• Accueil
  • > Politique
  • > Les responsables de la Grande Mosquée de Woippy veulent interdire la mixité sociale entre hommes et femmes

1 décembre, 2013

Les responsables de la Grande Mosquée de Woippy veulent interdire la mixité sociale entre hommes et femmes

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 21 h 57 min

Woippy est une commune française de plus de 13 000 habitants, située dans le département de la Moselle en région Lorraine.
La population de la ville se transforme peu à peu au fil des decennies, suite à l’apport de l’immigration extra-européenne, plus de 40% de sa population est musulmane.
Pour pouvoir « s’intégrer » au sein de la ville, une association se constitue en 1987, l’Association Islamique Clémence (AIC) fondée par Mohsen N’gazou, ancien-vice président de l’UOIF (hard-copy), aujourd’hui Directeur du Collège Privé Musulman de Marseille et directeur des Rencontres Annuelles des Musulmans du Sud (RAMS).

   –                                                    Les responsables de la Grande Mosquée de Woippy veulent interdire la mixité sociale entre hommes et femmes dans Politique 233210MosqueWoippyUOIFMozenNgozen

Le fondateur de l’AIC de Woippy, Mohsen N’Gazou, ancien vice-président de l’UOIF

Dans les année 2000, l’association islamique a bénéficié du soutien du sénateur-maire UMP François Grosdidier de Woippy qui n’a pas hésité à aller très loin en se pliant aux revendications des responsables de l’AIC, en particulier pour un soutien sans faille au projet de construction d’une Mosquée.

Le 30 août 2008, c’est la consécration, l’édifice religieux est inauguré en présence de centaines de Musulmans, du sous-préfet représentant la République, et de François Grosdidier.
La Grande Mosquée de Woippy a été intégralement financée sur fonds publics, 3 millions d’euros tirés de la Dotation de Rénovation Urbaine, au moyen d’un artifice : le projet financé n’est pas « la Grande Mosquée de Woippy » mais « le Centre InterCulturel (CIC) de Woippy ».

-                  François Grosdidier inaugure la mosquée de Woippy     inauguration mosquée de Woippy par François Grosdidier

Inauguration de la Grande Mosquée de Woippy le 30 août 2008, financée intégralement sur fonds publics (3 millions d’euros) avec l’aide et la collaboration du sénateur-maire UMP François Grosdidier

-                                                     Musulmans en prière à la Grande Mosquée de Woippy (cherchez la femme)

 Fidèles Musulmans en prière à la Grande Mosquée de Woippy (cherchez la femme)

Contre les opposants au projet qui y voient une violation de la laïcité, François Grosdidier s’est abrité derrière une particularité des lois de la région Alsace-Moselle, qui permet de financer les lieux de Culte, en précisant que : « En Alsace-Moselle, la loi autorise les collectivités publiques à participer au financement des édifices religieux. »
Ce qui est de mauvaise foi, puisque seuls quatre cultes (catholique, luthérien, calviniste et israélite) bénéficient de cette dérogation, une contrepartie liée à la spoliation par l’état des biens d’Église au début du XX siècle.
L’Islam n’en fait pas partie, puisqu’à cette époque, il n’y avait pas de Mosquées en France. Il n’y a donc aucune raison que le culte Musulman bénéficie de telles mansuétudes et que la loi puisse autoriser le financement public d’une Mosquée.

La superficie de l’édifice est de 900m2, et peut contenir jusqu’à 1800 personnes. Le complexe islamique dispose d’une salle de prière, de deux salles de cours, d’une salle d’expositions et d’une bibliothèque.
Les prédicateurs donnent des cours d’arabe, de mémorisation et d’apprentissage du Coran pour les enfants et pour les plus grands, des cours de tajweed (récitation du Coran).

Quelles sont les finalités, les objectifs, de cette Mosquée entièrement financée par l’argent public des contribuables français ?

-                                                                                   473724MosqueWoippyBourget Abdellfatah Mourouh dans religion

L’AIC est un membre actif de l’UOIF et organise chaque année un voyage au Bourget pour les rencontres annuelles de l’organisation.
Le crû 2013 de ces rencontres annuelles fut particulièrement bien desservi avec son lot de prédicateurs islamistes et antisémites.

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’UOIF a tissé un réseau d’influence assez vaste sur le nord-est de la France pour diffuser son idéologie. On peut citer entre autres la Grande Mosquée de Strasbourg, celle de Mulhouse (AMAL), celle de Lille-Sud, de Villeneuve d’Ascq, de Pont-à-Mousson,… une toile d’araignée regroupant des prédicateurs, des imams, des enseignants proches idéologiquement des Frères Musulmans qui arpentent ces différents lieux de Culte, avec pour objectif sur le long terme le contrôle et l’endoctrinement à des fins politiques de la communauté musulmane de cette région de la France.

Mohsen N’gazou et l’UOIF ont pu faire jouer leur réseau d’influence et leurs connaissances, pour infiltrer toutes les strates de l’enseignement islamique de la Mosquée de Woippy.

Sur la page Facebook de la Mosquée de Woippy***, on peut avoir un aperçu de l’idéologie diffusée aux Musulmans venant écouter les prédicateurs.

On remarque par exemple sur la page Facebook que Hussein, l’imam de la Mosquée est issu de l’Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française,
et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi.

Les responsables de la Mosquée de Woippy considèrent par ailleurs que la mixité sociale entre hommes et femmes est un danger et qu’il faut l’interdire (hard-copy 1) (hard-copy 2), car c’est une incitation à la débauche et à la perversion.
Un respect de nos valeurs occidentales ?


                       Mosquée Woippy - réseau d'influence islamiste
Une partie du réseau islamiste de Mohsen N’gazou, ancien président de l’AIC de Woippy et directeur des Rencontres Annuelles des Musulmans du Sud (RAMS), en démonstration le 19 mai 2013 au parc Chanot de Marseille

On peut présenter rapidement les principaux conférenciers islamistes du RAMS :

- le prédicateur Hani Ramadan, qui a déjà été reçu pour donner une conférence à la Mosquée de Woippy.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

- Les prédicateurs antisionistes et antioccidentaux Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen, ce dernier a donné une conférence à la Mosquée de Woippy le 30 juin 2012 (hard-copy)
- Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF, qui déclarait à la Grande Mosquée d’Orly il y a quelques années « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. », prédicateur dans les grandes mosquées de France incitant au repli communautaire.
- Abdellfatah Mourouh, fondateur du parti de l’Islam politique Ehnnada actuellement au pouvoir en Tunisie (branche des Frères Musulmans)

Pensez-vous que la doctrine diffusée par les prédicateurs influents en relation avec les responsables de la Mosquée de Woippy puisse être un modèle de tolérance, de respect entre communautés ? Aide-t-elle les Musulmans de Woippy à s’intégrer dans la société, ou les incitent-ils au repli communautariste ?

-                                          François Grosdidier, sénateur-maire UMP de Woippy

« Belle inauguration pour notre centre interculturel, une première en France, financé grâce aux subventions de l’ANRU. D’une part, nos concitoyens Musulmans peuvent désormais exercer leur culte dans la dignité et en conformité avec les règles de sécurité des E.R.P. (établissements recevant du public).
D’autre part, des salles de réunion et de conférence permettront à tous les citoyens, quelle que soient leur
religion ou leur philosophie, de découvrir et d’apprécier la culture de l’autre, en dehors de tout cliché ou préjugé. »
François Grosdidier pour le « magazine de la ville de Woippy » – N° 57 – octobre 2008 p3

*** les responsables de la Mosquée de Woippy ont réinitialisé la page Facebook le 28 novembre 2013 pendant la composition de l’article et la mise en ligne des copies d’écran de la page Facebook.

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir