• Accueil
  • > Recherche : femme en burqa

13 septembre, 2018

La grande Mosquée de Moissy-Cramayel, un bastion de l’Islam radical misogyne, antichrétien et antisémite, inaugurée par le maire socialiste Line Magne

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 07 min

Moissy-Cramayel est une ville du sud-est de la banlieue parisenne en Seine-et-Marne, une région qui connaît depuis des décennies une augmentation régulière de sa population musulmane, et où on observe, comme dans la plupart des grandes villes du département (Savigny-le-Temple, Bussy-Saint-Georges, Lieusaint, Torcy, ,…), un solide enracinement du fondamentalisme islamique.

Pour faire « comme au bled » et disposer d’un culte islamique, une partie de la communauté musulmane de la ville s’est constituée en association, l’Association Culturelle et Éducative des Musulmans de Moissy-Cramayel (ACEMM).
L’ACEMM a acquis en 2009 un terrain de 2 000 m² pour y bâtir un lieu de culte. Construite en quatre ans grâce aux 1,9 Millions d’euros récoltés auprès des fidèles à Moissy et dans toute la France, la Mosquée, qui occupe une surface de 950 m2, peut accueillir 1 200 personnes, dispose de six salles de classe coranique afin d’éduquer les enfants aux préceptes de l’Islam, et une bibliothèque.
La Mosquée est officiellement inaugurée le 5 novembre 2016 par des élus locaux, en particulier avec la présence du maire socialiste Line Magne, et de Olivier Faure, actuel premier secrétaire du Parti Socialiste.

-                                    La grande Mosquée de Moissy-Cramayel, un bastion de l'Islam radical misogyne, antichrétien et antisémite, inaugurée par le maire socialiste Line Magne dans Politique 1536616300-mosquee-moissy-batiment

-                                                La Grande Mosquée Ennour de Moissy-Cramayel

-                                        1536616300-mosquee-moissy-inauguration-3 ACEMM dans religion

La Grande Mosquée Ennour de Moissy-Cramayel, inaugurée en grand pompe par le maire socialiste Line Magne (au centre), et l’actuel premier secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure (à gauche) le 5 novembre 2016

Quelle doctrine islamique est enseignée aux Musulmans de Moissy-Cramayel par l’ACEMM ?

On peut remarquer que le principal conférencier donnant chaque semaine des cours aux enfants Musulmans inscrits depuis 2017 à l’école coranique de la Mosquée n’est autre que le prédicateur antioccidental, antisioniste et antisémite Noureddine Aoussat.

-                             1536616299-mosquee-moissy-photo-aoussat antisémitisme

Le prédicateur Noureddine Aoussat, toujours très démonstratif, en conférence dans plusieurs Mosquées de France, lance ses invectives contre la France et l’Occident.

-                                                      1536618370-mosquee-moissy-aoussat-facebook Coran

Noureddine Aoussat forme chaque semaine les jeunes Musulmans à l’Islam sunnite rigoriste le plus traditionnel à l’école coranique de la Grande Mosquée de Moissy-Cramayel (hard-copy)

Noureddine Aoussat parcourt plusieurs Mosquées de France, les Musulmans seraient d’après lui constamment humiliés et persécutés en Occident par l’État français, et se doivent de réagir. D’après lui, seuls les Juifs bénéficieraient d’un statut particulier et seraient protégés.

Noureddine Aoussat : “On dit un mot de plus à un Juif, tous les ministres vont rappliquer !” extrait d’une conférence donnée à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016

-                                                    1536697069-mosquee-aoussat-antisionisme-2 femmes voilées

Noureddine Aoussat diffuse également une propagande politique violemment antisioniste, d’après lui, « le mal est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme ».

-                                              1536616300-mosquee-moissy-noureddine-aoussat France

Le 9 décembre 2017, Noureddine Aoussat donnait une conférence sur le « terrorisme, ce que propose l’Islam, la prévention et la guérison » à la Mosquée de Moissy-Cramayel

Noureddine Aoussat mène également un combat acharné contre la loi qui interdit le port du voile islamique dans les collèges, et est un soutien très acfif des prédicateurs antioccidentaux Rachid Houdeyfa, Hani Ramadan ou encore Mohamed François, qui interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année.

Comment se fait-il que l’État Français laisse précher cet islamiste dans un lieu de culte ? Qui a habilité Noureddine Aoussat à donner des conférences et des cours aux jeunes Musulmans de la grande Mosquée de Moissy-Cramayel ? Dans quel but ? Former de futurs islamistes en masse ?

 

Autre vedette marquante de l’Islam politique antioccidental venu donner une conférence à la Mosquée Ennour de Moissy-Cramayel le 17 juin 2016, le prédicateur islamiste Nabil Ennasri, proche de la confrérie des Frères Musulmans, connu pour électriser les foules et préparer les Musulmans à la guerre civile contre les Français.

Pour Nabil Ennasri, tout comme Noureddine Aoussat, les Musulmans vivraient en France en milieu hostile, persécutés et humiliés, l’État Français empêchant la communauté musulmane de vivre pleinement sa religion.

-                                                               1536616300-mosquee-moissy-nabil-ennasri Frères Musulmans

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

-                     1536616300-mosquee-moissy-femmes-voilees-2 Hynd Habach

L’association des « femmes voilées s’expriment » présidée par Hynd Habach, est également une autre mouvance de l’Islam politique appréciée par les responsables de la Mosquée de Moissy-Cramayel.

Les « femmes voilées s’expriment » est une organisation politisée, dont le but est de propager l’Islam à l’échelle nationale. On peut avoir un aperçu de la mise en scène bien rodée. Toujours persécutées, les deux Musulmanes qui dirigent ce mouvement, Souad et Hynd Habach, se livrent au jeu de la victime des « islamophobes » :

« Une autre personne qui était à cet atelier me dit : « vous savez , moi le foulard, on n’en veut pas ! On n’en veut pas de l’Islam ! » Je lui dis « mais la question n’est pas est-ce que vous en voulez, la question c’est qu’il est là, alors qu’est-ce qu’on fait ? » On est condamnés à vivre ensemble. Alors est-ce qu’on dialogue et on essaie d’avancer, ou on reste sur cette tension palpable qui mène jusqu’à tumeur malheureusement. »
[03:00]

Puis un rappel à la réalité : l’Islam est là pour rester, c’est aux Français de s’adapter à la charia islamique :

« Il est temps que nos concitoyens non musulmans ouvrent les yeux et voient que la France a changé, que la France est diverse, et que c’est l’évolution de la France. La France de tout temps a connu des mouvements et qu’aujourdhui il n’y a absolument aucune antinomie, aucune contradiction à dire : « oui françaises, oui le foulard islamique, refusez cette contradiction à laquelle on vous pousse : « oui musulmane, oui le foulard islamique, et oui française », sans opposition, comme dirait Edwy Plenel ».
[08:57]
promotion du voile islamique par l’Association des Françaises Voilées le 25 octobre 2014

Une fois libérée de son image liée au parti socialiste, qui a ouvert toutes les portes aux Musulmans en matière de construction de Mosquées, Souad se sent maintenant pousser des ailes, et peut désormais cracher dans la soupe :
« Aujourd’hui nous comptons 8 à 10 millions de Français de confession musulmane, et à la veille des élections municipales, qui trouve-t-on à la sortie des Mosquées ? Des agents PS. Alors là, il est extrêmement important de comprendre une chose à l’échelle politique, concernant les Français musulmans, c’est cette maturité politique. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’aujourd’hui nous sommes en mesure de ne plus voter le Parti Socialiste, et comprenez moi, c’est une véritable révolution.
Parce qu’avant, c’était automatique, et d’ailleurs le Parti Socialiste comptait sur cet électorat sans se poser de questions, il savait que cet électorat était loyal et fidèle, donc on votait pour le PS. Aujourd’hui, c’est terminé, d’ailleurs, il n’y a pas plus islamophobes qu’eux.[...]
On va sanctionner le Parti Socialiste aux prochaines éléctions municipales, qui auront lieu fin mars. »

[05:20]

On comprend là que le Parti Socialiste est l’idiot utile des islamistes. Après avoir été les premiers fers de lance dans le construction de centaines de Mosquées sur le territoire français en moins de quarante ans, au nom de la tolérance, du vivre-ensemble et afin de noyauter les institutions catholiques, les socialistes sont jugés « islamophobes » par Souad, et doivent être sanctionnés aux éléctions !

-                                            1536704467-mosquee-moissy-souad-hynd-habach-femmes-voilees imam

Victimes « d’islamophobie » Souad (à gauche) et Hynd Habach (à droite) veulent transformer la société française, le voile islamique étant leur étendard militant.

Hébergez vos videos sur K-upload

« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire.
Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest

En prenant position pour le port du voile islamique, Hynd Habach et Souad rejettent la courtoisie, la chevalerie, l’élégance à la française vantant la beauté féminine à tout les niveaux de notre Histoire culturelle et religieuse depuis plus de deux millénaires, à commencer par la Bible (lire par exemple le « Cantique des Cantiques », hymne à la beauté féminine), la sculpture, la peinture, la littérature.
Souad et Hynd Habach noyautent progressivement ces valeurs en diffusant au coeur même des institutions françaises, l’idéologie islamiste où toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit, permettant à la femme musulmane de se protéger et de préserver des souillures du monde Occidental.

-                                       1536616299-mosquee-moissy-psyche-ranimee-par-le-baiser-de-l-amour islam

La magnifique sculpture exposée au Louvre « Psyché ranimée par le baiser de l’Amour » de Antonio Canova, chef-d’oeuvre de sensualité et de poésie, sera-t-elle bientôt interdite dans le monde des femmes voilées que nous propose Hynd Habach et Souad ?

Le voile islamique, la Burqa et le Niqab représentent des symboles totalement contraires à nos valeurs occidentales pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).

-                                                                    1536616300-mosquee-moissy-line-magne islamisation

« Nous avons eu une Église dès le XIIe siècle, puis un temple, puis une pagode, bienvenue à la Mosquée ! ».
Le maire socialiste Line Magne lors de l’inauguration de la Mosquée de Moissy-Cramayel le 5 novembre 2016

-                                                   1536616299-mosquee-moissy-olivier-faure islamisme

« La meilleure réponse aux extrémistes, c’est d’ouvrir une Mosquée, c’est montrer que l’islam a toute sa place en France. »
Olivier Faure, actuel premier secrétaire du Parti Socialiste, lors de l’inauguration de la Mosquée de Moissy-Cramayel le 5 novembre 2016

Les socialistes collaborent à l’atomisation de la société occidentale en la noyautant par l’Islam radical.

13 novembre, 2016

Diffusion du fondamentalisme islamique et misogyne à la Mosquée Abou Bakr de Fresnes-sur-Escaut : « la femme doit se voiler, ne pas se parfumer ni porter de chaussures à talons »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 23 min

A partir du milieu des années 1970, les lois françaises et européennes sur le regroupement familial ont engendré une migration de peuplement massive sans précédent dans l’Histoire de France, favorisant l’implantation de l’Islam radical constitué en réseaux associatifs et institutions islamiques sur tout le territoire.

Image de prévisualisation YouTube

En moins de 30 ans, les politiques de regroupement familial ont transformé le paysage urbain : les populations françaises de souche de Saint-Denis (vidéo du centre-ville), La Courneuve, Aubervilliers, Pierrefitte, Drancy,… ont été totalement remplacées par des populations extra-européennes (Arabes, Berbères, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc…)

Ces réseaux islamiques progressent par grappes, regroupés en Mosquées proches géographiquement, des peaux de léopard s’étendant à partir d’un petit ensemble de villes et communiquant entre eux par l’intermédiaire de meetings, réunions de travail et d’échanges entre prédicateurs.
La région nord-est de la France constitue un de ces maillons forts, notamment par sa proximité avec la Belgique, où le fondamentalisme islamique est fortement implanté, comme à Bruxelles ou dans le tristement célèbre quartier de Molenbeek.

On va analyser comment l’idéologie islamique s’impose progressivement dans le nord-est de la France, par les méthodes d’endoctrinement utilisant de manière perverse la glorification de la femme Musulmane afin de mieux imposer sa soumission totale aux hommes.
La petite commune de Fresnes-sur-Escaut dans le département du Nord (59) compte environ 7 000 habitants, la Mosquée de la commune est gérée par un réseau islamique piloté par le prédicateur Jérémy Brancher, qui a étudié à la Faculté des Sciences Islamiques de Bruxelles, un institut fondamentaliste wahhabite belge, géré par l’Arabie Saoudite.

-                                        Diffusion du fondamentalisme islamique et misogyne à la Mosquée Abou Bakr de Fresnes-sur-Escaut :

Jérémy Brancher, un converti, est le prédicateur de la Mosquée misogyne et antioccidentale de Fresnes-sur-Escaut

La page Facebook de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut permet d’éduquer les Musulmans aux préceptes des lois islamiques de la charia, et conformément au wahhabisme saoudien (hard-copy).
Les administrateurs du site postent de larges extraits du livre de Umm Abdillah al Wadi’iyya, « Conseil aux femmes Musulmanes », ouvrage que vous pouvez vous procurer sur amazon ou dans toute bonne librairie islamique qui se respecte, pour éduquer les femmes Musulmanes, extraits :

 

-                                                   1537118267-mosquee-escaut-conseils-aux-femmes-musulmanes antisémitisme dans religion

-                                                1537118203-mosquee-escault-femme1 antisionisme

-                                                1537118203-mosquee-escault-femme2 charia

-                                               1537118203-mosquee-escault-femme3 chrétiens

-                                              1537118203-mosquee-escault-femme4 christianophobie

-                                         1537118203-mosquee-escault-femme5 Coran

Divers extraits du livre « Conseils aux femmes Musulmanes » publiés sur la page Facebook de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut enseignant comment doit se comporter une femme Musulmane en famille et dans la société (hard-copy 1, hard-copy 2, hard-copy 3, hard-copy 4).

« 1) Elle doit être voilée
2) Elle ne doit pas être parfumée.
3) Elle doit marcher avec discrétion pour qu’on n’entende pas le son de ses pas. Allah dit : « Et qu’elles ne frappent pas le sol de leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. »
Hélas, de nos jours, une véritable calamité s’est répandue, à savoir les chaussures à talons haut. Ajouté à cela, il arrive que ces femmes marchent en se déhanchant. Et le Prophète a bien raison lorsqu’il dit : « Tout le corps de la femme est une partie intime. Lorsqu’elle sort, Satan l’épie de son regard. »
[...]
« La femme n’a le droit de voyager qu’accompagnée d’un Mahram, cette preuve, ainsi que toutes celles allant dans ce sens, est générale et embrasse par sa portée tous les types de voyage mêmes ceux accomplis en avion. Garde donc cela à l’esprit, qu’Allah te soutienne [chère soeur] si tu cherches vraiment la vérité. »

« Nous étions avec le Prophète en ce lieu même, et c’est alors que nous vîmes une flopée de corbeaux. Il y avait parmi eux, un seul corbeau dont les ailes, les pattes et le bec étaient blancs. Le Prophète dit alors : « Les femmes entrant au Paradis sont aussi rares que ce corbeau parmi tous ces congénères ». Il s’agit là des femmes de ce bas monde. C’est à cause de leurs méfaits que les femmes représentent la majorité des habitants de l’Enfer car « ton Seigneur ne fait de tort à personne. »
« Nous devons donc nous exercer à nous soumettre à la loi de notre Seigneur. Si le femmes préfèrent rester ignorantes, nous ne devons pas le rester. Si elles désobéissent à Allah, nous ne devons pas Lui désobéir. Ne soyez pas trompés par les femmes prétentieuses qui se sont rebellées contre la loi d’Allah. »

-                                                       1537118255-mosquee-escaut-chaussures-a-talons femmes
Les chaussures à talons haut, « véritable calamité » d’après les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut, car symbole de féminité et de la perversion de la société occidentale.

-                                         1537118290-mosquee-escaut-manifestations-femmes-voilees France

Manifestation à Paris de femmes Musulmanes voilées voulant forcer le changement de civilisation par l’application des lois coraniques : valoriser et imposer le port du voile islamique aux femmes respectueuses, chastes, appliquant les bonnes moeurs, opposées aux femmes non voilées, vénales, parfumées, incitant au vice et à la débauche.

L’Islam est plus qu’une religion, c’est un système totalitaire complet gouverné par des principes économiques, législatifs, juridiques et sociaux qui dictent comment doivent se comporter les Musulmans, et en particulier les femmes, en tous lieux et à toute époque.

Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, et permet à la femme Musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde Occidental. Soumise à la tentation du Diable, elle ne peut sortir de la maison que sous l’autorisation de son « marham », (son tuteur légal, c’est-à-dire soit son mari, son père ou ses frères).
Le voile Islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos valeurs occidentales pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).

-                                                                                        1537118268-mosquee-escaut-jardin-des-vertueux-2 Frères Musulmans

Les prédicateurs de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut font la promotion de l’ouvrage emblématique « Riyâd As-Sâlihîn » (les jardins des vertueux), propagande antichrétienne et antisémite, soumission des femmes, et incitation au Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles (hard-copy).

Ce livre rapporte des Hadiths authentiques. Les Hadiths sont des commandements dictés par le mode de vie du Prophète rapportés par ses contemporains (Boukhari et Muslim essentiellement), et de sourates du Saint Coran. Le livre permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi. Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Après le Coran, « le Jardin des vertueux » est une référence absolue pour tout bon Musulman pratiquant désirant acquérir les rudiments de la Foi, de la pensée, et des préceptes islamiques.

Il faut bien comprendre que les Hadiths ne sont pas simplement des récits, ils sont l’essence de la Sounna, et dictent aux Musulmans ce qui est licite, illicite, les bases de leur comportement en famille, en société, ainsi que leur relation avec les non-musulmans. Ces règles de vie doivent être entièrement calquées sur la vie du Prophète Mohammed et de ses disciples vivant au VII Siècle, elles sont valables pour tous les Musulmans, en tous temps et à toute époque.
Le livre est disponible à la FNAC, sur amazon, ou en ligne en intégralité au format PDF.
Quelques courts extraits, pour donner une idée du contenu de l’ouvrage :

« L’interdiction faite à la femme de voyager seule »
« l’interdiction de regarder une femme », 
« l’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme »,
« l’interdiction de s’
isolez avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. »

« Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. »
« Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ».
« Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ».

Les Juifs sont également méprisés et doivent être combattus pour que le Jugement dernier arrive :
« Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ».
« L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »

Le Jihad islamique, la guerre sainte contre les mécréants, est glorifié :

« 1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.

1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]« 

Il est inquiétant de constater par ailleurs que les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut font la promotion des idées et écrits du prédicateur Sayyid Qutb (hard-copy), un des penseurs fondateurs de l’organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne des Frères Musulmans.

-                                                     1537118290-mosquee-escaut-sayid-qutb Fresnes-sur-Escaut
Sayyid Qutb fut arrêté et exécuté en 1966 par le gouvernement de Nasser pour ses agissements contre l’état égyptien afin d’imposer les lois de la charia islamique sous le califat. Son idéologie est véhiculée par les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut.

Ses livres principaux, « Jalons sur la route de l’Islam », ou encore « Notre combat contre les Juifs », sont des ouvrages de référence pour les Frères Musulmans et les organisations islamistes telles que Al-Qaïda ou Daesh, véritables condensés de haine antisémite et antioccidentale. Quelques extraits :

« La direction de l’humanité par l’Occident touche à sa fin, non parce que la civilisation occidentale a fait faillite sur le plan matériel ou parce que sa puissance économique et militaire est affaiblie, mais parce que le monde occidental a rempli son rôle et épuisé son fonds de valeurs, qui lui permettait d’assurer la direction de l’humanité. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 9

« L’Islam est la seule civilisation, et la société musulmane est la seule société civilisée. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 170

Le développement de l’Islam à Fresnes-sur-Escaut est un tremplin pour islamiser progressivement la société par le bas, comme le souhaitait Sayyid Qutb.

-                                                                1537118290-mosquee-escaut-valerie-fornies guerre sainte

Le maire DVG Valérie Fornies n’a pris aucune mesure contre l’implantation de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut, permettant l’enracinement de l’Islam radical misogyne et antioccidental, condamnant sur le long terme la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

27 septembre, 2015

Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d’une école coranique et d’un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l’islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 29 min

Nanterre, ville du département des Hauts-de-Seine (92) dans la banlieue nord-ouest parisienne a accueilli, ces trois dernières décennies, une forte population immigrée de confession musulmane.
Pour pallier aux nécessités identitaires d’une partie de la communauté essentiellement arabo-musulmane, des Fidèles ont créé en 1999, le Centre Culturel des Musulmans de Nanterre (CCMN), obtenant une salle de prière pour exercer leur culte.
Cette salle cultuelle s’avèrera rapidement insuffisante face au nombre toujours croissant de Fidèles venant prier. Les Musulmans se regroupent alors à l’extérieur les jours de prière, occupant les espaces publics.
L’association IRCHAD créée en mars 2008 et présidée par Rachid Abdouni voit plus grand en présentant un projet ambitieux, la construction de l’Institut Ben Badis, un immense complexe islamique comprenant une Mosquée, une école coranique, un collège, un lycée musulman et un centre de Loisirs sur un terrain vendu avec la complicité du maire de la ville FDG Patrick Jarry.

Image de prévisualisation YouTube

-                                               Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d'une école coranique et d'un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l'islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites dans Politique 1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-permis-de-construire
En mars 2011, le maire FDG Patrick Jarry remet symboliquement à Rachid Abdouni, président de l’IRCHAD, le permis de construire de l’Institut Ibn Badis, la Grande Mosquée de La Défense. L’islamisation de la ville de Nanterre est en marche.

-                                                1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-pose-de-la-premiere-pierre Ahmed Jaballah dans religion

Le 3 décembre 2011, cérémonie de pose de la première pierre de la Grande Mosquée de La Défense, en présence de Patrick Jarry, et du consul d’Algérie Abdelkader Dihendi entre autres (hard-copy).
Que viennent faire les autorités algériennes dans les affaires cultuelles de la France ? Ingérence politique vous avez dit ?

-                                                1539207465-mosquee-la-defense-prieres-de-rue Allah

Prières de rue islamiques en 2008 à Nanterre. Les locaux ne suffisent plus à accueillir l’afflux de Fidèles Musulmans

-                                                    1539207465-mosquee-la-defense-projet antisémitisme

-                                                              Projet de la Grande Mosquée de La Défense

-                                                 1539207465-mosquee-la-defense-projet-avril-2015 antisionisme

-                                    Le complexe islamique de La Défense en cours de finalisation en 2013

Le 20 juillet 2015, c’est la consécration pour la communauté musulmane de Nanterre : l’académie de Versailles autorise l’ouverture de l’Institut Ibn Badis, comprenant pour le moment la Mosquée et sept salles de classe du CP à la 5ème pour endoctriner des centaines de jeunes Musulmans.

Quelle orientation idéologique est développée par les responsables de l’association IRCHAD ? Les théologiens qui viendront enseigner les rudiments de la Religion de « Paix et Tolérance » dans l’école coranique de l’institut musulman sauront-ils respecter les valeurs et traditions de leur pays d’accueil ?

En se référant aux prédicateurs invités, on remarque la venue de fondamentalistes Musulmans qui n’ont pas grand chose à voir, ni de près ni de loin, avec des précheurs de sagesse. La situation semble même complètement hors de contrôle, les autorités n’ont pas connaissance des compétences et des aptitudes des enseignants à précher aux Musulmans de la ville.  

Le 31 mars 2013, l’association IRCHAD a invité par exemple, l’imam de la Mosquée de Escaudain Hassan Iquioussen.

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                              1539207396-mosquee-la-defense-hassan-iquioussen charia

Le prédicateur antioccidental, misogyne, antisioniste et négationiste Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la future Mosquée de La Défense à donner une conférence le 31 mars 2013

Autre prédicateur de renom, Rachid Houdeyfa, l’influent imam de la Mosquée de Brest, est invité par les responsables de l’association de la Mosquée de La Défense, le 31 mars 2013 et le 24 mai 2014.

-                                                                 1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa christianophobie

-                                                  1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa-2 Coran

L’imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa endoctrine les Musulmans de la nouvelle Grande Mosquée de La Défense à Nanterre

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, dans sa conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : « ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs »

Les jeunes filles Musulmanes de Nanterre pourront être très tôt prises en main par l’habile prédicateur, qui se fera un plaisir de leur inculquer qu’une femme sans hijab est une femme sans morale, sans honneur, sans pudeur. Sa Féminité, son charme, ses courbes doivent être bâchés sous un voile et disparaître de l’espace public.
Des principes contraires à la culture et à la pensée de la civilisation occidentale, où on constate, que ce soit dans la Bible avec le « Cantique des Cantiques », des odyssées grecques comme « les Métamorphoses » d’Apulée, en passant par la poésie médiévale de l’Amour courtois,  les romans comme « Tristan et Iseut », les sculptures, les peintures de la Renaissance, la littérature romantique, les sports pratiqués en couple (patinage, danse,…), le jeu de séduction entre l’homme et la femme est une constante de la civilisation occidentale.
La musique est également interdite aux Musulmans, sinon, ils seront transformés en « singes et en porcs ».

Rachid Houdeyfa est-il apte à éduquer les Musulmans de Nanterre ?

-                                                           1539207339-mosquee-la-defense-danse-sur-glace femmes

-                                 Séduction, beauté et charme chez ce couple pratiquant la danse sur glace

Image de prévisualisation YouTube

-           Concerto pour deux violons de Bach (BWV 1043), interprété par Rachel Podger et Andrew Manze.

-                                                          1539207373-mosquee-la-defense-femmes-en-burqa France
Manifestation de Musulmanes à Londres pour imposer la Burqa et les lois de la Charia islamique en France. La femme doit disparaître de l’espace public sous un voile la bâchant intégralement.

Les responsables de la Mosquée de La Défense visent ainsi à transformer en profondeur la société par l’endoctrinement de masse dans une Mosquée, une école primaire coranique et un Lycée islamique, en faisant émerger une nouvelle génération de Musulmans totalement réfractaire à la conception de la relation homme/femme, provenant d’une tradition occidentale millénaire.

Autre invité de marque venu le 24 mai 2014 à la Mosquée de La Défense, le prédicateur Nabil Ennasri, proche de la mouvance des Frères Musulmans et du Hamas, une organisation antisémite classée comme terroriste qui appelle dans sa charte à l’extermination des Juifs.

Sur sa page Facebook officielle, Nabil Ennasri déclare le 16 mai 2015 (hard-copy) :
« Morsi, le Hamas, comme tous les autres acteurs de la Résistance ne se soummettront pas. Ils ont la dignité des grands hommes. De ceux qui n’attendent pas leur rétribution ici. Vous pouvez donc le tuer. Sa mémoire, comme son combat, resteront en vie. »
-                                                      1539207396-mosquee-la-defense-nabil-ennasri-mohamed-morsi-freres-musulmans-2 Frères Musulmans

Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri, également président du Collectif des Musulmans de France (CMF), a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

-                                                             1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa-2 hamas
Le prédicateur antisioniste et antioccidental Nabil Ennasri (à gauche) et l’imam Rachid Houdeyfa (à droite) en conférence à la Mosquée de La Défense le 24 mai 2014 venus soutenir les Dons afin de finaliser le lieu de Culte. Le fondamentalisme islamique enraciné sur le site de Nanterre.

L’organisation des Frères Musulmans en France défendue par Nabil Ennasri est représentée par l’UOIF, et a son point d’entrée à la Grande Mosquée de La Défense. Son ex-président Ahmed Jaballah, est par exemple venu donner une conférence le 15 novembre 2014.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

-                                                          1539207960-mosquee-la-courneuve-youssef-al-qaradawi Hassan Iquioussen

L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l’IESH de Saint-Denis, l’école coranique des Frères Musulmans, en 2007. Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                  1539207339-mosquee-la-defense-ahmed-jaballah Hauts-de-Seine

Ahmed Jaballah, l’ex-président de l’UOIF, la branche de l’organisation politique des Frères Musulmans en France, invité par les responsables de la Grande Mosquée de La Défense le 15 novembre 2014

 

-                                                    1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-islamisation imam

« C’est un jour important, je ne suis pas venu les mains vides, puisque je vais vous remettre le permis de construire de la future Mosquée. »
[02:08]
Le maire FDG Patrick Jarry collabore activement à l’islamisation de Nanterre en contribuant à la transformation de l’identité des Nanterrois sur la commune dont il a la responsabilité.

6 mai, 2014

Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 56 min

Cenon est une ville de 22 000 habitants dans l’agglomération bordelaise. La région Aquitaine a vu se développer ces dernières décennies une forte présence musulmane, et la création de lieux de Culte islamiques. À Cenon, les Musulmans disposent d’une Mosquée dont l’imam est le prédicateur d’origine mauritanienne Mahmoud Doua.
Mahmoud Doua est un membre de l’UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique classée comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.

Mahmoud Doua est membre de la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), association de promotion de l’Islam dans la région bordelaise, dont un de ses membres influents est Tareq Oubrou.
Tareq Oubrou est également membre fondateur de l’UOIF, il a participé au rassemblement annuel des Musulmans du Bourget de l’UOIF en 2013, en compagnie de prédicateurs antisémites venant du monde musulman.

La FMG est à l’origine, avec l’aide de la participation active du maire UMP Alain Juppé, du projet de construction d’un immense complexe islamique pouvant accueillir sur un terrain de 7000 m², 3500 Fidèles, la Grande Mosquée de Bordeaux.

-                                                                          Conférence de l'imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes : « l'Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme
Le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux, à l’initiative de Alain Juppé, pourra accueillir 3500 Fidèles Musulmans

Pour réunir les fonds nécessaires afin de financer le centre culturel Musulman dont le coût est estimé à 20 millions d’euros, Mahmoud Doua compte sur l’appui de puissances étrangères, l’Azerbaïdjan et le Qatar.
Une ingérence qui aura des conséquences sur l’enseignement de l’Islam dispensé dans le lieu de Culte, qui aura peu de chance d’être compatible avec les fondements et les valeurs de la république française, vu les régimes idéologiques islamiques gouvernant ces pays.

La création d’un tel complexe islamique dénaturera l’identité culturelle de la ville, avec la création d’un environnement proche d’une société islamique, avec création de restaurants halal (boucheries, kebabs, pizzeria, etc…), la mort des commerces traditionnels dans les quartiers environnants, la transformation du paysage par les femmes voilées en hijab et l’implantation progressive de l’idéologie totalitaire des Frères Musulmans : la Charia islamique.
Face à cette réalité se profilant, des manifestations sont organisées pour empêcher la construction du lieu de Culte, comme celle du 8 février 2014, à l’initiative du Front National et de collectifs de défense de la laïcité.

-                                                           923758MosqueBordeauxmanifestationislamisation2 adam dans religion

-                                                   615505MosqueBordeauxmanifestationislamisation Alain Juppé
-                            Manifestation contre le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux le 8 février 2014

De fait, Mahmoud Doua défend les principes islamiques édictés dans le Coran, en particulier le port du voile islamique qui doit êtré porté sans contraintes en tous lieux.
Le 7 avril 2010, dans un débat télévisé « face aux français » et contre Marine Le Pen, Mahmoud Doua sous-entend qu’il s’est battu contre la loi qui interdit le port du voile islamique à l’école.

-                                                         399636MahmoudDouafaceauxfranais Alexandrie
l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, opposé à l’interdiction du port du voile islamique dans les écoles, et de la Burqa dans l’espace public.

Il est également opposé à la loi qui interdit la Burqua et le niqab (voile couvrant l’intégralité du corps y compris le visage) dans la rue, dans l’émission « c’est dans l’air » de Yves Calvi avec Caroline Fourest, il explique :
« Sur le plan des libertés individuelles, pas sur les interprétations religieuses, je respecterai et défendrai ces femmes au nom d’un principe essentiel de notre république qui est la liberté individuelle. »
[01:25]

Par ailleurs, dans l’émission de France 2 « Face aux français » du 2 mars 2011, Mahmoud Doua nie l’existence de persécutions antichrétiennes en Orient.
« Je ne peux pas laisser passer certaines informations, parce que vraiment, c’est de la désinformation. Parler de la répression de minorités chrétiennes en Orient, c’est de la désinformation. Je vais vous dire une chose : la presse vient de révéler que les manifestants en Égypte demandent le procès du ministre de l’Intérieur, parce que c’est lui qui est l’auteur des attentats à Alexandrie. »
« Arrêtez de parler de la répression des minorités chrétiennes en Orient, parce qu’elle a été entretenue par les pouvoirs en place pour semer la division confessionnelle. »

-                                                                            893128MosqueBordeauxMahmoudDouaRouen baptême

Mahmoud Doua dispense ses enseignements dans les Mosquées de France, affiche de promotion où il donne une conférence à Rouen le 21 novembre 2009 pour l’association islamique l’Union des Musulmans de Rouen (UMR), des islamistes fondamentalistes

Mahmoud Doua est par ailleurs régulièrement invité par les associations islamiques de France pour y précher la « Bonne Parole ». Dans une conférence donnée à Nantes dans le cadre des « vendredis du savoir », une association affiliée à l’UOIF, l’imam revient sur la persécution des Chrétiens d’Orient :
« Le statut du non-musulman, les détracteurs de l’Islam les appelle le « dhimmi », un citoyen de seconde zone. Alors que ce n’est pas vrai. Il est sous la protection de Dieu et de son Prophète, parce qu’il est minoritaire. Et l’Islam tient à respecter sa culture et sa religion, de la protéger. Le Prophète dit que celui qui ne respecte pas les droits des dhimmis, il serait son avocat le Jour du Jugement dernier. Les Chrétiens et les Juifs opprimés par leur spécificité religieuse ? On me dit que j’ai nié le massacre des Chrétiens en Orient dans une émission. Ce n’est pas ce que j’ai dit.
J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés. Je n’ai pas dit qu’ils ne sont pas opprimés, cela n’a jamais été au nom de l’Islam, même si les gens le font au nom de l’Islam, ce sont des gouvernements en place, surtout en Égypte, aujourd’hui, dans le procès du ministre de l’Intérieur l’a reconnu : les attentats d’Alexandrie ont été commis par les services de renseignements égyptiens pour provoquer les tensions intercommunautaires entre les Coptes et les Musulmans.

Relisez l’Histoire, comment les Chrétiens vivaient en paix, protégés dans leurs pratiques religieuses. Les minorités chrétiennes que l’on retrouve aujourd’hui en Orient, on ne les retrouve pas en Occident. Le seul endroit où on parle encore la langue de Jésus, l’araméen, c’est dans le monde Musulman, en Syrie. Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »
[18:30]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Pour Mahmoud Doua, l’Islam a été un havre de paix pour les minorités religieuses tout au cours de l’Histoire et ne pourrait donc pas être à l’origine de l’oppression qu subissent les Chrétiens d’Orient actuellement.
Pour justifier son argumentaire, le prédicateur explique que les seules minorités qui parlent encore la langue de Jésus, l’araméen, vivent dans le monde Musulman et pas dans le monde occidental. Mahmoud Doua oublie de préciser que ces minorités chrétiennes originaires de Syrie, d’Irak, de Turquie, etc… étaient implémentées dans ces régions bien avant l’arrivée de l’Islam et de ses conquérants, et n’ont jamais vécues en Occident. Elles vivent sur leur terre originelle, il est donc normal qu’on ne les trouve pas en Europe.
Faux argument pour masquer la vérité sur l’Islam, car ce que ne dit pas Mahmoud Doua, c’est que ce qui était majorité s’est transformé en minorité, vaincues par les conquérants Musulmans, les minorités Chrétiennes ont vécu sous la Charia, avec un statut spécialement crée pour eux, le statut de « dhimmi » ayant pour base législative un verset du Coran :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »
Le Coran 9:29
Les Chrétiens et les Juifs devaient signer un traité de reddition, la « capitation après s’être humiliés ».
La formulation la plus célèbre de ce traité est le pacte du Calife Ommar, promulgué au VIIIème siècle qui régit législativement le statut de dhimmi, signé de manière unilatérale et sans compromis entre les conquérants Musulmans et les minorités vaincues.

Parmi les mesures humiliantes auxquelles devaient se soumettre les dhimmis en terre d’Islam spécifiées dans le pacte d’Ommar, on peut noter :
- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans.
- Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.

- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
- Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
- Nous ne monterons point sur des selles.
- Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
- Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
- Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
- Nous nous tondrons le devant de la tête.
- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement.
- Nous n’y élèverons pas la voix en présence des Musulmans.
- Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques.
- Nous n’élèverons pas la voix en accompagnant nos morts.
- Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous n’enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

etc…

On voit que le prix de la « protection » des minorités religieuses, encensée par Mahmoud Doua, coûte assez cher et restreint sensiblement leurs libertés individuelles.
Ces mesures ont généré tout au long de l’Histoire, persécutions, humiliations par la soumission sous plusieurs formes.
La plus répandue, l’esclavage. Ceux qui refusaient de se soumettre ou de se convertir étaient exécutés ou réduits en esclavage. Quantités d’ouvrages d’historiens relatent la traite esclavagiste par les arabo-musulmans et les ottomans. On pourra se référer entre autres, aux ouvrages « Esclaves Chrétiens, maîtres Musulmans » de Robert Davis, « le génocide voilé » de Tidiane N’Diaye, ou encore « Captifs en Barbarie : L’histoire extrordinaire des esclaves européens en terre d’Islam » de Gilles Milton.

Les califats ottomans, tout aussi fanatisés par l’Islam que les dynasties Arabes, ont instauré pendant plusieurs siècles en plus du statut de dhimmi, le « devshirmé » : tous les ans, dans l’empire ottoman, les familles chrétiennes sont rassemblées sur la place des villages, et des enfants chrétiens sont retirés à leur parents pour former le principal corps de troupe de l’armée de fantassins, les Janissaires. Élevés, fanatisés à l’aide du Coran et rompus aux techniques de combat, ils deviennent de véritables machines de guerre incorporés dans le Jihad islamique, oubliant toutes leurs références chrétiennes.
Pendant le siège de Malte en 1565, les ottomans qui tentèrent durant plusieurs mois de s’emparer de l’île, présentaient en première ligne pour donner l’assaut aux fortifications, des milliers de Janissaires.

-                                                       293014MosqueBordeauxjanissaires Bible

Enfants-esclaves Chrétiens enlevés à leur famille puis formés à l’aide du Coran afin d’intégrer le corps d’élite de l’armée ottomane pour le Jihad islamique : les Janissaires (illustration : troupes janissaires du XVIIème siècle)

On peut se référer au livre de Bat Ye’or « Les chrétientés d’Orient : entre Jihad et dhimmitude », qui regroupe quantités de témoignages historiques, de lettres, de documents provenant de voyageurs, de prêtres, de califes, d’historiens Arabes, Chrétiens, Juifs ou Musulmans, ou d’ambassadeurs en terre d’Islam rendant compte de la difficulté de la vie des Juifs et des Chrétiens sous le statut de dhimmi sur des périodes couvrant plusieurs siècles.
Pour simple exemple, parmi des centaines de reproductions de documents reportés en annexe de l’ouvrage de Bat Ye’or, on peut noter un extrait d’une lettre, issue de documents de la diplomatie britannique, du colonel Hugh Rose adressée à l’ambassadeur Stratford Canning à Constantinople, rendant compte d’insurrections survenues à Alep (Syrie) en 1850 :
« La nuit ayant laissé le champ libre aux insurgés, pour commettre toutes sortes d’atrocités dans le quartier chrétien, Karim Pasha, fit le matin, ce qu’il appela une « manifestation militaire », c’est-à-dire qu’il fit défiler ses troupes et ses canons au son de la fanfare autour du quartier, où en plein jour les émeutiers brûlaient et pillaient les Églises, assassinaient les gens du clergé et les laïques, violaient les femmes chrétiennes en présence de leurs parents les plus proches et les plus chers. »
Diplomatie britannique – FO 78/836 (n°47)

-                                               926294MosqueBordeauxStratfordCanning2 Bordeaux

Les diplomates britanniques – l’officier Hugh Rose (à gauche) correspondant en Syrie, et l’ambassadeur Stratford Canning (à droite) à Constantinople capitale de l’empire ottoman, témoins historiques de l’oppression des minorités chrétiennes en Orient au XIXème Siècle

Mahmoud Doua déploie sa propagande devant son public de fidèles Musulmans en masquant la vérité sur ces persécutions, par la théorie du complot : il accuse le régime égyptien de Moubarak d’avoir fomenté les attentats contre les Coptes d’Égypte dans une église d’Alexandrie ayant fait 21 morts le premier janvier 2011 pour créer des tensions et provoquer la guerre.
Même si peut-être, le gouvernement n’est pas entièrement innocent sur cet acte terroriste, cela reste évidemment à prouver, il n’en reste pas moins que Mahmoud Doua utilise ce fait pour masquer la réalité des persécutions des Coptes dans tout le pays.
Les Coptes d’Égypte ont toujours été la proie de discriminations, de persécutions, que se soit sous l’ère Moubarak ou sur des périodes antérieures.
Ils sont réduits en esclavage ou au statut de dhimmi pendant des siècles par les Musulmans, jusqu’à l’arrivée de Napoléon qui par sa campagne impérialiste en Égypte de 1798-1801, abolira ce statut infamant de sous-citoyen, et promulguera même un général Copte à la tête des armées égyptiennes, Al-Jawhari, ce qui ne s’était jusqu’alors jamais produit sous domination musulmane.

-                                                  519320MosqueBordeauxNapolon2 cenon

« J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance. Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir. »
extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte

Malgré l’abolition de ce satut, les Coptes en tant que minorités n’ont pu conserver une égalité de droits avec les Musulmans, tant que l’Égypte est restée sous l’influence occidentale. Après le départ des français, puis des anglais en 1952, les coptes sont de nouveau régulièrement victimes de brimades et de discriminations.
On ne peut, dans cet article, énumérer tous les actes anti-coptes, juste quelques faits.

On peut noter l’interdiction de l’élevage de porcs dans tout le pays depuis mai 2009 sous prétexte de contamination par la grippe porcine (qui n’affecte l’homme que dans des cas très rares), un prétexte fallacieux, la réalité est que les cheptels de porcs, animaux jugés impurs par les instances musulmanes, ne doivent plus être élevés en terre d’Islam.
Les Coptes, véritables natifs d’Égypte et descendants de la civilisation des Pharaons (« copte » veut dire « égyptien ») n’ont plus le droit d’élever de porcs dans leur propre pays, soumis aux préceptes de la Charia.

-                                                        503511MosqueBordeauxMarySamehtrangleparunmusulmanengypte charia

Funérailles de Mary Sameh George, jeune fille Copte de 25 ans poignardée à seize reprise et étranglée à mort le 29 mars 2014 par un Musulman lors d’une manifestation de la confrérie des Frères Musulmans.

-                                                       538847MosqueBordeauxmusulmanspromorsi chrétiens

-                    Le 18 janvier 2013, le village Copte d’el-Marashda est attaqué par un millier de Musulmans pro-Morsi

Pendant l’été 2013, avec la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir, on dénote plus d’une soixantaine d’églises brûlées ou vandalisées par les Musulmans sur le territoire égyptien.

à Alexandrie :
    – L’église d’Abouna Maximos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
    – L’église de St Georges | Bakos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
à Arish :
    – L’église Saint Georges | Brulée
à Assiut :
    – Monastère du bon berger | Religieuses attaquées
    – L’église de l’Archange Michel | Encerclée
    – L’église St Georges | Brûlée
    – L’église Al-Eslah | Brûlée
    – L’église Adventiste | Le pasteur et sa femme ont été kidnappés, mais ont réussi à s’échapper
    – L’église Sainte Thérèse | Brûlée
    – L’église des Apôtres | Brûlée
    – L’église de la Sainte Renaissance | Brûlée
    – L’église de Saint Jean | Brûlée
    – Le diocèse Copte Orthodoxe | Abu Tig | Assiégé
    – Le diocèse de Saint Jean | Qusiya | Attaqué (pierres)
    – Maisons de coptes dans la rue Kolta | Attaquées
    – Boutique de ventes de Bibles et de livres liturgiques, rue Al Gomoherya | Brûlée

-                                         L’église Saint-Moïse à Minya incendiée par les Musulmans pro-Morsi

-                                                          675451MosqueBordeauxgliseAlAnbaMousa chrétiens d'orient

-                                          L’Église Al-Anba Mousa de Mynia après son incendie en août 2013

à Beni Suef :
    – La basilique Sainte Fatima | Heliopolis | Tentatives d’attaque
    – L’église de la Vierge Marie | Hakim Village | Brûlée

à Fayoum :
    – L’église Sainte Demiana | Pillée et brûlée
- L’église Evangélique | al-Zorby Village | Pillée et détruite
- L’église Franciscaine | Brûlée

    – Deux boutiques de ventes de Bibles | Brûlée

à Gharbiya :
    – Le Diocese de St Paul | Brûlée

à Giza :
    – L’évechée d’Atfeeh | Pillée
    – L’église de l’Archange Michel | Kerdasa | Brûlée
    – L’église de la Vierge Marie | Assiégée

à Minya :
    – L’église de Delga | Attaquée
    – L’église des Pères Jésuites | Abu Hilal
    – L’église Saint Marc | Abu Hilal

-                                                     763272MosqueBordeauxglisecouventsaintJoseph christianophobie
-                                                   Les restes calcinés du couvent Saint-Joseph à Minya

-                                         328652MosqueBordeauxgliseElAmirTadros coptes
-                                                         L’Église El Amir Tadros (St Theodore) brûlée
    – L’église Evangelique
    – L’église Anba Moussa al-Aswad
    – L’église Apostolique
    – L’église du Salut des Ames | Brûlée
    – L’église Saint Jean | Brûlée
    – L’école Copte Secondaire pour garçons | Brûlée
    – Le refuge des soldats du Christ |
    – Le Diocese de Mallawi | Tentatives d’attaques (coups de feu, molotovs, et jets de pierres)

à Qena :
    – L’église Saint Marie | Tentative de brûlée l’église

à Sohag :
    – Eglise Saint Georges – brûlée
    – Eglise Sainte Demiana – attaquée puis brûlée
    – Eglise Sainte Vierge Marie – brûlée
    – Eglise Saint Marc et le Centre communautaire lui appartenant – brûlés
    – Eglise Anba Abraham – détruite puis brûlée

à Suez :
    – L’église anglicane des Saints Sauveurs
    – L’école fransiscane et l’école fransiscane -  brûlées
    – L’hôpital et le monastère du Saint Pasteur – brûlés
    – L’église du Bon Pasteur – jets de cocktails molotovs
    – L’église grecque orthodoxe – brûlée
    – Les institutions chrétiennes – toutes incendiées
    – Maison du prêtre Abouna Angelos (Prêtre de l’église de la Sainte Vierge et d’Anba Abraham) – incendiée
    – Propriétés et maisons de coptes – brûlées
    – 18 maisons coptes – brûlées
    – Le siège de l’association copte YMCA – brûlée
    – Bureau de la fondation évangélique & Oum El Nour – brûlées

à Louxor :
    – Boutiques appartenant à des coptes | Brûlées
    – Pharmacies appartenant à des coptes | Brûlées
    – Hôtels appartenant à des coptes | Attaquées et pillées


Les persécutions ne se résument pas à la seule Égypte évidemment, les minorités chrétiennes (les minorités juives, ont quant à elles, pratiquement disparu) sont victimes de discriminations dans tout le monde Musulman.

En Indonésie, « Jésus est un porc ! L’islam vaincra. » Ces graffitis s’étalent sur les murs des maisons, les carcasses calcinées des églises de Ternate. Cette petite île du nord des Moluques, qui abritait il y a quelques mois chrétiens et musulmans, est désormais « blanche », c’est-à-dire musulmane. Le cinéma, les bars, karaokés et discothèques ont été brûlés ou ont fermé. On ne circule plus à l’heure de la prière. Il ne reste pas une église debout.

En Indonésie, mille enfants catholiques de Timor Est, enlevés à leur famille en 1999, sont retenus par la force en Indonésie, convertis à l’islam, instruits dans des collèges islamiques et nationalisés.

À Homs en Syrie le 7 avril 2014, le prêtre jésuite Frans Van Der Lugt abattu dans son monastère, les Chrétiens ont évacué la ville, de 60 000 avant la guerre, ils ne sont plus qu’une trentaine.

persécutions des Chrétiens au Maroc, pays où il est interdit de faire du prosélytisme chrétien, toute tentative de convertir un Musulman au Christianisme est passible de prison. Les Chrétiens sont continuellement discriminés dans la société marocaine.

Le 25 mai 2009 en Algérie, six jeunes algériens convertis au Christianisme sont condamnés à deux ans de prison ferme pour exercice illégal d’un culte non musulman, dont Habiba Kouider, qui « corrompait les âmes musulmanes »  en ayant commis le crime de posséder quelques Bibles dans son sac.
La répression de la minorité chrétienne est constante en Algérie.

persécutions des Chrétiens dans la bande de Gaza : Rami Ayyad, Chrétien palestinien torturé et assassiné à Gaza, sa librairie chrétienne dynamitée

persécutions des Chrétiens du Kosovo, aujourd’hui minoritaires et parqués dans des enclaves de la région qui constituait historiquement le berceau de leur culture serbe chrétienne orthodoxe, par les Musulmans Albanais et avec la complicité des instances internationales.

persécutions des Chrétiens en Syrie, édifiant et monstrueux.

-                                                    318911MosqueBordeauxmassacredAlDuvair Coran

en mars 2013, les habitants du village chrétien d’Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda.

Image de prévisualisation YouTube

Les Chrétiens sont de nouveau soumis à la législation du statut de dhimmi (voir le pacte d’ommar ci-dessus) dans une partie de l’Irak et de la Syrie, dans une région où s’est instaurée un nouveau Califat crée par des factions musulmanes (État Islamique en Iraq et au Levant : ISIS). Les Chrétiens doivent s’acquitter d’un impôt (Jizya) s’ils veulent rester en vie.

chaque année, en moyenne mille jeunes filles chrétiennes et hindoues mariées de force et converties à l’Islam au Pakistan.

-                                                    339688MosqueBordeauxperscutionschrtiensPakistan devshirmé

-                    en mars 2013, des Musulmans ont incendié plus de cent maisons chrétiennes dans l’est du Pakistan


Ce n’est là qu’un aperçu des persécutions subies par ces minorités dans les différents pays africains, du moyen-orient et asiatiques (Soudan, Nigéria, Mali, Arabie Saoudite, Qatar, Indonésie, etc..)

-                                                     673342MosqueBordeauxMahmoudDoua dhimmi

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon : « J’ai dit que c’est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d’Orient opprimés….Qu’on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman ! »

En diffusant dans les média que l’Islam est « Paix et Tolérance », l’objectif de Mahmoud Doua est de ne pas éveiller les consciences et laisser le totalitarisme islamique inoculer lentement la civilisation occidentale pour l’islamiser. Le prédicateur nous montre la vision globalisante de l’Islam dans la suite de sa conférence donnée à Nantes :

Image de prévisualisation YouTube

« L’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme, et quand vous lisez les message antérieurs, il n’y a pas de ruptures d’intégration de ce patrimoine religieux dans le Coran, donc une reconnaissance de la Thorah et de l’Évangile au singulier [Note] l’Islam ne reconnaît pas le Nouveau Testament comme texte religieux, mais uniquement l’Évangile au singulier, un texte qui se serait perdu et intégré de manière déformée dans le Nouveau Testament par des falsificateurs] .
[21:09]
« L’Islam est une réforme du Christianisme et du Judaïsme, c’est comme ça qu’il faut le présenter. Comment expliquez-vous le nombre de Chrétiens et de Juifs qui se convertissent à l’Islam ? »
[40:45]

« Le péché originel est un dogme fondamental du Christianisme. La notion de péché originel n’existe pas chez les Musulmans. Il y a la Croyance naturelle, il y a la bonté originelle tout simplement. Quand on dit ça à une mentalité chrétienne, ils sont subjugués à ce que nous sommes nés Croyants. Une fois, j’ai reçu dans ma permanence une convertie. Pourquoi ? Parce qu’il y avait un prêtre qui a refusé de baptiser son fils qui était en train de mourir. Quand elle a su que dans l’Islam, il n’y a pas de Baptême, et que les portes de la miséricorde sont ouvertes à tous, et que l’homme est naturellement croyant, c’est quand même une approche tout à fait originelle pour les Chrétiens. »
[46:34]

« Le récit de Adam et Ève : dans le récit biblique, c’est Ève qui a commis la faute, et qui a poussé Adam après. Mais dans une société qui a combattu pour l’égalité entre l’homme et la femme, c’est une approche misogyne, sexiste du récit d’Adam.
Dans le Coran, on ne dit pas ça. Adam et Ève ont commis une faute tous les deux, tous les deux sont responsables. Parce que quand on dit que c’est Ève, c’est un peu la tentation féminine, la femme tentatrice dans la mentalité occidentale. Malheureusement, nous dans l’Islam, nous gardons encore ce mythe chrétien sans le savoir. »

[47:35]
Conférence de Mahmoud Doua pour l’association islamique nantaise les « vendredis du savoir » (hard-copy)

Mahmoud Doua nous décrit le totalitarisme islamique : chaque être humain naît Croyant Musulman, c’est sa nature propre, il n’a pas le choix, il doit donc reconnaître l’Islam comme seule Religion et se soumettre à ses principes. Le Judaïsme et le Christianisme ne sont que des sous-produits falsifiés de l’Islam.
Le Prophète Mohamed est venu réformer l
e Christianisme, doctrine « misogyne et sexiste », qui doit s’effacer devant la grandeur des enseignements de la vraie religion, l’Islam.
L’exégèse de la Bible de Mahmoud Doua pour décrédibiliser le Christianisme devant ses Fidèles est discutable. Ève a été trompée par le serpent pour mordre dans le fruit défendu, elle a ensuite détourné Adam, mais Adam qui connaissait l’interdiction, n’a rien fait pour l’en dissuader, et a commis le péché : il est donc tout aussi responsable. D’ailleurs, Dieu punit à la fois Adam et Ève.
Mahmoud Doua veut faire croire que le Christianisme et la pensée occidentale sont à l’origine du mythe de « la femme tentatrice».
Il devrait se plonger dans le Coran et en particulier sur la sourate IV dédiée aux femmes (An-Nisa), où le Prophète Mohamed enseigne aux hommes comment ils doivent traiter leurs femmes, quelques extraits :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:34

« Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:3

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:11

« Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:25

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »
Le Coran – An-Nur (la lumière) 24:31

Dans le Coran, les femmes sont asservies à l’homme.
Elles lui doivent obéissance, sinon, il est permis de les frapper.
Un homme peut épouser jusqu’à quatre femmes, voire également ses esclaves (vous avez bien lu !).
La femme vaut la moitié d’un homme dans le cadre de l’héritage.
Il est intéressant de constater comment Mahmoud Doua applique une technique de renversement de situation : C’est l’Occident Chrétien, où les femmes sont libres de diriger des pays, de vivre leur célibat, de s’habiller légèrement, qui serait sexiste et misogyne, et c’est l’Islam qui cache ses femmes derrière un voile, un hijab ou une burqa, sous tutorat du mari ou de la famille dans la plupart des pays Musulmans, qui serait Terre de liberté féminine !

-               361778MosqueBordeauxfranaises2 Églises

Pour résumer la pensée de l’imam Mahmoud Doua, l’Occident Chrétien « misogyne et sexiste » doit suivre l’Islam, modèle parfait de libération de la femme.

Les habitants de la ville de Bordeaux suivront-ils cette voie, dans l’édification d’une société islamique, lorsque la Grande Mosquée sera construite ?

 

-                                                                               846784MosqueBordeauxTareqOubrouLgiondHonneur Égypte
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »

« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »
Sermon de Tareq Oubrou devant les Fidèles Musulmans dans les années 1990

L’islamiste proche des Frères Musulmans Tareq Oubrou décoré de la Légion d’Honneur par le maire UMP Alain Juppé le 6 février 2014

-                                                                     840933MosqueBordeauxAlainJupp esclavage

« Votre personnalité cher Tareq Oubrou est d’une grande richesse, vos talents sont multiples, imam, théologien, intellectuel, homme de tribune, acteur associatif, tellement impliqué dans la vie de notre cité, à la fois pasteur, docteur, citoyen. »
[01:20]
Discours du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, pendant la remise de la Légion d’Honneur à Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, le 6 février 2014

9 décembre, 2013

L’imam Mohamed François de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 2 h 15 min

La ville de Joué-Lès-Tours, 36 000 habitants en Indre-et-Loire (37) dans la région Centre, située juste au sud de la ville de Tours, accueille une forte communauté Musulmane.

Mohamed François est un français qui a renié la Parole du Christ, la culture et les valeurs de la civilisation occidentale pour se convertir à l’Islam en 1989. Il s’inscrit en 1992 à l’IESH de Château-Chinon, une école coranique de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), où il apprend l’arabe avec le cheikh algérien Abdelhamid Bouzouina, ainsi que les sciences islamiques.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Mohamed François est donc un pur produit issu des écoles d’endoctrinement de l’UOIF.
Il est aujourd’hui imam de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours, et tient le site internet http://www.icm37.fr (Information Culte Musulman), une chaîne Youtube de ses vidéoconférences dans la Mosquée, une page Facebook officielle du site information Culte musulman, et une page Facebook de la Mosquée.

L'imam Mohamed François de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année dans Politique 1540629730-mosquee-joue-les-tours
La Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours

1540629765-mosquee-joue-les-tours-mohamed-francois-2 Allah dans religion
Mohamed François, imam de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours

Que diffuse l’imam Mohamed François à ses fidèles Musulmans ? Un Islam de Fraternité, de Tolérance et d’Amour ?
Ci-dessous, un extrait d’une prédication sur sa chaîne Youtube officielle à l’attention de tous les Musulmans concernant les fêtes de fin d’année, en gras italique ci-dessous :

« Le premier de l’an ne correspond en aucun cas à nos traditions religieuses.
Sachez, et nous sommes là pour vous le rappeler, que le conseil de la fatwa dans les pays musulmans avec à sa tête un grand nombres de savants éminents, ont bien évidemment stipulé que la célébration d’une fête qui n’est pas la nôtre, fait de nous des innovateurs et fait de nous des gens qui appartiennent à une autre communauté.
Ce calendrier tel qu’il a été établi ne correspond même pas au calendrier chrétien.
Comment peux-tu oser fêter une fête qui n’est pas la tienne et qui ne correspond en rien à tes références religieuses ?
Donc, Mon Frère, Ma Soeur, je te conseille ainsi qu’à moi-même la crainte d’Allah en ce 31 décembre, ne réveillonne pas, ne fas pas partie des gens qui célèbrent cette fête, par laquelle Dieu n’a fait descendre aucun texte, ni aucune preuve.
Donc en ce sens, le réveillon, même s’il n’est pas célébré en tant que tel, certains de nos Frères et certaines de nos Soeurs ont pour l’habitude de dire : « mais ce n’est pas grave, on se fait un repas entre amis, ou entre Soeurs, ou en famille, mais on ne veut pas fêter le premier de l’An. »
Il n’empêche que si tu le fais le 31 décembre, cela signifie que chez toi, ce repas a un sens, et rappelez-vous la Parole du Prophète dans un hadith authentique : « Celui qui ajoute un enseignement à ce que nous lui avons transmis, et bien cet enseignement est à rejeter. »
Donc, ne soit pas du nombre des innovateurs, et rappelle-toi qu’il y a trois fêtes : aïd-el-fitr, qui marque la fin du Ramadan, l’aïd oul afta, qui marque la fin du pélerinage et l’aïd oul aouzbour, la fête de la semaine.
En dehors de ces trois fêtes aucune autre fête n’est légiférée en Islam, ceci est un rappel pour toi mon Frère et toi ma Soeur. »
[...]
« Je répète : cette nuit ne nous appartient pas, cette célébration ne nous appartient pas. Les fêtes dans notre communauté elles sont connues, elles sont légiférées par le Coran et la Sunnah. »
Il convient de rappeler en tout premier lieu, que le Prophète nous a mis en garde de ne pas s’assimiler à des fêtes ou des traditions d’un autre peuple. »
Mohamed François, imam de la Mosquée de Joué-Lès-Tours : « Qu’as-tu préparé pour ton réveillon ? » (hard-copy)

L’imam de la Mosquée de Joué-Lès-Tours Mohamed François demande aux Musulmans de ne pas participer aux fêtes autres que les fêtes musulmanes. Il ne s’agit plus d’écrire ensemble une Histoire commune, avec des Valeurs communes, afin de s’intégrer dans le creuset français, mais de se séparer de la communauté nationale, de rejeter les valeurs de l’Autre, le Mécréant.
Mohamed François provoque une dislocation de l’Identité Nationale, car le Musulman doit obéir à ce qui est « légiféré en Islam », des Lois différentes de celles de la République qui interdisent de participer aux fêtes autres que musulmanes, et de se mélanger à « un autre peuple ».

Il y a donc le « peuple » français, et le « peuple » Musulman qu ne suivent pas les mêmes règles législatives, ne partagent pas les mêmes cultures et moeurs, pas la même identité.
Un Message Fraternel ?

Mohamed François entretient par ailleurs des relations étroites avec des prédicateurs fondamentalistes.

On peut citer l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, reçu par Mohamed François le 30 mars 2013 à la Mosquée de Joué-Lès-Tours,  (hard-copy).

-                                                          1540629739-mosquee-joue-les-tours-hassan-bounamcha antisémitisme

Hassen Bounamcha, imam de la Mosquée d’Aubervilliers, en conférence à la Mosquée de Joué-Lès-Tours le 30 mars 2013

Ce prédicateur dénonce la mixité sociale homme/femme qu’il considère comme une perversion, tient des propos à caractère homophobe, et encourage Le mariage forcé de jeunes filles, qui ne « doivent pas tomber amoureuse ».(prèche à la Mosquée de Boulogne-Billancourt).

 

Le 24 mars 2012, le fondamentaliste Mehdi Kabi est accueilli par Mohamed François, à la Mosquée de Joué-Lès-Tours.
Pour ce prédicateur radical qui arpente les plus Grandes Mosquées de France, les femmes sont responsables de tous les vices, (alcool, drogue, musique), celles qui se parfument sont des fornicatrices, les mangeurs de porcs sont sales et se comportent comme des porcs en offrant leur femme au plus offrant.

Une courte citation extraite d’une de ses conférences données à Joué-Lès-Tours ci-dessous :

-                                           1540630093-mosquee-joue-les-tours-mohamed-francois-mehdi-kabir antisionisme
« Allah nous dit également dans la sourate at-Tawbah : » Et les Croyants et les Croyantes sont des alliés les un les autres », et Allah nous dit également : « Et que les Croyants ne prennent pas comme alliés des Mécréants en dehors des Croyants ».
[0:20:13]
Conférence du prédicateur Mehdi Kabir à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours le 1er décembre 2012 (hard-copy)

On retrouve la vision et la doctrine bipolaire du Monde de Mehdi Kabir et de l’Islam: il y a les Croyants (Musulmans) et les Mécréants.
Les Musulmans ne devant évidemment pas s’allier aux Mécréants.
Un message de « Tolérance, d’Amour et de Paix » diffusé aux Musulmans de Joué-Lès-Tours ?

le 1er décembre 2012, Mehdi Kabir revient à Joué-Lès-Tours pour nous expliquer comment le Prophète Mohamed, modèle parfait pour tous les Musulmans, a lutté avec son armée de soldats pour conquérir son butin, et quels sont les risques encourus si les Musulmans refusent d’obéir à ses ordres, extrait en gras italique ci-dessous :

« Le jour de la bataille de qo’houd, et vous connaissez le récit de la bataille de quo’houd qui a été la conséquence de la défaite du Prophète et de ses compagnons. Quelle en a été la cause ? Ce sont des archers que le Prophète a posé sur une montagne, il leur a dit de rester en place pour assurer l’arrière des armées, et ainsi de ne jamais changer de place, même s’ils voient que des oiseaux se posent sur des compagnons, c’est-à-dire, même s’is voient que le butin est partagé et qu’ils ont déjà gagné. Ne bougez pas.
La bataille s’est déroulée, et les archers ont vu que les compagnons gagnaient et avaient la victoire et que le butin commençait déjà à être partagé, malheureusement, le chef des archers et les archers eux-mêmes ont décidé de descendre de la montagne.
Lorsqu’ils sont descendus de la montagne, l’ennemi est passé derrière l’armée, et le Prophète a été blessé, et des compagnons sont morts et ils ont perdu la bataille. »
[0:57:55]
Conférence de Mehdi Kabir le 1er décembre 2012 à la Mosquée de Joué-Lès-Tours « J’ai mal à la fraternité »

Le Prophète Mohamed est un chef de guerre, un jihadiste qui impose par la force l’idéologie islamique. Comment se présente ce Modèle Parfait dans l’inconscient collectif Musulman ?
Un chef de guerre à la tête d’une armée qui s’empare d’un butin, peut-il servir de modèle spirituel et de représentant d’une vraie religion de Tolérance, de Fraternité et de Paix ?

Autre prédicateur influent de la religion de « Paix et Tolérance » reçu à Joué-Lès-Tours le 26 novembre 2011 sur le théme « Sache que seul Allah mérite d’être adoré » (hard-copy), Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget. Dans sa Mosquée, Nader Abou Anas interdit aux Musulmans d’écouter de la musique, de fêter la Saint-Valentin, les femmes doivent se voiler pour ne pas provoquer sexuellement les hommes, et il considère les Musulmans comme les « Supérieurs » qui ne doivent pas suivre les Chrétiens et les Juifs.

-                                                         1540629800-mosquee-joue-les-tours-nader-abou-anas Aubervilliers

L’imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas en conférence à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours

Un discours modèle pour intégrer les Musulmans dans la société occidentale ? Quelle influence la doctrine de Nader Abou Anas a-t-elle sur de jeunes Musulmans voulant adhérer à ces principes ?

L’imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa est également régulièrement reçu par Mohamed François à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours. (hard-copy)

-                                               1540629840-mosquee-joue-les-tours-rachid-houdeyfa Bourget

L’imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa (à droite), en conférence à la Mosquée de Joué-Lès-Tours

Pour ce prédicateur très charismatique, une femme doit obligatoirement porter le voile islamique car « ce qui donne le plus de la valeur à une femme, c’est son hijab ». Une femme sans hijab est une femme sans valeur.
Mesdames, si vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et qu’il vous regarde d’un air méprisant, vous saurez pourquoi.

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, est également reçu à la Mosquée de Joué-Lès-Tours en 2012.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Extrait de sa conférence en gras italique ci-dessous donnée à Joué-Lès-Tours (hard-copy) :

1540629730-mosquee-joue-les-tours-hani-ramadan-1 Brest
Le prédicateur Hani Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours :

« Pour la Palestine, on sait très bien que le mouvement par excellence qui représente les intérêts du peuple palestinien, de façon honnête, intègre, c’est le Hamas.
On sait par ailleurs que l’autre tendance, et bien on a appris, qu’elle était prête à faire des concessions tout à fait inacceptables sur Jérusalem. Cela révèle bien la réalité dans laquelle nous sommes, aujourd’hui le mouvement islamique en Palestine montre à toutes et à tous, qu’il n’y a qu’une seule réponse, c’est celle du retour aux principes de l’Islam, d’être unis, et de lutter contre l’agression sioniste.

D’ailleurs, le sionisme est intéressant à ce propos, parce que depuis lontemps les sionistes se vantent, en disant que l’état d’Israël est la seule démocratie dans la région.
Il n’y a pas d’autres démocraties, tous les autres régimes sont des dictatures, ce qui n’est pas faux, j’espère que l’Histoire va infirmer à présent ces propos, mais il est curieux d’observer que les dirigeants israéliens sont inquiets maintenant que le peuple tunisien a exprimé sa volonté de voir émerger des démocraties, parce qu’elles permettraient à la colère des peuples de s’exprimer contre l’agression sioniste, qui est tout à fait inacceptable.

[...]
Les peuples aujourd’hui comprennent qu’il y a une forme d’agression contre les palestiniens en droit qu’on ne peut pas accepter. »
[47:35]

On retrouve la propagande antisioniste diffusée habituellement par Hani Ramadan. Le prédicateur soutient officiellement le Hamas, une organisation terroriste contrôlant la bande de Gaza et incitant au meurtre des Juifs (écoutez par exemple le prédicateur Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision TV Al-Aqsa du Hamas).
Rappelons que la charte du Hamas appelle les Musulmans à exterminer les Juifs (article 7).

Autre extrait de la conférence :

« Mohamed François – Si notre patron nous demande d’enlever notre hijab, a-t-on le droit de l’enlever, de mettre une perruque, un artifice ?
Hani Ramadan – La règle, c’est que le hijab c’est une obligation pour nos Soeurs, et dans le Coran, et dans la Sunnah de façon tout à fait claire et évidente. Donc la Musulmane qui choisit de pratiquer, ne doit pas, ne peut pas ôter son hijab. Elle doit respecter la Loi Divine. Cependant, certains sont allés dans le sens d’une fatwa, au niveau des études, au niveau du travail lorsque cela est nécessaire, la femme peut dans ce cadre là, ôter, parce qu’elle est obligée de le faire, son hijab. Et quand elle sort du cadre de son travail elle remet aussitôt son hijab. »
[58:00]

Hani Ramadan rappelle aux Musulmanes que le port du voile islamique est une obligation de l’Islam, mais qu’il est possible de faire certaines exceptions dans le cadre du travail et des études et de ne pas le porter.
Dans tous les autres cas, une bonne Musulmane doit avoir son hijab. Une seconde peau qui la préserve des souillures du monde occidental.

 

Mohamed François ne se contente pas de précher dans son lieu de Culte, il se déplace dans plusieurs Mosquées de France pour diffuser sa « bonne Parole ».
On peut le voir par exemple en conférence à la Grande Mosquée de Mérignac en Gironde, entouré de ses comparses, comme le déjà cité Rachid Houdeyfa

-                                                        1540629800-mosquee-joue-les-tours-mohamed-francois-mosquee-merignac charia

On reconnaît Mohamed François (à droite), et près de lui Rachid Houdeyfa donnant une conférence à la Grande Mosquée de Mérignac le 27 mai 2012

 

-                                                                                                       1540629810-mosquee-joue-les-tours-philippe-le-breton Coran

 Philippe Le Breton, maire socialiste de Joué-Lès-Tours et vice-Président du Conseil Général d’Indre-et-Loire

« Certains islamistes sont en guerre contre l’Occident et la République ».
« Le fait religieux est de plus en plus présent dans le débat public ».
« Dans ma ville il y a des burqas, les parents demandent de la nourriture halal dans les cantines, des jeunes suivent des formations financées par des fonds obscurs ».
Le maire socialiste Philippe le Breton fait un constat alarmant en déplorant l’islamisation de sa ville de Joué-Lès-Tours.

-                                                1540629810-mosquee-joue-les-tours-philippe-le-breton-laicite fêtes de fin d'année

Pour dénoncer l’intégrisme islamique, sur le fronton de sa mairie, Philippe Le Breton a ajouté le mot « LAÏCITÉ » à la devise LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.
Cette indignation est somme toute assez paradoxale, puisque Philippe Le Breton a participé à l’inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de l’Islam politique et fondamentaliste de Tours le 29 novembre 2008, et a permis l’implantation d’une Mosquée radicale sur sa ville en autorisant la venue de prédicateurs fondamentalistes (Mohamed François, Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Hassen Bounamcha, Hani Ramadan…) endoctrinant les Musulmans, les imprégnant de valeurs anti-occidentales et les incitant au repli communautaire.

-                                                         1540629810-mosquee-joue-les-tours-philippe-le-breton-inauguration-mosquee-tours fornicatrice

Dalil Boubakeur recteur de la Mosquée de Paris (à droite), le ministre des affaires religieuses algérien Bouabdelleh Ghlamallah (au milieu) Jean Germain maire de Tours accompagné de Philippe Le Breton, maire de Joué-les-Tours (à gauche) inaugurent la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Tours le 29 novembre 2008.

23 avril, 2013

A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d’imposer « leur vision » islamique

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 10 min

La ville de Bourg-en-Bresse forte d’une population de plus de 40 000 habitants, se trouve au nord-est de Lyon, dans le département de l’Ain, en vis-à-vis de la Suisse.
Environ 10 % de la population burgienne est de confession ou de tradition Musulmane. La municipalité de la ville tente de faciliter l’intégration de la communauté, en particulier en développant la construction du centre Culturel Islamique El Mohsinine de Bourg-en-Bresse, une grande Mosquée inaugurée en 2005.

-                                               A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d'imposer
-                                                            La Grande Mosquée El Mohsinine de Bourg-en-Bresse

Le 25 mai 2009 a été inauguré le premier carré musulman de Bourg-en-Bresse. Une stèle avec la rose des vents indiquant la direction de La Mecque a été dévoilée à l’entrée du carré par le maire socialiste de la commune, Jean-François Debat, et Azzedine Gaci, président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) Rhône-Alpes, dont l’instance soutient le projet depuis trois ans.

Le 13 décembre 2010, Jean-François Debat a organisé à Bourg-en-Bresse un rassemblement pro-palestinien avec l’Association antisioniste France Palestine Solidarité de l’Ain (AFPS), un organisme qui appelle officiellement à boycotter les produits venant d’Israël, pour demander la libération du franco-palestinien Salah Hamouri.

-                                                                                            945994MosqueBourgenBresseSalahHamouri AFPS dans religion
le maire de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat a organisé une manifestation le 13 décembre 2010 avec l’association antisioniste AFPS, pour la libération du terroriste Salah Hamouri (sur la photo), condamné le 13 mai 2005 en Israël pour tentative d’assassinat du rabbin Ovadia Yossef

Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005, jugé et condamné par la justice d’Israël pour avoir en sa qualité de leader d’une faction du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation classée comme terroriste par l’union européenne dont le but est la destruction d’Israël, préparé et planifié avec deux complices, un attentat terroriste, contre la personne du Grand Rabbin Ovadia Yossef, considéré contre le plus grand décisionnaire contemporain, en matière de règles concernant le judaïsme, d’envergure internationale, suivi et respecté par tous les juifs dans le monde entier.
Salah Hamouri a été libéré de manière anticipée le 18 décembre 2011, dans le cadre de l’accord ayant permis la libération du jeune otage franco-israélien Guilad Shalit.

Face à ces complaisances, quel Islam est enseigné par les responsables du lieu de Culte, est-ce un Islam moderne, de Paix et de Tolérance, l’Amour entre Communautés chrétiennes, juives, musulmanes, bouddhiste, Taoïste, un Message ouvert appelant à l’Humilité et à la Fraternité ?

On peut dans un premier temps constater que les enseignements de la Mosquée sont totalement hors du contrôle de la municipalité de Bourg-en-Bresse, en effet, les prédicateurs étrangers ou français d’origine étrangère invités pour donner des conférences ne sont pas particulièrement connus pour être des adeptes d’un Culte tolérant.

Le 2 décembre 2012, les responsables du centre culturel islamique reçoivent le Cheikh Ibrahim Amine (hard-copy), diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de l’Islam fondamentaliste sunnite formant les futurs cadres des Frères Musulmans. Pour plus de renseignements sur l’Islam sunnite de l’Université Al Azhar, et comprendre ainsi plus profondément le dogme islamique enseigné par Ibrahim Amine, se référer par exemple au livre de Joachim Véliocas « l’islamisation de la France » (p93-108).

-                                                                          901252MosqueBourgenBresseIbrahimAmine2 antisionisme
Le cheikh de l’Université des Frères Musulmans d’Al-Azhar Ibrahim Amine, en conférence à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 2 décembre 2012

Dans le contenu du dogme de l’Université d’Al-Azhar, on retrouve « la théorie du complot », les Musulmans sont persécutés éternellement par les Juifs et les Chrétiens, qui complotent contre eux sur toute la planète pour les détruire. Ici un extrait d’une lettre publiée par la militante islamiste Maryam Jameelah sur le site officiel de l’Université Al-Azhar du gouvernement égyptien, que vous pouvez lire en intégralité en anglais. (Cliquez sur « non muslims », puis sur le lien « Islam and others monotheistic Religions ») : (hard-copy1 hard-copy2):

-                                                 189569MosqueEscaudainAlAzhar2 Bourg-en-Bresse

« Sur quelles bases pourrait on fonder une réconciliation entre musulmans, juifs et chrétiens ? Nous devons réaliser que selon les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. Le judaïsme et le monde chrétien ont joints leur mains pour nous détruire. Sionisme, franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler religieusement, culturellement et même physiquement. Ce serait une pure folie de vouloir embrasser ceux qui sont en train de nous frapper ! »

Pensez-vous que l’idéologie d’Al-Azhar des Frères Musulmans (délivrée exclusivement en arabe, le cheikh ne parlant pas français) contribue à une bonne intégration de la communauté Musulmane burgienne ?

 

Également invité le 23 septembre 2012 pour donner une conférence, l’imam Hassan Iquioussen (hard-copy), membre de l’UOIF, l’organisation politique des Frères Musulmans en France.

-                                                                                         mosqueraismesiquioussen Boycott
L’imam antisioniste, antiaméricain, et antioccidental Hassan Iquioussen a été reçu à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 23 septembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

 

Autre invité de marque à la Mosquée de Bourg-en-Bresse, le prédicateur Tariq Ramadan, un islamiste radical déployant un double language, très courtisé par les média occidentaux devant lesquels il développe un Islam de tolérance, en préservant et défendant toutefois le caractère et l’identité islamique de la Communauté Musulmane, mais dans certains de ces ouvrages et dans ses prèches et conférences dans les Mosquées, ses discours appellent à la division, au ressentiment, et au repli de la communauté Musulmane sur elle même.

Dans son livre « Islam, le face à face des Civilisations », Tariq Ramadan décrit l’Islam comme un système totalitaire, la mise en place d’un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

L’idéologie développée par Tariq Ramadan est, de ce fait, proche de celle des Frères Musulmans, une organisation politique islamiste fondée par son grand-père Hassan-Al-Bannah, qui vise à instaurer sur toute la terre un Califat Mondial.

En gras italique ci-dessous, un extrait d’une conférence donnée à la Mosquée de Bourg-en-Bresse le 9 janvier 2010 sur la place de la femme en Islam (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Vous êtes en France, et vous avez toutes ces pressions, vous croyez que c’est par hasard ? Vous croyez que c’est par hasard qu’on lance l’identité nationale aujourd’hui ? Vous croyez que c’est par hasard que l’on parle de Burqa et de Niqab, alors qu’il n’y a que quelques centaines de personnes, on a l’impression que c’est une déferlante sur la France ? Vous croyez que c’est par hasard, mais non.
Maintenir une atmosphère de pression psychologique pour vous pousser à être sur la défensive et mal dans la vision et pas dans l’action. En politique, cela s’appelle la « distraction stratégique ». On vous distrait pas des sujets pour que vous n’ayez pas de vision. Et à force de répondre à gauche et à droite, vous ne savez plus où vous allez. Et ce sont ceux qui font la pression qui vous imposent la tonalité de votre discours. Raison pour laquelle, comprenez bien, il va y en avoir dans ce processus qui vont lâcher prise. Vous allez voir des Frères et des Soeurs, des Musulmanes et des Musulmans qui vont lâcher prise.
C’est toujours comme ça qu’ont fonctionné les colonisateurs. Les colonisateurs ont toujours fonctionné de la même façon. On met une pression, et on cherche quels sont les maillons faibles. Quels sont ceux qui vont lâcher prise ? Vous savez, si vous avez une chaîne, vous connaissez ceci en Physique simple, la force d’une chaîne très épaisse, très solide, se mesure à son chaînon le plus faible. Vous pouvez avoir tous les chaînons forts, mais si un seul est faible, c’est là que ça va casser. Vous regardez le maillon faible, et vous savez que c’est là que ça va lâcher. »

[09:08]
« Quand vous êtes dans un pays, qui fût le cas lors de la colonisation, vous cherchez à savoir comment vous allez prendre le pouvoir, vous cherchez le maillon faible.
Et parmi nous malheureusement, que se soit certains de nos savants, certains de nos responsables politiques des mosquées, certains de nos intellectuels, et bien ils sont aujourd’hui le maillon faible. Ils plient sous la pression. Il ne s’agit pas pour nous de les montrer du doigt, juste prier pour eux, demander à Allah qui leur donne de la force, parce que quelqu’un qui plie, si il a une bonne conscience, il n’aura jamais la paix du coeur, il y aura le calcul politique. »

« Pour ne pas plier, contrairement à ce que vous pensez, ce n’est pas qu’en résistant que la pression, la meilleure réponse à la pression n’est pas la résistance uniquement, c’est la résistance au nom d’une « vision ». Comprenez bien ce que je suis en train de dire. Il y en a, qui sous la pression, résistent au coup par coup, et ils deviennent des victimes. C’est-à-dire qu’ils sont uniquement dans la résistance. Alors on fait des Mosquées, on fait des organisations, mais on résiste seulement : « attention ! Il faut qu’on maintienne l’Islam, la connaissance et tout ça ! », c’est très bien, mais tout ça n’a de force que si cette résistance est liée à une vision. Elle est liée à un chemin. Quel est le mot qui traduit le mieux la notion de « vision » en Islam ? Le mot le plus spécifique qu’on utilise parfois pour le traduire c’est : « la loi islamique » par les juristes, les gens qui travaillent dans la Loi, eux ils ont traduit : « la Charia ». Plus que ça, l’éthymologie du mot, c’est : « le chemin qui mène à la source ». Une notion de chemin, de vision. »
[11:48]
« Nous, notre vision, qu’est-ce que c’est ? Nous ne nous rapprochons jamais autant d’Allah, que quand nous purifions notre coeur, et que nous réformons nos sociétés. »
[14:04]
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée de Bourg-En-Bresse, « Quelle place pour la femme dans le travail islamique aujourd’hui » le 9 janvier 2010

La loi mise en place le 11 avril 2011 contre l’interdiction de couvrir son visage dans l’espace public sert de point d’entrée à Tariq Ramadan pour installer une atmosphère électrique face aux Fidèles de la Mosquée de Bourg-en-Bresse. Pour le prédicateur, les Musulmans de France sont colonisés (en France !) et victimes d’un gigantesque complot, la « distraction stratégique », ourdi par les responsables politiques, les colonisateurs, qui tentent de les déstabiliser en mettant en place des lois les visant spécifiquement. Pour Tariq Ramadan, ces lois ont pour objectif de harceler et tourmenter les Musulmans, leur faire porter une pression suffisante afin qu’ils « lâchent prise ».

Souder et unifier les Musulmans entre eux, les rendre solidaires, face à l’État ennemi qui les rejette et les méprise. Comment réagir face à ces attaques et ces humiliations ? Il faut résister. Résister et imposer ce que Tariq Ramadan appelle « une vision », ce que les juristes Musulmans appellent « la charia », la « loi islamique », les Musulmans se doivent de « réformer les sociétés« .

La position victimaire suggérée par Tariq Ramadan à ses Fidèles, ne peut-elle amener une partie de la communauté Musulmane à se radicaliser, rejeter la société civile occidentale, pouvant amener par exemple à des faits, comme ce père Musulman, qui, ayant refusé que sa femme se fasse examiner par un homme pendant son accouchement à l’hôpital de Bourg-en-Bresse pendant quelques heures, a donné naissance à un enfant handicapé ?

-

6 avril, 2013

L’islamiste Hani Ramadan dénonce la politique de « l’État criminel sioniste d’Israël » à la Mosquée En-Nour (Madeleine) de Nice

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 22 min

Nice, ville du sud-est de la France sur la Côte d’Azur, avec 340 735 habitants en 2009, est la cinquième commune de France en population.
La ville du bassin sud méditerranéen est propice, par les échanges de plus en plus important avec le Maghreb, au développement d’une communauté Musulmane, 60 000 Musulmans dont 5 000 à 6 000 pratiquants « occasionnels » de l’islam, disposent actuellement de 18 lieux de prière du Culte Musulman.
Le maire UMP Christian Estrosi facilite grandement la construction de lieux de culte sur la ville, cédant aux pressions des associations qui ne cessent de réclamer des salles de prières, en vue également de bénéficier des faveurs de l’électorat de la communauté Musulmane.
Lors de sa campagne aux élections municipales de 2008, d’où il sort vainqueur, Christian Estrosi avait promis la construction d’une grande Mosquée. En septembre 2012, il annonce l’extension de lieux de prières et l’ouverture d’un nouveau lieu de culte pour les Musulmans.

La rue de Suisse abrite depuis plusieurs années, un local servant de Mosquée, généreusement mis à disposition par un bail locatif avantageux, mais jugé insuffisant en taille par les Musulmans qui bloquaient toute la rue pendant les heures de prières, les jours de forte affluence.

- L'islamiste Hani Ramadan dénonce la politique de                   1541715388-mosquee-nice-priere-de-rue Ahmed Jaballah dans religion
Musulmans écoutant un sermon à la Mosquée Er-Rahma de Nice         Prières de rue Musulmanes, rue de Suisse en 2011

Le bloc Identitaire « Nissa Rebela », présidé par Philippe Vardon, est une association qui fait la promotion de la culture et de l’identité française et niçoise sur la ville. Elle ne cesse depuis des années de dénoncer les facilités de mise en oeuvre par la municipalité de lieux de Culte Musulmans au détriment de la Loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État, transformant progressivement le paysage niçois en rues et quartiers islamisés (boucheries et kebab halal, prières de rue, femmes voilées ou en hijab, menus spéciaux sans viande ou sans porc dans toutes les cantines des écoles maternelles et élémentaires de la ville, etc…).
Philippe Vardon obtient le 26 mars 2013 du Tribunal administratif une victoire juridique sur la municipalité de Nice qui a du lui verser en dédommagement la somme de 1000 euros, pour non respect de la loi sur la laïcité en octroyant un bail avec une décôte de loyer « entachée d’une illégalité d’une particulière gravité » lors de la mise à disposition du lieu de Culte Musulman rue de Suisse.

Les deux principales Mosquées de la ville, la Mosquée Er-Rahma (quartier de l’Ariane) et la Mosquée En-Nour (Madeleine) sont sous contrôle des responsables de l’Union des Musulmans des Alpes Maritimes (UMAM), une filiale de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-   1541715332-mosquee-ar-rahma-nice-ahmed-jaballah-2 antisémitisme  1541716174-ahmed-jaballah-mohamed-morsi antisionisme

Ahmed Jaballah, président de l’UOIF, à la Mosquée Ar-Rahma de Nice (hard-copy), et en compagnie de Mohamed Morsi, président égyptien et membre des Frères Musulmans le 3 janvier 2013 lors d’une visite en Égypte

En prenant le pari de négocier avec les autorités de l’UOIF, afin de favoriser le développement d’un « Islam de France » sur sa commune, Christian Estrosi a fini par perdre toute visibilité et tout contrôle de l’Islam niçois, des Mosquées et salles de prières ont fleuri un peu partout, les associations de l’UOIF invitent des prédicateurs étrangers à donner des sermons et des conférences dans les Mosquées et salles de prières de la ville, une bonne partie d’entre eux ignorant ou méprisant les valeurs de la laïcité et des institutions de la république.

 

Quel enseignement est diffusé aux Fidèles dans les Mosquées de Nice de l’UOIF ?

 -                                                                                      1541715304-mosquee-an-nour-nice-tariq-ramadan Bourget
La Mosquée En-Nour de Nice a diffusé en direct les conférences du Bourget du rassemblement de l’UOIF ayant eu lieu du 6 au 9 avril 2012

Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé, du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel de cette année  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
etc…

Un Islam tolérant, ouvert à l’Humilité, à l’Amour, au Respect, au Pardon, à la Fraternité dans la Prière ?

 

Sur la page Facebook officielle de la Mosquée En-Nour, une « référence » pour les Musulmans de Nice, on trouve les prédications de Mostapha Hosny, un extrait de sa vision théologique du voile islamique et du hijab, « des valeurs justes et une compréhension saine » d’après les responsables de la Mosquée, où il explique que le port du voile islamique est une obligation coranique, et qu’il reste une priorité de le défendre. (hard-copy)

-                                                                                     1541715353-mosquee-en-nour-nice-le-voile-islamique-2 charia

Image de prévisualisation YouTube

« Ce style est très répandu chez les filles à la faculté et dans la rue, le pull et le pantalon. Je suis désolé, mais si on lui retire le foulard, on pourrait dire que c’est une fille qui ne porte pas le voile, mais qui porte une écharpe contre le froid ! Quelle est la différence entre le fait qu’elle ait un foulard sur la tête ou qu’elle ne l’ait pas ? Je t’en prie ! Tu as besoin d’un habit qui part d’en haut et qui arrive jusqu’en bas ! Et ça serait bien que le pantalon soit plus large en bas. même sous le vêtement ample, tu as besoin d’un habit plus ample qui cache les contours de ce corps. Tu as besoin d’un habit ample qui cache tes charmes, ils risquent de séduire ! Ils risquent de séduire les hommes ! Quant aux filles, elles vont se mettre à t’imiter. Alors je t’en supplie, prends garde à ne pas exposer les charmes de ton corps ! »
[...]
« On voit tout ça, devant et derrière, d’en haut et d’en bas, et cela attire facilement les jeunes ! Et les filles préfèrent s’habiller ainsi ! Ce style aussi est très répandu ! Elles sont nombreuses à porter une tunique de cette longueur, je vous poserai bien une question : « Cette cuisse là, ne représente-t-elle pas un charme qu’Allah a ordonné de couvrir ? Et puis le pantalon la dessine bien. Et qu’est-ce que c’est que ça ? C’est l’oreille ! Des fois, cette oreille porte des boucles, afin que cela soit assorti avec le foulard et la tunique. Regardez la ceinture au milieu ! C’est terrible, ça délimite encore plus cette partie du corps ! « 
[...]
Et que pensez-vous ce cette façon de porter le foulard chez certaines filles ? Et cette nuque, il faut qu’elle soit couverte ! »
[...]
« Tu dois couvrir ta nuque, et si tu mets des boucles, tu vas attirer les regards sur toi pendant que tu marches ! »
[...]
« Oh Allah ! Et que penser des concours de beauté et de Miss Monde, alors que la beauté de la femme est son voile ! »
[...]
« Et si une fille s’habille de sorte que sa taille soit bien dessinée, elle est dans l’erreur ou pas ? »
[...]
« Qu’en sera-t-il lorsque Allah nous mettra face à lui et nous interrogera : »Pourquoi n’avez-vous pas porté le voile comme je vous l’ai prescrit ? Y-a-t-il quelque chose que vous aimez plus que moi ? »
Mostapha Hosny – « Portes-tu le bon voile islamique ? » – théologien de référence pour les responsables de la Mosquée En-Nour de Nice

On voit que pour Mostapha Hosny, le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité, ses cheveux et son corps sont une tentation perpétuelle qu’il faut cacher car ils détournent le Fidèle Musulman du chemin d’Allah et son Prophète.
Musulmans et musulmanes ne prient pas ensemble dans une Mosquée par exemple, car la Femme par sa présence tourmente l’Esprit du Croyant. Pour ces Imams, les Musulmanes doivent donc porter le voile Islamique, qui couvre les cheveux, symbole de Féminité, ou mieux, un voile qui couvre correctement toutes les courbes du corps féminin, (cheveux, taille, hanches, fesses, décolleté, jambes), le hijab.
Il est bien spécifié que les femmes ne respectant pas ce code vestimentaire n’iront pas au Paradis.
Dans l’Islam rigoriste le plus traditionnel, cela n’est pas suffisant, le visage et le regard de la Femme sont également sources de Séduction, de Tentation, de Charme, de Féminité, pouvant attirer le Malin, et il a été décidé qu’il fallait bâcher le tout : la Burqa ou le Niqab.
Dans les hadiths traditionnels faisant partie de la Sunna, la Voie du Prophète Mohamed, guide Spirituel de tous les Musulmans,
l’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou ’alayhi wa salam- qu’il a dit : “ Je me suis posté à la porte du Paradis et j’ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres. Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d’entrer [et devaient attendre que tous les pauvres s’y introduisent]. Lorsque les gens de l’enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d’entre eux étaient des femmes. ”
Rapporté aussi par Muslim (4/2236)

La Mosquée En-Nour de Nice invite également la militante politique Rami Noura, qui a défrayé la chronique en s’opposant fermement à la loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l’école, un extrait de son intervention du 16 avril 2011, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-   1541715345-mosquee-ar-rahma-nice-rami-noura Christian Estrosi        1541715363-mosquee-en-nour-nice-rami-noura-2 Coran

« A titre personnel, je garde un souvenir très mitigé de cette période, c’est une période qui a été pour les musulmans d’une extrême violence, et pour les jeunes filles en particulier qui ont eu à subir l’application de cette loi. Les dommages psychologiques sont réels et perdurent encore aujourd’hui. Très rapidement, on a crée un numéro vert : 08.15.03.04 qui a été mis en service quelques semaines avant l’application de la loi, et en septembre 2004, et nous avons reçu des centaines d’appels de toute la France de jeunes filles complètement déséspérées qui se demandaient ce qu’elles allaient faire, à quelle sauce elles allaient être mangées à la rentrée 2004. Je vous raconte un peu l’historique, parce que je pense que ça fait partie de l’Histoire, et l’Histoire elle se répète, et on n’est pas à l’abri d’autres évènements comme celui-là. »
[05:20]
« Il faut continuer à faire acte de résistance contre cette loi, bien qu’elle soit votée et appliquée avec succès dans les établissements scolaires, il faut continuer à la dénoncer, ça reste une loi complètement injuste, ça reste une loi si vous me permettez le terme, « illégale », et ça reste une loi qui discrimine et vise directement une communauté. »
[08:20]
Conférence de Rami Noura :  » Musulmans de France : liberté ? égalité ? fraternité ?  » 16 avril 2011 – 1ère partie

« Notre religion impose le port du voile. D’ailleurs, c’est un point de vue partagé par l’ensemble des autorités religieuses des quatre écoles de l’Islam. Si vous vous souvenez, juste avant le vote de la loi, avaient essayé de faire pression sur le CFCM, nouvellement créé, pour qu’il donne une caution morale à cette fameuse loi, en essayant de faire dire, au moins à Mr Dalil Boubaker, puisque c’est lui qui en général cède le premier, que le port du voile en Islam n’est pas obligatoire, que c’est facultatif  qu’il n’y avait aucun hadith, ni verset qui autorisait cela dans l’Islam, et, à la surprise de beaucoup de Musulmans, le CFCM à l’unanimité, toutes tendances confondues, a refusé. Il a dit très clairement que le port du voile en Islam était une prescription religieuse sur laquelle il n’y avait pas discussion. Après, il s’est empressé de compléter : libre à chacun de suivre cette prescription ou pas, en fonction de sa liberté de conscience. Chacun fait ce qu’il veut, mais, faire dire aux autorités religieuses de ce pays que le port du voile en Islam est facultatif, ça ce n’était pas possible. D’ailleurs, le pouvoir politique était très fâché face à cette position là. »
[06:10]
Conférence de Rami Noura à la Mosquée Er-Rahma de Nice  » Musulmans de France : liberté ? égalité ? fraternité ? » le 16 avril 2011 – 4ère partie

Les Musulmans sont des victimes, subissant une « extrême violence », de graves « dommages psychologiques », et persécutés par les institutions laïques qui les empêchent de pratiquer pleinement leur religion. Pour Rami Noura, le port du voile islamique est une obligation de l’Islam, et la loi de 2004 l’interdisant dans l’enceinte des écoles laïques et républicaines est une aberration, qui discrimine les Musulmans.

 

Également, un invité de marque, toujours le bienvenu dans les Mosquées de l’UOIF, le prédicateur antisémite Hani Ramadan, qui comparait les Juifs à « des serpents, une race de vipères », dans un sermon diffusé devant plusieurs centaines de Musulmans de Bruxelles le 1 mai 2004 (en présence de son frère Tariq Ramadan).

Un extrait de son intervention à la Mosquée En-Nour de Nice le 19 mars 2011, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

-                                                                1541715304-mosquee-an-nour-nice-hani-ramadan Dalil Boubakeur
-                       Le prédicateur antisémite Hani Ramadan reçu à la Mosquée En-Nour de Nice le 19 mars 2011

« Les puissances occidentales, les puissances qui sont ennemies de l’Islam, se sont toujours servies des dictatures illégitimes pour déposséder les peuples de leur richesse, se livrer à des exploitations continues, et poser des bases militaires ici et là, pour permettre l’extension de l’état criminel sioniste d’Israël en tant que tel. ça veut dire que aujourd’hui, on a des dirigeants, des dictatures, qui font la politique de l’axe américano-sioniste dans la région contre l’intérêt des populations Musulmanes.
L’appel à un renversement de ces pouvoirs est de fait tout à fait légitime, puisqu’ils agissent contre l’Islam, ce sont des alliés objectifs des Musulmans en tant que tels, des populations musulmanes. Vous voyez bien ce  qui s’est passé en Tunisie et en Égypte montre bien que ces populations ne voulaient pas verser le sang, mais voulaient retrouver leur dignité en renversant des dictateurs. C’est une démarche qui est légitime. »

[10:30]
Conférence « Être avec Allah » de Hani Ramadan à la Mosquée En-Nour de Nice, le 19 mars 2011 – partie 4


Une vision unilatérale antioccidentale et antisioniste du conflit israélo-palestinien. Rappelons que la loi française de séparation des Églises et de l’État de 1905, interdit les discours politiques dans les lieux de Culte, ainsi que toute incitation à la haine.

La Mosquée Ar-Rahma du quartier de l’Ariane de Nice n’est pas en reste, le président de l’UMAM Otmane Aïssaoui est l’imam de cette Mosquée.

Extrait d’un de ses sermons condamnant et assimilant toute critique de l’Islam à de la haine contre les Musulmans, et demandant la mise en place d’une loi interdisant le blasphème.

-                                                1541715311-mosquee-ar-rahma-de-nice-otmane-aissaoui Frères Musulmans

« Je lance un appel aux autorités, à notre pays, ici la France, qu ces gens là parlent au nom de la Liberté d’Expression, en faisant des blasphèmes vis à vis des choses sacrées et de l’homme quelque soit l’homme et sa croyance, je me pose la question est-ce que les médias ce groupuscule ignorant, qui n’est pas digne du monde journalistique, est-ce qu’ils ne sont pas mettre les médias comme un sac, et personne ne peut les toucher ? Jusqu’à quand les laissera-t-on faire ? Je demande encore plus fort, il faut une loi qui interdise, et qui va dans le sens d’interdire l’islamophobie, et d’interdire la haine de l’Islam et des Musulmans. »
[09:00]
sermon de Otmane Aïssaoui, imam de la Mosquée Ar-Rahma de Nice, devant ses Fidèles (hard-copy)

 

Otmane Aïssaoui est également à l’initiative du communiqué officiel de l’Union des Musulmans des Alpes-Maritimes (UMAM) :

« Nous condamnons fermement l’intention du journal satirique Charlie Hebdo de publier une série de caricatures infamantes sur l’Islam et plus particulièrement la personne de son Prophète, référence de plus d’un milliard de personnes dans le monde et quelques millions en France.
Dans un climat de tension internationale, ces journalistes opportunistes tentent d’exploiter la fenêtre médiatique à leur compte en prenant en otage la liberté d’expression.
Nous n’accepterons aucune leçon de citoyenneté sachant ce que nous devons aux libertés fondamentales que nous garantissent notre République. Or la liberté ne saurait être invoquée quand elle constitue un trouble manifeste à l’ordre public, une provocation préméditée à l’endroit d’une frange de la population française.
Nous étudions d’initier ou rejoindre toute poursuite judiciaire pour faire valoir l’intérêt de la communauté musulmane et plus encore l’intérêt supérieur de la communauté nationale.
Nous appelons par ailleurs la communauté musulmane au discernement et la retenue.
Si l’initiative ne mérite que le mépris et n’honore pas ses auteurs, nous appelons néanmoins nos institutions à exercer leur devoir de garantir la cohésion de notre société. »
Nice le 19 Septembre 2012,
Page Facebook officielle de la Mosquée Ar-Rahma de Nice – Union des Musulmans des Alpes Maritimes (hard-copy)

Pour les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Nice, les Musulmans subissent des persécutions de la part des médias et des politiques, une diffusion de propagande classique de victimisation pour souder la communauté Musulmane contre l’ennemi non-Musulman.

Des islamistes sont invités à donner des conférences dans la Mosquée, on peut citer par exemple le membre fondateur du parti Ennahdha au pouvoir actuellement en Tunisie, le cheikh Abdelfattah Mourou pour qui l »Islam est un système politico-religieux devant gouverner l’État dans toutes ses formes (politique, société, économie, législation, juridiction).

-                                                      1541715383-mosquee-nice-abdelfatah-mourouh Hani Ramadan
Le cheikh Abdelfattah Mourou, membre fondateur du Parti Ennahdha, donnant une conférence à la Mosquée Ar-Rahma de Nice le 22 février 2013   (hard-copy)

Pensez-vous que l’Islam enseigné dans les Mosquées de Nice encourage et développe la bonne insertion des Musulmans au sein de la communauté niçoise ? Quelle idéologie et quelles Valeurs sont inculquées dans les esprits des Musulmans venant suivre les prêches de ces « savants » Musulmans ? Cela va-t-il dans le sens de l’intégration et de la cohésion de la République ?

-   1541715383-mosquee-nice-philippe-vardon Hassan Iquioussen      1541715304-christian-estrosi-et-dalil-boubakeur Houria Bouteldja

« il s’agit d’une victoire juridique et politique importante face au soutien constant apporté par Christian Estrosi à l’islamisation de notre ville. Cette victoire, après des mois et même des années de lutte, n’est qu’un point de départ. Dans notre ville qui compte pourtant déjà 18 lieux de culte islamiques, Christian Estrosi a apporté son soutien à la nouvelle grande mosquée de Nice-est ainsi qu’à des extensions pour les mosquées de l’Ariane et des Moulins. Pour chacun de ces projets, il nous trouvera face à lui. »
Philippe Vardon, président de l’association « Nissa Rebela », après le jugement du tribunal administratif en sa faveur, condamnant la municipalité de Nice à lui verser 1000 euros de dédommagement, le 26 mars 2013

« J’ai eu un long entretien ce jour, avec Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de Paris, avec qui j’entretiens des relations de très bonne qualité. Tous les deux, nous partageons les mêmes convictions sur la pratique d’un islam de France apaisé et respectueux des règles de la République et de la laïcité. Nous avons échangé sur l’annonce faite tout récemment concernant la création d’un centre culturel musulman En-Nour, à Nice, 1 Avenue Emmanuel Pontremoli. »
Christian Estrosi, maire UMP de Nice, en compagnie de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris régulièrement présent lors des inaugurations des Mosquées de l’UOIF sur toute la France.

1 mars, 2013

Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l’enfer de l’Islam de Drancy : ange ou démon ?

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

Drancy est une commune française de plus de 66 000 habitants, du département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France nord. Ce département a une des plus forte communauté Musulmane de France.

Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d’une « aura électorale », le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l’État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité.

-     Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l'enfer de l'Islam de Drancy : ange ou démon ? dans Politique 1553201225-mosquee-drancy  1553201269-mosquee-drancy-musulmans-en-priere Abdelhakim Sefrioui dans religion
-                                                         Mosquée de Drancy et Fidèles Musulmans en prière

L’édifice de 600m² reçoit 2 000 personnes au moment de la prière, et jusqu’à 5 000 Fidèles à l’intérieur et à l’extérieur du lieu de Culte, pendant les jours de forte affluence comme les fêtes religieuses. Il est constitué d’une salle de prière pour hommes au rez-de-chaussée, d’une salle au premier étage pour les femmes, et d’une salle de classe destinée aux cours coraniques pour enfants.

En finançant un lieu de culte Musulman, Jean-Christophe Lagarde va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne pourra plus se sortir, en particulier en se confrontant aux différentes factions islamiques de Drancy.

En 2008, le maire confie la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Chalghoumi est nommé président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, et la Mosquée est inaugurée le 19 juin 2008.

-                                                                  1553201263-mosquee-drancy-hassen-chalghoumi Ahmed Yassine
-                                                                    L’imam de la Mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi

Hassen Chalghoumi considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse.
Le 11 août 2003, alors qu’il est manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy, son badge d’accès lui est retiré pour « raisons de sûreté ». Puis en 2004, lors d’un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il est repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis». De plus, selon plusieurs sources au ministère de l’Intérieur, Hassen Chalghoumi serait répertorié par les services de renseignement pour son appartenance au mouvement fondamentaliste du Tabligh jusqu’en 2005, dont il reste encore proche.

Cependant, au fil des années, Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs de la ville, et milite dans ses discours pour une amitié judéo-musulmane. En 2006, il a par exemple participé à la commémoration des déportés du camp de Drancy auprès de la communauté juive de la ville, sa maison sera vandalisée quelques jours plus tard. Il répétera l’opération le 4 février 2013, en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et de Richard Prasquier président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).
Hassen Chalghoumi devient progressivement une personnalité à part du monde Musulman, les médias français pensent voir en lui une figure du renouveau, un symbole fort de « l’Islam de France ».
En 2008, l’imam invitera Richard Prasquier à Drancy pour fêter la fin du Ramadan.
Le 3 février 2010, Richard Prasquier l’invite au diner annuel du CRIF, en août 2012, Hassen Chalghoumi invitera de nouveau Richard Prasquier dans la Mosquée de Drancy pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan.

-      1553201203-chalghoumi-prasquier Alham Al Tamimi     1553201217-hassen-chalghoumi-commemoration-de-drancy antisionisme
Photo de gauche, Hassen Chalghoumi et Richard Prasquier lors du dîner annuel du CRIF.  Photo de droite, respectivement de gauche à droite, Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, Richard Prasquier, Manuel Valls, ministre de l’intérieur et Hassen Chalghoumi lors du Mémorial de la Shoah le 4 février 2013 à Drancy.

Courant janvier 2010, le prédicateur défraie la chronique en prenant publiquement position pour une loi interdisant le niqab, en s’exprimant au nom des Musulmans de Drancy, il déclare alors : «  Je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France » , ajoutant que, «  Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane » , et concluant par «  Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite ».

Son rapprochement de la communauté juive, et ses prises de position sur la burqa et le niqab ne plaisent pas à une partie de la Communauté Musulmane française, les principaux sites d’informations islamiques comme http://oumma.com, premier site de l’Islam en France revendiquant une audience de plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés, http://www.saphirnews.com, http://www.lislamdefrance.fr, http://www.islametinfo.fr, etc…, prennent officiellement une attitude hostile et méprisante à son égard.
Une pétition est même lancée dans la ville de Drancy : « Chalghoumi dégage ! » à l’initiative du Collectif pour la Dignité des Musulmans, en mai 2012.

 

La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine.
Cette association de l’Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine, le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

-                                 1553201251-mosquee-drancy-cheikh-yassine arabie saoudite        1553201203-arafat-yassine collectif Cheikh Yassine
Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur de l’organisation terroriste du Hamas, à droite en compagnie de Yasser Arafat.

Dans sa charte officielle datée de 1988 et toujours en vigueur, constituée d’un mélange de textes issus de « Mein Kampf » et du Coran, le Hamas explique avoir pour objectif la destruction de l’État d’Israël (article 11 entre autres) et l’extermination des Juifs (article 7).
Les différents articles de la charte expliquent que le mal sur Terre n’a qu’une seule origine : le sionisme. Les sionistes ont créé les idéologies anti-islamiques comme la franc-maçonnerie, le Rotary Club, le capitalisme, le communisme, afin de persécuter les Musulmans à travers la planète (article 22).
Pour le Hamas, tuer les Juifs débarrasserait le Monde du sionisme, et la Terre pourrait enfin vivre sereinement dans une paix islamique éternelle.

Sur son site Internet, le collectif Cheikh Yassine soutient officiellement le Hamas, et appelle à lutter contre le sionisme. On y trouve par exemple un discours de propagande de son leader actuel Khaled Mechaal appelant au Jihad (Guerre Sainte) pour étendre la Palestine, lors du 25ème anniversaire du Hamas :
« Puisque la Palestine est arabe et musulmane, nous ne pourrons reconnaître la légitimité de l’occupation ; aucune légitimité à l’occupation et par conséquent aucune légitimité à Israël et quelle que soit la durée du temps qui passe. La Palestine est à nous et non aux sionistes! »

Ainsi qu’un soutien inconditionnel au terrorisme.
Les responsables du Collectif Cheikh Yassine font par exemple l’éloge de Alham Al Tamimi, une terroriste palestinienne libérée en échange du soldat israélien Gilad Shalit en octobre 2011. Le 9 août 2001, Alham Al Tamimi avait piloté un kamikaze qui s’etait fait exploser dans un restaurant de Jérusalem, provoquant la mort de quinze civils israéliens, dont huit enfants et une femme enceinte, et 140 blessés.

Alham Al Tamimi revendique fièrement son action, dans cette interview pour la télévision israélienne :

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                                     1553201306-terrroristes-ahlam-al-tamimi Coran
« Je termine par un chaleureux hommage à Alham al Tamimi, heureusement vivante et libérée au cours du dernier échange de prisonniers contre l’hyper précieux Shalit et après dix années de souffrances dans les geôles sionistes. »
Le Collectif Cheikh Yassine, rendant hommage à la terroriste palestinienne Alham Al Tamimi. (hard-copy)

Le président du collectif Cheikh Yassine en France est Abdelhakim Sefrioui, un islamiste radical bien connu des services de police par ses provocations sur le terrain. Il se spécialise dans la propagande islamique, avec pour objectif de générer des divisions et des conflits afin de s’emparer des Mosquées. On peut par exemple le voir participer et invectiver ses co-religionnaires contre le maire d’Épinay-Sur-Seine Hervé Chevreau, après que ce dernier ait, lui aussi, construit un lieu de Culte Musulman aux frais du contribuable pour y établir un « Islam de France », afin de contrôler les prédicateurs islamistes de la ville. Avec là aussi, des résultats catastrophiques.
Où encore ici devant la Mosquée radicale Masjid de Pontoise, incitation publique à la haine contre la police et « les sionistes », le 17 février 2012 : (hard-copy)

-    1553201251-mosquee-drancy-cheikh-yassine-2 CRIF   1553201251-mosquee-drancy-collectif-cheikh-yassine David Pujadas
-                 le président du Collectif Cheikh Yassine, l’islamiste Abdelhakim Sefrioui, défiant les forces de l’ordre

« Nous sommes là aujourd’hui parce que notre Soeur Sabrina, qui à 20 ans, c’est fait humiliée et violentée par la police de manière injustifiée, elle a été trainée jusqu’au commissariat, ils lui ont arraché son hijab, elle est restée 30 heures sans son hijab. Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils savaient que les Musulmans sont morts !  Parce qu’ils savaient que les Musulmans n’allaient pas réagir ! Va-t-on rester toujours inactifs, et les laisser nous humilier de la sorte ? Regardez ! La même semaine, il y avait le dîner du CRIF, tous, ils sont allés se prosterner devant leur maître ! »
[02:55]
[...]
« Pour nous montrer que la question palestinienne c’est la colonne vertébrale de notre Foi, le Prophète a dit, qu’il y aura toujours un groupe de ma Oumma qui sera toujours là pour défendre la justice, la vérité et la parole de Allah, et autour de la Mosquée Sainte en Palestine. Et on ne peut même pas se rappeler de nos Frères Palestiniens dans notre douah (prèche) ?

Est-ce que nous sommes devenus des larves ? On a peur des RG, on a peur de la police.  Je les méprise tous ! Je les respecte dans la fonction honorable qu’ils doivent faire, mais je les méprise dans la politique stalinienne qu’ils ont vis à vis des Musulmans, et ils n’ont pas à être respectés là-dessus, parce que les Musulmans doivent être traités comme les Chrétiens, comme les Juifs, comme les autres, or les Musulmans sont tout simplement la bête des hommes politiques, la serpillère de toutes les autorités, vous savez pourquoi ? Parce que vous leur laissez le droit de faire ça ! »
[20:45]
Abdelhakim Sefrioui, devant la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, après qu’une femme Musulmane ait refusé d’ôter son voile lors d’un contrôle d’identité

Juste pour rappel :
« Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet. »
loi association 1901 – article 3
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi  de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 – article 26

Les positions de Hassen Chalghoumi ne plaisent évidemment pas aux Musulmans radicaux du Collectif Cheikh Yassine, adeptes d’un Islam rigoriste, et ne veulent plus entendre parler de cet imam qu’ils considèrent comme un imposteur, « un ami des sionistes », « l’imam des Juifs », manipulé par l’UMP de Nicolas Sarkozy et par le CRIF de Richard Prasquier.
Le 25 janvier 2010, des membres du Collectif Cheikh Yassine investissent la Mosquée, pour débattre sur la liberté de porter le niqab en France, sujet alors en pleine actualité, des menaces ont été prononcées pendant le débat à l’encontre de l’imam Chalghoumi, absent ce soir là.
Abdelhakim Sefrioui assure au micro que Chalghoumi est acquis: « à la cause de Sarkozy, c’est-à-dire des sionistes. (…) Cet homme est là pour servir les ennemis de l’Islam ».

Hassen Chalghoumi portera plainte par la suite en se disant menacé de mort, il vit désormais sous protection policière.

Depuis, la mécanique se met en place, le Collectif Cheikh Yassine met en oeuvre une politique de harassement, de harcèlement en organisant des manifestations chaque vendredi devant la Mosquée pour demander le départ de Hassen Chalghoumi et tenter ainsi de récupérer le lieu de Culte.
http://www.dailymotion.com/video/xcwx9m
Image de prévisualisation YouTube

Manifestations du Collectif Cheikh Yassine devant la Mosquée de Drancy, avec prières de rue illégales sur la parking d’un centre commercial, chaque vendredi (remarquez l’appel du muezzin)

QUI EST VRAIMENT HASSEN CHALGHOUMI ?

Hassen Chalghoumi s’est-il pour autant, vu son passé sulfureux, transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi défend les préceptes contenu dans le Coran et la Sunna du Prophète Mohamed.
Dans le livre « Agissons avant qu’il ne soit trop tard » sorti en 2013, un entretien qu’il accorde au journaliste David Pujadas, on peut avoir un peu plus de précisions sur son idéologie islamique.

-                                                                                                  1553201209-chalghoumi-pujadas Drancy

L’avis de l’imam Chalghoumi sur les fêtes chrétiennes et musulmanes :

« David Pujadas : Faut-il une égalité de traitement entre toutes les religions de France ? Il y a par exemple des jours de congés nés de la religion catholique, Noël, Pâques, etc…Est-ce qu’il faut, de même, des jours de congés pour la religion musulmane, comme la ville de Hambourg en Allemagne vient de le décider ?
Hassen Chalghoumi : Je pense que ce serait une bonne chose. D’ailleurs, nous n’avons pas mille fêtes, nous en avons deux vraiment importantes, l’Aïd-El-Kébir et l’Aïd-El-Fitr. La difficulté viendrait peut-être du fait que les calendriers ne sont pas les mêmes, donc que les jours de fêtes ne sont pas les mêmes chaque année. Le mieux serait alors que les administrations accordent deux jours pour raisons religieuses. A chacun de les fixer. Oui, se serait un pas dans la bonne direction, parce qu’il s’agirait d’une reconnaissance. Cette décision serait logique et positive. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p80-81

Déformer le socle de l’identité française et ses valeurs chrétiennes en rajoutant de-ci, de-là, de nouveaux jours fériés sur le calendrier afin de satisfaire les Musulmans, et ainsi mieux asseoir et enraciner une nouvelle identité islamique en France.
Insérer progressivement les valeurs de la civilisation islamique, qui n’ont rien à voir ni de près, ni de loin avec les valeurs chrétiennes (pas de notions de « pureté » et « d’impureté » (licite/illicite, halal/haram par exemple).
Tant qu’on y est, pourquoi limiter ces nouveaux jours fériés aux Musulmans, et ne pas en donner autant aux Juifs, aux bouddhistes, aux taoïstes, aux hindouistes, … ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le modèle laïc et républicain français :

« David Pujadas :pour les relations entre l’État et les religions, s’il y avait un modèle idéal, quel serait-il ? Le modèle français ? La Turquie ?
Hassen Chalghoumi :au terme de tous mes voyages, c’est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j’ai vu toutes les religions cohabiter d’une manière équilibrée et respectueuse, cela m’a touché. Mais le modèle français… »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p86

Hassen Chalghoumi n’est pas sans ignorer que la Turquie est actuellement un pays dirigé par les islamistes de l’AKP, sous commandement militaire :
– l’Islam est religion d’État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohammed est passible de 6 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de « Charlie Hebdo » qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
– la mention de la religion est inscrite sur les pièces d’identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes Juif, Musulman, Chrétien, Communiste, Capitaliste, Marxiste, Taoïste,…pour renouveler votre pièce d’identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, alévisme, Judaïsme,…)
– les Mosquées sont financées par l’État turc et les Imams sont des salariés nommés par le gouvernement, dépendant directement du Premier Ministre, ce sont des fonctionnaires de l’État.
– Le Catholicisme n’a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n’existe pas officiellement de catholiques turcs)
– toute construction d’une nouvelle Église est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l’État
– les prêtres Catholiques et Chrétiens étrangers ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
– les cours d’Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques (il faut demander une dérogation et se justifier pour ne pas y participer)
la persécution des chrétiens d’Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d’Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd’hui… 0,2%

-   1553201306-piece-didentite-turque Gilad Shalit     1553201306-piece-identite-turque hamas
Le gouvernement turc classifie ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse. La Turquie….pays laïc ?

pour Hassen Chalghoumi, le modèle islamique turc de l’AKP est « plus harmonieux » que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Introduire l’Islam comme Culte de l’État….le modèle Chalghoumi ?

 

L’avis de l’imam Chalghoumi sur le port du voile islamique à l’école :

Il faut savoir que la femme de l’imam porte le voile islamique, et Il est intéressant de constater que Hassen Chalghoumi, qui dit lutter contre les formes extrêmistes de l’Islam, défend le port du voile islamique à l’école.

« David Pujadas :  En tous les cas, vous pensez qu’il ne faut pas empêcher les élèves de porter le voile à l’école si elles le souhaitent…
Hassen Chalghoumi :Personnellement, oui.
David Pujadas : Parce qu’on a coutume de considérer en France que l’école est le sanctuaire de la laïcité.
Hassen Chalghoumi :Je suis cent pour cent d’accord avec vous. Mais vous savez, les meilleures intentions du monde peuvent parfois mener dans le fossé… Ils ont crée cette loi et que s’est-il passé ? Des écoles privées musulmanes se sont développées partout. Avant, on pouvait encadrer ces enfants, leur parler, s’assurer qu’ils n’étaient pas embarqués dans une mauvaise voie religieuse. Aujourd’hui, on n’a plus de prise sur eux. Quitte à choisir, je pense qu’il est préférable de les garder avec nous, avec leur liberté, et de pouvoir les suivre tout de même. »
« Agissons avant qu’il ne soit trop tard » – p76

Hassen Chalghoumi nous explique de manière détournée que les institutions françaises républicaines et laïques doivent se rabaisser et céder aux pressions exercées par les islamistes, sous entendu le message : soit vous acceptez nos filles voilées dans vos écoles républicaines, soit nous les inscrivons dans les écoles coraniques, et vous ne pourrez plus les soumettre à vos valeurs occidentales.
Céder à une forme de menace et de chantage.
Alors que bien évidemment, ce n’est pas à l’État français de céder et de se soumettre aux revendications des islamistes qui veulent modifier le mode de fonctionnement des institutions laïques et républicaines en y introduisant le voile islamique et toute la sphère idéologique incluse avec (interdiction de serrer la main d’un homme, pas de piscines mixte hommes/femmes, pas de cours de sciences biologiques sur les organes génitaux, etc…)
C’est à l’État de rester ferme en interdisant le voile à l’école, et sanctionner les écoles communautaires ne respectant pas le pacte républicain.

 

Qu’enseigne-t-on dans la Mosquée de Drancy ? Rien d’autre que l’Islam.
On y trouve des prédicateurs qui racontent la vie du Prophète Mohamed, comment il a soumis par la force, les Juifs et les Chrétiens et tous ceux qui s’opposaient à lui, dans des batailles.
Dans un sermon du vendredi, un prêcheur nous donne une description en détail de la Bataille de Badr, (hard-copy) comment le Prophète Mohamed, guide « Spirituel » de tous les Musulmans, a vaincu et soumis la tribu Arabe des quraychite en partance de la Mecque vers l’Irak, pour émerveiller les Musulmans sur la stratégie militaire, la force, la puissance et la victoire de l’armée Musulmane du Prophète Mohamed sur les Infidèles, par le Jihad.
Cette conquête militaire permettra au Prophète Mohamed d’amasser un gros butin, (lire par exemple la sourate VIII du Coran « Le butin », gestion des prises de guerre et des otages), qui va lui offrir une assise supplémentaire et définitive dans sa légitimation du pouvoir, et justifier la poursuite de ses conquêtes militaires.
Un court extrait du prêche sur la bataille de Badr de la vidéo en italique ci-dessous :
« Il a été rapporté que pendant qu’un compagnon combattait un ennemi, il a vu la tête de ce dernier s’envoler. Vous savez qui lui a coupé la tête ? C’est les Anges. C’est le seul combat où Allah a fait descendre les Anges pour combattre avec les Musulmans. Et les historiens disent que pour faire la différence entre ceux qui ont été tués par un compagnon et ceux qui ont été tués par un Ange, ils se distinguaient par la seule différence que les Anges frappaient là (en montrant sa nuque de la main). C’est le seul combat qui a été entièrement dirigé par Allah. »
[04:44]

Nous sommes là, à des années lumière du Message Christique de Paix, de Fraternité et d’Humilité des Évangiles de la Bible.

 


Hassen Chalghoumi explique par ailleurs dans ses ouvrages et interview que la France ne doit pas subir l’influence et l’ingérence des états étrangers dans les Mosquées françaises, par l’intermédiaire de leurs prédicateurs qui véhiculent les idéologies de l’Islam conquérant et politisé
.
Début 2012, il reçoit pourtant dans sa Mosquée de Drancy, les prédicateurs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban, (hard-copy), adeptes de la version la plus dure qui existe de l’Islam, le wahhabisme.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.

Pour avoir un aperçu de l’idéologie des prestigieux cheikhs saoudiens invités de Hassen Chalghoumi, quelques extraits tirés d’une prédication de Saad Al Brik donnée devant des Fidèles Musulmans en Arabie Saoudite sur la chaîne IQRA TV, en gras italique ci-dessous :

-      1553201289-mosquee-drancy-wahhabisme Hassen Chalghoumi    1553201423-mosquee-drancy-saad-al-brik imam
Hassen Chalghoumi et ses prestigieux invités à la Mosquée de Drancy, les cheikhs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban en 2012 (photo de droite, Saad Al Brik préchant sur IQRA TV)

« Nous prions Allah d’accepter les Musulmans morts en martyrs et mis leur âme au Paradis. Nous prions qu’Allah renforcent les Croyants contre l’occupation américaine, le colonialisme, la barbarie et la tyrannie diabolique de leurs tanks et de leurs avions. Et il leur a été dit : « Croyez que cette force, cette répression, cette victoire, ce sang, cette dévastation sont la démocratie ». Croyez-nous quand les couteaux dans nos mains éventrent vos estomacs et vos coeurs, c’est pour ça que nous sommes venus à votre rescousse. Croyez-nous lorsque nous vous alignons en file indienne attendant la nourriture et la boisson, pour vous apporter de l’eau douce et pure. Croyez-nous lorsque nous vous voyons tourmentés par la douleur de la mort et la faim, et que nous sommes venus afin de vous nourrir de la manne et de victuailles.
Croyez-nous lorsque nous vous écrasons et ne respectons pas vos hommes et femmes âgées, n’offrant aucune pitié au petit enfant ou à l’orphelin, aucune compassion pour la femme, la mère endeuillée ou la veuve. Croyez-nous lorsque nous venons pour vous honorer et vous secourir de la tyrannie et du despotisme. »
[...]
« Les premier à évoquer et discuter des droits de l’Homme, sont ceux qui sont venus après la Révolution Française. Leur Prophète ou leader qui a initié tout cela était le français Jean-Jacques Rousseau, auteur du « contrat social », apparu onze siècles après l’Islam. Après l’Islam, après « appelle le nom de Dieu ton Créateur », après que nous ayons honoré l’homme et après que nous ayons crée l’homme sous sa forme parfaite. Onze siècles après tout cela, c’est-à-dire 1100 ans plus tard, ils ont soudainement réalisé qu’il existait une créature appelée un être humain, et que cet être humain avait des droits. Et ils ont commencé à établir une législation des droits de l’Homme, de leur propre volonté. Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et Diderot, ont commencé à théoriser après la Révolution Française, la révolution contre la persécution des religieux, les violations des libertés individuelles, et de l’expropriation. Seulement alors, ils sont arrivés à obtenir la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen : Les droits de l’homme se déclinent en deux thèmes :
- le changement de la politique gouvernementale et la condition de la femme.
Lorsque ils évoquent la question des droits de l’homme de notre société islamique, ils ont l’habitude d’aborder ces questions avec pour intention de réformer les voies islamiques, leurs régimes et leurs lois, et de conseiller leur dirigeant, afin de les remplacer par des partis politiques. Mettre en place le pluralisme, le factionnalisme, c’est ce qu’ils appellent la démocratie.
Il en résulte que n’importe qui ayant acquis une majorité de voix, est celui qui doit être écouté. Même si c’est un clown, une star de cinéma, une pop ou une rock star, ou Boney M, appelez-le comme vous voulez, aussi longtemps qu’il reste une star au sein des masses. »
[...]
« Au Moyen-âge, l’Europe a expérimenté les plus répugnantes formes de violation des droits de l’homme, par des régimes et des législation oppressifs, le féodalisme, le privilège de la noblesse, la tyrannie de l’Église, l’asservissement des autres, les punitions barbares, et les tortures sans aucune commune mesure, contre tous ceux qui ne se soumettaient pas à l’Église, même dans leur esprit. On les traitaient d’archaïques si ils utilisaient des méthodes d’expérimentation, la recherche scientifique au lieu des balivernes inutiles et des mensonge de l’Église. Comme vous le savez, Pythagore fut brûlé sur un piquet, comme le fut Copernic, ainsi que les groupes qui ont inventé certaines inventions, parce qu’ils refusaient de se plier aux règles absolues de l’Église, et parce qu’ils voulaient libérer leurs esprits. »
[...]
« Ils disaient, tous le monde doit se convertir au Christianisme ou être tué. C’était une époque ou les procès de l’Inquisition faisaient des ravages, leur corps étaient exhumé de leurs tombes, et le reste de leurs os brûlés. Où sont les droits de l’homme ? »
[...]
« L’idée des droits de l’homme s’est répandue dans la liberté sexuelle, l’homosexualité, et le droit à l’athéisme. Les droits de l’homme de l’Occident sont teintés de contradictions. Alors qu’ils égalisent l’homme et la femme dans le droit à la fornication, au sexe et au vice, certaines lois en Europe stipulent que la femme ne touche que la moitié du salaire d’un homme, leur interdisent de garder leur nom, et exigent même d’elles de prendre celui de leur mari. Ces lois, censées représenter les droits de la femme, négligent les différences entre hommes et femmes, et attribuent à la femme des droits qu’elle est incapable de gérer. »
Saad Al-Brik – préche devant les Fidèles, IQRA TV, 22 juin 2004 (hard-copy)

Un discours politique de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.
En parlant du droit des femmes, Saad Al Brik sait-il qu’une saoudienne dans son pays n’a même pas le droit de conduire une voiture ?

De par ses positions, ses convictions, et l’idéologie véhiculée par les « religieux » invités à donner des sermons dans sa Mosquée, peut-on considérer Hassen Chalghoumi comme un « imam modéré » ? Pensez-vous que cela soit un Islam d’intégration des Musulmans à la communauté nationale qui est enseigné dans la Mosquée de Drancy ?

-                                         1553201263-mosquee-drancy-jean-christophe-lagarde islam       1553201263-mosquee-drancy-jean-christophe-larde-2 israël
«Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une Mosquée, moi, je l’ai. »
Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy – septembre 2008 avouant avoir menti à ses administrés en ayant caché le projet de la Mosquée  (photo de droite, Jean-Christophe Lagarde expose les plans de la Mosquée devant les Fidèles Musulmans)

23 novembre, 2012

Les prédicateurs fondamentalistes de l’UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 06 min

Nantes est une des principales villes de l’Ouest de la France, chef-lieu du département de Loire-Atlantique avec près de 300 000 habitants.
La ville a une forte communauté Musulmane et diverses associations se sont mobilisées pour obtenir la possibilité d’avoir des Lieux de Culte décents pour diffuser la Religion de « Paix et Tolérance », L’islam. Parmi ces Lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes inaugurée par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de la ville.
L’autre association principale de la ville, l’Association Islamique de l’Ouest de la France (AIOF), déclarée en 1980 auprès de la préfecture de la Loire Atlantique, a permis à un petit groupe de fidèles d’obtenir ce qui deviendra la Mosquée Malakoff de Nantes, la chapelle Saint-Christophe ayant été transformée en Mosquée pour les Musulmans. Le quartier de Malakoff a du être réaménagé, une route devait traverser l’espace occupé par la Mosquée.
Suite à cette décision de la municipalité de Nantes, il fut proposé à l’AIOF d’acquérir en échange un terrain offert par la mairie de la ville dirigée à l’époque par Jean-Marc Ayrault, situé au 136 Boulevard Seattle à Nantes, d’une superficie de 3100m² (2100 m² constructibles), pour un prix réduit par rapport au coût initial pour y ériger un immense complexe cultuel et culturel islamique.

-                                    Les prédicateurs fondamentalistes de l'UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes  dans Politique 1541072963-mosquee-nantes-projet

-                                       1541072911-mosquee-nantes Ahmed Jaballah dans religion
-              La Grande Mosquée Assalam de Nantes et son minaret de 17 mètres

Le projet total permet d’accueillir 1500 fidèles avec un coût de 3,2 millions d’euros.
La partie culturelle comprend une salle de conférences, une école coranique composée de cinq salles de classe, une bibliothèque, une librairie, une crèche et des bureaux.
La ville de Nantes a apporté une subvention de 200 000 euros pour cette partie « culturelle ».
Il faut savoir que l’AIOF est affiliée à l’UOIF.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
La mosquée Assalam de Malakoff et son centre culturel ont été inaugurés samedi 17 novembre 2012 en présence du maire socialiste Patrick Rimbert et Ahmed Jaballah, président de l’UOIF.

-                                                                1541072911-mosquee-nantes-ahmed-jaballah Amar Lasfar
Le président de l’UOIF Ahmed Jaballah, qui déclarait il y a quelques temps : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

On peut noter que l’islamiste suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan a déjà été invité par l’AIOF pour donner des conférences. Tariq Ramadan explique dans ses ouvrages et conférences que l’Occident est décadent, miné par le capitalisme, n’a plus aucune valeur spirituelle et morale, la seule solution pour remédier au problème et d’instaurer un État Islamique Totalitaire gouverné par un imam et les Lois de la Charia.

On peut avoir un aperçu de l’idéologie islamiste des Frères Musulmans diffusée par l’AIOF, principalement basée sur la da’wa, c’est-à-dire une stratégie qui vise à imposer progressivement les préceptes de l’Islam en France sans violence, en écoutant les différents conférenciers. L’AIOF organise les « vendredis du Savoir » (hard-copy 1) (hard-copy 2), dans une salle louée ou dans la Mosquée Malakoff sur Nantes, un conférencier est invité le vendredi pour débattre avec ses auditeurs sur un thème donné, où on peut apprécier les techniques de propagande élaborées, employées pour endoctriner les jeunes Musulmans.

En octobre 2011, Hassan Safoui, membre de l’UOIF et un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair dans le Calvados, est invité à donner une conférence  : »"Musulman ici et maintenant. Pour mettre du sens dans nos vies »
Hassan Safoui se revendique d’un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous, les commentaires sont affichés en police normale : (hard-copy) (visible directement sur Youtube)

-           1541072911-mosquee-nantes-hassan-safoui charia         1541073061-hassan-safoui Coran

Hassan Safoui, un des responsables de la Grande Mosquée d’Hérouville Saint-Clair, à gauche, en conférence dans le cadre des « vendredis du Savoir » à Nantes, et à droite dans une manifestation pro-palestinienne

« - (Question d’une soeur) : Je voudrais savoir si on doit aider les Mécréants comme nos Frères et nos Soeurs, vous avez dit : « Qu’il y a deux sortes de personnes, les personnes égarées et les personnes éprouvées, les Mécréants font-ils parti des égarés ? »
- (Hassan Safoui) : l’aide du Musulman, c’est l’intention qu’on met derrière. Parfois, si elle n’est pas clarifiée, si elle n’est pas travaillée, on risque de perdre le sens de ce qu’on est en train d’entreprendre, ce qu’on est en train de faire. Parfois on peut aider un non-Musulman parce que c’est un copain, et parce que je me soucie de l’image que je donne de moi en tant que Musulman. Je me soucie de l’image que je donne de moi, il faut qu’il pense que je suis un gars sympa, et donc je vais l’aider. Je ne regarde pas le fait que en l’aidant, je ne vais pas changer l’image sur moi, mais l’image qu’il a de l’Islam et de la Religion. »
[...]
En l’aidant, si c’est quelqu’un qui a une certaine inimitié cachée, une animosité vis à vis de l’Islam, il va diminuer cette animosité, et pourquoi pas demain se rapprocher de moi et tisser des liens. »
[13:40]

« Les Mécréants sont-ils des éprouvés, bien sûr, c’est une épreuve, mais il ne faut pas redoubler d’épreuve par notre comportement : « ne fait pas de nous une source d’épreuve pour les non-musulmans », Comment ? En tant que musulman je me comporte mal, au point que l’autre à une mauvaise image de l’Islam ?  Donc, je l’ai éprouvé, j’augmente encore son épreuve par mon comportement. »
[17:47]

La ligne politique du discours de Hassan Safoui est à peu de chose près la même que celle élaborée par les islamistes de l’UOIF ou associés. (Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Abdallah BenMansour, Ahmed Jaballah, Hani Ramadan, Amar Lasfar, Tareq Oubrou, El Hadj Amor, etc..).
Tout d’abord Hassan Safoui admet la séparation du Monde en Musulmans et « Mécréants », (terme qu’il ne conteste pas et reprend dans le débat, les non-musulmans, des « Mécréants » éprouvés ou égarés) il explique que aider un « Mécréant » n’est jamais désintéressé, ce n’est pas juste pour lui venir en aide parce qu’il est en détresse, mais pour affermir un objectif qu’il doit constamment garder à l’esprit, montrer que l’Islam est une belle Religion et participer ainsi à sa diffusion et à son implémentation (da’wa) en influençant le non-musulman.
Poursuivons, sur le port du voile islamique.

« Mais en quoi ça dérange que quelqu’un se cache les cheveux ? C’est-à-dire si tu analyses cela purement sur le droit, il n’y a rien qui pose problème, on peut vous sortir mille arguments, mais rien n’empêche qu’une femme ait un voile sur la tête ! »
[...]
« On dépasse le cadre juridique et on rentre dans le cadre culturel, la visibilité, ces indigènes venus altérer l’identité de la France, où il y avait des cheveux partout, des clochers, des boulangers, des mairies, on se retrouve avec des boucheries Halal et des femmes voilées ? Non, c’est normal que ça crispe, c’est cette crispation qui est à la base, et je peux vous dire que notre problème n’est pas avec les français ou le commun des mortels, il y a toute une machine derrière, une machine qui travaille à l’échelle médiatique. »
[...]
« La question de l’islamophobie est une réalité, elle est institutionnalisée, elle s’installe et il faut réagir à ça, par tous les moyens, s’exprimer, dès qu’on a les moyens de s’exprimer, on s’exprime, pour dire qu’on souffre, j’ai ma Soeur qui est virée du travail, j’ai ma Soeur qui ne peut pas avoir de poste parce qu’elle décide d’avoir un voile sur la tête. C’est de la schizophrénie, ce n’est même pas cohérent. »
[...]
« Il n’y a rien dans l’interprétation de la laïcité qui s’impose à nous en tant que Musulman. Moi, j’ai mon interprétation de la laïcité, c’est que tu me laisses vivre comme bon me semble, et que je vive librement ma référence et non pas que tu me mettes dans la schizophrénie. Sphère publique, sphère privée, ça m’a toujours fait rire ça ! Ça veut dire quoi ? J’ai une penderie chez moi, avec sphère publique, sphère privée ? « La Djellabah, ça c’est privé, je la laisse chez moi ? », non ! »
[33:27]

« Un femme doit avoir le droit de travailler avec son voile, cette Loi est scélérate, elle est indigne d’un pays qui se réclame des Libertés, elle est indigne, c’est une catastrophe. Il faut le dire partout. »
[38:07]

« On n’est pas dans le pays des Bisounours, on est dans un rapport de force avec des gens qui veulent te dire : « toi, ta Religion, c’est la Religion de l’indigène, du colonisé d’hier, de quel droit tu viens t’exprimer ici ? » Il y a cette vision raciste, il y a ce background qui travaille. »
[39:03]

La vidéo a été censurée par les islamistes de l’UOIF, vous pouvez en retrouver une partie sur ce lien 1lien 2

 Hassan Safoui conteste la séparation de la sphère privée et de la sphère publique (qui le « fait bien rire »), un Musulman doit pouvoir exprimer sa Religion sans contraintes où qu’il se trouve, en tout lieu et à toute époque.

Pour Hassan Safoui, la Loi sur le voile islamique est une catastrophe qui viole le droit des Musulmanes, et humilie la communauté Musulmane tout entière par cet acte raciste, une lutte contre « la religion de l’indigène », « de l’ancien colonisé. »

Ce discours qui associe l’interdiction du port du voile à l’école, dans les universités ou dans les entreprises, à un acte raciste islamophobe, est très travaillé et utilisé pour victimiser la communauté Musulmane afin de l’unifier et de la souder contre la « machine médiatique » de l’État qui travaille à détruire les Musulmans.
Une propagande qui permet de manipuler et piloter la communauté Musulmane en cas de futur conflit de même type (caricature de Mohammed, film anti-islam, refus de distribuer de la viande halal ou des menus spéciaux dans les écoles et les entreprises, etc…) .

 

En février 2012, Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), est venu à Nantes pour donner une conférence sur : « Comment changer le Monde, par où commencer ? ». (visible directement sur Youtube)
Quelques extraits des préoccupations des Musulmans invités lors de cette conférence et des questions posées à Marwan Muhammad en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

 -     1541072897-marwan-muhammad Hani Ramadan    1541072942-mosquee-nantes-marwan-muhammad Hassan Iquioussen
-                               Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad, conférencier pour les « vendredis du Savoir » à Nantes.

« - (un auditeur): Quand est-ce que les Musulmans vont se battre pour les Palestiniens ? »
 - (Marwan Muhammad) « Est-ce que c’est une question qui nous concerne ? Est-ce que c’est une question communautaire, la justice ? Est-ce que c’est une question d’humanité ? Est-ce que c’est une question de combat physique ? Est-ce que c’est une question de courage ? Est-ce que c’est une question de religion ? La question de la Palestine, …les massacres qui ont lieu de manière périodique à chaque fois qu’il y a de la colonisation, de l’annexion, des nouveaux bâtiments qui sont établis, des massacres de civils en Palestine, ces questions là, elles nous concernent tous en tant qu’êtres humains, et en particulier en tant que Musulmans. De la même manière que l’on doit se sentir concerné quand il y a un massacre au Cameroun, au Nigéria ou ailleurs.
Simplement, ce conflit là, il est d’une complexité inouïe, dans le sens où il concentre à lui seul des enjeux qui dépassent la région. Il concentre toute une dialectique de chocs des civilisations dans lequel un certain nombre de pays se sont inscrits. Il concentre la souffrance de deux peuples qui viennent construire tout un discours autour d’un conflit politique, territorial, il concentre des questions de religion, il y a des noeuds sacrés qui sont sur place, et on voit que le silence n’est jamais une solution dans ce contexte là.
Et que nous, Musulmans européens, on a un truc à faire la-dessus. Est-ce que ça veut dire qu’on monte dans des bateaux pour aller combattre à Gaza ? Honnêtement, je ne vais pas vous faire de film, ceux qui pensent qu’ils en sont capable et que c’est une manière de contribuer à cette cause, moi je pense que c’est une façon un peu surjouée, un peu extrême de faire ça. »

[...]
De la même façon, il y a un certains nombre de choses que l’on peut faire, d’abord peser sur les politiques, parce que la France, ce n’est pas le dernier des pays à soutenir le régime autoritaire d’Israël, et les exactions que Israël commet de manière périodique en Palestine. De la même façon, on est aussi des consommateurs d’un certains nombre de produits, parmi lesquels des marques qui soutiennent ou financent l’armée israélienne. Oui c’est très bien de s’imprimer de l’injustice qui est faite aux palestiniens, mais c’est encore incohérent de consommer un certain nombre de produits dont on sait qu’une proportion non négligeable des bénéfices sont reversés sous forme de Dons ou sous forme de conscription, soit à l’armée israélienne, soit à des colonies de peuplement en Palestine ou en Cisjordanie. »
[19:33]

La question palestinienne est un thème récurrent dans ce type de conférence, et elle est toujours analysée d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël. Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.
Le but étant bien sûr d’attiser la haine contre l’État d’Israël.

La question du voile :

« La même question se pose aux aujourd’hui, pour un certain nombre de femmes Musulmanes à qui on dit, et c’est le message global en France, notamment sur la question de l’islamophobie : « tu n’es pas la bienvenue. Tu n’es pas la bienvenue, dans ce cercle là, ton foulard n’est pas acceptable, et si tu penses que tu l’as décidé par toi même, ça veut dire que tu t’es déjà fait laver le cerveau, par conséquent ton opinion est non recevable. »
Ce discours là, qu’est-ce qu’il fait ? Il forge un certain nombre de victimes, des victimes qui sont discriminées, des femmes à qui on va dire : « Tu n’as pas le droit de rentrer dans cette banque, Tu n’as pas le droit de rentrer dans ce supermarché, tu n’es pas la bienvenue dans cette salle de sport, tout ça c’est absolument illégal, puisque la loi de 2004 ne porte que sur l’enseignement public jusqu’au lycée, et dans aucun autre cadre que ça.
Elle, elle souffre, elle est discriminée, mais plus grave encore, c’est la victime silencieuse de l’islamophobie, c’est cette soeur qui ne fera jamais d’études parce qu’elle se dit : »A quoi ça sert de faire des études, puisque de toute façon, je serai discriminée à l’embauche, quand j’aurai terminé. » Elle ne mènera jamais d’études de médecine parce qu’elle pense que cela ne sert à rien, elle ne mènera jamais d’études d’architecture ou peu importe, parce que elle n’a pas envie d’aller dans un combat où elle sait à l’avance qu’on va la rejeter, et donc elle, on n’entendra jamais sa voix, puisqu’elle n’aura jamais été victime de discrimination. Mais la seule chose qu’on a tué chez elle c’est un rêve. »

[26:36]

« Face aux discrimination par rapport au port du foulard, que faire ? Est-ce qu’il faut dire : « je garde mon foulard » et j’enlève mon Hijab, ou est-ce qu’il faut le garder ? J’ai envie de dire, chaque femme décide pour elle ce que représente pour elle son Hijab. Ce qu’on ne doit jamais accepter, c’est qu’une femme décide de l’enlever parce que quelqu’un fait pression sur elle. Comme on ne doit pas accepter non plus qu’une femme décide de le porter parce qu’on fait pression sur elle. Quand on force une femme à ôter son Hijab, celle qui témoigne décrit cette situation comme une sensation de viol, une espèce de sentiment qu’on leur arrache un morceau de dignité, on vient leur imposer, on vient leur faire violence dans ce qu’il y a de plus intime chez elle. »
[...]
La question qui me déchire c’est : « Que ressent une femme Musulmane : est-ce qu’elle doit travailler, est-ce qu’elle doit emmener son enfant à l’école, lorsque quelqu’un du cercle citoyen qui se permet de dire : « Tu dois enlever ton foulard, sinon tu n’es pas la bienvenue » et je suis prêt à donner tout mon temps et tous mes efforts pour que ça n’arrive pas, parce que ce n’est pas foncièrement différent de ce que les noirs vivaient dans les années 50-60 aux États-Unis, et ce n’est pas foncièrement différent de ce que les indiens vivaient par les temps coloniaux quand on leur imposait de marcher dans une certaine file plutôt qu’une autre. »
[53:37]

« C’est une violence inouïe de vivre cette discrimination là. « Je te déteste pour l’image que tu renvoies, je te déteste pour ce que tu es, tu n’es pas la bienvenue. » Juste pour un rappel juridique, la Loi de 2004 à propos des signes ostentatoires qui seraient interdits dans l’enseignement, la seule chose qu’elle dit, la seule, c’est que la femme ne peut porter de Hijab dans l’enseignement scolaire quand elle est élève de la maternelle au lycée, mais pas dans l’Université, pas dans l’enseignement privé. Dans n’importe quel autre endroit, elle le porte quand elle veut où elle veut. »
[56:26]

« Avant ça craignait d’être raciste, ça craignait de dire sale Arabe, ça craignait de dire à un noir qu’il n’est pas le bienvenu dans une entreprise, mais on a reconstruit un discours raciste anti-ethnique et anti-culturel en un discours anti-religieux, c’est ça la construction du discours islamophobe. »
[58:37]

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »
[...]
L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis. Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant. »
[...]
« C’est important qu’il y ait des collèges et des lycées qui se construisent en réaction à un système éducatif qui est de pire en pire, pas juste au niveau des discriminations mais aussi sur la question de l’enseignement, on fera des endroits d’excellence où on ne discrimine personne, tout le monde est le bienvenu,…ce sera le meilleur restaurant, celui où tout le monde peut venir et tout le monde se sent à l’aise, mais en même temps, il est complètement en accord avec l’éthique et les règles de l’Islam. »
01:07:04

« Que la discrimination intériorisée, que la discrimination prévisionnelle ne soit pas une cause d’abandon. Par ailleurs, entre le moment où vous passez votre Bac et le moment où vous terminez vos études, il y a 3 ans, 4 ans, 5 ans, qui vous dit que la France dans 5 ans sera la même qu’aujourd’hui  ? …Ce n’est pas un état de fait, et ce n’est pas pour toujours que c’est comme ça. Et qui vous empêche de partir, de construire et de vivre une vie ailleurs, en Belgique, en Suisse au Japon, même si c’est pour un temps ? »
01:35:00

On retrouve les mêmes techniques employées par Hassan Safoui dans sa conférence.
Si un responsable interdit le port du voile islamique ou du Hijab dans une université, une entreprise, cela est considéré par le CCIF de Marwan Muhammad comme un acte raciste et islamophobe, un nouveau racisme anti-musulman, une discrimination et une humiliation pour les Musulmanes, qui souffrent, « qui se font violer dans leur intimité ». Une propagande de victimisation de l’ensemble de la communauté Musulmane.

Marwan Muhammad considère la France comme une poubelle, où chacun est libre de s’habiller comme il veut, quand il veut, où il veut, c’est la “liberté”.

Une tenue correcte est toujours exigée, quel que soit le lieu de travail. Un patron devrait-il autoriser un employé à porter un chapeau de paille ou venir travailler en pyjama sous prétexte que sa religion l’y oblige ?
Par ailleurs, la France n’est ni l’Afghanistan, ni l’Arabie Saoudite, le voile islamique, la burqa et le niqab ne font pas partie des traditions, de la culture, de l’Identité Française. Ces vêtements ne sont pas juste des symboles religieux, ils délimitent la sphère sociale de la femme: elle ne peut serrer la main d’un homme, ne peut se rendre à la piscine et se dévoiler devant les hommes, pratiquer des sports collectifs, elle doit éviter les lieux de promiscuité avec la gente masculine, ne peut épouser un non-musulman.
Une idéologie incompatible avec les concepts de liberté et de valeurs occidentales, que les prédicateurs tels que Marwan Muhammad tentent d’imposer en infiltrant les institutions publiques et privées, et en organisant des campagnes publicitaires médiatisées, la toute dernière en date : « Nous sommes la Nation ! », les Musulmans du CCIF s’octroyant le droit de redéfinir ce qu’est l’Identité Française.
Une campagne qui a tout simplement pour but de museler les citoyens français en les condamnant de racistes et “d’islamophobes” pour toute tentative d’entrave à la pénétration et à la propagation des principes islamiques dans les institutions françaises à caractère privé et public.

Marwan Muhammad déclarait dans une conférence il y a plus d’un an à la Grande Mosquée d’Orly*** :

1541072963-mosquee-orly-marwan-muhammad Hassan Safoui   1541072889-ccif-nous-sommes-la-nation islam
À gauche, Marwan Muhammad en conférence à la Grande Mosquée d’Orly, à droite, campagne d’affichage publicitaire du CCIF

Ce qui correspond à peu de chose près à ce qu’il dit dans sa conférence de Nantes où il explique que le communautarisme n’est pas une mauvaise chose et permettrait aux Musulmans de vivre dans « une bulle », un État dans l’État, une « vie islamique idyllique » avec ses collèges, lycées et institutions islamiques, intégrant les préceptes de l’Islam et rejetant le principe d’intégration républicain à la française, et puis pourquoi pas l’imposer dans le futur (dans trente, quarante ans ?) à toute la France.

Comme autre alternative suggérée aux Musulmans, Marwan Muhammad propose à son auditoire de partir travailler à l’étranger, afin de pouvoir pratiquer librement et sans entraves leur Foi et leur Religion, mais curieusement, bien que l’Occident n’ait d’après lui plus aucune valeur morale et soit soumis au diktat du capitalisme (voir conférence à la Grande Mosquée d’Orly), il ne choisit pas comme destination des pays Musulmans mais des pays de culture bien éloignée de la culture islamique (Belgique, Suisse, Japon) !

Quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans dans l’école coranique de la Grande Mosquée Assalam de Nantes de l’UOIF ? Un Islam Tolérant, ouvert à tous, ou un Islam politique, communautaire, revendicatif et militant voulant imposer ses propres valeurs islamiques au reste de la société ?

-                                                                    1541072918-mosquee-nantes-le-maire-patrick-rimbert Jean-Marc Ayrault

« Étant donné les rapports de force différents selon les tendances de l’Islam, le risque d’une Mosquée unique est de voir une communauté prendre le pas sur les autres. »
Patrick Rimbert – maire socialiste de Nantes (ici en compagnie du premier ministre Jean-Marc Ayrault)

***La conférence vidéo n’est plus en ligne sur le site de la Grande Mosquée d’Orly, l’organisme de presse indépendant Novopress a contacté Mr Hanza, responsable de l’ASCM de la Mosquée d’Orly, pour savoir pourquoi, ce dernier lui a expliqué que la vidéo avait été retirée pour « éviter la polémique ».

8 mai, 2012

A la grande Mosquée de Plaisir, l’islamiste Hassan Iquioussen appelle les Musulmans à haïr et combattre les politiques français qui s’opposent à l’Islam

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 56 min

Plaisir est une commune de l’Ouest de la banlieue parisienne de plus de 30 000 habitants, située dans le département des Yvelines (78).
En 1992, la Communauté Musulmane de la ville donne naissance à l’Association des Musulmans de Plaisir (AMP). La municipalité dirigée par le maire UMP Joël Regnault accorde le 21 juin 2001 un bail pour l’octroi d’un terrain afin d’édifier une grande Mosquée. Le 2 Juin 2003, c’est la pose de la première pierre. Après une longue interruption des travaux, la Mosquée est définitivement achevée et a ouvert ses portes en février 2009.

- A la grande Mosquée de Plaisir, l'islamiste Hassan Iquioussen appelle les Musulmans à haïr et combattre les politiques français qui s'opposent à l'Islam dans Politique Mosqu%C3%A9e-Plaisir                         Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Fid%C3%A8les-en-pri%C3%A8res antisémitisme dans religion
-                               La Grande Mosquée de Plaisir                                                                         Fidèles en prières à la Mosquée de Plaisir

Quel type d’enseignement est délivré aux Fidèles Musulmans fréquentant cette Mosquée ? Un Islam de « Paix et Tolérance » ?
On est en droit de formuler quelques inquiétudes en nous apercevant que dès son ouverture en 2009, Tariq Ramadan, un islamiste prédicateur très médiatique, revendiquant un Islam politique, la création d’un État Islamique, et délivrant des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions, de racisme de la part des français non-musulmans fut un des premier à venir y donner une conférence.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).

-                                                                                            Printemps-des-quartiers-Tariq-Ramadan charia
-                                                                             L’islamiste Tariq Ramadan défend des prédicateurs antisémites

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan qui explique partout que les Musulmans doivent former un Califat, obéir aux Lois de l’Islam la Charia, et qui tient des discours ouvertement antisémite, en expliquant par exemple à la Mosquée de Bruxelles que les Juifs sont « des serpents, une race de vipères », est régulièrement invité à la Mosquée de Plaisir pour y donner des conférences.

On peut trouver sur le site officiel internet de la Mosquée de Plaisir des prêcheurs étrangers diffusant un Islam politique, défendant la loi islamique, la charia, seule loi que les Musulmans doivent suivre, au dessus des institutions et des Lois de la République. On peut citer Gassama Diaby, reçu le 11/02/2011 à la Mosquée de Plaisir, quelques extraits de sa conférence ci-dessous :

« Allah a envoyé des Lois et des chemins à suivre, et même si les ramifications sont différentes, la base est la même, elle revient à Allah.
Toutes les bases convergent vers le même point qui est l’Unicité de Dieu, même les autres religions, qu’Allah a envoyé, la cible ou la base, c’était l’Unicité d’Allah.
La Loi du Ciel ou la Loi d’Allah sont des règles qui englobent tout et qui nous permettent de vivre notre relation verticale avec Dieu et notre relation horizontale avec les gens. Par contre, la Loi Humaine, elle n’est pas capable de régler la relation entre l’Homme et son créateur.
Cette Loi Islamique elle nous recommande le Bien et d’éviter le Mal. Elle nous renvoie vers le Bien et nous incite à faire le Bien et nous met en garde contre le Mal. »
« Les fondements de la Loi Islamique dans le Coran » – Conférence de Gassama Diaby le 11/02/2011 à la Mosquée de Plaisir

La Mosquée de Plaisir reçoit également l’islamiste Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF, imam controversé ayant des discours de défiance envers les non-musulmans et l’Occident, et connu pour dispenser des prêches à caractère antisémite.

-                                                                                                 Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Hassan-Iquioussen2 Coran
-                                                                                                     Hassan Iquioussen à la Mosquée de Plaisir

Quelques extraits de sa conférence « La France, tu l’aimes ou tu l’améliores » donnée le 17/03/2012 à la Mosquée de Plaisir ci-dessous : (hard-copy)

« Là où tu es né, là où tu vis, c’est ton pays. Mais je sais ce qui te dérange.
Le problème que tu as dans la tête c’est que la France ce n’est pas un pays Musulman. « Comment peux-tu me demander d’aimer un pays qui n’est pas Musulman ? » C’est ça le problème en vérité ! Alors je vais te répondre :
Est-ce que la Prophète aimait la Mecque, oui ou non ? La Mecque était Musulmane ? Non, la Mecque était anti-musulmane. Il l’aimait ou il ne l’aimait pas ? Il l’aimait. Ce n’est pas que tu peux aimer ton pays même s’il n’est pas Musulman, tu peux aimer ton pays même s’il est contre l’Islam. Puisque le Prophète aimait la Mecque.
Parce que vous confondez mon pays, et les dirigeants de mon pays.
Les dirigeants de la Mecque qui combattaient le Prophète et l’Islam, il ne faut pas les aimer, c’est évident, c’était des ennemis de Dieu. Il nous est demandé de ne pas prendre comme amis et de ne pas aimer les ennemis de Dieu et du Prophète. Et c’est logique, tu ne vas pas aimer celui qui a tué ton père, tu ne vas pas aimer celui qui est en train de violer ta soeur. C’est un ennemi, il faut le combattre, il faut le rejeter. Donc, ceux qui combattent Dieu et son Prophète et l’Islam, la justice, il est tout à fait normal que ton coeur ne puisse pas les aimer, et c’est tout à fait normal que tu aies de l’aversion, de la haine envers eux, et que tu fasses tout pour les combattre.
Donc vous confondez la France en tant que pays ayant sa sphère géographique avec sa Culture, son Histoire, et des hommes politiques, des femmes politiques, des intellectuels, je ne sais trop qui, qui eux, combattent l’Islam et les Musulmans, combattent ce qui est bon. Ces gens là, tu as le droit de les détester et de les combattre. »
[...]
Le Peuple est victime de l’ignorance, el djahal, le Sheitan (le diable) et d’une minorité politique, économique, des gens qui ont un pouvoir politique économique qui dirige manipule les masses, le peuple et qui essaie de créer un mur entre le Prophète et les Musulmans, entre la justice, la vérité et le reste du peuple, pourquoi ? Parce que ces gens là exploitent les peuples. Cela a été toujours été comme ça, lisez le Coran, vous allez voir. Qui combattait les Prophètes ? Les notables, les dirigeants, ceux qui avaient le pouvoir économique, politique, médiatique, etc…Ce sont ces gens là, ils ne sont pas nombreux, qui commandent et qui combattaient les Prophètes. C’est pas le Peuple en lui-même, le Peuple n’est qu’une victime, comme toi Musulman, comme le Prophète, tu es une victime.
Il faut donc faire la distinction entre les vrais ennemis, et le peuple qui est victime d’un ennemi commun. Regardez, le Prophète est allé faire la da’wa, il a discuté avec, il n’ont pas voulu devenir Musulmans, le Prophète fait un deal avec eux, on si vous ne dîtes rien, on devient amis, la Mosquée on se combat pas. Vous savez ce qu’ils ont fait les traîtres ? Ils ont appelé tous les délinquants de la ville, et ils ont dit : « lapidez-le ! » Le Prophète a réussi à se sauver et se cacher. »
[...]
« Il faut que l’armée française quitte l’Afghanistan, parce que nous sommes en train de tuer des innocents. Le peuple afghan est victime de l’Impérialisme mondialiste américain, et malheureusement, nous y participons. La meilleure façon d’aider les afghans, c’est quoi ? C’est de faire pression sur nos hommes politiques pour qu’ils retirent l’armée française d’Afghanistan. »
38:00
[...]
Cette loi scélérate qui empêche les jeunes filles de s’habiller comme elles veulent, elle est horrible, non ? La loi de mars 2004, vous n’êtes pas d’accord avec elle ? Mais il faut la combattre la Loi ! Vous savez comment on la combat ? On fait pression sur les députés, parce que ce sont les députés qui l’ont voté. »
42:00
[...]
« La liberté religieuse, il faut la protéger, sinon, ils vont la découper petit à petit. Cela peut se faire en 20 ou 50 ans. Il ne faut pas se barrer et fuir. « Ils ont interdit le voile, la Burqa, et maintenant ceci », alors je fais la Hijra (émigrer vers un pays Musulman). Fuyard ! Lâche ! Peureux ! Pourquoi tu te barres ? Quand il y a un problème dans un bateau, il ne faut pas partir, il faut régler le problème. »
43:20

Face aux cris de détresse des Musulmans qui sont malheureux et qui ne peuvent aimer ce pays car « la France n’est pas un pays Musulman », Hassan Iquioussen rétorque qu’il ne faut pas en vouloir au pays et à son peuple, mais aux dirigeants politiques, ce sont eux qu’il faut haïr et combattre pour qu’un jour la France puisse devenir un jour un pays Musulman.
Hassan Iquioussen utilise comme exemple à suivre l’image du Prophète Mohamed qui a conquis la Mecque de haute lutte face aux non-musulmans par la guerre, la patience et la ruse.
Iquioussen appelle, comme l’avait fait le Prophète en son temps, les Musulmans à lutter contre les politiques et les intellectuels qui font obstacle aux revendications communautaristes islamiques, militer par exemple pour l’abrogation de la loi sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école (loi de mars 2004) e nfaisant pression sur les députés.

Vous pouvez ensuite écouter la deuxième partie de la conférence, intégralement disponible sur la chaîne de la Mosquée de Plaisir, où les Musulmans débattent avec Hassan Iquioussen du meilleur moyen pour islamiser totalement la France, comment éviter les erreurs, et quelles méthodes adopter pour placer des députés Musulmans à l’Assemblée Nationale, en prenant comme exemple Philippe Grenier, premier député Musulman élu au XIX Siècle.


L’Islam diffusé dans la Grande Mosquée de Plaisir vous semble-t-il en accord et compatible avec les principes républicain de Liberté, Égalité, Fraternité ? Quelle idéologie et quelles Valeurs sont inculquées dans les esprits des Musulmans venant suivre les prêches de ces « savants » Musulmans ?
Cela va-t-il dans le sens de l’intégration et de la cohésion de la République ? Ou cela peut-il au contraire créer de l’animosité envers la France, ses institutions, ses traditions ?

-                                                       Joel-Regnault Hani Ramadan
« Si, à tort, ils(les musulmans) ont pu penser que la ville bloquait le projet, ma signature prouve le contraire. A Plaisir, les Musulmans sont regardés avec le même esprit que les autres habitants. Il n’y a aucune ambiguïté à leur égard. J’ai eu le courage de remettre en route ce centre culturel. Nous ne sommes pas nombreux dans le département à répondre à ce besoin. »
Joël Regnault – maire UMP de Plaisir – juin 2005

-                                        Mosqu%C3%A9e-Plaisir-Hani-Ramadan2 Hassan Iquioussen
« Il n’est pas permis de regarder une étrangère sans nécessité. Le fait de regarder une femme avec l’intention de l’épouser, il est alors possible de regarder son visage et ses deux mains. »
Conférence d’Hani Ramadan « Le mariage et la famille » à la Mosquée de Plaisir le 17/10/2010 (hard-copy)                                                                                                                   

12

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir