• Accueil
  • > Recherche : loi islamique images

13 juin, 2013

Cours d’Islam du professeur Ibrahim Abou Talha à la Grande Mosquée Masjid « la Vertu » de Pantin : « Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 07 min

Pantin est une commune du département de la Seine-Saint-Denis (93), située dans la banlieue nord-est de Paris, dont elle est limitrophe.
La ville compte depuis plusieurs années une forte communauté Musulmane, pas moins de huit associations Islamiques sont répertoriées sur Pantin.
Face à l’afflux de Fidèles, les responsables de ces associations ont demandé et obtenu avec succès auprès de la municipalité administrée par le maire socialiste Bertrand Kern, la construction de lieux de Culte Musulmans.
En particulier le permis de construire délivré pour l’édification de la Mosquée Hamza, rue Honoré, dans le quartier des Quatre-Chemins à Pantin, tout près d’Aubervilliers. Débutés à l’automne 2012, les ouvriers s’activent sur le site de l’association « la Fraternité », qui finance ce projet de démolition-reconstruction.
Sur le modèle du projet parisien de la Goutte-d’Or, dans le XVIIIe arrondissement, les associations Musulmanes de Pantin viennent finalement d’accepter de s’unir autour de la nouvelle proposition de la mairie. A la place de la Mosquée de la Vertu, située rue Racine, dans le quartier des Courtillières, un nouveau lieu de culte que se partageraient l’ensemble des associations et un centre culturel, mais sur un terrain deux fois plus grand.

-                                                 Cours d'Islam du professeur Ibrahim Abou Talha à la Grande Mosquée Masjid
-                                                    La Mosquée Masjid El-Islâh dans le quartier des Courtillières à Pantin

Les associations ont obtenu la promesse de doubler la taille de l’actuel terrain (qui réunit les fidèles de deux associations subsahariennes) pour y construire une Grande Mosquée neuve et un centre culturel. « Cela n’a pas été évident de satisfaire tout le monde. Mais ça y est, nous y arrivons », se félicite Alain Périès, l’adjoint socialiste chargé du dossier des Courtillières.

Cette signature, engagerait la ville à céder un terrain à proximité du gymnase Hasenfratz pour une période de quatre-vingt-dix-neuf ans en échange de un euro symbolique, un financement déguisé, contraire et en désaccord flagrant avec la Loi de 1905, l’État ne devant subvenir aux besoins d’aucun Culte.

La présence de ces lieux de Culte Musulmans depuis plusieurs années, dédiés à l’apaisement des coeurs, la Tolérance et le Respect ne semble pas complètement porter ses fruits. En effet, en janvier 2013, au coeur même du quartier des Courtilières de Pantin où est implantée la principale Mosquée de la ville, deux journalistes de la revue « Les Inrockuptibles » en reportage dans le quartier se sont faits violemment agressés et dévalisés par des jeunes, en prétextant qu’ « Ici, c’est notre cité. Vous avez cinq minutes pour dégager, sinon on va vous faire mal. »

Que prêche-t-on dans la Mosquée des Courtillières, qu’est-il enseigné aux jeunes Musulmans de Pantin dans ce complexe islamique qui sera bientôt étendu grâce aux aides apportées par la municipalité de Bertrand Kern ?
Les cours hebdomadaires du vendredi (et maintenant en plus tous les jeudis depuis avril 2013) sont dispensés par un précheur formé au Yémen, Ibrahim Abou Talha (lien 2). On sait que le Yémen n’est pas réputé pour enseigner un Islam « modéré », puisque sa législation se fonde en partie sur la Charia, la Loi Islamique, proche de la doctrine wahhabite des saoudiens, qui n’est pas vraiment un modèle de tolérance. L’apostasie y est passible de peine de mort.

Ibrahim Abou Talha est également professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP), une école coranique située maintenant à Saint-Denis.

-                       VEaZA an-nawawi dans religion       nedyl arabie saoudite

-                            aE9vE Bertrand Kern        979jy Bobigny

Ibrahim Abou Talha, prédicateur de la Charia à la Mosquée de la « Vertu » de Pantin et au Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis

Ibrahim Abou Talha est un spécialiste des Hadiths authentiques recueillis par l’imam An-Nawawi (1233-1277), des textes servant de base à la Loi Islamique d’après les faits et gestes du Prophète Mohamed, Guide et modèle Parfait pour tous les Musulmans, et que tous les Fidèles doivent respecter, en tous lieux et à toute époque.
On peut également se procurer l’ouvrage majeur de An-Nawawi, le livre le plus important après le Coran pour les Musulmans, « les Jardins des Vertueux » (Riyad-as-Salihin), que vous pouvez-vous procurer dans toute bonne librairie islamique qui se respecte ou en grande surface. Dans ce livre disponible sur les sites en ligne des plus grandes Mosquées de France, on enseigne la prédication du Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles, la haine des Juifs, une doctrine violemment misogyne (lapidation des femmes adultères, interdiction de sortir sans la permission de son mari, etc…), et le rejet et la destruction de tout ce qui n’est pas Islamique (images, statues, musique, etc…).
En gras italique ci-dessous, un extrait de son cours de l’enseignement des Hadiths de An-Nawawi donné devant ses Fidèles, disponible en intégralité sur le site de prédications (dourous) de Bobigny au format audio mp3 :

« Le Prophète nous dit : « Il n’est pas permis de verser le sang du Musulman, sauf dans trois cas :
- celui qui commet la fornication alors qu’il a déjà contracté un mariage, quelqu’un qui s’est marié et qui, par la suite, a commis la fornication.
- le meurtrier qui a pris l’âme d’un autre, une personne a tué quelqu’un, alors le gouverneur le tue
- et l’apostat qui quitte sa communauté, celui qui rentre dans l’Islam, ou celui qui est Musulman, par la suite, il sort de l’Islam, par une Croyance, une Parole, une action ou tout ce qui fait sortir de l’Islam. »
[10:29]

« Il m’a été commandé de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent de La Ilaha Illallah, et que Mohamed est le Messager d’Allah, d’accomplir la prière, de s’acquitter de l’aumône légale, s’ils font cela, ils ont préservé de moi leur sang et leurs biens, sauf des droits de l’Islam. »
[23:30]

« Celui qui ne s’est jamais marié, et qui commet la fornication, dans l’Islam il doit être fouetté cent fois, comme cela a été cité dans la Sourate an-nour. Allah dit dans le Coran, la fornicatrice, et le fornicateur fouettez-les chacun cent fois. Dans un autre hadith il est dit qu’il doit être expatrié pendant un an. Donc, il est fouetté de cent coups de fouet, et ensuite, il doit partir pendant un an. »
Celui qui est déjà marié, dès la première fois, sera lapidé jusqu’à ce qu’il décède. »
[27:30]

« Si la personne tue quelqu’un, on a le droit de tuer cette personne. C’est-à-dire que le gouverneur ordonna à ce que cette personne lui aussi on lui prenne son âme, comme il a pris l’âme d’une personne. Allah nous dit dans le Coran que la Loi du Talion a été écrite pour le meurtre. Celui qui ôte la vie à quelqu’un, on a le droit de lui ôter la vie. Ce n’est pas toi ou moi, mais l’ordre du gouverneur. Ce n’est pas l’anarchie. Chez les Juifs, si tu tuais quelqu’un, la famille de la personne n’avait pas le choix, donc on te tuais directement. Chez les Chrétiens, tu es obligé de pardonner. Dans l’Islam, c’est le juste milieu. On vient voir la famille du défunt et on lui expose la situation, et c’est eux qui choisissent. Ils ont le choix entre plusieurs choses. La première, c’est de pardonner, le Prophète appelait toujours à pardonner. Donc, il excuse le meurtrier. Le deuxième cas, il paye une amende, un dédommagement pour avoir pris la vie Sacrée de ce Musulman. Troisième cas, la Loi du Talion, on le tue. Il a le choix dans cela, et ça, c’est le juste milieu. »
[36:52]

« Le Prophète Mohamed dans ce hadith nous dit : « Celui qui change de Religion, ôtez-lui la vie ». Ils ont cité comme sagesse de cela, que si les gens sortait de la Religion, entrait dans la Religion, sortait de la Religion, les gens vont penser qu’il y a des manquements dans cette Religion. Et cela va nuire à l’image de l’Islam. »
[43:40]

« Celui qui sème le désordre sur la Terre, comme les brigands de chemin, ceux qui attaquaient les diligences, les caravanes, et les marchandises, et ensuite ils se cachaient pour les attaquer, Allah nous dit dans le Coran que le jugement de ces gens là, c’est de les tuer, ou bien de les crucifier, ou bien de leur couper les membres opposés. Pourquoi ? Parce qu’ils répandent le désordre sur la Terre. »
[45:20]

« Celui qui tue, il enlève la sécurité des gens, du pays, il enlève la sécurité des gens de son entourage, cela veut dire que les gens vont vivre constamment dans la crainte ou dans la peur, si on laisse le meurtre se répandre, personne ne sera en sécurité, personne ne pourra laisser sortir sa famille, personne n’osera faire telle chose ou telle chose. Pourquoi ? Parce que les gens peuvent tuer sans recevoir la peine religieusement prévue à cet effet. Et regardez ce qui se passe en France, ils disent qu’il n’y a plus de place dans les prisons, une des grandes causes, c’est quoi ? C’est que celui qui tue va en prison et ressort, il retue, il retourne en prison, il retue. »
[47:00]

« Celui qui tue, l’Islam permet de lui ôter la vie, afin de laisser en vie les autres. C’est pour ça que Allah nous dit : « Vous avez dans la Loi du Talion, en vraie la vie ». Que veut dire ce verset ? En tuant une personne qui est meurtrière, on va garder en vie le reste. Mais si on le laisse en vie, il va tuer les gens et va répandre le désordre sur la Terre. Mais en ôtant une vie, on a préservé la vie du pays. »
[48:53]

« Celui qui sort de la Religion répand le désordre sur la Terre, parce que cela va appeler les gens à aller dans des Religions qui ne sont pas agrées par Allah, ils vont mourir pour cela, vont rentrer dans le plus grand chatîment et vont finir en Enfer éternellement. Et ça, cest le mal par excellence. »
[49:40]
Le prédicateur Ibrahim Abou Talha, cours d’Islam à la Mosquée Masjid el-Islâh (« la Vertu ») de Pantin (hard-copy)

Ibrahim Abou Talha nous explique les fondements de la Loi coranique, instituée au niveau de l’État par le « gouverneur », il nous détaille les punitions à attribuer à ceux qui commettent l’adultère : soit cent coups de fouet pour les célibataires, soit la lapidation pour ceux qui sont mariés.
Le Musulman qui décide de quitter l’Islam (apostat) doit être mis à mort, car sinon, il causera le « désordre sur la Terre » et « finira en Enfer éternellement ».
La Loi du Talion, est prescrite : celui qui tue doit être tué, car la société est trop laxiste envers ces personnes en permettant trop facilement leur libération.

Image de prévisualisation YouTube
« Celui qui sème le désordre sur la Terre, comme les brigands de chemin, ceux qui attaquaient les diligences, les caravanes, et les marchandises, et ensuite ils se cachaient pour les attaquer, Allah nous dit dans le Coran que le jugement de ces gens là, c’est de les tuer, ou bien de les crucifier, ou bien de leur couper les membres opposés. »
La Loi Islamique enseignée dans la Mosquée de Pantin par Ibrahim Abou Talha sera-t-elle un jour en vigueur sur le sol français ?

Pour les Musulmans assistant à ce cours, tout ce qui sort de la bouche de ce prédicateur est censé être garant de la Parole d’Allah sur Terre, un guide dans la Foi Musulmane. Pensez-vous que ce sont là des messages de Paix et de Tolérance ? Ibrahim Abou Talha offre un permis de tuer à ses Fidèles, sans aucune modération, ni avertissement quant à la violence de ces textes.
Qu’en sera-t-il, lorsque le complexe islamique de Pantin sera agrandi, et que son école coranique fonctionnera à plein régime dans quelques années ? Les jeunes Musulmans endoctrinés seront-ils pleinement intégrés dans la vie sociale de Pantin ?

-                                                                         kneQZ charia
La Mosquée est un projet « structurant pour la vie du quartier », car « chacun doit pratiquer son culte dans des conditions qui soient dignes »
Bertrand Kern, maire socialiste de Pantin, après avoir attribué un terrain avec un bail emphytéotique d’un euro symbolique aux associations Musulmanes de la ville, pour la construction d’une Mosquée.

3 février, 2013

Comprendre l’offensive halal avec les responsables de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 37 min

Clermont-Ferrand est une ville d’environ 140 000 habitants, dans le département du Puy-de-Dôme, située au coeur de l’Auvergne, en plein centre de la France.
La banlieue de Clermont a connu une forte immigration Musulmane initiée dans les années 1970.
En 1977, à la recherche d’un lieu pour pratiquer son culte, la communauté Musulmane de Clermont-Ferrand avait occupé une chapelle Chrétienne, mise à disposition à titre gracieux par la congrégation des sœurs de Saint-Joseph de la ville. La chapelle sera restituée en 2011, après que la communauté ait obtenue la construction d’une vraie Mosquée.

C’est en 1999 que la principale association Musulmane de la ville acquiert un terrain et ses propriétés bâties. En 2000, un permis de construire est délivré par la municipalité dirigée par le maire socialiste Serge Godard, et en 2003, c’est la pose de la première pierre.
L’édifice religieux comprend la Grande Mosquée et son centre islamique, il s’étend sur une surface de 2 700 m2, est constitué d’un dôme de 13 mètres de hauteur, pour une capacité maximale d’accueil de 1 500 personnes. Le centre islamique sur deux niveaux accueille entre autres une salle de conférence, une médiathèque et une école coranique composée de quatre salles de cours pouvant accueillir 120 élèves.

-        Comprendre l'offensive halal avec les responsables de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand dans Politique wRllm      n8AAw Auvergne dans religion
La maquette du projet de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand                 Musulmans en prière dans la Mosquée

Le financement provient en grande partie de Dons de Fidèles mais aussi de puissances étrangères : 9% (106 000 euros) des 4 000 000 euros du projet proviennent de l’État algérien.
Le 29 janvier 2010, la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand est inaugurée en présence de Mohamed Moussaoui, président du CFCM, du recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, du maire de la ville Serge Godard et du ministre de l’Intérieur et des Cultes à l’époque, Brice Hortefeux (UMP).

Le site internet officiel de la Mosquée de Clermont nous permet de parfaire nos connaissances de la religion de « Paix et Tolérance », mieux appréhender l’Islam, en analysant par exemple le concept théologique du halal, la consommation de nourriture saine par les Musulmans. Les explications sont données dans l’article « le halal : un peu de théologie » sur le site officiel de la Mosquée, quelques extraits de l’article en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

« Le Halal englobe, bien au-delà des règles d’ordre culinaire, l’ensemble de nos actes et comportements. C’est une éthique, une traduction dans la vie courante, de son obéissance et de son adhésion aux commandements divins. Il s’agit de manger, de boire, de se vêtir mais aussi de travailler, de se marier comme de produire conformément aux lois de Dieu.  Ainsi, il convient de s’interroger, avant de manger un aliment, s’il est halal en soi mais aussi, si les moyens et les conditions de son acquisition, de sa production voire de sa distribution, sont également licites. »

« L’étude des versets Coraniques relatifs aux nourritures prescrites ou interdites se résume essentiellement à l’injonction suivante : « Mangez Halal et Tayyib », souvent traduite par, « Mangez licite et pur. »

textes de référence
« le Coran et les Hadiths (dires du Prophète Mohammed, Paix et Salutations de Dieu sur Lui)   « Oh Gens ! De ce qui est sur terre, mangez le licite (halal), le pur, et ne suivez point les pas de Satan; il est vraiment, pour vous, un ennemi déclaré ». (Coran 2/168)   « La recherche du licite (halal)  est une obligation pour chaque Musulman ». Hadith (Rapporté par Tabarany).« 

« L’impératif de manger Halal est un impératif Coranique. C’est une prescription claire et explicite qui ne saurait supporter la moindre ambiguïté. »

« Et ne mangez pas ce sur quoi le nom de Dieu n’a pas été mentionné, car ce serait perversité, assurément. Oui, les diables inspirent à leurs amis de disputer avec vous. Si vous obéissez à ceux-ci, vraiment, vous êtes des faiseurs de dieux ».
Coran 6:121

« Dans ce qui m’a été révélé, je ne trouve d’interdit, pour le mangeur qui le mangerait, que la bête morte, ou le sang qu’on a fait couler, ou la chair de porc, car c’est une souillure ou une perversité, quand quelque chose autre que Dieu y a été mentionné ».
Coran 6:145

« Et quiconque dont la chair croîtra à l’aide d’une chose illicite, alors le feu aura priorité sur lui »
(Tabarany)

«On récitait ce verset près de l’Envoyé de Dieu (Paix et salut de Dieu sur lui) : »Ho Gens! Mangez de ce qui sur la terre est licite et pur (Coran 2:167). Saad Ibn Abi Waqqas se leva et dit: « O Envoyé de DIEU ! Invoque DIEU pour qu’il me rende quelqu’un dont les invocations  (Du’a) sont exaucées ». Le Prophète (Paix et salut de Dieu sur lui) répondit: « Ô Saad, nourris-toi de choses pures (et licites), tu deviendras quelqu’un dont les prières seront exaucées ».

On voit que les théologiens de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand défendent l’application stricte des principes fondamentaux de la Civilisation Islamique en séparant le Monde en deux : Musulmans/non-Musulmans, Halal/Haram, purs/impurs, licite/illicite. Manger la nourriture halal, « licite et pure » est une obligation pour tous les Musulmans. Les impurs, qui ne mangent pas Halal, « suivent les pas de Satan » et « le feu aura priorité sur eux ».
Le Halal va bien au-delà de la simple nourriture, il en va des actes et du comportement des Musulmans, une adhésion totale aux commandements divins. Tout ce qui est islamique est « pur », tout ce qui est non-islamique est « impur »

Il est logique du point de vue de la théologie islamique que la « pureté » doit prévaloir sur « l’impureté », et que tous les moyens de propagande doivent être utilisés pour atteindre cet objectif.
On peut trouver sur le site de la Mosquée, une vidéo de propagande d’un évangéliste américain pour démontrer que les Chrétiens sont dans l’erreur en mangeant de la viande de porc, impure dans le monde Musulman. (hard-copy).

-                                                    dG00J Brice Hortefeux
-      diffusion de propagande contre la viande de porc sur le site de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand

Devant la forte immigration musulmane subie par la France ces trente dernières années, amenant inévitablement l’Islam et ses concepts, la Liberté de conscience religieuse permet à de plus en plus de français ou d’étrangers Musulmans de croire qu’il existe sur Terre des êtres humains « purs » et « impurs ».
Lorsque cette idéologie s’infiltre jusqu’à remettre en cause les institutions républicaines, laïques et Chrétienne de l’Occident, cela ne va pas sans provoquer des tensions, un choc des cultures et des civilisations.
L’importation de l’offensive Halal déroute complètement nos institutions et leurs responsables qui ne savent pas comment réagir par méconnaissance de l’Islam et surtout parce que la conception du Halal/Haram est totalement méconnue de la Civilisation Occidentale, qui plonge profondément ses racines dans son identité Chrétienne, il n’y a pas de reconnaissance de la notion de « pur » et « d’impur ».
On peut par exemple se référer aux textes de Paul dans la Bible, dans le chapitre consacré à la viande sacrifiée aux idoles :
« Ce n’est pas un aliment qui nous rapproche de Dieu: si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus; si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins. »
La Bible – Corinthiens I 8:8
De cela, découle la devise même de la République Française : Liberté, ÉGALITÉ, Fraternité, tous les citoyens sont égaux entre eux, il n’y a pas de citoyens « purs » ou »impurs ».

Des tentatives pour intégrer et valider le concept du halal au sein des institutions françaises sont exercées de diverses manières.
En août 2011, le site de la Mosquée de Clermont nous relate que huit élus locaux Musulmans ont demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur le marché du halal dont certaines pratiques commerciales peuvent s’apparenter à de l’escroquerie publique, faute d’une législation claire et précise.

Le but avoué de ces élus Musulmans étant de légiférer sur le halal, comme dans les États Islamiques, afin de déterminer précisément ce qui est ‘pur’ et ce qui est ‘impur’. L’État français n’a évidemment pas à interférer avec le fait religieux, et cela ne doit pas être de ses compétences, le Loi de 1905 séparant le Culte de l’État (sécularisme).

Beaucoup plus inquiétant, les pressions et le harcèlement exercés par des familles Musulmanes, avec l’appui de certaines autorités religieuses islamiques, ont pour conséquence la pénétration de l’idéologie du halal dans certaines cantines scolaires françaises, allant parfois jusqu’à séparer les élèves à l’heure du repas, les Musulmans (« purs ») d’un côté, les non-Musulmans (« impurs ») de l’autre, comme dans certains établissements laïcs et républicains de la banlieue lyonnaise. Les futurs citoyens français sont formés dès le plus jeune âge dans les écoles à se différencier entre « purs » et ‘impurs ».
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
-                                                                        Les cantines scolaires de Lyon et de sa banlieue sous l’offensive halal

Image de prévisualisation YouTube
Le porc, viande impure et sale dans le dogme islamique, toute évocation du cochon est parfois interdite dans des écoles françaises pour enfants.

On a vu plus haut dans l’article de la Mosquée de Clermont que le concept du halal ne se limite pas au seul périmètre de la nourriture. Tout ce qui est islamique est « pur » et ne doit pas être souillé.
Ce qui interdit évidemment toute critique de l’Islam, immédiatement cataloguée comme une souillure, une insulte contre tous les Fidèles, et donc condamnable. Ci-dessous, la réaction d’un responsable des instances religieuses de la Mosquée de Clermont, Karim Djermani, face aux caricatures du Prophète Mohamed publiées dans le magazine satyrique Charlie Hebdo :

-                                                                      9yGGl cantines scolaires
« La Liberté de presse est garantie, mais dans le respect, pas dans l’insulte, pas dans la provocation, pas dans la manipulation. Vous acceptez que mes convictions religieuses, ce que j’ai de plus sacré, soit comme ça, foulées aux pieds, insultées. Lorsque vous insultez le Prophète, vous m’insultez. »
Karim Djermani, président de l’Institut Musulman d’Auvergne (IMA) et secrétaire général de la Grande Mosquée de Clermont, interviewé pour France 3 – Auvergne (hard-copy)

Cela passe également par de la propagande politique, toute critique de l’Islam est considérée comme une menace pour les Musulmans, en particulier après les déclarations de Marine Le Pen, dirigeante du Front National, sur la viande halal et les prières de rue. Réaction de Karim Djermani :
« Madame Chabot, Monsieur Drucker a raison. En recevant Marine Le Pen sur votre plateau, à une heure de grande écoute, c’est la démocratie que vous empoisonnez à coup d’audimat, c’est la république que vous assassinez. Demain, sur l’autel de l’audimat à tout prix, sa dépouille sera livrée aux barbares pour un viol macabre. »
article « La peste qui vient » de Karim Djermani, secrétaire général de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand et président de l’Institut Musulman d’Auvergne (IMA). (hard-copy)

Dans le Dogme islamique, cette séparation du Monde en deux, la communauté musulmane (oumma) d’une part, et les non-musulmans d’autre part, n’est pas sans impact sur les relations sociales entre communautés dans l’agglomération.
Les rapports entre jeunes et forces de l’ordre sont tendus et ultra-sensibles, la police a le devoir de ne pas brusquer les jeunes des quartiers à risque, la moindre altercation pouvant dégénérer en émeute.
Le 31 décembre 2011, lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, une voiture de police est caillassée dans le quartier de la Gauthière à Clermont-Ferrand.
L’auteur du jet de pierres, Wissam El Yamni, 30 ans est poursuivi, puis arrêté. Les versions divergent ensuite sur ce qui s’est réellement passé lors de cette arrestation qui s’est soldée par la mort du jeune homme après arrêt cardiaque et neuf jours de coma à l’hôpital. L’enquête révélera qu’au moment de son arrestation, Wissam était dans un état très excité, sous l’emprise de cocaïne, du cannabis et de l’alcool.
Sans connaître précisément les conditions d’arrestation du jeune Musulman et les causes du drame, des jeunes ont embrasé plusieurs quartiers de la ville, provocant l’incendie de plus d’une cinquantaine de voitures, et mobilisant 420 policiers sur place pendant quelques jours.
La Communauté Musulmane a fait bloc derrière Wissam contre les instances républicaines et contre la police, en manifestant sous le cri de ralliement au Jihad islamique, « ALLAH OUAKBAR ! », la Guerre Sainte contre les Infidèles.
Image de prévisualisation YouTube
-                                                              Clermont-Ferrand sous la pression Musulmane : « ALLAH OUAKBAR ! » le 14 janvier 2012

 

-                                                                                PoLLa caricatures
SalamNews : « Concrètement, quelles sont vos relations avec les musulmans de la ville ? »
Serge Godard : « Les élus de la ville participent activement aux festivités organisées par les associations culturelles, en soutenant leur action par le prêt de salles municipales notamment. Par ailleurs, le conseil municipal a décidé l’achat d’un terrain situé sur la zone d’activités des Gravanches pour le mettre à la disposition du Conseil régional du culte musulman (CRCM) d’Auvergne, par convention d’usage, afin que celui-ci puisse y établir un site temporaire d’abattage rituel durant l’Aïd. »
Serge Godard, maire socialiste de Clermont-Ferrand, interrogé par Nadia Moulaï le 3 Mai 2010 pour SalamNews

 

 

 Charlie Hebdo    chrétiens

« Ma présence ici, en tant que ministre de l’Intérieur chargé des cultes, est le témoignage de la volonté de dialogue qui unit la République aux musulmans de France », [...] « cette Mosquée est la marque d’un islam de paix, modéré, loin des discours radicaux qui peuvent empoisonner la vie des musulmans de France »
inauguration de la Mosquée de Clermont-Ferrand par Brice Hortefeux (UMP), ex-Ministre de l’Intérieur et des Cultes, le 29 janvier 2010

1 septembre, 2012

Présentation du cheikh Tahar Mahdi, l’imam antisioniste de la Grande Mosquée de Cergy, défenseur de la Charia et de la loi du Talion

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 15 min

Cergy est une commune de 58 000 habitants, une ville nouvelle développée à partir des années soixante autour d’un petit village, qui a vu sa population fortement augmenter. Elle est située dans le département du Val-d’Oise de la région Île-de-France.
Les différentes associations Musulmanes de la ville se sont regroupées en une seule organisation, la Fédération Musulmane de Cergy (FMC), sous la responsabilité de Hamida Maïga. Face aux revendications et pressions des Fidèles, en particulier par des prières de rue, la FMC a pu amorcé en 2002, en accord avec la municipalité de la ville, les modalités administratives pour organiser la construction d’un véritable lieu de Culte.

-     Présentation du cheikh Tahar Mahdi, l'imam antisioniste de la Grande Mosquée de Cergy, défenseur de la Charia et de la loi du Talion dans Politique 310615MosqueCergyfidlesmusulmans           492074MosqueCergyprierederue Ahmed Jaballah dans religion
-    Fidèles Musulmans de Cergy priant dans les anciens locaux servant de Mosquée (gymnase), et prières de rue

Les travaux, après dix années d’effort, ont donné naissance à un vaste complexe islamique.
Dotée d’une large coupole et d’un minaret de 20 mètres de hauteur, la Grande Mosquée de Cergy sortie de terre est structurée en trois niveaux avec ses 2 000 m² de surface, et peut accueillir jusqu’à 1 500 fidèles.
Le coût total de l’édifice est estimé à près de 4 millions d’euros, la Mosquée a été financée en partie par la FMC, mais le batiment a également bénéficié du soutien de la ville, qui a garanti à 50% l’emprunt de 2,2 millions d’euros nécessaires à sa construction, en contradiction et violation flagrante avec la Loi de 1905, l’état ne devant financer aucun Culte. La commune a financé l’aménagement des espaces publics environnants, en accord avec les associations Musulmanes.

-                                                                   733808MosqueCergy antisémitisme
-                                        La Grande Mosquée de Cergy, son minaret de 20 mètres et le centre islamique An-nour

La Mosquée est ouverte aux Fidèles depuis le 29 juin 2012 et a été inaugurée en grande pompe le 6 juillet 2012 par Manuel Valls, actuel ministre de l’Intérieur, et le député-maire socialiste de la ville de Cergy, Dominique Lefebvre.
Ce vaste complexe islamique abrite également l’institut An-nour, dans lequel des cours de droit Musulman (charia) sont dispensés aux Fidèles  :
- mardi, exégèse coranique
- jeudi,  la croyance islamique
- samedi, biographie (prophètes et califes)
- dimanche, jurisprudence islamique

L’Imam de cette Mosquée, le Cheikh Tahar Mahdi reçoit en consultation les fidèles tous les jours, dirige les prières et donne des conférences, des cours d’Islam aux Musulmans. (hard-copy1) (hard-copy2).

Quel Islam est enseigné dans cette Mosquée ? On peut en avoir un aperçu en regardant de plus près le profil de l’imam.
Sur son site Internet officiel, Tahar Mahdi, né en Algérie et formé à Damas en Syrie en droit et jurisprudence islamique (charia, fiqh) enseigne en France de 1994 à 1999 à l’Institut Européen des Sciences Humaine (IESH) à Château-Chinon, et à l’IESH de Paris (Saint-Denis) de 1999 à 2001. (hard-copy).
Ces deux instituts sont administrés par des responsables de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), dont Ahmed Jaballah, son président. (hard-copy)
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées, comme celle de la Grande Mosquée Sahaba de Créteil, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France, elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.


-                                                                         361564MosqueCergyTaharMahdi antisionisme
-                                                    Le cheikh Tahar Mahdi, imam de la Grande Mosquée de Cergy

On peut donc être inquiet quant à l’idéologie politique pouvant être diffusée par cet imam, ayant passé plusieurs années au sein des structures de l’UOIF, en particulier concernant la propagation et la diffusion de concepts de droit juridique et pénal Musulman (charia et fiqh) incompatible avec les lois et le mode de vie Occidental, ainsi que l’antisionisme et l’antisémitisme, idéologies que certains de ses collègues de l’UOIF/Frères Musulmans entretiennent devant les Fidèles.

L’Islam enseigné par le cheikh n’est pas compatible avec la laïcité, puisqu’il ne sépare pas le religieux du droit, de la législation, des règles de vie en société.
Sur son site officiel, Tahar Mahdi publie par exemple un article intitulé : « Fondements et Droit – Le talion concept et pratique », dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous :

« Les versets enseignent que le talion est une loi divine, instituée par le Créateur en faveur de ses créatures. Le talion dissuade les criminels, rend justice aux victimes et apaise les cœurs brulés par la haine et la vengeance. Dans l’application de cette peine, réside la préservation des sociétés humaines, de l’intégrité des citoyens et des droits collectifs. Le dépassement dans l’application de cette peine est une transgression grave que Dieu n’accepte pas, car l’injustice dans son application vient d’une ère d’ignorance / jâhiliyya. La conformité dans l’application de la peine est une exigence absolue, c’est pourquoi seule l’autorité compétente en est chargée. »

« Comment procéder à l’application de la peine ?
Malgré l’unanimité sur l’obligation de la peine du talion. Les juristes ont divergé quant au mode d’application sur plusieurs opinions :
a- Malik et Shâfi‘î : le talion doit absolument être conforme au cas initial. La conformité sans dépassement est un ordre du législateur. Donc, on utilise le même outil du meurtre, ou son similaire. Exemples : celui qui tue par une arme à feu, une arme blanche, une noyade, etc. doit subir la même chose. Ils étayent leur opinion par le verset du Qiçâç qui impose la conformité absolue dans le talion par les mêmes moyens.
Ils ont pris le hadîth d’Anas à la lettre dans lequel on a rapporté : « le prophète a ordonné d’appliquer le talion à l’aide d’une pierre à quelqu’un qui a tué une femme par une pierre.»[12]
b- Abû Hanîfa et Ahmad : le talion ne peut être réalisé que par l’arme que le juge conçoit adéquate. Donc, le sabre, une arme tranchante, rapide et propre qui ne fait pas souffrir le criminel, disent-ils. Et puisque le but est de satisfaire les parents de la victime et de rendre justice sociale et instaurer le droit divin, il suffit de le traiter avec équité, à savoir de la même manière que son traitement de sa victime, déclarent-ils.
Ils étayent leur opinion par le hadîth : « nul talion que par le glaive.» et « ne torturez pas …», et « quand vous appliquez la peine soyez juste et miséricordieux, et quand vous sacrifiez faite le avec soin.», ainsi tous hadîth similaires à celui d’Anas ne peut tenir devant ces hadiths. »

« Une finalité visée :
Dieu a créé les gens initialement libres, ils naissent ainsi. Et pour que cette liberté atteigne son but, rien ne doit venir l’entraver, c’est pourquoi des lois furent instituées et des limites eurent été instaurées.
Parmi ces lois l’on trouve le Talion, que son application permet de préserver l’intégrité physique des gens, et dissuade les criminels hostiles à l’idée du vivre en commun. Quand ces gens voient l’application du talion, ils n’osent pas transgresser les droits des autres. De la sorte, ils ne préservent pas seulement la vie des autres, mais également leur propre vie et indirectement la vie des citoyens.
Dans l’autre possibilité, se trouvent l’ignorance de l’homme de tous ce qui caractérise l’être humain. Car, on met à la disposition des criminels toutes les possibilités protectrices sans se soucier de la douleur des victimes. La logique égalitaire et juste implique le même traitement contre le meurtrier, malheureusement, en plus de l’amputation sociale d’un membre qui pourrait être utile, on préserve la vie des meurtriers, on les privilégiant par l’habitat, les loisirs et parfois le travail au détriment des victimes ! Tout cela au nom de la liberté et les droits de l’homme, ce qui a aboutit au laxisme juridique et à la mystification des droits. La conséquence directe de cette vision est la formation de groupes de brigands, de mafieux et de terroristes qui ne cessent de développer leurs moyens de terreurs et empêcher les gens de vivre normalement. »
Tahar Mahdi – Fondements et Droit – Le talion concept et pratique (hard-copy)

Pour l’imam Tahar Mahdi, le talion est source de législation dans l’Islam, ce qui évidemment ne peut que générer incompatibilité et conflit avec les lois Occidentales archaïques qui aboutissent, d’après lui, au « laxisme juridique, et à la mystification des droits ».

Le talion n’est évidemment pas la seule Loi que se doit de respecter tout bon Musulman, l’imam confirme dans d’autres articles, la nécessité d’obéir à la jurisprudence Musulmane édictée dans le Coran et la Sunna (faits et gestes de la vie du Prophète Mohamed, source de législation et de juridiction), extrait ci-dessous d’un article sur la Sunna :

« Linguistiquement : Sunna signifie la méthode et la coutume qu’elles soient louables ou blâmables, humaines ou naturelles. Dieu dit : «Des coutumes naturelles se sont déroulées avant vous, marchez sur terre et regardez le sort de ceux qui ont montés.» (Cor. La famille d’Imrân, 137). La coutume dont il s’agit ici, c’est bien la coutume naturelle. Le Prophète a dit : « Celui qui institue une bonne coutume sera récompensé pour son acte et pour les actes de ceux qui la suivent et ce, jusqu’au jugement du jugement dernier… ». (Muslim, ‘ilm, sn. ; Ibn Mâja, muqaddima, 199; Ahmad, kûfiyyîn, 18404). « 

L’autorité juridique de la sunna :

Les savants sont unanimes sur le fait que, à part les cas particuliers, tout ce qui nous parvient par des chaînes de transmission authentiques constitue une preuve légale, une source de droit juridique, sur laquelle les juristes se fondent pour déduire leur statuts juridiques se rapportant aux dires et aux actes des gens majeurs et responsables. »
Tahar Mahdi – Les principales sources de la Sunna (hard-copy)

 

L’imam Tahar Mahdi développe par ailleurs sur le forum de son site officiel, une véritable propagande antisioniste auprès de ses Fidèles Musulmans (hard-copy). Il poste périodiquement des liens incitant à la haine d’Israël et de son peuple.
Quelques exemples vus sur son site http://taharmahdi.free.fr (hard-copy) (sur le lien du forum, cliquez sur « Expression libre »):

- appel à boycotter les produits venant d’Israël, ici les produits pharmaceutiques TEVA (hard-copy)

- diffusion de sites de propagande haineuse contre Israël, par exemple : http://www.jaimepasisrael.com/ (hard-copy) (site qui n’est aujourd’hui plus disponible)

- liens vers des sites avec vidéos et images chocs volontairement orientés, destinés à attiser la haine contre Israël et les israéliens. (hard-copy) :

-    416535MosqueCergyIsraelarme Cergy          309499MosqueCergyIsraelarme2 Cergy-le-Haut

-     533653MosqueCergyIsraelarme3 CFCM      227098gazaisrael charia
-                 site de photos en ligne de propagande antisioniste recommandé par l’imam Tahar Mahdi

Tahar Mahdi voit le conflit israélo-palestinien de manière unilatérale, les israéliens sont des colonisateurs, des criminels et n’ont droit qu’au mépris et au boycott de leurs produits. Le conflit est évidemment beaucoup plus complexe que cela, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000,  et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël. Le site MEMRI est également une excellente source d’informations démontrant la diffusion d’une propagande violemment antisémite à l’échelle politique dans les médias de certains pays Musulmans, y compris chez les enfants.

Tout est prétexte à la haine, par exemple les éditions Nathan ont publié un livre pour les enfants où la femme saoudienne est décrite comme étant privée de liberté. Réaction de Tahar Mahdi sur le forum, qui y voit une attaque contre les Musulmans et se pose immédiatement en victime : (hard-copy)
« On ne cesse de nous rabaisser et insulter dans le pays des droits de l’homme et des libertés- la France. Un pays aussi beau, aussi généreux que nous aimons tous. Mais les hypocrites ne nous laissent pas tranquilles. Les adeptes de la confrontation universelle des civilisations. C’est pourquoi la meilleure réponse à ces diffamations graves c’est de boycotter leurs produits, la moindre des choses. On ne peut continuer à acheter, chez ceux qui nous insultent ou ceux qui nous tuent impunément. »


Est-ce le rôle d’un homme de Culte, censé diffuser la Paix, la Tolérance, l’Harmonie, la Fraternité par la prière et l’humilité, d’entretenir une propagande politique contre l’état d’Israël ? La Jurisprudence islamique, la Loi du Talion, la Sunna du Prophète Mohamed enseignées par l’imam de la Grande Mosquée de Cergy, en conflit avec les structures et les institutions de la République Française, remplaceront-elles un jour la Démocratie et l’idéal républicain ?
Les futurs jeunes Musulmans formés à la Grande Mosquée de Cergy et à l’institut An-nour seront-ils parfaitement intégrés dans la société Occidentale ?

 

-                                                           598483CaptureInaugurationmosquedeCergyVidoDailymotionMozillaFirefox Coran
« Le message que porte l’Islam, j’en suis convaincu, se nourrit à la fois de tolérance, d’altérité et de solidarité. Ce message est à l’unisson des grandes religions monothéistes qui, au fil des siècles, se sont enracinées dans notre pays. L’Islam d’aujourd’hui, et quel beau défi pour la France ! est l’héritier de celui qui, pendant plusieurs siècles, à Cordoue, fut un accélérateur de connaissances, de culture et d’acceptation mutuelle. »
Manuel Valls, ministre de l’Intérieur – discours d’inauguration de la Grande Mosquée de Cergy le 6 juillet 2012 (avec à sa droite, le député-maire de la ville Dominique Lefebvre, et à sa gauche, Mohamed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM))

14 juillet, 2012

L’Association Musulmane et Culturelle de Gap met en ligne sur son site les Hadiths de Bokhari : « Les Juifs combattront les Musulmans »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 49 min

Gap est une commune de plus de 40 000 habitants située dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, chef-lieu du département des Hautes-Alpes (05).
En 2001, la communauté Musulmane locale s’est regroupée en Association Musulmane et Culturelle de Gap (AMCG), présidée par Karim Abdelbasset Hamdouni.
L’AMCG dispose actuellement d’un lieu de Culte provisoire, devenu au fil des années trop exigüe pour accueillir les Fidèles Musulmans de Gap.
Face aux pressions et manifestations incessantes des Musulmans de l’association de Gap après la fermeture provisoire de leur salle de prière pour réfection, les élus Gapençais, à l’unanimité en conseil municipal le 24 juin 2012, administré par le maire divers-droite Roger Didier, ont acté la vente d’un local, zone de la Justice, pour 135 000 euros net. Sur le site officiel de la Mosquée, s’est mise en place l’organisation d’une collecte de Dons pour obtenir des fonds nécessaire afin de démarrer la construction d’un centre islamique.
Une cinquantaine de riverains ont manifesté contre cette décision, arguant que le parking actuel à disposition n’était pas aménagé pour recevoir les futurs Fidèles de la Mosquée.

-     L’Association Musulmane et Culturelle de Gap met en ligne sur son site les Hadiths de Bokhari :         1538305225-mosquee-gap-fideles-en-priere antisémitisme dans religion
-            Le futur projet de la Grande Mosquée de Gap                               Fidèles Musulmans en prière à Gap

Quel Islam enseigne-t-on actuellement dans la Mosquée provisoire de Gap ?

Sur leur site internet officiel, les responsables de l’AMCG publient gratuitement en ligne l’ouvrage de Mohammed Yacine Kassab que vous pouvez télécharger au format PDF en deux tomes, « 3 000 hadiths et citations coraniques », répertoriant 3 000 hadiths de Bokhari. Les hadiths d’El Bokhari sont enseignés dans tout le Monde Islamique car ils sont considérés comme authentiques, issus d’une chaîne de transmission forte.
L’ouvrage est disponible sur d’autres sites de forte audience de la communauté Musulmane comme islamhouse, ou action-islamique.com.
Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains.
Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah. Ils constituent, avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh. Quelques extraits de ces hadiths en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 

TOME I

Est-il permis de creuser les tombes des polythéistes de la Djahiliya et d’y construire des mosquées sur ces emplacements ? De ces paroles de Prophète : « Dieu a maudit les Juifs pour avoir construit oratoires sur les tombes de leurs Prophètes. »
page 85

LA PRESCRIPTION DU VENDREDI
De ces Paroles de Dieu : « (Ô Croyants) Quand on vous appelle à la prière du vendredi, accourez à l’invocation de Dieu ! Interrompez tout négoce, ce sera plus profitable pour vous, si vous saviez. » (Coran 62.10)
Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Nous (Musulmans), sommes venus les derniers, mais nous serons les premiers le jour de la Résurrection et ce, en dépit de ce que les autres (religions révélées : Judaïsme, Christianisme) aient reçu leurs Livres avant nous. Le vendredi leur avait été fixé mais ils ont argumenté à son encontre. Aussi, Dieu nous a dirigés vers ce jour de sorte que les autres communautés arrivent derrière nous : Les Juifs, le lendemain (samedi) et les Chrétiens le surlendemain (dimanche). »
page 147

Selon ‘Aïcha, lors de la maladie qui devait l’emporter, le Prophète a dit : « Dieu a maudit les Juifs et les Chrétiens pour avoir pris les tombeaux de leurs Prophètes comme lieux de prières. »
page 207

TOUT NOUVEAU-NÉ EST MUSULMAN À SA NAISSANCE
Selon Abou Salama Ben ‘Abderrahmane, Abou Horaïra a dit : « L’Envoyé de Dieu s’est exprimé ainsi : – Il n’y a pas de nouveau-né qui ne soit musulman à sa naissance. Ensuite ce sont ses parents qui le changent en Juif, en Chrétien ou en Adorateur du feu. »
page 210

DES CRIS QUE POUSSENT LES SUPPLICIÉS DANS LEURS TOMBES
Abou Ayoub a dit : « Le Prophète sortit un soir après le coucher du soleil et entendit des cris : – Ce sont des Juifs, dit-il, ils éprouvent le supplice dans leurs tombes. »
page 214


TOME 2

LA DESTRUCTION DE LA CROIX ET LA MISE À MORT DU PORC
Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « La Dernière Heure ne viendra pas avant que le fils de Marie ne descende parmi nous en qualité d’arbitre juste ; il détruira la croix, il mettra à mort le porc et éliminera la capitation (djizia). L’argent débordera alors au point où personne n’en voudra. »
page 30


IL N’Y A PAS D’ACTION AUSSI IMPORTANTE QUE LA GUERRE SAINTE
Abou Horaïra a dit : « Un homme s’adressa à l’Envoyé de Dieu lui dit :- Désigne-moi une action qui soit aussi importante que la guerre sainte. – Je n’en vois pas, répondit le Prophète, qui ajouta : – Es-tu en mesure, lorsque le combattant part pour la guerre sainte, d’entrer dans une mosquée et de rester tout le temps en prière en observant un jeûne continu ? – Et qui pourrait faire cela ? répondit l’homme. »Abou Horaïra ajoute : « Quand le cheval du combattant tire sur sa longe pour s’élancer dans la guerre sainte, cela est compté comme bonnes œuvres à son auteur. »
page 51

CEUX QUI COMBATTENT AU SERVICE DE DIEU
Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Ceux qui combattent au service de Dieu – Et Dieu mieux que quiconque connaît ceux qui combattent pour Sa cause – est semblable à l’homme qui jeûne et qui est en prière (la nuit). Dieu assure à celui qui combat à Son service, de le faire introduire au Paradis, s’il devait mourir ; ou de le ramener vivant avec une récompense céleste ou un butin. »

page 52

DES DEGRÉS RÉSERVÉS AUX MOUDJAHIDINES QUI COMBATTENT AU SERVICE DE DIEU
Selon Samora, le Prophète a dit : « J’ai vu cette nuit deux hommes venir à moi. Ils m’élevèrent vers l’arbre et me firent entrer dans une demeure si belle et si splendide, que jamais je n’avais rien vu d’aussi magnifique que cela. Puis ils me dirent : – Ceci, c’est la demeure des martyrs. »
page 52

L’OBLIGATION DE SE METTRE EN CAMPAGNE
De ces Paroles de Dieu : « Ô Croyants ! Lorsqu’on vous appelle à combattre pour la cause de Dieu, pourquoi restez-vous cloués au sol ? Préférez-vous la vie de ce monde à la vie future ? Les plaisirs d’ici-bas sont pourtant peu de chose en comparaison de la vie future. Si vous refusez de combattre, Dieu vous infligera un châtiment exemplaire et choisira pour le servir un autre peuple. Votre refus ne saurait lui nuire, car Il est Tout-Puissant. » (Coran 9.38-39)
page 56

LE BANISSEMENT DES JUIFS D’ARABIE
Abou Horaïra a dit : « Nous trouvions à la mosquée, quand le Prophète sortit et nous dit : « Allez vers les Juifs. » Nous allâmes ensemble jusqu’à leur école et le Prophète leur dit : « Convertissez-vous à l’Islam, vous serez sauvés et apprenez que la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé et que je tiens à vous expulser de ce pays. Que ceux qui pourront vendre leurs biens le fassent, car la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé. »
page 73

LA CAPITATION
De ces Paroles de Dieu : « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu, ni au Jour Dernier, ceux qui ne déclarent pas illicites les prohibitions décrétées par Dieu et Son Prophète et ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient le tribut de leurs propres mains après s’être humiliés. » (Coran 9.29)
page 73

Selon ‘Imran Ben Hossaïn, le Prophète a dit : « J’ai vu le Paradis et j’ai remarqué que la majorité de ses élus étaient des pauvres. J’ai vu l’enfer et j’ai remarqué que la majorité de ses habitants étaient des femmes. »
page 78

LES JUIFS COMBATTRONT LES MUSULMANS
Abdallah Ben ‘Omar a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : « Les Juifs vous combattront mais vous serez vainqueurs. »
page 113

LA PROMESSE DU PARADIS
Selon Djâbir Ben ‘Abdallah, le jour de (l’expédition de) Ohod, un homme vint s’adresser au Prophète : « Si je suis tué où irais-je, lui dit-il. – Au Paradis, répondit Mohammed. L’homme jeta immédiatement quelques dattes qu’il avait dans la main et alla combattre jusqu’à ce qu’il fut tué. »
page 144

LA DESTRUCTION DES CROIX
Selon ‘Aïcha, le Prophète ne gardait aucune chose dans sa maison comportant des croix sans l’éliminer.
page 229

ON NE DOIT PARTICIPER À LA GUERRE SAINTE QU’AVEC L’ACCORD DE SES PÈRE ET MÈRE
Selon ‘Abdallah Ben ‘Amr, un homme dit au Prophète : « Ô Envoyé de Dieu, dois-je participer à la guerre sainte ?– As-tu ton père et ta mère ? demanda le Prophète. – Oui, répondit l’homme. – Alors, prends soin de tes parents. »

page 229

DE LA RÉPUGNANCE À PRIER DANS UN MILIEU OÙ SE TROUVENT DES IMAGES
Anas a dit : « ‘Aïcha possédait une étoffe portant des images dont elle avait recouvert un coin de la chambre. Le Prophète lui dit : – Ôte cela, car les images n’arrêteront pas de m’occuper l’esprit dans ma prière. »
page 229

On peut lire l’ouvrage en intégralité, les hadiths justifient la Guerre Sainte (Jihad) contre les Infidèles, le mépris des Chrétiens et de leurs symboles (les Croix doivent être détruites, comme le recommande le Prophète Mohamed), les Juifs doivent être combattus et soumis.
Le mépris des femmes, source de mal, le Prophète Mohamed a lui même constaté que l’Enfer était essentiellement peuplé de femmes.
La représentation graphique ou imagée d’êtres humains ou de personnages est déconseillée par le Prophète.
Des chapitres entiers, comme celui sur la Bataille de Badr traitent du comportement des Musulmans pendant les phases de batailles et de conquêtes. La Guerre Sainte est glorifiée, celui qui combat pour l’Islam et meurt en martyr aura droit au Paradis.

Cet ouvrage, diffusé en masse sur Internet et dans les Mosquées, ne risque-t-il pas, pour les Musulmans les plus influençables, de disséminer et d’induire dans leur esprit une idéologie de mépris, de haine contre les Chrétiens, les Juifs, les non-Musulmans et les femmes ?
A noter que le gouvernement russe vient d’interdire début juillet 2012 la vente de plus de 65 ouvrages islamiques car considérés comme une « littérature extrémiste », dont les hadiths de Bokhari.

On peut être surpris également de voir le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy formé à l’Université de Ryad en Arabie Saoudite, ne parlant pas un mot de français, venir donner des conférences à la Mosquée de Gap.
L’Islam enseigné en Arabie Saoudite est l’Islam wahhabite, une doctrine totalitaire, qui justifie le combat armé (Jihad) contre ceux qui s’opposent à l’Islam, les Musulmans se doivent de s’unir en une Communauté unique, la Oumma, et diffuser l’Islam et ses préceptes, la Charia, sur toute la Terre. Plus de précisions sur le wahhabisme sont données dans cet article.
Pour avoir un aperçu de l’idéologie wahhabite, un court extrait de la conférence donnée par le cheikh Mishary Rashid Alafasy intégralement disponible au format mp3 sur le site de la Mosquée de Gap, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-                                                                                      1538305225-mishary-rashid-alafasy boukhary
-                                                            Le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy, prédicateur à la Mosquée de Gap

« On est proche des fêtes de fin d’année, Noël, le jour de l’An et autre, comment faire pour se préserver et ne pas tomber dans ces fêtes, qui hélas incitent à des principes non religieux et à des choses qui sont contraires à notre Religion ? »
09:02

« La femme Musulmane a-t-elle le droit de travailler dans un lieu mixte ?
La base de toute chose est que la femme doit rester dans son foyer, dans sa demeure. L’homme et la femme se complètent : une partie travaille à l’intérieur, une partie à l’extérieur. C’est la règle de base. Mais par contre, si la femme a besoin de travailler, si elle est dans le besoin, car son mari est malade, ou son mari est pauvre, ou bien elle est divorcée, et qu’elle peut mettre en pratique sa Religion, porter son Hijab, faire sa prière et ne pas rester dans un endroit mixte où il y a plein de tentations, alors il lui est permis de travailler, sinon ce n’est pas permis. »

29:52

Le cheikh invite les Musulmans à s’éloigner des Chrétiens, en évitant de fêter les fêtes Chrétiennes, comme Noël pour ne pas être souillé et se préserver.
Dans les discussions théologiques abordées, le statut de la femme est également évoqué.
La femme Musulmane se doit de rester à la maison, et ne travailler que dans le cas où son mari ne peut plus subvenir à ses besoins, rester éloignée des autres hommes dans le cadre du travail, porter un hijab, le voile couvrant tout le corps et les cheveux sauf le visage.

Ce prèche, diffusé devant un auditoire exclusivement Musulman masculin de Gap, peut-il inciter les Musulmans à ne pas tolérer que leur femme sortent dehors sans leur accord, s’épanouissent ? Est-ce compatible avec la devise de la République Française, Liberté, Égalité, Fraternité ? Qu’en est-il du droit des femmes ?
On peut par ailleurs émettre quelques inquiétudes : quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans dans les futurs locaux de la Grande Mosquée de Gap ?

-                                                                                  1538305225-roger-didier charia
« La population musulmane de notre ville est une population qui souhaite ni plus ni moins exercer son culte et qui ne demande qu’un peu plus de sérénité, un peu plus de confort pour, comme je le fais moi, catholique que je suis, exercer mon culte en toute tranquillité. »
Roger Didier – maire divers droite de Gap, le 24 juin 2012, lors de l’attribution d’un local pour la nouvelle Mosquée de Gap

21 juin, 2012

Les responsables de la future Grande Mosquée En-nasr d’Hénin-Beaumont expliquent pourquoi les Musulmans sont supérieurs aux Chrétiens et aux Juifs

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 19 h 57 min

Hénin-Beaumont est une ville de plus de 25 000 habitants du nord de la France dans le Pas-de-Calais près de Lille. La communauté Musulmane de la ville a pu se regrouper en Association Cultuelle et Culturelle En-Nasr d’Hénin-Beaumont, et s’organiser pour obtenir un batiment aménagé en salle de prière et en école coranique, se situant devant un ancien parking.
Moussa Boutaleb, le recteur de la mosquée d’Hénin-Beaumont explique que ce batiment accueille maintenant plus de 700 enfants, une vingtaine de jeunes et d’adultes, qui chaque semaine bénéficient de l’apprentissage de la langue arabe, du coran et de l’éducation islamique dans plusieurs salles de classe.

Moussa Boutaleb et son association ont mis en place sur le site officiel de la Mosquée d’Hénin-Beaumont des demandes de Dons, afin de recueillir suffisamment de fonds pour démarrer le projet de construction d’une véritable Mosquée. Les plans du projet sont achevés (hard-copy). La mosquée permettra de prendre en charge 1160 fidèles et sera composée de 2 niveaux :
- au rez-de-chaussée une salle de prière pour les hommes, une salle d’ablution quotidienne et une grande bibliothèque.
- au premier étage une salle de prière pour les femmes, sous forme de mezzanine, avec vue sur le rez-de-chaussée, une salle d’ablution.
La Mosquée sera surplombée par un dôme dont la partie intérieure est vitrée.
Le centre éducatif et culturel d’une superficie d’environ 400m², où siègera l’école coranique, sera réparti en 4 salles et comportera un hall central avec un accueil, une grande salle et une salle de réunion.

-            Les responsables de la future Grande Mosquée En-nasr d'Hénin-Beaumont expliquent pourquoi les Musulmans sont supérieurs aux Chrétiens et aux Juifs dans Politique 587424MosqueHninBeaumont                         191287MosqueeHeninBeaumontMoussaBoutaleb Allah dans religion

Projet de la future Grande Mosquée En-nasr d’Hénin-Beaumont             Moussa Boutaleb, recteur de la Mosquée d’Hénin-Beaumont

 

Quelle idéologie est véhiculée aux Fidèles Musulmans de la Mosquée ?
Sur le site internet, on peut avoir déjà une idée de l’Islam tel que se le représentent les responsables de la Mosquée d’Hénin-Beaumont.
Pour que les visiteurs du site puissent parfaire leur connaissance de l’Islam,les responsables ont mis à disposition le livre « Gloire à Dieu ou les mille vérités scientifiques du Coran » de Mohammed Yacine Kassab : seul ouvrage proposé intégralement et gratuitement en ligne au format pdf (hard-copy).
A noter que ce livre est également disponible à la fnac ou sur des sites de vente comme Amazon, pour les Musulmans désirant approfondir leur compréhension de la religion de « Paix et Tolérance » (également consultable en intégralité sur ce lien).

-                                                                                 914751livre chrétiens
-  couverture du livre : « Gloire à Dieu ou les mille vérités scientifiques du Coran » de Mohamed Yacine Kassab

Quelques extraits en gras italique ci-dessous de ce joyau de la théologie islamique, un véritable « coup de coeur », d’après les responsables de la Mosquée d’Hénin-Beaumont :

« Après la venue de Jésus, les Chrétiens accordèrent une place plus importante au ciel. Le Pater débute ainsi : « Notre Père (Dieu) qui êtes aux cieux… ». Dieu commence à acquérir des dimensions et des pouvoirs nouveaux. Il devient le Dieu de tous les hommes, qui acceptent le Nouveau message, et non plus celui des seuls Israélites. Cependant, Il garde toujours son côté terrestre. Il délègue son Fils unique Jésus, afin de sauver l’humanité au prix d’une crucifixion purificatrice, pour les Chrétiens, mais qui n’apparaît pas moins comme infâmante pour les Musulmans. L’idée même de l’existence d’un supposé Fils de Dieu bouleverse les croyances du monde entier ; sa crucifixion pour racheter les fautes d’une humanité pécheresse, est intolérable. Aucun Dieu ne saurait se sacrifier pour des causes perdues. Puisque depuis, l’humanité s’est engagée dans les voies de la perversion et du reniement, plus intensément qu’elle ne l’a jamais fait auparavant. Le Fils de Dieu aurait-il fait don de sa vie, pour racheter des crapules, alors que précisément, la tendance actuelle de l’humanité va vers l’irreligiosité et l’abandon des
pratiques sacrées ? Les Chrétiens sont seuls à parler du mystère de Dieu Unique en trois personnes (le Père, le Fils et le Saint-Esprit). Les autres religions monothéistes, le Judaïsme et l’Islam, rejette également la notion de Trinité qui s’apparente à une famille dominée par un Père, fut-ce divin, dont les membres partagent d’une certaine façon son règne et ses prérogatives. »

« Il n’a pas d’associé : « Dis : Louange à Allah…ll n’a pas d’associé au Royaume. Il n’a pas besoin de protecteur contre l’offense. Proclame hautement Sa Grandeur. » (Coran 17. 111). Il ne participe pas à une Trinité qui ne saurait exister car c’est une atteinte à Sa Toute-puissance que de l’insérer dans un contexte et des limites restreintes, car Il est Infini, Incommensurable, Insondable : « Ô gens du Livre (Chrétiens) ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion. Ne dites que la vérité à propos de Dieu. Le Messie, Jésus, fils de Marie n’est que le Messager d’Allah, Sa Parole qu’Il envoya à Marie et un souffle de vie émanant de Lui. Croyez en Dieu et en ses Prophètes. Ne parlez pas de Trinité. Cessez de le faire. Cela vaut mieux pour vous. Dieu est Unique. Gloire à Lui ! » (Coran 4. 171). « Ceux qui disent : Dieu est le Messie, fils de Marie, sont des impies. Dis-leur : « Qui aurait pu empêcher Dieu s’Il avait voulu anéantir le Messie, fils de Marie, sa mère et l’humanité toute entière ? » (Coran 5. 17). « Rien ne lui est égal. » (Coran 112.4). »
page 13

« Cela permet de mesurer tout l’abîme séparant les conceptions musulmanes des conceptions judéo-chrétiennes qui décrivent un Dieu, dont l’homme serait une sorte de clone terrestre, lui-même partageant en commun 99 pour cent des gènes du chimpanzé ! Un Dieu qui descend sur terre, se promène et entreprend des actions diverses, parfois loufoques et dignes de figurer dans un panthéon dédié aux élucubrations spirituelles les plus dérisoires, ne peut être le Seigneur de l’univers.« 
page 17

« Cependant, malgré les différences d’appréciation, il ne convient pas de penser que le Dieu des Israélites et des Chrétiens puisse être diminué en quoi que ce soit par rapport à Celui des Musulmans ou l’inverse, car les parties en cause adorent un Seul et même Dieu créateur. Le monothéisme, en effet, se fonde sur l’existence d’un Dieu Unique et Tout-puissant. Néanmoins, le jugement émis à son encontre, par les écrits bibliques et par l’ensemble des clergés de ces religions, notamment les prêtres, les scribes et des docteurs de la Loi, qui n’avaient aucune connaissance de la réalité, et qui versaient souvent dans l’imaginaire et le fabuleux, a fait basculer la raison dans le gouffre des spéculations tortueuses et sans fondement.« 
page 18

« La filiation divine du Christ est rejetée par les Israélites et les Musulmans. Hormis le Christianisme, aucune autre religion ou croyance au monde n’a pris le risque de diviniser le Christ ou de l’apparenter à un Fils de Dieu, car il s’agit d’un blasphème énorme, dont la conception même relève du sacrilège et le l’irrévérence. Que le Seigneur et le Créateur de l’univers, soit comparé à un mammifère qui engendre une descendance, dépasse tout entendement. De fait, selon l’Eglise chrétienne, le Christ est bien engendré et non créé ; celui qui professe le contraire est déclaré comme hérétique. Une telle forme de reproduction divine, quand bien même, elle serait présentée comme un cas unique et exceptionnel, dans l’univers, est non seulement inimaginable, mais également avilissante pour ceux qui l’enseignent.« 
page 18

« Les Bibles juive et chrétienne, n’ont pu entretenir une telle confusion, qu’en raison de leur éloignement de la vérité. Les scribes, les prêtres et les docteurs de la Loi, qui étaient en charge simultanément de récupérer les textes anciens, souvent de seconde ou de troisième main, de revivifier des mémoires défaillantes et de faire l’apologie de leurs clans et de leurs tribus, devaient infailliblement déboucher sur ce genre de résultats lamentables. La confusion engendrée était telle, qu’il n’était plus possible de prendre pour argent comptant les récits, les chroniques et les témoignages qui ont été reconstitués sans nuire gravement à la vérité.« 
page 19

« Au Jour du Jugement Dernier, c’est le Coran Sacré qui servira de référence et prononcera entre les hommes. Il ne sera tenu compte ni de la Bible juive, ni de la Bible chrétienne, ni d’autres ouvrages sacrés, qui ont tous été altérés par des mains corruptrices ou dégradés par le temps.« 
page 22

« A ceux qui se réclamaient spirituellement de son héritage en excluant les autres communautés, à l’image des Judéo-chrétiens face aux Musulmans, le Coran remet les pendules à l’heure et ce n’est que justice : «Ô vous qui avez reçu les Ecritures (Juifs et Chrétiens), pourquoi vous disputez-vous au sujet d’Abraham, alors que la Torah et l’Évangile n’ont été révélés qu’après lui ? Etes-vous dépourvus de jugement ? Abraham n’était ni Juif ni Chrétien, mais un vrai croyant soumis à Dieu(Musulman). Il n’était pas du nombre des polythéistes. » (Coran 3. 65 à 67). De fait, Abraham n’était ni Juif ni Chrétien, il avait vécu avant la fondation du Judaïsme et du Christianisme et a été le Messager de la religion abrahamique qui est la source d’inspiration du Judéo-christianisme et dont l’Islam revendique l’authenticité ! Aussi toute tentative de récupération par les factions qui se revendiquent de lui, en altérant son enseignement, est vouée à l’échec. D’autant qu’il a été le fondateur du Temple de la Kaâba, à La Mecque, l’oratoire sacré (la Qibla) vers lequel s’orientent les Musulmans du monde entier, pour leurs prières quotidiennes. Et, ce n’est pas peu que d’être le centre de la terre pour les dizaines de milliards de Musulmans qui se sont succédé jusqu’à ce jour. »
page 35-36

« En dehors des événements relatés par l’Ancien Testament, les exemples de massacres à grande échelle commis par les occidentaux foisonnent à travers l’histoire et le monde. »
page 150

« Mais Jérusalem n’est qu’un exemple des massacres collectifs et des tueries organisés par les Occidentaux, que ce soit dans le cadre des croisades, des conquêtes coloniales, esclavagistes, territoriales, que des luttes de libération nationales. C’est par dizaines de millions de morts, toutes catégories confondues que se chiffrent les victimes malheureuses et innocentes du bellicisme occidental. »
page 152

L’exemple de la Bible est significatif. De nombreuses altérations parsèment ce qui était à l’origine un Texte Sacré authentique. Attribuer ces bévues au Seigneur de l’univers est non seulement inconcevable, mais blasphématoire. Il est hors de doute qu’elles émanent plutôt de l’incompétence ou de la volonté délibérée, des docteurs de la loi et des prêtres, qui avaient la charge de transcrire les textes, mais qui au vu de la rigueur des prescriptions, se sont permis de transgresser les interdit divins et de les tourner à leur avantage. Précisément, le Coran, tout en avalisant certains passages de la Bible, a pris un soin méticuleux à s’écarter de toutes ces altérations. »
page 172

Le seul livre disponible mis en ligne au format pdf sur le site internet officiel par les responsables de la Mosquée en-nasr d’Hénin-Beaumont est un livre de propagande anti-chrétienne, anti-judaïque, et anti-occidentale (en mettant en avant les Croisades, mais en occultant soigneusement les Jihad Islamiques meurtriers au cours de l’Histoire).
Le Livre s’acharne à démontrer sur plusieurs centaines de pages, que la Bible est un texte falsifié, et que les Chrétiens et les Juifs suivent une voie erronée.
Les textes de la Bible sont en contradiction avec le Coran, qui est le seul Livre de Dieu valable, les autres (Évangiles, Torah) sont des textes tronqués et « altérés par des mains corruptrices » ne pouvant refléter la Parole de Dieu.
L’ouvrage distille ainsi dans l’esprit des Musulmans une véritable propagande montrant la supériorité des Musulmans sur les Juifs et les Chrétiens, qui vivent dans le péché, avec leur prêtres et rabbins qui ont fomenté une doctrine « inimaginable, mais également avilissante pour ceux qui l’enseignent », et  « des spéculations tortueuses et sans fondement ».
Le livre met en avant « les tueries organisées par les Occidentaux que ce soit dans le cadre des croisades, des conquêtes coloniales, esclavagistes, territoriales, que des luttes de libération nationales. »

Une grande partie de l’ouvrage est ensuite consacrée à démontrer que toutes les découvertes scientifiques réalisées par les Occidentaux (théorie de la gravitation, calcul de la vitesse de la lumière, l’expansion de l’Univers, la formation des nuages, les naines blanches, existence des extra-terrestres, la couche d’ozone, etc…)  étaient déjà présentes dans le Coran, et viennent donc confirmer la justesse de la Parole d’Allah, dans le but d’endoctriner les Fidèles qui seraient encore réticents à se convertir à l’Islam.
Les techniques employées par l’auteur pour amalgamer découvertes scientifiques et versets coraniques sont expliquées par exemple dans cet article.

Pour les responsables de la Mosquée d’Hénin-Beaumont, l’Islam dénigre, rejette le Christianisme et le Judaïsme, qui sont de fausses doctrines, des déformations de la Parole de Dieu, initialement envoyée par Allah. Est-ce le rôle d’un Lieu de Culte, censé dispenser un Message de Tolérance et de Paix Universelle, de discréditer ainsi explicitement les autres Religions ? Cela ne risque-t-il pas d’induire dans l’esprit des Musulmans fréquentant ce site ou cette Mosquée, du mépris, de l’intolérance envers les Juifs et les Chrétiens qui ne respectent pas la vraie Parole d’Allah ?
Quel impact cela peut-il avoir chez les jeunes Musulmans, plus influençables, fréquentant les salles de l’école coranique de la Mosquée ?

24 décembre, 2011

Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l’Islam Radical politique à Paris ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 27 min

Dans les années 1960, la Communauté Musulmane du 19ème arrondissement de Paris quartier Belleville devenue conséquente obtient une petite salle de prière Musulmane, faisant partie d’un hotel d’un propriétaire algérien, ouverte au 15 rue de Belleville. La salle au fil des années deviendra trop petite pour accueillir les Fidèles, et devant la forte affluence, la Paroisse Catholique de Menilmontant mettra à disposition une partie de son Eglise de 1974 à 1979.
Pour obtenir un édifice digne d’un véritable Lieu de Culte, un homme va structurer la Communauté Musulmane dans ce quartier nord de Paris, Larbi Kechat.
Larbi Kechat, un algérien arrivé en France en 1972, va organiser l’achat d’un ancien entrepôt rue de Tanger Paris 19ème, puis l’aménager en Lieu de Culte Islamique, la Mosquée Addawa est fondée dont il deviendra le recteur.

-                                                     Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l'Islam Radical politique à Paris ? dans Politique Larbi-Kechat1
-                                                Larbi Kechat, recteur de la Mosquée Addawa

En 1994, pour organiser le milieu associatif de la Communauté Musulmane, Larbi Kechat créera le Centre Socio-Culturel dont il est le directeur.
En août 1994, il est arrêté avec une vingtaine de personnes, toutes musulmanes ou d’origine maghrébine, pour prèches anti-occidentaux rapportés en Allemagne et pour son rapprochement avec le FIS (Front Islamique du Salut) en pleine période de guerre civile algérienne. Cette opération de sécurisation orchestrée par Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur à l’époque, maintiendra Larbi Kechat assigné à résidence avec 25 membre du FIS dans l’ancienne caserne de Folembray, dans l’Aisne, puis dans Paris intra-muros, pendant près d’un an, il reprendra ses activités normalement par la suite.

En 2001, conformément à ses engagements de campagne, pour satisfaire Larbi Kechat et la Communauté Musulmane toujours grandissante de Belleville, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë a accordé un permis de construire pour une toute nouvelle Grande Mosquée Cathédrale Addawa, au 39 rue de Tanger, toujours dans le 19e arrondissement.
Le coût total de ce nouvel édifice monumental est estimé entre 15 et 17 millions d’euros. Le futur site accueillera une salle de prière de mille six cents places surmontée d’une coupole mais aussi, côté rue, un bâtiment de sept étages avec des salles de conférence, des salles de classe et des locaux pour des activités socioculturelles. En tout, un millier de mètres carrés de salles de classe et bureaux avec façade de verre fondue dans la rue, patio oriental, deux dômes, une cantine, 100 places de parking.
Les travaux avancent au rythme des dons des Fidèles par l’intermédiaire du site officiel de la Mosquée Addawa.

 

- Mosqu%C3%A9e-Addawa11-300x192 Addawa dans religion            Mosquee-Addawa2-300x192 Al-Qaradawi
- Projet de la future Grande Mosquée Addawa, 39 rue de Tanger, Paris XIX arrondissement


- mosqu%C3%A9e-addawa-preche1-300x182 charia             mosqu%C3%A9e-Addawa-pri%C3%A8res-de-rue-300x182 Coran
Depuis 2006, un entrepôt sert de Lieu de Culte temporaire porte de la Villette en attendant la construction de la nouvelle Grande Mosquée Addawa rue de Tanger

Pour financer la Grande Mosquée, Larbi Kechat fait également des démarches auprès de mécènes dans les pays du Moyen-Orient pour réunir des fonds privés, et espère obtenir une participation de leur part à hauteur de plus de 10 millions d’euros.
Parmi les principaux mécènes participant au projet, que l’on peut voir sur la page d’accueil du site officiel de la future Grande Mosquée Addawa, on peut noter trois sommités du monde Musulman, le Cheikh Egyptien Youssef Al-Qaradawi, le Syrien Saïd Ramadan Al-Bouthi et l’égyptien Omar Abdelkafy. (hard-copy)
Quand on regarde plus attentivement le profil de ces mécènes, on est en droit de s’inquiéter quant à leur influence, leur ingérence dans les programmes, les prèches et l’idéologie islamique qui seront diffusés dans l’enceinte de la future Mosquée et se poser des questions sur les valeurs communes qu’ils partagent avec Larbi Kechat.
Ces religieux sont tous issus de l’Université Egyptienne Al-Azhar qui enseigne un Islam Radical, décrit comme un système totalitaire économique, social, judiciaire et législatif sans aucune opposition politique et entièrement régi par les Loi d’Allah, le Droit Islamique, la Charia.
L’université Al-Azhar est proche idéologiquement de l’organisation politique des Frères Musulmans, organisation militant pour la construction d’un Monde Islamique dirigé par la Charia.

Le Cheikh Youssef Al-Qaradawi fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.
Dans ses discours et ses ouvrages, il diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le Licite et l’Illicte en Islam » , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (soit pendus, soit jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent, l’extermination des Juifs.

Également mécène du projet, le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses livres on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”
[...]
Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »
extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi

-              qaradawijuifs2 Corbeil-essonnes                    saidramadanalbouti islam

-   Youssef Al-Qaradawi et Saïd Ramadan Al-Bouthi, mécènes de la future Grande Mosquée Addawa

Egalement mécène et régulièrement invité de « prestige » pour donner des conférences à la Mosquée Addawa, le Cheikh Omar Abdelkafy, qui bénéficie d’une grande notoriété internationale dans les pays islamiques, considéré parmi les prédicateurs Musulmans les plus riches du Monde, explique par exemple que le port du voile est une obligation pour toutes les Musulmanes, sinon, elles seront punies du chatiment Eternel.

-                                                                      Omar-Abdelkaky1 Larbi Kechat                                                                                      
- Le cheikh Omar Abdelkafy à la Mosquée Addawa (porte de la Villette), le 25 Juin 2011 – lors du colloque sur le thème  – Occident,  Islam: du traumatisme conflictuel au polarisme relationnel.

Pour avoir une vue sur la « Pensée Spirituelle » de ce grand savant, extrait d’une émission télévisée religieuse égyptienne, ou Omar Abdelkafy vient précher sa bonne Parole, morceaux choisis en  italique ci-dessous (hard-copy) :

http://www.dailymotion.com/video/xjiva5

 

« Omar Abdelkafy – Celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le chatiment de la tombe.
Présentateur – C’est pour cela qu’elle sera suspendue par les cheveux ? C’est de cette façon qu’elle sera chatiée le jour du Jugement ?
Omar Abdelkafy – non ! Cela commence dès la tombe !
[,..]
« Présentateur – Est-ce que le voile est une obligation prescrite dans la Charia islamique ? Car il y a des Musulmans qui le renie !
Omar Abdelkafy – Celui ou celle qui renie ce qui est nécessairement connu dans la Religion aura quitté l’Islam !
Présentateur – Ils disent que l’ordre a été donné pour les femmes du Prophète uniquement.
Omar Abdelkafy – non, Allah a dit aussi : « et les femmes des Croyants », et donc si elle ne met pas le voile, elle ne fait pas partie des femmes Croyantes!
[...]
Présentateur – Et comment va-t-elle profiter de sa jeunesse ?
Omar Abdelkafy – Qu’elle ne penche pas et qu’elle ne fasse rien pour que les autres penchent vers elle !
Présentateur – Mais aucun homme ne va la regarder !
Omar Abdelkafy – Si ! Lorsqu’elle mettra le voile, Inch’Allah, il n’y aura que des hommes vertueux qui la demanderont en mariage, quant à celle qui se dévoile, ceux qui la voudront seront comme des mouches qui sont attirées par certaines odeurs. »

 Il serait intéressant, vu sa dernière réplique, de demander à Omar Abdelkafy ce qu’il pense des femmes Occidentales.

La position du cheikh Omar Abdelkafy sur le port du voile pour la femme Musulmane n’est pas isolée, pendant une conférence sur « le droit des femmes »  à la Mosquée Addawa, une oratrice voilée expliquait par exemple que pour les femmes afghanes « la burka afghane est un vêtement nécessaire du fait des conditions climatiques afin de protéger la beauté des femmes de l’aridité de la région. »

Larbi Kechat participe également à des conférences sur d’autres sites en France et en Europe.
Le 18,19 et 20 avril 2008, il était à la troisième rencontre annuelle des Musulmans de Corbeil-Essonnes organisée par les responsables de la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes. Sur le site internet de cette Mosquée, les responsables définissent également l’Islam comme un système à part entière, concurrent du système démocratique à l’Occidentale.

-      kechat-ramadan-hijazi1 mosquée       islamiste-31 musulmans  tariqramadandrhyde Omar Abdelkaky

-                        Larbi Kechat, Safwat Hijazi et Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes

Larbi Kechat partageait la vedette sur l’affiche de présentation de cette rencontre avec des invités reconnus internationalement : respectivement sur les images, les islamistes Safwat Hijazi et Tariq Ramadan.

L’imam Safwat Hijazi de l’université égyptienne Al-Azhar,  intervenant régulièrement sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV, est interdit de séjour en Angleterre pour cause d’appel à la violence terroriste et incitation à la haine. Sur ce lien, un extrait d’une de ses interventions sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa TV, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, où il exprime sa haine contre les Juifs.

Tariq Ramadan, très médiatisé en France, est spécialiste du double langage (« taqyia » en Islam). Dans les médias il prèche un Islam ouvert et tolérant tout en veillant à préserver le respect de l’identité Musulmane, (port du voile islamique, viande halal, etc…),  mais dans les prédications dans les Mosquées et dans ses ouvrages, associé à son frère Hani Ramadan, c‘est un Islam politique, un système gouverné par la Charia,  incompatible avec nos Valeurs Démocratiques, qu’il met en avant.


Par ailleurs,
Larbi Kechat diffuse sa pensée islamique à la jeunesse française. Une rencontre avec des lycéens du 16ème arrondissement de Paris, des futures élites françaises, a été organisée en 2008. Quelques extraits de ces échanges en gras italique ci-dessous en deux parties (partie 1 et partie 2) :

« Autrefois les américains ont instrumentalisé la Religion Musulmane, pourquoi à cette époque là, n’ont pas parlé du néo-christianisme ? Aujourd’hui Bush est régi par le néo-sionisme, le créationnisme et tout cela, pourquoi ?
[...]
Chaque fois que les circonstances l’exigent, on montre une cassette sur la chaîne Al-Jazeera pour effrayer les gens.
Il ne faut pas se leurrer, il faut faire preuve d’intelligence, de réflexion, aujourd’hui nous sommes victimes de la médiologie: les médias se réduisent à l’image.
Regardez ce soir à 20h, premièrement des bribes d’images, et une interprétation qui ne fait que désinformer, on vous montre une parcelle d’images dans un contexte effrayant, regardez les liens qui sont faits, lorsqu’il y a un problème au niveau de la Société Générale, en France, pour certaines catégories de personnes.
On va alors créer de toutes pièces un spectre d’horreurs. Pourquoi ? Pour détourner l’attention du spectateur.
Chaque fois qu’il y a un problème au niveau politique, social, ou économique, il faut téléguider un attentat, il faut poser une bombe. Pourquoi ? Pour que vigi-pirate envahisse l’espace public. »

Larbi Kechat met en avant une pseudo-victimisation des Musulmans face à un complot américano-sioniste. Les Musulmans sont persécutés à travers le Monde, ils sont des boucs-émissaires, les Occidentaux organisent des attentats pour détourner les citoyens des réalités de la vie quotidienne et diriger leurs problèmes contre les Musulmans.
Cette attitude de victimisation permet de mieux mettre en valeur, faire passer et propager les principes islamiques en imposant progressivement les Lois de la Charia.
Plus loin, il aborde le thème des manifestations très controversées des caricatures du Prophète Mohammed en 2005, ayant provoqué des révoltes importantes à travers le Monde Musulman :

« Dans notre perspective Musulmane, il est interdit de représenter le Prophète, nous sommes libre d’avoir cette pensée, n’est-ce pas ? Lorsque je viens vers vous pour dire, « tiens, votre manière de vivre ou votre comportement ne me plaît pas. » Au nom de quel principe je me permets de vous dire cela ? Je respecte, peut-être que je ne comprends pas mais je m’adresse à vous, après avoir tissé des liens d’amitié on peut parler librement, je ne comprends pas cette attitude, et vous allez aimablement expliquer votre point de vue. Moi ma seule réaction c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre. Lorsque je vois un Chrétien faire le signe de la Croix, de l’extérieur je ne comprends rien, j’ai quelques connaissances intellectuelles mais un X qui vient de je ne sais où ? Pour la personne qui fait ce signe, ce geste à un sens profond et il faut le respecter. »
[...]
« Il faut savoir dans quel contexte, très violent, ont eu lieu ces caricatures. »
[...]
« Les médias en Occident ont gonflé le volume de ces réactions qui font peur c’est vrai à la télévision quand vous voyez les ambassades brûler au Moyen-Orient. »

Larbi Kechat estime que le simple fait de dessiner le Prophète est un Blasphème et endoctrine ainsi les jeunes à respecter et imposer, sous couvert de respect de la Religion, la Loi Islamique de la Charia qui interdit toute représentation imagée du Prophète.
Il oublie de préciser que la France n’est pas (encore) sous la Charia, que la critique, la dérision par la caricature est un droit, une Liberté d’Expression chèrement acquise pendant le Siècle des Lumières, une arme contre la progression du Fanatisme Religieux.
A partir du moment où l’Islam devient un phénomène de société visible en France, par la construction de Mosquées Cathédrales, les boucheries Halal, le port du voile islamique, les prières de rue, les repas spéciaux mis en place dans les écoles républicaines et laïques, etc.., qu’il n’est plus cantonné dans le seul cadre privé, il devient alors normal et autorisé de l’analyser, de le critiquer, voire de s’en moquer par la caricature et avec toutes « les armes » dont disposent les intellectuels et journalistes. Ce que Larbi Kechat ne voit pas, c’est que la Caricature fait partie des Valeurs Occidentales, « c’est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre », que Larbi Kechat explique vouloir défendre dans ses propos.
Il minimise les impacts du phénomène, l’Occident ayant « gonflé le volume de ces réactions« , alors que  plusieurs ambassades ont été brûlées à travers le Monde.

Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musulmane dans la future Grande Mosquée Addawa ?
Un Islam ouvert, diffusant un Message de Tolérance, de Respect entre Communautés ?
Verra-t-on Youssef Al-Qaradawi, Saïd Ramadan Al-Bouthi, Safwat Hijazi, Omar Abdelkafy, Tariq Ramadan venir donner des prèches dans les grandes salles de Conférence de la Mosquée ?
Les ouvrages de « Paix et Tolérance » de ces savants seront-ils consultables dans la future bibliothèque de la Mosquée ?

-                                                                                 Bertrand-Delanoe-300x192 Paris

« Nous sommes dans une société laïque et moi je ne suis pas croyant, dans laquelle on ne fête que des fêtes Chrétiennes. Peut-être vous souvenez-vous qu’à un moment donné, il y a eu une commission STASI, et publiquement, puisque vous avez l’air de suivre ce que je dis, j’avais approuvé une disposition qui n’avait pas été retenue. C’était de supprimer au moins deux fêtes existantes pour leur substituer une fête Juive et une fête Musulmane. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

« Plus nous sommes nègres, et plus nous sommes universels »
[...]
« Lorsque je suis arrivé à la mairie de Paris, j’ai donné un permis de construire pour une Mosquée rue de Tanger, permis de construire qui était bloqué, je regrette que les fonds privés n’aient pas permis encore que cette Mosquée existe. Mais j’ai pris l’initiative avec mon ami Daniel Vaillant dès 2001, de créer l’Institut des Cultures de l’Islam, j’assume totalement, j’assume les trois-quarts de ces mètres carrés consacrés aux Cultures Islamiques qui enrichissent la culture parisienne. » Comme j’assume les 1000 m², le quart de la superficie qui, sur fonds privés, sera dédié au Culte. »
Bertrand Delanoë – maire socialiste de Paris

26 octobre, 2011

La Mosquée Arrahma de Nantes met en ligne sur son site l’intégralité d’un livre antisémite, incitant à la discrimination religieuse, à la misogynie et au Jihad Islamique (Guerre Sainte)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 22 h 40 min

L’association Culturelle des Musulmans de Nantes Nord est à l’initiative de la naissance de l’Association de la Mosquée Arrahma (AMA) le 13 mars 2005, présidée par Abdelhakim Lahmine. Le projet de cette nouvelle entité était de construire un nouveau Lieu de Culte pour les Musulmans de l’agglomération de Nantes, et s’est concrétisé par la construction d’une Mosquée entièrement financée par les Fidèles Musulmans, au coût de 1 200 000 euros pouvant accueillir 1300 fidèles.
Le terrain a été mis à disposition par la municipalité de Nantes. Sur le site officiel de la Mosquée, une participation financière est demandée aux Fidèles pour pouvoir acheter ce terrain, l’objectif est de collecter 100 000 euros (hard-copy).
La Mosquée a été inaugurée en présence du député-maire socialiste de Nantes Jean-Marc Ayrault le 20 mai 2010. Un projet d’agrandissement devrait suivre dans les prochaines années avec la construction d’un « centre culturel » qui comprendra une bibliothèque, des salles de cours et d’informatique, une cuisine, et des espaces de jeux.

La Mosquée Arrahma de Nantes met en ligne sur son site l'intégralité d'un livre antisémite, incitant à la discrimination religieuse, à la misogynie et au Jihad Islamique (Guerre Sainte) dans Politique mosquenantes          mosquenantesprche antisémitisme dans religion
-             Mosquée Arrahma de Nantes                 Fidèles Musulmans écoutant un prèche à la Mosquée de Nantes

Sur la page d’accueil du site (menu de gauche), un lien invite les internautes à une meilleur compréhension de l’Islam. En cliquant dans le « menu principal » sur le lien « Islam » puis sur le lien « hadith », ce lien conduit directement à la mise en ligne de l’intégralité du livre écrit par l’imam An-Nawawi au VII Siècle, « Le Jardin des Vertueux » (Ryadh Salihin), un livre faisant autorité dans le monde Musulman, et une véritable référence Spirituelle après le Coran. (hard-copy)
Cet ouvrage est vivement recommandé comme base sprirituelle par exemple par la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine , la Mosquée de Bobigny, la Grande Mosquée de Lyon, la Mosquée de Tours, on peut le trouver également en téléchargement auprès des sites de la communauté musulmane de France comme islamhouse, ou en vente sur Amazon. Le site pointe aussi sur le site commercial iqrashop pour acquérir l’ouvrage au prix de 13 euros.
« Le jardin des Vertueux » est une compilation des commandements les plus sacrés,
« les Hadiths »,faits et gestesdu Prophète Mohamed relatés par ses contemporains . L’ouvrage décrit les bons comportements à adopter, détermine ce qui est licite ou illicite, pour tout bon musulman voulant respecter et pratiquer sa Foi, en tous lieux et à toutes époques,  ces textes servent de base au Droit Coranique et à la jurisprudence (fiqh) dans certains pays Musulmans (charia).

Le Livre est découpé en chapitres. On peut en détailler quelques-uns.
Le chapitre 11 s’intitule « Le Livre de la Guerre Sainte » (hard-copy). Quelques Hadiths dans différents chapitres ci-dessous :

————————————————————————————————————————–

LE LIVRE DE LA GUERRE SAINTE

234. Les vertus du combat (hard-copy)

Coran 61.10 : Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d´un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d´Eden. Voilà l´énorme succès et il vous accordera d´autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d´Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants

1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.

1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]

1352. Selon Abou Hourayra et Jabir, le Prophète a dit : « La guerre, c’est l’art de tromper l’ennemi. » [Bukhari et Muslim]

235. Les différentes catégories de martyrs et leur récompense dans l’au-delà

1354. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lesquels d’entre vous tenez-vous pour martyrs ? » Ils répondirent : « Ô Envoyé de Dieu, celui qui est tué au service de Dieu est considéré martyr. » Le Prophète reprit alors : « Les martyrs de ma communauté seraient bien peu nombreux ! » Ils demandèrent : « Qui d’autre, Prophète de Dieu ? » – « Quiconque est tué pour la cause de Dieu est martyr. Celui qui meurt au service de Dieu est martyr, de même que celui qui meurt de la peste, d’une maladie du ventre ou de la noyade, conclut le Prophète. » [Muslim]

236. Les mérites de l’affranchissement d’un esclave
237. Les vertus de la bienveillance à l’égard des esclaves
238. Les vertus de l’esclave qui s’acquitte des droits de Dieu et de son maître
239. Les mérites de l’adoration en période de troubles

240. Les mérites de la souplesse en matière de transactions commerciales

LE LIVRE DES INTERDICTIONS

265. La permission de maudire ceux qui commettent des péchés

Il a dit encore : « Que Dieu maudisse ceux qui représentent les êtres vivants». (Il s’agit sans doute des sculpteurs et autres dessinateurs d’images «saintes»). «Que Dieu maudisse celui qui déplace frauduleusement les bornes d’un terrain ». « Que Dieu maudisse celui qui amène les autres à maudire ses deux géniteurs ». « Que Dieu maudisse celui qui sacrifie une bête à autre que Dieu ». « Que Dieu maudisse celui qui introduit à Médine une mauvaise innovation ou qui y héberge celui qui l’introduit. Qu’il soit maudit de Dieu, des Anges et de l’Humanité entière ». Seigneur Dieu! Maudis les tribus de Ri’ian, de Dhakwàn et ‘Ousya car elles ont désobéi à Dieu et à Son Messager ». « Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ». « Que Dieu maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes; et que Dieu maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes ». Toutes ces expressions se trouvent dans les recueils authentifiés des Hadiths. Certaines sont dans les recueils d’Aï Boukhâri et de Mouslim, certaines autres dans l’un seulement de ces recueils. J’ai seulement visé la concision en faisant signe à ces Hadiths et j’en citerai la plupart dans les chapitres respectifs de ce livre, si Dieu veut. « 

290. L’interdiction de regarder une femme

291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

1629. Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : « Ne vous isolez pas avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. » [Bukhari et Muslim]

305. L’interdiction de représenter des animaux


LE LIVRE DE LA FOI, DE LA MORALE, DE LA FAMILLE, DE LA VIE EN SOCIÉTÉ

35. Le droit de l’époux sur sa femme (hard-copy)

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin. [Bukhari et Muslim]

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim]

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

 

LE LIVRE DES PRECEPTES SUIVIS EN VOYAGE

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

LE LIVRE DES ANECDOTES DIVERSES

370. Hadiths relatifs à l’Antéchrist et aux signes de la fin des temps (hard-copy)

1813. Selon Oum Shariq, le Prophète a dit : « Les gens fuiront l’Antéchrist pour se réfugier dans les montagnes. » [Muslim]

1812. Selon Anas, le Prophète a dit : «Soixante dix mille juifs d’Ispahan vêtus d’un voile sur la tête suivront l’Antéchrist. » [Muslim]

1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

Image de prévisualisation YouTube

—————————————————————————————————————————————

Dans l’Inconscient Collectif de la Communauté Musulmane, la Oumma, cet ouvrage explique que la fin de Monde et le jour du jugement, de  Vérité, de Libération, ne viendra que lorsque les Musulmans auront combattu les Juifs.

Les responsables de la Mosquée de Nantes font l’apologie d’un livre contenant des propos antisémites, appelant à la guerre de religion, et ouvertement misogyne. Les bienfaits de la guerre sainte, et la Gloire de ceux qui meurent au combat. La guerre devient une institution,  un des moyens pour accéder au Paradis.

Ces textes invitent-ils au Respect entre Communautés, à la Méditation, à l’Humilité ? L’interprétation de ces versets est-il bénéfique pour les jeunes initiés à l’Islam ? Jusqu’ou cela peut-il conduire ? Ne peut-il pas inciter de jeunes Musulmans influençables à suivre des voies erronées ?
A l’heure à laquelle où est écrit cet article, le compteur du site de la Mosquée Arrahma de Nantes affiche un total de 40 701 visiteurs
pour une moyenne de 290 visites quotidiennes.

-                                          mosquenantesjeanmarcayrault charia

« Aujourd’hui, cette mosquée doit être à l’image de ce que doit être l’islam de France. Ouvert, moderne, portant les principes de dignité, de respectabilité, de responsabilité et de visibilité dans un environnement qu’elle intègre pleinement. Elle porte en son coeur les valeurs et les richesses d’une haute tradition de culture et de spiritualité. »
Discours d’inauguration de la mosquée Arrahma de Nantes – Jean-Marc Ayrault, député-maire socialiste de Nantes – le 20 mai 2010

3 septembre, 2011

Conseils de lectures Saintes à la Mosquée de Tours, ou quand la pensée Spirituelle Musulmane fait l’apologie de l’antisémitisme, de la misogynie et du Jihad Islamique (Guerre Sainte)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 09 min

La Communauté Islamique d’Indre et Loire (CIIL) basée à Tours est présidée depuis de nombreuses années par Salah Merabti, un imam franco-algérien payé par l’État algérien. La Mosquée de la ville de Tours n’ayant plus de place pour accueillir les Fidèles Musulmans toujours plus nombreux, l’association a obtenu auprès du maire socialiste Jean Germain un permis de construire pour la réalisation d’une Grande Mosquée Cathédrale pharaonique.
Le 29 novembre 2008, la pose de la première pierre inaugurait symboliquement le démarrage du chantier en présence du maire, du recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur, du ministre algérien du Culte Bouabdallah Ghlamallah et d’autres personnalités.

Ce nouveau complexe cultuel et culturel disposera d’une surface de 3.000 m2 et des salles de prières qui pourront accueillir, au total, plus de 3.000 personnes, 2 salles d’ablutions pour un coût de 7 millions d’euros financé par l’état algérien à hauteur de 490 000 euros, le reste par les dons fidèles de la Communauté Musulmane et peut-être des coups de pouce d’états arabes et de rallonges du gouvernement algérien (projet d’islamisation de la France, plusieurs mosquées en construction sont financées en partie par l’Algérie).

Conseils de lectures Saintes à la Mosquée de Tours, ou quand la pensée Spirituelle Musulmane fait l'apologie de l'antisémitisme, de la misogynie et du Jihad Islamique (Guerre Sainte) dans Politique mosquetours2                  mosquetours1 antisémitisme dans religion

Maquettes du Projet Pharaonique de la Grande Mosquée de Tours et son minaret
(démarrage du chantier en novembre 2008)

Des appels aux Dons sont lancés sur le site Internet de l’Association.

En attendant, la finalisation de ce chantier pharaonique, les Musulmans disposent toujours de leur ancienne Mosquée plus modeste pour apprendre les rudiments de la Religion de Paix et Tolérance.
On peut cependant être amené à s’interroger quant à l’enseignement et les prèches dispensés dans cette Mosquée au vue des derniers évènements qui s’y sont déroulés.
En 2006, dans le cadre d’une opération anti-terroriste, 3 jihadistes tourangeaux en partance pour la guerre sainte en Irak sont intercéptés en Syrie. A l’issue de l’enquête, il est avéré que l’imam Salah Merabti a accordé aux jihadistes une salle de conférence à Tours avant qu’ils ne partent pour l’Irak. Selon la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), dans cette salle, on prêchait en arabe, et on traitait de sujets politiques et séculiers.
Quel type de relation l’imam pouvait bien partager avec les jihadistes et leur idéologie ?

Également préoccupant, l’association a invité le 10 janvier 2010 Tariq Ramadan, un islamiste très influent dans les médias et  dans la Communauté Musulmane francophone.
Dans ses discours très policés devant les médias, Tariq Ramadan défend le respect de la laïcité, de la Tolérance, mais il en va autrement dans ses ouvrages ou ses prèches dans les Mosquées, voir par exemple cet article où il défend un Islam totalitaire politique, législatif, économique, social,  la non mixité sociale homme/femme dans les piscines, un véritable système concurrent des Démocraties Occidentales, bien loin de l’image de l’Islam de Spiritualité qu’il veut faire passer dans les médias.

tariqramadanmosquedetours Coran

“Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) [...]. La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique.”
Tariq Ramadan – « Islam, le face à face des civilisations » (p35-36) invité à la Mosquée de Tours.

Cette publicité a pour effet de faire connaître et diffuser la pensée et les ouvrages de Tariq Ramadan, cela va-t-il dans le sens de l’intégration de la Communauté Musulmane de Tours dans la société française ?

Le 16 mai 2011, l’association de la Mosquée de Tours a organisé une exposition autour des thèses et des ouvrages de l’islamiste turc Harun Yahya, maintes fois arrêté en Turquie pour séquestrations de mineures ou antisémitisme. Ses livres sont de véritables hymnes à la diffusion d’une propagande islamiste orchestrée à l’échelle internationale comme le complot sioniste et franc maçonnique, la négation de la théorie scientifique de Darwin car contraire au Coran, les « Miracles du Coran », le Christianisme défini comme une religion Satanique, et la domination future des valeurs de l’Islam sur le Monde.

harunyahiamosquetours guerre sainte                                      harunyahiya hadiths
Les thèses de l’islamiste Harun Yahya exposées            Selon le Coran, la domination
à la Mosquée de Tours le 16 mai 2011                                    
des valeurs islamiques dans le monde

-                                                                                                           est une obligation
-                                                                                                          
Harun Yahya

On est en droit de s’inquiéter de l’influence de ce type de Propagande sur la Communauté Musulmane de Tours. En particulier à l’école, où l’on constate que de plus en plus, la théorie de Darwin est contestée et que certains élèves musulmans refusent de l’apprendre car considérée comme contraire aux principes coraniques.

Le site de l’association met également à dispostion de la documentation pour mieux comprendre et bien aborder les fondements de l’Islam. On peut trouver sur le site le livre « le jardin des vertueux » (Riyad as-Sâlihîn) de l’Imam An-Nawawi écrit au VII Siècle en intégralité et en téléchargement au format .doc sur une page du site (hard-copy). L’association n’hésite pas à vanter l’ouvrage, une pleine page lui est consacrée sur le site.

Ce livre est un condensé des Hadiths authentiques. Les Hadiths sont des commandements dictés par le mode de vie du Prophète rapportés par ses contemporains (Boukhari et Muslim essentiellement), et de sourates du Saint Coran. Le livre permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi. Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Après le Coran, « le Jardin des vertueux » est une référence absolue pour tout bon Musulman pratiquant désirant acquérir les rudiments de la Foi, de la pensée, et des préceptes islamiques.

Il faut bien comprendre que les Hadiths ne sont pas simplement des récits, ils sont l’essence de la Sounna, et dictent aux Musulmans ce qui est licite, illicite, les bases de leur comportement en famille, en société, ainsi que leur relation avec les non-musulmans. Ces règles de vie doivent être entièrement calquées sur la vie du Prophète Mohammed et de ses disciples vivant au VII Siècle, elles sont valables pour tous les Musulmans, en tous temps et à toute époque. Cet ouvrage est conseillé par exemple par la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine , la Mosquée de Bobigny ou par la Grande Mosquée de Lyon , on peut le trouver en téléchargement auprès des sites de la communauté musulmane de France comme islamhouse, ou en vente sur Amazon.

On va s’intéresser à quelques extraits du Livre, en gras italique ci-dessous :

LES INTERDICTIONS

305. L’interdiction de représenter des animaux

«Que Dieu maudisse ceux qui représentent les êtres vivants». (Il s’agit sans doute des sculpteurs et autres dessinateurs d’images «saintes»).
[...]
«Que Dieu maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes; et que Dieu maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes».
[...]

Toutes ces expressions se trouvent dans les recueils authentifiés des Hadiths. Certaines sont dans les recueils d’Aï Boukhâri et de Mouslim, certaines autres dans l’un seulement de ces recueils. J’ai seulement visé la concision en faisant signe à ces Hadiths et j’en citerai la plupart dans les chapitres respectifs de ce livre, si Dieu veut.

(p426)

Les dessins, les représentations d’êtres vivants sont interdits, est-ce que cela ne risque-t-il pas de générer des conflits, où même dans certaines écoles, les fondements de l’éducation laïque et républicaine sont de plus en plus remis en cause comme le révèle le dernier rapport du Haut Comité à l’Intégration (HCI).

LA FEMME EN ISLAM (misogynie):

281. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit :
« Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin.
[Bukhari et Muslim]

Une autre version de Bukhari et Muslim cite :
« Lorsque la femme passe la nuit, fuyant le lit de son mari, les anges la maudissent jusqu’au matin. »
(p103)

282. Toujours selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit :
« Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. »

284. Selon Abu Talq Ibn Ali , le Messager de Dieu a dit :
« Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ».Tirmidhi et Nasâ-i)

285. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit :
« Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ».
(Tirmidhi)
(p104)

1629. Selon Ibn ‘Abbas , le Prophète a dit :
« Ne vous isolez pas avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. »
(p443)

22. Abu Nujayd ‘Imran ibn al-Husayn rapporte qu’une femme de la tribu de Juhayna vint au Messager de Dieu alors qu’elle était enceinte à la suite des relations adultères. Elle lui dit : « O Messager de Dieu ! J’ai transgressé l’une des limites de Dieu. Fais-moi subir le châtiment qui s’impose ». Le Prophète fit alors venir son plus proche parent et lui dit : « Traite-la bien. Dès qu’elle met au monde son enfant, viens me voir ! » Et c’est ce qu’il fit. Le Prophète donna alors l’ordre de bien attacher ses vêtements à son corps (pour éviter qu’elle ne se découvre) puis de la lapider. Une fois morte, il pria sur elle. ‘Omar lui dit : « O Messager de Dieu ! Tu pries sur elle alors qu’elle a forniqué ? ». Il Lui répondit : « Elle a exprimé un repentir qui, si on le partageait entre soixante dix personnes de Médine, leur suffirait (pour les absoudre). As-tu jamais trouvé de plus noble que le don de sa propre vie à Dieu Tout Puissant. ? »
(p22)

290. L’interdiction de regarder une femme
291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme
(p401)
179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule
(p275)

Le Musulman est ici conditionné pour avoir le pouvoir de décision, et la femme se doit de lui obéir, lui être soumise, il a lui et lui seul autorité sur le foyer. La lapidation est même préconisée, elle trouve là tout son sens dans les paroles du trésorier de la mosquée Abou Bakr de Roubaix, dans un reportage polémique il y a quelques mois, qui y voyait une Loi Divine.

Est-ce que ces Hadiths sur les femmes vous semblent en harmonie avec les Principes et Valeurs Occidentales ?


LE JIHAD (Guerre Sainte contre les non-musulmans)

On remarque qu’il existe un chapitre complet consacré à la « guerre sainte » le Jihad. On peut remarquer tout au long de l’ouvrage, l’exhaltation du Musulman pour la guerre sainte, mourir en martyr au nom de l’Islam en combattant les Infidèles est une notion omniprésente tout au long du livre, le Jihad c’est se mettre au service d’Allah, c’est une institution, c’est un devoir pour propager l’islam, et l’assurance de goûter au Paradis :

89. Jâber rapporte :
« Quelqu’un a demandé au Prophète le jour de la bataille de Ouhoud : où serais-je si je suis tué au service de Dieu ?
– « Au Paradis » lui répondit le Prophète . Il jeta aussitôt les quelques dattes qu’il avait à la main, et se lança dans la mêlée jusqu’à ce qu’il fût tué ».
(p46)

94. Toujours selon Abou hourayra , le Messager de Dieu a dit le jour de la bataille de Khaybar : « Je donnerai certainement la bannière à un homme qui aime Dieu et Son Messager. Dieu donnera par lui Sa victoire ». ‘Omar dit : « Je n’ai jamais aimé le commandement hormis ce jour-là. Je me suis donc précipité à l’avant dans l’espoir d’être appelé à porter l’étendard. Mais le Messager de Dieu appela ‘Ali Ibn Abi Tâleb et lui donna la bannière en lui disant : « Marche sans te retourner jusqu’à ce que Dieu te donne la victoire » ‘Ali se mit en marche puis s’arrêta un moment sans se retourner et cria : « O Messager de Dieu! A propos de quoi dois-je combattre ces gens? » Il dit : « Combats-les jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu. S’ils attestent cela, ils préservent alors de toi leur vie et leurs biens, excepté en cas de droit à faire respecter, et c’est à Dieu qu’ils auront à rendre des comptes (sur la sincérité de leur conversion) ».
(p48)

217. Selon Abou Qatâda Al Hârit Ibn Rib’î , le Messager de Dieu se leva parmi eux pour leur faire un discours. Il leur dit que le combat au service de Dieu et la foi en Dieu étaient les meilleures actions de Bien. Quelqu’un se leva et dit : « O Messager de Dieu! Penses-tu que si je suis tué au service de Dieu cela m’absoudra de mes péchés ? » Le Messager de Dieu lui dit : « Oui, si vraiment tu es tué au service de Dieu, te montrant patient au combat dans le seul espoir de la récompense de Dieu, faisant face à l’ennemi et ne lui tournant jamais le dos ». Puis le Messager de Dieu dit : « Comment as-tu dit ? ». Il dit : « Penses-tu que si je suis tué au service de Dieu cela m’absoudra de mes péchés ? » Le Messager de Dieu dit : « Oui, si tu es tué alors que tu es patient au combat dans l’espoir de la récompense de Dieu, faisant face à l’ennemi et ne lui tournant pas le dos, cela t’absoudra de tous tes péchés sauf des dettes non remboursées. Gabriel me l’a révélé ».
(p87)

1356. Sa’id Ibn Noufayl, l’un des dix promis au Paradis, le Prophète a dit :
« Celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr, celui qui meurt en défendant sa vie est un martyr, celui qui meurt en défendant sa religion est un martyr, celui qui meurt en défendant sa famille est un martyr. »
(Abou Dawud et Tirmidhi)

1357. Abou Hourayra rapporte : « Un homme vint trouver le Prophète et lui demanda : « Ô Prophète de Dieu, que dois-je vivre si quelqu’un venait à prendre mon argent ? » – « Ne le lui donne pas, répondit le Prophète. » – « Et s’il me combat ? » – « Alors combats-le ! » – « Et s’il me tuait ? » – « Tu serais alors martyr. » – « Et si moi, je le tuais ? » – « Il irait en Enfer, s’exclama le Prophète. »
(p356)


ANTISÉMITISME

«Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière».
(p426)

1820. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit :
« L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »
(p481)

L’Heure, veut dire le Jour du Jugement, de la Libération ne viendra que lorsque les Juifs auront été exterminés. Voilà le type de message que l’on peut trouver dans cet ouvrage. Ce dernier Hadith est repris intégralement pour justifier les exactions contre les Juifs, comme on peut le lire par exemple dans la charte du Hamas (article 7), organisation terroriste contrôlant actuellement la bande de Gaza en Palestine.

Pensez-vous que l’Islam diffusé par la Mosquée de Tours soit un Islam Tolérant, un message de Paix et de Fraternité, d’ouverture aux autres Communautés ?
Et surtout, pensez-vous que l’immense complexe islamique pharaonique qui ouvrira ses portes dans quelques années sera un havre pour la Prière, le Reccueillement, le Don de soi ? Y-aura-t-il des chances d’après vous, de trouver l’ouvrage « le jardin des vertueux » dans la bibliothèque du centre « culturel » ?

-                                                       salahmerabti Harun Yahya

« Qu’est-ce qu’un Mécréant ? C’est une personne qui ne croît pas en Dieu et qui ne pense qu’à elle. Elle n’a pas de pitié pour les orphelins, ces pauvres enfants qui n’ont ni père, ni mère. Le Mécréant ne leur vient pas en aide. Il ne partage pas ses biens et n’encourage pas les autres à le faire non plus. Pourquoi ? Parce qu’il ne craint pas Dieu et ne croit pas au jour du Jugement Dernier. »
« Le Coran expliqué à mon enfant » téléchargeable au format pdf, hard-copy (page 55 hard-copy)

« c’est ainsi que dans chaque unité de prière, on invoque Dieu en disant : « guide nous dans le droit chemin, celui des Pieux et des Croyants, et non pas celui de ceux qui ont encouru ta Colère, ni des Égarés. » Dieu nous parle du Peuple de Moïse contre lequel il s’est mis en colère, car ils ont désobéi en adorant un Veau d’Or. Quant aux Égarés, il s’agit du Peuple de Jésus qui a pris ce dernier pour le Fils de Dieu. »
« Le Coran expliqué à mon enfant«  téléchargeable au format pdf, hard-copy (page 9 hard-copy)
sur le site de la Mosquée de Tours administré par l’imam Salah Merabti, ici au centre lors du démarrage du chantier de la future Grande Mosquée de Tours.

3 juin, 2011

D’après l’imam Mohamed Khattabi de la Mosquée de Montpellier : « Aujourd’hui, l’Islam au niveau pratique est la première religion d’Europe »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 23 h 28 min

Canadien d’origine marocaine, l’imam Mohamed Khattabi avait été choisi par l’Association des Franco-Marocains pour assurer la direction religieuse de la nouvelle mosquée de La Paillade de Montpellier. Il y a exercé une influence considérable pendant plusieurs années. La Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier, est en fait une salle polyvalente, construite et subentionnée par le maire PS Georges Frêche à partir de 2002. Cette subvention d’une Mosquée déguisée est renouvelable d’année en année, et permet ainsi à la mairie de rester maître et de contrôler le lieu de Culte.

D'après l'imam Mohamed Khattabi de la Mosquée de Montpellier :

« A Montpellier, j’ai fait la démonstration qu’on pouvait
faire des mosquées en contournant facilement la loi.
J’ai construit des bâtiments à usages divers et je les ai
confiés à des associations qui les utilisent comme des mosquées. »
Georges Frêche – Maire PS de Montpellier de 1977-2004

L’Imam et ses associés veulent changer le statut de la « salle polyvalente à caractère associatif » et obtenir que la salle obtienne le statut d’un véritable lieu de Culte afin de s’approprier la Mosquée et de s’assurer de la non-ingérence de la mairie dans les affaires Cultuelles. Ils veulent obtenir par la force un bail emphythéotique, leur permettant de disposer le terrain sur le long terme. Tout ceci est évidemment totalement contraire au principe républicain et à la Loi de 1905 sur la laïcité (l’État ne finance aucun Culte et ne doit pas se mêler des affaires religieuses).

Un véritable rapport de force s’engage alors entre les Musulmans et la Mairie, une grande manifestation a été organisée le 24 avril 2009, avec prières de rue, l’imam Khattabi haranguant la foule, réunissant entre 450 et 1000 Musulmans, afin de mettre la pression sur le maire :

http://www.dailymotion.com/video/k4dMXQgefVWdwZ1255j

http://www.dailymotion.com/video/k7zwiVHId3ysbh123lR

Image de prévisualisation YouTube

« La mairie s’est rendu compte que nous étions nombreux.
Désormais, il faut nous préparer en cas de réponse positive à
nos revendications
».
Mohamed Khattabi – 25 avril 2009

Le bras de fer se poursuit toujours. En janvier 2010, l’imam a du quitter la Mosquée de la Paillade pour des motifs resté flous, trop sujets à polémique, entre le gestionnaire du lieu de Culte, la teneur des prèches dans la Mosquée, des conflits internes entre différents groupes et la Mairie. Les tensions persistent encore pour la prise de pouvoir de la Mosquée de la Paillade, l’Imam actuellement en place a été agressé en mai 2011 :

mosquemontpellieragressionimam1 dans religion

——————————————————————————————————————————————————————————————–

Malgré son éviction de la Mosquée de la Paillade, l’imam Mohamed Khattabi donne des cours à la Mosquée Ibnou Rouchd toujours sur Montpellier. Il reste toujours influent sur Montpellier, on peut consulter sa pensée sur son propre site internet, (site avec plus de 20 400 visiteurs) et apprécier par exemple son point de vue sur la mort d’Oussama Ben Laden, extraits ci-dessous (hard-copy)


OUSSAMA BEN LADEN VU PAR MOHAMED KHATTABI :

« Dans la politique la seule chose qui est immuable c’est le sens de l’intérêt et le profit. Donc, une lecture sur le conflit palestinien et israélien par le chef d’al-Qaïda d’un angle purement politique, a surement attiré des sympathisants et des personnes qui ont trouvées dans sa stratégie une purge du sentiment d’humiliation, d’injustice et d’oppression subit depuis longtemps, et surtout de un la politique de l’occident basée sur le principe de deux poids et deux mesure, de deux le silence des gouvernements arabes et leur faiblesse. Disant, des gouverneurs toujours courbés devant l’occident, et surtout les américains…Donc c’est une lecture héroïque. Le monde musulman se cherche et cherche le héros qui va le délivrer de cette situation et lui redonner justice et fierté. Ainsi ont trouvé beaucoup de personnes chez Ben Laden une réponse tant attendue, ou un espoir de vengeance de l’histoire, de l’occident…Pour eux son action politiquement est légitime, d’où cette sympathie.
D’ailleurs ce sentiment on le trouve dans l’histoire des Hommes, chaque fois qu’il y a un personnage qui ose se soulever d’une façon ou d’une autre contre l’injustice, le colonialisme, un régime politique…ou toute figure de force et de supériorité, ou qui prône des valeurs de justice et d’équité, a été le bien venue. Et si ce n’est que pour citer je citerai CHE GUEVARA, MAO TSE TOUNG, LENINE et récemment BOUAZIZI le jeune qui s’est immolé en Tunisie et qui a causé la fin d’un régime et la fin d’une dictature…Ainsi notre histoire est faite, dire que l’être humain ne supporte nullement l’injustice et pourtant c’est sa pure production ! »
[...]
« Un musulman c’est celui qui reconnait l’unicité d’Allah, et du moment qu’il témoigne cette unicité, son âme, son bien et sa famille ne doivent être transgressées. De là il en découle que les musulmans sont des alliés les uns aux autres et doivent défendre les uns les autres, sur ces trois valeurs.
Le dire autrement, l’ennemi d’un musulman doit être l’ennemi de tous les musulmans, et celui qui combat un musulman tous les musulmans doivent le combattre. Si le musulman implore l’aide et le secours de ses frères et sœurs musulmans, ils doivent lui répondre positivement.
La polémique se trouve sur ces conditions d’alliances, et comment se positionner avec les non musulmans, et quelle type d’alliance que les musulmans doivent accepter et qu’elles sont les limites, et qu’elles sont les conséquences et la sentence que doit –on lui infligé dans le cas de non-respect des enseignements, c’est là toute l’amalgame et toute la divergence entre les savants de la foi. »

L’Imam ne déclare aucune condamnation ferme contre Ben Laden, et éprouve même de la sympathie pour lui, il est même perçu d’après lui par les Musulmans, comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ».

Il considère également que le Communautarisme est la priorité, un Musulman doit aider tout d’abord la Communauté Musulmane. Tout Musulman, du moment qu’il croit à l’Unicité d’Allah, seule condition dictée par l’imam dans le texte, doit être défendu et soutenu, y compris par le combat.

L’Imam vante également sur son site la « tolérance légendaire » du monde islamique et l’oppose à l’intolérance des pays européens vis à vis de la campagne anti-minarets en Suisse, ci dessous en gras italique (hard-copy)

 

LA TOLÉRANCE EN ISLAM VUE PAR MOHAMED KHATTABI :

 

« Aujourd’hui l’Islam niveau pratique est la première religion de l’Europe, et deuxième au niveau confession (Croyants non pratiquants), donc il est normal de réfléchir comment les encadrer en Europe et quels seront leurs besoins futur »
[...]
« Regarder la ville du Caire capitale de l’Egypte a été construite en 641, par le gouverneur AMR Fils d’Al AS, il l’a appelé « Al Fostate », puis avec le temps c’est devenu le Caire capitale d’Egypte, on y trouve divers chrétiens : « Église copte orthodoxe , Église orthodoxe d’Alexandrie, Église catholique copte, Protestants, Église grecque-catholique melkite, Église apostolique arménienne (Arméniens orthodoxes) Église catholique syriaque, Église maronite, Église latine, Église arménienne catholique, Église syriaque orthodoxe » , aucune restriction ni interdiction et les communautés vivent ensembles, chacune sa foi et ses lieux d’adoration. Pourtant tous ces chrétiens regroupés forment une minorité (90% de Musulmans). »
[...]
« Dans le monde musulman des milliers d’églises et synagogues existent avec leurs tours et leurs architectures d’origine et même les cloches retentent aux heures des prières, surtout le Dimanche et c’est toléré. »

Les coptes, la population autochtone à majorité chrétienne d’Egypte avant l’invasion arabe, a vu sa population fondre comme neige au soleil suite aux persécutions : aujourd’hui, ils ne représentent à peine plus que 10 % de la population égyptienne. Les coptes, avaient sous domination Musulmane le statut juridique de dhimmi, c’est-à-dire qu’ils devaient soi se convertir à l’Islam, soi pour continuer de vivre leur Foi, payer un impôt aux Musulmans, une taxe, la Jizya. Aujourd’hui cet impôt a disparu, mais se traduit par des discriminations et des violences confessionnelles.

Dans la très grande majorité des pays Musulmans, les Eglises datent d’avant la conquête Musulmane ou de l’époque de colonisation par les pays européens, mais en tant que pays musulman souverain, la construction de nouvelles Églises est interdite, et les clochers d’Églises, (pour les rares Églises qui en possèdent) n’ont pas le droit de retentir.

L’Imam considère que l’Islam est la premère religion pratiquante en Europe, et que les Démocraties doivent s’interroger de la manière de prendre en compte leur besoins futurs. Il s’interroge également sur le rôle et les objectifs des Démocraties Occidentales


LA DÉMOCRATIE VUE PAR MOHAMED KHATTABI :

« Pour nous les musulmans il y a un débat de mise à jour, je crois qu’on idéalise la démocratie et c’est ce qui nous choque et surprend devant certains dossier et position, alors posons nous la question une fois pour toute : « C’est quoi la démocratie ? Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
La majorité des musulmans ne comprennent de la démocratie que le côté politique, c’est-à-dire les élections, liberté du choix et d’expression ; ils ignorent l’impact sur la société, comment l’occident conçoit sa démocratie et ses convictions, et je peux confirmer selon mon vécu en occident que la démocratie est l’équivalent de la religion, c’est une valeur, un principe vital et référent. C’est à travers elle que se font les alliances, les guerres, les échanges et les unions, d’où le rejet de la Turquie !!! »

L’Imam se permet de remettre en question la Démocratie. Il considère que la démocratie est une religion, ce n’est évidemment pas une religion (il n’y a pas de notion de Dieu), mais un système complet de Lois, règles et principes forgés au cours des Siècles par des Hommes. Ces règles ont pour base des principes Universels de Liberté, égalité et de Fraternité entre citoyens, indépendamment de leur Religion (laïcité) ou de d’appartenance ethnique. L’imam comprend également que ce système est incompatible avec l’Islam, et s’interroge : «  Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
L’Islam et la Démocratie sont deux systèmes qui sont, par essence même, fondamentalement antagonistes puisqu’ils défendent des Valeurs, Principes et Lois différentes. L’Islam, contrairement à la Démocratie, ne peut envisager une vie sociale, économique, politique, législative et juridique sans le Coran.

Pour mieux comprendre, on peut consulter par exemple le forum du site, l’imam répond aux question des Musulmans sur leur devoir et leur comportement dans la vie, quelques extraits ci-dessous :

———————————————————————————————————————————————————————————————

un posteur se demande s’il peut dessiner des créatures vivantes: (hard-copy)
« 
J’aurai aimer avoir un renseignement sur la création de logo, phrase, image (sans visage que ce soit Homme, ou animal) pour les publier sur des tee-shirt que pour hommes est ce haram? les images pourront être des pays, des maisons, des phrases. »
Réponse de l’imam :
« 
Toute reproduction faite par la main de l’être humain et de quelques choses vivante (possède une âme), dans l’islam est interdite, car Allah dira à ceux qui les produisent insufflez l’âme, votre œuvre est inachevée. A Allah seul revient le droit de création.
Cependant concernant les reproductions de machine, comme les photos, les films, je suis d’avis que ce ne sont pas des création, mais plus des reproduction via une technologie que l’être humain à découvert, c’est la machine qui fait le travail, et l’être humain ne fait qu’encadrer et filmer…
Tout autre chose qui ne contient pas d’âme c’est autorisé et aucun grief
. »

L’imam est clair : un Musulman pratiquant n’a pas le droit de dessiner des figures humaines ou animales, cela va à l’encontre de la parole d’Allah. Est-ce que ce type d’enseignement ne peut-il être considéré comme un frein à la création, la culture ?

——————————————————————————————————————————————————————————————-

un posteur se demande, s’il peut être seul dans une voiture avec une femme (hard-copy) :
« 
Je travaille avec une musulmane qui ne met pas de hijab et qui a plus de 50 ans. Je viens au travail en voiture et elle habite à coté de chez moi et prend les transports en commun et met pres d’une heure de trajet alors que moi moins de 15 minutes. Est ce que j’ai le droit de la prendre dans la voiture vu son age ou non? »
Réponse de l’imam :
« 
Une femme reste une femme, et c’est risqué, donc si tu veux lui rendre service il faut une troisième compagnie. Mieux faire une heure de route et conserver sa pièté, que 15 minutes et la perdre.« 

Pour l’imam, la jurisprudence islamique est claire, un Musulman pratiquant ne peut rester seul dans une pièce ou dans une voiture avec une femme. (si ce n’est pas sa femme)

Est-ce que les Messages, les enseignements distillés par l’imam Mohamed Khattabi aux milliers de Musulmans fréquentant la Mosquée de Montpellier vous semblent respecter les Règles, Valeurs et Traditions du Monde Occidental ? Les manifestations Communautaristes vont-elles dans le sens de l’intégration de la population dans la ville ?
L’argent public ayant financé ce Lieu de Culte (mosquée Paillade), a-t-il été dépensé à bon escient ?

24 octobre, 2010

Introduction à la Science des Hadiths à la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine

Classé dans : Politique — islamineurope @ 22 h 24 min

La Mosquée de Vigneux-Sur-Seine dans l’Essonne (91), inaugurée le 25 juin 2008 est gérée par l’Association Culturelle des Musulmans de Vigneux (ACMV). Cette Mosquée intègre également une école Islamique, l’EMS, Ecole Maison de la Sagesse, comprenant cinq classes gérées par quatorze enseignants, et dispensant des cours de langue arabe, de sciences religieuses ainsi que la mémorisation du Saint Coran.

La Mosquée dispose d’un site Internet sur lequel on peut lire en ligne le Livre de Ryadh Salihin « Le Jardin des Vertueux » en intégralité. Le livre de Salihin est un condensé des Hadiths et de sourates du Saint Coran et permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi. Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Pour accéder à ce Livre, cliquez sur ce lien puis, sur la page du site, cliquez sur le lien : « Le Jardin des Vertueux » sur le menu de gauche  (hard-copy)

On va s’attacher à étudier deux chapitres.

Ce Livre contient un chapitre entier dédié à la Guerre Sainte, le chapitre 11 : « Livre de la guerre sainte ».

Dans la sous-section 234 « Les vertus du combat » , il y est fait l’apologie de la guerre, et la Gloire de ceux qui meurent au combat.

« Coran 61.10 : [Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d´un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d´Eden. Voilà l´énorme succès et il vous accordera d´autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d´Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants. ] »

« Selon Mou’adh , le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi) »

« 1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. »

La guerre est donc un des moyens pour accéder au Paradis. L’interprétation de ces versets est-il bénéfique pour les jeunes initiés à l’Islam ? Jusqu’ou cela peut-il conduire ?

 

La sous-section suivante du chapitre est consacrée aux martyrs.
235 – « Les différentes catégories de martyrs et leur récompense dans l’au-delà »

On y apprend par exemple que les martyrs sont classés en cinq catégories :
- ceux meurent de la peste
- ceux qui meurent de maladie du ventre
- ceux qui meurent noyés
- ceux qui meurent ensevelis sous les décombres
- ceux qui meurent pour la cause de Dieu

« Celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr, celui qui meurt en défendant sa vie est un martyr, celui qui meurt en défendant sa religion est un martyr, celui qui meurt en défendant sa famille est un martyr. »

 

Vous pouvez lire les quelques sous-sections suivantes de ce chapitre qui expliquent comment les Musulmans doivent gérer et traiter leurs esclaves. L’asservissement de l’Homme par l’Homme est donc une prescription du Saint Coran et des Hadiths ?

On va maintenant regarder un autre chapitre, le chapitre 15, celui du « Livre des interdictions ». Ce chapitre décrit ce que les Musulmans ne doivent pas faire ou ce qui est déconseillé.
De ces interdictions mentionnées, certaines peuvent prêter à sourire (interdiction d’uriner dans l’eau stagnante, de marcher avec une seule chaussure, d’insulter le vent, de posséder un chien, déconseiller d’utiliser sa main droite aux toilettes, déconseiller d’insulter le coq, etc…) et semblent anecdotiques, mais d’autres interdits sont plus problématiques et contraires à nos Lois Républicaines, par exemple :

« 335 – interdiction pour la femme de se refuser à son mari »
1749. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « Quand l’homme invite son épouse au lit, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit en colère contre elle, les anges la maudissent jusqu’au matin. »

Ce qu’il faut retenir :
- L’époux a des devoirs vis-à-vis de son épouse comme il dispose également de droits. Parmi ces droits, elle doit répondre à ses désirs charnels, à moins d’une raison valable telle la maladie ou l’indisposition. De même, le mari doit répondre aux désirs de son épouse, car Dieu dit : « Entretenez de bons rapports avec vos femmes. » (Coran 4.19)

Ce Haddith est tout simplement machiste et bien entendu contraire à la Loi Républicaine.

« 305 – interdiction de représenter des animaux »
Comment font les élèves Musulmans à l’école publique en classe de dessin, si leur professeur leur demande de dessiner des animaux ? Seront-ils dispensés comme dans certaines écoles de banlieues ou le religieux prend le  pas sur l’enseignement républicain comme le dévoile le tout nouveau rapport HCI (Haut Conseil à l’Intégration) ?

« 265 – La permission de maudire ceux qui commettent des pêchés »
«Que Dieu maudisse ceux qui représentent les êtres vivants
(Il s’agit sans doute des sculpteurs et autres dessinateurs d’images «saintes»)
.»
«Que Dieu maudisse celui qui sacrifie une bête à autre que Dieu»
«Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière».
etc…

Toutes ces expressions se trouvent dans les recueils authentifiés des Hadiths. Certaines sont dans les recueils d’Aï Boukhâri et de Mouslim, certaines autres dans l’un seulement de ces recueils. J’ai seulement visé la concision en faisant signe à ces Hadiths et j’en citerai la plupart dans les chapitres respectifs de ce livre, si Dieu veut.« 

Sans commentaires.

Est-ce le rôle d’un site d’un Culte Islamique normalement dédié à la Méditation, à la Prière, au receuillement, de délivrer ces Messages ? Et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces Hadiths (sciences religieuses) sont enseignés aux jeunes Musulmans de l’école EMS ?

Introduction à la Science des Hadiths à la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine dans Politique mosqueedevigneux

Mosquée de Vigneux-Sur-Seine

 

 

 

12

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir