• Accueil
  • > Politique
  • > Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

18 octobre, 2014

Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 14 h 02 min

Massy est une commune française d’environ 43 000 habitants au sud-ouest de Paris, dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.
Pour satisfaire la communauté musulmane florissante, la municipalité de la ville dirigée par le maire UDI Vincent Delahaye, a cédé à la principale association islamique créée en 2003, le Conseil des Musulmans de Massy (CMM), un terrain de 3 200m² pour la modique somme de 100 000 euros afin d’y construire une Mosquée.
Cet accord va à l’encontre des principes même de la laïcité, l’état français ne devant promouvoir aucun culte en offrant un terrain à un prix aussi dérisoire.
La municipalité de Massy a délivré le permis de construire de l’édifice le 4 janvier 2008. Le coût total du projet est estimé à 2,6 millions d’euros.
Vincent Delahaye a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Massy le 25 juin 2011.
Ce gigantesque complexe islamique, non encore finalisé en 2014, se constitue d’une salle de prière pour hommes, d’une salle de prières pour femmes, d’une bibliothèque, d’une salle de conférence, d’un centre commercial, d’une école coranique, d’un minaret pour bien marquer la visibilité de l’édifice dans l’espace public, et d’un parking.

-                                   Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy :
-                                          Le projet de la Grande Mosquée de Massy et son minaret

-                                                            847710MosqueMassyposepremirepierre Abdesslam Souiki dans religion
Le maire Vincent Delahaye porte le projet de la Grande Mosquée de Massy à bout de bras : il a participé à la cérémonie de pose de la première pierre le 25 juin 2011

-                          342118MosqueMassy Ahmed Jaballah
-                                         La Grande Mosquée de Massy en cours de construction en 2013

La Mosquée est depuis quelques années déjà en fonction, et permet d’accueillir les précheurs de la religion de « Paix et Tolérance ».
Les enseignements de ces théologiens favorisent-ils le vivre-ensemble, l’Amour du prochain, la Tolérance et le Respect, ou embrigadent-ils la oumma de Massy dans le communautarisme ?

On peut remarquer tout d’abord, sur le site officiel de l’association islamique CMM (hard-copy), qu’elle est infiltrée par le réseau de prédicateurs de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’ex-président de l’UOIF, Ahmed Jaballah, vient régulièrement donner des conférences dans la Mosquée de Massy, comme le 18 octobre 2013 (hard-copy) D’après lui : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Parmi les autres prédicateurs de l’UOIF invités par le CMM, on peut noter la présence régulière de l’imam de la Mosquée d’Escaudain Hassan Iquioussen.
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

-                                           311039MosqueMassyHassanIquioussen Allah
Le prédicateur Musulman de l’Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 21 août 2011, le 31 août 2012, et le 20 juillet 2014

Nabil Ennasri, un fervent militant politique antisioniste, appelant les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls, l’ami Éternel d’Israël », lors des élections, a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 2 mai 2014 (hard-copy).

-                                                591143MosqueMassyNabilEnnasri2 antisémitisme
Le prédicateur de l’Islam politique antisionisle Nabil Ennasri, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 2 mai 2014

Autre invité prestigieux de l’Islam politique militant, Hani Ramadan a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 19 juillet 2014.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

-                                                  442864MosqueMassyHaniRamadan antisionisme

Un court extrait de la conférence du prédicateur Hani Ramadan donnée à Massy le 19 juillet 2014 en gras italique ci-dessous (hard-copy):
« Il y a actuellement des manifestations ici à Paris en faveur de nos Frères qui souffrent en Palestine. La situation absolument monstrueuse à laquelle nous assistons dans l’agression du sionisme, qui révèle, par ce que nous pouvons voir, sa véritable nature, une idéologie barbare, colonialiste, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage. »
[35:40]
« Les gens qui sont dans le mouvement islamique, qui sont formés dans le mouvement islamique depuis qu’ils sont jeunes, ils connaissent l’adversité par rapport à Israël, par rapport à l’entité sioniste. »
[40:49]

Un discours classique de Hani Ramadan, transformant un lieu de culte, en tribune d’endoctrinement des Musulmans de Massy à la haine de l’état d’Israël, « l’entité sioniste ».

L’Islam politisé antisioniste n’est pas la seule cause défendue par les prédicateurs militants de Massy.
Les précheurs Musulmans vident le Christianisme de sa substance, en affirmant la supériorité de l’Islam sur toutes les religions.

Pour se faire une idée de la propagande employée, quelques extraits de sermons de conférenciers à la Mosquée de Massy, en gras italique ci-dessous, Abdesslam Souiki en démonstration :

-                                                      659803MosqueAbdesslamSouiki Bible

« Tu lis les Évangiles. Déjà, le fait de lire les Évangiles, c’est une problématique, parce que Allah parle d’un Évangile, pas des Évangiles au pluriel. Après, il y a plein de traces perdues déjà, par le Coran, on le sait.
Si cet Évangile, était le vrai Évangile, j’aurai dû trouver une trace du jeûne. Or le jeûne n’existe nulle part dans les Évangiles. Cela prouve, on ne va pas dire que tout l’Évangile est falsifié, mais on peut dire ce que dit le Coran, il y a eu dans ces livres, une grande partie qui a été abrogée, une partie est tombée dans l’amnésie des gens, sans parler de falsification, parce que Allah n’a pas prévu que ces livres soient éternels, et soient à l’adresse de toute l’Humanité.
Aïssa(le Jésus musulman) a été envoyé pour bannir Israël. Allah n’a pas prévu pour ce livre d’être Universel. D’où le fait d’être affecté par cette notion d’abrogation, d’amnésie. Il y a des notions qui sont à l’égal de ce qui a existé dans la Bible, par exemple le Décalogue, les Dix Commandements de Moïse, on les retrouve dans [les textes Sacrés de l'Islam].
Tous les versets que Allah a révélé en guise de dernière mise à jour pour servir et profiter à l’ensemble de l’Humanité ne parlent pas d’une abrogation intra-coranique, mais d’une abrogation inter-livres. C’est une abrogation qui oppose le Coran aux livres précédents. »

[49:00]
« A chaque fois qu’il y a un brin de paix, d’accalmie, ils nous créént : le 11 septembre, le RER B, …pour faire régner un climat de terreur, parce que l’homme quand il est dans la terreur, il ne peut pas réfléchir, il ne peut faire bon usage de ses facultés, l’étincelle entre le Coran et la lumière imprimée par Allah en nous, ne fera pas masse parce que la terreur est là. Les média qui font peur, qui font augmenter l’islamophobie, c’est parce que tu as une lumière qui épouse parfaitement la nature de l’homme. »

[01:20:31]
conférence sur le thème « Islam et Liberté » du prédicateur Abdesslam Souiki à la Grande Mosquée de Massy le 12 septembre 2013 (hard-copy)

-                                               143811MosqueMassyHatimHachikhan charia
Le prédicateur antichrétien Hatim Achikhan en conférence à la Mosquée de Massy le 17 novembre 2013. D’après lui, le Christianisme oppresse la femme, tentatrice et pécheresse, alors que l’Islam la libère.

« On voit comment Allah dans le Coran, à aucun moment n’a fait une séparation entre l’homme et la femme. Les deux ont reçu le message divin, au même titre. »
[17:12]
« A aucun moment on est sur le rythme du récit biblique où la femme, c’est elle qui est la source du péché. C’est elle qui pousse l’homme vers la tentation, l’homme c’est un saint, et c’est la femme qui le pousse vers la tentation. ça, c’est une compréhension biblique, qui n’a rien à voir avec cet esprit de la compréhension musulmane. »
[18:55]
Hatim Achikhan – « La femme musulmane: constats, défis et engagements » – 17 novembre 2013 (hard-copy)

Pour ces prédicateurs, l’Islam est la SEULE religion valable, puisque le Coran annule et remplace la Bible et le Christianisme, une religion qui mépriserait la femme source de péchés, alors que les préceptes islamiques libèreraient la femme, que le Coran aurait élevé à l’égal de l’homme d’après Hatim Achikhan.
On remarque également de la part d’Abdesslam Souiki l’habituelle réthorique sur la théorie du complot, les média inciteraient à l’islamophobie, à la haine des Musulmans, alors qu’ils ne font que rendre compte des atrocités de l’Islam à travers la planète (11 septembre, jihad au Mali, en Syrie, en Irak, en Indonésie, …)
Comment les Musulmans de Massy peuvent-ils respecter les Chrétiens, si les imams préchant dans la Mosquée de Massy leur expliquent que le Christianisme méprise les femmes ? Que le Coran a été envoyé pour remplacer la Bible ? Que les média occidentaux complotent contre les Musulmans ? Cela facilite-t-il le respect entre communautés ?

Peut-être Hatim Achikhan devrait-il également relire les sourates du Coran sur les femmes :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah.
Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – Les femmes – 4:34

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – Les femmes – 4:11

Hatim Achikhan devrait aussi se poser quelques questions : si la femme dans le Christianisme est seule source de péché et de tentation comme il le prétend, pourquoi tant de Basiliques, d’Églises, de Cathédrales, de chapelles à travers le Monde portent-elles des noms de femmes ?

-                                                                          868851MosqueMassyBasiliqueSainteClotilde chrétiens
-                                                                                 La Basilique Sainte-Clotilde à Paris

-                                                                                      486203MosqueMassyVincentDelahaye christianisme

Vincent Delahaye, maire UDI de Massy, collabore activement à l’islamisation de la ville, et contribue au communautarisme en autorisant la venue de prédicateurs de l’Islam politique antioccidental, antisioniste, intolérants, et antisémites sur la commune.
Quel avenir pour les jeunes Musulmans qui sortiront de l’école coranique de la Grande Mosquée de Massy ? Seront-ils des citoyens parfaitement intégrés dans la société ?

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir