26 août, 2016

Le Cheikh Mohamed Beggas, imam de la Grande Mosquée de Persan, enseigne à ses fidèles Musulmans comment bien frapper sa femme

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 05 min

Les lieux de culte de l’Islam radical sunnite sont déjà bien implantés dans le département du Val d’Oise, modifiant progressivement le paysage cultuel et ethnique de la banlieue nord de Paris (on peut le constater par exemple à Cergy, Pontoise, Sannois, Montigny-les-Cormeilles ou Argenteuil).
La Grande Mosquée Al Ikhlas de la ville de Persan représente un des bastions typique d’endoctrinement de la population musulmane aux préceptes fondamentalistes de l’Islam.

Tenu par les « Algériens », le centre cultuel islamique de Persan compte environ 7 à 800 fidèles, et a couté 1 million d’euros.
La construction est réalisée sur une surface de 950 m² dont un bâtiment administratif existant et comporte une salle de prière homme au RDC, dune capacité de 627 fidèles, d’une salle de prière pour les femmes en mezzanine, à l’étage d’une capacité de 218 fidèles, ainsi que trois classes coraniques pour apprendre aux enfants les préceptes de l’Islam.
Un dôme recouvre le lieu de culte.

-                                          Le Cheikh Mohamed Beggas, imam de la Grande Mosquée de Persan, enseigne à ses fidèles Musulmans comment bien frapper sa femme dans Politique 1538262094-mosquee-persan

-                                           Façade d’entrée de la Grande Mosquée al Ikhlas de Persan

-                                           1538262068-mosquee-persan-fideles Allah dans religion

-                                             Salle de prière hommes de la Grande Mosquée de Persan

La Mosquée fonctionne bien entendu avec l’accord des autorités locales, Le préfet du Val d’Oise et l’ex-maire DVD Arnaud Bazin ont participé le 7 août 2013 à la fête musulmane de l’aïd-moubarak dans le lieu de culte.

Qu’enseigne-t-on à la Mosquée de Persan aux Fidèles de la Mosquée ?

Le site officiel de la Mosquée de Persan détaille la vie du Prophète Mohamed, guide parfait de tous les Musulmans.
Un article sur la mythique bataille de Badr qui a conduit a affermir par la ruse et la guerre, la puissance des Musulmans guidés par le Prophète Mohamed (hard-copy).
Court extrait de l’article :
« La caravane transportait d’énormes richesses appartenant aux gens de La Mecque. Elle comportait mille chameaux, chargés de biens dont la valeur s’estimait à 50 000 dinars au moins. Seuls 40 hommes environ l’escortaient. En conséquence, c’étaient là pour les musulmans la grande occasion de porter aux gens de la Mecque un dur coup économique. A cette fin, le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) s’adressant aux musulmans déclara :
« Voici la caravane de Koraich transportant leurs biens. Allez vers elle! Allah vous aidera peut-être à la capturer.»
[...]
« Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) donna enfin à son armée l’ordre de contre-attaquer disant :
« Chargez ! »
Il les exhorta à la lutte en ces termes :
« Par celui dont l’âme de Muhammad est entre les mains ! Allah fera accéder au paradis quiconque d’entre vous aura combattu, aujourd’hui, dans la patience et l’endurance, chargeant et sans s’enfuir, jusqu’au moment où on le tue. »
À cet égard, il dit aussi, incitant ses hommes au combat :
«Debout ! Obtenez un paradis aussi large que les cieux et la terre ! »
[...]
« Après avoir redressé les rangs, Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) ordonna à son armée de ne commencer à se battre que sur son ordre. Ensuite, il donna à ses hommes des directives particulières relatives aux arts martiaux disant :
« S’ils se dirigent vers vous en masse, utilisez vos flèches et à égard, veillez à les économiser. Ne dégainez vos épées que lorsqu’ils vous auront enveloppés. »
[...]
« Les signes d’échec et de désordre se multiplièrent dans les rangs adverses, car les polythéistes n’arrêtaient de s’écrouler et de s’effondrer face, à la violence des attaques lancées par les musulmans. La bataille touchait à sa fin. Les polythéistes, commençaient à se sauver en catastrophe suivie par les musulmans qui leur montaient au dos, les constituaient prisonniers ou les tuaient jusqu’à ce que prît forme la déroute. »

L’article « la bataille de Badr » montre un Prophète chef de guerre, agressif, menant ses troupes au combat, pilleur de caravanes pour amasser son butin (lire également la sourate « al anfal » (le butin) du Coran pour plus de détails).
Le récit de la bataille de Badr montrant la puissance militaire de l’Islam et de son Prophète, est enseignée dans toutes les Mosquées de l’Islam sunnite de France, puisqu’elle fait partie de la sunna (voie du Prophète).
Est-ce que cette image du « beau modèle » jihadiste, incite les Musulmans au calme, à la paix, à la sérénité ?
On est là bien loin de l’image christique du Jésus de la Bible, sans armées, demandant à ses apôtres de transmettre la Parole d’Humilité, de Pardon, et Amour.

-                                           1538262020-mosquee-persan-jihad antisémitisme

-                                             1538262020-mosquee-persan-prophete-mohamed-jihad Arnaud Bazin

La Mosquée de Persan nous décrit dans le récit de la bataillle de Badr, un Prophète Mohamed agressif, chef de guerre, pilleur de caravanes et prônant le Jihad islamique, la guerre sainte armée contre les Mécréants (polythéistes). De quoi aviver de nouvelles professions ?

-                                                          1538262051-mosquee-persan-jesus Bible

Le Jésus miséricordieux, préchant la Parole de Dieu d’Humilité, d’Amour et de Paix dans la Bible, est catégoriquement nié par les écrits coraniques décrivant un Jésus (Issa) anti-Chrétien, donc sans aucune notion de rachat des péchés, ni de rédemption.

L’article mis en ligne sur la vie du Christ sur le site de la Mosquée de Persan, decrit un Jésus (Issa pour les Musulmans) anti-chrétien, la négation des textes sacrés de la Bible, de la Trinité et de la Crucifixion du Christ, bref, un rejet et un mépris explicite total du Christianisme et de la vie de Jésus pleine de miséricorde.
Le périple de Jésus dans la Bible, sa Parole, ses commandements, sont en opposition stricte à la doctrine du Prophète Mohamed fondée sur la puissance militaire, le pouvoir et l’argent. C’est la raison pour laquelle le Jésus de la Bible est tant décrié dans le Coran par les Musulmans.

Extraits de l’article sur la vie du Jésus Musulman, Issa, sur le  site de la Mosquée de Persan (hard-copy) :
« Allâh a dit : {Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allâh et en Ses rs. Et ne dites pas « Trois ». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allâh n’est qu’un Allâh unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur d’Allah, ni les anges rapprochés [de Lui].} (4/171-172) »

« Allâh a dit : {Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie, fils de Marie ! » – Dis : « Qui donc détient quelque chose d’Allâh (pour L’empêcher), s’Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ?… A Allâh seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux ». Il crée ce qu’Il veut. Et Allâh est Omnipotent.} (5/17) »

« Allâh a dit : {Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allâh c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur ». Quiconque associe à Allâh (d’autres divinités) Allâh lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !} (5/72) »

« Allâh a dit : {et à cause leur parole : « Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah »… Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais ce n’était qu’un faux semblant ! »

Ne dites pas « trois » cessez ! La Trinité, le credo des Chrétiens est catégoriquement nié, les mécréants qui disent cela, ou que Jésus a été crucifié, Allah leur interdit le Paradis, et leur refuge sera le Feu de l’Enfer. Voilà le destin funeste des Chrétiens prédit par l’Islam !

On peut par ailleurs constater que les prédicateurs invités à la Mosquée de Persan ont des liens avec des mouvements fondamentalistes de l’Islam politique antioccidental.

-                                         1538262068-mosquee-persan-hassan-younes charia
Hassan Younès, l’imam radical de la Mosquée de Beauvais liée à la confrérie des Frères Musulmans (UOIF), une organisation politique antioccidentale et antisioniste, a donné un sermon à la Mosquée de Persan le 11 juin 2016 (hard-copy)

Autre invité de marque de la Mosquée de Persan en juin 2016, le cheikh Dhaou Meskine.
Ce prédicateur a déja fait l’objet de procédures judiciaires en 2006, soupçonné de malversations auprès de puissances étrangères et financement du terrorisme en tant que secrétaire du Conseil des Imams de France, dont le trésorier n’est autre que Abdelhakim Sefrioui, que nos lecteurs assidus connaissent déjà, puisque ce dernier est un des leaders militants du Collectif Cheikh Yassine, association politique soutenant l’organisation terroriste du Hamas.

Dhaou Meskine est un militant de la politique de victimisation. Les Musulmans seraient persécutés en France par un état raciste, et il est de leur devoir de se souder pour affronter cet ennemi commun.
Court extrait de son intervention à la Mosquée de Persan en juin 2016 sur la chaîne Youtube de la Mosquée de Persan (hard-copy)

-                                                   1538262081-mosquee-persan-dhaou-meskine chrétiens
Le prédicateur radical Dhaou Meskine explique aux Musulmans que leur communauté est victime de persécution et de racisme en France

« Tant que la Oumma n’aura pas su donner de la valeur à ses imams et de ses dirigeants comment doivent être ces imams, comme c’est le cas dans les autres religions, juives, catholiques, même bouddhiste, Tant que les Musulmans gardent cette exception pour les pousser derrière et les expulser en deux minutes Comment se fait-il que imam, c’est le seul métier où l’on peut être expulsé ?
C’est le seul métier qui n’a pas de droits sociaux, c’est le seul métier qui n’a pas de syndicats pour les protéger, c’est le seul métier qu’on peut éliminer en deux minutes après une vie de quinze ou vingt ans dans un quartier dans lequel ont grandi ses enfants, dans lequel son épouse est près de ses proches, il sera obligé de couper toutes ces relations là, pour recommencer sa vie à zéro dans d’autres quartiers, dont sa famille n’est pas adaptée. Comment ne pas donner cette sécurité aux imams ?
C’est simple : quand l’oumma saura donner de l’importance à ses imams pour diriger dans le domaine religieux, c’est une oumma qui pourra lever la tête, tant que la oumma n’arrivera pas à donner cette importance à ses imams, elle ne lèvera jamais la tête. C’est l’un des problèmes de notre communauté musulmane ici, dans ce pays, et dans d’autres pays, il faut le dire avec franchise, avec fraternité, ce n’est pas une critique, ce n’est pas une attaque, mais la description de la solution sans laquelle on ne peut aller très loin. »

[40:36]
« Les uns et les autres s’iquiètent quand ils voient le racisme galoper surtout quand il arrive dans quelques média, et dans la bouche d’hommes politiques qui ont échoué à trouver un programme économique ou politique honorable pour ce pays, il leur reste pour avoir des voix, à insulter les Musulmans, ils ne sont pas en harmonie avec les valeurs de la république, telles que la fraternité, la liberté et l’égalité.
Nous sommes plus proche des valeurs de la République que ces gens dans les média qui sont en train de propager la haine contre les gens. Nous sommes plus proche des valeurs de la République que ces gens qui prônent le racisme. »

[49:13]

L’imam Dhaou Meskine ne condamne jamais les imams radicaux. Pour lui, tout imam expulsé ou sous contrôle judiciaire est une victime du racisme du gouvernement français, indépendamment de ce qu’il peut précher à ses Fidèles (incitation au jihad, discours misogynes, antisémites, antichrétiens, etc…).
La oumma (communauté des Croyants) ne doit pas se laisser faire face à l’injustice et doit réagir, « lever la tête ». Dhaou Meskine exhorte implicitement les Musulmans à se révolter contre les institutions politiques françaises.

L’imam de la Mosquée de Persan Mohamed Beggas, est aussi un fervent prédicateur, voici son explication de la sourate la plus célèbre du Coran, « al fatiha » (l’ouverture), devant ses Fidèles Musulmans, un extrait (hard-copy) :

« La sourate de al fatiha finit par quoi ? « ceux qui ont encouru ta colère », ce sont les fils d’Israël, les Juifs, la sourate de la vache (Al Baqarah) décrit ce qu’ils ont fait, et pourquoi Allah est en colère contre eux. Pourquoi Allah est-il en colère contre les Juifs ? Ce n’est pas dans la sourate Al fatiha, mais dans la sourate Al Baqarah (la vache). Et les Égarés, c’est qui ? Les Chrétiens. C’est dans la sourate Al Imran, elle parle des Chrétiens et de ce qu’ils ont fait. »
[45:14]

-                                                 1538262460-mosquee-persan-al-fatiha christianisme

Récitée cinq fois par jour dans leurs prières quotidiennes, la sourate « al Fatiha » exhorte les Musulmans à ne pas suivre « ceux contre qui Allah est en colère » (les Juifs), et les Égarés (les Chrétiens), d’après Mohamed Beggas.
Un bel exemple de fraternité entre communautés religieuses ?

Autre sourate du Coran Al Baqarah (écoutez la partie 2) commentée par le cheikh Mohamed Beggas (hard-copy):
« Ils (les Juifs, fils d’Israël) ont demandé à Allah un jour où on ne travaille pas, un jour où on s’occupe que de l’adoration, ils ont demandé le samedi, mais ils dormaient, en ne faisant pas d’adoration, c’est le repos. Comme c’est interdit de travailler le samedi, Allah leur a imposé une épreuve, chasser le poisson.
Ils jettent le filet le vendredi, et le tirent le dimanche, on n’a pas travaillé le samedi. Leur travail c’est quoi ? Voir les ordres, voir les versets, ce qu’il y a dans la thorah, leur religion est un arbre avec beaucoup de branches dans lequel lorsqu’ils ne trouvent pas leur intérêt, ils sautent sur une autre branche, puis sur une autre, et encore sur une autre. C’est le travail de qui ça ? C’est le travail des singes. C’est pour ça que Allah les a transformés en singes, et les vieux, en cochons. »
[17:47]

Le cheikh Mohamed Beggas se livre ici à une critique violente du shabbat des Juifs, le samedi étant un jour de repos qui ne servirait qu’à dormir sans adorer Dieu, une trahison de la Thorah et de la Parole d’Allah, et justifie dans l’inconscient collectif des Musulmans, que les Juifs soient transformés en singes et en porcs.
Un mépris explicite du Shabbat et de la communauté juive.

Mohamed Beggas explique également à partir du Coran quelles sont les relations que les hommes doivent entretenir avec leurs femmes, la meilleure des façons de plaire à Allah (an Nissa écoutez la partie 2) (hard-copy):

-                                      1538262020-mosquee-persan-mohamed-beggas christianophobie

L’imam de la Mosquée de Persan Mohamed Beggas enseigne à ses Fidèles comment frapper sa femme si elle désobéit.

« Lorsque la femme prétend être au-dessus de l’homme, que c’est elle qui doit décider, c’est plus que de la désobéissance, ou bien le fait de refuser des rapport sexuels avec l’homme. Il demande, elle dit non. Dans ce cas là, que fait l’homme ? La fornication à l’extérieur ? Non.
Allah nous donne la procédure à faire. Il y a des femmes qui peuvent comprendre, même quand elles sont en colère, juste avec la parole. Allah dit : « exhortez-les ». La deuxième solution, éloignez-vous d’elles dans leurs lits, c’est la deuxième étape. La femme qui aime son mari, va revenir, mais dans le cas où même ça, ça ne marche pas, frappez-les.
Comment frapper, et pourquoi frapper ? Imaginez-vous un homme qui entende que sa femme elle a un copain ? Frapper lui permet d’absorber la colère. Est-ce que c’est un mal ? C’est un bien. Quelq’un qui n’est pas musulman va se permettre de tuer sa femme parce qu’elle l’a trahi. Comment tu frappes, avec un tuyau de gaz ? Avec les gifles ? c’est haram (interdit). On n’a pas le droit en Islam de frapper un âne au niveau de la tête, alors la femme non plus.
Comment frapper la femme ? La majorité des savants disent avec le siwak (branche d’un arbre) qui a 20 cm, et qui est tout fin, c’est ça frapper la femme. La raison n’est pas pour faire du mal, c’est ce qu’on doit comprendre, c’est pour montrer que je suis en colère contre toi, c’est la seule raison, et pour absorber la colère en même temps. »
[14:00]

L’Islam est totalitaire, puisque tout est légiféré, y compris les rapports dans le couple. L’homme domine la femme, elle doit lui être soumise et lui obéir, avoir des rapports sexuels sur demande, et en cas de désobéissance, l’homme a autorisation de la frapper, en évitant toutefois le visage (comme l’âne, on ne frappe pas la femme au visage !), et en utilisant une branche de siwak de 20 cm.
Mais si on n’a pas de branche de siwak sous la main, comment punir la femme ? Que faut-il utiliser ? Un fouet ? une ceinture ?
L’imam Mohamed Beggas importe en Occident les principes des rapports dominant/dominé existant dans les familles patriarcales des sociétés du monde islamique, incompatibles avec le modèle issu des sociétés chrétiennes et le principe de complicité dans la vie de couple, tel que formulé dans la Bible : « l’homme laissera son père et sa mère, et se joindra à sa femme, et les deux ne seront qu’une seule chair. » (Matthieu 19:5).

Les féministes, toujours promptes à réagir dès qu’il s’agit d’intégrisme catholique, restent cependant totalement muettes vis à vis de ces prédicateurs qui sont pourtant légions dans les Mosquées de France (consulter l’intégralité du site « Islam mine l’Europe ») obligeant la femme à porter le voile islamique, car pure et chaste en se différenciant ainsi des mécréantes, et important les lois religieuses de la Charia, incompatibles avec le mode de vie occidental.

-                                            1538262068-mosquee-persan-jean-luc-nevache Coran

-                                         1538262081-mosquee-persan-arnaud-bazin Dhaou Meskine

-                                           1538262020-mosquee-persan-prefet-val-oise femmes

Le préfet du Val d’Oise Jean-Luc Névache (photo du haut) et l’ex-maire DVD Arnaud Bazin (photo du milieu) entourant l’imam fondamentaliste misogyne Mohamed Beggas, au cours de la fête de l’aïd-moubarak à la Mosquée de Persan le 7 août 2013.
Les autorités locales ont délibérément laissé s’installer sur Persan des prédicateurs de l’Islam radical communautariste, endoctrinant les Musulmans au fondamentalisme islamique antioccidental, antichrétien et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

7 avril, 2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Phénomène assez général lié à l’immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n’a cessé de s’agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d’obtenir l’édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l’association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l’implantation d’un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l’association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l’adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l’explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l’on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n’est pas normal qu’on ne puisse pas prier décemment. »
Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.

-                                                                                        Conférence du prédicateur Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy :
-                                                              prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de « ALLAH OUAKBAR ! », et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu’à ce qu’il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d’un lieu cultuel. Il a fallu l’intervention des CRS pour calmer la situation.

-                                                        1537219290-mosquee-torcy-manifestation Alain Finkielkraut dans religion
-                                                                                                  1537219290-mosquee-torcy-manifestation-1 Allah
Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l’édification d’un lieu de Culte, aux cris de « ALLAH OUAKBAR ! » le 21 novembre 2008, nécessitant l’intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l’association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l’acte de vente d’un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.

-                                        1537219305-mosquee-torcy-projet antisémitisme
-                                      Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l’intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l’islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d’imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l’attention des services de renseignements et deux d’entre eux faisaient même l’objet d’un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l’année 2012, justifier leur expulsion.
Les fonctionnaires de police font mention d’un cas précis où le simple fait d’avoir rapporté, lors d’un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d’un prêche qui suivit l’émission, des menaces ont été proférées à l’encontre de tout traître qui renseignerait les autorités.
Développement d’un climat délétère et malsain.

-                                                       1537219282-mosquee-torcy-jeremie antisionisme

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l’Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L’UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L’association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d’une loi afin d’interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l’UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d’une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

-                                                       1537219305-mosquee-torcy-olivier-abdennour-weber charia

« Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela. »
[19:38]
Extrait d’un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d’interdiction du port du voile islamique à l’école.

Diffusion de l’idéologie assez classique d’un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de « raser les murs ». La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d’imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l’islamiste Elias d’Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L’UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d’interdiction du port du voile islamique à l’école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l’Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n’a pas de pudeur et que l’on peut négliger et humilier, comme l’expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l’Union Européenne !!
Rappelons que la Turquie limite la liberté d’expression, « avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes. »

L’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d’islamisation de la France et de l’Europe.

-                                                      1537219305-mosquee-torcy-najib-azergui-umdf chrétiens
Le responsable Najib Azergui de l’UDMF, impliqué dans un réseau de l’Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 

-                                               1537219270-mosquee-torcy-elias-d-imzalene-et-umdf Christian Chapron
Najib Azergui (à gauche), fondateur de l’UDMF, et l’islamiste radical Elias d’Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy. Ci-dessous, un court extrait de l’intervention de Elias d’Imzalène :

« Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : « ne faites pas de communautaire », on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l’Académie, de vous retirer votre principale arme. Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres.
On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l’UDI, au lieu de dire : « pensez aux vôtres en premier plan. » Soyez des Musulmans fiers de l’être et organisez-vous par rapport à cela ». On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l’ennemi : « soyez des citoyens ».
Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd’hui, on se rend compte que les lois d’apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d’arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd’hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd’hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n’est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n’a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu’on a réussi à vous retirer cette citoyenneté. »

[37:00]
« les élections et après », conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M’Hammed Henniche (UAM-93), Elias d’Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d’Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l’UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des « traîtres », qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de « citoyen » vivre en « esclavage » en France.
Seuls ceux qui font bloc et s’organisent, à l’instar de la communauté juive, prospèrent. C’est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d’écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l’Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d’une conférence donnée par Elias d’Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

-                                                                       1537219282-mosquee-torcy-islam-et-les-medias christianisme

« Réapproprier vos espaces, c’est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m’a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu’on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal. Il n’est plus possible aujourd’hui qu’on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd’hui, comment on a le courage d’envoyer notre fils ou notre fille à l’école avec tout ce qu’on est en train de leur apprendre.
Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous  annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l’école c’est ce qu’on lui apprend. Au lieu de pleurer, et de dire : « s’il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab ! ». Aujourd’hui, des soeurs se font virer de l’école parce que elles ont une jupe longue.

Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd’hui nous devons nous dire que les projets d’école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine. »
[25:00]
« Pourquoi on n’est pas capable d’avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l’accueille, et on vous paiera même plus que les autres. »
[29:12]
« Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c’est fait dans certaines villes de France et d’Europe, ils se sont rendus compte que l’Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars. »
[30:32]
conférence de Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy « L’Islam, les médias et la communauté » le 14 juin 2013

Pour l’islamiste Elias d’Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l’école de la république, inadaptée à l’enseignement et aux valeurs de l’Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu’elle interdit le port du voile islamique à l’école et sur le lieu de travail.
Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d’Imzalène.

L’objectif est donc de créer un État dans l’État, avec sa propre monnaie (le « Torcy-dinar »), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l’occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

-                                                      1537219270-mosquee-torcy-elias-d-imzalene-nabil-ennasri christianophobie

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d’Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

-                                                1537219270-mosquee-torcy-guillaume-lelay-felzine communautarisme

« Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd’hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l’association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c’est quelque chose que l’on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable. »
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l’association Rahma, l’acte de vente d’un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l’application de la charia. Bientôt la mise en place du « Torcy-dinar » ?

6 septembre, 2014

Mohamed Bajrafil, imam de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine, développe une propagande anti-occidentale et donne une « leçon d’Humanité à la France » : « Des Tariq Ramadan ? Il en faudrait 36 000 ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Ivry-sur-Seine est une ville de près de 60 000 habitants de la banlieue sud de Paris dans le département du Val-de-Marne (94).
L’importante communauté musulmane installée dans la ville s’agrandit au fil des années et ne veut plus se contenter d’un gymnase servant de Mosquée temporaire, rue Jean-Jacques-Rousseau. Les associations islamiques réclament depuis plusieurs années, un lieu de culte décent.

-                                                   Mohamed Bajrafil, imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, développe une propagande anti-occidentale et donne une

Mosquée d’Ivry-sur-Seine, en attendant la construction d’un futur complexe islamique

-                                               1559374814-mosquee-ivry-prieres-de-rue Abdallah BenMansour dans religion
- prière de rue islamique pendant la fête de l’aïd à Ivry-sur-Seine, organisée par le Collectif Annour

Le 20 juin 2013, pour satisfaire ces revendications, la municipalité dirigée par le maire communiste Pierre Gosnat a renouvelé un protocole avec l’Association du Collectif Annour, prévoyant la réalisation d’un centre cultuel et culturel musulman sur la commune.
Le 11 juillet 2014, le maire et les élus sont invités par l’association Annour pour peaufiner le projet du futur grand complexe islamique, tout ceci au détriment et au mépris de la Loi de 1905 sur la séparation du Culte et de l’État, l’argent des contribuables ne devant financer aucun culte.

-                   1559374805-mosquee-ivry-pierre-gosnat-2 Ahmed Jaballah
Le maire communiste Pierre Gosnat et des élus de la ville invités dans la Mosquée temporaire par l’imam Mohamed Bajrafil le 11 juillet 2014, pour discuter du projet de construction de la future grande Mosquée d’Ivry-sur-Seine. Et la laïcité dans tout ça ?

L’imam de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine est un comorien, Mohamed Bajrafil. Son blog officiel (hard-copy) sur Internet regroupe plusieurs dizaines d’enregistrements vidéos de ses conférences données dans la Mosquée, (un gymnase temporaire réaménagé), devant ses fidèles, que l’on peut consulter gratuitement en ligne, ainsi que sur son compte Youtube. (hard-copy).
-                                                                       1559374762-mosquee-ivry-mohamed-bajrafil Allah
-    L’imam de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine, Mohamed Bajrafil

Quelle doctrine est enseignée aux Musulmans d’Ivry-sur-Seine par cet imam, sous la bienveillance de la municipalité de Pierre Gosnat ?

Il est tout d’abord inquiétant de constater que Mohamed Bajrafil a participé au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) tenu au Bourget du 18 au 21 avril 2014, il a donné une conférence le 19 avril 2014 pendant ce meeting.
Le RAMF est organisé par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

-                                1559374834-mosquee-ivry-ram-uoif-2014 Amar Lasfar
1559374844-mosquee-ivry-uoif-freres-musulmans antisémitisme

En avril 2014, Mohamed Bajrafil a participé aux RAMF de l’UOIF au Bourget, un rassemblement d’islamistes militants qui soutiennent l’organisation politique des Frères Musulmans pro-Morsi, classée comme terroriste en décembre 2013 par les dirigeants égyptiens actuels.

Pour se faire une idée des influences idéologiques dispensées lors de ce rassemblement, on pouvait noter comme principaux intervenants en plus de Mohamed Bajrafil (hard-copy) :

- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
– Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, qui enseigne que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver. Il a tenu des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
– Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
– Nabil Ennasri qui appelle, lors des élections, les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Amar Lasfar, président de l’UOIF, qui glorifie la conquête du monde arabe par l’organisation politique des Frères Musulmans.
-
Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF,  a déclaré que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
- le prédicateur antisioniste Abdallah Benmansour, membre fondateur de l’UOIF, explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam.
- Hassan Safoui, prédicateur militant dans les Mosquées contre la Loi interdisant le port du voile islamique à l’école.
- Moncef Zenati, un prédicateur antisioniste virulent de l’UOIF.


Importation du conflit israélo-palestinien pendant le RAMF en avril 2014 au Bourget : des milliers de militants crient : « Nous sommes tous des palestiniens ! »

Mohamed Bajrafil est-il pour autant un adepte de l’idéologie des Frères Musulmans ? On constate que l’imam n’hésite pas à inviter des conférenciers de l’Islam politique fondamentaliste dans sa Mosquée à Ivry-sur-Seine.

-             1559374707-mosquee-ivry-ben-mansour-2 antisionisme

-                                 1559374707-mosquee-ivry-ben-mansour charia
Abdallah Benmansour, un des membres fondateurs de l’UOIF qui voit dans les Musulmans l’avenir de l’Humanité sous la Charia, et déjà présenté ci-dessus, était invité le 5 juillet 2014 pour donner une conférence à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine (hard-copy).

-                                                                     1559374753-mosquee-ivry-mohamed-ahsaini-2 chrétiens
-                                                 1559374753-mosquee-ivry-mohamed-ahsaini-3 christianophobie
le prédicateur Mohamed Ahsaini, pour qui une femme non voilée est une hérésie, a donné une conférence en juillet 2014 à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine

Le prédicateur Mohamed Ahsaini est également un invité régulier à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine (hard-copy). C’est un fondamentaliste qui considère que le voile islamique est une obligation pour les femmes, d’après lui, dans un sermon donné à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple, «une fille de sept ans qui commence à s’intéresser à ses cheveux, ça amène à l’échec scolaire, et à la perturbation psychologique.»

-                                                                   1559374780-mosquee-ivry-nabil-ennasri-2 Coran

Nabil Ennasri, déjà présenté plus haut dans l’article, un militant politique antisioniste et antioccidental, est également dans les petits papiers de Mohamed Bajrafil. Il fut invité à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine en juillet 2014 (hard-copy)

 

On va constater que la vision de l’Islam dispensée par Mohamed Bajrafil suit le fil conducteur de ces prédicateurs. Elle est essentiellement antioccidentale et anti-américaine Court extrait de ses conférences données à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine, consultables gratuitement en ligne.

« Le dhimmi, c’est le non-musulman, le chrétien ou le juif qui vit dans une population à majorité musulmane. Celui-ci bénéficie d’un statut particulier qu’on appelle le dhimmisme. On fait un pacte de non-agression dans ce qu’on appelle aujourd’hui la concitoyenneté.
Parmi les français, il y en a qui sont musulmans, et d’autres qui ne le sont pas. Si la composante de la population française était à majorité musulmane, et c’est ce que ne comprennent pas les gens, il aurait fallu que nous nous occupions autant de nous même que de ceux qui ne sont pas musulmans. »

[0:40]
Conférence de Mohamed Bajrafil, L’État musulman (hard-copy)

« La première constitution de l’Histoire de l’Humanité, ce ne sont ni les romains, ni les grecs, ni les persans qui l’ont établie, c’est le Prophète Mohamed qui l’a écrit, qui l’a demandé. »
[16:49]
Conférence de Mohamed Bajrafil, « jihad, jizya et patrie : une résistance intellectuelle »

Mohamed Bajrafil développe une vision idéologique totalitaire, et nous montre que l’Islam n’est pas simplement une religion dans le sens spirituel du terme, qui ne concerneraient que la communauté musulmane. Les populations non-musulmanes sont englobées dans le système islamique en tant que sous-citoyen (le dhimmi) soumis par une loi islamique, qui serait d’après l’imam, « la première constitution jamais écrite dans l’Histoire de l’Humanité » (sic).
Plus grave, Bajrafil nous explique que si un jour la population française devient majoritairement musulmane….les décisions devront se faire par des dirigeants musulmans, ce seraient eux qui deviendraient responsables en « s’occupant » des non-musulmans. Le retour du statut de dhimmi !
Pour comprendre ce qu’est ce fameux « pacte de non-agression », évoqué par Mohamed Bajrafil, voyons en résumé le traité établi par le Calife Omar au VIII siècle pour « protéger » les non-musulmans, qui a servi de base de juridiction islamique jusqu’au XIXème siècle pour régir la vie des dhimmis dans le monde musulman :

  • Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
  • Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
  • Nous ne cacherons rien aux Musulmans qui soit de nature à leur nuire.
  • Nous n’enseignerons pas le Coran à nos enfants.
  • Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n’empêcherons aucun de nos parents d’embrasser l’Islam, si telle est sa volonté.
  • Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.
  • Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
  • Nous ne monterons point sur des selles.
  • Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
  • Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
  • Nous nous tondrons le devant de la tête.
  • Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
  • Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement. Nous n’y élèverons pas la voix en présence des Musulmans. Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques. Nous n’élèverons pas la voix en accompagnant nos morts. Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous n’enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.
  • Nous n’aurons point de vue sur les maisons des Musulmans.
  • ………

Ces contraintes sont basées sur la sourate 9:29 du Coran :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies. »
Est-ce que les règles énoncées dans ce pacte de « non-agression » vous semblent respectueuses des droits des non-musulmans (dhimmi), comme le suggère Mohamed Bajrafil ?

Cette « constitution » élaborée par le Prophète Mohamed, qui met sous protectorat musulman les minorités religieuses, gère également les comportements en société des individus, des familles, au détriment de leur vie privée. Tout doit être sous contrôle.
Extrait d’une des conférences dans laquelle Mohamed Bajrafil donne une « leçon d’Humanité à la France » sur les punitions à infliger en cas d’adultère.

« Il faut que cela soit au nom de l’État. Exactement comme aux États-Unis aujourd’hui, il y a des états qui appliquent la peine de mort. Mais ce n’est pas l’individu qui a le droit de se faire justice. Si vous expliquiez tout ça aux gens, même l’histoire du moratoire, on n’en parlerait même pas.
Du temps du Prophète, quatre personnes ont vu une personne faire l’acte adultérin. Il a rappelé les quatre. Il en a appelé un, deux, trois, qui ont dit qu’ils ont vu, le quatrième a dit qu’il n’était pas sûr. Il les a pris les quatre : BOUM, BOUM, BOUM, BOUM, ils se sont fait flagellés, pourquoi ? Parce que vous n’êtes pas sûr, et que vous avez porté atteinte à l’honneur d’un homme et d’une femme, donc c’est vous qui méritez d’être punis, pas lui. »  

[13:02]
Mohamed Bajrafil – « Leçon d’Humanité à la France » (hard-copy) et sur Youtube

On pourrait croire que Mohamed Bajrafil est un Musulman progressiste, mais à aucun moment par exemple, il ne remet en cause les punitions pour acte d’adultère préché par le Prophète Mohamed dans la Charia islamique. Si quatre témoins se présentent et prouvent l’acte d’adultère, le couple accusé sera flagellé en public, sinon, ce seront les calomniateurs qui seront flagellés s’ils ne peuvent apporter les preuves de l’acte.
Est-ce que cet enseignement de la Charia est adapté à nos sociétés occidentales ?

-                                              1559374762-mosquee-ivry-mohamed-bajrafil-4 Frères Musulmans

« Les dégats qu’Israël a fait en un mois, ne représentent même pas 1% des dégats que commettent les cinémas américains dans la tête de nos enfants. »
[0:00]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine (hard-copy)

Mohamed Bajrafil est par ailleurs un militant politique antioccidental et anti-américain.
Pour faire la promotion de l’Islam, Bajrafil critique le monde occidental, diabolise en permanence l’État français, l’occident et le gouvernement américain. L’Occident est sans cesse décrédibilisé, mis en opposition avec les soient disantes valeurs saines de l’Islam, la religion d’Amour, de Paix et de Tolérance.

Exemple, parmi une de ses nombreuses conférences traitant le sujet, « Leçon d’Humanité à la France », quelques extraits en gras italique ci-dessous :
« On nous parle de choc des civilisations, mais qui a cherché qui ? Nous on s’est opposé à qui ? Si vous comptez la première et la deuxième guerre mondiale, en nombre de victimes, je suis certain que depuis que l’Humanité existe, il n’y a pas eu autant de morts, en deux guerres. Et ça a eu lieu où ça ? L’Islam a appelé à faire quoi dans cette histoire ? L’Islam était où ? Sachez le dire aux gens. Aujourd’hui l’Islam est montré du doigt partout. Même dans la campagne présidentielle, ça pose problème. Mais l’Islam n’a jamais appelé à tuer personne ! Bande d’idiots, lisez l’Histoire ! Si Hitler était Musulman, je vous aurai donné raison !
Même le président sortant Sarkozy l’a dit : « Hitler n’était pas Musulman », sauf que je ne sais pas ce qui s’est passé par la suite pour qu’il réintroduise l’Islam dans la cabane présidentielle, alors qu’il a avoué qu’Hitler n’était pas Musulman, il n’était pas Arabe, il était d’ici, aryen, comme nous ! Enfin, on se comprend. « 
[...]
« Quand l’Islam était en Espagne, est-ce que les vieilles églises ont été détruites ? Elles sont là ! Si l’Islam était une force d’occupation, aucune de ses Églises ne serait debout. Quand l’Islam est parti, toutes les Mosquées ont été transformées. Qui a des leçons d’Humanité à donner à l’autre ? »
[02:13]
« Nous musulmans, nous n’avons à recevoir de leçons de quelque religion que se soit par rapport à ces choses là. Les croisades, qui est parti chercher qui ? C’est l’Islam qui est venu, qui a massacré ? Absolument pas ! »
[03:17]
« Le Frère Tariq Ramadan, il est devenu porte-drapeau, mais il faudrait qu’il y en ait 36 000, pour faire savoir ce qu’est l’Islam, parce qu’il ne peut pas tout faire tout seul ! »
[14:55]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine – « Leçon d’Humanité à la France »

L’imam d’Ivry ne fait que taper sur l’Occident, mais jamais sur les atrocités perpétrées par les Musulmans au nom de l’Islam au cours de l’Histoire.
Il évoque les Croisades, Hitler, mais jamais les jihad islamiques.
Mohamed Bajrafil manipule les Musulmans d’Ivry-sur-Seine en passant sous silence les dizaines de millions de morts perpétrés au cours des siècles suite aux persécutions et jihad islamiques pour imposer la Charia dans de vastes parties du monde.
Si l’Islam est si pacifique et tolérant envers les minorités religieuses comme veut nous le faire croire Bajrafil, alors pourquoi la Grande Mosquée de Cordoue a-t-elle été construite en détruisant la Basilique et le monastère de Saint-Vincent, et pourquoi toutes les autres Églises de la cité furent détruites ? Où est la tolérance en Islam, censée préserver les lieux de culte chrétiens comme l’affirme Bajrafil ?

L’Empire chrétien byzantin a été totalement démantelé par les ottomans lors des conquêtes islamiques, faisant des centaines de milliers de morts, et les milliers d’Églises ont toutes été transformées en Mosquées (à quelques exceptions près), dont la célèbre Basilique Sainte-Sophie de Constantinople (Istanbul), transformée en Mosquée au XVème siècle, puis devenue musée depuis 1934 sous Attatürk.
L’anéantissant d’un patrimoine chrétien d’une valeur inestimable, la population turque vivant aujourd’hui sur les vestiges de l’Empire byzantin, est à 99% musulmane. Tout cela est passé sous silence par Mohamed Bajrafil.

Le but étant bien évidemment de magnifier l’Islam et de montrer un Occident décadent aux valeurs malsaines dont les dirigeants ne cessent de persécuter les Musulmans. Mohamed Bajrafil va même jusqu’à encourager les Fidèles d’Ivry-sur-Seine à suivre le prédicateur Tariq Ramadan, proche de la mouvance des Frères Musulmans, qui appelle officiellement au boycott d’Israël et à la construction d’un état islamique sous la charia.

Toujours dans la même optique, en opposant l’Islam glorieux et l’Occident oppresseur, Mohamed Bajrafil nous décrit ce qu’est le féminisme islamique, et nous explique comment la femme est glorifiée dans l’Islam, et maltraitée en Occident. Un court extrait de sa conférence « Le féminisme islamique » en gras italique ci-dessous :
« L’Islam est le féminisme par excellence, au sens noble du terme. Quand il(le Prophète Mohamed) est venu et qu’il a trouvé qu’on enterrait vivante la femme, il a dit : « Les Croyants et les Croyantes sont les surveillants les uns des autres. » ça, c’est le féminisme. Et ce n’est pas les avis de Caroline Fourest ou je ne sais qui à gauche ou à droite. Le féminisme, c’était une révolution. Mais aujourd’hui, on tape sur quelqu’un de faible, car tout ce qui touche l’Islam vend, surtout quand on dénigre l’Islam.
Est-ce que ces imbéciles-là lisent l’Histoire de l’Islam, l’Histoire des Arabes ? Jusqu’au début du siècle dernier en France, la femme donnait une dot à son mari. Dans la civilisation occidentale pendant très longtemps, la femme était la propriété de son mari. Ils nous prennent pour des imbéciles, où ils croient qu’on ne lit pas l’Histoire ?
Et il y quatorze siècles, un homme, avec une religion venant d’Allah est venu dire : « non, elle a droit à l’héritage. »
[0:00]
« Revenons au comportement du Prophète. Les savants de l’Islam disent que le quart du droit musulman vient d’Aïsha (une des femmes du Prophète). Donnez-moi le nom d’une femme au XXIème siècle en France, je vous mets au défi de me trouver une femme qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam. Allez, amenez-la moi, je vous attends ! Le quart du droit musulman vient de Aïsha, le quart de l’Islam vient d’une femme. Donnez-moi le nom d’une femme dans le monde qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam, Caroline Fourest et compagnie, venez ! Allez trouvez-la moi ! [...] Alors qu’en France, qu’une femme soit premier ministre, c’est une galère. [...] Et on vient nous dire que l’Islam a volé les droits à la femme ?« 
[2:59]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d’Ivry-sur-Seine – « le féminisme islamique », et sur Youtube (hard-copy)

Pour les gens qui connaissent l’Islam, les propos de Bajrafil sont presque risibles. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, serait l’inventeur du féminisme moderne, le Libérateur de la femme !
Pour réhausser le statut de la femme en Islam, Mohamed Bajrafil manipule les musulmans et leur fait avaler des couleuvres.
Aïsha, une des femmes du Prophète, (épousée à 6 ans et consommée à 9 ans d’après les hadiths authentiques de Boukhari, pédophilie vous avez dit ?) a inspiré la juridiction islamique, ce qui démontrerait l’avancée du monde islamique en matière de droits des femmes, et qui n’aurait d’après Bajrafil aucun équivalent dans la civilisation occidentale, les femmes étant considérées comme des arrierées en occident, des propriétés de leur mari.

Mohamed Bajrafil n’a jamais lu de biographie du Prophète ? Aurait-il oublié les hadiths authentiques de Boukhari, Muslim, Abou Da’woud ?
Combien de femmes avait le Prophète ? On lui connaît au moins neuf femmes en même temps. Combien d’esclaves sexuelles possédait-il dans son harem, gagnées comme prises de guerre ?
Mohamed Bajrafil n’at-il pas consulté, SUR LE PROPRE SITE OFFICIEL DE LA MOSQUÉE D’IVRY-SUR-SEINE, les livres de la Sunnah du Prophète Mohamed (hard-copy) ?
N’a-t-il pas lu « les Jardins des vertueux », un livre référence écrit par des auteurs « reconnus pour leurs sciences et leurs bonnes croyances », disponible gratuitement et intégralement en ligne sur le site de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine pour parfaire la connaissance de l’Islam ?

-                                                                 1559374741-mosquee-ivry-le-jardin-des-vertueux guerre sainte
« Les jardins des vertueux », livre référence pour les Musulmans après le Coran, est un véritable manifeste antichrétien, antisémite et misogyne, appelant à la gloire au combat contre les Infidèles (jihad islamique)

On peut lui rafraichir la mémoire et lui rappeler quelques passages de ce livre concernant « la juridiction féminine » :

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin ». [Bukhari et Muslim]
p84

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim]
p464

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)
p84

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)
p84

989.Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu a dit: «II est interdit à toute femme qui croit en Dieu et au jour dernier de faire un voyage d’un jour et d’une nuit sauf si elle est accompagnée d’un parent n’ayant pas le droit de l’épouser (père, frère, fils etc…)». (Unanimement reconnu authentique)
p272

990. Ibn « Abbàs (das) rapporte qu’il a entendu le Prophète dire: «Surtout qu’un homme ne reste pas en tête à tête avec une femme sauf si elle est accompagnée d’un parent n’ayant pas le droit de l’épouser. De même que la femme n’a pas le droit de voyager sans être accompagnée de ce parent». Quelqu’un dit: «O Messager de Dieu ! Ma femme est sortie en pèlerinage et je viens d’être enrôlé pour telle campagne militaire». Il lui dit: «Va plutôt faire le pèlerinage avec ta femme». (Unanimement reconnu authentique)
p272

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – les femmes 4:34

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – les femmes 4:34

Où est la défense de la femme par le « beau modèle », le Prophète de l’Islam ?
Pensez-vous que cet ouvrage, disponible en ligne sur le site de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine afin d’endoctriner les Musulmans, peut servir de modèle au « féminisme islamique » ? Comment pensez-vous que se comporte un pieux Musulman envers sa(ses) femme(s), après avoir ingurgité ce livre ? Quel est le statut des femmes musulmanes dans les 57 pays officiellement musulmans (membres de l’OCI), ont-elles la liberté d’épouser des non-musulmans ? D’hériter l’équivalent de ce qu’hérite un homme ?

Il faudrait que Mohamed Bajrafil nous montre également dans quel califat islamique les femmes ont eu autant de pouvoir que les reines de France, comme Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Marie de Médicis, Catherine de Médicis qui ont gouverné des États, ou Jeanne d’Arc qui a commandé l’armée de France contre les anglais à la fin du Moyen-âge.

-                                                             1559374806-mosquee-ivry-pierre-gosnat-soutient-le-terroriste-marwan-barghouti hadiths

Pour satisfaire la communauté musulmane et récupérer des voix électorales, le maire communiste d’Ivry-sur-Seine Pierre Gosnat est prêt à céder aux revendications des islamistes fondamentalistes diffusant les préceptes de la Charia (juridiction incompatible avec une démocratie) et la haine de l’Occident, détruisant sur le long terme, le tissu social et structurel de la ville.
Le maire va jusqu’à soutenir le terroriste palestinien Marwan Barghouti en 2009, un des leaders des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, organisation ayant commis des attentats contre des civils israéliens. Pierre Gosnat a nommé le terroriste « citoyen d’Honneur » de la ville, et demande sa libération (il est actuellement détenu en Israël), comme le réclament les associations islamistes de banlieues.

6 mai, 2014

Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 56 min

Cenon est une ville de 22 000 habitants dans l’agglomération bordelaise. La région Aquitaine a vu se développer ces dernières décennies une forte présence musulmane, et la création de lieux de Culte islamiques. À Cenon, les Musulmans disposent d’une Mosquée dont l’imam est le prédicateur d’origine mauritanienne Mahmoud Doua.
Mahmoud Doua est un membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique classée comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.

Mahmoud Doua est membre de la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), association de promotion de l’Islam dans la région bordelaise, dont un de ses membres influents est Tareq Oubrou.
Tareq Oubrou est également membre fondateur de l’UOIF, il a participé au rassemblement annuel des Musulmans du Bourget de l’UOIF en 2013, en compagnie de prédicateurs antisémites venant du monde musulman.

La FMG est à l’origine, avec l’aide de la participation active du maire UMP Alain Juppé, du projet de construction d’un immense complexe islamique pouvant accueillir sur un terrain de 7000 m², 3500 Fidèles, la Grande Mosquée de Bordeaux.

-                                                                          Conférence de l'imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l'Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme
Le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux, à l’initiative de Alain Juppé, pourra accueillir 3500 Fidèles Musulmans

Pour réunir les fonds nécessaires afin de financer le centre culturel Musulman dont le coût est estimé à 20 millions d’euros, Mahmoud Doua compte sur l’appui de puissances étrangères, l’Azerbaïdjan et le Qatar.
Une ingérence qui aura des conséquences sur l’enseignement de l’Islam dispensé dans le lieu de Culte, qui aura peu de chance d’être compatible avec les fondements et les valeurs de la république française, vu les régimes idéologiques islamiques gouvernant ces pays.

La création d’un tel complexe islamique dénaturera l’identité culturelle de la ville, avec la création d’un environnement proche d’une société islamique, avec création de restaurants halal (boucheries, kebabs, pizzeria, etc…), la mort des commerces traditionnels dans les quartiers environnants, la transformation du paysage par les femmes voilées en hijab et l’implantation progressive de l’idéologie totalitaire des Frères Musulmans : la Charia islamique.
Face à cette réalité se profilant, des manifestations sont organisées pour empêcher la construction du lieu de Culte, comme celle du 8 février 2014, à l’initiative du Front National et de collectifs de défense de la laïcité.

-                                                           1570232534-mosquee-bordeaux-manifestation-islamisation-2 adam dans religion

-                                                   1570232534-mosquee-bordeaux-manifestation-islamisation Alain Juppé
-                            Manifestation contre le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux le 8 février 2014

De fait, Mahmoud Doua défend les principes islamiques édictés dans le Coran, en particulier le port du voile islamique qui doit êtré porté sans contraintes en tous lieux.
Le 7 avril 2010, dans un débat télévisé « face aux français » et contre Marine Le Pen, Mahmoud Doua sous-entend qu’il s’est battu contre la loi qui interdit le port du voile islamique à l’école.

-                                                         1570232451-mahmoud-doua-face-aux-francais Alexandrie
l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, opposé à l’interdiction du port du voile islamique dans les écoles, et de la Burqa dans l’espace public.

Il est également opposé à la loi qui interdit la Burqua et le niqab (voile couvrant l’intégralité du corps y compris le visage) dans la rue, dans l’émission « c’est dans l’air » de Yves Calvi avec Caroline Fourest, il explique :
« Sur le plan des libertés individuelles, pas sur les interprétations religieuses, je respecterai et défendrai ces femmes au nom d’un principe essentiel de notre république qui est la liberté individuelle. »
[01:25]

Par ailleurs, dans l’émission de France 2 « Face aux français » du 2 mars 2011, Mahmoud Doua nie l’existence de persécutions antichrétiennes en Orient.
« Je ne peux pas laisser passer certaines informations, parce que vraiment, c’est de la désinformation. Parler de la répression de minorités chrétiennes en Orient, c’est de la désinformation. Je vais vous dire une chose : la presse vient de révéler que les manifestants en Égypte demandent le procès du ministre de l’Intérieur, parce que c’est lui qui est l’auteur des attentats à Alexandrie. »
« Arrêtez de parler de la répression des minorités chrétiennes en Orient, parce qu’elle a été entretenue par les pouvoirs en place pour semer la division confessionnelle. »

-                                                                            1570232525-mosquee-bordeaux-mahmoud-doua-rouen baptême

Mahmoud Doua dispense ses enseignements dans les Mosquées de France, affiche de promotion où il donne une conférence à Rouen le 21 novembre 2009 pour l’association islamique l’Union des Musulmans de Rouen (UMR), des islamistes fondamentalistes

Mahmoud Doua est par ailleurs régulièrement invité par les associations islamiques de France pour y précher la « Bonne Parole ». Dans une conférence donnée à Nantes dans le cadre des « vendredis du savoir », une association affiliée à l’UOIF, l’imam revient sur la persécution des Chrétiens d’Orient :
« Le statut du non-musulman, les détracteurs de l’Islam les appelle le « dhimmi », un citoyen de seconde zone. Alors que ce n’est pas vrai. Il est sous la protection de Dieu et de son Prophète, parce qu’il est minoritaire. Et l’Islam tient à respecter sa culture et sa religion, de la protéger. Le Prophète dit que celui qui ne respecte pas les droits des dhimmis, il serait son avocat le Jour du Jugement dernier. Les Chrétiens et les Juifs opprimés par leur spécificité religieuse ? On me dit que j’ai nié le massacre des Chrétiens en Orient dans une émission. Ce n’est pas ce que j’ai dit.
J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés. Je n’ai pas dit qu’ils ne sont pas opprimés, cela n’a jamais été au nom de l’Islam, même si les gens le font au nom de l’Islam, ce sont des gouvernements en place, surtout en Égypte, aujourd’hui, dans le procès du ministre de l’Intérieur l’a reconnu : les attentats d’Alexandrie ont été commis par les services de renseignements égyptiens pour provoquer les tensions intercommunautaires entre les Coptes et les Musulmans.

Relisez l’Histoire, comment les Chrétiens vivaient en paix, protégés dans leurs pratiques religieuses. Les minorités chrétiennes que l’on retrouve aujourd’hui en Orient, on ne les retrouve pas en Occident. Le seul endroit où on parle encore la langue de Jésus, l’araméen, c’est dans le monde Musulman, en Syrie. Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »
[18:30]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Pour Mahmoud Doua, l’Islam a été un havre de paix pour les minorités religieuses tout au cours de l’Histoire et ne pourrait donc pas être à l’origine de l’oppression qu subissent les Chrétiens d’Orient actuellement.
Pour justifier son argumentaire, le prédicateur explique que les seules minorités qui parlent encore la langue de Jésus, l’araméen, vivent dans le monde Musulman et pas dans le monde occidental. Mahmoud Doua oublie de préciser que ces minorités chrétiennes originaires de Syrie, d’Irak, de Turquie, etc… étaient implémentées dans ces régions bien avant l’arrivée de l’Islam et de ses conquérants, et n’ont jamais vécues en Occident. Elles vivent sur leur terre originelle, il est donc normal qu’on ne les trouve pas en Europe.
Faux argument pour masquer la vérité sur l’Islam, car ce que ne dit pas Mahmoud Doua, c’est que ce qui était majorité s’est transformé en minorité, vaincues par les conquérants Musulmans, les minorités Chrétiennes ont vécu sous la Charia, avec un statut spécialement crée pour eux, le statut de « dhimmi » ayant pour base législative un verset du Coran :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »
Le Coran 9:29
Les Chrétiens et les Juifs devaient signer un traité de reddition, la « capitation après s’être humiliés ».
La formulation la plus célèbre de ce traité est le pacte du Calife Ommar, promulgué au VIIIème siècle qui régit législativement le statut de dhimmi, signé de manière unilatérale et sans compromis entre les conquérants Musulmans et les minorités vaincues.

Parmi les mesures humiliantes auxquelles devaient se soumettre les dhimmis en terre d’Islam spécifiées dans le pacte d’Ommar, on peut noter :
- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans.
- Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.

- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
- Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
- Nous ne monterons point sur des selles.
- Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
- Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
- Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
- Nous nous tondrons le devant de la tête.
- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement.
- Nous n’y élèverons pas la voix en présence des Musulmans.
- Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques.
- Nous n’élèverons pas la voix en accompagnant nos morts.
- Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous n’enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

etc…

On voit que le prix de la « protection » des minorités religieuses, encensée par Mahmoud Doua, coûte assez cher et restreint sensiblement leurs libertés individuelles.
Ces mesures ont généré tout au long de l’Histoire, persécutions, humiliations par la soumission sous plusieurs formes.
La plus répandue, l’esclavage. Ceux qui refusaient de se soumettre ou de se convertir étaient exécutés ou réduits en esclavage. Quantités d’ouvrages d’historiens relatent la traite esclavagiste par les arabo-musulmans et les ottomans. On pourra se référer entre autres, aux ouvrages « Esclaves Chrétiens, maîtres Musulmans » de Robert Davis, « le génocide voilé » de Tidiane N’Diaye, ou encore « Captifs en Barbarie : L’histoire extrordinaire des esclaves européens en terre d’Islam » de Gilles Milton.

Les califats ottomans, tout aussi fanatisés par l’Islam que les dynasties Arabes, ont instauré pendant plusieurs siècles en plus du statut de dhimmi, le « devshirmé » : tous les ans, dans l’empire ottoman, les familles chrétiennes sont rassemblées sur la place des villages, et des enfants chrétiens sont retirés à leur parents pour former le principal corps de troupe de l’armée de fantassins, les Janissaires. Élevés, fanatisés à l’aide du Coran et rompus aux techniques de combat, ils deviennent de véritables machines de guerre incorporés dans le Jihad islamique, oubliant toutes leurs références chrétiennes.
Pendant le siège de Malte en 1565, les ottomans qui tentèrent durant plusieurs mois de s’emparer de l’île, présentaient en première ligne pour donner l’assaut aux fortifications, des milliers de Janissaires.

-                                                       1570232525-mosquee-bordeaux-janissaires Bible

Enfants-esclaves Chrétiens enlevés à leur famille puis formés à l’aide du Coran afin d’intégrer le corps d’élite de l’armée ottomane pour le Jihad islamique : les Janissaires (illustration : troupes janissaires du XVIIème siècle)

On peut se référer au livre de Bat Ye’or « Les chrétientés d’Orient : entre Jihad et dhimmitude », qui regroupe quantités de témoignages historiques, de lettres, de documents provenant de voyageurs, de prêtres, de califes, d’historiens Arabes, Chrétiens, Juifs ou Musulmans, ou d’ambassadeurs en terre d’Islam rendant compte de la difficulté de la vie des Juifs et des Chrétiens sous le statut de dhimmi sur des périodes couvrant plusieurs siècles.
Pour simple exemple, parmi des centaines de reproductions de documents reportés en annexe de l’ouvrage de Bat Ye’or, on peut noter un extrait d’une lettre, issue de documents de la diplomatie britannique, du colonel Hugh Rose adressée à l’ambassadeur Stratford Canning à Constantinople, rendant compte d’insurrections survenues à Alep (Syrie) en 1850 :
« La nuit ayant laissé le champ libre aux insurgés, pour commettre toutes sortes d’atrocités dans le quartier chrétien, Karim Pasha, fit le matin, ce qu’il appela une « manifestation militaire », c’est-à-dire qu’il fit défiler ses troupes et ses canons au son de la fanfare autour du quartier, où en plein jour les émeutiers brûlaient et pillaient les Églises, assassinaient les gens du clergé et les laïques, violaient les femmes chrétiennes en présence de leurs parents les plus proches et les plus chers. »
Diplomatie britannique – FO 78/836 (n°47)

-                                               1570232582-mosquee-bordeaux-stratford-canning-2 Bordeaux

Les diplomates britanniques – l’officier Hugh Rose (à gauche) correspondant en Syrie, et l’ambassadeur Stratford Canning (à droite) à Constantinople capitale de l’empire ottoman, témoins historiques de l’oppression des minorités chrétiennes en Orient au XIXème Siècle

Mahmoud Doua déploie sa propagande devant son public de fidèles Musulmans en masquant la vérité sur ces persécutions, par la théorie du complot : il accuse le régime égyptien de Moubarak d’avoir fomenté les attentats contre les Coptes d’Égypte dans une église d’Alexandrie ayant fait 21 morts le premier janvier 2011 pour créer des tensions et provoquer la guerre.
Même si peut-être, le gouvernement n’est pas entièrement innocent sur cet acte terroriste, cela reste évidemment à prouver, il n’en reste pas moins que Mahmoud Doua utilise ce fait pour masquer la réalité des persécutions des Coptes dans tout le pays.
Les Coptes d’Égypte ont toujours été la proie de discriminations, de persécutions, que se soit sous l’ère Moubarak ou sur des périodes antérieures.
Ils sont réduits en esclavage ou au statut de dhimmi pendant des siècles par les Musulmans, jusqu’à l’arrivée de Napoléon qui par sa campagne impérialiste en Égypte de 1798-1801, abolira ce statut infamant de sous-citoyen, et promulguera même un général Copte à la tête des armées égyptiennes, Al-Jawhari, ce qui ne s’était jusqu’alors jamais produit sous domination musulmane.

-                                                  1570232552-mosquee-bordeaux-napoleon-2 cenon

« J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance. Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir. »
extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte

Malgré l’abolition de ce satut, les Coptes en tant que minorités n’ont pu conserver une égalité de droits avec les Musulmans, tant que l’Égypte est restée sous l’influence occidentale. Après le départ des français, puis des anglais en 1952, les coptes sont de nouveau régulièrement victimes de brimades et de discriminations.
On ne peut, dans cet article, énumérer tous les actes anti-coptes, juste quelques faits.

On peut noter l’interdiction de l’élevage de porcs dans tout le pays depuis mai 2009 sous prétexte de contamination par la grippe porcine (qui n’affecte l’homme que dans des cas très rares), un prétexte fallacieux, la réalité est que les cheptels de porcs, animaux jugés impurs par les instances musulmanes, ne doivent plus être élevés en terre d’Islam.
Les Coptes, véritables natifs d’Égypte et descendants de la civilisation des Pharaons (« copte » veut dire « égyptien ») n’ont plus le droit d’élever de porcs dans leur propre pays, soumis aux préceptes de la Charia.

-                                                        1570232544-mosquee-bordeaux-mary-sameh-etranglee-par-un-musulman-en-egypte charia

Funérailles de Mary Sameh George, jeune fille Copte de 25 ans poignardée à seize reprise et étranglée à mort le 29 mars 2014 par un Musulman lors d’une manifestation de la confrérie des Frères Musulmans.

-                                                       1570233341-mosquee-bordeaux-musulmans-pro-morsi chrétiens

-                    Le 18 janvier 2013, le village Copte d’el-Marashda est attaqué par un millier de Musulmans pro-Morsi

Pendant l’été 2013, avec la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir, on dénote plus d’une soixantaine d’églises brûlées ou vandalisées par les Musulmans sur le territoire égyptien.

à Alexandrie :
    – L’église d’Abouna Maximos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
    – L’église de St Georges | Bakos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
à Arish :
    – L’église Saint Georges | Brulée
à Assiut :
    – Monastère du bon berger | Religieuses attaquées
    – L’église de l’Archange Michel | Encerclée
    – L’église St Georges | Brûlée
    – L’église Al-Eslah | Brûlée
    – L’église Adventiste | Le pasteur et sa femme ont été kidnappés, mais ont réussi à s’échapper
    – L’église Sainte Thérèse | Brûlée
    – L’église des Apôtres | Brûlée
    – L’église de la Sainte Renaissance | Brûlée
    – L’église de Saint Jean | Brûlée
    – Le diocèse Copte Orthodoxe | Abu Tig | Assiégé
    – Le diocèse de Saint Jean | Qusiya | Attaqué (pierres)
    – Maisons de coptes dans la rue Kolta | Attaquées
    – Boutique de ventes de Bibles et de livres liturgiques, rue Al Gomoherya | Brûlée

-                                         L’église Saint-Moïse à Minya incendiée par les Musulmans pro-Morsi

-                                                          1570232460-mosquee-bordeaux-eglise-al-anba-mousa chrétiens d'orient

-                                          L’Église Al-Anba Mousa de Mynia après son incendie en août 2013

à Beni Suef :
    – La basilique Sainte Fatima | Heliopolis | Tentatives d’attaque
    – L’église de la Vierge Marie | Hakim Village | Brûlée

à Fayoum :
    – L’église Sainte Demiana | Pillée et brûlée
- L’église Evangélique | al-Zorby Village | Pillée et détruite
- L’église Franciscaine | Brûlée

    – Deux boutiques de ventes de Bibles | Brûlée

à Gharbiya :
    – Le Diocese de St Paul | Brûlée

à Giza :
    – L’évechée d’Atfeeh | Pillée
    – L’église de l’Archange Michel | Kerdasa | Brûlée
    – L’église de la Vierge Marie | Assiégée

à Minya :
    – L’église de Delga | Attaquée
    – L’église des Pères Jésuites | Abu Hilal
    – L’église Saint Marc | Abu Hilal

-                                                     1570232477-mosquee-bordeaux-eglise-couvent-saint-joseph christianophobie
-                                                   Les restes calcinés du couvent Saint-Joseph à Minya

-                                         1570232477-mosquee-bordeaux-eglise-el-amir-tadros coptes
-                                                         L’Église El Amir Tadros (St Theodore) brûlée
    – L’église Evangelique
    – L’église Anba Moussa al-Aswad
    – L’église Apostolique
    – L’église du Salut des Ames | Brûlée
    – L’église Saint Jean | Brûlée
    – L’école Copte Secondaire pour garçons | Brûlée
    – Le refuge des soldats du Christ |
    – Le Diocese de Mallawi | Tentatives d’attaques (coups de feu, molotovs, et jets de pierres)

à Qena :
    – L’église Saint Marie | Tentative de brûlée l’église

à Sohag :
    – Eglise Saint Georges – brûlée
    – Eglise Sainte Demiana – attaquée puis brûlée
    – Eglise Sainte Vierge Marie – brûlée
    – Eglise Saint Marc et le Centre communautaire lui appartenant – brûlés
    – Eglise Anba Abraham – détruite puis brûlée

à Suez :
    – L’église anglicane des Saints Sauveurs
    – L’école fransiscane et l’école fransiscane -  brûlées
    – L’hôpital et le monastère du Saint Pasteur – brûlés
    – L’église du Bon Pasteur – jets de cocktails molotovs
    – L’église grecque orthodoxe – brûlée
    – Les institutions chrétiennes – toutes incendiées
    – Maison du prêtre Abouna Angelos (Prêtre de l’église de la Sainte Vierge et d’Anba Abraham) – incendiée
    – Propriétés et maisons de coptes – brûlées
    – 18 maisons coptes – brûlées
    – Le siège de l’association copte YMCA – brûlée
    – Bureau de la fondation évangélique & Oum El Nour – brûlées

à Louxor :
    – Boutiques appartenant à des coptes | Brûlées
    – Pharmacies appartenant à des coptes | Brûlées
    – Hôtels appartenant à des coptes | Attaquées et pillées


Les persécutions ne se résument pas à la seule Égypte évidemment, les minorités chrétiennes (les minorités juives, ont quant à elles, pratiquement disparu) sont victimes de discriminations dans tout le monde Musulman.

En Indonésie, « Jésus est un porc ! L’islam vaincra. » Ces graffitis s’étalent sur les murs des maisons, les carcasses calcinées des églises de Ternate. Cette petite île du nord des Moluques, qui abritait il y a quelques mois chrétiens et musulmans, est désormais « blanche », c’est-à-dire musulmane. Le cinéma, les bars, karaokés et discothèques ont été brûlés ou ont fermé. On ne circule plus à l’heure de la prière. Il ne reste pas une église debout.

En Indonésie, mille enfants catholiques de Timor Est, enlevés à leur famille en 1999, sont retenus par la force en Indonésie, convertis à l’islam, instruits dans des collèges islamiques et nationalisés.

À Homs en Syrie le 7 avril 2014, le prêtre jésuite Frans Van Der Lugt abattu dans son monastère, les Chrétiens ont évacué la ville, de 60 000 avant la guerre, ils ne sont plus qu’une trentaine.

persécutions des Chrétiens au Maroc, pays où il est interdit de faire du prosélytisme chrétien, toute tentative de convertir un Musulman au Christianisme est passible de prison. Les Chrétiens sont continuellement discriminés dans la société marocaine.

Le 25 mai 2009 en Algérie, six jeunes algériens convertis au Christianisme sont condamnés à deux ans de prison ferme pour exercice illégal d’un culte non musulman, dont Habiba Kouider, qui « corrompait les âmes musulmanes »  en ayant commis le crime de posséder quelques Bibles dans son sac.
La répression de la minorité chrétienne est constante en Algérie.

persécutions des Chrétiens dans la bande de Gaza : Rami Ayyad, Chrétien palestinien torturé et assassiné à Gaza, sa librairie chrétienne dynamitée

persécutions des Chrétiens du Kosovo, aujourd’hui minoritaires et parqués dans des enclaves de la région qui constituait historiquement le berceau de leur culture serbe chrétienne orthodoxe, par les Musulmans Albanais et avec la complicité des instances internationales.

persécutions des Chrétiens en Syrie, édifiant et monstrueux.

-                                                    1570232544-mosquee-bordeaux-massacre-d-al-duvair Coran

en mars 2013, les habitants du village chrétien d’Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda.

Image de prévisualisation YouTube

Les Chrétiens sont de nouveau soumis à la législation du statut de dhimmi (voir le pacte d’ommar ci-dessus) dans une partie de l’Irak et de la Syrie, dans une région où s’est instaurée un nouveau Califat crée par des factions musulmanes (État Islamique en Iraq et au Levant : ISIS). Les Chrétiens doivent s’acquitter d’un impôt (Jizya) s’ils veulent rester en vie.

chaque année, en moyenne mille jeunes filles chrétiennes et hindoues mariées de force et converties à l’Islam au Pakistan.

-                                                    1570232562-mosquee-bordeaux-persecutions-chretiens-pakistan devshirmé

-                    en mars 2013, des Musulmans ont incendié plus de cent maisons chrétiennes dans l’est du Pakistan


Ce n’est là qu’un aperçu des persécutions subies par ces minorités dans les différents pays africains, du moyen-orient et asiatiques (Soudan, Nigéria, Mali, Arabie Saoudite, Qatar, Indonésie, etc..)

-                                                     1570232525-mosquee-bordeaux-mahmoud-doua dhimmi

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon : « J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés….Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »

En diffusant dans les média que l’Islam est « Paix et Tolérance », l’objectif de Mahmoud Doua est de ne pas éveiller les consciences et laisser le totalitarisme islamique inoculer lentement la civilisation occidentale pour l’islamiser. Le prédicateur nous montre la vision globalisante de l’Islam dans la suite de sa conférence donnée à Nantes :

Image de prévisualisation YouTube

« L’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme, et quand vous lisez les message antérieurs, il n’y a pas de ruptures d’intégration de ce patrimoine religieux dans le Coran, donc une reconnaissance de la Thorah et de l’Évangile au singulier [Note] l’Islam ne reconnaît pas le Nouveau Testament comme texte religieux, mais uniquement l’Évangile au singulier, un texte qui se serait perdu et intégré de manière déformée dans le Nouveau Testament par des falsificateurs] .
[21:09]
« L’Islam est une réforme du Christianisme et du Judaïsme, c’est comme ça qu’il faut le présenter. Comment expliquez-vous le nombre de Chrétiens et de Juifs qui se convertissent à l’Islam ? »
[40:45]

« Le péché originel est un dogme fondamental du Christianisme. La notion de péché originel n’existe pas chez les Musulmans. Il y a la Croyance naturelle, il y a la bonté originelle tout simplement. Quand on dit ça à une mentalité chrétienne, ils sont subjugués à ce que nous sommes nés Croyants. Une fois, j’ai reçu dans ma permanence une convertie. Pourquoi ? Parce qu’il y avait un prêtre qui a refusé de baptiser son fils qui était en train de mourir. Quand elle a su que dans l’Islam, il n’y a pas de Baptême, et que les portes de la miséricorde sont ouvertes à tous, et que l’homme est naturellement croyant, c’est quand même une approche tout à fait originelle pour les Chrétiens. »
[46:34]

« Le récit de Adam et Ève : dans le récit biblique, c’est Ève qui a commis la faute, et qui a poussé Adam après. Mais dans une société qui a combattu pour l’égalité entre l’homme et la femme, c’est une approche misogyne, sexiste du récit d’Adam.
Dans le Coran, on ne dit pas ça. Adam et Ève ont commis une faute tous les deux, tous les deux sont responsables. Parce que quand on dit que c’est Ève, c’est un peu la tentation féminine, la femme tentatrice dans la mentalité occidentale. Malheureusement, nous dans l’Islam, nous gardons encore ce mythe chrétien sans le savoir. »

[47:35]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Mahmoud Doua nous décrit le totalitarisme islamique : chaque être humain naît Croyant Musulman, c’est sa nature propre, il n’a pas le choix, il doit donc reconnaître l’Islam comme seule Religion et se soumettre à ses principes. Le Judaïsme et le Christianisme ne sont que des sous-produits falsifiés de l’Islam.
Le Prophète Mohamed est venu réformer l
e Christianisme, doctrine « misogyne et sexiste », qui doit s’effacer devant la grandeur des enseignements de la vraie religion, l’Islam.
L’exégèse de la Bible de Mahmoud Doua pour décrédibiliser le Christianisme devant ses Fidèles est discutable. Ève a été trompée par le serpent pour mordre dans le fruit défendu, elle a ensuite détourné Adam, mais Adam qui connaissait l’interdiction, n’a rien fait pour l’en dissuader, et a commis le péché : il est donc tout aussi responsable. D’ailleurs, Dieu punit à la fois Adam et Ève.
Mahmoud Doua veut faire croire que le Christianisme et la pensée occidentale sont à l’origine du mythe de « la femme tentatrice».
Il devrait se plonger dans le Coran et en particulier sur la sourate IV dédiée aux femmes (An-Nisa), où le Prophète Mohamed enseigne aux hommes comment ils doivent traiter leurs femmes, quelques extraits :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:34

« Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:3

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:11

« Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:25

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »
Le Coran – An-Nur (la lumière) 24:31

Dans le Coran, les femmes sont asservies à l’homme.
Elles lui doivent obéissance, sinon, il est permis de les frapper.
Un homme peut épouser jusqu’à quatre femmes, voire également ses esclaves (vous avez bien lu !).
La femme vaut la moitié d’un homme dans le cadre de l’héritage.
Il est intéressant de constater comment Mahmoud Doua applique une technique de renversement de situation : C’est l’Occident Chrétien, où les femmes sont libres de diriger des pays, de vivre leur célibat, de s’habiller légèrement, qui serait sexiste et misogyne, et c’est l’Islam qui cache ses femmes derrière un voile, un hijab ou une burqa, sous tutorat du mari ou de la famille dans la plupart des pays Musulmans, qui serait Terre de liberté féminine !

-               1570232506-mosquee-bordeaux-francaises-2 Églises

Pour résumer la pensée de l’imam Mahmoud Doua, l’Occident Chrétien « misogyne et sexiste » doit suivre l’Islam, modèle parfait de libération de la femme.

Les habitants de la ville de Bordeaux suivront-ils cette voie, dans l’édification d’une société islamique, lorsque la Grande Mosquée sera construite ?

 

-                                                                               1570232591-mosquee-bordeaux-tareq-oubrou-legion-d-honneur Égypte
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »

« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »
Sermon de Tareq Oubrou devant les Fidèles Musulmans dans les années 1990

L’islamiste proche des Frères Musulmans Tareq Oubrou décoré de la Légion d’Honneur par le maire UMP Alain Juppé le 6 février 2014

-                                                                     1570232460-mosquee-bordeaux-alain-juppe esclavage

« Votre personnalité cher Tareq Oubrou est d’une grande richesse, vos talents sont multiples, imam, théologien, intellectuel, homme de tribune, acteur associatif, tellement impliqué dans la vie de notre cité, à la fois pasteur, docteur, citoyen. »
[01:20]
Discours du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, pendant la remise de la Légion d’Honneur à Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, le 6 février 2014

11 avril, 2014

Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Chartres (association la Plume Chartraine) : « Dans deux passages du Coran, il y a l’obligation pour la femme de porter le voile. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 09 min

Chartres est une commune d’environ 40 000 habitants dans le département d’Eure-et-Loir (90 km au sud-ouest de Paris). La ville est connue historiquement pour sa cathédrale gothique, lieu de pèlerinage traditionnel pendant le dimanche des Rameaux et la Pentecôte.

-                                         Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Chartres (association la Plume Chartraine) :

-                                                                                    La cathédrale de Chartres

Depuis trois décennies, Chartres et le département d’Eure-et-Loir connaissent une vague d’immigration importante, avec une forte représentativité de la communauté musulmane. Des associations pour développer le culte musulman se multiplient, 13 lieux de culte islamique sont répertoriés sur le département.
La communauté obtiendra la permission du maire UMP Jean-Pierre Gorges, de construire une Grande Mosquée, qui sera inaugurée le premier juillet 2012.
Ce complexe islamique a été construit sur un terrain de 7200 m². D’une surface de 1200 m² la Mosquée peut accueillir entre 700 et 800 Fidèles. Le coût global de construction de l’édifice est d’environ un million d’euros.

-                                                   1537710115-mosquee-chartres Allah dans religion

-                                                    La façade d’entrée de la Grande Mosquée Anoussra de Chartres

-                                                 1537710132-mosquee-chartres-inauguration-jean-pierre-gorges antisémitisme
Inauguration de la Grande Mosquée Anoussra de Chartres le 1 juillet 2012, par le maire UMP Jean-Pierre Gorges (au centre) et Mohamed Moussaoui, président du CFCM (à droite)

Parmi les associations cultuelles de la ville, on peut noter la Plume Chartraine, une association islamique indépendante et privée créée en 2007, proposant l’étude de la langue arabe, et des activités culturelles. Elle s’est développée en 2012 avec de nouveaux locaux et des cours d’initiation aux Sciences Islamiques (charia) pour adultes à partir de 16 ans.
L’association a également ouvert une école coranique, et propose désormais des cours d’initiation aux Sciences Islamiques pour enfants et une classe pour l’éveil des maternelles (hard-copy).

Au travers de cinq matières au choix, le cursus se présente sur une année :

- Introduction à l’Etude de l’Islam
- Initiation au Fiqh
- Sirah (biographie) du Prophète Mohamed
- Langue Arabe (niveau débutant) ou (niveau intermédiaire).
- Tajwîd (règles, pratique et mémorisation du Coran)
Quel enseignement est prodigué à la communauté musulmane de Chartres ?

le 11 mai 2013, les responsables de l’association de la Plume Chartraine reçoivent le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Quelques extraits de sa conférence donnée devant les Musulmans de l’association chartraine, sur « Le sens des priorités », en gras italique ci-dessous :

-                                                 1537710123-mosquee-chartres-hani-ramadan antisionisme
Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Chartres (Plume Chartraine) le 11 mai 2013, pour qui l’Islam est un État, un gouvernement, une juridiction, une armée

« L’imam Hassan Al-Bannah dans l’un de ses principes qu’il avait donné disait en substance : « L’islam est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie. C’est à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force, ou encore le pardon et la justice. C’est également une culture et une juridiction, ou encore une science et une magistrature.
C’est également une matière et une ressource, ou encore un gain et une richesse. C’est également une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée. C’est enfin une croyance sincère et une saine adoration.
L’islam c’est tout cela de la même façon ». Donc vous observez qu’il a mis les choses qui sont en règle général les plus importantes : c’est-à-dire la croyance sincère et la saine adoration vers la fin, alors que c’est le plus important dans cette pensée, et qu’il a fait passer tous les autres aspects de la vie, l’Islam touche tous les domaines de la vie, en tant que tel, une dimension politique, économique, culturelle, cultuelle et sociale. Tous les domaines sont concernés. Il faut avoir une idée de l’Islam qui englobe tous ces aspects. »

[09:50]

« Exemple, la question du voile pour les femmes : certains ont prétendu que ce n’était pas une obligation inscrite dans les textes et ils se sont trompés. Dans deux passages du Coran, il y a l’obligation pour la femme de porter le voile, dans la tradition, la Sunnah, est indiquée l’obligation de porter le voile. Donc, cela fait partie des règles de l’Islam. »
[11:38]
conférence de Hani Ramadan pour les Musulmans de l’association la Plume Chartraine, le 11 mai 2013 à Chartres (hard-copy)

Hani Ramadan cite les textes de son grand-père Hassan Al-Bannah, le fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans. Pour rappel, le parti des Frères Musulmans a été classé comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.
Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                           La confrérie des Frères Musulmans

Hani Ramadan reprend l’idéologie des Frères Musulmans en expliquant aux Fidèles de la Mosquée de Chartres que l’Islam englobe en totalité la vie des Croyants. D’après le prédicateur, l’Islam est un État avec un gouvernement, une juridiction, une armée, elle a une dimension politique, économique, culturelle, cultuelle et sociale. Totalitaire.
Ces principes idéologiques sont évidemment incompatibles avec les structures d’une société de type occidental et des institutions de la République Française.
Au fur et à mesure que cette propagande idéologique s’étend, à travers les prédications dans les Mosquées, les réseaux sociaux Internet, les revendications et pressions seront de plus en plus fortes pour demander l’application des principes islamiques, tout en accusant d’« islamophobes », de racistes, tous ceux qui tenteraient de s’opposer à la montée en puissance de l’Islam.

On remarque que parmi les lois de la constitution d’un futur État Islamique proposées par Hani Ramadan, que le voile n’est pas un choix, c’est une obligation de le porter pour la femme Musulmane. Le corps de la femme, une obscénité, ne peut être montré aux hommes, elle doit conserver sa pudeur.
La Beauté, la Sensualité, le Charme, la Séduction sont à proscrire car ils mettent à l’épreuve le Musulman. Une femme ne respectant pas ces principes islamiques ne peut être vue que comme un déchet, incitant au vice, à la fornication et à la prostitution. Cela correspond-il au modèle social occcidental ?

 

Le 4 avril 2014, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) Nabil Ennasri est venu donner une conférence devant les Musulmans de l’association de la Plume Chartraine (hard-copy).

-                                                   1537710140-mosquee-chartres-nabil-ennasri cathédrale
Nabil Ennasri est un militant de l’Islam politique antisioniste, antioccidental et anti-France. Il maintient une page Facebook officielle (hard-copy) sur laquelle il développe sa propagande.
Ses conférences devant les Fidèles Musulmans visent à les liguer contre la communauté nationale française. Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont en danger en France, l’État français, et ses institutions cherchent à les éliminer. Ils doivent donc réagir et ne pas se laisser faire. (écoutez sa conférence donnée à la Mosquée du Havre). (lien Youtube)

-                                                                1537710152-mosquee-chartres-nabil-ennasri-antifrance-2 charia

-                              Propagande anti-France diffusée par Nabil Ennasri sur sa page Facebook (hard-copy)

Nabil Ennasri est également un fervent détracteur de Manuel Valls qu’il considère comme un ennemi.

Image de prévisualisation YouTube

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël » [04:33]

-                                                                    1537710152-mosquee-chartres-nabil-ennasri-manuel-valls chartres

Nabil Ennasri, en parlant de Manuel Valls : « Cet homme devient donc Premier ministre de la France. Quelle régression. Affligeant. » (hard-copy)

La diffusion de l’Islam politique antioccidental, anti-France, rejetant les valeurs de la république française pour les remplacer par celles de la charia islamique, aide-t-elle les Musulmans de Chartres à trouver leur voie pour s’intégrer dans la société ?

-                                                         1537710132-mosquee-chartres-jean-pierre-gorges Coran
Le maire UMP Jean-Pierre Gorges laisse l’Islam politique des Frères Musulmans se développer dans sa municipalité de Chartres. Bientôt, dans une ou deux décennies, la ville deviendra-t-elle une terre d’Islam avec la Charia pour législation ?

11 janvier, 2012

Cours d’Islam recommandé par les responsables de la Mosquée de Montigny-lès-Cormeilles : « La Femme Musulmane ne doit pas ressembler aux femmes perverses, comme les chanteuses ou les actrices »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 32 min

Montigny-Lès-Cormeilles est une ville de plus de 25 000 habitants du département du Val d’Oise (95) .
La Communauté Musulmane implantée depuis plusieurs décennies et sans cesse grandissante cherchaient à se doter d’un lieu de Culte. Les Musulmans de Montigny vont s’organiser et créer l’Association Espérance de Montigny (AEM). Un projet de construction d’une grande Mosquée est mis sur place, et Robert Hue, maire communiste de la ville à l’époque donnera un avis favorable à l’attribution d’un terrain en lisière de bois vendu sous forme de bail emphytéotique de 99 ans près du quartier de l’Espérance.
Le chantier de la Grande Mosquée, démarré en 2007, avance au rythme des Dons des Fidèles, reccueillis en ligne sur le site internet de la Mosquée.
La Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles s’étendra sur plus de 1 700 m², sera dotée d’un minaret (pour y lancer les futurs appels à la prière, comme à Hambourg ou à Rendsburg en Allemagne ?), disposera d’une salle de prières pour hommes, d’une salle de prières pour femmes, de salles de cours annexes, d’une cuisine, d’un patio, d’une bibliothèque et d’un sous-sol.

-    Cours d'Islam recommandé par les responsables de la Mosquée de Montigny-lès-Cormeilles :                                       minaret Hassan Iquioussen dans religion             
- Projet de la future Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles    futur minaret de la Mosquée

-          mosqu%C3%A9e-construction hassen bounamcha                            Mosqu%C3%A9e-Montigy-Musulmans-en-pri%C3%A8re-300x226 islam
-                         Mosquée en travaux                           Musulmans en prière à la Mosquée de Montigny (locaux temporaires)

En attendant la fin des travaux, quelques locaux préfabriqués et des bungalow ont été temporairement mis à disposition des Musulmans rue de l’Espérance, près du site de construction et peuvent accueillir les Fidèles ainsi que des précheurs célèbres venus encourager et exhorter la Communauté à faire des Dons pour la Mosquée.

Parmi ces précheurs invités, l’AEM a reçu l’islamiste Hassan Iquioussen (hard-copy), imam très controversé, connu pour diffuser des messages et propos à caractères antisémite et antioccidentaux.

Dans son parcours missionnaire dans les Mosquées de France, on peut entendre Hassan Iquioussen expliquer par exemple que les Musulmans sont persécutés par l’Occident « machiavélique » selon son propre terme à la Mosquée de Pont-à-Mousson en 2010, expliquer que l’Occident doit tout à « l’Islam des Lumières » et critiquer le Christianisme à la Mosquée de Raismes ou encore encourager les martyrs palestiniens contre les Juifs à la Mosquée de Meaux.

-      mosqueraismesiquioussen Jean Noël Carpentier                                 Hassan-Iquioussen-300x159 minaret
-            L’imam Hassan Iquioussen                                     Hassan Iquioussen à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

« S’il y a beaucoup d’orphelins c’est à cause de l’Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n’y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu’on a choisi, on fait un coup d’état, ou on fait un embargo.  C’est l’Occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes. »
Hassan Iquioussen prèche à la Mosquée de Pont-à-Mousson le 12/12/2010

« J’espère que la prochaine fois que je viendrais à Montigny, la conférence aura lieu dans la Mosquée. »
Hassan Iquioussen à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

Également reçu à la Mosquée de Montigny le 4 octobre 2009, Hassen Bounamcha (nommé aussi aami hassan), (hard-copy) imam de la Mosquée d’Aubervilliers. Dans ses prèches ancrés dans la tradition Musulmane, il explique par exemple que la mixité sociale homme/femme est un vice, qu’une femme en short est une honte, cause de fornication et de dégénérescence de la société.

-    hassenbounamcha Montigny-Lès-Cormeilles                                    Bounamcha2-300x155 mosquée
-   L’imam Hassen Bounamcha                                           Hassen Bounamcha à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

« En France, le vice est une nature humaine facilitée par les médias, je le pense de tout mon coeur, comment voulez-vous vivre dans une société comme ça ? »
L’imam Hassen Bounamcha, prèche à la Mosquée d’Aubervilliers


UN MILITANT DU COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE INVITÉ A LA MOSQUÉE DE MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES

En 2011, un militant du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) est venu donner une conférence à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles, quelques extraits  (hard-copy):

« Rappelez-vous, il y a quelques années lorsqu’on montrait les Juifs du doigt dans ce pays, quand les nazis sont arrivés, il n’ont pas touché que les Juifs, c’est tout le monde qui a trinqué, ils n’ont pas occupé que le pays des Juifs, ils ont occupé toute l’Europe, ils ont fait morflé les communistes, ils ont fait payer tout ce qui n’était pas d’accord avec les extrêmes. Les nazis, l’idéologie fasciste, tout le monde a eu la peine du nazisme. La même chose, quand l’extrême-droite a parlé des Musulmans, des prières dans les rues des musulmans soi-disant, comme si les Musulmans ça leur faisait plaisir de prier à coté des caniveaux. »
[...]    
« La Loi l’autorise à vivre avec son voile, à aller à l’école avec son voile, à aller à l’université avec son voile, à travailler avec son voile, c’est la Loi qui l’autorise, c’est pas moi ! c’est pas le Coran ! c’est la loi laïque, la loi républicaine laïque qui l’autorise ! »
[...]
C’est vous qui voulez réduire notre présence et notre visibilité, c’est à dire : « Musulmans, on vous a toléré dans ce pays », comme l’a dit un jour Nicolas Sarkozy, « Les Musulmans sont là, qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? »

Le militant du CCIF considère les Musulmans, qui s’approprient illégalement l’espace public pour organiser des prières de rue sans aucune autorisation, comme de potentielles futures victimes de persécutions par le nazisme Occidental. il exhorte également les Musulmans à lutter contre toute tentative d’interdiction du port du voile ou du Hijab dans les écoles, universités, ou au travail, en menant des actions en justice par l’intermédiaire du CCIF.
Rappelons que la loi de mars 2004 interdit le port de signes ostentatoires religieux à l’école.
Par son discours revendicatif, ce militant ne risque-t-il pas de générer chez les Fidèles Musulmans, de la défiance, de l’animosité envers la société française, ses traditions et ses valeurs ?

LES RESPONSABLES DU SITE DE LA MOSQUÉE DE MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES ENCOURAGENT LA DIFFUSION DES COURS DE L’ISLAMISTE WAHHABITE ABDELMALIK AL-FIRANSI

On peut aussi s’interroger sur la pensée islamique que les responsables de l’AEM diffusent sur leur forum et dans leur Mosquée.
Sur le forum officiel du site, un internaute a posté des informations sur le site internet d’un précheur formé à Médine en Arabie Saoudite, Abdelmalik Al-Firansi, http://www.dourouss-abdelmalik.com (hard-copy)
Il est bien précisé sur le site que Abdelmalik Al-Firansi est licencié de la faculté du hadith de l’Université de Médine et prêcheur au centre de prêche et d’orientation religieuse de la ville de Joubail en Arabie Saoudite. Ce centre est supervisé par le ministère des affaires religieuses du Royaume d’Arabie Saoudite.
Abdelmalik Al-Firansi prèche un Islam particulièrement radical, le wahhabisme, doctrine qui dicte la mise en place d’un état fasciste islamique, régi par la charia. Quelques bribes de la doctrine wahhabite pour mieux comprendre : le port obligatoire de la burqua ou du niqab (voile couvrant le corps et tout le visage) pour toutes les femmes, couper les mains des voleurs, pendre les homosexuels,  le devoir de conquérir l’Occident et combattre les Juifs. (Les Juifs ont interdiction de pénétrer sur le territoire de l’Arabie Saoudite), pour plus de précision sur la doctrine wahhabite, se référer par exemple à la Mosquée de Puteaux par ce lien.

Pour avoir une idée plus précise de la pensée wahhabite de Abdelmalik Al-Firansi, on trouve sur son site des cours audio d’exhortation à la haine des non-musulmans, par exemple, un court extrait du cours « L’avenir est pour l’Islam » en gras italique ci-dessous (hard-copy):

« Il n’y a pas de doutes que le musulman qui aime sa Religion et ses Frères en Religion s’attriste de voir autour de lui dans le Monde ce qui se passe et de voir la guerre qui est menée à l’Islam et aux Musulmans sur toutes les mesures et sur toutes les coutures. »
[...]
« Dans ce Hadith authentique, il nous est rapporté que les Communautés parmi les Mécréants, que ce soit les Chrétiens, les Juifs, les autres Communautés égarées, ces Communautés sont proches de s’appeler les unes les autres contre vous, c’est à dire pour vous combattre et vous démunir de ce que vous possédez de terres et de biens, contre vous. Le Prophète nous fait une métaphore: « comme les mangeurs, ils s’appellent les uns les autres autour d’un plat ». « 
[...]
« Le jour où tous les Mécréants vont se jeter contre nous, serons nous un petit nombre ? Le Prophète répondit alors : « bien au contraire, vous serez ce jour là un grand nombre. »
[...]
« Allah a envoyé son Messager avec la bonne direction et la Religion de Vérité afin qu’elle prenne le dessus, afin qu’elle triomphe de toute autre Religion, même si les polythéistes détestent cela. »
[...]
« Allah n’accepte de l’Être Humain que cette unique Religion. »

On y trouve également des cours sur l’éducation de la femme Musulmane,  (vous pouvez écouter l’intégralité du cours en ligne, quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) ) :
« Cours n°2 : nous verrons d’autres moyens notamment ne pas ressembler aux hommes ainsi qu’aux mécréant(e)s, le voyage (as safar) sans mahram, s’écarter de tout ce qui provoque la tentation (al fitna) c’est a dire serrer la main aux hommes étrangers, le regard dans ce qui est interdit et ce qui nous est permis de regarder chez une femme, ne pas embellir la voix, l’ interdiction de la musique et pour finir nous traiterons les conditions du vêtement islamique (chari’) de la femme… »

« La femme Musulmane ne doit pas ressembler aux perverses, comme par exemple les chanteuses, comme par exemple les actrices, toutes ces femmes qui sont considérées par la Religion comme des perverses, le femme doit s’écarter de leur ressembler. »
[...]
« La personne qui est responsable de sa famille , de sa femme, de ses enfants, de ses filles, écarte la musique de sa maison car il sait que cela va amener la zinna (péché). Lorsque la Femme écoute de la musique sentimentale, cela va développer chez elle des sens qui vont amener à sa perdition, qui vont lui faire perdre avec le temps cette chasteté. L’interdiction de la musique est plus que clair, il n’y a pas d’excuses contre cela. »
[...]
« Il vous est interdit de regarder les femmes de manière totale, que ce soit son visage, ou que se soit toute autre partie de son corps, on n’a pas le droit de regarder la femme qui est étrangère. Donc à partir de là, pour qu’elle garde sa chasteté, le femme doit cacher son corps tout entier, du haut jusqu’en bas. »
[...]
« Le Prophète a ordonné aux femmes des Croyants lorsqu’elles sortent de leur maison en cas de nécessité, de couvrir leur visage, de dessus leur tête, et qu’elles ne laissent apparaître qu’un seul oeil. »

-                                                                                     femme_musulmane-burqa religion
-                                                        Femme en burqa – la femme vue par Abdelmalik Al-Firansi


Non seulement le lien du posteur n’est pas censuré, mais il est même recommandé par les administrateurs du site de l’AEM :
« Salam Alikoum, Barakallahou fik mon frère d’avoir posté cette adresse si tu en as d’autres n’hésite surtout pas ! Puis par la même occasion tu peux diffuser ce forum dans les autres afin qu’il puisse grandir, inchallah. »

A noter que le site de Abdelmalik Al-Firansi http://www.dourouss-abdelmalik.com a été consulté 631 790 fois à l’heure où est écrit cet article. (statistiques de clics)

 

Les articles mis en ligne sur le forum de la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles ont des tendances très fondamentalistes, on trouve par exemple un article sur « les doutes dans la Foi », à caractère antisémite (hard-copy) :

« C’est pour cela qu’on a rapporté à Ibn cAbbâs ou Ibn Mascûd que les juifs disaient : « Nous ne somme pas atteints par les chuchotements du Diable dans la prière », c’est-à-dire qu’ils n’étaient pas déconcentrés. Il répondit : « Ils ont dit vrai, que ferait le Diable avec un cœur en ruine. » C’est-à-dire que les cœurs des juifs sont en ruine et que le Diable ne prête attention qu’aux cœurs qui sont emplis de la lumière d’Allah, de la science authentique, afin d’éteindre cette lumière. Ce que tu ressens n’est que la force de la foi, et le Diable veut la détruire en toi. Nous demandons à Allah qu’Il te préserve, patiente, détourne-toi de ces soutes et cherche protection auprès d’Allah contre le Diable. »


Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musulmane dans la future Grande Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles ?

Y verra-t-on Hassen Bounamcha ou des précheurs de la doctrine wahhabite (comme à la Mosquée de Creil) diffuser et inciter à la ségrégation entre les hommes et les femmes ?
Hassan Iquioussen viendra-t-il expliquer que l’Occident est « machiavélique » et que les Juifs ont « toujours méprisé les êtres humains » ?

-              Jean-Noel-Carpentier                     hue_carpentier-237x300
Jean-Noël Carpentier, maire communiste de Montigny-Lès-Cormeilles (en compagnie de Robert Hue sur la photo de droite)

« La Communauté Musulmane est en capacité de se mobiliser pour un nouveau lieu de Culte, une Maison de Dieu, une Maison Collective, ouverte, à l’image de ce qu’est l’Islam, je le sais, un Islam toujours ouvert, qui prône l’Amour et l’ouverture aux autres, qui tend la main à tout le monde et ça c’est essentiel, et on aime ça à Montigny, lorsque l’on parle d’Amour et lorsque l’on parle de Respect. Cette Mosquée pour nous est très importante, elle avance, il nous reste à faire le toit et toutes les finitions. »
Jean-Noël Carpentier, en février 2010 à la Mosquée de Montigny-Lès-Cormeilles

9 novembre, 2011

L’Islamiste Boubaker El Hadj Amor de l’UOIF sera aux commandes de la future Grande Mosquée de Poitiers

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 51 min

La ville de Poitiers dans la Vienne est connue comme un lieu symbolique dans toute la Civilisation Occidentale, puisque c’est là que les Musulmans de Abd-Al Rahman sont mis en déroute en 732 par Charles Martel, roi des Francs, mettant un coup d’arrêt définitif à l’expansion de la conquête Musulmane en Europe.
L’Empire Islamique s’étalait à l’époque du Moyen-Orient à la péninsule Ibérique en passant par le Maghreb. La victoire de Charles Martel marque l’arrêt du Jihad Islamique dans le Royaume des Francs.
Les Musulmans seront ensuite, au fil des années, des batailles,  et des victoires successives des Francs, rejetés au delà des Pyrénées.

-     L'Islamiste Boubaker El Hadj Amor de l'UOIF sera aux commandes de la future Grande Mosquée de Poitiers dans Politique histoirebatailledepoitiers                     charlesmartel Ahmed Jaballah dans religion

-       Bataille de Poitiers, octobre 732 – Charles de Steuben (1837)

 

Dans le milieu des années 1980, les Musulmans immigrés de France, entrés pacifiquement, disposent d’une salle de prière aménagée à Poitiers. La salle en question située dans l’ancienne maison du jardinier du jardin des Plantes, rue Guillaume-le-Troubadour, est devenue au fil des ans trop petite pour accueillir les Fidèles.
Une Mosquée plus grande devient alors nécessaire.
Le projet est alors porté à bout de bras par un seul homme: Boubaker El-Hadj Amor, le grand mufti de la Communauté Musulmane poitevine, celui que les autorités civiles, religieuses et militaires de la Vienne appellent respectueusement « monsieur l’Imam ». A 48 ans, cet ingénieur en robotique, né en Tunisie, est un des piliers de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), jusqu’en 2004, il en était secrétaire et trésorier, préside le conseil régional du culte musulman (CRCM) de Poitou-Charentes, pilote l’institut de formation des imams, situé dans la Nièvre, et prétend avoir sous sa responsabilité quelque 400 étudiants en langue arabe à l’Institut Européen de Sciences Humaines, (IESH) une école Coranique de Saint-Denis.

Le 3 octobre 2003, Jacques Santrot, alors maire socialiste de Poitiers, signe le permis de construire de la future Grande Mosquée Cathédrale de Poitiers.
Le futur bâtiment sur quatre niveaux est érigé sur un terrain de 7 000 mètres carrés sur lequel s’étalera une salle de prière assez vaste pour accueillir 700 fidèles, un espace pour les ablutions, une imposante bibliothèque islamique, une salle pour les cours coraniques, et surtout un immense minaret de 22 mètres, doté d’une sonorisation, (pour lancer l’appel au Muezzin, comme à Hambourg ?), visible à plusieurs kilomètres.

-                                                                 mosqueepoitiersfrance Al-Qaradawi
-           La future Grande Mosquée de Poitiers et son minaret de 22 mètres en cours de construction en 2011

Le financement ne doit provenir que des Fidèles, le Maire faisant valoir la Loi 1905, l’État ne finance aucun Culte.
Boubaker El Hadj Amor va s’organiser, convaincre la Communauté Musulmane Poitevine sur laquelle il compte obtenir 200 000 euros de Dons.
Pour convaincre l’UOIF de mettre également la main au porte-monnaie, Boubaker El Hadj Amor utilise un argument choc: «J’ai fait valoir l’histoire de Poitiers. Un lieu de culte et de paix sur les ruines de la bataille de 732: tout un symbole. »
Il obtiendra de l’UOIF les trois quarts des 1,5 millions d’euros nécessaires pour financer la Mosquée.

L’UOIF est une organisation islamiste proche des Frères Musulmans qui contrôle plus de 60 associations en France, et plus de 150 lieux de Culte en sont proches idéologiquement.
Les Frères Musulmans sont un mouvement fondé par Hassan-Al Bannah en 1928 qui lutte à travers le Monde, sous forme pacifique ou guerrière, (responsable entre autres de l’assassinat de Anouar El-Saddath, président égyptien en 1981 au Caire), afin d’imposer un Etat Islamique, un pouvoir sans opposition politique unifiant toute la Communauté Musulmane sur Terre, la Oumma, obéissant ainsi aux Lois Coraniques et à la Sunna du Prophète Mohammed.


QUELQUES MEMBRES DU RESEAU UOIF/ FRERES MUSULMANS / et associés

 

-           qaradawijuifs2 Amar Lasfar                                qaradawijaballah antisémitisme
-       Youssuf Al-Qaradawi, des Frères Musulmans         Youssuf Al-Qaradawi et Ahmed Jaballah, président de l’UOIF
-                                                                                                      à l’IESH de Paris (Saint-Denis)

“Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire quela seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant,  et je tuerai tous lesennemis d’Allah, les Juifs!”
Cheikh Youssuf Al-Qaradawi – 28 janvier 2009 -Al-jazeera  

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi, une sommité du Monde Musulman sunnite, consultant religieux sur Al-Jazeera, chaîne à très forte audience dans le Monde Arabe, dirige le conseil européen de la fatwa et est « conseiller scientifique » à l’IESH en France.

-                                                 ahmedjaballahmosquecrteil antisionisme
-                                                                 Ahmed Jaballah

“L’Islam est venu avec le système que l’on appelle le Califat, le sens même de ce mot, veut dire celui qui va être à la place, qui va gouverner au nom du Peuple, c’est le gouverneur et responsable qui est au service du Peuple. […] L’Islam a donné des Valeurs, des fondements, des bases qu’il faut respecter, et tout système Politique qui respecte ces bases, on peut le considérer comme un système islamique.”
Cheikh Ahmed Jaballah – président de l’UOIF,
prèche à la Mosquée Sahaba de Créteil

-                                                                    tariqramadandrhyde Boubaker El Hadj Amor
-                                                                           Tariq Ramadan

“Dans le domaine politique, comme c’est le cas
pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. […] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations” (page 93)
 invité au Congrès annuel de l’UOIF au Bourget jusqu’en 2010

“Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…)”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”(page 36)

“La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”
(page 35)

“De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna.”
Tariq Ramadan, “Islam, le face à face des civilisations”(page 38)

-                                                           hanirmadan Boycott
-                                                                        Hani Ramadan

« Hassan-al Bannah, disait également que l’Islam est une organisation politique, c’est-à-dire que, il y a un devoir d’engager une réforme pour  aboutir à l’État islamique en terre d’Islam et à amener les Musulmans à s’engager ailleurs pour défendre leurs droits au niveau politique. L’Islam ne connaît pas de séparation entre le politique et le religieux.”
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud le 2 janvier 2011
Invité au Congrès de l’UOIF au Bourget en 2011.

« Le Message du Coran est réellement global, on a dans le Coran des versets qui traitent de tous les domaines de la vie : le remboursement des dettes, le jeûne, le combat qui vous est prescris alors que vous le detestez, mais c’est un élément losque la cause est nécessaire, le talion vous est prescrit lorsque des personnes ont été tuées, la rédaction d’un testament, etc…l’Islam touche tous les domaines de façon évidente.
La vie du Prophète est elle même un exemple, il a établi un État Islamique qui fonctionne à tous les niveaux.« 
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud le 2 janvier 2011

« La lapidation est terrible, tout comme le sida. Mais elle est à la mesure d’une faute qui est d’une gravité extrême. (…) En outre, la nature de la peine correspond à la nature du péché : la main coupée pour le vol, la lapidation pour le plaisir illégitime. Elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification »
Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan) – Le Monde, septembre 2002

« La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur. »
Hani Ramadan
(frère de Tariq Ramadan) – Prèche à la Mosquée de Mulhouse

http://www.dailymotion.com/video/xb7s6l

« Écoutez les termes utilisés dans l’Évangile : »Serpents, race de vipères », Jésus lui-même craint les juifs, et sait qu’ils cherchent à le tuer, c’est un passage qui nous autres Musulmans nous rappelle certains versets du Coran qui nous disent : « Pourquoi avez-vous tué les Prophètes auparavant, si vous étiez Croyants ? »
Hani Ramadan (accompagné de Tariq Ramadan) – 1 mai 2004 Mosquée de Bruxelles

On peut noter que Tariq et Hani Ramadan sont les petits-fils de Hassan-Al Bannah, fondateur des Frères Musulmans.

 

-                   amarlasfar Charles Martel                          mosquelillelasfaraubry Dieudonné
-        Amar Lasfar, recteur de la Grande Mosquée de Lille-Sud          Amar Lasfar - Martine Aubry

“Pensez-vous que quelqu’un puisse venir à bout de l’Islam dans ce pays ? Même s’ils vous expulsent, même s’ils nous expulsent, même si vous quittez ce pays, même si nous quittons ce pays, même s’ils vous achèvent, même s’ils nous achèvent, une chose est sûre, la graine a pris dans la terre.”
Amar Lasfar, membre de l’UOIF – Prèche à la Grande Mosquée de Lille-Sud

-                                                                      mosqueraismesiquioussen Frères Musulmans
-                                                                     Hassan Iquioussen

“S’il y a beaucoup d’orphelins c’est à cause de l’Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n’y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu’on a choisi, on fait un coup d’état, ou on fait un embargo.  C’est l’Occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes.”
Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF – prèche à la Mosquée de Pont-à-Mousson, le 12 décembre 2010

“On va tous mourir, alors autant mourir en martyr avec toutes les conséquences positives.”
Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF -  prèche à la Mosquée Al-Badr de Meaux sur le conflit israélo-palestinien           

-                                                                            mosquebordeauxtareqoubrou Hani Ramadan
-                                                                          Tareq Oubrou

- »Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
Tareq Oubrou, membre de l’UOIF, recteur de la future Grande Mosquée de Bordeaux - prèche devant des Fidèles

Comme on l’a vu, Boubaker El Hadj Amor exerce d’importantes responsabilités au sein de l’UOIF, et ne peut que cautionner cette doctrine de l’Islam politique expansionniste.

On peut remarquer que les représentants de l’UOIF présentent deux caractéristiques bien particulières:

 

1) L’ART DU « DOUBLE DISCOURS » : LA TAQQYIA

Devant les médias, les penseurs de l’UOIF tiennent des discours, un dialogue d’apaisement, le Respect de la République, de la Tolérance, de la laïcité, l’aspect politique de l’Islam est totalement occulté. Il n’est abordé que dans les prèches dans les Mosquées ou les ouvrages spécialisés.
Tariq Ramadan est le plus parfait manipulateur de l’opinion en maniant à merveille ce « double discours », dans ses interventions toujours très médiatisées, il préche la Tolérance,  la Spiritualité de l’Islam et milite pour ne pas faire bannir le voile à l’école ou ne pas interdire la Burqa et  le Niqab dans les lieux publics. Une stratégie qui a pour but de faire progresser la visibilité de l’Islam afin de lui donner plus tard une assise politique.

Sur l’interdiction du port de la Burqa et du Niqab dans les lieux public, voici la réaction de Boubaker El Hadj Amor, un extrait :

-                                                                      aboubakrrr Hassan Iquioussen

« Nous considérons toujours que c’est une Loi injuste, mais la Loi est là, il faut faire avec, il faudra attendre que la mentalité globale de la communauté française évolue vers l’acceptation du fait de la visibilté de l’Islam plus que ce qu’elle n’est aujourd’hui, mais la Loi étant là, il faudra que on l’intègre dans notre façon d’être et notamment dans notre habit. »

Boubaker El Hadj Amor évoque « une Loi injuste« , et « qu’il faudra attendre que la mentalité globale de la communauté française évolue vers l’acceptation du fait de la visibilité de l’Islam plus que ce qu’elle n’est aujourd’hui ».
Ce n’est donc pas à l’islam de s’adapter, mais à la République Française de « changer de mentalité » pour intégrer la visibilité de l’Islam. Puis ensuite, « mais la Loi étant là, il faudra que on l’intègre dans notre façon d’être et notamment dans notre habit. »
Donc, respecter la Loi en attendant des jours meilleurs, accomplir un travail de fond afin de changer les mentalités des français.

 

 2) L’ANTISIONISME / ANTISEMITISME

L’antisémitisme est ancré dans les écrits Saints de l’Islam, que ce soit dans le Coran ou les Hadiths (faits et gestes du Prophète Mohammed compilés dans des écrits), voir par exemple le livre « Le Jardin des Vertueux » (Riyad as Salihin), une référence dans le Monde Musulman.
Il est un des dénominateurs communs de la doctrine défendue par la plupart des membres de l’UOIF.
L’antisémitisme s’est évidemment transformé en antisionisme lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Les écrits de Tariq Ramadan par exemple, sont souvent orientés contre Israël et le Sionisme.

De ce conflit, une doctrine a pris jour au fil des décennies, qui a également influencé les Eglises Chrétiennes de pays Arabes d’Orient : le palestinisme, doctrine mise en place et diffusée massivement à travers le Monde, en particulier par le théologien chrétien palestinien Naïm Ateek.
Le « palestinisme » explique que l’Islam englobe le Christianisme, et en expulse ses racines judaïques de l’Ancien Testament.
La souffrance du Christ pendant son Chemin de Croix est matérialisée symboliquement par le martyr du peuple palestinien subi par les « oppresseurs Juifs », et la Crucifixion du Christ puis sa résurrection, seraient symboliquement représentés par la destruction de l’État d’Israël, le retour du Prophète Jésus du Coran accompagné du Mahdi (un être aux puissances surnaturelles venu unifier les Musulmans) qui ouvriront les portes de l’Occident, ce qui mènera à la création d’un Etat Islamique d’une Pureté Universelle.

Cette propagande n’est pas sans conséquence en Occident: les manifestations incessantes pour faire d’Israël un Etat terroriste, vident progressivement la doctrine Chrétienne de ses fondements Judaïques de l’Ancien Testament.

Quelques exemples de la doctrine palestiniste : Hassan Iquioussen, (écoutez son prèche à la Mosquée Al-Badr de Meaux avec le retour de l’AntéChrist en Palestine), Hani Ramadan et ses prèches de haine contre les Juifs dans les Mosquées, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son ami l’humoriste Dieudonné qui expose parfaitement dans cette interview la doctrine palestiniste, ou encore les exhortations à la haine des « religieux » sur les différentes chaînes de télévisions Arabes.

-                         mahmoudahmadinejad islam                        mahmoudahmadinejaddieudonn israël
-                       Mahmoud Ahmadinejad                           Mahmoud Ahmadinejad et Dieudonné

« Israël n’a qu’un seul choix : se rendre, abdiquer et se résoudre à accepter le fait accompli. Les Sionistes disparaîtront et, avec eux, toutes les oppressions ; les faibles vaincront et le Mahdi tant promis et tant attendu arrivera, avec pour compagnon Jésus-Christ, qui le soutiendra  »
le président iranien Mahmoud Ahmadinejad – l’Orient -Le Jour 15 octobre 2010

 

Concernant l’antisionisme, Boubaker El Hadj Amor, futur recteur de la Grande Mosquée de Poitiers, ne fait pas exception à la règle, sur sa page Facebook on trouve un lien incitant au boycott des produits venant d’Israël, ainsi qu’une vidéo visant à démontrer un « complot sioniste », la présumée persécution des Juifs :

-   boycottisrael1 Mahmoud Ahmadinejad        boubakerisrael Martine Aubry

Pensez-vous que l’Islam de l’UOIF est compatible avec les Valeurs de la République, la Tolérance, la Fraternité, la Laïcité ? Quel Islam sera dispensé aux jeunes Musulmans dans les salles de cours de la future Grande Mosquée de Poitiers ?
Que penserait Charles Martel de tout cela ?

18 août, 2011

Prèche de l’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny : « Quand la femme se parfume, sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Montmagny est une petite ville du Val d’Oise (95) d’environ 14 000 habitants dans la banlieue nord de Paris.
L’Association SALAM y dispose d’une Mosquée composée d’une salle de prière de 110 m2 pour les hommes, une salle de prière de 30 m2 pour les femmes avec retransmission vidéo en direct et une salle d’ablutions et sanitaire.
On y dispense des cours d’arabe, de Coran et d’éducation islamique à plus de 400 élèves (l’imam compte recevoir 700 élèves à la rentrée prochaine) de l’école primaire au collège dans la partie école coranique.(Madrassah)
L’Association Salam souhaite devenir propriétaire d’un terrain de 1150 m2 environ, comprenant un bâtiment d’une superficie totale de 450 m2. Des dons sont demandés aux fidèles sur la page d’accueil du site officiel de la Mosquée SALAM de Montmagny (hard-copy). Les prèches les plus importants sont consultables sur le site en ligne, un prèche concernant la place de la femme en Islam sur la page d’accueil du site est illustré par cette image :

Prèche de l'Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny :
trois femmes en Niqab, un signe d’intégration
de la Commmunauté Musulmane alors que le Niqab est maintenant interdit en France ?

La deuxième partie du prèche est consultable sur le site intégralement en français, dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy):

« Pour la Femme, une des choses les plus importantes pour préserver sa Foi : c’est de rester à la maison. Le prophète Mohammed a dit : « ancrez-vous dans vos maisons! », comme un bateau dont on jetait l’ancre, qu’est-ce qu’il fait ? Il ne bouge plus. Ancrez-vous dans vos maisons et ne vous dévétissez pas de la même manière dont on se dévétissait à l’époque pré-islamique, de l’ignorance ! Sa maison c’est son premier Hijab.
[...]
Il est permis à la femme de sortir de la maison, quand il y a un besoin, mais aujourd’hui, il n’y a plus de limites ! Les femmes elles sortent sans besoin, sans nécessités ! Comme ça, juste pour sortir ! Et quand elles sortent, elles ne respectent même pas les conditions dans lesquelles elles doivent sortir !
Les conditions pour sortir c’est quand elle en a besoin, apprendre les Sciences Religieuses, ou faire certaines affaires que seules les femmes peuvent faire et pas les hommes, comme le fait d’aller à un mariage s’il n’y a pas de Haram, de mélange entre les hommes et les femmes, si toutes les règles sont respectées. Comme le fait de visiter les parents et les proches, ou une nécessité de travailler mais à condition que ce soit un travail dans les conditions de l’Islam. C’est-à-dire qu’elle ne soit pas mélangée avec les hommes, qu’elle travaille dans un milieu Hallal, qu’elle puisse faire ses prières à l’heure, qu’elle n’ait pas besoin de se serrer et de se mélanger avec les hommes dans ses trajets aller-retours.
C’est-à-dire qu’en France, ça n’existe presque pas ce genre de travail.
[...]
Le Prophète a dit : « Un homme ne s’isole pas avec une femme sans que le troisième d’entre eux ne soit le Shaitan (Diable) »
[...]
Le Prophète a dit « Et Si vous leur demandez quelque chose, demandez leur de derrière un voile! ». C’était un ordre pour les femmes du Prophète qui étaient les plus pieuses des gens, qui ont le moins de maladies dans leur coeurs, et Allah leur demande de purifier leur coeur et de demander quelque chose de derrière un voile.
Parmi les choses que la femme doit faire, c’est préserver sa pudeur, et son Hijab. La pudeur, ça fait partie de la Foi. La pudeur c’est quelque chose de joli et de beau, et c’est encore plus beau chez la femme. La beauté de la femme et sa force, c’est dans sa pudeur !
Quand une femme a perdu sa pudeur, elle devient comme un homme. Quand une femme n’a plus la pudeur, elle élève la voix comme un hommme. Elle va dans des endroits ou elle se mélange avec les hommes, elle fait tout comme les hommes. D’ailleurs le Prophète a dit que la pudeur n’amène que du bien.
[...]
Le prophète a dit que deux catégories de gens font partie des gens de l’Enfer que je n’ai pas encore vu, parmi les catégories qu’il a citées, des femmes habillées, mais nues, qui penchent dans leur démarche et qui ont sur leur tête des cheveux comme les bosses de chameaux. Le Prophète a dit, elle ne sentiront pas l’odeur du Paradis, elles n’entreront pas au Paradis!
[...]
Les conditions du Hijab c’est qu’il recouvre tout le corps, il y a divergence entre les savants sur le visage et les mains, est-ce qu’ils doivent être obligatoirement recouverts ou si c’est juste recommandé, mais sinon tout le corps doit être couvert.
La deuxième condition, c’est que ce vêtement ne doit pas être attirant, ne doit pas être beau, s’il a une couleur attirante, ou des dessins attirants, ce n’est pas un Hijab, c’est une manière d’attirer le regard des autres. L’objectif du Hijab, c’est de cacher et pas d’attirer, ce n’est pas d’être jolie !
La femme, elle se fait belle chez elle, devant son mari, pas à l’extérieur.
Contrairement à la Culture des non-musulmans, elles se font belles à l’extérieur elles sont moches à l’intérieur ! Nous chez nous c’est le contraire, à l’extérieur elles cachent leur beauté, à l’intérieur elles s’embellissent pour leur mari.
Troisièmement, ce vêtement doit être assez épais pour ne pas voir à travers.
Quatrièment, il doit être assez large pour ne pas voir la taille des membres dessous. Que ce soit les pantalons, les t-shirts ou les pulls qui serrent, ce n’est pas valable, ça doit être large, pour ne pas voir la taille, la manière des membres en-desssous.
Cinquièment, il ne doit pas être parfumé, car le Prophète a dit : « Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »
[...]
Septièmement, ce vêtement ne doit pas ressembler aux vêtements des mécréantes et des pervers et des dévoilées, car le Prophète a dit :  » Celui qui ressemble a un Peuple, il fait partie d’eux, il fait partie de ces gens là! »
[...]
La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : « Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants »

L’Imam devant son assemblée de Fidèles Masculins, se livre à un véritable pladoyer contre la Féminité. Toute forme de Beauté, Sensualité, Séduction, Charme, Féminité est strictement et formellement interdite par les preceptes islamiques à la Femme Musulmane sous peine de subir la colère d’Allah.
A l’extérieur, aucune des ses formes ne doit apparaître pour ne pas aiguiser l’appétit des mâles, taille, hanches, jambes, décolletés tout doit être caché dans des vêtements amples. Le parfum lui est interdit. Elle se doit d’obéir à son mari et rester à la maison, sauf permissions de sortie exceptionnelles (mariage, études de Sciences Religieuses), les conditions pour travailler n’étant pas « hallal » en France, puisque une Femme Musulmane n’a pas le droit d’entrer en contact avec les hommes.
Elle se doit de ne pas ressembler « à un Peuple » (non-musulmans) , pour « ne pas faire partie de ces gens là » .
Cette vue de le Femme entre en totale incompatibilité avec l’émancipation de la femme Occidentale.
Quel type d’attitude ce prèche induit-il dans l’esprit, le comportement des Musulmans, envers la Femme Musulmane, et envers la femme Occidentalisée « mécréante, perverse, dévoilée et fornicatrice » ?

DANS LE MONDE ISLAMIQUE DE L’IMAM ABOU LAÏTH, TOUT CECI EST INTERDIT :

 burqa dans religion                  majanuedetail charia
Psyché ranimée par le Baiser de l’Amour – 1793                          La Maja nue – 1800-1803
Antonio Canova – Musée du louvre                                                 Francisco de Goya – Musée du Prado

-                                                                          nathali communautarisme

« Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »
L’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

-                                                           Image de prévisualisation YouTube

La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : « Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants » 
L’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

EDUCATION ISLAMIQUE : LES PROFESSEURS FEMMES QUI NE PORTENT PAS LE HIJAB SONT UN MAUVAIS EXEMPLE POUR L’ENFANT.

Sur le site on trouve sur la page d’accueil également un prèche sur « l’éducation des enfants en Islam », des extraits de la conférence en gras italique ci-dessous (hard-copy)

« Un enfant a besoin d’un bon modèle et même un adulte a besoin d’un modèle. Et le premier modèle pour les enfants c’est qui ? Les parents, puis son professeur. Donc les deux références d’un enfant c’est ses parents et son professeur. Quand il voit ses parents faire quelque chose pour lui, c’est ça l’idéal. Il n’a pas encore l’esprit critique pour comprendre que ses parents peuvent faire des erreurs ou font des choses qui ne sont pas bien, pour l’instant, il imite.
Si un parent, un père ou une mère dit à son fils : « prie! ». Et on voit beaucoup de Musulmans qui ont le soucis que leurs enfants fassent la prière apprennent l’arabe, mais eux même les parents ne pratiquent pas ,ou ne sont pas constants dans la prière, ou bien ne font pas d’efforts pour apprendre la religion, alors ça pose une contradiction chez l’enfant. »Comment mon père il me dit prie, et lui, il ne prie pas ! »
Si c’était bien, il le ferait, et ça, ça se traduit par un manque de confiance chez l’enfant. Il perd confiance en lui-même et il perd confiance en ses repères.
C’est un enfant faible qui va grandir avec un manquement.
[...]
D’ou l’importance du choix des professeurs. Il a une influence incroyable sur les enfants, regardez les petits enfants ils disent: « la maîtresse elle a dit, la maîtresse elle a fait ». Les mamans, elles sont jalouses des maîtresses! on dirait que l’enfant est plus attaché à la maîtresse qu’à sa mère!
[...]
Comment l’enfant perçoit-il cette autorité ? Comme un modèle, un exemple à suivre.
Alors imaginez si vous mettez vos enfants aux mains des Khouffars (infidèles), aux mains de femmes et d’hommes pervers, qui dans leur morale, dans leur Croyance, dans leur comportement, dans leur habillement, sont des mauvais exemples.
Qu’est-ce qui va se passer pour l’enfant ? Il va être touché que tu le veuilles ou non par cet exemple. ça c’est juste l’exemple, on parle pas de l’enseignement qu’ils donnent des paroles qu’ils disent ou ce qu’ils transmettent. Juste pour l’exemple, même s’il enseignait l’Islam, le Coran et la Sounna, mais si lui-même n’est pas un exemple ça va avoir un effet négatif sur l’enfant. D’ou l’importance des choix des professeurs.
Combien de fois j’ai parlé avec des responsables de Mosquées ou de Madrassah : « Attention aux professeurs que vous prenez ! » On prend comme professeur des gens qui sont des exemples. On ne peut pas prendre un professeur dont l’apparence est un mauvais exemple pour l’enfant.
Nous on lui apprend la Sounna, et le professeur est loin de la Sounna.
Nous on veut apprendre aux filles la pudeur, on lui amène un professeur femme qui porte à peine le Hijab, ou qui ne sait pas porter le Hijab.
Nous on veut enseigner aux enfants que c’est Haram telle ou telle chose on lui amène un professeur qui fume une cigarette à la récréation.
Est-ce que ce professeur là est un bon professeur pour les enfants ? Même s’il connaît le Coran et l’Islam par coeur, c’est un mauvais professeur.
[...]
Notre exemple à tous, qui sommes Musulmans, qui c’est ? Le Prophète Mohammed. Il est venu pour être un modèle dans tous les domaines de la vie.
Premièrement dans ta Croyance, et dans ton Dogme, Comment tu dois croire en Allah, quelle est ta Croyance dans les choses de l’Invisible ?
Tu ne prends pas de la Philosophie, ou de ton expérience, ou des paroles de tel ou tel philosophe ou telle ou telle personne.
Car cela, ça été révélé dans le Coran et annoncé par le Prophète, car le seul qui connaît l’Invisible, c’est qui ? Allah !
Et c’est la chose la plus importante à enseigner à un enfant, le monothéisme pur. Mon enfant, ne donne aucun associé à Allah, car l’Associationisme est une injustice énorme. »

inscriptioncousislam Coran

Inscription pour la rentrée scolaire 2011-2012 à la Madrassah de la Mosquée de Montmagny

Dans son prèche l’Imam n’aborde que l’aspect de l’éducation religieuse. Elle constitue pour lui la véritable éducation des enfants et ne doit être donnée que par des Professeurs Musulmans, leur enseigner la Sounna du Prophète.
On apprend aussi que mettre les enfants aux mains de Kouhffars (terme péjoratif pour désigner les non-croyants, les non-musulmans) est dangereux pour leur éducation (perversion).
Les professeurs qui ne portent pas le voile sont un mauvais exemple pour l’enfant.

A aucun moment, l’imam n’évoque le contact et l’intéraction de l’enfant Musulman avec les institutions de la République, l’école laïque publique ou privée. Par exemple des notions basiques telles que l’apprentissage de la Culture (Sciences, Mathématiques, Littérature, Lettres, Langues, Arts, Musique, etc…) ou le suivi des devoirs à la maison ne sont pas évoquées.
L’Imam va même jusqu’à expliquer que la Philosophie ne sert à rien, ni même l’expérience acquise par l’élève au cours de son éducation, car tout est déjà décrit et figé dans le Coran et la Sounna, par le seul Modèle de vie parfait à suivre, le Prophète Mohammed. L’imam engage donc les parents à nier tout esprit critique à leurs enfants.
Pour résumer : « Suivez et n’innovez pas! » qui est d’ailleurs le titre d’une des conférences que vous pouvez également suivre en cliquant sur un des liens de la page d’accueil.

La citation juste au-dessus du lien audio « l’éducation des enfants en Islam » est révélatrice de la pensée de l’Imam. Un hadith spécifie bien que :

« Tout enfant nait sur la saine nature (l’Islam),
et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu »
[ Al Boukhâry]

En résumé, tout être humain nait sain, c’est-à-dire naît par essence même musulman, c’est après sa naissance qu’il est pervertit par les chrétiens, les juifs ou les « adorateurs du feu ».

Pensez-vous que la Mosquée de Montmagny  soit un Lieu de Culte propice pour l’Intégration, l’épanouissement de jeunes Musulmans dans la société Occidentale ? L’enseignement préché par l’Imam Abou Laïth engage-t-il les Musulmans à s’insérer dans la société ou au repli Communautaire ?

11 août, 2011

Conférence du Cheikh Benmansour à la Mosquée d’Aulnay-Sous-Bois : « Mais heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les Français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 7 h 38 min

L’Association Culturelle des Musulmans d’Aulnay-Sous-Bois (ACMA) est crée le 16 mars 1983 et dispose à partir 1988, d’une première mosquée, dans un pavillon de deux étages sur un terrain de près 500 m2.

Le 20 mars 2004, grâce aux Dons des Fidèles, l’ACMA fait l’acquisition d’un pavillon mitoyen d’un étage, bâti sur un terrain de prés de 500 m2 au prix de 200.000 euros. Cette opération permet d’avoir deux pavillons contigus sur un terrain de prés de 1000 m2 et permet d’accueillir actuellement plus de 1000 fidèles pour la prière du vendredi.

Conférence du Cheikh Benmansour à la Mosquée d'Aulnay-Sous-Bois :
Fidèles en Prières à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-Sous-Bois

En 2006, l’ACMA a un projet plus ambitieux. Un accord a été trouvé avec la municipalité, représenté par le Maire de la ville, permettant d’acquérir un terrain de 3500 m², très bien situé, pour y construire une véritable Mosquée digne de ce nom, et un centre culturel et éducatif. Des locaux neufs, respectant la réglementation en vigueur pour accueillir du public, et suffisamment spacieux pour contenir tous les fidèles qui fréquentent la Mosquée.

La grande Mosquée permettra d’accueillir 1400 fidèles et sera composée de 2 niveaux :
- Rez-de-chaussée : Salle de prière pour les hommes, salle d’ablution quotidienne et une grande bibliothèque.
- 1er étage : Salle de prière pour les femmes, sous forme de mezzanine, avec vue sur le rez-de-chaussée, une salle d’ablution et quelques salles de cours.

Elle sera surplombée par un immense dôme dont la partie antérieure est vitrée sur un tiers indiquant la direction de la Mecque. Le centre éducatif et culturel d’une superficie d’environ 1500m², où l’école siègera, sera répartie sur 4 niveaux (RDC + 3 étages) ; Il comportera un hall central avec un accueil, une grande salle de conférence (250 places), une salle de réunion, une médiathèque, une salle de projection / d’exposition, une salle informatique, plusieurs salles de cours. Pour mener a bien ce projet pharaonique, des Dons sont demandés aux Fidèles sur le site internet en ligne de l’ACMA. (hard-copy)

projetmosqueaulnay dans religion

Projet de la future Grande Mosquée d’Aulnay-Sous-Bois

En attendant de s’installer dans leur futurs nouveaux locaux, les imams et les cheikhs restent actifs dans leur ancienne Mosquée, la Mosquée des Étangs. On peut suivre sur Youtube les différentes conférences de la Mosquée d’Aulnay.
Le Cheikh Benmansour a donné une conférence « Comment présenter l’Islam » à la Mosquée D’Aulnay-Sous-Bois , dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous: » (hard-copy)

« Il y a des mots ici en Occident quand on les entend, les Occidentaux ils en ont la chair de poule. Les médias, souvent délibérement, parfois par ignorance, ont programmé la population pour avoir peur .

Quand ils entendent le mot « Charia », c’est comme si Charia c’était un monstre, « oh! ces gens là ils veulent appliquer la Charia ! » Mais heureusement qu’ils veulent appliquer la Charia ! Le jour où les Musulmans appliqueront la Charia, tout le monde vivra en paix !.

Vous savez que sur les autoroutes françaises, tous les 40 km vous avez une aire de repos ? Qui a inventé les aires de repos ? Les Musulmans, vous savez pourquoi ? Et tous les 40 km, ce que l’on appelle « El-dari », parce que c’est la distance que l’on peut parcourir sur monture, cheval ou chameau pendant une journée. On a inventé des aires de repos pour que celui qui a une cheval, une chamelle ou un âne qui a fait 40 km le dépose et on lui donne un autre cheval frais, sans payer un centime . C’est ce que les américains ont fait avec les diligences, mais les américains, ils sont en retard de douze siècles sur l’Islam! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! Et on change ses montures, et on change meme ses vêtements, et on mange gratuitement. Essayez de faire le plein d’essence sur une aire d’autoroute, le prix du plein d’essence a augmenté de 25%, essayer d’acheter un café dans un distributeur vous allez le payer 3 euros 20 là-bas, c’est le profit ! les Musulmans vous donnent sur les aires de repos tout, pourquoi ? Parce qu’il y a d’autres musulmans qui ont légué leur héritage, leur fortune, pour subvenir aux besoins des voyageurs.
[....]

Quand les Musulmans ont appliqué la Charia, tout le monde était heureux, les plantes, les animaux, les moustiques les  Humains, tout le Monde ! Mais ici en Occident, quand on entend « Charia », on a des frissons parce qu’on a peur.
[....]
Si vous voyez les crimes des Occidentaux en général, des américains en particulier, il y a un journaliste australien qui a dit : « je connais l’Histoire de l’Humanité et jamais dans l’Histoire de l’Humanité, ni à l’époque de Genghis Khan, ni à l’époque d’Hitler, jamais il n’y a eu de crimes comme les américains en ont commis en Afghanistan et en Irak ». Le Shaitan (le Diable) lui-même n’arrive pas à imaginer ces crimes mais Bush les a imaginés, les a appliqués ! »

Le Cheikh Benmansour, très charismatique, comme vous pouvez le constater sur la vidéo, fait l’apologie de la Charia devant les Fidèles Musulmans de la Mosquée d’Aulnay-Sous-Bois.
La Charia est la Loi Islamique qui doir régir en TOTALITE une société islamique sur le plan économique, social, législatif, juridique et politique en respectant les règles édictées par le Coran et la Sunna(écrits rapportés par les contemporains du Prophète Mohammed, dans les hadiths). Il faut savoir que dans le Monde islamique La Démocratie, la laïcité, les  Droit de l’Homme, le Liberté d’Expression sont considérés comme des hérésies car ce sont des idéologies crées par l’Homme, ce qui constitue un blasphème. Toutes les Lois ont déjà été décrites par Allah il y a 1400 ans. (Aucun pays à majorité Musulmane n’est signataire de la Déclaration Universelle des Droits de L’Homme de 1948)  Tout ce qui est licite ne peut venir que du Coran et de la Sunna. Tout ce qui n’est pas islamique doit être rejeté.

La Loi Islamique, la Charia, divise la population en trois catégories,
- les Musulmans de classe supérieure, avec leur femme soumise aux règles strictes, qui ne peuvent se marier sans le consentement des parents, et doivent porter un voile.
-les « gens du Livre » (al-khittab) les chrétiens et les Juifs, qui ont le droit de vivre dans une société islamique mais à condition de payer un impôt spécial la Jizya, ils n’ont pas le droit de construire de nouveaux lieux de Culte, ne peuvent occuper des postes stratégiques (défense, armée, justice), un statut de sous-citoyen, « al-dhimma », le dhimmi.
- les polythéistes, athéistes qui soient deviennent esclaves, soient sont exécutés.
La Charia interdit la mixité sociale Homme/femme dans les piscines et les lieux publics, les femmes doivent obligatoirement porter un voile, la jupe est interdite.
Le porc est interdit, le Ramadan doit être respecté, par les Musulmans et les non-Musulmans.

De par ces conditions, la Charia a été jugée contraire aux principes républicains des Démocraties Occidentales, et a été officiellement interdite en Europe en février 2003 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Le Cheikh Benmansour attise par ailleurs les fidèles de la Mosquée d’Aulnay-Sous-Bois à la haine et au mépris de l’Occident et des États-Unis. Dans un premier temps, il ridiculise et discrédite la France et les français, on expliquant qu’ils sont en retard sur les Musulmans, ils ont copié « l’invention » des aires d’autoroutes, séparées de 40 km, pour les chameaux et les ânes, (sur la A6, j’avoue ne pas avoir encore observé de chameaux jusqu’à aujourd’hui sur les aires de repos), et que dans les pays Musulmans, la nourriture est gratuite sur les aires de repos !
On peut noter que devant les fidèles, le Cheikh Benmansour considère les français comme une Communauté extérieure, et ne considère donc pas la Communauté Musulmane comme Française à part entière. Il explique que les Occidentaux, ont des siècles de retard sur l’Islam : la supériorité du système islamique sur le système démocratique Occidental. Pareil pour les américains, qui ont pourtant réussi à envoyer des hommes sur la lune. Le Cheikh diabolise par ailleurs les américains, symbole de la domination du Monde Occidental, ils représentent le Mal Absolu, que même le diable ne peut égaler, Bush est même considéré comme ayant commis les plus grandes atrocités de toute l’Histoire de l’Humanité. (devant Hitler, Gengis Khan, Pol Pot, Tamerlan, Staline, Talaat Pacha, etc..)

Cette conférence est-elle adaptée pour être enseignée dans un lieu de Culte ? Ce type de discours est-il approprié devant une assemblée de Fidèles ? Ne risque-t-il pas d’engendrer de l’animosité envers les Français (que le Cheikh semble mépriser), les Occidentaux ? Peut-il être à l’origine de tensions contre les institutions représentant l’État Français ? (police, écoles, bus, poste, commissariat, etc…).
En écoutant ce prèche, quel Islam sera enseigné dans le futur complexe pharaonique aux jeunes Musulmans, pensez-vous que cela puisse être un Islam tolérant ? Une Religion de Fraternité, d’Amour et de Respect entre Communautés ?

19 juin, 2011

Conférence politique de l’imam Hassan Iquioussen sur le conflit israelo-palestinien à la Mosquée Al-Badr de Meaux : « On va tous mourir, alors autant mourir en martyr avec toutes les conséquences positives. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 23 min

L’Association Islamique Culturelle et Cultuelle de Meaux (AICCM),  deuxième ville de 55 000 habitants en Seine-et-Marne, dispose d’une salle de prière musulmane qui reçoit jusqu’à 300 personnes à chaque prière quotidienne et 1500 personnes au prêche du vendredi.
Le 16/12/2010 un contrat d’achat pour l’acquisition du batiment rue Henri Dunant a été signé, faisant suite à la volonté des Musulmans de Meaux de conserver et d’agrandir leur Mosquée. Pour mener à bien ce projet d’agrandissement, des Dons sont demandés aux Fidèles. Ils s’agit d’obtenir 800 000€, pour disposer ainsi d’une surface totale finale de 2000 m².

-                                                                   Conférence politique de l'imam Hassan Iquioussen sur le conflit israelo-palestinien à la Mosquée Al-Badr de Meaux :

-                                                          Projet d’agrandissement de la Mosquée Al-Badr de Meaux

Les missions prioritaires de l’association :
- diffusion de la Science Islamique (charia)
- une école d’apprentissage du Coran, de l’arabe et de la civilisation musulmane aux jeunes entre 6 et 15 ans

-                                                                          ecolealbadr dans religion

-                                                               un cours à l’école Al-Badr de la Mosquée de Meaux


Il est à noter que le 11 février 2011, le projet d’agrandissement a reçu une notification de refus signée par Jean-François Copé de la commission départementale de la sécurité, suite à des manquements aux règles et normes de sécurité dans la nouvelle architecture. L’association islamique prépare une nouvelle demande.

Le précheur controversé Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord, a tenu une conférence politique sur le conflit israelo-palestinien « Les orphelins de Gaza », intégralement disponible sur le site en ligne officiel de la Mosquée de Meaux. (hard-copy), ci-dessous en gras italique, quelques extraits de cette conférence :

‘Il ne cessera d’y avoir, jusqu’à la fin des temps, une Communauté dans la Communauté, un groupe de Musulmans sur le chemin de la droiture, de la rectutide, il suit la religion parfaite, et ces musulmans seront le fer de lance de la communauté.
Ce groupe va prendre la lourde responsabilité de défendre l’Islam, de combattre pour la vérité Musulmane, il sont en première ligne, ils vont être investis par Dieu, de porter le drapeau de l’islam de le défendre et de se battre en permanence jusqu’à ce que Issa (Jésus) revienne sur terre pour combattre l’Antéchrist en Palestine et tuer l’Antéchrist avec une lance, ils auront le dessus sur l’ennemi. Si les gens ne les aident pas, cela ne les dérangera pas, ils continueront toujours à faire ce qu’ils ont à faire, et seront toujours dans cette partie du territoire, une terre ou les musulmans appliquent le Jihad, le combat contre l’ennemi, ils seront les soldats de la bonne cause en permanence.
Ou sont-ils ? ou se trouvent-ils ? Le Prophète a dit : »à Jérusalem et aux alentours, prenez un compas, plantez-le et faites un rayon, ils seront dans ce cerle », cette région que l’on appelle la terre sainte, c’est une région bénie, ou il y a eu énormément de Prophètes, la Palestine et ses alentours, sont une bénédiction pour toute l’Humanité.

Si l’Islam est appliqué la-bas, si les musulmans sont souverains, s’ils dominent, si l’islam est pratiqué dans tous les domaines, le religieux, le politique, s’il a le dessus, il y aura la Baraka (la Paix) sur le reste de la terre, et pour nous musulmans en particulier. S’il y a la paix là-bas, il y aura la paix sur le reste des territoires musulmans. Voila le fameux groupe dont parle le prophète dans ses hadiths.

Allah a choisit des gens dans la Communauté musulmane, Dieu les a gratifié, ce sont des Elus, pourquoi ? Pensez-cous que ces gens résistent ou se battent pour le sable ou les cailloux ?  Ne sont-ils pas comme les autres Communautés, afghans, kasheri, etc… qui se battent pour leur terre ? non, ils meurent en shahid (martyr), ils ont un statut spécial, non pas parce qu’ils se battent pour un lopin de terre, d’ailleurs, on propose des chèques en blanc aux palestiniens de Jérusalem, tu mets la somme que tu veux, mais  ils n’en veulent pas, car ils se battent pour l’Islam.
« On est ici parce que nous devons jouer un rôle, nous avons une mission à accomplir, on attend Issa (jésus), nous sommes ses soldats, nous sommes ici parce que le Prophète l’a dit dans un des ses hadiths, nous sommes contents d’être ces gens là, il y aura toujours un groupe pour combattre autour de Jérusalem, on est content de se battre, on souffre, mais on a le sourire spirituel. »

Sinon comment expliquez-vous les Croisades, et que cette région du monde ait été envahie ? pourquoi les musulmans sont venus pour combattre la-bas, et sont restés la-bas ? Il y aura toujours un groupe la-bas. A Jérusalem, il existe d’ailleurs un quartier des maghrébins. Ils restent à Jérusalem pour la plupart, et ne vont pas vivre à la Mecque, ou à Médine juste pour faire partie de ce groupe au statut spécial dont parle le hadith.

Les palestiniens ont un statut particulier. Ce sont les Élus, « nous sommes ici pour une cause religieuse, et on restera ici, on veut mourir ici, on ne veut surtout pas aller ailleurs, tuez ma femme , tuez mes enfants ou tuez moi, je ne bouge pas, C’est un honneur pour nous de subir cela ».
Le fait que les autres musumans, ne les secourent pas, les abandonnent, leur tournent le dos, fassent semblant de ne rien voir, va-t-il les décourager ? Non car ils sont plus forts que leurs ennemis parce qu’ils ont la Foi, la Volonté, la rage de vaincre, ils n’ont pas peur de mourir, au contraire, et demandent à Dieu tous les matins à mourir en martyr. Ils disent, « On va tous mourir, alors autant mourir en shahid (martyr) avec toute les conséquences positives. »

On fait quoi maintenant ?
Il faut en parler de ça, mais malheureusement, les gens ne donne plus d’argent pour la Palestine, parce que’on croit que les palestiniens se battent entre eux. Mais c’est faux, c’est un piège de Sheitan (Satan) c’est une stratégie de l’ennemi pour nous empêcher de les aider, mais c’est une arnaque, les musulmans combattent les hypocrites. ces gens là sont des traitres et des vendus qui travaillent avec l’ennemi pour éliminer les Croyants, et on nous fait croire que les palestiniens se battent entre eux, vous n’avez pas l’information qu’il faut. Les palestiniens sincères sont les Elus, pour des causes religieuses.

Les soldats de Mahmoud Abbas ont pour abjectif d’arrêter les palestiniens qui jettent des pierres sur les soldats israeliens. Les soldats de Abbas tirent sur les enfants palestiniens pour les repousser. il n’y a pas de guerre fratricide mais entre les palestiniens et les vendus, les hypocrites.
La plupart des médias sont entre les mains des ennemis et dirigés contre la cause palestinienne. C’est l’arme la plus efficace. Expliquez cela à vos enfants. »

Devant les Fidèles Musulmans de la ville de Meaux, Hassan Iquioussen nous explique que le conflit israelo-palestinien est purement Religieux, d’après l’interprétation du Coran et des Hadiths, l’imam prétend que à toute Epoque, Allah choisit une fraction de la Communauté Musulmane pour lutter et propager les Valeurs Islamiques autour de la Terre Sainte (Palestine), le point névralgique. Les Palestinens sont les Élus. ils sont ceux que Allah a privilégié, favorisé, ceux qui luttent pour leur terre au nom de l’Islam, et il est du devoir de toute la Communauté Musulmane, la Oumma, de les défendre et de combattre à leur côté.
C’est l’aboutissement de cette longue lutte qui verra le retour de Issa (Jésus), qui tuera l’Antéchrist d’une lance, et annoncera le règne des Valeurs Islamiques sur toute la planète.
Hassan Iquioussen fait également l’apologie du martyr : mourir en combattant, en soldat, est la plus belle preuve de soumission et d’obéissance à Allah.

Est-ce que un Lieu de Culte est l’endroit approprié pour diffuser ce type de message politique orienté ? Un lieu de Culte n’est-il pas un lieu de recueillement, de prière, d’apaisement, d’humilité ? Quelle conséquences peut générer sur l’esprit des Musulmans assistant à ce type de conférence, vis à vis des rapports avec les israéliens, les Juifs ?
Pour autoriser Hassan Iquioussen a venir précher dans la Mosquée de Meaux, on est en droit de se poser la question : quel type d’Islam est enseigné aux jeunes Musulmans par les responsables de l’École Badr de la Mosquée ?
Le projet d’agrandissement du complexe islamique de Meaux va-t-il dans le sens de l’intégration de la Communauté Musulmane aux Valeurs Républicaines ?

-                                                                                 jeanfranoiscop
« Comment expliquer un tel écart entre la demande pour apprendre l’arabe dans notre pays et l’offre de l’Éducation nationale ? Il y a sans doute une méfiance liée à une confusion simpliste qui règne trop largement: proposer d’enseigner l’arabe dans nos classes reviendrait à installer l’islam au cœur même de l’école laïque. L’arabe est ainsi peu à peu assimilé à une langue essentiellement identitaire ou religieuse dont l’apprentissage serait un réflexe communautariste. Pourtant, il ne devrait pas y avoir plus de blocages avec l’arabe que pour d’autres langues étrangères, auxquelles sont attachées d’importantes communautés d’immigration dans notre pays, comme le portugais, l’italien ou l’espagnol. »
Jean-François Copé – Secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux

 

-                                                                                         hassaniquioussen
« On va tous mourir, alors autant mourir en shahid (martyr) avec toutes les conséquences positives »
Hassan Iquioussen – Conférence à la Mosquée Al-Badr de Meaux

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir