• Accueil
  • > Recherche : khalil merroun

15 juillet, 2016

Antisémitisme d’État : François Hollande négocie « l’Islam de France » à l’Élysée avec Ahmed Al Tayeb, l’imam antisémite et antioccidental de l’Université d’Al Azhar : « tout le monde déteste les Juifs ».

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

La déclaration des Droits de l’Homme a été créée en 1789 afin de façonner, soumettre le peuple français au républicanisme anticlérical, en créant un homme nouveau, individualiste, « libéré » de toutes les structures traditionnelles, familiales, culturelles et religieuses.
L’idéologie s’est mutée, au cours du XXème siècle et surtout après la 2ème guerre Mondiale, avec l’apport des doctrines socialistes, de la tolérance, la promotion du vivre-ensemble et du multiculturalisme, en un conglomérat de mesures soumettant le peuple français de souche en concurrence directe avec d’autres peuples arrivés en masse sur le territoire français.

Cet aveuglement au nom de l’humanisme, de la conciliation, a ouvert toute grande la porte aux dérives les plus dangereuses et mortifères pour le peuple français, avec la complicité de nos élites politiques. Au nom de la tolérance et du respect de l’Autre, il ne faut plus rien différencier car tout se vaut : islam, christianisme, bouddhisme, athéisme, judaïsme, salafisme, wahhabisme, français, migrants, étrangers.
Devant le débâcle annoncée par ce programme destructeur qui laisse place à la montée du communautarisme et du radicalisme islamique dans les banlieues, le gouvernement Valls veut soigner le mal et contrer l’intégrisme religieux en promouvant un « Islam de France », autrement dit, en jetant sur les braises un baril d’essence pour tenter d’éteindre le feu.

Pour bâtir cet Islam « tolérant et universel », les instances gouvernementales se tournent vers les principales associations du pays, de tendance radicale, en particulier l’UOIF et le CFCM.

-                                                                        Antisémitisme d'État : François Hollande négocie
Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en réunion de travail avec Amar Lasfar (au centre), le responsable de la branche politique des Frères Musulmans en France (UOIF), une organisation classée comme terroriste en Arabie Saoudite et en Égypte.
L’UOIF, a tenté d’introduire en France lors de meeting du rassemblement du Bourget en mars 2012, les prédicateurs Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, qui appellent publiquement, devant des millions de télespectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à haïr et tuer les Juifs.

Lors de sa visite au Maroc fin septembre 2015, François Hollande a signé à Rabat une déclaration conjointe relative à la coopération en matière de formation d’imams français au Maroc, pour endoctriner les Musulmans de France !
Il faut savoir que la religion d’État officielle du Maroc est le malékisme, une des branches doctrinaires les plus dures de l’Islam, condamnant les homosexuels, livrant à la prison les non-jeuneurs en période de Ramadan pour offense à l’Islam, et condamnant les femmes portant des robes ou des shorts. Deviendra-t-elle dans quelques années, grâce à François Hollande, également la religion officielle de la France ?

Pendant sa visite en Égypte le 11 octobre 2015, le premier Ministre Manuel Valls a également évoqué la possibilité de former les imams de France sous la conduite de Ahmed Al Tayeb, la plus haute autorité de la Mosquée d’Al Azhar en Égypte, un fondamentaliste de l’Islam radical sunnite.

-                                          1537093418-mosquee-al-azhar-manuel-valls-ahmed-al-tayeb Ahmed Al Tayeb dans religion

Manuel Valls en compagnie de Ahmed Al Tayeb à la Mosquée Al Azhar du Caire lors de son voyage en Égypte, le 11 octobre 2015.
Ahmed Al Tayeb a déclaré que Al-Azhar est « disposée à former les imams français suivant un programme spécifique, qui réponde aux besoins de leur société ».

-                                        1537093406-mosquee-al-azhar-francois-hollande-ahmed-al-tayeb Al-Azhar

Le 24 mai 2016, Ahmed Al Tayeb est reçu par François Hollande à l’Élysée en présence de Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et de Jean-Marc Ayrault.

Pour connaître la religion de « Paix et Tolérance » diffusée par l’imam Ahmed Al Tayeb, voici quelques extraits de l’idéologie de l’Islam sunnite de ce théologien Musulman, interrogé par la télévision égyptienne :

-                                                1537093391-mosquee-al-azhar-antisemitisme Allah

« Regardez à quel point nous souffrons aujourd’hui du sionisme global et du judaïsme, alors que notre coexistence pacifique avec les Chrétiens a résisté à l’Histoire. Depuis la naissance de l’Islam il y a 1400 ans, nous avons souffert de l’intervention juive et sioniste dans les affaires musulmanes, c’est une cause de grande détresse pour les Musulmans. Le Coran dit, et l’Histoire l’a prouvé : « Tu découvriras parmi les ennemis les plus acharnés des Croyants les Juifs et les polythéistes. »
[...]
« Les Juifs considèrent que tous les autres leur sont inférieurs, extrêmement inférieurs. Ils pratiquent une hiérarchie, et ils n’ont pas honte de l’admettre parce que c’est écrit dans la Thorah, vis à vis des meurtres, de l’esclavage, et d’autres choses encore. Ils ont généré des problèmes non seulement avec la communauté musulmane, mais également avec tous les autres peuples, et l’Histoire l’a clairement démontré.
Ces pratiques et croyances ont fait en sorte que tout le monde, même les non-Musulmans, détestent les Juifs. »
Ahmed Al-Tayeb, Imam de l’université Al-Azhar interviewé pour la télévision égyptienne Channel 1, le 25 octobre 2013

« L’apostasie est un crime, si un apostat ne se repent pas, il doit être tué. »
[...]

« Aucune société musulmane ne doit considérer la liberté sexuelle, l’homosexualité comme un droit personnel. Les sociétés musulmanes considèrent que ce sont des maladies, qui doivent être combattues et traitées. »
Ahmad Al-Tayeb, Cheikh de l’université Al-Azhar, le 16 juin 2016

Le président de la République François Hollande donne ainsi un blanc-seing à cet idéologue adepte de la théorie du complot qui propage des propos incitant à la haine du Juif, des homosexuels et de la société civile occidentale.

-                                    1537093391-mosquee-al-azhar-anne-hidalgo-ahmed-al-tayeb Amar Lasfar

Anne Hidalgo invite le prédicateur antisémite Ahmed Al Tayeb le 24 mai 2016 à la mairie de Paris, pour un colloque : « Orient, Occident, dialogues de civilisation ».

Ahmed Al Tayeb a continué son séjour en France auprès du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), et de son président Anouar Kbibech (hard-copy). Cette rencontre qui a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur d’Égypte, Ehab Badawy, a permis d’aborder les sujets d’actualités et la manière de coordonner les actions des deux Institutions, Al Azhar et le CFCM, sur des dossiers d’intérêt commun.

-                                      1537093391-mosquee-al-azhar-cfcm-anouar-kbibech Anouar Kbibech

Le président du CFCM Anouar Kbibech (à gauche) et Ahmed Al Tayeb (au centre) chez l’ambassadeur d’Égypte à Paris le 26 mai 2016

Anouar Kbibech est un des principaux représentants de l’Islam marocain en France, il est également président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF), organisation qui invite dans ses meetings des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux, tels Nader Abou Anas, Amine Nejdi ou Saad Al Brik.

Il s’agit d’une véritable ingérence de puissances étrangères (Égypte et Maroc) au coeur même de la société civile française à travers la ramifications de centaines d’associations islamiques sous le contrôle du CFCM et de l’UOIF, ayant bien entendu des intérêts opposés et non compatibles avec ceux de la France. Un ennemi islamique intérieur mortel, minant la cohésion sociale, identitaire, culturelle et religieuse de la France sur le long terme.

Image de prévisualisation YouTube
La population de la ville d’Évry a été progressivement remplacée par l’immigration massive venue du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, essentiellement de culture musulmane.

Manuel Valls a laissé proliférer le développement d’une idéologie antioccidentale, misogyne et antisémite, contraire aux valeurs identitaires culturelles et cultuelles de la France, permettant la radicalisation de la communauté musulmane de la ville d’Évry.

Pendant son mandat de maire de la ville d’Évry, Manuel Valls n’a rien rien fait pour empêcher le développement de l’Islam fondamentaliste sunnite en France, au contraire, il a activement contribué à son développement !!

-                                       1537094007-mosquee-al-azhar-manuel-valls-khalil-merroun antisémitisme

Manuel Valls a décerné la Légion d’Honneur à Khalil Merroun, recteur de la Mosquée d’Évry pour services rendus à la France. La Mosquée reçoit depuis nombres d’années des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux.

Rappelons brièvèment, parmi ses « services rendus », comment les responsables de la Mosquée d’Évry perçoivent le mariage d’une Musulmane avec un non-Musulman (hard-copy):
« Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition. »

Les responsables de la Mosquée d’Évry considèrent que l’Islam est un système totalitaire complet concurrent des institutions françaises : « « Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique »

-                                           1537093406-mosquee-al-azhar-hassan-bounamcha antisionisme

Le prédicateur misogyne Hassen Bounamcha fut invité le 13 juillet 2013 à la Mosquée d’Évry-Courcouronnes. (hard-copy) Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                         1537093426-mosquee-al-azhar-nouredine-aoussat-2 attentat

Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat fut également un invité de marque le 20 juillet 2013 de la Mosquée d’Évry-Courcouronnes (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

La Mosquée d’Évry Courcouronnes a également reçu le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi (hard-copy), qui appelle, devant des millions de téléspectateurs sur la chaîne Al Aqsa de l’organisation terroriste du Hamas, à exterminer les Juifs.

L’influence prépondérante de l’Islam fondamentaliste, misogyne, antioccidental et antisémite avec la complicité de nos élites politiques conduit à l’islamisation de la France, au rejet de l’Occident engendrant conflits, violences et attentats terroristes.

2 avril, 2016

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve collabore activement à la diffusion de l’idéologie antisémite soutenue par l’organisation terroriste des Frères Musulmans en France (UOIF)

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 9 h 57 min

Après les terribles attentats ayant bouleversés la France et la Belgique ces dernières semaines, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve veut contrer le terrorisme islamique, en accélérant le processus conduisant à bâtir un « Islam de France », c’est-à-dire un Islam épuré de tout appel à la haine et au meurtre contre les Juifs, les Chrétiens et les païens, qui rejetterait la juridiction islamique (Charia), et défendrait la laïcité, le vivre-ensemble, rendant ainsi l’Islam compatible avec la république.

Afin d’imposer cet idéal, Bernard Cazeneuve collabore avec les principales organisations islamiques, en particulier le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) présidé par le prédicateur marocain Anouar Kbibech, et l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la branche de l’organisation politique des Frères Musulmans en France dirigée par Amar Lasfar.

Bernard Cazeneuve applique-t-il la bonne stratégie ?
Absolument pas, il suffit de constater que Anouar Kbibech est également le président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF), association avec laquelle il a oeuvré à la diffusion de l’Islam radical pendant des années sur le territoire français, en particulier sur la nord-est de la France.
Le RMF de Anouar Kbibech n’a rien de modéré, ni quoi que ce soit de compatible avec la république, ses prédicateurs sont des fondamentalistes Musulmans vecteurs de l’idéologie de l’Islam sunnite (rite malékite, salafiste et wahhabite essentiellement) qui rejettent les principes des démocraties occidentales.
Parmi les prédicateurs vedettes invités par l’organisation du RMF, on peut citer Amine Nejdi, l’imam de la Grande Mosquée de Tomblaine-Nancy, est aussi le vice-président du RMF, président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et membre du Conseil Européen des Oulémas Marocains (CEOM), qui prône sur son site Internet le Jihad islamique, combat armé contre ceux qui sont hostiles à l’Islam, ou encore Nader Abou Anas, qui interdit à la femme de sortir de la maison sans la permission de son mari.

-                                                   Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve collabore activement à la diffusion de l'idéologie antisémite soutenue par l'organisation terroriste des Frères Musulmans en France (UOIF) dans Politique 1537621713-mosquee-ccif-amine-nejdi

Amine Nejdi (à gauche), est par ailleurs associé à l’organisation politique antioccidentale du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) et ses prédicateurs qui rejettent la culture occidentale, tel Rachid Houdeyfa, l’imam de la Mosquée de Brest, qui interdit aux enfants de jouer des instruments de musique, sinon, ils seront transformés en singes et en porcs.

-                                                        1537621793-uoif-said-al-kamali Al-Qaradawi dans religion

Anouar Kbibech (à gauche) et le prédicateur fondamentaliste marocain Saïd Al Kamali (à droite), qui explique à ses Fidèles Musulmans que le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

-                                              1537621724-uoif-bernard-cazeneuve-anouar-kbibech Amar Lasfar

Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le Président du CFCM Anouar Kbibech durant une conférence de presse après une réunion de travail au Ministère de l’Interieur Place Beauvau a Paris, le 24 Novembre 2015. La principale association du dialogue pour « l’Islam de France » est un organisme fondamentaliste musulman qui vise sur le long terme, à la destruction de l’identité française.

L’autre grande instance islamique en relation avec le Ministère de l’Intérieur, l’UOIF, est présidée par Amar Lasfar, qui développe devant les média une rhétorique pleine de discours lénifiants de tolérance en faveur de la « laïcité et des valeurs de la république », mais derrière cette façade, sous le vernis, le reséau des associations afiliées à l’UOIF forme des  prédicateurs qui endoctrinent des centaines de milliers de Musulmans à l’idéologie de l’Islam radical sunnite intolérant, misogyne, antioccidental et antisioniste qui sape progressivement l’identité culturelle traditionnelle et cultuelle de la France et des Français sur tout le territoire.

-                                                                           1537621724-uoif-bernard-cazeneuve Amine Nejdi

-                                                               1537621724-uoif-bernard-cazeneuve-amar-lasfar Anouar Kbibech

Sur les photos, Bernard Cazeneuve en réunion de travail avec Amar Lasfar (au centre) et les instances de l’UOIF le 21 mars 2016 au Ministère de l’Intérieur. Amar Lasfar et l’association des Frères Musulmans (UOIF), sont devenus en quelques années sous le gouvernement socialiste de Valls, des références incontournables du dialogue avec l’Islam.

-                                                            1537621724-uoif-29eme-ramf antisémitisme

Lors du 29ème congrès annuel de l’UOIF se tenant au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, tels Youssouf Al-Qaradawi et Safwat Hijazi qui expliquent, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al Nas-TV , TV Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier la communauté musulmane afin de finir le travail de Adolf Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce rassemblement par le gouvernement de Nicolas Sarkozy.

-                                                                      1537621713-tariq-ramadan antisionisme

Dans un communiqué de presse daté du 29 mars 2012 (hard-copy), Tariq Ramadan, idéologue de l’Islam politique contre la mixité sociale homme/femme et antisioniste, prend la défense des « savants Musulmans de renommée mondiale », les prédicateurs antisémites Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, interdits de séjour en France.
L’UOIF a suivi, et dans un communiqué, a mis la pression sur le gouvernement Sarkozy pour autoriser ces précheurs de haine à venir endoctriner les Musulmans au Bourget.

Parmi les « savants » Musulmans antisémites, références idéologiques que l’UOIF et Tariq Ramadan ont défendu et essayé d’introduire au rassemblement du Bourget de 2012, on trouve :

- le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur Youssef Al Qaradawi :

Image de prévisualisation YouTube

« Au cours de l’Histoire, Allah a imposé des personnalités pour punir les Juifs de leur corruption. La dernière fois, ce fut par Hitler. bien qu’il ait un peu exagéré dans la manière de faire, il a fait en sorte de les remettre à leur place. C’était une punition Divine. Si Allah le veut, la prochaine fois, cela sera par la main des Croyants. »
[...]
« Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire que la seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant,  et je tuerai tous les ennemis d’Allah, les Juifs ! »
sermon du cheikh Youssef Al Qaradawi sur la télévision Qatari Al-Jazeera, le 28 janvier 2009

- Mahmoud Al Masri, très suivi et respecté dans le monde musulman, anime une émission à la télévision égyptienne Al-Nas TV où il diffuse la « Parole de Paix Islamique » devant des millions de téléspectateurs, quelques extraits de ses émissions :

-                                              1537621759-uoif-mahmoud-al-masri arabie saoudite

Le prédicateur antisémite Mahmoud Al-Masri est une référence théologique pour l’organisation de l’UOIF

« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu. Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais.
Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »

Mahmoud Al Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012

« Les Protocoles des Sages de Sion, rédigés dans l’intention de corrompre les populations islamiques, incluent la corruption en distrayant les Musulmans par le football. Ils utilisent le football pour distraire les populations islamiques. »
Mahmoud El Masri sur Al-Nas TV le 7 février 2012

 

- Safwat Hijazi, connu d’après l’UOIF « pour sa spiritualité et son discours pacifique » (hard-copy), est en fait depuis des décennies, un des prédicateurs vedette des Frères Musulmans, et un soutien inconditionnel de l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, dont la charte appelle explicitement à exterminer les Juifs, considérés comme de la vermine sur Terre. On pouvait rencontrer Safwat HIjazi en train de donner des conférences à la Grande Mosquée d’Évry-Courcouronnes, gérée par le recteur et islamiste radical Khalil Merroun, décoré de la Légion d’Honneur par Manuel Valls.
Le prédicateur a lui-même déclaré publiquement le 4 janvier 2009 sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV qu’il était « antisémite et antisioniste ».

-                                                      1537621783-uoif-safwat-higazi-2 Bernard Cazeneuve

« C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite, oui, je hais le sionisme. Oui, le jour du Jugement ne viendra pas tant que nous n’aurons pas combattu les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que vous les aimiez ou non. »
[...]
« Oui, nous sommes les ennemis de ce peuple. Nous sommes les ennemis de tous ceux qui pillent notre pays et nos droits, et nous sommes les ennemis du gouvernement américain, et de tous ceux qui aident nos ennemis en tuant nos Frères, nous sommes les ennemis de tous ceux qui aident nos ennemis, l’Amérique et les autres, oui, nous les détestons, oui, nous leur sommes hostile.
Par Allah, seuls nos dirigeants nous empêchent de vous avoir. Par Allah, s’ils nous laissaient faire, nous vous dévorerions complètement, et nous vous mordrions avec nos dents. Nous n’attendrions pas d’avoir des armes et des munitions, si nos dirigeants nous laissaient faire, nous vous attraperions dans la rue, et nous vous dévorerions avec nos dents. Oui, vous êtes nos ennemis, et vous continuerez à être nos ennemis, jusqu’au jour où Jésus fils de Marie descendra sur Terre pour vous combattre et vous inviter à rejoindre l’Islam, la religion du Prophète Mohamed. »
Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision égyptienne Al Nas TV le 4 janvier 2009

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.[…]. Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”
Safwat Hijazi sur  TV Al-Aqsa du Hamas le  31 décembre 2008

Les Juifs en particulier apprécieront « la spiritualité et le discours pacifique » de Safwat Hijazi, vantés par les responsables de l’UOIF.

- le prédicateur saoudien Mohamed Al Arifi :

-                                               1537621771-uoif-mohamed-al-arifi CCIF

Les responsables de l’UOIF ont tenté de faire venir le prédicateur antisémite saoudien Mohamed Al Arifi au RAMF du Bourget en 2013

« Des études ont montré qu’à Tel-Aviv et au pays des Palestiniens occupé par les Juifs, ils ont planté des arbres de Gharqad autour de leurs maisons, parce que le Prophète Mohamed a dit que lorsque les Musulmans combattront les Juifs, chaque arbre et chaque pierre dira : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! » La seule exception est l’arbre de Gharqab qui est l’un des arbres des Juifs, et s’ils se cachent derrière, il ne révèlera pas leurs présences. D’après le témoignage de personnes qui l’ont vu de leurs propres yeux, plusieurs Juifs plantent des arbres de Gharqab autour de leurs maisons. Quand les combats commenceront, ils pourront se cacher derrière eux. »
Sermon du cheikh sahoudien Mohamed Al Arifi

« Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. Une d’entre elles est leur incapacité à supporter la confrontation. J’ai étudié l’Histoire des Juifs quand je donnais des cours de Religion. A travers toute l’Histoire des Juifs, je n’ai jamais étudié une bataille dans laquelle ils aient combattu l’ennemi de front. Pouvez-vous croire cela ?
L’Histoire des Juifs démarre même plus tôt que celle de l’Islam, néanmoins, il n’y a pas une seule bataille où les Juifs aient combattu les Croyants face à face. Ils attaquent toujours à partir de fortifications ou de murs, que ce soit des barrières psychologiques ou physiques. Ils vous combattent de derrière les murs.
Vous pouvez souvent constater que lorsque un Juif puissamment armé affronte trois ou quatre Palestiniens, il fuit, avec sa mitrailleuse à la main. Quoi ? Ils n’ont même pas le courage de tuer ? Non, ils ne l’ont pas. »
Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi – Télévision égyptienne – Al Nas TV  – 6 février 2012

 

Autre meeting ayant récemment fait polémique, la 9e Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord (RAMN) organisée par Amar Lasfar et tenue à Lille le 7 février 2016.
Sous la pression du gouvernement, l’UOIF a dû déprogrammer la venue du prédicateur vedette Mohamed Rateb Al Nabulsi. Sur son site internet officiel http://nabulsi.com/, voici par exemple comment le prédicateur Mohamed Rateb Al-Nabulsi, conférencier qui fait partie des « universitaires qui ont fait leurs preuves » d’après Amar Lasfar, considère la communauté juive :

-                               1537621783-uoif-mohamed-rateb-al-nabulsi CFCM

Le prédicateur antisémite et homophobe Mohamed Rateb Al Nabulsi, un « universitaire qui a fait ses preuves », d’après Amar Lasfar

« Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines. »

Un véritable appel à la haine gratuite contre les Juifs sur le site du « théologien » Musulman Mohamed Rateb Al Nabulsi.

 

On ne peut citer ici tous les prédicateurs, imams et conférenciers invités dans les rassemblements de l’UOIF, parmi les plus connus :

- Hassan Iquioussen est un des prédicateurs vedettes régulièrement invité par les instances de l’UOIF sur toute la France. Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                                    1537621771-uoif-hani-ramadan charia

- Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

 

Le meeting du 29 mars au 1er avril 2013 a rassemblé au Bourget « la crème » des conférenciers Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)

Est-ce avec les prédicateurs du CFCM et de l’UOIF que Bernard Cazeneuve compte construire un « Islam de France » promoteur de paix, de tolérance, de respect, et de fraternité entre les peuples ? N’oriente-t-il pas plutôt vers le développement exponentiel du communautarisme, de la haine de l’Occident, de la France, des Français et des Juifs ? De la destruction de la culture, de la civilisation française et européenne millénaire sur le long terme ?

7 octobre, 2010

Pour Khalil Merroun, recteur de la grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes : « Il n’existe pas de Culture Judéo-Chrétienne Occidentale »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 59 min

La mosquée d’Evry-Courcouronnes ouverte en 1994, est la plus grande Mosquée de France, et peut accueillir jusqu’à 5000 fidèles. Elle dispose également d’un minaret de 25 mètres et d’un centre d’enseignement de l’Islam, 9 salles de cours d’une capacité de 25 élèves chacune. Pour tous ceux qui ne connaissent pas l’Islam, le site en ligne de la Mosquée d’Evry-Courcouronnes propose aux non-initiés une découverte de la Parole de Dieu (Allah) (hard-copy). Voici quelques extraits commentés :

« Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique »

On voit ici que les responsables du site stipulent bien que l’Islam n’est pas que spirituel, l’Islam doit déterminer et réglementer le mode de vie des Musulmans sur tous les plans : est-ce que cela ne risque-t-il pas d’induire un risque d »interférence » avec le pouvoir étatique, les régimes démocratiques ?

« La Vérité de l’Islam est Parfaite. Dieu est Parfait, Sa révélation est parfaite et exempte de toute contradiction et de toute erreur. »

Est-ce que cela veut dire qu’il est interdit de critiquer le Saint Coran ? Cela provoquerait-il une offense ?

« La Vérité de l’Islam est scientifiquement correcte. Confrontée aux découvertes scientifiques modernes, la révélation divine ne comporte aucune contradiction. »

Il est difficle de bien comprendre ce que vient faire la Science Moderne dans l’Islam, révélé il y a plus de 1400 ans au Prophète Mohammed. De quelles découvertes scientifiques est-il question ? Mécanique, Théories de la Gravité, Physique Quantique, Thermodynamique, Optique, Chimie… ?

« Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme. «Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. » (Coran, traduction du sens du verset 35, sourate les Coalisés).
Cependant, Dieu a créé chacun d’entre eux avec des particularités physiques et mentales, et les considérer égaux en tout point serait une injustice. »

« Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme. » Pourquoi avoir ajouter, « sauf cas particulier » ?
La dernière phrase remet tout en question et reste évasive sur l’égalité homme/femme. Comment comprendre la formulation :
« et les considérer égaux en tout point serait une injustice. » ? Cela laisse trop de liberté d’interprétation.

« L’Islam est le message divin dans sa forme définitive. Il abroge les révélations précédentes et les scelle. C’est une obligation pour toute personne, à qui il est clairement exposé, de l’accepter et de le suivre.
« Quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé et sera dans l’au-delà parmi les perdants. » (Coran, traduction du sens du verset 85, sourate la Famille d’Imrân). »

Est-ce là un message de tolérance? L’Islam semble être la seule Religion valable, celle que tous doivent suivre, et devrait être obligatoire pour tous. Ceux qui n’y adhèrent pas, périront en Enfer.

Est-ce que l’enseignement de l’Islam prêché dans cette Mosquée vous paraît compatible avec la laïcité, la tolérance, les lois de la démocratie, l’égalité Homme/femme ? Peut-il être une cause de la montée du Communautarisme dans les banlieues ?

Pour Khalil Merroun, recteur de la grande Mosquée d'Evry-Courcouronnes :              khalilmerrounmam Coran dans religion

La Grande Mosquée d’Evry et son minaret          « Il n’existe pas de culture judéo-chrétienne occidentale »
-                                                                                   Khalil Merroun, recteur de la Mosquée d’Evry (à droite)  sur RFI le 09/01/2011

 

-                                                                               manuelvalls evry-courcouronnes
« Je demande que l’on trouve une solution intelligente qui permette d’aider la construction d’un véritable islam de France. Pour construire cet islam, il faut permettre à la deuxième religion de notre pays d’avoir, là où c’est nécessaire et possible, des lieux de culte décents et dignes. »
Manuel Valls, maire socialiste d’Evry – La Croix, décembre 2005

« Khalil Merroun a une vision très intellectuelle de la Religion, compatible avec la réalité française. »
Manuel Valls, Le Parisien  – 10 avril 2010

-                                                                      recteurmosqueevry islam
« Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition. »
site Mosquée d’Evry géré par le recteur Khalil Merroun (hard-copy)                                                                                                              

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir