• Accueil
  • > Politique
  • > D’après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran : « sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé »

20 septembre, 2014

D’après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran : « sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 07 min

Sevran est une commune française de 50 000 habitants située dans le nord-est du département de la Seine-Saint-Denis (93), en banlieue parisienne.

La ville connaît une forte population d’origine immigrée extra-européenne, et beaucoup de pauvreté avec plus de 40% de chômage chez les jeunes, à tel point que le maire EELV Stéphane Gatignon a entamé une grève de la faim en novembre 2012 afin de demander un coup de pouce budgétaire pour financer la politique de la ville.

La communauté musulmane s’est fortement développée à Sevran sur les trois dernières décennies. Pour pouvoir être intégrée et se sentir dignement « comme chez soi », la municipalité de Sevran a octroyé, le 27 août 2009, un permis de construire à la principale structure islamique de la ville, l’Association Cultuelle et Culturelle Musulmane Sevranaise (ACCMS), pour élever un lieu de culte.
Il ne s’agira là pas simplement d’une salle de prière, mais d’un immense complexe islamique constitué de salles de conférence, d’une bibliothèque, d’un pôle commercial, d’un restaurant, d’une librairie, qui pourra accueillir 2 600 hommes et 1 600 femmes.  Les prédicateurs pourront diffuser l’enseignement des sciences islamiques (charia). Le coût total du projet est estimé à 5 millions d’euros.

                                      D'après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran :

-                                                        Le projet de la Grande Mosquée de Sevran

-                                                   468645MosqueSevranterrain Abderahim Braihim dans religion

-                                               Demande de Dons pour initier le projet de la Mosquée de Sevran

-                                                243081MosqueSevranMusulmansenprire Allah

-                                               358281MosqueSevranmusulmansenprires Aristote
-               Musulmans en prière à la Mosquée temporaire de Sevran (gymnase Maurice Baquet) et prières de rue

Le projet est actuellement gelé, des fouilles archéologiques sont en cours sur le site, Sevran est une ville avec un riche passé historique, la cité existe depuis plus de 1200 ans.
En attendant d’occuper un lieu de culte décent, la municipalité de Stéphane Gatignon a mis à disposition de l’ACCMS un gymnase (Maurice Baquet) faisant office de Mosquée temporaire. L’imam de la Mosquée est le cheikh Abderahim Braihim, qui ne parle pas un mot de français, et diffuse tous ses prêches en arabe. Ses prédications sont traduites par un Fidèle, et sont intégralement disponibles gratuitement en ligne sur la chaîne Youtube de la Mosquée de Sevran (hard-copy).

-                                                       558127MosqueSevranAbderahimBraihim Averroès
Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran, un prédicateur anti-occidental, qui donne toutes ses conférences en arabe

-                                                       581027MosqueSevranimam charia

-                                                                    le traducteur des prêches de l’imam de la Mosquée de Sevran

Que prêche Abderahim Braihim aux Musulmans sevranais ? Un court extrait d’une de ses conférences en gras italique ci-dessous, (traduite par un Fidèle en français) :

« Une chercheuse allemande (Sigrid Hunke) née en 1913, a écrit un livre, que le Cheikh nous recommande de lire, « le soleil d’Allah illumine l’occident », cette chercheuse, doctoresse, qui a étudié l’Islam, qui est partie vivre au Maroc pendant la seconde guerre mondiale, que dit-elle dans son livre ? La première des choses, c’est qu’elle remercie les Musulmans, alors qu’elle n’est pas Musulmane, elle dit que sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé.
Vous savez au moyen-âge les occidentaux étaient sous-développés, les pays d’Europe étaient dans une situation de sous-développés, alors que les Musulmans et les pays Musulmans étaient dans une situation avancée et développée. Elle dit que grâce aux Musulmans et grâce à l’Islam, les mathématiques, la médecine, l’astronomie, les différentes sciences ont été avancées et ont permis que les occidentaux puissent les étudier, grâce à ces Musulmans. »

[06:35]
sermon de l’imam Abderahim Braihim le 16 mai 2014 à la Mosquée de Sevran – « nulle contrainte en religion ! » (hard-copy)

L’imam Abderahim Braihim brandit le livre de propagande pro-islamiste écrit en 1960 par Sigrid Hunke « Le soleil d’Allah brille sur l’Occident », une nationaliste allemande néopaganiste et anti-chrétienne, inscrite au parti nazi le 1er mai 1937.

-                                                                                            305137MosqueSevranLesoleildAllahbrillesuroccident chrétiens
-         Le livre de Sigrid Hunke sert de propagande anti-occidentale pour l’imam de la Mosquée de Sevran

Dans son livre, Sigrid Hunke vise à démontrer que l’Occident n’aurait jamais atteint son niveau de civilisation actuel sans l’Islam, en s’appuyant sur des allégations fausses ou déformées.
Les occidentaux seraient donc redevables d’une dette envers les Musulmans, puisque sans eux, la civilisation Occidentale n’existerait pas.
Abderahim Braihim reprend cette thèse, mais oublie, comme Sigrid Hunke, de préciser certains détails :
- que les conquêtes musulmanes se sont effectuées sur le terreau de civilisations millénaires : (perses, assyriens, chaldéens, égyptiens, byzantins, etc…), avec un socle, une culture, des connaissances que les arabo-musulmans ont exploité. Ils n’en sont pas les inventeurs.
Les historiens ont démontré par ailleurs que les grands auteurs grecs, médecins, mathématiciens, philosophes, ont été traduits à partir du syriaque ou directement du grec vers l’arabe par des Chrétiens syriaques et nestoriens, et non par des Musulmans.
On peut par exemple citer les Chrétiens arabes Théodore Abu Qurra, Yuhanna ibn Masawayd (Jean Mesué), Théophile d’Edesse, Yahya ibn al-batriq,… et sûrement le plus célèbre d’entre eux, Husayn Ibn Ishaq, qui a traduit vers l’arabe, avec son équipe, plus d’une centaine d’ouvrages, dont une partie des oeuvres de grands médecins de l’Antiquité, comme Galien et Hippocrate.

Il faut également noter que les Occidentaux n’ont jamais rompu leurs liens culturels avec les Chrétiens d’Orient et ont entretenu avec eux, tout au long des siècles, des échanges, des connaissances, en particulier avec les byzantins de Constantinople, le « Vatican de l’Orient » avant qu’il ne soit conquis par les Musulmans en 1453.

- Des intellectuels occidentaux, comme Jacques de Venise ou  Burgundio de Pise, ont par ailleurs traduits des ouvrages directement du grec vers le latin sans passer par l’arabe dès le XIIème siècle. Jacques de Venise et son équipe de traducteurs ont ainsi traduit, entre autres, « la Physique », « Métaphysique », « petits traités d’histoire naturelle » d’Aristote, sans avoir recours à l’Islam ou à la langue arabe.

- Pour justifier la soi-disant légendaire tolérance de l’Islam, « religion de Paix », on ne cesse de citer la grandeur de penseurs Musulmans tels qu’Averroès qui auraient « illuminé » l’Occident.
Averroès était un juriste espagnol musulman, et dans ses textes publiés, un défenseur de la charia et du Jihad offensif (guerre sainte), ce n’est donc pas l’esprit tolérant d’un véritable humaniste comme on veut bien le laisser entendre.
Ses commentaires sur la philosophie d’Aristote n’ont été diffusés qu’en Occident au Moyen-âge et pas dans les territoires islamiques. L’introduction de la pensée hellénistique (falsafa) dans le monde musulman fut considérée comme une hérésie et condamnée, les textes d’Averroès furent brûlés, tout ce qui nous reste de lui a été sauvegardé par les dhimmis, et le juriste a dû se réfugier au Maghreb pour échapper à la décapitation.
En Occident, c’est Thomas d’Aquin qui a réfuté les thèses d’Averroès en publiant une des oeuvres magistrales de la pensée occidentale : « De l’unité de l’intellect contre Averroès ». Thomas d’Aquin, contrairement à Averroès défend que l’homme dispose d’un libre-arbitre, rétablissant ainsi la pensée d’Aristote.

-                                                                                 672985MosqueSevranThomasdAquincontreAverroes chrétiens d'orient
-                     « Contre Averroès », le livre du théologien Chrétien Thomas d’Aquin qui réfute les thèses d’Averroès

- Le concept même d’état moderne occidental repose sur les idées de l’héritage politique gréco-romain. Un livre aussi célèbre que « La politique » d’Aristote, qui décrit la notion de citoyen, de constitution, d’état de droit, n’a même pas été traduit en arabe, car incompatible avec les lois de la Charia islamique. L’Islam a progressivement rejeté l’héritage grec, que les arabo-musulmans avaient pourtant pu redécouvrir lors de leurs conquêtes militaires.
On voit là que l’Occident, même s’il a pu bénéficié de l’apport d’ouvrages traduits du grec vers l’arabe, n’a jamais été influencé par l’Islam, et même qu’il n’a absolument rien de commun à cette doctrine, étant totalement étranger aux préceptes du dogme islamique.
Pour plus de détails sur le sujet, lire par exemple le remarquable ouvrage « Aristote au mont Saint-Michel » de Sylvain Gouguenheim, très sourcé.

L’imam Abderahim Braihim utilise une propagande mensongère contre la civilisation occidentale, dans le but de renforcer l’identité islamique, la communauté musulmane valable et saine, souder la oumma et rejeter tout ce qui n’est pas islamique.

Autre prédication de l’imam dans la même optique, quelques extraits ci-dessous :

« Chaque bébé qui sort du ventre de sa mère naît en tant que Musulman, naît en tant que soumis à Allah, naît sous la sainte nature de l’Islam. En effet, il y a un hadith qui dit : « chaque enfant naît sous la sainte nature de l’Islam, ensuite, ses parents vont le judaïser, ou bien le christianiser, ou bien le rendre mal. » Qu’est-ce qu ça veut dire ? ça veut dire qu’un bébé qui sort du ventre de sa mère, il est soumis à Allah, il est soumis à Dieu et ensuite, son environnement, ses parents, son contexte, les gens autour de lui, vont l’influencer dans sa croyance à Dieu, à tel point qu’il va l’influencer, ou même qu’il va renier les bienfaits d’Allah sur lui, il va oublier qu’il a un seigneur unique qui veille sur lui à chaque moment. Mais à la base, il est Musulman, il est soumis à Allah. »
[05:10]
sermon de l’imam Abderahim Braihim à la Mosquée de Sevran le 3 janvier 2014 (traduit pas un fidèle) (hard-copy)

L’imam révèle ici l’aspect totalitaire de l’Islam. Chaque être humain sur Terre naît Musulman !
Ce n’est que par la suite qu’il est perverti et se détourne du droit chemin en étant « judaïsé » ou « christianisé ».
Les Chrétiens, les Juifs, les Boudhistes, les athées, etc…sont des Musulmans qui se sont égarés, ils peuvent donc de fait être considérés comme inférieurs puisqu’ils ont délaissé la Vérité, la saine religion.
Ce type de sermon incite-t-il au respect entre communautés ?


On continue dans la même veine, la diffusion de propagande de décrédibilisation de l’Occident par rapport à l’Orient, autre conférence de l’imam :

« Il y a en Europe quelques siècles auparavant, il y avait un séminaire à Rome, en Italie. Et dans ce séminaire, les gens venus de l’Europe entière se sont réunis pour se poser une question : « savoir si la femme était considérée comme un être humain, ou bien si elle avait une âme ». A la fin de ce séminaire, ils ont conclu que la femme n’était pas un être humain, elle était plutôt un Diable, c’était quelqu’un qui n’avait pas d’âme. Alors que l’Islam, il y a 1400 ans, a considéré la femme. Il lui a donné les droits à la propriété, l’Islam a donné les droits d’être propriétaire de ses biens, le droit de dépenser, il lui a donné le droit de faire du commerce aussi. Il lui a donné le droit de faire serment d’allégeance à son gouverneur, le droit de choisir, de voter. »
[02:50]
« En Europe, on vante souvent les droit de la femme, le droit des personnes. Mais ces droits ne sont arrivés que très tardivement. Par exemple, le droit de vote, ce n’est qu’en 1945, ou bien après pour certains pays, alors que en Islam, la femme devait faire allégeance à la personne qui gouverne, elle devait le choisir et le reconnaître en tant que gouverneur. »
[08:35]
Sermon de l’imam « La libération de la femme » (traduit en français par un Fidèle de la Mosquée) (hard-copy)

L’imam opppose l’Occident tyranique oppresseur des femmes, à l’Islam, la religion de Paix, libératrice de la cause féminine.
La femme en Occident, ne serait pas considérée comme un être humain, mais comme une créature du Diable, alors qu’en Islam, elle est magnifiée.
Si c’était le cas, pourquoi des milliers d’Églises et de Basiliques en France et en Europe portent-elles des nom de femmes ? (Notre-Dame de Paris, églises sainte-Geneviève, sainte-Blandine, sainte-Thérèse, basilique sainte-Clotilde, cathédrale sainte-Cécile,…)

-                                          868290MosqueSevrancathdraleSainteCcile christianisme

-              La cathédrale sainte-Cécile d’Albi, serait-elle une oeuvre du Diable, d’après l’imam de la Mosquée de Sevran ?

Dans les pays musulmans…combien de Mosquées portent-elles le nom de femmes ?
En France, les femmes ont eu le droit de vote en 1945. Mais qu’en est-il dans les pays musulmans ? De quand datent les démocraties et le droit de vote ? Qui l’a introduit en supprimant les califats et la Charia ? Depuis quand les Musulmanes peuvent-elles choisir leur gouverneur ?
Avant les colonisations occidentales, les califats et leurs dynasties se sont succédés de manière héréditaire sous la charia, il n’y avait pas de multipartisme, pas de droit de vote, avant que l’occident n’introduise le concept de démocratie dans ces pays.
Quant aux droits des femmes, dans combien de pays musulmans les femmes ont-elles été aux commandes du pouvoir, comme en Europe, Blanche de Castille, Aliénor d’Aquitaine, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis ?

La future Grande Mosquée, qui sera pilotée par un prédicateur anti-occidental, sera-t-elle un lieu de rencontres qui aidera la communauté musulmane sevranaise à s’intégrer dans la société civile ?

-                                                    434139MosqueSevranStephaneGatignon christianophobie

« Avoir des lieux de culte normaux où chacun peut vivre normalement sa religion, c’est la condition si l’on veut empêcher l’islam des caves ou des appartements, propice aux dérives »
Le maire EELV Stéphane Gatignon autorise le projet de la construction de la Grande Mosquée de Sevran, et la diffusion de prédications anti-occidentales par son imam Abderhaim Braihim

« Depuis le 20 mars (2011), les règlements de comptes armés entre gangs de trafiquants de drogue pour récupérer les points de vente dans les halls d’immeubles se sont intensifiés. On a déjà l’hélicoptère, la police, et ça ne suffit pas. Dès qu’il y a moins de pression, ça tire à nouveau. Il faut des forces d’interposition, des casques bleus, comme ceux qu’on envoie à l’étranger pour empêcher les belligérants de s’entre-tuer »
Le maire EELV Stéphane Gatignon constate l’échec de sa politique de la ville en réclamant la venue de « casques bleus », résultat de la libanisation progressive de quartiers de la cité par la communautarisation.

Une réponse à “D’après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran : « sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé »”

  1. Blevenec dit :

    C’est très simple. Dehors l’islam. On ne veut pas de cette idéologie barbare en France ni en Europe d’ailleurs. La liste des exactions commises au non de cette idéologie est très longue. En prime ils prétendent avoir apporté le développement : pas mal pour une « civilisation » qui croyait -et qui croit encore dans certains endroits- que la terre est plate. J’en passe et des meilleures. la vérité c’est que le compteur de l’évolution est resté bloqué vers l’an 622 pour le plus grand malheur d’une grande partie de l’humanité qui n’avait pas vraiment besoin de ça.. Honte à l’islam

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir