3 octobre, 2019

Le prédicateur antichrétien et antisémite Éric Younous prend la défense de l’islamiste Rachid Eljay

Classé dans : Politique — islamineurope @ 0 h 10 min

Formé à l’université wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, le prédicateur Éric Younous endoctrine des milliers de Musulmans par ses prêches à un islam radical misogyne, anti-européen et antisémite depuis des années dans les Mosquées de France  et sur les réseaux sociaux. Il milite pour la mise en place d’une société rigoureuse obéissant aux préceptes stricts de l’Islam contre un monde européen hostile aux Musulmans.

Éric Younous à la Mosquée de Stains : “Le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs”
« Accusé de toutes parts, et condamné au terme d’un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l’ouvrier de base n’ayant pas fait d’études, à l’homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n’ont aucune autorité à m’accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu’ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu’ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux. »

-         Le prédicateur antichrétien et antisémite Éric Younous prend la défense de l'islamiste Rachid Eljay dans Politique 1569867335-mosquee-younous-antichristianisme

Éric Younous fait la promotion sur sa page Facebook officielle de sites antichrétiens, tel le collectif Al-Hanifiyyah, qui s’est spécialisé dans l’édition de vidéos, publications et articles contre le christianisme.

-              1570052431-mosquee-younous-abdullah-al-hanifi Abdullah Al Hanifi dans Politique

Abdullah Al Hanifi, prédicateur anti-chrétien, membre militant du Collectif Al-Haniffiyyah, endoctrine les Musulmans au rejet et au mépris du Christianisme.

-             1569868274-mosquee-younous-jesus-trinite Allah

-             1569867312-mosquee-younous-crucifixion-du-christ-2 antisémitisme

-             1569867312-mosquee-younous-crucifixion-du-christ Bible
Le Collectif Al-Hanifiyyah nie la Sainte Trinité, la Crucifixion et la Résurrection du Christ, que ce soit sur Facebook, Twitter ou Youtube, afin de jeter le discrédit sur les Chrétiens.

-                  1569867335-mosquee-younous-racisme-anti-blanc CCIF

Pour accentuer la détestation du monde européen, Éric Younous nie le racisme anti-Blanc en publiant une vidéo de propagande expliquant que les agressions racistes contre la population blanche n’existent pas. Pour lui, seul les Musulmans, les minorités ethniques peuvent être victimes de racisme.
Que l’on menace de tuer les Blancs dans des clips de rap, dans les cités, qu’on insulte ou frappe des personnes parce qu’elles sont blanches n’est pas du racisme pour Éric Younous. Il relativise ainsi tous les crimes racistes (attaques au couteau, agressions gratuites, ou pour un simple regard) perpétués chaque jour contre les Blancs dans les faits divers, et passés délibérément sous silence dans les média pour ne pas heurter les minorités ethniques, victimes éternelles du colonialisme des Blancs privilégiés.

Image de prévisualisation YouTube

Les agressions racistes anti-blancs, rarement dénoncées, se font maintenant dans une quasi-indifférence générale, puisqu’elles sont niées par tout un tas d’organisation dites « anti-racistes » (SOS Racisme, le MRAP, Les Indigènes de la République, le NPA, le CCIF,…), et ne donnent pas lieu à des poursuites, puisqu’elles sont considérées plutôt comme des « incivilités ».

-                   1569867335-mosquee-younous-morsi christianophobie

Éric Younous est également proche de l’idéologie de l’organisation politique des Frères Musulmans, c’est en effet un soutien inconditionnel de Mohamed Morsi, le prédicateur des Frères Musulmans élu président d’Égypte en 2012.

Pendant la campagne pour les élections présidentielles égyptiennes de 2012, Mohamed Morsi, et ses acolytes promettaient devant des milliers de Fidèles, de créer un califat islamique sous la charia avec comme capitale Jérusalem, et qu’ils allaient « aveugler les Juifs ».


Éric Younous fait également la promotion des doctrines islamiques enseignées par Rachid Eljay (anciennement dénommé Rachid Abou Houdeyfa), imam de la Mosquée de Brest. Pour rappeler qui est Rachid Eljay, voici typiquement ce qu’il enseigne à ses Fidèles :


Rachid Eljay diffuse un Islam rigoriste et misogyne niant la séduction, le charme, la sensualité, la beauté et la féminité, le corps féminin doit être caché et ne pas être montré aux hommes. Une femme non voilée n’a pas d’honneur, et n’est qu’un déchet humain méprisable.
La musique, art majeur prolifique de la culture européenne avec ses milliers d’œuvres (Palestrina, Tomas Luis de Victoria, Cristobal de Morales, Bach, Mozart, Haendel, Schubert…), est tout simplement interdite par Rachid Eljay. Le prédicateur apprend dès le plus jeunes âge aux jeunes Musulmans que jouer d’un instrument de musique les transformera en singes et en porcs, et les condamnera aux flammes de l’Enfer éternel.
Ces dogmes de l’Islam sont totalement contraires et incompatibles avec les principes et mœurs de la civilisation européenne.

Image de prévisualisation YouTube

Dans la France islamisée par Rachid Eljay et Éric Younous, les magnifiques cantates de Bach seraient interdites (cantate BWV 208, aria interprétée ici par Magdalena Kozená).

Le 27 juin 2019, Rachid Eljay est victime d’une attaque terroriste. Blessé par balle, il sortira de l’hôpital quelques jours plus tard.

Éric Younous va mettre à profit cet événement dramatique pour développer devant ses Fidèles Musulmans sa rhétorique victimaire habituelle : les Musulmans seraient traités comme des animaux en France, menacés en permanence par les « islamophobes », la société européenne dans laquelle ils vivent leur serait hostile et dangereuse. La communauté musulmane doit donc résister et se souder face à l’ennemi : les média, les politiques, le monde européen non-musulman, en formant une société islamique.
Quelques extraits de sa prédication :

Image de prévisualisation YouTube

« Ce qu’il faut comprendre c’est que à travers l’attaque de Rachid Eljay, ce sont tous les douah qui ont été attaqués, ce sont tous les imams, toutes les Mosquées, et tous les Musulmans. Déjà à l’époque, lorsqu’il a été lynché médiatiquement, c’étaient toutes les douah, toutes les Mosquées, et tous les Musulmans qui ont été attaqués. Ceux qui avait perçu à l’époque quelque chose de ses prises de positions, étaient passés à côté de l’essentiel. [...] Vous savez, il y a une technique chez les tyrans qui est très simple : afin de terroriser tout le monde, je tape au plus haut, afin de montrer à tous ceux qui sont en dessous, que vous n’êtes pas en sécurité. »
[05:27]

« On est en train de nous dire que l’islamophobie, c’est notre faute, parce qu’on est trop visible. C’est une aberration, il ne faut absolument pas accepter ce type de discours, parce que ça ne fait que conforter les racistes dans leur façon de penser les choses. En gros, on subit des injustices, et par la suite on s’excuse. On ne s’excuse pas qu’on est victime. Quand on est victime, on réclame son droit. Alors qui sont les victimes de l’islamophobie ? Nous tous. Mais qui se sent concerné, et qui réagit ? Malheureusement, c’est uniquement les gens qui ont subi l’islamophobie, ça c’est un gros problème. Les gens n’ont strictement rien à faire de ce qui se passe au niveau de l’islamophobie, ni au niveau des hautes sphères, ni au niveau de tous les jours. »
[11:30]

« Sans arrêt, sans arrêt, les média sont sans arrêt sur nous, il n’y a pas un jour sans qu’il n’y ait des émissions contre l’Islam et contre les Musulmans, en nous faisant tous passer pour des fous assoiffés de sang. Et on a une part des hommes politiques, ce n’est pas la majorité, qui, non pas par conviction sont islamophobes. Parce que ces gens là n’ont aucune conviction. La seule chose qu’ils veulent, c’est exploiter un filon, un terrain fertile pour être réélus, ou pour réussir à être élus. Ces gens là n’en ont rien à faire de l’Islam, ils ne sont pas plus islamophobe qu’un autre. Simplement, ils veulent de l’argent, des subventions, et c’est la même choses avec beaucoup de média. »
[15:07]

Éric Younous réitère ici son admiration devant Rachid Eljay, considéré comme un grand prédicateur de l’Islam :

« Ce sont des gens qui ont peut-être arrêté de faire la fornication, de vendre de la drogue, d’être dans un égarement total, ou de ne même pas faire la prière, et c’est en regardant ses vidéos à lui qu’ils sont revenus à l’Islam. »
[07:13]

« Gardez juste en tête une chose, il s’est fait tirer dessus parce qu’il porte le message de l’Islam. »
[09:10]

« Combien de jeunes j’ai rencontrés, des milliers, des milliers, vraiment. Et en tapant cet homme là, ils ont voulu passer un message qui est vraiment très clair. Mais ne vous inquiétez pas, on a reçu le message. Sauf qu’on est des Musulmans. Et le Musulman on ne peut pas le terroriser simplement avec le fait de tirer sur quelqu’un ou même de lui tirer dessus. Parce que le Musulman, il a un dogme, parce que le Musulman, il sait qu’il a été mis sur cette Terre pour être éprouvé.
Parmi les gens qui ont fait des associations et qui sont utiles, on a le CCIF, le Comité Contre l’Islamophobie en France, qui fait un travail magnifique. On ne soutient pas ouvertement et financièrement le CCIF uniquement quand on est victime d’islamophobie. Mais on soutient ces associations notamment celle-ci et d’autres, et le CCIF ne suffit pas pour traiter toutes les problématiques. »
[23:22]

En cas d’acte « islamophobe », Éric Younous invite les Musulmans à contacter une des organisations politiques des Frères Musulmans les plus controversées de France, le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

-                         1569964175-mosquee-younous-marwan-muhammad Collectif Al-Hanifiyyah

Marwan Muhammad est un acteur militant des stratégies mises en oeuvre par l’organisation politique du CCIF pour détruire l’identité française et islamiser le territoire.

On peut par ailleurs se montrer raisonnablement préoccupé en remarquant que Éric Younous a personnellement pris l’initiative de lancer un appel aux Dons pour financer l’achat du bâtiment de l’école coranique Al-Andalus à Saint-Denis. Il a recueilli 10 000 euros.

Quels peuvent être les liens entre Éric Younous et les dirigeants de cette école, et en particulier avec son sulfureux directeur Mustapha Halloumi, ayant déjà eu des démêles juridiques en tant qu’imam de la Mosquée d’Épinay-sur-Seine ? A-t-il un droit de regard sur les cours et l’éducation dispensés aux élèves musulmans de Saint-Denis ?



À l’école coranique Al-Andalus de Saint-Denis, les petites filles couvertes en Hijab dès la puberté sont endoctrinées pour assimiler que la femme doit devenir invisible dans l’espace public. Ceci marque progressivement l’avènement d’une nouvelle civilisation sur le sol européen, une autre identité avec d’autres mœurs, incompatibles avec la civilisation chrétienne européenne.

Éric Younous, qui endoctrine via ses prêches et un vaste réseau de prédicateurs (par exemple « LES MUSULMANS ») des milliers de Musulmans à un Islam rigoriste anti-européen, est toujours en activité à l’heure d’écriture de cet article.

19 mars, 2019

Le prédicateur Hassan Iquioussen diffuse sa haine de l’Occident, discrédite l’Église et le Pape sur le site de la future Mosquée de Teisseire d’Échirolles

Classé dans : Politique — islamineurope @ 0 h 13 min

La région de Grenoble est une des premières en France, avec la région parisienne et la banlieue de Marseille, à avoir subi l’influence de l’Islam radical en supportant l’installation de multitudes d’associations, d’instituts et de Mosquées.
À Grenoble, il y a cinq mosquées salafistes, plus de 40 jeunes ont rejoint Daech, quatre ont été tués là-bas.

La Mosquée Al-Kwathar de Grenoble, a été fermée pendant six mois pour prêches radicaux incitant à la haine et au meurtre.
« À travers plusieurs de ses prêches, l’imam légitime le djihad armé, provoque à la violence, à la haine et à la discrimination contre les fidèles des autres cultes et véhicule un message contraire aux valeurs républicaines en légitimant la charia et la discrimination envers les femmes. »

L’Association des Musulmans d’Échirolles (AME), est également un parfait exemple de l’influence doctrinale coranique sur la société grenobloise, en recevant le prédicateur Tariq Ramadan, proférant des prêches contre le monde occidental et Israël.

Une des dernières associations créées sur la ville, l’Association des Musulmans Unis (AMU), lève des fonds auprès de la communauté musulmane pour mettre en oeuvre le projet de construction d’un immense lieu de culte musulman, la Mosquée de Teisseire.

-                           Le prédicateur Hassan Iquioussen diffuse sa haine de l'Occident, discrédite l'Église et le Pape sur le site de la future Mosquée de Teisseire d'Échirolles dans Politique mDxm1

Plan de la future Grande Mosquée de Teisseire, qui sera bâtie à Échirolles à partir de septembre 2019 pour l’AMU

-                                 K3Ze0 AMU dans Politique

Fidèles en prière dans les locaux provisoires de l’Association des Musulmans Unis (AMU) d’Échirolles

-                            EZJVk antisémitisme
Le permis de construire de la Mosquée de Teisseire a été délivré le 28 novembre 2018 par le maire de Grenoble Éric Piolle. les débuts des travaux sont prévus pour septembre 2019. Le coût de cette nouvelle mosquée devrait dépasser les deux millions d’euros.

En attendant l’édification du lieu de culte, est-ce un Islam tolérant et respectueux des valeurs européennes que l’on enseignera dans cet établissement, la tolérance, la paix dans une saine communion entre les peuples ?

On peut déjà être surpris de constater que l’imam de la mosquée du Bourget et de l’école coranique de Bobigny, Nader Abou Anas, soit invité à donner une conférence auprès des fidèles de la future Mosquée Teisseire d’Échirolles le 6 mai 2018.

-                       lDx04 charia

Nader Abou Anas est un doctrinaire des milieux fondamentalistes, il interdit par exemple aux Musulmans d’écouter de la musique, la « voix de Satan », et s’en tient à respecter une législation coranique stricte de la Sunnah du Prophète envers les femmes.

Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, professeur à l’école coranique de Bobigny et invité à la Mosquée d’Échirolles, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Cette nouvelle association islamique est également ouvertement anti-chrétienne, sur le site Internet officiel du futur lieu de culte musulman de la Mosquée de Teisseire, les responsables diffusent une conférence du prédicateur misogyne, antieuropéen, antichrétien et antisémite Hassan Iquioussen. (hard-copy).
Quelques extraits de la conférence en ligne :

Image de prévisualisation YouTube
« Le Coran est clair, il n’y a pas dans l’Islam de guerre offensive à but religieux, ça n’existe pas, c’est un terme qui est étrange à l’Islam. Les guerres de religion, c’est notre culture occidentale et notre histoire. En interne, lorsqu’on a voulu imposer une doctrine dominante, l’Église, le Pape, on n’a pas eu pitié des Albigeois, des Cathares, on n’a pas eu de pitié envers les protestants, on n’a pas eu de pitié envers les Juifs. Et ensuite, on est parti massacrer du sarrasin, de l’Arabe, du Maure.
En Islam, la notion de guerre de religion n’existe pas, parce que la religion musulmane ne s’impose pas, parce que Dieu a créé les êtres humains libres. »
« Ça fait 1400 ans, il y a toujours eu des non-Musulmans en terre d’Islam. Si la guerre était religieuse, c’est-à-dire, tu te convertis, sinon, je te tue, il n’y aurait jamais eu de musulmans qui vivent parmi les Musulmans. Le fait qu’il y ait des minorités en terre d’Islam, c’est la preuve que la guerre n’est pas religieuse, elle a d’autres objectifs, mais pas religieuse. »
[18:30]

« Ceux qui vous combattent, qui veulent vous empêcher de rester Musulman et de pratiquer votre religion, ceux qui vous expulsent de vos demeures vous avez vu , Deux agressions, l’une spirituelle, intellectuelle, on veut te priver de ta religion, cela s’appelle l’Inquisition, la deuxième elle est matérielle, je te prends tes biens. Troisième agression, des gens qui font alliance avec vos ennemis extérieurs, alors à ce moment là, moi Dieu, je vous autorise à les combattre, parce qu’ils vous combattent. Cela s’appelle la légitime défense. »
[29:30]

« Dans le Monde musulman, quand l’Islam va s’étendre dans le Moyen-Orient, en Égypte, dans le Maghreb, les Musulmans ne vont pas détruire les Églises. La preuve, il y en a encore aujourd’hui des Églises, qui datent de l’époque. C’est vrai que certaines Églises vont se convertir à l’Islam et devenir des Mosquées, mais parce que les fidèles de cette Église se sont convertis à l’Islam. C’est du bon sens. « 
[37:30]
« Vous savez ce que dit Gustave Le Bon ? L’Histoire de l’humanité n’a pas connu de conquérants plus miséricordieux, tolérants, que les Arabes. »
[44:40]
Extraits de la conférence antichrétienne de Hassan Iquioussen donnée à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois, mise en ligne par les responsables de la Mosquée d’Échirolles : « l’Islam et les non musulmans que disent les textes ? »

Hassan Iquioussen, ayant créé la polémique il y a quelques années en tenant des propos antisémites devant des fidèles Musulmans, mène depuis deux décennies dans les plus grandes Mosquées de France sa propagande habituelle, en donnant une vision idyllique unilatérale de l’islam, religion de paix, d’amour et de tolérance, contre l’Église Catholique et le Pape, l’Inquisition, qui seraient source d’oppression, d’intolérance et de violence, car faisant « massacrer du sarrasin, de l’Arabe, du Maure ».

Dans d’autres conférences, comme celle données à la Mosquée de Raismes, Hassan Iquioussen entame une réflexion sur la religion. Le Christianisme est considéré par le prédicateur comme une religion de mort et de mélancolie, cause de suicide, l’opposant à l’Islam, source de vie. Les cathédrales, comme celle de Notre Dame de Paris, auraient été construites par des architectes Musulmans.
Un non sens historique.

Thèses complotistes de Hassan Iquioussen : les attentats islamistes perpétrés par Mohamed Merah, ceux du 11 septembre, de Madrid, de Londres,… sont des complots orchestrés par l’Occident et les sionistes, les « islamophobes », contre la communauté musulmane.

Le but de cette propagande étant de souder la communauté musulmane, qu’elle ne s’éloigne pas de ses fondamentaux, pour lutter contre un ennemi commun : la civilisation chrétienne européenne.

Contrairement à ce que dit Hassan Iquioussen, si on se réfère aux sources historiques de la première période des conquêtes islamiques, on constate en réalité qu’elles ont été dramatiques pour les Chrétiens et les Juifs.
Hassan Iquioussen sait-il que l’annihilation de l’empire byzantin par les Musulmans a entraîné le massacre de milliers de Chrétiens, de leur réduction en esclavage, la destruction de milliers d’Églises, leur transformation en Mosquées ? Aujourd’hui, 99% de la population turque (ex-Byzance) est musulmane, où est donc la diversité religieuse du territoire de l’Asie Mineure, historiquement chrétien ?

-                               Wo8OK Coran

Voici par exemple comment Sophronius, le patriarche chrétien de Jérusalem, décrit la conquête islamique de la ville dont il avait la charge en 636 :
« Pourquoi les raids des barbares sont incessants ? Pourquoi les troupes de sarrasins nous attaquent-elles ? Pourquoi tant de destructions et de pillages ? Pourquoi tant de versement de sang humain ? Pourquoi les oiseaux du ciel dévorent-ils les corps humains ? Pourquoi les Églises sont-elles détruites ? Pourquoi la Croix est-elle moquée ? Pourquoi le Christ, dispensateur de toutes bonnes choses et de notre joie, est-il blasphémé par les bouches païennes, ce qui justifie sa plainte envers nous : « À cause de vous, mon nom sera blasphémé parmi les païens », et c’est la pire des choses qui puisse nous arriver ?
C’est pourquoi, les sarrasins vengeurs et détestant Dieu, l’abomination de la désolation clairement annoncée par les Prophètes, ont conquis des places qui ne leur sont pas autorisées, pillé les cités, dévasté les champs, brûlé les villages, mis le feu aux Églises saintes, renversé les monastères sacrés, opposent les armées Byzantines entre elles, et les combattent, remportant victoire sur victoire. »
[...]
Ces combattants contre Dieu se vantent de prévaloir sur tous, imitant assidûment et irrémédiablement leur chef, qui est le diable, simulant sa vanité par laquelle il a été expulsé du paradis et assigné aux ténèbres. »
« Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » – Robert G. Hoyland – p72-73

-                          bDmkp Échirolles

Dans son livre « Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » l’historien Robert G. Hoyland a étudié personnellement plus d’une centaine de sources chrétiennes, juives, arabes, zoroastriennes, perses, grecques, coptes, arméniennes et chinoises de textes historiques couvrant la période de la conquête islamique entre 620 et 780 après Jésus-Christ.
Le livre contient la première référence historique non islamique au Prophète Mohamed, contenue dans le manuscrit du jacobite Thomas le Presbyte :
« Le vendredi 7 février 634, à la neuvième heure, il y eut la bataille entre les Romains et les Arabes de Mohamed, à 19 km à l’est de Gaza. Les Romains ont fui, laissant le patricien Bryrdn, que les Arabes ont tué. Quelques 4 000 pauvres villageois de Palestine furent tués, parmi lesquels, des Chrétiens, des Juifs et des Samaritains. Les Arabes ont ravagé toute la région. »
« Seeing Islam as others saw it – a survey and evaluation of christian, jewish and zoroastrian writings on early Islam » – Robert G. Hoyland – p120

Toutes les sources et références du livre sont bien loin de montrer un Islam pacifique et bienveillant tel quel le décrit Hassan Iquioussen auprès de la communauté musulmane.

 

-                              1k98K Éric Piolle

Non content de diffuser ses prédications en ligne, les responsable de l’AMU ont invité Hassan Iquioussen à Échirolles le 17 février 2019 pour faire la promotion de la future Grande Mosquée de Teisseire.

-                           rD5bv France

Le maire islamo-gauchiste du parti écologiste Éric Piolle (au centre) reçu par les islamistes de l’AMU le 5 juin 2018 pour décider de la construction de la future Grande Mosquée de Teisseire, contribue à l’implantation de l’Islam radical, misogyne, antichrétien et antisémite et collabore ainsi à la destruction du vivre-ensemble et de la cohésion sociétale sur le long terme à Échirolles.

5 janvier, 2019

Le prédicateur antioccidental et antisémite Noureddine Aoussat reçu par l’association des Musulmans de la Mosquée du Mée-sur-Seine

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 12 h 35 min

L’Islam radical a pris une ampleur exceptionnelle ces dernières décennies sur le departement de Seine-et-Marne situé dans la banlieue sud de Paris (on peut citer entre autres, Torcy, Mitry-Mory, Savigny-le-Temple, Bussy-Saint-Georges, Noisiel, Lieusaint), pour imposer la doctrine de la charia sur le territoire français, dont Le Mée-sur-Seine constitue l’un des innombrables foyers.
Pour atteindre cet objectif, une partie de la communauté musulmane compte sur l’Union des Musulmans du Mée-sur-Seine (UMM), une association islamiste créée le 7 novembre 2011.

Très revendicatifs, les militants de cette jeune association veulent fortifier l’influence de l’islam sur la ville, en imposant par intimidation des pouvoirs publics, la visibilité de l’Islam sur le quartier par l’appel à la prière islamique diffusée via haut-parleur.

-                                      Le prédicateur antioccidental et antisémite Noureddine Aoussat reçu par l'association des Musulmans de la Mosquée du Mée-sur-Seine dans Politique 1546464132-mosquee-mee-sur-seine-prieres-de-rue

Revendications, provocations, prières de rue afin d’obtenir un terrain et un permis de construire une nouvelle Mosquée au Mée-sur-Seine, ici, le 21 juin 2017

Le port du voile islamique est également une arme brandie par l’UMM pour souder la communauté musulmane face à l’état français considéré comme hostile et islamophobe. L’Union des Musulmans du Mée-sur-Seine milite pour la signature d’une pétition en ligne « Non à l’exclusion des mères portant un foulard ». Le 3 mars 2012, un conférencier est venu également inciter les Musulmans à s’investir politiquement pour la cause du foulard islamique (hard-copy).

-                                 1546464091-mosquee-mee-conference-foulard-islamique antisémitisme dans religion

« On a décidé que visiblement, le Musulman est l’ennemi intérieur de la France »
[04:24]

La stratégie d’islamisation de l’Union des Musulmans du Mée-sur-Seine repose donc sur la victimisation, faire sécession avec la France, pays qui serait hostile à l’Islam, persécutant et maltraitant les Musulmans.

Autre exemple typique de ce type de propagande bien rodée de victimisation diffusée à la Mosquée du Mée-sur-Seine : pour le prédicateur Hani Ramadan, les Musulmans sont persécutés par les média et les sionistes.

Image de prévisualisation YouTube

« On nous parle de la dette, on nous parle jamais des créanciers. Pourtant c’est tout à fait logique, quand on parle de dette, on a une créance. Qui sont les créanciers ? Là on voit une chose qui est intéressante, on voit qu’il y a au sommet de cette pyramide de la finance virtuelle, des gens qui font de l’argent avec de l’argent, ils s’enrichissent comme par magie. Alors que d’autres ont des dettes qui augmentent.
Ce qui est vrai des sociétés, est vrai sur le plan international aujourd’hui, une forme de domination mondiale. Et il faut le dire, les lobbys sionistes travaillent à cet endroit, ils ont une influence très grande sur la politique étrangère américaine par exemple, c’est pour ça qu’on a des attitudes complètement contraire à la justice, en ce qui concerne la Palestine, et cela est admis par la communauté en tant que tel, par la communauté internationale, parce qu’il y a cette domination mondiale, or, si on cherche à dénoncer ceux qui sont coupables, par rapport à cette situation, il faut désigner justement ceux qui sont au sommet de cette hiérarchie, et non pas les musulmans, qui sont des victimes, or le processus inverse est en train de se réaliser sous vos yeux.

Ces gens ont parfaitement compris qu’il fallait déterminer et désigner un coupable. Et les coupables, ce sont les minorités musulmanes qui vivent dans les sociétés laïques et qui finalement posent des difficultés. Cinq millions de musulmans, ils sont beaucoup plus, mais, cinq millions de chômeurs, et on fait un calcul. Et dans la conscience collective grandit l’idée, que ces musulmans sont coupables. Et dans la conscience collective, on fait en sorte que chaque individu soit nourri jour et nuit d’une haine, de la haine de l’Islam.
Les média travaillent pour cela, on ne le dit pas. Mais on voit le glissement qui se fait progressivement. Avant c’était les islamistes, maintenant c’est carrément l’Islam, et aujourd’hui beaucoup de gens pensent que l’Islam est le problème, alors que l’Islam est la solution. Alors que l’Islam est le seul pôle de résistance aujourd’hui contre la domination mondiale sioniste qui se fonde sur la finance virtuelle et sur des procédures usuraires complètement iniques et injustes. »
[46:50]
« Musulmans : entre principes religieux et exigences du contexte. » conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée du Mée-sur-Seine, le 23 février 2013.

Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur antisémite qui n’hésite pas à comparer les Juifs à des « serpents, race de vipères » dans une conférence à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Les revendications antieuropéennes sont par ailleurs clairement affichées par exemple avec l’invitation à la Mosquée du Mée-sur-Seine de l’islamiste politique Omar Dourmane.

-                                  1546464216-mosquee-mee-omar-dourmane-fsip antisionisme

Le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Omar Dourmane, conférencier à la Mosquée du Mée-sur-Seine

-                                1546554256-mosquee-mee-sur-seine-oumar-dourmane charia

-                               1546464178-mosquee-mee-laicite-islamophobe-2 Coran

-                               1546464184-mosquee-mee-omar-dourmane-israel-obama-2 France

Omar Dourmane appelle au boycott d’Israël et relaie une propagande antisioniste sur sa page Facebook officielle. Le prédicateur est également contre la laïcité, qu’il considère être devenue une idéologie islamophobe.

-                               1546464171-mosquee-mee-aoussat Franck Vernin

-                       1546464164-mosquee-mee-sur-seine-noureddine-aoussat Hani Ramadan

Le 8 décembre 2018, l’association des Musulmans du Mée-sur-Seine accueillait le prédicateur antioccidental et antisémite Noureddine Aoussat.

Pour Noureddine Aoussat, le gouvernement français s’attaque aux Musulmans en interdisant le port du voile islamique, il est un fervent défenseur du jihad islamique, qu’il considère comme pacifique, et est également proche des islamistes radicaux avec lesquels il donne des conférences dans les plus grandes Mosquées de France. Aoussat propage par ailleurs une idéologie violemment antisioniste et antisémite.

-                         1546464935-mosquee-mee-sur-seine-franck-vernin hijab

« Nous avons fait remonter la problématique à l’association. Nous travaillons en parallèle dans le cadre du plan local d’urbanisme pour trouver un lieu en adéquation. »

Face aux revendications des islamistes, le maire Franck Vernin cède et travaille ainsi étroitement avec les Musulmans de l’association du Mée-sur-Seine pour construire une nouvelle Mosquée et imposer progressivement les principes doctrinaires du Coran et de la Sunnah du Prophète Mohamed.
Il encourage ainsi l’avènement d’une société islamisée basée sur la charia, incompatible avec les valeurs européennes, détruisant la cohésion sociale et la paix civile sur le long terme.

13 septembre, 2018

La grande Mosquée de Moissy-Cramayel, un bastion de l’Islam radical misogyne, antichrétien et antisémite, inaugurée par le maire socialiste Line Magne

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 0 h 07 min

Moissy-Cramayel est une ville du sud-est de la banlieue parisenne en Seine-et-Marne, une région qui connaît depuis des décennies une augmentation régulière de sa population musulmane, et où on observe, comme dans la plupart des grandes villes du département (Savigny-le-Temple, Bussy-Saint-Georges, Lieusaint, Torcy, ,…), un solide enracinement du fondamentalisme islamique.

Pour faire « comme au bled » et disposer d’un culte islamique, une partie de la communauté musulmane de la ville s’est constituée en association, l’Association Culturelle et Éducative des Musulmans de Moissy-Cramayel (ACEMM).
L’ACEMM a acquis en 2009 un terrain de 2 000 m² pour y bâtir un lieu de culte. Construite en quatre ans grâce aux 1,9 Millions d’euros récoltés auprès des fidèles à Moissy et dans toute la France, la Mosquée, qui occupe une surface de 950 m2, peut accueillir 1 200 personnes, dispose de six salles de classe coranique afin d’éduquer les enfants aux préceptes de l’Islam, et une bibliothèque.
La Mosquée est officiellement inaugurée le 5 novembre 2016 par des élus locaux, en particulier avec la présence du maire socialiste Line Magne, et de Olivier Faure, actuel premier secrétaire du Parti Socialiste.

-                                    La grande Mosquée de Moissy-Cramayel, un bastion de l'Islam radical misogyne, antichrétien et antisémite, inaugurée par le maire socialiste Line Magne dans Politique 1536616300-mosquee-moissy-batiment

-                                                La Grande Mosquée Ennour de Moissy-Cramayel

-                                        1536616300-mosquee-moissy-inauguration-3 ACEMM dans religion

La Grande Mosquée Ennour de Moissy-Cramayel, inaugurée en grand pompe par le maire socialiste Line Magne (au centre), et l’actuel premier secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure (à gauche) le 5 novembre 2016

Quelle doctrine islamique est enseignée aux Musulmans de Moissy-Cramayel par l’ACEMM ?

On peut remarquer que le principal conférencier donnant chaque semaine des cours aux enfants Musulmans inscrits depuis 2017 à l’école coranique de la Mosquée n’est autre que le prédicateur antioccidental, antisioniste et antisémite Noureddine Aoussat.

-                             1536616299-mosquee-moissy-photo-aoussat antisémitisme

Le prédicateur Noureddine Aoussat, toujours très démonstratif, en conférence dans plusieurs Mosquées de France, lance ses invectives contre la France et l’Occident.

-                                                      1536618370-mosquee-moissy-aoussat-facebook Coran

Noureddine Aoussat forme chaque semaine les jeunes Musulmans à l’Islam sunnite rigoriste le plus traditionnel à l’école coranique de la Grande Mosquée de Moissy-Cramayel (hard-copy)

Noureddine Aoussat parcourt plusieurs Mosquées de France, les Musulmans seraient d’après lui constamment humiliés et persécutés en Occident par l’État français, et se doivent de réagir. D’après lui, seuls les Juifs bénéficieraient d’un statut particulier et seraient protégés.

Noureddine Aoussat : “On dit un mot de plus à un Juif, tous les ministres vont rappliquer !” extrait d’une conférence donnée à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016

-                                                    1536697069-mosquee-aoussat-antisionisme-2 femmes voilées

Noureddine Aoussat diffuse également une propagande politique violemment antisioniste, d’après lui, « le mal est fait au nom d’une idéologie colonialiste, raciste et athéiste qu’on appelle le sionisme ».

-                                              1536616300-mosquee-moissy-noureddine-aoussat France

Le 9 décembre 2017, Noureddine Aoussat donnait une conférence sur le « terrorisme, ce que propose l’Islam, la prévention et la guérison » à la Mosquée de Moissy-Cramayel

Noureddine Aoussat mène également un combat acharné contre la loi qui interdit le port du voile islamique dans les collèges, et est un soutien très acfif des prédicateurs antioccidentaux Rachid Houdeyfa, Hani Ramadan ou encore Mohamed François, qui interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année.

Comment se fait-il que l’État Français laisse précher cet islamiste dans un lieu de culte ? Qui a habilité Noureddine Aoussat à donner des conférences et des cours aux jeunes Musulmans de la grande Mosquée de Moissy-Cramayel ? Dans quel but ? Former de futurs islamistes en masse ?