8 novembre, 2015

Politique et stratégies du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) dans les Mosquées et les institutions pour détruire l’identité française et islamiser le territoire

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 43 min

« Islam mine l’Europe » est un des premiers média à avoir démasqué dès 2011, les véritables objectifs du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) en dévoilant les intentions de son porte-parole Marwan Muhammad, dans une conférence donnée à la Mosquée d’Orly :

-                                      Politique et stratégies du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) dans les Mosquées et les institutions pour détruire l'identité française et islamiser le territoire dans Politique onrlG
« L’Islam est un mode de vie global. L’Islam dicte la façon dont on se comporte avec nos épouses,  avec nos voisins, avec l’environnement, avec nos collègues, comment on fait les affaires, comment on va à la guerre, quand est-ce qu’on défend. »
[...]
« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »

« L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis. Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ?
Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant. »

Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée de Nantes en 2012

Marwan Muhammad veut construire des écoles islamiques, des institutions où ils seront « majoritairement Musulmans ». Un État dans l’État.

Pour connaître plus précisément l’idéologie que veut imposer le CCIF dans cet État musulman, il suffit de décrypter les prédicateurs et idéologues invités par cette association, porteurs des valeurs islamiques qu’il faudrait promouvoir et défendre contre les « islamophobes ». Ci-dessous, présentation de quelques « pointures » du mouvement CCIF :

 

-                                           dKOl3 Ahmed Jaballah dans religion

Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF (à gauche), en conférence avec l’imam misogyne et antioccidental de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa

-                                              E1jba Amine Nejdi

Le président du CCIF, Samy Debah, présente Rachid Houdeyfa invité du dîner annuel du CCIF en mai 2014 : « C’est un personnage public de grande qualité, de grande renommée, qu’Allah le préserve, je vous demande de l’applaudir »

« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
Rachid Houdeyfa, donne sa vision de la femme dans une conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »

Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : « ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs »

 

-                                      wP5KZ antisémitisme

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, prédicateur invité par le CCIF, est un théologien fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas,  la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

-                                       DQybj CCIF

Le CCIF fait la promotion de l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha (hard-copy) surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneurqu’une femme « n’a pas le droit de tomber amoureuse ». Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. »

Le président du CCIF, Samy Debah, a signé le 17 septembre 2015 une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine (CRCM) dirigé par Amine Nedji (hard-copy), prédicateur fondamentaliste marocain de la Mosquée de Tomblaine-Nancy.
Amine Nejdi considère sur son site internet officiel, qu’une femme qui ne porte pas de voile islamique incite à la perversion, une saleté qui attire les mouches.
Il explique également que le combat armé contre les mécréants, le Jihad Islamique, est une nécessité contre les personnes hostiles à l’Islam.

-                                                       eKOlK charia

Samy Debah, président du CCIF (à droite), signe une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine dirigé par l’islamiste radical marocain Amine Nejdi le 17 septembre 2015

-                                       bKRlg Coran

Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France, est régulièrement invité par les responsables du CCIF pour donner des conférences, (ici au dîner annuel du CCIF le 31 mai 2015) (Là, à la Mosquée du Havre le 17 novembre 2012). Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

-                                                           2QeyR état islamique

Le CCIF et Marwan Muhammad sont associés avec Tariq Ramadan, le prédicateur proche des Frères Musulmans

Dans ses conférences, Tariq Ramadan refuse la mixité homme/femme, un Musulman n’a pas le droit de regarder une femme en maillot de bain dans une piscine.

Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès.
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure (hard-copy), dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français.

-                               PjwbO Frères Musulmans

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l’organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l’émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l’ex-chanteur Cat Stevens converti à l’Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Dans ses ouvrages, Tariq Ramadan expose sa solution pour lutter contre la décadence de l’Europe Occidentale :  construire un État Islamique sous la charia dirigé par un imam :

« Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
(page 36)
« La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
(page 35)
« De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
(page 38)

« Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.

Le président de la nation est donc choisi par la communauté (hommes et femmes doivent avoir le droit de participer à ce choix). Comme n’importe quel président lié par la constitution de son pays, il se doit de respecter les principes de références islamiques et en cela, il en est le garant devant le Conseil de la shûra (et devant le peuple) à qui il doit rendre compte de sa politique générale et de celle de ses ministres. C’est très exactement ce que faisait Abou Bakr et Omar, et c’est bien en ce sens que s’articulent, dans les sociétés modernes, les instances exécutives et législatives. »
(page 97)
« Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.»
(page 93)
Tariq Ramadan – « Islam – le face à face des civilisations »

 -                                           Q1dbN Hani Ramadan
Le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, associé au CCIF, compare les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée devant des centaines de Musulmans à Bruxelles le 1er mai 2004

Hani Ramadan, directeur du centre islamique de Genève, dans ses ouvrages et conférences, explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Houria Bouteldja, invitée par le CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy), est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » en lutte contre le sionisme et l’occident; typiquement, quelques extraits de l’idéologie véhiculée par ce parti politique, que l’on peut lire sur son site internet officiel :

-                                                                            N1ebG hassen bounamcha
Houria Bouteldja, invitée au dîner du CCIF le 23 mai 2014, apparaît en couverture du livre « nique la France », un manifeste raciste contre la France et les Français

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

Le CCIF est par ailleurs associé à l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                 3QXYm hijab
Le CCIF est associé à l’UOIF, l’organisation politique des Frères Musulmans en France, son ex-président Ahmed Jaballah, fut invité au dîner du CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy)

-                                                           4QwJO Houria Bouteldja

Ahmed Jaballah et le prédicateur antisémite égyptien mentor des Frères Musulmans, Youssef Al Qaradawi (au centre) à Saint-Denis en 2007

L’objectif du CCIF porté par ses prédicateurs est clair : détruire l’identité française issue des racines gréco-latine, romaine et de la spiritualité du judéo-christianisme, pour la remplacer par une identité musulmane, misogyne, intolérante ayant pour objectif :
- le rejet des traditions millénaires faisant partie de la culture occidentale comme les arts et la musique (Hildegarde Von Bingen, Palestrina, Bach, Mozart, Brahms, Schubert, Verdi, Vivaldi, Chopin…), la musique étant considérée comme « la voix de Satan » par les théologiens du CCIF
- l’obligation pour les femmes de porter le voile islamique et d’obéir à leur mari
- la promotion des discours antisémites et antioccidentaux
- l’élimination de la pluralité démocratique pour la remplacer par un État Islamique sous la charia.

Comment faire progresser l’islamisation de la société française et imposer les valeurs sacrées diffusées par ces prédicateurs ?
La stratégie pour arriver à transformer la France en état islamique, passe tout d’abord par une propagande dans les termes même du language employé, dérivés de la novlangue, concept inventé par George Orwell dans son roman « 1984″, décrivant un monde totalitaire.
Le procédé consiste à inventer ou redéfinir certains mots du langage afin d’atteindre un objectif déterminé, pour interdire de penser et d’agir. Le meilleur exemple est le slogan du CCIF, en-tête de la page Facebook officielle :

-                                               gKQl5 islam
La novlangue employée par le CCIF, pour interdire de penser et d’agir : « L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit ! »

Le terme même d’ »islamophobie » employé par le CCIF est assez polémique.
La phobie veut dire avoir une peur déraisonnée de quelque chose, lié à une pathologie. Associé au mot Islam, cela voudrait alors dire avoir une peur irrationnelle de l’Islam. Toute personne critiquant l’Islam se voit ainsi réduite à une personne malade nécessitant d’être internée en hôpital pour des soins psychiatriques.
Ce terme n’est pas approprié, l’Islam est une idéologie que l’on peut tout à fait critiquer rationnellement, comme n’importe quelle autre idéologie, (marxisme, capitalisme, mondialisme, communisme, nazisme, taoïsme, boudhisme, judaïsme, christianisme, protestantisme, hindousime, etc…).
Est-ce que sous prétexte de choquer les capitalistes et les communistes on ne doit plus critiquer le capitalisme, le communisme ? Les condamnera-t-on pour « capitalismophobie », ou « communismophobie » ?

La stratégie du CCIF consiste à menacer de poursuivre judiciairement toute critique de l’Islam en la transformant en attaque raciste et nazie contre les musulmans, ceci afin d’intimider, de museler l’opposition et permettre aux associations musulmanes de diffuser sans entraves la propagande islamique dans les Mosquées de France et les institutions françaises, en particulier le port du voile islamique sur les lieux de travail.

                                                     VD5lv islamophobie

« Une décennie d’islamophobie institutionnalisée ». Le CCIF considère le gouvernement français comme « islamophobe », car interdisant le port du voile islamique à l’école, donc hostile à l’Islam et aux Musulmans (hard-copy).

Image de prévisualisation YouTube
« L’islamophobie fait en sorte qu’à échéance de cinq ans, dix ans, quinze ans, ce qu’on a vu dans les années trente et quarante peut se reproduire en France.[...] Si vous êtes discriminé à l’entrée d’une école, à l’entrée d’une institution, quand vous passez des concours privés, quand vous allez à l’université, la loi est pour vous, servez-vous en, sinon on s’en servira contre vous. Donc déposez plainte, alertez le CCIF, allez en procès si nécessaire pour créer des précédents. « 
Au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) 2011 organisé par l’UOIF au Bourget, Marwan Muhammad demande aux Musulmans de porter plainte dès que une « discrimination » est constatée sur un lieu de travail ou à l’université sur le port d’un vêtement religieux, Ils seront soutenus par le CCIF. Sinon, Marwan Muhammad sous-entend que si les Musulmans se laissent faire, ils pourraient finir dans les chambres à gaz comme sous le IIIème Reich. De quoi éveiller des sentiments de haine contre les sociétés occidentales.

Pour arriver à ses fins, le CCIF dispose d’appuis politiques importants, comme le premier secrétaire du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, délinquant récidiviste condamné à cinq mois de prison en 2000 et six mois de prison en 2006.

-                                           W1Rl3 Jean-Christophe Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis a reçu une délégation de l’association d’extrême-droite islamique du CCIF le 1er juin 2015 rue Solférino. (hard-copy) (lien 1)

11 octobre, 2015

L’imam misogyne, antisioniste, antioccidental et négationniste Hassan Iquioussen, théologien de référence et invité par les responsables de la Grande Mosquée de Limoges

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 52 min

Limoges est une commune du centre-ouest de la France du département de la Haute-Vienne (87).
Progressivement, au cours des trois dernières decennies, l’immigration musulmane s’est fait une place dans la région du Limousin, en particulier à Limoges.
L’Association des Musulmans de Limoges pour la Fraternité (AMLF) a vu le jour, afin de structurer et satisfaire la communauté musulmane, en mettant en place le projet de construction d’une Grande Mosquée et d’une école coranique.
Les travaux du complexe islamique débutent en 2001, la Mosquée accueille ses premiers Fidèles en 2007.

-                                                      L'imam misogyne, antisioniste, antioccidental et négationniste Hassan Iquioussen, théologien de référence et invité par les responsables de la Grande Mosquée de Limoges dans Politique 1538083657-mosquee-limoges-minaret

La Grande Mosquée de Limoges et son minaret, peut accueillir 800 Musulmans, son école coranique endoctrine 400 enfants tous les week-end.

-                                                       1538083643-mosquee-limoges-musulmans-en-priere Abd-Al-Rahman I dans religion
La prière de l’Aïd a rassemblé un peu plus de 3 000 personnes au Parc des Expositions de la ville de Limoges le 17 juillet 2015.

Quelle type de doctrine est enseignée aux Fidèles réguliers de la Mosquée, et aux jeunes enfants de l’école coranique ? Le respect, la Fraternité, la Tolérance ?

C’est malheureusement loin d’être le cas car l’AMLF est une association de l’Islam Radical proche de l’UOIF, la branche politique des Frères Musulmans en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’AMLF relaye sur sa page Facebook officielle, les conférences données par « Havre de Savoir », association fondamentaliste islamique du Havre, antioccidentale et antisioniste qui veut imposer la charia.

-                                                            1538083596-mosquee-limoges-youssef-al-qaradawi-2 Al-Andalus

Le mentor et prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi, est une référence théologique pour les responsables de la Grande Mosquée de Limoges (hard-copy). Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

 

 -                                                             1538083625-mosquee-limoges-thami-breze Al-Qaradawi

L’ex-président de l’UOIF, Hajj Thami Breze, invité par les responsables politiques de la Grande Mosquée de Limoges le 25 avril 2015 (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

L’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans voulant appliquer la charia, est légitimisée par Hajj Thami Breze

Par ailleurs, sur la page Facebook officielle de la Grande Mosquée de Limoges, on trouve des dizaines de vidéos de prédications de l’imam Hassan Iquioussen (hard-copy).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                        1538083688-mosquee-limoges-hassan-iquioussen Alain Rodet
Le 17 octobre 2009, le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen est invité par l’AMLF à donner une conférence sur Limoges.

L’AMLF reprend la propagande violemment antisioniste développée par Hassan Iquioussen, important ainsi le conflit israélo-palestinien en France. Quelques extraits de conférences que l’on peut écouter en intégralité sur la page Facebook de la Grande Mosquée de Limoges :

« Ce qui s’est passé à Gaza pendant ces vacances, c’est du nazisme, l’épuration ethnique, l’extermination, le génocide. »
[03:14]
« Le sionisme est une religion qui a pour objectif de dominer, c’est du racisme. »
« Le sionisme qui veut l’extermination du peuple palestinien, nous sommes contre. »
[05:46]
Hassan Iquioussen – conférence devant des Fidèles Musulmans sur le conflit israélo-palestinien après les représailles d’Israël contre le lancement de centaines de roquettes à partir de la bande de Gaza, pendant l’été 2014, reprise intégralement par les responsables de la Mosquée de Limoges (hard-copy).

Pour Hassan Iquioussen, le programme mis en place par Hitler et Heydrich pendant la deuxième guerre mondiale afin d’exterminer la population Juive de la planète, plus de six millions de femmes, enfants, vieillards liquidés, assassinés et jetés dans les chambres à gaz à l’échelle industrielle en mois de cinq ans, est mis sur le même plan que la riposte israélienne face aux tirs de roquettes du Hamas à l’été 2014.
Il faut rappeler que depuis la création de l’état d’Israël en 1948 jusqu’à aujourd’hui, la population de la bande de Gaza a été multipliée par six en passant de 250 000 à 1 500 000 habitants. S’il y a eu génocide à Gaza, il est plutôt raté !
L’imam développe ainsi auprès des Fidèles Musulmans, une véritable propagande d’incitation à la haine du sionisme et d’Israël, considéré comme un état nazi.

Pour affermir la croyance des Musulmans, Hassan Iquioussen utilise assez souvent dans ses conférences l’Histoire, développant une vision unilatérale : les Musulmans sont des victimes éternelles de persécutions chrétiennes et sionistes. Cela permet ainsi de justiifer auprès des Fidèles le rejet du monde occidental, et d’isoler ainsi la communauté musulmane du reste de la société française.

-                                                     1538083669-mosquee-limoges-hassan-iquioussen-2 Allah

Hassan Iquioussen justifie dans sa conférence les jihad islamiques en Europe : « c’est pour apporter la paix et la justice contre les tyrans Chrétiens »

« Si le projet de l’Islam était d’imposer la religion aux non-musulmans par la force, alors les non-musulmans auraient disparu de la sphère géographique musulmane, dès les premiers temps. Comment expliquer que les Musulmans sont restés 809 années en tant que force politique, militaire, culturelle, en Andalousie, avec des Juifs et des Chrétiens ? »
[01:23]
« En vérité, l’Occident a une capacité incroyable de jeter la patate chaude chez celui qu’il considère comme son ennemi. Puisque l’Occident, l’Europe vont commettre le crime contre l’Humanité, l’Inquisition, vous entendez ? contre les Musulmans, mais aussi contre les autres peuplades, pour se justifier ou plutôt pour gagner du temps en accusant l’autre de péchés que lui même a fait.
Il accuse les Musulmans d’être des conquérants, des envahisseurs, qui font le Jihad, c’est-à_dire la guerre sainte, comme ils l’appellent. Non, les Musulmans n’ont jamais fait de guerre Sainte, au sens chrétien du terme, c’est-à-dire dominer les autres et imposer sa religion ou l’éliminer s’il refuse. »

« Notre message est un message libérateur, salvateur, la preuve, quand les Musulmans vont arriver en Égypte, ils vont libérer les Chrétiens coptes qui étaient dominés par leurs cousins Chrétiens romains, et les coptes, quand ils vont voir la justice des Musulmans, vont se convertir à l’Islam en majorité, une minorité restera chrétienne et existe toujours aujourd’hui, après 1400 ans. »
[05:08]
« On ne peut pas parler de conquêtes en vérité au sens occidental du terme, car la conquête signifie pour nous occidentaux l’invasion, la domination, l’exploitation, l’élimination. Quand les Musulmans vont arriver en Andalousie, vous savez ce qu’ils vont faire ? Ils vont détrure les obstacles. Quels étaient les obstacles à l’époque ? Les puissants qui dominaient, les politiques et les religieux qui faisaient de 90% du peuple, le tiers-état, des esclaves que l’on exploitait. »
[08:10]
« En 1492, les Chrétiens vont massacrer les Juifs et les Musulmans et les expulser. On n’a pas de leçons à recevoir de personnes qui veulent nous coller une étiquette de terroriste, islamiste. »
Conférence de Hassan Iquioussen sur les conquêtes musulmanes, et reprise intégralement par les responsables de la Mosquée de Limoges (hard-copy)

Afin de décrédibiliser l’Occident devant les Fidèles Musulmans, Hassan Iquioussen utilise comme vecteur de propagande une vision biaisée et manichéenne de l’Histoire : les Musulmans seraient des justiciers qui viendraient libérer les peuples asservis par des tyrans oppresseurs Chrétiens sur les territoires européens, et leur offrir une religion de paix et de tolérance.
Hassan Iquioussen oppose la civilisation islamique soi-disant pilotée par une religion de sagesse, à la barbarie sanguinaire des Chrétiens occidentaux.

Ce prédicateur devrait relire le Coran, en particulier la sourate VIII « le butin » (al-anfal), décrivant les conditions de partage des prises de guerre soutirées aux populations locales conquises et asservies par les conquérants musulmans, la réduction en esclavage de populations, et même la décapitation des hommes de la tribu juive Banu Qurayza, entre 600 et 900 Juifs car refusant de se soumettre, après la bataille des Coalisés.

« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. »
Le Coran – le Butin – 5:12

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent. »
Le Coran – le Butin – 5:39

« Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. »
Le Coran – le Butin – 5:60

Hassan Iquioussen devrait également relire le Sahih Boukhari, série d’ouvrages rapportant les faits et gestes (hadiths) considérés comme authentiques (sahih) du Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, que l’on peut trouver dans toute bonne Mosquée qui se respecte et dans n’importe quelle librairie islamique (largement disponible en banlieue parisienne).

-                                                                 1538083632-mosquee-limoges-sahih-boukhari AMLF
Le chapitre le « combat pour la cause de Dieu » du Tome IV du Sahih Boukhari rapporte sur près de 200 pages (p80 à p265), la guerre sainte, le Jihad islamique, les campagnes militaires menées par le Prophète Mohamed, et toute la propagande idéologique permettant d’haranguer les Musulmans contre ses ennemis.

Il est impossible de donner une liste exhaustive des massacres, pillages, meurtres, réduction de populations en esclavage, réalisés par les conquérants musulmans imitant le Prophète Mohamed (« le beau modèle ») au cours des siècles sur les différents continents africain, européen, asiatique et au moyen-orient. Je vous invite pour plus d’informations à vous reporter aux ouvrages sur l’Histoire du Jihad islamique, on peut citer, parmi des centaines d’autres :
- « Crucified Again » de Raymond Ibrahim
- « Jihad » de Paul Fregosi
- « Esclaves chrétiens, maîtres musulmans » de Robert C. Davis
- « Le génocide voilé », de Tidiane N’Diaye
- « Islamic jihad » de M.A. Khan
- « Les chrétientés d’Orient » de Bat Ye’or
- « Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia » du professeur d’Histoire Simon Barton
- « Captifs en Barbarie » de Giles Milton
Les témoignages de ces ouvrages décrivent, à partir de documents historiques de sources chrétiennes, juives ou musulmanes, les humiliations subies par les peuples sous domination islamique.

Les Croisades, même si elles ont connu des dérives par la suite, visaient essentiellement à défendre les populations chrétiennes d’Orient persécutées et soumises à l’esclavage, et protéger les terres chrétiennes contre la formation des califats islamiques, comme en témoigne le Pape Urbain II :
-                                                                                1538083597-mosquee-limoges-urbain-ii antisémitisme
« En effet, comme la plupart d’entre vous le savent déjà, un peuple venu de Perse, les Turcs, a envahi leur pays. Ils se sont avancés jusqu’à la mer Méditerranée et plus précisément jusqu’à ce qu’on appelle le Bras Saint-Georges. Dans le pays de Romanie, ils s’étendent continuellement au détriment des terres des chrétiens, après avoir vaincu ceux-ci à sept reprises en leur faisant la guerre. Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises ; ils saccagent le royaume de Dieu.
Si vous demeuriez encore quelque temps sans rien faire, les fidèles de Dieu seraient encore plus largement victimes de cette invasion. »
Le pape Urbain II lors du concile de Clermont le 27 novembre 1095 justifiant la première Croisade.

-                                                                                                        1538083706-mosquee-limoges-conquerors-simon-barton antisionisme

« Dhikr Bilad Al-Andalus », est un document arabe du XIVème siècle qui relate les nombreuses campagnes militaires menées par le calife Al-Mansour en Espagne, et donne une place importante aux nombreuses femmes et enfants capturés par le hajib (chef religieux vérifiant la bonne application de la charia).
Lors de la mise à sac et de la prise de Barcelone en 985, plus de 70 000 femmes et enfants furent mis en captivité et réduits en esclavage. A Zamora, en 981, plus de 40 000 femmes. A Pampelune, 18 000 femmes. De véritables razzia organisées, visant à noyauter et décimer des familles entières parmi les populations chrétiennes.

« Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia » de Simon Barton – p35

Suite à la campagne dévastatrice menée par le calife Al-Mansour sur la province de León en 988, la nonne Flora raconte dans un document conservé aux archives du monastère de Santiago daté du 28 décembre 1023, comment toutes les nonnes du monastère Sainte-Christine furent capturées et emmenées de force, sauf la mère de Flora, ce qui a fait de cette dernière une rescapée. On voit dans sa manière de relater les faits à l’époque, que la conquête islamique n’avait rien de véritablement pacifique :

« Sur le compte des péchés des Chrétiens, le peuple sarrazin, graine des ismaélites, a envahi toutes les provinces de l’Occident en ordre de bataille pour dévorer la terre, et frapper partout avec l’épée, afin de ramener des captifs; le serpent leur a donné la victoire.  Et ils ont abattu les villes, détruit les murs, nous ont foulé aux pieds, ils ont rasé les cités, décapité les hommes, et il n’y a pas une ville, un village, ou un château ayant survécu à cette dévastation. »
archives « El monasterio de Santiago de León » vol. VI p238, documents regroupés par María del Pilar Yáñez Cifuentes (repris aussi par Simon Barton dans « Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia » p36″)

On est là bien loin de la vision d’un Islam idyllique, pacifique et libérateur amené par les Musulmans comme veut le faire croire Hassan Iquioussen devant ses fidèles Musulmans.

Ibn Hawqal dans les années 970 rapporte dans son ouvrage « configuration de la terre », la vie en société des esclaves Chrétiens européens exportés de Al-Andalus vers les califats en Afrique.

Image de prévisualisation YouTube
Festivités traditionnelles annuelles de « Las Cantaderas » dans la province de León au nord-ouest de l’Espagne, commémorant depuis plusieurs siècles, la libération en 844 par le roi des Asturies Ramiro I des populations soumises à la charia, aux lois islamiques liberticides qui obligeaient les Chrétiens à payer un tribut : chaque année, 100 filles (doncellas) devaient être cédées comme esclaves aux harems des califes musulmans de Cordoue, dont celui de Abd-Al-Rahman I (756-788)

-                                       1538083706-mosquee-limoges-harem Boukhari

huile sur toile de Giulio Rosati (1858-1917)  « choisissant sa favorite » – Un riche marchand Musulman choisissant sa favorite dans son harem

-                                                                                 1538083643-mosquee-limoges-moros-y-cristianos-elda-2015 charia

Image de prévisualisation YouTube

« Moros y Cristianos », fêtes nationales célébrées depuis des siècles dans plusieurs provinces espagnoles (sur la vidéo à Elda, province d’Alicante, du 28 mai au 1er juin 2015) commémorant la victoire des Chrétiens sur les Musulmans, la « Reconquista » de leur territoire contre les califats islamiques oppresseurs.

L’idéologie islamique est profondément axée sur la conquête et l’asservissement des peuples de gré, (conversion ou soumission au statut de « dhimmi », une protection offerte contre un tribut, sous différents pactes) ou de force (exécution, persécution),
Après s’être rendues aux autorités musulmanes, pour rester en vie et ne pas risquer d’être persécutées, les populations chrétiennes et juives devaient signer un pacte de soumission. Le plus célèbre d’entre eux est le « pacte d’umar » imposé par un des premiers califes de l’Islam après la mort du Prophète Mohamed, qui servira de modèle aux différents califats jusqu’au milieu du XIXème siècle.

Typiquement, quelques exemples de conditions que devaient respecter les minorités religieuses chrétiennes et juives soumises à ce pacte :

  • Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
  • Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l’hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
  • Nous ne donnerons asile, ni dans nos églises ni dans nos demeures, à aucun espion.
  • Nous ne cacherons rien aux Musulmans qui soit de nature à leur nuire.
  • Nous n’enseignerons pas le Coran à nos enfants.
  • Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n’empêcherons aucun de nos parents d’embrasser l’Islam, si telle est sa volonté.
  • Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu’ils voudront s’asseoir.
  • Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
  • Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
  • Nous ne monterons point sur des selles.
  • Nous ne ceindrons pas l’épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d’arme et n’en porterons point sur nous.
  • Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
  • Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
  • Nous nous tondrons le devant de la tête.
  • etc….

Pas véritablement un pacte de « libération des peuples » comme veut le faire croire Hassan Iquioussen dans ses conférences.

-                                                                                            1538084269-mosquee-bordeaux-napoleon chrétiens

C’est Napoléon qui abolira le statut de dhimmi en Égypte en 1798 lors de ses conquêtes en Afrique et en Orient.
« J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance.
Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir. »

extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte.

 

-                                                                                   1538083657-mosquee-limoges-imam christianisme
L’AMLF sous l’autorité de Hassan Izzaoui, recteur de la Grande Mosquée de Limoges, utilise le lieu de Culte pour développer une propagande violemment antioccidentale et antisioniste.

Quel avenir pour les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée et l’école coranique de Limoges ? Pensez-vous que les centaines d’enfants soumis à la propagande islamique et à l’idéologie développée par les responsables de l’AMLF, seront bien intégrés dans la société française ?

-                                                                        1538083718-mosquee-limoges-alain-rodet christianophobie

Durant son long mandat (1990-2014), le maire socialiste Alain Rodet n’a jamais pris la moindre mesure pour empêcher les fondamentalistes de l’organisation politique AMLF proche des Frères Musulmans de s’enraciner à Limoges, condamnant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

27 septembre, 2015

Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d’une école coranique et d’un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l’islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 10 h 29 min

Nanterre, ville du département des Hauts-de-Seine (92) dans la banlieue nord-ouest parisienne a accueilli, ces trois dernières décennies, une forte population immigrée de confession musulmane.
Pour pallier aux nécessités identitaires d’une partie de la communauté essentiellement arabo-musulmane, des Fidèles ont créé en 1999, le Centre Culturel des Musulmans de Nanterre (CCMN), obtenant une salle de prière pour exercer leur culte.
Cette salle cultuelle s’avèrera rapidement insuffisante face au nombre toujours croissant de Fidèles venant prier. Les Musulmans se regroupent alors à l’extérieur les jours de prière, occupant les espaces publics.
L’association IRCHAD créée en mars 2008 et présidée par Rachid Abdouni voit plus grand en présentant un projet ambitieux, la construction de l’Institut Ben Badis, un immense complexe islamique comprenant une Mosquée, une école coranique, un collège, un lycée musulman et un centre de Loisirs sur un terrain vendu avec la complicité du maire de la ville FDG Patrick Jarry.

Image de prévisualisation YouTube

-                                               Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d'une école coranique et d'un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l'islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites dans Politique 1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-permis-de-construire
En mars 2011, le maire FDG Patrick Jarry remet symboliquement à Rachid Abdouni, président de l’IRCHAD, le permis de construire de l’Institut Ibn Badis, la Grande Mosquée de La Défense. L’islamisation de la ville de Nanterre est en marche.

-                                                1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-pose-de-la-premiere-pierre Ahmed Jaballah dans religion

Le 3 décembre 2011, cérémonie de pose de la première pierre de la Grande Mosquée de La Défense, en présence de Patrick Jarry, et du consul d’Algérie Abdelkader Dihendi entre autres (hard-copy).
Que viennent faire les autorités algériennes dans les affaires cultuelles de la France ? Ingérence politique vous avez dit ?

-                                                1539207465-mosquee-la-defense-prieres-de-rue Allah

Prières de rue islamiques en 2008 à Nanterre. Les locaux ne suffisent plus à accueillir l’afflux de Fidèles Musulmans

-                                                    1539207465-mosquee-la-defense-projet antisémitisme

-                                                              Projet de la Grande Mosquée de La Défense

-                                                 1539207465-mosquee-la-defense-projet-avril-2015 antisionisme

-                                    Le complexe islamique de La Défense en cours de finalisation en 2013

Le 20 juillet 2015, c’est la consécration pour la communauté musulmane de Nanterre : l’académie de Versailles autorise l’ouverture de l’Institut Ibn Badis, comprenant pour le moment la Mosquée et sept salles de classe du CP à la 5ème pour endoctriner des centaines de jeunes Musulmans.

Quelle orientation idéologique est développée par les responsables de l’association IRCHAD ? Les théologiens qui viendront enseigner les rudiments de la Religion de « Paix et Tolérance » dans l’école coranique de l’institut musulman sauront-ils respecter les valeurs et traditions de leur pays d’accueil ?

En se référant aux prédicateurs invités, on remarque la venue de fondamentalistes Musulmans qui n’ont pas grand chose à voir, ni de près ni de loin, avec des précheurs de sagesse. La situation semble même complètement hors de contrôle, les autorités n’ont pas connaissance des compétences et des aptitudes des enseignants à précher aux Musulmans de la ville.  

Le 31 mars 2013, l’association IRCHAD a invité par exemple, l’imam de la Mosquée de Escaudain Hassan Iquioussen.

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-                                              1539207396-mosquee-la-defense-hassan-iquioussen charia

Le prédicateur antioccidental, misogyne, antisioniste et négationiste Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la future Mosquée de La Défense à donner une conférence le 31 mars 2013

Autre prédicateur de renom, Rachid Houdeyfa, l’influent imam de la Mosquée de Brest, est invité par les responsables de l’association de la Mosquée de La Défense, le 31 mars 2013 et le 24 mai 2014.

-                                                                 1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa christianophobie

-                                                  1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa-2 Coran

L’imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa endoctrine les Musulmans de la nouvelle Grande Mosquée de La Défense à Nanterre

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, dans sa conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : « ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs »

Les jeunes filles Musulmanes de Nanterre pourront être très tôt prises en main par l’habile prédicateur, qui se fera un plaisir de leur inculquer qu’une femme sans hijab est une femme sans morale, sans honneur, sans pudeur. Sa Féminité, son charme, ses courbes doivent être bâchés sous un voile et disparaître de l’espace public.
Des principes contraires à la culture et à la pensée de la civilisation occidentale, où on constate, que ce soit dans la Bible avec le « Cantique des Cantiques », des odyssées grecques comme « les Métamorphoses » d’Apulée, en passant par la poésie médiévale de l’Amour courtois,  les romans comme « Tristan et Iseut », les sculptures, les peintures de la Renaissance, la littérature romantique, les sports pratiqués en couple (patinage, danse,…), le jeu de séduction entre l’homme et la femme est une constante de la civilisation occidentale.
La musique est également interdite aux Musulmans, sinon, ils seront transformés en « singes et en porcs ».

Rachid Houdeyfa est-il apte à éduquer les Musulmans de Nanterre ?

-                                                           1539207339-mosquee-la-defense-danse-sur-glace femmes

-                                 Séduction, beauté et charme chez ce couple pratiquant la danse sur glace

Image de prévisualisation YouTube

-           Concerto pour deux violons de Bach (BWV 1043), interprété par Rachel Podger et Andrew Manze.

-                                                          1539207373-mosquee-la-defense-femmes-en-burqa France
Manifestation de Musulmanes à Londres pour imposer la Burqa et les lois de la Charia islamique en France. La femme doit disparaître de l’espace public sous un voile la bâchant intégralement.

Les responsables de la Mosquée de La Défense visent ainsi à transformer en profondeur la société par l’endoctrinement de masse dans une Mosquée, une école primaire coranique et un Lycée islamique, en faisant émerger une nouvelle génération de Musulmans totalement réfractaire à la conception de la relation homme/femme, provenant d’une tradition occidentale millénaire.

Autre invité de marque venu le 24 mai 2014 à la Mosquée de La Défense, le prédicateur Nabil Ennasri, proche de la mouvance des Frères Musulmans et du Hamas, une organisation antisémite classée comme terroriste qui appelle dans sa charte à l’extermination des Juifs.

Sur sa page Facebook officielle, Nabil Ennasri déclare le 16 mai 2015 (hard-copy) :
« Morsi, le Hamas, comme tous les autres acteurs de la Résistance ne se soummettront pas. Ils ont la dignité des grands hommes. De ceux qui n’attendent pas leur rétribution ici. Vous pouvez donc le tuer. Sa mémoire, comme son combat, resteront en vie. »
-                                                      1539207396-mosquee-la-defense-nabil-ennasri-mohamed-morsi-freres-musulmans-2 Frères Musulmans

Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri, également président du Collectif des Musulmans de France (CMF), a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

-                                                             1539207339-mosquee-la-defense-ennasri-houdeyfa-2 hamas
Le prédicateur antisioniste et antioccidental Nabil Ennasri (à gauche) et l’imam Rachid Houdeyfa (à droite) en conférence à la Mosquée de La Défense le 24 mai 2014 venus soutenir les Dons afin de finaliser le lieu de Culte. Le fondamentalisme islamique enraciné sur le site de Nanterre.

L’organisation des Frères Musulmans en France défendue par Nabil Ennasri est représentée par l’UOIF, et a son point d’entrée à la Grande Mosquée de La Défense. Son ex-président Ahmed Jaballah, est par exemple venu donner une conférence le 15 novembre 2014.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

-                                                          1539207960-mosquee-la-courneuve-youssef-al-qaradawi Hassan Iquioussen

L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l’IESH de Saint-Denis, l’école coranique des Frères Musulmans, en 2007. Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                  1539207339-mosquee-la-defense-ahmed-jaballah Hauts-de-Seine

Ahmed Jaballah, l’ex-président de l’UOIF, la branche de l’organisation politique des Frères Musulmans en France, invité par les responsables de la Grande Mosquée de La Défense le 15 novembre 2014

 

-                                                    1539207447-mosquee-la-defense-patrick-jarry-islamisation imam

« C’est un jour important, je ne suis pas venu les mains vides, puisque je vais vous remettre le permis de construire de la future Mosquée. »
[02:08]
Le maire FDG Patrick Jarry collabore activement à l’islamisation de Nanterre en contribuant à la transformation de l’identité des Nanterrois sur la commune dont il a la responsabilité.

14 août, 2015

L’Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s’installe au coeur du futur projet du centre islamique « Dar Al Iman » de Bagneux

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 55 min

Située dans la banlieue sud de Paris, Bagneux est une ville qui a connu une forte augmentation de la population immigrée ces trois dernières décennies, essentiellement arabo-musulmane.
Les responsables de la principale association islamique locale de Bagneux, l’Association de Bienfaisance de la Mosquée d’Omar du Sud des Hauts de Seine (ABMOSHS), constate depuis quelques années que sa Mosquée est trop petite pour accueillir le flux croissant de Fidèles Musulmans. Ils ont donc lancé un projet d’extension du lieu de Culte existant en prévoyant l’achat d’un bâtiment mitoyen.

-                                                     L'Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s'installe au coeur du futur projet du centre islamique
-                                                                                     La Mosquée de Bagneux

-                                                165354MosqueBagneuxfidlesmusulmans ABMOSHS dans religion

-                                                                            Fidèles Musulmans de Bagneux

Le projet « Dar Al Iman«  est né, il permettra ainsi, sur une surface de plus de 2800 m2 répartie sur 3 niveaux, d’ajouter au complexe islamique en plus des salles de prières pour 3000 Fidèles, une école coranique capable de prendre en charge 1400 élèves Musulmans répartis dans 28 classes utilisant 4 salles de cours.

Image de prévisualisation YouTube

Le coût total du projet est estimé à 3 200 000 euros, la moitié des Dons a déjà été récoltée auprès des Fidèles.

En plein coeur de Bagneux, va donc se développer un grand centre islamique, qui deviendra le poumon de la ville sur le long terme.

Quel Islam est diffusé par les responsables de l’ABMOSHS ? Un message de tolérance, de respect, de don de soi, de Pardon et d’Humilité ?

Avec ce qui se passe au Moyen-Orient, on sait que l’enseignement de l’Islam est un sujet sensible, mais il semble qu’il n’y ait absolument aucun contrôle mené par les autorités locales afin de vérifier la compétence des prédicateurs venant précher à la Mosquée de Bagneux.

-                                                            425535MosqueBagneuxHouriaBouteldja Al-Qaradawi
-                           Le 21 février 2015, Houria Bouteldja est invitée par l’association islamique de Bagneux.

Houria Boutelja est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » et lutte contre le sionisme, typiquement, quelques extraits de l’idéologie véhiculée par ce parti politique, sur son site internet officiel :

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

-                                                                                        828072MosqueBagneuxHouriaBouteldjaniquelaFrance Allah

Houria Bouteldja, invitée par l’association islamique de Bagneux, est connue et poursuivie judiciairement pour ses frasques et ses discours anti-français, elle apparaît en couverture du livre « Nique la France », édité par sa maison d’édition ZEP.

Que ce parti politique ait pignon sur rue pour l’ABMOSHS devrait alerter les autorités et la municipalité de Bagneux. Que fait madame le maire Marie-Hélène Amiable ? Houria Bouteldja et son idéologie de haine de la France, qui lutte contre une « Europe blanche », est-elle compétente pour endoctriner les Musulmans de Bagneux ?

On peut par ailleurs remarquer que l’association islamique de Bagneux est affiliée à l’organisation politique des Frères Musulmans en France, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Les responsables de l’ABMOSHS tiennent chaque année un stand lors de la rencontre annuelle des Musulmans de France organisée au Bourget par l’UOIF (hard-copy).

-                                                                                 718419MosqueBagneuxUOIF antisémitisme

Le stand de l’Association de Bienfaisance de la Mosquée d’Omar du Sud des Hauts de Seine de Bagneux lors du rassemblement annuel du Bourget organisé par l’UOIF en avril 2014, la branche de l’organisation politique des Frères Musulmans en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Des prédicateurs proche des Frères Musulmans sont invités à donner des conférences pour les Musulmans de l’association islamique de Bagneux.

Dans la même mouvance, le prédicateur Tariq Ramadan a donné une conférence le 3 février 2013 pour les Musulmans de l’association islamique de Bagneux.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.


-                                                                               663572MosqueBagneuxTariqRamadan antisionisme
-                                                    685528MosqueBagneuxTariqRamadan2 Bagneux

« Nous sommes des pacificateurs, mais si vous cherchez la guerre, vous allez nous trouver. Ce n’est pas nous qui colonisons, si vous voulez coloniser, c’est vous les injustes, on est pour la justice, la seule justice dans l’Histoire, c’est la décolonisation, sortez d’ici. Vous ne voulez pas sortir ? Alors on va se lever. Mais on va se lever parce que vous ne voulez pas sortir. Les premiers à être injustes, c’est vous. »
[28:46]
Extrait de la conférence de Tariq Ramadan donnée à Bagneux le 3 février 2013

Tariq Ramadan s’adresse à son auditoire comme s’ils n’était pas français. Il explique aux Fidèles Musulmans de Bagneux qu’ils vivent chez des colonisateurs, des injustes, qui « s’ils cherchent la guerre, ils vont nous trouver ». La guerre ? Quelle guerre, contre qui ? Contre l’État français ? Les américains ? les occidentaux ? Les sionistes ? Il y a toujours eux et nous, Tariq Ramadan ne considère jamais son auidtoire comme intégré à la France, et s’ingénie ainsi à maintenir et amplifier un communautarisme militant.
Ces discours politiques sont-ils adaptés à être diffusés à une communauté religieuse ?

-                                 702888MosqueBagneuxTariqRamadanYoussefAlQaradawi Cat Stevens

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l’organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l’émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l’ex-chanteur Cat Stevens converti à l’Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Il est inquiétant de constater que des prédicateurs politiques antisionistes tels que Tariq Ramadan, ayant pour guide Youssef Al Qaradawi, qui appelle publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les télévisions du Monde arabo-musulman à l’extermination des Juifs, et dans ses ouvrages à liquider les homosexuels, des « êtres nocifs conduisant à la perte de l’humanité » d’après lui, soit invité à Bagneux pour donner des conférences.

Autre prédicateur de renom, proche des Frères Musulmans invité par l’association islamique de Bagneux, Hassan Iquioussen (hard-copy).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien
.

-                                                                        168878MosqueBagneuxHassanIquioussen charia
Le prédicateur politique antisioniste, antioccidental, misogyne et négationniste Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Bagneux en mai 2014

Autre prédicateur fondamentaliste, l’imam de la Mosquée de Puteaux, le Cheikh Abou Omar a été invité à donner une conférence le 10 août 2013 dans la Mosquée de Bagneux. (hard-copy)
L’imam Abou Omar est connu pour ses discours politiques à caractère antisémite et adepte de théories du complot contre les Musulmans organisées par les média et l’État Français.

Avec la création du centre culturel islamique, un climat d’antisémitisme, d’antisionisme s’enracinera durablement à Bagneux.

-                                                                     468810MosqueBagneuxIlanHalimi Cheikh Abou Omar
On se souvient de Ilan Halimi, un jeune Juif enlevé et torturé à mort dans une cave d’une cité HLM de Bagneux par une vingtaine de personnes en janvier 2006 simplement parce qu’il était Juif, donc forcément riche, cupide, tueur d’enfants palestiniens, et traité comme une bête par ses geôliers.
Le 2 mai 2015, sa plaque commémorative a été vandalisée. Preuve que l’antisémitisme est bien vivant à Bagneux, et n’est pas prêt de s’éteindre, avec la complicité du maire communiste Marie-Hélène Amiable laissant proliférer les prédicateurs fondamentalistes invités par l’ABMOSHS et son futur centre islamique qui formera des milliers de jeunes Musulmans aux préceptes de la Charia.

Marie-Hélène Amiable, pour s’attirer l’électorat musulman, n’hésite d’ailleurs pas à militer sur sa page Facebook pour la création d’un état palestinien (hard-copy).

-                                                     417151MosqueBagneuxtatpalestinien2 Coran
Avec quel gouvernement ? Le Hamas qui appelle à tuer les Juifs ? Le Fatah, dont les dirigeants déclarent publiquement que jamais ils ne reconnaîtront un état Juif ? Mystère, elle ne le dit pas.

-                                                                               154919MosqueBagneuxMarieHlneAmiable Europe

« En ce premier jour du Ramadan, je souhaite, au nom de la municipalité, à tous les musulmans de Bagneux que ce mois de jeûne apporte réflexion, apaisement et convivialité. Je formule le vœu qu’il soit l’occasion de favoriser des moments de rencontres et de dialogue avec les habitants. »
Le 18 juin 2015, non seulement le maire communiste Marie-Hélène Amiable laisse s’enraciner l’Islam politique des prédicateurs fondamentalistes de l’association locale intolérante, antisioniste de Bagneux, mais se permet en plus de s’adresser directement à ces mêmes responsables pour leur souhaiter un bon Ramadan (hard-copy) !

13 juin, 2015

L’UOIF, principale association de diffusion de l’Islam radical des Frères Musulmans en France, aura bientôt sa Grande Mosquée à son siège de La Courneuve, avec l’appui du maire communiste Gilles Poux

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 05 min

La Courneuve est une commune de la Seine-Saint-Denis (93) de la banlieue nord parisienne. La population de la ville a été, en moins de 30 ans, quasiment totalement remplacée par une population issue de l’immigration extra-européenne (arabes, berbères, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc…). Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique, dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
Les prénoms donnés aux nouveaux nés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe.
Cette transformation joue également au niveau politique. Pour se faire élire, le maire communiste Gilles Poux a mené une campagne communautaire pour s’attirer les faveurs des differentes « minorités ».

-                                                                       L'UOIF, principale association de diffusion de l'Islam radical des Frères Musulmans en France, aura bientôt sa Grande Mosquée à son siège de La Courneuve, avec l'appui du maire communiste Gilles Poux dans Politique 1538328522-mosquee-la-courneuve-giles-poux-elections

Pour séduire la communauté arabo-musulmane, l’affiche de présentation d’un meeting de campagne de Gilles Poux pendant les élections municipales de 2014 à la Courneuve, a été éditée en langue arabe

 

La principale organisation islamiste en France est l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), son siège est domicilié à La Courneuve.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
Pour diffuser ses communications à ses adhérents et fidèles, l’association dispose d’un site Internet officiel, ainsi que d’une page Facebook.

-                                              1538328498-mosquee-la-courneuve-mohamed-morsi Abdallah BenMansour dans religion

Sur son site officiel, l’UOIF apporte un soutien inconditionnel à Mohamed Morsi, ex-président égyptien, membre de l’organisation politique des Frères Musulmans

Les locaux actuels de l’UOIF à La Courneuve sont devenus trop exigus pour endoctriner un maximum de croyants.
C’est  par l’intermédiaire d’une autre association locale affiliée à l’UOIF, la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) présidée par Okacha Ben Ahmed, un membre de l’équipe dirigeante de l’UOIF, que ses dirigeants vont s’organiser pour soumettre à la municipalité un projet de construction d’un complexe cultuel gigantesque : sur un terrain de 3 423 m2, seront bâtis une Mosquée pouvant accueillir 1 500 personnes et un centre culturel islamique.
Un bail emphytéotique de 99 ans a déjà été signé le 2 octobre 2014 avec la participation de Gilles Poux.

-                                                                           1538328522-mosquee-la-courneuve-gilles-poux-collaboration Ahmed Jaballah

-                             1538328479-mosquee-la-courneuve-projet Al-Qaradawi

-                                                     1538328479-mosquee-la-courneuve-projet Allah
Le projet de la future Grande Mosquée de La Courneuve gérée par les islamistes de l’UOIF, avec la participation du maire communiste Gilles Poux

 

-                                              1538328498-mosquee-la-courneuve-oukacha Amar Lasfar

L’équipe dirigeante de l’UOIF, avec respectivement de gauche à droite, le Président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) Okacha Ben Ahmed, le président actuel de l’UOIF Amar Lasfar, et l’ex-président de l’UOIF Lhaj Thami Breze présentent la 32e édition de la Rencontre annuelle des Musulmans de France (RAMF) de l’UOIF organisée du 3 au 6 avril 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis) lors de laquelle la FMC a tenu un stand (hard-copy).

 

 -                                               1538328461-mosquee-la-courneuve-youssef-al-qaradawi antisémitisme

L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l’IESH de Saint-Denis, l’école coranique des Frères Musulmans, en 2007. Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

On peut rappeler le profil de quelques éminences grises de l’UOIF, et le type d’enseignement qu’ils diffusent en France.

-                                                               1538328933-amar-lasfar antisionisme
Le président de l’UOIF Amar Lasfar soutient les Frères Musulmans dans une conférence donnée à Lille le 19 août 2012

Abdallah Benmansour, membre fondateur de l’UOIF, explique par exemple que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois, et développe un discours suprémaciste, en considèrant que les Musulmans ont tout inventé : mathématiques, médecine, algèbre, écologie, la SPA, les bibliothèques, etc…et représentent l’avenir de l’Humanité.

Le prédicateur enseigne, conformément à la doctrine des Frères Musulmans, une propagande antisioniste. D’après lui, en utilisant des arguments historiques fallacieux, la Palestine n’aurait jamais appartenu aux Juifs, et il n’auraient donc pas à s’y installer. De quoi justifier la guerre contre Israël, pour libérer les Arabes de « l’oppression sioniste ».

Quelques extraits d’une de ses conférences données devant les Musulmans de La Courneuve, en gras italique ci-dessous :

Image de prévisualisation YouTube

« deux plus deux, dans les repères orthonormés, ça fait combien ? Demandez à tous les mathématiciens, il vont vous dire quatre ! Vous allez voir le prêtre, il va vous dire cinq. Mais comment cinq ? Deux plus deux : un, deux, trois, quatre, ah oui, mais c’est le mystère, vous devez croire. Et pour régler ce problème de contradiction de la Bible avec les données modernes, qu’est-ce qu’on a inventé ? Le Vatican II a inventé une chose très valable, que c’est la parole de l’Homme, inspirée par Dieu qui est valable, c’est l’inspiration par Dieu, ce qui est caduque et non valable, c’est la faute de l’Homme.
Et en, plus, il nous disent que la Bible n’est pas un livre historique, elle n’a pas à être conforme avec les évènements historiques. La Bible n’a pas à être conforme avec la science, parce que la Bible est un livre spirituel, c’est un livre religieux. En quoi, croire sans même le comprendre, même si ça heurte votre compréhension, ce n’est pas grave, c’est un message spirituel. C’est un mystère, tu n’as pas à comprendre.
C’est pour ça que lorsque l’on dit que la Trinité c’est trois égal un, tu ne cherches pas c’est comme ça, et circulez il n’y a rien à voir. »
[05:42]
« Beaucoup de responsables chrétiens ont quitté l’Église, ayent été mis en dehors, soit ils sont devenus Musulmans, soit agnostiques, parce qu’ils n’arrivent pas à répondre à ces contradictions. »
[07:10]
« Rahmat Allah al-Kairanawi a écrit un livre, une conversation entre lui et des prêtres protestants en Inde. Il a relevé un million deux cent mille erreurs dans la Bible, et cela a été publié dans un compte-rendu « la manifestation de la Vérité ».
[07:48]
« La vérité simple, montre par la recherche académique, qu’il y a des problèmes avec l’authenticité de la Bible. »
[08:30]

Abdallah Benmansour se livre devant les fidèles de La Courneuve, à un dénigrement total des Écritures Saintes de la Bible et de la croyance des Chrétiens. Le but étant évidemment de démontrer que la seule religion valable est l’Islam, supérieure au Christianisme et à la Bible, qui ne seraient que tissus de mensonges.
Par ce type de conférence, le cheikh installe dans l’inconscient collectif des Musulmans de La Courneuve, l’idée que les Chrétiens seraient des gens méprisables, qui suivent une mauvaise voie, puisque leur livre sacré est faux.


Autre prédicateur de renom, Hassan Iquioussen arpente les Mosquées et salles réservées par l’UOIF pour y donner des conférences et des sermons.

-                                                              1538328498-mosquee-la-courneuve-hassan-iquioussen Bible
L’UOIF organise des conférences avec le prédicateur antisioniste, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen

-                                                          1538328498-mosquee-la-courneuve-hassan-iquioussen-2 charia

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Il déclare par ailleurs dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n’a jamais existé.

Image de prévisualisation YouTube

Conférence politique antisioniste de Hassan Iquioussen dans les locaux de l’UOIF à La Courneuve, le 20 juillet 2014

-                                       1538328498-mosquee-la-courneuve-palestine-israel chrétiens

article de propagande antisioniste sur le site de l’UOIF, par Moncef Zenati, ci-dessous, un court extrait :
« A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deir Yassin et en dehors de Deir Yassin. Le massacre de Deir Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi. Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait  dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Dir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël » ».

 

-                                   1538328479-mosquee-la-courneuve-samia-ghali-amar-lasfar christianophobie

Le passage sous contrat avec l’Éducation Nationale du nouveau collège-lycée islamique Ibn Khaldoun de l’UOIF à Marseille, inauguré le 22 mai 2015 en présence du sénateur-maire socialiste Samia Ghali, du président de l’UOIF Amar Lasfar (au centre), de l’ex-président de l’UOIF Mohsen N’Gazou, des ambassadeurs du Qatar et du Koweït.

-                                                                                     1538328461-samia-ghali-ecole-uoif Coran
Comment Samia Ghali participe à la destruction de la France : sur la photo à ses côtés, l’ex président de l’UOIF Mohsen N’gazou qui a pour habitude de donner des conférences en compagnie de prédicateurs sulfureux de l’Islam radical tels que Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, etc…

-               1538329120-mosquee-woippy-ramf école coranique

Rappel des textes de la loi française :
« Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

-                                                                 1538328522-mosquee-la-courneuve-gilles-poux-fmc France

Gilles Poux en compagnie du président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC), Okacha Ben Ahmed, le 20 février 2015, pour présenter le projet de la future Grande Mosquée de l’UOIF.

-                                                  1538328522-mosquee-la-courneuve-gilles-poux Frères Musulmans

« Une signature juridique permettra à la fédération des associations musulmanes de La Courneuve d’entreprendre le dépôt du permis, le lancement des travaux et les démarches à la récolte des fonds nécessaire à la construction de la future mosquée de La Courneuve et son centre culturel. »
[...]
« L’inscription de cette mosquée au patrimoine de notre ville deviendra alors réalité. »

Extrait de la lettre du maire communiste Gilles Poux envoyée aux Musulmans de La Courneuve, datée du 18 septembre 2014 (page 1) (page 2), démontrant sa participation active à l’installation de l’idéologie des Frères Musulmans, développant le communautarisme et l’Islam radical, la propagation des lois de la charia islamique sur le long terme.

23 mai, 2015

Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l’État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l’emprise du lobby sioniste

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 11 h 38 min

La ville de Dijon et sa banlieue en Bourgogne ont connu en trois décennies une forte poussée immigrationniste.
On peut le constater quant aux nombreuses associations islamiques ayant pris racine dans la région aussi bien à Dijon que dans sa proche banlieue, comme à Chenôve, ville à forte concentration de la communauté musulmane, ainsi que par la création à la rentrée 2015, d’une classe bilingue franco-arabe au collège Carnot de Dijon.

La principale association islamique faisant la promotion des valeurs de l’Islam à Dijon et sa banlieue est le Collectif Effica-cité, qui possède un site officiel Internet, cette structure organise la diffusion des présentations, des rencontres, des sermons ayant cours dans les différentes Mosquées de la région et des salles louées pour les prédicateurs venant apporter la religion de « Paix, d’Amour et de Tolérance ».

-                                           Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l'État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l'emprise du lobby sioniste dans Politique 1537220848-mosquee-quetigny
-                                                                          La Grande Mosquée de Quetigny

-                                                     1537220848-mosquee-quetigny-dijon-minaret Al-Qaradawi dans religion
Le minaret de la Mosquée Masjid Al Rahma de Chenôve, dans le quartier du mail, dans la banlieue sud de Dijon

Parmi les invités réguliers sur Dijon et sa région venant endoctriner les Musulmans, on trouve le prédicateur Hassan Iquioussen (à Quetigny  le 11 avril 2014, le 28 septembre 2014, le 2 janvier 2015, le 7 mars 2015, le 15 mai 2015…).
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Ce prédicateur est contre la mixité sociale hommes/femmes : les hommes et les femmes doivent être séparés, y compris dans une même salle de réunion.

Hassan Iquioussen prétend par ailleurs, dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n’a jamais existé.

-                                                                                       1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen Allah

-                                                                                    1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-3 Andalousie

-                                                                                        1537220896-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-grands-savants-de-l-andalousie antisémitisme

-                                                   1537220888-mosquee-quetigny-hassan-iquioussen-4 antisionisme
Le prédicateur antioccidental, antisioniste et misogyne Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Quetigny le 7 avril 2015

Extrait en gras italique ci-dessous d’une de ses conférences donnée devant une partie de la communauté musulmane de Quetigny le 11 avril 2014 sur l’Histoire de l’Andalousie :

« Cet historien disait : « la plus grande erreur qu’a fait Charles Martel, c’est d’avoir arrêté les Arabes », c’est-à-dire pour les gens de l’époque les Musulmans, à Poitiers, « ah ! si seulement ils les avaient laissés répandre leur conception du vivre-ensemble, parce que, à la différence de l’Europe du Nord qui n’a pas connu les Lumières apportées par les Arabes et les Musulmans de l’Andalousie qui a vécu grâce justement à cette conception du vivre-ensemble. La différence est terrible, elle est sans commune mesure.
Elle est tellement terrible, qu’à un moment donné, certains Papes, ont édité des Bulles Papales, en Arabe on dit « fatwas », des sentences dans lesquelles ils vont interdire aux curés, aux religieux, de lire les livres des savants andalous Musulmans.
Surtout ceux d’Averroès, parce qu’ils sont dangereux, ces livres sont très dangereux parce qu’ils poussent à la raison, à la rationalité, à l’expérimentation, des livres qui remettent en question certaines de nos pseudo-convictions en Occident. Il faut attendre des Papes ouvert d’esprit, tels Gerbert, qui deviendra le Pape Sylvestre, pour dire, « OK c’est bon, attendez, c’est des mathématiques, de la biologie, de la médecine. »

[05:00]

« Ce sont ces philosophes Musulmans, qui avaient les textes grecs, les ont traduits en Arabe, les ont commentés, et seulement après ils vont transmettre tout ce savoir à notre Europe du Nord, et on va les retraduire. Jamais le savoir des grecs n’aurait pu exister et perdurer sans la participation d’Ibn Outoufaï, d’Averroès et les autres.
C’est pour ça que je vous renvoie à un livre, « les mille et un mythes fondateurs de la civilisation occidentale ». Ce livre prouve par A+B qu’il y a une arnaque : on a tu, on a fait une OPA sur huit cents ans d’Histoire et on a effacé toute trace de la présence et de l’influence des savants Musulmans d’Andalousie. »

[37:23]

« Regardez ce qui s’est passé à Barbastro, dans le nord, à coté de Saragosse, cette ville est tombée aux mains des conquistadores, ça a été un massacre à la tronçonneuse. Plus de six cents jeunes filles vierges ont été conduites comme des esclaves et offertes au roi de Byzance et à sa Sainteté à Rome. »
[08:50]
Hassan Iquioussen en conférence à Quetigny, les « grands savants de l’Andalousie » le 11 avril 2014 (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une propagande visant à induire dans l’esprit des Musulmans qu’ils sont victimes d’une tragédie et d’une terrible injustice : leurs ancêtres ont été expulsés d’une terre qu’ils avaient conquise pour diffuser les valeurs de respect et de tolérance de « l’Islam des Lumières », face à la barbarie sauvage des curés et des evêques catholiques, ignares et interdisant l’étude des livres qui « poussent à la raison, à la rationalité, à l’expérimentation », et qui se seraient livrés à un massacre en règle de la population musulmane une fois les terres chrétiennes reconquises. La guerre, c’est la guerre. Hassan Iquioussen ne relate cependant aucun massacre commis par les Musulmans sur les Chrétiens (l’épisode des six cents filles vierges offertes au Pape est évidemment un mensonge, puisque l’esclavage était interdit par l’Église catholique).
Ce qui ne peut induire que frustration et ressentiment contre l’Occident catholique de la part des Musulmans dijonnais venus écouter doctement Hassan Iquioussen.

Dans sa volonté d’endoctriner les Musulmans de Quetigny en leur montrant la soi-disant grandeur de l’Islam et de ses valeurs tolérantes, du « vivre-ensemble », Iquioussen propage des mensonges historiques flagrants : d’après lui, les livres d’Averroès étaient interdit par les Papes, et ce n’est qu’à partir du pontificat du Pape Sylvestre II (Gerbert), érudit ouvert d’esprit, philosophe, scientifique et mathématicien, que les ouvrages d’Averroès seraient devenus enfin accessibles. Or, le Pape Sylvestre II est né presque deux siècles AVANT Averroès !

Curieusement, Hassan Iquioussen oublie de préciser dans sa conférence que la pensée développée par Averroès était marginale dans le monde Musulman, et lorsqu’il a voulu diffuser ses écrits, trop innovateurs vis à vis de la législation de la charia islamique, il fut persécuté et banni du Califat, obligé de fuir pour sauver sa peau vers le Maroc. Ses écrits ont été brûlés : tout ce qui nous reste de lui a été conservé par les juifs et les Chrétiens, la pensée d’Averroès n’a pu subsister que dans l’Occident Chrétien, où elle a été étudiée et réfutée, en particulier par Saint Thomas d’Aquin. Dans le Monde Musulman, Averroès n’a jamais bénéficié du moindre crédit et fut rapidement oublié.

Image de prévisualisation YouTube
-                                                                  Rémi Brague, grand historien médiéval, résume la pensée d’Averroès

Quant à l’apport des savants musulmans qui auraient généreusement transmis aux occidentaux leurs savoirs contenus dans les ouvrages grecs traduits vers l’Arabe, cette thèse a déjà été réfutée par plusieurs historiens, dont Sylvain Gouguenheim, dans son ouvrage « Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne ». Les auteurs grecs étaient étudiés avant l’arrivée des Arabes dans l’Espagne andalouse, comme Isidore de Séville qui enseignait la philosophie aristotélicienne. On peut également faire référence aux traductions des oeuvres d’Aristote par Jacques de Venise directement du grec au latin sans passer par l’arabe, sans compter l’apport des sources venant du monde chrétien byzantin en Orient, dont la langue d’étude était le grec.

Il n’est qu’à étudier les savants du monde occidental au VIIème siècle, dont on ne peut donner ici une liste exhaustive, pour comprendre que l’Occident se développait sans l’apport nécessaire des traductions des textes des philosophes et érudits grecs en arabe.

Isidore de Séville, evêque de Séville, a écrit une somme considérable de traités de philosophie et scientifiques, comme le « De natura rerum », traité d’astronomie, de météorologie et de géographie, dédié à Sisebut, roi des visigoths (612-621) à une époque où le Prophète Mohamed venait à peine de naître. Il a composé une encyclopédie monumentale sur la somme des connaissances du monde connu, « Etymologiae » en 20 volumes, basée sur la pensée aristotélicienne.

-                                                                          1537220957-mosquee-quetigny-isidore-de-seville Averroès
-                     Statue d’Isidore de Séville sur les marches de la bibliothèque nationale d’Espagne, à Madrid

-                                                              1537220957-mosquee-quetigny-isidore-de-seville-mappemonde Bède le Vénérable
recopie d’une mappemonde des « Étymologies », l’encyclopédie manuscrite en 20 volumes élaborée par Isidore de Séville, faisant référence à la pensée grecque, bien avant que les Arabes ne mettent les pieds en Espagne.

-                                                        1537220848-mosquee-quetigny-bede-le-venerable Bourgogne

Bède le Vénérable un écclésiastique de « l’Europe du nord barbare » dans l’Angleterre du VII siècle, a écrit des traités d’éducation et de sciences, comme « Sur l’art métrique » (De Arte Metrica), ou encore « Sur la nature des choses » (De Natura Rerum), alors que l’Islam venait à peine de naître.

Guido d’Arezzo, théoricien italien, a inventé le système de notation musicale occidental au XIème siècle, qui est toujours utilisé aujourd’hui sur toute la planète, Averroès n’était même pas encoré né.

Pour anecdote, Guido d’Arezzo s’est servi des premières syllabes d’une hymne à Saint-Jean-Baptiste pour la dénomination des notes de musique :
« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

-                                                                                                  1537220848-mosquee-quetigny-chant-gregorien charia

partition musicale d’un chant grégorien basée sur la notation de Guido d’Arezzo – Bibliothèque de Helsinki, Graduel Aboense no 44, folio no 24 droit, vers 1396 – 1406

 

Autre « savant » de renom invité par les responsables de la Mosquée de Quetigny, le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

-                                                                           1537220859-mosquee-quetigny-hani-ramadan Chenôve
Quelques extraits en gras italique ci-dessous, de sa conférence donnée le 27 février 2015 à Quetigny, après les attentats de Charlie Hebdo (hard-copy) :

« Comment expliquer ce rapprochement entre le sionisme, et les partis d’extrême-droite ? Pas seulement en France, en Europe, il y a un rapprochement qui est fait, et qui montre que ces gens là estiment désormais qu’ils ont des intérêts à partager. Et pour ce faire, j’ai donné il y a quelques années une équation qui nous permet de comprendre un peu la situation qui est la nôtre.
D’abord le premier terme de cette équation ce sont les lobbys financiers, les oligarchies transnationales. Nous devons comprendre que ceux qui nous gouvernent ne sont pas les partis politiques. Ce ne sont pas les élus, c’est ceux qui sont derrière les élus.
Et quand on observe que les conseillers financiers pour Sarkozy, ou pour Hollande, qu’il y a une même main mise derrière, qui oriente la politique. Nous, on a l’impression d’être libres dans une démocratie entre guillemet, gauche, droite, au gré des élections, les gens votent et pensent être libres, mais il y a quelqu’un derrière. »

[27:24]
« Ce qui est grave, c’est que cette pensée unique va dans le sens d’élever très haut le projet sioniste, et de condamner sans distinction, tout ce qui relève d’un Islam qui est engagé. »
[29:03]
« Pour nous, ces attentats, il y a mille points d’interrogation.
Dans un état de droit, avant de decider que ces gens là sont les responsables de ce qui s’est produit, de les tuer, et bien il faudrait mener une enquête.
Un état de droit, c’est ça, même quand on est pratiquement sûr d’avoir attraper un assassin, on ne dit pas que c’est un assassin avant d’avoir fait un procès, d’avoir fait une enquête précise. Vous remarquez que tous ces gens là, qu’on accuse injustement de terrorisme, ces jeunes gens d’abord, ils ont des liens un peu étranges avec les renseignements, et ensuite avant qu’ils aient pu témoigner ou parler, ils sont éliminés, ils sont tués, un peu comme Ben Laden qui a disparu, il est mort bien avant l’attaque dont on nous a parlé, mais en fait c’est une façon de dire, on ne veut pas de témoignages, parce qu’il y a énormément de questions que l’on peut se poser. »

[36:33]

Concernant les différents attentats islamistes ayant eu lieu sur le sol français, Hani Ramadan sous entend une thèse complotiste menée à l’échelle nationale contre les Musulmans. Il n’y aurait d’après lui, pas de preuves tangibles pour affirmer que cela soit des actes de terrorisme.
« Les jeunes gens » qui ont pénétré avec des armes de guerre dans la rédaction du journal « Charlie Hebdo » pour assassiner froidement 12 personnes, « les jeunes gens », qui ont abattu des enfants et des personnes parce qu’elles sont de confession juive ou supposées l’être, seraient en fait manipulés par le gouvernement, en ayant des « liens un peu étranges avec les renseignements », et ont donc été accusés « injustement » de terrorisme.
Les Musulmans sont floués, victimes d’un système qui les martyrise : de quoi générer un sentiment d’injustice et de frustration chez l’auditoire de Fidèles venus écouter Hani Ramadan à la Mosquée de Quetigny.
Cette prédication n’est pas innocente : elle a pour objectif de souder la communauté musulmane contre l’ennemi commun ciblé, l’État Français complice du sionisme.

« Comment le criminel de guerre Al-Sissi est soutenu y compris par le gouvernement français, on lui vend des avions, à quelqu’un qui a fait un coup d’état, qui devrait être conduit au tribunal de La Haye, alors que les Frères sont en prison, eux qui ont défendu un processus démocratique qui respecte tous les citoyens égyptiens.
Alors que le président Morsi, lorsqu’il s’est exprimé, on lui a dit : « qu’est-ce que vous allez faire, maintenant que vous êtes au pouvoir, des minorités coptes ? » Réponse : « il n’y a pas de minorité coptes en Égypte, les Coptes, les Chrétiens, sont des citoyens comme les autres. Nous sommes tous égaux dans cette communauté égyptienne. » Il était pour l’alternance politique. »

[47:20]

Hani Ramadan soutient officiellement les Frères Musulmans et son président déchu Mohamed Morsi, en le faisant passer pour un grand défenseur des droits de l’Homme.
Rappelons que le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur égyptien Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination totale et définitive des Juifs.

Image de prévisualisation YouTube
Mohamed Morsi, ancien président égyptien, membre des Frères Musulmans, et soutenu par Hani Ramadan déclare dans un meeting :
« Dans les années 1920, les égyptiens disaient : « La constitution est notre Coran », ils voulaient montrer que la constitution était une grande chose. Mais l’imam Hassan Al Bannah, Allah le bénisse, leur a dit : « Non, le Coran est notre constitution ». Le Coran a été et continuera d’être notre constitution. Le Coran est notre constitution ! Le Prophète Mohamed est notre leader ! Le Jihad est notre Voie, et la mort pour la gloire d’Allah est notre plus belle aspiration.[...] La nation s’élèvera par la prière et renaîtra uniquement par la charia islamique »

-                                                                             1537221308-mohamed-morsi-antisemitisme complot sioniste

« Oh Allah, pardonne nous nos péchés, renforce nous, et garantit nous la victoire contre les Infidèles, Oh Allah occupe toi des Juifs et de leurs alliés, disperse-les et réduis-les en pièces, Oh Allah montre-nous ta puissance et ta grandeur devant eux, montre nous ton Omnipotence, Oh Seigneur. »
19 octobre 2012 – sermon télévisé dans une Mosquée égyptienne devant plusieurs centaines de Fidèles et en présence de Mohamed Morsi, président égyptien

Image de prévisualisation YouTube

On constate que l’on est bien loin des discours tolérants et rassurants que veut bien lui faire dire Hani Ramadan. Le prédicateur diffuse une propagande bien huilée pour ancrer l’Islam radical des Frères Musulmans en France.

Ce qui engendre évidemment l’infiltration d’un militantisme pro-palestinien et anti-israélien dans le tissu associatif des différents partis politiques de gauche (Parti Communiste, Front de Gauche, NPA,…). Ci-dessous, manifestation pro-palestinienne du 17 juillet 2014 à Dijon :

Image de prévisualisation YouTube

La ville de Dijon est elle même gangrénée par les discours de prédicateurs de l’Islam radical des Frères Musulmans. Le 10 mai 2015, le prédicateur Shakeel Siddiq formé à l’IESH, était en conférence à Dijon, en partenariat avec l’Institut du Monde Arabe de Jack Lang.
L’IESH, l’Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon, cache sous ce titre pompeux une école coranique des Frères Musulmans qui a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (hard-copy)

-                                                                                 1537220940-mosquee-quetigny-shakeel-siddiq Coran

Rappelons simplement la position de ce grand savant musulman, sur la position du port du voile islamique par la femme Musulmane, dans une conférence donnée le à la Mosquée de Décines le 17 janvier 2014 :
« Quand il y a eu ce problème du voile, et comme il existe encore de toute façon, normalement, à mon sens, on n’aurait pas dû aller vers des facilités. On devrait se mobiliser en tant que Croyant, Croyante, fermement, je suis prêt à verser mon sang, à mourir, qu’on me tire dessus, mais jamais je n’enlèverai mon voile pour ces taghut (mécréants), pour ces gens, ils veulent quoi, ils attendent quoi de moi ? Moi, je cherche à plaire à Allah ! T’es content, t’es pas content, pour moi cela ne change absolument rien ! »

 

-                                                                                1537220946-mosquee-quetigny-michel-bachelard Dijon
Le maire socialiste Michel Bachelard condamne le vivre-ensemble sur le long terme, en autorisant la venue dans sa commune de Quetigny de prédicateurs de l’Islam politique antisioniste, antioccidental et misogyne, permettant la création d’un communautarisme virulent.

-                                                                   1537220859-mosquee-quetigny-francois-rebsamen Effica-cité
Le maire socialiste et ministre du Travail François Rebsamen autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes misogynes dans sa commune de Dijon.

1 mai, 2015

Des idéologues de l’Islam politique antisioniste et misogyne donnent des conférences dans les locaux de la future grande Mosquée de Grigny

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 35 min

Grigny est une ville d’environ 28 000 habitants de la banlieue sud de Paris dans le département de l’Essonne.

Près d’un tiers de la population de la ville est musulmane, et face à l’afflux croissant de Fidèles, des associations réclament depuis des années la construction de Mosquées pour pallier au manque de lieux de Culte et de pratique de la Foi.
La principale association islamique de la ville, l’Union des Musulmans de Grigny (UMG) fondée le 2 décembre 2005, a obtenu du maire communiste Claude Vazquez l’autorisation d’élever un immense complexe islamique sur la commune.
Le 10 octobre 2007, c’est la signature de la promesse d’un bail emphytéotique, un terrain pour bâtir une gigantesque Mosquée est octroyé pour un loyer de un euro symbolique par an pendant 99 ans. Un financement déguisé, le terrain est cédé pour une somme dérisoire, un favoritisme envers une association religieuse, au mépris de la Loi de 1905, l’État ne devant financer ou favoriser aucun Culte.

-                                        Des idéologues de l'Islam politique antisioniste et misogyne donnent des conférences dans les locaux de la future grande Mosquée de Grigny dans Politique 1545075510-mosquee-grigny-projet
-                                               maquette du projet de la future Grande Mosquée de Grigny

-                                         1545078010-mosquee-grigny-chantier Al-Qaradawi dans religion
-                                                                 Chantier de la Mosquée de Grigny en 2014

La future Mosquée disposera d’une surface utile de 3400 m² sur 4 niveaux. Sont aménagés : au sous sol, un parking de 34 places (un autre en surface de 16 places). Au RDC, une salle de prière pour hommes de 700 m², une salle de conférences de 200 m², une bibliothèque de 70 m², des commerces et un patio. Au premier étage, une salle de prière pour femmes de 210 m², des salles de cours (surface totale de 200 m²), des salles de réunion, des bureaux, une salle informatique et une salle de jeux. Au deuxième étage, deux logements sont prévus pour l’imam et l’invité. Un grand dôme vert de style maghrébin, un autre dôme vitrifié ainsi qu’un petit minaret sont également prévus.
Le 20 novembre 2010, Claude Vazquez participe à la cérémonie de pose de la première pierre du futur lieu de Culte. Vingt-deux communautés musulmanes se sont rassemblées pour mettre en place ce projet, une véritable consécration pour l’UMG.

Le 18 mai 2013, c’est le début des travaux, lancés officiellement par le nouveau maire communiste Philippe Rio.


Les travaux du complexe islamique sont bien avancés, quelle sera l’orientation idéologique du message délivré aux Musulmans de Grigny par les précheurs de la Mosquée ? Paix, Amour, Fraternité, et Tolérance ?

Pour s’en faire une idée plus précise, on peut suivre les imams invités par l’UMG venant dispenser des conférences devant les fidèles Musulmans de Grigny.

Parmi ces précheurs, on trouve Mohamed Ahsaini, un prédicateur fondamentaliste venu le 14 juillet 2013 à la Mosquée de Grigny (hard-copy)

Dans une conférence à la Mosquée de Savigny-le-Temple, il expliquait devant ses auditeurs que le voile islamique est une obligation pour la femme, témoignage de pudeur à l’opposé des femmes qui s’embellissent, sources de tentations et de turpitudes.

-                                                 1545077974-mosquee-grigny-mohamed-ahsaini Allah
Mohamed Ahsaini (à gauche) est invité par l’UMG pour donner une conférence devant les Musulmans de Grigny le 14 juillet 2013

« Une fille de sept ans qui commence à s’intéresser à ses cheveux, ça amène à quoi ? A l’échec scolaire, et à la perturbation psychologique. »
Sermon de Mohamed Ahsaini à la Mosquée de Savigny-le-Temple

Pour ce précheur, le voile islamique doit être porté par les jeune filles dès le plus jeune âge, afin d’éviter les « perturbations psychologiques ».

Verra-t-on Mohamed Ahsaini former les jeunes Musulmans par milliers, lorsque le complexe islamique de Grigny et son école coranique seront finalisés ?

Autre prédicateur invité par l’UMG le 4 août 2012, et prêt à former les Musulmans de Grigny, le cheikh Omar Dourmane (hard-copy), diplômé de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui sous ce titre pompeux, n’est rien d’autre qu’une des écoles coraniques officielles de l’UOIF en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                  1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-iesh antisémitisme

Le cheikh Omar Dourmane, proche de la mouvance politique des Frères Musulmans, endoctrine les Fidèles de la Mosquée de Grigny

Le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al Qaradawi, mentor des Frères Musulmans, appelant à tuer les Juifs et les Chrétiens devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévisions arabes, reste la principale source de référence pour statuer sur les fatwas (avis juridiques) sur le site officiel de l’IESH (hard-copy).

Omar Dourmane est également responsable du département d’islamologie de la Faculté des Sciences Islamiques de Paris (FSIP) située dans le 20ème arrondissement.
Cette faculté dédiée à l’enseignement de l’Islam et du Coran est reconnue et déclarée auprès des administrations compétentes (Préfecture, INSEE, URSSAF, Ministère su Travail, CPAM, etc…)

-                                       1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-fsip antisionisme

Omar Dourmane enseigne à la FSIP, en compagnie de prédicateurs fondamentalistes, comme Tahar Mahdi, l’imam antisioniste de la Grande Mosquée de Cergy, endoctrinant les Musulmans à la Charia, un corpus de Lois islamiques, incompatibles avec les régimes de type occidental.

Omar Dourmane, est un islamiste politique, sur sa page Facebook officielle, il appelle au boycott d’Israël et relaie une propagande antisioniste.

-                                                  1545077964-mosquee-grigny-omar-dourmane-boycott-israel-2 Barack Obama

-                                                  1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-israel-obama-2 califat
Pour le cheikh Omar Dourmane, prédicateur à la Mosquée de Grigny, l’Amérique de Barack Obama est aux ordres de l’impérialisme sioniste, les tueurs d’enfants palestiniens (hard-copy) (hard-copy 2)

Le prédicateur est également contre la laïcité, qu’il considère être devenue une idéologie islamophobe (hard-copy).

-                                                     1545077984-mosquee-grigny-laicite-islamophobe-2 charia

-                                              1545075549-mosquee-grigny-omar-dourmane-fsip Claude Vazquez
Le cheikh Omar Dourmane, proche des Frères Musulmans, en lutte contre la laïcité et le sionisme, est un prédicateur de référence invité par les responsables de la Mosquée de Grigny

Omar Dourmane parcourt les Mosquées de France, comme la Mosquée Al Irchad du Bourget, un lieu de diffusion de propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, où on peut par exemple assister à des conférences du prédicateur Hassan Iquioussen qui dit avoir des « preuves historiques » que le génocide arménien n’a jamais existé, ou encore Saïd Al Kamali, qui explique que le voile islamique est obligatoire pour les femmes. (Saïd Al Kamali à la Mosquée El-Irshad du Bourget)

-                                                                     1545078003-mosquee-grigny-hassan-iquioussen communautarisme

L’islamiste Hassan Iquioussen est contre la mixité sociale homme/femme, nie le génocide arménien, et développe une théorie du complot sioniste contre les Musulmans à l’échelle mondiale, dans les plus grandes Mosquées de France (affiche d’une conférence à la Mosquée El Irshad au Bourget le 28 mars 2015, là où prèche aussi Omar Dourmane).
Hassan Iquioussen est un invité de prestige invité par les responsables de la Mosquée de Grigny, comme en juillet 2012 (hard-copy).

Il n’existe apparemment aucun contrôle sur le profil des prédicateurs venant délivrer leurs messages à la Mosquée de Grigny. Pensez-vous que la vision de la femme de Mohamed Ahsaini ou la propagande politique antioccidentale et antisioniste diffusée par Hassan Iquioussen et le cheikh Omar Dourmane incitent les Musulmans formés par ces imams à s’intégrer pleinement dans la société ?

-                                                                     1545078010-mosquee-grigny-claude-vazquez communisme

L’ex-maire communiste de Grigny Claude Vazquez, a salué « un projet rassembleur, fédérateur et ouvert aux autres », le 20 novembre 2010, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la Mosquée

-                                                   1545075510-mosquee-grigny-philippe-rio Coran

« Et nous sommes particulièrement heureux, nous élus de la République, à ce que les citoyennes et les citoyens Musulmans puissent prochainement disposer d’un lieu de Culte qui leur permettent de vivre leur Foi dans la dignité et le respect. [...] Cette Mosquée devra être à l’image de cette ville, qui doit être diverse mais tolérante. »
discours du maire communiste Philippe Rio le 18 mai 2013 devant la communauté musulmane de Grigny, marquant le début du chantier de la Grande Mosquée

En quelques années, les deux maires communistes ont conjoitements unis leurs efforts pour développer la montée en puissance de l’Islam radical et du communautarisme sur la ville de Grigny.

24 janvier, 2015

Ahmed Miktar, président de l’association des imams de France, sur le site de la Mosquée d’Elbeuf : « le Prophète Mohamed a dit : si quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 14 min

Elbeuf est une ville du nord de la France dans la région Haute-Normandie d’environ 16 800 habitants, du département de Seine-Maritime (76).
Depuis plusieurs années, la ville a accepté une forte communauté issue de l’immigration extra-européenne, des quartiers ethnicisés se sont constitués, comme le quartier Puchot, classé en Zone Urbaine Sensible (ZUS), dans lequel la police éprouve d’énormes difficultés à intervenir. Le 26 décembre 2012, trois policiers en patrouille repèrent un scooter non immatriculé et le suivent afin d’interpeller le conducteur. Mais, au détour d’un immeuble et avant qu’ils ne puissent faire quoique ce soit, les policiers sont pris à partie par une vingtaine de jeunes du quartier. Un véritable guet-apens.

Pour satisfaire la communauté musulmane implantée dans la ville et lui laisser pratiquer librement sa Foi, l’association cultuelle et culturelle An’nour d’Elbeuf voit le jour au début des années 2000.

Le 12 juin 2010, c’est la consécration : la Grande Mosquée An’nour d’Elbeuf est inaugurée en grande pompe en présence du président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, le père Geoffroy de la Tousche, le curé de la paroisse d’Elbeuf, et de nombreux élus dont le maire socialiste de la ville Djoudé Merabet.

-                                           Ahmed Miktar, président de l'association des imams de France, sur le site de la Mosquée d'Elbeuf :
cérémonie d’inauguration de la Grande Mosquée An’nour d’Elbeuf le 12 juin 2010, en présence du président du Conseil Français du Culte Musulman Mohamed Moussaoui, et du maire socialiste Djoudé Merabet

C’est un bâtiment qui accueille une salle de prière de près de huit cents places, avec moquette et un balcon pour le prêche de l’imam, une bibliothèque, une grande salle servant au soutien scolaire, et faisant également office de salle de classe pour l’école coranique. La Mosquée, située en centre-ville, marque sa visibilité par son minaret.

-                                                                998836MosqueElbeuf Ahmed Miktar dans religion

-                                                        La façade d’entrée de la Grande Mosquée An’nour d’Elbeuf

-                                                            221633MosqueElbeufsalledeprire Allah
-                                                                             salle de prière de la Mosquée d’Elbeuf

 

Qu’enseignent les responsables de l’association islamique aux fidèles de la Mosquée ?
On peut dans un premier temps, remarquer que c’est à la Mosquée An’nour d’Elbeuf que Maxime Hauchard, un jeune normand converti à l’Islam et parti faire le Jihad en Syrie, venait prier.
Maxime Hauchard est apparu dans une vidéo de propagande de l’État Islamique où il exécute des hommes présentés comme des soldats syriens.

-                                                                          579077MosqueElbeufMaximeHauchard antisémitisme
Maxime Hauchard, converti à l’Islam, fréquentait régulièrement la Mosquée An’nour d’Elbeuf avant de partir faire le Jihad en Syrie. A-t-il été radicalisé par des prédicateurs du lieu de culte ?

Peut-on soupçonner un cas de radicalisation dans la Mosquée d’Elbeuf par la diffusion de propagande islamique ? Maxime Hauchard n’est pas un cas isolé à Elbeuf. Un autre jihadiste a été jugé en comparution immédiate en janvier 2015.

En consultant le site internet officiel de la Grande Mosquée An’nour d’Elbeuf, on constate l’influence idéologique d’un Islam fondamentaliste (hard-copy).

Pour former les Musulmans à la Religion de « Paix et Tolérance », les responsables de la Mosquée mettent à disposition des Fidèles des livres sur l’Islam consultables gratuitement en ligne au format PDF (hard-copy).

Les documents en ligne sont des ouvrages fondamentalistes, écrits par des théologiens wahhabites saoudiens qui prèchent une doctrine de l’Islam Radical dure.

On trouve par exemple le livre du professeur Mohamed Jamil Zeino, « Les piliers de l’Islam et de la Foi« . Le livre décrit ce que doit être un bon Musulman, dans la Foi, la Prière, mais aussi dans la lutte armée, en prenant comme exemple, le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, un court extrait de l’ouvrage ci-dessous :

-                                                                                     328761MosqueElbeufilespiliersdelIslametdelaFoi antisionisme
couverture du livre, « Les piliers de l’Islam et de la Foi », ouvrage de propagande islamiste et jihadiste, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An’nour d’Elbeuf

SA PRÉDICATION ET SON COMBAT
« L’Envoye d’Allah a combattu les associateurs et les Juifs et a triomphé d’eux. II a lui-même mené vingt batailles environ. Il a envoyé des expéditions pour le jihad, afin d’appeler à l’Islam et libérer les peuples de la tyrannie et de l’asservissement, il recommandait en priori­té à ses compagnons d’appeler les gens à l’unicité d’Allah. »
p35

« Que Allah anéantisse les Juifs, qui ont pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires. »
p38

« Je ne serre pas la main des femmes »
« Les piliers de l’Islam et de la Foi » p38 – par Mohamed Jamil Zeino, Professeur à Dar Al Hadith à La Mecque (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

Les Juifs, ennemis d’Allah, doivent être combattus, car ils ont « pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires ». Le Prophète Mohamed, est un jihadiste qui a triomphé dans une vingtaine de batailles des associateurs et des Juifs. Ce livre aurait-il pu servir de modèle pour Maxime Hauchard, justifiant son départ pour la Syrie afin de combattre « l’asservissement et l’injustice » ?

Autre ouvrage d’endoctrinement publié par les responsables de la Mosquée d’Elbeuf, « Islam au cercle de lumière » du prédicateur Hammudah Abdulati (hard-copy) :

-                                                                                         730469MosqueElbeufIslamaucercledelumire arabie saoudite
couverture du livre, « Islam au cercle de Lumière », ouvrage de propagande islamiste et jihadiste, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An’nour d’Elbeuf

« Les buts de l’idéologie islamiques sont aussi différents. Elle ne vise ni la domination mondiale, ni l’expansion physique. Elle vise plutôt la soumission mondiale à la Volonté de Allah et la restriction mondiale aux limites de la Loi de Allah. Son objectif principal est de plaire à Allah et d’éduquer de façon à l’aider à obéir à la Loi du Createur et être un vicegérant fidèle du Seigneur.
Pour atteindre ce but, elle traite de tous les aspects de la vie; son dessein est de développer chez l’homme une esprit clair, une âme pure, une conscience éveillée, un corps sain et de la sensibilité. Une personne qui possède de telles qualités ne peut manquer d’obéir à Dieu et à adopter le mode de vie le plus sain. »

« Islam au cercle de lumière » p233-234

« Le Coran fait clairement ressortir, que nous le voulions ou non, que la guerre est une nécessité de l’existence, un fait de la vie, aussi longtemps qu’il y a dans le monde injustice, oppression, ambitions capricieuses et revendications arbitraires. Cela peut paraitre étrange. Mais n’est-ce pas un fait d’histoire que l’humanité, dès l’aube de l’histoire jusqu’à nos jours, a souffert des guerres régionales, civiles et mondiales ? Et n’est-ce pas aussi un fait que, plus souvent, les alliés victorieux tranchent leurs différends au sujet de leurs conquêtes et du statut de leurs ennemis vaincus par les guerres et les menaces de guerre ?
Même aujourd’hui l’humanité vit dans la crainte sur plusieurs points chauds du monde. Dieu peut-il nier ces faits de la vie ? Ou le Coran peut-il manquer de traiter cette affaire d’une façon réaliste et effective ? Certainement non !
Et c’est pourquoi l’Islam reconnaît la guerre comme un moyen licite et justifié d’auto-défense et de restaurer la justice, la liberté et la paix.
Le Coran dit: «Il vous est prescrit de combattre et c’est une obligation qui vous pèse. C’est ainsi qu’il vous arrive de détester ce qui vous convient et, au contraire, de rechercher ce qui vous est nuisible. Allah le sait, mais vous, vous ne le savez pas.»
p238
« Islam au cercle de lumière » par Hammudah Abdulati [également disponible sur ce lien]

 Là encore, le Jihad, la guerre sainte est justifiée dans le Coran pour combattre l’injustice. Mais quelle est la définition de l’injustice ? L’Occident qui refuse les filles en hijab à l’école publique est-il injuste ? Doit-il être combattu parce qu’il « n’a pas les qualités pour obéir à Allah » ?

 

Pour justifier le Jihad, la guerre sainte contre les Infidèles, il faut « démontrer » que ces impies sont dans l’erreur, qu’ils ne suivent pas le droit chemin, ni la vraie religion. Les responsables de la Mosquée publient sur le site le livre du Dr. Hassan M. Baagil, « Dialogue entre un musulman et un chrétien », pour dénigrer le Christianisme, un court extrait du livre en gras italique ci-dessous, (cliquez sur l’image montrant les deux mains serrées)  :

« Tous les Prophètes, d’Adam à Muhammad (que la paix et le salut de Dieu soient sur eux), ont été envoyés avec le même message, à savoir : la soumission de l’homme à Dieu. Cette soumission en arabe veut dire Islam, Islam veut également dire : Paix, la paix entre le Créateur et Ses créatures.
Contrairement aux noms ‘‘judaïsme’’ et ‘‘christianisme’’, le nom ‘‘Islam’’ a été donné par Dieu, le Créateur Lui-même, comme il est mentionné dans la sourate La table servie Al Mâïda (verset 3) : «Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon
bienfait Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous.»
Dans la Bible, on ne retrouve ni le nom judaïsme, ni le mot christianisme, même pas dans un dictionnaire de la Bible. Aucun Prophète Israélite n’a mentionné le mot judaïsme. Jésus n’a jamais prétendu avoir établi le christianisme sur terre et ne s’est jamais appelé chrétien. »

« Le premier Musulman sur terre n’était pas Muhammad, mais Abraham, qui s’est entièrement soumis à Dieu. Mais l’Islam en tant que mode de vie a été révélé bien avant Abraham à d’autres Prophètes comme Adam et Noé. »
« Dialogue entre un chrétien et un musulman » p10 – par le Dr Dr. Hassan M. Baagil (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

L’auteur développe une véritable propagande de dénigrement de la Bible. L’Islam est un système totalitaire. Le Judaïsme, le Christianisme n’existent pas. Il s’agit de déformations de l’Islam, la vraie et seule religion, la soumission pure à Allah. Tous les Prophètes seraient Musulmans et non Juifs !
Cette campagne prosélyte de subversion des Chrétiens et des Juifs, vise à leur faire abandonner leur « fausse » religion pour les orienter et les mener vers l’Islam.

 

Pour conforter les Musulmans dans cette voie, les responsables de l’association islamique d’Elbeuf diffusent également une page de vidéos en ligne de prédications d’imams, et de cheikhs saoudiens (hard-copy).

Dans une des vidéos en ligne du Cheikh Salah Al Moghamssi, celui-ci exhorte les Chrétiens à nier la Trinité du Christianisme (Père, Fils, Saint-Esprit), et à se soumettre à Allah :
« Allah a dit : « Oh gens du Livre ! (Chrétiens) n’exagérez pas dans votre religion, et ne dîtes d’Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un messager d’Allah, sa Parole qu’il envoya à Marie est un souffle (de vie) venant de lui. Croyez donc en Allah et ses messagers, et ne dîtes pas « trois », cessez ! Cela sera meilleur pour vous, Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à lui qu’appartient tous ce qui est dans les cieux et sur la terre, et Allah suffit comme protecteur. (sourate an-nisa verset 171). Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur d’Allah. »
le Cheikh Salah Al Moghamssi -  Allah l’Unique

Sur le site de la Mosquée, on trouve l’intégralité découpée en plusieurs parties de l’émission « les jardins de la vertu » diffusée sur la chaîne saoudienne internationale IQRAA (disponible en France) avec pour invité Ahmed Miktar, le président de l’association des imams de France.
Ahmed Miktar est également imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, où il diffuse la propagande de l’UOIF, la branche politique des Frères Musulmans en France.

 D’après cet imam, dans un sermon donné à la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, le seul mode vie valable sur terre est l’Islam, tous ceux qui refusent de se soumettre sont des Mécréants qui seront jetés en Enfer :

-                                                          391135MosqueElbeufAhmdMiktar2 Bible
Pour Ahmed Miktar, président de l’association des imams de France, les Juifs et les Chrétiens seront « châtiés » par Allah, pour ne pas avoir cru au Prophète Mohamed (sermon disponible en ligne sur le site de la Mosquée d’Elbeuf).

« Chers Frères et Soeurs, notre Seigneur nous a enseigné dans le noble Coran, que nul ne peut connaître le bonheur sur Terre, que si il vit dans le mode de vie islamique, et pour vivre, et avoir comme manière de vivre l’Islam, il faut le comprendre, et vous savez très bien que quiconque vit l’Islam, il doit vivre dans la souplesse et la largesse, la tranquillité, et quand il vit dans cette souplesse, cette largesse, cette tranquillité, il est productif. Et on est productif, lorsque l’on a un objectif. Et notre objectif ultime, c’est l’agrément de notre Seigneur Allah. Le moyen d’y parvenir, c’est le noble Coran, qui est notre principale constitution. »
« Tout le bien se trouve dans la compréhension de l’Islam, car Allah a choisi cette religion pour l’Humanité, celui qui prend un mode de vie autre que l’Islam, sera refusé de lui et sera parmi les perdants le jour de la Résurrection. Le meilleur mode de vie choisi par Allah pour l’Humanité, c’est l’Islam. »
[...]
« Chers Frères et Soeurs, le Prophète nous a prévenus : « Quiconque ment à mon sujet, qu’il se prépare une place en Enfer ! ». Le Mufti numéro un a dit : « Celui qui parle de la religion sans savoir, c’est-à dire sans l’autorisation des gens qui ont le savoir des Savants, celui-là il signe au nom d’Allah pour rentrer en Enfer. »

Propagande confirmée en écoutant un court extrait de l’intervention télévisée de Ahmed Miktar sur IQRAA reprise par les responsables de la Mosquée d’Elbeuf :

« La communauté du Messager Mohamed, c’est toute l’Humanité. Alors que la communauté de Moïse, c’était les fils d’Israël, la communauté de Jésus, les fils d’Israël, la communauté d’Abraham, c’est ceux qui ont vécu avec lui, que se soit en Mésopotamie, à Babylone et autres, en Égypte ou à Jérusalem.
Chaque Prophète a été envoyé à un peuple bien défini, et le Prophète a dit : « et moi j’ai été envoyé à toute l’Humanité ». Il a dit dans un hadith du Sahih de Muslim : « Il arrivera un jour où mon message serait clair et diffusé, et lorsque quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. Il a reconnu que les Juifs et les Chrétiens font partie de sa Oumma. »

[18:27]

Pour Ahmed Miktar, les Juifs et les Chrétiens font partie de la Oumma, englobés dans la communauté musulmane. S’ils ne respectent pas les principes de l’Islam, ils seront « châtiés ».
L’imam contribue ainsi à alimenter la défiance envers les Juifs et les Chrétiens, qu’il faudrait punir car ils ne seraient en réalité que de mauvais Musulmans.

Autre imam, théologien de référence pour les responsables de la Mosquée d’Elbeuf, le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une star de la télévision égyptienne Al-Nas TV sur laquelle il anime une émission, invité périodiquement dans nos Mosquées de France pour précher la « bonne Parole », comme à la Mosquée « Olivier de la Paix » de Bagnolet en région parisienne les 16 et 17 décembre 2011.

-                                                         736427MosqueElbeufMahmoudAlMasri2 charia
Le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An’nour d’Elbeuf

Plusieurs de ses sermons sont des incitations à la haine du Juif, un court extrait d’un prèche donné le 17 février 2012 devant des millions de téléspectateurs sur Al-Nas TV :
« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu. Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais.
Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »

Sur une conférence sur le site de la Mosquée d’Elbeuf, Mahmoud Al-Masri évoque la lapidation (hard-copy) :

« Dans le hadith qui a été rapporté par Muslim dans l’histoire de Ma’iz ibn Malik Al Aslamy, lorsque il se présenta au Prophète et lui dit : « j’ai forniqué, purifie-moi donc par la lapidation ». Le Prophète lui posa plusieurs questions et finit par le lapider. »
[12:30]

Mahmoud Al Masri justifie la lapidation des couples adultères telle qu’édictée dans la loi coranique, il considère par ailleurs la communauté juive comme méprisable et détestable. Ce type de prédication est-il compatible avec l’enseignement des lois des institutions de la république française ? Quel impact cela a-t-il sur la jeunesse musulmane d’Elbeuf ?

Autre grand penseur de l’Islam que l’on retrouve dans les vidéos de prédications du site de la mosquée d’Elbeuf (hard-copy), le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi.

Mohamed Al-Arifi explique sur les chaînes de la télévision saoudienne que les Juifs ne supportent pas la confrontation, ce sont des froussards, qui fuient avec la mitraillette à la mainil explique sur les chaînes de la télévision saoudienne comment bien frapper sa femme, et justifie la Guerre Sainte, le JIhad islamique contre les infidèles en émettant une fatwa qui autorise les mariages temporaires pour les soldats d’Allah pendant le Jihad.

-                                                           123768MosqueElbeufMohamedAlArifi chrétiens

Le prédicateur antisémite et misogyne saoudien Mohamed Al Arifi, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An’nour d’Elbeuf

Est-il normal qu’un lieu de Culte musulman fasse la promotion du Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles, de prédicateurs intolérants, antisémites, antichrétiens et misogynes ?

-                                                              919131MosqueElbeufDjoudMerabet christianisme

Djoudé Merabet, maire socialiste d’Elbeuf, collabore activement à la diffusion de l’Islam fondamentaliste, antisémite, antichrétien et antioccidental en autorisant les responsables de la Mosquée An’nour à propager sur la ville, leur doctrine islamique intolérante et totalitaire.

12 juillet, 2014

Hani Ramadan en conférence à la Mosquée Al-Islah de Décines : la société laïque est dominée par le lobby sioniste

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 19 min

Décines est une commune française de 25 800 habitants de la banlieue lyonnaise, dans le département du Rhône.

En moins de trois décennies, une forte immigration musulmane s’est implantée dans la couronne périphérique de Lyon, , des associations islamiques se sont créées pour organiser le développement du culte musulman. On peut noter celle de Vaulx-en-Velin, celle de la Grande Mosquée Lyon ou de Villeurbanne, toutes de mouvance fondamentaliste.
A Décines en particulier, la principale association islamique de la ville, dénommée Al-Islah, a pu finaliser, avec l’aide de la municipalité administrée par le maire socialiste Pierre Crédoz, la réalisation d’un immense projet, l’agrandissement du centre Interculturel de Décines.
Ce complexe islamique comprendra :
– la Mosquée Rahmane
– l’Association Al-Islah
– Une école coranique (École de la réussite)
La somme nécessaire à la construction de ce gigantesque complexe islamique est de 5 millions d’euros, plus de 1,3 millions d’euros ont déjà été récoltés auprès des Fidèles. (hard-copy)

-                                                 Hani Ramadan en conférence à la Mosquée Al-Islah de Décines : la société laïque est dominée par le lobby sioniste dans Politique 204699MosqueDcines
La maquette du projet du futur centre Interculturel Al Islah de Décines (hard-copy). Un vaste complexe islamique aux mains des Frères Musulmans (UOIF) qui transformera radicalement le paysage culturel, cultuel et ethnique de la ville.

Que propose l’association Al-Islah pour l’épanouissement des Fidèles Musulmans de Décines ? L’apprentissage du Respect entre communautés, du vivre-ensemble, de la Fraternité et de l’Amour entre les peuples ?

On peut se faire une idée de l’idéologie diffusée par les imams et prédicateurs du centre Interculturel de Décines en écoutant leurs enseignements, sermons et conférences.
Le prédicateur Shakeel Siddiq était invité par l’association Al-Islah à Décines le 17 janvier 2014, pour conduire les Musulmans dans le droit chemin, la parole d’Allah.
Shakeel Siddiq est diplômé de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château Chinon. Sous ce titre pompeux, se cache en réalité une école coranique de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) formant les futurs imams de France.
L’UOIF est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
L’IESH de Château-Chinon où a été formé Shakeel Siddiq a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (hard-copy)

Youssef Al Qaradawi appelle dans ses préches retransmis sur les télévisions du monde arabe, à l’extermination des Juifs.

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Pour ce faire une idée plus précise de l’idéologie des Frères Musulmans, quelques extraits de la conférence de Shakeel Siddiq en gras italique ci-dessous, où il incite les Fidèles à lutter contre l’ »islamophobie » :

-                                                      891666MosqueDcineschefiqq Al-Kindi dans religion
-              Le prédicateur de l’UOIF Shakeel Siddiq en conférence à la Mosquée de Décines le 17 janvier 2014

« Quand il y a eu ce problème du voile, et comme il existe encore de toute façon, normalement, à mon sens, on n’aurait pas dû aller vers des facilités. On devrait se mobiliser en tant que Croyant, Croyante, fermement, je suis prêt à verser mon sang, à mourir, qu’on me tire dessus, mais jamais je n’enlèverai mon voile pour ces taghut (mécréants), pour ces gens, ils veulent quoi, ils attendent quoi de moi ? Moi, je cherche à plaire à Allah ! T’es content, t’es pas content, pour moi cela ne change absolument rien ! »
[26:32]
« Nous Musulmans, on veut respecter la femme, mais eux ne veulent pas la respecter, ils en ont fait un produit marketing, ils la mettent toute nue sur les photos. Nous Musulmans, on veut respecter la femme, l’honorer via le mariage, ici on fait la promotion du Zinnah (adultère). Nous Musulmans, on est contre le ribbah (l’usure), eux ils ne fonctionnent qu’avec ça ! Donc notre message pose un problème. Donc ils vont nous calomnier: « les Musulmans sont des terroristes », « on vole des pains au chocolat », on est dans l’absurde total. C’est le message d’Allah qui pose problème. »
[31:45]
conférence de Shakeel Siddiq le 17 janvier 2014 à la Mosquée de Décines : « Comment être efficace face à l’islamophobie à la lumière de la Sirah du Prophète » (hard-copy)

Pour Shakeel Siddiq, les Musulmans vivent en milieu hostile en France, ils sont victimes des « islamophobes » qui les empêchent de pratiquer leur religion.
Qu’est-ce qu’un islamophobe d’après Shakeel Siddiq ?
On remarque que :
– être islamophobe, c’est être contre le port du voile islamique à l’école
– être islamophobe, c’est ne pas punir l’adultère (Zinnah), qui est un crime du point de vue islamique
– être islamophobe, c’est diffuser des images de « femmes nues », (il faudrait que Shakeel Siddiq nous montre où il a vu des photos de femmes nues sur les produits marketing) ou des femmes en tenue d’été.
Or, les institutions françaises ne condamnent pas ces interdits islamiques, la France est donc un pays « islamophobe ».
Dans le dogme musulman défendu par Shakeel Siddiq, le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité et doit être couvert. La Féminité, la Beauté, le Charme, la Séduction, la Sensualité sont strictement et formellement interdits.
Les Musulmanes doivent donc porter le voile Islamique, qui couvre les cheveux, symbole de Féminité, ou mieux, un voile qui couvre les cheveux et les courbes féminines du corps (taille, hanches, fesses, nuque, décolleté, jambes), le hijab.

Pour défendre cette idéologie, et lutter contre les « islamophobes », les Musulmans doivent se battre, jusqu’à « verser leur sang », et « qu’on leur tire dessus » pour défendre le port du voile islamique sans contraintes à l’école ou sur leur lieu de travail, ce qui est évidemment en désaccord avec la Loi de mars 2004 qui interdit aux Musulmanes de porter le voile dans les écoles républicaines et laïques.

Il est intéressant de constater que Shakeel Siddiq, issu vraisemblablement d’une famille modeste d’un pays musulman, où il y a peu de libertés d’expression (dessiner le Prophète Mohamed dans un journal est passible de prison), pas de liberté de culte, où les femmes sont réduites la plupart du temps aux taches ménagères, obligées de porter le voile islamique ou le hijab dans certains pays comme le Soudan, l’Arabie Saoudite ou l’Iran, importe l’idéologie islamique antioccidentale en France, critiquant le pays qui l’a accueilli, et dans lequel il bénéficie pourtant d’une aide sociale, médicale, et d’un logement.

Autre prédicateur prestigieux proche de la mouvance des Frères Musulmans invité par l’association Al Islah de Décines, Hani Ramadan.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Décines le 11 janvier 2014, en gras italique ci-dessous :

-                                                         632550MosqueDcinesHaniRamadan2 Allah
Le prédicateur antisioniste et antisémite Hani Ramadan en conférence à la Mosquée Al Islah de Décines le 11 janvier 2014, veut faire appliquer la Charia, la Loi islamique

« On vit dans une société qui est quand même curieuse, étonnante, cette société républicaine, laïque, sécularisée, qui pense être la société des Lumières. On peut insulter le Prophète de l’Islam, l’ultime Messager de Dieu qui est la lumière envoyée à l’Humanité entière, on peut blasphémer lorsqu’il s’agit du Créateur, mais lorsque quelqu’un s’exprime contre le lobby sioniste par exemple, là tout d’un coup, la liberté d’expression a des limites.
Et on impose ces limites selon deux poids deux mesures, pour les uns on n’a pas le droit d’imposer nos restrictions, mais pour les autres, il est tout à fait possible de l’imposer parce que la société laïque est dominée aujourd’hui par ces lobbies, au niveau financier, au niveau politique, au niveau culturel et artistique, on le voit dans les informations, cela est aussi évident. »

[22:56]

Hani Ramadan utilise un des principes fondamentaux d’endoctrinement au Totalitarisme : la victimisation (comme l’a exploité le nazisme (victime des juifs), ou le communisme (victime des capitalistes), etc…relire « 1984«  de George Orwell). Toute frustration doit être canalisée sur une cible pointée comme responsable de tous les malheurs, afin de cimenter, de souder un groupe de personnes, une communauté, contre un ennemi commun – Hani Ramadan l’a désigné formellement : le sionisme.
Pour Hani Ramadan, les lobbies sionistes dirigent la France, et les Musulmans vivant sur le territoire français en sont les principales victimes.
La communauté Musulmane doit donc se renforcer, s’organiser pour combattre cet ennemi commun.

« On doit réclamer ce qui est légitime, ce qui est en accord avec les principes de l’Islam. Donc Il faut faire une distinction dans les enseignements qui nous sont donnés entre le fait de préserver la cohérence de la communauté pour ne pas entraîner une situation qui est pire que celle que nous vivons, et le fait d’avoir des dirigeants qui servent les intérêts de nos pires ennemis dans la région parce qu’ils ont des intérêts géostratégiques et parce qu’ils cherchent à nuire aux Musulmans, à écarter l’idée que les Musulmans puissent être un jour orientés, dirigés par les principes de l’Islam et par la Charia.
C’est précisément cela, la Charia, dont la source est le Coran et la Sunnah. Et on vient de dire que la sincérité vis à vis de Dieu et de son Messager, c’est cela aussi, c’est de vouloir vivre dans une société qui depuis ses dirigeants jusqu’au commun des Croyants est orientée par les principes de l’Islam. Et il faut agir dans ce sens d’une façon ou d’une autre.

Et n’oublions pas que notre Prophète nous a dit : « Le meilleurs combat, le combat que l’on mène au service de Dieu est une parole de justice et de vérité prononcée que l’on adresse à un tyran. »
[26:15]
Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée de Décines le 11 janvier 2014 – « à la Lumière d’un Hadith du Prophète » (hard-copy)

Hani Ramadan expose clairement que l’objectif pour les Musulmans sur le long terme est d’être « dirigés par les principes de l’Islam et par la Charia », une société qui devra être soumise aux lois islamiques et non plus au système sioniste.
Un système qui n’est pas régi par les principes de l’Islam est une société mécréante, et la communauté musulmane doit tout faire pour la transformer, y compris par « le combat au service de Dieu », pour imposer la Charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.

 

Le centre Interculturel de Décines n’est pas le seul établissement d’enseignement à propager la doctrine islamique sur la ville.
On peut noter que la commune possède le plus grand établissement musulman de France, le collège-lycée Al-Kindi, qui s’est imposé par les pressions et les revendications d’une partie de la communauté musulmane de la ville. Pour obtenir gain de cause, les manifestants ont terrorisé les responsables politiques en se faisant passer pour des victimes des dirigeants municipaux racistes et islamophobes.

-                                             733923MosqueDcinesmanifestationlyceAlKindi Amar Lasfar
trois cents personnes ont manifesté sous les fenêtres du rectorat en octobre 2006 à Décines pour obtenir l’ouverture du lycée-collège privé musulman Al-Kindi, avec entres autres, comme slogan : « Nous demandons la démission d’un recteur raciste et islamophobe »

Pierre Crédoz a fini par céder, et l’établissement communautaire a ouvert ses portes le 5 mars 2007.
Actuellement, le groupe scolaire Al Kindi dispose de 20 classes avec un effectif de 432 élèves.
Il est important de constater que le collège-lycée est sous contrôle de l’UOIF, Nazir Hakim est le président de l’association Al-Kindi et fait partie de l’équipe dirigeante de l’UOIF, (hard-copy)

Des prédicateurs proches de l’UOIF, comme Nabil Ennasri sont invités dans le collège-lycée pour endoctriner les jeunes Fidèles à l’idéologie des Frères Musulmans.
Nabil Ennasri est un militant de l’Islam politique antisioniste, antioccidental et anti-France. Il maintient une page Facebook officielle (hard-copy) sur laquelle il développe sa propagande.
Ses conférences devant les Fidèles Musulmans visent à les liguer contre la communauté nationale française. Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont en danger en France, l’État français, et ses institutions cherchent à les éliminer. Ils doivent donc réagir et ne pas se laisser faire. (écoutez sa conférence donnée à la Mosquée du Havre).
Nabil Ennasri est également un fervent détracteur de Manuel Valls qu’il considère comme un ennemi. Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’ »ami Éternel d’Israël »

-                                                           946503MosqueDcinesNabilEnnasri antisémitisme
Le militant politique antisioniste et antioccidental Nabil Ennasri en conférence au collège-lycée musulman Al-Kindi de Décines le 29 mars 2014

Les institutions islamiques sont relativement récentes, et permettent à l’Islam de s’enraciner durablement, voire définitivement, dans la commune de Décines. Quel avenir pour la jeunesse musulmane de la ville avec aux commandes les prédicateurs fondamentalistes de l’UOIF ? Sera-t-elle encouragée à s’intégrer dans la société, ou au contraire, à former une communauté à part, régie par ses propres règles et ses propres lois ?

-                                                  837201MosqueDcinesPierreCrdoz antisionisme
Avant de démissioner de son poste en 2012, le maire socialiste Pierre Crédoz a favorisé l’implantation de l’Islam dans Décines en permettant l’agrandissement du lycée-collège Al-Kindi des Frères Musulmans (UOIF), et en créant des carrés confessionnels islamiques.
La communautarisation sur le long terme de la société décinoise par l’Islam.

7 juin, 2014

Amar Lasfar président de l’UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l’institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 17 h 50 min

L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est le principal réseau de diffusion de l’Islam dans le pays.
Le groupe se constitue d’un maillage de plusieurs centaines d’associations islamiques administrant des centaines de Mosquées à travers toutes les régions de France.
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de  Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Les principaux leaders des Frères Musulmans manifestent publiquement leur hostilité contre les Juifs, que ce soit Mohamed Badie, président de la Confrérie lors de son procès en Égypte en mai 2014, ou encore Safwat Hijazi, principal meneur de la campagne électorale de Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien.

-                                                         Amar Lasfar président de l'UOIF, plus grand réseau islamiste du pays, expose à l'institut de la Grande Mosquée Al-imane de Lille sa stratégie en cinq phases pour islamiser la France dans Politique 1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar
Le président de l’UOIF et de la Ligue Islamique du Nord Amar Lasfar glorifie la conquête de l’Égypte par les Frères Musulmans devant les Fidèles au grand Palais de Lille le 19 août 2012

-                                              1537623773-mosquee-uoif-mosquee-lille-sud Ahmed Jaballah dans religion

Amar Lasfar est le recteur de la Grande Mosquée Al-imane de Lille-sud, dans laquelle il invite les islamistes de l’Islam politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan, Hani Ramadan ou Hassan Iquioussen pour y donner des conférences

Parmi les figures de l’UOIF, on peut citer le prédicateur Moncef Zenati, titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques de l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, un établissement qui sous ce titre pompeux, dissimule une école coranique formant les prédicateurs de l’UOIF.

-                                1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-islamistes Al-Qaradawi

Moncef Zenati s’affiche dans les rassemblements avec des conférenciers de l’Islam politique antioccidental et antisioniste, comme Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, Abdelfattah Mourou ou Hani Ramadan, lors de la 11ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Sud à Marseille le 19 mai 2013

-                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati Algérie
-                                                          Le prédicateur antisioniste Moncef Zenati

Moncef Zenati commente, traduit et diffuse les textes du prédicateur fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, et du cheikh antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor actuel de la confrérie des Frères Musulmans, et principal référent pour les responsables de l’IESH de Château-Chinon, en matière de législation islamique.
Youssef Al Qaradawi appelle dans ses préches retransmis sur les télévisions du monde arabe, à l’extermination des Juifs.

-                                                                               1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-youssef-al-qaradawi Allah

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie


Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, comme « Havre de Savoir » au Havre, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

Sur le site officiel de l’UOIF, on peut lire un article de Moncef Zenati dénonçant la politique d’Israël, « l’entité sioniste qui a volé la terre des palestiniens ». Quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

-                                          1537621467-mosquee-uoif-moncef-zenati-nakba-israel-palestine Amar Lasfar

-                                 L’UOIF, principale organisation antisioniste et pro-palestinienne de France

« Les sionistes formèrent des organisations terroristes afin de semer la terreur pour forcer les palestiniens à quitter leurs terres. Ces organisations ; les premières organisations terroristes de l’histoire moderne ; étaient extrêmement organisées et armées contrairement aux arabes qui étaient dispersés, chaque village étant préoccupé par sa propre défense. Les arabes ne possédaient que peu d’armes. La possession d’armes était formellement interdite pour les arabes. Les britanniques avait décrété que tout palestinien en possession d’une seule balle était passible de 15 ans de prison.
Les palestiniens résistèrent avec bravoure. ‘Az ad-Din al-Qassam, le responsable de Frères Musulmans en Palestine, ouvrit la voie de la résistance en 1935. Il tomba martyre le 20/11/1935. Une autre rébellion vit le jour sous la direction de cheikh Amin al-Housayni en 1936. La grande grève de 1936 qui mobilisa tous les palestiniens fut une manifestation éclatante d’une volonté de résistance unitaire.
A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deïr Yassin et en dehors de Deir Yassïn. Le massacre de Deïr Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi. Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Deir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël ».

Le plus gros mensonge de l’histoire :
Pour justifier la création d’Israël, on se référa au propos de Herzl : « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ». Sauf que la Palestine n’était pas une terre sans peuple. Un peuple y habitait depuis l’antiquité.
On inventa alors le plus gros mensonge de l’histoire : le droit historique des juifs à la Palestine. Les sionistes dirent : Cette terre nous appartient historiquement. C’est un mensonge. Mais apparemment, plus le mensonge est gros, plus on y croit facilement. »
[...]
« L’histoire nous révèle donc que la Palestine est aux palestiniens. L’entité sioniste a volé la terre des palestiniens. Israël est et restera l’agresseur. Les palestiniens, eux, sont les ayants droit historiques de cette terre. Ils se sont faits volés leur terre et la terre de leurs ancêtres. Ils sont et resterons les victimes ; les agressés. Résister est pour eux un  droit ; résister est un devoir. Une riposte est définie comme étant une réponse à une agression. Ce sont donc les palestiniens qui ripostent. On ne peut parler de riposte, de légitime défense ou de représailles pour l’agresseur. Daniel Desbiens, l’écrivain québécois dit : « Qui défonce une barrière viole sa propre liberté et ouvre la porte vers des représailles ».

On constate que dans l’article de Moncef Zenati publié par l’UOIF, que nous ne sommes plus dans la recherche spirituelle, la fraternité, la prière ou l’humilité, il s’agit là de militantisme politique pro-palestinien et antisioniste. Le prédicateur appelle les Musulmans à résister à l’agression de l’entité sioniste, Israël est considéré comme un état illégitime, et Moncef Zenati revendique là encore son soutien au groupe islamique politique des Frères Musulmans, organisation classée aujourd’hui comme terroriste par le gouvernement égyptien.

Par ailleurs, dans une conférence donnée le 12 avril 2014 à  Paris, à l’initiative de l’association « Havre de Savoir », Moncef Zenati nous explique ce qu’est la Charia islamique, extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Au sens terminologique, la Charia correspond à l’ensemble des Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, et à travers ce qui en découle, comme le consensus, le raisonnement par analogie, et les autres sources du droit musulman. Donc, la Charia correspond à la Loi Divine. La Charia correspond à l’ensemble des Lois, toutes les Lois, concernant tous les domaines. Donc les Lois que Dieu a prescrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah, ce sont des Lois prescrites directement par le Coran ou la Sunnah, ou indirectement, par les autres sources de la législation. Pour bien comprendre la Charia, il serait intéressant plus tard, d’aborder ce sujet des sources législatives de l’Islam. [...]
« Quand au Fiqh, le droit musulman, c’est une science qui a pour objet la déduction des prescriptions juridiques pratiques à partir de leurs sources de référence, le Coran et la Sunnah et les autres sources. Il y a une relation de cause à effet entre la Charia et le Fiqh. La Charia c’est la finalité, le Fiqh, c’est un moyen. L’ensemble des prescriptions extraites, forment la Charia. Le Fiqh, c’est le moyen de parvenir à la Charia. »
[11:35]
« Par droit positif, on entend par là les Lois humaines, établies par les hommes en vue d’organiser leur vie et leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international.
Que ce soit les Lois humaines ou les Lois divines, il y a un point commun, c’est d’organiser la vie des êtres humains dans leurs rapports sociaux au niveau individuel, collectif et international. Mais il y a aussi des points de différence.
Premièrement, c’est que le droit positif est une production humaine, alors que la Charia émane d’Allah, à travers les sources du Coran et de la sunnah et des autres. [...]
Le droit positif reflète l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse, à partir de là, ces Lois sont sujettes au changement et à la modification. Le droit positif est imparfait, et ne pourrait atteindre la perfection, dans la mesure où la perfection ne fait pas partie des caractéristiques de son producteur. C’est pour cela qu’il ne sert à rien d’attendre la perfection de n’importe quel parti politique, ce n’est pas possible. Il ne faut pas attendre la perfection qui ne viendra pas de l’être humain, car cela ne fait pas partie de ses caractéristiques. [...]

Alors que la Charia émane d’Allah, donc elle reflète l’omnipotence, l’omniscience de son Créateur, sa perfection, et l’omniscience d’Allah. Donc, ces Lois n’ont nullement besoin ni de changements, ni de modifications, quel que soit le changement que puisse subir l’espace, le temps, et quel que soit le développement de l’être humain. »
[17:45]
« Deuxième différence, le droit positif est un ensemble de lois temporaires que le groupe élabore en vue d’organiser ses affaires pour répondre à ses besoins. [...] Les Lois humaines sont toujours en retard par rapport au groupe. Si elles sont au niveau aujourd’hui, elles seront en retard demain. [...] Quand le groupe va se développer, les Lois vont changer pour s’adapter au groupe. [...] Le but étant de stabiliser la société, cette Loi qui était à la base interdite, commence à se répandre, cela créée une instabilité dans la société. Comment gérer cette instabilité ? On va la légaliser, quelle soit bonne ou mauvaise, pour stabiliser la société.
Alors que la grande finalité de la Charia, c’est l’organisation de la Oumma et le maintient de cet ordre. Les Lois de la législation sont éternelles, et ne changent pas en fonction du changement de la société ou du groupe. Cela implique la souplesse, les facteurs d’adaptabilité de les lois de la Charia. Il faut de facteurs pour que la Charia puisse s’adapter à n’importe quelle contexte. Et aussi que les Lois de la Charia sont d’un tel niveau et de sublimité, qu’elles soient toujours en avance par rapport au groupe, alors que pour les Lois humaines, c’est toujours le groupe qui est en avant. »
[22:00]
« Les premiers états à avoir pris cette direction, c’est-à dire le fait de diriger le peuple selon la pensée de ceux qui le dirigent, il faut que le peuple pense comme nous. D’où les slogans : « rendez-nous nos enfants. » On veut éduquer les enfants selon un mode de pensée. A la base, la Loi n’entre pas dans ce genre de considérations. Mais les premiers états à avoir pris cette direction, c’était la Russie, la Turquie d’Attatürk, l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie. Mais après, tous les états sont partis dans le même chemin. On a un peuple pour lequel on va non seulement organiser la vie, mais aussi l’orienter vers une pensée que les détenteurs du pouvoir jugent la plus adéquate pour la société.
Alors que la Charia c’est le contraire, c’est la Charia qui va créer le groupe et l’orienter. Elle vise avant tout à la construction d’individus vertueux,pour la construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire. »
[27:29]
« Le terme Charia, littéralement, c’est la voie, exposer, éclaircir, c’est la voie qui mène vers la félicité, et au niveau terminologique, c’est l’ensemble des prescriptions pratiques que Allah a préscrit à ses serviteurs à travers le Coran et la Sunnah et à travers les autres sources et ainsi que l’Islam, c’est une croyance et une législation, la Charia est l’ensemble des prescriptions dans tous les domaines et non pas uniquement au code pénal. »
[30:06]
Conférence du prédicateur de l’UOIF Moncef Zenati le 21 mai 2014 à Paris, dans le cadre des conférences « Havre de Savoir » (hard-copy)

Le prédicateur Moncef Zenati met en concurrence le droit positif c’est à dire les lois humaines, et la Charia (lois divines).
Les lois humaines seraient inférieures car elles sont changeantes, selon le bon vouloir des hommes, alors que dans le droit musulman, « les Lois de la législation sont éternelles ». Il en découle que les lois humaines seraient inférieures car elles sont en retard sur la société, « imparfaites » puisque issues de la pensée de l’homme et non de Dieu, alors que les Lois de la Charia sont d’un « tel niveau et de sublimité », qu’elles sont toujours en avance sur la société.
Les lois humaines sont totalitaires, elles orientent la pensée des hommes comme dans « l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie ».

Dans la Mosquée du Havre, Moncef Zenati incite par son sermon les Musulmans à se détourner de la société civile française, constituée de lois inférieures, base du fascisme, « réflétant l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse », et à s’orienter vers la Charia, la vraie Loi qui « mène vers la félicité », et la « construction d’une société vertueuse et l’établissement d’un état exemplaire ».
Il faudrait demander à Moncef Zenati ce qu’il pense des sanctions punissant le vol et l’adultère, et si elles font partie de « la sublimité » de la Charia tant vantée par le prédicateur :
« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »
Le Coran 5:38
« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
Le Coran 24:2

Il est important de noter que la Charia a été déclarée INCOMPATIBLE avec les exigences d’une société démocratique et laïque par un arrêté de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) du 13 février 2003.

Le système islamique est clairement incompatible avec les démocraties des sociétés occidentales. Y-a-t-il une idéologie de conquête véhiculée par les responsables de l’UOIF, de subversion, d’influence pour imposer les règles et principes de l’Islam ? On peut se faire une opinion par soi-même en écoutant Amar Lasfar devant des Fidèles Musulmans de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

Dans une conférence à l’Institut musulman rattaché à la Grande Mosquée Al Imane de Lille, Amar Lasfar développe l’histoire de la progression de l’Islam en France (hard-copy)

« Nous les Musulmans, en matière de Foi, nous croyons qu’il y a une seule Foi, tout en admettant plusieurs Lois. Moïse était Musulman, et il avait une Loi propre à lui. Jésus était Musulman, en matière de Foi, mais il avait une Loi, parce que toute Loi est fonction de l’environnement, du contexte historique, du contexte géographique, du lieu, du temps, de l’environnement, de la mentalité qui diffèrent d’un lieu à un autre. Par contre, la Foi ne peut pas différer. Adam qui est à l’origine Musulman et prophète, croyait et avait la même Foi que nous avons aujourd’hui. La Foi d’Adam, d’Abraham, de Noé, de Jésus, de Moïse, c’est la même Foi que nous avons aujourd’hui, c’est quoi ? l’Unicité de Dieu. L’Unicité de son Message, la vie après la mort, le Jugement dernier. »
[03:03]
« 1989, ça nous rappelle la première affaire du foulard. Le collège de Creil, deux marocaines et deux turques, qui un beau jour, sont allées à l’école avec leur foulard. Elles ont oublié d’enlever le foulard chez elles. Cet oubli, reflète un état d’esprit : « Je n’ai plus besoin de me cacher, je veux être moi-même à la maison et en dehors de la maison ». Dehors, c’est ma maison, elles ont en quelque sorte élargi dehors, c’est ma demeure, donc je suis chez moi, même dans la rue. C’est le signe de la réussite de l’intégration. Or, pour un certain nombre de sociologues, notamment Tribalat (Michelle) et Kepel (Gilles) et les autres, tout de suite ils ont crié : « Au secours ! c’est l’échec de l’intégration ! ». Du moment que cette fille a accepté d’apparaître au grand jour avec sa spécificité, et ce qui fait sa différence, « je suis chez moi, je peux me permettre des choses ! ».
[30:41]
« l’intégration ne concerne pas les signes religieux, et c’est très grave, c’est ce que j’appelle l’hypocrisie de la politique française. La France est restée 132 ans en Algérie, la femme algérienne de l’époque, rares sont celles qui ne portaient pas le foulard. [...]
Les femmes s’enfermaient et ne laissaient apparaître qu’un seul oeil, et on trouvait ça normal, parce qu’on respecte leur spécificité, et pourtant, c’était des françaises, parce que l’Algérie était française. [...].
La loi de 1905 ne s’appliquait pas en Algérie, et pourtant les savants algériens de l’époque voulaient être régi par la Loi de 1905. C’est quoi la Loi de 1905 ? La France va laisser le côté religieux aux algériens, mais non, non ! L’Islam jusqu’en 1961 était la religion d’état en Algérie, c’est-à-dire que la France appliquait la Charia en Algérie. C’est elle qui nommait les imams, c’est elle qui était responsable administratif de la religion en général. Elle a géré les affaires de la religion pendant presque un siècle et demi. »

[37:15]
Pour justifier les revendications islamiques, en particulier le port du voile à l’école, Amar Lasfar explique que pendant la période coloniale en Algérie, les algériens et algériennes suivaient les traditions islamiques, intégrés dans la France laïque et républicaine, et que cela ne posait pas de problèmes.
En Algérie, la France n’a pas cherché à dénaturer et à effacer la culture et les traditions locales issues de l’Islam. Les femmes voilées sont restées voilées, les enfants algériens ont continué de manger de la viande halal dans les cantines scolaires, les hommes continuaient de prier cinq fois par jour, la polygamie était naturelle et autorisée, la juridiction islamique a constitué en partie la base de la législation en Algérie française, comme elle l’était avant que les français ne prennent possession de la Régence d’Alger en 1830 (alors sous domination turque).
La France et l’Algérie constituaient deux modes de vie, issues de deux civilisations radicalement différentes et incompatibles.
Le « statut de l’indigénat » faisait une distinction nette entre les citoyens français et les sujets musulmans.
Les musulmans algériens ne pouvaient être naturalisés français que s’ils en faisaient explicitement la demande, après une longue procédure administrative, la production de justificatifs, une enquête, le Musulman devait se présenter finalement devant le maire et « déclarer abandonner son statut personnel pour être régi par les lois civiles et politiques françaises ».
Une politique de naturalisation très restrictive, résultat : en cinquante ans (de 1865 à 1915), 2396 musulmans d’Algérie sont naturalisés français. Entre 1919 et 1930, 1204 musulmans sont naturalisés, pour 1547 demandes déposées. En 1962, l’année de l’indépendance, seuls quelques dix mille musulmans sont pleinement français, autant dire, une goutte d’eau.

« Il est difficile d’occuper la rue. Aujourd’hui les Musulmans dépassent de loin ça. Ils prient dans la rue. Il leur est déconseillé de prier dans la rue, mais ils n’ont pas de place dans les Mosquées, notamment en région parisienne. Au lieu de leur dire : « Pourquoi vous priez dans la rue ? », ouvrez-leur des salles de prières. Et ma lecture de ça, c’est que c’est une réussite de l’intégration. C’est-à-dire que nous avons accepté de prier Dieu dans la rue. On va bénir la rue, on ne va pas la salir, on va bénir la rue.
Qui dit prière dans la rue, je vais mettre mon visage. Ce que j’ai de précieux, je vais mettre mon nez, mon front, et je vais dire :« sub’an Allah » sur le bitume. Vous croyez que je le fais par orgueil ? Si on n’était pas des Musulmans, qui accepterait de mettre son visage par terre ? Surtout une fille ? [...] Donc ne lisez pas cette lecture que nous occupons la rue, nous bénissons la rue. »

[47:50]
« La revendication sociale, culturelle et identitaire. [...] Ce n’est pas la peine de nous donner des leçons dans l’identité et la citoyenneté, nous sommes des citoyens, nous assumons nos devoirs et nos prérogatives, mais comptez sur nous pour revendiquer tous nos droits rien que nos droits bien sûr, on va occuper tout l’espace que nous offre généreusement la laïcité française. La laïcité est généreuse, mais les laïcs ne le sont pas ou le sont moins. »
[49:07]

-                                          1537621449-mosquee-uoif-amar-lasfar-2 antichristianisme

Amar Lasfar explique aux Musulmans de l’institut culturel de la Grande Mosquée Al-Imane de Lille-sud, la stratégie de conquête de la France en cinq phases pour « influencer » la République. Le but non avoué étant d’atteindre le haut de la pyramide, le sommet de l’État.

« Aujourd’hui, on ne parle plus que l’on veut une place. On parle de citoyens, on parle de revendications, on parle d’interpellations, on ne parle plus de nous donner des miettes. Pour conclure et schématiser les cinq phases : la phase de l’acceptation, la phase de l’intégration, la phase de la participation et de la contribution, notamment sociale, économique et politique, la phase du rayonnement et pourquoi pas la cinquième phase, la phase de l’influence. Nous aussi on peut influencer le déroulement de l’Histoire. Nous réduire uniquement à une masse de consommateurs, c’est une atteinte à ce que nous portons comme civilisation. »
[52:28]
« Influencer en matière de civilisation. L’Occident a influencé le monde Musulman pendant des siècles et des siècles, et on n’a pas trouvé ça anormal, la démocratie on l’a prise, les droits de l’homme on a pris, mais l’Islam n’est pas uniquement des personnes ou un nombre de consommateurs. Il peut lui aussi prétendre, non pas être un donneur de leçons, mais apporter sa pierre. Il l’a fait pendant douze siècles, et la période andalouse est là pour en témoigner. Et bien nous, nous pensons que nous pouvons apporter quelque chose sur le plan civilisationnel. »
[57:28]

Dans la prédication de Amar Lasfar, il y a les Musulmans et les autres.
Les Musulmans doivent influencer la société et les politiques afin de pouvoir revendiquer leurs droits : port du voile islamique dans les écoles et au travail sans aucune restriction, viande halal dans les cantines, application des lois islamiques de la charia : non mixité sociale homme/femme, jours fériés musulmans, demande de salles de prières sur les lieux de travail, restriction spéciales pendant le Ramadan, construction de Mosquées sous la menace de prières de rue (les prières de rue sont une bénédiction et un signe d’intégration d’après Amar Lasfar !)
.
Cette conférence est à rapprocher de l’idéologie développée par Amar Lasfar dans cet autre texte :
« Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté »
Amar Lasfar cité dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 « 

Les organisateurs de l’UOIF en démonstration lors du Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) au Bourget en avril 2014, développent une propagande politique antisioniste et pro-palestinienne : « nous sommes tous des palestiniens ! » (hard-copy)

12345

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir