• Accueil
  • > Politique
  • > Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d’Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l’UOIF

4 janvier, 2013

Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d’Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l’UOIF

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 10 min

Angers intra-muros est la troisième commune la plus peuplée du Grand Ouest français après Nantes et Rennes, la deuxième de la région Pays de la Loire après Nantes, et la dix-huitième commune de France.
La population Musulmane croissante dans le grand Ouest français, a donné naissance à plusieurs associations promulguant la culture et l’identité islamique, en particulier sur Angers et ses villes limitrophes telles que Trélazé et Avrillé.
La ville d’Angers est ses environs est infiltrée par des associations islamistes fondamentalistes, en particulier l’Association Culturelle des Musulmans de Trélazé (ACMT), et l’association Falsafa présidée par Radouane Frikach.
L’ACMT possède officiellement une Mosquée sur Trélazé, le contrat définitif de vente de l’édifice a été signé le 20 mai 2012.

-                                                                 Des associations Musulmanes de la Mosquée de Trélazé, d'Angers et de ses environs accueillent des prédicateurs islamistes fondamentalistes de l'UOIF dans Politique 237394MosqueTrlaz
-                                                                                           La Mosquée de Trélazé

Quel Islam est diffusé sur Angers et ses environs par ces associations, qu’apprend-on aux jeunes Musulmans venus parfaire leur connaissances de l’Islam, la « Religion de Paix et Tolérance »  ?
On peut se faire une idée plus précise de la pensée fondamentaliste des responsables de l’association Falsafa, qui reprennent sur leur page Facebook (hard-copy) un texte de l’islamiste Tariq Ramadan sur Mohamed Merah, le terroriste islamiste surveillé par la DCRI pendant plusieurs mois et interdit de séjour sur le sol des État-Unis, ayant abattu trois enfants Juifs, un rabbin et trois soldats français en mars 2012.
-                                                                           277989MosqueTrlazTariqRamadan2 ACMT dans religion

Ce texte publié sur la page Facebook vise à faire passer Mohamed Merah pour une victime du système, il y est décrit comme :

- « un citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, le sens de la vie dans son pays »
- « un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’Islam, ni par des pensées racistes ou antisémites »
- « un jeune désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient la force et le sens de leur visibilité. Ni plus, ni moins »
Les petits enfants Juifs abattus avec sang-froid et détermination par Mohamed Merah sont désignés par Tariq Ramadan comme des « repères, …ni plus ni moins »

- « une victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité »
- « Pour les Français de France, il n’y a plus rien de français chez l’Arabo-musulman Mohamed »

Tariq Ramadan et les responsables de l’association Falsafa veulent faire admettre l’idée qu’à travers Mohamed Merah, ce sont en fait les « millions d’autres » Musulmans dans leur ensemble qui sont persécutés, des victimes du système de l’état français. Une propagande politique bien étudiée visant à communautariser les Musulmans, les isoler du reste de la communauté nationale française et de ses institutions.

Peut-on imaginer que cette idéologie de victimisation, de persécution, soit diffusée à la communauté musulmane angevine par les responsables de l’association Falsafa en invitant des précheurs fondamentalistes ?

On peut malheureusement constater que les deux associations ACMT et Falsafa travaillent en étroite collaboration pour recevoir dans la Grande Mosquée de Trélazé, et dans des salles louées sur Angers ou Avrillé, des prédicateurs islamistes de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).
Il faut rappeler que l’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d’Escaudain dans le Nord et membre de l’UOIF, est reçu régulièrement par les responsables de l’ACMT de la Mosquée de Trélazé ou de l’association Falsafa sur Angers, (quelques dates de réception : 19 décembre 2010, 27 février 2011, 30 mai 2010, 25 septembre 2011, 22 janvier 2012, 13 octobre 2012).

-                                  796417MosqueTrlazHassanIquioussen AMA         mosqueraismesiquioussen Amar Lasfar

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Également invité régulièrement sur Angers, Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) reçu par l’association Falsafa (20 janvier 2012, 23 mars 2012, 9 novembre 2012) pour y donner des conférences sur la Palestine, le conflit syrien et sur l’islamophobie.

-                                     749735MosqueTrlazCCIFNabilEnnasri Angers   482848HavreduSavoirNabilEnnasri4 antisémitisme
-                                Le président du Collectif des Musulmans de France (CMF), Nabil Ennasri, reçu à Angers

Nabil Ennasri est un prédicateur antisioniste formé à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, cache une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l’UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d’intellectuels, capables d’utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d’atteindre leur objectif : construire un monde islamique. En avril 2012, Nabil Ennasri a appelé les Fidèles Musulmans du Havre à « faire tomber Manuel Valls » lors des élections législatives, car c’est un « ami éternel d’Israël ». 

Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont persécutés, pourchassés et humiliés en France, et n’ont que trois alternatives : soit se soumettre aux lois de la République en abandonnant leur identité islamique, soit partir, soit se préparer au combat et à la lutte armée lors de la future guerre civile qui va les opposer au reste de la population française.

Une forme de discours qu’il développe en général lors de conférences sur le conflit israélo-palestinien et l’islamophobie avec des dirigeants du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

Est-ce que ce type de texte, et d’idéologie, va dans le sens de l’intégration de la communauté musulmane dans la vie sociale angevine ?

Sur la ville d’Angers, l’association historique des Musulmans de la ville est l’Association des Musulmans d’Angers (AMA). La communauté Musulmane n’a cessé de faire pression pour obtenir un véritable lieu de Culte, les anciens bâtiments devenant au fil des années trop étroits pour accueillir les Fidèles.
Finalement, c’est une partie des anciens abattoirs municipaux de la ville situé Boulevard du Doyenné, qui a été réaménagé en un centre culturel et cultuel islamique de 550 m², dont une grande salle de réunion de 300 m2.
Ce centre fut inauguré par le maire socialiste Jean-Claude Antonini en présence de Lhaj Thami Breze, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France de 1992 à 2009 (UOIF).
L’ingérence de l’UOIF et de son président au sein même des structures de l’AMA et de la municipalité d’Angers a de quoi inquiéter.

Lhaj Thami Breze exprime en effet sans détour dans ses interventions, la pensée idéologique du fondateur des Frères Musulmans :
« Ce 12 février coïncide avec l’assassinat du martyr Hassan Al-Bannah, martyr qui a révolutionné l’Islam pour faire en sorte qu’il soit la référence pour les Musulmans, à l’époque, il a été assassiné parce qu’il a plaidé pour notre indépendance en matière de théologie, d’idéologie, de développement, de gérance, de gouvernance et en matière de libération de territoires occupés pour les Musulmans. Il a présenté un projet de société, et il a été assassiné. »
[05:27]
Lhaj Thami Breze, ancien président de l’UOIF, sermon à l’institut Al-Andalous de Strasbourg.

Image de prévisualisation YouTube

-                                                                                 404073MosqueTrlazThamiBreze antisionisme
« Les Frères Musulmans, c’est vraiment un mouvement qui est valable et légitime dans les pays de l’Islam, il a un projet, il veut le pouvoir, il ne le cache pas, mais ici, nous sommes une minorité, nous ne pouvons pas reproduire la pensée des Frères Musulmans. »
Lhaj Thami Breze interviewé sur France Télévision (vidéo ci-dessus)

Lhaj Thami Breze défend sans langue de bois la politique des Frères Musulmans, une organisation islamiste dont les dirigeants déclarent officiellement et publiquement dans leur programme que les Lois Islamiques de la Charia représentent la seule constitution valable dans un état islamique, en exprimant leur rejet de la laïcité, de la liberté d’expression, des droits de l’homme et de la démocratie. Pour Lhaj Thami Breze, les Musulmans de France ne sont malheureusement pas assez nombreux pour « reproduire la pensée des Frères Musulmans ».

« Youssef Al Qaradawi est le savant de toute la Oumma (communauté Musulmane), nous l’admirons beaucoup, nous l’aimons beaucoup, les Musulmans l’aiment beaucoup, quand il parle, quand il s’adresse aux Musulmans, ce n’est pas en tant que Frère Musulman, c’est quelqu’un qui leur dit comment pratiquer leur Foi, il symbolise l’adaptation moderne de l’Islam. »

Lhaj Thami Breze rend également un vibrant hommage à l’idéologue antisémite égyptien Youssef Al Qaradawi, le mentor des Frères Musulmans, qui appelle à tuer les homosexuels, (voir la vidéo ci-dessus), à exterminer les Juifs sur la chaine de télévision Al-Jazeera en 2009, et à conquérir Jérusalem et Rome.

Le maire de la ville d’Angers ne s’est pas arrêté là, l’AMA estime que le centre culturel et cultuel du Boulevard du Doyenné n’est plus assez grand, il faut maintenant une immense Mosquée Cathédrale avec un minaret pour satisfaire la communauté musulmane de la ville.

-    477834MosqueTrlazprojet1 Avrillé   738337MosqueTrlazprojet2 charia
-                      
                             le projet de la Grande Mosquée d’Angers et son minaret
Un site internet invite les Fidèles Musulmans à adresser leurs dons pour financer ce nouveau projet, un complexe islamique composé de deux bâtiments totalisant 4350 m2, pouvant accueillir 2500 Fidèles avec un minaret, un projet controversé surdimensionné estimé à 5 millions d’euros sur une localisation qui permettra à la mosquée d’être plus haute que la cathédrale d’Angers. Un tel projet de conquête symbolique du territoire ne va pas sans provoquer un certain émoi parmi la population locale.
Des militants du bloc Identitaire d’Angers ont interrompu pendant deux minutes une séance du conseil municipal le 8 avril 2011 en arguant que : « Cette opération de séduction de l’électorat musulman ne doit pas se faire dans le dos des Angevins. Angers n’est pas une terre de l’Islam, et cette construction est contraire au principe de la laïcité ne relevant pas des compétences d’un maire qui n’a pas à se mêler des affaires internes d’une communauté »

Jean-Claude Antonini a porté plainte, entrainant la condamnation puis la relaxe de Benoît Couetoux du Tertre, un responsable local du mouvement Bloc Identitaire sur Angers.
Le 2 octobre 2011, l’AMA a pu enfin signer un compromis de vente pour l’achat de deux terrains dans le quartier des Capucins, à Angers, pour pouvoir démarrer les travaux de construction du gigantesque édifice.

Quelle est l’influence de l’UOIF sur l’AMA ? Les prédicateurs Hassan Iquioussen et Nabil Ennasri viendront-ils prêcher leur messages « d’Amour et de Fraternité » dans le futur complexe islamique d’Angers aux jeunes Musulmans ?

-                                                         784449MosqueAngersJeanClaudeAntonini Coran

« J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans le respect des identités de tous et des lois de la République »
Jean-Claude Antonini – ex-maire socialiste d’Angers – janvier 2011

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir