• Accueil
  • > Politique
  • > Prières de rue, pressions, manifestations, revendications, intimidations, quand les Musulmans de l’UAME harcèlent Hervé Chevreau, maire d’Epinay-Sur-Seine : « Vous êtes en train de faire germer de la mauvaise graine »

7 mars, 2011

Prières de rue, pressions, manifestations, revendications, intimidations, quand les Musulmans de l’UAME harcèlent Hervé Chevreau, maire d’Epinay-Sur-Seine : « Vous êtes en train de faire germer de la mauvaise graine »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 1 h 18 min

On va voir ici, comment la politique préconisée par Nicolas Sarkozy pour fonder un « Islam de France », par l’ingérence de l’Etat dans les affaires Cultuelles, peut aboutir à une gestion conflictuelle catastrophique d’un lieu de Culte Musulman.

Rappel historique des faits :

En novembre 2007, le maire (MoDem à l’époque) Hervé Chevreau était fier de s’enorgueillir de la pose de la première pierre du futur centre islamique d’Epinay-Sur-Seine, en présence de Hamid Boushaki, président de l’Intégration Musulmane Spinassienne (IMS). Le maire a subventionné la totalité de l’édifice, à hauteur de 2 800 000 euros, avec l’argent du contribuable donc, le financement du nouveau centre islamique sans aucune participation particulière des Musulmans de sa ville, et ceci dans la plus totale illégalité puisque cela viole de manière flagrante et dans l’indifférence générale la loi de 1905 sur la séparation des lieux de Culte et de l’Etat (l’Etat ne doit financer aucun Culte).

Le maire en s’appropriant ainsi un lieu de Culte, a mis le doigt dans un engrenage dont il va alors avoir énormément de mal à se sortir. Pour gérer ce nouveau centre islamique, Hervé Chevreau décide de placer Hamid Boushaki à la tête de la Mosquée. Mais l’imam ne fait pas l’unanimité, la ville d’Epinay-Sur-Seine doit en effet faire face à l’implantation de Musulmans Radicaux locaux, l’UAME, (Union et Association des Musulmans d’Epinay-Sur-Seine) qui veulent mettre en place dans la Mosquée leur imam Mustapha, préchant dans les salles de prières sur Epinay depuis 15 ans. L’UAME est infiltrée par le Collectif Cheikh Yassine, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le « collectif Cheikh Yassine », et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l’extermination des Juifs. (le Hamas, dont il faut rappeler que l’article 7 de la charte appelle à l’extermination des Juifs).

Face aux pressions subies, dues à soi-disant une mauvaise gestion des finances de la Mosquée, le président Hamid Boushaki se retire de la partie cultuelle fin septembre 2010 et se contente de prendre en charge la partie culturelle. L’UAME considère en effet que seul l’imam Mustapha doit mener les prèches dans la Mosquée.
L’IMS se trouvant alors dans une impasse et en conflit ouvert avec l’UAME, Hervé Chevreau décide pour tenter de désamorcer le conflit, de confier le centre Islamique d’Epinay au Rectorat de la Grande Mosquée de Paris. Mais l’UAME refuse ce que l’on appelle l’ »Islam de France », c’est-à-dire un Islam bridé par les instances parisiennes pour contrôler et prévenir toute dérive intégriste, c’est-à-dire l’enseignement de la Charia (Droit Coranique), le Fiqh (jurisprudence du Droit), la finance islamique, les Hadiths licites ou illicites contraires au Message Républicain, ainsi que la dérive des revendications du port de signes ostentatoires religieux (voile, Niqab, Burqa). La Convention est signée en présence de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, le 20 octobre 2010, sous très haute tension, et quasiment sans l’accord préalable des Musulmans de l’UAME  :

Image de prévisualisation YouTube

Les Musulmans de l’UAME ne désarment pas, ils veulent annuler la Convention et pour s’approprier la Mosquée, usent de pression, manifestations avec prières de rue. Ne pouvant plus gérer la situation, Hervé Chevreau décide alors le 18 novembre 2010, la fermeture du centre islamique, provoquant la colère des Musulmans de l’UAME et de vives tensions face aux forces de l’ordre :

« Le hors-la-loi c’est le maire, comment ou aurait honte nous de cette situation ? le hors-la-loi c’est le maire ! C’est anti-républicain. Pourquoi ils nous ont pas embarqué ? Parce qu’ils ont peur, cela aurait mobilisé les médias, si on était embarqué, ç’aurait été formidable, cela aurait mobilisé beaucoup de monde autour de nous ! »

L’UAME se dit victime d’islamophobie et le harcèlement devient incessant pour obtenir la réouverture de la Mosquée, jusque dans les conseils de la Mairie, ou Hervé Chevreau est continuellement mis sous pression :

  »Vous êtes en train de germer de la mauvaise graine, Mr le Maire, vous ne voulez pas de nous sur le territoire français [...] Vous nourissez l’Islamophobie. »

Les manifestations et rassemblements s’enchaînent au fil des semaines, ici manifestation devant la Mairie le 3 décembre 2010, le prédicateur allant maintenant jusqu’à demander une Mosquée pour chaque quartier de la ville, et politiser le rassemblement en incitant les Musulmans à ne plus voter pour Hervé Chevreau.

Image de prévisualisation YouTube

Ici, dans ce rassemblement, victimisation et l’unité Musulmane, techniques de manipulation de foule utilisées notamment dans les pays arabes ou dans les autres pays européens pour justifier les prières de rue :

Image de prévisualisation YouTube

Une grande manifestation à Epinay le 11 décembre 2010, réunie plusieurs centaines de personnes :

http://www.dailymotion.com/video/xg3psy

« L’Islam de France est un Islam qui n’existe pas, il n’y a qu’un seul et unique Islam, cet Islam que l’on voudrait créer de toute pièce n’est pas notre Islam. L’Islam de France c’est l’Islam de Sarkozy, l’Islam de France c’est l’Islam des politiques, mais l’Islam de France n’est pas l’Islam des Musulmans, nous n’avons pas à entendre une quelconque revendication du pouvoir, quel qu’il soit sur la question du Culte Musulman en France et il est indigne de la République et de Mr Sarkozy que de vouloir créer une nouvelle Religion, nous n’en voulons pas! »

Après plusieurs tentatives de négociation, la Mosquée a réouvert ses portes le 24 décembre 2010, avec un nouvel Imam envoyé par la Mosquée de Paris, Missoum Chaoui, mais les musulmans de l’UAME reprennent rapidement possession des lieux en refusant le nouvel imam. Victime d’un étrange incendie le 14 février 2011, Le maire a décidé de nouveau la fermeture de la Mosquée.
Aujourd’hui, l’UAME continue toujours ses manifestations sporadiques dans la ville pour la réouverture de la Mosquée.

Laisser un commentaire

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| presidentomarelbechir