• Accueil
  • > Politique
  • > Des prédicateurs islamistes et antisémites invités au centre Culturel Musulman « l’Olivier de la Paix » de Bagnolet

28 avril, 2012

Des prédicateurs islamistes et antisémites invités au centre Culturel Musulman « l’Olivier de la Paix » de Bagnolet

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 18 h 21 min

Bagnolet, ville de Seine-Saint-Denis de 34 000 habitants aux portes de l’Est parisien, dispose de plusieurs salles de prières et de lieux de Cultes islamiques, l’Islam s’y développe, en constante progression, une Grande Mosquée est par ailleurs actuellement en cours de construction.
Parmi ces lieux de Culte, le centre culturel Musulman « l’Olivier de la Paix » de Bagnolet, accueille des centaines de Fidèles, pour recevoir et découvrir la « Religion de Paix et Tolérance ».

-                                        Des prédicateurs islamistes et antisémites invités au centre Culturel Musulman
-                                             Fidèles à l’Institut Culturel Musulman « L’Olivier de la Paix » de Bagnolet

Le centre Culture Musulman de Bagnolet est affilié à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (IESH), institut basé à Saint-Denis, qui, sous ce nom pompeux, n’est rien d’autre qu’une immense Madrassah, une école coranique formant des imams, gérée par son directeur Ahmed Jaballah, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

L’UOIF est la branche des Frères Musulmans en France, une organisation internationale politique islamiste qui milite pour l’application de la charia et la constitution d’un Califat mondial, un État gouverné par les Musulmans, pour les Musulmans. Le prédicateur Youssouf Al-Qaradawi fait même partie du « Conseil Scientifique » de l’IESH, il y est reçu avec tous les honneurs à Saint-Denis en 2007.

Youssouf Al-Qaradawi, « président de l’Union Mondiale des Savants Musulmans » présenté sur la page d’accueil du site Internet officiel de l’institut, diffuse une idéologie qui, dans ses ouvrages et ses discours n’a rien à envier au « Mein Kampf » d’Hitler. Dans son livre « le Licite et l’illicite en Islam », Al-Qaradawi explique par exemple que les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur). Son programme politique sur le long terme est clair : la conquête de Rome et de l’Occident et l’anéantissement des Juifs.
L’institut « l’Olivier de la Paix » dispense des cours destinés aux enfants à l’apprentissage de l’Arabe, à l’étude de la civilisation islamique et à l’apprentissage du Coran. Et ceci, de la classe de maternelle jusqu’au dernier niveau, dirigés par un professeur diplômé de l’IESH.

Le 16 décembre 2011, les responsables du centre Culturel ont invité le prédicateur égyptien Mahmoud El-Masri, pour précher sa Parole de « Paix et Vérité ». Ce prédicateur, très suivi et respecté dans le Monde Musulman, anime une émission à la Télévision égyptienne Al-Nas TV où il diffuse la « Parole de Paix Islamique » devant des millions de téléspectateurs, quelques extraits de ses émissions :

-                                                                                              748654MosqueBagnoletchekhantismite Ahmed Jaballah dans religion

-                                                                                         352046MosqueBagnoletAlMasri Al-Qaradawi
Les cheikhs égyptiens Mahmoud El-Masri (à gauche sur l’affiche, et sur la deuxième photo) et Mohamed El-Sawy  invités à l’Institut Culturel Musulman « L’Olivier de la Paix » de Bagnolet les 16 et 17 décembre 2011

« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu. Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »
Mahmoud El Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012
invité de « prestige » au centre Culturel Musulman de Bagnolet

« Les Protocoles des Sages de Sion, rédigés dans l’intention de corrompre les populations islamiques, incluent la corruption en distrayant les Musulmans par le football. Ils utilisent le football pour distraire les populations islamiques. »
Mahmoud El Masri sur Al-Nas TV le 7 février 2012

Le cheikh antisémite Mahmoud El-Masri, explique devant les téléspectateurs égyptiens que les Juifs sont une calamité, des traitres irrespecteux ayant tué les Prophètes Musulmans.
Ce prédicacteur représente-t-il par sa parole un Islam de Paix, de Tolérance, de rapprochement entre Communautés Religieuses ? Cet Islam est-il compatible avec les valeurs de la République Française ?
D’autres prédicateurs venant de pays d’influence islamiste, ne parlant pas le français, sont régulièrement invités à l’Institut de Bagnolet. On peut noter la présence du cheikh égyptien Mohamed El-Sawy, que l’on peut voir également se faire inviter au congrès du l’UOIF du Bourget, la plus grande manifestation annuelle de l’Islam politique en France.

L’islamiste Abdelfatteh Mourou, membre fondateur du parti islamiste Ennhada actuellement au pouvoir en Tunisie, fut également invité à l’institut pour y donner une conférence le 22 avril 2011. Quand on connait les intentions politiques du président du parti Ennhada Rashed Ghannouchi, est-on en droit de s’inquiéter de l’Islam enseigné à l’Institut Culturel Musulman de Bagnolet ?

-                                                               877436MosqueBagnoletAbdelfattehMourou antisémitisme
  Le Cheikh tunisien Abdelfatteh Mourou, du parti islamiste Ennhada, en conférence à l’Institut Culturel Musulman de Bagnolet le 22 avril 2011. (hard-copy)


Le conférencier islamiste très médiatique et charismatique Tariq Ramadan fut invité à l’institut le 20 mars 2010 pour y donner une conférence.(hard-copy)

Dans son livre « Islam, le face à face des Civilisations », Tariq Ramadan décrit l’Islam comme un système totalitaire, la mise en place d’un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

L’idéologie développée par Tariq Ramadan est, de ce fait, proche de celle des Frères Musulmans, une organisation politique islamiste fondée par son grand-père Hassan-Al-Bannah, qui vise à instaurer sur toute la terre un Califat Mondial.
Tariq Ramadan est parfois accompagné de son frère Hani Ramadan, un prédicateur radical, qu’on peut par exemple écouter ici défendre la mise en place de la charia à la Mosquée de Lille-Sud, la Loi que tous les Musulmans doivent adopter, ou défendre la cause palestinienne, en expliquant devant plusieurs centaines de Fidèles Musulmans à la grande Mosquée de Bruxelles que les Juifs sont des : « serpents, une race de vipères », et ce, en présence de Tariq Ramadan.

Image de prévisualisation YouTube
-         Conférence de Tariq Ramadan à l’Institut Culturel Musulman de Bagnolet le 20 mars 2010

quelques extraits ont été reproduits en gras italique ci-dessous :

« Vous vous souvenez de ce débat avec Nicolas Sarkozy en 2003 ? Certains sont venus me trouver, et vous savez ce qu’ils m’ont dit ? Comment les choses se sont passées parmi les conseillers en communication et de quoi ils ont parlé ? Ils ont dit : « Vous voyez ce qu’il faut faire ? Attaquez son frère. Parce que si vous attaquez son frère, chez les Arabes, vous attaquez la famille. »
C’était une stratégie, il ne t’attaque pas toi directement parce que tu as les moyens de te défendre, mais si on touche à quelqu’un que tu aimes ou à ta famille, ça peut te déstabiliser, tu ne sais pas comment faire. Et, nous Arabes : « Tu touches à mon frère, tu touches à ma soeur, tu vas voir! ». Et c’est notre point faible. »
[...]
« Au fond, c’est de comprendre qui a le pouvoir sur votre tête et qui a le pouvoir sur vos appréciations. C’est ça la vraie question. Alors que l’on ait des non Musulmans qui soient contents (de mon discours), amdoulillah, mais le plus important est que l’on ait un discours clair, des principes clairs, et qu’on ait une vue claire.
Que l’on sache où on va, on se libère, on se renforce, et avec calme, on résiste. ça c’est le Jihad. Et on résiste et on transforme, et ça c’est le pouvoir, le pouvoir positif, c’est ça que cela veut dire. Vous commandez le bien vous résistez au mal et vous croyez en Dieu. C’est à dire que dans l’adversité, vous allez tomber, vous allez plier les genoux, vous allez ramasser des gifles, vous allez être insultés, et vous vous souvenez : « C’est pas grave, la route est longue, et tu sais quoi ? Moi je vais peut-être tomber, moi je vais peut-être mourir, moi, tu vas me détruire. Mais derrière moi, ça continue à marcher ». Raison pour laquelle il faut se réveiller, il faut marcher et il faut éduquer. Il faut éduquer ceux qui sont derrière. »
[...]
« Nous sommes pour la restitution des droits du peuple Palestinien, avec le droit au retour, et le minimum, c’est les frontières de 1967, comme ils l’exigent eux-mêmes. Nous ne transigerons pas là dessus, et les résolutions des Nations Unies doivent être respectées. »
[...]
« Vous allez vous retrouvez dans l’un ou l’autre parti, il faut de ce point de vue là, que vous fassiez un choix en conscience, mais il faut le faire, il faut vous engager, il faut que l’on vous voit politiquement, il faut que vous soyez une force politique. »


La stratégie de Tariq Ramadan comme à son accoutumée, consiste à instaurer une atmosphère, un climat de défiance entre les Musulmans et les non-Musulmans, et même envers les institutions françaises.
Les Musulmans de France vivent en territoire hostile, sont des victimes quotidiennes de persécutions et de racisme qui les empêchent de pratiquer leur Religion.
Ils se doivent de réagir. Il n’y a à aucun moment une remise en cause des pratiques religieuses (port du voile islamique, viande halal, etc…), ni de relégation du fait religieux dans le domaine privé. Les règles, traditions, moeurs et Lois islamiques doivent prendre racine en France, sans concession, et toute forme de résistance et de rejet de la part de « l’adversité », est apparentée à de « l’islamophobie » ou du racisme.

Les Musulmans doivent s’engager en politique, faire progresser l’Islam, « résister et transformer la société par le Jihad ».
On peut également noter son discours anti-sioniste vis à vis de la politique de l’État d’Israël.

Tariq Ramadan fait également passer l’information que Nicolas Sarkozy méprise les Arabes, en élaborant des stratégies complotistes racistes avec ses conseillers politiques pour le déstabiliser.

L’Islam enseigné par les prédicateurs invités dans cet institut vous semble-t-il aller vers la Fraternité, un dialogue d’apaisement entre les Peuples, et favoriser la cohésion nationale ?
Quel Islam est diffusé aux enfants de l’école Coranique de l’Institut, guidés par des enseignants de l’IESH, disciples de Youssouf Al-Qaradawi ?

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir