• Accueil
  • > Recherche : imam khattabi

28 juillet, 2017

Avancement du projet de la future grande Mosquée Aïcha de Montpellier, pilotée par le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 14 min

La ville de Montpellier est devenue en quelques décennies un temple de l’Islam radical du sud de la France, la ville est connue pour recevoir des prédicateurs fondamentalistes qui endoctrinent plusieurs milliers de Musulmans au rejet de l’Occident, à la haine du Juif.

On peut citer la Mosquée de l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH), dans le quartier des Cévennes, filiale de l’organisation politique des Frères Musulmans qui reçoit des prédicateurs antioccidentaux et antisémites, tels Hassan Iquioussen et Hani Ramadan ou encore Abdallah Ben Mansour, un des fondateurs de l’UOIF et défenseur de la Charia.

Image de prévisualisation YouTube

Les Musulmans maintiennent la pression sur la société occidentale en montrant leur visibilité par des prières de rue à Montpellier, ici, le 25 novembre 2016, devant la Mosquée de l’UMH.

-                                           Avancement du projet de la future grande Mosquée Aïcha de Montpellier, pilotée par le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi dans Politique 356046MosqueAchaUOIF2

-                                                      684991MosqueAchaUOIF Abdallah BenMansour dans religion
Le 17 avril 2016, l’UOIF organise au parc des expositions de Montpellier, avec le support des instances de la Mosquée de l’UMH, sa 4ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Languedoc-Roussillon (RAMLR) avec comme tête d’affiche les prédicateurs fondamentalistes antioccidentaux Hassan Iquioussen, Hani Ramadan, Abdallah Ben Mansour et Tareq Oubrou.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur antisémite Hani Ramadan est un invité de prestige de la Mosquée de l’UMH sur Montpellier

-

-                                                    655669MosqueAchaHaniRamadan2 Aïcha

-                                                           569436MosqueAchaHaniRamadan antisémitisme

Conférences du prédicateur antioccidental et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH) le 25 avril 2015 et le 6 février 2016.

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur proche des Frères Musulmans Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, Hassan Iquioussen est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée UMH de Montpellier.

-                                         448951MosqueAchaHlneMandroux antisionisme

Inauguration de la Mosquée l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH) le 15 décembre 2013, en présence de l’ex-maire socialiste de la ville de Montpellier Hélène Mandroux. Les élites politiques socialistes ont sciemment contribué à enraciner l’Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite au coeur même de la ville de Montpellier.


La Mosquée historique de la ville, la Mosquée Averroès (située quartier de la Paillade), est dirigée par l’imam Farid Darrouf, un modéré, mais dont les contacts interrogent sur la véritable sincérité de ce prédicateur.

-                         628702MosqueAchaMosqueAverroes Ben Laden

-         Musulmans écoutant le sermon de l’imam à la Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier

-                                      659740MosqueAchaFaridDarrouf charia

-                                                    197067MosqueAchaFaridDarrouf2 chrétiens

Farid Darrouf (à droite), imam de la Mosquée de la Paillade, et qui officie également sur les villes de Mulhouse et Strasbourg en tant qu’imam, a donné une conférence avec le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (à gauche), devant les Musulmans de Mulhouse le 22 avril 2016

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.
Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).
Que fait Farid Darrouf avec Nabil Ennasri, comment se connaissent-ils ?

 

Le prédicateur vedette de la ville de Montpellier, l’imam controversé Mohamed Khattabi, est également une figure incontournable du l’idéologie islamique sur la ville depuis plus d’une dizaine d’années.
Mohamed Khattabi est connu pour ses préches intégristes antioccidentaux, antiaméricains et antidémocratiques, seule la charia, la loi islamique doit régir la vie des Musulmans. Il exhorte la population musulmane de Montpellier à revendiquer, manifester publiquement pour faire pression sur la municipalité de Montpellier afin d’obtenir des lieux de Culte.

Pour Mohamed Khattabi, il est dangereux pour un homme d’être seul dans une voiture avec une femme. C’est risqué pour sa foi et sa piété. Il est également interdit de représenter des êtres vivants.

Il considère également que Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, est un bienfaiteur. L’Imam ne déclare aucune condamnation à son égard, et éprouve même de la sympathie pour lui, Oussama Ben Laden serait même perçu d’après lui par les Musulmans comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ».

-                                                803936MosqueAichaMohamedKhattabi2 christianophobie

Le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi, fait toujours partie des instances islamiques de la ville de Montpellier, il est imam de la Mosquée Aïcha

D’abord imam de la Mosquée Averroes à la Paillade, ses prèches controversées, les manifestations et prières de rue organisées pour inciter les Musulmans à se rebeller contre l’autorité, ont attiré l’attention des services de renseignements.

Image de prévisualisation YouTube

Prière de rue islamique organisée par Mohamed Khattabi à Montpellier pour réclamer la construction d’une Mosquée en 2008. La provocation fait partie intégrante de la doctrine de l’imam.

Il est dessaisi de la Mosquée de la Paillade pour prédications trop radicales, mais continue de prêcher dans les Mosquées de la ville. Il est assigné pendant un certain temps à résidence en novembre 2015 par le ministère de l’Intérieur.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Mohamed Khattabi officie toujours en tant qu’imam à Montpellier, il récolte des fonds pour planifier l’agrandissement de la Mosquée dont il a actuellement la charge, le projet Aïcha (hard-copy).

-                                                   264762MosqueAichaprojet2 Coran

Mohamed Khattabi continue d’endoctriner des milliers de Musulmans à son idéologie islamique misogyne, antioccidentale et antichrétienne en toute impunité. L’imam a déjà justifié la pédophilie, pour imiter le Prophète Mohamed.

Image de prévisualisation YouTube

« On a attribué à Allah la pire des choses : on a dit qu’il a un enfant. C’est la pire des choses. Et donc, quand un Musulman fête Noël, ou quand un Musulman achète le sapin, et qui me dit « je fais plaisir aux enfants’, je dis attends, fais plaisir aux enfants quand il s’agit du sacrifice du mouton, on doit faire, on ne doit pas faire, il y a les amandes, il y a ceci, il y a cela, « ah le sapin, il n y’a pas d’amandes, c’est vrai ». Vous comprenez ? Réfléchis : faire plaisir, faire quel plaisir ? A travers la religion, blasphémer ? La diffamation sur un Prophète ? Dire qu’Allah a enfanté ? Quel plaisir fait-on ? Il faut au contraire saisir l’occasion et parler à nos enfants, à la jeunesse : « Attention ! Allah n’a pas d’enfant, n’a pas été enfanté, il n’a pas d’enfants, point à la ligne. » Et ce qu’ils disent sur Issa (Jésus) c’est faux. Issa, c’est la parole d’Allah, ainsi soit-il !
Deuxième chose : le verset 25 de la sourate Maryam. On fête Noël quand ? La veille du 25. Lisez le verset 25 de la sourate Maryam, lisez-le. Allah dit à Maryam : « secoue le dattier, il te donnera des dattes fraîches. » Issa est né la saison des dattes. Et la saison des dattes, c’est fin été, début automne, août, septembre, octobre. Les gens qui connaissent les dattes, connaissent la récolte. Jamais Issa n’est né sous la neige, ou sous un sapin, il est né sous un dattier. Voilà pour éclaircir les Musulmans sur ça.
Le nouvel an, c’est quoi ? Le soleil, il a un cycle. Les païens arrivaient autrefois, ils croyaient que le soleil c’était une divinité, et ils demandaient au soleil de faire que l’année à venir soit mieux que l’année passée.
Et donc, quand on présente les voeux, on joue le jeu : « Bonne année ! » c’est quoi ? C’est comme faisaient les païens, parce que eux ils souhaitaient une bonne année, mais ils demandaient ça à qui ? Au Dieu soleil ! Ils adoraient le soleil. Ils croyaient en la divinité du soleil. » 
[18:20]
« On accueille le nouvel an avec l’alcool, avec le crime, avec les meurtres, avec le viol, avec la fornication ? Où va la communauté humaine ? Il est où l’Islam, on va où là ? Est-ce que c’est ça la communauté qu’Allah a doté d’intelligence ? » 
[27:50]
« Fêter Issa et Mohamed n’est que mensonge » – Prêche du vendredi 2 janvier 2015 (hard-copy)

Un prêche classique de Mohamed Khattabi pour montrer la fausseté de la religion chrétienne : Noël, le nouvel an, ne sont pas des fêtes chrétiennes et n’ont rien à voir avec Jésus, ni avec le Christianisme. Il s’agit de beuveries, propices au viol, au crime, à la débauche et au vice.
Les Musulmans sont bien entendu invités à ne pas participer à ces sauteries.
A noter que nulle part dans la Bible, il n’est mentionné que Jésus est né sous un dattier. Il s’agit d’allégations provenant du Coran, rédigé plus de 8 siècles après les textes des Évangiles relatant la naissance du Christ.
Il s’agit là de promouvoir une société islamique sur le territoire français, non polluée par les moeurs décadentes et perverses de la civilisation occidentale.
La communauté musulmane, la meilleure des communautés, comme le dit le Coran, étant la seule capable de guider l’Humanité vers le droit chemin.

Mohamed Khattabi n’hésite pas à faire venir à Montpellier le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Noureddine Aoussat, qui incite depuis des années les Musulmans à combattre la loi sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école dans les plus grandes Mosquées de France.

-                                                        725731lamosqueeaichademontpelliernoureddineaoussat Farid Darrouf

-                                                          672383NourredinneAoussat4 femmes

-                                          480716MosqueAichaAoussat4 France

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat (à droite), proche de Mohamed Khattabi, est invité régulièrement à la Mosquée Aïcha. (à gauche, Abdellatif Lemsibak)

« Il n’y a rien de contraire à l’Islam dans les lois françaises, excepté une seule loi, c’est la loi du 15 mars 2004.
[...]
C’était la loi d’interdiction du port du voile à l’école, au lycée. Je parle au lycée, pas au collège, car au collège les filles n’ont pas atteint l’âge de la puberté. Au lycée, elles sont des adultes. Je ris, mais je dois pleurer plutôt, on nous poursuit, rien que l’année dernière, à plusieurs reprises ils nous ont lâché le ballon d’essai pour l’interdiction de ce voile à l’Université. A l’Université ! Tout ça à cause d’une seule chose : parce que l’on ne nous prend pas au sérieux. Nous ne sommes pas pris au sérieux. Nous sommes quantité négligeable. Vous savez le hadith authentique que tout le monde doit connaître du Prophète dit : « Peu s’en faut que les gens affamés s’appellent les uns les autres, s’ameutent les uns les autres pour se rassembler et vous manger et vous dévorer. Comme les gens affamés s’appellent autour d’un plat ».
Donc nous, on sera le gibier, on va former le mets qui va être mangé, pourquoi ? Parce que l’on sera très peu, peu nombreux ce jour là ? C’est pour cette raison que les gens vont se permettre de se rassembler et de s’appeler les uns les autres autour de nous ? Il a dit non ! « Bien au contraire, vous serez nombreux. Vous serez ce jour là comme l’écume que porte un torrent, comme les vagues sur la plage qui vont et qui viennent. Vous êtes nombreux, mais vous ne pesez rien. Voilà ce que dit le Prophète, vous êtes porté par l’écume.
[...]
Vous serez léger, volatile, comme l’écume, vous aurez la maladie du coeur, vos adversaires n’auront plus peur de vous, ne vous respectent plus, n’ont aucun égard », et c’est le cas.

Les propos que l’on entendait chez certains journalistes, chez certains intellectuels connus et engagés, on les entend aujourd’hui dans la bouche du premier ministre. Qui aurait imaginer qu’un jour un premier ministre de la France, on l’interroge sur cette question : « est-ce que vous parlez de l’Islam de France ou d’Islam en France ? Il a dit : « moi je parlerai d’islamo-fascisme ».
J’ai écrit une lettre au président il y a une dizaine de jours dans laquelle je lui rappelais cela, que jamais je n’aurais penser entendre un jour traiter les Musulmans de France d’islamo-fascistes. Alors que les Musulmans de France sont anti-fascistes, ils sont les islamo-libérateurs de la France. C’est grâce à nous, et aux 70 000 soldats Musulmans, qui ont combattu le fascisme, que la Corse est libre, et que la France est libre. »

[30:35]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

La rhétorique est comme toujours chez Noureddine Aoussat, assez bien huilée, les Musulmans seraient injustement persécutés, opprimés par le gouvernement et les institutions françaises, traités de fascistes par le premier ministre Manuel Valls (ce dernier critiquait dans un discours, l’Islam radical), alors qu’ils ont libéré la France et la Corse.
Noureddine Aoussat fait ainsi émerger dans les consciences de la communauté musulmane de Montpellier une terrible injustice et impuissance ayant pour but de créer du ressentiment contre la France, son gouvernement, ses institutions.
Est-ce une manière de promouvoir le vivre-ensemble, la fraternité, la solidarité entre les peuples ?

« On dit un mot de plus, et à forte raison, à un Juif, tous les ministres vont rappliquer. Si on touche à la porte ou au mur de la synagogue, c’est peut-être le président lui-même qui va rappliquer ! Les Mosquées en France sont brûlées, les Mosquées en France sont saccagées, il y a des tweets, des tweets ! Les ministres, et le premier ministre réagissent par des tweets, 140 caractères ! »
[42:21]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

Noureddine Aoussat diffuse également des propos aux relents antisémites, basés sur un argumentaire sans fondements, le massacre de Sarah Halimi, le 4 avril 2017, un crime antisémite commis par un Musulman, a par exemple été totalement passé sous silence dans les média pendant plusieurs semaines : où étaient les journalistes, les politiques à la solde des Juifs ?

La ville de Montpellier, base avancée de l’Islam radical en France, sera-t-elle régie sous les lois de la charia dans quelques décennies ?

20 mai, 2017

Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 52 min

La pénétration de l’Islam ne se limite pas aux banlieues parisiennes des grandes villes, mais également dans les petites communes et les campagnes françaises.

Pierrelatte est une petite ville française d’environ 13 000 habitants située dans le département de la Drôme (26) en région Auvergne-Rhône-Alpes.
La commune est depuis quelques années infiltrée par l’association islamique locale, une officine idéologique  de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. L’association dispose d’une Mosquée pour endoctriner la communauté musulmane de Pierrelatte, par l’intermédiaire de ses prédicateurs.

-                                                       Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed dans Politique 986243MosquePierrelatteIESH2

La Mosquée est associée à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (IESH), basé à Saint-Denis et à Château-Chinon, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense madrassah sous le contrôle de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du Droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine.
Sur leur page Facebook officielle, les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte font la publicité de l’IESH (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

Les formateurs de l’IESH ainsi que des prédicateurs fondamentalistes, viennent endoctriner les Musulmans de Pierrelatte à l’idéologie des Frères Musulmans, et sèment de manière lente et pernicieuse dans la Oumma, la communauté musulmane, le rejet de la société occidentale.

-                                                     185691MosquePierrelattehypocrisieoccidentale2 Béchir Ben Hassen dans religion

« La réalité que l’Europe refuse d’accepter…Voilà une Noire Africaine qui leur parle en leur langue…leur donne une bonne lecture de leurs hypocrisies….A suivre et à partager. » (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Pierrelatte ne se considèrent pas comme Européens, en employant le terme « leur », pour les désigner comme « autres », ils dénoncent une soi-disant hypocrisie des Européens, en niant les problèmes liés à l’immigration de masse, et visent à culpabiliser l’Occident des guerres millénaires se déroulant dans les pays du tiers-monde musulman.

-                                      223407MosquePierrelatteBchirBenHassen3 caricaturistes

Le prédicateur des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen (à droite sur la photo) vient régulièrement précher à la Mosquée de Pierrelatte, le 9 décembre 2016 (hard-copy), ou encore le 31 mars 2017. (hard-copy)

Les positions politiques de Béchir Ben Hassen sont très proches de celles de Rashed Ghannouchi, le prédicateur tunisien des Frères Musulmans, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia en Tunisie à long terme.
En Tunisie, Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

 

Béchir Ben Hassen, invité régulier de la Mosquée de Pierrelatte, fait de l’incitation à la haine et au meurtre devant les Fidèles : les caricaturistes du Prophète Mohamed doivent être mis à mort !

Rappelon les textes de lois françaises :
« Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile. »
article 35 de la loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État)

-                                                 695000MosquePierrelatteMohamedFranois4 charia

-                                                 888222MosquePierrelatteMohamedFranois3 Charlie Hebdo

Image de prévisualisation YouTube

-                                                         262161MosquePierrelatteMohamedFranois3 christianophobie

Mohamed François (photo), un converti imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, est invité régulièrement à la Mosquée de Pierrelatte. Ce prédicateur interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année et toutes celles qui se rapportent à la civilisation occidentale : se joindre aux mécréants pendant ces fêtes seraient une infamie, une trahison de la Foi de l’Islam. Est-ce là un message de respect, de tolérance et de vivre-ensemble ?
Cet endoctrinement contribue à la mise en place d’une société parallèle, communautarisée, qui ne s’oriente pas dans la même direction que la communauté nationale française, car elle n’a pas le même patrimoine, cultuel, culturel, ni la même vision historique de la France.

Mohamed François le 11 novembre 2016 à la Mosquée de Pierrelatte, « Les déviances de la jeunesse : causes et remèdes ».

-                                               976916MosquePierrelatteMohamedKhattabi Coran

L’imam radical de la Mosquée de Montpellier Mohamed Khattabi (au centre sur la photo) en conférence à la Mosquée de Pierrelatte le 1er juillet 2012 (hard-copy). Dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, il glorifie le terroriste Oussama Ben Laden, un héros d’après lui, veut l’application de la charia et tient des propos homophobes.

-                                                    669373MosqueSaintDenisAbouAyoub fornication

Sofiane Abou Ayoub (à gauche sur la photo), professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP) à Saint-Denis (93), une école fondamentaliste de l’Islam wahhabite saoudien, est invité par les responsables de la Mosquée de Pierrelatte le 26 février 2017 (hard-copy)

-                                                        586320MosquePierrelatteMoradHamza France

L’imam de la Mosquée d’Arles, le fondamentaliste antioccidental Morad Hamza est invité à la Mosquée de Pierrelatte le 4 février 2017 pour une conférence, « Comment faire du Coran notre mode de vie » (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

Adepte de la charia islamique, Morad Hamza enseigne à ses fidèles Musulmans la juridiction coranique, en particulier comment et sous quelles conditions délivrer les coups de fouets aux femmes adultères, il nie également l’existence de la fête chrétienne de Noël, pour lui, une perversion. Tout cela dans le but de discréditer devant les Musulmans le Christianisme, une fausse religion selon lui, et mépriser la civilisation occidentale dans sa globalité.
Le but étant d’isoler la communauté musulmane afin qu’elle finisse par suivre uniquement les prescriptions des lois divines d’Allah et de son Messager.

-                                                                         162180MosquePierrelatteMariePierreMouton Frères Musulmans

Le maire LR de Pierrelatte Marie-Pierre Mouton n’a pris aucune mesure contre l’implantation dans sa ville d’une association islamique invitant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux, qui sur le long terme, en endoctrinant la communauté musulmane de la ville, conduiront à générer une fracture de la société civile entre Musulmans et non-Musulmans. La progression de la charia est en marche grâce à l’aveuglement des élus.

16 janvier, 2017

Sermon du cheikh Bourchachene Abdessamad, imam antichrétien de la Mosquée de Fumel : « Dans la religion chrétienne et juive, la femme on la considère comme un être qui comporte le mal pur »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 09 min

Fumel est une petite commune de 5 000 habitants du sud-ouest de la France, maillon du réseau islamiste aquitain regroupant plusieurs lieux de culte musulman, entre autres sur les villes de Bordeaux, Périgueux, Pessac, Agen, Libourne.
L’association musulmane locale a reçu l’appui du maire LR (UMP) de la ville Jean-Louis Costes pour la construction d’une Mosquée. Le lieu de Culte a été inauguré en juin 2005, par l’Association des Musulmans Fumélois, en présence du consul du Maroc à Bordeaux et du maire de Fumel.
Le bâtiment de 600 m2 compte une entrée, une pièce pour faire le thé, une grande salle de cours coranique, un logement pour héberger un imam si nécessaire et deux salles de culte : une pour les hommes et une pour les femmes, équipée d’un système vidéo pour la retransmission des prêches que donne l’imam dans la salle principale (hard-copy).

-                                        Sermon du cheikh Bourchachene Abdessamad, imam antichrétien de la Mosquée de Fumel :

-                                           Fidèles Musulmans de la Mosquée de Fumel en prière

Pour montrer la bienveillance du projet, Abdelkrim Jarjini, le responsable de l’association islamique de Fumel utilise les moyens classiques habituels pour infiltrer les quartiers et obtenir la complaisance des élus : montrer patte blanche en organisant une journée portes ouvertes afin de faire connaître aux habitants quelque peu inquiets et réticents face à l’implantation d’un culte islamique au coeur de leur quartier, les bienfaits de la religion de « Paix et Tolérance », en associant également à cette journée une aide humanitaire aux Restos du Coeur.

-                                                                     402389MosqueFumelportesouvertes Abdelkrim Jarjini dans religion

-                                        866095MosqueFumelJeanLouisCostesJarjini antisémitisme
Abdelkrim Jarjini (au centre), accueillait le sous-préfet et député-maire Jean-Louis Costes (à gauche), Daniel Borie, conseiller départemental (à droite), lors de la journée portes ouvertes de la Mosquée de Fumel le 9 avril 2016

Une fois les « Mécréants » partis, l’envers du décor est plus sombre, les prédications édulcorées de Bourchachene Abdessamad, l’imam de la Mosquée de Fumel  devant les habitants de la ville prennent une autre tournure lorsqu’ils sont tenus devant les Fidèles Musulmans de la Mosquée.

Étude de quelques extraits de sermons donnés par l’imam, qui permettent d’analyser l’idéologie enseignée à la communauté musulmane de Fumel, même si la majeure partie des prèches du prédicateur est donnée en langue arabe :

-                                         761757MosqueFumelIslam Aquitaine

Le prédicateur Musulman antichrétien Bourchachene Abdessamad, imam de la Mosquée de Fumel

« Et le combat, c’est parmi le Jihad dans l’Islam. Le combat, c’est parmi des milliers de choses dans l’Islam. Pourquoi on est juste figé sur ce point, et on délaisse beaucoup de chemins de bien ? »
[33:04]
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 4 mars 2016, sur « l’universalité de l’Islam » (hard-copy)

Le prédicateur admet également que le jihad islamique, combat armé contre les infidèles, est une des prescriptons parmi d’autres du dogme islamique, même s’il ne l’encourage pas. Il est donc parfaitement possible de justifier la lutte armée contre les ennemis de l’Islam.

Le cheikh Abdessamad est viscéralement antichrétien, extraits d’un de ses sermons :

« Imaginez ceux qui ont dit que Allah c’est le Messie, ceux qui ont dit que Allah c’est le troisième des trois, ceux qui croient à la Trinité. [...] Est-ce qu’ils ne vont pas se repentir auprès d’Allah, et implorer son Pardon ? »
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 27 mai 2016, sur « les piliers du repentir » (hard-copy)

« La femme dans d’autres religions, comme la religion chrétienne et juive, la femme on la considère comme un être qui comporte le mal. Le mal pur, c’est la femme, dans leur idéologie, dans leur vision. Parce que c’est elle la cause de la chasse ou de la sortie de Adam du Paradis. Leur religion, leur histoire, c’est que Sheïtan a pénétré dans awa (leur Esprit) et que c’est lui qui à travers l’awa qui a fait en sorte que Adam a mangé de l’arbre.
Ils considèrent depuis le Moyen-âge jusqu’au XIXème siècle, ils étaient en divergence par rapport à la femme, est-ce que c’est un être comme les autres, ou est-ce que c’est un être qui n’a la constitution, qui n’est pas fait comme les êtres humains. »

[07:03]
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 18 mars 2016, sur « la femme dans Islam » (hard-copy)


Le cheikh Abdessamad décrédibilise et méprise le Christianisme et les Chrétiens devant les Musulmans de Fumel, semant ainsi la division entre les communautés.

Les Chrétiens, qui croient au Dieu Trinitaire, Père, Fils et Saint-Esprit, doivent se repentir s’ils veulent être pardonnés.
Est-ce là un message de respect des religions, du vivre-ensemble et de tolérance ?

D’après l’imam, la femme dans le Christianisme serait source du mal.
L’imam avance des allégations mensongères sur la condition de la femme dans le Christianisme : elle ne serait pas considérée comme un être humain, mais comme une créature du Diable, le « mal pur ».
Si c’était le cas, pourquoi des milliers d’Églises et de Basiliques érigées en France et en Europe depuis des siècles portent-elles des nom de femmes ? (Notre-Dame de Paris, Églises sainte-Marie, sainte-Geneviève, sainte-Blandine, sainte-Thérèse, Basilique sainte-Clotilde, cathédrale sainte-Cécile, …)
Dans l’Europe chrétienne avant la vague anticléricale lancée par la révolution française, si les femmes étaient considérées comme le « mal pur » comme le prétend le cheikh Abdessamad, comment se fait-il qu’elles aient été autorisées à gouverner des pays chrétiens, à l’image d’Aliénor d’Aquitaine, de Blanche de Castille, d’Elisabeth 1er, de Catherine de Médicis, de Marie de Médicis, de Marie Thérèse d’Autriche ou encore de Catherine II de Russie ?
Par comparaison, dans combien de califats islamiques les femmes ont-elles été aux commandes du pouvoir ?

-                                       688034MosqueFumelbasiliquesaintethrsedeLisieux Bourchachene Abdessamad

La Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux aurait-elle été érigée pour vouer un culte au « mal pur », d’après l’imam Abdessamad de la Mosquée de Fumel ?

Rappelons au passage la condition féminine dans l’Islam, exprimée dans la sourate du Coran an-nisa (les femmes), distribuée en millions d’exemplaires dans toutes grandes surfaces commerciales et librairies françaises :
« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah.
Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »

Le Coran – An-nisa (les femmes) 4:34

Le cheikh oublie par ailleurs dans son sermon de rapporter que dans la sunnah (faits et gestes rapportés du Prophète Mohamed), le Messager d’Allah, pendant son voyage nocturne miraculeux, a visité l’Enfer, et a constaté que la majorité de ses habitants sont des femmes, prouvant ainsi qu’elles sont sources de perversion dans la Foi musulmane. C’est pour cela qu’elles doivent se couvrir d’un voile, afin de ne pas inciter l’homme à la débauche :

« L’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou ‘alayhi wa salam- qu’il a dit : « Je me suis posté à la porte du Paradis et j’ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres. Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d’entre [et devaient attendre que tous les pauvres s'y introduisent]. Lorsque les gens de l’enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d’entre eux étaient des femmes. » Rapporté aussi par Muslim (4/2236) »

-                                  179621MosqueFumelMohamedBarry2 charia

Le réseau islamiste se tisse lentement avec les Mosquées de la région. Il est inquiétant de constater que l‘imam radical de la Mosquée de Pessac, Mohamed Barry (à gauche), pour qui le voile islamique est obligatoire, est venu précher dans la Mosquée de Fumel du cheikh Bourchachene Abdessamad (à droite) le 3 décembre 2016 (hard-copy)

La graine de la radicalisation islamique antichrétienne et antioccidentale de la population musulmane est maintenant plantée dans la petite commune de Fumel, avec la collaboration pleine et entière du maire LR (UMP) Jean-Louis Costes.

5 décembre, 2016

Les responsables de la Mosquée de Périgueux sous le contrôle des Frères Musulmans invitent l’imam Hassan Belmajdoub qui demande à ses Fidèles de « se débarrasser très très vite » des amis non-Musulmans, dans ce « pays de perversité »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 16 min

Périgueux est la commune française la plus peuplée du Périgord, située dans le centre-est de la Nouvelle-Aquitaine.
Comme tout le sud-ouest de la France, la région Aquitaine connaît depuis deux décennies une forte poussée du réseau islamiste proche de la mouvance de l’Islam radical des Frères Musulmans, incluant le fief islamique de Bordeaux (soutenu par Alain Juppé). Parmi les principales Mosquées de ce réseau, on peut citer entre autres celles de Pessac, Joué-les-Tours, Cenon, Mérignac, Bayonne ou Libourne.

L’Association des Musulmans de Mérignac est dirigée par l’imam Hassan Belmajdoub, un islamiste proche de la mouvance des Frères Musulmans (UOIF). Il est imam de la Mosquée de Mérignac, le lieu de culte est une base militante lui permettant d’étendre le réseau islamiste des Frères Musulmans dans tout le sud-ouest de la France.

-                                                                                 Les responsables de la Mosquée de Périgueux sous le contrôle des Frères Musulmans invitent l'imam Hassan Belmajdoub qui demande à ses Fidèles de

Façade d’entrée de la Grande Mosquée de Mérignac. Le projet a couté 1,5 million d’euros et comprend une salle de plus de 500 places, une librairie, des salles de classe coranique, des locaux techniques.

-                                       490369MosquePrigueuxMichelSainteMarie abou oumama dans religion

Michel Sainte-Marie, l’ex-maire socialiste de Mérignac a délivré le permis de construire de la Grande Mosquée le 9 mars 2007, ouvrant ainsi la porte de la ville aux prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisionistes des Frères Musulmans.

 

-                                                    953673MosquePrigueuxmosqueMrignacHaniRamadan Allah

Du 26 au 28 mai 2012 l’imam Hassan Belmajoub a reçu dans sa Mosquée de Mérignac lors de la 4ème rencontre annuelle, des prédicateur fondamentalistes antioccidentaux.

Parmi les personnalités invitées venus endoctriner les Musulmans de Mérignac, on trouve pêle-mêle :

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur antisémite Hani Ramadan figurait parmi les invités de la Mosquée de Mérignac du 27 au 28 mai 2012

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan et petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah, est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Hani Ramadan considère à la Mosquée de Mulhouse que « les Chrétiens n’ont pas le coeur pur » car ils croient en la Trinité, et soutient activement l’organisation terroriste du Hamas à la Mosquée de Joué-les-Tours.

 

-                                                  712257MosqueGienAbouOumama antisémitisme

 Le prédicateur politique antisioniste et antioccidental Mustapha Abou Oumama, invité à la Mosquée de Mérignac, considère que le terroriste islamiste de Toulouse Mohamed Merah est une victime « de lui-même, de ses parents, des média, des hommes politiques et du système. » (lien)

Le prédicateur Mustapha Abou Oumama, est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est « colonisée par les sionistes », et il faut la délivrer. Par ailleurs, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l’espace de 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy serait, par exemple, « indirectement » responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

Une véritable propagande complotiste, la société occidentale persécuterait secrètement les Musulmans, qui doivent donc se souder, affermir leur Croyance afin de ne pas s’assimilier aux sociétés civiles de leur pays d’accueil.

Image de prévisualisation YouTube

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Mérignac du 26 au 28 mai 2012, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).

Image de prévisualisation YouTube

Le précheur converti Mohamed François, imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, qui interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes non musulmanes et de se mêler aux mécréants, est également un invité régulier de la Mosquée de Mérignac.

 

-                                               513194mosqueePrigueuxfidles antisionisme

-               Fidèles musulmans de la Mosquée de Périgueux, où Hassan Belmadjoub vient précher

-                                      438913MosquePerigueuxHassanBelmadjoub Aquitaine

Hassan Belmadjoub, prédicateur des Frères Musulmans et imam de la Mosquée de Mérignac, en conférence à la Mosquée de Périgueux le 17 novembre 2012

« On est dans un pays de tentation. On est dans un pays où la perversité, le péché on le voit matin et soir devant nous, dans les supermarchés, à la télé, à l’école, dans les lycées, dans les universités. Si tu n’as pas un ami intime, proche à qui tu dois te confier, un ami qui te fait penser à Allah, un ami qui, quand tu le vois, t’as honte de commettre le péché en sa présence, c’est ça l’ami qu’il faut avoir. Parce que les amis, on en a, des milliers.
L’ami qui va te dire : « Viens mon frère, il y a une petite soirée » à droite à gauche, « on va aller dans la boîte de nuit, on va faire ci, on va faire ça », alors que c’est l’heure de la prière et qu’il ne te fait même pas penser à la prière, ça, débarrasse toi de lui, et très, très vite. »

[22:40]

« Il y en a malheureusement qui bradent cette religion, je ne fais pas ça, je ne fais pas ci, parce que ci, parce que ça, non ! Vous allez suivre les traditions de ceux qui étaient avant vous. Là, le Prophète Mohamed parlait des Juifs et des Chrétiens. Vous allez suivre des traditions de ces gens qui étaient avant vous. Vous allez les suivre pas à pas, même s’ils rentrent dans le trou d’un animal, vous allez les suivre.
C’est ce qu’on voit maintenant. On voit des jeunes qui sont en train de suivre ces traditions. Ils sont en train de courir derrière la mode. Si tu n’es pas fier de ta religion, de quoi vas-tu être fier ? D’appartenir à une tribu ? D’appartenir à un peuple ? ça ne sert à rien ! Mais si tu appartiens à cette religion tu peux être fier si tu la pratiques. »

[28:30]

« La question que je te pose avant de finir, comment veux-tu finir ? Parce que tu ne sais pas lorsque tu vas mourir. L’ange de la mort ne te donne pas un rendez-vous. Il va te surprendre, un jour. Sauf qu’il risque de te surprendre en train de prier, ou en train de lire le Coran, ou en train de dormir, ou malheureusement il risque de te trouver en train de danser, en train de parler avec une fille au téléphone, c’est haram ! »
[58:36]
Extraits de la conférence « Le rôle des jeunes Musulmans(es) dans la société », donnée à la Mosquée de Périgueux le 17 Novembre 2012 par Hassan Belmajdoub, imam de la Mosquée de Mérignac (extraits également disponible sur ce lien).

Pour Hassan Belmadjoub, les Musulmans vivent en France dans une société de perversion, ils ne doivent pas suivre les Juifs et les Chrétiens, et « se débarrasser très très vite de leurs amis non-Musulmans ». La société occidentale est perverse, puisqu’elle autorise même un homme à parler avec une fille au téléphone, ce qui est haram (interdit) !

Hassan Belmadjoub délivre-t-il un message d’Amour, de Paix et de Tolérance envers son Prochain, ou plutôt un véritable projet politique visant à communautariser les Musulmans et à les isoler de la société occidentale ?

-                                       593443MosqueJouLesToursMohamedFranoismosqueMrignac charia

Respectivement de gauche à droite, les prédicateurs antioccidentaux et antisionistes Hassan Belmajdoub, Mustapha Abou Oumama, Rachid Houdeyfa et Mohamed François, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Mérignac le 27 mai 2012

« On a créé l’association des Musulmans de Mérignac, nos activités ont commencé il y a trois ans, on a fait trois rencontres annuelles, on fait une rencontre mensuelle, la première rencontre annuelle a été un début, mais par contre, la seconde, qui était magnifique aussi, on a reçu Safwat Hijazi, notre Frère qui vient d’Égypte et qui est connu mondialement, la rencontre de l’année dernière qui était pareil au mois de juin, on a reçu notre Frère Tariq Ramadan, notre Frère Mohamed François, et un de nos Frères les plus connu, Rachid Abou Houdeyfa, ça, c’est nos activités. »
[01:58]
Hassan Belmadjoub reçoit le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi, ainsi que l’islamiste politique Tariq Ramadan (hard-copy).

-                                     602484mosqueePrigueuxRachidHoudeyfa chrétiens

Le prédicateur misogyne et antioccidental Rachid Houdeyfa et imam de la Mosquée de Brest est également un membre actif du réseau islamique de la Mosquée de Mérignac. Pour lui :
« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa : « ceux qui écoutent de la musique seront transformés en singe ou en porc ».

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur Tariq Ramadan, invité à la Mosquée de Mérignac, est un militant politique antisioniste appelant au boycott de l’État d’Israël

Il est également inquiétant de constater que le prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Safwat Hijazi, qui appelle devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabe à l’extermination des Juifs, soit invité par Hassan Belmadjoub à la Mosquée de Mérignac. Extraits de ses interventions publiques :

-                                                          377376MosquePrigueuxSafwathigazi2 christianophobie

« C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite, oui, je hais le sionisme. Oui, le jour du Jugement ne viendra pas tant que nous n’aurons pas combattu les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que vous les aimiez ou non. »
Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision égyptienne Al Nas TV le 4 janvier 2009

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.
[…]
Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”

Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision du Hamas Al-aqsa TV le 31 décembre 2008

 

-                                               806294MosquePrigueuxMahmoudDoua2 Coran

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon, en conférence le 29 avril 2016 à la Grande Mosquée de Périgueux (hard-copy), est un membre des Frères Musulmans de l’AMG de Bordeaux, l’association islamiste adoubée par Alain Juppé.

Quel est l’avenir de la communauté musumane du sud-ouest de la France, contrôlée essentiellement par des réseaux islamistes antioccidentaux développant une idéologie antisémite ? Pourra-t-elle s’intégrer à long terme dans la société française ? La propagande idéologique du réseau Hassan Belmadjoub pourrait-elle provoquer une scission entre les Français et les Musulmans ?

10 septembre, 2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

Par l’immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l’Islam radical s’implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l’entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l’implantation de l’organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah,  déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                               Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac :

Alain Juppé décerne la Légion d’Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l’imam de l’UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.

Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l’UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d’islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé, du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l’organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc »

 

-                                           458684MosquePessacAlainJuppUAM93 Alain Juppé dans religion

-                                                             566154MosqueUAM93niqab2 Allah

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l’UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93  »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c’est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l’enracinement de l’Islam radical, en autorisant l’implantation d’une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l’association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeûne du Ramadan en 2014 (hard-copy).

-                                                   546474MosquePessacFidles an-nawawi

-          Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l’organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l’association BarakaCity, qui sous couvert d’aide humanitaire, propage la rhétorique et l’idéologie des Frères Musulmans.

-                                                   611016MosquePessacBarakaCity3 antisémitisme

-                                           867141MosquePessacBarakacity2 antisionisme

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l’organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l’émission « Le Supplément » de Canal+ le 24 janvier 2016. BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l’Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d’aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation  internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.

Image de prévisualisation YouTube
-                                Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l’imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu’une femme qui se parfume est une « fornicatrice« , que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc », des « gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu’ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc. »

-                                              965963MosquePessac40hadithsannawawi2 BarakaCity

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l’Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu’il est possible de se procurer dans n’importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale. S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l’adultère. L’étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l’organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n’interdise pas ce type d’enseignement.

-                                               842294MosquePessacracismeislamophobie2 Boycott

Pour souder les Musulmans contre l’Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

-                                            383410MosquePessacCCIF3 CCIF

Pour combattre « l’islamophobie », les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

-                                                 952855MosquePessacantisionisme2 charia

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l’État d’Israël (hard-copy)

-                                     473255MosquePessacMohamedBarry Coran

Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

« La femme comme cité dans un hadith de l’imam Boukhari : « Quand une épouse ne répond pas à l’appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin ». Dans la maison, l’homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n’y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire. »
[05:30]
sermon de l’imam de Mohamed Barry, « sois une bonne épouse » à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

« Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c’est comme s’il n’y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées. Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c’est une obligation.
Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux. Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout. »
[...]
« Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l’odeur du Paradis, qu’Allah nous en préserve. »

[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : « Prépare ton retour vers Allah ! » (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d’Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

-                                                                            393579MosquePessacFranckReynal femmes

« Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire. »
[...]
« Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac »
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d’abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l’islamisation de la ville de Pessac en organisant l’implémentation durable sur la commune d’une association de l’Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

16 juin, 2016

Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France : « Le mal est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Pour islamiser la France, c’est-à-dire organiser à grande échelle la soumission des populations aux préceptes de la charia islamique, des prédicateurs charismatiques arpentent depuis environ trois décennies l’hexagone, on peut citer Tariq Ramadan, Rachid Houdeyfa, Abdallah Ben Mansour, Nader Abou Anas, et des centaines d’autres dont les conférences ont déjà été largement analysées sur « Islam mine l’Europe ».

Il ne s’agit pas pour ces précheurs de décréter le jihad islamique, combat armé contre les Infidèles car la Oumma (communauté des Croyants) est encore minoritaire sur le sol français, mais de gagner la bataille idéologique par la massification du nombre sur le long terme grâce au jeu d’un triple cocktail détonnant : immigration massive, naissances, conversions à l’Islam.
Dans les Mosquées et les sites internet administrés par des associations islamiques, l’Occident est décrit comme un monde pervers et débauché, justifiant ainsi le rejet du Christianisme et du Judaïsme, considérées comme de fausses religions de perdition.
la nécessité de militer pour le port voile islamique, de s’assurer et de surveiller le bon respect du jeûne du Ramadan, de favoriser la non mixité sociale homme/femme, et d’imposer les lois islamiques, tout ceci en complète contradiction avec le Christianisme existant en Europe depuis 2000 ans, où les relations sociales ne sont pas basées sur les lois de pureté et d’impureté, mais sur la justice et l’injustice.

On va s’attacher à étudier plus particulièrement l’idéologie véhiculée par le prédicateur algérien Noureddine Aoussat, très actif dans les grandes Mosquées de France et les associations islamiques radicales.

-                                                Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France :

Noureddine Aoussat fait partie d’un réseau fondamentaliste islamique émaillant toute la France, il donne des conférences dans les Mosquées de Lunel, Villeneuve-la-Garenne, Montpellier, Strasbourg, Béziers… toutes connues pour développer une idéologie islamique radicale et antioccidentale (lien 1, lien 2, lien 3, lien 4, lien 5).

-                                                           275217MosqueAoussatMohamedFranois2 Al-Duvair dans religion
Le prédicateur algérien Noureddine Aoussat (à droite) en compagnie de l’imam radical de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François (hard-copy) qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année, et demande aux Musulmans de ne pas se mêler aux Mécréants.

Noureddine Aoussat fut également invité à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 par l’imam Mohamed Khattabi qui considère Ben Laden comme un héros. Mohamed Khattabi est un prédicateur influent militant depuis plusieurs année sur Montpellier, où il endoctrine la communauté musulmane à une idéologie antioccidentale dans le but d’imposer la charia, il lutte également contre la laïcité, « on ne peut pas être Musulman et laïque » d’après lui.

-                                                323618MosqueAoussatRachidHoudeyfa Allah

Noureddine Aoussat soutient Rachid Abou Houdeyfa, l’imam de la Mosquée de Brest, un prédicateur misogyne et antioccidental (hard-copy)
Dans une conférence, Rachid Houdeyfa a déclaré qu’une femme sans hijab n’a pas de pudeur et donc pas d’honneur
:
« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa interdit aux enfants d’écouter de la musique, sinon ils se transformeront en singes et en porcs.

-                                                              473471MosqueAoussatHaniRamadan antisémitisme

Noureddine Aoussat prend la défense du prédicateur misogyne, antioccidental et antisémite Hani Ramadan (hard-copy), qui compare les Juifs à « des serpents, une race de vipères », Aoussat traite de « Kouffars », ceux qui mettent en cause cet islamiste.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

-                                                                           337639MosqueAoussatBounamcha antisionisme

Noureddine Aoussat donne une conférence à la Mosquée de Corbeil-Essonnes, avec l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers, Hassen Bounamcha (au centre) le 20 mai 2016 (hard-copy).
Dans ses conférences, Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Pour se faire une idée plus claire de l’état d’esprit de Noureddine Aoussat, écoutons une de ses prédications, donnée à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 :

Image de prévisualisation YouTube
« C’est Allah qui a envoyé son Messager, avec la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe, qu’elle prenne le dessus sur tout, même si les polythéistes et les Mécréants voudraient autre chose, voudraient l’arrêter, ils ne pourront pas le faire. »
[44:34]
« Des Mosquées sont perquisitionnées en France, ça ne me regarde pas ! Des Mosquées sont fermées en France, ça ne me regarde pas ! Des imams sont assignés à résidence, ça ne me regarde pas ! Ce n’est pas moi. Alors toi t’es qui alors, t’es qui ? T’es qui !? Va ailleurs ! Va ailleurs ! Parce qu’ici, il n’y a qu’un seul corps, quand dans ce corps là, il y a une partie qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Vous croyez que je pourrai faire ce sermon, si j’avais une rage de dents ? Vous croyez que je pourrai faire ce discours, si j’avais une sinusite, un mal de tête ? Je ne peux pas parler en souffrant !
Quand il y a une partie du corps qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Nos Mosquées ne peuvent pas souffrir et nous être dans la quiétude et la sérénité, non, on doit souffrir ! Nos imams souffrent, on ne doit pas rester dans la sérenité et la tranquillité.

Il y a eu des attouchements sur des filles, des femmes, pendant les perquisitions, il y a eu des insultes, il y a eu des brimades, une femme toute seule qui se trouve dans un foyer, la police arrive, c’était chez l’asssociation Beytouna, dans la région parisienne dans le 93, on l’insulte, on la menace, on l’injurie, on lui dit des paroles blessantes. On souffre de cela, on ne l’accepte pas ! On ne l’accepte pas ! On ne saurait l’accepter, sinon, on n’a qu’à aller ailleurs choisir une autre religion, mais tant que je suis Musulman, la souffrance du Musulman est aussi ma souffrance ! »
[45:30]
sermon de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 (hard-copy)

Noureddine Aoussat considère que l’Islam doit prendre le « dessus sur tout », contre les polythéistes et les Mécréants. Belle preuve de fraternité et d’amitié entre les peuples !
Noureddine Aoussat demande aux Musulmans de manifester leur solidarité vis à vis des responsables d’associations de l’Islam radial qui ont été perquisitionnées par la police dans le cadre des attentats terroristes ayant eu lieu à Paris le 13 novembre 2015. Ces associations sont soupçonnées de faire de l’incitation à la haine et au meurtre, en préparant des combattants au Jihad islamique.
Ces précheurs de haine sont transformés par Noureddine Aoussat en martyrs Musulmans qu’il faudrait défendre, car c’est l’ensemble de la communauté musulmane qui serait ainsi visée, blessée, humiliée par la police française.
Noureddine Aoussat instaure ainsi un sentiment de rejet de la communauté française, en radicalisant la Oumma contre l’État Français et sa police qui saliraient les Musulmans.
Le prédicateur ne fait donc aucune différence entre islamistes radicaux, jihadistes, ce sont tous des Musulmans qui doivent être protégés et soutenus par la Oumma, la communauté des Croyants.

Sur sa page Facebook officielle, Noureddine Aoussat va jusqu’à attaquer directement l’état français, qu’il accuse de martyriser les Musulmans en utilisant le terme « Jihad » à tort (hard-copy).

-                                            725634MosqueAoussatJIhad2 Boukhari

-                                              803721MosqueAoussatJihad4 charia

« En France, ce mot est mal traduit. Le djihad est l’effort que l’on doit faire contre soi, contre ses penchants, pour plaire à Allah. C’est aussi l’effort pour la piété, le pèlerinage, le respect filial. Les poseurs de bombes sont des terroristes et pas des djihadistes. Le terrorisme n’est pas un acte héroïque. » Le conférencier s’en est alors pris à tous ceux du gouvernement« qui le savent mais qui n’en parlent pas ».
Conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée ar-Rhama de Béziers le 22 février 2015

« j’avais osé écrire en toute conscience :  » par acte de résistance à cette guerre sémantique (menée contre les musulmans en France notamment), et en signe de ma dénonciation des amalgames, je dis : je suis djihadiste »
Mon post prémonitoire ne fait que se confirmer aujourd’hui au-delà de ce que je pouvais appréhender et redouter il y a de cela quatorze mois.
Pour ceux qui auraient besoin de plus d’explication, et en deux mots : Accepte-tu en tant que musulman, musulmane qu’on pervertisse un terme et concept central de ta religion ? : En l’occurrence le terme DJIHAD ? Alors, si tu n’es pas content indigne-toi ! »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 24 février 2015

« - 1ère : L’intitulé lui-même porte à confusion et ne manque pas de nourrir les amalgames les plus abjects. Tant et si bien, qu’il suffit de supprimer le suffixe « isme » pour se retrouver au cœur de l’islamophobie.
– 2ème : La planche visible sur le site du ministère de l’intérieur, intitulée :  » Les premiers signes qui peuvent alerter » est d’un bricolage, d’une légèreté pour un sujet si grave, et d’un amalgame tout simplement scandaleux et dangereux.
– 3ème : En somme « on chercherait à promouvoir ce « djihadisme » au lieu de le combattre qu’on ne s’y prendrait pas autrement »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 29 janvier 2015

Noureddine Aoussat nie le concept de Jihad comme guerre sainte, invoquée pourtant par le Prophète Mohamed pour fortifier sa puissance militaire. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, a mené personnellement son armée dans plus d’une vingtaine de batailles pour asseoir son pouvoir politique.
Le terme jihad est clairement évoqué et défini dans les textes sacrés de l’Islam, en particulier dans la sounnah du Prophète Mohamed.
On peut se référer par exemple au sahih Boukhari tome 4 p80-262, ouvrage dans lequel, sur près de deux cents pages, sont édictées les règles de combat contre les infidèles, la gestion des otages, l’échanges de prisonniers, quand combattre, comment tendre des pièges, comment partager le butin récolté après les pillages, etc… Le sahih Boukhari est consultable dans toutes les Mosquées de l’Islam sunnite de France, il est une référence pour les combattants de Daesh (en particulier, Boukhari est souvent cité dans leur périodique « Dar-al-Islam »), afin de devenir de parfaits Musulmans.

-                                     762894MosqueAoussatBoukharijihad chrétiens
Court extrait de la table des matières du tome 4 du sahih Boukhari sur les règles de la guerre sainte contre les Infidèles, les Chrétiens, les Juifs, les païens. Un des ouvrages les plus diffusés de l’Islam sunnite après le Coran dans les Mosquées de France et auprès des combattants du Jihad islamique.

Noureddine Aoussat veut donc ainsi faire croire que l’Islam n’a rien à voir avec les attentats terroristes et la guerre sainte, déculpabiliser le dogme islamique de toute responsabilité dans les attaques, alors qu’il en est l’essence même.

Noureddine Aoussat développe par ailleurs dans ses conférences et ses messages, une propagande politique antifrançaise et antisioniste, dans le but de radicaliser la communauté musulmane. Quelques exemples que l’on peut trouver sur son compte Facebook officiel (hard-copy) :

 -                                               561813MosqueAoussatantisionisme2 christianisme

 » Quand vous avez une force d’occupation, en l’occurrence Israël, qui au nom d’une idéologie qu’on appelle le sionisme, massacre un peuple, chasse de leur territoire une autre partie, installe des colonies et saccage même les cultures et déracine des oliviers centenaires, comment faut-il qualifier cela ?
Eh ben tout simplement que si on n’est pas antisionistes, c’est qu’on pense que ceci est fait au nom d’une origine, en l’occurrence le sémitisme, ce qui est faut !
Ou encore que tous ce MAL fait aux palestiniens est fait au nom d’une religion, en l’occurrence le judaïsme, ce qui est archi faux.
En fait tout simplement parce que ce MAL est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme.
Voilà pourquoi de facto les anti antisionistes sont les vrais antisémites… »

-                                                    857381MosqueAoussatSin christianophobie

Commentant la mort du caricaturiste Siné, Noureddine Aoussat révèle à nouveau son obsession antisioniste :
« Personnellement, je n’aimais guère sa vulgarité, qui m’irritait. Cependant, il méritait bien le respect car il n’a ni courbé l’échine ni abdiqué sa liberté d’expression devant les lobbys sionistes et leurs chiens de gardes. »

-                                                 856369MosqueAoussatsyrieantiFrance2 Coran

Noureddine Aoussat accuse la France de « ruiner ses valeurs et son honneur » en ne réagissant pas face aux massacres perpétrés par les jihadistes (photo du village chrétien Al-Duvair en Syrie dont la population a été massacrée par les rebelles jihadistes).

Pourquoi l’État Français permet-il à Noureddine Aoussat de précher dans les Mosquées ? Pour quelle raison ce réseau islamique politique misogyne, antioccidental et antisioniste, qui tisse sa toile sur tout le territoire, n’est-il pas démantelé ?

8 mai, 2015

Le prédicateur Mehdi Kabir, pour qui « ceux qui mangent de la viande de porc se comportent comme des porcs », participe à l’endoctrinement des Musulmans de la Mosquée d’Antibes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 29 min

Antibes est une commune française de l’aire urbaine de Nice d’environ 75 500 habitants, située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Comme on le remarque dans le sud-est de la France où on constate une forte implantation de la communauté musulmane, les associations se sont démultipliées afin de lancer des appels à la construction de Mosquées, que ce soit à Nice, Marseille, Le Pontet, Nîmes, Montpellier, entre autres.
Antibes n’échappe pas à la règle, l’association islamique locale dispose depuis quelques années d’une Mosquée pour que les Musulmans puissent s’adonner au Culte d’Allah et de son Prophète Mohamed.

-                                              Le prédicateur Mehdi Kabir, pour qui
-                                                    La salle de prière principale de la Mosquée d’Antibes

Que professent les responsables de la Mosquée d’Antibes, qui ont par ailleurs la charge de former de jeunes enfants entre 5 et 15 ans à l’Islam ?
Début 2015, ils ont organisé, à l’attention des jeunes Musulmans de l’école coranique, un concours de dessins afin de valoriser « les valeurs portées et transmises par le Prophète ». Sur l’affiche promouvant le concours, les enfants n’ont pas de visages, et il est précisé que les dessins ne devront pas représenter le Prophète Mohamed.
Les jeunes sont ainsi très tôt soumis à une forme de conditionnement à la censure, leur privant dès le plus jeune âge d’initiatives créatrices, et limitant leur esprit critique.

-                                                                      566359MosqueAntibesdessinduProphteinterdit Allah dans religion

Pourquoi ce qui leur est interdit à eux, serait autorisé aux non-musulmans ? Comment s’étonner ensuite qu’une partie des Musulmans réagisse mal, voire de manière violente, contre ceux qui osent caricaturer le Prophète ?

Plus inquiétant, la vision idéologique développée par les responsables de la Mosquée, qui invitent des prédicateurs fondamentalistes, ayant une vision misogyne de la femme, et promulguant des valeurs islamiques totalement incompatibles avec les principes fondateurs de la civilisation occidentale. Parmi ces imams, on trouve Mehdi Kabir.

-                                                                         909718MosqueAntibesMehdiKabir Alpes-Maritimes
Le prédicateur intolérant et misogyne Mehdi Kabir, en conférence à la Mosquée d’Antibes le 16 mars 2014 (hard-copy)

Dans ses différentes conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.

Image de prévisualisation YouTube

vidéo régulièrement censurée par Youtube, que vous pouvez retrouver ci-dessous :

Le prédicateur misogyne et intolérant Mehdi Kabir :
« celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d’un porc. C’est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n’ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu’ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu’il viendra un temps où Allah transformera certains être humains en singes et en porcs. »
Sermon du prédicateur Mehdi Kabir à la Mosquée de Villetaneuse le 5 avril 2013


Comment s’étonner alors, vu l’idéologie des prédicateurs venant endoctriner les Musulmans antibois, qu’une partie de la communauté musulmane fasse pression pour demander au maire Jean Leonetti de ne plus distribuer de viande de porc dans les cantines scolaires de la ville ?

Face à ces revendications, Jean Leonetti a correctement réagi, en diffusant une lettre spécifiant qu’il ne devait pas y avoir d’entorses à la laïcité, et que la viande de porc ne pouvait pas être interdite.
Le 9 janvier 2013, Françoise Thomel, adjointe déléguée à la restauration scolaire d’Antibes a écrit deux longues pages aux parents d’élèves pour expliquer la position de la municipalité.

-                                                     313589MosqueAntibescharcuterie Antibes

Par le développement de l’idéologie islamiste de prédicateurs du calibre de Mehdi Kabir, le restaurant « La Vinoteca », dans lequel on peut déguster aujourd’hui de succulentes charcuteries sur Antibes, devra-t-il fermer ses portes dans quelques années ?


Dans la lignée des « penseurs Musulmans » invités à Antibes, on peut citer l’imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, en conférence le 23 mars 2014 à la Mosquée d’Antibes (hard-copy). Pour avoir un aperçu de ce qu’enseigne ce « théologien », quelques extraits de prédications données devant des Fidèles en gras italique ci-dessous :

-                                                                          638610MosqueAntibesNaderAbouAnas cantines scolaires

Image de prévisualisation YouTube

« Allah a dit : « les hommes ont autorité sur les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes à leur mari. » Ce n’est pas ma parole, c’est la parole d’Allah. »
« La femme ne sort de chez elle que par la permission de son marham**, de son mari. »
« Sa place à la base a été fixée dans le Coran : « Et restez dans vos demeures », ça c’est la base. »
« Le soir, il a un besoin, il a une envie, et elle lui dit non, elle ment en disant je suis fatiguée, je ne peux pas, je suis si, je suis cela, et l’homme, il craque. Il faut qu’elle sache que les Anges la maudissent toute la nuit, dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable, c’est la parole du Prophète. »
« Attention ma Soeur, à ne pas prendre de sa poche, sans son autorisation, ça fait partie des choses qui font des tremblements de terre dans la maison. »
« Le mari est sorti, elle prend le téléphone : Allo ? Zoubida, devine ce qu’il m’a fait ? » Elle commence à dire, tu sais quoi, il m’a « hagarh » (maltraitée), elle salit son honneur. Même si c’est vrai, préserve l’honneur de ton mari. Le Prophète a dit : « Celui qui préserve l’honneur de son Frère, Allah le préservera du Feu de l’Enfer. »

**marham : tuteur responsable de la femme, généralement un membre masculin de la famille

Pour Nader Abou Anas, la femme doit obéir à l’homme et lui être soumise, elle ne peut sortir de la maison sans son autorisation, et doit assouvir ses besoins sexuels sur demande. Nader Abou Anas est-il qualifié pour prêcher dans un lieu de Culte ? Où sont les valeurs de respect et de tolérance, censées être véhiculées par l’Islam, que l’on ne cesse de nous rabâcher sur les média de masse ?

 

Autre prédicateur prestigieux du monde musulman, le cheikh égyptien Omar Abdelkafi, en conférence le 8 mai 2015 à la Mosquée d’Antibes (hard-copy).

-                                                            115318MosqueAntibesOmarAbdelkafi charia

Ce prédicateur, un habitué de nos Mosquées de France, on peut le suivre par exemple à la Mosquée Addawa Paris XIX, développe une vision rétrograde de la femme, extrait d’une de ses conférences donnée dans une émission télévisée :

« Si une femme ne met pas le voile, elle ne fait pas partie des femmes Croyantes ! »  , « il n’y aura que des hommes vertueux qui la demanderont en mariage, quant à celle qui se dévoile, ceux qui la voudront seront comme des mouches qui sont attirées par certaines odeurs. »

Quel idéal les Musulmans fréquentant la Mosquée d’Antibes rêvent-ils de construire ? Un Monde où les femmes ne peuvent sortir de chez elles sans la permission du chef de famille, où le voile islamique est obligatoire ? Un Monde, où les enfants ont une liberté de création limitée ? Un Monde où les « mangeurs de porcs » sont considérés comme « sales » ?

-                                                        763552MosqueAntibesJeanLeonetti femmes

Le maire UMP Jean Leonetti autorise des prédicateurs misogynes et intolérants à venir endoctriner les Musulmans d’Antibes, renforçant le communautarisme dans la ville.

21 juin, 2014

Les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée de Bayonne sont-ils des citoyens français ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 12 min

Depuis environ deux décennies, l’Islam se développe progressivement dans les régions du sud-ouest de la France.
Plusieurs associations se crééent afin de structurer l’enseignement de la religion de « Paix et Tolérance », en particulier par la demande et l’obtention des différentes municipalités, de terrains pour y construire des Mosquées. On peut noter entre autres dans la région Aquitaine, l’édification de la Grande Mosquée de Libourne, celle de Bordeaux chère au maire UMP Alain Juppé, ou encore celle de Cenon, (avec son imam Mahmoud Doua), toutes diffusant un Islam rigoriste et fondamentaliste.
Les habitants du pays Basque, fiers de leur culture et de leurs traditions, ne sont pas en reste et constatent chaque jour que certains quartiers de leur patrimoine se modifient face à l’immigration au fil des années, avec le concours des responsables politiques locaux.

On peut noter que la municipalité de la ville de Bayonne dirigée à l’époque par le maire UMP Jean Grenet, a « offert » en 2007, sous les pressions et les revendications, un terrain de 2000 m² à l’Association Culturelle des Musulmans de la Côte Basque (ACMCB), la signature d’un bail emphytéothique de 10€ le m² au mépris de la Loi de 1905 de séparation de l’église et de l’état, la République ne devant favoriser aucun culte.

L’ACMCB, sous la présidence de Abderahim Wajou, a pu en 2008 démarrer le chantier de la Mosquée sur ce terrain.
Le 30 août 2011, jour de la fin du ramadan, les fidèles ont prié pour la première fois dans le nouvel édifice.

La Mosquée est construite sur un terrain de 2 000 m² et dispose d’une capacité d’accueil de 300 personnes avec deux salles de prières, une école coranique avec deux salles de cours, une bibliothèque et une salle de conférence. Un minaret symbolique surmonte la Mosquée (pour un futur appel à la prière, comme à Hambourg ?). La construction de cet édifice a coûté près de 700 000 euros.
Le complexe islamique a été inauguré en mars 2014.

-                         Les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée de Bayonne sont-ils des citoyens français ? dans Politique 518294MosqueBayonne

-                                                                      La Mosquée de Bayonne

-                                                                296403MosqueBayonneminaret Abderahim Wajou dans religion
-                                                                    Le minaret de la Mosquée de Bayonne

Quel Islam est diffusé par les prédicateurs aux fidèles Musulmans de Bayonne ? Un appel à la Fraternité, un hymne à l’Amour, à la Paix, à la Tolérance ?
Cele ne semble pas faire partie des priorités du dogme,
sur leur site Internet officiel, les responsables de l’ACMCB gérant la Mosquée de Bayonne sont plutôt confrontés à un problème existentiel beaucoup plus préoccupant : comment concilier les lois de la charia islamique incompatibles avec les Lois de la République française ?

ci-dessous, extrait de la page du site « Respecter la loi du pays et se référer aux Coran et Sunna : comment ? » (hard-copy1) (hard-copy2)

-                                         669474MosqueBayonneLoisfranaises ACMCB

« Respectez-vous les lois françaises ou bien les principes du Coran ?

Réponse :

Nous musulmans nous référons (tahkîm) à nos sources – Coran et Sunna – et sommes respectueux des lois du pays dans lequel nous vivons.
« En tant que citoyens ou résidents étrangers d’un pays donné, les musulmans sont liés à un contrat avec ce pays. Or l’islam enseigne au musulman de respecter le contrat qu’il a conclu. Ainsi, le Prophète avait conclu des traités internationaux, des traités qu’il avait conclus avec d’autres Etats-cités de l’Arabie d’alors : le Coran parle de « peuples avec qui vous avez conclu un traité » (Coran 4/90) ; le Prophète avait conclu un traité de dix ans avec la Mecque, en vertu duquel les musulmans de La Mecque ayant émigré à Médine seraient renvoyés à La Mecque ; il respecta les clauses du traité et fit retourner Abû Jandal, un musulman venu de la Mecque (rapporté par al-Bukhârî). Ceci concernait les traités entre nations.
Maintenant, en venant s’installer dans un pays (que ce soit définitivement en ce qui concerne les citoyens ou temporairement en ce qui concerne les résidents étrangers), les musulmans ont conclu un contrat avec les autorités du pays. Ici il ne s’agit pas d’un traité (mu’âhada) entre deux Etats mais d’un contrat (mu’âhada) entre un Etat et les personnes qui y résident. Cf. Fatâwâ mu’âssira, tome 3 pp. 642-644. »

On constate d’après l’ACMCB, qu’en France, les Musulmans ne sont pas sous l’autorité de la législation française.
Ils passent un « contrat » (mu’âhada), qui les engage à respecter les lois du pays d’accueil, à condition qu’elles ne s’opposent pas aux lois islamiques.
Il s’agit là d’une très grave dérive communautariste, qui voit s’installer sur notre territoire un groupe d’individus, une communauté, étrangère culturellement à l’identité locale, avec une possibilité éventuelle de faire scission sur le long terme si l’incompatibilité entre les deux systèmes s’avère flagrante.

« B.1.2 : La loi du ne dit rien de quelque chose que nous considérons obligatoire :
« Ainsi en est-il du caractère obligatoire des cinq prières quotidiennes. En quoi le fait de devoir respecter la loi française empêcherait-il de les accomplir ? »

————————-
« B.2) La loi du pays rend quelque chose obligatoire alors que nos sources nous l’interdisent formellement, ou nos sources rendent quelque chose obligatoire alors que la loi du pays nous l’interdit formellement. Ou bien nos sources ont désigné une façon précise (tarîq mu’ayyan) pour réaliser tel objectif (devenu nécessaire) alors que la loi du pays en désigne une autre :

« Dans ce cas il s’agira d’orienter les musulmans vers la solution, dans la loi du pays, qui permet de pratiquer ce que disent nos sources. Ainsi, une jeune musulmane qui porte le foulard ne peut plus le porter quand elle entre, en tant qu’élève, dans les salles de l’école publique ; il s’agira donc d’orienter cette jeune fille vers une école privée qui l’autorisera à porter ce foulard, ou à suivre des cours par correspondance. Les musulmans devraient également créer des écoles privées, similaires à celles que les protestants, les catholiques et les juifs en ont créées. »
« Quand on vit dans un pays, les lois qui déclarent quelque chose strictement obligatoire ou strictement interdit, et qui menacent le contrevenant d’emprisonnement etc. sont contraignantes (« muk’rih »). C’est pourquoi, dans le cas B.2.2 cité plus haut (c’est le seul cas où la question se pose), le musulman se conformera à ce que dit la législation du pays où il vit, considérant qu’il y a contrainte (« ik’râh ») ;
[...]
« Ceci n’empêche pas qu’en tant que citoyen, en même temps qu’il se conforme en actes à une telle loi, le musulman proteste et dise qu’il considère celle-ci injuste. Ainsi le disons-nous à propos de la loi contre le port du foulard par les élèves de l’école publique. »

Pour l’ACMCB, les lois de la Charia sont incompatibles avec celles de la République : une femme Musulmane doit pouvoir porter librement son hijab partout sans contraintes, y compris dans les écoles publiques.
La loi contre le port du voile à l’école est injuste, les Musulmans sont donc discriminés dans un pays hostile à l’Islam. En attendant de jouer de leur influence par des pressions, des revendications afin de pouvoir modifier ces lois républicaines « liberticides », les responsables de la Mosquée de Bayonne conseillent aux Musulmanes de s’inscrire dans les écoles privées coraniques respectant la Charia.
Ces jeunes filles Musulmanes, sous l’influence des imams, seront-elles pleinement intégrées dans la vie en société ?

-                                                       471552MosqueBayonnefemmeenhijab2 Allah
Les responsables de la Mosquée de Bayonne militent contre la loi interdisant le port du voile islamique dans les écoles publiques : un bras de fer contre les institutions de l’État dont l’enjeu est l’endoctrinement des futures jeunes bayonnaises. (illustration : femmes en hijab au Pakistan)

 

Toujours sur la page traitant de la Loi de la Charia, une autre problématique soulevée par les responsables de l’ACMCB : comment doivent se comporter les Musulmans en cas de conflit armé ? (Pourquoi cette question ? La guerre revêt-elle une importance particulière dans le culte musulman ?) Extrait en gras italique ci-dessous :

« Si le pouvoir exécutif ou l’assemblée législative du pays mobilise les citoyens pour aller au combat, que faire ? »

« Imaginez que les citoyens d’un pays donné soient mobilisés pour aller combattre des habitants d’un autre pays et que cette guerre soit injuste. En vertu des limites au cas de contrainte que nous venons de voir, les musulmans ne pourront pas participer à ce combat. Mais attention, ce n’est pas le fait de voir si en face il y a des musulmans qui soit seulement à prendre en considération : des innocents sont des innocents, musulmans ou pas. »

Les Musulmans ne seraient pas sous l’autorité de l’État français. Ils ne peuvent partir au combat et servir la patrie, que si cette guerre est « juste ».
Qu’est-ce qu’une guerre juste ? Les imams n’en donnent pas la définition, mais ils sont les seuls garants pour définir les causes justes capables de préserver l’intérêt des Musulmans.

Ces imams s’apprêtent-ils à construire un futur État dans l’État ? Pour islamiser progressivement la région, on constate que les responsable de l’ACMCB procèdent par étapes, Abderrahim Wajou et son successeur ont été en contact avec les abattoirs de la région pour que leurs responsables produisent de la viande halal, par l’abattage rituel musulman finançant la construction de Mosquées, et qui écarte la viande de porc, jugée impure.
Imposer le port du voile islamique, le hijab, convaincre les boucheries et les abattoirs de produire de la viande halal,  changer progressivement le paysage culturel et ethnique des quartiers et des villes, revendiquer la supériorité des lois islamiques de la Charia sur les Lois de la République. Tel est le programme de l’ACMCB pour communautariser sur le long terme la région basque.
En misant également sur l’expansion de l’Islam par la construction d’autres Mosquées, comme celle de Portugalete dans le pays basque espagnol.

 -                                      785213MosqueBayonnefemmesenhijab Bayonne

Inauguration de la nouvelle Mosquée à Portugalete en Biscaye (Espagne) : dans quelques décennies, les habitantes du Pays Basque seront-elles toutes voilées ?

-                                                933715MosqueBayonneJeanGrenetcdeauxmusulmans Biscaye

« Le nombre de maghrébins a augmenté, donc automatiquement, ils étaient à l’étroit et cherchaient un lieu de culte différent. Ils m’avaient proposé quatre ou cinq projets que j’avais refusé pour des raisons urbanistiques ou de sécurité tout à fait valables, à tel point, qu’ils étaient très en colère après moi et étaient venus manifester un samedi devant la mairie de Bayonne, persuadés de l’invalidité de l’obstruction. Or, ce n’est pas le cas, et je l’ai prouvé par la suite, puisqu’on a identifié un terrain qui appartenait à la communauté de l’agglomération que nous avons acheté et revendu à la fois aux portugais, à l’association de divulgation de la culture portugaise, et aux musulmans. »
Jean Grenet, maire UMP de Bayonne jusqu’en mars 2014, cède aux pressions et revendications de l’ACMCB en participant activement à l’islamisation de sa ville

3 novembre, 2013

À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 12 min

Nîmes, ville du sud de la France de plus de 240 000 habitants, a connu une forte immigration musulmane, sur les trois dernières décennies.

Pour permettre d’intégrer, se conformer aux revendications des différentes associations musulmanes, et ne pas trop dépayser ces nouvelles populations nîmoises, des lieux de Culte ont été bâtis sur toute la ville, en particulier dans les années 1990, la Grande Mosquée « Lumière et Piété ».

-                                                À la Grande Mosquée de Nîmes
-                                                              La Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété »

Il y a quelques années, « Islam mine l’Europe » avait déjà décortiqué le site internet de la Grande Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes (qui a fait peau neuve depuis) en analysant la bibliographie proposée aux Fidèles Musulmans pour parfaire leur connaissance de l’Islam : on y découvrait des ouvrages diffusant essentiellement une propagande antisémite, antichrétienne, et antioccidentale. Les responsables de la Mosquée encensaient par ailleurs sur la page d’accueil du site le cheikh antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi, qui appelle devant plusieurs millions de Fidèles Musulmans sur la télévision qatari Al-Jazeera à l’extermination des Juifs.

La ligne idéolologique défendue par les responsables de la Mosquée de Nîmes ne change pas. La Mosquée, loin d’être un simple lieu de Culte, de prières et de reccueillement comme on pourrait s’y attendre, n’est en fait qu’une immense salle d’endoctrinement et de diffusion d’une propagande politique très élaborée.
Des prédicateurs de l’Islam politique antioccidental et antisioniste sont invités régulièrement pour donner des conférences dans la Grande Mosquée de Nîmes. Suivons quelques uns de ces « savants ».

 

MOHAMED KHATTABI

Mohamed Khattabi est l’imam de la Mosquée « Averroès » sur la ville de Montpellier, un prédicateur « ouvert et tolérant », il donne des sermons incitant au rejet de l’Occident et du Christianisme, milite contre la démocratie, considère Ben Laden comme un héros de lutte contre l’impérialisme américain, interdit à ses Fidèles de dessiner des personnages ou des animaux, explique, textes coraniques à l’appui, qu’un homme et une femme ne peuvent se retrouver seuls dans une pièce ou dans une voiture (s’ils ne sont pas mariés ou de la même famille).

Un court extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013, en gras italique ci-dessous (hard-copy)  :

-                                               505013MosquenimesKhattabi Ahmed Jaballah dans religion
L’imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, Mohamed Khattabi, donnant un sermon à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »

« En Europe, le voisinage avec l’Andalousie, et dans l’Andalousie, qu’est-ce qu’il y a ? Les Musulmans. Il y avait un échange de culture. Et le citoyen, et je vais utiliser le mot peuple, le peuple européen commence à bouger. Il a voulu se débarasser de l’Église et de sa tyrannie qui a confisqué la raison, et a confisqué la richesse. L’être humain n’a pas le droit de s’exprimer et de dire des vérités.
Quand Galilée a dit : « La terre est ronde », il l’ont tué. Il ne faut dire que ce que l’Église dit. Il ne faut croire que ce que l’Église croit. Notre religion nous dit : « Allez-y, méditez, regardez, tirez les conséquences, tirez les leçons ». L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer. D’ailleurs, c’est pour ça que les Musulmans ont pu avancer dans beaucoup de sciences. C’est parce que la religion le permet. Seulement, elle encadre, faut pas déraper.
Eux, dans l’Église non. La science passe par l’Église, au point que je me rappelle avoir vu un film qui relate une partie de l’Histoire de l’Église, ils avaient certains livres qu’ils ont lubrifié avec du poison, si jamais tu touches le livre et que tu commences à tourner les pages, tu poses de la salive sur ta langue, et tu tournes la page. Et en tournant la page, tu es en train de prendre le poison, et si tu remets ton doigt sur la langue, tu donnes du poison à ta langue. Et c’est comme ça que ceux qui veulent avoir accès à la science sont obligés d’acheter des livres en cachette, ou s’ils rentrent dans des bibliothèques interdites, se retrouvent morts.
Pour leur interdire d’aller chercher la science, seule l’Église a droit à l’accès à la science, et donc le citoyen commence à se rebeller en s’alliant avec les rois et les monarchies. Ils ont éliminé l’Église, c’est la monarchie qui a pris la place de l’Église. Et le citoyen il commence à voir encore le ras-le-bol des monarchies, qui a amené à la révolution, et qui a amené à l’apparition de la démocratie.
La démocratie apparaît comme un ras-le-bol, une volonté de se débarrasser de la tyrannie de l’Église et de la monarchie. »
[14:50]
Mohamed Khattabi, imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013

Pour Mohamed Khattabi, il y a l’Église, représentante du Christianisme, le Mal incarné, qui est une organisation qui entrave la liberté d’expression, et l’Islam, la religion ouverte aux sciences et tolérante vers les autres.
Khattabi ne voit en l’Église qu’une forme de répression liberticide. À aucun moment, il ne fait mention des penseurs chrétiens, tels que Thomas d’Aquin, Saint-Augustin, Pascal, Abelard, Bède le Vénérable, Catherine de Sienne, Guillaume d’Occam… ayant développé une vraie pensée philosophique, loin d’être fermée à la science ou à la recherche, à la raison, au questionnement, et à l’ouverture à l’Autre.

On pourrait par ailleurs se demander, puisque, d’après Mohamed Khattabi, l’Islam est ouvert à la recherche et aux sciences, pourquoi ces domaines ne se sont-ils pas développés dans le monde musulman à partir du XV siècle, alors que l’Islam avait quasiment terminé son expansion et éliminé définitivement toute opposition chrétienne, païenne ou juive dans le Maghreb, en Byzance (qui tombe en 1453), chez les perses et dans le monde arabe ?
La mécanique, la chimie, l’électromagnétisme, la thermodynamique, la physique quantique, la mécanique des fluides, la biologie, la recherche médicale, l’eléctronique, l’astrophysique, le calcul intégral, la réflexion philosophique, la remise en cause de soi,…pourquoi seuls des penseurs du monde chrétien occidental ont developpé ces sciences et quasiment aucun dans le monde musulman ?
Et aujourd’hui, qu’en est-il ? Dans un rapport édité par l’UNESCO, sur l’année 2008, la totalité de la production scientifique du monde Musulman (57 pays, soit environ 1,2 milliards d’habitants) fut équivalente à celle…de l’Italie !

Pour justifier ses arguments, Mohamed Khattabi explique que « l’Église a tué Galilée ».
Ce qui est faux. Galilée n’a pas été tué par l’Église, et n’a même jamais séjourné en prison.
Galilée a été victime de son arrogance.
Quand, à Pise, ses collègues astronomes jésuites affirmaient que les étoiles filantes étaient des phénomènes de l’atmosphère terrestre (ce qui est vrai), Galilée se moquait d’eux, en expliquant qu’ils ne comprenaient rien à l’astronomie, allant jusqu’à écrire un pamphlet (« le Saggiatore » en 1623) dans lequel il qualifiait un des jésuites, Sarsi, de « scorpion ».
Galilée, dans son tort, s’est évidemment alors attiré des ennemis, qui ont fait bloc contre lui, surtout après son « Dialogue sur les deux grands systèmes du monde », mettant en scène de manière à peine déguisée le Pape Urbain VIII, pourtant son ami et protecteur, et se moquant de lui, ce qui lui a valu un procès pour diffamation contre l’Église, au terme duquel il fut assigné à résidence.
Il ne s’agit pas de justifier la pouvoir de l’Église à cette époque, mais de remettre dans son contexte et démystifier les propos de Mohamed Khattabi.

Khattabi avance également que l’Église empêchait les personnes de consulter les livres dans les bibliothèques en les empoisonnant. En se basant sur un film, une fiction, tiré du roman « Le nom de la rose » de Umberto Eco.
Khattabi se sert de cette fiction pour mépriser et discréditer le Christianisme et l’Église aux yeux des Musulmans nîmois.

Sur l’homosexualité, l’avis de l’imam est sans appel :
« On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »
[15:25]

  »L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer », alors que Khattabi condamne l’homosexualité, et interdit à ses Fidèles d’esquisser des personnages sur une feuille de papier ? Sait-il que aujourd’hui, l’Arabie Saoudite est interdite aux Juifs ? Que l’apostasie est passible de peine de mort ou de prison dans la plupart des pays Musulmans ? Sait-il qu’en Iran, une femme qui refuse de porter le Hijab est passible de 3 à 5 ans de prison ferme ?

 
HANI RAMADAN

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Il est également reçu par les prédicateurs de la Mosquée de Nîmes, des extraits de sa conférence donnée le 8 septembre 2013 en gras italique ci-dessous :

-                                               760351MosqueNimesHaniRamadan Al-Qaradawi
Le prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « les média sont tenus par les sionistes »

« Lorsqu’une Musulmane porte le voile, cela veut dire que elle répond à une injonction coranique qui est aussi portée dans la Sunnah, qui dit qu’elle doit porter le voile. Si elle choisit librement de le faire, et bien il n’y a pas de problème dans la constitution française, il n’y a pas de problème dans les Lois de la déclaration des Droits Humains. Pourquoi tout d’un coup le Niqab est mis en avant ? C’est parce qu’il y a une agression ciblée contre la communauté musulmane. »
[17:15]

« Comme l’islamophobie gagne du terrain malheureusement, comme les média qui sont tenus par les sionistes, qui dans beaucoup de cas travaillent à faire en sorte que la haine de l’Islam se développe et c’est voulu, et bien nous sommes devenus des cibles potentielles d’agression qui se multiplient, il faut réagir. »
[18:05]

« Aujourd’hui les Musulmans sont agressés. Ils sont agressés de partout, ils sont agressés ici. L’islamophobie, cette haine qu’on déverse contre les Musulmans et la pratique de l’Islam, c’est voulu, et ils sont agressés dans nos pays. Regardez chez eux, ce qui s’est passé dernièrement en Égypte, où l’on voit que l’on pourrait se poser la question, je sais que certains d’entres vous auraient exprimé qu’on aborde ce sujet, je ne vais pas rentrer dans ce sujet, mais je vous dirai simplement une chose : c’est qu’il faut quand même qu’on observe avec lucidité ce qui se passe. Quel rapport y-a-t-il entre les pétro-monarchies saoudiennes, émiriennes, koweïtienne, entre l’entité sioniste, l’axe américano-sioniste qui travaille dans la région et les militaires putschistes qui ont fomenté ce coup d’état ? Tous ces gens-là se sont mis d’accord contre l’exercice de la liberté d’expression dans le sens de l’arbitrage des urnes de tout un peuple.
On a mis en avant, on a favorisé la violence des armes contre l’arbitrage des urnes. Normalement, le gouvernement français devrait nous dire immédiatement que c’est inadmissible et lutter contre ce coup d’état au niveau des média, au niveau des hommes politiques, puis on observe que l’on a affaire à un silence complice dans la plupart des cas, ainsi que pour la Suisse et toute la communauté européenne, ainsi que pour les américains, les États-Unis qui ont refusé avec une hypocrisie complète de dire que c’est un coup d’état. »
[...]
« Pourquoi ces roîtelets veulent préserver leur richesse ? Parce que la vague grandit et réclame que l’on respecte la volonté populaire menace leur gouvernement qui exploite les richesses du pays. Et finalement ce qui se passe à cet endroit, c’est ce qui se passe dans l’ensemble de l’Afrique. L’Afrique est riche, je suis allé dernièrement en Guinée-Conakry, c’est un des pays les plus riches du monde, et sa population est une des plus pauvres du monde. Comment comprendre cette équation à l’envers ? Simplement en disant que vous avez une mafia que détient une oligarchie dominante, qui détient le bien du pays, et qui travaille avec les exploitants occidentaux qui volent aussi les bien du pays. C’est une alliance qui est maudite. »
[19:00]
Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 septembre 2013 (hard-copy)

Pour Hani Ramadan, les sionistes sont partout, ce sont eux qui ont organisé le coup d’état destituant les Frères Musulmans du pouvoir en Égypte. L’état français et ses média sont par ailleurs complices du complot américano-sioniste organisé à l’échelle internationale contre les Musulmans.
Ce type de propagande ne peut-il pas éveiller chez les Musulmans nîmois de l’animosité envers l’Occident, la France, l’état français et ses institutions ?
Martelée depuis plusieurs années, cette idéologie peut-elle amener un rejet complet de la société civile occidentale et un repliement communautaire par une partie de la population musulmane endoctrinée par les sermons des prédicateurs de la Mosquée « Lumière et Piété » ?

 

TARIQ RAMADAN

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy). 

Figure de proue de l’idéologie politique militante de Tariq Ramadan depuis plusieurs années, l’importation sur le territoire français du conflit israélo-palestinien et du complot sioniste à l’échelle mondiale.
Le 5 octobre 2013, il est reçu en grande pompe à la Mosquée de Nîmes pour donner une conférence : « vivre un Islam engagé », en gras italique ci-dessous quelques extraits de sa conférence :

Image de prévisualisation YouTube

« Allah dit : « ne leur obéit pas sur ce qu’ils veulent t’imposer ». Attention, n’obéis pas au négateur de Dieu, et résiste à leur attaque au moyen d’un grand Jihad. Et là, les commentateurs qu’est-ce qu’ils disent : « n’obéis pas, ne te laisse pas imposer par ceux qui nient Dieu et utiise le Coran comme la référence pour ta résistance à leur imposition. ça veut dire que le Coran c’est ton âme de résistant. Ce n’est pas une arme à l’italienne avec laquelle tu tues, c’est une arme que tu dois comprendre parce que c’est une arme avec laquelle tu éveilles l’intelligence de ton interlocuteur.« 
[...]
« Les gens peuvent vous insulter, les gens vous regardent avec un regard un tout petit peu tordu, vous êtes toujours un peu arabe, un peu africain, un peu musulman, comme vous vous êtes converti à l’Islam vous êtes un peu traître, vous allez répondre comment ? Avec la connaissance de ce que vous êtes, premier engagement, avec le vocabulaire de qui vous vous adressez, deuxième engagement, avec la sagesse de comment vous devez vous comporter, troisième engagement. On vous insulte, vous souriez. Mais le sourire, ce n’est pas un compromis, ce n’est pas le sourire des lâches. Le sourire, il est digne. »

Tariq Ramadan diffuse sa propagande habituelle :
Les Musulmans évoluent en France en milieu hostile, les relations évoquées entre musulmans et non-musulmans sont toujours vues comme étant des rapports de force, en particulier comment réagir en « résistant » aux présécutions et aux brimades des français racistes, qui humilient les Musulmans quotidiennement.
Ce qui a pour effet de diviser, d’élargir la fracture entre Musulmans engagés et non-Musulmans, auxquels il ne faut rien céder. Poursuivons

« La question du conflit israélo-palestinien c’est trois choses. C’est toute la question du Moyen-Orient qu’il faut bien comprendre parce que tout ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est très lié aussi à la question de la sécurité d’Israël et la sécurisation des ressources pétrolières, et en même temps, ce conflit est présenté en amont comme le rapport entre l’occident et le monde arabe et l’Islam. Israël serait le représentant de l’Occident et des valeurs occidentales versus l’Islam, les Musulmans, les Arabes, etc…
On a une image globale au-dessus qui est ce conflit, on a le Moyen-Orient, avec, vous avez entendu, au moment où les gens étaient dans la rue il y a deux ans et demi, le premier gouvernement à avoir fait opposition pour soutenir Moubarak, ça a été le gouvernement israélien, ils soutenaient le dictateur. Donc ils nous disent, on est la seule démocratie, mais ils veulent soutenir les  dictateurs parce que ça les arrange, on sait en même temps qu’ils sont dans la formation en Syrie, on sait qu’ils étaient impliqués en Lybie, on sait qu’ils sont impliqués ailleurs en Afrique, il y a un vrai jeu extrêmement complexe de la réalité israélienne dans la région.
Et il y a un troisième elément dans la question israélo-palestinienne, c’est que sur tout ce qui concerne le racisme anti-musulman, l’islamophobie, et tous les enjeux pour dire que ça n’existe pas, c’est très lié à des lobbies pro-israéliens en France. »
[...]
« Il y en a qui viennent vers moi pour me dire : « Caroline Fourest, elle te déteste…ou alors elle t’aime ! » Ni l’un ni l’autre. Le problème est que ceux qui la soutiennent, et ceux pour lesquels elle travaille, c’est un tissu de personnes qui vont de BHL aux autres, qui sont des pro-israéliens. Elle fait la stratégie qu’on a lu, c’est-à-dire faire comme si elle aimait bien les palestiniens, mais dans le fond on est le problème, parce qu’on peut développer une conscience qui est une conscience citoyenne et juste de résistance. C’est-à-dire que l’on peut être une autre voie à dire : « non, non, non, on ne sera jamais antisémite ! Parce qu’on n’est pas antisémite ! On ne sera jamais pour le racisme, on n’a pas dans l’inconscience, l’extermination des juifs, on n’était pas là, et on le condamne ! Mais par contre, que vous veniez nous dire que l’on doive se taire sur l’extermination, ou la tentative d’extermination d’un peuple en Palestine, non, ça vous ne nous aurez pas, là on va se lever ». Ceux là, ils commencent à devenir dangereux. « Pourquoi tu leur fait peur de ce que tu viens de dire ? ». Vous avez entendu ce que je viens de dire là ? ça, ça fait peur. Oula la ! Celui là, il est dangereux ! Et oui on est dangereux. On est dangereux pour tous ceux qui veulent travestir la vérité de ce combat. On se lèvera, devant tout acte antisémite, mais on se lèvera devant toute oppression qui soit faîte par le gouvernement israélien comme n’importe quel autre gouvernement, vous nous trouverez du côté des opprimés, point.« 

D’après Tariq Ramadan, Israël et les sionistes controlent la planète, ils soutiennent les dictateurs comme Moubarak, et sont impliqués dans tous les conflits au Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Libye, Afrique,…). Même Caroline Fourest est manipulée et suit les directives et les ordres qui lui sont donnés au plus haut sommet de la hiérarchie de l’état par les sionistes, comme BHL et consorts pour attaquer les Musulmans.
Une véritable propagande de victimisation, en amalgamant l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale et le conflit israélo-palestinien. Les arabes palestiniens seraient exterminés par les israéliens, même si la population arabe palestinienne a doublé en moins de 50 ans. Si génocide il y a, il est plutôt raté.

« Dans notre combat on ne comprends pas que le vrai combat aujourd’hui cela passe aussi à un moment donné à dire que : « Tu consommes quoi ? Tu manges quoi ? Tu bois quoi ? » Il y en a certains même, qui sont allés pendant le mois du ramadan à couper le jeûne, et la datte avait été produite par Israël ! Tu manges une datte sur le sang de ceux qui sont opprimés ?! »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013

« Il faut arrêter de dire que le Halal c’est la manière dont on a égorgé l’animal, point. Le halal, c’est : d’où ça vient ? Qui l’a fait, Le sang de qui ? l’injustice de qui ? Vis à vis de qui ? Et quand vous mangez des produits qui sont produits par cette oppression là, vous êtes que vous le vouliez ou non des complices réels de l’injustice. À un moment donné, il faut savoir ce que l’on met dans son ventre. »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013
Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter les produits en provenance d’Israël. Remarquez au passage que ce type de manifestation politique est interdit par la Loi.

Un simple rappel de la Loi : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

On pourrait également citer le prédicateur Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 juin 2013 (hard-copy)
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Autre invité prestigieux des responsables de la Mosquée de Nîmes le 6 avril 2013 Ahmed Jaballah (hard-copy), président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
La Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », sous l’égide des Frères Musulmans ?

-      202364MosqueNmesAhmedJaballahUOIF Allah   qaradawijaballah antisémitisme
Ahmed Jaballah, président de l’UOIF jusqu’en 2011, en compagnie du prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi à Saint-Denis en 2007


-                                   274436AhmedJaballahMohamedMorsi antisionisme
Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie du président égyptien Mohamed Morsi (à droite) des Frères Musulmans en janvier 2013

Mohamed Khattabi, Hassan Iquioussen, Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Ahmed Jaballah… apportent-ils la sérennité dans les coeurs des Musulmans de Nîmes, ou peuvent-ils les inciter à manifester indirectement leur rancoeur, comme on peut le voir dans les faits divers ces derniers mois à Nîmes, où l’on tente par exemple d’empêcher les commerçants de vendre des produits non islamiques (haram) dans le marché du Bas Avignon ?

-                                                              975728MosqueeNimesIslamagressif2 Boycott

Ou encore caillasser des Chrétiens sortant du sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa-Cruz ? (lien 2 La Provence)

-                                                                                 191911MosqueNimesJeanPaulFournier charia
Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, laisse l’Islam politique militant antioccidental, antisioniste et antichrétien proliférer dans sa ville.

23 octobre, 2012

Conférence de Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers : les dirigeants politiques et les médias sont les soldats de Shaïtan (le Diable), ennemis des Musulmans

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 10 min

Béziers est une commune française du sud de la France située dans le département de l’Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Des traditions ont fait sa renommée à l’échelle internationale, on peut citer sa viticulture, son rugby à XV ou encore sa feria.
La communauté Musulmane s’est très nettement agrandie au coeur de la ville ces dernières décennies, modifiant son paysage culturel et cultuel, plusieurs associations Musulmanes ont vu le jour et disposent de lieux de Culte imposants.
Un de ces lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma, est administrée par l’Association Culturelle des Français Musulmans (ACFM), les responsables de la Mosquée ont une page Facebook pour interagir et diffuser l’Islam et les principes du Noble Coran aux Musulmans et à tous ceux qui voudraient s’initier à la Religion de « Paix et Tolérance ».

-       Conférence de Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers : les dirigeants politiques et les médias sont les soldats de Shaïtan (le Diable), ennemis des Musulmans dans Politique 634404MosqueBziers     634590MosqueBziersFidles antisémitisme dans religion
-                         La Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers et son minaret   – Fidèles pendant une conférence

L’apaisement, l’Amour, l’Humilité et la Fraternité sont-ils le credo des responsables de la Mosquée de Béziers ? On peut déjà remarquer comment, sur leur page Facebook, ils envisagent le dialogue inter-communautaire (hard-copy) :

« Il n’est pas permis aux Musulmans de célébrer les fêtes renfermant une dimension religieuse étrangère à l’Islam, ou encore, celles qui n’ont aucun rapport de près ou de loin avec notre religion. »
[...]
« Alors mes frères et soeurs, jetez aux toilettes toutes ces fêtes sataniques que beaucoup de personnes (pour pas dire « musulmans ») ont adopté aujourd’hui.
C’est malheureux quand je pense que moi-même je fêtais ça !
C’est malheureux quand je vois que des membres de ma propre famille fêtaient noël ou le jour de l’an, ou encore les anniversaires alors même qu’ils savent tout ça !!! Mais le pire c’est que certains d’entre vous lisent ce message et vont continuer à se plaquer les cheveux, se parfumer, se faire beau-gosse(gays) ou joli (sexy).
Alors dans ce cas réfléchissez à ce que vous direz devant Allah soubhanahu wa tahala.
Crains Dieu mon frère. Crains Dieu ma soeur »

Les responsables de la Mosquée se désolent de voir les Musulmans adorer les fêtes « sataniques » comme Noël, ou même de fêter son anniversaire. Tout ce qui n’est pas islamique et détourne les Musulmans de la Vérité d’Allah vient du Diable et doit être rejeté. Seules les fêtes religieuses Musulmanes doivent être fêtées.
Est-ce que ce type d’argument incite la communauté Musulmane de Béziers à la Fraternité, à la Communion et au dialogue inter-religieux, ou au contraire peut-il provoquer de la défiance, de la méfiance, du mépris face aux idolâtres de Satan ?

 

Des posts parsèment la page Facebook, et véhiculent l’idéologie islamique enseignée dans la Mosquée :

« En Islam, la femme est le trésor jalousement défendu par toute la famille: chaque membre y voit l’héritage du passé et la garantie de l’avenir. En Occident, elle est souvent réduite à une marchandise bon marché, manipulée par la publicité et écrasée par le rouleau compresseur de la production et de la consommation ».
Alexis Carrel, Lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1912 (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée Ar-Rhama de Béziers mettent en avant une citation d’un prix Nobel, (vraie ou fausse, impossible de trouver la source) pour décrédibiliser l’Occident décadent et sa manière de traiter les femmes. (Mais pas un mot sur le traitement des femmes dans les pays Musulmans)
Le but étant évidemment d’instaurer psychologiquement le mépris de l’Occident et de ses valeurs aux Musulmans, originaires pour la plupart de pays du Maghreb ou du Moyen-Orient dont certains ont une partie de leur famille qui a probablement fui dans le passé le régime pour raison économique, sociale ou politique.

On trouve également une publicité pour une conférence donnée à Marseille par l’islamiste turc Harun Yahya, condamné dans son pays pour pédophilie et diffusant dans les plus grandes Mosquées de France, une propagande antidarwiniste, antichrétienne, des théories du complot sioniste et franc-maçonnique , des théories sur la venue d’un Mahdi (être surnaturel) qui construira un monde universel islamique. (hard-copy)

-                                                                                       harunyahiya Béziers
-  L’islamiste turc Harun Yahya, une référence pour les responsables de la Mosquée de Béziers : « Selon le Coran, la domination des valeurs islamiques dans le monde est une obligation »

 

Concernant les prédications, l’imam de la Mosquée de Montpellier Ibn-Rochd, Mohamed Khattabi, connu pour sa doctrine de rejet de la démocratie et des valeurs occidentales qui doivent faire place selon lui aux Lois Islamiques de la Charia, est venu donner une conférence le 17 juin 2012 à la Mosquée de Béziers. (hard-copy)


-                                                          521913MosqueLibourneMohamedKhattabi charia
- Le prédicateur Mohamed Khattabi, invité à donner une conférence à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers le 17 juin 2012

« Une fois un Musulman m’a dit : »moi je suis un Musulman laïc ». J’ai dit que je ne trouverais ça dans aucun dictionnaire, allez-y, expliquez-moi ce qu’est un Musulman laïc ! Ou un Musulman communiste, ou un Musulman capitaliste, allez-y ! Je le défie, parce que Musulman, c’est tout un ensemble de vues et de principes qui peuvent être parfois à l’encontre du capitalisme, parfois à l’encontre du communisme, et parfois à l’encontre de la laïcité, il faut dire les choses comme telles et ne pas être gêné ! Alors je ne peux pas dire que je suis Musulman et je rajoute un qualificatif pour plaire, ou je suis un Musulman « ouvert », ou un Musulman « modéré », hein ! ce n’est pas l’Islam ça ! L’Islam c’est l’Islam. On est Musulman comme Allah nous l’a dicté ou on ne l’est pas. »
conférence de Mohamed Khattabi à la Mosquée Ibn Rochd de Montpellier

On peut noter que les actions menées par les responsables de la Mosquées ne se limitent pas aux doctrines idéologiques, ils soutiennent également des actions militantes.
Dans une affaire judiciaire ayant pour cadre une audience relative à la garde d’un enfant, une femme s’est présentée au tribunal avec son voile islamique, et la magistrate a refusé de délibérer tant que cette dernière n’eut pas retiré son voile. Après avoir eu vent de l’affaire, les responsables de la Mosquée de Béziers ont soutenu un véritable bras de fer avec l’institution républicaine, en appelant sur leur page Facebook des femmes Musulmanes voilées à venir manifester en solidarité devant le tribunal pour faire pression sur l’institution judiciaire.
Convoquée une deuxième fois, la jeune femme est venue avec 23 autres femmes voilées, et elle a pu entrer avec son voile. Les militants ont gagné, et réussissent ainsi par petits pas, à grignoter par leurs revendications, l’espace républicain.

-                             689480femmesvoiles Coran
femmes voilées soutenues par les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers, manifestant pour le port du voile dans l’enceinte du tribunal.

 

Le site fait également la promotion de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). Cette organisation possède une soixante d’associations directement affiliées et plusieurs dizaines d’autres gérant les lieux de culte en France. Elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
On peut voir sur la page Facebook, les photos deux des principaux idéologues références ayant participé au congrès de l’UOIF du Bourget en 2012, le cheikh égyptien Mahmoud Al-Masri et le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy, quelques extraits de leur pensée idéologique, des discours fraternels pleins de sagesse et d’humilité : (hard-copy 1) (hard-copy 2)

-                            225859MosqueBziersAlafasi Frères Musulmans         976009MosqueBziersMahmoudAlMasri2 Harun Yahya
-
« La femme Musulmane a-t-elle le droit de travailler dans un lieu mixte ?
La base de toute chose est que la femme doit rester dans son foyer, dans sa demeure. L’homme et la femme se complètent : une partie travaille à l’intérieur, une partie à l’extérieur. C’est la règle de base. Mais par contre, si la femme a besoin de travailler, si elle est dans le besoin, car son mari est malade, ou son mari est pauvre, ou bien elle est divorcée, et qu’elle peut mettre en pratique sa Religion, porter son Hijab, faire sa prière et ne pas rester dans un endroit mixte où il y a plein de tentations, alors il lui est permis de travailler, sinon ce n’est pas permis. »
Le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy, prédicateur à la Mosquée de Gap, référence théologique pour les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers

« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu. Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »
Mahmoud Al Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012
sommité théologique pour les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers

Des prédicateurs de l’UOIF donnent des conférences dans la Mosquée, comme l’imam de la Mosquée Escaudain Hassan Iquioussen, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Ce 10 juin 2012, Hassan Iquioussen est invité à donner une conférence à la Mosquée  Ar-Rahma de Béziers, il installe dès son arrivée une atmosphère dramatique, tendue et électrique face à son auditoire. Loin de ce que l’on est en droit normalement d’attendre d’un lieu de repos, d’apaisement, de prières et de recueillement. Il explique dès le début que le thème de la conférence prévu initialement « la jeunesse Musulmane » est reporté car il y a urgence, des faits tragiques sont arrivés. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous :

-     528582beziersiquioussen Hassan Iquioussen        330178MosqueBziersHassanIquioussen Hérault
-     l’imam Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers le 10 juin 2012

« Les islamophobes, les ennemis de l’Islam veulent qu’il n’y ait pas de Miséricorde sur Terre, parce qu’ils ont un Big Boss, qui s’appelle Shaïtan (le Diable), et Shaïtan que veut-il ? Il veut que tout le monde aille en Enfer. Et pour qu’ils aillent en Enfer là haut, ils faut d’abord qu’ils vivent l’Enfer sur Terre.
Et l’Enfer sur Terre c’est quoi ? c’est la désobéissance à Dieu, c’est de ne pas respecter les principes fondamentaux de notre Religion qui sont des principes d’amour, de justice, d’acceptation de la différence, d’entraide et de fraternité.
En fait, Shaïtan et ses potes, les islamophobes, les ennemis de l’Islam, ont pour objectif de créer la fitna sur Terre, la zizanie, le boxon. Dieu dit dans le Coran : « La fitna est pire que le crime », parce que tu vas vivre dans la peur, dans le stress. »
[04:30]

« Ils nous ont piégé, ils ont mis des mines, des bombes antipersonnelles partout, et nous, on marche sur les mines et on fait des dégats. Alors il faut percer l’abcès et en parler de manière claire et nette, pour contrecarrer et répondre, on a été agressés pendant deux mois, ils n’ont pas cessé de nous tirer dessus. Et on fait quoi ? On reste les bras croisés et on prend des coups ? Il faut réagir, mais d’abord comprendre ce qui se passe. Une fois que t’as bien compris ce qui se passe, tu vas bien répondre. »
[06:30]

« Pourquoi Shaïtan veut-il notre peau ? Vous savez comment Shaïtan pense ? Je vais vous ouvrir la parenthèse, c’est exactement comme ça que pense les islamophobes et les racistes. C’est tout simple, il y a un Arabe qui a volé, la personne a vu que c’était un Arabe, elle dit quoi ? « Il y en a marre des Arabes, c’est tous des voleurs ! » …Mais pourquoi tu as de la haine envers moi, qu’est-ce que je t’ai fait ? C’est exactement la même mentalité que celle des islamophobes racistes qui existe aujourd’hui. Ne cherchez pas à comprendre, ce n’est pas rationnel, c’est de la haine et une soif de pouvoir de domination et d’exploitation. »
[13:45]

« On va parler des humains qui font partie de l’armée du Diable et qui ont pour mission de réaliser les objectifs du Diable, et les objectifs du Diable, c’est d’éloigner les gens de l’adoration de Dieu. Il va tout faire pour que les gens ne se soumettent pas à Dieu mais se soumettent à qui ? A lui ! Shaïtan !
[19:53]

« Shaïtan, il a parmi les humains, ses alliés, ses potes, ses soldats, qui travaillent pour lui. C’est quoi le boulot de ces gens là qui travaillent pour Shaïtan ?
Tous les Prophètes ont eu des ennemis parmi les êtres humains, c’est écrit dans le Coran. Quels sont ces ennemis ? Se sont en premier lieu, les dirigeants. Les peuples ont des dirigeants, ceux qui dirigent, ceux qui gouvernent, ceux qui ont le pouvoir économique, politique, intellectuel, médiatique. Cette minorité qui dirige, le Coran les appelle « les notables, ceux qui ont le pouvoir », et ils sont comment ? Ils sont hautains, ils se croient tout puissants, ce sont ces gens là ceux qui dirigent les peuples qui ont déclaré la guerre au Prophète.
A chaque fois que Dieu choisit un Prophète et lui dit « va sauver ton peuple ! » Tout de suite, ceux qui dirigent, déclarent la guerre au Prophète et le combattent.
Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas bêtes les dirigeants, ils comprennent les premiers le danger du Prophète. Dès qu’ils voient un Prophète, ils l’écoutent, et ils savent qu’il est dangereux pour eux. Pourquoi ? Parce que ceux qui dirigent, en général, la plupart du temps ne sont pas justes. Ils exploitent le peuple, ils profitent de leur pouvoir pour exploiter les petites gens. Les Prophètes ont pour mission de libérer les êtres humains de la domination de l’homme par l’homme. Et que veut un Prophète ? Il veut que l’homme n’adore pas le matériel, il veut que l’homme n’adore pas le Diable, le Prophète veut que l’être humain adore Dieu le Créateur. »
[20:40]

« Comment les amis de Shaïtan, les soldats de Shaïtan, les islamophobes font pour combattre l’Islam, le Prophète et les Musulmans ? Un, il dénigrent le Musulman, le Prophète, ils accusent, ils salissent la personne, ils te collent des étiquettes. »
[31:14]   

« On te colle une étiquette islamiste, salafiste, terroriste, Aujourd’hui « Musulman », c’est un gros mot, t’es un danger, t’es un monstre ! Tu fais sauter des ponts, tu dérailles des trains ! pire ! Tu sais quoi ?Tu crées des tremblements de terre ! Des volcans ! Même la sécheresse c’est de ta faute ! Tout ce qui se passe sur Terre et dans l’Univers, c’est à cause de lui ! La preuve, pas la peine de l’apporter, parce que Goebbels l’a dit, vous savez ce qu’il a dit Goebbels : « mens, et répète le mensonge », et les gens vont finir par le croire sans chercher.
Comment ils ont fait pour l’accuser de tous ces maux, c’est simple, ce n’est pas compliqué,ce sont les mêmes stratégies. Il n’y a que les moyens matériels qui changent, la philosophie est la même : La télé, la radio, Internet, les journaux, tu fais des émissions, et tu répètes sans arrêt. 24h, 36h, tu ramènes des psys, des sociologues, des psychologues, et pendant deux jours, trois jours, une semaine tu bombardes l’opinion publique, tu fais de la manipulation. Et vous savez ce qui va se passer ? Les gens vont finir par y croire. »
[31:20]

« Tu vas me dire dans le Pentagone, il y a un avion qui est rentré dedans ! Un avion qui est rentré dans le Pentagone ? Tu me prends pour un con ? Les deux tours se sont effondrées parce qu’il y a deux avions qui sont rentrés dedans ? Tu crois que je n’ai pas quelques notions de Physique, de Thermodynamique, ouais ? Tu crois vraiment qu’un peu de feu au 90ème étage ça fait…? . très bien. Et la troisième tour qui est tombée ? Il y avait quoi dedans ? Un deltaplane qui est rentré dedans ? Ils nous prennent vraiment pour des cons. »
[44:00]

« Les soixante millions de français non-musulmans sont victimes d’une minorité qui a le pouvoir et qui leur met la haine de l’Islam et des musulmans, pour qu’il y ait entre les 60 millions de français non-musulmans et les musulmans, un mur psychologique de haine, de peur »
[01:00:20]
Hassan Iquioussen, conférence « Islamophobie : origines degats et solutions » à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers – 10 juin 2012 (hard-copy)

D’après l’imam Hassan Iquioussen, les Musulmans sont persécutés en France, pourchassés par des ennemis venus tout droit de l’Enfer, les « islamophobes », des êtres malfaisants, racistes, considérés comme des suppôts de Satan (Shaïtan).
Hassan Iquioussen vise par cette propagande, à faire assimiler aux Fidèles Musulmans que toute critique de l’Islam est une agression contre les Musulmans venant du Diable.
Iquioussen oriente ensuite très subtilement son discours en s’attaquant à ce qu’il considère comme la véritable armée commandée par Satan contre les Musulmans : les dirigeants politiques et les médias.
Ce sont eux, bras armé du Démon, qui « exploitent le peuple », qui terrorisent les Musulmans par leur propagande nazie (référence à Goebbels) de harcèlement dans les médias, qui veulent anéantir l’Islam et les Musulmans, et qui leur « tirent dessus ». (Iquioussen omet de préciser au passage que c’est le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui a crée le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), une reconnaissance officielle de l’Islam en France).
On retrouve également ses discours typiques de théorie du complot, déjà évoqués à la Mosquée de Méru, les attentats du 11 septembre 2001 ne sont d’après lui qu’une manipulation politique orchestrée par les américains.


Ce type de discours aide-t-il à l’apaisement des coeurs ? A l’intégration de la population Musulmane de Béziers, à respecter les institutions de la République ? Ne peut-il pas au contraire être un facteur de rejet, de repliement sur soi, de ne plus vouloir participer à la communauté nationale ?
Un Mosquée, lieu de Culte et de Prières, est-il l’endroit approprié pour diffuser une propagande politico-religieuse ?

12

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir