gens, qui ont le moins de maladies dans leur coeurs, et Allah leur demande de purifier leur coeur et de demander quelque chose de derrière un voile.
Parmi les choses que la femme doit faire, c’est préserver sa pudeur, et son Hijab. La pudeur, ça fait partie de la Foi. La pudeur c’est quelque chose de joli et de beau, et c’est encore plus beau chez la femme. La beauté de la femme et sa force, c’est dans sa pudeur !
Quand une femme a perdu sa pudeur, elle devient comme un homme. Quand une femme n’a plus la pudeur, elle élève la voix comme un hommme. Elle va dans des endroits ou elle se mélange avec les hommes, elle fait tout comme les hommes. D’ailleurs le Prophète a dit que la pudeur n’amène que du bien.
[...]
Le prophète a dit que deux catégories de gens font partie des gens de l’Enfer que je n’ai pas encore vu, parmi les catégories qu’il a citées, des femmes habillées, mais nues, qui penchent dans leur démarche et qui ont sur leur tête des cheveux comme les bosses de chameaux. Le Prophète a dit, elle ne sentiront pas l’odeur du Paradis, elles n’entreront pas au Paradis!
[...]
Les conditions du Hijab c’est qu’il recouvre tout le corps, il y a divergence entre les savants sur le visage et les mains, est-ce qu’ils doivent être obligatoirement recouverts ou si c’est juste recommandé, mais sinon tout le corps doit être couvert.
La deuxième condition, c’est que ce vêtement ne doit pas être attirant, ne doit pas être beau, s’il a une couleur attirante, ou des dessins attirants, ce n’est pas un Hijab, c’est une manière d’attirer le regard des autres. L’objectif du Hijab, c’est de cacher et pas d’attirer, ce n’est pas d’être jolie !
La femme, elle se fait belle chez elle, devant son mari, pas à l’extérieur.
Contrairement à la Culture des non-musulmans, elles se font belles à l’extérieur elles sont moches à l’intérieur ! Nous chez nous c’est le contraire, à l’extérieur elles cachent leur beauté, à l’intérieur elles s’embellissent pour leur mari.
Troisièmement, ce vêtement doit être assez épais pour ne pas voir à travers.
Quatrièment, il doit être assez large pour ne pas voir la taille des membres dessous. Que ce soit les pantalons, les t-shirts ou les pulls qui serrent, ce n’est pas valable, ça doit être large, pour ne pas voir la taille, la manière des membres en-desssous.
Cinquièment, il ne doit pas être parfumé, car le Prophète a dit : « Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »
[...]
Septièmement, ce vêtement ne doit pas ressembler aux vêtements des mécréantes et des pervers et des dévoilées, car le Prophète a dit :  » Celui qui ressemble a un Peuple, il fait partie d’eux, il fait partie de ces gens là! »
[...]
La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : « Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants »

L’Imam devant son assemblée de Fidèles Masculins, se livre à un véritable pladoyer contre la Féminité. Toute forme de Beauté, Sensualité, Séduction, Charme, Féminité est strictement et formellement interdite par les preceptes islamiques à la Femme Musulmane sous peine de subir la colère d’Allah.
A l’extérieur, aucune des ses formes ne doit apparaître pour ne pas aiguiser l’appétit des mâles, taille, hanches, jambes, décolletés tout doit être caché dans des vêtements amples. Le parfum lui est interdit. Elle se doit d’obéir à son mari et rester à la maison, sauf permissions de sortie exceptionnelles (mariage, études de Sciences Religieuses), les conditions pour travailler n’étant pas « hallal » en France, puisque une Femme Musulmane n’a pas le droit d’entrer en contact avec les hommes.
Elle se doit de ne pas ressembler « à un Peuple » (non-musulmans) , pour « ne pas faire partie de ces gens là » .
Cette vue de le Femme entre en totale incompatibilité avec l’émancipation de la femme Occidentale.
Quel type d’attitude ce prèche induit-il dans l’esprit, le comportement des Musulmans, envers la Femme Musulmane, et envers la femme Occidentalisée « mécréante, perverse, dévoilée et fornicatrice » ?

DANS LE MONDE ISLAMIQUE DE L’IMAM ABOU LAÏTH, TOUT CECI EST INTERDIT :

 burqa dans religion                  majanuedetail charia
Psyché ranimée par le Baiser de l’Amour – 1793                          La Maja nue – 1800-1803
Antonio Canova – Musée du louvre                                                 Francisco de Goya – Musée du Prado

-                                                                          nathali communautarisme

« Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »
L’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

-                                                           Image de prévisualisation YouTube

La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : « Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants » 
L’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

EDUCATION ISLAMIQUE : LES PROFESSEURS FEMMES QUI NE PORTENT PAS LE HIJAB SONT UN MAUVAIS EXEMPLE POUR L’ENFANT.

Sur le site on trouve sur la page d’accueil également un prèche sur « l’éducation des enfants en Islam », des extraits de la conférence en gras italique ci-dessous (hard-copy)

« Un enfant a besoin d’un bon modèle et même un adulte a besoin d’un modèle. Et le premier modèle pour les enfants c’est qui ? Les parents, puis son professeur. Donc les deux références d’un enfant c’est ses parents et son professeur. Quand il voit ses parents faire quelque chose pour lui, c’est ça l’idéal. Il n’a pas encore l’esprit critique pour comprendre que ses parents peuvent faire des erreurs ou font des choses qui ne sont pas bien, pour l’instant, il imite.
Si un parent, un père ou une mère dit à son fils : « prie! ». Et on voit beaucoup de Musulmans qui ont le soucis que leurs enfants fassent la prière apprennent l’arabe, mais eux même les parents ne pratiquent pas ,ou ne sont pas constants dans la prière, ou bien ne font pas d’efforts pour apprendre la religion, alors ça pose une contradiction chez l’enfant. »Comment mon père il me dit prie, et lui, il ne prie pas ! »
Si c’était bien, il le ferait, et ça, ça se traduit par un manque de confiance chez l’enfant. Il perd confiance en lui-même et il perd confiance en ses repères.
C’est un enfant faible qui va grandir avec un manquement.
[...]
D’ou l’importance du choix des professeurs. Il a une influence incroyable sur les enfants, regardez les petits enfants ils disent: « la maîtresse elle a dit, la maîtresse elle a fait ». Les mamans, elles sont jalouses des maîtresses! on dirait que l’enfant est plus attaché à la maîtresse qu’à sa mère!
[...]
Comment l’enfant perçoit-il cette autorité ? Comme un modèle, un exemple à suivre.
Alors imaginez si vous mettez vos enfants aux mains des Khouffars (infidèles), aux mains de femmes et d’hommes pervers, qui dans leur morale, dans leur Croyance, dans leur comportement, dans leur habillement, sont des mauvais exemples.
Qu’est-ce qui va se passer pour l’enfant ? Il va être touché que tu le veuilles ou non par cet exemple. ça c’est juste l’exemple, on parle pas de l’enseignement qu’ils donnent des paroles qu’ils disent ou ce qu’ils transmettent. Juste pour l’exemple, même s’il enseignait l’Islam, le Coran et la Sounna, mais si lui-même n’est pas un exemple ça va avoir un effet négatif sur l’enfant. D’ou l’importance des choix des professeurs.
Combien de fois j’ai parlé avec des responsables de Mosquées ou de Madrassah : « Attention aux professeurs que vous prenez ! » On prend comme professeur des gens qui sont des exemples. On ne peut pas prendre un professeur dont l’apparence est un mauvais exemple pour l’enfant.
Nous on lui apprend la Sounna, et le professeur est loin de la Sounna.
Nous on veut apprendre aux filles la pudeur, on lui amène un professeur femme qui porte à peine le Hijab, ou qui ne sait pas porter le Hijab.
Nous on veut enseigner aux enfants que c’est Haram telle ou telle chose on lui amène un professeur qui fume une cigarette à la récréation.
Est-ce que ce professeur là est un bon professeur pour les enfants ? Même s’il connaît le Coran et l’Islam par coeur, c’est un mauvais professeur.
[...]
Notre exemple à tous, qui sommes Musulmans, qui c’est ? Le Prophète Mohammed. Il est venu pour être un modèle dans tous les domaines de la vie.
Premièrement dans ta Croyance, et dans ton Dogme, Comment tu dois croire en Allah, quelle est ta Croyance dans les choses de l’Invisible ?
Tu ne prends pas de la Philosophie, ou de ton expérience, ou des paroles de tel ou tel philosophe ou telle ou telle personne.
Car cela, ça été révélé dans le Coran et annoncé par le Prophète, car le seul qui connaît l’Invisible, c’est qui ? Allah !
Et c’est la chose la plus importante à enseigner à un enfant, le monothéisme pur. Mon enfant, ne donne aucun associé à Allah, car l’Associationisme est une injustice énorme. »

inscriptioncousislam Coran

Inscription pour la rentrée scolaire 2011-2012 à la Madrassah de la Mosquée de Montmagny

Dans son prèche l’Imam n’aborde que l’aspect de l’éducation religieuse. Elle constitue pour lui la véritable éducation des enfants et ne doit être donnée que par des Professeurs Musulmans, leur enseigner la Sounna du Prophète.
On apprend aussi que mettre les enfants aux mains de Kouhffars (terme péjoratif pour désigner les non-croyants, les non-musulmans) est dangereux pour leur éducation (perversion).
Les professeurs qui ne portent pas le voile sont un mauvais exemple pour l’enfant.

A aucun moment, l’imam n’évoque le contact et l’intéraction de l’enfant Musulman avec les institutions de la République, l’école laïque publique ou privée. Par exemple des notions basiques telles que l’apprentissage de la Culture (Sciences, Mathématiques, Littérature, Lettres, Langues, Arts, Musique, etc…) ou le suivi des devoirs à la maison ne sont pas évoquées.
L’Imam va même jusqu’à expliquer que la Philosophie ne sert à rien, ni même l’expérience acquise par l’élève au cours de son éducation, car tout est déjà décrit et figé dans le Coran et la Sounna, par le seul Modèle de vie parfait à suivre, le Prophète Mohammed. L’imam engage donc les parents à nier tout esprit critique à leurs enfants.
Pour résumer : « Suivez et n’innovez pas! » qui est d’ailleurs le titre d’une des conférences que vous pouvez également suivre en cliquant sur un des liens de la page d’accueil.

La citation juste au-dessus du lien audio « l’éducation des enfants en Islam » est révélatrice de la pensée de l’Imam. Un hadith spécifie bien que :

« Tout enfant nait sur la saine nature (l’Islam),
et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu »
[ Al Boukhâry]

En résumé, tout être humain nait sain, c’est-à-dire naît par essence même musulman, c’est après sa naissance qu’il est pervertit par les chrétiens, les juifs ou les « adorateurs du feu ».

Pensez-vous que la Mosquée de Montmagny  soit un Lieu de Culte propice pour l’Intégration, l’épanouissement de jeunes Musulmans dans la société Occidentale ? L’enseignement préché par l’Imam Abou Laïth engage-t-il les Musulmans à s’insérer dans la société ou au repli Communautaire ?

4 août, 2011

Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée d’Orly : « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 30 min

L’Association Socio-Culturelle et Cultuelle des Musulmans d’Orly (ASCM) obtient le 19 Novembre 1997 de la municipalité la mise à disposition de la communauté musulmane, un terrain de 660 m2, dans le cadre d’un bail en location avec une option importante, celle de l’achat. Ce terrain se situe à l’entrée de la ville d’Orly (dans le Val-De-Marne, connue pour son aéroport international) et à la limite de la ville avoisinante, Choisy-le-Roi. Quelques années plus tard, le terrain fût acheté, et aujourd’hui il est bel et bien la propriété de l’ASCM.

Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly :                   inauguration charia dans religion

         La Mosquée d’Orly                                                               Inauguration du centre islamique d’Orly en 2002

C’est en 2002 que les fruits des efforts communs ont pu être récoltés avec l’inauguration du centre. La même année, l’école « BADR » voit le jour pour l’apprentissage et la promotion de la langue arabe en direction de tout public et tous niveaux.
Fort de son élan, en 2008 elle ouvre également un Institut des Sciences Islamiques (ISIO) proposant une formation complète et progressive des sciences religieuses et l’année suivante elle inaugura sa bibliothèque médiathèque accessible à tous. Les projets fleurissent au fil du temps et se renouvellent d’année en année , le dernier en date, l’ouverture en 2010 d’un Institut d’apprentissage du Saint Coran.

mediatheque Coran                                 phocathumblmoisderamadanlapriere2 Hassan Iquioussen

médiathèque de la Mosquée d’Orly                                         fidèles dans la salle de prières de la Mosquée

L’ASCM dispose également d’un site Internet en ligne très fourni où l’on peut consulter en lignes les prèches et conférences donnés par les Imams et les Cheikhs. On remarque que l’on peut y faire l’apprentissage des Sciences Islamiques.
Le mot « Science », tout comme le mot « Savant », n’a pas la même signification dans le Monde Occidental et dans le Monde Musulman.
Dans la Civilisation Occidentale, la Science fait référence aux Sciences dites « dures », rationnelles (Physique, Chimie, Mathématiques, Biologie, etc..)
Dans le Monde Musulman, les Sciences Islamiques font référence exclusivement à l’enseignement du Coran et de la Sunna, le Droit Musulman, la Juridiction, la finance islamique, les transactions commerciales, la vie et le comportement du Musulman devant suivre des normes islamiques sur le plan économique, social, et politique. Le graphe, tiré du site de la mosquée, permet d’avoir une vision d’ensemble des Sciences islamiques (hard-copy) : la jurispuridence (Fiqh), gestion des mariages, des divorces, les transactions commerciales, la législation, etc.. constituant un ensemble de règles, la chariah.

Il savoir que depuis 2003, cette législation (chariah) est officiellement interdite en Europe par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, car contraire aux Principes des Droits de l’Homme, de Liberté d’Expression, d’Égalité entre Citoyens.

Le professeur Marwan Muhammad a donné une conférence à la Mosquée d’Orly sur la « La crise financière, un accident ou une faille dans le système » disponible en intégralité sur le site. On peut en suivre quelques extraits***, en gras italiques ci-dessous (hard-copy):

  Marwan-Mohammad-300x168 islam
Le professeur Marwan Muhammad à la Mosquée d’Orly

« L’Islam est un mode de vie global. L’Islam dicte la façon dont on se comporte avec nos épouses,  avec nos voisins, avec l’environnement, avec nos collègues, comment on fait les affaires, comment on va à la guerre, quand est-ce qu’on défend.
De l’autre côté aussi, il y a un mode de vie qui est préconisé, la télévision, les films, la musique, les livres, le journalisme, la mode, tout ce monde là construit une Da’wah, construit une Religion, construit un mode de vie, et dans ce mode de vie, il y a des pratiques pour chaque chose :
il dicte la façon dont on doit choisir sa voiture, ça doit être la plus rapide, la plus belle, la plus chère, il dicte la façon dont on doit choisir son épouse, ça doit être la plus belle, la plus jeune, la plus maquillée, la plus dénudée, il dicte la façon dont on doit se comporter avec ses enfants en les responsabilisant et en créant une distance avec eux, Il dicte la façon on doit se comporter en affaires, en profitant des autres, en essayant de maximiser l’argent qu’on gagne, peu importe les conséquences, il dicte la façon dont on doit se comporter avec l’environnement : profite aujourd’hui, peu importe ce qui vas se passer demain.
[...]
Comme y a un rapport de force entre les Etats-Unis et le reste du Monde, Ils peuvent influencer le reste du monde, Ils peuvent faire des films où ils traitent les Musulmans de terroristes, où ils nous traitent comme des animaux, où ils nous dépeignent comme si on était des sauvages et malgré ça, à travers l’Afrique, on va trouver des jeunes frères, des jeunes soeurs qui portent des t-shirts avec des héros américains, et qui passent des nuits à télécharger des séries pour les regarder chez eux, il y a un rapport de force, d’influence, il y a une possibilité de forcer un certain mode de vie, de plus en plus dans l’asservissement.
[..]
Que peut faire l’Islam pour changer ça ? Quelle est la portée de l’Islam pour changer ça ?
[...]
Changer les droits, il y a une différence fondamentale entre les contrats classiques et les contrats islamiques, chaque contrat est construit pour qui’il y ait de la justice entre les intervenants, c’est pas : toi tu fais faillite et moi je vais tirer des bénéfices de ton crédit, non, il y a un partage des pertes et des profits, il y a une solidarité, une entraide économique.
[...]

Changer de voie pour changer le Monde, Croire que le Monde va aller mieux, c’est quelque chose de complètement ringard dans la société dans laquelle on vit, on ne peut pas dire demain tout ira mieux, et il y aura de la justice, et l’Afrique va être florissante et on ne sera plus des esclaves économiques et les Musulmans vont être respectés, etc..

Ce discours est perçu comme un discours idéaliste et utopique complètement décrédibilié, ringardisé.
Pourtant qui a dit ça ? Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam.
Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »

Le conférencier Marwan Muhammad devant ses fidèles met en opposition le Monde Musulman et le Monde Occidental :
- l’Occident aux valeurs morales dégradantes, dont la figure de proue, les États-unis représentent la puissance, victimisant les Musulmans en les parquant au rang « d’animaux », face au monde islamique ayant des principes vertueux, sains. Le seul Espoir de sortie, transformer la France en un système islamique.
Est-ce le rôle d’un centre Religieux de tenir de tels discours sur une critique radicale de la société occidentale ? Quelle attitude, quel comportement ce type de conférence induit-il chez les Musulmans écoutant ce prèche ?
Va-t-il dans le sens de l’intégration de la Communauté Musulmane en France ?

On peut également trouver sur le site des prèches du très controversé imam Hassan Iquioussen, dans son prèche « Mémoires d’AL-ANDALOUS » donné à la Mosquée d’Orly (hard-copy), l’imam nous conte l’Histoire des invasions islamiques en Espagne pendant le moyen-âge, et explique comment les Musulmans, venus apporter Paix, Science, Sagesse et Intelligence à l’Occident (vous apprendrez même dans la conférence que les Musulmans ont découvert l’Amérique avant Christophe Colomb!) ont été persécutés, humiliés et massacrés par les Chrétiens. Bien entendu, Iquioussen cache soigneusement les massacres perpétués  par les Musulmans lors des différents Jihad Islamiques. Iquioussen fait croire aux fidèles que ce conflit mortel est toujours en cours aujourd’hui en mélangeant habilement passé et présent (l’Histoire se répète). Voir une critique de ce type de conférence sur la site de la Mosquée de Pont-à-Mousson.

iquioussenmosqueorly Marwan Muhammad

  »S’il n’ avait pas eu l’Andalous, il n’y aurait pas eu le Siècle des Lumières »
Hassan Iquioussen à la Mosquée d’Orly

Pensez-vous que l’Islam enseigné dans cette Mosquée est un modèle de Tolérance, de Fraternité entre Communautés ? Les Messages dispensés vous semblent-ils correspondre à des Messages Spirituels, de Recueillement, de Don de Soi, de Prières ?
Quel impact ces enseignements génèrent-ils sur les fidèles ?

***La conférence vidéo n’est plus en ligne sur le site de la Grande Mosquée d’Orly, l’organisme de presse indépendant Novopress a contacté Mr Hanza, responsable de l’ASCM de la Mosquée d’Orly, pour savoir pourquoi, ce dernier lui a expliqué que la vidéo avait été retirée pour « éviter la polémique ».

123456

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir