• Accueil
  • > Politique
  • > A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d’imposer « leur vision » islamique

23 avril, 2013

A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d’imposer « leur vision » islamique

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 10 min

La ville de Bourg-en-Bresse forte d’une population de plus de 40 000 habitants, se trouve au nord-est de Lyon, dans le département de l’Ain, en vis-à-vis de la Suisse.
Environ 10 % de la population burgienne est de confession ou de tradition Musulmane. La municipalité de la ville tente de faciliter l’intégration de la communauté, en particulier en développant la construction du centre Culturel Islamique El Mohsinine de Bourg-en-Bresse, une grande Mosquée inaugurée en 2005.

-                                               A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d'imposer
-                                                            La Grande Mosquée El Mohsinine de Bourg-en-Bresse

Le 25 mai 2009 a été inauguré le premier carré musulman de Bourg-en-Bresse. Une stèle avec la rose des vents indiquant la direction de La Mecque a été dévoilée à l’entrée du carré par le maire socialiste de la commune, Jean-François Debat, et Azzedine Gaci, président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) Rhône-Alpes, dont l’instance soutient le projet depuis trois ans.

Le 13 décembre 2010, Jean-François Debat a organisé à Bourg-en-Bresse un rassemblement pro-palestinien avec l’Association antisioniste France Palestine Solidarité de l’Ain (AFPS), un organisme qui appelle officiellement à boycotter les produits venant d’Israël, pour demander la libération du franco-palestinien Salah Hamouri.

-                                                                                            945994MosqueBourgenBresseSalahHamouri AFPS dans religion
le maire de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat a organisé une manifestation le 13 décembre 2010 avec l’association antisioniste AFPS, pour la libération du terroriste Salah Hamouri (sur la photo), condamné le 13 mai 2005 en Israël pour tentative d’assassinat du rabbin Ovadia Yossef

Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005, jugé et condamné par la justice d’Israël pour avoir en sa qualité de leader d’une faction du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation classée comme terroriste par l’union européenne dont le but est la destruction d’Israël, préparé et planifié avec deux complices, un attentat terroriste, contre la personne du Grand Rabbin Ovadia Yossef, considéré contre le plus grand décisionnaire contemporain, en matière de règles concernant le judaïsme, d’envergure internationale, suivi et respecté par tous les juifs dans le monde entier.
Salah Hamouri a été libéré de manière anticipée le 18 décembre 2011, dans le cadre de l’accord ayant permis la libération du jeune otage franco-israélien Guilad Shalit.

Face à ces complaisances, quel Islam est enseigné par les responsables du lieu de Culte, est-ce un Islam moderne, de Paix et de Tolérance, l’Amour entre Communautés chrétiennes, juives, musulmanes, bouddhiste, Taoïste, un Message ouvert appelant à l’Humilité et à la Fraternité ?

On peut dans un premier temps constater que les enseignements de la Mosquée sont totalement hors du contrôle de la municipalité de Bourg-en-Bresse, en effet, les prédicateurs étrangers ou français d’origine étrangère invités pour donner des conférences ne sont pas particulièrement connus pour être des adeptes d’un Culte tolérant.

Le 2 décembre 2012, les responsables du centre culturel islamique reçoivent le Cheikh Ibrahim Amine (hard-copy), diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de l’Islam fondamentaliste sunnite formant les futurs cadres des Frères Musulmans. Pour plus de renseignements sur l’Islam sunnite de l’Université Al Azhar, et comprendre ainsi plus profondément le dogme islamique enseigné par Ibrahim Amine, se référer par exemple au livre de Joachim Véliocas « l’islamisation de la France » (p93-108).

-                                                                          901252MosqueBourgenBresseIbrahimAmine2 antisionisme
Le cheikh de l’Université des Frères Musulmans d’Al-Azhar Ibrahim Amine, en conférence à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 2 décembre 2012

Dans le contenu du dogme de l’Université d’Al-Azhar, on retrouve « la théorie du complot », les Musulmans sont persécutés éternellement par les Juifs et les Chrétiens, qui complotent contre eux sur toute la planète pour les détruire. Ici un extrait d’une lettre publiée par la militante islamiste Maryam Jameelah sur le site officiel de l’Université Al-Azhar du gouvernement égyptien, que vous pouvez lire en intégralité en anglais. (Cliquez sur « non muslims », puis sur le lien « Islam and others monotheistic Religions ») : (hard-copy1 hard-copy2):

-                                                 189569MosqueEscaudainAlAzhar2 Bourg-en-Bresse

« Sur quelles bases pourrait on fonder une réconciliation entre musulmans, juifs et chrétiens ? Nous devons réaliser que selon les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. Le judaïsme et le monde chrétien ont joints leur mains pour nous détruire. Sionisme, franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler religieusement, culturellement et même physiquement. Ce serait une pure folie de vouloir embrasser ceux qui sont en train de nous frapper ! »

Pensez-vous que l’idéologie d’Al-Azhar des Frères Musulmans (délivrée exclusivement en arabe, le cheikh ne parlant pas français) contribue à une bonne intégration de la communauté Musulmane burgienne ?

 

Également invité le 23 septembre 2012 pour donner une conférence, l’imam Hassan Iquioussen (hard-copy), membre de l’UOIF, l’organisation politique des Frères Musulmans en France.

-                                                                                         mosqueraismesiquioussen Boycott
L’imam antisioniste, antiaméricain, et antioccidental Hassan Iquioussen a été reçu à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 23 septembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

 

Autre invité de marque à la Mosquée de Bourg-en-Bresse, le prédicateur Tariq Ramadan, un islamiste radical déployant un double language, très courtisé par les média occidentaux devant lesquels il développe un Islam de tolérance, en préservant et défendant toutefois le caractère et l’identité islamique de la Communauté Musulmane, mais dans certains de ces ouvrages et dans ses prèches et conférences dans les Mosquées, ses discours appellent à la division, au ressentiment, et au repli de la communauté Musulmane sur elle même.

Dans son livre « Islam, le face à face des Civilisations », Tariq Ramadan décrit l’Islam comme un système totalitaire, la mise en place d’un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

L’idéologie développée par Tariq Ramadan est, de ce fait, proche de celle des Frères Musulmans, une organisation politique islamiste fondée par son grand-père Hassan-Al-Bannah, qui vise à instaurer sur toute la terre un Califat Mondial.

En gras italique ci-dessous, un extrait d’une conférence donnée à la Mosquée de Bourg-en-Bresse le 9 janvier 2010 sur la place de la femme en Islam (hard-copy) :

Image de prévisualisation YouTube

« Vous êtes en France, et vous avez toutes ces pressions, vous croyez que c’est par hasard ? Vous croyez que c’est par hasard qu’on lance l’identité nationale aujourd’hui ? Vous croyez que c’est par hasard que l’on parle de Burqa et de Niqab, alors qu’il n’y a que quelques centaines de personnes, on a l’impression que c’est une déferlante sur la France ? Vous croyez que c’est par hasard, mais non.
Maintenir une atmosphère de pression psychologique pour vous pousser à être sur la défensive et mal dans la vision et pas dans l’action. En politique, cela s’appelle la « distraction stratégique ». On vous distrait pas des sujets pour que vous n’ayez pas de vision. Et à force de répondre à gauche et à droite, vous ne savez plus où vous allez. Et ce sont ceux qui font la pression qui vous imposent la tonalité de votre discours. Raison pour laquelle, comprenez bien, il va y en avoir dans ce processus qui vont lâcher prise. Vous allez voir des Frères et des Soeurs, des Musulmanes et des Musulmans qui vont lâcher prise.
C’est toujours comme ça qu’ont fonctionné les colonisateurs. Les colonisateurs ont toujours fonctionné de la même façon. On met une pression, et on cherche quels sont les maillons faibles. Quels sont ceux qui vont lâcher prise ? Vous savez, si vous avez une chaîne, vous connaissez ceci en Physique simple, la force d’une chaîne très épaisse, très solide, se mesure à son chaînon le plus faible. Vous pouvez avoir tous les chaînons forts, mais si un seul est faible, c’est là que ça va casser. Vous regardez le maillon faible, et vous savez que c’est là que ça va lâcher. »

[09:08]
« Quand vous êtes dans un pays, qui fût le cas lors de la colonisation, vous cherchez à savoir comment vous allez prendre le pouvoir, vous cherchez le maillon faible.
Et parmi nous malheureusement, que se soit certains de nos savants, certains de nos responsables politiques des mosquées, certains de nos intellectuels, et bien ils sont aujourd’hui le maillon faible. Ils plient sous la pression. Il ne s’agit pas pour nous de les montrer du doigt, juste prier pour eux, demander à Allah qui leur donne de la force, parce que quelqu’un qui plie, si il a une bonne conscience, il n’aura jamais la paix du coeur, il y aura le calcul politique. »

« Pour ne pas plier, contrairement à ce que vous pensez, ce n’est pas qu’en résistant que la pression, la meilleure réponse à la pression n’est pas la résistance uniquement, c’est la résistance au nom d’une « vision ». Comprenez bien ce que je suis en train de dire. Il y en a, qui sous la pression, résistent au coup par coup, et ils deviennent des victimes. C’est-à-dire qu’ils sont uniquement dans la résistance. Alors on fait des Mosquées, on fait des organisations, mais on résiste seulement : « attention ! Il faut qu’on maintienne l’Islam, la connaissance et tout ça ! », c’est très bien, mais tout ça n’a de force que si cette résistance est liée à une vision. Elle est liée à un chemin. Quel est le mot qui traduit le mieux la notion de « vision » en Islam ? Le mot le plus spécifique qu’on utilise parfois pour le traduire c’est : « la loi islamique » par les juristes, les gens qui travaillent dans la Loi, eux ils ont traduit : « la Charia ». Plus que ça, l’éthymologie du mot, c’est : « le chemin qui mène à la source ». Une notion de chemin, de vision. »
[11:48]
« Nous, notre vision, qu’est-ce que c’est ? Nous ne nous rapprochons jamais autant d’Allah, que quand nous purifions notre coeur, et que nous réformons nos sociétés. »
[14:04]
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée de Bourg-En-Bresse, « Quelle place pour la femme dans le travail islamique aujourd’hui » le 9 janvier 2010

La loi mise en place le 11 avril 2011 contre l’interdiction de couvrir son visage dans l’espace public sert de point d’entrée à Tariq Ramadan pour installer une atmosphère électrique face aux Fidèles de la Mosquée de Bourg-en-Bresse. Pour le prédicateur, les Musulmans de France sont colonisés (en France !) et victimes d’un gigantesque complot, la « distraction stratégique », ourdi par les responsables politiques, les colonisateurs, qui tentent de les déstabiliser en mettant en place des lois les visant spécifiquement. Pour Tariq Ramadan, ces lois ont pour objectif de harceler et tourmenter les Musulmans, leur faire porter une pression suffisante afin qu’ils « lâchent prise ».

Souder et unifier les Musulmans entre eux, les rendre solidaires, face à l’État ennemi qui les rejette et les méprise. Comment réagir face à ces attaques et ces humiliations ? Il faut résister. Résister et imposer ce que Tariq Ramadan appelle « une vision », ce que les juristes Musulmans appellent « la charia », la « loi islamique », les Musulmans se doivent de « réformer les sociétés« .

La position victimaire suggérée par Tariq Ramadan à ses Fidèles, ne peut-elle amener une partie de la communauté Musulmane à se radicaliser, rejeter la société civile occidentale, pouvant amener par exemple à des faits, comme ce père Musulman, qui, ayant refusé que sa femme se fasse examiner par un homme pendant son accouchement à l’hôpital de Bourg-en-Bresse pendant quelques heures, a donné naissance à un enfant handicapé ?

-

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir