• Accueil
  • > Politique
  • > À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

3 novembre, 2013

À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 15 h 12 min

Nîmes, ville du sud de la France de plus de 240 000 habitants, a connu une forte immigration musulmane, sur les trois dernières décennies.

Pour permettre d’intégrer, se conformer aux revendications des différentes associations musulmanes, et ne pas trop dépayser ces nouvelles populations nîmoises, des lieux de Culte ont été bâtis sur toute la ville, en particulier dans les années 1990, la Grande Mosquée « Lumière et Piété ».

-                                                À la Grande Mosquée de Nîmes
-                                                              La Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété »

Il y a quelques années, « Islam mine l’Europe » avait déjà décortiqué le site internet de la Grande Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes (qui a fait peau neuve depuis) en analysant la bibliographie proposée aux Fidèles Musulmans pour parfaire leur connaissance de l’Islam : on y découvrait des ouvrages diffusant essentiellement une propagande antisémite, antichrétienne, et antioccidentale. Les responsables de la Mosquée encensaient par ailleurs sur la page d’accueil du site le cheikh antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi, qui appelle devant plusieurs millions de Fidèles Musulmans sur la télévision qatari Al-Jazeera à l’extermination des Juifs.

La ligne idéolologique défendue par les responsables de la Mosquée de Nîmes ne change pas. La Mosquée, loin d’être un simple lieu de Culte, de prières et de reccueillement comme on pourrait s’y attendre, n’est en fait qu’une immense salle d’endoctrinement et de diffusion d’une propagande politique très élaborée.
Des prédicateurs de l’Islam politique antioccidental et antisioniste sont invités régulièrement pour donner des conférences dans la Grande Mosquée de Nîmes. Suivons quelques uns de ces « savants ».

 

MOHAMED KHATTABI

Mohamed Khattabi est l’imam de la Mosquée « Averroès » sur la ville de Montpellier, un prédicateur « ouvert et tolérant », il donne des sermons incitant au rejet de l’Occident et du Christianisme, milite contre la démocratie, considère Ben Laden comme un héros de lutte contre l’impérialisme américain, interdit à ses Fidèles de dessiner des personnages ou des animaux, explique, textes coraniques à l’appui, qu’un homme et une femme ne peuvent se retrouver seuls dans une pièce ou dans une voiture (s’ils ne sont pas mariés ou de la même famille).

Un court extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013, en gras italique ci-dessous (hard-copy)  :

-                                               505013MosquenimesKhattabi Ahmed Jaballah dans religion
L’imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, Mohamed Khattabi, donnant un sermon à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »

« En Europe, le voisinage avec l’Andalousie, et dans l’Andalousie, qu’est-ce qu’il y a ? Les Musulmans. Il y avait un échange de culture. Et le citoyen, et je vais utiliser le mot peuple, le peuple européen commence à bouger. Il a voulu se débarasser de l’Église et de sa tyrannie qui a confisqué la raison, et a confisqué la richesse. L’être humain n’a pas le droit de s’exprimer et de dire des vérités.
Quand Galilée a dit : « La terre est ronde », il l’ont tué. Il ne faut dire que ce que l’Église dit. Il ne faut croire que ce que l’Église croit. Notre religion nous dit : « Allez-y, méditez, regardez, tirez les conséquences, tirez les leçons ». L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer. D’ailleurs, c’est pour ça que les Musulmans ont pu avancer dans beaucoup de sciences. C’est parce que la religion le permet. Seulement, elle encadre, faut pas déraper.
Eux, dans l’Église non. La science passe par l’Église, au point que je me rappelle avoir vu un film qui relate une partie de l’Histoire de l’Église, ils avaient certains livres qu’ils ont lubrifié avec du poison, si jamais tu touches le livre et que tu commences à tourner les pages, tu poses de la salive sur ta langue, et tu tournes la page. Et en tournant la page, tu es en train de prendre le poison, et si tu remets ton doigt sur la langue, tu donnes du poison à ta langue. Et c’est comme ça que ceux qui veulent avoir accès à la science sont obligés d’acheter des livres en cachette, ou s’ils rentrent dans des bibliothèques interdites, se retrouvent morts.
Pour leur interdire d’aller chercher la science, seule l’Église a droit à l’accès à la science, et donc le citoyen commence à se rebeller en s’alliant avec les rois et les monarchies. Ils ont éliminé l’Église, c’est la monarchie qui a pris la place de l’Église. Et le citoyen il commence à voir encore le ras-le-bol des monarchies, qui a amené à la révolution, et qui a amené à l’apparition de la démocratie.
La démocratie apparaît comme un ras-le-bol, une volonté de se débarrasser de la tyrannie de l’Église et de la monarchie. »
[14:50]
Mohamed Khattabi, imam de la Mosquée « Averroès » de Montpellier, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété » le 23 février 2013

Pour Mohamed Khattabi, il y a l’Église, représentante du Christianisme, le Mal incarné, qui est une organisation qui entrave la liberté d’expression, et l’Islam, la religion ouverte aux sciences et tolérante vers les autres.
Khattabi ne voit en l’Église qu’une forme de répression liberticide. À aucun moment, il ne fait mention des penseurs chrétiens, tels que Thomas d’Aquin, Saint-Augustin, Pascal, Abelard, Bède le Vénérable, Catherine de Sienne, Guillaume d’Occam… ayant développé une vraie pensée philosophique, loin d’être fermée à la science ou à la recherche, à la raison, au questionnement, et à l’ouverture à l’Autre.

On pourrait par ailleurs se demander, puisque, d’après Mohamed Khattabi, l’Islam est ouvert à la recherche et aux sciences, pourquoi ces domaines ne se sont-ils pas développés dans le monde musulman à partir du XV siècle, alors que l’Islam avait quasiment terminé son expansion et éliminé définitivement toute opposition chrétienne, païenne ou juive dans le Maghreb, en Byzance (qui tombe en 1453), chez les perses et dans le monde arabe ?
La mécanique, la chimie, l’électromagnétisme, la thermodynamique, la physique quantique, la mécanique des fluides, la biologie, la recherche médicale, l’eléctronique, l’astrophysique, le calcul intégral, la réflexion philosophique, la remise en cause de soi,…pourquoi seuls des penseurs du monde chrétien occidental ont developpé ces sciences et quasiment aucun dans le monde musulman ?
Et aujourd’hui, qu’en est-il ? Dans un rapport édité par l’UNESCO, sur l’année 2008, la totalité de la production scientifique du monde Musulman (57 pays, soit environ 1,2 milliards d’habitants) fut équivalente à celle…de l’Italie !

Pour justifier ses arguments, Mohamed Khattabi explique que « l’Église a tué Galilée ».
Ce qui est faux. Galilée n’a pas été tué par l’Église, et n’a même jamais séjourné en prison.
Galilée a été victime de son arrogance.
Quand, à Pise, ses collègues astronomes jésuites affirmaient que les étoiles filantes étaient des phénomènes de l’atmosphère terrestre (ce qui est vrai), Galilée se moquait d’eux, en expliquant qu’ils ne comprenaient rien à l’astronomie, allant jusqu’à écrire un pamphlet (« le Saggiatore » en 1623) dans lequel il qualifiait un des jésuites, Sarsi, de « scorpion ».
Galilée, dans son tort, s’est évidemment alors attiré des ennemis, qui ont fait bloc contre lui, surtout après son « Dialogue sur les deux grands systèmes du monde », mettant en scène de manière à peine déguisée le Pape Urbain VIII, pourtant son ami et protecteur, et se moquant de lui, ce qui lui a valu un procès pour diffamation contre l’Église, au terme duquel il fut assigné à résidence.
Il ne s’agit pas de justifier la pouvoir de l’Église à cette époque, mais de remettre dans son contexte et démystifier les propos de Mohamed Khattabi.

Khattabi avance également que l’Église empêchait les personnes de consulter les livres dans les bibliothèques en les empoisonnant. En se basant sur un film, une fiction, tiré du roman « Le nom de la rose » de Umberto Eco.
Khattabi se sert de cette fiction pour mépriser et discréditer le Christianisme et l’Église aux yeux des Musulmans nîmois.

Sur l’homosexualité, l’avis de l’imam est sans appel :
« On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l’homosexualité n’a pas sa place dans la religion musulmane. »
[15:25]

  »L’Islam nous appelle à l’ouverture, à voir, à chercher et à explorer », alors que Khattabi condamne l’homosexualité, et interdit à ses Fidèles d’esquisser des personnages sur une feuille de papier ? Sait-il que aujourd’hui, l’Arabie Saoudite est interdite aux Juifs ? Que l’apostasie est passible de peine de mort ou de prison dans la plupart des pays Musulmans ? Sait-il qu’en Iran, une femme qui refuse de porter le Hijab est passible de 3 à 5 ans de prison ferme ?

 
HANI RAMADAN

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Il est également reçu par les prédicateurs de la Mosquée de Nîmes, des extraits de sa conférence donnée le 8 septembre 2013 en gras italique ci-dessous :

-                                               760351MosqueNimesHaniRamadan Al-Qaradawi
Le prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes : « les média sont tenus par les sionistes« 

« Lorsqu’une Musulmane porte le voile, cela veut dire que elle répond à une injonction coranique qui est aussi portée dans la Sunnah, qui dit qu’elle doit porter le voile. Si elle choisit librement de le faire, et bien il n’y a pas de problème dans la constitution française, il n’y a pas de problème dans les Lois de la déclaration des Droits Humains. Pourquoi tout d’un coup le Niqab est mis en avant ? C’est parce qu’il y a une agression ciblée contre la communauté musulmane. »
[17:15]

« Comme l’islamophobie gagne du terrain malheureusement, comme les média qui sont tenus par les sionistes, qui dans beaucoup de cas travaillent à faire en sorte que la haine de l’Islam se développe et c’est voulu, et bien nous sommes devenus des cibles potentielles d’agression qui se multiplient, il faut réagir. »
[18:05]

« Aujourd’hui les Musulmans sont agressés. Ils sont agressés de partout, ils sont agressés ici. L’islamophobie, cette haine qu’on déverse contre les Musulmans et la pratique de l’Islam, c’est voulu, et ils sont agressés dans nos pays. Regardez chez eux, ce qui s’est passé dernièrement en Égypte, où l’on voit que l’on pourrait se poser la question, je sais que certains d’entres vous auraient exprimé qu’on aborde ce sujet, je ne vais pas rentrer dans ce sujet, mais je vous dirai simplement une chose : c’est qu’il faut quand même qu’on observe avec lucidité ce qui se passe. Quel rapport y-a-t-il entre les pétro-monarchies saoudiennes, émiriennes, koweïtienne, entre l’entité sioniste, l’axe américano-sioniste qui travaille dans la région et les militaires putschistes qui ont fomenté ce coup d’état ? Tous ces gens-là se sont mis d’accord contre l’exercice de la liberté d’expression dans le sens de l’arbitrage des urnes de tout un peuple.
On a mis en avant, on a favorisé la violence des armes contre l’arbitrage des urnes. Normalement, le gouvernement français devrait nous dire immédiatement que c’est inadmissible et lutter contre ce coup d’état au niveau des média, au niveau des hommes politiques, puis on observe que l’on a affaire à un silence complice dans la plupart des cas, ainsi que pour la Suisse et toute la communauté européenne, ainsi que pour les américains, les États-Unis qui ont refusé avec une hypocrisie complète de dire que c’est un coup d’état. »
[...]
« Pourquoi ces roîtelets veulent préserver leur richesse ? Parce que la vague grandit et réclame que l’on respecte la volonté populaire menace leur gouvernement qui exploite les richesses du pays. Et finalement ce qui se passe à cet endroit, c’est ce qui se passe dans l’ensemble de l’Afrique. L’Afrique est riche, je suis allé dernièrement en Guinée-Conakry, c’est un des pays les plus riches du monde, et sa population est une des plus pauvres du monde. Comment comprendre cette équation à l’envers ? Simplement en disant que vous avez une mafia que détient une oligarchie dominante, qui détient le bien du pays, et qui travaille avec les exploitants occidentaux qui volent aussi les bien du pays. C’est une alliance qui est maudite. »
[19:00]
Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 septembre 2013 (hard-copy)

Pour Hani Ramadan, les sionistes sont partout, ce sont eux qui ont organisé le coup d’état destituant les Frères Musulmans du pouvoir en Égypte. L’état français et ses média sont par ailleurs complices du complot américano-sioniste organisé à l’échelle internationale contre les Musulmans.
Ce type de propagande ne peut-il pas éveiller chez les Musulmans nîmois de l’animosité envers l’Occident, la France, l’état français et ses institutions ?
Martelée depuis plusieurs années, cette idéologie peut-elle amener un rejet complet de la société civile occidentale et un repliement communautaire par une partie de la population musulmane endoctrinée par les sermons des prédicateurs de la Mosquée « Lumière et Piété » ?

 

TARIQ RAMADAN

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy). 

Figure de proue de l’idéologie politique militante de Tariq Ramadan depuis plusieurs années, l’importation sur le territoire français du conflit israélo-palestinien et du complot sioniste à l’échelle mondiale.
Le 5 octobre 2013, il est reçu en grande pompe à la Mosquée de Nîmes pour donner une conférence : « vivre un Islam engagé », en gras italique ci-dessous quelques extraits de sa conférence :

Image de prévisualisation YouTube

« Allah dit : « ne leur obéit pas sur ce qu’ils veulent t’imposer ». Attention, n’obéis pas au négateur de Dieu, et résiste à leur attaque au moyen d’un grand Jihad. Et là, les commentateurs qu’est-ce qu’ils disent : « n’obéis pas, ne te laisse pas imposer par ceux qui nient Dieu et utiise le Coran comme la référence pour ta résistance à leur imposition. ça veut dire que le Coran c’est ton âme de résistant. Ce n’est pas une arme à l’italienne avec laquelle tu tues, c’est une arme que tu dois comprendre parce que c’est une arme avec laquelle tu éveilles l’intelligence de ton interlocuteur.« 
[...]
« Les gens peuvent vous insulter, les gens vous regardent avec un regard un tout petit peu tordu, vous êtes toujours un peu arabe, un peu africain, un peu musulman, comme vous vous êtes converti à l’Islam vous êtes un peu traître, vous allez répondre comment ? Avec la connaissance de ce que vous êtes, premier engagement, avec le vocabulaire de qui vous vous adressez, deuxième engagement, avec la sagesse de comment vous devez vous comporter, troisième engagement. On vous insulte, vous souriez. Mais le sourire, ce n’est pas un compromis, ce n’est pas le sourire des lâches. Le sourire, il est digne. »

Tariq Ramadan diffuse sa propagande habituelle :
Les Musulmans évoluent en France en milieu hostile, les relations évoquées entre musulmans et non-musulmans sont toujours vues comme étant des rapports de force, en particulier comment réagir en « résistant » aux présécutions et aux brimades des français racistes, qui humilient les Musulmans quotidiennement.
Ce qui a pour effet de diviser, d’élargir la fracture entre Musulmans engagés et non-Musulmans, auxquels il ne faut rien céder. Poursuivons

« La question du conflit israélo-palestinien c’est trois choses. C’est toute la question du Moyen-Orient qu’il faut bien comprendre parce que tout ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est très lié aussi à la question de la sécurité d’Israël et la sécurisation des ressources pétrolières, et en même temps, ce conflit est présenté en amont comme le rapport entre l’occident et le monde arabe et l’Islam. Israël serait le représentant de l’Occident et des valeurs occidentales versus l’Islam, les Musulmans, les Arabes, etc…
On a une image globale au-dessus qui est ce conflit, on a le Moyen-Orient, avec, vous avez entendu, au moment où les gens étaient dans la rue il y a deux ans et demi, le premier gouvernement à avoir fait opposition pour soutenir Moubarak, ça a été le gouvernement israélien, ils soutenaient le dictateur. Donc ils nous disent, on est la seule démocratie, mais ils veulent soutenir les  dictateurs parce que ça les arrange, on sait en même temps qu’ils sont dans la formation en Syrie, on sait qu’ils étaient impliqués en Lybie, on sait qu’ils sont impliqués ailleurs en Afrique, il y a un vrai jeu extrêmement complexe de la réalité israélienne dans la région.
Et il y a un troisième elément dans la question israélo-palestinienne, c’est que sur tout ce qui concerne le racisme anti-musulman, l’islamophobie, et tous les enjeux pour dire que ça n’existe pas, c’est très lié à des lobbies pro-israéliens en France. »
[...]
« Il y en a qui viennent vers moi pour me dire : « Caroline Fourest, elle te déteste…ou alors elle t’aime ! » Ni l’un ni l’autre. Le problème est que ceux qui la soutiennent, et ceux pour lesquels elle travaille, c’est un tissu de personnes qui vont de BHL aux autres, qui sont des pro-israéliens. Elle fait la stratégie qu’on a lu, c’est-à-dire faire comme si elle aimait bien les palestiniens, mais dans le fond on est le problème, parce qu’on peut développer une conscience qui est une conscience citoyenne et juste de résistance. C’est-à-dire que l’on peut être une autre voie à dire : « non, non, non, on ne sera jamais antisémite ! Parce qu’on n’est pas antisémite ! On ne sera jamais pour le racisme, on n’a pas dans l’inconscience, l’extermination des juifs, on n’était pas là, et on le condamne ! Mais par contre, que vous veniez nous dire que l’on doive se taire sur l’extermination, ou la tentative d’extermination d’un peuple en Palestine, non, ça vous ne nous aurez pas, là on va se lever ». Ceux là, ils commencent à devenir dangereux. « Pourquoi tu leur fait peur de ce que tu viens de dire ? ». Vous avez entendu ce que je viens de dire là ? ça, ça fait peur. Oula la ! Celui là, il est dangereux ! Et oui on est dangereux. On est dangereux pour tous ceux qui veulent travestir la vérité de ce combat. On se lèvera, devant tout acte antisémite, mais on se lèvera devant toute oppression qui soit faîte par le gouvernement israélien comme n’importe quel autre gouvernement, vous nous trouverez du côté des opprimés, point.« 

D’après Tariq Ramadan, Israël et les sionistes controlent la planète, ils soutiennent les dictateurs comme Moubarak, et sont impliqués dans tous les conflits au Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Libye, Afrique,…). Même Caroline Fourest est manipulée et suit les directives et les ordres qui lui sont donnés au plus haut sommet de la hiérarchie de l’état par les sionistes, comme BHL et consorts pour attaquer les Musulmans.
Une véritable propagande de victimisation, en amalgamant l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale et le conflit israélo-palestinien. Les arabes palestiniens seraient exterminés par les israéliens, même si la population arabe palestinienne a doublé en moins de 50 ans. Si génocide il y a, il est plutôt raté.

« Dans notre combat on ne comprends pas que le vrai combat aujourd’hui cela passe aussi à un moment donné à dire que : « Tu consommes quoi ? Tu manges quoi ? Tu bois quoi ? » Il y en a certains même, qui sont allés pendant le mois du ramadan à couper le jeûne, et la datte avait été produite par Israël ! Tu manges une datte sur le sang de ceux qui sont opprimés ?! »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013

« Il faut arrêter de dire que le Halal c’est la manière dont on a égorgé l’animal, point. Le halal, c’est : d’où ça vient ? Qui l’a fait, Le sang de qui ? l’injustice de qui ? Vis à vis de qui ? Et quand vous mangez des produits qui sont produits par cette oppression là, vous êtes que vous le vouliez ou non des complices réels de l’injustice. À un moment donné, il faut savoir ce que l’on met dans son ventre. »
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 5 octobre 2013
Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter les produits en provenance d’Israël. Remarquez au passage que ce type de manifestation politique est interdit par la Loi.

Un simple rappel de la Loi : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. »
loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

On pourrait également citer le prédicateur Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée « Lumière et Piété » de Nîmes le 8 juin 2013 (hard-copy)
Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Autre invité prestigieux des responsables de la Mosquée de Nîmes le 6 avril 2013 Ahmed Jaballah (hard-copy), président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
La Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », sous l’égide des Frères Musulmans ?

-      202364MosqueNmesAhmedJaballahUOIF Allah   qaradawijaballah antisémitisme
Ahmed Jaballah, président de l’UOIF jusqu’en 2011, en compagnie du prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi à Saint-Denis en 2007


-                                   274436AhmedJaballahMohamedMorsi antisionisme
Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie du président égyptien Mohamed Morsi (à droite) des Frères Musulmans en janvier 2013

Mohamed Khattabi, Hassan Iquioussen, Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Ahmed Jaballah… apportent-ils la sérennité dans les coeurs des Musulmans de Nîmes, ou peuvent-ils les inciter à manifester indirectement leur rancoeur, comme on peut le voir dans les faits divers ces derniers mois à Nîmes, où l’on tente par exemple d’empêcher les commerçants de vendre des produits non islamiques (haram) dans le marché du Bas Avignon ?

-                                                              975728MosqueeNimesIslamagressif2 Boycott

Ou encore caillasser des Chrétiens sortant du sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa-Cruz ? (lien 2 La Provence)

-                                                                                 191911MosqueNimesJeanPaulFournier charia
Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, laisse l’Islam politique militant antioccidental, antisioniste et antichrétien proliférer dans sa ville.

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir