• Accueil
  • > Politique
  • > De l’Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil

26 août, 2011

De l’Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

L’actuel maire socialiste Laurent Cathala administre la ville de Créteil, dans le Val-De-Marne (94), depuis plus de 30 ans.
L’Union des Associations Musulmanes de Créteil (UAMC) grace à son appui, a pu entreprendre la construction d’une Mosquée flambant neuve.
La mairie n’a pas hésité à puiser dans l’argent du contribuable à hauteur d’un million d’euros sur les 4,5 millions nécessaires pour financer sa construction. La première pierre a été posée le 4 octobre 2006, elle fut inaugurée le 18 décembre 2008.
Dotée d’un minaret de 20 m et d’un dôme, la Grande Mosquée de Sahaba de Créteil est une construction de grande qualité architecturale et urbaine. Le projet présente une emprise de 1083 m2 pour une surface bâtie totale de 4000 m2, répartie sur trois niveaux. Elle peut accueillir jusqu’à 1 500 fidèles. Outre les lieux de prière, il comprend également des espaces à vocation culturelle et de loisirs. Les accès sont directs depuis l’extérieur et distincts de l’entrée principale, située elle, route de Choisy.

-                                              De l'Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil  dans Politique 706272mosqueCrteil

-                                                            La Grande Mosquée Sahaba de Créteil et son minaret

La Mosquée dispose d’un site en ligne Internet officiel, où l’on peut trouver une présentation de l’Islam, ci-dessous, extraits en  gras italique (cliquer sur « Bien comprendre l’Islam » puis « De la globalité de l’Islam » (hard-copy))

« Le Message de l’Islam a cette particularité de traiter de tous les sujets, Allah disant : ‘Nous fîmes descendre sur toi [Mohammad] le Livre comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne nouvelle à ceux qui se soumettront [les musulmans]’[16;89].
Ainsi, le Coran et la Sounnah traitent-ils des règles qui régissent la vie humaine, depuis l’état embryonnaire, jusqu’à à l’enterrement et au lavage mortuaire ; parlant de ce qui fut auparavant et de ce qui sera, dans ce monde et dans l’au-delà.
S’ils exhortent principalement à la purification des âmes et à la réforme des mœurs, nos Textes régissent également les relations familiales et sociales, encadrent et disciplinent l’économie et la politique, qui fondent la vie humaine, garantissant à ses citoyens la paix et la sécurité nécessaires pour adorer le Créateur et s’adonner à ce qui Le satisfait.
Nous invitons celui qui doute encore de cela, à se pencher de plus près sur le Livre saint et sur la Sounna authentique, afin de recenser les versets et les hadiths qui traitent de l’héritage, du divorce, et du mariage ; de la diplomatie comme de la guerre, des droits pénal et commercial.
A ceux qui voulaient adopter partiellement l’Islam, tout en conservant d’autres rites, le Coran a répondu, disant : ‘Ô croyants ! Adoptez entièrement l’Islam, et ne suivez pas les pas du diable, car il est certes pour vous un ennemi déclaré !’ [2;208]. Et à ceux qui délaissèrent certaines prescriptions, se contentant d’accomplir quelques actes rituels, il a dit clairement et fermement : ‘Croyez-vous donc, dans une partie du Livre seulement et renierez-vous le reste ?!’, menaçant : ‘Ceux qui agiront de la sorte, ne récolteront qu’avilissement dans cette vie et seront refoulés dans l’au-delà vers un dur supplice’ [2;85]. »

Le texte est clair, l’UAMC considère l’Islam comme un système social, économique, législatif et politique globalisant. Ce système peut-il exister en même temps que la Constitution de la République Française ? Ne risque-t-il pas de générer sur le long terme, au fur et à mesure qu’il s’étend, un conflit avec le système démocratique occidental ?

 

LE PRESIDENT DE L’UOIF AHMED JABALLAH A LA MOSQUEE SAHABA DE CRETEIL

Des conférenciers, des Imams et des Cheikhs viennent régulièrement donner des prèches dans la Mosquée. Sur le site, on peut voir que le Cheikh Ahmed Jaballah, actuel président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) est venu y donner un prèche (hard-copy).
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquantaine associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Cette organisation politique a été classée comme terroriste par les Émirats Arabes Unis.
Ahmed Jaballah est aussi directeur de l’Insitut Européen des Sciences Humaines de Paris (basé à  Saint-Denis) (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine. On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH, et ici en compagnie d’étudiants. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il
est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche.
Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage « Le licite et l’illicte en Islam« , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent. (extermination des Juifs)

                                         571580MosqueCrteilJaballahQaradawi Ahmed Jaballah dans religion

Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssuf Al-Qaradawi (au centre) à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

 -                                          403003MosqueCrteilYoussoufAlQaradawi3 Al-Qaradawi

« Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire que la seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant,  et je tuerai tous les ennemis d’Allah, les Juifs! »
Cheikh Youssuf Al-Qaradawi, le 28 janvier 2009 sur la chaîne de télévision qatari Al-jazeera


 -                                                                    ahmedjaballahmosquecrteil antisémitisme
« L’Islam est venu nous donner une voie vers le bien dans tous les domaines de la vie. L’Islam c’est une Foi, mais également une voie, une Loi également. L’Islam nous a donné des bases pour que les relations entre les hommes soient fondées sur les principes et les valeurs. Et une de ces relations importantes, certainement cette relation entre le responsable politique et le peuple qu’il gouverne. L’Islam est venu avec le système que l’on appelle le Califat, le sens même de ce mot, veut dire celui qui va être à la place, qui va gouverner au nom du Peuple, c’est le gouverneur et responsable qui est au service du Peuple ».
[5:48]
« Pour que le système politique répondent à ses valeurs, il faut respecter ses fondements. »
[7:10]
« L’Islam a donné des principes, des fondements, certes l’Islam n’a pas défini un système politique dans le sens le plus détaillé, le plus strict,  mais il a donné des valeurs, des fondements, des bases, qu’il faut respecter. Et tout système Politique qui respecte ces bases, on peut le considérer comme un système islamique. »
[10:18]
Prèche du Cheikh Ahmed Jaballah, président de l’UOIF, à la Mosquée de Créteil le premier avril 2011 (hard-copy)

Les revendications politiques ne se limitent pas aux aux textes sur Internet, on voit que les prédications sont orientées pour défendre politiquement les intérêts des Musulmans, qui ne seraient donc pas les mêmes que les autres français.
Ahmed Jaballah défend la mise en place d’un Califat islamique, lié intrinsèquement à l’Islam, avec à sa tête un Calife qui doit « gouverner au nom du Peuple ».
Ces revendications sont elles compatibles avec la République Française laïque, une et indivisible ?


LE JIHADISTE SAÏD RAMADAN AL-BOUTHI A LA MOSQUEE SAHABA DE CRETEIL

La Mosquée Sahaba de Créteil a également accueilli le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi (hard-copy), un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses ouvrages on peut trouver des citations telles que  :
“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”

Al-Bouthi parcourt les Mosquées de France pour diffuser son idéologie, on peut par exemple le voir à la Grande Mosquée Islâh de Marseille (plus grande Mosquée du Sud Est de la France), à la Grande Mosquée d’Évry-Courcouronnes (plus grande Mosquée de France), à Strasbourg, où encore ici, filmé par les journalistes d’investigation de l’Observatoire de l’Islamisation, invité pour la pose de la première pierre de la nouvelle Mosquée de Roissy-En-Brie, en présence de Chantal Brunel député UMP et Mohammed Moussaoui président du CFCM. Un institut islamique dont le centre « socio-culturel » a été financé à hauteur de 185 000 euros avec le concours des fonds parlementaires (argent du contribuable) mis à disposition par Chantal Brunel.

albouthimosquecrteil charia     albouthimosquecrteil2 Coran

“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.
[...]  Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société  Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »

extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi, invité de la Grande Mosquée Sahaba de Créteil.

L’Islam dispensé à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil vous semble-t-il correspondre à un Islam Tolérant, Respectueux du Droit Républicain, de la laïcité ? Quel Avenir pour la France avec des Institutions comme l’UOIF ? Va-t-il dans le sens de la cohésion sociale, de la Fraternité entre Communautés ?

                                                                                                           laurentcathala creteil

-                                                                                inaugurationmosquecrteil Frères Musulmans
« Cet édifice magnifique est à l’image de ce que doit être l’Islam de France. Ouvert, moderne, parfaitement intégré dans son environnement, il porte en son cœur les valeurs et les richesses d’une haute tradition de culture et de spiritualité, symbolisées ici autant par les lignes pures de l’architecture extérieure que par la beauté des décorations intérieures. »
Discours d’inauguration de la Mosquée Sahaba de Créteil par le maire socialiste Laurent Cathala en présence de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (à gauche) et de Jean-Paul Huchon, président du Conseil Régional d’Ile de France

2 réponses à “De l’Islam Politique et Jihadiste à la Grande Mosquée Sahaba de Créteil”

  1. Daniel Beaujoin dit :

    J’ai le sentiment de me retremper dans l’histoire de la religion Chrétienne aux pires heures de l’Inquisition.Et c’est celà qu’on voudrait nous imposer?

  2. Morgan dit :

    J’ai le sentiment de me retremper dans l’histoire de la religion Chrétienne aux pires heures de l’Inquisition.Et c’est celà qu’on voudrait nous imposer?
    +1

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir