12 mai, 2018

L’imam antichrétien et antisioniste Mourad Hamza de la Mosquée d’Aix-en-Provence prédit la destruction prochaine d’Israël

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 56 min

Le sud-est de la France est soumis depuis quelques décennies à une intense campagne d’islamisation liée à deux facteurs : la forte population musulmane qui s’y développe, et les centaines de Mosquées construites pilotées par des prédicateurs diffusant une violente propagande islamiste antioccidentale, antichrétienne et antisémite, comme on le voit dans les Mosquées de Marseille (lien 1, lien 2), Montpellier, Toulouse (lien 1, lien 2), Nice ou Nîmes entre autres, avec le soutien des élus locaux.
Sur Aix-en-Provence, la communautarisation de la population islamique a donné lieu a une enquête de près d’un an qui a conduit le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez à fermer une salle de prière «un lieu de référence influent de la mouvance salafiste».
Les prêches de l’imam Charef M’Rabet ainsi que les messages diffusés par sa nièce auprès des habitants du quartier ont poussé le préfet à prendre cette mesure radicale «la fréquentation de ce lieu de culte est en forte hausse, notamment sous l’influence de son actuel imam. Il se signale par le caractère radical de ses interventions, tant lors des prêches drainant une audience de 300  fidèles lors de la prière du vendredi que sur son compte Facebook qui diffuse et relaie ses théories. Il prône un islam rigoriste, appelant à la discrimination et à la haine, axé sur son animosité à l’égard des autres cultes».
Des propos qui «tendent à rejeter l’autorité de l’État ainsi que la laïcité, la démocratie et les constitutions qui sont contraires à la loi divine».

Cette salle de prière fermée n’est évidemment pas le seul foyer de radicalisation, des pressions politiques, des prières de rue sont organisées afin d’obtenir des lieux de culte. On peut noter également l’association Le Chemin Des Vertueux (LCDV) dirigée par l’imam fondamentaliste Mourad Hamza, qui dispose d’une Mosquée pour endoctriner une partie de la communauté musulmane d’Aix-en-Provence, et d’une page Facebook pour diffuser ses prêches.

-                                             L'imam antichrétien et antisioniste Mourad Hamza de la Mosquée d'Aix-en-Provence prédit la destruction prochaine d'Israël dans Politique 1526074780-mosquee-arles-morad-hamza-lcdv

-                                                                        1526077192-mosquee-aix-en-provence-mourad-hamza-marseille Aix-en-Provence dans religion

-                                            1526069238-mosquee-aix-en-provence-morad-hamza Allah

Le prédicateur antioccidental, antichrétien et antisioniste Mourad Hamza est un imam influent diffusant sa doctrine fondamentaliste dans les Mosquées du sud-est de la France, dont Arles, Marseille et Aix-en-Provence.

Mourad Hamza méprise la religion chrétienne et les Chrétiens en dénigrant par exemple les fêtes religieuses, « le 25 décembre n’a rien à voir avec Noël », d’après lui. Une manière de stigmatiser la communauté chrétienne, qui vit dans l’erreur et est donc méprisable.

La doctrine de Mourad Hamza repose sur une application stricte de la charia. Un fornicateur, accusé par quatre témoins, doit subir « un châtiment de cent coups de fouet ». Mourad Hamza est également spécialiste des théories du complot, les Musulmans seraient sciemment persécutés par le gouvernement ou des organismes occidentaux.

Les Musulmans n’étant pas encore majoritaires en France, les lois de la charia, comme le châtiment du fouet, sont pour le moment inapplicables. Les Musulmans sont donc confrontés à une situation conflictuelle quotidienne avec les autorités et la population française, ils évoluent donc en France dans un environnement hostile qui les empêche de vivre libre, selon les principes sains des lois coraniques.
D’après Mourad Hamza, dans une de ses conférences données à la mosquée d’Aix-en-Provence, on crache sur les Musulmans tous les jours devant les arrêts de bus, on les fait pleurer :

Image de prévisualisation YouTube

« Vous avez vu la guerre faites aux Musulmans, le mot a été utilisé cette semaine combien de fois ? La guerre c’est une guerre de mots, quand les média salissent tout le monde ! Et quand on leur demande : « vous faites la guerre aux musulmans ? » – « Qu’est-ce que tu dis ?, c’est grave ce que tu dis ! »
Est-ce qu’ils se sont mis un jour à la place du Musulman, qui subit tout ce matraquage médiatique, et dès qu’il sort dans la rue, tous les jours nous avons des révélations, il m’arrive des appels de gens qui pleurent, à cause des enfants à l’école, à cause de nos grand-mères, de nos mères qui sont voilées et qui se font cracher aux arrêts de bus tous les jours ! »
[03:15]
Mourad Hamza à la Mosquée d’Aix-en-Provence – « la guerre des média contre les musulmans » 17 novembre 2017 (hard-copy)

Une propagande victimaire assez classique (qui occulte le fait que des milliers de Mosquées ont été construites en France en l’espace de trois décennies pour satisfaire la communauté musulmane !) visant à souder la communauté musulmane contre un ennemi commun : l’Occident chrétien.

Mourad Hamza est également proche de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, qui veut instaurer un califat islamique en Europe. Le 16 mars 2018, il participait à une soirée de soutien pour l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, l’école coranique de formation des imams de la confrérie des Frères Musulmans en France, en compagnie de Moncef Zenati.

-                                                  1526069238-mosquee-aix-en-provence-morad-hamza-iesh antisémitisme
Le prédicateur Mourad Hamza est proche des réseaux de l’Islam politique antioccidental des Frères Musulmans. Il a par exemple participé à une conférence en soutien à l’IESH, l’école coranique de formation des imams des Frères Musulmans de Château-Chinon.

Rappelons que l’IESH de Château-Chinon a comme membre fondateur l’éminent prédicateur égyptien Youssef Al Qaradawi qui appelle dans ses prêches télévisés et diffusés devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs et des Chrétiens.

-                                         1526074970-mosquee-uoif-moncef-zenati-resistance antisionisme

-                                                       1526072075-mosquee-uoif-moncef-zenati charia
Le prédicateur antisioniste Moncef Zenati, proche de Mourad Hamza avec lequel il donne des conférences pour l’UOIF, la confrérie des Frères Musulmans en France, milite dans les Mosquées de France pour la résistance palestinienne contre l’oppression israélienne, et promeut la charia islamique comme loi de gouvernance, incompatible avec les valeurs occidentales.

Moncef Zenati, compagnon de route de Mourad Hamza, est un fervent militant politique antisioniste de l’UOIF qui appelle dans ses articles et conférences à la destruction d’Israël, « l’entité sioniste qui a volé la terre des palestiniens ».

Pour justifier la libération de la Palestine, Mourad Hamza est prêt à toutes les mystifications et affabulations en racontant des histoires sans queue ni tête à ses Fidèles Musulmans. Dans une de ses conférences données à Aix-en-Provence le 8 décembre 2017, le prédicateur justifie le jihad islamique contre Jérusalem et explique que l’Église du Saint-Sépulcre aurait été donnée à une famille musulmane jusqu’au jugement dernier, ce qui justifierait que la terre sainte appartienne aux Musulmans ! Extraits :
Image de prévisualisation YouTube

« En 634, « le patriarche de cette ville (Jérusalem) ne veut pas nous donner les clés, il faut que tu viennes ». Il est venu sur son cheval de Médine, je ne sais pas combien de kilomètres il a parcouru, 2000 à 3000 kilomètres, de Médine jusqu’à Jérusalem sur son cheval. Il arrive aux portes de Jérusalem. « C’est des byzantins, ils ont derrière eux une grande civilisation, ne fais pas ça ! »  (id est : n’envahit par leur territoire) « . « Si quelqu’un d’autre l’avait dit je l’aurais frappé ! Nous étions moins que rien, Allah nous a élevés par quoi ? par l’Islam ». Sophronius, le patriarche en 634 et tous les hommes d’église avec lui : « c’est lui qui est dans les Écritures à qui on donnera la clé ». La clé de quoi ? La clé de Jérusalem. »
[...]
« Qui a la clé de cette Église ? C’était une famille qui tenait l’entretien et les clés de cette Église. L’Église la plus sacrée de la chrétienté, divisée entre ses Églises arménienne, maronite, catholique, la plus sacrée ! Elle lui donne la clé, et lui dit, elle est à vous et à votre descendance, jusqu’au jour du jugement dernier ! » Aujourd’hui, la famille qui tient les clés de l’Église la plus sacrée de la chrétienté, c’est une famille musulmane ! »
[...] C’est grâce à cette khilafa (gouvernance) qu’Allah a redonné Jérusalem aux Musulmans. »
[13:50]

Dans le cadre des conquêtes islamiques lancées par les jihadistes à travers tout le moyen-orient et le Maghreb, les conquérants musulmans ont assiégé Jérusalem.
Après deux ans de siège, en 636, le patriarche chrétien Sophronius finit par ouvrir la porte de Jérusalem aux combattants Musulmans, en ayant négocié la reddition de la ville à condition de ne pas massacrer les Chrétiens.
Le calife Omar tient parole mais, dans le cadre de la capitation (pacte d’Omar), il met en place une taxe que doivent acquitter les pèlerins Chrétiens qui veulent continuer à prier dans l’Église du Saint-Sépulcre, là où se trouve le tombeau du Christ. Cette taxe individuelle d’entrée est perçue par les gardiens de la famille musulmane Nusseibeh qui se voit attribuer les clés de la porte de l’Église.
Ce ne fut que plus tard, au XVIème siècle, que la porte de l’Église fut partagée avec la famille musulmane Joudeh, plus en bon terme avec les autorités turques de l’époque. La taxe individuelle d’entrée ne fut abolie qu’en 1831 par Ibrahim Pascha, mais les familles musulmanes continuent par tradition de garder l’accès de l’ouverture du Saint-Sépulcre.

C’est donc bien deux familles musulmanes qui tiennent aujourd’hui les clefs de l’Église du Saint-Sépulcre, mais c’est un vestige des conquêtes jihadistes par la force militaire et la soumission, nullement lié à un quelconque héritage culturel musulman, et cela ne justifie en rien l’appartenance de cette terre, ni de l’Église, aux Arabes jusqu’au Jugement Dernier !

Le combat politique pour la libération de la Palestine reste une priorité comme dans la plupart des Mosquées de France. Pour Mourad Hamza, dans une conférence donnée à la Mosquée d’Aix-en-Provence, le soda Coca-Cola, symbole de la puissance américaine, est immoral à la consommation pour les Musulmans :

Image de prévisualisation YouTube
« Éthiquement, est-ce qu’on a le droit de boire du Coca ? D’abord, c’est une multinationale qui verse beaucoup d’argent à travers ses fondations, et finance des colonies en Palestine. Ça veut dire qu’elle donne de l’argent pour que les gens aillent là-bas spolier la terre. Est-ce que toi tu veux participer à ça ? »

Mourad Hamza, fait également miroiter aux Musulmans la défaite prochaine d’Israël, puissance arrogante qui nargue les Musulmans et le Monde, et annonce sa prochaine destruction, tel que prophétisé d’après lui, dans le Coran :
« Jamais Israël n’a atteint un tel pouvoir, une telle puissance. En 1987, pendant l’opération Moïse, ils vont faire venir des falashas, des Juifs d’Éthiopie, 35 000 Juifs descendent en un jour, et je ne vous dis pas tous les pays qui versent de l’argent aujourd’hui à Israël, l’Allemagne, les États-Unis, dans leur budget, il y a une partie pour Israël. »
[18:27]
« J’avais 11 ans en 1948, on est le 15 mai 1948, quand il y a eu la déclaration de l’indépendance de l’état hébreu, on avait une voisine qui était juive, très âgée, elle est venue en pleurant. – « Aujourd’hui c’est un grand jour pour vous ! ». – « Ce n’est pas un grand jour pour nous ». – « Pourquoi ? » – « Le fait de réunir tous les Juifs dans un seul endroit, ce n’est pas bon pour nous, c’est faciliter à leurs ennemis de les anéantir ».
« Regardez ce que dit Allah : « Allah va casser votre orgueil, il va casser votre puissance, pourquoi ? Il va vous envoyer des gens qui vont vous faire le mal, on va le voir sur votre visage… La puissance matérielle ne vaut rien. »
[20:10]
Conférence de Mourad Hamza donnée à la Mosquée d’Aix-en-Provence le 8 décembre 2017

-                                                                       1526069238-mosquee-aix-en-provence-maryse-croix-catholique chrétiens

Le maire de la ville d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, fière d’exhiber sa croix catholique, laisse prospérer l’Islam radical antichrétien diffusé par Mourad Hamza dans la commune dont elle a la charge, favorisant ainsi la destruction de la cohésion sociale, la montée du communautarisme, de la haine de l’Occident et l’importation du conflit israélo-palestinien.

26 septembre, 2017

Le prédicateur proche des Frères Musulmans Abdelhamid Youyou : « l’antisémitisme est né de la rencontre entre Chrétiens et Juifs »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 09 min

Avec l’afflux de l’immigration massive arabo-musulmane de ces quarante dernières années, l’idéologie islamique de l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (UOIF) s’est enracinée dans plusieurs régions de France.
Pour avoir la paix sociale et bénéficier du vote musulman, des élus locaux ont pactisé avec ces islamistes. La région lilloise, la Seine-Saint-Denis, la Provence Alpes Côtes d’Azur sont particulièrement touchées.

-                                                             Le prédicateur proche des Frères Musulmans Abdelhamid Youyou :
En Seine-Saint-Denis, le maire communiste de La Courneuve Gilles Poux (au centre) a collaboré à l’implantation des Frères Musulmans (UOIF) dans la ville, devenue un véritable fief de cette organisation politique antioccidentale en France.

-                                                                 1529829331-mosquee-saint-denis-didier-paillard-ahmed-jaballah Abdelhamid Youyou dans religion

Didier Paillard, maire communiste de Saint-Denis, en réunion de travail avec le dirigeant de la confrérie des Frères Musulmans Ahmed Jaballah le 24 juin 2011. Le maire a collaboré activement à l’implantation des islamistes dans la ville des rois de France.

Il est tout à fait intéressant de constater que ces milliers de prédicateurs Musulmans venus trouver refuge en France, fuyant la misère de pays sous doctrine autoritaire, qui se sont vus octroyés tous les droits, la liberté de pratiquer leur culte, la construction de plusieurs centaines de Mosquées cathédrales en moins de quarante ans sous la bienveillance, souvent le financement et les applaudissements des élus locaux, ministres, maires, sénateurs et députés, utilisent cette liberté d’expression pour critiquer et vilipender l’Occident qui les a accueilli !

-                                         1529829759-mosquee-youyou-martine-aubry Ahmed Jaballah

Le maire socialiste de Lille Martine Aubry (à droite) a oeuvré personnellement à l’installation de l’idéologie islamique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans sur la région lilloise. Au centre, Amar Lasfar, le dirigeant de la branche des Frères Musulmans en France, à gauche l’adjoint au maire Pierre de Saintignon.

-                                           1529829760-mosquee-youyou-abdelhamid-youyou Allah

-                                                          1529829760-mosquee-youyou-abdelhamid-youyou-bruxelles Amar Lasfar

-                                                                1529830509-mosquee-youyou-mosquee-strasbourg antisémitisme

Le prédicateur Abdelhamid Youyou (photo du haut), qui officie dans les plus grandes Mosquées sous influence de l’UOIF (Grande Mosquée de Strasbourg, Grande Mosquée de Lille, Mosquées radicales de Bruxelles, etc…) est un des meilleurs représentants de la doctrine des Frères musulmans en Europe, à l’instar de Tariq Ramadan, Marwan Muhammad, Nabil Ennasri, Ahmed Miktar, Tareq Oubrou, Abdallah Ben Mansour, Abdallah Dliouah, Ahmed Jaballah entre autres.

-                                                      1529829331-mosquee-youyou-ramn-2017 antisionisme

-                                                             1529829331-mosquee-youyou-ramn-2016 Aristote

Abdelhamid Youyou participe régulièrement au Rassemblement Annuel des Musulmans du Nord de la France (RAMN) au grand Palais de Lille (affiches de 2016 et 2017), réunissant plusieurs islamistes politiques antioccidentaux et antisionistes proche des Frères Musulmans.

Avec parmi les invités, le prédicateur antioccidental et antifrançais Nabil Ennasri, l’imam misogyne et antisémite Rateb Al Nabulsi (qui a finalement été déprogrammé en 2016 face à la pression des associations).
Ou encore le porte-parole du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, qui veut transformer la France en un pays musulman, pour cela, il encourage le communautarisme, et milite pour la construction des écoles musulmanes, afin de forger une société parallèle en conflit avec la société civile française et occidentale.

-                                    1529829331-mosquee-youyou-marwan-muhammad charia
« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad à la Mosquée d’Orly

Pour comprendre plus précisément la doctrine des Frères Musulmans, quelques extraits ci-dessous d’une conférence donnnée par Abdelhamid Youyou pour la Ligue de l’Entraide Musulmane sur le média alternatif islamique Médiane TV le 13 juillet 2010.

Image de prévisualisation YouTube

« L’islamophobie c’est une maladie. D’où le mot phobie dans le concept, dans la notion de l’islamophobie. Une phobie, c’est quand ça dépasse la limite, quand ça dépasse le juste milieu des choses, ne serait-ce que de 1%. On est tous malades quelque part comme disaient certains psychanalystes. On est tous malades, d’accord, mais quelle différence entre nous qui sommes là, et ceux qui sont dans un asile psychiatrique ?
La différence, c’est que eux, ils ont quelques degrés de plus que nous par rapport à cette façon de voir les choses. Ça veut dire que l’on est tous plus ou moins prédisposés à le devenir, si jamais on ne fait pas attention, si jamais on n’avait pas cette relation avec Allah, si jamais on ne fait pas attention à tout ce qui est interdit, qu’il ne faut pas toucher, qu’il ne faut pas consommer ou autre. Dans ce cas on est tous prédisposés à l’être. C’est dans le Coran. »

[12:54]
Abdelhamid Youyou, conférence sur « les moments fondateurs de l’Islamophobie » pour la Ligue d’Entraide Islamique le 13 juillet 2010

Sans précisez le fond de sa pensée, le prédicateur explique aux Musulmans que le meilleur moyen de ne pas sombrer dans la folie, la maladie de l’islamophobie, c’est de respecter les commandements d’Allah et ses interdits. Autrement dit, est intrinsèquement islamophobe celui qui n’est pas Musulman !
En vérité, cette affirmation constitue un moyen simple d’interdire toute critique de l’Islam sous peine d’être traité de malade mental, et d’imposer ainsi progressivement dans les institutions laïques et républicaines les préceptes de la charia coranique : voile islamique, menu sans porc ou sans viande dans les cantines scolaires, non mixité sociale homme/femmes, etc..

« À partir de la philosophie et de la société grecque on parle de racisme. Le racisme c’est une critique de la race, quand une race critique une autre race, quand une race se considère supérieure, ou voit avec dénigrement une autre race qu’il considère inférieure. Vous lisez Aristote, vous verrez que dans son texte il pensait que les libres citoyens athéniens étaient seuls à se considérer comme hommes libres. Toutes les autres contrées, tous les autres pays, tous les autres peuples pour l’esprit et la raison athénienne grecque, pensaient que c’étaient des barbares. Les races sont donc un terme dont on retrouve les traces chez Aristote, et ainsi de suite.

L’antisémitisme c’est le moment de rencontre entre Chrétiens et Juifs, est né l’antisémitisme. C’était plus Chrétien qu’autre chose. Ce n’était ni grec, ni philosophique, ni autre.
Ce n’est pas une question de civilisation, ce n’est pas une question de race. Donc l’antisémitisme, c’est que vous êtes sémites, vous avez une religion sémite, nous on est européens, on est aryen, donc le problème se pose à ce niveau là.
L’islamophobie vient en troisième lieu. Cela concerne l’Islam, le racisme concerne la race, relatif à la race, l’antisémitisme, parce que les Juifs étaient sémites et les Chrétiens ne l’étaient pas, surtout les Chrétiens européens. Parce qu’on ne parlait pas d’antisémitisme des Chrétiens d’Orient. Ce sont tous des sémites, dans ce sens là. On a commencé à parler d’antisémitisme qu’au moment où les Juifs ont été persécutés au deuxième, troisième, quatrième siècle, jusqu’au Moyen-âge, et même jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, avant que les Juifs ne soient déclarés citoyens par Bonaparte en 1807.
On parle aujourd’hui d’islamophobie comme un terme que l’on a forgé pour déterminer exactement de quoi il s’agit. Le racisme, on n’a pas cru que c’était une maladie, parce que on essayé de le justifier philosophiquement, je citais Aristote tout à l’heure. L’antisémitisme, ce n’est pas une question de race, mais qui est en relation avec la religion sémite qui nous vient d’un autre monde, qui nous vient de l’Orient. Et nous, Chrétiens occidentaux, on pense que notre religion n’est pas sémite, donc cette guerre antisémite.
L’islamophobie aujourd’hui concerne l’Islam, cela concerne la religion en tant que tel. Cela ne concerne ni la race, ni l’origine sémite, il n’empêche que l’islamophobie est aussi une forme de racisme, aussi une forme d’antisémitisme, il ne faut pas oublier ça. »

[18:05]

« Pourquoi les Musulmans sont toujours enfermés dans une salle d’attente ? On attend quoi ? Qu’on nous massacre ? Au sens large du terme. Qu’on nous massacre au sens de purification ethnique ou autre, mais qu’on nous massacre et qu’on nous matraque tout le temps, et qu’on nous tape sur l’esprit tout le temps : une fois le voile partiel, une fois le voile intégral, une fois je ne sais pas quoi, une fois telle ou telle bavure, une fois tel ou tel assassinat, non, il faut agir dans le bon sens, il faut donner l’exemple de cette action, qui serait en principe différente des actions que l’on voit, et dont on est victime aujourd’hui. »
[27:47]

Les discours sont rodés afin de développer et affermir la communauté islamique en Europe par le dénigrement de la civilisation occidentale européenne.
L’Occident serait à l’origine de tous les maux sur Terre : racisme, antisémitisme, islamophobie, intolérance.
Les Musulmans vivraient donc en Europe en terrain hostile, dans une société perverse et malsaine qu’il est impératif de transformer et d’islamiser pour la rendre compatible aux principes coraniques du Prophète Mohamed. Ne pas rester inactif, car l’islamophobie serait une forme d’antisémitisme, les Musulmans se doivent de réagir, et ne pas « attendre qu’on les massacre », afin d’éviter une purification ethnique.

Abdelhamid Youyou prétend que le racisme serait né avec Aristote, donc avec la civilisation hellénistique, racine de l’Occident.

-                                                                                    1529829331-mosquee-youyou-nubiens-esclaves-3 chrétiens

-                                                      1529829759-mosquee-youyou-nubiens-esclaves-1 christianophobie

-                                                              1529829331-mosquee-youyou-nubiens-esclaves-5 Coran

-                                                      1529829759-mosquee-youyou-nubiens-esclaves-2 Didier Paillard

-                                                                          1529829331-mosquee-youyou-nubiens-esclaves-4 Esther

Contrairement à ce que prétend Abdelhamid Youyou, le racisme existe depuis que l’Homme existe, et est souvent en connexion avec l’esclavage, la domination d’un peuple sur un autre, comme dans toute civilisation. On retrouvait déjà en Afrique, dans l’Égypte ancienne, des noirs africains capturés servant comme esclaves, bien avant l’époque d’Aristote.

D’après Abdelhamid Youyou, l’antisémitisme serait apparu avec le Christianisme, le « moment de rencontre entre Chrétiens et Juifs ».
Ce qui est absolument faux, puisque l’antisémitisme est présent dans les récits bibliques bien avant la naissance du Christianisme, comme la persécution et la déportation des Juifs d’Israël vers Babylone. Le livre d’Esther de la Bible (Ancien Testament), raconte par ailleurs la tentative d’éradication des Juifs par le grand vizir Haman en Perse, où il n’y avait pas de Chrétiens à l’époque.
Les Romains ont persécuté les Juifs, jusqu’à détruire leur Temple de Jérusalem en 70.
Mettre l’antisémitisme sur le dos du Christianisme, même si par périodes les Juifs ont souffert de persécution, est une manière de culpabiliser et de décrédibiliser l’Occident par rapport à la civilisation islamique, qui serait un modèle de tolérance.
Jésus ne dit-il pas dans la Bible : « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. »Jean 4:22 ?

-                                    1529829759-mosquee-youyou-la-bible-esther France

Jacopo Amigoni peint au XVIIIème siècle un épisode de la Bible de l’Ancien Testament, « l’évanouissement d’Esther ». La reine Esther s’évanouit au moment où elle rentre dans le palais pour prévenir le roi Assuréus du plan d’extermination des Juifs élaboré par le grand vizir Haman. Elle finira par sauver le peuple Juif. Cet épisode est à l’origine de la fête de Pourim dans la communauté juive.

Par ailleurs, Abdelhamid Youyou qui explique que l’antisémitisme serait une idéologie chrétienne, ignore superbement les pogroms et persécutions des Juifs dans le monde musulman pendant des siècles, et oublie sciemment de citer les versets du Coran et de la Sunnah du Prophète Mohamed, distribués en millions d’exemplaires dans les grandes surfaces des enseignes de France (FNAC et autres) et dans les Mosquées, incitant à la haine du Juif.

-                                              1529830356-mosquee-youyou-dhimmi Frères Musulmans

L’Islam est une idéologie profondément antisémite et antichrétienne. Les Juifs et les Chrétiens, citoyens de seconde zone dans le monde musulman pendant des siècles, devaient s’acquitter d’une taxe, la jizîa et s’humilier en la payant (ils recevaient une gifle ou une tape sur la tête au moment de payer la taxe).

« Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. »
Le Coran 5:82

Selon Abou Hourayra, le Prophète Mohamed a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : “ Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! ”, à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »
[Bukhari et Muslim] cité dans « Les jardins des vertueux » par l’imam an-Nawawi p500

«La main de Dieu est entravée», disent les juifs. Entravées soient leurs propres mains, et maudits soient-ils eux-mêmes pour ce blasphème ! »
Le Coran 5:64

« Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière».
[Bukhari et Muslim] cité dans « Les jardins des vertueux » par l’imam an-Nawawi p391

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur Safwat Hijazi, qui se dit « fier d’être antisémite » sur les chaînes de télévision égyptienne, était un invité de prestige dans les Mosquées proches de l’UOIF avant son arrestation en 2013 par le nouveau gouvernement égyptien. Abdelhamid Youyou occulte totalement l’antisémitisme diffusé par la propagande des Frères Musulmans. D’après lui, seuls les Chrétiens seraient antisémites !

Quel effet cette idéologie véhiculée par Abdelhamid Youyou et ses associés a-t-elle sur l’endoctrinement de masse de milliers de Musulmans sur le territoire français ? Ne risque-t-elle pas d’engendrer des conflits futurs, du ressentiment, contre les occidentaux qui « chercheraient à les massacrer » ? Où est le message de fraternité, de paix et de tolérance ?

28 juillet, 2017

Avancement du projet de la future grande Mosquée Aïcha de Montpellier, pilotée par le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 14 min

La ville de Montpellier est devenue en quelques décennies un temple de l’Islam radical du sud de la France, la ville est connue pour recevoir des prédicateurs fondamentalistes qui endoctrinent plusieurs milliers de Musulmans au rejet de l’Occident, à la haine du Juif.

On peut citer la Mosquée de l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH), dans le quartier des Cévennes, filiale de l’organisation politique des Frères Musulmans qui reçoit des prédicateurs antioccidentaux et antisémites, tels Hassan Iquioussen et Hani Ramadan ou encore Abdallah Ben Mansour, un des fondateurs de l’UOIF et défenseur de la Charia.

Image de prévisualisation YouTube

Les Musulmans maintiennent la pression sur la société occidentale en montrant leur visibilité par des prières de rue à Montpellier, ici, le 25 novembre 2016, devant la Mosquée de l’UMH.

-                                           Avancement du projet de la future grande Mosquée Aïcha de Montpellier, pilotée par le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi dans Politique 1536783715-mosquee-aicha-uoif-2

-                                                      1536783715-mosquee-aicha-uoif Abdallah BenMansour dans religion
Le 17 avril 2016, l’UOIF organise au parc des expositions de Montpellier, avec le support des instances de la Mosquée de l’UMH, sa 4ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Languedoc-Roussillon (RAMLR) avec comme tête d’affiche les prédicateurs fondamentalistes antioccidentaux Hassan Iquioussen, Hani Ramadan, Abdallah Ben Mansour et Tareq Oubrou.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur antisémite Hani Ramadan est un invité de prestige de la Mosquée de l’UMH sur Montpellier

-

-                                                    1536783761-mosquee-aicha-hani-ramadan-2 Aïcha

-                                                           1536783761-mosquee-aicha-hani-ramadan antisémitisme

Conférences du prédicateur antioccidental et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH) le 25 avril 2015 et le 6 février 2016.

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur proche des Frères Musulmans Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, Hassan Iquioussen est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée UMH de Montpellier.

-                                         1536783761-mosquee-aicha-helene-mandroux antisionisme

Inauguration de la Mosquée l’Union des Musulmans de l’Hérault (UMH) le 15 décembre 2013, en présence de l’ex-maire socialiste de la ville de Montpellier Hélène Mandroux. Les élites politiques socialistes ont sciemment contribué à enraciner l’Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite au coeur même de la ville de Montpellier.


La Mosquée historique de la ville, la Mosquée Averroès (située quartier de la Paillade), est dirigée par l’imam Farid Darrouf, un modéré, mais dont les contacts interrogent sur la véritable sincérité de ce prédicateur.

-                         1536783761-mosquee-aicha-mosquee-averroes Ben Laden

-         Musulmans écoutant le sermon de l’imam à la Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier

-                                      1536783762-mosquee-aicha-farid-darrouf charia

-                                                    1536783761-mosquee-aicha-farid-darrouf-2 chrétiens

Farid Darrouf (à droite), imam de la Mosquée de la Paillade, et qui officie également sur les villes de Mulhouse et Strasbourg en tant qu’imam, a donné une conférence avec le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (à gauche), devant les Musulmans de Mulhouse le 22 avril 2016

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.
Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).
Que fait Farid Darrouf avec Nabil Ennasri, comment se connaissent-ils ?

 

Le prédicateur vedette de la ville de Montpellier, l’imam controversé Mohamed Khattabi, est également une figure incontournable du l’idéologie islamique sur la ville depuis plus d’une dizaine d’années.
Mohamed Khattabi est connu pour ses préches intégristes antioccidentaux, antiaméricains et antidémocratiques, seule la charia, la loi islamique doit régir la vie des Musulmans. Il exhorte la population musulmane de Montpellier à revendiquer, manifester publiquement pour faire pression sur la municipalité de Montpellier afin d’obtenir des lieux de Culte.

Pour Mohamed Khattabi, il est dangereux pour un homme d’être seul dans une voiture avec une femme. C’est risqué pour sa foi et sa piété. Il est également interdit de représenter des êtres vivants.

Il considère également que Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, est un bienfaiteur. L’Imam ne déclare aucune condamnation à son égard, et éprouve même de la sympathie pour lui, Oussama Ben Laden serait même perçu d’après lui par les Musulmans comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ».

-                                                1536783999-mosquee-aicha-mohamed-khattabi-2 christianophobie

Le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi, fait toujours partie des instances islamiques de la ville de Montpellier, il est imam de la Mosquée Aïcha

D’abord imam de la Mosquée Averroes à la Paillade, ses prèches controversées, les manifestations et prières de rue organisées pour inciter les Musulmans à se rebeller contre l’autorité, ont attiré l’attention des services de renseignements.

Image de prévisualisation YouTube

Prière de rue islamique organisée par Mohamed Khattabi à Montpellier pour réclamer la construction d’une Mosquée en 2008. La provocation fait partie intégrante de la doctrine de l’imam.

Il est dessaisi de la Mosquée de la Paillade pour prédications trop radicales, mais continue de prêcher dans les Mosquées de la ville. Il est assigné pendant un certain temps à résidence en novembre 2015 par le ministère de l’Intérieur.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Mohamed Khattabi officie toujours en tant qu’imam à Montpellier, il récolte des fonds pour planifier l’agrandissement de la Mosquée dont il a actuellement la charge, le projet Aïcha (hard-copy).

-                                                   1536783715-mosquee-aicha-projet-2 Coran

Mohamed Khattabi continue d’endoctriner des milliers de Musulmans à son idéologie islamique misogyne, antioccidentale et antichrétienne en toute impunité. L’imam a déjà justifié la pédophilie, pour imiter le Prophète Mohamed.

Image de prévisualisation YouTube

« On a attribué à Allah la pire des choses : on a dit qu’il a un enfant. C’est la pire des choses. Et donc, quand un Musulman fête Noël, ou quand un Musulman achète le sapin, et qui me dit « je fais plaisir aux enfants’, je dis attends, fais plaisir aux enfants quand il s’agit du sacrifice du mouton, on doit faire, on ne doit pas faire, il y a les amandes, il y a ceci, il y a cela, « ah le sapin, il n y’a pas d’amandes, c’est vrai ». Vous comprenez ? Réfléchis : faire plaisir, faire quel plaisir ? A travers la religion, blasphémer ? La diffamation sur un Prophète ? Dire qu’Allah a enfanté ? Quel plaisir fait-on ? Il faut au contraire saisir l’occasion et parler à nos enfants, à la jeunesse : « Attention ! Allah n’a pas d’enfant, n’a pas été enfanté, il n’a pas d’enfants, point à la ligne. » Et ce qu’ils disent sur Issa (Jésus) c’est faux. Issa, c’est la parole d’Allah, ainsi soit-il !
Deuxième chose : le verset 25 de la sourate Maryam. On fête Noël quand ? La veille du 25. Lisez le verset 25 de la sourate Maryam, lisez-le. Allah dit à Maryam : « secoue le dattier, il te donnera des dattes fraîches. » Issa est né la saison des dattes. Et la saison des dattes, c’est fin été, début automne, août, septembre, octobre. Les gens qui connaissent les dattes, connaissent la récolte. Jamais Issa n’est né sous la neige, ou sous un sapin, il est né sous un dattier. Voilà pour éclaircir les Musulmans sur ça.
Le nouvel an, c’est quoi ? Le soleil, il a un cycle. Les païens arrivaient autrefois, ils croyaient que le soleil c’était une divinité, et ils demandaient au soleil de faire que l’année à venir soit mieux que l’année passée.
Et donc, quand on présente les voeux, on joue le jeu : « Bonne année ! » c’est quoi ? C’est comme faisaient les païens, parce que eux ils souhaitaient une bonne année, mais ils demandaient ça à qui ? Au Dieu soleil ! Ils adoraient le soleil. Ils croyaient en la divinité du soleil. » 
[18:20]
« On accueille le nouvel an avec l’alcool, avec le crime, avec les meurtres, avec le viol, avec la fornication ? Où va la communauté humaine ? Il est où l’Islam, on va où là ? Est-ce que c’est ça la communauté qu’Allah a doté d’intelligence ? » 
[27:50]
« Fêter Issa et Mohamed n’est que mensonge » – Prêche du vendredi 2 janvier 2015 (hard-copy)

Un prêche classique de Mohamed Khattabi pour montrer la fausseté de la religion chrétienne : Noël, le nouvel an, ne sont pas des fêtes chrétiennes et n’ont rien à voir avec Jésus, ni avec le Christianisme. Il s’agit de beuveries, propices au viol, au crime, à la débauche et au vice.
Les Musulmans sont bien entendu invités à ne pas participer à ces sauteries.
A noter que nulle part dans la Bible, il n’est mentionné que Jésus est né sous un dattier. Il s’agit d’allégations provenant du Coran, rédigé plus de 8 siècles après les textes des Évangiles relatant la naissance du Christ.
Il s’agit là de promouvoir une société islamique sur le territoire français, non polluée par les moeurs décadentes et perverses de la civilisation occidentale.
La communauté musulmane, la meilleure des communautés, comme le dit le Coran, étant la seule capable de guider l’Humanité vers le droit chemin.

Mohamed Khattabi n’hésite pas à faire venir à Montpellier le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Noureddine Aoussat, qui incite depuis des années les Musulmans à combattre la loi sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école dans les plus grandes Mosquées de France.

-                                                        1536783999-la-mosquee-aicha-de-montpellier-noureddine-aoussat Farid Darrouf

-                                                          1536783715-nourredinne-aoussat-4 femmes

-                                          1536784177-mosquee-aicha-aoussat-4 France

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat (à droite), proche de Mohamed Khattabi, est invité régulièrement à la Mosquée Aïcha. (à gauche, Abdellatif Lemsibak)

« Il n’y a rien de contraire à l’Islam dans les lois françaises, excepté une seule loi, c’est la loi du 15 mars 2004.
[...]
C’était la loi d’interdiction du port du voile à l’école, au lycée. Je parle au lycée, pas au collège, car au collège les filles n’ont pas atteint l’âge de la puberté. Au lycée, elles sont des adultes. Je ris, mais je dois pleurer plutôt, on nous poursuit, rien que l’année dernière, à plusieurs reprises ils nous ont lâché le ballon d’essai pour l’interdiction de ce voile à l’Université. A l’Université ! Tout ça à cause d’une seule chose : parce que l’on ne nous prend pas au sérieux. Nous ne sommes pas pris au sérieux. Nous sommes quantité négligeable. Vous savez le hadith authentique que tout le monde doit connaître du Prophète dit : « Peu s’en faut que les gens affamés s’appellent les uns les autres, s’ameutent les uns les autres pour se rassembler et vous manger et vous dévorer. Comme les gens affamés s’appellent autour d’un plat ».
Donc nous, on sera le gibier, on va former le mets qui va être mangé, pourquoi ? Parce que l’on sera très peu, peu nombreux ce jour là ? C’est pour cette raison que les gens vont se permettre de se rassembler et de s’appeler les uns les autres autour de nous ? Il a dit non ! « Bien au contraire, vous serez nombreux. Vous serez ce jour là comme l’écume que porte un torrent, comme les vagues sur la plage qui vont et qui viennent. Vous êtes nombreux, mais vous ne pesez rien. Voilà ce que dit le Prophète, vous êtes porté par l’écume.
[...]
Vous serez léger, volatile, comme l’écume, vous aurez la maladie du coeur, vos adversaires n’auront plus peur de vous, ne vous respectent plus, n’ont aucun égard », et c’est le cas.

Les propos que l’on entendait chez certains journalistes, chez certains intellectuels connus et engagés, on les entend aujourd’hui dans la bouche du premier ministre. Qui aurait imaginer qu’un jour un premier ministre de la France, on l’interroge sur cette question : « est-ce que vous parlez de l’Islam de France ou d’Islam en France ? Il a dit : « moi je parlerai d’islamo-fascisme ».
J’ai écrit une lettre au président il y a une dizaine de jours dans laquelle je lui rappelais cela, que jamais je n’aurais penser entendre un jour traiter les Musulmans de France d’islamo-fascistes. Alors que les Musulmans de France sont anti-fascistes, ils sont les islamo-libérateurs de la France. C’est grâce à nous, et aux 70 000 soldats Musulmans, qui ont combattu le fascisme, que la Corse est libre, et que la France est libre. »

[30:35]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

La rhétorique est comme toujours chez Noureddine Aoussat, assez bien huilée, les Musulmans seraient injustement persécutés, opprimés par le gouvernement et les institutions françaises, traités de fascistes par le premier ministre Manuel Valls (ce dernier critiquait dans un discours, l’Islam radical), alors qu’ils ont libéré la France et la Corse.
Noureddine Aoussat fait ainsi émerger dans les consciences de la communauté musulmane de Montpellier une terrible injustice et impuissance ayant pour but de créer du ressentiment contre la France, son gouvernement, ses institutions.
Est-ce une manière de promouvoir le vivre-ensemble, la fraternité, la solidarité entre les peuples ?

« On dit un mot de plus, et à forte raison, à un Juif, tous les ministres vont rappliquer. Si on touche à la porte ou au mur de la synagogue, c’est peut-être le président lui-même qui va rappliquer ! Les Mosquées en France sont brûlées, les Mosquées en France sont saccagées, il y a des tweets, des tweets ! Les ministres, et le premier ministre réagissent par des tweets, 140 caractères ! »
[42:21]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

Noureddine Aoussat diffuse également des propos aux relents antisémites, basés sur un argumentaire sans fondements, le massacre de Sarah Halimi, le 4 avril 2017, un crime antisémite commis par un Musulman, a par exemple été totalement passé sous silence dans les média pendant plusieurs semaines : où étaient les journalistes, les politiques à la solde des Juifs ?

La ville de Montpellier, base avancée de l’Islam radical en France, sera-t-elle régie sous les lois de la charia dans quelques décennies ?

6 mai, 2017

Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 40 min

Le sud-ouest parisien connaît un développement important de l’Islam fondamentaliste, aussi bien sous l’impulsion de la faction de l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans, que sous celles de diverses mouvances du salafisme.
La commune de Villeneuve-le-Roi, environ 20 000 habitants au sud de la région parisienne, dans le département du Val-de-Marne située près de l’aéroport d’Orly, n’est pas épargnée par l’islamisation.
Les tensions entre la municipalité dirigée par le maire LR Didier Gonzales et les associations islamiques locales durent depuis plusieurs années.
En mai 2013, le maire avait dû demander la fermeture des locaux d’une association musulmane, l’Institut de Transmission du Savoir (ITS) pour propagation d’une doctrine islamique radicale.

Depuis, le maire est confronté à la principale association locale représentant la communauté musulmane de la ville, l’Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise (ACMUV), liée à l’organisation politique des Frères Musulmans.

Dans une conférence donnée le 5 juin 2011, les responsables de l’ACMUV détaillent leur projet pour la communauté musulmane de la ville.

« On a déjà notre imam, qui est le cheikh Iliès, et inch’Allah, après on veut ouvrir cette salle, ça c’est à court terme, à moyen terme, on veut former, parce qu’on avait dit que après un lieu de prosternation, on veut un lieu d’apprentissage, donc pour ce lieu d’apprentissage, on s’est dit que pourquoi pas, former nos Frères de Villeneuve-le-Roi et nos soeurs de Villeneuve-le-Roi dans une école, dont le Frère, le cheikh Iliès a déjà été, c’est l’IESH.
Et dans cette école à Saint-Denis, ils font un apprentissage, une formation accélérée de trois ans. Et dans cette formation, c’est eux, nos Frères de Villeneuve-le-Roi, nos soeurs de Villeneuve-le-Roi, qui seront les professeurs de notre Mosquée, comme ça, on n’ira pas chercher nos profs ailleurs, on les sortira de ces écoles, pour que inch’Allah, nous, on fait en sorte qu’ils se forment, on fait en sorte, que ce sont nos propres soeurs et frères qui éduquent nos petits enfants, et inch’Allah à moyen terme, on veut des enfants qui étudient de cinq ans jusqu’au adultes, débutants inch’Allah, et aussi ceux qui ont un petit niveau, donc à moyen terme, après cette formation, inch’Allah, on ne veut pas aller voir ailleurs, on ne veut pas demander des professeurs à droite à gauche, et demander recours ailleurs, c’est un peu être égoïste, mais on n’a rien, comme on n’a rien, on voudrait s’entraider mutuellement. »
[07:05]
« On a une équipe qui ira voir le maire, pendant qu’on a cette salle là, on va pas dormir, il y a une équipe qui va préparer un dossier solide, et dans ce dossier solide, qu’est-ce qu’on va mettre ? On va mettre qu’on a tel nombre d’adhérents, que avec ces adhérents là, on a des gens qui peuvent voter, qui ont la carte d’électeur, comme ça on pourra y aller, et pas pour passer, excusez-moi des termes, pour des rigolos, ou des gens qui ont peut-être un projet mais c’est un projet comme ça, pensé à la vite fait.
En pensant à mes Frères et Soeurs qui en 2003, faisaient partie de ces gens qui sont partis demander ce carré (musulman), c’est peut-être aussi la masse, ils avaient peu de personnes pour aller vers le maire, Ils sont passés à la légère, nous ce qu’on veut, c’est que en ayant cette salle là, on prépare le dossier et que ces Frères là le montent à la mairie et en parlent. »

[13:50]
Conférence sur le projet de construction de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 5 Juin 2011 à la salle le Riyad de Villeneuve-le-Roi avec comme invité le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil. (lien)

Dès 2011, un des dirigeants de l’ACMUV menace le maire de la ville de ne plus pouvoir compter sur le vote musulman s’il refuse d’adhérer au projet d’édification d’une Mosquée à Villeneuve-le-Roi.
Le choix doctrinaire de l’association s’est porté sur l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine lié à la l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans (UOIF en France).

-                                        Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi dans Politique 164115MosqueVilleneuveYoussoufAlQaradawi

Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al-Qaradawi (au centre), mentor des Frères Musulmans à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy). Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, ilest consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR).

En septembre 2015, la tension atteint son paroxysme pendant les fêtes annuelles d’automne, les militants de l’organisation ACMUV qui réclament une Mosquée, manifestent leur mécontentement, la situation dégénère rapidement, les policiers insultés sont obligés de faire usage de gaz lacrymogènes. Le maire Didier Gonzales « déplore que certains […] cherchant à imposer la construction d’une Mosquée à Villeneuve-le-Roi, aient tenté à plusieurs reprises de troubler notre fête ».

L’idéologie développée par les prédicateurs des Frères Musulmans est bien rodée : dénigrement et rabaissement de l’Occident et de la France, politique de victimisation, les Musulmans seraient persécutés et devraient se souder devant l’adversité afin de raffermir leur Foi et imposer le dogme islamique à ce monde pervers et immoral qui leur veut tant de mal.
Ci-dessous, un aperçu du profil des prédicateurs venant endoctriner les Musulmans de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

-                                                     491331MosqueVilleneuveleroiAbdallahBenMansour Abdallah BenMansour dans religion
Parmi les formateurs de l’IESH conférencier à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, le prédicateur politique antioccidental et antisioniste des Frères Musulmans Abdallah BenMansour, invité le 10 août 2012.

-                                            133742UOIFAbdallahBenMansour ACMUV

Abdallah BenMansour (photo) est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France.

Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia. Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil vient également prêcher régulièrement dans la Mosquée, c’est un proche du prédicateur politique Tariq Ramadan. Ses prédications visent essentiellement à rabaisser l’Occident et la France, qui seraient comparativement inférieurs à la grandeur supposée de la civilisation islamique.
Mohamed Bajrafil donne par exemple « des leçons d’humanité à la France«  (hard-copy). Alors qu’il devrait plutôt exprimer sa gratitude envers un pays civilisé dans lequel il a trouvé refuge lui et sa famille, et où l’esclavage est aboli depuis des siècles. Il déclare dans une conférence, que « des Tariq Ramadan, il en faudrait 36 000 ! », et participe tous les ans au meeting de l’UOIF au Bourget.

Mohamed Bajrafil invité le 30 mars 2012, ici en juin 2012 à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

-                                         411301MosqueVilleneuveTariqRamadanMohamedBajrafil Ahmed Nufays

Mohamed Bajrafil (à gauche) et le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan (à droite) en conférence le 8 novembre 2014 à l’institut Al Khayria en Belgique.

-                                              496777MosqueVilleneuveleroiMohamedBajrafilHassanIquioussen Al-Qaradawi

Autour de Mohamed Bajrafil gravitent des prédicateurs politiques antioccidentaux, conspirationnistes et antisionistes de l’UOIF, tels Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen et Moncef Zenati, ici lors de la 14ème rencontre annuelle des Musulmans du sud, le 27 mars 2016 au parc Chanot de Marseille.

Ci-dessous, un bref aperçu de l’idéologie de ces prédicateurs.

-                                            532341MosqueUOIFTariqRamadan Allah

Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.

Image de prévisualisation YouTube

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                                    450442MosqueUOIFMoncefZenati Amine Naït-Daoud

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie. 
Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

 

-                                                     328820MosqueVilleneuveleroiNaderABouAnas antisémitisme

Le prédicateur misogyne Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, est venu donner une conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 24 mars 2012.

Image de prévisualisation YouTube

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Autre prédicatrice de renom invitée à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, Nasssima Prudor, associée à l’organisation politique des Frères Musulmans.

-                                   678658MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor antisionisme

Nassima Prudor, militante proche des milieux fondamentalistes islamiques, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi du 2 au 16 avril 2017

-                                                        482172MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor2 charia

-                                        368661MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor3 chrétiens

-                                                              578851MosqueVilleneuveleroiNassimaPrudor34 christianophobie

Nassima Prudor, en compagnie de prédicateurs radicaux déjà sus-cités, ainsi que du fondamentaliste misogyne Hassen Bounamcha, endoctrine des milliers de Musulmans au dogme islamique dans les Mosquées de France (lien 1, lien 2, lien 3)

Le principe de victimisation est l’arme favorite des islamistes pour intimider et imposer progressivement la visibilité du système islamique afin de saper les fondements des sociétés occidentales.

Voici comment Nassima Prudor utilise cette propagande de victimisation devant les Musulmanes pour affermir leur Foi et leur empêcher de retirer leur hijab, voile islamique recouvrant tout le corps sauf le visage, sur leur lieu de travail, lors d’une conférence donnée le 14 juin 2015 à Nanterre (hard-copy):

-                                        441351MosqueVilleneuveNassimaPrudor Coran

« Vous savez, récemment, on a pris une Croyante, dans un pays où il y a la guerre, vous savez cette soeur là était jeune, des ennemis d’Allah ont pris cette soeur là, on lui a dit : « Tu vas manger du porc, et tu bois de l’alcool », ils avaient allumé un feu à côté, un feu qui se réchauffait la nuit dans la montagne, et ont dit : « Si tu ne manges pas le porc et tu ne bois pas l’alcool, on te brûle, regarde, là tu vas être mise là-dedans. Ils ont passé un long moment à l’inciter à le faire. Vous savez ce quelle leur a dit ? : « Wouallah, jamais je ne le ferai, et jamais je ne ferai plaisir à l’ennemi d’Allah de se réjouir de voir un Croyant désobéir à Allah ». Voyez la Foi, c’est ça être une Croyante, ce n’est pas une autre forme de jeûne ou de prière, alors que le coeur n’est pas avec Allah.
Cette fille là est morte brûlée, jamais elle n’aurait donné la joie à l’ennemi d’Allah de devoir lui désobéir, jamais. Nous, qu’est-ce qu’on fait : pour un travail, j’enlève le hijab, pour un mariage, je fais tout ce qui est haram, mais c’est pas grave ! Je ne fais le mariage qu’une seule fois dans ma vie. Et c’est pour ça que malheureusement, on est dans cette situation qui est complètement loin d’être celle de vrais Croyants. » 

[26:25]
Extrait d’une conférence donnée par Nassima Prudor à Nanterre le 14 juin 2015 (lien)

-                                                229154MosqueVilleneuveAlAnfal4 Didier Gonzales

-                                      920241MosqueVilleneuveAlAnfal3 femmes

Sur la page Facebook officielle de l’ACMUV, les responsables de l’association partagent la sourate Al-Anfal (le butin, prise de guerre), récitée par le prédicateur Ahmed Nufays (hard-copy), cette sourate de guerre coranique est utilisée par tous les jihadistes pour justifier la guerre sainte contre les Infidèles, les non-croyants.

-                                          756328MosqueVilleneuveleroijihadislamique France
Pour quels motifs les responsables de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi mettent-ils en avant pour leurs Fidèles cette sourate appelant à la haine et au meurtre ? Quel est l’objectif ? L’Islam n’est-il pas la religion de « Paix et Tolérance » ?

-                                                 345200MosqueVilleneuveleroiAmineNaitDaoud Frères Musulmans

Le prédicateur idéologique des Frères Musulmans Amine Naït-Daoud, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 11 avril 2015.

-                                             230110MosqueVilleneuveAmineNatDaoud guerre sainte

Sur sa page Facebook, on constate que Amine Naït-Daoud (photo) est proche de l’organisation politique des Frères Musulmans et des prédicateurs tels que Moncef Zenati ou encore Hani Ramadan, il fait également la promotion de l’organisation islamiste antioccidentale du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) (hard-copy).
 

-                                                      881778MosqueVilleneuveleroiDidierGonzales Hani Ramadan

Le maire LR Didier Gonzales de Villeneuve-le-Roi mène une difficile bataille contre l’Islam radical des Frères Musulmans implanté dans sa ville, l’association islamique antioccidentale et antisioniste ACMUV.

20 mars, 2017

La Grande Mosquée de Saint-Ouen, nouveau bastion de l’organisation politique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans (UOIF) érigé avec la collaboration du maire UDI William Delannoy

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 34 min

La Seine-Saint-Denis est le département français le plus avancé en terme de processus d’islamisation, les Mosquées s’érigent comme des baïonnettes, transformant progressivement le paysage culturel et cultuel en territoires islamiques.
On peut constater la multiplication de femmes voilées, hommes en Qami, de centaines de restaurants islamiques (kebab, pizzeria, boucheries), banissant la viande de porc et tout ce qui est non halal (impur/illicite), avec pour conséquences à terme l’érosion de la population de souche de la banlieue parisienne vers les banlieues lointaines ou la province.

On peut par exemple brièvement noter que Stains accueille par exemple l’assocation de l’Islam radical chatibi, géré par le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri.
La Courneuve en Seine-Saint-Denis, héberge le siège des Frères Musulmans (UOIF), l’organisation politique antioccidentale la plus influente de l’Islam radical en France.

L’assocation de la Mosquée Saint-Ouen fait partie du réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF). Des prédicateurs formés à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), viennent régulièrement endoctriner les Musulmans de la commune.
L’IESH sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine. On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR).
Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le licite et l’illicte en Islam » , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent (extermination des Juifs, voir vidéo plus bas dans l’article).

Image de prévisualisation YouTube

L’UOIF a suffisamment d’influence pour attirer et obtenir sur la ville de Saint-Ouen les faveurs de l’électorat de la communauté musulmane en pleine expansion. Le 28 juin 2013, l’ex-maire communiste Jacqueline Rouillon participe à la pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Saint-Ouen, marquant l’implantation de l’Islam radical des Frères Musulmans (UOIF) dans la ville.

L’édifice de 2000 m² est principalement constitué de deux grandes salles,  560 m² pour la salle de prière des hommes et 298 m² pour celle des femmes. L’espace cultuel permettra d’accueillir plus de 1700 fidèles, la Mosquée est doté d’un dôme et d’un minaret. Il sera alors impossible pour les habitants d’ignorer l’emprise de l’Islam sur la ville de Saint-Ouen.

-                       La Grande Mosquée de Saint-Ouen, nouveau bastion de l'organisation politique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans (UOIF) érigé avec la collaboration du maire UDI William Delannoy dans Politique 1537693862-mosquee-saint-ouen-projet

-                                                       Projet de la Grande Mosquée de Saint-Ouen

-                                      1537693862-mosquee-saint-ouen-salle-de-priere-en-travaux-2015 Ahmed Jaballah dans religion
-                   salle de prière hommes de la Grande Mosquée de Saint-Ouen en cours de travaux

-                               1537693862-mosquee-saint-ouen-travaux Al-Qaradawi
-                                       La Grande Mosquée de Saint-Ouen en 2017, presque finalisée

-                                        1537693989-mosquee-saint-ouen-ahmed-jaballah Allah

Le 24 juin 2016, Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF, la branche politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans en France, donnait une conférence à la Grande Mosquée de Saint-Ouen

Image de prévisualisation YouTube

Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssef Al-Qaradawi (au centre) à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

Image de prévisualisation YouTube

Le prédicateur des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi en démonstration devant des millions de Fidèles Musulmans sur les chaînes télévisées de pays arabes : haine de l’Occident, diatribes antichrétiennes, antiaméricaines et antisémites.

-                                                     1537693989-mosquee-saint-ouen-association-france-plurielle antisémitisme

Les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Ouen font la promotion sur leur page Facebook de l’Association France Plurielle (AFP), organisme de l’Islam radical, vecteur de l’idéologie de fondamentalistes complotistes antisionistes et antioccidentaux tels Nabil Ennasri ou encore Mohamed Bajrafil (hard-copy).

Parmi les intervenants, il est inquiétant de constater que Hassan El Houari, prédicateur diplômé de l’école coranique des Frères Musulmans de Saint-Denis (IESH), vient précher à la Mosquée de Saint-Ouen.

-                                                   1537693921-mosquee-saint-ouen-hassan-el-houari antisionisme

-                                          1537693979-mosquee-saint-ouen-etat-islamique charia

Hassan El Houari, prédicateur à la Mosquée de Goussainville et invité à la Grande Mosquée de Saint-Ouen, fait la promotion de l’État Islamique et défend la constitution coranique, la loi du Talion, les communautarismes, une « nation musulmane » sous laquelle Chrétiens et Juifs seraient censés vivre sous la protection des Musulmans.

Hassan El Houari est un grand défenseur des lois islamiques de la charia, en particulier la loi du Talion, totalement incompatible avec les lois de la république. Il diffuse et demande aux Fidèles Musulmans de suivre les commandements coraniques, et explique comment se faire justice soi-même. Extraits d’une de ses conférences :

« Si vous punissez quelqu’un qui vous a puni, il ne faut pas commettre un excès, punissez selon la punition qu’on vous a fait. Punissez selon le tort qu’on vous a fait. Il vous a insulté, insultez-le, entre parenthèse, il vous a tapé, tapez-le, Punissez selon le tort qu’il vous a fait. »
[19:08]
Conférence de Hassan El Houari, « L’Islam condamne le terrorisme » donnée le 9 janvier 2015 (hard-copy)


« Ceux qui ont été averti de la vérité, qui ont l’occasion de connaître cette vérité, qui leur a été exposée, mais ils détournent le dos, ceux là sont parmi les mécréants. »
[13:13]
« Allah a dit : « ton Seigneur ne fait pas périr des cités avant d’avoir envoyé dans leur métropole un messager. » Ça veut dire que tant que un messager n’a pas été envoyé das les métropoles, ils ne connaissent pas, ils ne sont pas des mécréants. »

« Ceux qui mécroient sont ceux qui empêchent de cheminer vers Dieu. »
[29:50]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, « Dieu n’aime pas les infidèles » à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari sous-entend que si on expose l’Islam a une personne, et que cette personne rejette la doctrine coranique, elle est mécréante et il serait autorisé à la faire périr, comme le faisait le Prophète Mohamed.

Hassan El Houari est un promoteur du jihad islamique, qui serait d’après lui non offensif, le guerre sainte ne serait qu’une guerre défensive ! Voici comment, devant ses fidèles musulmans de la Mosquée de Goussainville où il prèche d’habitude, il exprime sa vision du Jihad :

-                                                       1537694038-mosquee-saint-ouen-jihad2 chrétiens

« Allah a dit : « Certes, Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rang, comme un édifice, une construction solide. Allah aime ceux qui ont réalisé cette image. »
« Chaque mot a un sens dans ce verset. Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rangs solides. Ceux qui combattent, ce n’est pas ceux qui assassinent, dans la langue arabe j’ai bien fait la différence, comme les arabes et les savants l’ont fait. Assassiner c’est tuer. Ici, Allah n’a pas dit « tuer », il a dit « combattre », ça veut dire quoi ? Combattre quelqu’un, ça veut dire qu’il est bien prêt à combattre, mais pas à assassiner gratuitement. Combattre, ça veut dire défendre. Défendre sa dignité, défendre sa religion, et ainsi de suite. Dans cette image ceux qui combattent leurs ennemis, doivent être comme cela : une construction solide, en rang, droit, qu’on ne peut pas traverser. »
[11:58]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, « Le rang serré » à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari use également de la fibre victimaire, en critiquant les média, les politiques, l’éducation nationale, tous considérés comme ligués contre l’Islam et les Musulmans, et fait la leçon aux Français, afin de souder la communauté musulmane contre les institutions de l’État. Les attentats se produisant sur le territoire ne serviraient qu’à stigmatiser les Musulmans, Hassan El Houari refusant de voir que le terrorisme islamique est à la racine des textes coraniques :

« J’adresse la paroles à ces Français, politiciens et les média, si votre mémoire est courte, lisez l’Histoire qui n’est pas loin de nous. Qui sommes-nous, les Musulmans ? C’est quoi l’origine des Musulmans en France, on est descendu du ciel ? On est sorti de la terre !?
Il faut que vous sachiez mes chers Français, mes chers concitoyens, que nous, on est fiers d’être Musulmans, on est fiers d’être là en France parce que nous sommes des petits-fils de milliers de Musulmans qui sont venus dans la grande guerre de 1914-18 pour vous libérer, pour libérer votre grand-père et votre grand-mère, et votre territoire qui est le nôtre aujourd’hui.
Et les tombes, et les cimetières de nos grand-pères dont on est fiers aujourd’hui, elles sont là comme témoin, et la Mosquée construite au milieu de Paris, n’a pas été construite gratuitement, c’est un symbole de reconnaissance de l’effort des Musulmans qui ont libéré la France. »

[...]
« Si vous pouvez reprocher quelque chose, vous devez le reprocher à l’éducation nationale, vous devez le reprocher aux média, à ceux qui ne tendent pas la main aux théologiens et aux savants pour dire : « nous voici, en est là pour vous aidez, pour parler du vrai Islam. »
[09:51]
Conférence de Hassan El Houari sur « les attentats du 13 novembre » le 20 novembre 2015

« Le Prophète a rédigé la constitution de la nation musulmane, qui signifie l’organisation, la stratégie. »
[...]
« Si on ne se soumet pas tous à une constitution liée au livre de Dieu selon la tradition prophétique, chacun invente des stratégies, des théologies par lui même, on ne va jamais survivre. Cette communauté ne sera jamais détruite jusqu’à la fin des temps, seulement, quand elle est faible, quand elle est divisée, dégradée, il faut que les membres de cette communauté reviennent à la lumière du Prophète. »
[06:17]
« Le Prophète a rédigé la première constitution, cette première constitution est partagée en deux, elle contient environ 51 chapitres. 25 chapitres permettent de régler les relations entre les Musulmans, en gros c’est la fraternité, et d’autres citoyens qui ne sont pas Musulmans.
Il y a d’autres citoyens qui ne sont pas Musulmans. Le Prophète a considéré, les Juifs et les Chrétiens, il a considéré tous ceux qui vivaient en paix avec cela, des citoyens de cette nouvelle nation, ils devaient tous se réunir, s’aider entre eux. Les juifs ont le droit de pratiquer leur religion librement, les Chrétiens ont le droit de pratiquer leur religion librement, mais tout le monde entre dans la citoyenneté. »

« Quand il y a un conflit entre deux Juifs, ils jugent entre eux, selon la Torah, pas selon le Coran, ils ont droit de pratiquer leur religion, parce que ce sont des citoyens tant qu’ils acceptent de vivre au sein de la nation musulmane. »
[30:20]
Conférence de Hassan El Houari sur « Les fondements de l’état islamique à Médine » (hard-copy)

Hassan El Houari explique aux Musulmans quelle est la finalité de la communauté des Croyants, la Oumma sur Terre : vivre dans un État Islamique, régi par une législation coranique, qui admet des principes communautaristes, incompatible avec les législations de la communauté nationale française, qui ne peut à terme, que conduire à des dissensions, des conflits.

-                                              1537693933-mosquee-saint-ouen-hani-ramadan christianophobie

Hassan El Houari reçoit le prédicateur antichrétien et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de Goussainville le 29 mars 2014 (lien). Un membre éminent lié au réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF).

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.

Dans ses ouvrages et conférences, Hani Ramadan explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.


Autre invité de marque par l’association de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, le prédicateur Ounis Guergah
.

-                                     1537693870-mosquee-saint-ouen-ounis-guergah Coran
Le militant politique Ounis Guergah des Frères Musulmans, directeur d’études à l’IESH de Saint-Denis (UOIF), est également membre du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR), une institution qui donne des avis juridiques (fatwas) en fonction de la jurisprudence islamique et de la charia, en Europe !

Le CEFR admet donc l’existence d’une autre base de la juridiction que le droit français, ce qui ne peut que générer conflits, et création sur le long terme d’une société parallèle sur le territoire.
R
appelons que la charia est un corpus dogmatique islamique incompatible avec une démocratie de type occidental d’après un arrêté de la Cour Européenne des Droit de l’Homme (CEDH) du 13 février 2003.

-                                                    1537693965-mosquee-saint-ouen-guergah France
Le prédicateur islamiste Ounis Guergah, invité de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, figure sur une affiche de promotion d’une conférence donnée à la Grande Mosquée de Saint-Chamond au côté du prédicateur antisémite Youssef Al-Qaradawi, mentor des Frères Musulmans.

 

-                                                                                 1537693862-mosquee-saint-ouen-william-delannoy Frères Musulmans

« La précédente majorité avait signé la promesse de vente, l’ancienne Mosquée a été détruite et comme il n’est pas question que les musulmans prient dehors, j’ai décidé de leur prêter ce terrain, où étaient entreposés des gravats. »
Allocution de William Delannoy, maire UDI de Saint-Ouen, qui a attribué un terrain gratuitement pour la Mosquée provisoire en attendant la finalisation des travaux de l’immense Mosquée cathédrale Essalam, qui enracinera définitivement l’Islam politique radical des Frères Musulmans au coeur de la commune.

28 septembre, 2016

La Mosquée Omar, temple de l’Islam radical à Paris, reçoit le prédicateur antioccidental, antisémite et misogyne Hassan Iquioussen

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 09 min

Nicolas Sarkozy a structuré et enraciné l’Islam radical antioccidental, antisioniste et misogyne sur le territoire français, en créant en 2003 le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), incluant et organisant ses branches les plus extrêmistes sur tout le territoire français telles les salafistes, le mouvement Tabligh ainsi que l’UOIF.
L’UOIF est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

-                                                       La Mosquée Omar, temple de l'Islam radical à Paris, reçoit le prédicateur antioccidental, antisémite et misogyne Hassan Iquioussen dans Politique 864835MosqueOmarUOIFNicolasSarkozy

Nicolas Sarkozy invité au congrès annuel de l’organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne de l’UOIF, le 20 avril 2003 au Bourget (au second plan sur la photo, Abdallah BenMansour, le prédicateur antioccidental et antisioniste qui veut faire appliquer la charia).
En tant que Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy a oeuvré pour faire gagner en respectabilité l’organisation politique des Frères Musulmans, lui donnant une légitimité officielle auprès du public.
L’UOIF a eu, grâce à ce blanc-seing offert par le Ministre, toutes les facilités pour tisser son réseau sur les plus grandes villes de France, et endoctriner des centaines de milliers de Musulmans au fondamentalisme islamique en quelques années.

Paris n’échappe pas au reseau, la grande Mosquée Addawa dans le XIXème arrondissement abrite des prédicateurs fondamentalistes antioccidentaux et misogynes qui radicalisent les Musulmans parisiens.

Parmi les Mosquées du mouvement Tabligh sur Paris, la plus remarquable et controversée est la Mosquée Omar dans le XIème arrondissement, rue Jean-Pierre Timbaud, toujours en activité.

-                                   200448MosqueOmar Abdallah BenMansour dans religion

Façade de l’entrée de la Mosquée Omar, rue Jean-Pierre Timbaud dans le XIème arrondissement de Paris

-                                              582984MosqueOmarpriresderue Abdelkader Achour

-                                                   Prière de rue islamique devant la Mosquée Omar

-                                                    540945MosqueOmarMohamedHammami Ahmed Al Tayeb

Mohamed Hammami, l’imam de la Mosquée Omar et son fils avaient défrayé la chronique il y a quelques années. La rencontre avec des journalistes de Canal+ venus faire un reportage sur une école coranique gérée par l’imam en Seine-et-Marne, s’était mal terminée : les journalistés avaient été tabassés, lynchés, les blessures infligées à l’un d’eux ayant même nécessité plusieurs semaines d’hospitalisation.

Image de prévisualisation YouTube

L’imam de la Mosquée Omar, Mohamed Hammami et son fils tabassent et lynchent trois journalistes de Canal+ venus faire un reportage sur une école coranique le 11 mars 2004 dans le village de Grisy-Suisnes (Seine-et-Marne).

La mosquée Omar est par ailleurs une filière de recrutement et d’envoi de jihadistes au Moyen-Orient.

Riadh Hennouni, 27 ans, barbe longue et cheveux bouclés, apparaît comme l’un des plus engagés dans la cause du jihad armé. C’est lui qui aurait entretenu des liens à son retour en 2010, via une messagerie commune avec Moez Garsallaoui, connu des services de renseignements pour avoir été un important recruteur d’Al-Qaida en Europe, avant d’être tué par un tir de drone américain en 2012 dans le nord du Pakistan.

Monahem Goujih, 34 ans, arrêté en Bulgarie en novembre 2011, sur qui il a été retrouvé, caché dans sa montre, une micro-carte informatique contenant des plans et des documents faisant état de l’arsenal du parfait terroriste.

Cette présence islamiste dans le quartier parisien s’est traduite par plusieurs incidents, ainsi, en janvier 2010, des hommes ont tenté d’immoler par le feu la comédienne Rayhana alors qu’elle se rendait à la Maison des Métallos. Le journaliste Mohamed Sifaoui a, quant à lui, été attaqué à deux reprises dans le quartier et estime que « la rue Jean-Pierre-Timbaud est un territoire qui n’appartient plus à la République ».

Après une longue procédure judiciaire, Mohamed Hammami a finalement été expulsé de France le 31 octobre 2012 vers la Tunisie.
Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls considère que les faits reprochés à Mohamed Hammami sont «particulièrement graves»: «Il a tenu des propos ouvertement hostiles envers les valeurs de la République. Il a valorisé le Jihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence et aux châtiments corporels contre les femmes», précise son communiqué.

Est-ce que pour autant les esprits se sont apaisés, et que la Mosquée Omar est devenue un havre de tranquilité, d’humilité, de prière, où on étudie la Religion de « Paix et Tolérance » ?
Il n’en est rien, si on constate que le 23 septembre 2016, le prédicateur Hassan Iquioussen fut invité pour donner une conférence dans la Mosquée Omar.

Image de prévisualisation YouTube
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                           598821MosqueOmarHassanIquioussen Allah

Le prédicateur antioccidental, antisémite et misogyne Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée Omar le 23 septembre 2016 (hard-copy)

-                                                358790MosqueOmarAbdelkaderAchour Anne Hidalgo

L’imam de la mosquée Omar, Abdelkader Achour, a reçu le prédicateur de l’Islam politique antisémite, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen, le 23 septembre 2016

-                               741863MosqueAlAzharAnneHidalgoAhmedAlTayeb antisémitisme

Anne Hidalgo reçoit le prédicateur antioccidental et antisémite égyptien Ahmed Al Tayeb à la mairie de Paris, le 24 mai 2016, pour apaiser les tensions et préparer « l’Islam de France »

Le maire de Paris Anne Hidalgo n’a pris aucune mesure contre les prédicateurs radicaux de la Mosquée Omar sévissant dans le XIème arrondissement, tel Hassan Iquioussen, ni contre ceux de la Grande Mosquée Addawa et ses prédicateurs fondamentalistes antioccidentaux et misogynes du XIXème arrondissement.
Ces islamistes menacent la cohésion sociale des parisiens sur le long terme, dans leur idéologie naît le germe du fondamentalisme favorisant l’émergence du terrorisme islamique.

15 juillet, 2016

Antisémitisme d’État : François Hollande négocie « l’Islam de France » à l’Élysée avec Ahmed Al Tayeb, l’imam antisémite et antioccidental de l’Université d’Al Azhar : « tout le monde déteste les Juifs ».

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 22 min

La déclaration des Droits de l’Homme a été créée en 1789 afin de façonner, soumettre le peuple français au républicanisme anticlérical, en créant un homme nouveau, individualiste, « libéré » de toutes les structures traditionnelles, familiales, culturelles et religieuses.
L’idéologie s’est mutée, au cours du XXème siècle et surtout après la 2ème guerre Mondiale, avec l’apport des doctrines socialistes, de la tolérance, la promotion du vivre-ensemble et du multiculturalisme, en un conglomérat de mesures soumettant le peuple français de souche en concurrence directe avec d’autres peuples arrivés en masse sur le territoire français.

Cet aveuglement au nom de l’humanisme, de la conciliation, a ouvert toute grande la porte aux dérives les plus dangereuses et mortifères pour le peuple français, avec la complicité de nos élites politiques. Au nom de la tolérance et du respect de l’Autre, il ne faut plus rien différencier car tout se vaut : islam, christianisme, bouddhisme, athéisme, judaïsme, salafisme, wahhabisme, français, migrants, étrangers.
Devant le débâcle annoncée par ce programme destructeur qui laisse place à la montée du communautarisme et du radicalisme islamique dans les banlieues, le gouvernement Valls veut soigner le mal et contrer l’intégrisme religieux en promouvant un « Islam de France », autrement dit, en jetant sur les braises un baril d’essence pour tenter d’éteindre le feu.

Pour bâtir cet Islam « tolérant et universel », les instances gouvernementales se tournent vers les principales associations du pays, de tendance radicale, en particulier l’UOIF et le CFCM.

-                                                                        Antisémitisme d'État : François Hollande négocie
Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en réunion de travail avec Amar Lasfar (au centre), le responsable de la branche politique des Frères Musulmans en France (UOIF), une organisation classée comme terroriste en Arabie Saoudite et en Égypte.
L’UOIF, a tenté d’introduire en France lors de meeting du rassemblement du Bourget en mars 2012, les prédicateurs Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, qui appellent publiquement, devant des millions de télespectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à haïr et tuer les Juifs.

Lors de sa visite au Maroc fin septembre 2015, François Hollande a signé à Rabat une déclaration conjointe relative à la coopération en matière de formation d’imams français au Maroc, pour endoctriner les Musulmans de France !
Il faut savoir que la religion d’État officielle du Maroc est le malékisme, une des branches doctrinaires les plus dures de l’Islam, condamnant les homosexuels, livrant à la prison les non-jeuneurs en période de Ramadan pour offense à l’Islam, et condamnant les femmes portant des robes ou des shorts. Deviendra-t-elle dans quelques années, grâce à François Hollande, également la religion officielle de la France ?

Pendant sa visite en Égypte le 11 octobre 2015, le premier Ministre Manuel Valls a également évoqué la possibilité de former les imams de France sous la conduite de Ahmed Al Tayeb, la plus haute autorité de la Mosquée d’Al Azhar en Égypte, un fondamentaliste de l’Islam radical sunnite.

-                                          1537093418-mosquee-al-azhar-manuel-valls-ahmed-al-tayeb Ahmed Al Tayeb dans religion

Manuel Valls en compagnie de Ahmed Al Tayeb à la Mosquée Al Azhar du Caire lors de son voyage en Égypte, le 11 octobre 2015.
Ahmed Al Tayeb a déclaré que Al-Azhar est « disposée à former les imams français suivant un programme spécifique, qui réponde aux besoins de leur société ».

-                                        1537093406-mosquee-al-azhar-francois-hollande-ahmed-al-tayeb Al-Azhar

Le 24 mai 2016, Ahmed Al Tayeb est reçu par François Hollande à l’Élysée en présence de Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et de Jean-Marc Ayrault.

Pour connaître la religion de « Paix et Tolérance » diffusée par l’imam Ahmed Al Tayeb, voici quelques extraits de l’idéologie de l’Islam sunnite de ce théologien Musulman, interrogé par la télévision égyptienne :

-                                                1537093391-mosquee-al-azhar-antisemitisme Allah

« Regardez à quel point nous souffrons aujourd’hui du sionisme global et du judaïsme, alors que notre coexistence pacifique avec les Chrétiens a résisté à l’Histoire. Depuis la naissance de l’Islam il y a 1400 ans, nous avons souffert de l’intervention juive et sioniste dans les affaires musulmanes, c’est une cause de grande détresse pour les Musulmans. Le Coran dit, et l’Histoire l’a prouvé : « Tu découvriras parmi les ennemis les plus acharnés des Croyants les Juifs et les polythéistes. »
[...]
« Les Juifs considèrent que tous les autres leur sont inférieurs, extrêmement inférieurs. Ils pratiquent une hiérarchie, et ils n’ont pas honte de l’admettre parce que c’est écrit dans la Thorah, vis à vis des meurtres, de l’esclavage, et d’autres choses encore. Ils ont généré des problèmes non seulement avec la communauté musulmane, mais également avec tous les autres peuples, et l’Histoire l’a clairement démontré.
Ces pratiques et croyances ont fait en sorte que tout le monde, même les non-Musulmans, détestent les Juifs. »
Ahmed Al-Tayeb, Imam de l’université Al-Azhar interviewé pour la télévision égyptienne Channel 1, le 25 octobre 2013

« L’apostasie est un crime, si un apostat ne se repent pas, il doit être tué. »
[...]

« Aucune société musulmane ne doit considérer la liberté sexuelle, l’homosexualité comme un droit personnel. Les sociétés musulmanes considèrent que ce sont des maladies, qui doivent être combattues et traitées. »
Ahmad Al-Tayeb, Cheikh de l’université Al-Azhar, le 16 juin 2016

Le président de la République François Hollande donne ainsi un blanc-seing à cet idéologue adepte de la théorie du complot qui propage des propos incitant à la haine du Juif, des homosexuels et de la société civile occidentale.

-                                    1537093391-mosquee-al-azhar-anne-hidalgo-ahmed-al-tayeb Amar Lasfar

Anne Hidalgo invite le prédicateur antisémite Ahmed Al Tayeb le 24 mai 2016 à la mairie de Paris, pour un colloque : « Orient, Occident, dialogues de civilisation ».

Ahmed Al Tayeb a continué son séjour en France auprès du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), et de son président Anouar Kbibech (hard-copy). Cette rencontre qui a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur d’Égypte, Ehab Badawy, a permis d’aborder les sujets d’actualités et la manière de coordonner les actions des deux Institutions, Al Azhar et le CFCM, sur des dossiers d’intérêt commun.

-                                      1537093391-mosquee-al-azhar-cfcm-anouar-kbibech Anouar Kbibech

Le président du CFCM Anouar Kbibech (à gauche) et Ahmed Al Tayeb (au centre) chez l’ambassadeur d’Égypte à Paris le 26 mai 2016

Anouar Kbibech est un des principaux représentants de l’Islam marocain en France, il est également président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF), organisation qui invite dans ses meetings des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux, tels Nader Abou Anas, Amine Nejdi ou Saad Al Brik.

Il s’agit d’une véritable ingérence de puissances étrangères (Égypte et Maroc) au coeur même de la société civile française à travers la ramifications de centaines d’associations islamiques sous le contrôle du CFCM et de l’UOIF, ayant bien entendu des intérêts opposés et non compatibles avec ceux de la France. Un ennemi islamique intérieur mortel, minant la cohésion sociale, identitaire, culturelle et religieuse de la France sur le long terme.

Image de prévisualisation YouTube
La population de la ville d’Évry a été progressivement remplacée par l’immigration massive venue du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, essentiellement de culture musulmane.

Manuel Valls a laissé proliférer le développement d’une idéologie antioccidentale, misogyne et antisémite, contraire aux valeurs identitaires culturelles et cultuelles de la France, permettant la radicalisation de la communauté musulmane de la ville d’Évry.

Pendant son mandat de maire de la ville d’Évry, Manuel Valls n’a rien rien fait pour empêcher le développement de l’Islam fondamentaliste sunnite en France, au contraire, il a activement contribué à son développement !!

-                                       1537094007-mosquee-al-azhar-manuel-valls-khalil-merroun antisémitisme

Manuel Valls a décerné la Légion d’Honneur à Khalil Merroun, recteur de la Mosquée d’Évry pour services rendus à la France. La Mosquée reçoit depuis nombres d’années des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux.

Rappelons brièvèment, parmi ses « services rendus », comment les responsables de la Mosquée d’Évry perçoivent le mariage d’une Musulmane avec un non-Musulman (hard-copy):
« Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition. »

Les responsables de la Mosquée d’Évry considèrent que l’Islam est un système totalitaire complet concurrent des institutions françaises : « « Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique »

-                                           1537093406-mosquee-al-azhar-hassan-bounamcha antisionisme

Le prédicateur misogyne Hassen Bounamcha fut invité le 13 juillet 2013 à la Mosquée d’Évry-Courcouronnes. (hard-copy) Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

-                                         1537093426-mosquee-al-azhar-nouredine-aoussat-2 attentat

Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat fut également un invité de marque le 20 juillet 2013 de la Mosquée d’Évry-Courcouronnes (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

La Mosquée d’Évry Courcouronnes a également reçu le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi (hard-copy), qui appelle, devant des millions de téléspectateurs sur la chaîne Al Aqsa de l’organisation terroriste du Hamas, à exterminer les Juifs.

L’influence prépondérante de l’Islam fondamentaliste, misogyne, antioccidental et antisémite avec la complicité de nos élites politiques conduit à l’islamisation de la France, au rejet de l’Occident engendrant conflits, violences et attentats terroristes.

30 juin, 2016

Radicalisation des banlieues : les prédicateurs de l’Islam fondamentaliste misogyne, antioccidental et antisioniste investissent les Mosquées de la ville de Stains

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 51 min

Depuis trois décennies, la banlieue parisienne a vu la création d’une multitude de Mosquées et d’associations islamiques radicales, appelant au rejet de l’occident.
Les projets de construction de lieux de cultes musulmans se multiplient, soutenus par les élites politiques de la ville, transformant progressivement la société, le paysage culturel et ethnique en quartiers islamisés et communautarisés.

Stains en Seine-Saint-Denis (93) n’échappe pas à la règle.
Le prédicateur antisémite Éric Younous a donné une conférence à la Mosquée égyptienne rawda le 22 décembre 2014 sur l’identité musulmane, un court extrait :

-                                                 Radicalisation des banlieues : les prédicateurs de l'Islam fondamentaliste misogyne, antioccidental et antisioniste investissent les Mosquées de la ville de Stains dans Politique 1539435897-mosquee-pontoise-2-eric-younous-2

« L’organisation pour faire en sorte que l’Islam soit compris comme il se doit, c’est de l’action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C’est exactement l’inverse. Regardez Chabbat, qui est l’adoration la plus importante pour eux. Qu’est-ce qui caractérise le Chabbat ? C’est l’inaction. Et n’oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l’inaction. »
[00:57]
Conférence de Éric Younous à la Mosquée Rawda de Stains le 22 décembre 2014

Éric Younous méprise la communauté juive, peuple de l’inaction, qui aurait été « puni par Allah ». Un exemple de respect, de fraternité entre communautés ?

On peut mentionner également le centre Shatibi de Stains, rue de Stalingrad, un lieu de propagande politique antisioniste et antioccidentale qui organise fréquemment des conférences avec Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF).
Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.
Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

-                                                              1539435748-mosquee-stains-nabil-ennasri Abou Omar dans religion

-                                                                            1539435748-mosquee-stains-nabil-ennasri-2 antioccidental

-                                                           1539435748-mosquee-stains-nabil-ennasri-boycott-israel antisémitisme

Le prédicateur Nabil Ennasri, fréquemment invité au centre Shatibi de Stains, appelle les Musulmans à boycotter Israël dans une conférence donnée le 27 septembre 2014 : « Le boycott, un devoir éthique, une exigence islamique ».

Autre prédicateur invité vedette du centre Shatibi de Stains (par exemple le 18 juin 2016), le cheikh Abou Omar, dont le contenu des prèches fondamentalistes antioccidentaux et antisémites a déjà été analysé sur « Islam mine l’Europe ».

-                                                     1539436337-mosquee-villeneuve-abou-omar antisionisme

Le cheikh Abou Omar invité du centre Shatibi de Stains, diffuse une théorie du complot, l’État français et les Juifs s’organisent pour nuire aux Musulmans alors que d’après lui : « Les Musulmans ont construit toute la France ». (photo Mosquée Villeneuve-la-Garenne).

Autre invité de marque du centre Shatibi de Stains le 19 septembre 2015, le prédicateur antisémite Hani Ramadan.
-                                                1539435773-mosquee-stains-hani-ramadan Azzzédine Taïbi

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

-                                                        1539436419-mosquee-uoif-moncef-zenati charia

On peut noter également la venue le 22 mars 2015 au centre Shatibi de Stains du précheur antisioniste Moncef Zenati. (hard-copy). Moncef Zenati est un prédicateur de l’organisation politique des Frères Musulmans dont il traduit et diffuse les idées antioccidentales et misogynes.

On pourrait penser que ces lieux de culte appelant clairement à la haine des Juifs et des non-musulmans pourraient alerter et susciter des vérifications, des contrôles et une enquête de la part des autorités de l’État avant de lancer de nouveaux projets de construction de Mosquées.
Il n’en est rien, au contraire, la municipalité de la ville participe et soutient activement depuis quelques années le projet d’un gigantesque complexe islamique élaboré par l’Association Stanoise en Dialogue pour l’Identité et la Culture (ASDIC).
Cette association créée en 1998 a mis sur pied un projet de construction d’un futur Centre Culturel et Islamique (CCIS) qui pourra accueillir 2500 personnes et disposera de salles de cours coranique, d’une bibliothèque, de salles d’activités de loisirs et d’un parking sous-terrain, sur une surface totale du terrain de plus de 3000 m2.
Un véritable bastion de propagande et d’endoctrinement des jeunes Musulmans aux préceptes fondamentalistes de l’Islam.

-                                           1539435748-mosquee-stains-projet Coran

Plan du projet de l’immense complexe islamique de Stains en cours de construction, avec des salles coraniques d’endoctrinement au fondamentalisme islamique, ce centre va transformer radicalement le paysage ethnique, culturel et cultuel de la ville.

-                                        1539435783-mosquee-stains-chantier France

-                                 Le complexe islamique (CCIS) de Stains en cours de construction

Le maire communiste de la ville Michel Beaumale a délivré le permis de construire du Centre Culturel Islamique de Stains (CCIS), et a inauguré personnellement la pose de la première pierre de l’édifice le 6 avril 2013.

L’ASDIC est un foyer de l’Islam radical en Île-de-France, ses responsables invitent des prédicateurs de l’islam poltique antioccidental et antisioniste.
Il accueille par exemple régulièrement l’imam Hassan Iquioussen.

-                                                                            1539435773-mosquee-stains-hassan-iquioussen Frères Musulmans

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l’achat, pour alerter les Musulmans sur « les dangers de la mixité ».

Il est inquiétant de constater que ce prédicateur puisse avoir accès et propager son idéologie dans ce qui sera un des plus grands centres d’endoctrinement islamique de la Seine-Saint-Denis, avec l’accord des autorités locales.

-                                             1539435766-mosquee-stains-maire-michel-beaumale-2 Hani Ramadan

-                                             1539435766-mosquee-stains-maire-michel-beaumale Hassan Iquioussen

« Ce centre culturel islamique qui va venir à cet endroit, va participer également au renouvellement urbain de la ville, et ça, on peut s’en féliciter. »
Extrait du discours de l’ex-maire communiste Michel Beaumale de la ville de Stains, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la grande Mosquée, le 6 avril 2013. Le maire devient ainsi un des principaux artisans de la radicalisation sur le long terme de la communauté musulmane, propice au développement d’une doctrine misogyne, antioccidentale et antisioniste.

-                                         1539435784-mosquee-stains-azzedine-taibi imam

« J’appelle au boycott de l’occupant israélien », le nouveau maire communiste de Stains Azzédine Taïbi, élu en 2014, participe aux campagnes de boycott de l’État d’Israël, via l’association antisioniste Boycott Désinvestissement, Sanctions (BDS) (hard-copy)

-                                              1539435766-mosquee-stains-marwan-barghouti islam

Azzédine Taïbi a été poursuivi en justice par le tribunal de Montreuil pour avoir soutenu le terroriste palestinien Marwan Barghouti, un membre dirigeant des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, une organisation politique islamique classée comme terroriste en Europe, qui appelle à l’assassinat des Juifs.

La population musulmane de Stains est soumise à une intense propagande de radicalisation, la diffusion d’une idéologie antisioniste rejetant l’Occident, divisant la société française sur le long terme. Ceci avec la complicité des élites politiques de municipalités communistes tels que Michel Beaumale et Azzédine Taïbi.

16 juin, 2016

Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France : « Le mal est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 03 min

Pour islamiser la France, c’est-à-dire organiser à grande échelle la soumission des populations aux préceptes de la charia islamique, des prédicateurs charismatiques arpentent depuis environ trois décennies l’hexagone, on peut citer Tariq Ramadan, Rachid Houdeyfa, Abdallah Ben Mansour, Nader Abou Anas, et des centaines d’autres dont les conférences ont déjà été largement analysées sur « Islam mine l’Europe ».

Il ne s’agit pas pour ces précheurs de décréter le jihad islamique, combat armé contre les Infidèles car la Oumma (communauté des Croyants) est encore minoritaire sur le sol français, mais de gagner la bataille idéologique par la massification du nombre sur le long terme grâce au jeu d’un triple cocktail détonnant : immigration massive, naissances, conversions à l’Islam.
Dans les Mosquées et les sites internet administrés par des associations islamiques, l’Occident est décrit comme un monde pervers et débauché, justifiant ainsi le rejet du Christianisme et du Judaïsme, considérées comme de fausses religions de perdition.
la nécessité de militer pour le port voile islamique, de s’assurer et de surveiller le bon respect du jeûne du Ramadan, de favoriser la non mixité sociale homme/femme, et d’imposer les lois islamiques, tout ceci en complète contradiction avec le Christianisme existant en Europe depuis 2000 ans, où les relations sociales ne sont pas basées sur les lois de pureté et d’impureté, mais sur la justice et l’injustice.

On va s’attacher à étudier plus particulièrement l’idéologie véhiculée par le prédicateur algérien Noureddine Aoussat, très actif dans les grandes Mosquées de France et les associations islamiques radicales.

-                                                Le prédicateur Noureddine Aoussat propage sa doctrine antisioniste et anti-occidentale dans les Mosquées de France :

Noureddine Aoussat fait partie d’un réseau fondamentaliste islamique émaillant toute la France, il donne des conférences dans les Mosquées de Lunel, Villeneuve-la-Garenne, Montpellier, Strasbourg, Béziers… toutes connues pour développer une idéologie islamique radicale et antioccidentale (lien 1, lien 2, lien 3, lien 4, lien 5).

-                                                           1540627818-mosquee-aoussat-mohamed-francois-2 Al-Duvair dans religion
Le prédicateur algérien Noureddine Aoussat (à droite) en compagnie de l’imam radical de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François (hard-copy) qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année, et demande aux Musulmans de ne pas se mêler aux Mécréants.

Noureddine Aoussat fut également invité à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 par l’imam Mohamed Khattabi qui considère Ben Laden comme un héros. Mohamed Khattabi est un prédicateur influent militant depuis plusieurs année sur Montpellier, où il endoctrine la communauté musulmane à une idéologie antioccidentale dans le but d’imposer la charia, il lutte également contre la laïcité, « on ne peut pas être Musulman et laïque » d’après lui.

-                                                1540627873-mosquee-aoussat-rachid-houdeyfa Allah

Noureddine Aoussat soutient Rachid Abou Houdeyfa, l’imam de la Mosquée de Brest, un prédicateur misogyne et antioccidental (hard-copy)
Dans une conférence, Rachid Houdeyfa a déclaré qu’une femme sans hijab n’a pas de pudeur et donc pas d’honneur
:
« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa interdit aux enfants d’écouter de la musique, sinon ils se transformeront en singes et en porcs.

-                                                              1540627774-mosquee-aoussat-hani-ramadan antisémitisme

Noureddine Aoussat prend la défense du prédicateur misogyne, antioccidental et antisémite Hani Ramadan (hard-copy), qui compare les Juifs à « des serpents, une race de vipères », Aoussat traite de « Kouffars », ceux qui mettent en cause cet islamiste.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ?
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

-                                                                           1540627761-mosquee-aoussat-bounamcha antisionisme

Noureddine Aoussat donne une conférence à la Mosquée de Corbeil-Essonnes, avec l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers, Hassen Bounamcha (au centre) le 20 mai 2016 (hard-copy).
Dans ses conférences, Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Pour se faire une idée plus claire de l’état d’esprit de Noureddine Aoussat, écoutons une de ses prédications, donnée à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 :

Image de prévisualisation YouTube
« C’est Allah qui a envoyé son Messager, avec la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe, qu’elle prenne le dessus sur tout, même si les polythéistes et les Mécréants voudraient autre chose, voudraient l’arrêter, ils ne pourront pas le faire. »
[44:34]
« Des Mosquées sont perquisitionnées en France, ça ne me regarde pas ! Des Mosquées sont fermées en France, ça ne me regarde pas ! Des imams sont assignés à résidence, ça ne me regarde pas ! Ce n’est pas moi. Alors toi t’es qui alors, t’es qui ? T’es qui !? Va ailleurs ! Va ailleurs ! Parce qu’ici, il n’y a qu’un seul corps, quand dans ce corps là, il y a une partie qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Vous croyez que je pourrai faire ce sermon, si j’avais une rage de dents ? Vous croyez que je pourrai faire ce discours, si j’avais une sinusite, un mal de tête ? Je ne peux pas parler en souffrant !
Quand il y a une partie du corps qui souffre, c’est tout le corps qui souffre. Nos Mosquées ne peuvent pas souffrir et nous être dans la quiétude et la sérénité, non, on doit souffrir ! Nos imams souffrent, on ne doit pas rester dans la sérenité et la tranquillité.

Il y a eu des attouchements sur des filles, des femmes, pendant les perquisitions, il y a eu des insultes, il y a eu des brimades, une femme toute seule qui se trouve dans un foyer, la police arrive, c’était chez l’asssociation Beytouna, dans la région parisienne dans le 93, on l’insulte, on la menace, on l’injurie, on lui dit des paroles blessantes. On souffre de cela, on ne l’accepte pas ! On ne l’accepte pas ! On ne saurait l’accepter, sinon, on n’a qu’à aller ailleurs choisir une autre religion, mais tant que je suis Musulman, la souffrance du Musulman est aussi ma souffrance ! »
[45:30]
sermon de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 18 décembre 2015 (hard-copy)

Noureddine Aoussat considère que l’Islam doit prendre le « dessus sur tout », contre les polythéistes et les Mécréants. Belle preuve de fraternité et d’amitié entre les peuples !
Noureddine Aoussat demande aux Musulmans de manifester leur solidarité vis à vis des responsables d’associations de l’Islam radial qui ont été perquisitionnées par la police dans le cadre des attentats terroristes ayant eu lieu à Paris le 13 novembre 2015. Ces associations sont soupçonnées de faire de l’incitation à la haine et au meurtre, en préparant des combattants au Jihad islamique.
Ces précheurs de haine sont transformés par Noureddine Aoussat en martyrs Musulmans qu’il faudrait défendre, car c’est l’ensemble de la communauté musulmane qui serait ainsi visée, blessée, humiliée par la police française.
Noureddine Aoussat instaure ainsi un sentiment de rejet de la communauté française, en radicalisant la Oumma contre l’État Français et sa police qui saliraient les Musulmans.
Le prédicateur ne fait donc aucune différence entre islamistes radicaux, jihadistes, ce sont tous des Musulmans qui doivent être protégés et soutenus par la Oumma, la communauté des Croyants.

Sur sa page Facebook officielle, Noureddine Aoussat va jusqu’à attaquer directement l’état français, qu’il accuse de martyriser les Musulmans en utilisant le terme « Jihad » à tort (hard-copy).

-                                            1540627849-mosquee-aoussat-jihad-2 Boukhari

-                                              1540627849-mosquee-aoussat-jihad-4 charia

« En France, ce mot est mal traduit. Le djihad est l’effort que l’on doit faire contre soi, contre ses penchants, pour plaire à Allah. C’est aussi l’effort pour la piété, le pèlerinage, le respect filial. Les poseurs de bombes sont des terroristes et pas des djihadistes. Le terrorisme n’est pas un acte héroïque. » Le conférencier s’en est alors pris à tous ceux du gouvernement« qui le savent mais qui n’en parlent pas ».
Conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée ar-Rhama de Béziers le 22 février 2015

« j’avais osé écrire en toute conscience :  » par acte de résistance à cette guerre sémantique (menée contre les musulmans en France notamment), et en signe de ma dénonciation des amalgames, je dis : je suis djihadiste »
Mon post prémonitoire ne fait que se confirmer aujourd’hui au-delà de ce que je pouvais appréhender et redouter il y a de cela quatorze mois.
Pour ceux qui auraient besoin de plus d’explication, et en deux mots : Accepte-tu en tant que musulman, musulmane qu’on pervertisse un terme et concept central de ta religion ? : En l’occurrence le terme DJIHAD ? Alors, si tu n’es pas content indigne-toi ! »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 24 février 2015

« - 1ère : L’intitulé lui-même porte à confusion et ne manque pas de nourrir les amalgames les plus abjects. Tant et si bien, qu’il suffit de supprimer le suffixe « isme » pour se retrouver au cœur de l’islamophobie.
– 2ème : La planche visible sur le site du ministère de l’intérieur, intitulée :  » Les premiers signes qui peuvent alerter » est d’un bricolage, d’une légèreté pour un sujet si grave, et d’un amalgame tout simplement scandaleux et dangereux.
– 3ème : En somme « on chercherait à promouvoir ce « djihadisme » au lieu de le combattre qu’on ne s’y prendrait pas autrement »
Noureddine Aoussat sur sa page Facebook le 29 janvier 2015

Noureddine Aoussat nie le concept de Jihad comme guerre sainte, invoquée pourtant par le Prophète Mohamed pour fortifier sa puissance militaire. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, a mené personnellement son armée dans plus d’une vingtaine de batailles pour asseoir son pouvoir politique.
Le terme jihad est clairement évoqué et défini dans les textes sacrés de l’Islam, en particulier dans la sounnah du Prophète Mohamed.
On peut se référer par exemple au sahih Boukhari tome 4 p80-262, ouvrage dans lequel, sur près de deux cents pages, sont édictées les règles de combat contre les infidèles, la gestion des otages, l’échanges de prisonniers, quand combattre, comment tendre des pièges, comment partager le butin récolté après les pillages, etc… Le sahih Boukhari est consultable dans toutes les Mosquées de l’Islam sunnite de France, il est une référence pour les combattants de Daesh (en particulier, Boukhari est souvent cité dans leur périodique « Dar-al-Islam »), afin de devenir de parfaits Musulmans.

-                                     1540627761-mosquee-aoussat-boukhari-jihad chrétiens
Court extrait de la table des matières du tome 4 du sahih Boukhari sur les règles de la guerre sainte contre les Infidèles, les Chrétiens, les Juifs, les païens. Un des ouvrages les plus diffusés de l’Islam sunnite après le Coran dans les Mosquées de France et auprès des combattants du Jihad islamique.

Noureddine Aoussat veut donc ainsi faire croire que l’Islam n’a rien à voir avec les attentats terroristes et la guerre sainte, déculpabiliser le dogme islamique de toute responsabilité dans les attaques, alors qu’il en est l’essence même.

Noureddine Aoussat développe par ailleurs dans ses conférences et ses messages, une propagande politique antifrançaise et antisioniste, dans le but de radicaliser la communauté musulmane. Quelques exemples que l’on peut trouver sur son compte Facebook officiel (hard-copy) :

 -                                               1540627761-mosquee-aoussat-antisionisme-2 christianisme

 » Quand vous avez une force d’occupation, en l’occurrence Israël, qui au nom d’une idéologie qu’on appelle le sionisme, massacre un peuple, chasse de leur territoire une autre partie, installe des colonies et saccage même les cultures et déracine des oliviers centenaires, comment faut-il qualifier cela ?
Eh ben tout simplement que si on n’est pas antisionistes, c’est qu’on pense que ceci est fait au nom d’une origine, en l’occurrence le sémitisme, ce qui est faut !
Ou encore que tous ce MAL fait aux palestiniens est fait au nom d’une religion, en l’occurrence le judaïsme, ce qui est archi faux.
En fait tout simplement parce que ce MAL est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme.
Voilà pourquoi de facto les anti antisionistes sont les vrais antisémites… »

-                                                    1540627878-mosquee-aoussat-sine christianophobie

Commentant la mort du caricaturiste Siné, Noureddine Aoussat révèle à nouveau son obsession antisioniste :
« Personnellement, je n’aimais guère sa vulgarité, qui m’irritait. Cependant, il méritait bien le respect car il n’a ni courbé l’échine ni abdiqué sa liberté d’expression devant les lobbys sionistes et leurs chiens de gardes. »

-                                                 1540627879-mosquee-aoussat-syrie-anti-france-2 Coran

Noureddine Aoussat accuse la France de « ruiner ses valeurs et son honneur » en ne réagissant pas face aux massacres perpétrés par les jihadistes (photo du village chrétien Al-Duvair en Syrie dont la population a été massacrée par les rebelles jihadistes).

Pourquoi l’État Français permet-il à Noureddine Aoussat de précher dans les Mosquées ? Pour quelle raison ce réseau islamique politique misogyne, antioccidental et antisioniste, qui tisse sa toile sur tout le territoire, n’est-il pas démantelé ?

30 avril, 2016

Pour Hassan Amdouni, prédicateur à la Mosquée Abou Bakr de Lens : « Allah a légiféré le hijab pour que la femme ne soit pas l’appât ou l’objet de convoitise des pervers »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 08 min

Lens, ancienne ville minière du Pas-de-Calais, subit comme plusieurs autres communes alentour, la prolifération du réseau islamiste s’étendant depuis plusieurs années sur le nord de la France, historiquement sous l’influence de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, avec la Ligue Islamique du Nord et l’UOIF, présidées par Amar Lasfar.
La Mosquée Abou Bakr de Lens est un des principaux centres de diffusion de l’idéologie fondamentaliste islamique de ce réseau.

-                                                                    Pour Hassan Amdouni, prédicateur à la Mosquée Abou Bakr de Lens :

-                                         Fidèles Musulmans en prière à la Mosquée Abou Bakr de Lens

-                                        792464MosqueLensAbdallahDlioua Abou Bakr dans religion

Abdallah Dliouah, l’imam de la Mosquée de Valence, un prédicateur de la mouvance politique antisioniste des Frères Musulmans et proche du fondamentalisme néo-nazi, est invité à la Mosquée Abou Bakr de Lens les 19 et 20 mars 2016. Sur son blog officiel, il mène une violente campagne contre Israël, en comparant la bande de Gaza au camp d’extermination d’Auschwitz. (hard-copy)

-                                         348609MosqueLensSadAlKamali Amar Lasfar

Le cheikh marocain Saïd Al Kamali, fondamentaliste de l’Islam sunnite pour qui le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane, était présent à la Mosquée Abou Bakr de Lens le 25 avril 2015.

 

-                                                    917205MosqueLensHassanAmdouni4 antisémitisme

Également Invité régulier à la Mosquée Abou Bakr de Lens, le docteur en droit musulman tunisien Hassan Amdouni (hard-copy). (page Facebook)

-                                                                     340854MosqueLensHassanAmdouni antisionisme

Hassan Amdouni explique dans ses conférences que l’Islam est un système juridique et législatif complet, qu’il décrit dans son ouvrage : « Les fondements du droit musulman », stipulant les règles de la charia qui doivent structurer un état islamique.

-                                                       176956MosqueLensHassanAmdouni2 charia

Le prédicateur fondamentaliste islamique tunisien Hassan Amdouni, conférencier à la Mosquée Abou Bakr de Lens.

Pour avoir un aperçu des lois coraniques préchées par Hassan Amdouni dans les Mosquées, quelques extraits de ses interventions :

« Le jeûne est obligatoire, les cinq prières sont obligatoires [...] le pélerinage est obligatoire [...] Manger avec la main droite c’est immuable, c’est une constante Tous les versets qui sont de l’ordre du morkham (lois constantes) sont immuables, tels que par exemple l’interdiction des boissons enivrantes, vous pouvez les appeler par tous les noms que vous voulez, les liqueurs, avec de la mandarine dedans, c’est interdit, c’est une boisson enivrante, point à la ligne, parce que notre Prophète a dit : « Tout produit enivrant, il est vin, et tout vin est interdit » point à la ligne.
Vous pouvez dire : « oui, je vis en Europe, et je ne vais pas faire bien mes affaires si je ne vends pas l’alcool ». Et bien, non, c’est interdit, parce que le Prophète a dit : « Celui qui nous a interdit de le consommer, nous a interdit de le vendre. » Pourquoi ? Parce que le vin et les boissons envirantes, c’est un mal pour l’homme, et nous ne vendons pas le mal à l’être humain.
[...]
Vous ne pouvez pas payer un pot à votre collègue parce que c’est un mal. »

[42:25]
Conférence de Hassan Amdouni, « Pour une saine compréhension de l’Islam », le 2 décembre 2010 (hard-copy)

Comment les Musulmans travaillant dans les grandes surfaces vendant de l’alcool doivent-ils considérer cette prédication ? Le Prophète Mohamed, Messager d’Allah sur Terre, interdit aux Musulmans de vendre de l’alcool.
Les vignobles français vantés à travers le monde pour leur qualité, produits d’un savoir-faire millénaire, qui délivrent sur les tables des Français un nectar se dégustant avec une belle viande rouge, des fruits de mer, ce patrimoine serait donc néfaste, « un mal pour l’homme » ?
Si tous les Français devenaient Musulmans selon les conditions prescrites par Hassan Amdouni, la France serait-elle encore la France ?
Faudra-t-il prévoir une division communautaire au sein des entreprises, comme dans les magasins « Marks and Spencer » en Angleterre, parce que les Musulmans n’ont pas le droit de vendre de l’alcool ?

-                                                                             954705MosqueLensvinsdabbayes Coran

Hassan Amdouni, prédicateur à la Mosquée Abou Bakr de Lens, interdit aux Musulmans de consommer et de vendre du vin, reniant ainsi une culture de prestige, issue d’une tradition millénaire sur le continent européen.

Concernant les rapports hommes, femmes dans la société islamique, voici ce que dit la législation coranique, telle que spécifiée par Hassan Amdouni :

« Il ne faut pas s’arrêter au niveau du mariage, il me plaît, elle me plaît. Les gens qui pensent ainsi sont des irresponsables, qui croient que le choix de l’époux ou de l’épouse est une affaire personnelle, individuelle. Mais non ! Vous ne vous mariez pas pour vous uniquement. Lorsque vous vous mariez, vous vous engagez par ce mariage à une responsabilité déjà par rapport à la descendance qui va en découler. »
[14:40]
Hassan Amdouni, cours sur l’éducation des enfants en Islam (hard-copy)

« La dot c’est un domaine, c’est un sujet dans lequel il y a des questions. Sur la finalité de la dot, quelle est la valeur de la dot, quelle est sa valeur minimale, quelle est sa valeur maximale, est-ce qu’elle elle doit être versée tout de suite, est-ce qu’elle peut être reportée en cas de divorce, est-ce on peut laisser traîner, ou est-ce qu’elle est dûe par le divorce, par le veuvage. Il y a des tas de questions qui viennent sur la question du mahr. »
[01:28:56]
Conférence de Hassan Amdouni sur « Les règles globales du droit et ses applications contemporaines en Europe » à Bruxelles le 17 Juin 2012

Hassan Amdouni, qui se veut être un des chantres de l’Islam réformiste, enseigne les règles de base de la juridiction islamique dans les Mosquées occidentales de France et de Belgique.
D’après les fondements du droit musulman, Hassan Amdouni rapporte que la femme est propriété du chef mâle de la famille ou de son tuteur (marham), elle est vendue à son futur « mari » lors d’une transaction, un contrat signé contre une somme d’argent, la dot (mahr), la femme musulmane s’achète.
Ce concept de l’Islam valide le fait que le mariage n’est pas un consentement mutuel entre un homme et une femme, un acte d’amour, ce qui serait « irresponsable » d’après Hassan Amdouni, mais un pacte dont la femme est exclue, entre un tuteur et un futur mari, pour faire prospérer la oumma, la communauté des Croyants.

Ce prèche met en relief les profondes divergences existant entre la femme évoluant dans une société islamique et celle évoluant dans une société chrétienne. Dans le Christianisme, le mariage est un engagement entre deux personnes, un homme et une femme, « ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair », un lien d’amour, d’entraide, de confiance et de complicité.

« Allah a légiféré le hijab pour que la femme ne soit pas l’appât ou l’objet de convoitise des pervers. Elle ne doit pas être l’objet du désir pour que son honneur et sa dignité soient respectés comme tels. C’est pour cela que Allah a dit, pour expliciter la sagesse pourquoi il a légiféré le hijab : « Le but du hijab c’est qu’elle soit reconnaissable pour pas être sujet de convoitise et de nuisance, c’est ça le but. » Pour qu’elle ne soit pas sujet à des nuisances verbales, mais aussi au regard agressif, qui exprime un désir bestial et qui peut devenir une agression même physique à l’encontre de la femme.
Donc le hijab a pour but que les pervers, les personnes qui n’ont aucune moralité ne s’attaquent pas à la femme.
[...]
Nous savons très bien que dans une société humaine composée d’un mâle et d’une femelle, toute la création est basée sur la notion du couple, Dieu a fait qu’il y a une attirance naturelle entre l’homme et la femme, entre le mâle et la femelle, et si on suggère à l’homme ce qui peut susciter et révéler ses instincts, que la femme ne vienne pas dire : « moi, je ne voulais pas, je ne pensais pas être sujet d’une agression, ni susciter du plaisir chez un tel, alors que je ne suis qu’une fille de bonne moralité et d’une grande honorabilité ». On ne met pas en cause sa parole, mais sa manière d’être met en cause sa parole.

Allah ne veut pas que la femme manifeste tous ses atouts pour qu’elle ne soit pas l’objet de convoitise des pervers qui risquent de mettre en cause sa chasteté, son honneur et sa dignité. »
[11:50]
Conférence de Hassan Amdouni sur « Le Hijab loin d’être une mode » (hard-copy)

-                                          670538MosqueLensfemmeshijab femmes

La société islamique telle que la conçoit le prédicateur Hassan Amdouni : Allah a légiféré sur le voile islamique, une femme doit se couvrir d’un hijab pour ne pas attiser le regard des pervers.

Hassan Amdouni ravale la femme à n’être rien d’autre que l’éternel objet de convoitise de la mâle concupiscence. Propriété de la famille ou du mari, il faut la protéger du regard lubrique des pervers en la couvrant d’un voile. Toute manifestation de beauté, de séduction, de charme, de sensualité, de féminité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, car pouvant aiguiser l’appétit des mâles Musulmans en rut.
Ces principes de base du droit musulman entrent directement en conflit et sont incompatibles avec les législations de type occidental,  pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, opposant la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée remettant en cause « sa bonne moralité et sa grande honorabilité », incitant donc au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication.

 

-                                                            537010MosqueLensislamisation France

La municipalité de Lens est partenaire officiel des Rencontres Annuelles des Musulmans du Pas-de-Calais, une organisation de l’Islam radical misogyne et antioccidentale (affiche du meeting ayant eu lieu le 13 juin 2015)

Image de prévisualisation YouTube
On y retrouve par exemple Hassan Iquioussen, prédicateur politique misogyne, antioccidental et antisioniste, ou encore Amar Lasfar, le président de l’UOIF, la branche de l’organisation politique antioccidentale et antisioniste en France des Frères Musulmans.

-                                                  609750MosqueLensGuyDelcourt Frères Musulmans

-                                                    557293MosqueLensGuyDelcourt Guy Delcourt

L’ex-maire socialiste Guy Delcourt en visite chez les islamistes fondamentalistes de la Mosquée Abou Bakr de Lens le 8 mars 2015.

-                                                          959016MosqueLensSylvainRobert Hassan Amdouni

-                                                  916602MosqueLensSylvainRobert3 Hassan Iquioussen

-                                                  959790MosqueLensSylvanRobert2 hijab

Le maire socialiste Sylvain Robert était présent lors de la journée portes ouvertes de la Mosquée Abou Bakr de Lens le 8 mars 2015.

Le tandem Guy Delcourt, ex-maire socialiste et son successeur Sylvain Robert n’a pris aucune mesure contre la prolifération du fondamentalisme islamique militant condamnant sur le long terme, le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur la ville de Lens.

1234

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir