• Accueil
  • > Recherche : hassan iquioussen 2015

23 mai, 2015

Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l’État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l’emprise du lobby sioniste

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 38 min

La ville de Dijon et sa banlieue en Bourgogne ont connu en trois décennies une forte poussée immigrationniste.
On peut le constater quant aux nombreuses associations islamiques ayant pris racine dans la région aussi bien à Dijon que dans sa proche banlieue, comme à Chenôve, ville à forte concentration de la communauté musulmane, ainsi que par la création à la rentrée 2015, d’une classe bilingue franco-arabe au collège Carnot de Dijon.

La principale association islamique faisant la promotion des valeurs de l’Islam à Dijon et sa banlieue est le Collectif Effica-cité, qui possède un site officiel Internet, cette structure organise la diffusion des présentations, des rencontres, des sermons ayant cours dans les différentes Mosquées de la région et des salles louées pour les prédicateurs venant apporter la religion de « Paix, d’Amour et de Tolérance ».

-                                           Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l'État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l'emprise du lobby sioniste dans Politique 1537220848-mosquee-quetigny
-                                                                          La Grande Mosquée de Quetigny

-                                                     1537220848-mosquee-quetigny-dijon-minaret Al-Qaradawi dans religion
Le minaret de la Mosquée Masjid Al Rahma de Chenôve, dans le quartier du mail, dans la banlieue sud de Dijon

Parmi les invités réguliers sur Dijon et sa région venant endoctriner les Musulmans, on trouve le prédicateur Hassan Iquioussen (à Quetigny  le 11 avril 2014, le 28 septembre 2014, le 2 janvier 2015, le 7 mars 2015, le 15 mai 2015…).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Ce prédicateur est contre la mixité sociale hommes/femmes : les hommes et les femmes doivent être séparés, y compris dans une même salle de réunion.

Hassan Iquioussen prétend par ailleurs, dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n’a jamais existé.

-                                                                                       1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen Allah

-                                                                                    1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-3 Andalousie

-                                                                                        1537220896-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-grands-savants-de-l-andalousie antisémitisme

-                                                   1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-4 antisionisme
Le prédicateur antioccidental, antisioniste et misogyne Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Quetigny le 7 avril 2015

Extrait en gras italique ci-dessous d’une de ses conférences donnée devant une partie de la communauté musulmane de Quetigny le 11 avril 2014 sur l’Histoire de l’Andalousie :

« Cet historien disait : « la plus grande erreur qu’a fait Charles Martel, c’est d’avoir arrêté les Arabes », c’est-à-dire pour les gens de l’époque les Musulmans, à Poitiers, « ah ! si seulement ils les avaient laissés répandre leur conception du vivre-ensemble, parce que, à la différence de l’Europe du Nord qui n’a pas connu les Lumières apportées par les Arabes et les Musulmans de l’Andalousie qui a vécu grâce justement à cette conception du vivre-ensemble. La différence est terrible, elle est sans commune mesure.
Elle est tellement terrible, qu’à un moment donné, certains Papes, ont édité des Bulles Papales, en Arabe on dit « fatwas », des sentences dans lesquelles ils vont interdire aux curés, aux religieux, de lire les livres des savants andalous Musulmans.
Surtout ceux d’Averroès, parce qu’ils sont dangereux, ces livres sont très dangereux parce qu’ils poussent à la raison, à la rationalité, à l’expérimentation, des livres qui remettent en question certaines de nos pseudo-convictions en Occident. Il faut attendre des Papes ouvert d’esprit, tels Gerbert, qui deviendra le Pape Sylvestre, pour dire, « OK c’est bon, attendez, c’est des mathématiques, de la biologie, de la médecine. »

[05:00]

« Ce sont ces philosophes Musulmans, qui avaient les textes grecs, les ont traduits en Arabe, les ont commentés, et seulement après ils vont transmettre tout ce savoir à notre Europe du Nord, et on va les retraduire. Jamais le savoir des grecs n’aurait pu exister et perdurer sans la participation d’Ibn Outoufaï, d’Averroès et les autres.
C’est pour ça que je vous renvoie à un livre, « les mille et un mythes fondateurs de la civilisation occidentale ». Ce livre prouve par A+B qu’il y a une arnaque : on a tu, on a fait une OPA sur huit cents ans d’Histoire et on a effacé toute trace de la présence et de l’influence des savants Musulmans d’Andalousie. »

[37:23]

« Regardez ce qui s’est passé à Barbastro, dans le nord, à coté de Saragosse, cette ville est tombée aux mains des conquistadores, ça a été un massacre à la tronçonneuse. Plus de six cents jeunes filles vierges ont été conduites comme des esclaves et offertes au roi de Byzance et à sa Sainteté à Rome. »
[08:50]
Hassan Iquioussen en conférence à Quetigny, les « grands savants de l’Andalousie » le 11 avril 2014 (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une propagande visant à induire dans l’esprit des Musulmans qu’ils sont victimes d’une tragédie et d’une terrible injustice : leurs ancêtres ont été expulsés d’une terre qu’ils avaient conquise pour diffuser les valeurs de respect et de tolérance de « l’Islam des Lumières », face à la barbarie sauvage des curés et des evêques catholiques, ignares et interdisant l’étude des livres qui « poussent à la raison, à la rationalité, à l’expérimentation », et qui se seraient livrés à un massacre en règle de la population musulmane une fois les terres chrétiennes reconquises. La guerre, c’est la guerre. Hassan Iquioussen ne relate cependant aucun massacre commis par les Musulmans sur les Chrétiens (l’épisode des six cents filles vierges offertes au Pape est évidemment un mensonge, puisque l’esclavage était interdit par l’Église catholique).
Ce qui ne peut induire que frustration et ressentiment contre l’Occident catholique de la part des Musulmans dijonnais venus écouter doctement Hassan Iquioussen.

Dans sa volonté d’endoctriner les Musulmans de Quetigny en leur montrant la soi-disant grandeur de l’Islam et de ses valeurs tolérantes, du « vivre-ensemble », Iquioussen propage des mensonges historiques flagrants : d’après lui, les livres d’Averroès étaient interdit par les Papes, et ce n’est qu’à partir du pontificat du Pape Sylvestre II (Gerbert), érudit ouvert d’esprit, philosophe, scientifique et mathématicien, que les ouvrages d’Averroès seraient devenus enfin accessibles. Or, le Pape Sylvestre II est né presque deux siècles AVANT Averroès !

Curieusement, Hassan Iquioussen oublie de préciser dans sa conférence que la pensée développée par Averroès était marginale dans le monde Musulman, et lorsqu’il a voulu diffuser ses écrits, trop innovateurs vis à vis de la législation de la charia islamique, il fut persécuté et banni du Califat, obligé de fuir pour sauver sa peau vers le Maroc. Ses écrits ont été brûlés : tout ce qui nous reste de lui a été conservé par les juifs et les Chrétiens, la pensée d’Averroès n’a pu subsister que dans l’Occident Chrétien, où elle a été étudiée et réfutée, en particulier par Saint Thomas d’Aquin. Dans le Monde Musulman, Averroès n’a jamais bénéficié du moindre crédit et fut rapidement oublié.

Image de prévisualisation YouTube
-                                                                  Rémi Brague, grand historien médiéval, résume la pensée d’Averroès

Quant à l’apport des savants musulmans qui auraient généreusement transmis aux occidentaux leurs savoirs contenus dans les ouvrages grecs traduits vers l’Arabe, cette thèse a déjà été réfutée par plusieurs historiens, dont Sylvain Gouguenheim, dans son ouvrage « Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne ». Les auteurs grecs étaient étudiés avant l’arrivée des Arabes dans l’Espagne andalouse, comme Isidore de Séville qui enseignait la philosophie aristotélicienne. On peut également faire référence aux traductions des oeuvres d’Aristote par Jacques de Venise directement du grec au latin sans passer par l’arabe, sans compter l’apport des sources venant du monde chrétien byzantin en Orient, dont la langue d’étude était le grec.

Il n’est qu’à étudier les savants du monde occidental au VIIème siècle, dont on ne peut donner ici une liste exhaustive, pour comprendre que l’Occident se développait sans l’apport nécessaire des traductions des textes des philosophes et érudits grecs en arabe.

Isidore de Séville, evêque de Séville, a écrit une somme considérable de traités de philosophie et scientifiques, comme le « De natura rerum », traité d’astronomie, de météorologie et de géographie, dédié à Sisebut, roi des visigoths (612-621) à une époque où le Prophète Mohamed venait à peine de naître. Il a composé une encyclopédie monumentale sur la somme des connaissances du monde connu, « Etymologiae » en 20 volumes, basée sur la pensée aristotélicienne.

-                                                                          1537220957-mosquee-quetigny-isidore-de-seville Averroès
-                     Statue d’Isidore de Séville sur les marches de la bibliothèque nationale d’Espagne, à Madrid

-                                                              1537220957-mosquee-quetigny-isidore-de-seville-mappemonde Bède le Vénérable
recopie d’une mappemonde des « Étymologies », l’encyclopédie manuscrite en 20 volumes élaborée par Isidore de Séville, faisant référence à la pensée grecque, bien avant que les Arabes ne mettent les pieds en Espagne.

-                                                        1537220848-mosquee-quetigny-bede-le-venerable Bourgogne

Bède le Vénérable un écclésiastique de « l’Europe du nord barbare » dans l’Angleterre du VII siècle, a écrit des traités d’éducation et de sciences, comme « Sur l’art métrique » (De Arte Metrica), ou encore « Sur la nature des choses » (De Natura Rerum), alors que l’Islam venait à peine de naître.

Guido d’Arezzo, théoricien italien, a inventé le système de notation musicale occidental au XIème siècle, qui est toujours utilisé aujourd’hui sur toute la planète, Averroès n’était même pas encoré né.

Pour anecdote, Guido d’Arezzo s’est servi des premières syllabes d’une hymne à Saint-Jean-Baptiste pour la dénomination des notes de musique :
« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

-                                                                                                  1537220848-mosquee-quetigny-chant-gregorien charia

partition musicale d’un chant grégorien basée sur la notation de Guido d’Arezzo – Bibliothèque de Helsinki, Graduel Aboense no 44, folio no 24 droit, vers 1396 – 1406

 

Autre « savant » de renom invité par les responsables de la Mosquée de Quetigny, le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

-                                                                           1537220859-mosquee-quetigny-hani-ramadan Chenôve
Quelques extraits en gras italique ci-dessous, de sa conférence donnée le 27 février 2015 à Quetigny, après les attentats de Charlie Hebdo (hard-copy) :

« Comment expliquer ce rapprochement entre le sionisme, et les partis d’extrême-droite ? Pas seulement en France, en Europe, il y a un rapprochement qui est fait, et qui montre que ces gens là estiment désormais qu’ils ont des intérêts à partager. Et pour ce faire, j’ai donné il y a quelques années une équation qui nous permet de comprendre un peu la situation qui est la nôtre.
D’abord le premier terme de cette équation ce sont les lobbys financiers, les oligarchies transnationales. Nous devons comprendre que ceux qui nous gouvernent ne sont pas les partis politiques. Ce ne sont pas les élus, c’est ceux qui sont derrière les élus.
Et quand on observe que les conseillers financiers pour Sarkozy, ou pour Hollande, qu’il y a une même main mise derrière, qui oriente la politique. Nous, on a l’impression d’être libres dans une démocratie entre guillemet, gauche, droite, au gré des élections, les gens votent et pensent être libres, mais il y a quelqu’un derrière. »

[27:24]
« Ce qui est grave, c’est que cette pensée unique va dans le sens d’élever très haut le projet sioniste, et de condamner sans distinction, tout ce qui relève d’un Islam qui est engagé. »
[29:03]
« Pour nous, ces attentats, il y a mille points d’interrogation.
Dans un état de droit, avant de decider que ces gens là sont les responsables de ce qui s’est produit, de les tuer, et bien il faudrait mener une enquête.
Un état de droit, c’est ça, même quand on est pratiquement sûr d’avoir attraper un assassin, on ne dit pas que c’est un assassin avant d’avoir fait un procès, d’avoir fait une enquête précise. Vous remarquez que tous ces gens là, qu’on accuse injustement de terrorisme, ces jeunes gens d’abord, ils ont des liens un peu étranges avec les renseignements, et ensuite avant qu’ils aient pu témoigner ou parler, ils sont éliminés, ils sont tués, un peu comme Ben Laden qui a disparu, il est mort bien avant l’attaque dont on nous a parlé, mais en fait c’est une façon de dire, on ne veut pas de témoignages, parce qu’il y a énormément de questions que l’on peut se poser. »

[36:33]

Concernant les différents attentats islamistes ayant eu lieu sur le sol français, Hani Ramadan sous entend une thèse complotiste menée à l’échelle nationale contre les Musulmans. Il n’y aurait d’après lui, pas de preuves tangibles pour affirmer que cela soit des actes de terrorisme.
« Les jeunes gens » qui ont pénétré avec des armes de guerre dans la rédaction du journal « Charlie Hebdo » pour assassiner froidement 12 personnes, « les jeunes gens », qui ont abattu des enfants et des personnes parce qu’elles sont de confession juive ou supposées l’être, seraient en fait manipulés par le gouvernement, en ayant des « liens un peu étranges avec les renseignements », et ont donc été accusés « injustement » de terrorisme.
Les Musulmans sont floués, victimes d’un système qui les martyrise : de quoi générer un sentiment d’injustice et de frustration chez l’auditoire de Fidèles venus écouter Hani Ramadan à la Mosquée de Quetigny.
Cette prédication n’est pas innocente : elle a pour objectif de souder la communauté musulmane contre l’ennemi commun ciblé, l’État Français complice du sionisme.

« Comment le criminel de guerre Al-Sissi est soutenu y compris par le gouvernement français, on lui vend des avions, à quelqu’un qui a fait un coup d’état, qui devrait être conduit au tribunal de La Haye, alors que les Frères sont en prison, eux qui ont défendu un processus démocratique qui respecte tous les citoyens égyptiens.
Alors que le président Morsi, lorsqu’il s’est exprimé, on lui a dit : « qu’est-ce que vous allez faire, maintenant que vous êtes au pouvoir, des minorités coptes ? » Réponse : « il n’y a pas de minorité coptes en Égypte, les Coptes, les Chrétiens, sont des citoyens comme les autres. Nous sommes tous égaux dans cette communauté égyptienne. » Il était pour l’alternance politique. »

[47:20]

Hani Ramadan soutient officiellement les Frères Musulmans et son président déchu Mohamed Morsi, en le faisant passer pour un grand défenseur des droits de l’Homme.
Rappelons que le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur égyptien Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination totale et définitive des Juifs.

Image de prévisualisation YouTube
Mohamed Morsi, ancien président égyptien, membre des Frères Musulmans, et soutenu par Hani Ramadan déclare dans un meeting :
« Dans les années 1920, les égyptiens disaient : « La constitution est notre Coran », ils voulaient montrer que la constitution était une grande chose. Mais l’imam Hassan Al Bannah, Allah le bénisse, leur a dit : « Non, le Coran est notre constitution ». Le Coran a été et continuera d’être notre constitution. Le Coran est notre constitution ! Le Prophète Mohamed est notre leader ! Le Jihad est notre Voie, et la mort pour la gloire d’Allah est notre plus belle aspiration.[...] La nation s’élèvera par la prière et renaîtra uniquement par la charia islamique »

-                                                                             1537221308-mohamed-morsi-antisemitisme complot sioniste

« Oh Allah, pardonne nous nos péchés, renforce nous, et garantit nous la victoire contre les Infidèles, Oh Allah occupe toi des Juifs et de leurs alliés, disperse-les et réduis-les en pièces, Oh Allah montre-nous ta puissance et ta grandeur devant eux, montre nous ton Omnipotence, Oh Seigneur. »
19 octobre 2012 – sermon télévisé dans une Mosquée égyptienne devant plusieurs centaines de Fidèles et en présence de Mohamed Morsi, président égyptien

Image de prévisualisation YouTube

On constate que l’on est bien loin des discours tolérants et rassurants que veut bien lui faire dire Hani Ramadan. Le prédicateur diffuse une propagande bien huilée pour ancrer l’Islam radical des Frères Musulmans en France.

Ce qui engendre évidemment l’infiltration d’un militantisme pro-palestinien et anti-israélien dans le tissu associatif des différents partis politiques de gauche (Parti Communiste, Front de Gauche, NPA,…). Ci-dessous, manifestation pro-palestinienne du 17 juillet 2014 à Dijon :

Image de prévisualisation YouTube

La ville de Dijon est elle même gangrénée par les discours de prédicateurs de l’Islam radical des Frères Musulmans. Le 10 mai 2015, le prédicateur Shakeel Siddiq formé à l’IESH, était en conférence à Dijon, en partenariat avec l’Institut du Monde Arabe de Jack Lang.
L’IESH, l’Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon, cache sous ce titre pompeux une école coranique des Frères Musulmans qui a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (hard-copy)

-                                                                                 1537220940-mosquee-quetigny-shakeel-siddiq Coran

Rappelons simplement la position de ce grand savant musulman, sur la position du port du voile islamique par la femme Musulmane, dans une conférence donnée le à la Mosquée de Décines le 17 janvier 2014 :
« Quand il y a eu ce problème du voile, et comme il existe encore de toute façon, normalement, à mon sens, on n’aurait pas dû aller vers des facilités. On devrait se mobiliser en tant que Croyant, Croyante, fermement, je suis prêt à verser mon sang, à mourir, qu’on me tire dessus, mais jamais je n’enlèverai mon voile pour ces taghut (mécréants), pour ces gens, ils veulent quoi, ils attendent quoi de moi ? Moi, je cherche à plaire à Allah ! T’es content, t’es pas content, pour moi cela ne change absolument rien ! »

 

-                                                                                1537220946-mosquee-quetigny-michel-bachelard Dijon
Le maire socialiste Michel Bachelard condamne le vivre-ensemble sur le long terme, en autorisant la venue dans sa commune de Quetigny de prédicateurs de l’Islam politique antisioniste, antioccidental et misogyne, permettant la création d’un communautarisme virulent.

-                                                                   1537220859-mosquee-quetigny-francois-rebsamen Effica-cité
Le maire socialiste et ministre du Travail François Rebsamen autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes misogynes dans sa commune de Dijon.

1 mai, 2015

Des idéologues de l’Islam politique antisioniste et misogyne donnent des conférences dans les locaux de la future grande Mosquée de Grigny

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 35 min

Grigny est une ville d’environ 28 000 habitants de la banlieue sud de Paris dans le département de l’Essonne.

Près d’un tiers de la population de la ville est musulmane, et face à l’afflux croissant de Fidèles, des associations réclament depuis des années la construction de Mosquées pour pallier au manque de lieux de Culte et de pratique de la Foi.
La principale association islamique de la ville, l’Union des Musulmans de Grigny (UMG) fondée le 2 décembre 2005, a obtenu du maire communiste Claude Vazquez l’autorisation d’élever un immense complexe islamique sur la commune.
Le 10 octobre 2007, c’est la signature de la promesse d’un bail emphytéotique, un terrain pour bâtir une gigantesque Mosquée est octroyé pour un loyer de un euro symbolique par an pendant 99 ans. Un financement déguisé, le terrain est cédé pour une somme dérisoire, un favoritisme envers une association religieuse, au mépris de la Loi de 1905, l’État ne devant financer ou favoriser aucun Culte.

-                                        Des idéologues de l'Islam politique antisioniste et misogyne donnent des conférences dans les locaux de la future grande Mosquée de Grigny dans Politique 1545075510-mosquee-grigny-projet
-                                               maquette du projet de la future Grande Mosquée de Grigny

-                                         1545078010-mosquee-grigny-chantier Al-Qaradawi dans religion
-                                                                 Chantier de la Mosquée de Grigny en 2014

La future Mosquée disposera d’une surface utile de 3400 m² sur 4 niveaux. Sont aménagés : au sous sol, un parking de 34 places (un autre en surface de 16 places). Au RDC, une salle de prière pour hommes de 700 m², une salle de conférences de 200 m², une bibliothèque de 70 m², des commerces et un patio. Au premier étage, une salle de prière pour femmes de 210 m², des salles de cours (surface totale de 200 m²), des salles de réunion, des bureaux, une salle informatique et une salle de jeux. Au deuxième étage, deux logements sont prévus pour l’imam et l’invité. Un grand dôme vert de style maghrébin, un autre dôme vitrifié ainsi qu’un petit minaret sont également prévus.
Le 20 novembre 2010, Claude Vazquez participe à la cérémonie de pose de la première pierre du futur lieu de Culte. Vingt-deux communautés musulmanes se sont rassemblées pour mettre en place ce projet, une véritable consécration pour l’UMG.

Le 18 mai 2013, c’est le début des travaux, lancés officiellement par le nouveau maire communiste Philippe Rio.


Les travaux du complexe islamique sont bien avancés, quelle sera l’orientation idéologique du message délivré aux Musulmans de Grigny par les précheurs de la Mosquée ? Paix, Amour, Fraternité, et Tolérance ?

Pour s’en faire une idée plus précise, on peut suivre les imams invités par l’UMG venant dispenser des conférences devant les fidèles Musulmans de Grigny.

Parmi ces précheurs, on trouve Mohamed Ahsaini, un prédicateur fondamentaliste venu le 14 juillet 2013 à la Mosquée de Grigny (hard-copy)

Dans une conférence à la Mosquée de Savigny-le-Temple, il expliquait devant ses auditeurs que le voile islamique est une obligation pour la femme, témoignage de pudeur à l’opposé des femmes qui s’embellissent, sources de tentations et de turpitudes.

-                                                 1545077974-mosquee-grigny-mohamed-ahsaini Allah
Mohamed Ahsaini (à gauche) est invité par l’UMG pour donner une conférence devant les Musulmans de Grigny le 14 juillet 2013

« Une fille de sept ans qui commence à s’intéresser à ses cheveux, ça amène à quoi ? A l’échec scolaire, et à la perturbation psychologique. »
Sermon de Mohamed Ahsaini à la Mosquée de Savigny-le-Temple

Pour ce précheur, le voile islamique doit être porté par les jeune filles dès le plus jeune âge, afin d’éviter les « perturbations psychologiques ».

Verra-t-on Mohamed Ahsaini former les jeunes Musulmans par milliers, lorsque le complexe islamique de Grigny et son école coranique seront finalisés ?

Autre prédicateur invité par l’UMG le 4 août 2012, et prêt à former les Musulmans de Grigny, le cheikh Omar Dourmane (hard-copy), diplômé de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui sous ce titre pompeux, n’est rien d’autre qu’une des écoles coraniques officielles de l’UOIF en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                  1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-iesh antisémitisme

Le cheikh Omar Dourmane, proche de la mouvance politique des Frères Musulmans, endoctrine les Fidèles de la Mosquée de Grigny

Le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al Qaradawi, mentor des Frères Musulmans, appelant à tuer les Juifs et les Chrétiens devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévisions arabes, reste la principale source de référence pour statuer sur les fatwas (avis juridiques) sur le site officiel de l’IESH (hard-copy).

Omar Dourmane est également responsable du département d’islamologie de la Faculté des Sciences Islamiques de Paris (FSIP) située dans le 20ème arrondissement.
Cette faculté dédiée à l’enseignement de l’Islam et du Coran est reconnue et déclarée auprès des administrations compétentes (Préfecture, INSEE, URSSAF, Ministère su Travail, CPAM, etc…)

-                                       1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-fsip antisionisme

Omar Dourmane enseigne à la FSIP, en compagnie de prédicateurs fondamentalistes, comme Tahar Mahdi, l’imam antisioniste de la Grande Mosquée de Cergy, endoctrinant les Musulmans à la Charia, un corpus de Lois islamiques, incompatibles avec les régimes de type occidental.

Omar Dourmane, est un islamiste politique, sur sa page Facebook officielle, il appelle au boycott d’Israël et relaie une propagande antisioniste.

-                                                  1545077964-mosquee-grigny-omar-dourmane-boycott-israel-2 Barack Obama

-                                                  1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-israel-obama-2 califat
Pour le cheikh Omar Dourmane, prédicateur à la Mosquée de Grigny, l’Amérique de Barack Obama est aux ordres de l’impérialisme sioniste, les tueurs d’enfants palestiniens (hard-copy) (hard-copy 2)

Le prédicateur est également contre la laïcité, qu’il considère être devenue une idéologie islamophobe (hard-copy).

-                                                     1545077984-mosquee-grigny-laicite-islamophobe-2 charia

-                                              1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-fsip Claude Vazquez
Le cheikh Omar Dourmane, proche des Frères Musulmans, en lutte contre la laïcité et le sionisme, est un prédicateur de référence invité par les responsables de la Mosquée de Grigny

Omar Dourmane parcourt les Mosquées de France, comme la Mosquée Al Irchad du Bourget, un lieu de diffusion de propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, où on peut par exemple assister à des conférences du prédicateur Hassan Iquioussen qui dit avoir des « preuves historiques » que le génocide arménien n’a jamais existé, ou encore Saïd Al Kamali, qui explique que le voile islamique est obligatoire pour les femmes. (Saïd Al Kamali à la Mosquée El-Irshad du Bourget)

-                                                                     1545078003-mosquee-grigny-hassan-iquioussen communautarisme

L’islamiste Hassan Iquioussen est contre la mixité sociale homme/femme, nie le génocide arménien, et développe une théorie du complot sioniste contre les Musulmans à l’échelle mondiale, dans les plus grandes Mosquées de France (affiche d’une conférence à la Mosquée El Irshad au Bourget le 28 mars 2015, là où prèche aussi Omar Dourmane).
Hassan Iquioussen est un invité de prestige invité par les responsables de la Mosquée de Grigny, comme en juillet 2012 (hard-copy).

Il n’existe apparemment aucun contrôle sur le profil des prédicateurs venant délivrer leurs messages à la Mosquée de Grigny. Pensez-vous que la vision de la femme de Mohamed Ahsaini ou la propagande politique antioccidentale et antisioniste diffusée par Hassan Iquioussen et le cheikh Omar Dourmane incitent les Musulmans formés par ces imams à s’intégrer pleinement dans la société ?

-                                                                     1545078010-mosquee-grigny-claude-vazquez communisme

L’ex-maire communiste de Grigny Claude Vazquez, a salué « un projet rassembleur, fédérateur et ouvert aux autres », le 20 novembre 2010, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la Mosquée

-                                                   1545075510-mosquee-grigny-philippe-rio Coran

« Et nous sommes particulièrement heureux, nous élus de la République, à ce que les citoyennes et les citoyens Musulmans puissent prochainement disposer d’un lieu de Culte qui leur permettent de vivre leur Foi dans la dignité et le respect. [...] Cette Mosquée devra être à l’image de cette ville, qui doit être diverse mais tolérante. »
discours du maire communiste Philippe Rio le 18 mai 2013 devant la communauté musulmane de Grigny, marquant le début du chantier de la Grande Mosquée

En quelques années, les deux maires communistes ont conjoitements unis leurs efforts pour développer la montée en puissance de l’Islam radical et du communautarisme sur la ville de Grigny.

7 avril, 2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Phénomène assez général lié à l’immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n’a cessé de s’agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d’obtenir l’édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l’association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l’implantation d’un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l’association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l’adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l’explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l’on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n’est pas normal qu’on ne puisse pas prier décemment. »
Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.

-                                                                                        Conférence du prédicateur Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy :
-                                                              prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de « ALLAH OUAKBAR ! », et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu’à ce qu’il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d’un lieu cultuel. Il a fallu l’intervention des CRS pour calmer la situation.

-                                                        1537219290-mosquee-torcy-manifestation Alain Finkielkraut dans religion
-                                                                                                  1537219290-mosquee-torcy-manifestation-1 Allah
Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l’édification d’un lieu de Culte, aux cris de « ALLAH OUAKBAR ! » le 21 novembre 2008, nécessitant l’intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l’association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l’acte de vente d’un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.

-                                        1537219305-mosquee-torcy-projet antisémitisme
-                                      Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l’intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l’islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d’imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l’attention des services de renseignements et deux d’entre eux faisaient même l’objet d’un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l’année 2012, justifier leur expulsion.
Les fonctionnaires de police font mention d’un cas précis où le simple fait d’avoir rapporté, lors d’un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d’un prêche qui suivit l’émission, des menaces ont été proférées à l’encontre de tout traître qui renseignerait les autorités.
Développement d’un climat délétère et malsain.

-                                                       1537219282-mosquee-torcy-jeremie antisionisme

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l’Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L’UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L’association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d’une loi afin d’interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l’UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d’une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

-                                                       1537219305-mosquee-torcy-olivier-abdennour-weber charia

« Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela. »
[19:38]
Extrait d’un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d’interdiction du port du voile islamique à l’école.

Diffusion de l’idéologie assez classique d’un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de « raser les murs ». La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d’imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l’islamiste Elias d’Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L’UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d’interdiction du port du voile islamique à l’école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l’Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n’a pas de pudeur et que l’on peut négliger et humilier, comme l’expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l’Union Européenne !!
Rappelons que la Turquie limite la liberté d’expression, « avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes. »

L’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d’islamisation de la France et de l’Europe.

-                                                      1537219305-mosquee-torcy-najib-azergui-umdf chrétiens
Le responsable Najib Azergui de l’UDMF, impliqué dans un réseau de l’Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 

-                                               1537219270-mosquee-torcy-elias-d-imzalene-et-umdf Christian Chapron
Najib Azergui (à gauche), fondateur de l’UDMF, et l’islamiste radical Elias d’Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy. Ci-dessous, un court extrait de l’intervention de Elias d’Imzalène :

« Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : « ne faites pas de communautaire », on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l’Académie, de vous retirer votre principale arme. Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres.
On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l’UDI, au lieu de dire : « pensez aux vôtres en premier plan. » Soyez des Musulmans fiers de l’être et organisez-vous par rapport à cela ». On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l’ennemi : « soyez des citoyens ».
Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd’hui, on se rend compte que les lois d’apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d’arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd’hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd’hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n’est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n’a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu’on a réussi à vous retirer cette citoyenneté. »

[37:00]
« les élections et après », conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M’Hammed Henniche (UAM-93), Elias d’Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d’Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l’UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des « traîtres », qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de « citoyen » vivre en « esclavage » en France.
Seuls ceux qui font bloc et s’organisent, à l’instar de la communauté juive, prospèrent. C’est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d’écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l’Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d’une conférence donnée par Elias d’Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

-                                                                       1537219282-mosquee-torcy-islam-et-les-medias christianisme

« Réapproprier vos espaces, c’est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m’a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu’on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal. Il n’est plus possible aujourd’hui qu’on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd’hui, comment on a le courage d’envoyer notre fils ou notre fille à l’école avec tout ce qu’on est en train de leur apprendre.
Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous  annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l’école c’est ce qu’on lui apprend. Au lieu de pleurer, et de dire : « s’il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab ! ». Aujourd’hui, des soeurs se font virer de l’école parce que elles ont une jupe longue.

Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd’hui nous devons nous dire que les projets d’école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine. »
[25:00]
« Pourquoi on n’est pas capable d’avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l’accueille, et on vous paiera même plus que les autres. »
[29:12]
« Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c’est fait dans certaines villes de France et d’Europe, ils se sont rendus compte que l’Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars. »
[30:32]
conférence de Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy « L’Islam, les médias et la communauté » le 14 juin 2013

Pour l’islamiste Elias d’Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l’école de la république, inadaptée à l’enseignement et aux valeurs de l’Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu’elle interdit le port du voile islamique à l’école et sur le lieu de travail.
Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d’Imzalène.

L’objectif est donc de créer un État dans l’État, avec sa propre monnaie (le « Torcy-dinar »), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l’occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

-                                                      1537219270-mosquee-torcy-elias-d-imzalene-nabil-ennasri christianophobie

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d’Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

-                                                1537219270-mosquee-torcy-guillaume-lelay-felzine communautarisme

« Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd’hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l’association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c’est quelque chose que l’on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable. »
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l’association Rahma, l’acte de vente d’un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l’application de la charia. Bientôt la mise en place du « Torcy-dinar » ?

14 mars, 2015

propagande de l’Islam politique diffusée par les responsables de la Mosquée An’nour de Quiévrechain : « La France est entièrement responsable et complice du génocide à Gaza »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 51 min

Quiévrechain est une petite commune d’environ 6 000 habitants du nord de la France, près de la frontière belge. (région Nord-Pas-de-Calais)

La communauté musulmane de Quiévrechain est prise en charge par l’association islamique « Al Ittihad » (l’Union) créée en 2009 et présidée par Jamal Ragrag.
En mars 2011, l’association fait l’acquisition d’un bâtiment, qui sera rénové en deux ans, et deviendra la Mosquée An’nour de Quiévrechain.
Le 14 septembre 2013, c’est la consécration, le lieu de Culte est inauguré en présence du maire (DVD) de la ville Pierre Griner, et de Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain.

Image de prévisualisation YouTube
-                inauguration de la Mosquée de Quiévrechain le 14 septembre 2013 en présence du maire DVD Pierre Griner

-                                                propagande de l'Islam politique diffusée par les responsables de la Mosquée An'nour de Quiévrechain :
-                                                               La Grande Mosquée An’nour de Quiévrechain

-                                                 794523MosqueQuivrechainsalledeprires Allah dans religion
-                                                                   salle de prière de la Mosquée de Quiévrechain

-                                               679993MosqueQuivrechainprsidentJamalRagrag antisémitisme
-                                Jamal Ragrag, le président de l’association islamiste « Al ittihad » de Quiévrechain

L’association « Al Ittihad » est proche des milieux islamistes de la Ligue Islamique du Nord et de l’UOIF qui contrôlent un réseau de plusieurs Mosquées du nord de la France (Raismes, Lille, Escaudain, Mons-en-Baroeul, Haguenau, Pont-à-Mousson, Villeneuve d’Ascq…) des prédicateurs de ces organisations de l’Islam politique sont régulièrement invités dans la Mosquée de Quiévrechain pour y donner des conférences.
Les responsables de la Mosquée administrent également une page Facebook officielle pour inculquer les bonnes valeurs de l’Islam à la communauté musulmane de Quiévrechain, entre autres (hard-copy).

 

Othmane Iquioussen, venu fièrement montrer que l’Islam est une religion de « Paix et Tolérance » le jour de l’inauguration de la Mosquée de Quiévrechain, tient un tout autre discours en présence des fidèles dans les différents lieux de culte dans lesquels il donne des conférences.

-                                   859588MosqueQuivrechainOthmaneIquioussen antisionisme
Le prédicateur Othmane Iquioussen, présent le 14 septembre 2013 pour inaugurer la Mosquée de Quiévrechain. Dans un sermon à la Mosquée de Raismes, il accuse les « Juifs et les hypocrites » de persécuter les Musulmans.

À la Mosquée de Raismes, Othmane Iquioussen a tenu des propos à caractère antisémite. D’après lui, les Musulmans sont continuellement humiliés et harcelés par des conspirateurs. Qui sont ces conspirateurs ? Ce sont les « Juifs et les hypocrites » qui mettent en oeuvre une politique de persécution des Musulmans et qui les accusent depuis toujours de « semer la discorde et la zizanie dans la société ».
Il explique également que les Musulmans ne sont pas autorisés à participer aux fêtes religieuses des autres communautés (Noël, Pâques, Ascension…), il faut « s’en écarter », dit-il.
En quoi cela représenterait-il un quelconque danger de fraterniser avec les membres des autres communautés non-musulmanes ? Est-ce là un message qui favorise le vivre-ensemble ? Ce prédicateur a-t-il sa place pour donner des conférences à la Mosquée de Quiévrechain  ?

 

Autre prédicateur invité régulièrement par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain, Hani Ramadan venu les 11 mai 2014 et 23 novembre 2014 donner ses sermons.

Petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Ce prédicateur utilise donc les lieux de culte pour y propager une doctrine politique antisioniste et antioccidentale, il défend la charia, le corpus des lois islamiques incompatibles avec les lois de la République.
Dans ses conférences, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules, elles doivent être accompagnées d’un « marham », (un tuteur, membre de sa famille ou de son mari) il soutient également l’organisation terroriste du Hamas contre « l’état criminel sioniste d’Israël ».

-                                          568517MosqueQuivrechainOthmaneIquioussenHaniRamadan boycott Israël
Othmane Iquioussen (à gauche) et Hani Ramadan (au centre), prédicateur antisioniste qui compare les Juifs à des « serpents, une race de vipères », invité régulièrement par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain (photo, Mosquée de Raismes)

Cette propagande politique a-t-elle sa place dans un lieu de Culte ? Sommes-nous là encore dans l’apaisement, l’Humilité, la Fraternité et le pardon que l’on est en droit d’attendre dans un lieu de prière ?

L’imam Hassan Iquioussen est également une référence théologique pour les représentants de l’Islam de Quiévrechain, ses conférences sont reprises sur la page Facebook officielle de la Mosquée (hard-copy).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                                      512160MosqueQuivrechainHassanIquioussen2 charia
Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, qui refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Quiévrechain

L’importation du conflit israélo-palestinien en France est, comme on vient de le voir en particulier avec les islamistes tels que Hassan Iquioussen et Hani Ramadan, une priorité.

-                                                                      570311MosqueQuivrechainboycottIsral3 chrétiens

En soutien aux palestiniens de Gaza, les responsables de la Mosquée de Quiévrechain appellent officiellement sur leur page Facebook les Musulmans à boycotter les produits venant de l’État d’Israël (hard-copy).

En juillet 2014, l’association islamique de Quiévrechain va même jusqu’à accuser la France de piller les ressources des pays africains et du Moyen-Orient, et d’être « entièrement responsable et complice du génocide à Gaza » ! (hard-copy)
Un discrédit complet, et des attaques totalement injustifiées portées contre la France par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain.

-                                                                  179959MosqueQuivrechainFrancecomplicedugnocideGaza2 christianisme
La France, « entièrement responsable et complice du génocide à Gaza », d’après les responsables de la Mosquée de Quiévrechain

Un simple rappel des textes de lois :
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

L’association développe par ailleurs un discours militantiste pour le port du voile islamique. Extrait d’une lettre publiée sur la page Facebook de la Mosquée :

-                                                      930495MosqueQuivrechainMarwanMuhammad christianophobie
Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain soutiennent Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF, qui considère que les lois d’interdiction du voile islamique ont été élaborées par des « racistes », des « lâches incapables d’assumer leur haine »

Lettre à mes soeurs :
« Il y a tant de gens qui voudraient t’éteindre, t’enfermer dans un monde qu’ils ont choisi pour toi, te dire ce que c’est d’être libre selon leurs modalités, te dicter ce à quoi tu devrais ressembler, pour être digne de leur indifférence plutôt que de leur haine. Ils voudraient détruire tes rêves avant même que tu en aies. Ils voudraient tuer tes espoirs avant même qu’ils ne soient nés.
Ils t’expliqueront que c’est pour ton bien qu’ils te rejettent. Si tu portes un foulard, ils te traiteront d’aliénée. Ils ne s’excuseront pas. Ils sont des éradicateurs de ta liberté, des discriminateurs communs. Si tu es exclue, ils diront même que c’est de ta faute.
Ils ont inventé un racisme dont la victime est coupable.
Ils parlent de laïcité pour rendre leur injustice acceptable, lâches qu’ils sont, incapables d’assumer leur haine.
Ils parlent de féminisme mais te refusent le droit à l’autodétermination.
Ils parlent de liberté mais la tienne est conditionnelle : tu es autorisée à être ce qu’ils veulent bien de toi, étalée à longueur de magazines comme une poupée docile, à qui l’on dirait comment être libre, beauté fatale déshumanisée par son corps pour éteindre son coeur. »
Extrait d’une lettre de Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain publient intégralement un article de Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), expliquant que la femme musulmane serait méprisée, humiliée, victime de racisme des institutions de l’État français élaborées par des « lâches incapables d’assumer leur haine », parce qu’on lui interdit de porter librement le voile islamique à l’école ou sur son lieu de travail.
La communauté musulmane évoluerait donc en milieu hostile en France, bafouée par les institutions françaises, ennemies de l’Islam.

Autorise-t-on les femmes chrétiennes à venir habillées en bonne soeur au bureau ou à l’école ? Évidemment non, au nom de quoi les Musulmanes devraient-elles donc alors avoir un régime de faveur ?
Ce type de message favorise-t-il l’intégration et la cohésion de la communauté musulmane au sein de la société de Quiévrechain ?

Les responsables de l’association islamique de Quiévrechain s’en prennent également à la communauté chrétienne en diffusant sur leur page Facebook, l’idée que les chrétiens sont dans l’erreur en mangeant de la viande de porc, jugée impure, et que des Évangélistes prennent conscience de cette réalité pour ramener la communauté chrétienne dans le droit chemin (hard-copy).
-                                                      934595MosqueQuivrechainporcinterdit Coran
Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain diffusent une vidéo montrant pourquoi la viande de porc est dangereuse

Toujours dans la même optique, la reprise d’une réplique formulée par le célèbre boxeur Mohammad Ali à un journaliste indélicat qui lui avait demandé quelques jours après les attentats du 11 septembre (hard-copy) :

-                                                              413299MosqueQuivrechainMuhammadAli2 femmes
« vous vous sentez comment en ayant la même religion qu’Oussama Ben Laden ? », Mohammed Ali avait répondu « et vous ? vous vous sentez comment en ayant la même religion qu’Hitler ? »

En sous-entendant que Hitler était chrétien, mais en oubliant de préciser que Oussama Ben Laden dans ses discours et prédications respectait scrupuleusement le Coran et la Sunnah du Prophète Mohamed en combattant les infidèles ennemis de l’Islam, alors qu’Hitler n’avait cure du Christianisme qu’il qualifiait de « terreur spirituelle ».
Dans son livre « Mein Kampf », il écrivait en effet que :
« Chacun peut aujourd’hui constater à regret que, dans le monde antique, beaucoup plus libre que le nôtre, le Christianisme a introduit avec lui la première terreur spirituelle ; mais il ne peut rien au fait que, depuis cette époque, le monde vit sous le signe et sous la domination de cette contrainte. Et on ne brise la contrainte que par la contrainte, la terreur par la terreur. C’est alors seulement que l’on peut instituer un nouveau régime. »
Adolf Hitler – « Mein Kampf » p236

 

-                                   244307MosqueQuivrechainmairePierreGriner France

« Une Mosquée aujourd’hui doit s’intégrer au milieu local, c’est le cas ici, on a pris une Mosquée qui était un ancien dispensaire, et on a refait le bâtiment, tel qu’il était à l’origine, on se rend compte que c’est l’Islam qui s’intègre aux Lois de la république, qui s’intègre au milieu local à Quiévrechain en respectant la population, en respectant ses valeurs de base, qui sont quand même le respect, qui sont quand même la morale [...] C’est un lieu ouvert sur la commune et transparent. »
[11:45]
Discours du maire DVD Pierre Griner le 14 septembre 2013, lors de l’inauguration de la Mosquée de Quiévrechain. L’élu participe activement à l’enracinement de l’Islam radical politique, intolérant, antioccidental, antisioniste et misogyne, condamnant sur le long terme le vivre-ensemble et la cohésion sociale dans la paisible commune de Quiévrechain.

1234

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir